Grandeur & Décadence, étape 4 : le col de Sham-balle-là

By  | 4 octobre 2012 | Filed under: Grandeur et Décadence

Andy Murray qui remporte son premier tournoi du Grand chelem, le circuit ATP qui déménage en Asie (et m’amène à faire un jeu de mot laborieux dans le titre de l’article), Richard Gasquet qui se remet enfin à gagner… On aurait presque envie de croire que le changement est dans l’air. Néanmoins il y a des choses qui ne changent pas, et en premier lieu : la régularité des mises à jour de Grandeur & Décadence.

Il y a bien d’autres choses qui ne changent pas après tout, comme les bons mots de Gaël Monfils, Julien Benneteau qui perd en finale… et la première place de Karim ainsi que la dernière place d’Arthur à G&D ? Non je plaisante bien sûr, les choses sont enfin rentrées dans l’ordre.

Ah mais en fait pas du tout !

(Classement provisoire selon le classement ATP au 01/10/2012)

Il faut croire que l’exil ne lui fait pas de mal, ce bougre de Karim confortant donc sa première place, et son premier prix, en creusant substantiellement l’écart (plus de 1 000 points d’avance sur le second). Sur la deuxième marche déboule l’inattendu JC, qui gagne +6 places ! Enfin, valeur sûre, Marc complète ce podium (provisoire, faut-il le rappeler) du classement général .

Le deuxième prix revient cette fois à JC justement, qui s’arroge la meilleure liste de performeurs. Superbe progression au demeurant, +14 places… d’un seul coup… je trouve ça louche, c’est pas Karabatic ton p’tit nom des fois ? Enfin Karim décroche le troisième prix, parce que tant qu’à gagner un jeu de pronos, autant le faire carrément, surtout si c’est la dernière fois (du reste, pour lui c’est aussi la première).

La stabilité est encore plus remarquable chez les cas désespérés individus malencontreusement tombés en queue de peloton chez lesquels, c’est bien simple, rien n’a changé. Benja ? Tout à fait, personne n’a eu la mauvaise idée de lorgner sur ton Karim de Bronze. Colin ? Absolument, tu peux continuer à cajoler ton Karim d’Argent. Arthur ? Eh bien tu as l’air de tellement aimer ton Karim d’Or qu’on te le laisse volontiers !

Au niveau des stats, on constate que ceux qui ont choisi Nadal en performeur commencent à prendre cher. Jeanne, par exemple, perd 8 places au général, votre serviteur en perd 12, Evans décroche de 20 ! Incidemment, les perfides qui espéraient en début de saison se régaler de ses genoux d’argile se délectent désormais avec les moult points ATP tombés dans leur escarcelle.

De l’autre côté, les malins ayant choisi Monaco en performeur ont eu le nez creux, ce dernier devenant à date le troisième meilleur de la catégorie, juste derrière Federer et del Potro. En réalité il n’y en a qu’un seul : il s’agit de Mathias qui fait un bond de +17 places au général ! L’inattendu Kohlschreiber s’est mis lui aussi à récolter quelques points, encore une fois une bonne pioche pour les téméraires ayant jeté leur dévolu sur l’Allemand.

L’équipe type au 1er octobre 2012 est la suivante :

- Performeurs : Federer, del Potro, Monaco, Berdych, Ferrer, Murray, Kohlschreiber (total = 10 835 points ATP)

- Tocards : Chela, Monfils, Ljubicic, Fish, Söderling, Nadal, Djokovic (total = -12 155 points ATP)

- Meilleur résultat théorique possible = 22 990 points ATP

En regardant les écarts-type, on constate que le choix des tocards semble de nouveau revêtir une importance un peu supérieure, mais rien de bien significatif non plus (2 604 chez les tocards, 2 376 chez les performeurs).

Pour conclure, rappelons qu’à ce stade de l’année environ 4/5 des points ATP ont été distribués et que le classement final de G&D risque de beaucoup ressembler à celui que vous avez sous les yeux… Le petit homme vert est en passe de gagner, il va falloir vous y préparer !

About 

Posteur à temps partiel, lecteur en intérim et assistant G&Desque.

Tags:

296 Responses to Grandeur & Décadence, étape 4 : le col de Sham-balle-là

  1. Guillaume 5 octobre 2012 at 23:02

    Un docu d’Intérieur sport consacré au tennis. J’aime bien ce tandem Olivetti / Raymond. Pour les connaître un peu, le joueur et l’entraîneur, il y a une vraie démarche réfléchie dans ce qu’ils ont entrepris, un projet sportif et humain mûrement pensé et travaillé. Je leur souhaite de faire de grandes choses.

    http://www.canalplus.fr/c-sport/pid2708-c-interieur-sport.html?vid=741758&sc_cmpid=TWShare

    • Antoine 5 octobre 2012 at 23:46

      Un vrai bon documentaire Guilluame ! Très intéressant…Je n’ai pas vu son match contre Fish, seulement des extraits, mais j’ai vu une bonne partie de son match suivant contre Llodra. Il était pas mauvais du tout, proche au score mais assez loin dans le jeu. Llodra l’a battu comme on doit battre ce genre de joueur.

      Son problème, outre le problème mental dont fait état le docu, c’est la coordination. Il est un peu trop grand: 2,03m. La taille optimale tend à augmenter sans doute plus proche d’1,9m aujourd’hui que des 1,85 d’il y a seulement qq années, mais bon, faut faire avec. Il sert vraiment très fort. Je vois qu’il est 223ème au classement aujourd’hui. Jusqu’ou peut il aller ? Il a l’air plus doué que Karlovic en tout cas…

      Sinon, tu commences à prendre des tics de journaliste: vraie, laisse tomber ! Laisse ça aux vrais blaireaux. Dans la vraie vie, on écrit des trucs vrais quoi, sans avoir besoin de rajouter çà ! A chaque fois que je lis cela, je regarde ce qu’il y a écrit autour. En général, c’est pour faire passer une platitude pour une vraie idée…

      • Guillaume 6 octobre 2012 at 00:20

        Ah moi je ne trouve pas, justement. Le « vrai » donne une indication de sincérité, indique qu’il ne s’agit pas simplement d’une posture. Cela apporte quelque chose. Vrai de vrai.

        • Antoine 6 octobre 2012 at 00:36

          C’est un tic récurrent chez les politiciens et les journalistes, tellement courant que cela respire l’absence de sincérité. Les politiciens parlent sans arrêt des vrais gens, des vrais problèmes, des vraies démarches, de leur vraie sincérité etc…Personne ne les croient. Les journalistes, c’est pareil…Le mot est utilisé à tout bout de champ qu’il est devenu presque impossible de l’utiliser à bon escient…Quand on est sincère, on n’a pas besoin de dire que c’est vrai. Quand on utilise le mot, c’est qu’on craint, à juste titre, de ne pas passer pour sincère, on l’ajoute et on s’enfonce un peu plus…Regarde les prochaines apparitions et tu verras que c’est totalement vide, insincère et que cela n’apporte rien…

          • Guillaume 6 octobre 2012 at 01:21

            Mouais. D’accord avec le diagnostic, pas avec le remède. Si l’on doit bannir du vocabulaire tous les mots régulièrement détournés de leur sens premier, les dictionnaires de français vont vite ressembler à un ticket de métro. Ou à la palette technique de Marion Bartoli.

            • Antoine 6 octobre 2012 at 13:58

              Il n’y a pas tant de clichés que cela et ils changent vite…Il y a un an on disait incontournable à tout bout de champ par exemple. C’est à peu près terminé aujourd’hui…

    • Arthur 6 octobre 2012 at 23:12
  2. MacArthur 6 octobre 2012 at 00:40

    @Antoine

    Ben non…si ça se voit tu te fais du souci pour rien.

    D’une part, Federer n’était vraisemblablement pas très chaud pour aller à Shangai. Donc, le plan de se faire sortir et de se barrer de là était probablement déjà esquissé avant l’avènement de l’affaire de l’assassinat.

    D’autre part, face à cette nouvelle donne, Federer peut bien se dire aussi qu’il a un devoir vis-à-vis du tennis. Le machin cat voulait s’en prendre au tennis non? Les FFF ne disent-ils pas que Federer est Le Tennis? Peut-être qu’à force de l’entendre, il a fini par le croire aussi. Par conséquent, il sera remonté comme jamais et écrasera ses adversaires un a un jusqu’à la fin ou il soulevèra le trophée. Federer aura gagné. Le tennis aura triomphé des forces maléfiques. Je vois déjà les titres des journaux chinois le lendemain: 优胜者

    • Antoine 6 octobre 2012 at 00:54

      J’ai pas tout pigé à la fin et je ne sais pas comment tu fais, mais le résultat final est impressionnant ! Je ne mise pas un kopeck sur une victoire de Roger à Shangaï, tournoi qui ne lui a d’ailleurs jamais réussi. Il faudrait un gros coup de bol: d’abord qu’il ne se retrouve pas avec Murray dans les pattes mais au contraire que celui-ci en découse avec le Djoker en demies pendant quatre heures, ensuite que lui même ait un tableau en carton et arrive en finale sans se fatiguer..Cela fait beaucoup de conditions…Je pense qu’au mieux il ira en demie finale, ce qui serait déjà un progrès par rapport à son dernier tournoi…

  3. Paulo 6 octobre 2012 at 05:52

    1er set remporté par Raonic sur un break : 6-3 face à Murray !

  4. Paulo 6 octobre 2012 at 06:58

    Murray a élevé son niveau de jeu au 2ème set – sortant notamment de gros services aux moments chauds -, tandis que Raonic continuait d’appuyer… passé à 2 points du match, le Canadien finit par perdre le set au tie-break (7 pts à 5).

  5. Paulo 6 octobre 2012 at 07:18

    Là c’est Murray qui appuie… il a mis en place son jeu du fond infernal, et Raonic craque, concédant son 1er break de la semaine : Murray mène 4-1 dans le 3ème set.

    Comme d’hab, il va avoir son adversaire à l’usure…

  6. Paulo 6 octobre 2012 at 07:26

    Le Canadien n’abdique pas et revient à 3-4 (débreak), service à suivre dans ce set décisif.

  7. Paulo 6 octobre 2012 at 07:49

    Raonic, malgré 2 DF, sauve sa mise en jeu et s’offre le droit de disputer un ultime tie-break…

  8. Paulo 6 octobre 2012 at 07:59

    Victoire de Raonic 6-3 6(5)-7 7-6(3) : 2 fautes de Murray dans l’ultime tie-break (une non provoquée, l’autre provoquée) auront suffi… et ce malgré une double de Raonic.

    Bravo au Canadien, qui n’est pas, comme le disent certains, qu’un gros service ^^

    Le voilà en finale de Tokyo – s’il gagnait, il serait 10ème à la Race (sauf erreur) ! Donc en course pour le Masters…

    • Jérôme 6 octobre 2012 at 09:27

      Yes ! Bravo Rahan !

    • Paulo 6 octobre 2012 at 09:34

      Correction 7-6(4) au tie-break du 3ème set pour Raonic.

  9. Paulo 6 octobre 2012 at 09:00

    Nishikori a gagné le 1er set 6-2 face à Baghdatis, et il a fait le break dans le 2ème, menant 2-0.

    Vers une finale entre jeunots à Tokyo ? Perso, ça m’irait bien, un peu de sang neuf !

  10. Paulo 6 octobre 2012 at 09:15

    Nishikori mène 5-1 dans le 2ème set… Baghdatis est dépassé.

  11. Paulo 6 octobre 2012 at 09:20

    Victoire du Japonais 6-2 6-2 sur une volée de revers gagnante.

    On aura donc bien notre finale de rookies !

  12. Quentin 6 octobre 2012 at 10:56

    Bonjour à tous, et merci à tout ceux qui tiennenet la baraque ces derniers temps.
    Je n’ai pas beaucoup de temps pour moi depuis septembre, mais je prends quand même celui de poster le tableau de Shanghai:

    http://en.shanghairolexmasters.com/draws/2012/pdf/2012_singles.pdf

    Quarts hypothétiques:
    Federer-Monaco (4-0)
    Murray-Isner (2-0)

    Tsonga-Berdych (1-1)
    Djokovic-Tipsarevic (5-2)

    Un bon quart pour Federer, mais une demi délicate contre Murray.
    Un quart à la porté de Murray, en demi c’est Federer mais sur la surface assez lente de Shanghai se prendre Djokovic ou Federer en demi (vu qu’il est n°3)c’est kif-kif pour Andy.
    Djokovic sort gagnant du tirage, avec un bon quart et une demi contre le survivant du quart Tsonga Berdych au lieu d’un Murray qui lui pose bcp de prob (8 victoires pour 7 défaites).
    Berdych avantagé par le tirage car affronte le plus faible élément du top 4, alors que Tsonga qui devait tomber contre une des têtes de série 5-8 se prend la plus redoutable…si tant est qu’elle parvienne en quart, rien n’étant certain avec Berdych.

    Bref, du top 4 Djokovic à le meileur tirage et Tsonga le moins bon à mon sens.

    • Quentin 6 octobre 2012 at 19:37

      Erreur de ma part, c’est Berdych qui est tête de série n° 4 et Tsonga n°5 à Shanghai.
      C’est donc le tchèque qui n’a pas de bol de se prendre Kinder Bueno dans son quart et non l’inverse.

  13. Paulo 6 octobre 2012 at 11:08

    Un article de tennisnow.com qui semble faire du bruit : http://www.tennisnow.com/News/Doping,-Tennis,-Nadal—Connection-.aspx

    Critiqué par certains comme étant trop suspicieux à l’endroit de Nadal, il n’en met pas moins les « points sur les i » sur des zones d’ombre de la lutte antidopage telle qu’elle est menée aujourd’hui… notamment le manque de transparence (assumé) de l’ITF en cas de contrôle positif.

  14. Jeanne 6 octobre 2012 at 11:47

    Raonic Nishikori, quelle belle affiche, aux airs de renouvellement générationnel. Nishi pourrait devenir un dieu vivant !

  15. Jérôme 6 octobre 2012 at 11:53

    Quentin, c’est vrai que sur le papier c’est encore Djoko qui a eu le meilleur tableau. Ça fait des années que Fed n’a vraiment pas de bol et que, quel que soit son classement (1er, 2ème ou 3ème), il se prend quasi-tout le temps l’adversaire le plus dur en demi.

    Mais cette appréciation sur le papier doit être fortement nuancée à la période de l’année à laquelle nous nous trouvons. À l’automne plus qu’aux autres saisons, c’est le niveau de fatigue physique et mentale respectif des joueurs qui est décisif.

    Aux automnes 2008 et 2009, Federer était rincé. À ceux de 2010 et 2011 il était au top.

    On verra donc si Murray est en forme ou en phase de digestion de son titre à Flushing.
    On verra si Federer n’est pas trop fatigué ou bien s’il est motivé pour Shanghaï vue la menaça de mort.
    Djokovic aura lui aussi de quoi être fatigué.
    Et je mettrais bien une piécette sur Tsonga plus que sur Berdych.

    Pour ce qui est de l’article sur le dopage, il est riche mais je n’y trouve rien de plus fondamental que ce qu’on a dit dans le cadre de l’article de Karim début juillet ou à la suite du long post de Patricia récemment.

    • Quentin 6 octobre 2012 at 12:51

      Attention au passage à ne pas confondre bon tirage et bon tableau.
      Berdych a eu selon moi de la chance au tirage, pas Tsonga, pourtant leur tableau est équivalent. Cela parce que le tableau est le résultat du classement du joueur et du tirage.

      Sinon, Karim, reviens!

  16. Patricia 6 octobre 2012 at 13:05

    Eh ben, un peu dure d’oreille la bonne fée du tirage !
    Tsonga est vraiment veinard, comme à son habitude : il va en finale avec 2 matchs, il a dans son 1/4 deux joueurs qui sont allés en finale la semaine d’avant en faisant tous les matchs, et il se prend le remplaçant de Ferrer en 1/4! J’espère qu’on leur laissera le temps de récupérer, pour que le Tsonga/Raonic claque comme il faut…

    Tipsa a aussi du bol avec Almagro ; ensuite, Monaco-cilic et Isner-Gasquet sont assez équilibrés.

    Celui qui n’a pas de chance, c’est Raonic, qui tire le pire 1/8, le pire 2ème tour avec Baghda ; Monaco et Richard ont des 2ème tours pas évidents, Verdasco et Hewitt ou Stepanek. Cilic est mieux loti avec Klizan ou Belluci.

    ces sagouins de chinois se sont débrouillés pour offrir un match contre Fed en cadeau à ZZ ! J’espère que Fed ne sera pas trop poli tout de même.

  17. Antoine 6 octobre 2012 at 14:26

    Rahan s’est bien démerdé sur ce court rapide qui lui rappelle les durs de chez lui..Il n’est pas malchanceux non plus, il n’y a pas beaucoup de joueurs qui arrivent en finale d’un tournoi en ayant sauvé une balle de match en quart, et deux en demies. Mais bon, il a très bien joué et a réussi à battre Andy au finish. Bravo, donc…

    En face, Nishikori qui a réglé promptement le compte de Baggy. La finale promet une bonne opposition de style. Ils ont tous les deux battu un joueur bien mieux classé qu’eux, Murray pour Rahan donc, et Berdych pour Nishikori qui a l’avantage d’avoir joué une demie rapide et de jouer devant son public. S’il joue comme aujourd’hui, Rahan gagnera mais on ne fait pas deux fois le même match et s’il est moins bon, Nishikori peut y arriver même si a priori il aura plus de mal à tenir son service. Cela me parait donc assez équilibré…

    Djoko est en train de se balader et jouera donc la finale contre Jo à Pékin. Ce serait bien que Jo qui est normalement ultra frais arrive à le battre sur un court encore plus rapide qu’à Tokyo, semble t il, mais le Djoker est très en forme et jusqu’à présent si Jo a bien servi, son fond de jeu n’est pas (encore ?) à la hauteur…

    Je viens de voir le tableau de Shangaï: celui qui est le moins bien loti est Berdych qui est TS4 et qui se prend le mieux classé et le plus dangereux des suivants. C’est lui qui doit normalement tomber sur Jo qui est donc la TS5. Ceci fait évidemment les affaires de Djokopope qui prendra en demie, si la logique est respectée, le vainqueur du match précédent, lequel sera sans doute lessivé, autrement dit, c’est bien le diable si le Djoker n’arrive pas en finale en se promenant comme à Pékin. Ce n’est quand même pas Tipsarévic qui va lui causer du souci en quarts…De surcroît Raonic et Nishikori se trouvent tous les deux dans ce quart du tableau ou sont Berdych et Jo et celui qui en émergera sera donc probablement du gâteau pour Djoko…

    Roger n’a pas de bol puisque c’est lui qui doit se farcir Murray, mais c’est la seule mauvaise nouvelle. Pour Murray, c’est mieux de tomber sur Roger que sur Djoko sur ce dur lent qui est celui qui convient le mieux au Djoker. Cela étant le parcours de Roger pour arriver en demies n’est pas bien méchant, plus aisé sur le papier que celui de Murray.

    Le vainqueur du tirage me parait donc être de très loin Djoko..Ensuite, c’est plus équilibré mais par difficulté croissante, je mettrai Roger, puis Murray, le moins bien loti étant de loin Berdych….

    Maintenant, si Roger n’est pas venu pour gagner le tournoi, il peut, après avoir donné une leçon à ZZ, si ce dernier a le bon goût de passer son premier tour contre un qualifié, faire une fleur à son ami Stan qui sera tout content et qui joue bien en ce moment…Une sortie élégante, un peu comme contre Roddick à Miami..Tiens, je mettrai bien un ticket sur Stan quand j’y pense !

  18. MacArthur 6 octobre 2012 at 20:21

    Raonic a joué un excellent tennis hier pour se défaire de Murray. Bravo! Point positif pour Murray, avoir réussi à gagner le 2ème set alors qu’il a été sous pression dans de nombreux jeux de ses services. Un véritable chantier pour lui après le coup droit, la deuxième balle de service qui est du pain béni pour l’adversaire. Point négatif toutefois, ne pas avoir réussi à conserver son break fait dans le 3ème set.

    Il ne réussi donc pas à conserver un titre acquis de fort belle manière l’année dernière. Cependant, bilan globalement positif pour lui cette semaine à Tokyo pour un tournoi de reprise alors qu’il doit, plus que physiquement, être très fatigué mentalement après le gain de son premier GC et les sollicitations médiatiques qui accompagnent–encore plus dans son cas–ce genre de performance.

    Ce qui fait que, pour Shangai, Federer réalise, comme c’est le cas depuis quelque temps maintenant, une excellente opération en héritant de ce Murray-là. Son parcours jusqu’en 1/2 est déjà plus que clément. Avec la perspective de jouer un Murray dont les batteries mentales sont à plat, il n’y a rien qui puisse empêcher Federer de se retrouver en finale où le Djoker l’attendra de pied ferme. Parcours plus compliqué pour ce dernier, mais je ne m’en fais pas pour lui. Le Djoker a prouvé qu’il répond toujours aux RDV quand il le faut. Il a envie de retrouver sa place au sommet de la hiérarchie. Il aura l’occasion de s’expliquer avec l’actuel No.1 mondial.

    Là où Murray sera attendu, et là où je l’attends particulièrement, c’est aux Masters. Il n’a rien à foutre de Shanghai cette année. Il a déjà gagné en 2010 et 2011. Il faut savoir cibler ses objectifs.

  19. Antoine 6 octobre 2012 at 22:22

    C’est amusant de constater que MacArthur et moi avons des avis parfaitement opposés sur ce tirage puisqu’il pense que le Djoker a un parcours plus compliqué que Roger pour aller en finale alors que je pense que des quatre TS1-4, le Djoker est de loin le mieux loti. Idem au sujet de Murray: pour Macarthur, c’est une excellente opération pour Roger que de se retrouver avec Murray dans sa moitié de tableau plutôt que de récolter Berdych alors que je pense le contraire…

    Au sujet de Murray, je ne pense pas que ses batteries mentale soient à plat. En tout cas je n’en vois pas de signe. Qu’il ait perdu contre Rahan ne me parait pas en constituer un début de preuve. Quand Murray est mentalement à la rue, il se fait rétamer d’entrée par n’importe qui ou presque, comme à IW par exemple. Là il est allé en demie en jouant correctement et a perdu de justesse contre Rahan. Rien à voir non plus avec le parcours post Flushing de Del Po en 2009 ou il perd d’entrée contre Roger-Vasselin à Tokyo, puis récidive au tournoi suivant…En revanche, que Murray soit fatigué à ce stade de la saison, comme à peu près tout le monde est plus que probable. Il vient d’ailleurs de le dire après son match contre Rahan et il n’a coupé qu’une seule semaine après Flushing. On verra leur parcours respectif jusqu’en demie s’ils y parviennent, mais si je devais parier ce soir sur le résultat d’une hypothétique demie entre Murray et Roger, je parierais sur Murray…

    Murray ne peut pas terminer l’année numéro un mais il peut indirectement désigner le numéro un. Tant Roger que Djoko sont évidemment ravis quand il se retrouve du côté de leur vis à vis et non de leur côté. A Shangaï, c’est tombé côté Roger, un Roger qui, à mon avis, a absolument besoin de gagner ce tournoi s’il veut avoir une chance sérieuse de terminer l’année numéro un…

    • Antoine 6 octobre 2012 at 22:31

      En attendant Shangaï, ce que j’aimerais bien, c’est que Jo gagne demain contre le Djoker. Cela lui ferait du bien, le Djoker l’ayant battu 3 fois sur 3 cette année (Rome, RG, JO)…Cela ferait du mal au Djoker qui laisserait 200 points sur la table mais surtout qui se retrouveraient à seulement 3 finales gagnées sur 9 cette année (3-5 pour l’instant)…Cela lui flanquerait un petit coup au moral, d’autant qu’il a gagné à Pékin les deux années précédentes..

      Bref, Jo, c’est le moment de sortir un gros match !

  20. MarieJo 7 octobre 2012 at 00:29

    http://www.atpworldtour.com/News/Tennis/2012/10/Features/London-Finals-Paes-Stepanek-Qualify.aspx
    le redoutable radek s’est qualifié pour le masters en double, comme quoi rien de mieux qu’une finale de coupe davis pour se motiver !

    concernant le tableau… j’avoue humblement que je ne m’en fait pas du tout ! de toutes façon à la fin, c’est djoko, murray ou fed qui gagnent !
    après on peut toujours spéculer sur quel sextoy les favoris prendont leur pied !

  21. Jérôme 7 octobre 2012 at 09:46

    Je regarde le Raonic-Nishikori depuis la fin du 1er set. Et je trouve que la faiblesse des stats de points gagnés par Raonic sur sa 2ème balle de service autant que la réussite de Nishikori en retour comme en passing illustre bien à quel point Tokyo est un dur lent.

    • MacArthur 7 octobre 2012 at 10:34

      Tokyo dur lent? Faut pas abuser quand même Jerôme. Nishikori est juste un excellent relanceur. Et tout ceci montre encore une fois à quel point les joueurs ont évolué et à quel point le matériel a fait entrer le jeu dans une nouvelle dimension.

      Nishikori a été très bon tactiquement en fixant notamment Raonic dans sa diagonale de revers. Ce dernier doit absolument travailler ce coup parce que c’est d’une faiblesse sans nom.

  22. Jérôme 7 octobre 2012 at 10:32

    2ème titre de sa carrière pour Nishikori qui est le 1er japonais de l’Histoire à remporter le tournoi de Tokyo.

    Dans le 3ème set, Rahan était complètement à la rue. On voyait qu’il n’avait pas la moindre idée du coup qu’il allait jouer ensuite. Il était dans une posture purement attentive/réactive, attendant de voir quel coup Nishikori jouait.

    Ca a commencé entre Tsonga et Djoko. Balles de break pour Jo sur les 2 premiers jeux de service de Djoko, mais non converties. Attention à la montée en régime du serbe.

    • Paulo 7 octobre 2012 at 15:47

      J’étais pour Raonic et son jeu offensif, mais :
      1- il semblait un peu cuit physiquement (tout rouge, cherchant son souffle)
      2- Nishikori a été impressionnant, que ce soit en retour de service (du Djoko ou presque), en contre, ou en attaque quand il en avait l’occasion. Il mérite complètement sa victoire – d’autant qu’il a sorti Berdych auparavant en 2 sets.

      En voyant Nishi jouer, je pensais à un mix entre Djoko et Davydenko, et les commentateurs brit parlaient carrément d’Agassi : à bien y regarder, il y a de cela chez le Nippon: en plus de la qualité de relance, coup d’oeil, vitesse d’exécution, avec une impression de facilité assez déconcertante. A voir ce que ça donnera en 3 sets gagnants.

      Au total, une finale très intéressante (sauf dans le 3ème set où Raonic était à la rue), rafraîchissante.

      Ces deux-là seront dans le top 10 voire le top 5 un jour, c’est plus que probable.

  23. MacArthur 7 octobre 2012 at 10:38

    Djokovic a oublié la recette magique ou quoi? Il doit bloquer Tsonga sur son revers jusqu’à ce que ce dernier craque. Pas besoin de réfléchir.

  24. Jeanne 7 octobre 2012 at 10:45

    Nishikoriiiiiiii !!! Yes !! La finesse l’a emporté sur la force brutale ! Très bon combat tactique. Plus je le vois, plus Raonic me semble un genre de Roddick

    • Kaelin 7 octobre 2012 at 11:55

      en tout cas, comme déjà dit par qqs uns avant, le japonais me fait de plus en plus penser à Hewitt pour ma part ! Dans le sens du jeu, pas de l’attitude ^^

  25. MacArthur 7 octobre 2012 at 10:46

    Tsonga a breaké et le Djoker a débreaké immédiatement. Un match pas très excitant à regarder. Dèjà que les images ne sont pas belles… Je vais passer mon tour.

  26. Jeanne 7 octobre 2012 at 11:30

    La souplesse de NG, c’est incroyable

  27. Jeanne 7 octobre 2012 at 11:49

    Hum, les kinder bueno sont presque mangés, là

  28. Clément 7 octobre 2012 at 11:58

    J’ai pris à 1/1 deuxième set, c’était pas du grand Tsonga. La première manche avait dû être bien meilleure. De toute manière en perdant ce tie-break, Jo n’avait quasiment plus aucune chance de l’emporter. Et plus généralement, après avoir gagné à Metz la semaine dernière, ç’aurait été un petit exploit qu’il arrive à battre un top 4 aujourd’hui. C’est déjà super qu’il soit allé jusqu’en finale.

    • Jeanne 7 octobre 2012 at 13:04

      Pour qu’il batte un top 4 il faut qu’il soit dans un très grand jour et que tout rentre. Sinon son jeu à risque n’est pas assez sécurisé pour lui permettre de se sortir des moments clés du match. En face c’était du NoGluten de bonne facture.

  29. Jeanne 7 octobre 2012 at 11:59

    ok 500 points dans l’escarcelle de NG. Ça rend la fin de saison intéressante. Il va falloir un Fed super top pour finir numéro 1

    NG a l’air moins crevé que l’an dernier à la même époque (la finale de l’USO 12 a été beaucoup moins dure physiquement que celle de 2011, ce qui doit aussi avoir son rôle)

    • Skvorecky 7 octobre 2012 at 14:14

      Il faut un grand Federer (ou opportuniste ET avec un brin de chance), mais aussi un Djoker qui rate sa fin de saison. Comme en 2011 en fait.

      Et là, d’une part le Serbe continue au même niveau de performance que sur tout 2012: c’est à dire 0 contre perf de toute l’année, finale presque chaque semaine, et défaite seulement contre le top 4.

      D’autre part Federer, à la différence de 2011, a déjà beaucoup joué et beaucoup gagné. En plus le calendrier lui interdit d’enchaîner 3 titres à Bâle-Paris-Londres.

      Et là Shanghaï, où il pourrait compenser la perte sûre de points en toute fin d’année, se présente plutôt mal à cause de cette menace de mort qui était sans aucun doute du vent, mais qui l’a fait voyager sans son équipe habituelle et sans sa famille… Il n’est donc pas dans les meilleures conditions.

      Mais si le tableau aide, qui sait, il peut gagner des points en Chine. Il a quand même gagné plusieurs Masters sur ce court, et en Masters 1000 il a fait un bon tournoi la seule fois qu’il est venu.

      • Antoine 7 octobre 2012 at 14:45

        S’il ne fait pas mieux que le Djoker, cela n’aura servi à rien…

  30. Skvorecky 7 octobre 2012 at 13:58

    À l’attention de Clément, Antoine, ou qui de droit:

    Performeurs: Djokovic, Del Potro, Gasquet, Raonic, Kohlschreiber, Wawrinka, Querrey.

    (Oui finalement je parie sur Gasquet. Il a tellement peu de points à perdre que tout est possible.)

    Tocards: Nadal, Ferrer, Tsonga, Berdych, Nishikori, Roddick, Feliciano López.

    J’ai longtemps hésité à mettre Murray en perf et Federer en tocard, mais trop de choses peuvent se passer. J’ai préféré aller au plus simple.

    • Antoine 7 octobre 2012 at 14:08

      OK, Clément va mettre cela dans la bouzine et te communiquera le total de points de départ de ton Team au vu du classement ATP de demain…Avec Del Po en Perf, tu prends un risque…Pour l’instant, il est out et forfait à Shangaï..

      • Skvorecky 7 octobre 2012 at 14:33

        Exact, mais il a beaucoup de points à pêcher à Bercy et Londres. J’espère juste qu’il ne va pas déclarer forfait pour le reste de la saison, mais s’il joue, je compte fortement sur lui.

        • Antoine 7 octobre 2012 at 14:37

          C’est ce que je me disais au sujet de Soderling quand il était 11ème au 31 décembre l’année dernière…Par ailleurs, quand un joueur revient de blessure il ne retrouve pas tout de suite son niveau moyen et encore moins son meilleur niveau. or il reste peu de temps d’ici la fin de la saison…Mais bon, il n’a que 330 points à défendre….

          Pourquoi Nishikori en Tocard ? A cause de sa finale à Bâle l’année dernière ? Très risqué. Il peut très bien faire une très bonne fin de saison sur la lancée de son titre à Tokyo…A part ces 300 points, il n’a que dix autres points à défendre…Il ne peut pas en perdre beaucoup d’ici la fin de l’année et risque même d’en gagner…

          Pourquoi n’as tu pas pris Roger comme Tocard: 3 000 points à défendre..Il va en perdre à coup sûr…Très certainement plus que les 310 points du malheureux Nishikori qui est le maximum de ce qu’il peut perdre…Cela me parait aberrant comme choix, Skvo…

          • Skvorecky 7 octobre 2012 at 15:22

            Nishikori a fait demi finale à Shanghaï aussi. De toutes façons, il ne reste plus des masses de points à perdre.

            Federer était un choix tentant, mais il peut aussi ne perdre que très peu de points, pour peu que les choses se goupillent bien: par exemple finale à Shanghaï, quarts à Bercy, titres à Bâle et Londres. C’est pas le plus probable, mais avec lui on n’est sûr de rien.

  31. Antoine 7 octobre 2012 at 14:30

    NIshikori is a God in Japan, cette fois c’est sur ! Rahan n’a pas du prendre beaucoup de bulles dans sa jeune carrière et c’est pourtant ce qu’il prend au troisième. Il y a combien de joueurs qui ont réussi à breaker trois fois de suite Rahan, lui qui a gagné 93% de ses jeux de service depuis le début de l’année ce qui le met en première position devant Isner et Federer ? Personne à mon avis… Nishikori a vraiment un bon retour de service et avait les armes pour le battre. Bravo à lui !

    Je n’en dirais pas autant sur Jo, battu une fois de plus cette année par le Djoker, la quatrième..Et cela fait six fois de suite désormais que le Djoker gagne. La dernière victoire de Jo remonte à l’OA 2010 ou il avait battu le Djoker en cinq sets après avoir été mené deux sets à un. Mais à l’époque, Nakunpoumon n’a pas tenu la distance et avait d’ailleurs des nausées après le troisième set…Autre stat peu réjouissante pour Jo: cette année, il en est à 1-9 contre le top 10…C’est bien de se prendre en charge mais il faudrait peut être qu’il comprenne qu’un entraîneur peut apporter quelque chose…

    Le Djoker a donc désormais 1500 points d’avance sur Roger à la Race et va très probablement terminer numéro un cette année. Visiblement, ce n’est d’ailleurs pas la priorité numéro un pour Roger qui dit qu’il aimerait bien terminer numéro un tout en disant que si c’était son unique objectif, il serait venu disputer Tokyo ou d’autres tournois du même genre..A mon avis, s’il ne gagne pas à Shangaï, l’affaire est entendue…IL aura porté le record à plus de 300 semaines, et c’est déjà pas mal…En lisant ses déclarations, on a l’impression qu’il verrait bien Murray lui succéder, peut être pas immédiatement mais dans les mois qui viennent, et au delà du fait qu’effectivement c’est loin d’être exclu, on sent bien que c’est ce qui aurait également sa préférence…D’ailleurs, il dit qu’il lui souhaite, ce qu’il n’a jamais dit s’agissant du Djoker…

    Après Shangaï, se clôturera une période d’un an particulièrement faste pour Roger, à cheval sur deux saisons, mais d’un an quand même (Bâle 2011-Shangaï 2012), avec sans tenir compte d’une éventuelle victoire à Shangaï, 9 titres, dont 1GC, 1 Master’s, 4 M1000 et trois 500, le tout avec un nombre de défaites comparable à 2007 et la récupération de la place de numéro un alors qu’il était 3ème, voire 4ème il y a un an…Il ne peut pas se plaindre…

    • Colin 7 octobre 2012 at 14:41

      Allons, Antoine, ne t’emballe pas, tout ceci n’est dû qu’à la faiblesse de la concurrence :lol:

    • MacArthur 7 octobre 2012 at 17:37

      Federer qui dit qu’il serait venu disputer Tokyo s’il voulait rester No.1 mondial? C’est juste des propos qui n’ont aucun sens. Enchaîner Tokyo-Shangai-Bâle-Bercy (oui Bercy aussi si on suit sa logique)-Masters? Même s’il le voulait, il ne pourrait pas.

      Maintenant, qu’il préfère voir Murray plutôt que le Djoker « lui succéder », c’est un peu normal quand même. C’est Murray, et non le Djoker qui lui a permi de retrouver la lumière après ses traversées du désert. Il sait être reconnaissant.

      Et je suis d’accord avec toi, il a réussi de très belles choses ces derniers temps alors que de nombreuses personnes l’en croyaient incapable. Beau tennis, opportunisme et chance, ça donne ce que ça donne.

      • Quentin 7 octobre 2012 at 18:27

        « Maintenant, qu’il préfère voir Murray plutôt que le Djoker « lui succéder », c’est un peu normal quand même. C’est Murray, et non le Djoker qui lui a permi de retrouver la lumière après ses traversées du désert. Il sait être reconnaissant. »

        Je ne comprends pas le sens de cette phrase?

      • Skvorecky 7 octobre 2012 at 18:33

        « C’est juste des propos qui n’ont aucun sens » Ah bon? C’est en gros le calendrier de Djokovic et Murray mais bon, si tu te comprends…

        Sinon une préférence fédérerienne pour Murray? C’est du bon sens: leur rivalité est moins forte, et le palmarès de l’Écossais ne risque pas de faire de l’ombre au sien.

        Dernier point: la chance, complètement d’accord, avec une réserve quant à ce que tu sous-entend, la chance étant un concept ambigu en sport.

        • Quentin 7 octobre 2012 at 19:55

          « Sinon une préférence fédérerienne pour Murray? C’est du bon sens: leur rivalité est moins forte, et le palmarès de l’Écossais ne risque pas de faire de l’ombre au sien. »

          L’animosité de Federer à l’égard de Djokovic et inversement a commencé dès les barrages de Coupe Davis 2006, pas une question de palmarès qui fait de l’ombre.

          Rivalité plus forte? Choc de personalité et plus de rencontre dont certaine incroyables (RG 2011, US Open 2011, etc), mais d’un autre côté Murray mène au H2H contre Federer ce qui n’est pas le cas de Djoko, de plus Fed-Murray c’est 3 finale de GC contre 1 seule pour Fed-Djoko.

          La préférence provient plus:
          -D’un jeu plus varié chez Murray que chez Djokovic, ce qu’apprécie Federer
          -Du respect de Murray pour Federer tandis que Djokovic défie le suisse ouvertement. Federer aime qu’on le respecte (cf Nadal)

        • Guillaume 7 octobre 2012 at 20:28

          « La préférence provient plus:
          -D’un jeu plus varié chez Murray que chez Djokovic, ce qu’apprécie Federer
          -Du respect de Murray pour Federer tandis que Djokovic défie le suisse ouvertement. Federer aime qu’on le respecte (cf Nadal) »

          Que de vertus chez Roro :mrgreen: Moi je crois surtout que ce que Federer apprécie chez Murray, c’est que le Scot a eu la bonne idée de perdre les 3 finales de Grand chelem qui les ont opposés.

          La même raison au passage qui faisait qu’il appréciait énormément Andy Roddick.

          • Quentin 7 octobre 2012 at 20:45

            Naaaaaan, la mauvaise langue :)
            Plus sérieusement, tu as bien évidemment raison, mais mes deux autres éléments reste valables à mon sens.
            Par exemple jusqu’à la crispation entre les deux début 2011, on a longtemps dit que Roro appréciait bcp Nadal. Pourtant il avait perdu 5 finales de GC contre lui…
            Tout n’est pas blanc chez Roro, mais ce n’est pas forcément qu’un cynique non plus. Ici un certain nb de personnes apprécient plus Murray que Djoko (Elmar par exemple, le plus FFF des FFF), pourtant ils n’ont pas gagné trois finales de GC contre lui…
            Un compliment n’est pas forcément toujours intéressé, même chez le top 4. Si si!

          • Guillaume 7 octobre 2012 at 21:09

            Oui, Federer aimait beaucoup Nadal à une époque. Au moins jusqu’à Roland-Garros 2006, c’est dire.

            Je sais qu’ici c’est un sport national de chanter les louanges de Federer, mais honnêtement le coup du « Fed préfère Murray car il a un joli jeu », c’est surtout le fan qui se met dans la peau de l’idole. A une époque pas si lointaine, le Fed avait la dent au moins aussi dure envers Andy-le-joli-tennis que contre Djoko. Il n’a pas plus aimé l’émergence de l’un que de l’autre, et ma main au feu que si Murray menait 3/0 dans leur H2H en finale de Grand chelem, le Roger ne lui souhaiterait pas gloire et bonheur pour les années à venir. De deux maux, il a choisi le moindre, c’est tout.

            • Quentin 7 octobre 2012 at 21:16

              Bah, on n’est pas obligé d’être d’accord.

              « c’est surtout le fan qui se met dans la peau de l’idole. »

              Federer n’est pas mon idole, juste le joueur que j’apprécie le plus regarder jouer sur le circuit actuel. C’est dommage de toujours se faire étiquetter idolâtre, surtout que dans le cas présent je ne pas de louange à qui que ce soit.
              Une des raison qui m’avait refroidi de venir sur le site ces derniers temps, en plus du manque de temps. C’est dommage que j’ai de nouveau cette impression après seulement 2 jours de retour sur 15 love :(

            • Guillaume 7 octobre 2012 at 21:17

              D’ailleurs pour poursuivre le parallèle avec l’autre Andy, Fed n’était pas plus pote que ça avec Roddick ou avec Hewitt dans leurs jeunes années. C’est quand il a commencé à collectionner les coupes à leurs dépens que les hommages ont vu le jour. Pas au moment où leur rivalité était la plus équilibrée. Gloire au vaincu, en quelque sorte.

  32. Guillaume 7 octobre 2012 at 17:54

    Rafraîchissant : un ATP 500 avec des tops players au départ (Murray, Berdych, sans oublier le « rat de 250″ cher à Gros Jojo) et pourtant une inattendue finale Nishikori / Raonic à l’arrivée. 22 ans contre 21 : ça faisait un bout de temps qu’on avait pas vu une moyenne d’âge aussi basse dans une finale – je dirais 2008 ou 2009, l’époque où Delpo et Cilic sont apparus pour taquiner les encore très jeunes Djokovic et Murray.

    Bonne surprise en tout cas que ce titre du Japonais, tant je trouvais qu’il plafonnait depuis un moment. Même son quart en Australie ne m’avait pas convaincu outre mesure (Tsonga l’avait clairement pris par-dessus la jambe en 8e). Mais là il confirme que son retour et ses qualités de contre sont bel et bien des poisons pour gros serveurs. Progression à confirmer maintenant face à des joueurs moins puissants, contre qui il est obligé de faire le jeu.

    Et puisqu’on en est aux bizarreries du week-end, au Challenger de Mons, deux serveurs-volleyeurs gauchers et au revers à une main se sont affrontés en finale : victoire de Kenny de Schepper sur Llodra, dans un match que la ligne de stat dessine « à l’ancienne » : 7/6 4/6 7/6 en à peine 2h30, 1 seul break en trois sets… et même 1 seule balle de break de tout le match, celle convertie par Llodra dans le 2e !!! 21 aces aussi pour le vainqueur.

    • Skvorecky 7 octobre 2012 at 18:22

      Nishikori a aussi fait quarts aux JO avec une belle victoire sur Ferrer au passage. Il s’installe peu à peu, même s’il est loin de venir chatouiller le top 8.

      Quant à Raonic il a atteint une certaine constance cette année, mais je me demande si sa marge de progression est très élevée… En tout cas il a un mental de champion, je ne sais pas si ça suffira pour gagner de grands titres mais…

  33. Fabien 7 octobre 2012 at 21:08

    @Clément: Oui, oui, désolé pour ma liste, je veux vraiment participer! Au début je pensais remporter le jeu grâce à tout un tas d’analyses et de calculs compliqués, et puis la vie m’a rattrapé et j’ai compris que je n’aurais jamais le temps de créer une équipe qui tienne la route.

    Mais comme je tiens à participer, ne serait-ce que symboliquement, je vais tout de même proposer mon équipe, composée pour partie de choix de raison, pour partie de choix de coeur et pour partie de joueurs choisis parfaitement au hasard. On ne sait jamais, ne dit-on pas que le hasard fait bien les choses?

    Donc!

    Performeurs:

    -Richie « left handed » Gasquet
    -Andy « big jaw » Murray
    -Novak « omlet eater » Djokovic
    -Gilles « The wonder » aka « the professor » Simon
    -Juan Martin « Le roseau » Del Potro
    -Tommy « the undead » Haas

    Tocards:

    -Rafael « wooden knees » Nadal
    -John « cannonball » Isner
    -Roger « duracell » Federer
    -Kei « one shot » Nishikori »
    -Thomas « le pendu » Berdych
    -Alexei « the GOAT » Filenkov

    Alors bon, oui, je sais que je prends des risques avec Alexei, je ne sais pas s’il ira défendre ses points acquis l’année dernière au Rwanda et au Nigéria, mais ce sera la glorieuse incertitude du sport!

    Sinon, Tant pis pour Jo, qui sans jouer mal n’a pas pu rivaliser, je me demande si certains ici n’ont pas enterré un peu vite le maître de l’oeuf, qui me paraît encore bien vivace et pourrait bien qui sait réitérer son année 2011 l’année prochaine.

    Je constate aussi que la « jeune garde » profite de l’automne pour faire parler d’elle, c’est plutôt une bonne nouvelle, je pense qu’on les verra enfin de façon plus régulière l’année prochaine. C’est tout de même un peu inquiétant de constater qu’aucun joueur de moins de 20 ans, voire 22 même, n’arrive plus à percer… Je veux bien croire aux progrès de la préparation physique et à l’exigence physique plus grande sur le circuit mais tout de même ça pose un peu question.

    Enfin, je suis à la fois surpris et soulagé d’apprendre que toute cette histoire de pendaison n’était que de l’humour. J’avais commencé à pré-constituer un dossier de preuves!

    • Clément 7 octobre 2012 at 21:45

      Fabien, j’ai le malheur de t’annoncer que ta liste n’est pas valide, dans la mesure où elle ne compte que 6 performeurs et 6 tocards, soit 12 joueurs.
      Il t’en faut 7 dans chaque catégorie.

      Ta mission si tu l’acceptes : compléter ta liste avant minuit. Il te reste 2 h 15. Ce message s’auto-détruira dans…

      • Antoine 7 octobre 2012 at 21:50

        Ta liste n’est pas non plus valable pour une deuxième raison proscrite par le règlement: tu as affublé tes joueurs de sobriquets. Tu dois t’en tenir aux noms et prénoms.

        Sinon, tu as commencé à constituer un dossier de preuves sur qui Fabien ? C’est intéressant…Qui t’a raconté que l’on allait cesser de pendre ici ?

        • Fabien 8 octobre 2012 at 11:17

          « Je n’ai pas envie de voir rappliquer chez moi des types du FBI venant m’interroger sur mes appels répétés à la pendaison d’Ivan Lendl. Il parait qu’ils ont peu d’humour. »

          My bad, j’avais pris ça pour un aveu, c’est vrai que ça ne présume finalement pas du caractère humoristique ou non de ton appel à la pratique de la pendaison. Du coup j’ai quelques sueurs froides.

    • Fabien 8 octobre 2012 at 11:13

      Complot! Bon tans pis, je rajoute Fish en tocard et heu… Klizan en performeur.
      Pas grave, c’est seulement pour participer enfin à un premier jeu en trois ans.

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Commentaires récents

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis