Roland-Garros, épisode 6 : les demi-finales

By  | 7 juin 2012 | Filed under: Actualité

Chez les messieurs, si le Djoko Slam reste encore d’actualité à Paris, le Big Four Semi Slam n’aura définitivement pas lieu à Londres. La faute à David Ferrer qui a empêché Andy Murray d’atteindre sa deuxième demi-finale consécutive au French Open. Tout comme Jo-Wilfried Tsonga avait empêché, l’année dernière, Roger Federer de rejoindre ses trois autres compères en demi-finales de Wimbledon alors que les « Quatre Fantastiques » avaient formé, quelques semaines plus tôt, le dernier carré de Roland-Garros. Chez les dames, l’invitée surprise de ces demi-finales est l’Italienne Sara Errani, qui a indiqué la porte de sortie des Internationaux de France à deux anciennes championnes : Ana Ivanovic (2008) et Svetlana Kuznetsova (2009). Maria Sharapova, elle, vise le trône de la WTA.  

Les demies féminines

  • Stosur vs. Errani : tout en lift

Samantha Stosur est en bonne forme. Son adversaire, Sara Errani, aussi. Leur confrontation pourrait donc donner lieu à un très bon match. Les deux joueuses se sont affrontées une seule fois sur la surface ocre, cette année-même, à Rome pour une victoire de l’Australienne qui domine d’ailleurs l’Italienne au H2H : 5-0.

Les parcours

Stosur n’a pas perdu le moindre set depuis le début du tournoi. En quarts de finale contre Dominika Cibulkova, tombeuse de la N°1 mondiale Victoria Azarenka au tour précédent, elle a dominé les débats du début à la fin. De son côté, Errani a balayé de sa route deux anciennes championnes de Roland-Garros : la Serbe Ana Ivanovic en trois sets et la Russe Svetlana Kuznetsova à qui elle a même infligé une bulle au premier des deux sets d’un match parfaitement maîtrisé en huitièmes . En quarts, elle s’offre, pour la première fois de sa carrière, la tête d’une Top 10 en la personne de l’Allemande Angelique Kerber.

Les clés de la victoire

Stosur devrait compter sur son expérience. Championne en titre de l’US Open, elle a déjà atteint les demi-finales du Grand chelem parisien en 2009 et même la finale en 2010, alors défaite, à chaque fois, par les futures championnes. Pour Errani qui rallie, pour la première fois, le dernier carré d’un Majeur, le véritable défi sera le retour du service kické adverse ; un défi de taille pour une joueuse qui ne mesure qu’1m64. Toutefois, il faut remarquer qu’elle mène le classement des dames en matière de retour de premiers services (121) et occupe la deuxième place en ce qui concerne le retour de deuxièmes services (87) parmi les joueuses encore en lice, seulement devancée par Sharapova. La puissance et le revers slicé de Stosur sont aussi deux équations auxquelles Errani devra trouver des réponses. Mais la petite Italienne est une spécialiste de la terre battue, surface sur laquelle elle a connu ses plus beaux résultats en gagnant, en simple, 4 de ses 5 titres dont 2 cette année, et en double, 9 de ses 13 titres. Ce dont on est sûr, c’est que ça va lifter à mort lors de ce match ; un exercice dans lequel les deux joueuses excellent.

Mon pronostic

Stosur en  3 sets.

  • Sharapova vs. Kvitova : le tennis à haut risque à l’honneur

C’est définitivement l’affiche d’une finale de Grand chelem. Mais ce n’est qu’une demie de cette édition 2012 de Roland Garros. Les deux joueuses ne se sont affrontées qu’une seule fois sur terre battue, cette année-même, à Stuttgart, pour une victoire en deux sets de la Russe qui pourrait retrouver, quatre ans après y avoir accédé, la première place mondiale si elle sortait vainqueur de ce duel.

Les parcours

En quarts, Kvitova élimine, en trois sets difficiles, Shvedova qui avait, au tour précédent, mis fin aux rêves de doublé de la championne en titre, la Chinoise Li Na. Au même stade de la compétition, Sharapova qui impressionne depuis le début de la compétition, à l’exception de son huitième catastrophique de plus de trois heures face à Zakopalova, a dominé en deux petits sets Kanepi.

Les clés de la victoire

Lorsque deux joueuses offensives s’affrontent, la gagnante est celle qui fait le moins de fautes. Pour Sharapova, il s’agira de limiter son nombre de double fautes au service (elle tient la palme avec 23 depuis le début de la compétition devant Kvitova et ses 20 double fautes). Ce qui veut dire qu’elle se doit de passer un maximum de premiers services, contrairement à sa tendance actuelle. La Russe pourrait aussi tirer profit des déplacements encore très approximatifs de la Tchèque sur la surface ocre et miser sur la confiance qu’elle a accumulée tout au long de la saison sur terre avec ses titres à Stuttgart et à Rome pour un ratio victoire-défaite de 15-1 (sa seule défaite est intervenue, en quarts, sur la patinoire de Madrid, face à Serena Williams). Quant à Kvitova, je ne sais pas quoi en dire. Elle ne me fait pas vibrer et sa forme physique, loin de celle d’une professionnelle et d’une future ambassadrice de ce sport ne contribue pas à me la faire apprécier. Je laisserais donc d’autres faire l’exercice à ma place. Contrairement à l’autre demie, celle-ci sera le théâtre, non pas de coups liftés, mais de frappes plus à plat.

Mon pronostic

Sharapova en 3 sets.

Les demies masculines

  • Djokovic vs. Federer : les retrouvailles

Ils se retrouvent un an après. Un an après un match dantesque de Federer qui a porté un coup dur au début de saison exceptionnelle de Djokovic. Un après un péché d’orgueil de Djokovic qui avait voulu prendre Federer à son propre jeu. Un an après une demi-finale qui restera dans les annales de Roland-Garros, dans les annales de l’histoire du tennis tout simplement.

Les parcours

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les deux protagonistes sont loin d’avoir impressionné depuis le début du tournoi. Si Djokovic a frôlé la catastrophe à deux reprises, la première fois contre Andreas Seppi en seizièmes de finale et la deuxième fois contre Jo-Wilfried Tsonga en quarts de finale en remontant, à chaque fois, un déficit de deux sets pour finalement s’imposer en cinq, le tout en 8 heures de jeu, Federer, à, lui de son côté, lâché quatre sets en court de route malgré un tableau en papier mâché et un adversaire en quarts handicapé au genou.

Les clés de la victoire

Pour Djokovic, elles se résument en son aptitude à gérer, encore une fois, la pression du Djoko Slam qu’il a contribué à amplifier en clamant haut et fort que Roland-Garros était son objectif de l’année, et à bien se déplacer sur le court alors que le match contre Seppi a montré des lacunes dans ce compartiment du jeu. Pour Federer, elles consistent, comme ce fut le cas en 2011, en sa capacité à très bien servir tout en variant les zones et les effets et à être très efficace en revers. Car, comme leur dernier match de Rome l’a montré, c’est un coup que le Djoker ne va pas hésiter à pilonner. La bonne nouvelle pour Federer, c’est qu’il mène au classement des deuxièmes services gagnants (62%) devant Djokovic (61%) qui, toutefois, confirme son statut de meilleur retourneur… de premier service. Car, s’agissant du retour en deuxième service, Federer reste devant le Serbe. Si Federer, qui a une science du jeu sur terre battue nettement supérieure à celle de Djokovic, parvient à jouer ce dernier dans le replacement comme en 2011, à attaquer son coup droit tout en évitant de lui ouvrir les angles, il pourrait avoir ses chances. Des chances que le N°1 mondial, à une marche de sa première finale au French Open, va bien évidemment s’acharner à compromettre quitte à laisser des plumes sur le Chatrier. 24 heures de récupération, c’est déjà assez pour lui. Il n’en a pas besoin de plus…

Mon pronostic

Djokovic en 4 sets.

  • Nadal vs. Ferrer : entre compatriotes, entre potes

Pour la première fois à Roland-Garros, Nadal et Ferrer s’affrontent en demi-finales ; Ferrer atteignant pour la première fois en dix participations, ce stade de la compétition à Paris. Ailleurs, sur la surface ocre, les deux compatriotes et amis se sont livrés de belles batailles. Toutefois, c’est  le plus illustre des deux qui mène les débats avec 13 victoires contre 1 défaite…. laquelle date de 2004.

Les parcours

En huitièmes de finale, Nadal atomise son ami Juan Monaco qu’il oblige à sortir du court à vélo ; un manque total d’élégance, du sens des codes et des usages qui n’a laissé personne indifférent, conduisant à l’ouverture d’une procédure judiciaire dont l’acte d’accusation est actuellement en train d’être rédigé par le Procureur Karim. En quarts de finale, il est, pour la première fois du tournoi, inquiété par un Almagro inspiré qui envoie de très belles prunes en revers et en coup droit pour le plus grand plaisir du public parisien. Mais le spectacle n’aura duré que le temps d’un set, le premier, remporté encore une fois, la troisième de suite, à Roland-Garros, par le Majorquin qui y signe au passage sa 50e victoire. Si les conditions de jeu lentes ont bien aidé Almagro en atténuant les effets du lift nadalien, elles ont aussi favorisé le jeu de défense de celui qui vise un septième titre sur le Chatrier. Quant à Ferrer, toujours aussi discret dans ses parcours, mais impérial cette année à Paris, il n’a concédé son premier et unique set du tournoi qu’en quarts face à un Andy Murray qui apparaît de plus en plus comme le maillon faible du Big Four pour les plus sceptiques encore.

Les clés de la victoire

Pour Ferrer, elles se résument en la gestion de son mental. Car, sur le plan tennistique et physique, il dispose de sérieux arguments à opposer à Nadal. En fixant continuellement ce dernier dans la diagonale de revers, Ferrer empêche non seulement le Majorquin de se décaler en coup droit, mais aussi, il s’ouvre une bonne partie du court pour frapper son coup droit long de ligne qui s’est grandement amélioré au fil des années. Le défi pour lui sera, cependant, de maintenir cette tactique qui a fait ses preuves pendant éventuellement cinq sets. Pour Nadal qui attendra, comme à son habitude, son heure, lorsque les choses se corsent, il s’agira de très bien servir, face à un adversaire solide en revers et qui tient bien les échanges, afin d’obtenir un maximum de points gratuits. Parmi les joueurs encore en compétition, il affiche le meilleur taux de premiers services gagnants (79%) devant Federer (75%) et Ferrer (74%). Lors de son quart , il a réussi 10 aces, seulement devancé par Federer (11). Par ailleurs, il a sauvé 16 des 17 balles de break auxquelles il a dû faire face. Toutefois, si Nadal occupe actuellement la 3e place au classement du nombre de balles de break gagnées depuis le début de la compétition (30), derrière Djokovic (32), ce même classement est dominé par… Ferrer (36).

Mon pronostic

Nadal en 4 sets.

Bons matchs !

About 

Le tennis est pluriel.

Tags:

526 Responses to Roland-Garros, épisode 6 : les demi-finales

  1. Antoine 7 juin 2012 at 18:04

    Arno, j’espère que tu n’a pas attribué 1 point à Fieldog au sujet de Lopez…Ce serait un scandale majeur..

    • Arno, l'homme des antipodes 7 juin 2012 at 18:05

      Ben tiens, bien sûr que si… Il avait posté sa liste bien avant le match de Lopez…

      • Antoine 7 juin 2012 at 18:14

        Très peu avaient eu cette possibilité. C’est donc une atteinte complète à l’égalité des chances des concurrents. C’est donc une honte abolue ton truc !

        En particulier vis à vis de Babolat et Quentin…

      • Arno, l'homme des antipodes 7 juin 2012 at 18:37

        Une atteinte complète ??? Chacun poste ce qu’il veut quand il peut… Donc si Usain Bolt arrive en retard à la finale du 100 mètres à Londres à cause d’une panne de bagnole, ce sera une honte absolue ???

        Ce serait pas de chance, oui, mais pas une honte…

        Fieldog (et d’autres) étaient là, ils ont posté, leurs bons pronos sont donc pris en compte…

        Et je finirai par ces mots: je fais ce que je veux!!!!!

        C’est mon COMPLOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOT à MOIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII !!!!!!!

        • Antoine 7 juin 2012 at 18:53

          C’est vrai. Tu es libre de te livrer à tes trafics en toute liberté Arno.

          On poste un jeu au dernier moment. On change trois fois la date à laquelle on peut poster sa liste. Après avoir fait croire qu’il y a une prime à ceux qui postent tôt, on dit le contraire pour finalement avantager ceux qui auront posté tôt et filer ainsi un point de plus à Fieldog. La manoeuvre est grossière, mais efficace…

          J’imagine que Fieldog approvisionne ton compte et que vous faites semblant de vous disputer plus haut histoire de donner le change. Tu ne crois quand même pas me tromper Arno ? Si ?

          Tu n’as pas répondu au sujet de Babolat et Quentin. Ils seront sans doute contents que je leur raffraîchisse la mémoire au sujet de tes turpides Arno…

          • fieldog, vainqueur 2010 de l'odyssée (la seule, l'unique!) 7 juin 2012 at 19:41

            Antoine, les deux points que je réclame plus haut, c’est une boutade hein ;) . C’est simplement que j’ai donné « un coupe de pouce » à deux candidats (MJ et Babolat en l’occurrence) car ils avaient posté une liste avec chacun une erreur au vu des tableaux et qu’Arno ne les avait pas décelées.

            Mais je te rassure, sur mes 6 points actuels, la totalité provient de mes bons pronos…

            Concernant le point de Lopez au 1er tour, nous sommes plusieurs à avoir posté avant ce match et je suis le seul à avoir vu juste…
            D’autant plus que ce choix était aussi une prise de risque car en cas de victoire de Lopez cela aurait été un avantage pour les personnes ayant décidé de poster après le début des matchs et un désavantage pour moi.
            Exactement comme pour G&D, ton jeu, où tu n’as pas voulu fixer de deadline laissant à chacun de gérer sa stratégie…

            • Antoine 7 juin 2012 at 19:50

              La différence Fieldog, c’est qu’à G&D, chacun pouvait choisir la date à laquelle il choissait son équipe en toute connaissance de cause et que les chances étaient par conséquent égales pour tous…

              Je ne dis pas que tu ais volé un point Fieldog, je dis que beaucoup n’ont pas eu la possibilité de faire un pronostic concernant Lopez, ayant posté trop tard…Et s’ils ont posté trop tard, c’est dans un certain nombre de cas en raison des fausses informations données par Arno concernant les dates aux quelles il fallait poster ou le caractère avantageux ou pas de poster tôt ou tard…

              Très peu ont donc eu la possibilité de faire un prono concernant Lopez. Ce point devrait donc être neutralisé…En revanche, il serait acceptable de dire si il y a plusieurs personnes à égalité de points, que tu sois décalaré vainqueur en raison de ce bon pronostic…

              • fieldog, vainqueur 2010 de l'odyssée (la seule, l'unique!) 7 juin 2012 at 19:59

                Pas d’accord avec toi Antoine.

                Arno a d’emblée indiqué qu’il fallait poster avant le début des matchs sous peine de perdre le point du match commencé…
                Vu le faible nombre de participants, il a ensuite décidé de repousser la deadline : c’était ça ou les autres ne participaient pas.
                Je ne vois donc pas où il y a débat.

                Au contraire, je trouve qu’il leur a fait une fleur, quitte à pénaliser les gens qui avaient postés dans les temps (dont moi). Si je n’avais pas vu juste au sujet de Lopez, ce serait à l’inverse moi qui me sentirait floué par rapport aux autres…

            • Babolat 8 juin 2012 at 07:03

              J’avais même une autre erreur avec Berdych et Del Po en 1/4 tous les deux alors qu’ils se sont affrontés en 1/8. Si j’avais mis Berdych en 1/8 (ce qui était mon véritable prono), nous serions au coude à coude… ^^

        • Quentin 7 juin 2012 at 21:32

          Quoi? Fieldog est devant moi grâce à un détournement du règlement?
          Complooooooooooooooooooooooooooooooooot!!!!!!!!!!!!!

          • Antoine 7 juin 2012 at 21:47

            Plus exactement grâce à un tripatouillage du règlement par son concepteur, Quentin, et ce que ne dit pas Fieldog, c’est qu’Arno avait effectivement incité à poster tôt, puis s’était ravisé en repoussant la deadline, une première, puis une deuxième fois, en incitant les uns et les autres à attendre..

            Il a probablement crée cette confusion après avoir été corrompu par Fieldog..Les horaires des posts de ces changenents successifs et celui auquel Fieldog a pu posté sa liste ne laissent malheureusement aucun doute sur cette supercherie. Il s’agissait de faire en sorte que Fieldog soit l’un des seuls à pouvoir faire un prono gagnant sur Lopez, ce dernier ayant appris entretemps l’état lamentable dans lequel se trouvait Lopez..

            Je suis toujours surpris de voir jusqu’où certains sont prêts à tripatouiller le règlement de leur propre jeu pour des raisons purement vénales. En ce qui concerne Fieldog, ses moyens financiers et son absence de scrupules sont mises au service de sa vanité de pronostiqueur dans des proportions inégalées jusqu’ici…

            C’est hélas une pratique courante sur 15-Love que je ne cesse de dénoncer, souvent en vain.

            • fieldog, vainqueur 2010 de l'odyssée (la seule, l'unique!) 7 juin 2012 at 22:49

              Lol, Antoine tu es une légende !
              Tu m’as tué sur ce coup-là…

  2. karim 7 juin 2012 at 18:20

    La petite mobilette a tapé le centaure bodybuildé et surdopé. Errani a tapé Stosur. une inspiration pour demain pour Ferrer?

    • Antoine 7 juin 2012 at 18:57

      Tu as vu ça ! Epatant ! Malheureusement, la call girl russe est en train de battre Kvitova d’après le scoreboard…

      Jusqu’à quel point Stosur est elle dopée ? Plus que Nadal ? Moins ? Plus que Djoko ? Moins ? C’est difficile à juger…En tout cas, c’est l’un des jeux les plus immondes de toute la WTA…

  3. William 7 juin 2012 at 18:56

    Décapitation brutale et assumée de Maria par Antoine ! Ça, c’est fait ! Mais tu es plus que sévère, il y aurait des éléments à opposer aux tiens mais en ce jour béni que je partage avec Oluive, j’ai d’autres choses à faire que de causer Sharapova !

    • Antoine 7 juin 2012 at 19:00

      Qu’est ce que tu partages avec Oluive en ce jour béni William ? Il soutenait la bucheronne australienne qui a perdu, fort heureusement d’ailleurs…

      • William 7 juin 2012 at 19:04

        Stosur qui s’est tiré une balle dans le pied comme une grande !
        Aujourd’hui est notre anniversaire..

        • Antoine 7 juin 2012 at 19:07

          Toutes mes félicitations et bon aniversaire à tous les deux !

          • William 7 juin 2012 at 19:09

            Merci Antoine ! Pour la peine je passe l’éponge sur ta diatribe sur la grande tige.

  4. Antoine 7 juin 2012 at 19:16

    Ca n’a pas loupé: la FFT a décidé de donner un coup de pouce à Nadal, comme s’il avait besoin de cela,n ou que le premier coup de pouce, sous forme de balles plus lourdes et moins vives ne suffisait pas..

    Alors que Federer et Djoko ont joué mardi tandis que Nadal et Ferrer ont joué hier et que la logique aurait été de faire jouer les premiers cités avant les seconds dans les demis finales puisque Federer et le Djoker ont eu deux jours pour se reposer, ils ont décidé de faire l’inverse et de faire jouer Nadal et Ferrer d’abord à partir de 13h avec deux conséquences:

    1) Nadal aura plus de temps pour se reposer que le vainqueur de l’autre demie.

    2) En commençant à 13h et vu les risques d’averses et la durée possible des matchs, ils prennent délibérement le risque que la seconde demie finale ne puisse se terminer demain…dans ce cas, Nadal sera pratiquement certain de l’emporter…

    Comme l’année dernière, Nadal aura donc plus de temps pour se reposer…

    Chapeau la FFT !

    • MacArthur 7 juin 2012 at 19:21

      Ils ont peut-être pensé au fait que le Nadal-Ferrer peut être très long alors que le Federer-Djokovic beaucoup moins…Compte tenu des styles de jeu en présence. Ça me paraît justifié comme choix. Nadal a gagné 6 fois à RG. Il mérite ce « favoritisme ».

      • Antoine 7 juin 2012 at 19:39

        C’est très peu probable qu’ils se soient posé la question de savoir quel match serait le plus long parce que ce type de pronostic est particulièrement incertain…Ils ont peut être tenu compte des demandes des chaines de TV mais je n’y crois pas beaucoup…

        A mon avis, ce n’est pas vraiment pour avantager Nadal qu’ils ont fait cela…

        La raison est que s’ils avaient fait jouer Federer et Djokovic avant, puis que le match de Ferrer contre Nadal suivait derrière et que Nadal gagne le premier set, puis fait un break au second, et bien une bonne partie des spectateurs se barreraient à ce moment là comprenant que le match n’avait plus d’intérêt…Et la FFT n’a pas envie que cela se voit…

        Ils veulent ainsi éviter de faire apparaitre qu’un match de Nadal contre Ferrer, cela n’a aucun intérêt…

        Là, les spectateurs vont devoir supporter cette purge en espérant voir un vrai match de tennis derrière…

        Nadal nuit au spectacle en réalité…

        • MacArthur 7 juin 2012 at 19:52

          C’est peut-être Ferrer qui nuit au spectacle. Parce que mon petit doigt me dit qu’il n’aurait pas opté pour une telle programmation si Murray avait rejoint Nadal…. Peut-être aussi que l’ami Roger leur a dit qu’il serait en mode touriste le vendredi, ayant d’autres chats à fouetter du côté du gazon, et qu’il n’avait de ce fait aucune intention de s’éterniser sur le court à rechercher une victoire….

          • Antoine 7 juin 2012 at 21:27

            Disons que c’est la combinaison Nadal + Ferrer…

            Par contre Roger ne leur a certainement pas dit qu’il serait en mode touriste et ne le sera pas. Il cherchera évidemment à gagner ce match..

            Toujours est il que c’est un avantage de plus pour Nadal, sans aucune justification…

    • Coach Kevinovitch 8 juin 2012 at 01:34

      C’est simple le match phare est toujours celui qui est en second.

      Demi-finale phare= Match du local ou match le plus serré sur le papier ou match réunissant le plus de stars.

      La raison: le même principe qu’au cinéma dans l’ancienne époque avec film de série B avant le vrai film.

      PS: Les amateurs de terre battue savent qu’un Nadal-Ferrer est loin d’être un film de série B mais un match où l’art terrien atteint un haut niveau d’excellence.

  5. MacArthur 7 juin 2012 at 19:16

    Que c’est beau à voir. Masha qui renvoie Kvitova à la salle de sport pour un meilleur programme d’entraînement niveaux abdos et obliques. Nouvelle No.1 mondiale. Digne ambassadrice de ce sport.

    Elle a suivi mes recommandations: 78% de 1ers services. 75 % de points gagnés derrière. 16 points gagnants contre 9 à son adversaire. 4 balles de break converties sur 6. Match maîtrisé! Bravo.

  6. Antoine 7 juin 2012 at 19:30

    Mais c’est qu’elle est bien foutue de gagner un 4ème GC, l’escort russe ! Et en plus, elle aurait une sorte de career slam en ayant gagné les 4 tournois différents ce qui est quand même très fort quand on n’en gagne que 4 en tout et pour tout dans sa carrière !

    Il reste Errani mais cela risque d’être un peu trop pour elle. Elle va se faire massacrer zsur ses jeux de service.

    Et malheureusement une finale que je ne pourrais pas voir pour cause de cris de putois insupportables… Vous me raconterez..Peut être jettera t elle ses petites culottes à la foule quand elle aura gagné ?

    Je vois que MacArthur en est tout emoustillé. Il s’imagine même qu’elle est amabssadrice de quelque chose. MacArthur: pour être ambassadeur, il faut savoir écouter, parler et réfléchir, bref, avoir un cerveau en état de marche..Tu as déjà écouté une conférence de presse de la Miss ? A côté d’elle, Claudia Schiffer est un prix Nobel….

    • MacArthur 7 juin 2012 at 19:44

      MDR Antoine. Il faut vraiment pas t’avoir comme ennemi toi :-)

      Je ne pensais pas Errani capable de surmonter la pression d’une 1ère 1/2 en carrière face à une bûcheronne vainqueur en GC comme Stosur. Mais elle l’a fait. Elle a un bon jeu de défense, maîtrise la surface. Elle pourrait compromettre les plans de Masha surtout si celle-ci sert mal. Aujourd’hui, ça a marché et elle s’est limitée à 2 DF. Mais rien n’est gagné en finale où elle pourrait être rattrapée par la pression du MashaSlam….Encore un autre Slam décidément. Sharapova est excellente en conf et n’hésite pas à remettre les journalistes à leur placeé Le trône lui sied bien. :-)

      • Antoine 7 juin 2012 at 21:31

        Le trône ? Quel trône ? Elle se laisse prendre en photos quand elle est aux toilettes maintenant ?

        Et Masha, c’est quoi ça ? Le nom sous lequel elle bosse chez russiandollsforyou.com ?

        La pression du Mashaslam ? On ne sait plus quoi inventer de nos jours, comme si la pression d’une finale n’était pas suffisante…

    • Coach Kevinovitch 7 juin 2012 at 22:54

      Maria est loin d’être la plus idiote de la WTA. Ses propos en conférence de presse sont souvent très justes.

      Si Maria avait la mentalité d’une call girl russe, elle aurait arrêté le tennis après la période opérations pour vendre son image à la Ana K. Au lieu de faire cela, elle s’est démenée et à travailler avec acharnement pour remonter jusqu’à la première place alors qu’elle avait déjà une excellente carrière.

      En Russie et dans certains pays de l’est, on rajoute le suffixe sha pour dire « petit(e) » comme le suffixe -ito/a en espagnol, ino/a/e/i en italien ou encore inho/a en portugais. Voilà pourquoi on appelle les Maria, Masha quelquefois. Grigor Dimitrov est surnommé Grisha pour la même raison.

      Le Mashaslam? Ben c’est simple, si elle gagne Roland-Garros, elle aura les 4 GC dans sa besace!

      PS: Antoine, d’où tu connais l’existence du site russiandollsforyou.com? Je te pensais marié….

      • Antoine 7 juin 2012 at 23:45

        Vendre son image, c’est ce qu’elle fait de mieux, et de loin…Elle gagne beaucoup plus d’argent que n’importe quelle autre joueuse du circuit, et ce depuis longtemps..Or, elle est très loin d’avoir la palmarès d’une des soeurs Williams, de Hénin, ou de beaucoup d’autres…

        Pourtant, à part Federer, c’est elle qui gagne le plus d’argent..

        C’est pour cette raison qu’elle elle porte des tenues ultra courtes et des petites culottes voyantes…

        Je veux bien reconnaître qu’elle n’est pas stupide, et même qu’elle sait jouer à peu près au tennis..Enfin, vu le niveau des autres en ce moment, ce n’est pas non plus un exploit…Elle est incapable de servir une seconde balle..

        Mais elle m’insupporte…Surtout ses cris de pies, sans justification, sur n’importe quelle balle, juste pour perturber l’adversaire..Ses mimiques ridicules dont Djoko avait fait son miel en son temps, sa façon de passer sa main dans ses cheveux comme si elle se regardait dans un glace avant de sortir, ses petits sautillements de petite fille capricieuse avant de servir..

        Ce qu’il faudrait faire avant toute chose, c’est la baillonner…

        PS: le site russiandollsforyou m’a été recommandé par DSK mais je ne suis plus très sûr du nom

        • MacArthur 8 juin 2012 at 00:02

          Masha a servi un ace en deuxième sur sa balle de match. Si comme d’aventure Antoine l’envisageait, elle devait lancer ses petites culottes au public après sa victoire en finale, je veux bien qu’un 15LTien m’expédie la petite rouge de la 1/2 contre Kvitova par Chronopost…:-)

        • Coach Kevinovitch 8 juin 2012 at 01:29

          « Ce qu’il faudrait faire avant toute chose, c’est la baillonner… »

          Il suffit juste de la laisser tranquille et de l’emmener chez moi!

        • Coach Kevinovitch 8 juin 2012 at 01:51

           » sa façon de passer sa main dans ses cheveux comme si elle se regardait dans un glace avant de sortir »

          C’est fou mais ce tic me fait penser à un autre joueur de tennis, un certain Roger (prononcez Rogé! :mrgreen:) F.

  7. karim 7 juin 2012 at 21:01

    Antoine tu es fou. La BAE est déjà en bas de chez toi, tu es prié de libérer ta femme.

    MacArthur, la vie ne se résume pas à des abdos et des obliques. Bartoli, Davenport et Kvitova ont le droit d’exister à côté de Sharapova, Dementieva ou Stosur. Son bras magique excuse sa ceinture abdominale surchargée. Et comme on dit chez moi, Dieu ne donne pas tout. Si avec son talent elle avait le physique de Stosur il resterait quoi aux autres? Si Kuznetsova avait le mental de Serena il resterait quoi aux autres? Si Serena avait l’envie et l’abnégation de Bartoli, il resterait quoi aux autres? Alors vive le ventre lâche et les hanches rebondies de Petra.

    • Coach Kevinovitch 7 juin 2012 at 23:04

      Dieu ne donne pas tout…..ensuite c’est à l’homme ou la femme de combler les manques. Une condition physique, ça se travaille.

      Un mental aussi, ça se travaille quand on est prêt à tout faire. Après on a le droit de vouloir autre chose.

      Serena avait l’abnégation et l’envie de Bartoli à sa grande époque. Le ventre lâche et les hanches rebondies de Petra sont une illustration de plus de la dimension qui sépare le tennis masculin du tennis féminin en termes d’optimisation de la condition physique.

      • Antoine 7 juin 2012 at 23:24

        Quelle blague ! Cela m’étonnerait fort que Kvitova n’ait pas les abdos qui conviennent..Quand aux hanches, c’est morphologique..

  8. fieldog, vainqueur 2010 de l'odyssée (la seule, l'unique!) 7 juin 2012 at 21:34

    D’accord avec Antoine : Roger va évidemment se pointer avec le couteau entre les dents pour gagner ce match. En aucun cas il ne jouera une 1/2 finale de GC en touriste.
    On parle quand même de gars qui détestent au plus haut point la défaite, tous ces mecs sont des furieux et carburent à la victoire !

    • Bapt 7 juin 2012 at 21:48

      « Le couteau entre les temps »… je ne pense que le Rodger en veuille autant. Il est sûr qu’il se battra et qu’il ne va pas laisser filer le match… mais je le sens quand même beaucoup (mais alors beaucoup) moins motivé que le Djoko cette année à RG.
      Par ailleurs, il est un peu près sûr de se faire plier en finale, ce qui n’est pas bien engageant. Si Djoko fait n’importe quoi, il le renverra au vestiaire… mais à deux sets zéros et break d’avance pour le serbe, je ne l’imagine pas se lancer dans la remontée de sa vie.

  9. Quentin 7 juin 2012 at 21:34

    Merci pour cet article MacArthur!
    Assez factuel comme souvent pour un premier article, mais très bien quand même.

    Vu comment se déroule ce RG, c’est Coach K qui doit être content!

    • Coach Kevinovitch 7 juin 2012 at 22:57

      Ca va pour le moment mais les prochains jours vont être décisifs, c’est normal car ce sont les derniers du tournoi.

  10. karim 7 juin 2012 at 22:20

    Ça fait dix jours que je lis que Fed est venu en touriste, qu’il n’en a rien à secouer du tournoi, qu’il a un problème physique… tout ça m’a tout l’air de méthodes préventives de déception en cas de fessée. On se dira il n’est pas venu gagner. Contre Rafa on sait que c’est couru d’avance donc nos petits égos de fans meurtris ne souffriront pas, mais contre Djoko la thèse du Roland Garros tournoi de plage pour Roger va prendre toute son ampleur dans sa vertu thérapeutique. Aucune douleur, même pas mal, on s’en fout. En oubliant que ça va faire quatre fois en cinq matches que le Djoker le tape en GC. Fadaise.
    Pour moi tout ceci ne tient pas la route, j’ai lu toutes les théories et fables avec amusement mais mon verdict perso est sans appel: s’il peut gagner RG il ne crachera pas dessus! Réaliste il l’est, il sait quelque part que Nadal n’est quasi pas prenable, mais ça ne met pas en mode veille l’instinct du champion. IL ne va pas se pointer et lire un livre aux changements de côté. IL va faire le taffe avec les moyens du bord. Clairement sur ce tournoi il ne joue pas son meilleur tennis, mais c’est parce qu’il n’a pas été testé encore valablement, on ne lui a proposé aucun joueur qui lui ait fait « peur » avant sur le papier, dont il se méfie. Delpo? Pffff il l’avait étrillé quatre fois cette année et il jouait sur une jambe. Fed savait que sur la durée il s’en sortirait. Il a paumé les deux premiers sets mais je doute qu’il ait jamais eu la pétoche pendant ce match.
    Djoko est le premier super test qui va fouetter l’orgueil du champ’. Il va tout faire pour le taper, avec les moyens du bord encore une fois. Il jouera à fond et au mieux de son tennis. Il n’a aucune envie de prendre une branlée en trois sets. Wimbledon va remettre les choses dans leur juste proportion quand on le verra paumer trois sets sur la route des 1/4. On comprendra que sur les formats longs, il n’a juste plus les crocs pour s’arracher du premier au dernier point, surtout contre des nobody. Nadal distribue des roues, Ferrer aussi, ce sont des gars qui jouent chaque match à 100% chaque point. Roger est un peu paresseux dans la tête. Il réserve son influx mais ça ne veut pas dire qu’il est touriste et perdra à n’importe quel stade. Il est tout à fait capable demain de sortir un match comme l’an dernier. Je pense d’ailleurs qu’il sera méconnaissable et va tout faire pour essayer de faire un casse en trois sets.
    Bref toute la théorie du RG Roger s’en tamponne, c’est juste une manœuvre dilatoire de fan apeuré qui se ménage déjà un baume réparateur pour son pauvre cœur meurtri en cas de déculottée.

  11. Jérôme 7 juin 2012 at 22:55

    Ce qui est amusant avec Karim, c’est que son post est la quintessence de ce qu’il entend dénoncer : un traumatisme auto-infligé par prévention.

    C’est d’ailleurs typique du FFF qui préfère tourner au pessimisme.

    Il n’y a que Federer qui risque d’avoir un pépin, de ne pas tenir la distance ou de ne pas être à assez bon niveau.

    Nadal est infaillible par définition sur terre battue, alors même qu’il n’a probablement vaincu Djokovic à Rome que sur une faute d’arbitrage en fin de 1er set au détriment du serbe.

    Djokovic est par définition et définitivement le monstre qu’il était en 2011. Alors que depuis l’automne 2011, Djoko n’est plus la terreur qu’il était. Il a même de sacrés problèmes de régularité voire de sécurité dans ses frappes, et c’est pour cela qu’il s’est fait moins attaquant et plus défenseur/renvoyeur.

    Eh bien moi je réaffirme à nouveau que personne n’est à l’abri, même pas Nadal.

    Ferrer a sa chance contre Nadal.

    Quant à Federer, il ne veut probablement pas y penser trop tôt mais :
    - gagner ici son 17eme titre du GC ;
    - être le seul avec Laver (j’exclus Emerson qui l’a fait exclusivement en amateurs) à avoir gagné au moins 2 fois chaque tournoi du GC ;
    - renvoyer Djokovic dans son œuf ;
    - et expédier Nadal (directement ou par l’intermediaire de Ferrer) en asile pour soins psychologiques intensifs,
    Ce serait probablement pour lui une satisfaction encore plus grande qu’un 7 ème titre à Wimbledon, ou une médaille en chocolat doré aux JO (dont quasiment tout le monde se,fout et qui valent en réalité moins qu’un M1000 en termes de niveau).

    Je le redis :

    Primo Ferrer va stupéfier le monde le temps d’un match en battant Nadal en demi.

    Secundo Federer va battre Djokovic.

    Et enfin, bien sûr, il va régler gentiment son compte à Ferrer en finale. Et tout le central de RG va fêter ce 17ème titre du GC par une fête comme on n’en a pas vue depuis Noah en 1983.

    • Pierre 7 juin 2012 at 23:03

      Ouaip, ça fait envie !

    • Antoine 7 juin 2012 at 23:07

      Laver aussi, comme Emerson a gagné une partie de ses 2 fois 4 GC en tant qu’amateur..

      • Jérôme 7 juin 2012 at 23:13

        Oui mais le fait qu’il l’a réussi en pro valide rétrospectivement celui de 1962. ;-)

    • Remy 8 juin 2012 at 09:22

      Jérôme, tu me fais rêver :)

  12. Antoine 7 juin 2012 at 23:02

    Moiuais moi je veux bien Karim, mais dire qu’il ne joue pas son meilleur niveau parce qu’il n’a pas été testé, c’est du pipeau..Il a été testé à tous ses matchs et les test n’ont pas été concluants…Il joue beaucoup, beaucoup moins bien que l’année dernière ou il avait très bien joué du premier au dernier match en mettant d’ailleurs quelques tannées au passage, comme Ferrer et Nadal cette année..cette année, il n’arrive pas à jouer au niveau auquel il aimerait jouer, le dit et ne s’en cache pas. ce serait difficile d’ailleurs de cacher cette réalité là..

    Il peut y avoir plusieurs raisons à cela:

    il dit qu’il avait quelques pépins physiques à Madrid et à Rome et ses dernières déclarations indiquent que cela va mieux. Elles n’indiquent pas qu’il a réglé tous ses problèmes, loin de là..

    L’autre explication c’est que Roland Garros, sans être un tournoi à négliger, ne serait ce que parce qu’il n’ a pas fait l’impsse sur la possibilité de redevenir numéro un et qu’il a 1200 points à défendre, n’est pas non plus un objectif prioritaire comme le sont Wimbledon et les JO, voire l’US Open. C’est de toute façon le GC qu’il a le moins de chances de gagner compte tenu de la domination écrasante de Nadal. Il n’a donc selon toute vraisemblance pas prévu d’atteindre son pic de forme à Roland Garros et a sans doute tiré les conséquences d’un mauvais réglage de ce côté là l’année dernière même si tout ne se programme pas en claquant des doigts..

    Contre Del Po, il dit au contraire avoir eu peur de perdre bien sûr ! Tout en ajoutant une fois perdu le deuxième set qu’il était malgré tout content d’avoir mis beaucoup de temps à perdre ces deux sets car il pensait, à juste titre, que plus le match durait, plus ses chances augmentaient..Toujours est il que si Del Po avait été en bonne forme physique, il passait à la trappe et on n’en parlerait plus…

    Quand aux déceptions, ou non déceptions de ses fans, je pense qu’il s’en tape..

    Maintenant, je ne crois pas du tout, et là, je suis d’accord, qu’il se tamponne du match de demain parce que c’est une demie de GC, parce que c’est le Djoker et parce qu’il n’aime pas perdre un match…Simplement, je ne crois pas un instant qu’il soit capable de faire un match comme l’année dernière. Je l’exclue totalement parce que l’année dernière, ce match là venait après cinq très bons, voire excellent matchs. Il était en pleine forme et a su élevé encore son niveau pour ce qui est jusqu’à présent le meilleur match sur terre que j’ai vu de lui dans le format trois sets gagnants face à un Djoker qui était au niveau ou il était à ce moment là, c’est à dire au top..Le Djoker dit d’ailleurs aujourd’hui qu’il ne regrette rien concernant son niveau de jeu ce jour là et il a raison. Il aurait très bien pu gagner. Cela s’est joué à rien…

    Roger peut néanmoins gagner ce match parce que le Djoker n’est pas non plus lui aussi au niveau ou il était l’année dernière. Mais je ne donne pas beaucoup de chances à Roger de gagner parce que une surface lente, je pense que cela fait un moment qu’il est supérieur à Roger. Et là, c’est devenu vraiment très lent, ce qui diminue encore ses chances parce que son service est moins efficace, que le retour du Djoker sera symétriquement favorisé et que Roger aura encore plus de mal à le déborder…Les cotes lui donnent environ 40% de chances de gagner. Je lui donne plutôt moins d’une chance sur trois, plutôt une chance sur quatre…Je pense qu’il perdra nettement..

    Après s’être sorti du guépier Seppi et surtout après avoir échappé à Jo, le Djoker doit se sentir habité par une forme d’invulnérabilité. ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort. C’est pour cela qu’il y a pas mal de joueurs qui échappant à une ou plusieurs balles de matchs durant un tournoi le gagne.Cela a d’ailleurs été le cas de Laver en 62 quand il a fait son premier GC…Alors le Djoker qui a déjà échappé à deux balles de match contre Federer à l’US Open, puis 4 contre Jo peut se dire que plus rien ne peut lui arriver..Il sera très difficile à battre parce que c’est au moment ou il a la tête sous l’eau qu’il lâche tout et joue le mieux…

    • Pierre 7 juin 2012 at 23:05

      ça, par contre, ça fait pas envie.

    • Jérôme 7 juin 2012 at 23:16

      Un facteur à prendre en compte pour le Djoker, c’est l’usure physique. Il vient d’enchaîner 2 matches en 5 sets, et 2 matches particulièrement longs qui plus est.

      • Bapt 7 juin 2012 at 23:29

        Mouais, un saint chrême choisi avec amour par son pope préféré devrait régler l’affaire non ?

    • Sylvie 7 juin 2012 at 23:20

      Je vois les choses exactement comme toi Antoine.

    • Bapt 7 juin 2012 at 23:22

      Ta remarque sur les joueurs « survivant » à des balles de match pour gagner le tournoi est très pertinente Antoine.
      Pour Becker, c’est par exemple arrivé en 89 pour gagner l’US Open. Après avoir battu Rostagno au second tour dans la douleur, il n’a pas eu de vrais soucis jusqu’au titre. En 1991, en Australie il a eu aussi un début de tournoi très chaud… 

  13. Sylvie 7 juin 2012 at 23:33

    Merci Mac Arthur pour cette présentation très exhaustive des deux demies. Errani est passée à la surprise générale mais il me semble que ce n’est pas la première fois que Stosur craque mentalement.

    J’aime bien et Sharapova et Kvitova mais j’avoue que voir Maria revenir au premier plan après sa traversée du désert me plait assez. C’est vrai qu’elle beugle et c’est pénible mais j’avoue bien l’aimer quand même, je ne sais pas pourquoi. Il y a un côté classe, vrai championne chez cette fille qui me plait.

    Je regrette la programmation. Comme le dit Antoine, Nadal n’avait pas besoin de ce coup de pouce. Il y a vraiment tous les ingrédients cette année pour une finale à sens unique.

    Parfois, je me dis que c’est tellement annoncé et prévisible que, justement, il va peut-être se passer un truc inattendu et puis la raison me rappelle que, sur terre, il y a rarement des surprises avec Nadal.

  14. Elmar 7 juin 2012 at 23:41

    Ah, les théories 15-loviennes!

    On part tous d’un constat: Federer n’a pas très bien joué jusqu’à présent.

    Et de là, on extrapole. « Il est blessé! », « Mais non, il s’en fout de Roland, l’important, c’est Wimbl », « Du pipeau oui! La vérité, c’est qu’il a rencontré personne contre qui il avait envie de se sortir les pouces ».

    Et si la raison, c’était simplement: il n’y arrive pas sur ce tournoi; il aimerait, mais il n’y arrive pas. Ca vous est jamais arrivé de pas sentir la balle? Perso, si je jouais chaque frappe de balle comme j’en avais envie, j’aurais le jeu de Pestole Pete. Je dis ça, je dis rien. Mais bon, là, je trouve qu’il faut peut-être pas chercher midi à 14h. Ca peut revenir demain. Ou non. Ca peut revenir à Wimbl. Ou non. C’est juste le sport, où tu as des moments où tout va pour le mieux et d’autres ou tu t’accroches en attendant que le mojo revienne.

    • Sylvie 8 juin 2012 at 00:01

      Je l’ai déjà dit plein de fois, la théorie du touriste sur un Grand Chelem, je n’y adhère pas. Après, comme le dit Antoine, il est très vraisemblable qu’il ait programmé son pic de forme plus tard.

      Au début, je croyais vraiment qu’il était diminué parce qu’il jouait particulièrement mal et que son clan faisait une tronche pas possible. Mais ensuite, comme tu le dis, il apparait qu’il n’ arrive pas à s’habituer aux conditions et à mettre en place son jeu. Il l’a bien expliqué sur le plateau de France2, suite à sa « colère » qu’il était frustré de jouer mal et de rater des coups faciles. Je pense qu’il n’est pas satisfait de son niveau de jeu mais qu’il espère le hausser demain. En atteignant les demies, je pense qu’il est malgré tout satisfait et n’en fera pas un drame s’il venait à perdre demain.

  15. Coach Kevinovitch 7 juin 2012 at 23:45

    http://video.lequipe.fr/video/tennis-golf/tennis-rg-hingis-sharapova-est-favorite/recentes/page/1/?sig=c9d1b920ac7s

    Miss Hingis a beaucoup progressé en français! Elle doit parler 5 langues au moins!

    • Antoine 8 juin 2012 at 00:08

      Au fait Coach, tu as sans doute vu sur les comm de cet article et sur ceux figurant à la fin du précédent qu’il est question de faire le procès de ton poulain. J’avais envisagé d’être Président du jury mais comme tu as pu le lire aujourd’hui, j’en ai également ma claque du Rafa, et Karim n’assurant pas l’intendance, j’ai l’intention d’être le Procureur et j’ai commencé à dresser l’acte d’accusation concernant le sieur Nadal.

      J’avais pensé à toi pour être son avocat. Tu me parais tout indiqué. Acceptes tu de défendre ton poulain ?

    • Coach Kevinovitch 8 juin 2012 at 01:26

       » Acceptes tu de défendre ton poulain? »

      J’ai toujours défendu mon poulain!

  16. Antoine 8 juin 2012 at 00:02

    La seule chose qui soit complètement certaine en tennis, c’est que rien n’est jamais sûr à 100%.

    La cote de Ferrer demain est voisine de celle de Roddick contre Federer à Miami pour prendre un exemple récent. Chaque année, il y a des surprises et même parfois de grosses surprises. Les sites de paris sportifs convergent sur une probabilité de victoire de Ferrer autour de 10%. Dix pour cent, ce n’est pas énorme, mais ce n’est pas non plus 1% ou la probabilité de gagner au loto qui est de 1 pour 13 millions environ.

    Une autre chose qui est sûre, c’est que puisque cette première demie finale se déroule avant la deuxième, ce que je trouve scandaleux, si jamais Jérome a vu juste et que l’improbable se produit, ce résultat aura certainement une influence sur la deuxième demie finale qui apparaîtrait alors comme la finale avant la lettre, peut être à tort car si Ferrer est capable de battre Nadal, alors, il est sans doute capable de gagner le titre derrière…(et vu sa cote qui est de 25 ou 30, Jérome devrait mettre un billet sur lui)..

    Le Djoker aurait fait un grand pas vers son Djoko slam et Roger un grand pas vers un deuxième titre…

    Pour le coup, le match deviendrait beaucoup plus intéressant subitement…

  17. MacArthur 8 juin 2012 at 00:35

    Pour Antoine qui critique le produit Marketing qu’est Masha. Ce n’est pas faux. Mais je viens d’apprendre dans sa conf de presse qu’elle n’utilise pas les 14 invitations auxquelles elle a droit dans sa player box. Elle aurait pu s’entourer, à chaque match d’une horde de people, pour se la péter. Avoir l’équivalent d’une Anna Wintour qui la suit à travers le monde. Mais non. Masha est une professionnelle. Dans sa box, il n’y a que son équipe et une ou deux personnes proches. C’est tout. La Classe. Belle ambassadrice du tennis féminin.

    • Antoine 8 juin 2012 at 01:00

      C’est la classe parce qu’elle fait comme tout le monde ? Y a t il de quoi en faire un plat ?

      • MacArthur 8 juin 2012 at 01:06

        Incorrigible!

      • Babolat 8 juin 2012 at 07:20

        C’est la Hollande du tennis. Une joueuse… normale. ^^

    • Colin 8 juin 2012 at 10:11

      Bah… c’est juste qu’elle a un caractère de cochon et que, du coup, elle n’a pas d’amis.

  18. Antoine 8 juin 2012 at 00:56

    Les joueurs qui ont remporté un GC après avoir sauvé des balles de matchs sont plus nombreux que l’on ne l’imagine de prime abord:

    Rien qu’à Roland Garros, c’est arrivé en 1927 quand Lacoste a sauvé 2 balles de matchs contre Tilden avant de gagner 11-9 au cinquième. Tilden a servi pour le match à 9-8 et a mené 40-15 avant de perdre son service et le match derrière, un des matchs les plus importants qui soient puisque peu après l’Equipe de France parvenait à gagner la finale de la Coupe Davis et que c’était la première fois que Tilden perdait un match important depuis des années..Mais c’était en finale, et pas avant, comme le Djoker cette année, s’il gagne bien sûr..

    Idem pour Von Cramm en 1934 mais c’était en finale aussi..

    En 1962, et c’est le match auquel je faisais référence plus haut, Laver sauve une balle de match à 4-5 30-40 au quatrième set contre Mulligan en 1/8ème de finale en faisant un service volée sur deuxième balle, avant de gagner le set 10-8, puis le 5ème 6-2

    En 1976, comme dit dans l’article sur Panatta, ce dernier sauve une balle de match au premier tour contre Hutka au cinquième set après avoir perdu le quatrième 6-0 et finit par gagner le match 12-10, puis le titre.

    En 2004, Gaudio sauve deux balles de match, mais c’était encore en finale.

    Chez les femmes, c’est arrivé en 46 (en finale), en 62 (en finale aussi), en 2004 ou Myskina a sauvé une balle de match en 1/8ème contre Kutnetsova et également l’année suivante ou Justine Hénin a sauvé deux balles de match en 1/8ème à nouveau contre Kutnetsova…

    Si le Djoker gagne, il sera le premier à avoir sauvé plus de deux balles de match durant le tournoi avant de le gagner…

    ———

    A L’Open d’Australie, chez les hommes, c’est arrivé en 1927 ou Patterson a sauvé 7 balles de match en finale avant de la gagner. C’est un record. En 47, Pails sauve une balle de match en finale.

    En 1960, Laver sauve également une balle de match en finale avant de la gagner.

    En 75, Newcombe sauve 3 balles de matchs en demie finale contre Tony Roche avant de gagner 11-9 au cinquième, puis de gagner la finale contre Connors.

    En 82, Kriek sauve une balle de match en demie.

    En 1985, Edberg sauve 2 balles de matchs en quarts contre Masur.

    En 2005, Safin sauve une balle de match contre Roger en demies.

    ——–

    A Wimbledon, c’est arrivé en 1895 (en finale, une balle de match), en 1899 (en finale aussi, 6 balles de match sauvées), en 1901 en quarts de finale (deux balles de match).

    En 1921, Tilden sauve deux balles de match en finale.

    En 1927, Cochet sauve 6 balles de match en finale contre Borotra

    En 1948, Falkenburg sauve 3 balles de match en finale.

    En 1949, Ted Schroeder sauve 2 balles de match contre Sedgman en 1/4

    En 1960, Neale Fraser sauve 5 balles de match dans le quatrième set qui l’oppose en quarts à Butch Bucholz avant que ce dernier ne soit contraint d’abandonner à 15-15 dans ce quatrième set, victime de crampes.

    ———-

    A l’US Open, en 1908, Bill Clothier sauve 3 balles de match en quarts.

    En 1936, Perry sauve 2 balles de match en finale contre Don Budge.

    En 75, Orantès sauve 5 balles de match en demie finale contre Vilas. Mené 2 sets à 1 et 0-5 dans le quatrième set, il sauve d’abord 3 balles de match dans ce jeu, puis 2 dans le jeu suivant avant de remporter ce set 7-5..Il est encore mené 2-0 au cinquième set, parvient à mener 4-2 en alignant 4 jeux de suite, se fait rattraper 4-4 et gagne les deux derniers jeux et le match…En finale, il bat Connors à la surprise générale. Un des plus grands come back de l’histoire du jeu et un unique titre du GC pour Orantès..

    En 89, Becker sauve 2 balles de match contre Rostagno au deuxième tour.

    En 96, Sampras sauve une balle de match contre Coretja dans le tie break du cinquième set en 1/4.

    En 2003, Roddick sauve une balle de match contre Nalbandian en demie finale au tie break du 3ème set avant de gagner en 5 sets.

    En 2011, Djoko sauve deux balles de match en demies contre Roger…

    ————–

    Laver est donc le seul à avoir réussi par deux fois à gagner un titre du GC après avoir sauvé une balle de match. Federer est le seul à avoir perdu deux fois contre un futur vainqueur après avoir eu une balle de match…Tilden est le seul à avoir connu les deux situations..

    Dans la plupart des cas, comme le montre ce récapitulatif, le joueur qui sauve une ou plusieurs balles de matchs le fait en finale…

    Si le Djoker gagne ce Roland Garros, il deviendra donc le deuxième joueur de l’histoire du tennis à avoir réussi cet exploit deux fois, comme Laver..

    Et cela me ferait vraiment mal au cul !!

    • Coach Kevinovitch 8 juin 2012 at 01:24

      « Federer est le seul à avoir perdu deux fois contre un futur vainqueur après avoir eu une balle de match »

      C’est quoi l’autre fois à part celle contre Djoko de l’USO 2011?

      • Antoine 8 juin 2012 at 01:26

        C’est marqué Coach ! Contre Safin en 2005 à Melbourne…

  19. Le concombre masqué 8 juin 2012 at 01:03

    Y’avait pas Kuerten au premier tour de Roland en 2001 aussi?

    • Antoine 8 juin 2012 at 01:12

      Exact, j’ai oublié Kuerten, tenant du titre, qui sauve une balle de match en 1/8ème contre Michael Russell en 2001 au 3ème set avant de gagner en cinq sets…Kuerten sauve cette balle de match à 3-5 Avantage Russell à l’issue d’un échange de 25 coups qu’il termine par un coup droit gagnant…Russel a également été 5 fois à deux points du match…

    • Coach Kevinovitch 8 juin 2012 at 01:21

      Vous vous persuadez inutilement. Roger battra Djokovic! Outre le fait qu’il galère contre Tsonga (!), succédant à une autre galère contre Seppi (!!!!!!!!!!!!), il n’a plus la confiance qui lui faisait réussir des points irréels et surtout traumatisait la concurrence. Il fera une saison à la Hingis 1998 comme je l’ai prédit.

      Allez Rafa et Roger pour demain!

      • Antoine 8 juin 2012 at 01:39

        J’ai surtout l’impression que tu dormirais beaucoup mieux samedi soir si Roger gagnait demain !

        Le Djoker a galéré contre Seppi et a été vraiment très mauvais. Mais je me demande si tu as vu le match contre Jo ? Va sur le site d’eurosport ou l’on peut voir les 4 balles de match sauvées par le Djoker. Il faut avoir une sérieuse confiance en soi pour les jouer comme il l’a fait !

      • Coach Kevinovitch 8 juin 2012 at 01:46

        Le match contre Djo, je l’ai vu. Tout ce que j’ai à dire est qu’il est plus simple d’avoir confiance contre le meilleur Jo’ sur terre que le meilleur Roger sur terre (cf 2011!).

        • Antoine 8 juin 2012 at 01:53

          Ca c’est sûr Coach ! Mais le Djoker n’a pas pu sauver une balle de match l’année dernière parce que quand Roger a eu une balle de match contre lui, il lui a sorti un ace…et cela valait mieux pour Roger d’ailleurs…

    • Antoine 8 juin 2012 at 01:22

      En fait, au total, c’est donc arrivé 28 fois en GC, mais, contrairement à ce que j’ai écrit, 12 fois en finale et 16 fois au cours d’un autre match…

      Il est étonnant que cela arrive comparativement autant en finale puisqu’un champion doit gagner outre la finale, les six autres matchs (cinq au début quand les tableaux ne comportaient pas 128 joueurs)..

      Au total chez les hommes, c’est arrivé 6 fois à Roland Garros (3 en finale, 3 dans d’autres matchs) depuis 1925
      A l’OA, 7 fois (3 en finale et 4 dans d’autres matchs, depuis 1905
      A Wimbledon, 8 fois depuis 1877 (5 fois en finale, 3 fois dans d’autres matchs)
      A l’US Open, 7 fois depuis 1881 (1 fois en finale, 6 fois dans d’autres matchs)…

      Cela fait vraiment longtemps que ce n’est plus arrivé à Wimbledon (1960). La boule noire va sortir un de ces jours…

  20. Jérôme 8 juin 2012 at 07:49

    Je suis bien placé pour comprendre CK, nos raisonnements étant assez semblables.

    Lui comme moi pensons qu’un simplement bon Federer battra ce Djokovic-là. Surtout, ajouterai-je, s’il pleut et il vente.

    Après, CK préfère naturellement, par habitude, que Nadal retrouve Federer en finale. Sauf que … Nadal ne sera pas en finale. :mrgreen: Et quand bien même y serait-il, je ne suis pas certain que pluie et vent avantagent Nadal si je me réfère à leur dernier match à Indian Wells qui est un dur vraiment lent.

  21. Jérôme 8 juin 2012 at 08:01

    Au fait Karim, tu n’oublies pas de faire tes pronos, hein ? ;-)

  22. Antoine 8 juin 2012 at 09:38

    Lorsque j’énumérais quelques unes des raisons qui font que la Playmate russe m’insupporte, j’avais notamment fait part de sa façon de passer sa main dans ses cheveux comme si elle se regardait dans une glace avant de sortir, ce à quoi Coach répond « C’est fou mais ce tic me fait penser à un autre joueur de tennis, un certain Roger (prononcez Rogé! ».

    Je pense que Coach aurait pu mentionner son propre poulain chez qui c’est un tic systématique avant de servir, comme le fait de se tirer son short dans les fesses ou d’autres petites manies du même acabit et que l’on retrouve chez la Miss russe mais passons…

    C’est vrai que Federer est également coutumier du fait mais chez lui ce n’est pas systématique: c’est un tic qui survient lorsqu’il est sous pression et nerveux. Lui qui est bon pour réprimer ses émotions se trahit en le faisant et il le fait nerveusement et rapidement pour s’en défaire le plus vite possible car il veut réprimer cela aussi puisqu’il donne des indications à son adversaire.

    Mais ce faisant, il révèle aussi sa nature profondément narcissique comme chez la Sharapova et son degré assez élevé de féminité. C’est assez normal quand on songe que Roger refoule son homosexualité latente. Très tyrannique et autoritaire, Roger a réglé, ou croit avoir réglé cette question en la personne de Mirka qui est sa mère de remplacement. Elle est d’ailleurs plus âgée que lui et contrôle l’espace conjugal et social du grand homme. Il faut dire qu’elle le connaît bien son Roger. Mirka est la femme la plus importante du circuit, et de loin.

    Malheureusement pour lui, Roger n’est, pour cette raison, pas aussi dominateur qu’il rêverait de l’être et c’est ce qu’il envie chez Nadal et ce qu’il déteste chez Djoko, deux vrais mâles dominants, et bestial pour le premier cité, D’ou son attirance pour Nadal qu’il ne parvient pas à vraiment détester autant qu’il le souhaiterait, car il pense qu’une partie de ses déboires est imputable à cette attirance pour l’Ibère musculeux.

    Il va sans dire que les déclarations des uns et des autres sur l’amitié et les bons rapports qu’ils entretiendraient sons bien sûr des contes pour enfants. Ils n’ont jamais passé une soirée ensemble et n’en passeront jamais une…

    • Oluive 8 juin 2012 at 09:52

      La conclusion de ce qui précède est qu’il faut que Roger couche avec Ivan (Ljubicic, pas d’affollement Antoine).
      Et bestialement.
      Cette pulsion homosexuelle déchargée, il bénéficiera d’au moins six mois de brutale invulnérabilité… En plus de quelques bons moments, car je suis certain qu’Ivan est un bon coup.

      Par la suite, pour se défaire définitivement de son tourment, Roger doit violer Rafa (avec, si besoin, le concours de son chauve amant).
      Roger se muera alors en Rogé, prendra Mirka comme jamais il ne l’a prise, se laissera pousser la barbe tout en se rasant les cheveux… Et Rafa redeviendra sur le court le petit garçon qu’il n’a jamais cessé d’être dans la vie.
      Corroborant pour de bon l’assertion selon laquelle le tennis c’est avant tout une affaire de burnes.

      Et après tout, quel meilleur endroit pour ce faire que le vestiaire de Roland juste avant la finale ?

    • Colin 8 juin 2012 at 10:18

      Mmmhhhh… Ambiance « Village People » ce matin sur 15-lovetennis. Les matches d’aujourd’hui vont-ils se disputer sur des courts roses?

    • MacArthur 8 juin 2012 at 13:11

      Tu es vraiment mais vraiment fou Antoine…

  23. Oluive 8 juin 2012 at 10:07

    Je reviens sur l’ordre des demies : on est d’accord, ce n’est pas une bonne affaire pour Fedovic : soit Rafa gagne facilement, et ça les déprime. Soit Rafa gagne difficilement, et il ont toutes les chances de revenir jouer samedi (ben oui, parce que Nadal qui gagne difficilement contre Ferrer, c’est un tarif syndical de 5h). Soit Rafa perd, et ils seront tellement à donf qu’il en mourront sur le court (Djoko croyant pour la première fois vraiment à son slam ; Fed croyant pour la première fois vraiment au slam de cet enfoiré qu’il veut du coup à tout prix éviter).

    Ce n’est même pas une bonne affaire pour le spectacle : si Fedovic jouent avant, ils peuvent encore rêver à un exploit de Ferrer et au minimum jouer sans penser au fou furieux qui les attend déjà sur le court, s’étant déjà téléporté à dimanche.

    Alors, pour égayer cette triste journée, je me laisse aller à un moment d’onirisme tennistique. Tout ce qui va suivre est impossible, et c’est exactement pour ça qu’il faut y croire :

    Le temps humide ne va pas désavantager le suisse. En vérité, le temps est avec lui. Et c’est les Dieux eux-mêmes qui vont provoquer sa victoire (nonobstant l’éventuelle poussée libidineuse bâloise, cf supra).

    D’abord, pour les parisiens, jetez un oeil dehors : il fait frais, mais surtout, il y a du VENT. Et Djokovic, avec ses appuis si particuliers et si importants dans son jeu, le vent, il aime pas ça. Fed va te le cuisiner, et lui refaire la même que l’année dernière, le dernier TB en moins. Djoko va pester contre le vent, ses appuis fuyants, ses balles qui sortent d’un mètre. Bref, il va (lui aussi) se faire mettre.

    Ensuite, la finale.
    Regardez encore la météo : dimanche ET lundi, ça n’arrête pas de pleuvoir.
    Et qu’est-ce qu’il va se passer ?
    C’est simple : Rogé (ou Roger, cf supra) va pouvoir jouer à fond par intervalles de 30′ à 1h, soit entre deux interruptions. Il va s’y être préparé, et donc gérer son effort en fonction. Autant d’interruptions qui lui permettront d’être enfin au niveau espagnol côté physique. Comme il l’aura prévu, il ne perdra pas d’influx. Nadal, lui, sera constamment interrompu dans un élan qu’il parviendra à retrouver, mais sans bénéficier des trous d’airs habituels du Suisse. Plus le vent, qui soufflera toujours, et sur lequel il finira par focaliser.

    Sans oublier la possibilité d’un Ivan (hypothèse supra), qui l’attendra à chaque retour aux vestiaires…
    Lundi (oui oui la finale se jouera sur deux jours), la victoire sera en cinq sets, et elle sera aussi belle qu’incroyable.

  24. Mathias 8 juin 2012 at 10:20

    Juste une petite remarque au milieu du délire Oluivien:

    J’ai en mémoire 2 matchs Fed-Nadal avec interruptions: Wimbly 08 et OA 2012. Cela ne s’est jamais bien terminé pour le Suisse…

    En plus une finale sur deux jours ne ferait que le vider de son influx nerveux. Et il en aura bien besoin à Wimbly le rodg’, crois-moi!

  25. Colin 8 juin 2012 at 10:33

    ###### FLASH -OVATHON #### FLASH -OVATHON #### FLASH -OVATHON #####

    Jeudi, dans le match de nos deux dernières représentantes, qui sont également les deux leaders de notre équipe, notre -ovathon a dû abandonner comme prévu l’une de ses équipières en chemin. Notre n° 2 Kvit- a cédé avec élégance sa place en finale à notre n°1 Sharap-, ce qui accessoirement permettra à cette dernière, quoi qu’il arrive en finale, de reprendre lundi sa place de n°1 mondiale. C’est déjà un première grande victoire pour le -ovathon.

    ####### FLASH -OVATHON ###### FLASH -OVATHON ###### FLASH -OVATHON ######

    Aujourd’hui le -ovathon fait relâche mais dès samedi, place à la finale dame qui ne sera certes qu’à 50% -ova, mais qui, espérons-le, clôturera cet -ovathon en apothéose.

    Davaï !

  26. Mathias 8 juin 2012 at 10:34

    Quelqu’un a-t-il les pronostiques météo sur Roland aujourd’hui?
    Cela n’a vrament pas l’air follichon…
    (J’écris depuis Zurich où il pleut depuis bientôt 24 heures)

  27. karim 8 juin 2012 at 10:37

    Antoine est fou. Je le pense sérieusement. Je jure que c’est vrai.

    • Remy 8 juin 2012 at 11:02

      Je le pense aussi.
      D’ailleurs, je pense que ce n’est pas le seul ici.

  28. Kristian 8 juin 2012 at 10:39

    Ferrer va se faire laminer en trois petits sets. Je lui donne 10 jeux. Almagro avait tenu un tres bon set en servant 72% de premiere a + de 200 km/h. Ferrer n’aura aucun point gratuit, et face au Nadal d’aujourd’hui ca voudra dire pas beaucoup de points tout court.

    Le deuxieme match risque d’etre tres decevant pour ceux qui s’attendent a revivre la demi de 2011. Parceque les deux semblent tres en dessous de leur niveau d’il y a un an. Novak est protege par les dieux, et je crois qu’il va finir par y croire lui meme. Il aurait du perdre a l’US open contre Roger, Il aurait du se faire battre par Murray et Nadal en Australie, Jo l’avait au bout de son viseur cette semaine.. Mais il est toujours la. Je finis par croire qu’il va aller au bout. D’autant que le physique n’est vraiment plus le probleme.. (oeuf)

    • Oluive 8 juin 2012 at 10:53

      Clairement.

      Contre Nadal, il FAUT un gros service. Les jeux contre Nadal vont très souvent à 30A ou égalité (je n’ai pas de stats là-dessus, mais ce serait intéressant de voir à quel point il gagne les jeux serrés et à quel point il en dispute). Et, au final, c’est très souvent Nadal qui marque le dernier point (à ce propos, je ne pense pas que Nadal joue tous les points au même niveau comme on le dit souvent : non, il en garde toujours un peu pour les derniers points des jeux / sets, qu’il joue souvent plus agressifs, et particulièrement sur les BB). Du coup, pour avoir un peu d’air, il faut pouvoir gagner un point « facile » par jeu sur son service.

      Et pour ce qui est du 2e paragraphe, il me semble assez évident que le match sera moche (tension, vent, enjeu…).

  29. karim 8 juin 2012 at 10:42

    Moi si j’étais Ferrer je remporterais ce putain de tournoi, rien que pour réparer la foutaise de ne même pas figurer dans la photo de l’article. Les demies se jouent à trois quoi? Mais attendez est-ce que vous réalisez à quel point on ne fait pas cas de lui? A part Jérôme qui le donne vainqueur mais parce qu’il ne prend plus ses médicaments et a recommencé à délirer? Non, si j’étais lui franchement j’allais taper Nadal puis Federer (qui battra Djoko) et refuser la coupe et me casser avant la remise des prix en leur demandant de m’expédier mon prize money par western union. Fuck dat! je suis pas sur la photo…

    • Colin 8 juin 2012 at 11:07

      Tu as chopé la rougeole Karim?

      • karim 8 juin 2012 at 11:33

        La nadalite provoque des rubéfactions assez importantes.

  30. Renaud 8 juin 2012 at 10:42

    Pour rebondir sur les stats d’Antoine sur balle de match.
    Dans l’équipe aujourd’hui
    Djoko en est à 26 BDM sauvées dans des rencontres qu’il a fini par gagner
    Nadal seulement 18
    Federer seulement 11

    Alors qu’il joue depuis moins longtemps que Fed et que Nadal et qu’il domine depuis moins longtemps il sauve significativement beaucoup plus de BMS que Fed et Nadal

    A voir les stats en carrière des autres cracks ère open et avant pour se faire une idée.

    • Oluive 8 juin 2012 at 10:48

      Et pour les BDM dans des rencontres perdues ?

      • Oluive 8 juin 2012 at 11:43

        Pour Fed en GC, c’est 6BDM manquées pour 4 rencontres perdues.
        Tous tournois confondus, c’est 26 BDM foirées pour 12 défaites.

        Putain, Rog’…

    • Oluive 8 juin 2012 at 11:46

      Bon, ils ont tout faux dans l’équipe :

      Fed, c’est 30 BDM sauvées pour 11 victoires (dont 7 contre Scott Draper à Cincy en 2003… Gosh, ça nous rajeunit pas).

      Par contre c’est 0 en GC (contre 4 défaites après avoir eu BDM (AO 02 -Haas- et 05 -Safin- ; USO 10/11 contre Djoko… La même en 2012 ?)…

  31. Renaud 8 juin 2012 at 10:59

    J’espère qu’Antoine pourra nous éclairer sur le nombre de match en question pour nos 3 top player.
    Ce n’est pas la même chose que de sauver par ex 26 BDM en 4 matchs qu’à l’inverse en sauver toujours 26 en 20 matchs.
    Ainsi un article de Wiki dit que Spadéa aurait sauvé 9 BDM dans un match à RG ? C’est remarquable mais moins à mes yeux que de sauver 9 fois une BDM dans 9 matchs différent

    • Antoine 8 juin 2012 at 12:50

      Oluive a raison: concernant Federer, ils ont tout faux dans l’Equipe et il suffit de lire wiki pour le voir. Pas de stats concernant Djoko et Nadal en revanche…

      Dans l’article de wiki que cite Oluive probablement, on lit que Federer a gagné 11 matchs en ayant sauvé au moins une balle de match (30 balles sauvées au total) et 12 qu’il a perdus en ayant obtenu au moins une balle de match (26 balles obtenues au total).

      Depuis 2006, il n’a gagné qu’un seul match ou il a sauvé une balle de match, contre Lopez à Monte Carlo l’année dernière. En revanche, depuis 2010, il en a perdu 5, dont 4 en 2010 et 1 en 2011..

      En GC, il n’a jamais gagné un match en ayant sauvé une balle de match et en a perdu 4, dont deux contre le Djoker…

  32. karim 8 juin 2012 at 11:03

    Je trouve que Nadal a amené le coup droit en bout de course dans des territoires inexplorés. Pete reste le maître de la fusée rasante mais l’art de Nadal est différent. quand on va le chercher en le sortant loin sur son coup droit il a trois phases de jeu ahurrissantes:
    - mettre son grand coup de Lasso en long de ligne et faire retomber la balle dans le coin à l’intersection de la ligne de fond et celle de simple, un coup fou de précision, la balle vole comme un hélico et retombe pile. il fait tout le temps mouche.
    - quand il est à la ramasse et arrive à prendre la balle juste avant qu’elle ne rebondisse une deuxième fois ou qu’elle sorte des limites du terrain, quand il est très loins au fond et arrive du bout de la raquette à TOUJOURS retrouver le court, toujours!!! On dirait que tant qu’il est physiquement capable de toucher la balle il arrive à la faire retomber dans le terrain. Et c’est le coup individuel qui m’impressionne le plus chez lui, no doubt. Du JAMAIS vu.
    - déporté en coup droit totalement il arrive – et c’est la nouveauté de 2012 – à repartir très croisé, ce qu’il ne faisait jamais avant. chaque année il complète son arsenal. ce coup droit croisé en bout de course, ou je devrais dire re-croisé surprend l’adversaire et le désoriente. avant il avait tendance à toujours repartir long de ligne dans cette position (premier coup droit décrit).
    Il n’aura jamais un coup droit pim pam poum comme Fed à son meilleur ou Blake, mais en défense il met une galaxie d’écart à tout le monde.

    • karim 8 juin 2012 at 11:06

      God I hate him…

      • MacArthur 8 juin 2012 at 13:24

        Je comprends de plus en plus les raisons de ton amour refoulé pour Nadal…..C’est la même chose du côté d’Antoine par rapport à Sharapova :-)

    • Oluive 8 juin 2012 at 11:15

      Karim, il est sans aucun doute exceptionnel là-dessus (sur son jeu de jambes aussi, il suffit de comparer avec le Sharapova / Kvitova d’hier…)

      Toutefois, ces coups fous de défense avec cette balle comme aimantée par le terrain seraient impossible à réaliser avec des cordages de raquettes (à peine) moins tolérants. Nadal a su incroyablement optimiser la technique (tennistique et chirurgicale -avec la médecine d’il y a seulement dix ans, même chose : sa carrière serait déjà derrière lui). Les outils sont là, il aurait tort de s’en priver, mais il est pour le coup vraiment un produit de son époque.

      • Oluive 8 juin 2012 at 11:16

        Ah oui : changer d’avatar comme de pantalon passe encore, mais rompre la guideline verte, je dis non.

        • karim 8 juin 2012 at 11:32

          je suis rouge jusque lundi. c’est pour marquer le coup. lundi je reprendrai le thème du vert.

          pour ce qui est du matos l’argument ne tient pas parce qu’ils ont TOUS le même matos et c’est le seul qui arrive à faire ce qu’il fait.

          • Oluive 8 juin 2012 at 11:39

            C’est parce qu’il est unique, ça c’est clair.
            Et notamment dans la rotation qu’il inflige à la balle, et qu’il maîtrise tant que ça lui donne une grande précision (il n’a pas à doser la puissance, celle-ci est contenue par le lift) (mais là aussi, les cordages octogonaux en rajoutent).

            Nadal est unique, mais ils sont plusieurs à proposer aujourd’hui ce type de coups, impensables avant. Avec moins de régularité certes, mais on en voit (avant, c’était vraiment miracle si ça rentrait).

            Les grands coups de défense ou les grands retours de Nadal sont souvent décentrés (on voit ça très bien sur les ralentis), pourtant ça rentre. Avec un tamis moins performant (ne serait-ce qu’avec la « vieille » raquette de Federer), le déficit de tolérance est suffisant pour l’envoyer out.

            Ces coups fous dont tu parles sont impensable sans les raquettes / cordages actuels. On ne les voyait JAMAIS avant, on les voit tout de même assez régulièrement maintenant (Murray, Djokovic, pour ne citer qu’eux, en font aussi).

    • Mathias 8 juin 2012 at 11:52

      Perso, j’admire les coups 1 et 3 cités ci-dessus.

      Il me semble qu’il possédait déjà le coup 3 depuis longtemps (remember 2008!). Mais c’était plus évident sur dur ou gazon. Sur terre, il n’y en a pas beaucoup qui osent l’attaquer sur son coup droit, à moins d’être sûr de leur coup. Ce qui change cette année c’est que comme les balles sont plus lentes, il court plus vite qu’elles ( :-( ), ce qui fait qu’il peut plus souvent se placer correctement pour re-croiser.

      Mais je hait profondément le coup 2 que tu cites. C’est encore pire en revers, où il le fait systématiquement en aveugle, dos tourné au cours. Cela ne retombe pas seulement dans le terrain, mais en plus à quelques centimètres de la ligne de fond, TOUJOURS! Il y excelle notemment en retours de service (mais pas seulement). J’aimerais savoir si (et comment) il s’entraîne pour ce coup-là. Cela demande de parfaitement connaître les dimensions du stade afin de reconnaître son posirtionnement spatial par rapprot au limite du court. C’est de la sorcellerie!

      Pour moi, c’est du moon-ball 4.0. L’autre joueur est à chaque fois pris en l’option de tenter un smash du fond du court ou de remettre de manière sécurisée. Quelques soit l’option, s’il ne joue pas le coup parfait derrière, Nadal prend la direction et le gagne (quand c’est sur terre-battue).

      C’est évidemment Fed qui est la plus grande victime de ce que je considère comme un des coups les plus laids (même si fabuleux au niveau de la réalisation) du tennis. C’est selon moi en grande partie grâce à ce coup là que Nadal gagne ses match contre Federer. Cela lui permet de survivre, voir de voler un break, dans les phases où Fed aurait l’ascendant. Et dès que Fed baisse de niveau pour souffler, Nadal l’aligne proprement. C’est un scénario que nous avons vécu 1’000 fois jusqu’à l’écoeurement.
      (je ne parle pas ici des matches à sens unique comme RG 2008).

      Djoko en 2011 (et évidemment Soederling en 2009) avait réussi à résoudre l’équation en faisant reculer Nadal plein champ, mais sans lui offrir trop d’angles. Car ce coup, il ne le résussit et ne l’employe vraiment qu’en bout de course et en dernier recours (Dieu merci! Sinon ce serait insuportable…).

    • Antoine 8 juin 2012 at 12:17

      Ca, pour être bon, il est bon là dessus Nadal, c’est clair..

      Je n’ai pas pigé le point 2, ou ne suis pas sûr d’avoir pigé: il arrive à remettre la balle en jeu sur son coup droit dès qu’il la touche, c’est ça ? OK, c’est bien, il fait jouer un coup de plus à l’autre qui peut foirer..Il gagne du temps mais ce n’est pas de la sorcellereie comme le dit Mathias, c’est qu’il a une très très bonne notion de l’espace et du court et un très bon toucher aussi. Si la balle rebondit suffisamment haut, il faut smasher du fond du court mais Federer ne sait pas faire un smash gagnant du fond du court après rebond (ce que Nadal fait très bien). Il remet en coup droit et l’échange reprend..Nadal le fait très bien en revers aussi et même mieux en revers qu’en coup droit comme le dit Mathias parce qu’il a plus de contrôle avec son slice…

      Sur le 1, cela marche à tous les coup quand Nadal n’est pas sorti du court. S’il est sorti d’un mètre, cela marche aussi très bien car il trouve un effet rentrant asseez facilement. S’il est sorti deux mètres, c’est beaucoup plus difficile. A trois mètres, c’est impossible. Cela dépend de ses appuis: s’il peut frapper en appui, cela rentre très bien et il peut aussi facilement opter pour l’option 3. S’il est en déséquilibre, le coup manque de puissance et il ne parvient pas à créer l’effet rentrant et la balle sort sur l’extérieur. Le truc suicidaire, c’est de monter plein champ long de ligne sur son coup droit comme l’a fait Federer à Melbourne trois fois sur quatre. Alors, Nadal le passe huit fois sur dix…La question n’est pas de monter sur son coup droit en frappant le plus fort possible, la question est de ne monter QUE si le coup le sort d’au moins deux mètres du court…

      Sur le 3, je ne trouve pas que c’est nouveau. Il a beaucoup de force dans le poignet et parvient à le faire. Le coup ne sera pas puissant mais prenant l’autre à contrepied, cela va marcher: il va le passer si l’autre est monté et n’a pas anticipé. Il fait surtout cela très très souvent dans l’échange alors que l’autre n’est pas monté. Le type court et doit alors frapper un revers. S’il est en retard et qu’il frappe long de ligne, c’est mort parce qu’il est sorti du court et dois faire re-rentrer la balle, la rapprochant ainsi de Nadal qui arrive pour la frapper. Nadal le passe alors en revers imparablement, d’un côté ou de l’autre. Il ne faut donc frapper long de ligne que si on arrive AVANT que la balle ne sorte des limites latérales du court, sinon, il faut impérativement recroiser court et fort pour le prendre dans le replacement ou faire une amortie…

      • Clément 8 juin 2012 at 13:06

        « Federer ne sait pas faire un smash gagnant du fond du court après rebond »

        ???
        C’est un des meilleurs du monde dans l’exercice, si ce n’est le meilleur, je m’étonne d’ailleurs régulièrement de sa capacité à faire des smashs gagnants depuis n’importe où sur le terrain (en général en slicant énormément).

        • Antoine 8 juin 2012 at 13:08

          Non, après rebond, il n’est pas bon… Il fait très rarement le point direct..D’ailleurs, il n’en fait quasiment plus, il préfère frapper en coup droit…

        • Remy 8 juin 2012 at 13:11

          C’est sur ce coup qu’il gâche sa dernière balle de break contre Nadal à l’AO 2012 :(

          • Mathias 8 juin 2012 at 13:15

            Exactement! C’est pourquoi ce coup de défense de Nadal est aussi désespérant pour les fans de Federer. Car on sait très bien ce qui suit…

  33. William 8 juin 2012 at 12:34

    Génial Bahrami ! Marrant de voir MacNamara sur un court, une première pour moi.

    Antoine, merci pour toutes les stats sur les balles de match, très complet comme d’hab. Serais-tu l’arme anti-Nadal ? Qui sait, si tu ne t’étais pas blessé il y a quelque temps en reprenant la raquette, tu le laminerais peut-être… En lui laissant, quoi, 4 ou 5 jeux maxi, le tout sur un Central en délire, trop heureux de trouver un successeur à Noah… On est passé à côté de quelque chose de grand, de très grand !

    • Antoine 8 juin 2012 at 13:00

      Le problème n’est pas tant de savoir quoi faire contre Nadal, c’est de le faire…

      Federer sait très bien quoi faire contre lui, même s’il fait parfois des erreurs tactiques parce que’il ne réalise pas assez vite, ou pas du tout, que tel jour, il y a un truc qui marqche mieux que d’habitude et un autre qui marache moins bien.

      Mais il a du mal à le faire, surtout sur terre battue bien entendu…

      La même remarque vaut pour Nadal: il sait très bien quoi faire contre Federer mais il a parfois du mal, surtout en indoor…

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Commentaires récents

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis