Vous prendrez bien une petite coupe, Monsieur Federer ?

By  | 5 avril 2013 | Filed under: Coupe Davis

Faut dire que not’ Biquette, elle envoie parfois sans vergogne des messages subliminaux un peu limite à sa Fédé.

A grands renforts de publi-reportage, notre chèvre préférée annonce en effet, fin 2012, sa promotion en tant qu’égérie de Moët et Chandon : « In one of the most exciting partnerships ever between two worldwide icons, Moët & Chandon is proud to introduce Roger Federer as the House’s new brand ambassador. Roger Federer, with his shining aura of big bold wins and elegant moves, is the absolute perfect match for Moët & Chandon, the universal symbol of global success and eternal style. » Oui. Effectivement, gasp.

Il n’en fallait pas tant pour que tous les Helvètes pensent « coupe », pensent « tradition », pensent « Mais putain Roger merde il pourrait quand même essayer de nous la gagner ! », en dépit du bon sens.

Je veux dire, Stan La Loutre, quoi. Le mannequin vedette des catalogues de « Bûcheron, Asteure » pour les sportswears québecquois.

Nan, j’rigole, la vrai campagne où Stan fait rayonner sa shining aura, c’est ici :

Véridique. Alors un minimum de cohérence, ça ne leur ferait pas de mal, à nos voisins.

Résultat : cris, pleurs, rage, désespoirs, et les exégètes de 15love sont obligés de se pencher sur leur lutrin électronique pour tenter de pondre l’argumentaire qui fera entendre raison à ce peuple égaré.

Thèse N°1 : de toutes façons, ils ont trop peu de chances de boire le calice jusqu’à la lie.

Ainsi, Quentin l’affirme haut et fort,  « Federer est dans une situation indémerdable. »

Ce qui est quand même excellent, c’est que tout le monde dit: « sur le fond si Federer n’est pas intéressé par la coupe Davis OK, mais alors qu’il le dise ».
Sauf que… Que se passerait-il si Federer disait : « Ecoutez les gars la coupe Davis je laisse tomber »? Eh bien on peut être à peu près certain que ces mêmes personnes lui tomberaient dessus à bras raccourcis, disant que c’est un scandale que le suisse ne joue pas pour sa patrie. On demande à Roger d’être honnête, mais certains feraient mieux de l’être aussi : ce qu’ils veulent ce n’est pas que Fed dise clairement ses choix, mais c’est que Federer participe à la Coupe Davis. Sauf que la Coupe Davis, c’est possible de la gagner à deux joueurs (Croatie 2005, Rép Tchèque 2012).

Mais pas tout seul.
Or Federer est seul.
Mais ça il n’a pas le droit de le dire.

-       Non, il n’est pas seul puisqu’il y a Stan qui vaut bien le Mérou…

glisse quand même Antoine, qui n’a pas encore lu le pitch « Service gagnant avec les paysans »

Quentin de lui rétorquer derechef :

Stepanek est le pilier de l’équipe de double, c’est en grande partie grâce à lui que la Rép. Tchèque a remporté le troisième match de chaque rencontre. Wawrinka en revanche a un niveau très moyen, et Federer est lui même loin d’être bon dans cet exercice.

Or sans une bonne équipe de double la Suisse n’a aucune chance.
Ils ont eu une semaine exceptionnelle aux JO où ils ont battu les Bryan, mais sinon ils perdent contre un paquet de monde, comme les Pays-Bas lors de la dernière rencontre par exemple.

Et il conclut sobrement :

Pour gagner la coupe Davis:
- soit il faut une bonne équipe de double, dans ce cas deux joueurs peuvent suffire (Croatie, Rép Tchèque).
- soit il faut un gros réservoir de joueurs en simple, auquel cas on peut se passer de double (Espagne).

Le problème de la Suisse, c’est qu’elle n’a pas de double correct ni de réservoir de joueurs. Donc c’est mort.

Thèse N°2 : mais qu’est-ce que vous racontez, INTOX ! On l’a vu en train de porter une coupe à ses lèvres classieuses tout récemment. Et en plus il l’avait prévenu, qu’il allait ralentir sur les bulles. Et qui vous dit que c’est pour toujours ?

Fawaz ne se laissera pas conter des sornettes sur l’air de « Roger ne joue plus la CD depuis longtemps, il entretient le miracle suisse dans le groupe mondial… »

Il me semble au contraire qu’il a joué l’intégralité des rencontres en 2010 et 2011. Qui peut en dire autant dans le top 4 ?

Comme cela a été dit plusieurs fois, il a joué à fond la Coupe Davis, c’est-à-dire toutes les rencontres possibles jusqu’à 2004 y compris,donc tout une année en étant N°1 mondial enchaînant les victoires en Grand Chelem. Puis de 2005 à 2009, il a joué la Coupe Davis moins à fond, en participant aux barrages (pas les matchs les plus glamours du circuit, chacun en conviendra).

En 2010,il n’a pas du tout joué la CD. C’est la seule année jusqu’à présent.

En 2011 et 2012, il a joué toutes les rencontres possibles pour son pays.

Sur quoi se base-t-on pour faire un procès en sorcellerie à Federer?

Il n’aurait soit-disant pas été assez clair. Il dit avoir programmé depuis 18 mois de ne pas jouer la CD en 2013. Je le crois car en même temps qu’il programmait la longue et éprouvante tournée sud-américaine de cet automne, il savait qu’à 31 ans, ce n’était pas raisonnable d’enchaîner par une campagne de CD.

Il a donc à juste titre allégé son calendrier pour 2013. La CD n’est pas la seule sacrifiée, beaucoup de tournois importants comme les M 1000 les ont également et personne ne crie au scandale.

De même que personne ne crie au scandale quand ses pairs, à savoir Nadal, Djokovic et Murray zappent des rencontres de CD, ce qu’ils ont commencé à faire sans avoir atteint la 1ère place mondiale et remporté plusieurs GC, et ce avant l’âge de 23 ans, contrairement à Federer.

Je sais que Federer est une légende,mais il ne faut pas pousser dans l’inégalité de traitement.

Après ces précisions sur l’histoire récente, Fawaz se livre à une lecture du marc de champagne qui contredit les prophètes de malheur pour qui « Federer ne veut plus du tout jouer la Coupe Davis et ferait mieux d’annoncer sa retraite internationale  »

Je suis persuadé que de la même manière qu’il a programmé de ne pas jouer la CD en 2013, il a déjà sans doute programmé (dans sa tête,tout au moins) de la jouer en 2014, de marquer une pause en 2015, puis d’y participer en 2016 pour sa probable dernière saison sur le circuit. Mais étant un gestionnaire hors-pair (même ses détracteurs le lui reconnaissent), il ne peut raisonnablement pas l’annoncer car il sait que beaucoup d’impondérables peuvent se produire au cours de cette période.

Pourquoi « annoncer sa retraite en CD »? Pour faire plaisir aux Cassandre ?

Il est assez intelligent pour savoir que toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire, sans verser dans le mensonge et la dissimulation.

C’est sûr que sa communication n’est pas aussi intempestive que celle de ….. au hasard,…….. Nadal, (qui il est vrai, ces derniers mois-ci fait fort dans la contradiction et les effets d’annonce: même ses fans les plus acharnés l’admettent sous le manteau). Les effets d’annonce et les incohérences ce n’est pas son style, reconnaissons lui ça!

Et pour s’y tenir, il faut parfois savoir se taire, où ne pas trop en dire. Ce sont des qualités de Grand gestionnaire. Et ceux qui s’y connaissent,lisent dans les déclarations de Federer comme dans un livre ouvert. Federer apeut être le défaut d’imaginer que tous ceux qui l’écoutent sont aussi avertis que lui en matière de communication. Ou plus prosaïquement, il sait que les décideurs (comme par exmple le président de la Fédé suisse) ont compris son message.

Oluive, lui, plaide coupable pour son client, en échange d’un Moet-Moet sur les indemnités au civil, insistant sur une approche compréhensive, ciselée, de la psychologie de la Worldwide Icon.

Thèse n° 3 : le jeu en vaut-il le Chandon ?

Le problème de la Coupe Davis pour Federer est indissoluble de ce qu’il est : quelqu’un qui porte une attention absolue à sa forme, son corps, son intégrité physique, en tant que constituants de son mythe. Et c’est par ce calcul, cette « mesquinerie » qu’il a créé sa légende, et fait « rêver » ceux qui le soutiennent, voire qui comptent ses records.

D’abord, la Coupe Davis, pour Federer, le seul objectif, c’est de la gagner. Et d’ailleurs de la gagner une seule fois. Aucune espèce d’importance de faire finale, comme de l’inscrire plusieurs fois à son palmarès.

Pour la gagner, ça veut dire, 4 fois dans l’année (car, inutile de dire que, s’il veut gagner, il doit jouer tous les tours, il n’est pas espagnol ou français) enchaîner en trois jours un quart, voire un quart et une demie de grand chelem avec, au milieu, un match de double en trois sets gagnants. Le tout une fois sur deux à l’extérieur, avec des adversaires parfois transcendés par l’événement, une surface souvent hors sujet par rapport à la saison, et des dates qu’il n’a pas choisies, lui qui a l’habitude de choisir à peu près tout, et de s’entourer du plus grand confort possible.

Ça veut donc dire, 4 fois dans l’année, vider ses batteries mentales et physiques, mais aussi et surtout, risquer une blessure, une élongation ou quoi qu’est-ce, ce qu’il redoute par-dessus tout. Federer est un aventurier de la balle peut-être, de la vie sûrement pas, ça se saurait.
Accessoirement, ça veut dire aussi changer sa routine, descendre de son piédestal et des ses palaces, et devoir s’arracher comme pour un grand chelem pour une compétition qui n’en a aujourd’hui l’aura que pour ceux qui ne peuvent justement pas en avoir.
C’est drôle quand on sait que, Wimby à part, les grand chelems ont grandi à l’ombre de la Coupe, mais c’est comme ça.

S’ajoute effectivement que le partenaire pour cette épopée-qui-n’a-d’intérêt-que-dans-la-victoire, c’est Stan. Son match contre Djokovic était splendide, mais, quand on demande à Federer si ça lui a fait changer d’avis, j’avais envie de répondre à sa place : « Euh, ah bon, mais je croyais qu’il avait perdu ? » On ne va pas revenir sur la question de savoir si Stan a foiré ce huitième parce qu’il a tremblé sur les 4/5 points importants, mais bon, si on projette le bonhomme dans un cinquième match décisif, ça rend pas serein. Sauf peut-être contre Almagro.

Ben oui, parce que Fed, pour gagner la Coupe, doit s’investir toute l’année… Mais aussi prier pour que Stan ne soit pas blessé, hors de forme, etc.
Je pense effectivement que c’est une connerie de les faire jouer les trois jours, mais les Suisse ont-ils le choix ? Derrière, c’est quand même le désert. Et pour gagner, ya pas, faut 3 points.

Le dilemme (si dilemme il y a) de Federer doit aujourd’hui être le suivant : re-risquer la déception de Fribourg + le foirage d’une partie de l’année pour cette fucking Coupe, lui qui a maintenant besoin de toutes ses ressources physiques et mentales pour tenter d’accrocher encore une ou deux grosses lignes à son palmarès, ou se tenir sagement à l’écart dudit risque ?
Risque qui se conjugue à celui de perdre un peu de son aura : ça la fout bien de venir sauver la famille en barrages, ça la fout moins bien de perdre un simple décisif, le double ou quoi qu’est-ce pour la 4e année de suite… On peut encore ajouter le risque de devoir rencontrer Nadal, Djoko ou Delpo, et de livrer un de ces matches qui vous mettent sur le flanc pour deux mois (voire d’entamer la confiance et / ou de se prendre une branlée…)
Le tennis entre les tous meilleurs ressemble de plus en plus à la boxe, et on n’aurait pas idée avant un championnat du monde poids lourds, de faire se rencontrer un mois avant les adversaire pour une compétition par équipes.

Moi, je regrette que Fed n’ait pas de Coupe Davis à son palmarès. Mais je ne sais pas si je regrette qu’il ne joue pas la Coupe à fond chaque année. En fait, la réponse à cette question est une lapalissade : je ne le regretterais pas s’il la gagnait. Sinon… Avoir attendu tant de temps pour s’y mettre, et foirer… Pfff.
En ce sens, Fribourg a dû sévère faire vaccin.

Et là, on en vient aux Suisses : la surface de Fribourg, l’amateurisme du truc, du management, du capitaine (il n’y est certes pas pour rien !), ajouté à l’amateurisme potentiel des équipes rencontrées à l’extérieur (parce qu’on parle de la terre battue suisse, mais on pourrait aussi évoquer l’herbe australienne…) ça doit pas lui donner envie non plus. Les Suisses enfin qui relancent plein pot cette polémique alors que leur champion va jouer une demi-finale de Grand chelem, je ne sais juste pas si c’est de nature à le faire cogiter dans leur sens pour l’avenir…

Sans Federer, l’équipe Suisse de Coupe Davis n’est rien, et c’est bien là leur véritable problème… En fait, ça me fait penser à un(e) amoureux(se) qui n’arrive pas à quitter sa moitié, et devient de plus en plus invivable pour le forcer à faire ce qu’il (elle) sait ne pouvoir faire.

En fait, la solution est simple : que Federer demande la nationalité espagnole…

La conclusion appartient sans doute à notre gentleman Fed, trop poli pour la formuler dans un langage moins châtié :

« la Coupe Davis ? Mais Flûte à la fin ! »

About 

Avocate attitrée de Richard Gasquet sur 15LOVE (SAUVEZ les bébés phoques !) et Thiemolâtre irrécupérable. Que le Revers à Une Main soit avec toi.

Tags:

183 Responses to Vous prendrez bien une petite coupe, Monsieur Federer ?

  1. Oluive 7 avril 2013 at 14:33

    Pas du tout.
    Si 5e match décisif il y a, ce sera Gasquet qui rentrera sur le court : il a eu la journée d’hier pour reposer sa cheville, il va défoncer Breloque ou Nalbide.

    Ce serait d’ailleurs un putain de tour de la Clé : volontairement reposer Gasquet, qu’il puisse faire un match plein à fond 5 mètres derrière, poursuivant son année de confirmation en gagnant 5e match décisif de coupe Davis au physique !

    Sinon, je vote pour Simon.
    D’abord, il aurait dû gagner la coupe en 2010.
    Ensuite, il serait aligné face à un trentenaire sortant d’un match compliqué ou un bedonnant au physique limité.
    Dans tous les cas, ça veut dire que ce sera une occasion unique d’apprécier son tennis de sape, destiné à épuiser l’adversaire.
    … Enfin pour un supporter de l’EDF, sinon, rien de neuf sous le soleil, et autant s’éviter ça.

    Que ce soit Gasquet ou Simon, Clément a en tous cas l’occasion d’un vrai geste humanitaire.
    Ceci dit, je ne suis pas du tout sûr que Jo tienne la distance si ça se prolonge. Je vois bien un Monaco, pas fatigué lui, en 4 sets et hop zou, go home. Jo va y laisser des plumes ; il est pas inscrit à Monte Carlo au moins ? (quand je pense que je l’ai pris, hésitant, à G&D et que j’ai pris Haas comme tocard, pour le coup sans hésiter, juste avant l’annonce de l’opération du Mérou… chacun sa croix)

    P.S. Tennis Prévisible, bien vu !

    • Patricia 7 avril 2013 at 14:37

      Le règlement l’interdit, c’est les 4 de départ dès que la rencontre a débuté…

      • Oluive 7 avril 2013 at 15:00

        Raaaa t’as raison…
        Dommage.

        • Don J 7 avril 2013 at 16:24

          ah mince j’y pensai aussi moi…

          bah on est foutu ^^’

        • Kaelin 7 avril 2013 at 16:29

          ah j’avais un doute aussi bon bah Bennet’

  2. Sam 7 avril 2013 at 14:40

    Bon, je propose un petit jeu de pari, que l’on pourrait appeler « dans la tête de la clé » ou un truc comme ça. Alors qui va jouer ? Pariez sur:
    - Le natif de Nice, tapez 1
    - Richie, tapez 2,
    - Le natif de Bourg en Bresse (représentant d’un million de poulets) tapez 3
    - J’ai uriné plusieurs fois mé on doit pa réduir la match à ça, tapez 4

    Pour ma part, pronostic : 3, le poulet Bressan

    • Oluive 7 avril 2013 at 15:04

      Normal, tu joues le coup double : victoire nationale + victoire régionale !

      … Et tu as double chance de gagner : si Jo perd, Simon n’ira pas, Llodra j’en doute. Benneteau sera partant quoi qu’il arrive.

      • Sam 7 avril 2013 at 15:10

        C’est vrai, mais je me suis uniquement placé dans l’optique de la victoire de Jo (loin d’être acquise, d’ailleurs).

    • Kaelin 7 avril 2013 at 16:20

      Jpense que Bennet’ va y aller, j’y crois pas pour Richard à mon avis sa blessure est trop sérieuse. Llodra en simple sur terre c’est même pas la peine ce serait un scandale qu’il le mette. Simon c’est pas forcément idiot, c’est le seul (à part richie) dont c’est pas la pire surface, mais il a du mal contre Berlocq et ya l’interrogation sur son dos.. Donc Bennet je pense ! En tout cas ça me foutrait un coup au moral qu’on perde cette rencontre même si j’apprécie l’équipe d’Argentine et que battre la France chez elle, sans Del Po de plus (que je ne blâme pas du tout en passant, il a donné et est blessé, Nalbandian n’a plus que ça à essayer de gagner. Sinon jlaime bien Zeballos (dont le surnom local est « Cebolla » = oignon, sympa).

      En attendant allez Jo ! qq’un a t-il un bon stream ? Comme d’hab tout ceux que j’essayent ne marchent pas …

      • Don J 7 avril 2013 at 17:00

        France télé pour le stream.

  3. Kaelin 7 avril 2013 at 16:35

    bon je mate sur FRance4 même si la qualité est dégueulasse. Putain l’ambiance quoi, elle est dingue et ils chambrent trop Tsonga, il a intérêt à avoir les nerfs solides, une de ses qualités ceci dit. Allez Jo!

  4. Kaelin 7 avril 2013 at 17:11

    bon bah finalement yavait pas à s’inquiéter… le match est pas fini mais 6-3 6-3 3-0 Tsonga… il a les épaules solides, joue pas mal et Monaco joue assez mal

  5. Kaelin 7 avril 2013 at 17:26

    6-3 6-3 6-0 ça s’est fait

    • Kaelin 7 avril 2013 at 17:28

      c’est* , oula. Jo qui vient de dire que c’est Gilou qui ferait le 5ème match finalement. En tout cas heureusement qu’on a un mec cme Jo dans l’équipe

  6. May 7 avril 2013 at 17:33

    Impressionnant Monaco, mené il ne se bat même pas un minimum pour au moins éviter la bulle. Tsonga a bien fait le job.
    Je pense que Simon doit s’en mordre les doigts car de toute façon Monaco joue comme une quiche depuis le début de l’année. Ce n’était pas la peine de psychoter. Maintenant c’est pas plus mal pour le suspense et je vois bien un Simon-Zeballos pour jouer le point décisif.

    • Oluive 7 avril 2013 at 17:42

      J’ai l’impression que Monaco s’est fait mal à la cuisse en début de 3e… Et que, moyennant le risque (aléatoire) de se blesser et la chance (faible) de l’emporter devant un Jo bulldozer, il a abdiqué.

      • May 7 avril 2013 at 17:51

        Je comprends mieux car sinon gare à Nalby dans les vestiaires.

  7. Oluive 7 avril 2013 at 17:39

    Grand, Jo !

    Ce n’était pas si facile jusqu’au break du 2e (au jeu juste avant, Jo a dû sauver 2 bb, et le seul break qu’il ait eu, c’est lors du premier jeu de service de l’argentin). Monaco jouait comme un bon terrien, solide, avec un public à fond derrière lui. Jo a sauvé toutes ses bb, et de belle manière. Il est beaucoup monté au filet pendant un set et demi pour ensuite -il se sentait sûrement en confiance- proposer la bataille du fond à Monaco.

    A partir de là, cavalier seul : Jo dépasse Monaco du fond et, même dans un pur jeu de terre, il a le dessus. L’argentin, jusque là solide, s’est délité. Ok, Monaco est dans une forme pitoyable cette année, mais il était dangereux aujourd’hui. Jo aurait tremblé une ou deux fois sur un point important, on pouvait redouter le spectre du double d’hier.
    Mais Jo a été un vrai rouleau compresseur.

    Je suis le premier à penser que Rasheed est un mauvais choix… Sauf peut-être sur tb : dans cette partie, Jo était très solide du fond, alternant accélérations et gros coups liftés, avec un nombre très faible d’UE, et aucune tentative un peu désespérée de gros coup. Sans pour autant manquer de panache, cf les nombreuses et fructueuses montées au filet.
    En bref, je sens bien la saison de Jo sur tb… Moins sur dur…

    On s’est longtemps moqué de Jo lorsqu’il disait aimer la tb. Je trouve qu’aujourd’hui il a joué en parfait terrien d’attaque. L’année dernière à Roland, il a raté 4 bdm contre Dkojovic.
    Et cette année ?

    C’était mon pladoyer pro-jo : il m’a tant déçu ces derniers mois…
    Jo va gagner Roland. En prenant sa revanche sur le serbe.
    Et Monfils… Non, pas Monfils…

    P.S. Apparemment, c’est Simon. Bon choix : soit la France l’emporte, soit le phasme s’enfonce.
    Je mise sur Bleck-le-Roc en face.

  8. Kaelin 7 avril 2013 at 17:48

    en fait le head to head est pas mal de Simon – Berlocq http://www.atpworldtour.com/Players/Head-To-Head.aspx?pId=SD32&oId=B884 il mène 4-2 le français avec 3 victoires enchainées puis 2 défaites et la dernière rencontre il la gagne, c’était à Hambourg 2012, sur terre donc… J’étais resté sur ces 2 défaites d’affilées. Allez Gilou déconne pas, c’est presque un nobody en face qd même!

  9. May 7 avril 2013 at 17:53

    Donc Berlocq remet le couvert, j’ai souvenir qu’il a pourrit la tournée SubAm de Simon l’année dernière?!

  10. Nath 7 avril 2013 at 17:54

    Petite question : qui commente sur France 4 avec Brabant ?

  11. Sylvie 7 avril 2013 at 19:04

    Il n’y a que la coupe Davis pour m’obliger à regarder un Simon/Berlocq sur terre battue !

    • Sam 7 avril 2013 at 19:09

      C’est vrai ça, la fameuse pression, c’est sur nous qu’elle est.

    • Kaelin 7 avril 2013 at 19:13

      haha pas faux et le pire c’est que même mon stream france 4 rame …

    • Sylvie 7 avril 2013 at 19:17

      Le pire c’est que je suis scotchée devant alors que d’habitude ça me fait fuir en courant

  12. MacArthur 7 avril 2013 at 19:45

    Berlocq qui va chercher ses points. Les amateurs du beau jeu devraient apprécier^^

  13. Kaelin 7 avril 2013 at 19:54

    Eurosport sait mettre en valeur les tennismen avec leurs photos http://www.eurosport.fr/tennis/coupe-davis/2013/carlos-berlocq-gilles-simon_mtc606110/live.shtml

  14. Sam 7 avril 2013 at 20:18

    J’ai trop de sympathie pour Nalbide pour ne pas être un peu content par ce que je vois,je le confesse …

  15. Remy 7 avril 2013 at 20:25

    Quel match !
    Chaque fois qu’un des 2 joueurs veut faire un winner, ça fait faute et les 2 sont incapables de tenir leur service.

    Déprimant …

  16. Kaelin 7 avril 2013 at 20:59

    putain set Berlocq

  17. Kaelin 7 avril 2013 at 21:05

    ça sent le match en 5 sets à plein nez

  18. Colin 7 avril 2013 at 21:08

    Le Phasme fait quand même beaucoup de fautes directes pour un joueur classé 14ème mondial et sans véritable coup fort, non?

    • Sam 7 avril 2013 at 21:17

      Ça, c’est perfide. L’heure est au rassemblement national.

      Allez Nalbide !

    • Antoine 7 avril 2013 at 21:19

      Je viens d’entendre que cela faisait 56 fautes directes chacun…

      Simon doit gagner ce match pour beaucoup de raisons: non seulement parce que c’est le dernier match de la rencontre mais également parce que s’il le perd, la poursuite de sa carrière en CD devient difficilement envisageable.

  19. Antoine 7 avril 2013 at 21:30

    Il n’y a personne sur la chaise pour dire à Simon qu’il faut arrêter de subir le jeu et de ramer comme cela ?

  20. Nath 7 avril 2013 at 21:40

    Je souffre pour Berlocq là.

  21. Antoine 7 avril 2013 at 21:42

    On peut dire qu’il aura attendu le bout du bout pour enfin jouer: les trois balles de match sauvées, puis ce jeu ou il ne s’est pas contenté de subir

    4-5..

    S’il gagne ce set, il gagnera surement le match le Gilou..

  22. Antoine 7 avril 2013 at 21:46

    4 fautes directes en coup droit…Criminel.

  23. MacArthur 7 avril 2013 at 21:52

    Bravo Berlocq!

    Bravo aussi à Simon qui a fait preuve de courage en allant au combat.

  24. Nath 7 avril 2013 at 21:55

    Rien à dire, on a vu là une victoire collective d’une équipe argentine qui n’a pas bougé d’un iota par rapport au 1° tour. Il n’y a pas delpo, mais les autres sont là, et ont tous contribué à la victoire. Certaines équipes ne doivent pas être sous-estimée sans leur membre le mieux classé.

  25. May 7 avril 2013 at 21:55

    Le plus entreprenant l’a remporté. Gilou est une blague. L’Argentine est ultra motivée pour cette compétition et ils sont allés chercher la victoire avec les tripes et sans le numéro 1 national qui aurait équilibré la partie. Mais y’a ceux qui parlent et ceux qui jouent. Et Tsonga le bon dindon de la farce et Gasquet qui est le gagnant de l’affaire contrairement à Simon qui empire ses stats en CD.

    • Guillaume 7 avril 2013 at 22:20

      +1

    • Kaelin 7 avril 2013 at 23:17

      Gasquet le gagnant… mouais ça va lui revenir en plein dedans niveaux critiques cette défaite… et Gilles pas faut qu’il arrête la CD quoi

      • May 7 avril 2013 at 23:57

        Lui n’a pas besoin de se faire consoler après être allé au casse pipe. Il se contentera des critiques mais il ne sera pas rongé par une perte douloureuse sans oublier qu’ils jouent aussi pour les « copains » comme l’EDF aiment le dire. Solidaire sur le banc mais pas sur le court le Richie!

        • Kaelin 8 avril 2013 at 00:14

          Oui, enfin le casse pipe, le casse pipe, il aurait quand même très bien pu le gagner ce match, c’est pas comme s’il n’avait pas le tennis pour le battre. Je ne le juge pas mais il aurait pu gagner ce match. Et je fais partie de ceux qui pensent que gasquet est réellement blessé et qu’il a surtout chié niveau com’ (en disant jsuis pas blessé jvais pouvoir battre murray puis dire que nan il etait blessé mais qu’il l’aurait eclaté s’il etait pas blessé mais qu’il pourrait jouer la CD tranquille puis qu’en fait nan, c’est cata niveau com’ on est d’ac mais je pense qu’il ne pouvait sérieusement pas jouer et jcomprends qu’il ne veuille pas risquer de remettre en cause sa saison sur un match de trop s’il douille vraiment, surtout en 5 sets gagnants. Après on pense ce qu’on veut, que c’est une excuse pour pas jouer etc, je ne le crois pas, c’est un joueur qui a trop connu les blessures et qui en plus est très en forme en ce moment, son choix est logique de ne pas jouer, il aurait du seulement dire avant son match contre Murray qu’il etait clairement blessé et que ce serait chaud pr la CD)ce qui fait qu’on lui tombe dessus comme ça. Donc d’accord c’est Simon qui va douiller le plus mais ça me parait facile de dire que Gasquet est gagnant d’une façon ou d’une autre.

  26. May 7 avril 2013 at 22:00

    Djoko est fait en caoutchouc ou a des os de bébé, ce n’est pas croyable. Il se tord la cheville (en début de rencontre face à Querrey), puis continu à courir comme un lapin. C’est l’homme élastique ce joueur!
    Tiens il perd le second set face à Sam au tie-break. 1 set partout US – Serbie.

  27. Sylvie 7 avril 2013 at 22:19

    Victoire méritée de Berlocq qui n’a jamais baissé les bras. Triste pour Simon même si je ne suis pas fan. Un match moche à regarder mais prenant par l’enjeu et la volonté qui émanait des Argentins. Sans leur leader et avec Nalbandian dans le double, ils vont chercher la victoire face à une équipe censée être meilleure qu’eux. Et dire que les Français se réjouissaient de l’absence de Del Potro !

  28. karim 7 avril 2013 at 23:18

    Berlocq? Meme dissimule dans un groupe de touristes japonais je ne pense pas pouvoir l’identifier sur une photo.
    Simon. Faudrait vraiment que je le fasse ce papier, quatre ans que j’en parle, mon fameux « gilles simon n’existe pas ».

  29. Antoine 7 avril 2013 at 23:30

    TOUT FAUX….

    Cela avait mal commencé et cela a mal fini..

    Il faut commencer par le début.

    Le début, c’est d’abord, quand on rencontre une équipe à l’extérieur qui tient la route, de préparer cette rencontre chez eux. C’est pas très compliqué à comprendre et il y a pas mal de raisons à cela. Disons que c’est le B-A-BA de la CD. Mais ce n’est pas rentré dans la tête de Clément.

    Au lieu d’installer l’équipe dès que possible dans un club à une heure de route de Buenos Aires, et il n’en manque vraiment pas en Argentine, voilà qu’il installe l’équipe dans un club de retraités en Floride ou ceux qui ont été éliminés à Miami attendent que Simon se fasse balayer en quarts par Haas, et surtout que Richie, le dernier rescapé, perde à son tour contre Murray en demies. En attendant, ils tapent quelques balles sur une terre battue américaine sur de petits courts sans recul, autrement dit ne font rien de sérieux.

    Quand ils arrivent enfin en Argentine, ils découvrent que les conditions ne sont pas du tout celles qu’ils escomptaient, qu’il pleut, que les courts sont détrempés et même impraticables au début et ils perdent deux jours à s’adapter alors qu’ils auraient du l’être depuis quatre ou cinq jours et mettre dans le bain les retardataires qui se pointaient.

    En dépit du fait que battre l’Argentine chez elles n’est pas donné à tout le monde, c’est le moins que l’on puisse dire quand on regarde les stats, 9 fois sur 10 elle gagne, l’équipe apparaît très relax et très confiante. IL y a certes Clément qui dit que ce sera du 50-50 mais personne ne le croit. Richie interviewé par la presse au sujet d’un éventuel 3-0 en faveur de la France répond « peut être mais trois matchs serrés dans ce cas ». En fait, sans Del Porto et avec un Nalbandian qui fait l’intermittent et qui ne peut sans doute pas jouer un vrai match en trois sets gagnants, ils imagine que tout vas bien et qu’ils ne peuvent pas perdre

    Jeudi, première mauvaise nouvelle, on apprend que Richie ne jouera pas. Ce dernier n’est pas suffisamment remis de ses bobos de Miami. Il dit qu’il ne peut pas apporter de garantie à son capitaine d’être capable de jouer cinq sets. Celui-ci ne lui demandait pas forcément de jouer cinq sets pour battre Berlocq ou Monaco, trois ou quatre auraient pu suffire, mais Clément n’insiste pas. Il sait que si Richie n’a pas envie de jouer, ce n’est pas la peine de le faire jouer. Sa personnalité et son comportement sont suffisamment connus de lui depuis des années. Mais cela n’est assurément pas une bonne nouvelle, d’autant que Richie sait très bien jouer sur terre et qu’après tout, c’est quand même lui que tout le monde a attendu avant de se pointer enfin en Argentine. Là, j’ai commencé à penser que leurs chances tombaient en dessous de 50%..

    Clément fait un premier choix: ce sera Simon.

    Un choix qui apparaît très mauvais dès le vendredi soir puisque Simon se fait battre en trois sets par Monaco pourtant très loin de son niveau de la saison passée. C’est bien simple: il n’a gagné que deux matchs depuis le début de l’année, tous les deux en CD..Simon n’est pas comme Richie. Il ne joue pas bien en Coupe Davis mais il ne se défile pas. Il joue. Mal, mais il joue. Plus nerveux que sur le circuit, rendu encore plus nerveux par ses défaites successives sur laquelle il n’y a pas grand chose à dire le plus souvent car étant numéro deux, il joue contre le numéro un adverse, très généralement un type plus fort que lui, il sait qu’il a une bonne occasion de faire mieux cette fois ci mais également une bonne occasion de s’enfoncer davantage. Il se bloque le dos, joue mal, très mal même et perd donc en trois sets.

    Comme Jo a fait péniblement le boulot, cela fait donc 1-1 mais outre le fait de perdre, Gilou file de très bonnes indications aux Argentins sur son état d’esprit et donc celui de l’équipe. En fait, tout le monde va aussitôt raconter des trucs à la presse. Lui dit que son dos n’est pas l’explication principale de sa défaite et explique carrément que s’il se l’est bloqué, c’est qu’il était nerveux. Voilà qui a du faire plaisir à entendre aux Argentins: ils savent désormais que si Gilou joue un 5ème match décisif, ils ont une très très bonne chance, surtout que la ratio de Gilou vient encore de tomber un peu plus bas et qu’il sera certainement encore plus nerveux dimanche. Faudra prendre un joueur qui n’a pas peur de leur côté.

    De son côté, Clément dit cette chose incroyable selon laquelle « le double est important, mais pas déterminant ». Quand la France a t elle été capable de gagner une rencontre sans le double ?? Quasiment jamais…Il dédouanait donc d’avance Llodra et Benetteau d’une défaite. Quand j’ai entendu cela, je me suis dit qu’ils étaient à la rue, qu’ils allaient donc le perdre et perdre la rencontre à la suite..Ce pénible pressentiment a été confirmé le lendemain comme on l’a vu avec Llodra mauvais et Bennetteau guère meilleur. Et ils perdent un match qu’ils avaient quand même largement les moyens de gagner. Ceci remet donc la pression sur Jo, et surtout sur celui qui va jouer le cinquième match, c’est à dire à nouveau sur Simon ou sur Bennetteau. Commentaire de Clément: mes joueurs de simple ont largement les moyens de gagner leurs deux matchs.

    Jo, bien meilleur que vendredi, a une fois de plus fait le job. C’est le seul tienne la route dans cette équipe en définitive. J’ai trouvé très inquiétant qu’il écrase Monaco comme cela. Cela donnait une idée du niveau pitoyable de Simon qui avait trouvé le moyen de perdre en trois sets contre le même.

    Clément aurait pu avoir une dernière décision à prendre au terme de ce match: confirmer soin choix de faire jouer Simon ou faire jouer Bennetteau, Cela supposait qu’il ait demandé à Bennetteau de s’entraîner. Mais sa décision, il l’avait déjà prise et il commentait là sa dernière erreur.

    Clément a envoyé Simon au casse pipe, un Simon qui s’est fait balader par Zeballos tout le match ou presque et qui perd presque logiquement au vu de ce qui précède.

    Il y a donc eu une succession d’erreurs de débutant de la part de Clément qui n’a aucune autorité sur l’équipe comme c’était acquis dès le départ, Llodra qui continue à faire la pluie et le beau temps et Simon qui démontre qu’il est aussi peu fait pour jouer la Coupe que Richie,

    Visiblement, il faut tout reprendre à zéro ou presque dans cette équipe.

    Enfin, il faut féliciter les Argentins: sans Del Porto, avec un Nalbandian qui n’a joué que le double et seulement Monaco, Berlocq et Zeballos, ils battent une équipe qui sur le papier était beaucoup plus forte qu’elle. Ils ont très bien préparé leur coup à commencer par le choix de la surface évidemment, laquelle leur a permis de gagner le double, mais ils étaient tous très motivés et n’ont pas dévié de leur route même quand ils ont pris des coups. Pas découragé par la perte du premier points, ni le début du double, pas non plus quand Monaco se fait écraser par Jo.

    Berlocq a été vraiment impeccable et à la fin, c’est lui qui est allé la chercher, en attaquant sans relâche..

    • May 7 avril 2013 at 23:51

      Hormis l’épisode de Miami que je n’ai pas suivi, je suis entièrement d’accord avec ton analyse.
      Berlocq qui est quand même un joueur de seconde zone a été héroïque, je ne sais pas ou il est allé chercher cette grinta mais il a été impressionnant et aurait même pu passer face à Tsonga pas si fort que cela lors du 1er match.

    • Remy 8 avril 2013 at 09:54

      Analyse très intéressante et pertinente d’Antoine.
      Cependant, quelques soient les erreurs commises par Clément. (d’ailleurs c’est quoi la diff avec Forget ?)
      Simon devait gagner ses 2 matches. Un joueur de son classement doit battre un Monaco à la rue et la Breloque, peu importe l’état d’esprit d’argentin.

      Quand on regarde de plus près l’historique de Simon en CD, c’est absolument catastrophique :x

      • Patricia 8 avril 2013 at 18:20

        Grosse différence avec Forget : celui-ci n’aurait pas sélectionné Simon et aurait fait jouer Benneteau ou Llodra, après avoir mis une grosse pression à Gasquet pour le sélectionner quand même.

        Clément a suffisamment d’autorité pour obliger tous les joueurs des différentes sélections à jouer parfois ensemble le double sur le circuit, histoire d’au moins pallier une blessure pendant une rencontre. Il a suffisamment la confiance de Gasquet pour que ce dernier puisse s’exprimer sur ses priorités.

        Mais il manque d’arguments pour contraindre Gasquet et Tsonga à jouer ensemble le double assez régulièrement sur le circuit, pour constituer la meilleure paire française, justement dans le contexte de pléthore de joueurs. Sans compter que la remontée au classement de Richard, qui en fait le N°2 en simple est récente. Mais en double, Llodra ne joue plus beaucoup, beaucoup moins qu’il ne faisait avec Clément ou Santoro, et il n’y a pas de bons spécialistes en activité qui privilégient le simple.
        Un réservoir d’avenir pourrait être Chardy et Paire, mais ce dernier avait jusqu’à récemment une allergie pour le double et la volée, et Chardy était en perdition… Et quand Llodra sera devenu intermittent, revenir à la charge avec Gasquet (qui présente bcp plus souvent le double depuis un an) et Tsonga, au moins sur terre.
        Monfils ça va être difficile, je le vois mal passer Richard au classement dans un temps proche et il ne joue pas le double, comme Simon.

    • Colin 8 avril 2013 at 11:19

      Son bilan en « live rubbers » est assez rapide à tirer:
      - 8 défaites (Berdych, Stepanek, Djokovic, Melzer, Ferrer, Isner, Monaco, Berlocq)
      - 1 victoire (Koubek)

      C’est plus un bilan de joueur classé 50ème mondial que top20. Et ce bilan contraste nettement avec celui de ses finales ATP (10 gagnées, 3 perdues).

      Par contre Maître Gilou est très fort en « dead rubbers » où il présente un bilan immaculé de 3 victoires (Almagro, Schwank, Harrison) pour 0 défaite.

      Bref Simon doit être conservé dans l’équipe, mais exclusivement pour jouer et gagner l’exhibition du dimanche lorsque le résultat est déjà acquis.

      • Patricia 8 avril 2013 at 14:19

        Schwank et Harrison, waow, aucune chance pour Gilou dans un match à enjeu. Mais c’est sûr, en dead rubber, Berdych, Djoko et Ferrer n’en menaient pas large.

        Coliiiin, angel, tu me rappelles les terreurs affrontées par notre phasme préférés lors de ses 10 titres à Bucarest, Casablanca, Metz ?

        Pas la peine mon beignet, je suis incorrigible :

        2012 : Bucharest, Fognini. 2011 : Hamburg, Almagro (le même qu’en dead rubber dis-donc) ; Sydney, Troiki. 2010 : Metz, Zverev. 2009 : Bangkok, Troiki encore (oui mais jamais en live rubber ! oh, attends, on sait pas). 2008 : Bucharest, Moya (le 42è mondial, vous voyez?). Non, Colin-ma-citrouille, ne t’en vas pas j’ai pas fini : y encore Indianapolis en 2008 (eh, Tursunov quand même), et pis Casablanca (contre Benneteau, la terreur des finales), voilà, et en
        2007 à Bucarest, Hanescu, et Baghdatis à Marseille.

        Alors Colin, ma crépinette, le jour où tu as des arguments solides indiquant que Gilou eut perdu en Coupe Davis contre tous ces caïds, oui, tu auras marqué un point. Et je ne pointerai pas, oh nooon, pas moi ! le fait que ses trois défaites (Nadal, Ferrer, Almagro), c’est du calibre au dessus comme, au hasard, Djoko-Ferrer-Isner qui l’ont torché en davis cup.

      • Colin 8 avril 2013 at 16:46

        « ses trois défaites (Nadal, Ferrer, Almagro) » Euh si tu parles de ses défaites en finales ATP, c’est Almagro, Murray et Richie, mais bon j’ai compris l’idée.

        Le passé est passé mais si on ne s’en tient qu’à ce week-end Gillou a perdu en live rubbers contre Monaco 19ème mondial (oui, celui-là même qui n’avait encore remporté qu’un seul match en 2013) et Berlocq 64ème mondial contre lequel il présentait jusque là un H2H de 4-2. Il n’y a donc pas à tortiller, cette double défaite est une grosse contre-perf’ pour un 13ème mondial.
        Si on remonte au match contre l’Autriche en mars 2011, il perd contre Melzer certes 10ème mondial mais l’avant-veille Chardy (qui n’avait pas encore gagné un seul match en 2011!) avait battu ce même Melzer en trois sets.
        Bref Simon en Coupe Davis, c’est pas franchement la sécurité sociale.

        C’est pourquoi je ne suis pas de ceux qui pensent que, sous prétexte qu’il présentait un H2H parfait contre Trotski, c’est lui qui aurait dû jouer le match décisif de la finale 2010 et qu’il l’aurait forcément gagné. Sa tendance lourde à ne pas se surpasser en Coupe Davis (je dirais: sa tendance à se « souspasser ») aurait très bien pu le rattraper, d’autant que Trotski a fait ce jour-là le match de sa vie (à côté, Berlocq hier c’était gentillet).

        • Patricia 8 avril 2013 at 17:57

          je ne sais pas s’il se « souspasse », comparé à ses résultats en finale. Son classement de top 12, c’est dû à quoi ? Un niveau de perf « moyen » de top 20-30, où souvent Gilles gagne quelques matchs en jouant mal, parce qu’il s’accroche comme un malade. Bref il gagne malgré son mauvais niveau de jeu. Il joue aussi beaucoup, et en sélectionnant ses tournois pour éviter la concurrence. Et quand il joue bien, dans un tournoi qui lui convient bien, c’est là qu’il arrive en finale ou qu’il sort un « gros » ; avec ses qualités de persévérance et d’intelligence tactique, il tire parti d’un adversaire pas transcendant et ne manque pas l’occasion. Mais en Coupe Davis, il ne choisit pas le terrain ou la semaine où en face, l’autre va faire un match supérieur à son classement. Il peut être au taquet niveau motivation, le coaching ne lui apporte rien de plus parce qu’il est déjà excellent dans l’auto supervision, mais il est plus tendu, son relâchement étant une condition importante de son efficacité en contre. Il n’a pas tellement les moyens de se surpasser – à l’inverse de joueurs qui ont de la marge, parce qu’il ont du mal d’ordinaire à se concentrer, à se motiver, à s’adapter tactiquement – d’une part – et parce qu’ils ont un jeu à risque qui devient super efficace quand le pourcentage augmente. Ou parce que mystérieusement, ils ont des armes comme Monfils qu’ils n’utilisent pas. Un joueur avec un jeu à tennis pourcentage élevé, il ne peut pas beaucoup gratter.

          Dans ma théorie, des « joueurs de Coupe Davis » (des gars qui ont le profil à y sur-jouer), c’est Berdych, Jo, Janowicz (bon aussi Wawrinka et Almagro mais euh, là, il doit y avoir un paramètre supplémentaire), Chardy, Monfils, Anderson, Baghdatis, Gulbis. A l’époque, Leconte, Philipoussis, Pioline ou Safin.

          • Skvorecky 8 avril 2013 at 18:07

            Intéressant, Patricia. Il y aurait des profils de joueurs qui se surpassent en Coupe Davis. Dans le fond, ça recoupe un peu la catégorie des under-achievers, non?

            Simon étant un mec qui tire à 100% profit de son potentiel sur le circuit individuel (encore plus que Ferrer), il est de facto exclu de ce cercle.

            Mais justement, Ferrer, que tu ne cites pas, serait une exception à cette analyse.

            Sinon la remarque de Colin sur le choix du dernier simple de Belgrade est très pertinente, il est impossible de ne pas penser à ça ce week end. Enfin bon, on ne saura jamais ce qu’il se serait passé.

            • Patricia 8 avril 2013 at 18:24

              Oui et non : Ferrer ne se surpasse pas, il est à son niveau, qui est juste nettement plus fort que Simon.
              Djoko ou Nadal n’ont pas besoin de se surpasser non plus, ils font comme d’habitude !

            • Fawaz 8 avril 2013 at 18:56

              Cher Skvorecky

              Dire de Simon que c’est un sous-Ferrer, c’est assez conforme à la réalité.

              Simplement la barrière de verre de Ferrer c’est le Top 5, tandis que Simon c’est le Top15.

              L’autre légère différence c’est Que Ferrer est le pouximus terra par excellence, fruit d’une longue évolution de joueur rugueux, endurant,accrocheur,etc.

              Tandis qu Simon est le seul représentant du pouximus phasmae,improbable création du joueur de tennis au physique de moustique, dépourvu de puissance intrinsèque.

              Simon est définitivement la crème de l’overachiever!

              • Skvorecky 9 avril 2013 at 00:12

                Simon est décidément un joueur à part.

                J’adore cet usage d’un lexique propre à 15-lovetennis, je me demande juste jusqu’où ça ira. Peut-être qu’un jour, la classification des poux tennistiques ne sera plus un code pour initiés, et qu’on entendra un Chamoulaud s’exclamer pendant Roland Garros: « David Ferrer, quel beau spécimen de pouximus terra! »

                C’est alors que Marie-Jo et Guillaume feront un procès à France Télévision et rachèteront les droits de Roland Garros…

          • Fawaz 8 avril 2013 at 18:49

            Excellent Patricia!

            Cette idée de profil de joueurs CD, c’est une piste que j’avais effleuré dans mon précédent post et que tu as remarquablement développé.

            C’est ce que je voulais dire, les arguments en plus!

    • Don J 8 avril 2013 at 11:54

      Clément doit composer, certes, mais là il a juste fait du Forget, je vois pas trop ce qu’il a apporté à l’équipe.

      On aurait du gagner 3-0 le samedi, sans prétention.

      • Don J 8 avril 2013 at 11:57

        et pour le double, associer Tsonga à Gasquet c’est de l’ordre du possible ?
        je ne vois pas de paire plus forte en France en ce moment.

      • Colin 8 avril 2013 at 16:12

        La meilleure paire, jusqu’à 2012 inclus en tous cas, c’est Llodra/Tsonga, cf. les J.O. de Londres et la raclée passée à Lopez/Verdasco en septembre 2011.
        Mais quelque soit son partenaire, on peut difficilement demander à Tsonga de jouer les deux simples et le double, ce n’est pas Superman non plus.

        • Remy 8 avril 2013 at 16:29

          Heu … c’est pas exactement ce que tout le monde demande à l’arrogant et égoïste Federer ??

        • Colin 8 avril 2013 at 16:53

          C’est en tous cas ce qu’il a fait pendant des années

        • Skvorecky 8 avril 2013 at 18:00

          @Rémy,

          Plus un.

        • Antoine 8 avril 2013 at 18:33

          Surtout après avoir joué 5 sets le vendredi…

        • Don J 9 avril 2013 at 11:30

          faut arrêter d’être frileux aussi, il faut viser le 3-0 dès le samedi, comme ça pas d’inquiétude pour les matchs suivant éventuels

          ;-)

  30. Nath 8 avril 2013 at 00:05

    http://www.daviscup.com/en/draws-results/tie/details.aspx?tieId=100019515

    Quand ils ont perdu contre Israël en 2009, ça ressemblait au début de la fin mais ça fait tout drôle quand même 8O

    • Kaelin 8 avril 2013 at 00:22

      Nom de Dieu, James Ward et Carlos Berlocq héros de ce week-end!
      Plus sérieusement oui ça fait vraiment drôle autant qu’irréaliste haha. Ward bat pas des quiches en plus, Donskoy n’est pas mauvais et Tursunov a toujours été dangereux et revenait bien depuis qqs mois. Quand aux autres joueurs à part Fleming je ne savais même pas qu’ils existaient… ah le charme de la Coupe Davis. Murray doit être mort de rire en tout cas

    • Colin 8 avril 2013 at 01:14

      Murray ne va pas pouvoir faire autrement que de jouer les play-offs en septembre!
      …Et les hasards du tirage au sort pourraient bien offrir comme adversaires aux Brits les Suisses ou les Espagnols !

      Alors, un petit Murray / Federer en barrages?

      • Skvorecky 8 avril 2013 at 17:58

        Ou Murray / Nadal. Ils auraient lieu où, ces possibles matches?

  31. MacArthur 8 avril 2013 at 01:53

    Yesssssssssssssssssssssssssssssssss.

    Raonic envoie de nouveau le Canada en 1/2 exactement 100 ans après sa dernière apparition dans le carré magique. C’était en 1913!

    1913-2013. 100 ans je vous dis…. Merci Raonic!

    • Skvorecky 8 avril 2013 at 12:30

      Bravo le Canada! Il est épatant ce petit… Et si jamais Djokovic était absent en demies, l’exploit serait possible. Merci aussi à Dancevic pour son match énorme contre Granollers au premier tour.

  32. William 8 avril 2013 at 11:25

    Bien pour les Argentins. J’aimerais vraiment que Nalbandian la gagne un jour mais contre les Tchèques et à l’extérieur je ne le sens pas trop. Finale Serbie-République Tchèque : ça peut s’ambiancer sévère !

  33. William 8 avril 2013 at 11:27

    Et merci à Patricia pour ce avoir exhumé ces posts et à les avoir mis en forme mais le débat sur Federer et la Coupe Davis me laisse à 37,2.

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Commentaires récents

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis