Le tennis à la hussarde : Antoine Blondin

By  | 18 décembre 2014 | Filed under: Insolite

Antoine BlondinProlifique chroniqueur du cyclisme, de l’athlétisme et du rugby pour le quotidien L’Equipe de 1954 à 1982, Antoine Blondin n’a pas beaucoup traîné son humeur vagabonde du côté des terrains de tennis. En parcourant ses « Semaines buissonnières », je suis pourtant tombé sur quelques évocations de Roland-Garros, ses champions, son public, son ambiance… Et même si c’est court, ça n’en est pas moins fascinant.

Avec son œil caustique et son verbe incisif, Blondin donne corps à ce tennis en noir et blanc d’avant l’ère Open, que la plume lisse et consensuelle des historiens officiels du jeu, Bud Collins ou Gianni Clerici, a trop figé à force de complaisance fade. A l’opposé, le Roland-Garros d’Antoine Blondin fourmille, bouillonne, gronde… vit, tout simplement. Et, du même coup, se révèle terriblement moderne, au point d’inspirer le petit jeu que je vous ai initialement proposé, en vue de confirmer à quel point les parallèles passé / présent s’imposent d’eux-mêmes. Oui, la description de Lew Hoad évoque furieusement notre Rafael Nadal actuel, jusqu’au choix de l’animal totem figurant ses capacités athlétiques exceptionnelles (pour l’époque). Oui, le public français a toujours préféré les Poulidor aux Anquetil – n’en déplaise à Toni Nadal et autres adeptes de la victimisation à outrance. Et oui, l’élevage de joueurs en batterie d’Harry Hopman renvoie, pour le meilleur (l’efficacité) et pour le pire (l’inhumanité), aux grandes heures de Nick Bollettieri. Bienvenue à Roland-Garros en 1956. En tennis aussi, l’histoire est un éternel recommencement.

####

« Il paraît que le joueur de tennis Hoad n’aime pas la France. Comme on le comprend, s’il la juge à travers le public ingrat de Roland-Garros. Sacrifiant tout à l’extérieur anglo-saxon, celui-ci n’a pu se déprendre l’âme des plus fâcheux ressorts latins. Il affectionne la faiblesse et le drame. Ce garçon, dont la santé et le mécanisme prodigieux paraissent à l’abri des aventures, l’offusque profondément. Son allure de taureau prompt à la charge énonce un nouveau règne, animal, et fige déjà dans le passé les plus récents de ses devanciers dans l’arène. Face à ce spectacle, le public parisien se révèle dans tout son conservatisme. Il accueille cette révolution avec un effroi bourgeois. Il la subit, à contrecœur, et espère, mais pas trop fort, sa chute à chaque assaut. Il prend son sang-froid pour de l’ennui et son mutisme pour de l’orgueil. Il prête, en revanche, toutes les séductions au héros cascadeur qui entamera cette citadelle.

L’autre soir, après que ces gentlemen se furent montés particulièrement odieux envers le jeune champion, je déambulais à travers les courts annexes, savourant la savante conquête de l’ombre sur ce labyrinthe de feuillages et de terres rouges, quand un petit rassemblement attira mon attention. Derrière un grillage, une poignée de connaisseurs au parler circonstancié appréciait un assez fabuleux dressage : Harry Hopman, comme il doit le faire sans doute sur tous les terrains du monde, donnait la leçon publique à deux de ses protégées, deux jeunes filles d’un gabarit de walkyrie, qui menaient de part et d’autre du filet un carrousel farouche autour de leur vieux maître.

Celui-ci, casqué d’argent, la lèvre mince, la voix brève, ordonnait le spectacle comme s’il eût détenu le nombre d’or, et sa raquette zébrait le crépuscule ainsi qu’une chambrière. Je ne pense pas avoir jamais vu spectacle aussi pénible que celui de ces joueuses, la poitrine bringuebalante, frappant la balle jusqu’à épuisement, avec des ahans de bûcherons, dans la direction de ce redoutable quinquagénaire. Cela dura des heures et l’on vit des visages, promis à une gracieuse fatalité, se crisper d’angoisse, des muscles se nouer, des jambes s’appesantir.

Ce régime, qui fut pendant des années celui de Lew Hoad, explique abondamment son comportement, qui tient à la fois de la bête de concours et de l’enfant délinquant en rupture de maison de redressement. Il plaide pour l’indulgence et je ne pourrai plus jamais apercevoir ses traits fermés sans qu’ils évoquent pour moi ceux de ces deux petites martyres crépusculaires, ses sœurs, les filles soumises. Pour Hopman, grand-père abusif dont on ne contestera pas sinon la science, du moins le caractère, il est justiciable de la moralité qu’une jeune personne tirait de cette séance : « C’est décidé. A partir de demain, je vais me mettre à faire des progrès au bridge. »

About 

Prenez ma nouvelle adresse : http://livre.fnac.com/a7085832/Marc-Gdalia-Les-monuments-du-tennis-moderne

Tags: ,

123 Responses to Le tennis à la hussarde : Antoine Blondin

  1. Nathan 23 décembre 2014 at 11 h 17 min

    Pour changer de sujet, Courteau sur Glouglou et Serena dans l’Equipe file une intéressante métaphore : « Qu’il entraîne Serena Williams, c’est comme si j’achetais demain la marque Apple et que je disais que j’avais inventé le Mac ! »

    • Patricia 23 décembre 2014 at 16 h 08 min

      Il y est allé franco, Loïc !
      On apprend en même temps qu’il envisage de lâcher Bennet si Murray lui fait un pont d’or pour reconstituer un staff avec Amélie…

      • Nathan 23 décembre 2014 at 18 h 12 min

        Entraîner un joueur capable de tout faire avec Amélie en plus, c’est tentant, faut dire !

        • Patricia 23 décembre 2014 at 18 h 22 min

          Déjà que Bennet faisait la gueule quand Amélie l’a appelé pour faire partie de son staff en fed Cup, ça va devenir glaciaire leurs relations ! ^^

      • Guillaume 23 décembre 2014 at 18 h 12 min

        « Il y est allé franco, Loïc ! »

        Logique : Courteau et Franco (Michel, kiné de son état), c’est la fine équipe qui a mené Mauresmo au sommet.

        • Patricia 23 décembre 2014 at 18 h 28 min

          Le préparateur physique de Murray s’est aussi fait la malle…

          Je me demande si Xavier Moreau et Franco (que Tsonga a embauché) ne vont pas rappliquer dans la foulée ! En tous cas Moreau n’est pas non plus d’une fidélité à toutes épreuves, vu qu’il était associé au projet pharaonnique d’académie porté par Courteau (en passant, il vient d’essuyer un refus de la Commune de Ciboure qui explique je pense une partie de sa virulence envers « l’entrepreneur » Mouratoglou).

  2. John 23 décembre 2014 at 13 h 49 min

    Formidable, Guillaume. Je trouvais l’exercice un peu fastidieux, mais la chute est astucieuse, et ouvre de nombreuses – et troublantes – réflexions.

    • Oluive 24 décembre 2014 at 11 h 23 min

      Tout pareil !

  3. Sam 23 décembre 2014 at 20 h 15 min

    Super Guillaume !!

  4. Elmar 24 décembre 2014 at 8 h 10 min

    Bien vu Guillaume.

    Joyeux Noël à tous.

    Et pardonnez ma paresse actuelle qui m’empêche de me motiver à clore TM.

  5. Oluive 24 décembre 2014 at 11 h 23 min

    Très bon Noël, très bonnes fêtes à tous !
    Soyez comme vous êtes, changez rien.

  6. Sylvie 24 décembre 2014 at 14 h 32 min

    Un petit coucou de la montagne où je passe les fêtes. Désolée de ne pas avoir le temps de commenter les articles ni de jouer au quizz et bravo et merci à tous ceux qui s’investissent dans ce site grâce à leurs articles, commentaires, analyses… toujours pertinentes.

    Passez un bon réveillon entourés de vos proches et à bientôt pour une nouvelle année tennistique.

    Un petit lien sur la CD vu par Lüthi dans l’illustré
    http://www.illustre.ch/people/National/fil-de-linfo/roger-federer-et-stan-wawrinka-ma%C3%AEtres-du-monde

  7. MacArthur 24 décembre 2014 at 20 h 25 min

    Joyeuses Fêtes à toutes et à tous!

  8. Marc 25 décembre 2014 at 21 h 58 min

    Bonnes fêtes à tous !
    J’ai très peu de temps pour poster, mais je vous suis régulièrement avec grand plaisir, quel que soit le pays où je me trouve.
    Amicalement

  9. Ziggy 25 décembre 2014 at 22 h 34 min

    Excellentes fêtes à tous!!

    J’ai peu de temps pour poster, mais je vous lis régulièrement.

  10. Kaelin 26 décembre 2014 at 2 h 15 min

    bon anniv mes petits 15lovers !je vous lis toujours autant et attend vivement la saison challenger à venir! promis je referai un ptit article un de ces jours! en direct de Phnom Penh oú je suis en vacances en direction desormais de Kep,une ville balneaire au Sud Cambodge! Angkor Wat et les temples alentours étaient splendides à Siem Reap :)! Struffi never die, cette saison dans le top 30 top 25 j’ai dit

    • Kaelin 26 décembre 2014 at 2 h 17 min

      euh joyeux noel et bonnes fetes lol les heures de bus me rendent encore plus à l’ouest que d’hab!

      • Sebastien 28 décembre 2014 at 14 h 10 min

        Tu fais un tour du monde ? Tu claques !

  11. Skvorecky 26 décembre 2014 at 10 h 22 min

    J’ai peu de temps pour lire, mais je poste régulièrement.

    Bon nadal à tous!

    • Colin 27 décembre 2014 at 12 h 05 min

      J’ai temps de posts pour lire, mais je vous régulière peu.

      Bonnes fêtes à tous et joyeux Raphaël aux tauliers.

      • Sebastien 28 décembre 2014 at 16 h 13 min

        Joyeux Rafael !

  12. William 26 décembre 2014 at 11 h 39 min

    Bonnes fêtes à vous !

  13. Sam 26 décembre 2014 at 13 h 29 min

    Oui bonne fêtes !
    Je ne vous écoute pas tous les jours mais je prends le temps de poster !

  14. Montagne 26 décembre 2014 at 18 h 29 min

    Bonnes fêtes à tous.

    Je vois que certains 15_lovers disent venir à la montagne, je précise qu’ici on devrait dire « Vers chez Montagne ».

    Rendez-vous en janvier pour une nouvelle saison.

  15. Yasunari 27 décembre 2014 at 23 h 05 min

    Bonnes fêtes à tous.

  16. MarieJo 28 décembre 2014 at 12 h 09 min

    passez de bonnes fêtes j’espère que vous avez été gâtés autant que moi et guillaume :)

    15love ne marche que grâce à ceux qui viennent y faire des petits ou grands commentaires, donc merci à tous !

    • Sebastien 28 décembre 2014 at 14 h 07 min

      Super bonnes fêtes à tous

      Moi c’était cool j’ai eu 28 cadeaux ! il me faut un transpalette pour tout déplcer ! Génial !
      Bravo à Guillaume, qui nous éclabousse toujours de son génie
      Les contribs des uns et des autres sont des puits de science et des sommets d’humour/science/pertinence

      Continuez, vous êtes les meilleurs ! <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3

  17. Sebastien 28 décembre 2014 at 14 h 09 min

    Le niveau intellectuel est si élevé que je ne poste pas (ce serait trop la honte), mais je lis avec admiration, j’apprends aussi plein de mots et de choses. C’est trop un régal !

    • Sam 28 décembre 2014 at 16 h 28 min

      Oùla, tu te mets la pression là…Tiens, je suis la preuve vivante qu’on peut raconter n’importe quoi ici, il n’y a aucune censure.

    • Sebastien 28 décembre 2014 at 16 h 54 min

      Ouais mais tes délires sont oeuvre de génie !
      Comment on fait quand on n’est pas un génie ? Patricia, Elmar, John, Nathan, Skvorecky sont des monstres. C’est le big 5.

  18. Alexis 28 décembre 2014 at 15 h 28 min

    Bonnes fêtes à tous!

  19. Sam 28 décembre 2014 at 16 h 45 min

    Quels sont vos meilleurs moments en 2014 (je parle de tennis) ? Qu’est ce qui vous a marqué, comme ça spontanément ?

    A cette délicate tentative de réanimer le site en cette période un peu morne, je répondrais en premier, et je serai peut-être le seul…

    1, Federer (Rok Star 1) et la CD. C’est peut-être un effet de récence, mais tout de même. Toute l’affaire du dos, la montée progressive en régime, le premier « come on » du match contre Richard qui fait comprendre à tout le monde qu’IL est là, et que c’est plié.
    Plus globalement, d’années en années, je suis épaté par la dimension Star mondiale acquise par Roger premier. L’ambiance dans les rues de Lille au moment du tirage au sort. Les articles dans Libé sur le sujet. Me fait penser à ce journaliste qui parlait de Songs in the key of life (tout le monde connait ça, hein) et disait qu’il ne connaissait personne qui détestait cet album. Federer, c’est pareil. Personne ne peut détester Federer.

    2, Gael Monfils (Rock Star 2). J’apprécie particulièrement la manière dont d’années en années, la carrière de Gaël prend une tournure et une patine toute particulière. La manière dont il s’est affranchi, mais le sait-il lui même d’un système de jeu, de communication, de « savoir être » du pro de tennis souvent ennuyeux et désenchantant. C’est grâce à des types comme Gael que les gamins continuent de s’inscrire dans les clubs. Pas sûr qu’on puisse dire ça de Forget, Clément, Simon en consort, bref de toute la clique fonctionnarisée de notre Service Public de Tennis Français.

    3, Stan : pas vraiment Rock star, mais finalement, il tient son rang. En tennis, déjà, bon an mal an. Je mettrai une pièce sur lui à l’OA…Et ailleurs, avec quelques messages adressés aux joueurs français qui ne faisaient probablement pas de mal à entendre. J’espère néanmoins que Tsonga s’en remettra…

    • Sebastien 28 décembre 2014 at 16 h 55 min

      Bucheron Star = Stan
      Sinon Federer est la plus grosse star du tennis après Borg je pense

      • Sam 28 décembre 2014 at 18 h 09 min

        Merci de ta contribution Sebastien.

        D’autres avis ?

        Je suis vraiment un ambianceur hors pair.

    • Sylvie 28 décembre 2014 at 20 h 52 min

      Désolée j »étais sur les routes enneigées donc je n’ai pas vu ton message.

      Ce qui m’a marqué cette année : La finale de CD et le niveau des Suisses sur les 3 jours (hors Fed le 1er) et le bonheur de voir Roger soulever le saladier avec Stan, la victoire de Wawrinka à l’open d’Australie, la victoire de Kyrgios à Wimbledon, le tournoi de Coric à Bâle, la saison plutôt bonne de Dimitrov et plus généralement la montée en puissance d’une nouvelle génération de joueurs, Nishikori, son tournoi de Madrid et sa victoire contre Djoko à l’US…, bref pas mal de choses en fait

      Pour Federer, je pense, à lire certains commentaires sur les forums tennis qu’il y en a qui le détestent vraiment mais en général ils sont fans de Nadal ou Djoko. Chez les non fans ou le public lambda je pense qu’effectivement il est plutôt respecté si pas toujours préféré. Et dans le monde du sport, il est très admiré et respecté. (j’ai encore entendu Lavillenie en parler aujourd’hui).

  20. Patricia 28 décembre 2014 at 23 h 04 min

    - le niveau de Monfils sur certains matchs (en particulier Montpellier et la CD contre l’Allemagne), avec peut être l’amorce d’une nouvelle dimension…

    - l’arrivée fracassante de Thiem sur le grand circuit, avec dans son sillage les très grosses perfs des encore plus jeunes Zverev, Kyrgios et Coric

    - ma découverte de Halep chez les filles

    - le niveau de Nishikori à IW et sur terre, son épopée à l’USO

    - le niveau de Stan à l’AO et à Wim

    - le dernier tour de magie de Roger, oué les gars j’ai fini de transitionner et je suis en lice pour la 1è place mondiale, tout ça en mettant au monde une nouvelle portée gémellaire

    - L’étonnant RG de Murray et Gulbis

    - Gilou à Rome enfilant les winners comme des perles contre le Terreminotaure

    - Dolgo bat Nadal à IW

    - les défaites de Nadal sur TB (et la presque défaite contre Nishikori), ou les mises en danger par Murray et Gilles

    - l’éviction de Tsonga et Ferrer du mini-four

    - l’improbable revival français de 2008, avec Toronto pour Tsonga et la finale de Shanghai pour Gilou

    - Taylor Townsend à RG

  21. Yasunari 29 décembre 2014 at 10 h 20 min

    Pour moi, je proposerais le classement suivant (en me référant très subjectivement à mon intérêt et à mes émotions) :
    1. La victoire de Cilic à l’US Open et son niveau de jeu stupéfiant lors des deux derniers matchs.
    2. La victoire de Wawrinka à l’Open d’Australie confirmée par sa solidité globale sur l’ensemble de la saison (malgré quelques mauvaises périodes)
    3. L’installation dans les dix premières places d’une nouvelle génération de joueur avec notamment Nishikori, Raonic, Dimitrov et Gulbis et l’apparition de très jeunes joueurs qui promettent beaucoup comme Kyrgios et Thiem (là je suis sous l’influence de Patricia car je ne l’ai quasiment pas vu jouer).
    4. La victoire de la Suisse en coupe Davis avec enfin la motivation et la forme simultanée de Federer et Wawrinka dans cette épreuve
    5. La (malgré tout) très bonne saison de Djokovic avec une très belle victoire à Wimbledon et une excellente fin d’année.
    6. La très bonne saison de Federer qui remporte la coupe Davis et qui n’était pas loin de gagner un nouveau Wimbledon.
    7. La victoire syndicale de Nadal à Roland Garros malgré une saison très difficile pour lui.
    Pour la wta, j’ai moi aussi découvert Halep. Kvitova et elle sont les seules joueuses qui m’intéressent.

  22. William 29 décembre 2014 at 12 h 45 min

    -Federer et Stan en Coupe Davis, 4 sets de perdus en finale.

    -Dimitrov, Gulbis, Nishikori. Cilic.

    -Thiem, Kyrgios, Coric qui ne me plait pas beaucoup mais super progression, Zverev junior jamais vu.

    -Eugénie Bouchard : 1/2, 1/2 et finale en Grand chelem à la suite.

    -Kvitova à Wimbledon.

    -Serena qui ne tient plus debout en double à Wimbledon.

    -Un très bel Open d’Australie.

    -La bonne saison de Murray sur terre et son run automnal en dégoûtant Robredo.

    -Mon premier Roland et mon deuxième Bercy !

    -Les phrases bien senties de Stan.

    -Karlovic qui revient au top.

    -Simon contre Nadal à Rome et contre Ferrer à New York.

    -Berdych qui perd deux fois de suite contre Cilic en Grand chelem.

    -Le bon tournoi joué par Dolgo.

    -Halep, pas fan mais super tournoi de RG. Taylor Townsend top !

    -Belinda Bencic à l’US Open.

    -Une belle finale à Wimbledon entre Djokovic et Federer.

  23. Patricia 29 décembre 2014 at 16 h 30 min

    Jan de Witt attise ma curiosité avec son projet de coaching à 2 têtes pour 2015 (j’imagine qu’il arrête avec Nieminen)… J’ai trouvé cet intéressant article sur sa méthode datant du début de sa collaboration avec Gilles. Le plus jeffien des coaches ?

    http://www.sportstec.fr/de-witt-le-coach-2-0/

  24. Sam 29 décembre 2014 at 22 h 20 min

    Ok, j’ai fait la synthèse, ce qui saute aux yeux et a marqué tout le monde c’est la classe sidérale de Roger qui laisse Borg loin derrière.

  25. Kaelin 30 décembre 2014 at 7 h 55 min

    Ce qui m’a marqué en 2014 :

    -Stan à l’OA tout d’abord, monstrueux, assurément l’évènement de l’année. J’ai hésité avec son doublé à Chennai mais je trouvais ça un peu moins symbolique quand même.
    -Ensuite, Cilic à l’US O! Mon con, d’où tu sors toi, personne t’as vu venir! Je rappelle que le mec avait le meme palmarès que Gilou (une 10aine de 250) avant de gagner un GC!
    -La victoire Suisse en CD, génial pour eux.
    -Simon qui a fait plus qu’emmerdé Nadal, je m’en souvenais plus trop mais retrospectivement c’est assez fou. Haha Gilou. Ce joueur me fera toujours autant marrer!
    -Le niveau global de Stan sur cette saison, je surkiffe. Quel plaisir de voir un one hander aussi puissant et en forme dans les grands rdv, accompagnés de son illustre mentor Rogé. Comme Richie est dans le dur, ça fait du bien! Bon ya aussi Dimitrov heureusement qui monte.
    -Comme vous autres, la montée des Dimi, Nishi, Raoni, …. c’est cool ça!
    -La très bonne année sur le circuit secondaire et parfois sur le principal (pour l’italien) de Muller et Bolelli. L’Italien énorme à Wimbly, j’adore ce joueur. On peut aussi retenir l’excellent niveau d’Estrella Burgos, qui a réussi à se maintenir, après une bonne année 2013, à un niveau top 100 plus qu’admirable à 34 ans et venant d’un tout petit pays de tennis. Il est 78ème.
    -Lukas Rosol m’a pas mal impressionné sur quelques tournois aussi. Ce fut un joueur assez solide cette saison sur terre et sur dur et dangereux malgré son jeu hyper risqué et peu subtil.
    -ERV en double a été excellent, super mentalité, joueur qui me plait bien, notamment associé à notre Juju national. Même aux Masters ils n’ont pas été ridicules, loin de là.
    -Gulbis à RG, Dolgo à IW parmi les fous
    -Goffin a été splendide, oh quelle folle chevauchée que sa saison 2014!
    -Thiem, malgré de gros soucis recurrents dans son tennis, notamment au service, quel potentiel, quel bras! Iron Thiem à venir?
    -l’arrivée de jeunes joueurs dangereux sur un match ou 2 voire et leur stabilisation dans le top 70-100 comme Struff ou Vesely.
    -la retraite de Nikolai, dur
    -les runs improbables de tonton Karlo à 35 ans, papy Ace fait encore pleuvoir la foudre quand il veut. Dur ratio de 4 finales pour 4 défaites par contre …
    -le tournoi de Bogota remporté par Tomic, jlattendais pas
    -la paire Sock – Pospisil qui a été complètement dingue plusieurs fois
    -Adrian Mannarino

    Sinon une petite anecdote : en vacances à Kep, ville balnéaire du Sud Cambodge, je suis allé manger dans un ptit resto où un des mecs qui y bosse est aussi en train de monter une petite académie de tennis dans cette même ville. C’est un ancien entraineur de haut niveau en France qui est revenu dans son pays d’origine. Jsuis passé voir la construction de sa future académie et j’ai joué avec le numéro 1 cambodgien des moins de 14 ans entre autres petits cambodgiens qui s’entrainent avec ce coach. Il va s’en dire qu’ils m’ont tous mis une branlée, surtout le numéro 1 lol mais l’expérience était bien sympa.

    Le numéro 1 en question va bientôt faire un tournoi sur Ho Chi Minh, au Vietnam et sera apparemment le 1er cambodgien à participer à un tournoi international officiel, sympa! Selon le coach, il y a grand risque qu’il se prenne une branlée dés le 1er tour mais peu importe, l’expérience sera super pour ce petit gamin, super motivé et sympa (et qui frappe très bien, j’en ai fait les frais !).

    • Colin 30 décembre 2014 at 10 h 02 min

      Sympa l’anecdote Kaelin, merci de nous en faire profiter.

    • Patricia 30 décembre 2014 at 12 h 37 min

      J’m’aperçois que j’ai oublié Goffin dans mes impressions, pourtant depuis Kitzbühel c’est une chevauchée victorieuse qui me fait bien plaisir ! Le mec repart de challenger pour ne freiner qu’en finale de Bâle avec 2 titres ATP en poche et un tennis très agréable…. Shame on me, La Gauffre !

      Super tes aventures Kaelin, excellent la branlée avec les gamins ! ^^
      Reste Mouilleron pour 2015, qui d’autre que toi pour mentionner ERV en double dans ses impressions marquantes ? ;-)

      • Patricia 30 décembre 2014 at 12 h 41 min

        ET Ma Narine, j’ai quand même été vérifier ce qu’il avait bien pu faire, mais oui c’est tout à fait marquant : de 1), il revient dans les 50, de 2), il remporte le dernier challenger de l’année, remplaçant l’illustre Tennys au palmarès de Champaign. 5 titres en challenger en tout !

  26. Sylvie 30 décembre 2014 at 19 h 42 min

    Comme à l’école, il y a les têtes de classe qui mettent Mannarino, ERV, la WTA et j’en passe comme faits marquants de l’année, les moyens qui mettent Fed, Stan et quelques nouveaux venus histoire de montrer qu’ils suivent et ceux qui dorment au fond de la classe,( Fed, la CD, Stan et ?).

  27. Sam 30 décembre 2014 at 20 h 47 min

    Comment faites vous pour retenir…Tout ça ?
    J’ajouterais à titre plus personnel deux expériences marquantes :
    - la chasse aux billets pour la finale de la Cd, une grosse blague. C’est plus facile de choper des places pour les Stones au Trabendo.
    - Le petit Zverev pétant les plombs à l’Open de Rennes devant ce vieux briscard de Dudi Sela. Pas faux que Zverev puisse être un prochain gros poisson. Malheureusement. Comme avenir du tennis, c’est pas l’avenir.
    - L’expérience de nous filmer en match, mon partner et moi-même. Une grande leçon d’humilité…

    • Sebastien 30 décembre 2014 at 22 h 24 min

      Tu as au moins trente contributeurs qui sont époustouflants d’intelligence, d’humour et de mémoire ! Une grande leçon d’humilité aussi

  28. Antoine 3 janvier 2015 at 14 h 53 min

    Génial ce quizz Guillaume ! T’es quand même un petit saligaud pour avoir écrit que j’étais le seul ici à avoir connu cette époque alors que j’ai vu mon premier match en 72,mais je t’aime quand meme !

    Je ne savais pas que Blondin avait écrit une ligne sur le tennis mais ce n’est pas inintéressant. Le taureau, c’était donc Hoad ? Une sacrée barraque physiquement mais grand quand meme. Cela ne m’étonne pas qu’il était peu apprécié à Roland en 56. Il cassait tout cette année là : un petit chelem et le grand chelem loupé d’un match, la finale de Forest Hills…

    J’ai un collègue qui l’a vu jouer cette année là : irrésistible. Enorme service, très puissant, pas de faiblesses. Malheureusement il s’est blessé sérieusement au dos et n’a pas eu par la suite les succès auquel il aurait prétendre. Pancho Gonzalez avait la plus grande admiration pour lui : »c’est le seul joueur qui meme quand je jouait à mon meilleur pouvait quand meme me battre ».

    Comme Gonzalez a été numéro un mondial durant en gros 8 ans, cela inspire le respect..

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis