Australian Open 2012, Epilogue: Ant iPod’ (final) touch

By  | 30 janvier 2012 | Filed under: Actualité

Après 14 jours de compétition, 254 matchs de simples masculins et féminins, voici venu le temps d’apporter la touche finale de ce tournoi. Pour ce faire ma main invisible va donner forme à mes impressions sur ce tournoi, ce qui a plu et déplu à mon œil beaucoup plus visible…

J’ai aimé :

La WTA qui s’est trouvée une élite : Il est possible que je m’avance un peu mais j’y crois. La présence d’Azarenka, Kvitova et de Sharapova (le nouveau podium de la WTA) en demi-finales est le signe qu’une élite titrée en Grand Chelem est en train de s’affirmer au sein de la WTA ce qui représente un espoir pour relancer l’intérêt du circuit. Alors que presque tous les spécialistes tablaient sur une prise de pouvoir de la grande Petra, c’est  la Bel(l)arusse aux cris très stridents qui a touché le double jackpot en empochant son premier grand Chelem et la place de numéro 1 simultanément. Mais après tout qui d’autre que Victoria pouvait gagner au Victoria ?

Martina Hingis à la remise des trophées de la finale dames : J’ai toujours adoré Martina donc cela m’a fait plaisir de la voir sous son plus bel effet, rayonnante. Sans elle, je n’aurais surement pas regardé la cérémonie. C’était mon moment nutella…

J’ai aimé voir jouer :

Bernard Tomic : Devant son public, il s’est hissé en huitièmes de finale en montrant beaucoup de talent, un caractère et une gestion de la pression remarquable pour son âge (19 ans et 3 mois) tout en ayant une marge de progression évidente. Que demande le peuple ?  A 14 ans, il disait « vouloir être numéro 1 mondial, gagner tous les Grands Chelems et faire mieux que Federer sur terre battue », le Suisse lui a indiqué en 3 sets que le chemin était encore long mais il s’annonce glorieux.

Lleyton Hewitt : Lorsqu’il était numéro 1 mondial, il était décrié pour son attitude jugée détestable. Descendu au-delà du Top 100 après plusieurs opérations à la hanche, il obtient le respect et l’admiration de ses pairs comme ceux de la presse. Les années n’ont pas émoussé sa motivation et sa combativité qui se sont exprimées lors de ses beaux succès contre Roddick, Raonic et sa lutte contre Djokovic. Voir une telle envie de jouer à bientôt 31 ans est touchant.

Kei Nishikori : J’attendais de lui quelque chose après une belle fin de saison de sa part et j’ai apprécié son parcours jusqu’en quarts de finale avec une très belle victoire contre Tsonga après avoir été mené deux sets à un.

J’ai aimé regarder ces matches :

Dolgopolov – Tomic : Un match de tennis du XXIe  siècle dans lequel on a pu assister à 10 revers slicés consécutifs est forcément un match unique. A l’heure où d’aucuns craignent que le tennis ne devienne qu’une lutte entre gros bras, ce match fut sans doute leur Madeleine de Proust. Pour ma part, je me suis délecté de ce vrai plaisir de voir deux joueurs utiliser les différents angles, zones, variations, effets avec un relâchement et une délicatesse rafraichissants.

Almagro – Berdych : Quand on réunit deux joueurs au jeu pétaradant sur un court dans une chaleur torride, il y allait forcément avoir des étincelles et on n’a pas été déçu… sauf peut-être par l’absence de poignée de main qui a occulté le fait qu’on a assisté à un match de très haut niveau en quatre heures de jeu, avec des coups gagnants et du suspense au rendez-vous du début à la fin.

Je pense qu’ils auraient pu mieux faire :

Petra Kvitova : Dire qu’elle était sous les feux des projecteurs est un euphémisme, ce devait être SON tournoi.  Elle n’en sera finalement que demi-finaliste ce qui constitue son meilleur résultat aux antipodes mais je juge quand même qu’elle aurait pu mieux faire notamment en demi-finales dans un match où elle a manqué de nombreuses occasions de s’envoler vers la victoire.

Maria Sharapova : J’ai l’habitude d’être un peu dur avec les joueu(r)s(es) que j’apprécie beaucoup. Je conçois que d’aucuns me jugeront sans doute un peu abusif. Maria a fait un très bon tournoi avec une belle victoire au « fighting spirit » contre Kvitova mais sa finale a quand même été très décevante, elle doit mieux se comporter au jour J… surtout qu’elle est capable de le faire.

Milos Raonic : Petite déception pour celui que l’on attendait en huitièmes de finale même s’il est tombé sur un excellent Hewitt au troisième tour. Il doit apprendre à gagner ce type de match s’il veut concrétiser tout le potentiel dont il a fait preuve l’an dernier.

Leurs prestations m’ont déçu :

Jo-Wilfried Tsonga : Il arrivait à Melbourne avec beaucoup de confiance accumulée tant sur sa fin de saison 2011 (finale à Bercy et aux Masters) que sur son début de saison 2012 (victoire à Doha). La cinquième place à l’ATP lui était promise et il faisait partie des favoris dans un stade qui lui a très souvent bien réussi.  Du coup, une élimination en huitièmes de finale par Nishikori constitue un bide. Si Jo veut gagner un tournoi du Grand chelem, s’il veut intégrer le top 5 voire mieux, il DOIT gagner ce genre de match. A cela s’ajoute la présence récurrente du Top 4 en demi-finales qui l’oblige presque à battre 3 membres de ce « cartel » et qui représente déjà un défi virtuellement impossible. Jo ne doit plus reproduire ce genre de contre-performances s’il ne veut pas que sa quête d’un triomphe en Grand chelem ait le même sort que la construction de la Tour de Babel.

Caroline Wozniacki : Je ne voyais aucune injustice à ce qu’elle soit numéro 1 mondiale, un rang que l’on obtient quand on est la joueuse ayant accumulé le plus de points sur 52 semaines dans le circuit WTA. Seulement voilà quand on est numéro 1 mondiale, il faut assumer son rang y compris et surtout lors des tournois du Grand chelem ce que Caroline ne sait pas faire. Son élimination contre Clijsters en quarts de finale est une nouvelle preuve de ses difficultés dans ces tournois (deux victoires sur des Top 10 en Grand chelem dans toute sa carrière). Cet échec est celui de trop car elle est aujourd’hui descendue à la quatrième place du classement.

Sam Stosur : Elle et Bernard Tomic étaient tout particulièrement attendus par le peuple australien. Contrairement à ce que l’on pouvait attendre, c’est la plus vieille de deux qui s’est écroulée sous la pression. Après des contre-performances à Brisbane et Sydney, elle sort piteusement au premier tour contre Sorana Cirstea.

Serena Williams : Le tennis n’est pas un hobbie mais un métier à plein temps. Cette piteuse élimination contre Makarova en huitièmes de finale est indigne de la championne la plus titrée en Australie de l’ère Open.

Mon coup de gueule :

La finale Djokovic-Nadal : Chers messieurs, les matchs longs ne sont pas pour me déplaire. Cependant, quand vous avez l’idée d’en faire un, veuillez faire en sorte que ce match soit d’un très haut niveau dès le début. Effectivement, je tiens à vous dire que sur les trois premiers sets, j’ai trouvé le temps très long et j’ai l’effronterie de ne pas penser que j’étais le seul dans ce cas.

Deuxièmement, vous êtes la vitrine du tennis et l’inspiration de beaucoup de jeunes pour qui VOUS êtes le tennis puisque vous faites partie de l’élite. Par conséquent, si vos matches ressemblent à des combats de boxe, l’aspect physique qui ne devrait être qu’un socle, une condition nécessaire au succès à la victoire risque d’être assimilé comme une condition suffisante au succès et ce au mépris du jeu. Vous êtes capables de très bien jouer donc faites-le mais arrêtez de vous battre.  Le tennis n’est pas que physique et il serait dommage que les jeunes se mettent à penser que c’est le seul moyen pour gagner, sinon dans un futur proche, il deviendra uniquement un  jeu physique. Je ne me suis pas exprimé sur le moment à propos de la finale de l’US Open donc je tiens à donner mon avis pour 15-lovetennis. J’ai très souvent détourné les yeux de l’écran ce jour-là comme un citoyen romain le faisait pour ne pas voir les effusions de sang d’un combat de gladiateurs car il y avait quelque chose d’écœurant ce jour-là.

Hier, l’intensité était moindre mais l’impression demeure la même : les trois finales de Grand chelem entre Nadal et Djokovic ont remis au goût du jour les combats Ali-Frazier et l’affrontement melbournien fut le « thrilla in manilla ».  Oui,  bien sûr, c’était la plus longue finale en Grand chelem mais sans doute la plus inquiétante car les capacités physiques démontrées représentent une vaste blague. A ce propos, je me permets d’insister tout particulièrement sur le cas du serbe. En matière de dopage, j’ai tendance à penser que tous les sportifs d’élite se dopent et j’inclus dedans l’élite du top 10. En revanche, le cas Djokovic prête à débat : nous avons là un joueur qui ne faisait pas partie des plus grosses caisses physiques du circuit jusqu’à fin 2010 et qui en l’espace d’une intersaison est devenu le joueur le plus endurant de l’histoire au point du surpasser l’ancienne référence Rafael Nadal  sur qui des soupçons pesaient déjà.  Le magicien d’Oz existe uniquement au cinéma donc cette transformation est d’autant plus surprenante que Nole ou plutôt NoGluten n’était pas au début de sa carrière une référence en matière de résistance physique. Il semble clair que là où Nadal a dû progresser techniquement pour devenir numéro 1 mondial, Djokovic a clairement tablé sur la surenchère physique pour être calife à la place du calife. Ainsi, je pense clairement qu’il est plus responsable que l’espagnol de l’escalade de la violence physique de leurs affrontements.

Je finirais là-dessus en appelant les instances et les médias qui cautionnent cela, un petit coup de frein ne serait pas de trop car « Citius, altius, fortius » est une belle devise mais gare au point de non-retour.

Je conclurais en reprenant une citation d’un certain Yoda rouge :

ANTIPOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOODDDDDDEEEEEEEEEEEEESSSSSSSSSS !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Tags:

370 Responses to Australian Open 2012, Epilogue: Ant iPod’ (final) touch

  1. Jérôme 31 janvier 2012 at 23:40

    Oui, il était à peu près comme il a été là 1ère semaine de Roland Garros 2011 où il disait lui-même que s’il ne jouait pas mieux il n’avait aucune chance de gagner le tournoi.

    Or, je n’achète pas l’argument selon lequel sa défaite au tie-break final à Miami l’a assommé pour la saison sur terre battue. Au contraire, tel le géant Antée, il aurait dû logiquement retrouver sa confiance en revenant sa surface fétiche. Je pense que plus la surface est lente, plus Djoko à le temps de se placer par rapport aux énormes frappes de Nadal.
    D’ailleurs, à Roland Garros, si Djoko avait été en finale à la place de Federer, lui n’aurait pas laissé s’échapper son avance au 1er set ni perdu le tie-break du 2ème set. Nadal aurait tout aussi sûrement été sans tactique, Djokovic ne pouvant faire l’objet de la solution de facilité que constitue la torture systématique du revers par les gros coups droits liftés de l’espagnol.

    Le fait que Djoko a trouvé la parade technique absolue au jeu de Nadal est d’autant plus net que cette domination du serbe n’a jamais été aussi nette que sur la surface fétiche de l’espagnol, là où il est supposé avoir 2 longueurs d’avance sur tout le monde. Ca reste d’ailleurs vrai : Nadal a 2 longueurs d’avance sur tout le monde sur TB, sauf contre Djoko dont le jeu parfaitement reproductible en l’état quel que soit les surfaces contre toutes les tactiques éprouvées par Nadal.

  2. Jérôme 31 janvier 2012 at 23:46

    Tiens, Antoine : la finale de Rome 2011 si tu veux la regarder.

    http://www.youtube.com/watch?v=DMYf0bZ5rME

    • Antoine 1 février 2012 at 00:11

      Thank You !

  3. Yaya 31 janvier 2012 at 23:57

    J’ai suivi les discussions sur ce que devrait faire Nadal pour battre Djoko. Je suis assez dubitatif.

    Premièrement s’il s’agit d’attendre une baisse de Djoko, et bien n’y comptez pas, il n’a pas été transcendant sur ce tournoi et peut donc difficilement faire pire (excepté octobre et novembre).

    Deuxio, le facteur psychologique, contrairement à Fed, Djoko n’a jamais gambergé dans ce match parce qu’au fond de lui il sait qu’il a Nadal à sa main. Il a un plan de jeu et sait l’appliquer jusqu’au bout. Nadal ne lui inspire plus aucune crainte contrairement au reste du circuit.

    Troisièmement, plus la surface est lente et plus Djokovic est avantagé. Alors oui je soupçonne que Nadal ne se soit pas donné à 120% mais seulement à 100% à Rome ou à Madrid de peur de reproduire l’erreur de 2009, en face c’était quand même un Djokovic entamé par sa demi de la veille au soir contre Murray.
    Imaginez une finale de RG, un week-end gris, pluvieux et froid, à votre avis qui sera avantagé ?? Mais nous ne sommes pas encore là.

    Quatrièmement je ne crois pas que ce soit à 25 ans qu’on révolutionne son jeu. Là on parle d’améliorer sa 2e balle de service, le revers et le coup droit long de ligne (hors position de contre). En somme de modifier une philosophie de jeu qui marche contre 98% du circuit pour s’adapter à deux ou trois joueurs. On ne se découvre pas une mentalité d’attaquant ainsi du jour au lendemain.

  4. MarieJo 1 février 2012 at 00:30

    Nadal en 2011 a connu une mésaventure qui ne lui était jamais arrivé avant : rencontrer une bête noire, pour de vrai… les gars comme berdych ou blake ou même tsonga qui lui avait infligé des grosses défaites sur dur mais où il avait l’avantage dès la terre battue revenue.
    contre Djoko, je pense qu’il a un peu paniqué, il a joué défensif sur terre et ça n’a pas marché parce que djoko agresse 2 fois mieux que nadal ne peut défendre… même sur sa surface chérie ! c’était flagrant sur madrid et rome !

    pour moi il avait la pétoche, pas parce qu’il craignait djoko mais parce qu’il savait qu’il n’était pas au niveau dans son jeu, il ne savait plus comment le jouer, djoko ne ratait absolument rien ou presque…
    depuis 2 ans Rafa n’avait plus besoin de jouer au top niveau pour passer sur terre, donc il avait sensiblement gardé un niveau moyen élevé, mais pas celui de 2008… et c’était suffisant pour tout rafler ou presque. mais ça c’est fini, il ne dominera plus jamais comme avant il lui faudra partager le gâteau… ou pas, c’est à voir.

    cette année, c’est une autre affaire… Nadal a passé 2011 dans la peau du mec traqué d’une surface à l’autre, il a perdu son statut de numéro un, il a pris un gros uppercut, mais il est reparti au charbon, en repassant par la case départ… c’est un peu long et laborieux, mais je suis sûre que ça va payer !

    en 2012 il retrouve sa position de outsider qu’il aime tant, il joue toujours mieux quand c’est lui qui est un peu dos au mur, c’est comme dans ses matchs…
    et je ne pense pas que dans sa tête il se dise : comment je vais battre djoko, mais comment je dois mieux jouer, le reste suivra.

    • Antoine 1 février 2012 at 00:38

      Oui, d’accord avec toi marie Jo..

      Par ailleurs, c’est quand même marrant de lire ces théories plus haut selon lesquelles plus la surface serait lente, plus Djokovic qui est pourtant d’abord un joueur de dur serait avantagé face à Nadal qui est lui pourtant d’abord un jouer de terre battue..

      Tout cela repose sur quoi ? Uniquement en définitive sur le fait que Nadal a perdu en deux sets à Rome et Madrid alors qu’il avait perdu en trois à IW et Miami..cela me parait léger quand on songe aux palmarès des deux jours sur terre battue..et le fait que ce sont à ce jour les deux seules victoires de Djoko sur Nadal sur terre (pour neuf défaites auparavant)

      Par ailleurs, le format des matchs en deux sets gagnants n’a pas grand chose à voir avec celui des trois sets gagnants. C’est beaucoup plus difficile de battre Nadal en trois sets gagnants sur terre qu’en deux sets gagnants..

      Sur le format qui compte, c’est à dire en GC, on constate que Djokovic a d’autant plus facilement gagné que la surface était rapide: Wimbledon, conditions plus rapides (moins rapides qu’avant mais plus rapides quand même) et victoire plus facile que Flushing, et Flushing plus rapide et plus facile qu’à Melbourne..

      Alors, pour Roland Garros, on verra bien, mais je ne suis pas du tout convaincu par l’idée que le Djoker y serait non pas moins mais plus avantagé face à Nadal du fait que les conditions de jeu sont plus lentes…Je suis même convaincu du contraire…

      • karim 1 février 2012 at 00:44

        Je ne souscris pas non plus à cette thèse, je ne comprends pas son fondement.

  5. karim 1 février 2012 at 00:41

    En parlant de son revers c’est vrai que c’est aux antipodes de 2008 où en finale de RG notamment il avait été carrément monstrueux, mettant le coup droit de FED à la torture!!! Contre Djoker ce coup, moyen depuis un an à été mis à la torture. Beaucoup de fautes quand il a fait autre chose que le slicer, longueur de balle douteuse, passing et retour pas au niveau. On sait quand il est à la rue coté revers quand il n’arrive pas du tout à aller long de ligne, à jouer tendu et fort de ce côté. Il n’a jamais eu de mal à frapper très fort croisé mais long de ligne c’est une autre histoire il faut que sa confiance soit au max et contre Novak il a méchamment souffert .
    La question qui me turlupine depuis l’an dernier c’est pourquoi Novak arrive à le torturer avec son coup droit sur son revers quand FED n’y est jamais parvenu? Le coup droit de FED est supposé nettement meilleur que celui du serbe non?

    • Antoine 1 février 2012 at 01:17

      Si c’est vrai, ce ne peut être du qu’à une seule chose: Nadal a moins de temps contre lui et est donc plus facilement déstabilisé de ce côté. Explications possibles: 1) les trajectoires du Djoker sont plus tendues, moins bombés, le coup est donc plus rapide 2) il trouve des angles plus marqués que Federer 3) Nadal est obligé de couvrir davantage son côté coup droit parce que le Djoker peut aussi décroiser son coup droit et masquer la direction du coup plus longtemps que Federer 4) complémentaire du 3: il décrypte mieux le coup droit de Federer parce qu’il l’a davantage observé.

      NB: 1 et 2 supposent que le Djoker prenne plus de risques que Federer

    • Clément 1 février 2012 at 01:55

      Je me suis posé la même question à propos de l’efficacité du coup droit de Djoko sur le revers de Nadal, là où Nadal renvoie les CD de Fed sans trop de problème de ce côté.

      Eh bien après les avoir vu jouer un certain nombre de fois, je crois vraiment que c’est parce que les CD de Djoko sont plus liftés, et dans la diagonale CD-revers de gaucher ils sortent plus Rafa du court qui a ensuite du mal à les ré-attaquer. Fed frappe quand même assez nettement plus à plat que Djoko, et il est beaucoup plus simple de s’appuyer sur une balle rapide mais sans trop d’effet. Surtout quand on est pas trop loin de sa ligne et qu’on a donc pas besoin de reculer, comme un Rafa toujours prompt à jouer vite quand il affronte le Suisse.

      C’est d’autant plus vrai que Djoko, quand il joue croisé, a tendance à chercher la ligne du couloir (ce qui déporte complètement) là où Fed en général recherche la ligne du fond du court.

      Pour résumer, m’est avis que c’est une question de lourdeur de balle et d’angles trouvés ; je rejoins donc le 2) d’Antoine mais pas le 1), au contraire même.

      Cela dit il doit effectivement aussi y avoir quelque chose avec la lecture du jeu adverse. Le fait est que Fed pour frapper ses CD long de ligne est encore un des seuls joueurs à s’aligner et à jouer avec des appuis fermés (sur ce coup en particulier j’entends, le reste du temps il est en appuis semi-ouverts, voire complètement ouverts).
      Ce que ne fait pas Djoko qui est constamment en appuis ouverts et qui ne joue qu’avec le haut de son corps. Ce qui résulte en un transfert du poids dans la balle pas très beau mais très efficace comme chacun sait ; il doit avec une sacrée épaule le bonhomme.

      • Mathias 1 février 2012 at 09:43

        Djoko trouve plus d’angles que Fed? Euh! On doit pas avoir vu le smême matches alors…
        C’était quand même frappant sur cet OA (et même avant). Djoko joue bcp plus sécurisé qu’un Fed. Il joue long, mais en moyenne bcp plus au centre i.e. ses coûts ne sortent pas souvent des limites latérales du court.

        Si je devais définir sa force, je dirais que Djoko est en rythme (et en longueur), pas en angle…

        Je pense plustôt à une explication entre les points 3 et 4 d’Antoine.
        Pour moi, Nadal n’arrive pas à anticiper les coups de Djoko. Est-ce que cela tient à la manière dont Djoko prépare ses coups, où à la manière dont il recouvre la balle, je ne sais pas…
        Toujours est-il que même sans devoir faire 10 mètres latéralement pour aller chercher la balle, on a souvent l’impression que Nadal est en manque de temps. Il perd simplement quelques 100èmes de plus pour savoir de quel côté Djoko va jouer…

        J’ai eu souvent la même impression pour Fed par rapport à Nadal. On voit le point se construire. Tout le monde (derrière son écran ;-) )voir gros comme une maison quel coup Nadal va faire ensuite, mais Fed a l’air tout surpris de coup qui lui arrive et se trouve bien dépourvu…
        Je dois d’ailleurs dire que depuis 2 ans Fed semble beaucoup mieux lire le jeu de Nadal. C’est toujours aussi frustrant d’inéductabilité, mais il a indéniablement progressé sur ce point là.

        Inversément, Djoko donne l’impression de lire les intentions d eNAdal aussi bien que Nadal lit le jeu de Fed.

        Le problème est que tu as beau bosser tout ce que tu veux pour d’adapter au jeu de l’autre, cela ne peut jamais devenir ta manière naturelle de jouer/anticiper. Et dans un match intense, il y a toujours des moments on oublie toutes ses résolutions et stratégies et on revient à ses réflexes basiques. Or quand on a en face de soit le seul adversaire (ou presque) du plateau contre lequels ses réflexes ne sont pas les bons…

    • Antoine 1 février 2012 at 12:18

      A dire vrai, je pense que karim a raison: Nadal a, semble t il, plus de mal avec le coup droit de Djoko lorsque ce dernier arrive son son revers que quand c’est Federer qui lui envoit un coup droit dessus.

      Après avoir lu Clément et mathias, je pense que :

      1- est faux
      2- me parait plutôt exact (Clément plutôt que Mathias donc). Il lui fait mal en croisant parce que liftant davantage il fait moins de fautes et il insiste jusqu’à le faire craquer ou décroiser. Federer le fait aussi mais fait plus rapidement une faute
      3 et 4 me paraissent exacts, peut être pour la raison qu’indique Clément. Nadal est rarement surpris par la direction des coups de Federer qui n’arrive que rarement à le prendre à contrepied. Avec le Djoker il semble très souvent en retard faute d’avoir anticipé et donc recule pour avoir le temps de ramener quand même la balle mais il est souvent à la ramasse et s’expose à plus de courts croisés..

      Quelqu’un a t il d’autres explications possibles ? Karim, un avis ?

  6. Antoine 1 février 2012 at 01:07

    A propos du Djoker, je suis tombé tout à l’heure sur un billet dans l’Equipe que je n’avais pas lu ce matin: il faut dire qu’il est en caractères minuscules. Cela est titré « les secrets de la récup » et dit que « la façon dont Djoko a récupéré de sa demie ne lasse pas d’intriguer » (sic), « qu’interrogé à ce sujet, « il n’était pas question de caisson barre (je ne suis pas sur du terme employé pour décrire son truc) mais celui-ci a fait part d’explications très écologiques » répondant qu’il « était allé se baigner une fois dans la mer et que d’habitude il allait faire de la gym dans Melbourne Park », là ou il aurait attrapé une allergie au pollen ou ou « il n’est pas dérangé même quand on le reconnait ». On comprend que sa réponse ne porte pas vraiment sur la façon dont il s’y est pris pour récupérer entre sa demie et la finale. ce que je comprends aussi, c’est que « L’equipe » (le billet n’est pas signé) n’est pas dupe des explications avancées par Djokovic qu’elle se garde de commenter tout en les rapportant dans ce tout petit billet..C’est raconté de telle façon que l’on comprend que ce n’est pas crédible..On ne sait jamais: si le Djoker se fait piquer, « l’Equipe » pourra toujours dire que ce n’est pas vraiment surprenant et qu’ils avaient fait été des réponses pour le moins alambiquées du Djoker à chaque fois que la question lui a été posée…De fait, il n’a répondu de façon précise à aucune question sur le sujet, bottant à chaque fois en touche et renvoyant la responsabilité de tout ceci sur son team quand les journalistes le pressaient un peu trop…

    • Bapt 1 février 2012 at 01:27

      L’équipe est effectivement roublarde. S’ils avaient un soupçon sur la récupération de Djokovic, ils devraient s’abstenir de chanter les louanges de ce match… Or c’est loin d’être le cas.
      Quant à la récupération, c’est sans doute le fameux caisson non ?
      Pourquoi Djoko se casserait-il la tête à prendre des produits interdits, alors que le caisson est tout ce qui a de plus légal (même si ce n’est pas très « sport ») ?
      Qu’en penses-tu Antoine?

      • Antoine 1 février 2012 at 12:24

        Je pense que le caisson est un leurre. Si cela avait une grande efficacité, d’autres l’auraient adopté. Or, il est le seul dans ce cas..

        D’après cet article la machine n’existe qu’en 20 exemplaires mais ne coîte que 75 000$, autrement dit rien pour un top player…Elle a été jugée contraire à l’esprit du sport par l’AMA mais pas interdite..

        bigbrowser.blog.lemonde.fr/…/tennis-loeuf-qui-a-permis-a-djokovic-de- devenir-numero-1/ -

        Leur billet n’est pas contradictoire avec le fait qu’ils chantent des louages du match et prétendent, comme presque tout le monde, que « le tennis vit un véritable âge d’or qui n’est pas prêt de s’arrêter » (Phrase figurant sur la Une d’hier). Il faut bien vendre des histoires et il est beaucoup pus prudent d’aller dans le sens du vent dominant que l’inverse..

        Dans l’Equipe de ce matin, ils publient des réactions d’internautes a qui cette même question était posée (le tennis vit il sa meilleure période, il fallit choisir avec d’autres périodes). Les réponses publiées sont mitigées…

  7. Jérôme 1 février 2012 at 06:21

    Moi, ce qui m’étonne, c’est que l’Equipe ait attendu 2012 pour poser ce genre de question et ne le fasse que pour Djokovic. Pourquoi pas en 2009 ou en 2008, voire avant ?

    Ne pourrait-ce être une vindicte personnelle ?
    Par exemple d’une journaliste furibarde (et appuyée par son rédac chef) que son chouchou se fasse démonter 7 fois de suite ?

    • Antoine 1 février 2012 at 12:32

      Ta dernière explication ne tient pas. Cette journaliste n’est pas un poids lourd de la rubrique tennis…

      Par ailleurs, l’Equipe ne s’est pas privé de relayer des soupçons concernant Nadal, le dernier épisode étant l’affaire Noah..

      Disons que cette fois ci les soupçons sont plus apparents, plus marqués. Nadal a toujours été très fort physiquement, sa marque de fabrique. Avec le Djoker on a l’exemple d’un type qui a réussi à transformer une faiblesse en un point fort au point d’être devenu le plus résistant du circuit. Cela suscite légitiment plus de questions. Par ailleurs, l’intéressé botte en touche quand on lui pose une question là dessus. Qu’il n’entende pas dévoiler ses méthodes se comprend bien mais la façon dont il répond à ces questions est très troublante à mon sens..

  8. karim 1 février 2012 at 09:01

    Mine de rien et vu qu’à Paris il ne seront pas dans le même tableau et ne peuvent se croiser qu’en finale, Nadal aura le redoutable honneur ce jour là de jouer pour le grand chelem de la loose, mais un chelem d’or de la spécialité. Contrairement à Fed ou Lendl qui ont perdu les quatre finales, lui va les perdre d’affilée et contre le même homme!!!! Il devient le Venus Williams de l’ATP. Si mes souvenirs sont bons le Serena Slam est réalisé contre sa soeur non? En tout cas à Paris grosse pression pour Rafa, soit pour rentrer dans l’histoire en dépassant Borg, soit pour que l’histoire rentre dans lui avec ce Grand Shame. Affaire à suivre…

    • Babolat 1 février 2012 at 11:25

      « le Serena Slam est réalisé contre sa soeur non? »

      Exact… de Roland Garros 2002 à l’Open d’Australie 2003. Venus a quand même battu sa soeur en grand Chelem deux fois par la suite. Le Papa Williams jubilait, lui qui avait déclaré quelques années plus tôt que ses filles se battraient en finale pour tous les grands titres.

      « soit pour rentrer dans l’histoire en dépassant Borg, soit pour que l’histoire rentre dans lui avec ce Grand Shame »

      Héhé… digne du vrai/faux Marc Rosset cette phrase.

    • Antoine 1 février 2012 at 12:47

      C’est sûr que si les deux se retrouvent en finale, la pression sera bien davantage du côté de Nadal que du côté du Djoker..

      Le Djoker a encore du temps pour gagner Roland Garros, Nadal sans doute plus vraiment s’il perd cette finale qui est toujours par ailleurs son point d’appui pour sa saison: une fois Roland Garros dans la poche, il a de toute façon fait une bonne saison et peut jouer plus relax ensuite. S’il la perd, se fait battre par le Djoker, il risque bien de ne plus la gagner..

      En revanche, le fait qu’il ait perdu un très grand nombre de matchs contre le Djoker avant celle-ci, s’il ne le bat pas d’ici là, mettra davantage de pression sur le Djoker que sur Nadal qui sera l’outsider. Mais ceci suppose que Nadal ne le batte pas d’ici là. S’il le bat à Monte Carlo, Rome ou Madrid l’argument ne sera valable que si le Djoker remporte la majorité de ces matchs. Si Nadal en gagne deux sur trois, il demeurera favori pour gagner à Roland Garros..et la pression sera finalement complètement sur ses épaules…

      Il parait que le Djoker aurait l’intention de zapper Belgrade et de s’aligner à Monte Carlo cette année…On peut donc théoriquement avoir trois finales entre les deux sur terre avant Roland Garros. Pour Nadal se faire battre à Monte Carlo et/ou en perdre deux sur trois serait un désastre…

      • Mathias 1 février 2012 at 14:33

        Non! Le désastre c’était Wim 2008! ;-)

  9. Babolat 1 février 2012 at 11:43

    PHM is back… il a battu Stebe 72ème mondial. Quelqu’un l’a-t-il pris en Performeur ? S’il a ce niveau, il pourrait bien revenir dans les 100 avant la fin de l’année. Bon c’est vrai que s’il est dans les 100, ça ne lui fera que dans les 600 points. Genre si Djoko gagne Roland, il va ajouter 1280 points d’un coup à son pactole. il faudrait que Polo fasse un gros coup pour pouvoir être rentable.

  10. Renaud 1 février 2012 at 12:00

    - Allo Mirka…
    - Oui c’est moi..
    - C’est Tonton
    - AH, comment allez vous, ou plutôt votre poulain
    - Physiquement tout va bien, je lui ai demandé de me faire 10H de service aujourd’hui
    - D’accord mais en quoi puis-je vous aider
    - Eh bien c’est un peu délicat
    - Oui mais encore
    - Je n’irai pas par 4 chemins. Le petit ne rattrapera jamais Sampras et votre GOAT en nombre de GC. Par contre il a maintenant dans les rétros ce maudit enfant de p… et là pas question qu’il le rattrape ni qu’il fasse le GC contre le petit.
    - Oui je suis assez d’accord avec vous surtout que votre neveu lui ferait le GC des finales perdues
    - M’en parlez pas je cauchemarde tous les soirs. Jai donc établi un plan parfait. Nous avons quelqu’un dans la place à RG pour le tableau.
    - Je m’en serai douté, mais à quoi cela va t’il servir?
    - Tout d’abord votre GOAT sera dans la moitié du petit mais en plus je vous promets qu’il rencontrera toute l’armada espagnol à partir du 3è tour et je fais mon affaire des résultats. Ils me sont tous redevable de quelque chose.
    - Je veux bien, le grand peu assurer les 2 premiers tours je lui fais confiance mais même s’il arrive contre votre neveu c’est une nouvelle branlée garantie.
    - Justement pas du tout. C’est là que le plan est parfait. Mon neveau fait tout ce que je dis. Savez vous que quand il était petit je lui ai fait croire qu’il y avait des meilleurs appuis en jouant en chaussette eh bien le croirez vous il est venu en chaussette à l’entrainement, j’en ris encore
    - Je ne vous croyais pas si taquin. Mais revenons à cette demi.
    - Oui bien sur, je fais aussi mon affaire du petit. Il sait de toute manière qu’il est déjà dans l’histoire puisqu’il restera comme celui qui a le plus battu le GOAT. Tout ce qu’il demande c’est de continuer à améliorer le H2H. Donc avant RG mon petit s’il rencontre votre chéri lui collera branlée sur branlée mais difficilement pour accréditer la résistance de votre GOAT en vue de la demi.
    - C’est une bonne idée, et en demi si je vous suis Rafa perdra.
    - Oui c’est cela, comme cela votre GOAT sera encore plus GOAT, mon petit encore plus celui qui battait tout le temps le grand GOAT. Tout le monde est content.
    - Et aprés place à un match de GOAT pour réduire au silence le Serbe.
    - Oui en gros on lui demande à votre GOAT de nous sortir un seul match dans la quinzaine. Je parle pas des 2 premiers tours qui sont une formalité.
    - Mais vous êtes certains que l’armada espagnol se couchera.
    - Oui je vais juste lui éviter Ferrer.
    - Ah bon pourquoi, il vous doit rien ?
    - Non ce n’est pas cela. Mais il ne sait pas jouer cool. Savez vous qu’il se relève la nuit pour aller taper des balles. Au club on a même dû lui construire des toilettes spéciales.
    - Ah bon, mais pourquoi
    - IL fusillait en 2 jours la faience avec ce qu’il prend. Son oncle élève des chevaux si vous voyez ce que je veux dire.
    - Ah ben dite donc.
    - Mais vous êtes certaines de votre côté de pouvoir faire accepter ce plan à votre GOAT
    - Plus que jamais. Si vous saviez. Vous connaissez sa fondation en Afrique
    - Oui bien entendu
    - C’est une façade
    - Ah bon
    - Oui, c’est une couverture pour lui permettre de se déplacer là bas. Il consulte marabout sur marabout pour dans l’espoir de jetter un sort à votre neveu. Jusqu’à présent à part enrichir quelques sorciers de village pas de résultat.
    En plus il nous réveille une nuit sur 2 moi et les petites en criant « non pas encore lui » et je peux vous dire que c’est de votre petit qu’il parle.
    Non vraiement une victoire contre lui à RG devrait lui faire le plus grand bien
    Peut-etre retrouverons nous le sommeil, vraiement un plan parfait.
    - Bon nous sommes d’accord alors.
    - Oui plus que jamais
    - Bien, mes amitiés aux petites Mirka.
    - Soignez votre neveau Toni.
    - Au revoir
    - Au revoir

    • karim 1 février 2012 at 12:43

      Ne vous bercez d’aucune illusion, Rafa aura son Grand Shame rien à faire. C’est le match qui va finir de le BORGiser et le pousser à la retraite. Trois sets secs.

      • Antoine 1 février 2012 at 12:59

        Sûr que s’il prend 6-4 6-4 6-2, cela fera réfléchir..

        Cela étant, j’ai regardé hier une partie de leur match à Rome posté par Jérome. Je n’ai pas été particulièrement frappé par un niveau exceptionnel de Djoko. Il a joué bien mieux que cela contre Federer à Roland Garros je trouve. Ce qui m’a frappé, c’est le faible niveau de Nadal qui rate des coups faciles, très manifestement par manque de confiance, tandis que le Djoker réussit lui des coups très risqués alors qu’il est en pleine confiance. Mentalement, il n’y était pas ce jour là, le Rafa..Il ne me donne pas du tout le sentiment d’être là avec l’idée qu’il va lui rentrer dans le lard parce qu’il ne va quand même pas le battre deux fois de suite sur terre (ce qui ne lui est jamais arrivé) mais me donne au contraire le sentiment d’un type qui se dit qu’il a de forte chances de se faire battre une nouvelle fois…

  11. Renaud 1 février 2012 at 13:14

    Lisez mon coup de fil, il ne sera pas en finale.
    Plus sérieusement si les 2 sont en finale cela fera longtemps qu’un match n’aura pas eu autant d’enjeux.
    Les 2 fois ou FED est arrivé en finale contre RAFA en position de faire le GC sur 2 ans soit 2005-2006 et 2006-2007 même s’il était déjà très fort RAFA avait déjà l’avantage sur lui.
    Là Djoko arriverait dans le costume du vainqueur absolu
    Là Nadal arriverait dans la peau du type qui veut sauver sa peau.

  12. Ulysse 1 février 2012 at 14:25

    La discussion autour de l’actualité tennis tourne souvent autour du dernier vainqueur de tournoi qu’on érige en guerrier invincible, la dernière fois OK c’était un feu de paille mais cette fois c’est sur.

    La roue tourne. Djoko a regagné Melbourne, OK, mais de là à en faire un rouleau compresseur. Nadal n’a pas l’habitude d’être emmerdé sur terre et s’est fait surprendre en 2011 mais ça ne durera pas. Dans 6 mois on n’en parlera plus.

    • Mathias 1 février 2012 at 14:31

      Plussoie! On psychotte – on psychotte – et puis on oublie…

  13. Mathias 1 février 2012 at 14:30

    De toute façon il peut en couler de l’eau sous les ponts jusqu’à RG.
    Une blessure, une ou deux contre-perfs,…
    Que n’a-t-on glosé en janvier 2011 sur les chances de Rafa de faire le Slam. Résultat: sorti en 1/4!

    Le seul type qui ait vraiment eu récemment une chance de le réaliser en n’ayant plus qu’un match à gagner, c’est Fed.
    On en reparlera donc vraiment une fois que Djoko sera en finale…

    Si on on regarde ceux qui sont vraiment passés rétrospectivement le plus prêt de réaliser le Slam (calendaire ou non) depuis Laver, ce sont respectivement:
    - Big Mac en 84 (à 3 points prêts dans le tie-break du 4ème à RG,non?)
    - Fed en 2009 à l’USO (à 2 jeux prêts contre Delpo)

    Les médias vont tellement en faire leur sauce que Djoko va se retrouver avec une pression pas possible. Mon impression et qu’il risque de sauter avant d’arriver en finale (contre un Soderling retrouvé et qui nous refait un 2009 par exemple).

    Si par contre il arrive en finale, contre Nadal de surcroit, alors je plussoie Renaud. Et là, les deux monstres vont se charger à mort, pas pour le physique, mais pour évacuer le stress… ;-)

    • Antoine 1 février 2012 at 15:00

      Moi je veux bien Ulysse mais le petit problème, c’est quand même que le dernier vainqueur d’un GC, cela fait maintenant un an que quatre fois sur cinq, c’est le Djoker…Cela ne ressemble pas trop à un feu de paille ou alors il y a vraiment beaucoup de paille..

      A Doha, Jo disait qu’il avait l’impression que certains ne voulaient pas voir la réalité de la saison 2011 telle qu’elle est à savoir que Nadal a été très bon mais que Le Djoker a fait encore mieux.

      En ce qui me concerne, ce tournoi m’a sérieusement douché: j’espérais et m’attendais à ce que quelqu’un fasse la peau du Djoker, peu importe qui, j’étais même pour la Murène sans apprécier outre mesure son nouveau coach. Certes, il aurait pu perdre, tant en demie qu’en finale mais a finalement gagné. Et vu la manière, je trouve que c’est quand même une très sale nouvelle..

      Ce n’est pas pour autant que j’ai fait le favori à Roland Garros. Jusqu’à plus ample informé de la saison sur terre, c’est Nadal à mes yeux. J’espère vivement que Nadal lui fera la peau cette fois et je pense qu’il est le seul à pouvoir le faire. Il ne faut pas penser que Federer puisse lui refaire le coup de l’année dernière, la Murène est devenu bon, mais pas très bon sur terre, et les autres sont loin derrière. Si le Djoker gagne Roland Garros, cela va devenir glauquissime et après il sera encore plus dur à arrêter à Wimbledon ou à Flushing…

      Il est urgent qu’il se prenne deux ou trois défaites qui feront du bien à tout le monde, sauf à lui bien sûr..

    • karim 1 février 2012 at 15:06

      Djoko? Moi je ne crois pas que la pression le fera craquer. S’il craque ce sera vaincu proprement par un adversaire. Fed a plusieurs fois cédé à la pression d’attentes trop grandes mais c’est parce qu’il s’est lui-même rendu coupable du péché d’orgueil, il a accepté bien volontier et trop tôt ce rôle de légende vivante qui ne parle qu’à Laver ou Sampras et qui n’en a rien à cirer de ses tous petits contemporains. Fed s’est baigné dans le jus de gloire.
      Rafa a été parfois vaincu par son physique, parfois par son adversaire. Mais il a toujours refusé d’être un grand, ou considéré comme un grand. Sa seule coquetterie aura été de personnaliser ses pompes ou son sac avec les rappels de ses accomplissements, pas plus. Il n’est jamais apparu en blaser blanc sur le court pour son courronnement.
      Novak a déjà connu la souffrance, les espoirs déçus, les déconvenues. C’est le gars qui a dit alors qu’il n’était rien qu’il allait taper les autres. Et quand il n’y est pas arrivé, qu’est-ce qu’il ne s’est pas pris dans la gueule! Quandil alignait les abandons au gluten et les doubles fautes, il a fait le dos rond, il a encaissé, il a appris. Et il a l’air tellement revenchard et avide de domination que je ne le vois pas craquer parce qu’on attendrait trop de lui. Il est costaud ce salaud, très costaud.
      Fed et Rafa sont des guerriers chacun dans son genre, de supers champions, mais dans le fond l’Espagnol est un gentil garçon et le Suisse un aristo baigné de flegme. Djoko s’en branle, lui c’est le petit dur de la cour de récré. Sa limite sera son talent et celui des autres à le dominer, je ne crois pas au scénario d’une liquéfaction sous trop forte pression.

      • Antoine 1 février 2012 at 15:16

        Oui, d’autant plus que quelle pression aura t il dans un avenir proche ? A Roland Garros, la pression sera sur Nadal, pas sur lui, sauf s’il l’a battu trois fois de suite avant sur terre..

        Je ne crois pas non plus une minute que la pression puisse le faire craquer, du moins pour l’instant. La suffisance, par contre c’est bien possible..C’est en partie pour cela qu’il a perdu contre Federer à Roland Garros contre lui..Vajda a dit plusieurs mois après le match que le Djoker avait voulu le jouer sur la vitesse -j’ajoute: histoire de lui montrer que même là dessus il était plus fort- alors qu’il aurait du davantage lever la balle sur son revers..

      • Sylvie 1 février 2012 at 15:25

        Bof, je trouve que tu tombes un peu dans les clichés.Sous quelle pression Fed a-t-il craqué ? A Roland Nadal a toujours été au-dessus et l’année où il perd à Flushing, il s’est énervé un peu bêtement au 2e mais il fait u hold-up sur le 3e set. Ensuite, il est ultra dominé.

        Il n’a pas craqué sous la pression à Roland où tout le monde l’attendait ni pour le 15e où Roddick fait le match de sa vie, où l’histoire l’attend et devant une flopée de légendes. Bonjour la pression, je ne sais pas ce qu’il te faut.

        Quant au Nadal gentil garçon… Dans la vie, je veux bien le croire mais sur un court, non. Il n’y avait qu’à voir ses expressions proches de la hyène quand il marquait un point dimanche. Nadal a toujours marché sur ses adversaires quand il le pouvait. Sa comm’ et son côté je m’en fous des records, mon oeil ! Ce n’est pas parce qu’il adore se mettre dans la peau de l’outsider ou qu’il s’excuse de battre à répétition un mec à qui il cire les pompes qu’il faut le prendre argent comptant.

        Nadal et Federer ont prouvé que la pression, ils savaient la gérer, Djokovic est en train de le démontrer mais on ne sait pas encore comment il réagirait en cas de record historique en vue. Il a les épaules mais il reste humain, comme les autres.

        • Antoine 1 février 2012 at 15:29

          Djoko reste humain: c’est une bonne nouvelle…

          Sinon, Rafa, moi je pensais que c’était un taureau ou plutôt un minotaure car lui aussi a quelque chose d’humain..Mais là, c’est devenu une hyène ? Vraiment ? faut dire que je connais pas bien les expressions de la hyène…C’est vrai que Rafa est très sympathique, gentil et bien élevé quand il n’est pas sur un court de tennis, probablement le joueur ou le contraste est le plus fort entre son comportement sur le court et en dehors..L’inverse de Federer, une fois de plus..

        • Sylvie 1 février 2012 at 15:37

          Le taureau n’ouvre pas grand la mâchoire. J’ai dit « expression « de hyène, j’aurais pu dire fauve mais il m’a fait penser à une hyène à plusieurs reprises.

          • Antoine 1 février 2012 at 15:41

            Oui, mais si les hyènes s’attaquent parfois à plus fort qu’elles, elles le font toujours en bande, lâches qu’elles sont ! Et généralement, elles s’en prennent aux plus faibles: les jeunes, les vieux isolés..

          • Sylvie 1 février 2012 at 15:42

            J’ai parlé de l’expression Antoine

          • Antoine 1 février 2012 at 15:43

            Un tigre, non ?

          • Antoine 1 février 2012 at 15:44

            Là, c’est un lion, mais les lions sont paresseux et laissent les lionnes faire tout le boulot..Lui, il trime..

          • Sylvie 1 février 2012 at 15:45

            J’aime bien les hyènes moi

        • Antoine 1 février 2012 at 15:47

          Et le Djoker, quelle sorte de bête est ce ? Il est très méchant sur le court et en dehors, c’est sûr. Parfois, il aime faire rire, mais toujours aux dépends des autres..

          Un loup dominant ?

      • karim 1 février 2012 at 22:30

        Sylvie, FED n’a jamais craqué sous la pression c’est clair. J’ai une short list de quelques matches au bout des cinq sets qui disent un peu autre chose. Des moments où j’aurais aimé qu’il nous fasse sa hyène quoi… J’aurais bien aimé plus de hyène en lui finalement.

  14. Antoine 1 février 2012 at 15:19

    Tiens, on vient d’annoncer les règles pour les JO et surprise, surprise: tous les matchs seront en deux sets gagnants, SAUF la finale du simple messieurs…

    C’est de la daube ces JO: cela rapporte moins de points qu’un M1000 !!

    750 pour le vainqueur, 450 pour l’argent et 340 pour le bronze…

    Comme il n’y a pas de prize money, c’est vraiment pour la gloire..

    • Clément 1 février 2012 at 17:27

      Finale au meilleur des 5 ? Excellente nouvelle !

  15. Antoine 1 février 2012 at 15:25

    Tout le monde s’en fout, mais pour Wozniacki, tout va de mal en pis: après être passé directement de la 1ère à la 4ème place au classement, un record ? voilà qu’elle n’a plus d’entraîneur..Sanchez avait remplacé son père il y a deux mois seulement et on comprend de la brève de l’Equipe que sanchez en avait marre que son père continue à être co-coach alors qu’il n’a jamais tenu une raquette de tennis de sa vie..

  16. Renaud 1 février 2012 at 16:16

    Oui je suis 100% d’accord pour l’avoir vu (pas en vrai) en match et en interview Rafa me fait pour le coup penser à Jekyll & Hyde.
    Ce n’est pas une façade ce quasi enfant (je force le trait) est réellement poli, humble et disponible

    J’avais aussi développé cette théorie de la suffisance ou de l’orgueil pour Fed contre Nadal particulièrement en 2006 ou d’aprés moi il est à son sommet tennistique.
    Je ne dis pas, et jamais nous ne le saurons, qu’il aurait gagné mais je reste persuadé, un peu la théorie de Karim sur sa place dans l’histoire, qu’il n’aurait pas seulement voulu gagner Nadal mais le gagner à son propre jeu.
    A mes yeux en jouant comment il joue sur TB depuis 2009 il aurait inquiété ou gagné même Nadal en 2006, sachant également que le Nadal 2006 n’était lui bien entendu pas à son sommet tennistique.

    Et là je suis comme Karim, Djoko a pris tellement de claque dans le beignet entre le moment ou il a annoncé qu’il allait gagner le duopole qu’il s’est blindé beaucoup, beaucoup plus que l’un ou l’autre.
    Aprés tout FED même en 2008, relisez les interviews, avait toujours dit que Nadal pouvait se blesser et quand à Nadal, jusqu’à l’année dernière il n’avait jamais rencontré un opposant du calibre que Djoko.

    Donc je ne pense pas que Djoko cède à la pression

  17. Antoine 1 février 2012 at 16:28

    J’ai pris, en mon âme et conscience, la grave décision de devenir le supporteur numéro un de la Murène..

    C’est la Murène qu’il faut désormais soutenir. L’avenir, ce n’est pas Federer, ni même Nadal. ils prendront leur retraite en même temps et d’ici là ne feront malheureusement pas la peau du Djoker. Celui qui peut y arriver parce qu’il a le même âge que lui, c’est la Murène. Lui aussi en a bavé, a été moqué, dénigré. Sous la conduite avisée d’Ivan qui est un super pro et qui sait ce que c’est que de se battre et de trimer pour avoir ce que l’on veut, la Murène peut rejoindre et dépasser le Djoker. Physiquement il est déjà à sa hauteur. Tennistiquement, il a un jeu plus varié, plus intelligent, et n’est pas loin de son niveau alors qu’il a encore des faiblesses patentes tandis que le Djoker a comblé les siennes et est devenu le parfait robot. Il lui manque un titre en GC mais dès qu’il l’aura, fini de rire avec la Murène ! Il n’a rien, il a très faim et il a choisi de souffrir parce qu’avec Ivan, il va souffrir, c’est sûr..Vu ce que devient le tennis, avoir choisi Ivan comme coach, c’était une très bonne idée…

    D’ailleurs, dans l’ interview qu’a donné la Murène, juste après sa défaite, il a parlé de ce qu’il lui avait dit avant, dans les jours précédents: « prépares toi mentalement à souffrir, à avoir les jambes en feu et à courir quand même. Tu vas gagner, mais tu vas énormément souffrir ». Cette fois, la Murène n’a pas gagné, mais ce n’est pas passé loin, contrairement à toutes les autres fois. Loin de le déprimer, cette défaite va le booster. Il aura encore plus faim la prochaine fois..

    Dans leur H2H, le Djoker ne mène que 7-4 et, si on ne compte que les matchs intervenus depuis 2008, ils sont à 4-4. C’est un bon signe. Il n’a pas un jeu qui réussit particulièrement bien au Djoker…

    Au taf, Andy, je compte sur toi !

    • Antoine 1 février 2012 at 16:55

      Andy: Tu commences par t’acheter des balles de tennis et tape 500 secondes balles de service par jour pendant deux mois..

      Ivan: Tu achètes une machine qui enregistre tout, et je fais les stats derrière pour mesurer les progrès d’Andy.

    • Mathias 1 février 2012 at 17:03

      Constat sommes tout assez lucide!
      Mais pour qu’Antoine se permette d’érire « Vu ce que devient le tennis, avoir choisi Ivan comme coach, c’était une très bonne idée… », il faut vraiment qu’il soit désabusé.
      Et je ne sais pas ce que je préfère.
      L’Antoine d’il y a quelques jours qui voulait simplement arrêter de regarder le tennis pour 2-3 ans, où celui d’aujourd’hui qui en est à souhaiter la résussite d’Ivan Lendl (par interim en tant que coach).

      Sur le fond je suis d’accord: celui actuellement qui sur la distance a le plus de chances de venir déstabiliser Djoko, c’est la Murène.
      Encore faut-il que toutes les pièces du puzzles s’emboîtent…
      La seule chose que j’esprèe est que Murray y parvienne en rendant son jeu plus offendif (il en a les moyens techniques) et non pas en devenant un cyborg baseline encore pire que Djoko.
      Federer a été raillé quand il a dit que Murray devait changer son approche du tennis s’il voulait vraiment arriver au top alors qu’il venait de le battre à dubai en jouant depuis les bâches. Je crois que cela n’a jamais été aussi vrai.

      • Mathias 1 février 2012 at 17:05

        Je suis d’ailleurs pour que cette phrase devienne devienne la banièpre (mortuaire) du site pour les prochains mois. ;-)

    • Nath 1 février 2012 at 17:16

      Je ne serais pas aussi catégorique que toi concernant Nadal, je pense qu’une victoire contre Djoko dans un des M1000 à venir pourrait le remettre dans le bon sens. L’histoire du tennis doit être remplie de matches gagnés par un joueur alors nettement dominé par son adversaire. Simon a bien réussi à gagner deux matches de suite contre Youzhny…

      Mais c’est vrai que Nadal, c’est plutôt à court-moyen terme alors que Murray, il peut l’avoir dans les pattes pendant le reste de sa carrière. Et je compte sur l’Ecossais pour faire plus que le gêner.

      Quant à Fed, il peut encore jouer le rôle de l’emmerdeur de première à des moments clés pour Djoko, de façon ponctuelle.

      Après, je pense que Tomic sera mûr dans 3 ans maximum, peut-être 2.

    • William 1 février 2012 at 17:21

      Enfin ! Enfin la Murène parvient à te séduire ! Mieux vaut tard que jamais Antoine !

  18. Sylvie 1 février 2012 at 16:39

    Pourquoi faut-il absolument barrer la route au Djoker ? Moi, voir Nadal, s’imposer une fois de plus à Roland ne me ravit guère plus. Je ne suis pas fan du Serbe mais il fait un numéro 1 crédible.

    • NTifi 1 février 2012 at 17:30

      Ah bon et Nadal était pas crédible comme n°1 ?

    • Sylvie 1 février 2012 at 20:15

      Ai-je dit qu’il ne l’était pas ?

  19. Antoine 1 février 2012 at 16:49

    Je ne parle pas de Roland Garros Sylvie, je parle des années à venir. Pour ce Roland Garros 2012, je fais encore confiance à Nadal..On verra bien..

    Pourquoi faut il lui barrer la route ? Evidemment, c’est un numéro un crédible, mais c’est bien cela le problème. Plus le Djoker gagnera, plus on en tirera la leçon qu’il faut faire pareil, et on aura ensuite plus qu’une armée de robots jouant sur un court capables de taper comme des sourds du fond du court durant huit heures s’il le faut. C’est la mort du tennis, tout simplement.

    • NTifi 1 février 2012 at 17:31

      T’inquiète Sylvie préfère encore la mort du tennis que voir Nadal encore gagner lol

      • William 1 février 2012 at 17:36

        Sais-tu parler d’autres choses que Nadal et Sylvie ?

        • NTifi 1 février 2012 at 17:38

          J’ai bien le droit de défendre mon joueur préféré non ? En plus je blague

      • Sylvie 1 février 2012 at 20:56

        N’tifi pour moi Djokovic n’incarne pas forcément la mort du tennis, que je ne souhaite évidemment pas, mais je ne suis pas aussi pessimiste sur ce sujet. Ses matches contre Nadal vont à l’encontre des mes goûts mais contre Fed, je trouve que le cocktail prend bien et qu’on n’a pas l’impression d’un marathon.

    • Sylvie 1 février 2012 at 20:19

      Je ne suis pas une grande fan de Djokovic et je ne souhaite pas spécialement le voir tout rafler mais je ne suis pas une fan de Nadal non plus et je pense que l’un est un peu responsable de l’autre même si le style différe. Au moins, Djoko est offensif.

      Idéalement, je préfererais une alternance ou l’émergence de nouvelles têtes, Fed déclinant sous entendu. Après, un Nadal reboosté par RG et enfilant Wim les JO et pourquoi pas L’US ne m’emballe pas plus que la version Djoko roi du monde.

      Je suis d’accord pour que quelqu’un stoppe Djoko à Roland mais j’aimerais un autre vainqueur là-bas, j’assume.

    • Sylvie 1 février 2012 at 20:54

      Si Nadal gagne Roland Garros mais qu’un autre, en dehors de Djoko, s’impose à Wimbledon ou à l’US : Fed, Murray, Del Potro ou pourquoi pas une surprise, je veux bien lui laisser son Roland mais j’aimerais bien quand même voir un autre vainqueur porte d’Auteuil.

  20. Mathias 1 février 2012 at 17:16

    Pour moi, le seul qui a des chances réelles de pouvoir batter Djoko à la régulière avant RG, c’est bien Fed.
    Bien sûr il ne sortira pas tout le temps un match comme la 1/2 de RG 2011. Mais Djoko non plus…
    Et sur un format en 2 sets gagnants, avec des conditions favorables (Madrid?). J’y crois…

    Murray, ou un autre, c’est pour le moyen/long terme (voir le post d’Antoine plus haut).

  21. William 1 février 2012 at 17:27

    Pour ma part, cela peut sembler paradoxal mais je pense que le pire d’ici Roland pour Nadal, ce serait justement de parvenir à battre Djokovic. S’il n’y parvient pas, il pourra lancer un (enfin) légitime « Je ne suis pas favori » à la veille de Roland Garros. Il n’aime rien de mieux que d’être l’outsider. En revanche, s’il le bat à Monte Carlo, Madrid ou Rome, il aura selon moi encore plus de pression s’il venait à le rencontrer en finale à Paris…

    • Nath 1 février 2012 at 17:34

      Le « je ne suis pas favori », je ne suis pas sûre que ça compte pendant un match contre un joueur qu’il n’aurait pas battu depuis 18 mois. Et puis il a été favori en arrivant à RG depuis de nombreuses années, pour un échec…

      • Nath 1 février 2012 at 17:35

        Un seul échec, c’est plus clair je crois.

  22. William 1 février 2012 at 17:38

    Sinon Rufin a battu Lopez en deux sets à Montpellier : il est en forme, l’Espagnol…
    Match Gasquet à l’instant contre Davydenko.

    • Mathias 1 février 2012 at 18:09

      Et Gasquet a réglé son compte au Russe en 2 sets secs.

  23. Coach Kevinovitch 1 février 2012 at 18:12

    Eh ben dis donc, Antoine qui se transforme en fervent soutien d’Ivan Lendl!!!??? L’heure est tres grave et le pire dans tout cela est qu’il a raison seul Murray peut empecher le Djoker de devenir unmodele tennistique.

    • Alex 1 février 2012 at 18:15

      La pendaison est simplement repoussée à la fin de saison …

  24. Alex 1 février 2012 at 18:13

    pour les Iphoneurs joueurs du dimanche (ou pas seulement) et fous de stats :

    http://www.tennis-news.fr/high-tech/l-appli-iphone-tennis-me-analyse-vos-matches-de-tennis-8191/

    • William 1 février 2012 at 18:18

      J’ai vu ça ! Je me demande si c’est bien… Il est à 3 euros sur l’appstore.

  25. Quentin 1 février 2012 at 18:27

    Cest pas beaux ça!?

    « Le capitaine de la Serbie n’a pas sélectionné Novak Djokovic en vue de l’affrontement contre la Suède pour le premier tour de la Coupe Davis, du 10 au 12 février.

    Bogdan Obradovic estime qu’il est plus salutaire pour Djokovic de se reposer après son éreintant marathon contre Rafael Nadal en finale des Internationaux d’Australie.

    Obradovic a indiqué à l’Associated Press que la Serbie voulait aider Djokovic à conserver son 1er rang mondial et à remporter la médaille d’or aux Jeux olympiques de Londres.

    Par contre, le capitaine de la Serbie a eu de la difficulté à convaincre le champion des Internationaux d’Australie à passer son tour.

    Mais la victoire de 4-1 contre les Suédois l’an dernier, par surcroît en Suède, l’a aidé à avoir gain de cause. La semaine prochaine, les Serbes accueilleront les Suédois à Nis.

    La victoire de la Serbie reposera donc sur les épaules de Janko Tipsarevic, 9e joueur mondial, et de Viktor Troicki, 22e, en simple, ainsi que de Nenad Zimonjic en double. »

    Bref, si Djokovic ne va pas au premier tour, c’est à son corps défendant! Qu’il n’y alle pas vu qu’il l’a déjà gagné e, qu’il a une place de numéro 1 à défendre, que les deux derniers matchs de l’AO l’ont crevé, ou encore que la Serbie n’a pas besoin de lui pour passer OK. Mais qu’on ne nous sorte pas cette propagande!

    • MarieJo 1 février 2012 at 19:26

      Ce n’est pas de la propagande, pour être éligible aux JO il faut être disposé et sélectionable pour la CD, donc c’est juste un tour de passe-passe pour que djoko puisse revendiquer le droit de participer aux JO….

  26. Renaud 1 février 2012 at 20:42

    Incroyable le résultat de ce match sur les ténors du site.
    Moi passe encore je suis tout jeune inscrit
    Antoine commence à supporter Murray
    Coach veut accélérer les surfaces
    Karim sort du bois

    Comme quoi cette époque ne veut plus rien dire.
    On serait quand même presque tous, Djoko a le droit d’avoir des fidèles supporter avec le sourire jusqu’au oreilles, déçu s’il venait à faire le GC sur 2 ans.
    Surtout qu’il faudrait être un fan particulièrement obscurantiste et aveugle pour en tirer la conclusion que ce type est lel nouveau GOAT.
    Il aurait 6 GC, seulement 6 GC presque rien rapport à certaines légendes, et déjà un GC à cheval sur 2 ans et encore en lice pour améliorer cela à Wimb puis USO.
    Pire que tous il le ferait sur l’année, soit mieux que Julien Lepers, et ce serait 6 à la suite.

    Au secours

  27. Sylvie 1 février 2012 at 22:03

    Moi ça m’intéresse de savoir pourquoi Djokovic est si peu apprécié ici ? A cause de son jeu trop stéréotypé ? A cause de sa personnalité ?
    Par lassitude de le voir tout gagner ? Par sentiment qu’il serait quelque part injuste de le voir réussir là où Federer et Nadal ont échoué ? Par peur qu’il représente le modèle d’un tennis à ne surtout pas suivre ?

    Est-ce que Djokovic a des fans sur ce site ?

    • William 1 février 2012 at 22:32

      J’aime bien. Le jeu en cadence m’a toujours plus, j’aime les joueurs qui trouvent des angles, des courts croisés. Il sait presque tout faire, prend des risques et il donne parfois l’impression d’être habité. Tout ça me plait.
      En revanche, je trouve qu’il varie de moins en moins. L’attitude a tendace à me déplaire, surtout le off court en fait. Le temps qu’il prend entre les points m’insupporte, son attitude aussi parfois.
      Globalement il ne me déplait pas tant que ça. Je l’aime moins que Federer et Murray, mais je le préfère à Nadal.

      • karim 1 février 2012 at 23:03

        Moi à part Hewitt, Tarango, ruzedski, peut être un ou deux autres, j’aime tout le monde plus que nadal!!!!

      • Bapt 2 février 2012 at 00:15

        Je ne suis pas un fan mais je ne suis pas allergique pour autant, moins qu’au jeu de Nadal.
        L’attitude hors du court est pénible effectivement mais par contre sur le court – si on met de côté le temps perdu pour servir, temps sans doute gagné pour récupérer – il est plutôt sympathique. Il est très très rare de voir les joueurs applaudirent les points des autres. Novak le fait avec une certaine forme de sincérité (Tsonga aussi d’ailleurs).
        Avec les arbitres, il se tient plutôt bien et ne fait pas d’esclandre etc. La comédie il la joue plutôt sur ses pépins physiques même si je le soupçonne d’être quand même un peu hypocondriaque.

    • karim 1 février 2012 at 22:53

      Le site est plein de FFF, ce n’est un secret pour personne. Quand on voit les relations pas tres « cordiales « entre le suisse et le serbe ça me semble difficilement concevable que l’armée FFF puisse avoir djokovic en odeur de sainteté. Il ne risque pas d’être apprécié non plus chez les nadalistes ceci dit. Djoko paie son côté irrévérencieux et disons le un peu truqueur affiché depuis le début. Il est difficile à cerner, plus en tout cas que les deux autres. Y aurait beaucoup à dire, mais une fois encore l’ipad est l’ennemi du poster.

      • Sylvie 2 février 2012 at 22:46

        Perso, je m’en fous des relations entre Djoko et Fed. Je préfère la personnalité de L’Espagnol mais j’aime mieux le jeu du Serbe sans être admiratrice non plus.

      • karim 2 février 2012 at 23:43

        Tu as posé une question à laquelle je tente juste de répondre. N’en pose pas et personne te fera chier, non?

        • Sylvie 3 février 2012 at 09:59

          Désolée. Je donnais juste mon point de vue de fan de Fed.

          Merci de ta réponse alors ;)

          Pour la personnalité, le côté truqueur etc. je partage ton point de vue, pour le reste, Nadal et Fed affichent des relations cordiales et pourtant l’Espagnol n’est pas apprécié des FFF.

          Ton explication peut effectivement se tenir, je voulais juste, souligner, avec maladresse je te l’accorde, que, dans mon cas, c’est plus le jeu ou la personnalité en elle-même du joueur, qui va m’influencer, plus que ses relations avec un joueur que j’apprécie. Surtout que ce n’est pas la guerre ouverte non plus. Mais cela peut jouer. Je n’ai jamais lu quelqu’un mettre en avant cet aspect.

          J’avais plus l’impression que c’étaient les deux premiers points qui agaçaient ou, en tous les cas,, qui sont avoués. Il y a peut-être aussi une part d’inconscient.

    • Antoine 2 février 2012 at 00:49

      Une prise de conscience peut être un peu tardive; quand il évoque un tennis de terre battue, j’ai un peu l’impression d’avoir été quelque peu copié…C’était la conclusion que je tirais des demies finales de Melbourne..

  28. Jérôme 1 février 2012 at 22:49

    Alors, là ! Je n’en reviens pas !

    Qu’Antoine, qui partage avec moi le titre de champion du monde du PZ-Murray bashing, et qui est le plus implacable pourfendeur de Lendl devant l’éternel, en vienne à soutenir Murray par dépit, ça me coupe la chique.

    Oh ! Antoine ! Ressaisis-toi !

    Murray gêne assez le serbe quand il ne fait pas dans son froc. Mais c’est pas pour autant que …

    Comme Sylvie, je ne suis pas enthousiasmé par les victoires du serbe mais je préfère encore son style agassien à celui pour moi insupportable de Nadal. Que Rafa se prenne Djoko en pleine poire comme un boomerang de ce qu’il a fait subir à d’autres, j’y vois une forme de juste retour des choses.

    Renaud a développé avec humour un petit dialogue fictif sur le thème que j’avais lancé : si Nadal veut éviter le Djoko slam, il faut qu’il se couche contre Federer ou Murray en demi du prochain RG. Même si c’est cornélien, c’est comme ça épicétou.

    Federer commence plutôt bien l’année. S’il monte en régime d’ici juin, on peut espérer de grandes choses pour lui vu que les 2 furieux ont de grandes chances d’être carbonisés cet été.

    • karim 1 février 2012 at 22:58

      Federer commence bien l’année ouais, mais il ne va pas monter en puissance il est en roue libre de sa brillante fin d’annee comme un an avant mais, comme un an avant le retour en forme des estropiés de fin d’année fera comprendre que sa brillance était exagérée par le prisme de leur propre déchéance.

      • fieldog, vainqueur 2010 de l'odyssée (la seule, l'unique!) 1 février 2012 at 23:37

        Je te hais!

        • karim 2 février 2012 at 00:27

          Mais moi j’ai rien fait!!!

  29. Antoine 2 février 2012 at 01:17

    Certains sont étonnés de ma conversion entant que supporteur de la Murène, mais si vous interrogez un témoin digne de foi, Karim par exemple, vous constaterez que le jeu de la Murène ne m’a jamais dérangé, bien au contraire..Karim a toujours considéré que c’était un zéro au motif qu’il n’aurait pas de coup droit. Pas moi..

    J’ai toujours bien aimé le jeu de la Murène, en dépit de ses insuffisances. Je peux, si nécessaire poster quelques liens à l’appui si l’on m’explique comment on fait…En fait, ce que je n’aimais pas chez la Murène, particulièrement depuis deux ans, c’est à dire sa défaite en finale de Melbourne contre Federer, ce n’est pas son jeu, mais son attitude..Une attitude de chien battu qui n’arrête pas de se plaindre, de se parler à lui même, de s’invectiver, bref, une attitude qui démontrait qu’il n’avait pas les capacités mentales requises pour gagner quelque chose de sérieux.

    Ceci a changé…Je me suis farci en intégralité la demie contre le Djoker durant 5h, une purge que je ne souhaite à personne, avec quand même un très bon troisième, puis cinquième set, et j’ai constaté que la Murène, très certainement sous les conseils, ou plutôt les instructions fermes de son nouveau coach, avait cessé ce petit cinéma.. A mes yeux, ce n’est pas un petit changement, c’est un changement essentiel dont on verra bien s’il porte ses fruits ou non..Le Djoker a fait de même il y a un an ou dix huit mois…

    Comme je suis persuadé depuis longtemps que le problème de la Murène n’est pas tennistique, en dépit de ses insuffisances, mais essentiellement mental; je suis convaincu qu’il ne s’écoulera plus très longtemps avant que la Murène ne remporte un GC…Et comme l’a dit Nadal dans son interview d’avant finale, quand on en a gagné un, le deuxième est facile et le troisième encore plus..

    Je trouve par ailleurs que l’on a beaucoup trop critiqué son nouvel entraîneur ici même, parfois très injustement….

    • Coach Kevinovitch 2 février 2012 at 06:49

      J’adore ta dernière phrase qui est l’illustration de la stratégie machiavélique presque schizophrénique d’Ivantoine.

      Tu es été et tu restes toujours un grand détracteur du « riant » tchèque mais cela est pour servir ta stratégie de susciter la compassion pour sa personne, pour TA personne puisque tu ES Ivan Lendl donc du coup, tu te plains qu’on te critique où tu te plains que TU te critiques.

      Quel esprit farfelu!!

    • William 2 février 2012 at 09:58

      Poster un lien ? Rien de plus simple : un clic droit sur l’adresse de ta vidéo, tu copies, ensuite un clic droit sur ton texte et là tu colles. Un banal copier/coller.

  30. Coach Kevinovitch 2 février 2012 at 06:53

    Il n’empêche qu’il faut empêcher les serbes de jouer au tennis, je dis cela sérieusement. :mrgreen:

    Seles s’était imposé comme modèle et avait inspiré plein de coaches de la WTA et cela a donné la prolifération de frappeuses fortes de fond de court sans variation qui a tué la WTA. 20 ans après, Djokovic risque de devenir un modèle, il va inspirer plein de coaches et on aura une prépondérance de machines lance-balles à défénse folle pouvant gagner un tournoi du Grand Chelem en jouant 7 matches en 5 sets.

    Les serbes sont malfaisants. :mrgreen:

    • karim 2 février 2012 at 08:38

      Je peux avoir ton adresse, stp, c’est pour Gino.

      • Florent 2 février 2012 at 08:53

        Putain, il est ou Gino, il devrait revenir sur le site en grand triomphateur la… Quand je pense que la seule raison que j’avais de detester Djokovic c’etait lui, je me dit que c’est fou le pouvoir d’un seul homme!

      • Coach Kevinovitch 2 février 2012 at 10:37

        Mon adresse?? Place de la Bastille.

    • William 2 février 2012 at 10:01

      Désolé Coach, ce n’est pas moqueur du tout mais lire des fans de Nadal demander que l’on réaccélère le jeu pour éviter les « machines lance-balles à défense folle » ça me fait marrer comme jamais et je me dis que Djokovic fait beaucoup de mal pour qu’on en arrive là ! Ca fait un peu retour de bâton quoi.

    • Antoine 2 février 2012 at 10:52

      Pour quelle raison figurent les mots « en ce qui concerne le tennis » dans la dernière phrase ?

    • Coach Kevinovitch 2 février 2012 at 11:14

      Tu as toujours l’esprit vif Antoine. C’etait pour eviter toute modification de post! Ah maiq j’ai oublie!!!! ce pouvoir est entre MES mains puisque j’ai ecrit cet article!!

      J’enleve la mention en trop des que je retourne sur mon ordinateur.

      • Coach Kevinovitch 2 février 2012 at 16:13

        Voilà, c’est fait! Modifié!

  31. Mathias 2 février 2012 at 11:37

    Il faut quand même arrêter psychoter.
    Djokovic n’est quand même pas le « grand satan ».

    Comme déjà écrit par plusieurs intervenants, le problème est plustôt de devoir se farcir des purges comme les 2 dernières finales de GC à longueur d’année.
    Et ma plus grande crainte est que Murray choississe aussi de renforcer le trait défensif de son jeu pour espérer se mesurer aux deux furieux sur ce plan-là.
    Car si on arrive à avoir 3 lascards jouant de la même manière hyper chiante les uns contre les autres, cela va être absolument insuportable.
    Ceux qui ont réussi à regarder l’ensemble de la demi et de la finale de Djoko en ont eu un apperçu à vous foutre des frissons.

    La lutte duo-pôle Nadal-Fed a pu être très longuette pour ceux qui ne supportent ni l’un ni l’autre des deux joueurs. Mais l’opposition de style faisait au moins qu’il y avait du changement et de l’esthétisme.
    De plus, il y avait aussi clairement (au départ tout au moins) une bataille des surfaces.

    La domination de Djoko en soit ne me gêne pas. Mais s’il doit faire son Slam, pitié, que ce ne soit pas au bout d’une finale de 8h à RG face à Rafa.

    Et je ne suis pas sûr du tout que le style de Djoko soit plus reproductible que celui de Nadal. Tous les grands noms de ce sports ont servis d’inspiration à des graines de champions (et je compte même Lendl dans le lot – désolé Antoine!). Mais on n’a jamais vu le pure clone d’un ancien champion devenir le joueur Alpha de son époque.
    On fait pelins de parallèle, mais qui osrait vraiment dire que Djoko est le clone d’Agassi, que Nadal est le clone de Borg ou que Fed est celui de Sampras.

    La lueur d’espoir, c’est que parmis les jeunes espopirs qui arrivent, ils n’y a pas beaucoup de défenseurs ultimes.
    Tout est une affaire de cycle et rien n’est immuable.
    On aimerait juste tous que 2011 ne soit pas juste une répétition jusqu’à la nausée de 2011 (avec en plus un nivellement de la qualité du spectacle tennistique).

    • Antoine 2 février 2012 at 11:48

      Pourquoi ce « même » au sujet d’Ivan ? C’est un scandaleux dénigrement !

      • Mathias 2 février 2012 at 13:31

        ;-)

  32. Antoine 2 février 2012 at 11:44

    To: andymurray@hotmail.com

    Andy, besides the 500 second serves you will hit everyday, from now on, you will carry some weight when you do your daily 10 miles footing. That starts with a 10 kg charge. Regards, Antoine

    To: ivanlendl@aol.com

    Ivan, make sure you incresase Andy’s backpackage by 1 kg everyday, up to 25 kg over the next two weeks. If Andy complains for whatever reason, add another kg. Best regards, Antoine

    PS: I should get a formal response from the US marines traninng camp at Fort Bragg (South Carolina) by tomorrow. Will keep you posted.

    • Clément 2 février 2012 at 12:09

      Looks legit. :mrgreen:

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Commentaires récents

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis