Richard, Benoît, Mika et les autres…

By  | 08/02/2013 | Filed under: Bord de court

Deuxième édition de cet Open Sud de France pour moi. Et en ce début de février, il n’est pas question de redoux. Soleil froid et tramontane au menu. Je ne vais pas me plaindre non plus, l’année dernière il faisait un froid glacial et il avait neigé ! Mais quand même, pas sympa d’avoir raté les  deux-trois jours à 15°… Quoi de neuf à Montpellier ? Richard, Benoît, Mika, Julien, Gaël et Gilles sont au rendez-vous. C’est l’Open Sud des Français en fait, tellement ils étaient nombreux sur la grille de départ ! On avait aussi Pouille (jeune espoir de 18 ans), Serra , Roger-Vasselin, Mannarino, De Schepper et Mathieu qui ont perdu au premier tour…

Pour cette journée des huitièmes de finale, j’avais décidé de faire l’impasse sur le match de Gilles Simon contre Arnau Brugues Davi, suspectant un match peu engageant. J’avais vu un match absolument abominable de l’Arnau en question il y a deux ans. Un coup droit brut et massif… encore une fois à Open de Rennes ! On voit de tout dans cet Open de Rennes.

La combinaison avec le jeu de Simon ne me disait rien du tout. J’ai donc préféré suivre Sergiy Stakhovsky contre Tatsuma Ito sur le court annexe. Je n’avais jamais vu jouer le Japonais. Pas excessivement grand, assez trapu tout de même, une belle frappe de coup droit, un slice tout à fait honnête, mais un premier service grippé, rédhibitoire si l’adversaire est bon relanceur. Stakhovsky dominait le premier set 4-2, et là il fait un jeu tout pourri avec de belles attaques du Japonais, encouragé par son coach assis derrière moi avec Jarkko Nieminen ! Bref, Ito revient au score et c’est l’Ukrainien qui se fait hara-kiri dans le tiebreak, suite à deux points litigieux mais néanmoins dans la poche de Tatsuma. Un break d’entrée dans le deuxième set, et Stakhovsky passe devant et finit par égaliser à une manche partout… Pour la petite histoire, je demande à son coach (un Européen) où ils s’entraînent, me doutant bien qu’ils ne sont pas basés au Japon. Info : Ito et Nieminen s’entraînent dans une académie en Allemagne, celle de Gerry Weber.

Mais il est temps d’aller voir Llodra contre Tipsarevic. Le Serbe n’était pas dans un grand jour, il se fait breaker d’entrée sur des fautes et deux bons coups de Mika. Le Français, lui, a fait un excellent match : service au top, volées magnifiques, des retours bloqués… bref il a sorti la panoplie complète du joueur indoor en forme. Il a gagné sans avoir une seule balle de break contre lui, une belle perf’ de GOAT caché ! Autant, j’aime bien Llodra quand il joue comme ça, autant quand il n’est pas inspiré ça tourne très vite à la boucherie. Mais depuis sa fin de saison, chapeau… Au moment où il ressort de sa boîte et fait sa demie à Bercy après avoir quitté le Top 100, j’avoue que je ne donnais pas cher de sa peau pour revenir dans le Top 50… Mika cible ses tournois, en fonction de son tennis, ses envies, sa famille, et même ses potes ! il avait ainsi renoncé à jouer avec Zimonjic lors du dernier Wimbledon, pour mieux faire la « der des der » avec son copain Clément. Bref c’est un trentenaire heureux de l’être. J’en fais mon favori pour aller en finale, et peut-être même pour le titre !

Le match étant allé à vitesse V, il reste une bonne heure et demie avant le match de Richard contre Gaël. Si la feuille d’entrainement prévoyait bien sa venue, force est de constater que Richard n’est pas venu… Par contre j’ai croisé son père. Gaël, lui, est est là, venu taper la balle avec Marc Gicquel une grosse demi-heure avant son match. Il est appliqué à faire ses gammes, revers, coup droit volées et smash… Rien de bien nouveau,mais il fait le job sérieusement.

On ne s’attend donc pas à ce qu’il demande le médecin au bout du premier jeu disputé ! Ce qui est surprenant c’est de voir l’entame assez pourrie qu’il fait : mené deux fois de suite 0-40, il alterne des très bons coups avec des fautes grossières. C’est tout juste si Richard ne mène pas 4-0… Il se contente d’un seul break pour boucler le set. Il est juste plus solide que Gaël. Mais quand celui-ci lâche ses coups, Gasquet est quand même surclassé par la puissance adverse. Il y a un côté bluffant chez Gaël, dommage qu’il n’exploite pas mieux son potentiel… Il rate de peu un débreak en fin de premier set, et c’est enfin dans la deuxième manche qu’il commence à mieux jouer. Mais voilà, aujourd’hui c’est quand même Richard qui négocie le mieux le match et qui l’emporte logiquement en trois manches. Reste que quand Monfils arrivera a enchaîner quelques bonnes victoires, il se posera en gros outsider. Il va à Marseille puis Rotterdam, et pour l’instant il ne sais pas trop quoi faire pour la tournée nord-américaine, où il est encore trop loin du « cut » pour prétendre à une entrée directe dans le grand tableau… Pas sûr qu’il ait envie de passer par les qualifs pour tomber sur un gros d’entrée… Ah, j’allais oublier la boulette du jour : pendant la présentation des joueurs, la fiche technique affichée sur le court donnait un revers à deux mains à Richard ! LOL !

La soirée se termine par le match de Julien Benneteau contre « Are you Victor Hanescu ». Au bout de trois breaks consécutifs, je donne le set à celui qui arrêtera de jouer en mode WTA. Ce sera donc Benneteau, qui gagne sans vraiment faire d’étincelles. Le Roumain commet trop de fautes pour espérer quoi que ce soit, on le sent vaguement résigné dans le deuxième set… Bennet’ fait le job sans trop se fatiguer. Par contre moi je suis sur les rotules !

Je vous ferai un deuxième volet de ma virée montpelliéraine à la suite ce celui -ci !

J’avoue que pour cette deuxième journée je n’ai pas été volée sur la qualité du tennis !

Face à Hajek, Llodra moins percutant qu’hier, peut-être à cause de l’enchaînement du simple et double. Il rate un peu plus, des fautes bêtes ici et là, et il perd surtout l’occasion de plier le set à 5-4 et 0-40 sur le service du Tchèque. Mais il se reprend et trace un 6-0 au tiebreak. Il aurait pu faire un solo si Hajek n’avait pas réussi à revenir à 6-3… Si le Tchèque avait relativement bien résisté jusque-là, dans le deuxième set il est clairement distancé et Llodra gagne facilement, sans presque se fatiguer… enfin on espère pour lui car demain il a double ration au menu !

Nieminen contre Stakhovsky : contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce fut un match très chouette et plaisant à voir, les deux jouant plutôt très bien. Même si Stakhovsky baisse d’un ton au deuxième set, il sert bien, claque de belles volées, attaque parfaitement, chips, amorties, lobs, il domine le jeu sans toutefois parvenir à étouffer le Finlandais. Et c’est bien là son drame. Après avoir empoché la première manche en ayant breaké d’entrée, il perd le deuxième set presque bêtement, au pire moment, concédant son service à 4-3. Nieminen ne lui laisse pas le loisir de revenir et les voilà repartis de plus belle pour un troisième ! Tout y est, retours dans les pieds, passings, volées, concours de slices, amorties, smashs, les jeux défilent, je ne vois même pas le temps passer ! Stakhovsky breake le premier, mais malheureusement pour lui, Nieminen joue un jeu de retour excellent et recolle immédiatement. Les deux joueurs se tiennent dans un mouchoir de poche, et comme Stakhovsky sert en premier c’est logiquement lui qui arrive à se procurer deux balles de match… La première est effacée sur un service-volée, la deuxième, d’un lob un peu moyen que le Finlandais claque avec autorité. Forcément, Stakhovsky prend un coup à la tête et perd son service dans la foulée sur une double faute… Nieminen le tient enfin, mais non ! Débreak ! Finalement une très mauvaise entame de tiebreak, le Finlandais s’impose. Un peu plus tard, Stakhovsky tweete un mot sympa : « On a fait une belle partie avec Jarkko… malheureusement je n’ai pas saisi mes chances, ou plutôt il ne m’a pas laissé les prendre avec style »… Fair play le gars !

Enfin, mon match préféré du jour : Benoît Paire contre Gilles Simon. Non, non, je suis normale !!! Le Benoît nouveau est arrivé, qu’on se le dise ! Rien à voir avec le joueur qui faisait plus d’amorties que de coups droits dans un match. Ça c’était avant ! Maintenant il le tient son coup droit, il peut même faire des coups gagnants avec et il ne part pas en vrille ! Du coup très peu d’amorties voient le jour. Et puis voir Benoit expédier des retours de revers gagnants sur les services à 135km/h de Simon… c’est jouissif, j’attendais les deuxièmes balles de Gilles avec gourmandise :) On peut se languir sur le revers à une main, mais celui à deux mains de Benoit est vraiment d’une facilité déconcertante, ça part vite, et il a écœuré Simon avec aujourd’hui !

Sortir un service-volée, faire une amortie sur un retour de service, faire des chips, une volée réflexe au filet, c’est un peu la cuisine qu’il a servie à Simon ! Ce qui a changé c’est l’attitude. Pas colérique, ni ronchon, ni même frustré quand il perd son service sur une double faute alors qu’il servait pour le match et qu’il était à 30-A… Il revient dans le match, et même quand Simon recolle 4-3 au tiebreak après avoir été mené 4-1, Benoît le finit 7-4. Des nerfs bien solides, et un tennis bien en place, même s’il a encore les moyens de mieux faire, surtout du côté de sa deuxième balle. Je sens que je vais me régaler avec Benoît les prochaines semaines :)

Le dernier match opposait donc Richard à Benneteau. Disons-le tout de suite, Richard n’aurait jamais du perdre ce deuxième set, il était largement au-dessus, il claquait son revers super bien, servait déjà 8 aces… Il a même envoyé une mine de coup droit ! Sauf que Bennet’ s’est accroché en dépit de tout, et a réussi à le breaker au plus mauvais moment grâce à des très bons retours et un manque de premiers services de Richard  ! Rageant parce qu’ensuite Julien s’est fait manipuler au début du troisième et qu’il n’avait plus aucun moyen de gagner avec un double break de retard… Bref Gasquet a gagné, mais il reste quelque part chez lui comme une incapacité à tuer un match qui lui tend les bras, quand les choses se corsent il lui manque ce petit plus qui lui permettrait d’aller un cran au-dessus. Sans doute ce qui le bloque à son niveau pour franchir un autre palier.

About 

Grande prêtresse de 15-LT : je désigne les prochains rédacteurs quand on manque d'articles, ils sont automatiquement inspirés pour écrire dans les plus brefs délais ! Un miracle ! ps mon avatar moi sur le canal St Martin un jour d'hiver 2009, en pensant à ce que pourrait être 15love :)

Tags: ,

234 Responses to Richard, Benoît, Mika et les autres…

  1. Skvorecky 08/02/2013 at 13:48

    Très vivant ce récit d’une journée de spectatrice de tennis!

    C’est amusant comme les tournois français mineurs se ressemblent: ils sont tous en indoor, la moitié du tableau est en bleu-blanc-rouge, et Llodra fait toujours de bonnes perfs!

  2. Sam 08/02/2013 at 17:09

    Paire contre Simon, un Avignonais contre un Niçois. C’est pas pour dire, mais il ne faut pas s’étonner que nous autres Bretons, ayons un réservoir de champions moins riche que le reste de la France (pour être concret: Gicquel, Brezac, Jouan); il y a quand même des considérations météorologiques à prendre compte. Alors que bieng sureu, ces messsieurs du sudeu, et vazy que je meu pavane avec ma raquetteu en Avignong, et vazy que jeu mes les lunetteu deu soleileu… Gnagnagna. Chez nous, le plafond est bas, et je ne parle pas du cerveau, non, nous sommes plutôt têtus, rugueux, demandez à Marc Gicquel. Non, c’est qu’il flotte beaucoup trop pour le tennis, point barre. A quoi voit-on que la Bretagne est une terre de foot et de cyclisme ? Réponse: Marc Gicquel.

    Alors comme ça Benoit toi tu es d’Avignon ? Tout s’explique. Paire, le beau gosse fantasque est tout simplement une réincarnation tennistique de Gérard Philippe cherchez pas. Cherchez pas non plus pourquoi il a souvent été taxé d’intermittent…

    • Guillaume 09/02/2013 at 09:58

      « Paire, le beau gosse fantasque est tout simplement une réincarnation tennistique de Gérard Philippe cherchez pas. Cherchez pas non plus pourquoi il a souvent été taxé d’intermittent… »

      Merci Sammy. Ma journée commence bien !

  3. Nath 08/02/2013 at 17:40

    Merci pour ce récit MarieJo. J’aime pas Montpellier. J’y ai vécu 3 ans.

    @ Sam : J’ai vécu 15 ans à Avignon. Je ne joue pas au tennis mais j’imagine que jouer avec un mistral latéral ou heu, longitudinal ne doit pas être simple non plus, alors commence pas à nous bassiner avec ta pluie, non mais !

    @ Skvorecky (oui, j’ai copié/collé le pseudo) : Et Nice alors, c’est pas un tournoi mineur ? Un tournoi sous-mineur alors ?

    • Skvorecky 08/02/2013 at 18:24

      Tu vas rire, mais j’avais oublié Nice. Il faut dire que je visais le cliché, pas l’exactitude!

      Qu’est-ce qui ne va pas avec Montpellier? La place de la comédie, le quartier Antigone, le Peyrou, le Rockstore, les plages toutes proches… De ce que j’en connais, c’est une ville pour tous les goûts.

  4. Nath 08/02/2013 at 18:41

    Paire est en demie, c’est fou la différence entre son revers et son coup droit !

  5. Kaelin 08/02/2013 at 21:06

    Merci Mariejo !

    http://www.youtube.com/watch?v=KpGznQusW_s des HL du Garin (le jeune chilien de 16 ans) contre Chardy à Viña del Mar … Impressionnant si jeune. Très gros coup droit.

  6. May 08/02/2013 at 21:50

    En effet, grosse journée Marie-Jo, c’est sympa d’avoir fait le compte-rendu si rapidement et en plus ce n’est que la moitié.

    La constance avec Monfils c’est qu’à chaque apparition, on ne sait pas à quel spéctacle on va assister. Je l’ai vu 2 fois à Bercy, la première il jouait contre un joueur français que j’ai oublié, il passait plus de temps à faire des galipettes qu’autre chose. La seconde, il était tétanisé en finale de Bercy contre l’actuel inactif, Robin Soderling.

    Llodra a beau avoir un des jeux le plus attractif et enjoué, j’ai du mal à m’enthousiasmé pour ses victoires.

    « Are you » est sur la pente descendante, c’est triste. J’espère qu’il fera encore quelques bons coups, peut-être sur terre.

    Gasquet lui, fait plaisir pour le plus grand bonheur de tous ceux qui n’en attendaient pas moins de lui.

    Benetteau… euh! non rien! Ah si, pour le seul match de Federer que j’ai pu voir en live, il a eu le culot de gagner la partie. Bon je l’avoue, la partie était équilibrée et l’ensemble du match était vraiment d’un bon niveau. On a même eu droit à une p’tite larme à la fin.

  7. MarieJo 08/02/2013 at 23:32

    merci pour les petits mercis :) la suite arrive demain au plus tard !

  8. MarieJo 09/02/2013 at 01:20

    la 2è partie est en ligne ! ne vous cachez pas je sais que vous lisez !

  9. Homais 09/02/2013 at 08:01

    Merci Marie-Jo pour ce compte-rendu de Montpellier.

    Cette année, je n’ai vu que quelques bouts de match à la télé, mais je suis allé aux deux premières éditions, une fois en payant mon billet avec le tarif licencié Languedoc-Roussillon, une fois avec une invitation ramassée par une amie qui l’avait eue de quelqu’un qui connaissait quelqu’un… au Conseil Général.
    T’arrives dans la salle, baptisée Park and Suites Arena(parce qu’aujourd’hui si t’as pas un nom anglais, c’est plus possible): y a pas un chat.
    Enfin, je veux dire que si t’enlèves les gens autour de toi qui ont eux aussi eu une invitation du Conseil ou de la Communauté d’Agglo, si t’enlèves ceux des boxes en bas qui sont invités par les boites du coin et les sponsors, et encore même ces boxes sont vides la plupart du temps, et si ne comptes pas les volontaires des clubs de tennis de la région qui font l’accueil des spectateurs, tu dois avoir 50 personnes payantes par jour.
    Les caméras évitent les plans très larges…

    Cela donne une impression bizarre, pas d’ambiance, parfois rien après un échange, pas d’applaudissement. Pourtant, le spectacle est sympa, des jolis coups mais souvent une vague impression d’ennui. Ce qui fait bizarre, je trouve, c’est que ces sportifs que tu vois à la télé dans des ambiances souvent plus hautes en couleur (mascottes kangourous, supporters en bandes, drapeaux nationaux avec ou sans taureau – pas de jeu de mots), ambiances de toute manière rehaussées du prestige de la retransmission, ben là tu les vois de près faire le boulot. Tu te dis qu’ils viennent au taf. Ils bossent. Il fait pas très beau dehors, c’est encore l’hiver, la salle est un peu froide, noire, l’aéroport est à 200 mètres en cas de défaite, tu les imagines avant le match zoner en tongues dans un hôtel de la zone commerciale entre KFC et Decathlon, ils jouent une heure et quart, le public s’en fout un peu à de rares exceptions près, qui gagne, qui perd… et hop c’est fait.
    En fait, il n’y a pas qu’à Shanghaï que le tennis n’attire pas les foules. Et quand tu es dans la salle et que tu regardes autour de toi, c’est un peu comme si tu passais de l’autre côté du miroir. Bizarrement, il y a comme un enchantement de rompu. Je suis allé trois fois à RG, tu n’as pas cette impression, la foule est là, qui se presse et t’emballe.

    Je ne sais pas si ceux qui voient l’Open ont la même sensation, je veux dire est-ce que c’est palpable à la télé ? D’autres 15loviens qui sont allés voir l’Open ont eu la même sensation que moi ou c’est juste moi qui ressens ça de la sorte. Marie-Jo, ton avis ?

    • Nath 09/02/2013 at 08:56

      « Park and Suites » ça me fait penser à un nom d’hôtel.
      A la télé je ne pense pas qu’on puisse avoir cette impression de salle vide. On peut entendre que le public n’est pas venu en nombre, mais on ne le remarque que par moment, alors que si on est dans la salle l’impression ne nous quitte pas.

    • Guillaume 09/02/2013 at 10:04

      Ca c’est le revers de la médaille de posséder la deuxième salle de France, quasiment aussi grande que Bercy, pour accueillir un ATP250 et son cortège de Nieminen, Hajek et Benneteau. Je n’ai rien contre ces joueurs, bien au contraire, mais ça n’est pas eux qui vont te remplir 15 000 strapontins. Du coup, oui, il y a une perte d’ambiance par rapport à des salles plus petites où la température monte facilement.

      Rendons à César ce qui est à César, et à Dominguez ce qui est à Dominguez : hormis lundi et mardi, l’Arena est plutôt bien remplie cette semaine. Le fait que l’enfant du pays Richie et le proche voisin Benoît aillent loin n’y est sans doute pas étranger non plus.

      Epi de toute façon le tennis est fait pour être joué en extérieur. Sur terre battue ou sur gazon. Le reste n’est que contrefaçon.

    • MarieJo 09/02/2013 at 10:24

      c’est vrai que la salle est grande, même si elle est tronquée pour faire le court 1… elle se rempli difficilement, sauf pour les 2è parties de journée, pour le gaël/richard y’avait vraiment pas mal de monde.
      en déambulant dans les allées, j’ai chopé un commentaire du style  » tu comprends, ici le tennis ce n’est pas le premier sport… »
      comme dans beaucoup de régions, ici le foot, le hand et le basket passent sans doute avant… oui l’ambiance a un peu de mal a décoller, même si le « super fan » qui sévit pendant roland garros est là sans doute pour la semaine et semble s’amuser à chauffer la salle ! c’est marrant mais un peu insuffisant ! et j’avais des voisines de rang un peu agacées par le bonhomme !
      c’était frappant entre simon et paire, ou le public n’avait pas de favori, heureusement que benoit a sorti quelques coups inspirés parce que ce n’était pas Simon qui allait faire se lever les foules, disons le ! et puis je me suis fait plaisir à donner de la voix pour benoit ;)

      • Sam 09/02/2013 at 14:32

        L’est super le comm’ à Homais

  10. Nath 09/02/2013 at 08:38

    Zagreb :
    Melzer – Haase
    Youzhny – Cilic

    Montpellier:
    Paire – Llodra
    Nieminen – Gasquet

    Vina del Mar :
    Zeballos – Berlocq
    Nadal – Chardy

    Pour le retour de Nadal, l’ATP organise la fête des gauchers ?

  11. Patricia 09/02/2013 at 09:00

    Bon, il va falloir que je trouve un moment pour tout commenter ! Mais pas avant la fin d’après-midi. J’adore ces articles bords de court…

    Juste pour rebondir sur la remarque de Homais : ayant vu les matchs de Gasquet, ce n’est pas franchement palpable car tout son bled a dû débarquer. Mais j’ai été frappée de voir la tronche des tribunes dans le match de Coupe Davis (2è division) entre Zemlja et Janowicz : là, c’est simple, ils se sont pas fadés à mettre des gradins sur les côtés. Sur les longs côtés du rectangle, il y a le staff. Ils ont mis des tribunes sur UN des deux côtés. Garnies, mais pas bondées, les mono-tribunes.

  12. Nath 09/02/2013 at 09:03

    J’ai lu la deuxième partie. Stakhovsky – Nieminen, ça me disait bien, moi. Pourquoi ça ne devrait pas paraitre plaisant ?
    Simon – Paire, je l’ai pris à 4-2 pour Paire dans le 2° set (un jeu qui a duré un moment d’ailleurs), effectivement j’ai vu de belles choses, une belle volée réflexe, un excellent décalage revers (à part Paire, cela n’existe qu’en WTA il me semble), et pas plus de, disons, quatre amorties.

    • MarieJo 09/02/2013 at 15:39

      c’est vrai que stakho vs nieminen c’était bien, mais quand tu les vois dans un quart de finale tu ne fais pas des bonds non plus ;) erso j’aurai aimé y voir nikolay, mais c’est la vie !

      ah benoit a un double break dans le dernier set ! llodra accuse le coup de mou !
      je repars aujourd’hui pour paris, mais je profite encore un peu de Benoit à la tv :)

  13. MarieJo 09/02/2013 at 15:41

    allez 3 balles de match ! il est cramé mika ! et 2 retours gagnants pour terminer l’affaire !

    bon maintenant richard ne te foire pas ! allez !

  14. May 09/02/2013 at 15:48

    Très belle progression de Benoit Paire. Il bat Llodra en 1/2 final d’un tournoi Indoor et en France. Chapeau! Apparemment Llodra n’avait plus aucune énergie dans le 3ème set très vite expédié.
    Bon je vais rejoindre Amélie pour voir ce que peut faire cette toute nouvelle équipe de Fed Cup. Dommage que Bartoli ne soit pas en condition pour jouer. La rencontre s’annonce difficile.

    • MarieJo 09/02/2013 at 15:55

      il était rincé le mika, complètement paf au dernier set le pauvre !

      mais Benoit joue très bien, il est chez lui en famille, un peu comme gasquet… y’a pas beaucoup de joueurs qui peuvent aller dans un tournoi maison et être à la maison aussi !

      bon je file me balader une dernière fois dans montpellier, il fait grand soleil même si un peu froid !

      allez richard !
      patricia je compte sur toi pour le match calling ou la post analyse médico légale ;)

  15. Sam 09/02/2013 at 16:26

    Vraiment bien le comm’ à Homais

    • Homais 09/02/2013 at 17:02

      Merci Sam, et tu l’as visiblement relu entre le début et le milieu de l’après-midi :) ! Fait plaisir !

      Aujourd’hui samedi, je dois reconnaître qu’il y a plus de monde, les caméras s’attardent même sur des plans d’ensemble, c’est dire ! Et comme c’est Gasquet, qui suit Paire, on monte en température avec les régionaux de l’étape. L’impression des premiers jours n’est plus tout à fait la même, ça sent moins le passage obligé…

  16. Coach Kevinovitch 09/02/2013 at 16:56

    J’adore ces articles reportage, c’est fort bien joué de ta part Maria José Martinez Sanchez :) (qui devient quoi d’ailleurs soi dit en passant?)

    Je vois qu’actuellement la France est déjà menée par l’Allemagne qui avec Lisicki, Goerges et Petkovic a potentiellement l’un des plus belles équipes. :mrgreen:

  17. Patricia 09/02/2013 at 19:03

    Hellooo ! Bon, avant que Richard ne s’attaque à Nieminen, un point sur ses deux premiers matchs, très similaires en ce qui le concernent :
    - globalement des coups qui partent très bien, un service qui assomme avec bcp d’aces et peu de premières balles,
    - un premier set solide avec adversaire qui donne à tour de bras, deuxième set où le vis-à-vis se remet petit à petit dans le bon sens et où Richard se fait bouffer en ne changeant pas son portefeuille « prise de risques modérée, j’attends les cadeaux », un 3ème où il allume l’oeil du tigre, prend l’offensive avec brio et créativité et défonce l’adversaire.

    Monfils-Gasquet :

    Un Gaël feu d’artifice, qui a choisi de tester son punch retrouvé ; au menu : logiciels libres, distribution alternée de pains et de cadeaux. Au service, en revers croisé et surtout en décalage de coup droit, il a fait mouche assez souvent. Le jeu se déroule dans la diagonale des revers, et ce n’est pas toujours Richard qui avait le dessus car Gaël se dégage comme l’éclaire pour décroiser des coups droits exceptionnels.

    Monfils a appelé le staff medical dès la fin du premier jeu se remets grâce aux bonnes paroles du médecin et du kiné. Il reste vert et limace entre les points un moment, puis tout va mieux.
    Dans le premier set, Richard est à l’aise au service alors que Gaël peine à remporter le sien. Dès le 2ème jeu, Richard a 3 balles de Break qu’il laisse passer par trop d’attentisme. Au 4ème jeu, idem mais cette fois-ci, il est plus conquérant et breake avec un coup droit maousse. Sa domination se poursuit jusqu’à 5/3. Mais au moment de servir pour la manche, Gaël est très agressif et Richard doit sauver 2 balles de break. Le set est remporté sur un ace (le 5è). Globalement, c’est surtout Gaël qui a perdu ce set par ses 17 fautes directes. Richard a conduit ce set sans trop risquer (8 fautes directes) et sans trop attaquer hormis les aces (10 points gagnants contre 9 pour Monfils, 2 aces).

    Au second set, Richard continue donc la même tactique de père de famille mais Gaël enclenche les fulguro points et breake dès le second jeu, à sa 4ème balle de break. En fin de set, alors que Richard sert pour rester dans le set en montant quasi systématiquement, Gaël le lobe par 2 fois et le passe aussi. Set plié et Richard sait qu’il ne faut pas compter sur son adversaire pour lui donner le match. Il va réagir intelligemment au 3ème en prenant en mains la construction du point avec une philosophie nettement plus tycoon.

    Beaucoup plus près de sa ligne, appuyant plus ses frappes, Richard monte beaucoup, il fait faire l’essuie glace, il alterne lift et slice dans la diagonale des revers, lâche ses coups en coup droit croisé et en revers long de ligne essentiellement. Il breake une première fois dès le 3ème jeu puis au 5ème. Il mène 5/1 dans la foulée mais au moment de servir pour le match, il se désunit et commet toutes les fautes dont 2 doubles. Ce n’est pas trop grave avec son avance. D’ailleurs, il n’aura pas besoin de servir pour le match une seconde fois puis qu’il va l’emporter sur le service de Gaël, ce qui montre sa détermination.

    Ce que j’ai bien aimé dans le match de Richard :
    * une volonté de ne pas démarrer timidement, en servant très fort et avec très bonne réussite dans le 1er set

    * bcp d’application, ne se laisse pas déstabiliser par l’intéressante tactique de Monfils : accepter de s’installer dans la diagonale revers en se décalant court ou très croisé sur le coup droit ; peu de joueurs peuvent l’utiliser avec Richard, car elle nécessite un déplacement formidable, un coup droit très percutant et des coups difficiles techniquement. De cette façon, il reprenait l’ascendant et mettait une grosse pression sur Richard. (Du coup, on a vu Richard se mettre parfois à se décaler lui aussi en coup droit sur son revers ; il a qq fois cherché à sortir de la diagonale, car Gael le faisait reculer – avec des revers long de ligne assez centraux, qui n’ont pas gêné Gael.

    * Le revers marche bien, précis, varié

    * Richard ne fuit pas le coup droit et essaye de frapper fort, pas toujours fluide – il pâtit de la comparaison avec le CD très facile de Gaêl, mais tient le choc

    * La façon dont il gère son agacement au 2nd set : pas mal d’agressivité et d’attaques payantes

    * Il continue à essayer d’avancer dans le 2nd set, alors que bcp de déconvenues à la volée (6/16 à la fin du second)

    * surtout, il fait l’analyse de son échec au second, quitte une tactique où un Gael très offensif le prend de vitesse dans l’échange, et prend les devants avec succès

    Moins apprécié :
    * les fautes à la volée, qui me semblent venir d’un manque de confiance en ce coup instillé par un Gael très efficace : Il ne s’y sent pas assez « chez lui » pour résister à cette pression. (En dehors d’une volée haute facile qu’il met dans le filet, il n’a pas fait de grosses fautes. Mais ses montées étaient parfois risquées car ses coups d’approche étaient trop courts ou pas assez appuyés. Des choix peu inspirés au 2nd, parfois hésitants, qui sont suicidaires contre un passeur comme Monfils.
    * Une tentation de forcer au service pour se protéger, alors que la 1ère balle ne passe plus (en chute libre à 33% au dernier set ; double break certes, mais parfois aidé par un Gael en dents de scie.)

    * de temps à autre, une position très reculée en retour, alors que Gael ne faisait pas un match immense au service. Ca ne lui a souvent pas très bien réussi…

    • Homais 10/02/2013 at 09:43

      Patricia,

      Tu prends des notes pendants tous les matches pour faire des commentaires aussi précis, après ? Ou c’est juste la mémoire (très) vive qui fonctionne ? Non, parfois en vous lisant, je me demande. Le match en question, c’était la veille du compte-rendu, pas dans la foulée…

      • Patricia 10/02/2013 at 09:55

        C’est de mémoire surtout (je regarde à nouveau les stats en rédigeant), mais je pense que lire des compte rendus, les commentaires des autres, les analyses post match sur le forum Gasquet en même temps et juste après aide à fixer le déroulement.

        • Kaelin 11/02/2013 at 01:11

          ça vient de la Crypte toute cette inspiration en fait ! hahahaha :D

  18. Patricia 09/02/2013 at 19:11

    Bon ben j’ai loupé Nieminen quelle andouille je croyais que c’était à 19.00 aussi, ouin !

    Donc il est en finale en faisant 3 fois le même match, quoi : Premier set pour Richard 6/3, 17 winners, 7 fautes et 8/9 au filet (son meilleur 1er set vu les stats), et 2/3 en balles de break, sans oublier toutefois le traditionnel break d’entrée.
    Réaction de l’adversaire, break d’entrée confirmé dans le 2nd, et double break (comme avec Bennet, mais sans débreak malgré une BB) : le plus mauvais second set ?
    3ème set : et je me remotive, et je remets l’armure et le cimier, et je renvoie mon valeureux adversaire à ses chères études !
    Carrément bipolaire notre Richard.

    • MarieJo 09/02/2013 at 21:01

      Pas bipolaire pour un sou ça s’appelle lever le pied au lieu d’enfoncer le clou ! Richard est très doué ;)

      • Patricia 10/02/2013 at 10:07

        Mais pourquooooiiiiii ?

        Et surtout pourquoi trois jours de suite se laisser avoir comme ça en étant capable de trouver des solutions, puisqu’il attaque pied au plancher dans le 3ème alors qu’il mijote dans la passivité jusqu’à la fin du set ?

        Qu’est ce qui le fait basculer de la peur de rater à la capacité à tenter avec réussite entre les deux ? L’appréhension de perdre le set est elle pire que la certitude de l’avoir perdu ?*

        En tous cas Richard avance « qu’il se sent mieux une fois devant » – ce qui est possible quand on remet les compteurs à zéro au 3ème.

        * Le questionnement se complique avec la présence d’un autre comportement, la tendance à être généralement plus entreprenant dos au mur, pour sauver des BB, que pour les convertir.
        En fait s’il parvenait à se sentir dos au mur en étant devant, il aurait résolu la quadrature du cercle et tarit les lamentations de l’attentisme.

        • Kaelin 10/02/2013 at 12:52

          C’est peut-être Karabatic et d’autres de l’équipe de Montpellier qui ont parié en accord avec Richard qu’il gagnerait le tournoi en perdant le 2ème set à chaque fois ! :D

          Je sors

  19. Patricia 10/02/2013 at 10:36

    *********************** QUIZZ !********************************************
    Pour faire honneur à la photo de Une, que pensez vous de cette vidéo de l’ATP où ils ont demandé à des joueurs de citer les meilleurs volleyeurs actuels ?
    Sauriez vous apparier l’interrogé et sa réponse ?

    Les joueurs interrogés sont :
    Isner, Federer, Raonic, Monfils, Djoko, Tipsa, Fish, Murray, Roddick

    Les réponses citées :

    « Lopez, Stepanek ou Llodra », « Llodra », « Stepanek », « n’importe quel joueur de double », « Fish », « Federer », « les Bryan », « Tsonga », « Nestor »

    Réponse ici : http://www.tennistv.com/video/clip/1959118

    • Colin 10/02/2013 at 21:17

      Isner : « les Bryan » (j’aurais pensé qu’il répondrait Mahut… Après tout c’est le joueur qu’il a dû le plus voir volleyer…)
      Federer : « Federer »
      Raonic : « Nestor »
      Monfils : « Tsonga »
      Djoko : « n’importe quel joueur de double »
      Tipsa : « Llodra » (suite à sa défaite à Montpellier)
      Fish : « Fish »
      Murray : « Stepanek »
      Roddick : « Lopez, Stepanek ou Llodra »

      • MarieJo 10/02/2013 at 22:00

        LOLOLOL !

  20. William 10/02/2013 at 15:45

    Salut à tous !

    Peu de temps en ce moment pour cause d’ordi portable en rade.

    @Guillaume : désolé pour ces brouillons que je n’ai pas le temps de finaliser, c’est la faute au PC !
    Vu ta remarque sur le plus « fini » de ceux-ci, si tu sais ce que tu veux y ajouter tu as carte blanche ! Je ne récupérerai pas mon ordi avant quelques semaines alors n’hésite pas à y mettre ta patte si le timing des publications t’y oblige.

    @Sam : la rue de la pisse ? Une simple rue sombre perpendiculaire à la rue Écuyère, lieu de perdition de tout étudiant caennais qui se respecte et qui me manque un peu… Ah, l’embuscade… Les toilettes des bars étant souvent bondées, cette rue porte bien son nom, voilà tout.

    @MarieJo : décidément les envoyés 15-love sont partout ! Merci pour ça, j’aime toujours autant ces articles bord de court.

    Le titre pour Gasquet après une semaine en dent de scie, bravo à lui ! Au tour de Cilic maintenant, allez Marin !
    Les Allemandes qui battent les Françaises, aucune surprise pour moi. Les Tchèques sont encore en demi de Fed Cup, c’est bien la seule épreuve dans laquelle Kvitova n’a pas sombré…

    Vu quelques images du retour de Rafa, bon, ça m’emballe toujours aussi peu mais tant mieux pour lui et pour les tableaux à venir. Quel top 3 héritera de Nadal en quarts ? Je ne laisserais que peu de chances de remporter le titre à celui pour qui ce sera le cas…

  21. William 10/02/2013 at 17:22

    Ça joue bien à Zagreb !

    • MarieJo 10/02/2013 at 21:58

      ils repassent la finale en ce moment sur sport+… ça joue super vite, étonnant que cilic ne fasse pas mieux le rete de l’année, peut être que son service n’aime pas le dure extérieur ?

  22. Patricia 10/02/2013 at 17:42

    Et voilà Richard qui fait le job sans coup férir contre un Paire qui découvre son jeu atypique et sa coriacité. Un tennis plus agréable (nettement) que celui pratiqué à Doha et Bangkok dans ses meilleurs phases, un titre du terroir qui doit le ravir !

    Les deux joueurs ont passé bcp moins d’aces qu’aux tours précédents (surtout Paire)avec un Richard toujours très efficace derrière sa première (85%)
    mais aussi derrière la seconde (72%)alors que Paire s’était vraiment régalé sur celles de Simon. Match à sens unique avec 5 breaks à un, et une différence de 23 points à l’arrivée…
    Bref de l’ouvrage sans bavure, un coup droit enfin heureux de pouvoir s’amuser avec celui d’un autre.

    L’appétit vient en mangeant, il y a des points à prendre aux USA !

  23. Nath 10/02/2013 at 22:58

    Il cogne comme un sourd Zeballos, et il sert bien aujourd’hui. Mais je l’ai déjà vu dominer un set, tie-break compris, et se laisser déconcentrer très vite au moment de conclure.

    • Nath 10/02/2013 at 23:08

      Tie-break pour Nadal 7-2, les bouteilles sont toujours alignées, il se déplace pas mal je trouve.

      • Nath 10/02/2013 at 23:11

        Je suis assez tentée de proposer, au terme de la tournée sudaméricaine, un top des joueurs à qui il l’aura le plus pourri.

      • MacArthur 10/02/2013 at 23:26

        Mais il est très réticent à se déplacer vers l’avant. Je n’avais jamais vu Rafa laisser tomber tant d’amorties sans ne serait-ce qu’essayer…

  24. Sam 10/02/2013 at 23:26

    Wouah z’avez vu le service de Zéballos ?! Wouawouawouahh, hihihi la honte comment c’est vilain !
    On dirait Djoko en train d’imiter Roddick !

    • Nath 10/02/2013 at 23:40

      J’avais remarqué la ressemblance avec celui de Roddick, qui n’était déjà pas très joli à voir :lol:

  25. MacArthur 10/02/2013 at 23:28

    Texte sympa Marie-Jo. Et je suis content que Richard ait gagné.

  26. MacArthur 10/02/2013 at 23:33

    En tous les cas il envoie du lourd au service le Zeballos. Je pense qu’il doit avoir passé une dizaine d’aces déjà et approcher les 80% de premier service (je ne vois pas les stats toutefois…)

    • MacArthur 10/02/2013 at 23:40

      Zeballos a déjà gagné plus de jeux sur ce match qu’il n’en a remporté lors de leur unique confrontation à RG en 2010 en faisant 2-2-2.

  27. Sam 10/02/2013 at 23:33

    Du Nadal dans le coup droit, du Gaudio dans le revers (et la casquette), mais pourquoi faire une imitation d’imitation de Djoko au service ? Mystère. Bon, de toutes manières, il n’a pas l’air très sérieux cet argentin.

  28. Kaelin 10/02/2013 at 23:42

    énorme point et énorme defense de zeballos là pour finir sur une espece d’amortie chanceuse!!

    • MacArthur 10/02/2013 at 23:45

      Il joue très bien l’Argentin.

  29. Kaelin 10/02/2013 at 23:44

    il a un beau revers l’animal, je ne connaissais point ce don chez un mec que je croyais etre un limeur surtout et bon joueur de double par à coup

  30. Sam 10/02/2013 at 23:45

    Plutôt du Ritchie dans le revers en fait. Et celui qu’il vient de lâcher pour recoller est surement son revers de l’année. Joli

    • Kaelin 10/02/2013 at 23:47

      énorme oui celui-là

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Commentaires récents

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis