Australian Open 2012, Chapter IV : Antipodes vaches

By  | 21 janvier 2012 | Filed under: Actualité

Tennis et canicule  : antipodes vaches.

Après six journées bien remplies, qui ont vu les effectifs de simple divisés par huit et peu de surprises, en tout cas en ce qui concerne le tableau masculin, on arrive à ce fameux tour charnière entre la première et la deuxième semaine, celle que beaucoup attendent avec impatience.

On ne pioche plus quelques matchs ici et là, zappant de court en court lorsque le spectacle ne répond pas tout à fait à nos attentes. On veut tout voir, ou presque… Mais certaines rencontres sont plus équilibrées que d’autres, et d’autres se jouent entre des joueurs dont les styles de jeu nous plaisent plus, ou qui sont tout simplement parfaits pour se faire briller l’un l’autre. Les matches suivants en font partie :

- Philipp Kohlschreiber / Juan Martin Del Potro (0-4). L’Allemand a un passé notable de coupeur de tête, avec par exemple des victoires sur Andy Roddick lors d’un match mémorable ici même en 2008 et sur Novak Djokovic à Roland-Garros en 2009. A noter que l’Argentin a gagné toutes leurs rencontres mais qu’elles ont été très accrochées. Cependant, « Kohl » semble marquer le pas depuis quelque temps, même si sa demi-finale à Auckland est plutôt encourageante. De plus, si Del Potro utilise toute sa puissance, son adversaire risque de passer le plus clair de son temps à regarder les balles s’écraser violemment dans sa partie du court…

Prono : Kohlschreiber en 5 sets.

- Jo-Wilfried Tsonga / Kei Nishikori (0-1). Ces deux joueurs sont sur une très bonne lancée depuis l’automne 2011, et Tsonga apprécie beaucoup ce tournoi qui l’a vu atteindre au moins les quarts trois fois sur les quatre dernières éditions, à commencer par sa finale en 2008. Nishikori a déjà battu Tsonga et pourrait le pousser dans ses derniers retranchements, voire le battre.

Prono : Tsonga en 5 sets.

- Tomas Berdych / Nicolas Almagro (4-2). Ce sera un duel de cogneur entre un joueur très régulièrement en quarts de finale depuis un an et un « terrien » visiblement à l’aise sur Plexicushion, qui atteint le stade des huitièmes de finale à Melbourne pour la troisième fois consécutive, ayant perdu contre Tsonga en 2010 (en 5 sets) et contre l’actuel numéro un et futur vainqueur l’an dernier. Ce match pourrait être plus accroché qu’il n’y parait. Ou pas.

Prono : Berdych en 4.

- Roger Federer / Bernard Tomic (1/0). Ils ont tous deux un style de jeu peu commun, et cela devrait donner lieu à de très beaux points. Ce match, qui aura lieu  au cœur de la « Rod Laver Arena », en night session, a une allure de relai générationnel : un jeune Australien aux dents longues contre un trentenaire qui a effacé allègrement ses contemporains, et dont la domination s’est même étendue sur les suivants. Si « Bernie » venait à s’imposer, cela deviendrait sa toute première grande victoire. Deux gros bémols néanmoins : Tomic risque d’arriver rôti à point suite à ses 14 sets en trois tours, et si on se base sur le match joué samedi entre Milos Raonic et Lleyton Hewitt, on peut s’attendre à ce que la marche soit encore trop haute pour le joueur de 19 ans.

Prono : Federer en 3 sets plutôt accrochés.

Et les filles dans tout ça ? On ne les oublie pas, loin de là !

- Petra Kvitova / Ana Ivanovic (0-3). On ne présente plus Petra Kvitova, deuxième au classement et lauréates de deux grands titres en 2011, Wimbledon et le Masters. Elle a l’occasion dans ce tournoi d’accéder à la plus haute marche du classement, mais n’est pas la seule prétendante à cette place très convoitée. Cette course au premier rang mondial n’est d’ailleurs peut-être pas étrangère à sa défaite à Sydney contre Li Na, ainsi qu’à ses débuts difficiles au deuxième tour, contre Carla Suarez (victoire 2/6 6/2 6/4). Ivanovic, quant à elle, a perdu 15 jeux dans ses trois premiers tours. Son jeu a l’air bien en place, malgré un faible nombre d’aces et un mental toujours aussi fragile en ce début de saison, à l’image de ce match perdu contre Clijsters à Brisbane alors qu’elle menait 1/6 6/1 3-0, balle de double break. Le « head-to-head » entre elles est peu représentatif, ces rencontres ayant eu lieu en 2008-2009, avant l’éclosion de la Tchèque au plus haut niveau. Si ces deux joueuses rentrent bien dans le match, cela pourrait donner un festival de coups droits gagnants.

Prono : Kvitova en 2 sets.

- Kim Clijsters / Li Na (5-2). La dernière lauréate de Roland-Garros est, comme à son habitude, très affutée en ce début d’année. Elle a atteint la finale de Sydney, perdant seulement contre Victoria Azarenka, en grande forme actuellement. Leurs matches sont rarement à sens unique. Les deux joueuses n’ont eu aucune difficulté à se rendre à ce stade la compétition, donc l’état de fraîcheur n’est pas un problème, d’autant qu’elles produisent souvent des matches assez accrochés.

Prono : Li en 3 sets.

Pour finir, la « Nath touch » : la météo certifiée conforme pour les quarante huit heures à venir, au degré près. Il est prévu un temps assez orageux et lourd pour dimanche, très peu ou pas de précipitation, et une température maximale de 32°C. La journée de lundi sera beaucoup plus ensoleillée, et le thermomètre montera jusqu’à 33°C.

Malheur à ceux qui auront la mauvaise idée d’entamer un match-marathon en milieu de journée, et bonne deuxième semaine à tous !

About 

Toi, qui parles de Federer sous mon article, veux-tu une pomme ?

Tags:

628 Responses to Australian Open 2012, Chapter IV : Antipodes vaches

  1. Arno, l'homme des antipodes 22 janvier 2012 at 08:07

    Tiens, Kim vient de conclure 6/4 après avoir mené 4/0… WTA, quand tu nous tiens… Je vais pouvoir aller regarder du tennis dans mon canapé !!!!!

  2. Arno, l'homme des antipodes 22 janvier 2012 at 08:08

    Et Berdych s’en sort finalement en sauvant 3 balles de break. 6/5 pour lui.

    En tout cas, on rentre vraiment dans le tournoi avec ce match, de très loin le meilleur de la quinzaine en niveau absolu.

  3. Djita 22 janvier 2012 at 08:11

    Et voilà Clijsters qui l’emporte au 3ème set après avoir sauvé 4 balles de matches. Je suis un peu déçue pour Na Li mais c’est de sa faute.

  4. Jérôme 22 janvier 2012 at 08:18

    Berdych qui sort Almagro sur le même score que celui sur lequel Stich avait battu Edberg en demi-finale de Wimbledon 1990.

    Pourquoi cette référence me demanderez-vous ?
    Parce que Berdych a l’air tellement solide au service que tous ceux qui se trouveront sur son chemin ont intérêt à sacrément serrer les boulons. Celui qui aura un passage à vide dans un set laissera le set en question à Berdych.

    • Babolat 22 janvier 2012 at 08:22

      Ce jour là… Edberg avait perdu le match sans perdre son service. Almagro a été breaké une fois… 2 fois pour Berdych.

    • Babolat 22 janvier 2012 at 08:23

      Et c’était en 1991.

      • Jérôme 22 janvier 2012 at 08:26

        Oui tu as raison. 91 of course. En 90, Edberg avait gagné le titre sur une superbe finale en 5 sets où il avait été breaké en début de 5ème set par Becker.

  5. Babolat 22 janvier 2012 at 08:18

    Berdych a pas digéré le bombardement au filet d’Almagro.

    • Babolat 22 janvier 2012 at 08:20

      Il a pas serré la main d’Almagro et s’en est expliqué en interview. « Quand un mec te frappe à la tête… t’as pas envie de lui serrer la main ».

      • peterson 22 janvier 2012 at 08:27

        Public assez chaud ,cela peut jouer contre Nadal cette histoire un peu comme contre Gonzo à Madrid il y quelques années , après un incident dans un match contre Nadal justement

  6. Arno, l'homme des antipodes 22 janvier 2012 at 08:23

    Casse -cravate:

    Ace de Berdych: 1/0 Berdych
    Service gagnant d’Almagro: 1/1
    Ace d’Almagro: 2/1 Almagro
    L’échange s’engage, Almagro domine, Berdych remet plusieurs fois en slice, mais Almagro ne monte pas et se fait punir par un coup droit: 2/2, le tournant.
    Faute directe en CD d’Almagro: 3/2 Berdych
    Faute directe en CD d’Almagro: 4/2 Berdych
    CD gagnant de Berdych: 5/2 Berdych
    Revers dans le filet d’Almagro: 6/2 Berdych
    Service gagnant de Berdych: 7/2 Berdych, match pour le Tchèque.

    Un match splendide, le plus beau du tournoi, entre 2 joueurs au top de leur forme.

    A noter que Berdych a refusé de serrer la main d’Almagro, sûrement à cause d’une balle au corps jouée dans l’esprit du jeu par l’Espagnol, mais avec beaucoup de puissance tout de même… Du coup, le tchèque est sorti sous les sifflets !!!! Il s’avance désormais face à Nadal, à qui il peut faire très mal s’il continue sur cette lancée.

  7. benja 22 janvier 2012 at 08:23

    Berdich va être déteste a jamais en Australie . Rafa va lui donner la fessée ! Et vamos Kim!

  8. Jérôme 22 janvier 2012 at 08:24

    Del Potro m’a l’air très solide, mais Kohly lui facilite les choses en faisant n’importe quoi.

  9. Arno, l'homme des antipodes 22 janvier 2012 at 08:24

    DelPo mène 6/4 6/2, facile. Encore un qu’il va falloir aller chercher…

  10. Djita 22 janvier 2012 at 08:27

    Berdych qui l’emporte et qui refuse de serrer la main d’Almagro parce que selon lui ce dernier l’aurait délibérément visé avec la balle tout à l’heure. Sympa.

  11. Jérôme 22 janvier 2012 at 08:28

    Bon, en même temps, on sait qu’avant les quarts, les matches n’ont guère de signification sur le niveau de jeu des cadors.

  12. Jérôme 22 janvier 2012 at 08:31

    Très jolie petite volée de Kohly. Vas-y Kohly, fatigue un peu le canasson de la pampa.

  13. Jérôme 22 janvier 2012 at 08:36

    Avec le coup droit de fillette qu’il a, Kohly n’a littéralement aucune chance. Il vaudrait mieux qu’il ait un revers de chaque côté.

  14. William 22 janvier 2012 at 08:41

    Del Potro joue bien je trouve. Il est calme et n’hésite pas à temporiser avec des slice. Kohly fait trop de fautes.

  15. Arno, l'homme des antipodes 22 janvier 2012 at 08:42

    Je manque à tous mes devoirs! Merci Nath pour cette belle présentation !!!!! Titre bien trouvé, ça va commencer à être compliqué !!

    J’en ai un autre qui ma parait vraiment très bien pour la finale, si l’auteur manque d’inspiration !

  16. Jérôme 22 janvier 2012 at 08:42

    Il y a une impression qui me frappe : les joueurs sont quasiment toujours sur la balle. Ils ne sont quasiment jamais débordés.

    Conclusion : c’est lent.

  17. Clément 22 janvier 2012 at 08:46

    J’arrive un peu après la bataille mais merci Nath pour la présentation. Les choses sérieuses commencent (un peu) à partir de maintenant comme en a témoigné le Berdych-Almagro qui vient de se terminer. J’ai vu que la fin du dernier set mais ça jouait effectivement très, très bien. Le meilleur match du tournoi jusque-là sans l’ombre d’un doute.

    Enfin choses sérieuses, pas pour tout le monde pas vrai Rafa. Rafa qui donne l’impression d’arriver en quart quasiment sans avoir joué entre les troisièmes couteaux (Kuznetsov, Lacko) et les vieux vidés d’énergie (Haas et Lopez). Il va avoir une drôle de surprise contre Berdych !

    Misérable Berdych d’ailleurs qui ne va pas serrer la main de son adversaire, mais qu’est-ce que je hais ce type c’est pas possible. Il a l’air d’un monstre avec son regard vide et ses yeux vitreux, il mange des gosses au petit dej’ lui.

    • Arno, l'homme des antipodes 22 janvier 2012 at 08:56

      Salut Clem !! Nan, mais Berdych s’en est quand même pris une très très bonne en pleine poire, je comprends qu’il l’aie mauvaise…

      Après, je persiste, c’était pas purement méchant de la part d’Almagro, mais il a quand même mis la sauce… Il voulait pas que ça revienne, quoi. ^^

      • Clément 22 janvier 2012 at 09:11

        Yo Arno !

        J’ai vu le point, au début je me suis dit « merde, Nico aurait quand même pu passer à gauche plutôt que de l’allumer » (à droite de Berdych donc, il avait peu d’angle mais le court était ouvert), mais bon on voit qu’il va s’excuser tout de suite alors que l’autre ne lui lâche même pas un regard. Et puis il s’est pas non plus pris la balle en plein visage, il se l’est mangé dans le bras.

        Enfin de toute façon Berdych est coutumier de l’anti-fairplay, et le fait que ce soit Safin qui ait refusé de lui serrer la main une fois ne trompe, à mon sens, pas le moins du monde.

        • Nath 22 janvier 2012 at 09:30

          Safin a refusé de serrer la main aux deux, à un moment ou à un autre. Ça remonte à loin dans le cas d’Almagro.

        • Clément 22 janvier 2012 at 09:52

          Sans déconner ? :) Haha quel nase, j’ai regardé le H2H du coup, ça devait être en 2005 ou 2006.

          Mais bon, vous aurez compris que mon paragraphe sur Safin était une simple remarque de FFS en manque d’expression.

  18. William 22 janvier 2012 at 08:47

    Del Po à un jeu d’enregistrer son meilleur résultat en Grand chelem depuis l’USO 09.

  19. William 22 janvier 2012 at 08:50

    Ce point ! Bien joué DelPo !

  20. William 22 janvier 2012 at 08:56

    C’est fait. Il joue bien, pas à son meilleur niveau mais bien. Je ne l’ai jamais vu autant slicer qu’aujourd’hui ! C’était peut-être l’adversaire qui voulait ça.

  21. Jérôme 22 janvier 2012 at 08:58

    Clément, et Nadal et Fed vont avoir un sacré gros morceau à passer en quart, au propre (vu la taille des lascars) comme au figuré.

    L’avantage de Nadal c’est que Berdych a un mental friable dans le money time, mais Rafa n’est probablement pas à son top.

    L’avantage de Federer, c’est qu’il est sur une très bonne lancée et que Del Potro n’est pas revenu à son top. Mais mentalement Del Potro ne lâchera rien.

  22. William 22 janvier 2012 at 08:59

    Berdych est apparemment assez succeptible, on se souvient que la déclaration de Federer à Wimbledon l’avait énervé. Il avait aussi eu un accrochage à Madrid contre Nadal, assez justifié à mon sens d’ailleurs…
    Peu importe ce qu’a fait Almagro, la conséquence de son refus de serrer la main c’est qu’à son prochain match contre Nadal, le public va lui enfiler le costume de Super Connard resté au vestiaire depuis que Soderling a chopé sa mono. Comme si ça ne suffisant pas d’affronter Nadal, Berdych vient en plus de lui offrir le public !

    • William 22 janvier 2012 at 09:03

      Il s’explique : « J’ai mon interprétation des faits, quand un joueur décide sciemment de te viser la tête, ce n’est pas normal, et donc je ne vais pas m’expliquer plus longuement là dessus ».

  23. William 22 janvier 2012 at 09:18

    Bon début de match de Tomic, pas impressionné du tout par l’enjeu.

  24. Julie 22 janvier 2012 at 09:23

    premier point que je vois
    premier orgasme

    le revers

    mais c est vrai que le petit a pas du tout l air impressionne du tout

    m enerve

  25. Djita 22 janvier 2012 at 09:23

    Mentalement il m’impressionne ce Tomic. Ce sera un très grand champion. Et ça peut commencer dès ce soir.

  26. Patricia 22 janvier 2012 at 09:28

    Hé oui, incroyable de nonchalance dans les vestiaires aussi ! Il avait l’air d’aller à un entraînement !
    Par contre pas ce soir, bon, Roger va essayer de jouer le jeu de le dépasser dans la variation, parce que c’est un beau challenge, et à un moment il va avoir envie de taper un peu plus vite et fort.

  27. Jérôme 22 janvier 2012 at 09:30

    Je me répète, mais je trouve que ça n’avance pas très vite. Et ça c’est pas bon pour la fin du tournoi parce que quand ça n’avance pas, c’est un net avantage pour les gros cogneurs et les plus réguliers : Djoko, Nadal et Del Potro.

    • Patricia 22 janvier 2012 at 09:34

      Berdych, Tsonga et Murray si on va par là !^^

    • Coach Kevinovitch 22 janvier 2012 at 10:06

      Ben oui, c’est l’Open d’Australie, personne ne te prend par surprise et tu le savais très bien.

  28. Jérôme 22 janvier 2012 at 09:31

    Tomic, je lui trouve le visage de Petr Korda en brun. Pas de chance.

    • Coach Kevinovitch 22 janvier 2012 at 09:34

      Le compte en banque lui permet déjà d’annuler cette tare, regarde dans sa copine dans son box. L’autre fille, la blonde pas la brune qui lui ressemble, ça c’est ce qui lui sert de petite soeur.

      PS: Ulysse, tu avais raison, la copine de Tomic n’a pas de belles jambes.

      • Ulysse 22 janvier 2012 at 11:57

        Note que je respecte les filles qui n’ont pas de belles jambes, simplement je trouve ca essentiel, central meme, pour pretendre a la beaute.

  29. Jérôme 22 janvier 2012 at 09:32

    Superbe échange de coups droits. Suivi d’un énorme retour de revers de Fed !

  30. William 22 janvier 2012 at 09:32

    Il joue bien et lit très bien le jeu le Bernie mais il se fait allumer sur ses secondes.

  31. Julie 22 janvier 2012 at 09:34

    ben putain

    ca va etre dur…

    je sais pas si federer s est prepare psychologiquement à ce type de match, ou tout va revenir tout le temps, ou des qu il attaque pas en revanche il se fait attaquer…

  32. Julie 22 janvier 2012 at 09:38

    Coach k, ca veut dire quoi, « regarde dans sa copine? ;-)

    Cette amortie………!!!!!

    • Coach Kevinovitch 22 janvier 2012 at 09:46

      Le « dans » est en trop, je viens juste de me réveiller pour voir le big match du jour.

    • Julie 22 janvier 2012 at 09:51

      A montreal? Oooooo comment il fait dans mon aincien chez moi, il neige tu?

    • Coach Kevinovitch 22 janvier 2012 at 10:03

      J’ai déjà quitté la belle province depuis un mois ma chère pour retourner sur l’hexagone. Il m’aurait suffi de ne pas me coucher et c’eut été plus simple.

      J’ai des amis qui y sont encore et oui il neige, oui les températures sont négatives mais à part tout Montréal me manque.

      Te sientes bien en Madrid?

  33. Patricia 22 janvier 2012 at 09:40

    Très agréable, il anticipe tellement qu’il n’a jamais l’air de se presser et arrive à retarder ses coups pour obliger l’autre à prendre une décision… alors il le plante en placement !

    Mais la différence au service est nette et Tomtom n’a rien que Fed n’ait pas…

    • Jérôme 22 janvier 2012 at 09:44

      Au service en effet, c’est criant mais il a le temps de progresser.

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Commentaires récents

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis