Adieu mon Jedi – l’épisode fantôme

By  | 24/01/2013 | Filed under: Opinion

Une intervention d’Oluive (commentant ici un échange savant sur le physique de Federer à l’Open d’Australie), ça ressemble assez souvent à la transe post-prandiale qui suit l’ingestion d’une omelette au peyotl.

Prophète, sa vision servira d’en-tête aux émois de la rencontre entre le sombre écossais, Murrsith, et le suisse chatoyant, Fuk.

Pourquoi le retour de Maître Yoda ? (ci-contre). C’est que notre vieux Roi Dagoba avait un ultime combat à livrer, un ultime disciple à accompagner

Ça y est, tout s’éclaire.
Le voile se déchire, je vois enfin.
Pourquoi tous ces avatars sur ce site. Pourquoi Yoda et Luke et tcetera.

Djokovador, Nadjabba, Murrsith : le côté obscur de la force. Et encore, l’Empereur n’est pas sorti. Ou plutôt si, il est là, il rôde, il ne sourit jamais. Et quand tout de même il montre les Dents, c’est l’Horreur. Les Gencives : l’Apocalypse.
Il est là, et forme son Disciple à lui succéder. A élever l’Ordre des Seigneurs Noirs des Sith au rang d’Absolu.

Fedruke, le chevalier, de plus en plus seul, au nom ridiculement batave. Le seul à pouvoir encore lutter. Mais pour combien de temps ?
Le côté obscur est inépuisable. Il se nourrit du sang de ses ennemis. Fruke fait tout son possible pour retarder l’échéance, mais, quand il ne sera plus, il sera trop tard. Quand c’est pas l’heure c’est plus l’heure.

Seulement voilà.
Imperceptiblement, Fuk commence à se ratatiner, tout simplement car se couvrant de Noir lui aussi…
Cet hiver, dans la chaleur de Tatooine, il a plongé au sein de l’Oeuf cosmique lui aussi. Il a senti, à l’issue de la dernière finale des Galaxies Principales, qu’il lui fallait prendre le Fluide s’il voulait tenir plus et encore plus et tant et plus. Lui aussi. Lui aussi. Combien de fois faudra-t-il le lire pour le croire ? Lui. Aussi. Il l’a dit, annoncé alors, mais personne n’a su l’entendre.

Immédiatement, le résultat est là : ses cuisses enflent. Ses pieds sont agiles. Tout va plus vite. Tout. Même. Oui, même.

Alors, il nous entraîne avec lui dans son escalade : avides de Pureté, nous plongeons nous aussi dans l’Abîme, nous rassurant par de faciles certitudes, nous berçant d’illusoires « obscur, pas Lui » résonnant comme autant d’incantations vides de sens.
Par là même, nous sombrons.
Et, quand le voile se déchire, tout disparaît.

Alors, je prends mon petit fil à pêche, et je recouds mon voile chiasseux. Mon cri guttural se perd comme toutes les autres dans le fin fond du fond du trou : triomphe, triomphe car il n’y a plus que Toi, car sinon, tout Espoir est perdu…
Mais il est perdu depuis longtemps.
Depuis l’épisode 6 en fait : il n’y a jamais eu d’épisode 7. Alors 18, je vous dis pas.

* Epilogue *

Et si le prophète avait capté, avec son intuition ultraliminale, une image prémonitoire inscrite dans la trame du web ?

Le jeu d’action en ligne « Clone wars » avait clairement senti le ratatinement du Jedi suisse en s’inspirant de sa physionomie pour créer son Skywalker… père.

Attends, eh, même la mèche !

Etonnez vous qu’après ça finisse comme ÇA :

NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOONNNNNNNN !!!!

 

About 

Tags:

495 Responses to Adieu mon Jedi – l’épisode fantôme

  1. Patricia 24/01/2013 at 13:35

    Oh, j’avais pas vu que Na Li avait sorti Sharap’ ! Faut qu’elle fasse breveter son casque antibruit transparent ! Gogogo, fais nous du pâté de Vika !

  2. Antoine 24/01/2013 at 14:08

    Là, je ne peux pas commenter Oluive car je n’ai amais vu la guerre des étoiles. J’étais déjà trop vieux…

    Je réagis donc au commentaire de Patricia venant aussi de me rendre compte que Na Li se retrouve à nouveau en finale d’un GC, ce qui va avoir un énorme impact en Chine, et plus encore si elle gagne. Je suis surpris de la défaite de la Miss, surtout en deux petits sets. Elle dégage donc, comme Serena hier…

    Je me disais aussi que sur les 10 derniers GC, le Djoker est en finale pour la 8ème fois, sauf erreur, qu’il en a déjà gagné 4, et que ce n’est probablement pas le fait du hasard. Il semble que le numéro un mondial soit bien le numéro un depuis un bon boût de temps même si Roger a réussi à se réapproprier la première place du classement durant quatre mois l’année dernière. Chose amusante: si Stan avait réussi à la battre et que Roger gagnait le tournoi, il lui serait repassé devant mais le Djoker a assuré son maintien en parvenant en demie finale…

  3. Antoine 24/01/2013 at 14:18

    Sinon, super l’interview de David:

    http://www.australianopen.com/en_AU/news/interviews/2013-01-24/201301241359028091881.html

    Visiblement il a oublié le score de sa dernière demie finale de GC à Roland Garros l’année dernière. J’aime bien la façon dont il s’exprime en anglais, même si dans ce domaine là, comme dans le reste, il semble avoir moins progressé que son ami Rafaël…

    • Guillaume 24/01/2013 at 14:51

      Tu as vu que tu avais un message ?

  4. Remy 24/01/2013 at 14:36

    Merci à Oluive pour ce délire psychédélique.
    Bravo à Patrica pour la mise en forme et les ajouts qui tuent.

    Federer est ainsi donc Anakin Skywalker.
    Quelle révélation !

  5. MacArthur 24/01/2013 at 15:45

    Je ne peux commenter le billet. Mais je salue la créativité.

    Je vois donc le score de cette 1ère 1/2. Bravo le Djoker. J’espère qu’il prendra la peine d’infliger le même tarif à son adversaire en finale.

    Vive le Djoker! Vive le tennis!

  6. Guillaume 24/01/2013 at 16:28

    La reconnaissance de l’oeuvre d’Ulysse : http://www.sofoot.com/lautre-coupe-du-monde-166123.html

    • MONTAGNE 24/01/2013 at 18:25

      Ne connaissant rien à Star war, je suis ravi que l’oeuvre d’Ulysse pour le tennis, ait été copié pour le foot.
      Je pense qu’au tennis le titre de champion du monde est détenu par Djok

  7. May 24/01/2013 at 16:37

    Le spleen par Oluive, c’est joliment dit et illustré en prime.
    Je crois lire une pointe de déception en toi. Et oui Fed n’est ni ange ni démon.
    Moi, je ne me fais aucune illusion justement pour m’éviter toute désillusion.
    Enfin c’est une interprétation, je n’ai pas tout compris. rien du tout?

    • Oluive 24/01/2013 at 16:48

      … Et à tout spleen ses illusoires et oniriques solutions, May !

  8. Oluive 24/01/2013 at 16:45

    Paaaaatriciaaaaaaaa !
    Empaquète-moi encore, oignons-nous d’une vierge huile d’Oluive !

    Parce qu’il faut que tout le monde ouïsse, que tout le monde voisse, tout le monde sache :

    http://www.bide-et-musique.com/song/8276.html

    Fed est décidément un bon modèle de pastiche visuel… J’aime ces images.
    F., dernier sauveur de la galaxie, mais en irréversible basculement… Eh ouais…

    … Mais, qui dit article à vil prix, dit vil com’ à l’appui :

    Il s’est donc passé un truc aujourd’hui. Je crois qu’on appelle ça… Attends… Ah si : une « demi-finale de Grand Chelem », je crois que c’est ça…

    « Je préfère mal jouer et perdre en demi-finale, plutôt que ça m’arrive au premier tour.  »
    (David -Baigonvert- Ferrer)

    Djoko was a djoke. Ok, bon ok.
    Mais alors, si Djoko was a joke, Ferrer is a flaque.

    Tataaaaa… Voici venir celui qui pourrit les tableaux de Grand chelem comme d’autres sentent des pieds ! Celui qui promet autant de kif qu’une f.a.q. de FOG ! 4e on ne sait comment ni pourquoi, un 1000 au rabais à 30 ans passés, voici…

    Ferrer, c’est la poutre dans le grenier que les habitués du dernier étage évitent facilement parce qu’il savent où baisser la tête, mais que les béotiens se prennent en pleine face avant de descendre l’escalier en cervicales parce qu’il regardaient droit devant.
    David Ferrer ou la poutre dans l’oeil du tennis.

    Le bonhomme est sympathique pourtant. Pas bête, plus humble que bien d’autres… Allez, on s’en fout, on va boire un coup avec lui Conchita : on lui laissera filer un cours de mini-tennis à nos mômes sans lui demander d’argent. On leur dira juste pas qui c’est.

    Conclusion à venir de ce tournoi : sans Nadal dans ledit top4, avec un Federer toujours bon mais moins endurant, et les deux autres toujours aussi constants et peu inquiétés, on a une chance sur deux de connaître la finale dès le tirage : suffit juste que Ferrer tombe avec Djoko.
    J’exagère un peu (Stan, oh Stan… mon Dieu…), mais à peine. Si on m’avait dit que je penserais à Nadal (le regretter ? non, quand même, il y a des limites, on a sa fierté).

    Si Federer parvenait à se qualifier pour la finale demain, aucune question de tactique à se poser pour le serbe : tout renvoyer, le plus longtemps possible. Federer entame le match sur un nuage et emporte les 2 premiers sets en allumant les lignes ? Pas grave, il aura un petit coup de moins bien au 3e, et la remontée s’enclenchera sans coup férir. Il a déjà perdu le premier set ? Là, c’est carrément de la rigolade.

    Mais, ce que personne ne sait, c’est qu’il reste une carte à jouer au Suisse.

    Et maintenant est venu de temps d’ouvrir le chapitre SOLUTIONS de ce com’ plus gras que l’article qui l’héberge :

    Solution 1 :

    Fed, écoute bien : tu t’arraches, tu-t’arraches-la-peau-des-coudes, et tu te qualifies pour la finale. Dans la foulée, tu annonces que tu déclares forfait passque tu as décidé de jouer la Coupe Davis passque la polémique qui enfle te fait trop mal et passque tu t’en voudrais de faire à ton tour du mal à tes petits amis suisses et à ton grand peuple suisse… Car, évidemment, pour donner la plus grande chance à ton grand pays de connaître la gloire ultime de se qualifier pour les quarts de cette grande et belle et incomparable et surkiffante compétition historiquement historique, tu n’as d’autre choix que protéger ton corps de rallyes imposés par la lenteur de courts en dur que tu n’as jamais choisie et l’Adversaire inépuisable au talent si naturel et légal que tu salue au passage car il mérite à au moins 100% qsp sa victoire…

    Joue la comme Jésus !

    Et si jamais… ARrrr si jamais, car on ne sait jamais…

    L’autre finale, la plus probable pour certains, pour beaucoup, pour moi, pour vous, si si aussi pour vous, celle du « combat des titans » take-four avec scottich intégré (dont il faut rappeler le parcours dantesque -bon, il n’y est évidemment pour rien, et il s’en est fadé des costauds certains de ces derniers grands chelems, ok c’est bon ça va ok Macarthur, ça fait mal aux aphtes, mais t’as raison, faut l’avouer-… Mais là : Haase, Souza, Berankis, Simon épuisé-blessé, Chardy crevé… Waaaaaaaaaaasha).

    Mes bonnes ânes, ce Combat des Titans faudra pourtant s’y habituer : Federer ne gardera pas longtemps sa deuxième place et donc, tant que Ferrer s’accroche à son siège (cad jusqu’au passage de la désinsectisation), il ne pourra plus le rencontrer avant la finale… Euh, je veux dire plus le rencontrer, pardon.

    Donc…. Si jamais…
    Eh ben, paf :

    Solution 2 :

    L’argent gagné par Mirka sur ce tournoi (auquel il faudra juste retirer l’argent de poche de Rogé pour la quinzaine + les tablettes de Toblerone du minibar) doit impérativement servir à une seule chose : mettre en place avec l’aide sournoise et mafieuse de Davydenko assisté de ses amis sournois et mafieux un tirage de Roland Garros où Djokovic et Nadal se rencontrent en quarts. Davydenko n’est pas cher, Safin doit pouvoir être abordable, Youzhny est gratuit : le tirage est dans la poche.

    D’ici là, la demie Fed / Murray peut être belle… Si Murray ne renonce pas à ses récentes velléités d’attaques.

    Autre problème : comme dit plus avant, presque tous les joueurs renoncent d’avance à la victoire contre les tops… Afin de se préserver pour les prochains tournois plutôt que de se cramer pour rien ajouterais-je… Contre tous les tops ?
    Non : tous à une exception près : Rogé. Bredych en est évidemment l’exemple le plus frappant, et Baygon vert le contre-exemple le plus flaque.
    Il y a évidemment le prestige de faire tomber la grande danseuse, mais aussi une raison beaucoup plus prosaïque : Rogé, c’est le seul happyfewtop contre qui on peut gagner en moins de 4h, le seul contre qui on n’a pas besoin de ramer en cale sèche pendant beaucoup plus de temps qu’il ne faut pour le dire…

    En ce sens, le jeu proposé par DjokoMurrayNadal leur offre une double prophylaxie : non seulement le niveau fluctue moins quand on défend mais aussi le pensum physique imposé décourage d’emblée l’adversaire (qui a, comme dans un jeu vidéo, toutes les chances de se fader le gros méchant de fin de niveau au tour suivant : à quoi bon mon bon ami ?). La seule difficulté de cette option : ne pas se faire chier soi-même (Borg, Wilander).

    Au chapitre des solutions qui n’en sont pas, Patricia, aucune chance qu’ils se mettent à plusieurs : les joueurs de tennis sont des individualistes chevronnés et, là où nous voudrions qu’ils se battent « collectivement » contre un Ennemi que d’aucuns estiment commun, eux ne voient évidemment que leur intérêt personnel… Qui est de garder des forces pour tenter de gagner le prochain 250 une fois les points assurés dans un grand chelem de toutes façons hors de portée de leurs petits bras musclés mais quand même pas tout à fait assez musclés pour ce faire…

    Alors quoi, c’est foutu ? Mais non !

    Solution 3 :

    Il faut dorénavant payer les joueurs non plus à la victoire, mais au set remporté. Et si tu te prends un bagle : banqueroute. Et tous tes gains vont aux restaus du coeur ou n’importe quelle autre assoc d’utilité publique choisie par le tournoi. Et si ça ne suffit pas, on paye au point remporté, avec banqueroute du jeu à chaque jeu blanc. Et si ça ne suffit encore pas, on pondère le tout d’une note technique, avec pénalités pour absence d’agressivité, comme au judo.
    Le tout, avec un commissaire aux jeux de l’ATP choisi pour son impartialité et sa force morale. Je sais pas, Pierre Barthès.

    Autre problème, décidément c’est la rentrée : la défaite de Wawrinka. Putain, celle-là, elle a fait, fait et va faire beaucoup de mal.
    Waw, je sais pas si je te l’ai dit, mais putain merde quoi. Cette victoire aurait fait effet bandard fou pour le tournoi, les joueurs, le tennis en 2013… Et là, c’est exactement le contraire. Un peu comme Verdasco en 2009.
    Les 2×2 bdm contre Federer, les 4 contre Tsonga… Et ça… Ça commence à faire trop, et à forger un monstre-novak… Mais à chaque nuisible son baigon, et là-aussi :

    Solution 4 :

    Celle-là, elle est déjà en train de s’écrire : Goldovak va tomber pour dopage.
    Disons, entre 2015 et 2016 (Nadal, c’est trop tard ; Federer, personne n’a envie d’y croire ; Murray n’a pas assez gagné). Djoko a eu le malheur d’être souffreteux en première partie de carrière, ça ne passe pas chez les journalistes, qui n’ont tout simplement pas envie de cette histoire : un Nadal exceptionnel d’endurance etc. le mythe unique fonctionnait, mais qu’est-ce que tu veux storyteller quand un autre déboule comme un Loeb en semi-retraite, et lui passe carrément sous le nez dans son domaine de prédilection ? Trop c’est trop…

    Sans compter des déclarations qui feraient passer Nadal pour un grand communiquant (à tout le moins, et sous couvert du secret, l’ATP devrait exiger de connaître en détail lesdites méthodes de récupération et faire savoir le cas échéant qu’elles sont réglo si elle voulait éteindre le feu qui commence à prendre, mais elle ne le fera pas, d’où Solution 4, dite solution du baigon jaune vif).

    Une conf de presse qui tourne aux 2/3 sur la question du dopage face à un numéro 1 mondial en exercice, c’est du jamais vu… La chasse est en marche je vous dis.

    Mais alors, qu’est-ce qu’on va faire de ses titres quand il sera tombé ?
    Ben rien, comme Armstrong.
    Donc, solution bonus pour Djoko : conseil d’ami l’ami : déclare forfait pour la finale toi aussi et mettez vous d’accord avec Fed : un demi-titre chacun. Vous trouverez bien un autre tournoi pour récupérer la moitié manquante.

    Quand Deep Blue a enfin gagné contre Kasparov, IBM a tout arrêté.
    Quand Goldovic enquillera sa 35eme heure de combat sans crampe, l’ATP va tout arrêter.
    La photo du serrage de main avec le suisse qui perd, c’est Deep Blue en short qui serre la main du cousin de Karpov.

    J’aimais / j’aime bien le jeu du serbe, certains de ses gestes impressionnants (le plus ébouriffant d’entre tous restant son retour de service… un truc complètement dingue), un jeu qui peut se tourner vers l’attaque, plein de choses.
    Plus que trois saisons pour en profiter avant qu’il n’ait jamais existé.

    Nous sommes tous de grands enfants attendant leur belle histoire au ciel du lit. Quand celle-ci envoie le cauchemar, on change le bouquin.
    Changeons le script doctor de l’ATP.

    • Remy 24/01/2013 at 16:55

      Quelle confirmation Oluive !
      Faut prévenir avant de faire des choses pareilles.
      Tu sais que tu vas te reprendre un article sur la gueule avec tes conneries ?

      • Oluive 24/01/2013 at 16:58

        … Parle pas de malheur !

        • Patricia 24/01/2013 at 17:58

          Avoue que l’auras bien cherché, hoho, il est succulent çui-ci !

          En tentative de doliprane après avoir subi les assauts stakhanovistes du Piston de l’ATP (-dont-nous-sommes-la-maîtresse-harassée, que la formule merveilleuse de Sam devienne l’épithète homérique de Djoko Souffredis !), hmmmm !!!

          En tous cas, elle ferait bien en banderole, la formule de David Et-qu’est-ce-tu-veux-qu’je-fasse-avec-ma-fronde-et-mes-guibolles-baygonnées-il-a-un-sous-marin-nucléaire…

    • May 24/01/2013 at 17:31

      Ce qui m’impressionne en plus de ce poste gigantesque, c’est que Djoko a réussit en 2 ans à épuiser le public, les journalistes, certains de ses fans en plus de ses adversaires. Jusqu’où pourra t-il aller à ce rythme infernal?

      • MacArthur 24/01/2013 at 17:42

        May, j’ai envie de te dire jusqu’à ce que le Fedal disparaisse du circuit. Le Djoker redeviendra fantaisiste. Le Djoker l’a dit, il fallait qu’il change quelque chose s’il voulait gagner en la présence de ces deux-là. Le Fedal est la cause de tout cela. C’est de leur faute si on est là aujourd’hui. Que le Fedal soit pendu!

      • Quentin 24/01/2013 at 17:49

        Je l’ai déjà dit mais j’y reviens:
        le jeu du Djoker n’est devenu chiant qu’à partir de 2012. En 2011 c’est au contraire un jeu magnifique d’attaque et de défense à la fois, qui lui permet d’éclater tout le monde.
        A partir de 2012 c’est un jeu ultra défensif, la composante offensive présente dans son jeu en 2011 ayant désormais disparue. Ce nouveau style de jeu lui donne MOINS de succès que l’année précédente.
        La théorie qui veut que Djokovic ait choisi un jeu défensif pour devenir n°1 mondial ne tient pas à cet égard.

        • May 24/01/2013 at 18:41

          Ce n’est pas de son style de jeu dont je parle même si je trouve qu’il a perdu en variété. Je ne reconnais plus le Djoko post 2011. Cette année-là a été grandiose pour lui mais depuis 1 an il y a un je-ne-sais-quoi qui me gêne chez lui.

    • Skvorecky 24/01/2013 at 18:21

      Je n’ai que peu de temps pour commenter les articles ces jours-ci, d’autant que « priorité au direct » comme on dit, mais là c’est tout simplement énorme! Je préfère d’ailleurs nettement ce morceau de bravoure à celui qui a été épinglé en Une.

      Y’a rien à discuter tellement tout est limpide, à la rigueur peu importe que les rumeurs, les arguments et les voeux que tu exprimes soient fondés; ton texte me fait penser à Boris Vian: « cette histoire est entièrement vraie puisque je l’ai inventée d’un bout à l’autre. »

    • Sylvie 24/01/2013 at 21:45

      J’ai pris un énorme fou rire. Merci mais dis moi que tu n’es pas dans ton état normal ? Comment on peut sortir tout ça de son cerveau sans aide ? Ou alors tu es totalement barré…

  9. MacArthur 24/01/2013 at 17:31

    « D’ici là, la demie Fed / Murray peut être belle… Si Murray ne renonce pas à ses récentes velléités d’attaques. »

    Ça c’est le point de vue du spectateur. Et je te comprends. Le spectateur veut du spectacle. Pete Bodo, un FFFF confirmé, a, dans un tchat hier, dit que la chance de Murray de pouvoir gagner ce match, c’est de ne pas jouer très offensif. J’ai aussi déjà donné mon point de vue sur ce sujet. On ne bat pas Fed en jouant fondamentalement un tennis très offensif. Le cas Tsonga l’a encore confirmé. Pour battre le Suisse, il vaut mieux être dans une posture solidement défensive tout en n’hésitant pas à être agressif. Nadal a montré le chemin. Djokovic l’a suivi. Berdych a certainement réellement battu Fed une fois en GC. Comme Tsonga. Comme Del Potro. La victoire du Tchèque à l’US Open dernièrement, eh ben c’est de la faute de Federer. Il ne peut s’en prendre qu’à lui-même. En regardant les premiers points du match et Federer qui attaquait violemment le coup droit de Berdych, je me suis dit: ça va être le fun ce soir… La suite du match l’a confirmé. Bref, entre ces deux-là, on connaît le principal point d’achoppement.

    Ce qui m’emmène au cas Nadal. Si Nadal était là, ça n’aurait rien changé à ce qu’on voit sur ce tournoi. Le Djoker aurait joué Nadal plutôt que Ferrer en 1/2. Mais le Djoker est définitivement au-dessus de Nadal sur dur lent. Nadal aurait mieux résisté? Certainement. Le djoker aurait passé plus de temps sur le court. Cependant, il serait de toutes les façons prêt pour la finale. Il l’a montré l’année dernière.

    • Guillaume 24/01/2013 at 17:46

      C’est drôle, selon les points de vue Bodo est aux extrémités du spectre un FFF ou un idolâtre de Nadal. C’est sans doute qu’il ne fait pas si mal son boulot. De ce que je le connais, Bodo est surtout un fan-fou-de-Sampras-et-d’Agassi. Comme la plupart des Ricains, il « vit » beaucoup moins le tennis depuis la retraite de Pete et Dédé.

      Bien d’accord avec ta présentation des clés de la 2e demie. On se paluche tous, moi le premier d’ailleurs, sur la démo offensive du Fed – Tsonga. Mais à ce petit jeu, on sait tous que Federer n’a jamais trouvé son maître. Les gars qui l’ont battu en attaquant lors des 10 dernières années se comptent sur les doigts d’une main. Même le Djoko très agressif de RG 2011 s’est cassé les dents sur le papy vieillissant (c.Sylvie). Federer a conçu sa propre kryptonite à force d’être indépassable en terme de vitesse de jeu : pour le battre, défense et contre sont les maîtres mots. C’est moche, mais c’est le revers de sa brillante médaille.

    • Quentin 24/01/2013 at 17:53

      Un attaquant de fond de court en feu peut tout à fait battre Federer: Safin en 2005, Soderling et Berdych en 2010, Tsonga et Djokovic (un seul coup gagnant de moins que le Fed à l’US Open 2011) en 2011, Berdych en 2012.
      Après il est certain qu’un défenseur l’embête plus qu’un attaquant.

      • Guillaume 24/01/2013 at 18:01

        Et combien de défaites au H2H pour Safin ? Combien pour Sod ? Pour Tsonga ? Combien même pour Djoko, comme par hasard seul Big4 à présenter un H2H négatif contre Fed ?

        • Antoine 24/01/2013 at 18:28

          Tout le monde est plus fort que Roger, c’est ça la vérité, et même Djoko finira par avoir un H2H positif contre lui.

          Ne pas en avoir un c’est un peu la honte de nos jours…

          • Skvorecky 24/01/2013 at 19:05

            « Ne pas en avoir un c’est un peu la honte de nos jours… »

            Tu as gardé des perles en réserve lors de l’article « Et s’ils ôtaient toute langue de bois »! :-)

    • Skvorecky 24/01/2013 at 18:45

      Le quart contre Tsonga (mais finalement tu l’as vu ou pas, ce match?) tend à démontrer plutôt le contraire de ce que tu avances, à savoir que Tsonga a mis Federer en danger en l’agressant systématiquement, en cherchant l’initiative même en retour, ce qui a donné quelques breaks de belle facture pour le Français.

      Mais en fait, pour la plupart des joueurs ce n’est pas une question de choix. On sait tous que Djokovic et Nadal le dominent grâce à un jeu de relance jamais vu avant. Si Tsonga, Berdych, etc. tentaient la même chose, ils se prendraient valise sur valise et ne l’auraient sans doute jamais battu en majeur.

      Djokovic est un tel caméléon qu’il peut jouer plus ou moins vers l’avant selon les circonstances. Face à Fed ça ne lui a certes pas toujours réussi de relever le gant d’un jeu rapide, d’échanges en 3-4 coups de raquette, notamment à Wimbledon. Parce que Federer a, quand il est en forme, un petit plus à ce jeu-là.

      Pour Murray, j’ai cru remarquer que c’est justement son jeu trop passif qui a été souvent puni par Federer. On fait dire au Head to Head un peu ce qu’on veut, n’empêche qu’à Melbourne il s’en était pris une bonne en attendant un peu trop la faute, et qu’il a été bien plus proche à Wimbledon quand il faisait le jeu dans les 2 premiers sets.
      Une analyse centrée sur la tactique plus ou moins offensive de Murray pourrait même expliquer les résultats de leurs deux derniers duels, à Shanghaï et Londres.
      Bref, Murray a un jeu vers l’avant très brillant quand il veut, et à mon avis ses chances demain passent par là.

      Mais bon tout ça ce sont des impressions, chacun a un regard différent sur le même match, dur de tomber d’accord dans ces conditions.

  10. Alex 24/01/2013 at 17:42

    « Deep blue en short ». Énorme post ! Merci

  11. antsiran23 24/01/2013 at 17:51

    Moi je ne tremble qu’à l’idée que Federer vienne à bout de Murray demain pour se faire esquinter par Nole en finale…
    La seule chance d’éviter une nouvelle victoire du robot mécanique, c’est que Murray y croit.

  12. Quentin 24/01/2013 at 17:55

    Merci pour ce délire Oluive, j’aime beaucoup cette façon d’écrire!

  13. Antoine 24/01/2013 at 18:39

    C’est bien demain matin, cette autre demie finale entre la Murène et Roger ?

    Roger va le fatiguer mais pas trop sinon il compromettra les chances de la Murène de gagner la finale. Or Roger aimerait bien que la Murène prenne la place de n°1 du Djoker. Lui s’en fout désormais, et puis il ne peut pas non plus palier jusqu’à 35 piges les déficiences des uns et des autres.

    Une défaite honorable de Roger en quatre sets, voilà donc mon pronostic.

    Après, c’est à la Murène de jouer dimanche et d’empêcher le Djoker de gagner une troisième fois de suite et de s’incruster un peu plus à la place de numéro un. S’il chute devant la Murène, celui-ci aura une très bonne chance de le dégommer d’ici à l’US Open. Et puis cela donnera un bon coup au moral du Djoker: deuxième défaite consécutive en finale de GC contre la Murène, perspective embouchée à Roland Garros car Nadal sera de retour, pas d’avantage marquée sur la concurrence à Wimbledon, l’avenir s’assombrira tout de suite et les autres commenceront à lui taper dessus.

    Je souhaite donc qu’Andy gagne demain, puis dimanche.

    • Skvorecky 24/01/2013 at 18:58

      Au moins tu n’es pas résigné quant au résultat de dimanche. Je trouve aussi que tout le monde donne Djokovic trop beau, trop gagnant d’avance. Ça me rappelle l’US Open (où certes Murray a bénéficié du vent mais bon), et plus récemment Shanghaï où le Serbe avait fait impression avec un service monstrueux toute la semaine.

      En fait, plus le match de demain épuisera les deux adversaires, plus Djokovic aura intérêt de souhaiter la qualif de Federer, qui en récupération est sans doute un peu en-dessous de Murray.

  14. Patricia 24/01/2013 at 18:49

    Une chose me soucie, au vu des premières réactions à la Révélation poétique d’Oluive de Patmos : certains lecteurs semblent peinés à la décrypter, faute d’exégèse stello-martienne.

    N’ayant pas eu le temps de produire des notes en bas de page avant la publication, je livre ici quelques humbles commentaires de l’émule d’Ezechiel, que les néophytes pourront le cas échéant consulter.

    1. Cf. wiki-est-notre-ami :
    Étymologiquement, le mot « apocalypse » est la transcription d’un terme grec (ἀποκάλυψις / apokálupsis) signifiant « dévoilement » ou, sous un aspect religieux, « révélation » et appartient à un genre littéraire juif puis chrétien de type ésotérique — la littérature apocalyptique — qui présente une grande diversité mais qui a en commun un goût prononcé pour l’allégorie ainsi que pour le symbolisme et dont l’Apocalypse de Jean constitue un modèle du genre.

    Le texte, d’essence prophétique et dont l’auteur se réclame d’Ézéchiel, se présente ainsi comme une « révélation de Jésus-Christ » (Ap 1,1) qui dévoile à Jean « quel est le sens divin de son époque et comment le peuple de Dieu sera bientôt délivré » (ça c’est la partie qu’Oluive a développé plus bas).

    2. Alors voilà, Star Wars pour les passionnés de tennis qui ne l’ont pas vu.

    C’est un mec, il s’appelle Anakin Skywalker (c’est pour pointer sa nature GOATique), déjà très jeune il est super super fort et il combat pour le Bien : il fait service-vollée, il a un revers à une main, et il carbure à l’eau claire, qui s’appelle la Force Claire (mais on ne dit pas claire pour des questions de copyright). Il est un peu tête brûlée-tout-fou, et des fois son coach en a un peu ras-le-bol. Mais un jour, il rencontre une femme plus mûre, qui combat pour le Bien (elle est Sénatrice au bureau de l’AMA), ils tombent amoureux et elle prend les choses en main : elle lui dit « nan mais arrête de bousiller tes raquettes-lasers, c’est pas un jouet et ça coûte des sous ! » Et aussi : « pour être vraiment le plus fort-de-la-Force, il y a une solution légale-et-correcte : la Gestion du Calendrier ».
    Et là, vraiment, il leur met leur Race à tous.
    Sauf quand même qu’il y en a un, dit Sith Vicious (je crois), qui se moque de son revers à une main parce qu’il peut courir super longtemps grâce à une eau illégale et incorrecte, qui s’appelle le côté Obscur de la Force, et ils font des tas de clones illégaux dans les pays de l’Est qui crient très fort au service. Et Anakin, là, un petit peu, il commence à douter, à avoir des pensées honteuses (« et si je restais près de la baseline, juste pour voir? » « et si je musclais un peu ma défense? »)
    Puis ils font des jumelles ensemble, Richuke et Stana. Elles reçoivent l’héritage de la Force, (le Revers à Une Main et le beau jeu)
    Mais il y a un problème : les Méchants, la Gestion du Calendrier, ils aiment vraiment mais vraiment pas. Alors ils se débrouillent pour zigouiller la sénatrice, ça le rend super vénère, Anakin, et au lieu d’écouter son coach du beau jeu, Obiwan Kenobi, il se bat contre lui. Il est super-blessé, à partir de là il porte un casque pour cacher son gros nez et il respire très fort, c’est flippant.

    Après il fait tout comme l’Empereur, celui qui est l’inspirateur des techniques-modernes-d’entraînement, du Ralentissement des surfaces et de l’évolution des cordages. Et il va même essayer de faire la peau aux Jumelles, parce qu’elles ont vachement de talent et le coeur pur.

    Richuke est assez bêtasse, mais alors très très pur. Une seule fois, sans le faire exprès, il goûte la Force Obscure en embrassant une greluche mais il trouve que c’est vraiment pas bon, et après il arrête complétement la Chose et s’habille en moine pour montrer qu’il est incorruptible.
    Il se prend une super branlée par son Père, qui se fait appeler Dark Vador (pour montrer que maintenant il n’est plus clair), mais celui -ci a quand même des remords et au lieu de le tuer, il lui coupe un bras comme ça il est obligé de garder le revers à une main. Pas commode, le paternel ! Mais on voit bien qu’il a un faible pour Richuke.
    Stana a été élevée dans un autre pays francophone, pour pas mettre tous les oeufs dans le même panier, donc elle sait pas que Richuke a les mêmes parents, et elle aussi elle défend les causes perdues et minoritaires comme la Coupe Davis.
    Mais, bon, tous les deux ils s’en prennent plein la tronche à cause d’un Oeuf géant, qui s’appelle l’Etoile-de-la-Mort (oui sans blague), et ils savent que tant que l’Empereur il a son Oeuf, c’est mal barré pour eux.
    Mais après, comme c’est vraiment-vraiment un conte de fées au pays des bisounours, ils convertissent la balle de match, et à la fin ils dépassent les huitièmes de finale.

    3. Alors ce qu’Oluive veut dire, c’est qu’on a envie de croire que Skywalker il n’est pas vraiment du côté Obscur, et que, tant qu’il met sa Race à l’Empereur (comme à la fin de l’Episode 3, le Retour du Jedi), on ferme les yeux sur les moyens.

  15. fieldog (vainqueur Odyssée 2010 et RYSC 2012) 24/01/2013 at 19:05

    Oluive et Patricia : vous êtes des grands malades ! Excellent, vraiment excellent ! Mais une question me taraude : qui est Chewbie sur la planète ATP ? Sod, Delpo ? Et Gael est un ewok, c’est bien ça ? :mrgreen:

    • Patricia 24/01/2013 at 19:17

      Chewbie est assez del Po, quant à Gaël, voir ci-dessus !

      • fieldog (vainqueur Odyssée 2010 et RYSC 2012) 24/01/2013 at 19:23

        Gael c’est tout à fait ça :lol: . Par contre je m’insurge, Han Solo ne peut décemment pas être comparé à Chicken wings !

        • Nath 24/01/2013 at 19:43

          J’ai tiqué aussi pour Han Solo. Il nous faut un indépendant ici, comme Soderling ou Nalbandian.

          • Patricia 24/01/2013 at 19:49

            Oui ben, Gilles Simon a prouvé qu’il pouvait être un homme-fatigué-comme-les-autres après 5 heures de match, mais toujours plein d’humour même quand paralysé par les crampes ; Soderling a la mono qui dure et Nalby est argentin (et c’est un Jedi, pas un homme comme nous débrouillard avec un bon sens de l’humour), c’est pas les garanties idéales pour lutter contre le Côté Obscur de la Force ! :D

    • Remy 24/01/2013 at 20:54

      Il manque tout de même Yoda et ObiWan.

  16. Sylvie 24/01/2013 at 19:17

    Superbe texte mais comme je n’ai pas vu les films il me manque un peu de références pour vraiment apprécier le sel du texte. Bon délire en tous les cas ça fait du bien!

    • Patricia 24/01/2013 at 19:22

      J’ai essayé de mon mieux de pallier, pour les 15loviens assez nombreux qui manquent de références sur la saga. Tu remplaces Richuke par Luke et Stana par Leia, et tout colle !

    • Sylvie 24/01/2013 at 20:24

      J’ai vu merci. Le mieux serait que je regarde les films pour pallier à mon inculture.

      • Remy 24/01/2013 at 20:30

        Regarde les épisodes 4,5 et 6 qui sont les plus anciens (sortis en premier)
        C’est très supérieur aux récents qui, en plus, ne servent pas à grand chose.

      • Sylvie 24/01/2013 at 20:40

        Merci du conseil. J’ai l’intégrale chez moi mais je n’ai pas encore trouvé le temps et la motivation pour m’y mettre.

  17. Le concombre masqué 24/01/2013 at 19:44

    Oluive, sacré texte, j’ai parfois du mal à suivre et suis obligé de relire à plusieurs fois avant de tout comprends tant les métaphores s’enchaînent à l’infini…si tu es fan de star wars ou que, comme moi, les avatars de certains posteurs t’ont inspiré, je te propose humblement de lire les articles que j’avais moi aussi commis sur le sujet :

    11 octobre 2010: « Slam Wars Episode V : l’Empire contre-attaque »
    20 avril 2010: « Slam Wars Episode IV : Un nouvel espoir »

    Je n’ai toujours pas vu un seul point de cet OA et retourne travailler…

    Bonne demi-finale à tous!

    concombre

    • Remy 24/01/2013 at 23:31

      Excellentes tes productions Comcombre !

  18. Quentin 24/01/2013 at 19:58

    Beaucoup de monde pour taper sur Ferrer après sa demi lamentable, je vais donc prendre sa défense.
    OK Ferrer a été nul à RG 2012 comme aujourd’hui. On observera néanmoins que Nadal a mis des rouste à tout le monde lors du dernier Roland (sans la pluie c’était la tôle pour Djoko) et que Djokovic a été excellent aujourd’hui.
    Mais surtout c’est l’idée d’un Ferrer plus nul contre le top 4 que les Berdych/Del Potro/Tsonga que je récuse.

    Ferrer c’est:
    -0 victoire/14 défaites contre Federer (0% de victoire, 0-0 en GC)
    -4/16 contre Nadal (20% de victoires, 2-2 en GC)
    -5-10 contre Djokovic (33% de victoires, 0-5 en GC)
    -5-6 contre Murray (45% de victoires, 1-2 en GC)

    Pour Tsonga:
    -3-9 (25%, 1-3) contre Fed
    -3-6 contre Nadal (33%, 1-1)
    -5-9 contre Djokovic (36%, 1-3)
    -1-7 contre Murray (12,5%, 1-2)

    Pour Del Potro:
    -4-13 (24%, 1-5) contre Federer
    -3-7 (30%, 1-2) contre Nadal
    -2-7 (22%, 0-3) contre Djokovic
    -1-5 (17%, 0-1) contre Murray

    Pour Berdych:
    -5-11 (31%, 2-4) contre Federer
    -3-12 (20%, 0-3) contre Nadal
    -1-12 (8%, 1-2) contre Djokovic
    -4-4 (50%, 1-1) contre Murray

    Ferrer a donc un bilan catastrophique contre Federer
    En revanche il a le même pourcentage de victoire contre Nadal que Berdych, et surtout est le seul à l’avoir battu 2 fois en GC.
    Il a le deuxième pourcentage de victoires contre Djokovic derrière Tsonga qui reste sur sept défaites de rang contre le serbe.
    Il a le deuxième meilleur ratio contre Murray derrière Berdych mais loin devant Tsonga et Del Potro.

    En 2011 il bat Nadal à Melbourne et en 2012 Murray à Roland.
    Surtout c’est le seul des quatre à s’être offert deux top 4 en GC ces deux dernières années (0 fois pour Del Potro, 1 fois pour Tsonga et Berdych (Federer)).

    • Patricia 24/01/2013 at 20:04

      Quentin, je te propose l’association dans mon cabinet de défense des têtes-de-turc : je garde Richard, tu te charges de David.

    • Quentin 24/01/2013 at 20:13

      Vendu!

    • Jérôme 24/01/2013 at 20:46

      Quentin, belle tentative.

      Mais tu oublies que ton client à la particularité, contrairement aux autres joueurs cités dans ton honorable vaine plaidoirie, de se faire systématiquement atomiser quand il perd contre un membre du Big Four en GC.

      Allez hop ! Ferrer dans le bateau pour Cayenne. Ou pour les barbaresques, tiens !

      • Quentin 24/01/2013 at 21:20

        *4-6 7-6 6-1 7-6 contre Murray en demi de l’AO 2011
        *6-7 7-6 6-4 7-6 (3h57) contre Murray à Wimbledon 2012
        *2-6 6-1 6-4 6-2 contre Djokovic à l’US Open

        C’est pas vraiment ce que j’appelle « se faire systématiquement atomiser quand il perd contre un membre du Big Four en GC »

        En revanche il se prend une branlée par Nadal à RG (comme tout le monde dans ce tournoi, Djokovic se serait pris une pétée en trois set sans la pluie) et Djokovic aujourd’hui (pas d’excuse, OK, mais je suis curieux de voir le score de la finale, pas dit qu’il soit meilleur).

        • Remy 24/01/2013 at 23:36

          Ferrer a été assez pathétique. Son coup droit est complètement inoffensif contre Djokovic. Il se fait déborder tout le temps.
          Il était perdu et fatigué sur le terrain.
          Quelle idée d’avoir joué 2 tournois juste avant un GC ??

    • May 24/01/2013 at 21:12

      Je salue ce bel effort pour la défense de Ferrer. Mais il n’a pas le droit de se liquifier comme il le fait en 1/2 d’un GC alors qu’il y parvient plutôt facilement.

      • Quentin 24/01/2013 at 21:24

        Bien sûr May, la manière est contestable.
        Il faut néanmoins reconnaître que Djokovic a été excellent sur ce match, et qu’il est invaincu ici depuis plus de vingt match.

        « il y parvient plutôt facilement »
        Il a quand même frolé la sortie en quart (mené 2 manches à 0 par Almagro qui sert trois fois pour le match)

  19. Sylvie 24/01/2013 at 20:38

    C’est officiel Le Matin a vraiment une dent contre Roger Federer ;)

    http://www.lematin.ch/sports/tennis/federer-murray-favori/story/11029563

    • Jérôme 24/01/2013 at 20:49

      J’en suis pas certain. C’est plus vraisemblablement un connard de rédacteur en chef qui pense que détonner en attaquant Fed au lieu de lui cirer les pompes lui permettra de relancer ses ventes.

    • Sylvie 24/01/2013 at 20:51

      C’était une plaisanterie, je ne parlais pas de l’article mais du choix de l’illustration ;)

      • MacArthur 24/01/2013 at 21:15

        Pas faux. Le choix de l’illustration peut en dire beaucoup sur l’ambiance à la rédaction. Là en l’occurrence, le journal montre Federer avec la main sur ce qui est, son défaut physique majeur, à savoir son nez. C’est très rare de voir des photos de Federer qui ne soient choisis pour vendre une certaine perfection.

        Maintenant, dans le texte aussi: « Federer qui bouge mieux que jamais sur le court, à 31 ans ». Mais ça c’est moi, en « croisade » contre les performances physiques du Big 4 qui le remarque.

      • Sylvie 24/01/2013 at 21:48

        Disons que vu la quantité de photos disponibles de Federer, choisir celle-là, c’est soit avoir envie de se marrer soit une petite vacherie.

    • Ulysse 24/01/2013 at 20:55

      Au vu de la photo, je dirais plutôt que Le Matin a Federer dans le nez. Mais peu importe: pour moi c’est officiel, Oluive et Patricia sont des doux dingues.

    • Sylvie 24/01/2013 at 21:51

      En parlant de photo celle-ci est pour Antoine

      https://pbs.twimg.com/media/BBZvo6PCEAA3nHh.jpg:large

      • Mathias 25/01/2013 at 02:53

        Arrête! Il y a peut-être des mineurs sur le site.
        Brrrrrr! Le sourire du carnassier.
        Et dire qu’il essaye de paraître doux et gentil.

  20. Jérôme 24/01/2013 at 20:54

    Sur le prono pour la demi de demain, je suis hélas plutôt d’accord avec Antoine.

    Murray devrait enfin réussir à battre Federer en GC. C’est à Melbourne qu’il a le plus de chances de le faire. Et je pense aussi en 4 sets.

    Et si Federer devait gagner, il a intérêt à le faire en 4 sets maxi. Parce que sinon, il va arriver rincé en finale et se faire infliger une dérouillée du même ordre qu’en finale des JO.

  21. Ulysse 24/01/2013 at 20:57

    Face au top, Federer est complètement service-dépendant. Si sa première passe, c’est dans la poche. S’il sert comme contre Tsonga, c’est la tôle assurée.

    • Sylvie 24/01/2013 at 21:06

      Moi je dirais si sa première ne passe pas, c’est la tôle assurée, si elle passe, il aura sa chance mais « dans la poche », je n’y crois pas. De toutes façons s’il passe il butera sur Djokominator ou plutôt Goldovic.

    • Antoine 24/01/2013 at 23:50

      Roger a passé 61% de premières contre JO.

      • Jérôme 24/01/2013 at 23:54

        Oui mais qu’elle qualité de 1ères ?

        Il s’est quand même fait breaker 3 fois par Jo, voire même 4 si ma mémoire est bonne.

        • Babolat 25/01/2013 at 01:45

          Tsonga a breaké Fed 5 fois sur 9 occasions.
          Fed a breaké Tsonga 4 fois sur 18…

          • Jérôme 25/01/2013 at 07:01

            Eh bien !

            Et Tsonga n’étant vraiment pas parmi les meilleurs retourneurs, ça n’est à mon avis pas à mettre sur le seul fait que Tsonga a super bien joué. Ca montre aussi que Federer a eu un problème de qualité de service non illustré par son pourcentage de 1eres, et que s’il ne sert pas mieux contre Murray il va en baver beaucoup plus.

            • Antoine 25/01/2013 at 09:28

              C’est parfaitement clair…

              Par ailleurs, s’il a fait le point derrière son service très fréquemment lors des premiers matchs, ce n’est pas grâce à un nombre d’aces très élevés, sauf contre Rahan mais ce dernier retourne comme une quiche.

  22. Conchita 24/01/2013 at 22:44

    Oluive, Patricia, faut les marier ! Merci car moi non plus je ne connais pas Star Wars, j’y vois plus clair !

  23. karim 24/01/2013 at 22:48

    Pour moi qui n’ai pas assisté à l’éclosion de Murray le papillon, je reste sur la chrysalide branlante et chancelante. Je vois une taule. Soit Andy atomise FED dont on se rend compte que les 2 autres et 1/2 ont désormais une putain de marge sur le suisse en GC sur dur lent, soit il chie dans son kilt et se prend les pieds dans le tapis sur son premier test sérieux. Là encore trois sets. Mais pour Roger quitte à perdre autant le faire en finale contre Djoko et grappiller des points ATP.
    Djoko vs Murray c’est de loin l’opposition la moins ragoûtante entre les quatre tops. Je n’aime pas, ça va être long et chiant. Mais à devoir mourir de quelque chose autant que Nole gagne pcq Murray a déjà un GC de trop.

    • Ulysse 25/01/2013 at 01:55

      C’est remarquablement ce que je pense sauf sur un point: je peux me tromper mais à mon avis il y a encore plus chiant que Nole – Murray, c’est Rafa – Murray.

  24. Jérôme 24/01/2013 at 23:52

    Moi aussi, ça me ferait mal où je pense si, dans 3 jours, Murray se trouvait tenant du titre des 2 derniers tournois du GC joués.

    Je préfère bien sur aussi que Federer perde en finale qu’en demi, même si je préfère surtout qu’il ait une chance de dire à Djoko « t’as pas intérêt à prendre tes pastilles miracle, même la tête planquée sous une serviette, sinon je te colle le board de l’ATP sur le dos et je te réserve une interview chez Oprah Winfrey. »

  25. Alex 25/01/2013 at 08:39

    Impensable tous ces gens qui n’ont jamais vu Star Wars …
    Antoine avait pourtant 15 ans lors de la sortie du premier..

    Hélas, murray va gagner et nous aurons droit à la finale chiante attendue que Dokovenividivici gagnera.
    Petit espoir, c’est que la finale ressemble à leur affrontement de Shangai

  26. karim 25/01/2013 at 08:56

    Tour d’horizon rapide de ce qui nous attend sur le reste du tournoi.
    Fed vs Murray c’est évidemment la première finale avant l’heure. Le dernier titre sur dur en GC de Fed c’était ici déjà et contre ce même adversaire. Comme ces doux-dingues passionnés qui reconstituent les grandes batailles de la guerre de Sécession en costumes et avec les armes d’époque, ce serait vachement sympa qu’ils nous fassent une reconstitution de cette finale. Pleurs compris. Et comme la tradition veut que le vaincu de l’Australian open en finale pleure à chaude larmes il y aurait parité lacrymale puisque le vainqueur du jour se fera étendre dimanche par Nole Almighty.
    Murray comme vous le savez je n’y arrive pas, c’est plus fort que moi. Il pourrait en remporter douze, se comporter sur le court comme Mansour Barami, pour moi il reste le geignard, pleurnichard, râleur, rouspéteur, l’inconsolable boudeur qui frappe mou et fait des amorties. Son jeu a beaucoup évolué mais pas moi. Donc peine perdue. Roger, tue-le !! J’y crois moyen ceci dit, vraiment moyen. Murray l’a toujours fait chier et leur dernier affrontement au meilleur des 5 sets aux JO le Scott lui a collé une taule sévère passée sous le silence de l’affrontement homérique de Roger contre Delpo en demie. N’empêche, c’était une sacrée raclée.
    Le vainqueur donc va essayer de faire jouer Djoko dont on a l’impression qu’au fur et à mesure que le match dure, devient de plus en plus sûr de sa force. Il aurait presqu’envie de commencer directos 11-11 au cinquième set. Au physique il les prend tous. On a déjà fait le tour des suspicions mais pour moi c’est du pipi de chat parce qu’ils sont sur un pied d’égalité concernant la question de la dope. Mêmes moyens financiers, même protection de l’ATP au besoin, accès aux mêmes décoctions à base d’os de bison (Gilles Simon a dit que c’est des bisons). Donc toutes choses étant égales par ailleurs, il les prend tous et est donc le meilleur. Le voir debout sur sa ligne distribuer en gauche-droite et faire courir cette lopette de Ferrer était tragicomique. Il ne manquait que le panier des balles à côté de lui et les « allez, allez on continue une-deux, une-deux ».
    Murray a peut-être les moyens d’embêter Djoko, voire de gagner. Il l’a déjà fait à NY. Et c’est contre Murray, notoirement le plus faible des quatre, que Djoko a le capital-confiance le plus faible. On sent qu’il n’aime pas le jouer et n’est pas dans ses petits souliers. Contre Nadal il a envie de coller une trempe et fait tout pour que ça arrive. La formidable série de 7 finales de suite à cheval sur 2011 et 2012 restera dans les circuits imprimés des deux. J’imagine Djoko devant son ordi sur youtube à mater les HL avec son tube de vaseline à portée de main. Contre Fed il est peut-être encore plus motivé. Il y a ce mélange de haine et d’admiration, cette volonté d’émancipation mais cette impossibilité de parricide définitif. Il est ultra-motivé et veut tuer, mais n’est jamais déçu de perdre contre lui. Bref pour moi c’est contre Murray qu’il a le plus de mal à trouver la motivation et la bonne stratégie. A chaque fois qu’ils se rencontrent c’est du 50/50.
    Sur le tournoi féminin, j’étais trop content que Sharapova soit décimée à elle seule par Li Na. Maria n’en a rien à foutre de ce qu’on pense d’elle ; elle n’est pas là pour se faire aimer ou se faire des potes, et heureusement d’ailleurs. Donc elle n’en aurait sûrement rien à foutre de savoir que je la trouve hautement antipathique et que sa gestuelle me fait gerber. On a l’impression qu’elle a avalé la tour Eiffel, souple comme une coque de formule 1.
    J’espère que Li Na va gagner demain parce qu’en face y’a Victoria et celle-là, mais alors celle-là… je l’ai déjà écrit mais elle est une sorte de condensé de tout ce qui m’énerve sur le circuit féminin. A chaque fois qu’elle gagnera un GC elle fera un malheureux, moi. Et le fait d’ailleurs qu’elle en gagne prouve à quel point la WTA galère. Putain Kvitova… En fait c’est à elle que j’en veux. Les deux seules joueuses qui aient un mental sont Sharapova et Serena. Pour le reste la WTA c’est une usine de Flanby.
    Azarenka et Murray. Si c’est ça la une des pages de sport Lundi, ne vous embêtez même pas à me chercher. Je servirai de repas aux ours polaires qui en ont bien besoin d’ailleurs.

    • Babolat 25/01/2013 at 14:35

      « On a l’impression qu’elle a avalé la tour Eiffel, souple comme une coque de formule 1. »

      J’adore. ^^

  27. Remy 25/01/2013 at 09:21

    Soit on aura la bonne nouvelle d’une victoire de Fed et de la défaite du Murray.
    Soit on aura la bonne nouvelle d’avoir notre dimanche tranquille. Parce que moi, les matches Djoko-Murray, je ne regarde pas.

  28. Noel 25/01/2013 at 09:22

    Deep Blue en short m’a tué. Pourquoi pas Deep Blue en slip d’ailleurs, pour faire plaisir à Sam?
    J’ai passé un grand moment en lisant l’article et le commentaires ce matin… l’échange entre Patricia et Oluive est déjà mythique et l’analogie avec SW marche plutôt bien. En plus de ce qui a été dit, je vois bien Tsonga en Han Solo et Tipsarevic en Boba Fett. Et on ne peut pas imaginer de guerre des étoiles sans clones: la WTA fournit le vivier idéal.

  29. JC vainqueur par KO au dernier round de Karim à G&D 2012 25/01/2013 at 09:22

    Match calling: putain vive les ARTT improvisés , pour mater le macth sur tv ….

    Même si je pense que le résultat final ne va pas me plaire, avec une victoire en 3 ou 4 de grognon, comme je suis maso, je vais regarder…. Il reste 2 ou 3 ans au top à Doudou, alors enjoy…

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Commentaires récents

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis