Rome, Ville ouverte au RYSC

By  | 19 mai 2013 | Filed under: RYSC

C’est dans les vieilles marmites qu’on fait les meilleurs soupes. Du moins quand on s’appelle Rafael Nadal, car pour Roger Federer l’histoire de ses rencontres avec l’espagnol ressemble à un jour sans fin où après des années d’expérimentation une victoire sur terre battue relève toujours du miracle. Avant de ressusciter le mythe de l’éternel retour avec un classico devenu presque vintage, le tournoi de Rome a pourtant été l’un des plus suprenants depuis bien longtemps, mettant à l’épreuve la sagacité des parieurs, dont peu avaient osé miser une victoire espagnole malgré la performance de Nadal à Madrid.

  24 courageux parieurs s’étaient lancés le week-end dernier, en dépit des rumeurs de forfaits, des enseignements contradictoires de Madrid (du changement mais quand même, ô surprise, une victoire de Nadal) et de la rapide transition entre les deux tournois. Le fruit de leur cogitation oscillait entre froid réalisme et wishful thinking. En dépit de leurs performances respectives à Madrid, Djokovic était donné vainqueur par 13 d’entre vous et Nadal seulement par 4. Par un mystère analogue à la confiance accordée aux bons du trésor américain ou aux prévisions économiques d’Alain Minc, Federer, auréolé de sa récente place de dauphin au grand prix Casanova, bénéficiait d’une cote étonnante au vu de son absence de résultats sur terre battue (5 victoires, 2 finales, 4 demis et 9 quarts, seuls deux d’entre vous voyaient éliminé avant). Même chose pour Murray et Tsonga, que personne ne voyait gagner mais que personne non plus ne voyait sortir avant les 1/8 au plus tôt. Del Potro continuait à cristalliser les attentes, deux d’entre nous (car votre serviteur était parmi eux) faisant même le pari fou d’une victoire argentine. A côté des autres TS dont une sortie précoce était envisagée par une part plus ou moins grande des parieurs  (Gasquet, Wawrinka, Almagro, Haas, Raonic, Nishikori), trois joueurs étaient considérés comme des valeurs sûres: Cilic devait sortir dès le 2e tour (17 voix), l’autre espagnol devait être assez David pour parvenir en quart mais assez Ferrer pour déposer les armes devant Nadal, enfin le grand Tomas était programmé pour aller en quart (18 voix, le pari le plus fréquent) mais seuls deux 15-lovers avaient osé la victoire contre Slipman.

Bref, après les quelques surprises de Madrid, considérées comme une constante dans l’histoire de ce tournoi, Rome devait revenir à des résultats plus classiques. Les héros étaient fatigués: on n’attendait rien de Dimitrov, Nishikori, Haas, Wawrinka ou Andujar. Le big four et le mini four allaient reprendre la main. Rome a pourtant été riche en surprises (la victoire de Berdych, la percée de Janowicz, l’odyssée de Paire, l’hécatombe dans le quart de Murray et Del Potro) et l’un des héros de Madrid était moins fatigué que les autres. En dépit d’insistantes rumeurs sur l’éclatement de sa rotule en direct au Foro italico, l’homme qui est une énigme pour la médecine a encore une fois déjoué les pronostics – on devrait pourtant être habitué après 8 finales de suite. Fidèle à son habitude, Terreminotaure a attendu les derniers tours pour produire son meilleur tennis contre son meilleur adversaire, qui il est vrai passait directement du niveau « jeunes pousses du circuit » au niveau « boss de l’ocre ».

Sans plus attendre, quelques faits marquants dans le RYSC de cette semaine:

- Personne n’a vu venir les éliminations précoces de Murray et Tsonga

- Pat et May tiennent le pronostic de la semaine: Berdych en demi finale, personne d’autre ne l’a vu sauf Homais qui a malheureusement eu l’optimisme de le voir se hisser jusqu’en finale.

- Bravo également à Marie-Jo et Antsiran pour avoir prévu la défaite de Haas au premier tour, et à Patricia et Rémy pour celle de Wawrinka au deuxième tour.

- La finale de Federer est conforme aux cogitations de Quentin et Elmar, mais ils le voyaient triompher de Tsonga, Gasquet ou Del Potro plutôt que de Janowicz et Paire.

- Les pronostics « valeurs sûres »: l’élimination de Ferrer en quart et de Cilic au premier tour.

- En raison du nombre élevé de résultats imprévus, le classement du RYSC est très serré et les deux premières places sont occupées par des personnes n’ayant pas misées sur Nadal.

- Je vous demande d’observer devant vos écrans une minute de silence en mémoire du pronostic de Kaelin qui a été intégralement démenti  par les faits.

Le classement de l’étape:

- 24e: Kaelin, avec un pronostic ayant pour particularité d’avoir 5 demi-finalistes et une finale Nadal-Djokovic, comme quoi la subtilité ne paye pas toujours. Je suis tenté de donner un point spécial pour la question subsidiaire (tu as prévu un 8h32 proche des 8h49 réels), mais en l’absence de règle le permettant dans la charte officielle du RYSC je crains de me faire pourchasser jusqu’au fin fond du Tatarstan par les juristes fous du site.

-  22e ex-aequo, marquant in extremis un point: Oluive et Joakim, qui ont tous les deux pris un gros risque sur Ferrer, gros pourvoyeur de points pour le reste des joueurs. Ils peuvent remercier Roanic et Nishikori d’avoir bien voulu perdre au bon moment.

- 18e ex-aequo avec deux points, ceux qui sauvent les meubles: Nath, Babolat, Robin et Fieldog. La pari de Tsonga coûte cher à ce dernier, qui enregistre une contre-performance lourde de conséquences au classement général. Fieldog et les paris, la fin d’un mythe?

- 10e ex-aequo, le gros de la troupe avec trois points: Elmar, DenDen, Remy, Skvorecky, Patricia, Montagne, Don J et moi-même. Nous formons un gruppetto pour limiter la casse.

- 7e ex-aequo avec 4 points, ceux à qui il a manqué un petit quelque chose pour aller disputer les premières place: Homais, Pat et Sam. Homais a eu le nez creux sur le Djokovic-Berdych mais a ensuite poussé le tchèque jusqu’en finale, tandis que Pat a vu juste sur Berdych mais a fait le pari hasardeux d’une élimination de Slipman dès le 2e tour. Sam fait partie du groupe fermé de ceux qui ont prévu la victoire de Nadal.

- 3e ex-aequo, ceux qui avec 5 points se sont fait distancer dans le dernière ligne droite: May, Sylvie, Quentin et Coach. Notons que trois d’entre eux ont comme Sam vu juste sur Nadal, mais ça n’a pas suffi  pour disputer le titre à…

- Marie-Jo et Antsiran, qui finissent à égalité avec 6 points, et seront donc départagés par la question subsidiaire. Ils ont mis Djokovic vainqueur, ont éliminé Federer en quart, Nadal en demi, ont pronostiqué Murray en quart également et vu Berdych se faire éjecter dès les 1/8. Et pourtant ils sont devant, prouvant au monde du tennis que Ferrer et Raonic servent à quelque chose. Au final, seule l’endurance les départage: Antsiran a prévu que ce serait long et douloureux en 10h15, mais c’est Marie-Jo qui en pronostiquant 8h50 a raté seulement d’une minute le pronostic parfait… C’est donc elle qui remporte cette étape sur le fil devant Antsiran!

Le classement général ci-dessous:

Babolat conserve la tête mais marque le pas avec sa performance madrilène. May et Quentin sont dans une dynamique positive et ont réussi à décrocher Nath et Fieldog, à qui la saison de terre battue ne réussit pas.  Derrière Marie-Jo se trouve parmi les joueurs réguliers qui s’échelonnent jusqu’à Oluive. Dans la partie de tableau où figurent les joueurs irréguliers, notons l’entrée fracassante d’Antsiran qui frôle la victoire pour sa deuxième participation.

 

NB: Merci à nath pour la comptabilité!

About 

Tags:

210 Responses to Rome, Ville ouverte au RYSC

  1. MarieJo 19 mai 2013 at 21:41

    Merci à Noël et Nath pour avoir suivi le RYSC à Rome !

    c’est après avoir parcouru le texte j’ai eu la divine surprise de voir que non seulement j’avais le records de points mais qu’en plus j’avais gagné à la question subsidiaire !!! j’avoue que le résultat du RYSC à Rome m’a fait plus plaisir que le résultat de cet énième classico…

    je n’ai pas eu le loisir de voir le match, mais c’était sans nul doute un des matchs les plus déséquilibrés de leur nombreux duels.
    Aujourd’hui fed ne peut pas faire beaucoup d’étincelles, et c’est dommage que son corps lui impose cette limite, il doit être au top pour exploiter son tennis et proposer une opposition digne de lui et de ses résultats du passé.
    depuis le début de la saison, on dirait qu’il est en service minimum… contrairement à rafa qui fait la tournée complète sur terre… au grand dam de… vous savez qui vous êtes ;)
    faudra peut être attendre le gazon, il faut le souhaiter !

    • Nath 19 mai 2013 at 21:48

      MarieJo, tu veux tellement qu’une fille gagne que tu as remis la version initiale du classement… après Madrid !

      Félicitation pour cette étape en tout cas !

    • MarieJo 19 mai 2013 at 22:20

      oui mince j’ai corrigé ! lol

  2. Coach Kevinovitch 19 mai 2013 at 21:57

    Pour commencer, je dirais que la photo du Foro Italico est merveilleuse. Le site doit être vachement beau en tout cas, sans doute beaucoup plus que celui de Montréal.

    Ensuite, pour faire un parallèle avec le Giro, les étapes de montagne se font sentir (Roland-Garros et Wimbledon) donc je monte en puissance en termiannt 3ème ex-aequo dans le groupe des poursuivants juste derrière Marie-Jo et Antsiran. Je vais remporter des étapes et ce jour est bien plus proche que vous le pensez! :mrgreen:

  3. Sylvie 19 mai 2013 at 22:01

    Merci pour l’article et la mise à jour. Il manque juste le bon tableau général.

  4. MarieJo 19 mai 2013 at 22:37

    ce que je retiens c’est que malgré le fait que tout semble écrit d’avance et qu’on peste sur le vainqueurs du dimanche… c’est quand même pas facile de faire de bons pronos !
    et qu’il est plus facile de pronostiquer une contre perf (merci cilic, raonic ou haas en bout de course) qu’un run inattendu ! bref, marquer 6 points relève pour moi de l’exploit :)

    • Remy 19 mai 2013 at 23:09

      il a déjà été remarqué ici que les lignes bougent.
      Au final, les mêmes gagnent tout le temps mais on sent que ca ne va pas durer encore très longtemps.
      Des nouvelles têtes se montrent, on attend maintenant la confirmation

  5. Nath 19 mai 2013 at 22:43

    Merci pour ce bilan très complet, Noel. Bien vu pour la minute de silence ! Rome est mon pire résultat et de loin, je n’ai pas tenu longtemps sur le podium :|

  6. Kaelin 19 mai 2013 at 23:46

    Merci beaucoup Noël! Et merci pour vos minutes de silence haha

    Mon Dieu quelle horreur, c’est bien la dernière fois que je me paie un 0 point ! La honte. Faut dire que j’y suis allé pour une fois vraiment à l’arrache en 5 minutes sans même regarder le tableau.
    Bon au moins j’étais pas loin au niveau de la question subsidiaire encore une fois puisqu’à Madrid j’avais trouvé le nombre d’aces du vainqueur également, on se console comme on peut :D.

    Bien joué à MarieJo! A Antsiran également.

    ps : j’ai bien aimé le « finalement Ferrer et Raonic servent à quelque chose dans le monde du tennis », Noël :D

  7. Elmar 20 mai 2013 at 00:20

    Les lignes bougent mais il faudra encore attendre 1 ou 2 ans avant qu’elles explosent.

    M’étonnerait bcp qu’on ait un nouveau vainqueur de GC en 2013. Peut-être en 2014, plus sûrement en 2015.

    Le Rafalito, il assure quand même un max quand on voit ses résultats depuis son retour. Il est n°1 à la Race ET dans le jeu présenté… bon ok, c’est la saison sur TB, mais je trouve qu’il a un marge certaine qui lui permettra de remporter Wimbly ou l’US Open.

    Celui qui est décevant, c’est Murray qui, au moment même où il aurait pu prendre la main sur le circuit (finale à Wimbly, vainqueur aux JO et à l’US Open et vainqueur avec un niveau monumental en demi de l’AUS Open), s’est mis à sombrer, avec une finale catastrophique et, depuis, des résultats indignes.

    J’avais dit après cette fameuse demi de l’Aus Open qu’on entamait la dernière phase de la carrière de Federer, celle où il ne pourrait plus régater avec les meilleurs. Les faits tendent à montrer que j’avais raison, tant sur la régularité des résultats que sur sa (in)capacité à gagner contre les… cadors.

    Il n’y a guère que sur surfaces rapides aux rebonds bas où il pourra peut-être encore prendre le dessus, grâce à la cadence qu’il peut imprimer à l’échange. Mais ailleurs, il se fera désormais bouffer à l’échange, par les fous furieux, mais aussi par des Berdych ou del Potro. Peut-être même par des Gasquet et Wawrinka.

    Néanmoins, grâce aux surfaces plus rapides et àla rente des TS 1-4, il risque bien de finir encore l’année 4ème.

    • Elmar 20 mai 2013 at 00:31

      Quant à Djoko, c’est clairement plus le Big Boss tout puissant du circuit, avec certes trois tournois remportés, dont le seul GC disputé, mais tout de même des défaites contre… disons, le second, voire troisième rideau: Del Potro, Haas, Dimitrov et Berdych.

      Il sera encore clairement là pour jouer la gagne dans les tournois auxquels il est aligné, mais c’est le genre de défaites prématurées dans des tournois qu’on ne lui avait pas connues ces deux dernières saisons.

  8. Skvorecky 20 mai 2013 at 00:22

    MDR pour la minute de silence! Mais bon on voit que tu n’as même pas essayé de regarder le tableau, avec ton affiche Rafa-Novak en finale!

    Sinon on se rend compte avec les vainqueurs de l’étape qu’on peut bien figurer sans trouver les résultats des tous premiers. Ce tournoi était vraiment chaud à pronostiquer, je suis bien aise de n’avoir pas trop planché sur l’analyse du tableau pour une fois ;-)

    Seuls 16 participants ont été fidèles à tous les rendez-vous. 4 de plus n’ont pas loupé plus de 2 tournois. 20 joueurs réguliers, c’est peu, et c’est dommage. Il y aura plus d’ébullition pour les deux prochaines rondes, c’est sûr!

  9. JoAkim 20 mai 2013 at 01:03

    Bon ! Je viens de voir le match. Une finale aussi décevante que sans surprise dans un tournoi qui n’en a pourtant pas manqué.
    Je retiens avant tout la TS4 plus que méritée, récupérée par le Terreminotaure. Une TS4 qui arrange finalement les trois autres et surtout Federer (qui est sur de ne pas le jouer avant la finale si Murray vient à RG).
    Je retiens également que la liste des joueurs susceptibles de jouer les trouble-fête s’est allongée de 3 membres : JJ, La Gulbe et Benoit Paire. Ces trois là seront avec Dimitrov et Stan certainement les 5 gros dangers hors top 10 qu’il faudra éviter de croiser dans le tableau.
    Pour le reste, les actions de Ferrer et Berdych sont bien remontées, Celles de Gasquet, Tsonga, Del Potro et surtout Murray sont bien redescendues.
    Mes favoris objectifs pour Roland Garros :
    ***** Nadal
    **** Djokovic
    *** Ferrer, Federer et Berdych
    ** Murray et Del Potro
    * Tsonga, Gasquet, Dimitrov, Gulbis, Wawrinka, JJ, Paire
    troubles fêtes possibles : Robredo, Monfils, Anderson, Raonic, Nishikori et Haas.
    Mes favoris de cœurs :
    ***** Federer, Gulbis, Dimitrov, Gasquet et Wawrinka
    **** Paire, Haas et Del Potro
    *** Tsonga, Monfils, Simon, Nishikori et Ferrer
    ** Stepanek
    * Murray et tous les autres joueurs sauf Nadal et Djokovic
    Je crois que vous avez là une petite idée des joueurs que j’aime et de ceux que je ne supporte pas.

    • karim 20 mai 2013 at 10:30

      « troubles fêtes possibles : Robredo, Monfils, Anderson »

      Remets nous tes clés du site, ton badge. La sécurité va t’escorter à la porte.

      • JoAkim 20 mai 2013 at 11:13

        j’entends par troubles fêtes des types capables de prendre une place en 1/8 de finale, voire 1/4 mais pas plus.

        • Antoine 20 mai 2013 at 13:25

          Gaël aller en 1/8ème ? Et pourquoi pas en finale plutôt ? Il faudrait qu’il soit en état de jouer plus de deux heures à la suite et ça c’est pas gagné..

          • Kaelin 20 mai 2013 at 16:05

            Il a déjà remporté son objectif de la saison : remporter le challenger de Primrose Bordeaux. Mtnt il va retourner jouer à GTA avec Juliams puis faire 2 matchs à RG, jouer l’arrache puis déclarer forfait pour blessure. Gaël quoi

    • Nath 20 mai 2013 at 11:05

      Tu as oublié Verdasco en trouble fête, il peut jouer mieux que son classement actuel, 52°. Ce serait un premier tour piégeux pour Tsonga ou Gasquet voire Berdych.

      Cela dit, je mettrai Tsonga un cran au-dessus dans les « favoris » objectifs, aux côtés de Murray et JMDP.

      • JoAkim 20 mai 2013 at 11:17

        Verdasco, j’ai l’impression qu’il a abdiqué maintenant.
        J’ai mis Murray et la Poutre un cran au dessus pour leur expérience en finale victorieuse de grand chelem.

    • MarieJo 20 mai 2013 at 11:24

      hahaha joakim !
      robredo c’est un peu comme avec ciseaux, pierre, papier ou le génial homologue allemand « Schnick-Schnack-Schnuck » ! robredo emmerdera Jerzy mais pas almagro en encore moins roger ;)

  10. Homais 20 mai 2013 at 08:06

    Merci Noël pour cette très chouette présentation des résultats de Rome, c’est à la fois précis et drôle.
    J’ai mis la finale à 6/1, 3/0… La messe était dite, le résultat inéluctable déjà affiché en bas de ma télé.

    La semaine prochaine, je vais travailler le début de semaine à Paris (très heureux hasard) et j’aimerais bien voir jouer Fed une fois en vrai. Comme je ne sais quel jour il jouera ni à quelle heure, ni sur quel court (couillon d’acheter un billet le lundi s’il ne joue que le mardi ; de le prendre sur le Chatrier s’il joue sur le Lenglen ; sans compter les aléas météo). Bref, pour optimiser mes chances, je vais essayer une tactique moins osée que celle que je mets en place pour le RYSC. La tactique des visiteurs du soir. La veille des matchs, je regarde la programmation et je réserve un billet de 17 heures (système d’échange avec ceux qui partent) pour le court exact où il est programmé. Evidemment, ça ne marche que si l’ordre des match sur le court laisse présager un match qui se poursuit au-delà de 17 heures (de toute manière, avant, je suis censé travailler). Et que si les rideaux de pluie ne décident pas de tomber juste quand je sortirai du métro…
    Je vous dirai si ça aura marché…

    • MarieJo 20 mai 2013 at 11:18

      il y a la bourse d’échanges officielle viagogo.fr, et en fonction du programme tu devrais pouvoir t’incruster qque part même avec un billet annexe on trouve toujours qqu’un qui quitte RG après 17h un court principal… c’est un bon plan aussi ;)
      le jour ou tu viens fais le moi savoir moi aussi je vais sévir sur les courts de RG la première semaine :)

      • Homais 20 mai 2013 at 11:27

        Je te dirai par mail et je le saurai forcément la veille seulement. Tu as mon adresse via le site, déjà. Je vais aller faire un tour sur viagogo, que je ne connais pas.

  11. antsiran23 20 mai 2013 at 08:30

    Bravo Marie-Jo, surtout pour le prono sur la durée. j’étais pessimiste sur la longueur des échanges. Peut-être mon ennui grandissant pour les matchs de TB nadaliens. Et une finale Nole/Nadal aurait certainement rendu mon prono plus juste.
    RG dans une semaine. Je ne vois pas de grands bouleversements se profiler. Les Paire, Dimitrov, Janowicz me paraissent trop courts sur 3 sets gagnants et 7 matchs. Murray « out ». Federer qui a tout intérêt à se préserver pour la suite de la saison. A la limite il va faire le ménage sur tous les types en feu, histoire de trouver un peu de plaisir au boulot.
    Restent Nadal et Djokovic… Gloups. Vivement Wimbledon !

    • MarieJo 20 mai 2013 at 11:55

      franchement, nadal ne joue plus 25 coups de raquette sur chaque points depuis longtemps…
      pour être honnête comme j’ai pris djoko en vainqueur, j’ai pensé qu’il allait tracer après sa déconvenue à madrid… et qu’il ferait du petit bois de tout ce monde là, sauf contre nadal mais voir que rafa a réussi un parcours aussi rapide c’est qu’il est revenu à son top…
      pas bon pour toi j’en conviens !

  12. May 20 mai 2013 at 09:55

    Bravo à MarieJo (quelle précision sur le timing!) et à son dauphin Antsiran pour leurs pronos.

    Je m’attendais à pire 5 points, ce n’est pas si mal et je suis deuz ex aequo avec Quentin au général à 2 pts de Babolat.

    Merci à Nath & Noel pour les présentations d’ouverture et clôture du concours qui se déroule à merveille en l’absence du capitaine qui a abandonné le navire.

    Fed n’avait pas l’air d’être très concerné par sa finale, il a semblé juste s’assurer quelques points ATP pour ne pas être trop largué. Il joue à l’épicier et c’est bien compréhensible au vu de son calendrier. Ce n’est pas en jouant à mi-temps qu’on est performant sur tout un tournoi. En tout cas il a quand même atteint la finale, c’est sa première depuis le début de l’année.

    Nadal a fait du Nadal mais avec un poil plus de consistance que lors des autres tournois. Il a perdu à MC mais s’est-il donner les moyens de battre Djoko? De ma ligne de mire, il s’est éviter un combat de rue de 3 / 4 heures pour un tournoi qu’il a gagné juste 8 fois d’affilé.
    Jusqu’à présent j’étais mitigée sur ses chances à RG – aujourd’hui, rien n’est gagné d’avance mais il est clairement prêt pour son objectif annuel. Quoi qu’on en dise, on peut penser qu’il joue trop mais il arrive à point pour Roland.

    Pas mal de joueurs déjà cités sont attendus (jeunes et moins jeunes) pour nous faire des percés miraculeuses et mettre un peu le boxon dans l’ordre très (trop) établi de ces dernières années.
    Paire me plait de plus en plus, il aurait fait un meilleur finaliste je pense…

    L’inconnu du coup devient Djoko, aura t-on droit à Nakunpoumon ou à Djokoeuf?
    Monfils arrivera t-il en final alors que plus personne ne l’attend ?

    Rendez-vous porte d’Auteuil le 27 mai!

  13. Sam 20 mai 2013 at 11:13

    Merci Noel, particulièrement pour avoir su pointer mon entrée, en toute modeste, parmi les newcomers les plus prometteurs grâce à un pari osé : avoir pronostiqué Nadal en vainqueur d’un tournoi sur TB…

    • MarieJo 20 mai 2013 at 11:49

      t’aurais pu gagner plus si tu avais pronostiqué sur benoit ;)

    • Noel 20 mai 2013 at 12:12

      Oui l’analyse du tableau était amusante car en lisant de fil j’avais vu que beaucoup escomptaient une victoire du Djoker mais pas que si peu avaient parié sur Nadal, en dépit de ses sept finales de rang et de sa victoire à Madrid, traditionnellement le tournoi de TB où il est le moins dominateur.

      @ MJ
      Je me suis permis d’utiliser mes pouvoirs magiques sur cet article pour remettre le tableau en bas et rectifier deux trois coquilles

    • MarieJo 20 mai 2013 at 12:25

      très bien ! hier soir j’étais un peu crevée j’ai du rater des coquilles ;)

  14. MarieJo 20 mai 2013 at 11:43

    http://www.changeovertennis.com/five-stages-of-twitter-grief-roger-federers-hair/?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter&utm_campaign=five-stages-of-twitter-grief-roger-federers-hair

    je ne résiste pas à vous faire partager un moment de détente grace aux FFF du monde entier ! pire que la défaite de roger, il y a eu la coupe de cheveux du suisse qui a généré aussi son psychodrame :)

    • Nath 20 mai 2013 at 12:05

      C’est qu’ils sont sensibles, les doudoufans :)

  15. Antoine 20 mai 2013 at 12:51

    Superbe photo comme l’a dit Coach. J’aimerais bien aller un jour au Foro Italico…

    J’ai regardé la finale d’hier, bien décevante. Roger a bien joué le premier jeu, faisant notamment deux fois service volée, ce qu’il n’a plus guère fait ensuite m’a t il semblé, joué correctement le jeu suivant, et puis plus rien. Les 9 jeux de suite qu’il a perdu entre 1-0 pour lui et 1-6 0-3 ressemblait aux 9 jeux de suite perdus à partir de 3-3 et la fin de la finale de Roland Garros 2008.

    Nadal a été excellent, comme lors de son dernier set contre Ferrer, de sa demie contre Berdych, mais Federer n’était clairement pas au niveau. Pourtant, il n’avait aucune raison d’être fatigué ayant à peine passé cinq heures sur le court cette semaine. Un facteur aggravant à sa piètre performance, qu’il a confirmé implicitement dans une de ses réponses, était qu’il n’avait pas joué de la semaine l’après midi ou les conditions de jeu sont un peu plus rapides et le rebond plus élevé, alors quand c’est Nadal en face pour un premier match dans des conditions normales d’après midi, ce n’est évidemment pas facile. Même s’il n’ rien dit à ce sujet, je trouve qu’il a le tronc raide, comme s’il avait un problème de dos. je ne sais pas à quelle vitesse il a servi en moyenne, mais cela avait l’air faiblard aussi. Néanmoins, toujours positif, il se déclare content de sa semaine et qu’il savait ou il en est (!). Aller en finale est un bon résultat mais il a surtout bénéficié d’un tableau en carton et la sécheresse du résultat de la finale vient à mon avis complètement obscurcir le tout au niveau confiance. Et Roger arrive à Roland Garros sans avoir gagné un seul tournoi pour la première fois depuis 2000…

    Ce n’est donc pas le fait d’avoir perdu qui est gênant, c’était attendu, mais c’est la manière avec laquelle il a perdu qui ne repose pas uniquement sur le niveau de Nadal, mais sur le sien. La finale de Roland Garros 2008 avait laissé des traces et je me demande si celle-ci, bien moins importante mais pas négligeable non plus, ne va pas en laisser quelques unes.

    Hier Roger a gagné 37% des points contre 36% lors de la finale de Roland Garros 2008. Il a été meilleur au service qu’en 2008, gagnant 56% des points derrière sa première (contre 49% en 2008) et 30% sur sa seconde (contre 20% en 2008) mais en nombre de points gagnés, cela n’a pas changé grand chose car il a moins passé de premières qu’à l’époque: 56% contre 68%…

    Nadal a passé le même pourcentage élevé de premières: 73%, gagné le même pourcentage de points derrière (70%) et a été plus efficace sur sa seonde balle qu’en 2008: 72% de points gagnés contre 64%…

    Au total, cela a donc été du même acabit pour Roger qu’en 2008…Et cela n’a pas grand chose à voir avec l’âge du capitaine car en 2008, il avait cinq ans de moins…

    6-1 6-3 n’est pas un score glorieux pour Roger, ni habituel, mais cela arrive et pas qu’à lui: Nadal avait pris 6-3 6-0 au Master’s contre Roger en 2011 et on l’oublie aussi mais à Monte Carlo l’année dernière, le Djoker avait également pris 6-1 6-3 contre Nadal en finale..Ce n’est donc pas réservé à Roger…

    Toni dit que son neveu est « tout prêt de son meilleur niveau », indiquant qu’il faisait référence à son niveau de 2010, ou il avait complètement écrasé la concurrence sur terre battue et gagné Roland Garros sans perdre un set, comme en 2008. Si l’on le juge sur ce week end, c’est effectivement le cas à mon avis. Mais Nadal est plus irrégulier et n’évolue pas toujours à ce niveau là: contre Gulbis, il jouait court, contre Ferrer, ses deux premiers sets n’étaient pas fameux…Son problème de genou semblé bel et bien réglé en revanche..

    Comme les matchs en trois sets gagnants sont beaucoup plus difficiles à remporter pour un outsider contre un cador que ceux en deux sets gagnants, il est donc le favori incontestable à sa propre succession à Roland Garros. A dire vrai, seul le meilleur Djoker parait capable de le battre dans un jour grisatre. D’autres ont potentiellement le profil: del Potro par exemple mais ce dernier n’est pas en forme et ne participera sans doute pas, étant repartri se faire soigner en Argentine. En première semaine, des joueurs comme Jerzy ou Paire peuvent le gêner mais on les voit mal gagner trois sets…

    La seule bonne nouvelle pour Roger est qu’ayant perdu cette finale, si Murray se pointe à Roland Garros, il est sûr de ne pas être dans la même moitié de tableau que Nadal et aurait pour adversaire théorique en demie soit Murray, soit le Djoker…

    …Si Murray ne vient pas, il sera TS2 et aurait pour adversaire théorique soit Nadal, soit Ferrer…

    • Sylvie 20 mai 2013 at 13:22

      Petite question puisque je n’ai pas vu le match et que ton analyse me semble très pertinente. Je lis de nombreuses critiques de journalistes, je pense notamment à Thoreau, qui reprochent à Federer d’avoir commis une fois de plus un péché d’orgueil en le jouant du fond, qui lui reprochent de partir battu d’avance, de ne rien proposer sur le court… Pouvait-il, à ton avis, faire mieux ?

      Si on considère que Nadal a quasiment atteint son meilleur niveau, qu’il a cumulé les victoires depuis son retour ce qui est un boost considérable, qu’il a eu un tableau progressif et des conditions favorables pour ses matches et que, de l’autre, Federer fait un début de saison indigent, qu’il a eu un tableau facile avec des joueurs n’étant pas du tout dans la filière de Nadal, qu’il n’a joué que de nuit et qu’il semblait à la peine avec son tennis, pouvait-il offrir autre chose ? Je lis qu’il n’a pas assez utilisé le service-volée mais avec peu de premières et un service assez lent pouvait-il le faire. Les variations, les amorties… si c’est joué en dernier recours pour sauver les meubles, je n’y crois pas non plus. Si Federer servait mal, se déplaçait moyennement et était en difficulté avec son coup fort, que pouvait-il proposer d’autres. Monter au bluff ? Je pense qu’il aurait gagné quelques points de plus mais pris une majorité de passings.

      Mais bon , n’ayant rien vu, j’attends tes observations.

      • Antoine 20 mai 2013 at 13:52

        A deux réserves près, je pense que Roger a employé une bonne tactique contre Nadal en étant agressif et en montant en réalité pas mal au filet ou il s’est fait passer deux fois sur trois, quelque chose comme cela. Il a cherché à abréger les échanges et pris des risques pour cela. D’aiilleurs, le match fut très bref.

        Je regrette simplement qu’il n’ait pas tenté plus d’amorties et l’une des rares qu’il a tenté était sans conviction, bien trop tard dans le match. Or, l’amortie est un coup d’attaque et il répugne manifestement à en tenter face à Nadal pourtant souvent loin de sa ligne. C’est très regrettable à mon avis. Par sans conviction, j’entends qu’il n’a pas pris le risque qu’elle tombe sur le filet et du coup elle était beaucoup trop longue.

        Autre chose: il a dit après le match que la position au retour de Nadal était incroyable: il retourne de quatre, voire cinq mètres derrière sa ligne. Mais ce n’est pas nouveau et la parade est connue: il faut servir extérieur court et au besoin, quand on n’est pas très grand, se décaler au moment de servir sur le côté, ce que fait très peu Roger. Bref, il n’adapté pas son service à la façon dont Nadal retourne.

        Mais au delà ces deux aspects tactiques, c’est surtout l’exécution qui a péché: beaucoup, beaucoup de fautes directes en coup droit en particulier. Il pouvait certainement faire mieux.

        Pouvait il fare beaucoup mieux ? Faire beaucoup mieux suppose dans son cas d’être capable de servir beaucoup mieux et la photo que viens de poster Marie Jo suggère qu’il a sans doute un début de sciatique ou qu’il crant d’en avoir une. Il portait une ceinture de contention autour de la hanche cette semaine également. Une sciatique est provoquée par une hernie discale. J’en ai eu, je sais ce que c’est. C’est atroce. Mis à part l’opération, très aléatoire, la seule chose à faire est le repos le temps qu’elle se résorbe elle même si la hernie est encore attachée au noyau, sinon, c’est l’opération..

        Quand c’est au début, il ne faut surtout pas se baisser en avant en étant droit sur ses jambes. D’ailleurs, il ne faut jamais le faire, il faut se baisser sur ses jambes, ou faire comme il le fait sur la photo et garder le torse droit.

        Donc ceci confirme ce que j’avais vu, à savoir une certaine raideur du tronc, ce qui ne poeut que le handicaper au service.

        Dans ces conditions, c’est assez mal barré pour Roger au cours des semaines à venir. S’il joue, il va aggraver le problème sans pouvoir très bien jouer, jusqu’au jour ou il devra arrêter…

      • Sylvie 20 mai 2013 at 14:00

        Merci

        Que penses-tu de cet avis ?
        http://t.co/fiGStyNgIF

        Il pouvait faire mieux au niveai du jeu vu les fautes mais on lui reproche principalement une mauvaise tactique.

        Moi aussi j’ai eu une sciatique en septembre, ça m’a duré plus d’un mois avec perte de sensibilité dans une partie de la jambe. J’ai souffert le martyre lors de la crise et j’ai gardé des séquelles assez longtemps. Deux mois sans sport du tout et je pratique à niveau très amateur.

        Si effectivement, il a ce type de problème ou une alerte à ce niveau, cela me semble compromis pour performer prochainement. A voir.

        • Kaelin 20 mai 2013 at 14:12

          ah bah décidément, moi aussi j’ai eu une crise de sciatique durant un mois il y a qqs tps, c’est l’horreur en effet. Heureusement c’est parti tout seul. Ca doit être assez fréquent comme problème, j’imagine que le sport de haut niveau n’aide pas…notamment ceux de raquette, asymétriques comme le tennis, Je crois que Agassi en a pas mal souffert à la fin de sa carrière notamment.

        • Antoine 20 mai 2013 at 14:13

          Que cite-t-il comme élément tactiques : »le slice, l’amortie, le service-volée, la montée à contre-temps ».

          Le slice ne fonctionne pas sur le coup droit de Nadal, un peu mieux côté revers. Roger a essayé et s’est fait passer. Donc ce ne peut être qu’une utilisation très ponctuelle car le but du jeu est de priver Nadal de temps. Or le slice est généralement un coup plus lent. Il arrive quand même à tirer des passings avec son revers.

          L’amortie: je suis d’accord

          Service volée: Roger en a fait pas mal et aurait peu être pu en faire un peu plus mais pour cela il fallait servir mieux côté extérieur.

          La montée à contretemps: on peut le faire deux ou trois fois dans un match car c’est un coup de bluff. Je ne pense pas que cela soit efficace avec Nadal qui a un trop bon passing..

          • Patricia 20 mai 2013 at 14:32

            en tous cas il a commencé le match exactement comme ça : deux service volée dans le premier jeu et deux montées je pense.
            Contre Nadal il craint l’amortie parce qu’il se déplace extrêmement bien et volleye bien. Parce que contre JJ il a donné, pourtant le polak est bien plus proche dans son positionnement.

            Pour moi, ce qui l’a bouffé, responsable des fautes directes (et en particulier fautes en retour) c’est le lift de Nadal, avec les conditions de journée : il a joué deux gars qui ne le préparaient pas du tout à encaisser un gros lift, surtout en phase montante ; le dos gêne aussi pas mal pour lifter en limitant la torsion…

            En slice, effectivement, ça ne marchait pas.

            Le jeu d’attaque à outrance fonctionne moins bien sur la terre lente – ce qui était le cas cette semaine. Cotnre JJ, ça allait parce qu’il jouait à plat et très fort, Fed s’appuyait sur sa vitesse de balle. Mais contre le lift de Nadal, il faut gratter en sens inverse ou défoncer la balle avec même puissance pour la contrôler. Ou se mettre très loin, mais ce n’est pas le jeu de Fed ; et il aurait évidemment perdu à ce jeu là.

    • MarieJo 20 mai 2013 at 13:25

      ce moment ou roger récupère sa raquette en s’appuyant sur le piquet du filet… c’est typiquement ce que le kinés recommandent pour se baisser en cas de sciatique :(

    • Sylvie 20 mai 2013 at 13:32

      oui, à voir… ça me gêne un peu cette excuse du dos, ça me fait penser aux genoux de Nadal. Federer n’aurait mal au dos que face à Nadal ?

      • Remy 20 mai 2013 at 13:40

        Sur le match difficile à dire.
        Roger a été bien au tout début et à la toute fin.
        Il a fait du service volée et des amorties.
        Rien le reste du match.
        N’a t’il pas voulu ou n’a t’il pas pu ? Pas pu parce que Nadal trop fort ou pas pu parce que dos en vrac ?

        Roger n’a t’il pas tout simplement le dos en vrac tout le temps mais son niveau technique lui permet de donner tous les joueurs hors du top 10 ?

      • Patricia 20 mai 2013 at 14:24

        Ben je gobe le dos de Fed et les genoux de Nadal quand il y a des signes physiques : le premier sert lentement, le second ne glisse pas.
        je ne vois pas d’autres explications que le mal de dos quand un joueur sert aussi bien que Fed contre Jano puis baisse drastiquement.

      • Sylvie 20 mai 2013 at 14:36

        Je n’ai pas vu le match donc je vous fais confiance même s’il est évident que, même en forme, le challenge était de taille. J’avoue que je n’aime pas trop les blessures qu’on ressort à chaque défaite d’où ma méfiance .

        • Antoine 20 mai 2013 at 14:44

          Roger n’a rien dit sur le sujet, au contraire, il dit qu’il est en pleine forme physique. Mais on peut avoir des doutes à ce sujet….

          Il n’en parle que quand il ne peut pas le masquer, comme à Indian Wells ou il ne pouvait manifestement pas jouer normalement contre Nadal au deuxième set de leur quart de finale…

  16. Sylvie 20 mai 2013 at 13:29

    En ce qui concerne Nadal, il y a quelques semaines, je lisais qu’il était prenable, qu’il y avait du suspense… A ce moment, je postais que si personne n’arrivait à le battre lorsque l’occasion se présentait et qu’il n’était pas au mieux, qu’est-ce que cela allait être lorsqu’il serait au top. On est arrivé à ce point. Il est au maximum et prêt pour RG où il sera quasi imbattable. A moins d’un coup de tonnerre à la Soderling/Rosol, je pense qu’on va assister à un remake de 2008/2010. Et même Djoko, s’il arrive à croiser Nadal, ne pourra rien faire à mon avis.

    Pour battre Nadal sur terre, il faut profiter d’une baisse de régime ou d’une période de doutes, s’il arrive à gagner malgré cela il se met en mode super héros et il n’y a plus qu’à admirer ou subir selon ses goûts.

    • Colin 20 mai 2013 at 13:47

      Si Nadal venait à remporter Roland Garros cette année, ce qui je l’admets est l’hypothèse la plus probable, il réaliserait quelque chose qu’il n’a fait jusqu’à présent qu’une seule fois (en 2007, mais ni en 2008 (battu à Rome) ni en 2010 (forfait à Barcelone)): atteindre la finale de ses 5 tournois européens de terre battue.

      Idem s’il perd en finale d’ailleurs.

      Pas mal pour un convalescent!

      Il ne lui restera plus qu’à viser comme objectif pour 2014 de GAGNER ces 5 tournois, ce qu’il n’a encore jamais fait (pfff… le nul!)

    • Antoine 20 mai 2013 at 14:00

      Contre Le Djoker, je pense que cela dépend beaucoup du temps qu’il fait comme l’a montré la finale de l’année dernière..

      S’il fait beau et chaud, la balle de Nadal gicle haut et finit par faire craquer le Djoker, tout bon que soit le revers de ce dernier.

      Si le temps est maussade, qu’il fait froid, éventuellement qu’il y a un peu de crachin, sa balle ne pose plus de problèmes au Djoker et celui ci parvient à s’imposer. Sous la pluie l’année dernière il avait marqué 8 jeux sur 9 je crois alors que Nadala avait dominé les deux premiers sets…

    • MarieJo 20 mai 2013 at 14:06

      moi aussi j’ai pensé qu’après sa défaite à monaco il n’aurait pas les coudées aussi franches… mais il faut reconnaître que ferrer même s’il lui a donné du fil a retordre n’est pas le mieux placé pour réaliser l’exploit… il peut le fatiguer mais pas plus.

      berdych et almagro ne sont pas de son niveau… reste les membre du big 4 : et c’est là que le bas blesse : murray est aux fraises sur cette saison de terre, federer a sauvé les meubles en faisant la finale pour son 2è tournoi sur terre, et djoko a convaincu l’instant d’un match à monte carlo… c’est quand même un peu maigre.

      Nadal c’est le terrien ultime et il est un peu trop seul, les tops joueurs ne sont plus des terriens confirmés, et s’ils l’ont été leur niveau peut être bcp plus fluctuant que celui d »un rafa qui lui retrouve toujours ses fondamentaux sur la terre…
      mais surtout ils sont trop peu pour servir de chausse trappe à un mec comme nadal, par contre ils peuvent toujours venir embrouiller les cartes chez les autres !
      néamoins les outsiders qui peuvent vraiment faire un bon RG sont peu… je prends stan, gulbis, gael… après tout dépends d la forme réelle du jour, tsonga et gasquet ont plus de soucis que d’autres à se sortir justement d’un match chausse trappe sans le payer au tour suivant.

  17. Remy 20 mai 2013 at 13:42

    Bravo Noel pour ce super debriefing du RYSC.

    oui le tournoi de Rome est magnifique et pour ceux qui n’y sont jamais allés (comme moi), Google Street view permet de se faire une idée de l’endroit.

  18. Antoine 20 mai 2013 at 14:42

    Lançons une pétition pour que Robin Soderling puisse bénéficier d’une libération conditionelle et reprendre son rang de top 5 qu’il a occupé solidemment pendant deux ans avant l’incident bénin qui l’a envoyé en taule il y a presque deux ans. Après tout, il ne l’a pas tué, non ?

    • Kaelin 20 mai 2013 at 14:51

      Ah je suis bien d’accord, il me manque le berserk Soderling. Dans le genre grand mec froid brutal, Berdych me plait bcp moins. Et Soderling était quand même plus marrant (et son coup droit et service plus violents) (du moins à une époque lol).

  19. Nath 20 mai 2013 at 14:55

    ########################### MINI QUIZZ ##############################

    Quel joueur a perdu à Rome son premier tie-break de l’année après en avoir gagné 9 de suite, série commencée en janvier à Sydney ?

    Trouvez les 5 auteurs d’au moins 4 bulles sur le circuit principal cette saison.

    #####################################################################

    • MarieJo 20 mai 2013 at 15:39

      c’est pas haase ? il a un reccord tout mauvais !

      • Kaelin 20 mai 2013 at 15:46

        Haase a le record de tie break perdu consécutivement, du moins le record des joueurs jouant encore aujourd’hui du coup nan c’est pas lui. A moins que tu parlais de la 2ème question masi je pense pas non plus.

    • Kaelin 20 mai 2013 at 15:44

      t’es sûre de ton coup pour la 1ère question ? parce que je vois vraiment pas, pourtant j’ai étudié les tableaux :D

      • Kaelin 20 mai 2013 at 15:50

        Nieminen !!!

      • Nath 20 mai 2013 at 16:11

        Oui Kaelin, Nieminen est bien la réponse à la 1° question. Gulbis est donc le premier joueur à lui avoir pris un set au tie-break en 2013.

        • Kaelin 20 mai 2013 at 16:29

          Yep, sacrément solide au TB le finlandais, il a les nerfs solides. Il n’a pourtant pas un service dingue non plus mais c’est un joueur très complet, son service est correct et son retour n’est pas mauvais non plus.
          Jme souvenais plus de son OA un peu bizarre : 1er tour gagné contre Haas dans un match fou en 5 sets pour se faire battre par la suite au 2ème tour en 5 sets encore contre Dodig, 6-1 au dernier, très probablement à cause de la fatigue, le finlandais n’étant plus tout jeune.

  20. Antoine 20 mai 2013 at 14:59

    Je me demande sérieusement si je ne vais pas miser sur la victoire de Nadal à Roland Garros…Il est fort possible que comme en 2008 et en 2010, il gagne sans perdre un set et si l’on pouvait parier là dessus, je ne ferai car ce serait une bonne cote…

    Mais même sur le résulat final, c’est attractif. Voci les cotes bwin et betclic (respectivement):

    Nadal: 1,65-1,72
    Djokovic: 2,7-3,0
    Federer: 15-18
    Ferrer: 26-35
    Murray: non côté chez bwin, 35 chez betclic
    Del Porto: 41-25
    Gulbis: 51-75
    Dimitrov: 51-50
    Wawrinka: 51-60
    Tsonga: 67-50
    Berdych: 67-50
    Haas: 81

    Tous les autres à plus de 100…

    En résumé, Roger est vraiment aux fraises cette fois-ci et seul le Djoker a une bonne cote. Anoter les cotes de Gulbis et Dimitrov…Une cote de 50 pour Dimitrov, why not ?

    Ce que je note c’est que la cote de Nadal reflète une probabilité de victoire comprise approximativement entre 51 et 54%, à peine plus d’une chance sur deux par conséquent, ce qui parait faible. cela signifie quand même qu’il a plus de cance de gagner que tous els autres joueurs réunis…

    Cette cote va baisser au cours de la semaine car elle va attirer les parieurs, puis elle sera impacté par le tirage et baissera ensyuite à chaque fois que Nadal gagnera un match…

    72% de profit pour une victoire de Nadal à Roland Garros chez betclic, franchement, c’est bien payé…

    • Ulysse 20 mai 2013 at 16:20

      Je réalise que ton post commence très fort avec cette phrase : « Je me demande sérieusement si je ne vais pas miser sur la victoire de Nadal à Roland Garros ». Non sérieux ? C’est vrai quoi, c’est totalement wild ! Ça ne serait jamais que la 37ème fois de suite que le phénix espagnol écrase toute la saison sur terre en revenant de convalescence longue durée.

  21. Ulysse 20 mai 2013 at 15:46

    Nadal a montré à Rome qu’il investit dans la filière courte. Il est souvent le premier à agresser et cherche à abréger l’échange. Son plan de jeu sur terre est le plan fédérien de la belle époque : trois, quatre coups de raquette. C’est sûrement l’unique stratégie pour ménager ses articulations et faire durer sa saison.

    Il va sanibroyer ses premiers tours à RG comme il a sanibroyé le pauvre Rodgeur, mais il reste fragile, à la merci d’un ou deux matchs un peu plus tendus qui l’useront et le laisseront à la merci du premier Rosol de passage.

    Pas facile d’être un fan de Nadal finalement. On redoute en permanence la prochaine défaillance annuelle du colosse aux pieds doublement d’argile qui lancera son absence de six mois. On en guette les signes avant-coureurs. Grimace-t-il ? Se tient-il le genou ? Rate-t-il deux revers de suite ? Omet-il de se gratter le cul ? La tension doit être insupportable. D’ailleurs je vais l’expérimenter. Je décide à partir de ce jour de supporter Nadal. A l’essai et à durée déterminée, juste sur RG, pour voir. C’est pour moi un rôle de composition bien sur parce que le revers à deux mains, le lift à outrance, ce sont des faits non équivoques avec lesquels je ne peux pas composer. Mais je vais m’appliquer à apprécier sa formidable vitalité physique et mentale. Je vais même trouver du charme à son coté Frankenstein, vous savez les multiples TOCs, la gestuelle gaucher contrarié, un certain coté « bête de cirque puissante et potentiellement incontrolable mais dont on a canalisé l’énergie dans une direction déterminée par la science du dompteur ». Il y a là-dedans les stigmates d’une honnêteté primale, une innocence de l’animal, victime domestiquée, dénaturée, corrompue par l’homme. Comment reprocher à Rafa ce dresage subi, ce corsetage artificiel imposé par l’oncle Toni ? En France ce serait qualifiable de « mauvais traitement à enfant par personne ayant autorité » et l’avunculaire irait ramasser des savons dans les douches d’une maison d’arrêt. Il faut souhaiter que Rafael Nadal puisse se ré-acclimater à la vie libre, et en attendant puisque c’est la saison : VAMOS RAFA !

    • Antoine 20 mai 2013 at 16:05

      C’est vrai que le Rafa joue et gagne de plus en plus vite et que certains de ses matchs sont désormais très brefs, comem ceux de Roger: sa demie contre Berdych a duré une heure et quart ou quelque chose comme cela, idem pour la finale mais là, Roger l’a bien aidé…Et c’est plus plaisant à regarder…

      Finalement celui qui lui fait du mal est Ferrer qui n’a pas les moyens de le débroder franchement et qui doit construire ses points longuement mais qui a aussi les moyens de défendre longtemps…

      Je viens de lire sur le site de Roger que s’agissant de ses tics avant de servir, le Rafa en a ajouté un à sa collection cette année, mais je n’ai pas repéré lequel…Il y a des spécialistes des tics du Rafa là bas…L’ambiance n’est pas au beau fixe ce matin, certains ont des envies de meurtre ou pas loin et beaucoup craignent que le grand homme n’ait un problème de dos sérieux…

      Pour en revenir au rafa et puisqu’il vient de faire 8 finales de suite et qu’il joue finalement beaucoup, il y a un moment ou il va caler, mais quand ? L’objectif me parait être de tenir jusqu’à Wimbledon. Après, ce sera dur pour lui vu la surface…

  22. Antoine 20 mai 2013 at 15:47

    Oublies Roland !

    TOI AUSSI TRAFIQUES LE TIRAGE DE RAFA POUR WIMBLEDON !

    Sélectionnes les joueurs que Rafa devra affronter successivement dans la liste suivante, ou ajoutes le nom du joueur qui te plait :

    1er semaine : Gulbis, Rosol, Janowicz, Tomic
    2ème semaine: Dimitrov, Isner, Haas, Del Potro, Murray, Djokovic ou Roger

    • Ulysse 20 mai 2013 at 15:51

      Mais qu’est-ce tu racontes Antoine ? Je comprends rien.

      • Antoine 20 mai 2013 at 15:53

        C’est quand même pas sorcier Ulysse: tu dois choisir les adversaires de Rafa pour le prochain Wimbledon !

        • Ulysse 20 mai 2013 at 16:13

          Ah OK !
          Mais l’adversaire importe peu. Je le répète pour toi mais c’est la dernière fois hein ?

          Rafa en forme bat n’importe qui, n’importe où, n’importe quand, dans n’importe quelles conditions. Par contre s’il est diminué par ses tendons, il est obligé de ne plus s’entraîner à donf pour éviter la gonartrose compartimentaire interne, et c’est l’inverse: il peut cette fois-ci perdre contre n’importe qui, n’importe quand, … Comprendo ?

          Bon pour te faire plaisir je vais jouer à ton jeu pour la deuxième semaine: Dimitrov est trop jeune, Isner comme tous les gros serveurs n’a jamais emmerdé Rafa, Haas est trop vieux, del Potro est trop blessé, Murray à domicile est trop psychotant, Fed est trop complexé, a trop mal au dos, est trop vieux, et Djoko affrontera Nadal trop tôt par rapport à son pic de forme programmé. Non vraiment je ne vois pas qui pourrait le mettre en danger à moins d’une grosse défaillance médicale et dans ce cas ce peut être même Richie.

  23. Oluive 20 mai 2013 at 16:13

    Ce n’est qu’une intime conviction, et elle n’a eu je pense aucune influence sur le résultat final, mais, et même si le refrain est un peu lancinant en ce moment, je suis persuadé que Federer a eu un problème de dos après son match contre JJ.
    Durant ce match, il a tapé sec, ça jouait très rapide, des appuis exigeants, il a fait un paquet d’aces et n’a pas ménagé son dos.
    Il l’a payé cash, et l’a jouée épicier-dilletante par la suite.
    Après, comme ce n’est qu’une conviction, on pourra à raison me reprocher le manque de preuves.

    Ce n’est pas la première fois qu’on voit Federer qui semble de désintéresser d’un match, et ce n’est sûrement pas la première fois que son mal de dos en est la cause.
    Je ne dis pas du tout ça en pensant au(x) résultats finaux, encore moins pour « excuser » les défaites, mais plutôt parce que j’y entrevois une explication à une certaine nonchalance qui a pu lui être reprochée…

    … A laquelle s’ajoute ceci dit une fierté sportivement contreproductive : par exemple, il dit qu’après la finale de Rome 2006 ou il perd d’un cheveu il a pensé « c’est bon, si je peux le tenir ici 5 heures, je le tiendrai partout ». Autrement dit, il ne s’est même pas rendu compte que c’était une impasse, et surtout n’a pas inféré les progrès à venir de Nadal, ce qui est complètement autocentré… Federer n’est pas un grand tacticien quant à son adaptation aux autres (copyright Moratoglou, qui a raison mais sans rien ajouter à ça), cf les justes remarques d’Antoine sur les amorties, ou encore ses retours de revers sur seconde qui lui ont coûté plus d’un match et qu’il continue de proposer.
    Quelque part, Rome 2006 ne lui a pas rendu service, et il n’a commencé à le comprendre qu’en 2011…

    Mais bref, ce que je retiens surtout de ses déclarations, c’est qu’il se place désormais d’office hors jeu contre Rafa sur tb.

    L’autre point fatal c’est que, si le bas blesse comme je le pense, c’est tard pour se le faire opérer, et donc, ça sent la fin de carrière compliquée.
    S’il n’a que trois matches à fond dans le dos, je ne vois plus qu’une compétition accessible : la Coupe Davis…
    … Ou alors une opération et un retour en fanfare à la Haas ?
    Ou alors un osthéo-chamane miraculeux.

    Un pari à faire Antoine, ce serait celui de la fin de la série des quarts sur ce Roland.
    J’espère en tous cas qu’on n’aura pas à revivre une telle exécution consentie !
    Parce que, bien plus que Federer, j’ai pensé au public, et ça c’est moche… Ça coûte cher un billet pour une finale, enfin en l’occurrence deux, aux scores identiques.
    Federer ou l’anti-connors, qui à 35 balais se battait comme une bête juste pour pouvoir abandonner en menant d’un point…
    Certes à une semaine de Roland, s’il a mal au dos, ça se comprend.
    D’ailleurs pas de si : il a mal au dos, sinon c’est trop moche de renoncer à ce point. Demandez à tous ceux qu’il a battus tant et tant, et qui pourtant n’ont jamais abandonné… et pour qui ça a fini par payer (au hasard, Davydenko, Söderling, Roddick, qui a même clôturé sur une victoire, et Ferrer, qui devrait finir par passer sur terre).

    • Antoine 20 mai 2013 at 16:39

      C’est plus que probable qu’il se soit fait mal au dos contre JJ, dos déjà fragile puisqu’il portait une ceinture déjà lors de matchs précédents. Pour minimiser les risques, il fait de plus en plus attention à bien s’échauffer avant dans les vestiaires ce qui lui permet aussi, très souvent de débuter ses matchs à fond.

      Un gros risque est le changement de température et c’est pourquoi c’est loin d’être idéal de jouer la nuit pour lui. A Doha en début d’année, il avait déclaré forfait par précaution après avoir joué la nuit, à la fraîche.

      Contre ZZ, outre le fait qu’il a été conduit à forcer au service de par la nature du match, c’est à dire du fait qu’il fallit absolument éviter de se faire breaker vu le service adverse et ses faibles chances de debreaker, il s’est passé un évenement qui a contrarié son échauffement: le match a été retardé à 22h45 au lieu de 21h30 (ou 21h ?) pour cause de pluie…

      On peut penser à d’autres circonstance analogues: l’année dernière à Wimbledon, il avait du s’employer à fond contre Bennetteau et particulièrement au service sur première et seconde balle car Julien a été à six reprises à deux points du match. Il a dit après qu’à chaque fois, Roger lui avait servi des secondes monstreuses ce qui est vrai. Ce match se passait le soir sous le toit. Lors du match suivant, Roger n’atait pas en mesure de servir correctement et avait le dos complètement coincé. Il s’en tire par miracle contre Malisse…

      Autre souvenir: il y a quelques années à Bercy, il déclare forfait en plein tournoi, peut être la première fois de sa carrière. Motif: il avait attrapé froid. Son dos n’avait pas supporté la clim ou quelque chose dans le genre…Il a des exigences particulières concernant les matelas dans lesquels il dort..

      Il n’y a pas de doute qu’il a des problèmes récurrents au dos depuis des années, sinon toujours, mais ces problèmes s’aggravent avec l’âge, deviennent plus fréquents et il supporte mal les différences de température ou d’humidité. Jouer la nuit en outdoor est très mauvais pour lui, sauf à new Yoprk car il fait chaud la nuit..

      Sinon, je l’ai également trouvé peu combatif hier, pas spécialement concerné, ni déçu par le résultat d’ailleurs…Cela fait bizarre de penser que la finale de 2006 a eu lieu il y a sept ans et que sept ans plus tard, voilà ou en sont les mêmes sur terre battue: Nadal, peut être plus fort que jamais car étant capable de jouer plus vite, Roger vraiment dans un (très) mauvais jour hier…

    • Ulysse 20 mai 2013 at 16:54

      Il est sur que le niveau de Federer est notablement service-dépendant et c’est le cambrage nécessaire et la torsion pour orienter la trajectoire lors de ce coup qui est incompatible d’un mal au dos. Quand j’ai mal au dos je ne peux plus kicker correctement, la tête de raquette ne peut plus frotter les vertèbres lors de la préparation, manque d’amplitude que j’essaye de corriger en lançant la balle plus vers l’avant, geste moins fiable, fiabilité, vitesse, variation et précision en pâtissent.

      De plus une bonne souplesse de tronc et de la tonicité au niveau des abdos / dorsaux est utile pour les coups en bout de course, surtout pris tôt après le rebond : on est obligé de jouer le coup droit de face jambes pliées, tout gainé comme au ping pong. Quand j’ai mal au dos, ce genre de coup part systématiquement dans le filet. J’essaye de compenser : je boise, ça ne marche jamais bien. Bref un mal de dos au tennis ça ne permet pas de faire le bon geste, c’est la catastrophe assurée. Demandez à Arnaud Boetsch.

      Je ne pense pas que Fed avait vraiment mal au dos sinon il ne serait pas arrivé en finale. Pourquoi se défoncer pour contrarier un peu Nadal en 2013 à Rome ? Il a appris à se ménager et se réserve pour les échéances importantes c’est tout. Pour lui c’est en juillet.

      Quant à la scrutation spéculative du geste précautionneux pour ramasser la raquette, elle me fait bien marrer celle-là. Fed est un professionnel consommé. Des raquettes ou autre chose, il en ramasse des dizaines tous les jours depuis 20 ans, si ça ne faisait pas belle lurette qu’il s’astreignait à polir ce genre de détails comme il faut il n’aurait pas ses stats record de non-absenteisme.

      • Antoine 20 mai 2013 at 17:15

        Extrait de l’interview de Roger:

        « Q: Roger. You say you are healthy and I am convinced you are. The Twitter world says you are not and the speed of your serve was 174 and the second 160 …..
        R. Federer: 160 is that slow for a second serve… Is that slow?

        Q: It is normal …….. The Twitter world says this.
        R. Federer: Is everyone the same opinion. Janowicz serves at 225 but I am not that guy and I work my points differently and the radar is not always the story. Ask Rafa if I served slow and he will silence the Twitter world your friends »….

        On peut remarquer qu’il ne répond pas sur le fait-avéré ou pas ?- qu’il aurait servi à 174 km/h en moyenne en première balle…Si c’est excat, c’est une vitesse moyenne faible pour lui…

        • Antoine 20 mai 2013 at 17:20
        • Sylvie 20 mai 2013 at 17:25

          Il ne se mouille pas trop Guillaume sur ce coup là ;)

          • Antoine 20 mai 2013 at 17:37

            C’est le site officiel du tournoi…

          • Sylvie 20 mai 2013 at 20:27

            Oui j’ai vu ;)

        • Ulysse 20 mai 2013 at 17:40

          Quand on a mal au dos ça empêche de kicker, pas vraiment de frapper fort à plat. On a eu le temps de s’y faire depuis 2007 : on a juste vu un match normal sur terre lente entre Nadal et Federer.

        • MarieJo 20 mai 2013 at 18:10

          ah ah antoine tu m’as devancée :)

          guillaume ne se mouille pas plus que roger tout de même… on ne peut rien tirer de très négatif sur les propos de fed qui ne voit jamais ou est son problème immédiat… il n’a pas tort, roger pense sans doute plus à wimb qu’à RG en c moment
          pour fed, RG ne peut servir que ses ambitions sur gazon : trouver le bon rythme, perfectionner ce qui peut l’être et attendre le gazon fin prêt… il sera plus frais que rafa et sans doute djoko, à son age la fraicheur physique ou mentale vaut peut être un gd chelem.

          • Antoine 20 mai 2013 at 18:26

            Jouer sur terre pour se préparer sur gazon, ce serait quand même une tactique étrange: les deux surfaces sont aux antipodes l’une de l’autre et c’est bien pour cela qu’il est très difficile et très rare de faire le doublé RG/Wimby..?

            Si Roger continue à venir à RG, c’est soit parce qu’il pense avoir une chance de redevenir numéro un et qu’il a besoin des points, ce qu’il disait encore il y a très peu de temps (en excluant d’ailleurs Nadal de la lutte)…, soit parce qu’il pense qu’il peut encore gagner à Roland Garros au bénéfice de circonstances favorables…

            Et rien ne peut effectivement être complétement exclu. Que quelqu’un élimine Nadal comme en 2009 et Roger apparaitrait comme un vainqueur possible, même si pour ma part je pense que Djokovic lui est foncièrement supérieur désormais sur terre battue…

            • Patricia 20 mai 2013 at 19:11

              Ou qu’il se dit qu’il a toujours ses chances de faire demi et que ça devient nécessaire pour rester TS4 s’il veut moins jouer.

          • MarieJo 20 mai 2013 at 18:32

            pas totalement dingue comme idée, fed peur jouer en mode agressif et en écourtant au max les échanges… le service s’il marche sur terre, il sera encore mieux sur gazon ? tout ça n’est que spéculation, mais je ne crois pas me tromper en me disant que les ambitions du suisse à RG sont tout de même limitées, et qu’il doit tenter de remettre en place certaines chose en vue du gazon, son objectif à lui.

          • karim 20 mai 2013 at 19:12

            Antoine , RG pour préparer Wimbledon c’est plus à la recherche de son rythme comme je disais hier. Herbe et terre ne proposent plus des styles de jeux différents et ce sont ceux qui ont été bons à paris qui le restent à Londres. Ne pas jouer RG n’a aucun sens, surtout s’il jouait les tournois avant. S’il fait l’impasse sur avril et mai, il va se pointer sur herbe avec tellement peu de repères qu’il va couler en première semaine.

  24. Kaelin 20 mai 2013 at 18:10

    bonne nouvelle pour Rufin, qui bat Ryan Harrison au dernier tour des qualifs de Nice et accède donc au tableau final. Très bon joueur de terre, j’attendais depuis sa très bonne saison sudaméricaine qu’il perfe un peu et monte au classement, ce qu’il n’a pas trop pu faire à cause de blessures. Si son corps le laisse plus tranquille, assurément un mec qui peut monter. Il a battu l’américain 6-3 6-4. Harrison qui fait par contre décidément une saison assez cata et qui ne perce vraiment pas malgré une 43ème place en 2012, dur dur la relève américaine…. du moins chez les gars. A moins que Donald Young nous fasse une remontée incroyable :D

  25. karim 20 mai 2013 at 19:08

    C’est fou, sur les forums ça prophétise à mort quant à un mal de dos décidé contre le plein gré de federer. Le développement très fouillé d’antoine le fait, c’est sûr, sauf que le proprio du dos dit qu’il n’a rien. On fait quoi? Encore une fois opposition totale avec rafa qui se fait mal partout quand il ne gagne pas, et roger à qui on a mal partout quand il boit le calice jusqu’au lift. Pourtant il dit qu’il n’a rien, il n’a pas dû bien regarder le match….
    Ce qui me tue sur cet enchaînement de tournois, c’est que s’il a dansé sur le fil, nadal n’a pu être pris et ceux qui s’y sont cassê les dents ont renforcé sa confiance. La fenêtre de tir était réelle, personne n’a réussi à régler la mire, tant pis pour eux. Et pour moi encore plus…
    Soderling il a vraiment dû forcer sur les doses de tout ce qu’il ne faut pas dire qu’on prend parce que là franchement il en met du temps. Rocas Rosoderling super sayan, j’ai besoin de toi.

    • MarieJo 20 mai 2013 at 20:36

      perso je ne crois plus à une suspension déguisée de robin… pas aussi longtemps après,le pauvre gars est bien atteint, je crois, c’est dommage

      • karim 20 mai 2013 at 20:42

        Que fait batman?
        Il faudrait un award de la vanne la plus pourrie aussi à la fin de l’exercice.

    • Yaya 20 mai 2013 at 21:14

      « Pourtant il dit qu’il n’a rien, il n’a pas dû bien regarder le match…. »

      c’est sa stratégie de comm habituelle, il n’en changera pas, et c’est tout à son honneur. Au moins cela ne dévalue pas la perf de la personne en face.

      Pour ma part, la différence de qualité de jeu entre son quart contre Janowic et sa demi contre Paire était déjà un signe que quelque chose n’allait pas.

  26. antsiran23 20 mai 2013 at 19:25

    Je trouve qu’en ce qui concerne Federer il faut prendre en compte l’ultime motivation d’un type qui a tout gagné, champion du monde des Grands Chelems et du nombre de semaines tout en haut de la hiérarchie, milliardaire, reconnu par une majorité comme le plus grand de l’histoire, y compris de la part de ses « collègues de travail ». Cette ultime motivation de mon point de vue est toute simple : le plaisir de jouer. Évidemment il aimerait bien gagner un ultime Wimbledon et pourquoi pas un 6 ème US Open. Mais çà ne pourra pas se faire sans plaisir de jouer. Et objectivement, jouer Nadal çà doit lui donner la nausée. Hormis le fait d’avoir le palmarès qu’on connaît face à l’espagnol sur TB qui doit le gonfler grave, a aucun moment son tennis ne peut s’accommoder d’un jeu entièrement basé sur la destruction de l’attaque. Il n’y a pas de mystère, le jeu qu’offre Nadal repose sur le physique, le physique et encore le physique. Et à 31 ans, le suisse sait que sur ce plan les années le fragilisent inéluctablement. Alors pourquoi donc « s’arracher » face à un joueur qui lui interdit de prendre son pied ?
    Il continuera à « donner la leçon » à des petits jeunes (Dimitrov, Paire,Janowicz) , surtout quand ils sont brillants et inventifs, histoire de montrer qu’en tennis pur…il a été et il est encore un petit peu le meilleur ! Parce que là il a vraiment plaisir à jouer.

    • karim 20 mai 2013 at 20:34

      Le plaisir de jouer c’est Haas qui s’éclate à 35 ans et qui a l’air heureux sur le court. Fed n’est absolument pas à la recherche de son plaisir sur le court comme un dilettante et un touriste, le goût de la compète et de la gagne sont encore trop présents sur ses papilles gustatives pour prétendre jouer pour la joie de le faire. Le seul fait qu’il continue à fond ou qu’il ait fait le run qu’on sait en 2012 est une preuve de sa motivation de compétiteur. Jouer Nadal l’a toujours fracassé alors il va pas faire semblant maintenant, il a lâché l’affaire et je pense qu’au fond de lui il sait qu’il ne peut plus lutter.
      Donner la leçon à des petits jeunes? Fort contre les faibles en somme? Je pense qu’il aspire à mieux. Il a peut-être renoncé à nadal mais murray et djoko je ne pense pas qu’il se soit couché encore, il tient malgré quelques roustes reçues, de murray notamment.
      En résumé je ne suis pas du tout en phase avec ta position. En même temps je dis ça …

    • karim 20 mai 2013 at 20:39

      Fed a un orgueil de coq, se faire plaisir ok, MAIS avec la victoire au bout siouplé. Le chapitre du mec qui a tant et tout gagné et qui n’est là que pour boire un verre avec les potes c’est un déni de grande vitesse. À la recherche de l’éclate il irait jouer à Acapulco, Valence ou Nice. C’est très agréable.

    • MarieJo 20 mai 2013 at 21:04

      oui karim, c’est évident que federer veut encore prouver des choses, aux petits nouveaux, aux vieux rivaux has been, et simplement aux mecs qui sont derrière lui au classement… je ne l’imagine pas une seconde avoir envie de se retrouver derrière berdych et ferrer au classement !
      perdre contre rafa sur terre c’est une chose, et je pense qu’il s’en fout de le battre sur terre, si un jour il a une occase il l’a saisira et j’imagine que ce sera particulièrement jouissif pour lui aussi… en 2011 quand il lui colle une bulle au masters, il est content, même très content de savoir qu’il y a encore une possibilité d’écraser nadal…
      faut pas se leurrer antsiran, si un jour fed doit jouer un match pourri dégueux pour batre nadal n’importe ou, il prendra sans sourciller ni se préoccuper de son style !

  27. Oluive 20 mai 2013 at 21:00

    Simon, Monfils, même Seppi et Fognini à Nice.
    Non franchement, ils font quoi là ?
    C’est quoi l’intérêt d’aller dans le sud de la France courir un 250 la veille de Roland, quand en plus on est au choix, français, spécialisé terre battue, voire les 2 pour Monfils, ou top 30…?

    A la rigueur Haas à Düsseldorf, je peux comprendre. Peut-être se dit-il que ses chances en 3 sets gagnants sont minces, mais là ?
    Je reste sans mots.

    • Nath 20 mai 2013 at 21:18

      Pour Seppi ça se comprend, il s’est pris 3 raclées pour ses 3 derniers matches (6-1 6-4 contre Ferrer au Portugal, 6-1 6-2 contre Haas à Madrid, 6-4 6-1 contre Fognini à Rome), il n’aurait pas craché sur quelques victoires. Mais le résultat n’est pas bien fameux vu qu’il a perdu contre Lu, 72° mondial et tout sauf un spécialiste de la terre battue.
      Simon et Monfils ? Probablement suffisamment peu d’ambition en vue de RG pour se pointer là-bas, garantie à la clé.

    • MarieJo 20 mai 2013 at 21:19

      franchement tu les vois aller plus loin qu’en 1/8è ?
      seppi est en perte de vitesse, fognini est capable de gagner ou de perdre facilement histoire de ne pas être en retard à RG, gael a gagné en challenger à bordeaux mais n’a pas bcp de machs dans les jambes depuis un mois… simon, s’il peut gratter un 250 ou personne n’est concerné, lui il prend !

      • Oluive 21 mai 2013 at 09:32

        Ben, à vrai dire je n’en sais absolument rien…
        Perfnors a bien fait finale, et Christophe Roger-Vasselin demie, l’année dernière Goffin était en quarts je crois.
        Pour les deux premiers, on peut dores et déjà dire que c’est leur plus belle performance, celle qui leur permet d’appartenir à la mémoire du tennis.
        On ne sait jamais ce qui peut se passer dans un tableau.
        Et du coup, le no name qui arrive en huitième contre un no name, eh bien, il a intérêt à avoir toute sa fraîcheur pour le match le plus important de sa vie.
        J’avoue ne vraiment pas comprendre qu’on soit dans les cinquante meilleurs d’un sport planétaire, et qu’on ne puisse pas se dire qu’on a une chance, aussi menue soit-elle, de faire quelque chose à Roland.
        Pour Monfils, il vient quand même de remporter un challenger, rejouer dans la foulée c’est le meilleur moyen de réveiller un physique fragile, d’ailleurs peut-être est-ce le but (genre, les années où j’étais blessé j’ai cartonné, merde je suis pas encore blessé, vite à Nice ! Monfils de Nice quoi).
        Quant à Simon, bon, il est né à Nice, mais franchement, il aurait mieux fait de choisir Marseille parce que là, en termes de calendrier, c’est encore pire que Bâle…

    • Conchita 20 mai 2013 at 21:32

      Pour les autres je ne sais pas, mais pour Monfils quelques matchs supplémentaires ne seront pas un mal.

  28. Conchita 20 mai 2013 at 21:31

    Je suis un peu mystifiée : Federer n’a pas perdu parce que Nadal était bon, mais à cause de son mal de dos qu’il veut cacher à tout prix… Non content d’être le GOAT du jeu, il est aussi le GOAT des valeurs et de la noblesse. Le jeu de Nadal l’ennuie tellement par ailleurs qu’il ne lutte plus. Si c’est le cas, c’est bien dommage.

    • Remy 20 mai 2013 at 21:44

      Je ne sais pas où tu as vu/lu une chose pareille ?

    • Sylvie 20 mai 2013 at 21:53

      Si tu as lu attentivement les commentaires il me semble que personne n’a dit ça. certains pensent que son niveau très faible et son faible pourcentage au service pourrait être dû à une gêne au niveau du dos, c’est tout. Je pense que personne n’a mis en doute le niveau de Nadal ni l’issue du match de toutes façons.

      Perso, je n’ai rien vu et je n’ai pas d’avis sur le sujet. En tous les cas, le principal intéressé ne se plaint pas. De toutes façons, cela ne saurait tout expliquer vu le passif entre les deux.

    • Elmar 20 mai 2013 at 22:08

      Nadal a gagné car il a été très bon et qu’il est meilleur que Fed, sur terre battue bien sûr, mais sans doute un peu partout désormais.

      Ce n’est pas pour autant que les autres assertions sont fausses, bien qu’on n’en sait strictement rien. Federer a toujours eu pour habitude de cacher ses blessures, pour ne pas donner d’indication à ses adversaires; c’est un moyen de se montrer fort, un peu comme un boxeur avant d’entrer sur un ring de boxe. Après, autant ça paraissait évident à IW qu’il était diminué (le mec jouait en marchant), autant hier, cela ne m’a pas paru flagrant.

      Ce qui était flagrant en revanche, c’était le peu d’implication mentale qu’il a mis dans le match. Tu vois, Conchita, pour les FFF, un match contre Nadal est une purge (tu l’as suffisamment regretté) parce qu’on sait comment cela va se passer et quel sera le résultat; eh bien, je ne suis pas loin de penser que le Fed doit ressentir un peu la même chose avant un match contre Nadal (et là encore, tu peux le regretter; moi ça ne me choque pas trop). Il a abdiqué contre Nadal, en tous cas sur TB. Hier, il avait aucune envie de se dépouiller, pour, au final, marquer quoi? trois ou quatre jeux de plus maxi.

      Bref, il n’a plus le tennis pour tenir tête à Nadal et le sait. Il n’éprouve aucun plaisir à le jouer et n’a même plus l’orgueil de tenter de le challenger. Du coup, en effet, il ne lutte plus. Ce qui ne change ma foi pas grand-chose au résultat final, de toute façon.

      • Antoine 20 mai 2013 at 22:34

        Si Roger pensait la même chose que toi, il aurait déclaré forfait…C’est assez sidérant de lire cela mais c’est assez courant après une défaite de Federer face à Nadal…

        D’ailleurs, à chaque fois, c’est la même chose..

      • Sylvie 20 mai 2013 at 22:41

        C’est assez récurrent en ce qui concerne Fed même chez les journalistes. Quand Fed perd et sèchement, c’est qu’il n’a pas envie, n’est plus motivé, s’ennuie, a trop d’égo, ne s’entraîne pas assez, ne fait pas d’effort… Le fait qu’il puisse juste mal jouer sur un match et/ou tomber sur un os ne semble jamais pris en compte. C’est sûrement dû à l’impression visuelle qu’il dégage et au mythe qu’il incarne.

        C’est quelque chose qu’on lit rarement pour les autres joueurs.

    • Patricia 20 mai 2013 at 22:21

      Pour le premier point, c’est une déformation : certains ont évoqué la possibilité d’un mal de dos expliquant le mauvais niveau de Fed, mais toujours associé à la supériorité de Nadal, et de son excellent niveau dans ce match. Personne ne croyait à une victoire de Fed, dos ou pas.

      Pour le second point, antisiran. Qui n’est pas représentatif de la majorité des FFF.

      • Antoine 20 mai 2013 at 22:29

        Il y avait des gens pour croire en la victoire de Federer puisque les sites de paris sportifs lui donnaient tous envirion une chance sur quatre et non une sur cent…

        • Patricia 21 mai 2013 at 00:06

          Je voulais dire « personne ici »…

  29. Conchita 20 mai 2013 at 21:36

    Janowicz ? Je ne trouve pas son jeu brillant mais c’est du Godzilla tennis. En gros, c’est : je frappe le plus fort possible tout le temps, et j’alterne avec des amorties, je hurle et je perds la tête. Ça me fait mal de le voir associé avec Dimitrov ou Tomic.

    • Sylvie 20 mai 2013 at 21:56

      Jano à Bercy avait proposé un tennis plus varié que ce que tu présentes. Il m’avait enchantée sur ce tournoi. Son tennis est atypique mais ne peut se réduire à un simple bourrinage entrecoupé d’amorties.

    • Patricia 20 mai 2013 at 22:26

      J’y perçois autre chose, notamment le jeu au filet, et une très grande intensité combative, qui est très intéressante face aux meilleurs – dans un registre différent de Nadal. Après, il est radicalement différent de Dimitrov ou Tomic, mais avec son gabarit, et sa moins bonne main, il est obligé de miser sur sa puissance, son envergure plutôt que sur son déplacement, son placement et la construction du point.

  30. Yaya 20 mai 2013 at 21:43

    Je suis confiant en la victoire finale de Djokovic.
    Toutes les conditions sont réunies cette année pour qu’il aille au bout.

    Des conditions météo exécrables à Paris : un mois de mai pourri et il va encore pleuvoir jusqu’au début du tournoi. Les terrains sont gorgés d’humidité et ce n’est pas deux semaines de beau temps qui changeront grand chose. Le lift de Nadal sera annihilé.

    Djokovic a battu Nadal dans le tournoi dont les conditions se rapprochent le plus Roland Garros. Une victoire à MC est bien plus significative qu’à Rome ou Madrid.

    La défaite contre Berdych l’a fait redescendre sur terre. Il sera concentré du début à la fin de ses matchs. De plus il ne part plus favori comme en 2011 et donc cela lui enlève beaucoup de pression.

    Ne pas avoir croisé Nadal à Rome ou à Madrid, a pour avantage que ce dernier n’aura pas eu l’occasion de tester de nouveaux trucs en préparation du rendez-vous parisien.

    Le plus dur à Paris pour Djoko ne sera pas de battre Nadal en finale, mais d’arriver en finale. Il a plus à craindre d’un artificier en mode Soderling 2009. Le jour J, il aura le plan de jeu, il ne lui restera plus qu’à exécuter parfaitement.

    • Conchita 20 mai 2013 at 21:56

      Je suis assez d’accord avec toi. Ce Roland-Garros est pour Djokovic. J’en suis persuadée depuis que j’ai vu le premier set à Monaco, où il a failli coller un 6/0 à Nadal. Tout en ayant une cheville douloureuse, Djoko a montré un niveau de tennis ahurissant. Les petites sautes de concentration de Madrid et Rome, il ne les aura pas à Paris.
      Si Djokovic gagne à Paris, ce que je crois, il sera alors en excellente position pour réaliser le Grand Chelem.

      • Elmar 20 mai 2013 at 22:12

        Djoko faire le GC cette année?

        Je n’y crois pas. Il ne donne plus toutes les garanties cette année contre les seconds couteaux et il y aura donc de nombreux écueils.

        Sa force, en revanche, c’est qu’il ne se troue jamais contre les meilleurs et qu’il y joue toujours son meilleur tennis. Mais il ne sera favori ni à Roland, ni à Wimbly. Peut-être en tête de liste à l’USO, mais certainement pas tout seul.

        Bref, il ne pourra pas faire en 2013 ce qu’il n’a pas réussi à faire en 2011, lorsqu’il jouait mieux et était en pleine confiance.

      • Patricia 20 mai 2013 at 22:32

        Le Nadal de Monaco était loin du Nadal de Rome et de la finale de Madrid. En coup droit, il est meilleur qu’en 2011. Et le Djoko de Monaco, on ne l’a pas revu depuis, donc on ne sait pas s’il a réussi à se reparamétrer. C’est évident que Nadal est le joueur qui a le plus de chances de battre Djokovic, en finale ou en demi. Nommez moi un joueur qui a plus de chances ?

        En plus, Nadal met en place des filières plus courtes pour en garder sous le pied et parvenir jusqu’en finale avec plus de peps. J’accorde une chance significative à Djokovic, mais pas plus. La probabilité que Nadal le désosse me paraît plus importante que l’inverse…

        • Yaya 20 mai 2013 at 23:21

          « Le Nadal de Monaco était loin du Nadal de Rome et de la finale de Madrid. »

          On a pas vu la même chose. J’ai revu le 2e set de la finale de Monte Carlo. Et Nadal n’a rien proposé de mieux depuis.

          « En plus, Nadal met en place des filières plus courtes pour en garder sous le pied et parvenir jusqu’en finale avec plus de peps »

          Nadal met en place des filières courtes depuis … 2008 !

          • Patricia 21 mai 2013 at 00:03

            Ben ça marchait surtout en 2008, parce que quand son CD était (nettement) moins saignant, difficile de tenter le winner au bout de 3 frappes… Ce qu’on l’a vu faire contre berdych et Fed.

    • karim 20 mai 2013 at 22:19

      Le plus dur effectivement sera de se pointer en finale pour djoko qui a parfois une concentration suspecte quand il ne joue pas Fed ou Nadal contre qui il est toujours motivé à mort. S’il arrive en finale contre Nadal, je pense que le match va tourner en sa faveur.

    • Antoine 20 mai 2013 at 22:24

      C’est assez paradoxal comme raisonnement…

      Si je comprends bien, Djokovic a davantage de chances de gagner à Roland Garros que s’il l’avait battu à nouveau Nadal à Madrid et à Rome..

      Pourtant une nouvelle victoire du Djoker aurait sûrement boosté sa confiance et diminué quelque peu celle de Nadal..

      Le fait d’avoir perdu rapidement à Madrid et d’avoir perdu à nouveau à Rome alors même qu’il avait le match en main, au point de servir pour la gain de la rencontre n’est pas non plus de nature à booster sa confiance. D’ailleurs, il ne faisait pas trop le fier dans sa conférence de presse d’après match à la suite de sa défaite contre Bercyh..

      Dans l’intervalle, Nadal gagne ces deux tournois. Pour sa confiance, c’est plutôt une bonne chose et son oncle dit qu’il est tout prêt de son meilleur niveau, celui de 2010 ou il a écrasé tout le monde à Roland Garros…

      Sinon, en ce qui concerne les conditions de jeu: elles sont quasiment les mêmes à Monte Carlo, à Rome, à Barcelone et à Paris. Il n’y a que Madrid qui diffère à cause de l’altitude. Et Nadal performe autant dans tous ces tournois, à très peu près..

      La météo peut jouer en faveur du Djoker, nous sommes bien d’accord sur ce point mais à Paris, le drainage est excellent et il suffit de deux jours de beau temps pour que les conditions de jeu changent du tout au tout comme j’ai pu le constater statistiques à l’appui ces dernières années..

      Si le temps est pourri en première semaine, mais qu’il se met à faire beau et chaud au milieu de la deuxième semaine, le dimanche de la finale, les conditions seront idéales pour Nadal..Il ne faut donc pas se faire d’illusion consécutivement au temps pourri qui règne à Paris en ce moment. Cela ne présage de rien du tout…

      Bref, pour le Djoker, la tâche n’annonce rude..

      • Yaya 20 mai 2013 at 23:38

        « Djokovic a davantage de chances de gagner à Roland Garros que s’il l’avait battu à nouveau Nadal à Madrid et à Rome.. »

        Interprétation complètement erronée de mes propos. Si Djoko avait gagné Rome et Madrid cela aurait encore plus augmenté la probabilité d’une victoire à RG. Mais ne pas avoir gagné n’hypothèque en rien ses chances. Cela le met simplement dans des dispositions psychologiques différentes : moins hautain, plus humble, pouvant faire son bonhomme de chemin sans qu’on lui rappelle le record de McEnroe ou qu’il est le favori.

        « elles sont quasiment les mêmes à Monte Carlo, à Rome, à Barcelone et à Paris. »
        Tu ne réponds pas à mon affirmation selon laquelle MC est le tournoi le plus proche de RG.

        « Si le temps est pourri en première semaine, mais qu’il se met à faire beau et chaud au milieu de la deuxième semaine, le dimanche de la finale, les conditions seront idéales pour Nadal. »

        On verra bien.

        • Antoine 21 mai 2013 at 00:33

          …C’est peut être une interprétation erronée de ce que tu penses mais tes propos sont étranges puisque tu écris « toutes les conditions sont réunies pour que Le Djoker aille à Roland Garros ».., autrement dit que deux défaites à Madrid et à Rome couplées à deux victoires de Nadal au même endroit sont donc un plus pour lui, ou quantité absolument négligeables ce qui revient à estimer que ces défaites et ses victoires ne signifient absolument rien..

          Sinon, je te confirmes qu’il n’y a aucune différence de conditions de jeu entre Monte Carlo, Rome ou Paris et l’on peut également ajouter Barcelone dans le lot, à ceci près que le court est plus petit. Monte Carlo n’est pas plus proche, en termes de conditions de jeu, de Paris que ne le sont Rome et Barcelone.

          Quand aux conséquences d’un temps pourri Porte d’Autueil, idem, je ne peux que te confirmer que, contrairement à ce que tu penses ou espères, il n’est malheureusement nul besoin de quinze jours pour assécher les courts et que les conditions de jeu deviennent plus propices au lift de Nadal. Deux jours de temps sec et chaud suffisent pour transformer les courts, même s’il a beaucoup plu avant..C’est ce qui s’est passé en 2010 par exemple..

          • Yaya 21 mai 2013 at 09:10

            « ou quantité absolument négligeables ce qui revient à estimer que ces défaites et ses victoires ne signifient absolument rien.. »

            Cela signifie comme je l’ai indiqué plus haut que le plus dur pour Djoko ne sera nécessairement de battre Nadal mais d’arriver à lui.
            De la même manière qu’à une époque le plus dur pour Nadal n »était pas de battre Federer en finale, mais de parvenir jusqu’à lui sans trop laisser de force.

          • Yaya 21 mai 2013 at 12:12

            je ne me souviens pas que le temps ait été aussi pourri aussi longtemps avant le début du tournoi en 2010. Là on parle d’un hiver long et d’un printemps automnal, pas de quelques jours de pluie çà et là.

  31. Ronald 20 mai 2013 at 22:12

    Premiers matchs des qualifs demain si le temps le permet…

    http://www.rolandgarros.com/fr_FR/scores/schedule/index.html

  32. May 20 mai 2013 at 22:24

    Certains pensent que Federer est désabusé quand il joue Nadal sur TB et qu’il n’a rien tenté durant la finale de Rome. D’autres pensent tout le contraire. Il a essayé mais s’est fait douché voilà tout!

    http://www.atpworldtour.com/News/Tennis/2013/05/21/Brain-Game-Rome-Federer-Nadal.aspx

    • May 20 mai 2013 at 22:26

      doucher

    • Sylvie 20 mai 2013 at 22:30

      C’est amusant car l’analyse est aux antipodes de celle de Thoreau. L’un dit qu’il a essayé quelque chose de nouveau et que cela n’a pas marché, l’autre qu’il n’a rien tenté du tout ou plutôt qu’il a fait la même chose que d’habitude. Est-ce qu’ils ont vraiment vu le même match ?

    • Patricia 20 mai 2013 at 22:41

      J’ai vu exactement ce match comme O’Shaughenessy, et je pense que si
      1) Nadal avait été moins fabuleux
      2) Fed avait joué au niveau du match contre JJ
      on aurait eu un match très disputé.

      Je suis d’avis qu’on inverse souvent la cause et la conséquence du tirage de tronche chez Fed : pour bcp, il paraît désabusé d’avance et peu concerné, donc il joue particulièrement mal. Pour moi, il fait la tronche parce qu’il est déçu et se sent impuissant. C’est son contrôle sur ses émotions négatives, basé sur l’impassibilité, permanent depuis son ascension, qui fait qu’au lieu de se manifester en colère et vive frustration, le mécontentement se trahit par un masque de désagrément détaché.

      • Sylvie 20 mai 2013 at 22:46

        Même impression que toi sur la deuxième partie du commentaire. Le Fed qui s’en fout ou qui vient battu d’avance me paraît aux antipodes du personnage. Il a trop d’ego pour ça. En revanche quand le match ne tourne pas comme il le souhaiterait et qu’il se sent impuissant (particulièrement quand il sent que son jeu n’est pas à la hauteur) il tire vraiment une sale tronche.

    • Antoine 20 mai 2013 at 23:00

      Cela confirme ce que je disais en réponse à Sylvie ce matin à propos de sa tactique et des inepties écrites par Thoreau à ce sujet.

      La tactique employée par Roger était absolument correcte hier.J’avais fait deux réserves: su le fait qu’il n’avait pas suffisamment employé l’amortie et sur le fait qu’il n’avais pas suffisamment cherché à servir extérieur court compte tenu de la position de Nadal au retour.

      Mais sur ce deuxième point, et l’analyse le démontre brillamment, je me suis trompé: ce n’est pas que Roger n’a pas essayé, c’est qu’il n’a pas réussi à passer suffisamment de premières dans ces zones. De même, je disais qu’il n’avait pas suffisamment fait service volée après le début du match et c’est là un point qui est confirmé: 6 au premier set, seulement deux au second..

      Autrement dit, ce n’est pas la tactique employée par Roger qui était mauvaise, c’est l’exécution qui a été défaillante, défaillance d’autant plus mise en valeur que Nadal a été lui excellent.

      Il faut saisir un point: prendre 6-1 6-3 en essayant quelque chose de nouveau ou prendre 6-4 7-5 en jouant comme d’habitude, cela ne change rien au résultat. C’est une défaite. La tactique qu’a employé Roger était plus risquée. Qui dit prise de risque plus importante dit défaite plus lourde si l’exécution est défaillante, mais dit aussi possibilité de victoire si elle est bien exécutée et qu’en face l’adversaire n’est pas aussi bon..

      Donc, non seulement il n’y a rien à regretter mais les commentaires sur son absence de combativité n’ont aucun sens..C’est en jouant comme cela que Roger peut espérer battre Nadal sur terre battue et pas autrement. Que cela marche ou pas est une autre affaire et ce n’est qu’en essayant que Roger peut espérer y arriver.

      Il vaut mieux prendre trois fois 6-1 6-3 et gagner la quatrième, que perdre 4 fois 6-4 7-5…

      • Patricia 20 mai 2013 at 23:06

        100% d’accord avec toi.

      • karim 20 mai 2013 at 23:25

        Moi vous me faites penser aux émissions genre les spécialistes sur C+ où des experts du foot décrivent des tactiques et des positionnements de joueurs sur le terrain qui me passent totalement au-dessus de la tête parce que j’ai juste pas le niveau requis pour piger. Je suis assez binaire, bon ou mauvais, chaud ou froid, attaque ou défense. Raison pour laquelle quand j’entends « jolie robe avec des reflets indigos, rond en bouche mais pas ennuyeux avec des notes de pêche, de figue, d’aneth et une personnalité de vrai bourgogne » (j’invente hein j’espère qu’un pinard pareil n’existe pas) je me dis on se fout de moi parce que mon palais ne me permet pas d’aller au-delà « hmmmmmm c’est doux hein » et « pouahhhhh c’est dégueux » mais avouez que ça ne justifierait plus l’existence de la profession d’oenologue même. Bref moi j’ai juste vu Fed faire plein de fautes comme s’il savait pas quoi faire de la balle et comme s’il n’avait aucune arme valable ce jour-là. Et après j’avais l’impression surtout que ce match n’était pas le point culminant de sa journée.

        • Antoine 21 mai 2013 at 00:16

          T’as pas le niveau requis pour piger ? Tu te fous de nous ?

          Hier, la bouteille était bouchonnée, Karim…La deuxième de la caisse ne la sera peut être pas..

        • Mathias 21 mai 2013 at 09:09

          Exact! Il voulait voire l’équipe de Suisse de hockey en finale des chanpionnats du monde…

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Commentaires récents

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis