Wimbledon’s semis : brelan d’as chez les garçons, jeunes pousses contre vieille branche chez les filles

By  | 5 juillet 2012 | Filed under: Actualité

Demi-finales femmes

Victoria Azarenka (2) vs Serena Williams (6)

Azarenka, quasi-assurée de retrouver la première place mondiale avec le faux pas de Sharapova contre Sabine Lisicki (il faudrait qu’elle perde ce match et que Radwanska gagne le tournoi pour rester seconde), retrouve le rythme de son début de saison parfait après une saison sur terre battue plus difficile. Son jeu en cadence avait été arrêté en trois manches l’an dernier par Kvitova à ce même stade de la compétition. Serena Williams, vainqueur cette saison à Charleston et Madrid, mais tombée au premier tour à Roland-Garros, se dressera sur la route de sa première finale à Wimbledon. Son parcours plus chaotique (victoire 9-7 au troisième set face à Peng au troisième tour et 7-5 contre Shvedova en huitièmes) pourrait laisser penser qu’Azarenka, qui n’a pas perdu un set, est largement favorite. Mais Serena a sorti en quart un match très solide face à Kvitova (victoire 6-3 7-5) et semble sur une pente ascendante.

Face à face : 7-1 pour Williams

Pronostic : Serena en 2 sets.

Agneska Radwanska (3) vs Angelique Kerber (8)

Radwanska avait accédé au troisième rang mondial sans jamais avoir atteint le dernier carré d’un Grand chelem. C’est désormais chose faite, malgré sa fébrilité en quarts de finale contre Maria Kirilenko et une victoire (7-5 4-6 7-5) acquise en dépit d’un attentisme digne de la Wozniacki des grandes heures. Face à elle, Angélique Kerber, qui avait atteint les demi-finales de l’US Open l’an dernier à la surprise générale, a montré que ce coup d’éclat n’était pas isolé et éclot véritablement cette saison. La gauchère allemande qui appartient à cette fastueuse génération (Petkovic, Lisicki, Goerges…) est aujourd’hui solidement installée dans le Top 10 et montre de réelles aptitudes sur gazon avec une finale à Eastbourne il  y a dix jours et une demi-finale ici à Wimbledon. Moins puissante que ses compatriotes, elle compense par une bonne utilisation de la géométrie du terrain et un jeu de contre efficace sur cette surface. Les deux joueuses joueront donc pour une première finale en Grand chelem et, si l’expérience plus grande de Radwanska devrait constituer un atout précieux, le duel devrait être serré.

Face à face : 2-2

Pronostic : Radwanska en 3 sets.

Demi-finales hommes

Novak Djokovic (1) vs Roger Federer (3)

C’est le duel que tout le monde attendait depuis la sortie du tableau, et encore plus depuis la sortie de route prématurée de Rafael Nadal au deuxième tour. Ce match, considéré par beaucoup comme la finale avant l’heure, est sans doute l’un des plus importants de l’année au vu des enjeux qu’il implique. A ma gauche, Novak Djokovic, numéro un mondial, vainqueur en Australie et champion en titre, auteur d’un début de tournoi très probant malgré un set abandonné face à un mérou vieillissant. Service, retour, déplacement… Tous les feux sont au vert même s’il n’a pas eu à affronter de grosse tête de série, la faute à un Letton fou qui avait décidé par un beau lundi de juin de jouer son seul bon match de l’année. A ma droite, sa Majesté Roger VI, comme le nombre de victoires du Suisse à Wimbledon. Mais sa dernière victoire commence à dater (2009) et il n’avait pas dépassé les quarts de finale depuis trois ans avant sa victoire de mercredi contre Youzhny. Dans le jeu, Federer s’est montré tour à tour prometteur (victoires aisées sur ses deux premiers tours), dépassé (le couperet est passé très près contre Benneteau), blessé en huitièmes puis en contrôle face à un Russe bien pâle et dont le jeu tout en variations ne l’a jamais gêné de toute façon. Dans quel état son dos et sa première balle seront-ils vendredi face au meilleur relanceur du circuit ? Seul Federer peut répondre…

Ce match constituera le premier affrontement entre les deux hommes sur gazon, une surface censée favoriser le Suisse. Mais au vu de ce que les deux hommes ont montré sur la quinzaine, une victoire de Federer semble relever du vœu pieu. Pourtant que l’occasion serait belle ! Battre le Serbe pour la première dois depuis un an, se retrouver à un match de la première place mondiale, gagner Wimbledon une septième fois et rejoindre Sampras pour mieux le dépasser au nombre de semaines en tant que numéro un mondial, jouer une nouvelle finale de Grand chelem après plus d’un an de sevrage… Voilà les principaux enjeux qui pèseront sur cette partie côté suisse quand Djokovic, avec une victoire, serait quasi-assuré de conserver sa mainmise sur le circuit et de montrer un peu plus qu’il n’y a qu’un seul patron, certes moins dominateur que l’an dernier : lui.

Face à face : 14-12 pour Federer.

Pronostic : 4 sets pour Federer sans le toit, 4 sets pour Djokovic avec le toit.

Andy Murray (4) vs Jo-Wilfried Tsonga (5)

Murray avait le tableau théorique le plus difficile et a laissé des plumes en cours de route (un set face à Karlovic), avant un marathon de presque quatre heures contre David Ferrer en quarts de finale. Il ne joue pas bien, demeure toujours aussi attentiste, mais est encore là. On notera toutefois un mental solide, en témoigne le gain du tie-break du quatrième set contre le Croate et l’Espagnol avec une excellente qualité de première balle. Murray a l’immense chance de ne pas à avoir à affronter Nadal qui lui avait barré la route de la finale ces deux dernières années, mais Tsonga qui lui pose moins de problèmes. Le Français a pour sa part bénéficié d’un tableau clément, avec pour principaux adversaires Mardy Fish de retour à un excellent niveau après son alerte cardiaque du printemps, et Kohlschreiber qui atteignait à vingt-huit ans son premier quart en Grand chelem. Il joue pour l’instant moins bien que l’an dernier mais peut toujours s’appuyer sur son service et son coup droit en même temps que sur une sorte de tranquillité : pour la quatrième fois de sa carrière, il atteint les demi-finales d’un Grand chelem et on le sent détendu à l’idée de tenter de se qualifier pour sa deuxième finale. S’il a perdu deux fois face à Murray sur herbe, leurs confrontations ont à chaque fois été serrées et il possède le punch qui faisait défaut à Ferrer pour mettre à mal la défense de l’Ecossais. Il faudra toutefois compter sur un grand jour au service mais l’obstacle paraît moins haut que celui de l’an dernier. A Tsonga d’en profiter pour égaler les deux finales de Cédric Pioline, dont une sur ce même Centre Court…

Face à face : 5-1 pour Murray

Pronostic : 4 sets serrés pour Tsonga qui ne flanchera pas au moment de servir pour mener deux sets à zéro…

About 

Tags:

555 Responses to Wimbledon’s semis : brelan d’as chez les garçons, jeunes pousses contre vieille branche chez les filles

  1. Humpty-Dumpty 6 juillet 2012 at 17:23

    Mauvais démarrage de Jo qui s’est fait breaker d’entrée… Et vient de louper deux occasions de débreak. (Pas mal jouées par le Scotch mais qui étaient prenables tout de même).
    L’avantage avec lui c’est qu’il continuera à y croire à fond même en perdant le premier set, normalement.

    • Humpty-Dumpty 6 juillet 2012 at 17:28

      Il monte mal (ou est-ce juste la qualité de passeur murénienne qui donne cette impression ?)

  2. Evans 6 juillet 2012 at 17:26

    Tout cela confirme ce je pensais des finales Nadal-Djokovic. Il a eu la chance d’avoir affaire à un sous-Nadal. Je n’ai aucun doute la dessus.

    Il fait un meilleur wimbledon en 2011 et perd contre un Federer convalescent (l’effet cortisone est éphémère, le mal de dos pourrait bien revenir dimanche).

    • Evans 6 juillet 2012 at 17:27

      « un meilleur Wimbledon 2012″ voulais-je dire!

    • MacArthur 6 juillet 2012 at 17:31

      « Il a eu la chance d’avoir affaire à un sous-Nadal. Je n’ai aucun doute la dessus. »

      Je ne vais pas parler des autres rencontres mais en finale à Wimbledon, c’était flagrant. Nadal s’est chié dessus. Djokovic n’aurait jamais dû gagner. Le gazon, il ne maîtrise pas assez pour battre Federer, sur ce central, lors d’une première confrontation.

    • Sylvie 6 juillet 2012 at 17:57

      A Wimbledon Nadal a tremblé mais ailleurs les victoires de Djoko étaient dues à son niveau tout simplement et à la confiance accumulée. Je ne comprends pas pourquoi chercher à lui retirer ce qu’il a accompli en 2011.

      Aujourd’hui encore, il a fallu du très bon Federer. Un mauvais jeu dans le dernier set et tout pouvait basculer.

  3. Oluive 6 juillet 2012 at 17:26

    Tsonga n’est pas encore complètement dans son match…
    Fou chez ce joueur la différence de niveau entre le mode normal et le mode boost.

  4. NTifi 6 juillet 2012 at 17:28

    Fed a très bien joue aujourd’hui, que ce soit au service, et dans les déplacements aussi. Et Djoko un peu décevant avec une fébrilité inhabituelle mais bon.

    Après peu de gens voyaient Fed gagner mais les connaisseurs savaient qu’il avait largement sa chance sur gazon où il a bien plus de références.

    Pour moi sa victoire à RG 2011 était un exploit mais pas ce match.

  5. Kristian 6 juillet 2012 at 17:29

    Comme tout change vite en tennis.. Il y a un mois Djokovic etait a 10 jeux du Grand Chelem, et aujourd’hui il est a un match de perdre sa place de numero 1. Meme si Murray devrait retarder l’echeance, Djokovic tombe de haut.
    Enfin on le sentait venir, il a beau repeter depuis le debut de l’annee qu’il est a son top, on voyait bien depuis quelques mois que l’effet « oeuf » etait en train de s’estomper. La fin de l’annee s’annonce tres ouverte.. entre le cercle tres ferme du top 4.

    • Clément 6 juillet 2012 at 17:32

      Tu es bien le seul à pronostiquer (espérer ?) une très, très improbable victoire finale de Murray ici.

      • Evans 6 juillet 2012 at 17:41

        Non! Je pense que Murray va l’emporter. Je suppose que Federer était bourré de cortisone sur ce match. S’il a vraiment eu un problème de dos, il n’y a pas de raison qu’il soit tranquille le dimanche. L’effet cortisone est limité dans le temps. Il a donc 85% de chance de retrouver ses douleurs ce Dimanche.

        Un problème physique face à un travailleur au coprs comme Murray cela passera difficilement.

        Enfin, je souhaite vraiment que Murray gagne ce GC. Il a tellement animé le circuit qu’il mérite de gagner celui là.

        • Clément 6 juillet 2012 at 18:00

          Tu as des infos pour appuyer tes dires Evans ? (je n’ose dire tes conjectures)

    • MacArthur 6 juillet 2012 at 17:37

      La tournée américaine sur dur va commencer très bientôt et Djokovic va retrouver sa surface favorite. Si Murray ne déprime pas avoir perdu en finale de Wimbledon, ils devront tous les deux mener les débats.

  6. Mathias 6 juillet 2012 at 17:36

    Je trouve que Djoko a été excellent au retour au 2ème et 3ème set. En fin de 3ème set, il avait retourné dans le court plus de 80% des services de Fed. C’est juste énorme.
    Et c’était que des retours longs et aggressifs.
    Au 2ème Fed a été surpis et a commis quelques fautes en étant pris de vitesse sur le 2ème coup de raquette. Masi dès le 3ème il s’est adapté.

    La clé du match, outre le gain du 3ème, c’est le coup-droit de Fed qui a été crescendo aujourd’hui.
    Dès que le point s’allongeait et qu’il pouvait se dégager de son revers, il dominait.

  7. Evans 6 juillet 2012 at 17:48

    Là quand je vois ce que Federer met à Djoko à wimbledon, je me dis que Nadal a réalisé un sacré exploit en 2008. Il a fissuré, lézardé et écroulé la montagne Federer… C’est fort ce qu’il a fait. Son wimbledon 2008 compte triple.

    • Sylvie 6 juillet 2012 at 17:54

      Surtout qu’en 2008 Federer était au top de son tennis…

    • MacArthur 6 juillet 2012 at 17:55

      Ce qu’il faut surtout retenir, c’est que Nadal a fait tout un travail pour adapter son jeu sur gazon. Djokovic, lui, joue sur toutes les surfaces de la même manière. Il le dit lui-même: « mon jeu s’adapte à toutes les surfaces ». C’est peut-être là qu’il va devoir travailler.

      Toutefois, un tel jeu lui permet de battre la majorité des joueurs comme en témoigne ses résultats à Wimb et ailleurs. Mais face à des spécialistes de la trempe de Federer, ça ne peut passer.

      Bon, l’autre bonne nouvelle pour lui, c’est qu’il ne rencontrera pas le Suisse tout le temps pendant les 5 prochaines années.

    • Mathias 6 juillet 2012 at 17:59

      Il en avait posé les bases en 2007 et encore plus avec la claque de la finale de RG 2008. Mais on est bien d’accord: c’est un énorme exploit de Nadal et ce fut la fin du mono-règne de Federer.

      Fed qui a dû ensuite apprendre à vivre avec cette nouvelle situation. 2009 fut une sorte de réssurection, mais accompagnée de pas mal de chance.
      S’il retrouve la 1ère place mondiale lundi, passant devant le duo infernal Djoko-Nadal, ce sera un exploit tout aussi considérable que celui accomplit par Nadal en 2008.

      7ème titre de Nadal à RG
      7ème titre de Fed à Wimbly
      Qu’est-ce qui nous restera pour la fin de l’année???

  8. MacArthur 6 juillet 2012 at 17:49

    Murray très concentré sur ce match.

  9. Oluive 6 juillet 2012 at 17:53

    Bon, en fait, si, tout le monde s’en brosse de ce match..
    Boudiou, il y a un français, qui plus est qui tente, en demie de Wimby les gars !
    Non ?
    Bon…
    Ok.
    Ok dac.

    • Humpty-Dumpty 6 juillet 2012 at 17:58

      Ben je voudrais regarder plus mais faut vraiment que je finisse mon taf d’avance vacances là ! En plus Jo vient de se faire breaker par l’affreux dans le deuxième set, c’est déprimant, ça donne pas envie !
      (Mais bon il est bien revenu de deux sets/zéro contre Roger himself, donc l’espoir est permis jusqu’au bout !)

  10. Oluive 6 juillet 2012 at 17:58

    En attendant, Tsonga est très moyen, mais Murray joue exceptionnellement bien, et ce dans tous les compartiments du jeu.

  11. MacArthur 6 juillet 2012 at 17:59

    C’est fou comme les limites tennistiques de Tsonga ressortent face à Murray.

  12. Sylvie 6 juillet 2012 at 17:59

    C’est mal parti pour Tsonga. Je viens de revenir : il jour mal ou Murray est fort ?

    Ne sous estimez pas la Murène pour dimanche. Il aura la pression mais il peut gagner.

  13. MacArthur 6 juillet 2012 at 18:00

    Il est solide Murray jusqu’à maintenant.

  14. Oluive 6 juillet 2012 at 18:00

    Le jeu de Murray ne convient pas du tout à Jo, qui n’arrive pas à trouver de rythme, voit tout revenir, ou sortir quand il y met plus de patate.
    Murray l’endort, et rien de plus mou qu’une Tsongue endormie.
    Si ça continue, ça va aller vite…

    Jo réveille toi, quoi, merde.

  15. Sylvie 6 juillet 2012 at 18:00

    De ce que je vois, Tsonga a l’air sans solutions.

    • Oluive 6 juillet 2012 at 18:03

      On dirait Pioline…

    • Colin 6 juillet 2012 at 18:08

      Faut qu’il demande conseil à Mahut, dernier joueur en date à avoir battu PZ sur gazon…

  16. MacArthur 6 juillet 2012 at 18:04

    Murray sert remarquablement bien aussi.

  17. MacArthur 6 juillet 2012 at 18:05

    Si Murray sert comme ça dimanche, il pourrait y avoir match.

  18. Ulysse 6 juillet 2012 at 18:11

    Jo alterne le lourdaud et l’étincelant. Pour le moment y a légèrement plus de lourdaud et surtout ses premières ne passent pas quand il faudrait (en tout cas pas comme l’année dernière en quarts) mais il faut croire en lui vus ses états de service.
    Allez Joooooo !

  19. Kristian 6 juillet 2012 at 18:13

    Murray est un remarquable joueur de gazon. Il maitrise parfaitement les effets et les deplacements sur cette surface. Dans un style moins flamboyant que Federer, il est tres agreable a voire jouer sur herbe quand il est au top. Il a tout pour etre au palmares de Wimbledon, ce qui ne devrait plus tarder.

  20. Oluive 6 juillet 2012 at 18:13

    2 sets 0, sans aucune discussion possible.

    21W / 4UE pour Murray !
    19/20 pour Tsonga, ce qui, contrairement aux apparences, n’est en l’espèce pas une bonne note.

  21. Sylvie 6 juillet 2012 at 18:13

    Deux sets à rien. Peut-on encore y croire? Pour l’instant, il est dépassé.

  22. MacArthur 6 juillet 2012 at 18:14

    Murray maîtrise cette rencontre. 66 points à 47.

    Très impliqué.

  23. Oluive 6 juillet 2012 at 18:15

    Si le 3e set est la copie du second, les FFF peuvent trembler !

    Murray aussi.
    J’en déduis donc qu’il est un FFF.

  24. MacArthur 6 juillet 2012 at 18:15

    La remontée de Tsonga va commencer ?

  25. Ulysse 6 juillet 2012 at 18:15

    Il faut y croire. Contre Fed l’année dernière le match paraissait plié après les deux premiers sets.

    • Humpty-Dumpty 6 juillet 2012 at 18:18

      C’est vrai – mais tout de même, après un second set très serré conclu au brise-cravate. Là, Murray semble complètement contrôler la situation et Jo sort sa balle de 2 m dès qu’il tente quelque chose, ou se troue au filet (sur les quelques balles que je peux voir du moins)…

  26. Oluive 6 juillet 2012 at 18:17

    3e set.
    Pour Jo, il faut absolument gagner davantage de 2e service (2/21!!!).
    Avec 10% sur seconde balle, je ne sais même pas si on peut gagner un match…

    Les 72% de Fed à côté, ça fait bizarre.

    • Evans 6 juillet 2012 at 18:18

      C’est juste que Murray retourne extrèmement bien.

      • MacArthur 6 juillet 2012 at 18:21

        C’est ce que je disais hier. Murray, c’est pas les autres joueurs face à Tsonga. Lui il va retourner.

  27. Oluive 6 juillet 2012 at 18:18

    Pour Jo, la situation est pour l’instant dramatiquement claire : soit sa première passe, et il gagne le point (85%) soit non, et il le perd (9%!!!!!!, c’est même pas une stat de retour !)

    A ce niveau-là, c’est plus 68% de premières qu’il faut, mais au moins 90.

  28. Humpty-Dumpty 6 juillet 2012 at 18:20

    Et break blanc !
    Juste au moment où on est prêt à se résigner, cette andouille remet un coup d’espoir…

  29. Oluive 6 juillet 2012 at 18:20

    Ah !
    Break Tsonga.
    Si ça le réveille, on va peut-être enfin avoir match.

    Aaaaaaah!
    Je viens de voir Lendl !
    Il ressemble de plus en plus à Bollietieri.

  30. Nath 6 juillet 2012 at 18:21

    Je suis arrivée juste à temps pour voir Murray perdre son service blanc alors qu’il mène 2 sets à zéro !? Il y a eu beaucoup de breaks dans le match ?

    • MacArthur 6 juillet 2012 at 18:25

      Break Pt. Conversions

      Murray: 2/5 (40%)

      Tsonga: 1/3 (33%)

      • Nath 6 juillet 2012 at 18:41

        Donc non. Pas simple pour Murray pour revenir dans ce set… Merci.

  31. Oluive 6 juillet 2012 at 18:23

    Bon.
    3/0.
    Tenir son service.
    Et pour ça, se serait bien d’éviter d’aller à chaque fois aux avantages…

    Je ne sais plus si Arno vous a un jour parlé du fait de passer sa première ?

    • Humpty-Dumpty 6 juillet 2012 at 18:24

      Je ne sais pas, mais s’il l’a fait, il a été sage.
      Et puis, ne rien lâcher.

  32. Clément 6 juillet 2012 at 18:26

    Jo beaucoup plus agressif, c’est très bien. Il attaque tout ce qu’il peut, et pour le moment ça rentre.

  33. Mathias 6 juillet 2012 at 18:27

    Le plus grand exploit du jour a été réalisé par Antoine qui a tenu bon et n’est pas venu poster des commentaires en life sur le match de Fed.

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Commentaires récents

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis