Australian Open 2012, Chapter IV : Antipodes vaches

By  | 21 janvier 2012 | Filed under: Actualité

Tennis et canicule  : antipodes vaches.

Après six journées bien remplies, qui ont vu les effectifs de simple divisés par huit et peu de surprises, en tout cas en ce qui concerne le tableau masculin, on arrive à ce fameux tour charnière entre la première et la deuxième semaine, celle que beaucoup attendent avec impatience.

On ne pioche plus quelques matchs ici et là, zappant de court en court lorsque le spectacle ne répond pas tout à fait à nos attentes. On veut tout voir, ou presque… Mais certaines rencontres sont plus équilibrées que d’autres, et d’autres se jouent entre des joueurs dont les styles de jeu nous plaisent plus, ou qui sont tout simplement parfaits pour se faire briller l’un l’autre. Les matches suivants en font partie :

- Philipp Kohlschreiber / Juan Martin Del Potro (0-4). L’Allemand a un passé notable de coupeur de tête, avec par exemple des victoires sur Andy Roddick lors d’un match mémorable ici même en 2008 et sur Novak Djokovic à Roland-Garros en 2009. A noter que l’Argentin a gagné toutes leurs rencontres mais qu’elles ont été très accrochées. Cependant, « Kohl » semble marquer le pas depuis quelque temps, même si sa demi-finale à Auckland est plutôt encourageante. De plus, si Del Potro utilise toute sa puissance, son adversaire risque de passer le plus clair de son temps à regarder les balles s’écraser violemment dans sa partie du court…

Prono : Kohlschreiber en 5 sets.

- Jo-Wilfried Tsonga / Kei Nishikori (0-1). Ces deux joueurs sont sur une très bonne lancée depuis l’automne 2011, et Tsonga apprécie beaucoup ce tournoi qui l’a vu atteindre au moins les quarts trois fois sur les quatre dernières éditions, à commencer par sa finale en 2008. Nishikori a déjà battu Tsonga et pourrait le pousser dans ses derniers retranchements, voire le battre.

Prono : Tsonga en 5 sets.

- Tomas Berdych / Nicolas Almagro (4-2). Ce sera un duel de cogneur entre un joueur très régulièrement en quarts de finale depuis un an et un « terrien » visiblement à l’aise sur Plexicushion, qui atteint le stade des huitièmes de finale à Melbourne pour la troisième fois consécutive, ayant perdu contre Tsonga en 2010 (en 5 sets) et contre l’actuel numéro un et futur vainqueur l’an dernier. Ce match pourrait être plus accroché qu’il n’y parait. Ou pas.

Prono : Berdych en 4.

- Roger Federer / Bernard Tomic (1/0). Ils ont tous deux un style de jeu peu commun, et cela devrait donner lieu à de très beaux points. Ce match, qui aura lieu  au cœur de la « Rod Laver Arena », en night session, a une allure de relai générationnel : un jeune Australien aux dents longues contre un trentenaire qui a effacé allègrement ses contemporains, et dont la domination s’est même étendue sur les suivants. Si « Bernie » venait à s’imposer, cela deviendrait sa toute première grande victoire. Deux gros bémols néanmoins : Tomic risque d’arriver rôti à point suite à ses 14 sets en trois tours, et si on se base sur le match joué samedi entre Milos Raonic et Lleyton Hewitt, on peut s’attendre à ce que la marche soit encore trop haute pour le joueur de 19 ans.

Prono : Federer en 3 sets plutôt accrochés.

Et les filles dans tout ça ? On ne les oublie pas, loin de là !

- Petra Kvitova / Ana Ivanovic (0-3). On ne présente plus Petra Kvitova, deuxième au classement et lauréates de deux grands titres en 2011, Wimbledon et le Masters. Elle a l’occasion dans ce tournoi d’accéder à la plus haute marche du classement, mais n’est pas la seule prétendante à cette place très convoitée. Cette course au premier rang mondial n’est d’ailleurs peut-être pas étrangère à sa défaite à Sydney contre Li Na, ainsi qu’à ses débuts difficiles au deuxième tour, contre Carla Suarez (victoire 2/6 6/2 6/4). Ivanovic, quant à elle, a perdu 15 jeux dans ses trois premiers tours. Son jeu a l’air bien en place, malgré un faible nombre d’aces et un mental toujours aussi fragile en ce début de saison, à l’image de ce match perdu contre Clijsters à Brisbane alors qu’elle menait 1/6 6/1 3-0, balle de double break. Le « head-to-head » entre elles est peu représentatif, ces rencontres ayant eu lieu en 2008-2009, avant l’éclosion de la Tchèque au plus haut niveau. Si ces deux joueuses rentrent bien dans le match, cela pourrait donner un festival de coups droits gagnants.

Prono : Kvitova en 2 sets.

- Kim Clijsters / Li Na (5-2). La dernière lauréate de Roland-Garros est, comme à son habitude, très affutée en ce début d’année. Elle a atteint la finale de Sydney, perdant seulement contre Victoria Azarenka, en grande forme actuellement. Leurs matches sont rarement à sens unique. Les deux joueuses n’ont eu aucune difficulté à se rendre à ce stade la compétition, donc l’état de fraîcheur n’est pas un problème, d’autant qu’elles produisent souvent des matches assez accrochés.

Prono : Li en 3 sets.

Pour finir, la « Nath touch » : la météo certifiée conforme pour les quarante huit heures à venir, au degré près. Il est prévu un temps assez orageux et lourd pour dimanche, très peu ou pas de précipitation, et une température maximale de 32°C. La journée de lundi sera beaucoup plus ensoleillée, et le thermomètre montera jusqu’à 33°C.

Malheur à ceux qui auront la mauvaise idée d’entamer un match-marathon en milieu de journée, et bonne deuxième semaine à tous !

About 

Toi, qui parles de Federer sous mon article, veux-tu une pomme ?

Tags:

628 Responses to Australian Open 2012, Chapter IV : Antipodes vaches

  1. Elmar 23 janvier 2012 at 14:09

    Qui l’eût cru? Sacré Lleyton quand même! Lleyton ne meurt jamais.

  2. William 23 janvier 2012 at 14:11

    Le plus grand pitbull du circuit… Un mort de faim !

  3. Mathias 23 janvier 2012 at 14:11

    J’ai manqué la fin du 2ème et je viens de reprendre.

    Ce qui me marque, c’est que Djoko ne fait plus de winners bioniques long de ligne = ceux qui tombaient à 3 cm des lignes dans les 2 premiers sets.
    Il m’a vraiment impressionneés, en coup droit aussi, sur ce coup là lors de la 1ère heure de jeu.

    Break! Hewitt 5-4. Il bat donc le reccord du Djokothon.

    Mais attention au réveil du monstre…

  4. Bapt 23 janvier 2012 at 14:13

    C’est bizarre je ne trouve pas très « concentré » le Djoko en cette fin de set… 

  5. Mathias 23 janvier 2012 at 14:15

    Pfui! Le droite-gauche de Djoko!

  6. Elmar 23 janvier 2012 at 14:16

    Bon, faudrait passer une 1ère là!

  7. Clément 23 janvier 2012 at 14:19

    Ce sauvetage de balle de break !! Cette tension !! COME ON

  8. Mathias 23 janvier 2012 at 14:20

    ça tappe fort là! Et Hewitt tient l’échange.
    A remarquer qu’aucun des deux n’offre bcp d’angles…

    Set Hewitt!

  9. Bapt 23 janvier 2012 at 14:20

    C’est fait ! Quel surprise !

  10. Elmar 23 janvier 2012 at 14:21

    Lleyton l’a fait, teigneux comme jamais, s’accrochant tel un morpion, il est parvenu à faire plier Djoko. Bravo à lui.

    Le Serbe a été très quelconque dans ce set, le seul où je l’ai vu jouer depuis le début du tournoi. Autant dire qu’il ne m’a pas impressionné. Peu de coups gagnants et, surtout, bcp de fautes à l’échange. Etonnant!

  11. Antoine 23 janvier 2012 at 14:21

    Super ! Hewitt arrache ce troisème set contre le robot ! Encore deux Lleyton !

    « I never write myself off » (Lleyton Hewitt)

  12. Nath 23 janvier 2012 at 14:21

    CD pénalty de Djoko dans le filet ! Un autre dans le couloir de quelques cm et balle de set… sauvée. Faut vraiment que la Teigne passe la première balle. Re balle de set, encore sauvée. Encore une, retour gagnant. Balle de break, sauvée mais c’était chaud. 4° balle de set… gagnée !!

    Personne ici ne l’aurait imaginé. Attendez, si il y a quelqu’un !
    Attention, Karim commence à être moins ridicule en pronos.

    • Mathias 23 janvier 2012 at 14:23

      Ouai! Mais après les 2 premeiers sets, même Karim n’aurait même pas mis un radis sur un tel scénario. ;-)

      • Ulysse 23 janvier 2012 at 15:44

        Never underestimate the mind of a true Karim.
        Mohamed Ali

  13. William 23 janvier 2012 at 14:22

    Gare à toi Djoko, la nuit va s’embraser à Melbourne !
    C’est fou la côte de détestation du Djoker, certains en viennent à supporter Hewitt, pourtant pas très apprécié en général…

    • Nath 23 janvier 2012 at 14:30

      C’est ce que j’étais en train de me dire, fou !

    • Ulysse 23 janvier 2012 at 15:48

      Il faut dire que son anti-gasquisme – je veux dire son fighting spirit intarissable malgré toutes ses limitations – force l’admiration. Il a beau être con et avoir un jeu moche, il arrive à faire chier Djoko sur sa seule combativité et détermination. Ça a un coté touchant non ?

  14. Mathias 23 janvier 2012 at 14:25

    Terminator à rebooté la fonction parpaing laser le long de ligne.
    Jeu blanc pour commencer le 4ème…

  15. Antoine 23 janvier 2012 at 14:26

    On dirait que vous n’avez jamais vu Hewitt jouer…Même à 5-0 il va y aller le type..C’est pas Richard, c’est un type genre Connors..

    • Mathias 23 janvier 2012 at 14:30

      Hewitt est fidèle à lui-même. Aucune surprise de ce côté là!
      Et le niveau de jeu n’atteind pas des sommets.

      C’est plustôt la baisse durable du niveau de Djoko qui est surprenante. Il avait une telle marge et faisait tout tellement plus juste et plus vite…
      Mais voilà, il perdu le court de son jeu, et maintenant, il donne l’impression de forcer un coup sur deux.
      Ou alosr il assure en jouant au centre, dans la filière de Hewitt justement.

    • Djita 23 janvier 2012 at 14:32

      En effet ce n’est pas pour rien que Federer a déclaré un jour vouloir le mental de Hewitt. Il sait de quoi il parle le vieux. ;)

  16. May 23 janvier 2012 at 14:28

    Quelle abnégation de Hewitt, il s’est fait martyriser sur tous ses jeux de service et parvient tout de même à remporter un set face à la terreur du moment. De son côté Djoko a baissé après avoir mené 3/0 dans ce 3ème set. Il pensait que la partie était pliée?

  17. Cochran 23 janvier 2012 at 14:28

    eh bien eh bien, je pars bouffer et que vois-je à mon retour ? Hewitt qui prend un set, et avec la manière apparemment. Well done, mais pourra-t-il aller plus loin ? Il est (était) adepte des matchs marathons et à rebondissement, sera-t-il capable de tenir la cadence infernale ?

  18. Antoine 23 janvier 2012 at 14:29

    ..On a l’impression que Djoko ne s’est pas vraiment entrainé depuis un moment..On joue depuis deux heures et il multiplie les fautes maintenant..1-1..

  19. Elmar 23 janvier 2012 at 14:29

    Il a pas l’air frais, le Djoko. C’est vraiment surprenant.

  20. William 23 janvier 2012 at 14:29

    Hewitt mourra sur un court, perdant 10-8 au cinquième set d’un premier tour de Grand chelem…

  21. Antoine 23 janvier 2012 at 14:30

    faut dire qu’à force de ne laisser que deux jeux à ses adversaires, il n’a plus l’habitude de se battre le Djoker…

  22. Djita 23 janvier 2012 at 14:30

    Quel champion ce Hewitt. Il lui a pris un set. Respect.

  23. Nath 23 janvier 2012 at 14:31

    Le point du jour !

  24. Mathias 23 janvier 2012 at 14:32

    Quel point! Mais Djoko n’a clairement plus l’oeil du tigre dans ce match. Il doit tuer le point au lieu de faire une volée amortie.

  25. Elmar 23 janvier 2012 at 14:34

    Ca donne la sensation d’un Djoko qui l’a joué à l’esbrouffe depuis le début de la saison, foutant des caisses à tout le monde, y compris en exhib’, pour ne pas révéler une défaillance physique.

    Evidemment, ça peut encore tourner, mais vu ce que je vois, je donne Hewitt gagnant. BP d’ailleurs. Bien sauvée par Djoko.

  26. William 23 janvier 2012 at 14:35

    J’imagine Murray, Nadal et Federer en train de se frotter les mains.

    • Nath 23 janvier 2012 at 14:43

      Je voyais moins loin, moi.

  27. Antoine 23 janvier 2012 at 14:36

    Il a bien fait de passer deux aces pour conclure ce jeu le Djoker..et sauvé une balle de break au passage. Faut qu’il fasse gaffe et se reconcentre..

  28. William 23 janvier 2012 at 14:37

    Allez, je vous quitte. J’apprécie beaucoup Hewitt mais je souhaite la victoire du Djoker. Désolé, mais c’est quand même mieux pour la poursuite du tournoi. Et quitte à se prendre une taule, je préfère que ce soit Federer qui la lui colle en finale ! Allez Novak (ça fait étrange..) !

  29. Nath 23 janvier 2012 at 14:39

    Ferrer doit avoir les yeux rivés à l’écran, c’est intéressant ce qui se passe…

  30. Clément 23 janvier 2012 at 14:40

    Est-que Hewitt peut gagner ce match ? Depuis le gain du 3ème, ses chances ont grandement augmenté en tout cas. Je ne sais pas si physiquement il peut continuer à soutenir ce niveau de jeu pendant encore 2 sets, mais comme Djoko a lui-même l’air d’accuser un coup de mou de ce côté-là ce n’est pas impossible.

    Malheur au premier breaké dans cette manche…

  31. Mathias 23 janvier 2012 at 14:40

    Je ne crois pas que ce soit physique chez Djoko.
    Il donne plustôt l’impression d’avoir perdu l’habitude de match accrochés.
    Et le scénario des deux premeiers sets à dû le conforter un petit peu trop dans ces certitudes. et là, à 3-0, soudain…
    Federer a souvent été sujert à ce genre de sautes de niveau en cours de match. C’est même sa marque de fabrique pour ainsi dire (et und es points que ses rivaux ont appris à exploiter).
    Nous ne sommes juste pas habitués que cela arrive à Djoko.

  32. Antoine 23 janvier 2012 at 14:44

    Il s’en tire bien Hewitt malgré ces deux doubles…Un problème de tension de raquette manifestement..

  33. Julie 23 janvier 2012 at 14:45

    je reve ou quoi?

    Hewitt c est pas le gars qui depuis le debut du tournoi n a plus de jambes?????

    Il a pris un set a djoko? je vois ca sur le score, je me rue, et la hewitt fait duex doubles… mais anyway, j aurais pas cru dire ca un jour COME ONNNNN je n y crois pas trop mais si la sale tronche (delit de facies, oui messieurs dames)du djoker pouvait passer à la trappe…

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Commentaires récents

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis