Wimbledon 2013 : le débrief

By  | 9 juillet 2013 | Filed under: Actualité

Petit bilan plus ou moins détaillé de ce Wimbledon. Séparons nos joyeux joueurs en trois groupes distincts, avec une catégorisation tout ce qu’il y a d’arbitraire : les viocs, les jeunots et les mûrs.

Pépé et Mémé font de la résistance (ou pas)

Au niveau des prestations trentenariales, il faut notifier les contre-performances de la Sérénissime et de Papy Roger, stoppés respectivement en huitièmes et en trente-deuxièmes, et par respectivement la finaliste et le seizième de finaliste. Bon objectivement ça claque un peu moins pour le Fed’. Serena a été victime d’une Sabine Lisicki au tennis retrouvé, fait de gros services et de grands parpaings, et aurait presque pu s’en sortir de justesse si son arme maitresse (la même que celle de son adversaire) ne l’avait soudainement lâchée dans l’ultime acte. Concernant Roger, la rencontre fut belle et le vainqueur – le toujours surprenant Stakhovsky – conquérant, montrant d’une certaine façon à la légende que jouer ultra offensif pouvait encore payer à Wimbledon. La défaite fut faite sur quelques points, comme souvent lors de tels matchs sur gazon, et gageons que Superbiquette saura rebondir, à Hambourg d’abord, à Gstaad ensuite, et surtout à Montréal (ou votre serviteur aura – peut-être – le plaisir de le voir fouler le court central, si l’auguste séant suisse daigne s’y rendre, s’il atteint les demies ou la finale, et si les organisateurs ont l’extrême obligeance de le programmer à la bonne heure, bref…).

Citons ici la résistance du beau Tommy face au numéro 1 mondial sur le Centre Court. Défaite en trois sets certes, mais défaite accrochée, et débreaker Djoko quand ce dernier sert pour le match est en soit une réussite. Plus que de longs raids dans les tournois du Grand chelem et la consolidation de sa place dans le Top 15 (il pourra même prétendre au Top 10 d’ici les prochaines semaines étant donné qu’il n’a que des points à prendre à l’US Open, même s’il faudra néanmoins éponger son quart à Toronto et surtout ses deux finales d’ATP500 à Hambourg et Washington), on souhaite avant tout une grande victoire dans un grand tournoi au fringant germanique.

Un Grand chelem (à cheval sur deux ans) comme point d’orgue d’une immense carrière. Les Bryan’s ont réalisé un exploit qui ne s’était pas vu en double depuis quelques temps. Et ce n’est peut-être pas fini, les deux frères étant encore en lice pour réaliser le Grand chelem calendaire à New York, sur leurs terres. À noter aussi dans le tableau de double le beau parcours de la paire Edouard Roger-Vasselin – Rohan Bopanna (paire quasi-trentenaire, Edouard fêtant ses 30 ans en novembre prochain), ledit ERV devenant du même coup membre à vie du AELTC. Trente ans après la demie du papa à Roland, c’est un joli clin d’œil.

Dans une discipline encore moins médiatique que le double, signalons la victoire en double mixte de la paire Nestor (40 ans bien sonnés) / Mladenovic (20 ans et deux jolies dents du bonheur devant), le premier pouvant être le père de la seconde. Daniel Nestor est un immense compétiteur en double, avec un palmarès long comme le bras. Kristina Mladenovic est une petite française qui monte, elle aussi très à l’aise en double, et qui est amenée à jouer les premiers rôles dans quelques années. Avec le renouveau d’Alizé Cornet et la victoire de Bartoli, on commence à avoir une équipe de Fed Cup qui tient la route, et qui ne mérite pas de végéter en seconde division.

Derrière ça pousse (un peu)

On attendait Dimitrov ou Tomic, on a eu Janowicz. Première demi-finale dans un Grand chelem, et même première seconde semaine dans un Grand chelem, et ce à sa cinquième tentative seulement, cela vous pose le bonhomme. Il a fait plus que bousculer le futur vainqueur du tournoi. Cette demi-finale avait d’ailleurs une certaine saveur, étant donné qu’on peut considérer que tout a vraiment commencé pour Jerzy (quel magnifique prénom au passage, ça swingue sec) à Bercy lorsqu’il a sauvé cette balle de match contre ledit Andy. Où serait maintenant Jerzy s’il était alors sorti sans gloire mais sans honte en huitièmes à Bercy ? Espérons en tout cas que le garçon ne s’arrête pas là. Il s’est déclaré plutôt frustré de son niveau de jeu lors de sa demie, preuve qu’il ne considère pas cette performance comme une fin en soi. De bon augure pour la suite…

Un Polonais frustré avec néanmoins des motifs de satisfaction, mais une Polonaise frustrée sans aucun motif de satisfaction. Agnieszka Radwanska a loupé une sacrée occasion d’ouvrir son compteur un Grand chelem. Gros match contre Li Na, énorme match contre Lisicki, mais néanmoins une défaite en demies. Des dernières filles en lice, c’était pourtant elle qui avait la palette de coups la plus complète, et la plus à même de la voir triompher sur gazon. Il a manqué un peu plus de puissance et un poil plus de chance pour passer contre Sabine. Rien ne dit qu’elle l’aurait alors emporté face à Marion, mais je pense que cela aurait été une finale plus accrochée. Espérons pour Aga qu’elle saura se remettre de cette défaite et continuer sa progression.

Pour rebondir sur le dernier article d’Oluive à propos des diverses corrélations entre performances sur les circuits junior et senior, la petite Belinda Bencic (qui vient d’avoir 16 ans), Suissesse de son état, vient de réussir le doublé Roland-Garros/Wimbledon. Elle marche pour le moment dans les pas de Martina Hingis, et devrait à coup sûr remporter au moins la Hopman Cup associée à Papy Roger d’ici quelques années.

La jeune Sloane Stephens (20 ans) a réalisé un tournoi plutôt prometteur, malgré un suicide en direct sur son service lors de son match contre Bartoli. Dans la période de transition qui s’annonce après Serena (on n’en est pas là mais cela peut arriver plus vite que prévu), elle sera le jeune fer de lance d’un tennis US qui, nonobstant l’écrasante mainmise des Bryan’s sur le double, peine à se trouver un nouveau leader. Cette petite joue juste et solide, lorsque tout sera mis en place cela va faire mal.

En parlant de jouer juste et solide, évoquons ici le cas de Potro. L’argentin n’est pas forcément de la première jeunesse, mais il a commencé une sorte de seconde carrière depuis son retour. Moins violent, moins fougueux que lors de son rush printemps-été 2009, mais assurément plus réfléchi. Il n’a pas forcément embêté Djoko en lui envoyant des pralines dans tous les sens avec son grand coup droit, mais au contraire l’a neutralisé en variant plus (si si, del Potro peut varier), en le repoussant long et profond dans la diagonale revers avec notamment un slice qui, s’il n’est pas forcément très esthétique, a le mérite d’accrocher régulièrement le fond du court. Bon, lorsque le besoin se fait sentir il est aussi capable de ressortir la boîte à baffes, cf. les deux balles de match qu’il sauve dans le tie-break du quatrième set.

Ernests Gulbis non plus n’est peut-être plus à proprement parler un jeunot du circuit, mais il faut tout de même noter la belle progression du Letton, qui est parvenu pour la première fois depuis cinq ans à passer deux tours en Grand Chelem. Défait par Verdasco, cela constitue rétrospectivement une relative bonne performance. Espérons qu’il sera capable d’aller au moins aussi loin lors de l’US Open.

Plus trop jeunes mais pas si vieux (et encore là pour quelques temps)

Parmi les joueurs dans la force de l’âge, le sieur Verdasco (29 ans), si décrié ici ou ailleurs, a réalisé un excellent tournoi. Son très bon et bel ami Lopez lui a-t-il susurré les clés pour jouer sur gazon lors d’une de leurs soirées mousse à la boîte de nuit locale, ou est-ce que le Fernando s’est subitement décidé à retrouver son tennis ? Quoiqu’il en soit le revoir à pareille fête ne peut que faire plaisir à tout amateur de fulgurances en coup droit (qui est toujours, à mon sens, le plus beau du circuit, à égalité avec celui de Roger – le revers est en revanche trop étriqué). À noter que sa coupe de cheveux fut très sobre cette quinzaine ; faut-il y voir une raison à son beau parcours ?

Un autre gaucher a lui terminé son tournoi encore plus tôt que l’année dernière. Rafa et l’herbe, c’est une relation compliquée depuis bientôt deux ans. Son tombeur au premier tour, Steve Darcis, bien qu’honnête joueur sur gazon, n’a presque pas eu à faire le match de sa vie pour sortir l’Espagnol. On a vu un Rafa emprunté, pas sûr de ses appuis, pas sûr de son revers, pas sûr de son jeu. Il devrait reprendre la compétition sur dur à Montréal, à moins que sa période de repos ne s’étende encore de longues semaines. Ce serait dommage, le circuit n’ayant pas la même saveur quand Rafa n’est pas là.

Un mot sur nos deux finalistes messieurs, Andy et Novak. Trois rencontres sur trois des quatre dernières finales de Grands chelems, on peut, du moins dans les chiffres, parler de nouvelle rivalité au sommet du tennis. Victoire de Murray donc, contre un Djoko moins fringuant que d’habitude et qui n’a rien pu faire face à la solidité de l’Écossais. On aurait sans doute aimé qu’Andy nous gratifie de la même prestation que lors de sa demie contre Federer en Australie, avec un jeu inspiré et offensif, mais il faut croire qu’on n’y aura droit qu’une paire de fois par an ; dommage. La finale fut néanmoins plutôt agréable à regarder. Tenant du titre de deux Grands chelems, Murray peut sans doute espérer atteindre la place de numéro 1 mondial à l’issu du prochain printemps, s’il réalise une saison de terre du calibre de celle de 2011, voire supérieure. On n’imagine pas le voir triompher à Roland-Garros, mais faire l’impasse sur près de 5000 points potentiels ne lui permettra pas de s’installer en haut de la hiérarchie, surtout si son rival reste Djoko. Quant au Serbe, nul doute qu’il parviendra à se relever de cette défaite et qu’il sera redoutable lors de la tournée nord-américaine.

Terminons sur l’immense surprise de la quinzaine. Plus que les éliminations précoces de Roger, Rafa ou Serena, plus que la demie de l’ami Jano, c’est la victoire de celle que personne n’attendait à pareille fête qui fut l’Évènement de ce tournoi. Alors bien sûr le tennis de Marion n’est pas des plus fluides ou des plus esthétiques, mais quelle niaque ! Alors qu’on attendait Tsonga, ce fut Bartoli. Sa joie juste après la balle de match, et surtout ce sourire distillé en interview ces deux dernières semaines avait quelque chose de rafraichissant. Seul le Papa faisait un peu la gueule en tribune, mais il est vrai que voir sa fille remporter le plus grand tournoi du monde un mois après qu’elle vous a viré de sa structure d’entraînement ne doit pas être facile à accepter. Néanmoins si Bartoli a su s’entourer de personnes qui l’on aidé à franchir ce dernier pas qui lui manquait pour toucher son Graal, il ne faut pas oublier tout le travail effectué en tandem entre le père et la fille durant moult années. Notons pour finir la délicate révérence de Marion devant le duc de Kent, et son très bel anglais lors de la cérémonie protocolaire. Cette fille est beaucoup plus intéressante qu’on ne le croit.

About 

Tags:

216 Responses to Wimbledon 2013 : le débrief

  1. Remy 9 juillet 2013 at 12:55

    Nice shot Robin !

    J’ajouterai qu’il ne faut pas oublier que le Wimbledon d’aujourd’hui rassemble en fait 2 tournois. Celui de la première semaine, où l’herbe est encore verte et le rapide. Puis la seconde qui ressemble d’avantage à de la terre battue.

    C’est tellement criant lors des matches que ne peut que regretter que certains affrontements ne se font pas plus.

    Murray a donc gagné grâce à son jeu défensif … sur herbe.
    Mais c’est super :(

  2. Antoine 9 juillet 2013 at 13:21

    Excellent et très complet ce debriefing puisqu’il ne nous parle pas simplement du simple messieurs comme souvent, mais de la majeure partie des compétitions en cours durant la quinzaine…On peut toujours compléter à sa guise évidemment…

    J’ai trouvé la demie entre Lisicki et Radwanska de très haut niveau et malheureusement pour Lisicki, terminer à 9-7 au troisième n’était pas idéal en vue de la finale, surtout au vu de son parcours antérieur. Quand Lisicki jouait son meilleur tennis, elle était au dessus; dès qu’elle baissait un peu, Radwanska lui repassait devant…Ce qui a perdu Raswanska n’est pas à mon avis un manque de puissance, elle utilisait très bien la puissance adverse mais une deuxième balel digne de ce nom: j’ai du mal à le croire mais les stats indiquent qu’elle a pris 22 retours gagnants..C’était un grand match en tout cas..

    Chez les hommes, la demie entre Djoko et del Po était sans doute le meilleur match. Il y en a eu quelques autres qui étaient très bons. J’ai bien aimé celui entre Murray et verdasco et également celui entre Tomic et Richie..

    Mais globalement, il y a eu très peu de grands matchs et très peu de cinq sets, 17 seulement un record depuis je ne sais plus quand, 1981 peut être. Pas un grand millésime que cette édition que seule la victoire d’Andy vient en définitive rehausser..

    Un petit complément quand même pour rapeller qu’au moment du tirage, on ne parlait que d’un classico en quart entre Nadal et Federer et qu’en guise de quart dans cette partie du tableau, on a eu Kubot contre Jerzy, ce qui valait une cote. Le tableau très déséquilibré sur le papier au détriment de la partie basse du tableau, s’est dès le mercredi trouvé très déséquilibré au profit de cette même partie basse..Un mercredi qui restera dans les annales et au final un nombre record d’abandons et WO depuis 1968…Et Murray qui arrive en finale sans avoir rencontré un top 20, de même que bartoli qui gagne sans avoir rencontré une joueuse mieux classé qu’elle alors qu’elle n’était que 15ème…

    Une deuxième moitié de tableau littéralement dévastée comme en 1996, à ceci près quand même que la seule TS1-16 rescapée, c’est à dire Murray, a tenu le chox et est allée au bout alors qu’en 96, Todd martin, il est vrai moins bon que Murray avait perdu endemie…

    Une édition très particulière quand même d’ou émerge une vainqueur improbable, Marion, sans perdre un set s’il vous plait, un exploit, les Bryan et un évènement historique avec Andy qui met fin à la plus longue disette du sport britannique, tous sports confondus sans doute et ce dans le plus grand tournoi du monde, chez eux…Toutes les Unes de tous les journaux brits consacrés à celà hier, comme lorsque l’Equipe de France de foot a gagné la Coupe du monde en 1998: voilà l’ampleur de l’évènement chez eux…Il faut dire que c’est comme si il fallait attendre 2054 avant que Noah ait un successeur français au palmarès à Roland Garros…

    Murray jouait il mieux que l’année dernière ? N’ayant pas vu la finale, je n’ai pas d’opinion…Ce n’était pas le même adversaire non plus..

    Enfin, puisqu’on en est aux aniversaires, cette édition marquait le 10ème aniversaire de la première victoire de Roger et sur ces 10 éditions, il en a gagné 7. Une glorieuse décennie qui s’achève donc…La roue tourne…Ce qui serait stupéfiant serait qu’il arrive à gagner là bas une fois encore, pas impossible, mais pas très probable non plus…

  3. Antoine 9 juillet 2013 at 14:04

    Un petit mot sur l’actualité quand même: dernier tournoi sur herbe de la saison malheureusement, à Newport donc avec Isner qui a repris du service et qui va essayé de faire la passe de trois. IL a battu à nouveau Harrison hier.C’est la TS2 et Querrey est TS1. A noter que c’est un vrai tournoi: contrairement à la plupart des 250, les TS1-4 ne sont pas exemptées de premier tour…

    ..Il y a Bastadt en Suède, chez Soderling avec Berdych, Almagro, Robredo, Monaco et Dimitrov. Il ne se reprosent jamais Berdych et Robredo ?

    Et puis il y a Stuttgart en Allemagne avec le grand retour de Gaël..Peut être nous en dira t il plus sur les épreuves personelles qu’il a du traverser plutôt que de venir jouer à Wimbledon comme tout le monde ? En attendant il joue contre Paulo et vient de remporter le tie break du premier set par 7 à 0, terminant sur ses aces n°s 7 et 8…Je pense que ce qui motive Gaël sur ce tournoi est de gagner le coupé Mercédès pour le filer à sa copine et oui, cela vient en plus du prize money à Stuttgart..

    Haas, Kohly, Paire et Chardy sont les 4 TS exemptés de premier tour…Il ne se repose jamais Tommy ??

    • Antoine 9 juillet 2013 at 14:20

      J’ai oublié un truc à propos de Gaël…C’est incroyable mais vrai: dans son totalde points ATP qui le place actuellement à la 60ème place (belle progression Gaël !) avec 775 points, figurez vous que dans ce total, il n’y a que 180 points en GC mais surtout 0 points en M1000 et 0 point en 500…

      A tous les coups, c’est le seul joueur du top 100 à ne pas avoir un seul point en M1000 et en 500….

      Il y a vraiment de la place pour revenir rapidemment dans le top 20, sinon mieux..Il n’a que 26 ans, c’est le moment d’arrêter de faire le guignol et de cartonner…

      Je fixe à Gaël l’objectif suivant: remporter Roland Garros en 2014 et d’ici là, de rentrer dans le top 16 pour s’épargner un tirage impossible comme cette année…

  4. MarieJo 9 juillet 2013 at 14:13

    récap très complète ! merci Robin de nous avoir fait ce résumé de la quinzaine londonienne aussi rapidement :)

    moi ce qui m’a frappé c’est quand même la défaite de roger… encore plus que celle de nadal, personne ne l’avait vu venir le stakho en chaleur !
    même si on se doutait qu’un jour il pourrait passer à la trappe, en 2010 il remonte 2 sets zéro contre falla, l’année dernière aussi contre bennet’ il joue en 5 sets… ça lui pendait au nez forcément, mais on reste tout de même surpris… surtout que stakho jouait très bien, mais non on avait du mal à y croire même sur la balle de match, encore plus après !

    les bryans profitent que les autres paires de doubles sont parfois indignes… le double ne fait que survivre pour les besoins de la coupe davis.
    alors oui ils peuvent faire leur golden slam… mais ça ne relève as le niveau de la spécialité.

    • Antoine 9 juillet 2013 at 14:48

      C’est vrai que la défaite de Roger a été le plus gros choc, bien plus que Nadal..D’abord parce que Nadal avait déjà fait le coup l’année dernière, ensuite parce que c’était à Wimbledon et pas à Roland garros…Là c’est comme si Nadal avait été sorti au deuxième tour de Roland Garros par un gars qui ne fait pas partie du top 100…

    • Persée 9 juillet 2013 at 16:01

      Le double de Wimbledon est quand même à part car il a le même format que le simple. Sur 3 sets sans tie-break, il est plus rare que l’underdog gagne. Les Bryans prouvent régulièrement que leur niveau de double est excellent. Aux JO et en Coupe Davis, ils répondent présents.

      Le seul tournoi où ils sont décevant est Indian Wells où beaucoup de joueurs de simples jouent aussi.

      En revanche, en double mixte c’est une autre histoire. Lisa Raymond qui était finaliste cette année fut une joueuse de simple il y a quasi 20 ans.

    • Guillaume 9 juillet 2013 at 16:32

      « plus rare que l’underdog gagne. »

      C’est ce que voudrait la logique. Pourtant Wimbledon n’est « que » le 3e tournoi dans l’ordre d’importance sur le CV des géants jumeaux (6 OA, 4 US, 3 Wim et 2 RG). Surtout, les deux plus grosses surprises de la décennie en double ont justement eu lieu à Wimb : Huss-Moodie en 2005, titrés en sortant des Qualifs (Moodie a un peu confirmé par la suite, mais vraiment un peu, Huss a redisparu aussi vite), et les wild-cards Marray-Nielsen l’an dernier, pour ce qui demeure à ce jour leur seul titre sur le circuit en 12 ans de carrière chacun. Drôles d’anomalies.

      • Antoine 9 juillet 2013 at 17:05

        Tout cela est vrai et fait que j’ai un peu de mal aussi à m’extasier sur le palmarès des Bryan vu que depuis le milieu des années 1970, les meilleurs en simple ne jouent plus, ou presque plus en double, à l’exception notable de Big Mac..

        Je pense que Newcombe et Roche les auraient aligné très régulièrement par exemple…Idem avec Laver et Rosewall…

        Cela dit, je mettrais quand même deux bémols à ce que tu dis :

        En Coupe Davis, il est très fréquent que les meilleurs en simple jouent aussi en double car on a droit à quatre joueurs seulement et donc mettre une équipe de spécialistes en double, c’est prendre un gros risque si l’un des deux joueurs de simple se blesse..Or en CD, les Bryan cartonnent…

        Bémol du bémol: ces joueurs de simple jouent rarement en double..en dehors de la Coupe Davis…Ils ne sont donc pas au niveau ou ils pourraient être même s’ils sont bons comme Berdych et Stepanek par exemple. Le cas de Stepanek est d’ailleurs particulier car c’était un joueur de double avant qu’il ne se mette au simple et puis de revenir davantage vers le double maintenant…

        Deuxième bémol: lâge..le double est quand même bcp moins fatiguant que le simple puisqu’on ne couvre qu’une moitié de terrain. Pas besoin de courrir comme un malade, ni d’une endurance à toute épreuve. C’est pourquoi on peut être aussi bon en double à 35 ans voire davantage que l’on ne l’était dix ans plus tôt, voire meilleur car l’expérience compte beaucoup…Les Bryan qui jouent depuis un (très long) bail sont actuellement à leur top, à 35 ans…On peut jouer au top niveau en double jusque vers 40 ballets pourvu que l’on continue à faire les efforts nécessaires…

        Cela n’a rien d’anormal…Même au temps ou les meilleurs en simple jouaient en double, les doubles étaient souvent gagnés par des jours âgés mais qui avaient été au top niveau en simple…

        Donc l’argument minorant leur palmarès est la désertion par les meilleurs qui le jiue très peu et qui poursuivent très rarement leur carrière en simple…pas vraiment la question d’âge…

        Si les meilleurs de simple le joue très peu, outre le fait que cela rajoute des matchs, c’est surtout du au fait qu’en simple ils ne montent plus à la volée..Or en double, il faut monter…Comme cela ne leur sert plus à rien en simple, du moins le pensent ils, ils ne jouent plus en simple….

  5. Ronald 9 juillet 2013 at 14:29

    Très bon résumé, par contre quand je lis  » La finale fut néanmoins plutôt agréable à regarder », je sais pas si on a regardé le même match :-p

    A part le suspense des derniers jeux, j’ai trouvé ce match assez indigne d’une finale de Grand Chelem, et en particulier de Wimbledon…(les volées & smashs de Djoko dignes d’un 15/5 par exemple)

  6. Guillaume 9 juillet 2013 at 16:07

    Bon allez, je lève un peu la tête pour parler tennis – et pas juste histoires de fessiers sharapovesques, kvitovesques et serenaesques.

    Il va falloir se faire à l’idée que le mariage des jeux entre les deux meilleurs joueurs du moment ne donne rien d’autre que de la bouillie. Ils se ressemblent trop, à peu de choses près même filière, même points forts, mêmes points faibles. Même pour eux ces matchs doivent leur laisser la drôle de sensation d’affronter leur propre miroir.

    Il va aussi falloir se faire à l’idée qu’Andy Murray ne sort son jeu A+ qu’une fois par an, épicétou. Et en 2013 il l’a fait dès l’Australie, contre Federer. Rendez-vous en 2014 pour l’unique match annuel où il daigne montrer l’étendue de sa panoplie.

    Reste qu’Andy Murray, à son rythme d’escargot certes (rappelons qu’il est l’aîné d’une semaine de Djokovic), est en train de sortir de sa coquille. Deux titres du Grand chelem, une médaille d’or olympique, son palmarès commence à être de ceux que l’on retient dans les archives. Et même s’il ne sera sans jamais un dominant, il doit au moins pouvoir doubler son compteur dans les années à venir.

    Le saviez-vous, ou l’aviez-vous remarqué : l’US Open une année A, Wimbledon l’année B. Un combo privilégié des champions de tennis. On le retrouve évidemment chez des serial winners à la Sampras ou Federer, mais aussi dans le palmarès de champions au palmarès plus mince : cf Stan Smith (US 71-Wim 72), Lleyton Hewitt (US 01-Wim02)… et maintenant la Murène (US12-Wim13).

    Quant à Djoko, il y a deux manières bien distinctes de voir les choses. Verre à moitié plein, au moins un Chelem chaque année, et présences assidues en demies voire finales qui lui valent d’être promis aux 100 semaines comme n°1 d’ici peu. Verre à moitié vide : son exceptionnelle saison 2011 cache un parcours qui pour le reste n’est pas celui d’un grand dominant. 1 Chelem par an, jamais plus hors cette divine parenthèse (1 en 2008, 0 en 2009, 0 en 2010, 1 en 2012, 1 en 2013… En fait, celui dont il risque le plus de s’approcher le plus en fin de carrière, c’est Andre Agassi. Dédé et ses 8 GC dont 4 OA (chez Djoko, la proportion est même de 4/6) ; Dédé et ses coups d’éclat ponctuels à Roland et à Wim ; Dédé toujours placé, rarement gagnant à l’US Open ; mais Dédé qui, lui, a gagné tous les GC. Le gros challenge de la suite de la carrière de Djokovic, lui qui en plus peut au moins se dire qu’au moins Murray ne devrait pas venir le faire iech là-bas. Bon après reste le cas de Terreminotaure…

    Ah oui, aussi : Djoko, tes smashs… ça commence à se voir.

    • Antoine 9 juillet 2013 at 16:30

      T’es pas un peu dur avec le Djoker Guillaume ? N’y a t il pas un avant CD 2010 et un après ? Parce que ses résultats depuis le débuts de 2011 n’ont quand même pas grand chose à voir avec ceux de la période antérieure, en GC s’entend…Cela ressemble bcp plus aux résultats de la Murène avant 2012…

      Il est quand même numéro un depuis deux ans, à l’exception d’une brève période de trois mois l’année dernière ou Roger lui avait repris la place et comme le classement est sur douze mois glissants, c’est en fait depuis le début de 2011 qu’il domine…

      …Et dans cette période ou on a disputé 11 GC, il en a raflé 5, est allé 3 autres fois en finale et a perdu 3 fois en demies (dont deux fois contre le futur vainqueur). C’est quand même très très bon tout cela sauf à imaginer que la norme c’est d’en gagner 3 par an…

      Que lui demander de plus ? Qu’il gagne tout ? Qu’il batte Nadal à Roland Garros (il n’était vraiment pas loin ce coup là, Nadal n’a plus de marge contre lui sur terre même en trois sets gagnants, même quand il fait beau et ça c’est un changement majeur pour les deux…), qu’il ne foire jamais une finale comme hier (mais Nadal en a bien foiré une à Wimbledon en 2011 et Roger en a aussi foiré: Roland Garros 2007 par exemple, sans parler de 2008…). De ses 6 défaites en GC mentionnées plus haut, 3 en finale, 3 en demies, je dirais même que c’est le seul match ou il a été vraiment nettement en deça de son niveau habituel…

      Et s’il gagne l’US Open, cela lui fera une moyenne d’exactement deux GC par an sur les trois dernières saisons. Not bad…Pete n’a jamais fait mieux…

      Donc pour ma part, j’ai tendance à voir le verre plus qu’à moitié plein…

      • Guillaume 9 juillet 2013 at 17:14

        J’ai souvent la dent dure avec Djokovic :)

        Après je ne pense pas être si négatif quand je dis que la prochaine légende à sa portée est Agassi… On a fait pire qu’Agassi niveau consécration sportive !

        Mais je ne sais pas… Sur ce qu’il montre depuis deux ans, soit 2012 + une grande partie de 2013 déjà écoulée, je trouve que c’est finalement plus contrasté qu’on pourrait le croire. C’est super d’être le roi de l’Australie, évidemment, et si on me propose sa carrière je signe des deux mains, mais je trouve qu’il commence à bloquer de manière notable ailleurs. 1 seul Wimbledon, 1 seul US – les deux enchaînés la même année, d’ailleurs – et 0 Roland. Et depuis son exceptionnelle saison 2011, 0 partout hors Melbourne. Il est toujours présent dans les derniers tours des autres GC, mais y gagne à l’arrivée peu. Parce que Nadal est le patron sur terre, parce que Federer puis Murray sont les patrons sur herbe, parce que personne n’a de net ascendant sur ciment US… OK, mais puisqu’il a été le n°1 de 2012 et sera probablement celui de 2013, il faudrait penser à élargir son pré carré et devenir le patron ailleurs qu’à Melbourne, maintenant. Pour l’instant sa régularité fait de lui le n°1 (et un n°1 absolument pas usurpé, me fait pas dire ce que j’ai pas dit) : super. Mais qui est actuellement tenant du titre de deux Grands chelems + des JO ? Or je n’ai pas lu l’itw de Lendl du jour, mais je suis bien d’accord que ce qui compte vraiment pour la postérité, c’est les Chelems, pas le classement.

        Dans mon esprit Djokovic va jouer gros à l’US Open d’abord, à Roland ensuite : je considère qu’il a besoin de gagner d’autres Chelems que Melbourne pour asseoir sa place à la table des Géants. Peut-être est-ce aussi à cause du fait que dans ma tête l’OA reste le GC le moins prestigieux, c’est possible, mais je trouve que son palmarès repose trop sur Melbourne. 4/6, c’est la même proportion que Nadal à Roland-Garros (8/12). Sauf que Melbourne reste pour moi (j’insiste sur le côté subjectif) le 4e Grand chelem par ordre d’importance, et que Nadal a su gagner partout ailleurs (et même 2 fois à Wimb). Plutôt qu’empiler encore les OA, je considère que Djokovic doit maintenant surtout réussir à (re)gagner ailleurs.

        • Persée 9 juillet 2013 at 17:36

          Tout à fait d’accord avec Guillaume mais je pense quand même que les semaines passées n°1 ainsi que le nombre d’années n°1 sont des critères très importants. Dans mes critères de palmarès, je pense même que le nombre d’années n°1 est le premier, puis le nombre de semaines et enfin les GC.

          Bien entendu, Nadal est un joueur qui aura laissé plus sa marque qu’Agassi mais ils auront passé un nombre équivalent de semaines n°1, et d’ailleurs on met plus Nadal comme un n°2 que comme un numéro 1 à l’instar d’Agassi car ils ont chacun un comtemporain qui les devançât.

          D’ailleurs dans la typologie fluviale que j’avais faite, Nadal n’est pas le Nil mais en réalité le Rio Madeira.

          C’est une rivière faisant partie du bassin de l’Amazone dont elle en est un affluent. Sa particularité est que prise toute seule, elle serait l’une des 10 plus grands sur terre. En effet, plus longue que la Volga, plus puissante que le Missisipi, un plus grand bassin versant que le fleuve jaune ce n’est pourtant pas le meilleur dans son pré-carré. Un voisin est encore plus dans fort tous les domaines dont elle est inséparable. Nadal est pareil, il sera toujours ramené sur la table en comparaison avec Federer et à l’aune du palmaré, il sera toujours dominé.

          • Antoine 9 juillet 2013 at 18:02

            Tu as des critères assez personnels; je pense que presque tout le monde met d’abord en avant les titres et particulièrement les GC. Le classement est simplement la résultante de ce qui précède. C’est bien d’avoir été numéro un, surtout si personne ne l’a été autant que vous mais dire qu’un joueur est supérieur à un autre parce qu’il a eu X semaines de plus ou a terminé l’année numéro un une année de plus, cela ne rime pas à grand chose…

            Cela m’étonnerait que quand Nadal aura terminé sa carrière on le regarde comme un numéro deux…On le regardera surtout comme le meilleur joueur jamais vu sur terre battue, par ailleurs capable d’avoir gagné partout, y compris deux fois (au moins) à Wimbledon…

            Pour ma part j’aurais tendance à le classer parmi les monstres suivants, par ordre chronologique depuis 1968:

            Laver, Connors, Borg, Mc Enroe, Sampras, Federer et Nadal…: voilà mon top 7 de l’ère Open…

            J’y aurais ajouté notre ami Ivan s’il avait gagné Wimbledon mais ne l’ayant pas fait, il ne peut pas décemment rentrer dans mon classement du top du top….

            • Persée 9 juillet 2013 at 18:17

              Ok, j’ai exagéré mais quand j’entends Ferrer ou Dominguez dire que Nadal est le GOAT, ça montre qu’il faut relativiser un peu les GC et que le critère du classement est à prendre en compte. Nadal s’est bâti un palmarès monstrueux mais à l’ombre d’un joueur qui fut encore plus monstrueux.

              C’est paradoxal car en terme de GC, il fait parti du panthéon majeur mais sur le nombre de semaines et d’année, il fait parti du cran en dessous. Le débat sur la densité des période etc… est inextricable mais je pense que le critère des classements permet de mettre un peu d’eau dans son vin vis-à-vis de Nadal.

              Personnellement, je pense que Nadal vient après Federer, Connors, Sampras, Lendl, Borg mais avant McEnroe, Agassi.

              • Antoine 9 juillet 2013 at 22:35

                Avant Agassi, certainement, avant Big Mc, certainement pas…Personne ne vient avant Big Mc..

    • Karim kicks ass 9 juillet 2013 at 16:47

      Je suis d’accord avec Antoine. Djoko est un vrai numéro 1 solide depuis deux ans, et va terminer pour la troisième année de suite l’année comme leader. Il s’inscrit plus dans une domination régulière qu’écrasante, 2011 étant un OTNI. Mais il est là et bien là. Il est en tout cas nettement plus régulier que Murray qui finalement prendra peut-être l’ascendant dans leurs confrontations directes, mais est plus susceptible de se faire sortir par d’autres que Djoko.

  7. Colin 9 juillet 2013 at 16:39

    Merci Robin, le point de vue choisi pour ton bilan est très original. J’apprécie cette façon de mixer les différentes compétitions, même si je note que tu n’as rien dit concernant le double dames :lol:

  8. Karim kicks ass 9 juillet 2013 at 16:41

    Une bonne récap des familles pour finir en beauté une quinzaine folle. Le résultat qu’on retient, Murray vs Djoko en finale, est un trompe-l’oeil qui ne renseigne pas sur le vent de folie qui a soufflé sur Wimbledon cette année. Place à l’été maintenant. Murray va-t-il décompresser ou va-t-il enfoncer le clou? Si y’en a un que je sens très pressé c’est JMDP. Il a subi quelques défaites serrées depuis son retour qui l’ont parfois laissé en pleurs, mais là cette fois on sent vraiment qu’il se dit j’y suis. Et je suis persuadé qu’il va faire très mal à l’USO.
    Un petit mot de Fed et Nadal. on ne reverra pas le second avant la terre battue de février en Amsud, et le premier va devenir le roi des 250.

    • Antoine 9 juillet 2013 at 17:29

      Ca, c’est la bonne question: Murray va t il décompresser ou enfoncer le clou ?

      Peut avant RG, « l’Equipe » avait demandé à Nadal, Roger et Djoko ce qu’ils prendraient d’eux mêmes ou des autres, plus Murray, pour construire un joueur qui aurait tout et qui serait invincible. Exercice débile mais certaines réponses étaient révélatrices. Tout le monde avait pris le mental du Djoker.. Roger avait dit entre autres qu’il prendrait le physique de Murray car c’est le plus fort à ce niveau là…Murray plus fort physiquement que le Djoker ou Nadal ? Cela m’avais surpris…Mais je crois qu’au nombre de km parcourrus dans une saison sur un court, Murray doit être numéro un. C’est devenu une espèce de bête physique, plus endurant, plus musclé et plus grand monde ne trouve qu’il a un coup droit qu’il est incapable de taper…

      Je pense que Murray va cependant avoir du mal à s’y remettre. Cela m’étonnerait qu’il soit très bon à Montréal par exemple..A l’US Open, il sera au point mais aura une grosse pression en tant que tenant du titre. Ce sera la première fois. Cela va être intéressant…

      Quand à Del Po, je pense aussi qu’il peut cartonner à Flushing qui est la surface qui lui convient le mieux. Sûr qu’il peut battre n’importe qui. Aller au bout, cela dépendra quand même beaucoup de son tableau: s’il faut battre un ou deux cador, OK, possible; s’il faut battre Nadal, Djoko et Murray à la suite, cela parait trop, pour lui comme pour n’importe qui d’ailleurs…

      Il serait question que Nadal joue prochainement sur terre battue, comme Roger..S’ils ne participent pas au même tournois, ils peuvent toujours faire des exhibs ensemble…Tiens à propos: il n’y a pas que le mal au dos à IW qui a saboté la préparation de Roger au printemps. Il a aussi saboté de lui même sa prépération hivernale en allant passer trois semaines en Amérique du Sud pour y rafler 14 M$…

      • Remy 9 juillet 2013 at 17:40

        lors de cette tournée en Am Sud, j’avais émis une certaine critique sur le calendrier de Roger. Je me souviens parfaitement que tu m’avais répondu Antoine que c’était pas grand chose. Physiquement c’était rien une exib, qu’en fait le Rodge était en vacances …

        • Antoine 9 juillet 2013 at 17:52

          C’est vrai…J’avais tort…Ce n’est certes pas que c’était fatiguant, c’est que cela l’a privé du temps nécessaire pour faire un vrai boulot qu’il n’a pas fait…

  9. Antoine 9 juillet 2013 at 17:49

    @Guillaume: je poursuis ici cet échange sur le Djoker…

    Il va risquer gros à NY puis à Roland Garros ? Tout le monde va risquer gros à NY: lui, Murray et tout les autres qui veulent une part du gâteau comme Del Po ou sauver leur saison comme Roger…Et si c’est Murray qui gagne, à mes yeux en tout cas, peut être pas au classement de fin d’année, ecore que…ce sera lui le nouveau boss…Donc le Djoker doit à tout prix empêcher Murray de gagner. A moins que Murray n’atteigne pas la finale, ce sera à lui de le faire. Si Murray perd avant, battu par del Po ou un autre par exemple, Djoko pourrait plus facilement se contenter d’une finale mais je suis d’accord que ce serait bien qu’il arrive à regagner ailleurs qu’à Melbourne…

    Quand à Roland Garros, je trouve que le temps ne presse pas. Il faut que le Djoker gagne une fois et cela suffira et le temps joue pour lui et contre Nadal. Il finira bien par y arriver, soit en battant Nadal, soit parce que Nadal aura été battu par quelqu’un d’autre, soit parce que Nadal ne pourra pas participer à cause d’un problème quelconque…

    Et derrière Nadal, il est maintenant clairement le deuxième sur terre battue et donc devrait rafler la mise un jour ou l’autre…Même Vadja reconnait qu’ils se sont mis trop de pression en déclarant depuis deux ans que Roland était l’objectif de la saison avec un grand O…Pourquoi ? Wimbledon et l’US Open cela ne compte pas ? Tout cela parce qu’il ne l’a pas encore gagné mais on n’est pas aux pièces…Roger l’a gagné peu avant d’avoir 28 ans…Ca va…Et qu’il en bave pour l’avoir n’est pas pour me déplaire…

    En attendant, il devrait mettre le paquet sur Flushing, effectivement…

    • MacArthur 9 juillet 2013 at 20:21

      « Même Vadja reconnait qu’ils se sont mis trop de pression en déclarant depuis deux ans que Roland était l’objectif de la saison avec un grand O…Pourquoi ? »

      Peut-être que ça fait partie d’une stratégie visant à faire définitivement craquer Nadal après l’avoir assommé en 2011.

  10. MacArthur 9 juillet 2013 at 20:15

    Super récap de Robin. Andy ne va pas jouer contre tout le monde comme il a joué contre Federer à l’OA. À chaque période et à chaque adversaire, sa tactique. Voilà la vérité.

    Bon quelques apports sur les discussions. Attention, pas beaucoup de Français:

    Antoine: « Roger avait dit entre autres qu’il prendrait le physique de Murray car c’est le plus fort à ce niveau là…Murray plus fort physiquement que le Djoker ou Nadal ? »

    Voici à quoi se résume l’entraînement physique de Murray, sous le soleil de Miami:

    « Murray spends a great deal of time on the track in the off-season in Miami. He runs 400 meter repeats — 10 of them, with a short rest interval — followed by 20 100-meter sprints. »

    http://straightsets.blogs.nytimes.com/2013/07/07/in-final-murray-showed-his-physical-and-mental-toughness/

    Voici ce sur quoi est basée l’entraînement physique du Djoker:

    « Djokovic has his own off-court routine, centered around stretching, stretching and more stretching ». Pas étonnant que Vajda veuille qu’on change la règlementation sur les chaussures à Wimbledon.

    http://www.nytimes.com/2013/07/03/sports/tennis/djokovic-bends-and-twists-but-doesnt-break.html?pagewanted=all&_r=0

    Antoine: « A l’US Open, il sera au point mais aura une grosse pression en tant que tenant du titre. Ce sera la première fois. Cela va être intéressant… » Il l’a dit hier. Ce sera la première fois qu’il défendra un titre de GC et il ne sait pas encore comment il va gérer ça…

    Andy Murray, la place de No.1 et plus de titres en GC: « Hopefully together we can win a few more Grand Slam titles, although I’m not going to put a number on it. If the number one ranking comes that would be great, but I now hold two of the Slams, have reached the final of another and won Olympic gold, and I’m nowhere near being number one. I’ll concentrate on trying to win the big titles and the ranking will look after itself. »

    http://www.bbc.co.uk/sport/0/tennis/23229819

    • Kaelin 10 juillet 2013 at 12:56

      Merci Mac, c’est très intéressant. J’aime bcp les sources anglophones que tu cites, on y apprend pas mal de choses dures à trouver sur les sites/sources francophones.

  11. MacArthur 9 juillet 2013 at 20:39

    @ Patricia.

    Oui, j’aurais pu te demander la même chose concernant Judy aussi. Finalement, je vois que ton jugement repose uniquement sur les images. Je pensais en fait que, puisque tu es toujours bien informée, tu détenais certaines informations sur Kim.

    En fait, pour tout te dire, je ne sais vraiment ce qu’on peut reprocher à ces deux dames. Mais bon…On est plus dans le subjectif que dans l’objectif.

    Moi je n’ai rien contre leurs réactions. Elles manifestent leurs émotions sur le court. La seule qui est totalement mesurée parmi les femmes des top players, c’est celle de Rafa.

    Judy et Kim ont bercé dans le tennis. On sait tous ce qu’il en est de Judy. Le père de Kim aussi est dans le milieu et c’est lui qui a présenté sa fille à Andy quand ils avaient 18 ans. Ils connaissent ce sport. Kim n’est donc pas seulement une petite excitée… Elle a vécu des moments très difficiles avec Andy: la pression dans ce pays, les insultes, l’addiction d’Andy aux jeux videos (il paraît qu’il peut rester toute la journée devant l’écran avec ses manettes), ils ont même rompu en 2009…avant de se remettre ensemble.

    Kim et Jelena sont très expressives… En même temps elle sont encore très jeunes. Mirka passe son temps à se ronger les ongles. À chacun sa personnalité.

    Je trouve aussi que son nez est un peu croche, pour parler comme au Québec… Mais bon, ça lui donne du caractère. En plus, elle aime les animaux et est une excellente artiste. Elle est forcément quelqu’un de bien…

    Bref, j’adore la petite Kim :-)

    • Skvorecky 9 juillet 2013 at 22:57

      Personnellement, je trouve que le tennis gagnerait à l’absence médiatique totale de l’entourage des joueurs.

      On s’en fout de ces gens-là.

      Je sais bien qu’un joueur professionnel aujourd’hui est une multinationale qui génère plein d’emploi(s). Mais on se porterait aussi bien si les télés n’insistaient pas pesamment sur la présence dans les tribunes des copines, parents, coach principal, coach bis, préparateur physique, psychothérapeute, sparring, animaux domestiques du mec sur le court.

      L’an dernier à Wimbledon, on avait atteint des sommets en matière de présence à l’écran du clan Murray. C’était à tous les points qu’il gagnait ou presque! Tout cela au détriment du jeu, des ralentis, des analyses, de la dramaturgie du match en lui-même.

      Et je me fiche de savoir si les membres du box sont de belles personnes, des francs-maçons, des militants d’Aube dorée, des junkies, des génies de la flûte à bec ou des experts en pyrogravure sur contreplaqué (cassdédi à Ulysse).

      Cela me rappelle aussi, à un niveau amateur, ces parents au bord du court qui applaudissent leur gamin, donnent le score, font du coaching, bref emmerdent profondément voire déstabilisent un joueur adverse qui n’a rien demandé.
      (En parlant de ça, l’ATP ne pourrait pas mettre fin au cirque du coaching tel qu’il est pratiqué sur le circuit pro? Points de pénalité et amendes dissuasives systématiques?)

      En résumé, au tennis, on est tout seul avec sa raquette. Vos meufs et vos coaches, on s’en tape.

      • May 9 juillet 2013 at 23:14

        Je ne sais pas si le tennis y gagnerait mais c’est vrai que les caméras braquées dans les tribunes de plus en plus insistantes… en plus si tu as une personnalité dans la boxe du joueur c’est encore pire. Les longs plans sur Lendl c’est une chose aussi!

        • Skvorecky 10 juillet 2013 at 11:22

          Ah, justement je veux bien faire une exception pour les longs plans sur Lendl consécutifs à un passing sur l’homme tiré par Andy.

          C’est très cliché, mais qu’est-ce que c’est bon!

  12. Kaelin 9 juillet 2013 at 21:40

    Merci bcp Robin, très bon résumé !
    J’ai beaucoup aimé personnellement, même si la défaite de Roger m’a fait un peu mal et surtout énormément surpris. Plus que celle de Rafa qui était déjà un évènement (malgré tout ce qu’on a pu dire, éliminer Rafa au 1er tour d’un GC, sur gazon ou pas, préparé ou pas, etc c’est un mini séisme, respect Darcis).

    Je retiens comme toi le très bon tournoi de Roger-Vasselin et Bopanna qui sont décidément très bon ensemble. J’aime bien que Roger-Vasselin se consacre bcp au double tout en jouant régulièrement le simple et en ayant des résultats très corrects même si parfois décevant (il vient de perdre au 1er tour de Newport contre Karlovic par exemple, certes c’est Karlo et c’est du gazon mais bon ça reste une contre perf énervante, j’aime vrmt ce joueur simple et talentueux qu’est Edouard).

    Alizé Cornet m’a plutôt fait plaisir, même si cette défaite contre Penneta alors qu’elle menait largement (6-1 1-0 30-0 pour finir par perdre lol) est quand même extrêmement frustrante… enfin bon la WTA quoi.. ya pas que Cornet. Globalement je retire bcp de positif la concernant sur ces derniers mois.
    Mladenovic aussi, très belle victoire en double mixte avec le vieux Nestor. Excellent RG-Wimbly elle nous fait Mladenovic. Jme souviens plus de son parcours en simple sur ces 2 tournois par contre, ni même si elle s’est alignée.
    Comme tu le soulignes, on commence à avoir une équipe de Fed Cup qui tient la route, et n’oublions pas Caroline Garcia qui ne fait pas des perfs exceptionnelles mais qui progresse, qui progresse.

    La victoire de Bartoli m’a fait plaisir, je suis très content pour elle. Concernant Lisicki je dos avouer que suivant tellement peu la WTA, je ne la connaissais à peine. J’ai eu plaisir à découvrir son jeu qui s »adapte parfaitement au gazon. J’étais même pas au courant qu’elle avait un service aussi bon… honte à moi qui passe mon tps sur des sites de tennis xD.

    Jerzy fait un tournoi superbe aussi; sacré polonais, quel mental, j’adore ! J’ai vu son 1er set contre Murray, il était assez monstrueux et jme suis demandé s’il allait pas créer l’exploit à un moment. Ce joueur est vrmtdingue, j’avais adoré l’interview d’après match posté sur 15love où il etait cmoplètement essouflé et n’avait envie que d’une chose c’etait de se barrer :D.

    On parle bcp de la nouvelle génération 21-23 ans mais chez les très jeunes, 15-17 ans, il y en a bcp de très prometteurs (Bencic et Garin ou encore Kozlov par exemple).

    J’aime bien ce que fait la jeune Sloane Stephens aussi. J’aime son jeu tout en puissance, avec des frappes très pures, de très belles trajectoires. Une future très grande.

    Del Potro m’a bcp impresionné, j’avais sous-estimé, malgré ses très bon JO, son niveau de jeu sur gazon et je le pensais vrmt blessé et gêné, au final énorme Wimbly, dire que j’ai loupé ce match contre la Djoque, va falloir que je retrouve ça (d’ailleurs en parlant de matchs videos et de HL, impossible d’en trouver sur YT ou presque , qq’un sait pquoi?/ où yen a ? c’est chiant).

    Verdasco m’a bcp surpris et agréablement. Cme Antoine j’ai vu son match contre Murray, c’etait du très bon tennis, je partage ton avis sur son coup droit que j’adore voir.

    • Antoine 9 juillet 2013 at 22:40

      Heu, Sloane Stephens tout en puissance ? Tu es sur ? Parce que contre Bartoli, on avait l’impression de voir une junior sur le court..

      • Kaelin 9 juillet 2013 at 22:52

        Je dois avouer que je ne l’ai pas vu bcp jouer depuis son fameux OA où elle élimine Serena. Je me base bcp sur ce match où elle m’avait énormément impressionné, tenant la dragée haute à Williams, mêmes dans les échanges les plus éreintants et lourds question puissance de frappe. Il parait que son match contre Bartoli était cpdt effectivement mauvais oui… mais pas sûr que ça signifie grd chose, peut-être qu’elle n’est pas une adepte de la surface simplement ou’elle etait dans un mauvais jour contre un joueuse puissante et qui aime le gazon. Surtt si son service n’était pas au rdv ce jour là, contre une retourneuse du calibre de Bartoli, le score n’est pas trop surprenant. Mais à l’OA contre Serena je peux te dire qu’on n’aurait pas dit une junior.

  13. May 9 juillet 2013 at 21:53

    Merci beaucoup pour ce point de route post Wimbledon.
    Je retiens 2 bonnes surprises chez les hommes.
    D’abord Janowizc qui confirme encore qu’il vaut bien mieux qu’un Dimitrov ou Tomic quand il faut finir le job. Enfin un jeunot en 1/2 d’un GC, je croyais que ce temps était définitivement révolu.
    La 2ème c’est Del Potro qui nous montre une nouvelle fois qu’il est un vrai champion mais, oui il y a un mais, j’ai toujours peur que son poignet vole en éclat. Va-t-il connaître encore des éclipses pour pouvoir jouer de nouveau comme il l’a fait contre Djoko.

    Lisicki a nettoyé le tableau et c’est Marion qui remporte la mise. Bon en fait humainement parlant la victoire de Bartoli est mille fois méritée et je la félicite. Sportivement parlant j’ai toujours beaucoup de mal à admettre cette victoire. A la rigueur elle aurait pu remporter l’AO, why not mais Wimbledon?!

    Les Bryan bros archi-dominent le double depuis plus de 10 ans, ils sont les plus constants toujours présents dans les grands rendez-vous. Mais quand je vois qu’il suffit que les joueurs de simples se trouvent face à eux et qu’ils en perdent, cela remet en cause leur domination. Mais bravo à eux, ils sont vraiment les Goats du double.

    Les doubles – féminines me sont totalement inconnus dont RAS.

    La p’tite Kiki comme on l’appelle se forge un beau palmarès en double mixte ou non et progresse en simple chaque année. Je l’ai trouvé un peu juste niveau mental en Fed Cup mais c’était avant le retour gagnant de Bartoli. Affaire à suivre donc.

    Nadal a disparu au premier tour, en laissant de côté son manque de préparation sur l’herbe londonienne qui n’est qu’une des raisons de sa défaite, je pense qu’il avait bien trop joué depuis son retour. Après la décompression de RG qui fût le plus dur à gagner depuis qu’il y est devenu propriétaire – 7 titres + 2 finales qui composent 100 % des tournois joués, ce n’est pas si choquant que ça en a l’air. Je ne l’enterre pas encore sur cette surface, il aime trop y jouer. A suivre aussi donc!
    Federer a perdu un match dont le score me fait dire qu’il aurait tout aussi bien pu en sortir vainqueur même avec un jeu très moyen. Pourtant Stakhovsky, lui était en feu. Les défaites ont parfois du bon pour se remotiver et le fait qu’il s’aligne sur des tournois pour engranger des points, des victoires ou de la confiance est tout à fait positif et encourageant. Federer est encore en vie.

    Djoko a survolé le tournoi et est passé à côté de sa finale, cela peut aussi arriver et l’influx physique et mental dont il a eu besoin en 1/2 contre JMPD y est pour quelque chose. Quoiqu’il a déjà montré qu’il pouvait enchaîner de gros matches…

    Donc le vainqueur est Murray, avant sa défection de RG je n’aurai jamais cru qu’il gagnerait là où il était le plus attendu. J’aime bien que les champions me font mentir surtout que je suis bien contente que son palmarès commence à prendre du volume.

    Sinon je n’aime toujours pas les jours qui suivent la fin d’un GC. Si je devais moins suivre le circuit, je ne cesserai jamais de suivre Roland Garros et Wimbledon.

    • Antoine 9 juillet 2013 at 22:45

      Ou as tu vu qu’il suffit que deux joueurs de simple se mettent ensemble pour que les Bryan perdent ?

      • May 9 juillet 2013 at 22:57

        Aux JO 2008 par exemple…

      • Colin 10 juillet 2013 at 09:42

        Ben oui mais contre-exemple aux JO 2012, où ils éliminent coup sur coup Benneteau/Gasquet et Llodra/Tsonga.

        • May 10 juillet 2013 at 10:24

          Ok je chipote un peu mais ils ont aussi paumé contre Tipsa… 2 fois. Si c’est pas la loose ça!

          • Antoine 10 juillet 2013 at 10:30

            Cela ne fait pas un nombre considérable de défaites tout cela…

            • Kaelin 10 juillet 2013 at 12:59

              D’accord avec toi Antoine concernant le fait que les Bryans dominent largement le double et que leur palmarès est plus qu’éloquent. Ce sont les GOAT du double assurément. Et pourtant je dis ça alors que je ne les aime pas (fallait pas battre Mahut/Llodra en finale de RG!)

          • Colin 10 juillet 2013 at 13:02

            Allez, c’est quand même pas mal leur palmarès. Rien qu’aux J.O., puisqu’on en parle, une médaille d’or et une médaille de bronze…

            Je connais quelqu’un qui, en 4 participations aux J.O. en simple, n’a ramené en tout et pour tout qu’une seule médaille (en argent). Et pourtant, des observateurs (bienveillants) n’hésitent pas à le qualifier de GOAT !

            En fait, le secret de leur succès, c’est leur longévité. Il faudrait faire des recherches plus poussées mais je ne vois aucune autre équipe qui ait joué ensemble aussi longtemps (par exemple, les Woodies n’ont joué ensemble que de 1991 à 2000, soit 10 saisons pleines). En comparaison, les Bryans sont passés pro en 1998 (et ils jouaient déjà ensemble depuis longtemps, je n’irai pas jusque à dire depuis leur naissance, voire, leur conception). Au delà du simple fait que la durée de leur carrière leur donne plus d’opportunités de gagner des titres, ils ont aussi un niveau d’automatismes et de complémentarité bien supérieur à celui des autres équipes, formées de spécialistes du double (Nestor, Paes, Bhupathi, Zimonjic…) ou de joueurs polyvalents (Llodra, Stepanek…), mais qui changent de partenaire à tout bout de champ.

            • Skvorecky 10 juillet 2013 at 14:38

              Pour les Bryan, si on parle des JO, c’est parce qu’il s’agit du tournoi le plus relevé de la catégorie tout simplement. L’an dernier, et peut-être encore plus en 2008 où absolument tous les meilleurs joueurs de simple étaient là. Et force est de constater que les frangins s’en sortent brillamment.

              En Coupe Davis, autre point de comparaison intéressant pour marquer la valeur réelle d’une équipe de spécialistes du double, c’est 20 victoires pour 4 défaites: Croatie 2005, France 2008… et les deux rencontres de 2013 (Brésil et Serbie).

          • Colin 10 juillet 2013 at 13:23

            Si on compare avec une légende actuelle du double, Daniel Nestor (41 ans!):
            * Nestor a joué avec son principal partenaire, Mark Knowles, de 1995 à 2007 inclus, soit 13 saisons, pendant lesquelles il a gagné 3 GC et 1 Masters Cup (pas très brillant comme moyenne). En Coupe Davis et aux J.O. il devait changer de partenaire (Knowles n’étant pas canadien), c’est ainsi qu’il a gagné la médaille d’or aux J.O. 2000 avec Sébastien Lareau (face aux Woodies, chez eux de surcroît)
            * de 2008 à 2010 il a surtout joué avec Zimonjic, gagnant 3 GC et 2 Masters Cup (pas mal!)
            * En 2011 et 2012 il a surtout joué avec Mirnyi, gagnant 2 GC et 1 Masters Cup.
            * En 2013 il a joué avec Bhupathi et Lindstedt, sans grand succès pour l’instant.

            Bref Nestor se retrouve avec un palmarès (8 GC, 4 MC, 1 JO) bien moindre que celui des Bryans (15 GC, 3 MC, 1 JO) et forgé avec 4 partenaires différents.
            Ce à quoi on peut objecter que s’il s’était choisi dès 1995 un partenaire plus performant que le modeste Knowles, il aurait sans doute un tout autre palmarès aujourd’hui.

            • Antoine 10 juillet 2013 at 13:53

              Oui, et quand on regarde le classement ATP par équipe, on voit quand même un truc étonnant: les Bryan ont 3 fois plus de points que les deuxièmes (Peya/Soares) et cinq à six fois plus de points que toutes les autres équipes du top 10 du double….

              Dans le classement des joueurs de doubles (clasement individuel), ils ont trois fois plus de points que n’importe quel jouer du top 10…

              La domination des Bryan est du jamais vu…

              Je pense qu’une grande part de leur succès vient du fait qu’ils sont jumeaux et jouent ensemble depuis qu’ils ont…2 ans…Leurs automatismes sont étonnants et ils font des combinaisons de jeu que personne ne fait…Ils ont également une façon particulière de gagner: j’ai été frappé de voir à Roland garros par exemple qu’ils marquent (très) peu de points gagnants: ils ont un schéma de jeu qui conduit à une faute adverse faute de solution..Ils sont très forts dès qu’ils sont en danger aussi bien sur..

              J’aime beaucoup les voir jouer…

  14. May 9 juillet 2013 at 21:59

    « J’aime bien que les champions me font mentir surtout que je suis bien contente que son palmarès commence à prendre du volume ».

    C’est pas très français comme phrase, mais je suis sûre que tout l’monde a compris ;)

  15. May 9 juillet 2013 at 22:04

    C’est normal qu’on ait droit régulièrement à un portrait de la petite amie de Djoko en une du site de l’ATP? On la voit plus souvent que n’importe qu’elle joueuse pro. Vous me direz on a même eu la famille au complet avec Pierre et cie!

    • Antoine 9 juillet 2013 at 22:46

      Personnellement, je préfère Pierre Djokovic.

      • MacArthur 9 juillet 2013 at 23:59

        Il est mignon, Pierre. Il a de la personnalité.

  16. Kaelin 9 juillet 2013 at 22:15

    Je vous fait un point sur l’actu car il y a énormément de tournoi en ce moment, Challengers et ATP.

    Challengers :

    Schveningen : Haase TS1, 59ème. A voir si Stéphane Robert confirme son Wimbly correct où il s’était extirpé des qualifs, a passé un tour puis battu par Paire.

    San Bennedetto del Tronto : TS1 Joao Sousa, 102ème. Il passe le 1er tour en battant un autre Sousa, Pedro Sousa, lui aussi portugais et 250ème mondial ^^. Teixeira a passé les qualifs et le 1er tour, ce serait bien qu’il fasse qqs résultats en challengers cette année, lui qui était le seul français a passé les qualifs de RG (sic).
    Wayne Odeniski TS2 et 103ème, avouait que ce tournoi envoie du lourd.

    Pekin : une bonne tête de série 1, Lu, 69ème. Une majorité d’asiatique engagé évidemment, la TS2 est Go Soeda, redescendu à la 124ème place. Tatsuma Ito y participe également, TS4.

    Istanbul : Goffin TS1. Rappelons quaprès cette très mauvaise saison, il est redescndu 107ème. La case challenger parait effectivement inévitable pour lui, souhaitons lui d’y retrouver de la cnfiance par des victoires dans ces tournois. Il a battu au 1er tour Granollers, le frère de Marcel il me semble. Gerard et Marcel quoi!!!! Remarque ça parait ridicule pour un français mais ya bien un mec qui s’appelle Kenny de Schepper chez nous.
    Dudi Sela, joueur que j’apprécie, très belle main, est TS2. Il est actuellement 94ème.

    ATP Stuttgart :

    Gulbis passe Granollers tranquillement après avoir battu cpdt le 1er set.
    Rosol ne passe pas Bellucci.
    Le Tursunov Hanescu était très serré et c’est finalement Hanescu qui passe.

    Newport :

    Querrey déjà éliminé par Smyczeck. Il était pourtant TS1. Je le connais pas vrmt cet américain, prometteur ? Il rencontrera en tt cas probablement Mahut au 2e T, celui ci a donc une carte à jouer sur ce tournoi. Pquoi pas après son 1er tournoi gagné ? ce serait cool qu’il en gagne un 2ème!

    Przysiężny (j’avoue j’ai fait copier coller) passe très difficilement le très jeune Kozlov, 15 ans! Enorme résistance , score : 6-3 6-7(9) 6-4. Il a seulement 15 ans le coño!

    On va voir si KDS a décompressé de son beau Wim, il est aussi engagé.. Roger- Vasselin perd contre Karlo..

    Isner et Mannarino passent.

    Bastad :

    Berdych TS1.
    Troicki passe Joao Sousa et je viens de me rendre compte qui’l existe en fait 2 Joao Sousa, celui-ci étant brésilien et l’autre, qui joue le challenger, portugais. Sachant qu’il existe aussi un Pedro sousa nom d’une pipe faut s’y retrouver!

    A noter Jan Lennard Struff, qui passe Stakhosvky facile, 2 fois 6-3. Il progresse bcp le jeune allemand. Il avait fait un Wim très correct.
    Almagro, Verdasco et Dimitrov sont aussi engagés..

    • Antoine 9 juillet 2013 at 22:56

      Smyczeck.: très dangereux sur herbe..Je l’avais repéré avant Wimby.

      Kozlov: j’ai lu l’interview de Przysiężny..A suivre de près le gamin…A failli gagner d’après son adversaire.

      « Jan Lennard Struff, qui passe Stakhosvky facile, 2 fois 6-3″: on dirait une mauvaise blague mais comme Rosol il y a un an, Stak a fait le match de sa vie contre Roger..

      Karlovic de retour: probablement le dernier tournoi qu’il peut gagner…Karlovic-Isner en 1/4 : cela peut être rigolo..

      Stuttgart: tu as oublié que Gaël a battu Paulo 7-6 6-4..et Gulbis a battu Granollers 4-6 6-1 6-1 et va jouer contre Haas qui fait sa rentrée..

  17. Renaud 9 juillet 2013 at 22:48

    J’ai tout lu et je reviendrai (elle devient célèbre cette réplique… I’ll be back ) pour quelques commentaires

    Je voulais faire un post entier sur Marion Bartoli

    Plus je l’entends en ITW plus je l’apprécie, plus je la trouve sincère, franche, équilibrée, à l’aise.
    Aucun sentiment de revanche contre qui que ce soit
    Aucun règlement de compte
    Travail, valeur humaine, rôle et poids de l’éducation une vraie pub pour au choix un pays communiste, un pays libéral !!!

    Quand j’entends s’exprimer une joueuse, un joueur, sur un sujet ou un autre, sur son jeu ou autre c’est à la base ce qui me forge une opinion sur non pas le ou la joueur mais sur LA personne.
    Je suis pas naïf le ou la joueur peut-être fourbe, lisse, timide… mais je préfère encore me fier à ce que j’entends sortit de sa bouche qu’à ce que nous raconte des « journalistes » de caniveau du genre de Mmr Bouchard.

    Tout cela pour dire que j’ai pas de jugement particulier sur le jeu de Marion, je regarde plus le tennis féminin depuis la retraite de Stefi, je mens Hingis m’avait fait sortir de ma torpeur.

    En résumé Vive Marion, et un vrai et grand bravo à elle

    Ce sera mon post unique ou je n’ai parlé que de Marion Bartoli

    Vite, vite Il faut que je me soigne:
     » tu me diras 100 fois avant de dormir FED est mon chouchou, FED est mon doudou, avec Fedou rien ne peut m’arriver

  18. JoAkim 9 juillet 2013 at 23:46

    Ben pour moi ce wimbly se résume à cinq rencontres :

    1 La défaite de Federer contre un type que je connaissais à peine et dont j’avais entendu parler pour la première fois à RG lorsqu’il a pris la trace d’une balle en photo avec son téléphone. Cette défaite a quasiment clôturé mon tournoi. Pendant tout le match je me suis dit en voyant jouer Stakhovsky : « Mais pourquoi Federer ne joue pas comme lui dans tous les tournois ? » Ensuite, je me suis définitivement endormi quand Gasquet à chuté contre Tomic.

    2 et 3 Le quart et la demi finale de Del Potro. Les deux seuls matchs qui m’ont réveillé. D’abord un très gros match contre Ferrer, qui n’était pas si diminué que cela. En tout cas il ne cavalait pas moins que d’habitude et puis quelle balle de match formidable. Ensuite une demi finale magnifique contre le Djoke avec un tie break du 4e set d’anthologie. D’ailleurs, vu le camouflet en finale, la défaite de Delpo est encore plus dommage. J’aurais bien aimé le voir jouer contre Murray. Ca m’aurait permis de voir enfin un match de Murray en entier chose que je n’ai pas fait depuis la finale de l’an dernier. Personnellement, le match de Murray que j’ai préféré, c’est sa finale de l’Us open 2008 ;).

    4 et 5 les deux derniers matchs de Bartoli : comme je l’ai déjà dit précédemment, j’ai rarement vu quelqu’un finir un tournoi du grand chelem en trombe comme elle l’a fait. Jusqu’à 5-1 dans le deuxième set de la finale ces deux matchs c’était : une joueuse ! une mission ! et dégagez le passage s’il vous plait ! C’était magnifique émotionnellement à défaut de l’être tennistiquement.
    Perso je n’avais pas éprouvé un tel plaisir devant des matchs féminins en GC depuis la victoire de Kvitova.

    Mes souhaits pour les mois à venir : que Del Potro nous fasse une tournée américaine magnifique. Que Gulbis et Dimitrov décollent enfin au moins comme JJ ça serait déjà ça. Que Gasquet gagne un M1000 et fasse un exploit à Flushing et termine dans le dernier carré du masters. Que Murray fasse une dépression après avoir découvert que Lendl se tape en même temps Judy et Kim pendant qu’il tripote ses manettes. Que Djoko s’étouffe dans une flaque de gluten. Et que Nadal fasse le ménage dans tous les tournois à venir avant de se faire étriller par Fedou.

    • Patricia 12 juillet 2013 at 12:01

      « Pendant tout le match je me suis dit en voyant jouer Stakhovsky : « Mais pourquoi Federer ne joue pas comme lui dans tous les tournois ? »

      Parce qu’il préfère son palmarès à celui de Llodra ? (bon avec son talent il aurait peut-être gagné un ou deux Wim comme ça et quelques Bercy Cinci en plus… Donc Nadal serait le GOAT et tu est content que Federer ait choisi une autre option, en fait).

      • Patricia 12 juillet 2013 at 12:08

        [Ensuite, je me suis définitivement endormi quand Gasquet à chuté contre Tomic.] J’ai cru faire de même et je regrette tout de même de n’avoir pas pu suivre le tournoi de Janowicz (un micro bout de la demie). Heureusement j’ai chopé le Djoko/del Po en route !

        Ferrer/del Po, l’affiche était pour moi aussi motivante que celle de la finale pour toi… J’aurais voulu avoir le courage de voir un match de Bartoli, ou le Lisicki Radwanska mais j’étais malade et il faut être prudent avec la WTA, se ménager… Allez, j’irais voir les HL !

  19. Antoine 10 juillet 2013 at 10:37

    Tout le monde ici a pris des places pour le tournoi de Gstaad ? C’est trop tard semble-t-il…Ils ont immédiatement vendu 5 200 places de plus et décidé d’agrandir les tribunes du court central…Voilà un tournoi dont tout le monde se fichait ces dernières anénes et qui retrouve subitement un peu de lustre. Je me souviens que Borg y jouait. A chaque fois que Roger s’inscrit dans un 250, il devrait prendre des parts du tournoi. IL pourrait devenir l’organisateur numéro un des 250 dans les anénes à venir. Pour l’instant, il se contente de prendre une grantie sur laquelle l’organisateur ne s’est pas étendu mais je me demande si ce n’est pas un pourcentage des recettes tout simplement…En tout cas, tout le monde est content…

  20. Antoine 10 juillet 2013 at 10:53

    Des nouvelle de Gaël !

    Il a donc battu Paulo hier 7-6 6-4 en passant 16 aces au passage, Paulo a dit que s’il avait regardé la marque des balles, il se serait pas venu car ce sont « des pierres »..Gaël a refusé de s’étendre sur son problème qui l’avait empêché de participer à Wimbledon, il a juste dit qu’il n’avait pas le choix et que n’importe qui dans la même situation aurait fait la même chose, que le problème n’était pas complètement réglé et qu’il avait pu recommencer à taper dans une balle dès la première semaine de Wimbledon…En tout cas, il a l’air en forme le bougre…

    Sinon, à propos de son samash contre Haas, il a dit que pour que cela marche, il fallit que beaucoup de conditions soient réunies mais surtout qu’il en avait différentes sortes dans sa besace et que l’on allait voir cela !! Il est très content qu’Andy ait gagné à Wimbledon (il parait qu’il est plus fun qu’il n’y parait et on sait qu’en jeux vidéo, Andy est fort aussi…) ce qui le motive à donf pour gagner à Roland Garros et qu’il préférait faire un gros buzz à la suite d’une victoire comme celle-là plutôt qu’avec ses smashs…Tu peux peut être faire les deux Gaël ?

    Prochain adversaire: Florian Mayer pour une place en quarts. Gaël mène 3-0…

  21. Ronald 10 juillet 2013 at 11:07

    Sinon de notre côté vu ttes les surprises du tournoi, on a fait un résumé façon jeu de société…

    http://www.doublefaute.fr/wimbledon-2013-la-bonne-herbe/

    • Skvorecky 10 juillet 2013 at 11:30

      Excellent!!

    • May 10 juillet 2013 at 11:37

      Chouettes trouvailles!

    • Colin 10 juillet 2013 at 11:46

      Très bon ! notamment l’article sur Dustin Brown aka Rasta Raquette !

    • Kaelin 10 juillet 2013 at 12:52

      Yes c’est vraiment poilant, n’oublie tout de même pas pour la carte Plafond de verre que Gasquet a déjà été en demi de Wimbly 2007! Sinon Patricia va te tomber dessus :D.
      Super article sur Rasta raquette également.

      • Patricia 12 juillet 2013 at 12:10

        Wé, Big Sister is watching you !

    • Ronald 10 juillet 2013 at 13:42

      Merci pour les retours, c’est sympa !

      Oui bien sûr Kaelin, la 1/2 de Gasquet en 2007 et sa victoire en 5 sets vs Roddick en remontant 2 sets de handicap…mais bon c’est bien maigre quoi.

      Bon tournoi de Newport à tous, le 5ème Grand Chelem de l’année !

      • Skvorecky 10 juillet 2013 at 13:55

        Newport, le tournoi ATP où Rajeev Ram est tête de série!

        • Ronald 10 juillet 2013 at 14:03

          ancien vainqueur en étant lucky loser qui plus outre ;)

        • Skvorecky 10 juillet 2013 at 14:14

          Oh mais oui!! Je vois d’ailleurs qu’il a fait le doublé cette année-là.

          Du coup je regarde un peu le palmarès du tournoi. Le joueur le plus titré mérite assurément de figurer dans un quiz!

          Ce serait sympa que Hewitt gagne cette année histoire de compléter son palmarès sur herbe.

          • Antoine 10 juillet 2013 at 14:16

            Il était en finale l’année dernière contre Isner et avait été bon dans le tournoi..C’est la première fois qu’il rejouait bien depuis son opération…

            Je préférerais Mahut, finaliste en 2007 contre Santoro…

      • Antoine 10 juillet 2013 at 14:07

        Un grand chelem, tu ne crois pas si bien dire: c’est là ou se jouait le Championnat des Etats Unis à l’origine, depuis 1881 donc, avant qu’ils ne déménagent dasn la banlieue de New York à Forest Hills…

        • Ronald 10 juillet 2013 at 14:28

          excellent, merci de la précision

          franchement je kifferais assister à ce tournoi qui est vraiment resté old school…les courts avec un seul couloir de double…les conditions de jeu unique (vent, rebonds)…le club et les spectateurs…

          et puis toujours des surprises à la pelle ! Et puis Fab !
          http://www.youtube.com/watch?v=qKnmpcywFA0

      • Patricia 12 juillet 2013 at 14:58

        Le jeu est excellent, je suis fan de double faute – les twits pour RG étaient superdrôles aussi…

        Mais la perf de Janowicz est survalorisée (même si ça me fait plaisir), il aurait pu gagner Newport avec les adversaires qu’il a eu, ça aurait eu moins d’impact, c’est sûr… Ok, l’impact de l’évènement, les 3 sets gagnants, touça… Tomic ou Dimitrov (ou Richard of course) n’auraient pas laissé passer l’occasion non plus !

  22. Antoine 10 juillet 2013 at 13:21

    Filippo Volandri, c’est pas le gars qui avait battu Roger une fois à Rome ? Il a 31 ans est 101ème aujourd’hui, et il joue contre Dimitrov a qui il vient de mettre 6-2 dans le premier set. Dimitrov n’a gagné qu’un seul point sur le service de l’italien…Il a du se réveiller trop tard ce matin…

    • Skvorecky 10 juillet 2013 at 13:41

      Il a fait un superbe match contre Simon au premier ou deuxième tour de Rome cette année. C’est autre chose que Potito, l’immense Potito.

      • Antoine 10 juillet 2013 at 14:04

        Ah, Potito ! l’immense Potito !

        Filippo, on ne peux pas dire qu’il ait cartonné cette année : 4 matchs gagnés et 8 de perdus jusqu’à présent. S’il gagne contre Dimitrov, ce sera sa perf de l’année, c’est sur…Pour Dimitrov, ce serait un peu la honte quand même…

        C’est pas fait: il a pris 6-1 au second et n’a pas marqué un point sur son service avant d’être mené 5-0, vraiment curieux après n’en avoir perdu qu’un seul au premier set…Mais là, dans le troisième, cela a l’air d’être équilibré: 3-2 Filippo, service Dimitrov, une balle de break sauvée de part et d’autre…

        • Antoine 10 juillet 2013 at 14:22

          Bon Dimitrov est passé: 6-4 au troisième…Filippo, faut pas charrier quand même..

  23. Remy 10 juillet 2013 at 14:06

    A propos du RYSC, je suis en train de retraiter toutes les données de 2013 en vue d’un brainstorming prochainement.

    Mais je peux déjà annoncer qu’il y aura quelques modifications de points.
    Après calcul et recalcule je ne retrouve pas forcément les mêmes totaux que ceux déjà publiés.
    Certains auront 1 ou 2 points de plus au général, mais je n’en enlève pas dans le cas contraire.

    • Antoine 10 juillet 2013 at 14:14

      Tu comptes ajouter des points à ceux pour lesquels il y avait une erreur à leur détriment mais laisser l’avantage de l’erreur dans le cas contraire ???

      Réfléchis Rémy: cela ne tient pas debout une minute…quelqu’un va par exemple se qualifier pour le Master’s au bénéfice d’une erreur de calcul en sa faveur ??

      Il me parait évident qu’il faut corriger toutes les erreurs…Ou n’en corriger aucune mais la première solution parait préférable…Cureixu qu’il y a des erreurs: c’est un simple total de points, normalement excel sait faire, non ?

    • Remy 10 juillet 2013 at 14:25

      Je suis reparti des listes publiées par chacun pour chaque tournoi.
      Lorsque mes macros excel trouvaient un résultat différent de celui du classement général établi, j’ai étudié au cas par cas.

      Le seul cas dont je ne m’explique pas les 2 points en trop, est celui d’Homais.
      Pour les autres, il manque 2 points à May, 1 à Fieldog, 1 à Robin, 1 à Geo, 1 à Ronald, 1 à DenDen.

      J’ai bien fait attention aux points de pénalités pour publication au dela de la deadline et pourtant j’ai toujours des écarts.

      A voir que tous les tournois n’ont pas été calculés par les mêmes personnes.

      Les erreurs ne sont pas sur le général mais sur certains tournois.

      • Antoine 10 juillet 2013 at 15:06

        Les écarts sont peut être dus en partie dus au fait que jusqu’à Roland Garros, il n’y a pas eu, me semble t il, de point de pénalité pour retard, non ? Et que c’est d’ailleurs sur ma suggestion que deux candidats ont écoppé d’un point de retard à cette occasion…

        Le seul qui a deux points en trop est donc Hornais…Et bien, supprimes les lui…Pourquoi les conserverait il ? A moins qu’il ne démontre lui même qu’il n’y a pas en réalité d’erreur bien sur…

        • Remy 10 juillet 2013 at 15:10

          J’ai noté des écarts sur Melbourne, MC, Rome et Madrid.

          • Antoine 10 juillet 2013 at 15:30

            Il faut pendre les coupables…pendre Hornais aussi après leui avoir retiré ses deux points bien sûr. Il est surement complice et dans le doute, la pendaison est recommandée…

  24. MarieJo 10 juillet 2013 at 15:55

    http://m.guardian.co.uk/commentisfree/2013/jul/09/wimbledon-sexism-women-face-players-girlfriends
    Pour en revenir sur la surenchère des plans de la copine… Comme quoi le débat sur ce qu’on montre en dit bien plus…
    @ Rémy ds les tableaux publies certaines erreurs sont restées notamment sur monte carlo ou Rome et ont été corrigées directement à la publication suivante… Je me souviens avoir zappe babolat sur un des RYSC de terre… Donc les écarts constates sont logiques mais ont été corrigés avant RG.

    • Antoine 10 juillet 2013 at 16:25

      C’est pas mal vu cet article de cette journaliste du Guardian…Cependant, quand elle dit que l’on ne s’intéresse jamais aux boyfriends des joueuses, ce n’est pas tout à fait exact: on s’intéresse ou on parle en tout cas de ceux de Serena et de Sharapova…

      Et quand elle dit que l’on traite les girlfriends des joueurs comme étant d’abord intéressées par le mariage, elle parle en tant qu’anglo-saxonne. Tout le monde s’en fout ici..De même c’est surtout sur les chaines britanniques et américaines que l’on assiste à ces plans à répétition sur l’entourage féminim..Pas étonnant, ce sont des puritains frustrés, et donc obsédés..

      Par ailleurs, quand on voit le profil type des girlfriends en question, cette supposition n’apparait pas forcément sans fondement: beaucoup semblent rentrer assez bien dans la description suivante : modèle, pas forcément noéblisable, cherche mec plein de tunes…

      ..Et quand ce n’est pas le cas, on n’en parle pas ou très peu: Mirka ou Xisca par exemple…

      Cela fait au moins autant partie de la peopolisation ambiante, que du sexisme à proprement parler…

      • Patricia 12 juillet 2013 at 15:56

        Lu seulement maintenant cet article fascinant, qui développe cette perception que j’évoquais en passant… Enormément à en dire, du coup (je vais peut être faire une série après l’apéro sur le Prize Money…).

        Concernant l’objection finale d’Antoine sur le puritanisme moindre des médias non anglo saxons : c’est sans doute vrai, mais les médias anglo saxons, ça fait quand même une sacrée part de marché !
        Difficile de se faire une idée de la réalisation de la TV espagnole, qui ne couvre pas de grand chelem… et que nous devons peu suivre quand il y a le choix, dans les tournois locaux, pour cause de chauvinisme effréné.
        Mais je ne suis pas sûre que Xisca fasse moins le buzz en Espagne que la copine de Djoko chez les anglais (faudrait demander à Marie-Jo…).
        En France, le problème est peut être le manque de copine attitrée des joueurs les plus médiatisés dans les tribunes : Tsonga est très prudent, Monfils et Gasquet papillonnent dans la nuit, et Gilles Simon n’est pas médiatique. (Et depuis qu’il est père, t’as quand même un paquet de photos de sa compagne. La question du mariage se pose moins aussi).

        Pour Mirka, quand elle n’était pas mariée, non seulement elle faisait l’objet de plans télé à gogo, tout comme maintenant, mais surtout celui d’un déversement de sexisme, tant comme incarnation parfaite de la mégère mettant sa griffe sur le coffre fort que dans la dépréciation physique. Certes, elle n’était pas présentée comme potiche décorative, mais d’autant plus comme manager tout puissant qu’une jolie femme ne saurait rien faire d’autre de ses douces mains aux ongles polis que d’emmener Pierre chez le coiffeur ou s’essayer à la peinture animalière. Et la révolte suscitée par son physique montrait bien l’attente déçue d’une femme canon pour l’homme qui a réussi…

        La copine de Wawrinka a été l’objet en Suisse d’une campagne assez violente sur le thème de la rapacité-bague au doigt, alors même qu’elle était plus connue que lui, et exerçait comme journaliste TV… car un peu plus âgée. Je n’ai pas lu de réciproque pour l’un petit ami de Hingis, alors qu’ils devaient être souvent plus âgés (la question ne se pose pas pour une femme) et qu’elle est légèrement plus riche que Stan, d’en vouloir plus à son pognon qu’à sa personne. Le puritanisme protestant européen est tout aussi virulent que son homologue anglo saxon et fait également bon ménage avec le sexisme…

        Commente-t-on les princes consorts inconnus de Sharap et Serena ? Il me semble que dans leur cas, c’est la fibre du people qui est agitée. Concernant Dimitrov, son jeune âge mis en avant témoigne encore d’un deux poids deux mesures sexiste : on veut bien le portraiturer en objet sexuel de femmes « puissantes » car il est plus jeune. La preuve, Glouglou, on ne le storytellise pas en jolie poupée béate devant la star. Encore plus impensable s’il n’était pas connu par son identité professionnelle…

        Le pendant du plan sur la petite copine pâmée, incontournable pour tout mec du top 100, ça vaudrait si on nous abreuvait de gros plans sur le petit copain lambda de Flipkens ou Karin Knapp en transe pendant leurs matchs…

  25. Antoine 10 juillet 2013 at 16:51

    Voilà ce que dit le site de l’ATP à propos de Chardy qui aimerait bien mettre la main sur la Mercédès qui sera remise au vainqueur de Stuttgart:

    http://www.atpworldtour.com/News/Tennis/2013/07/28/Stuttgart-Mercedes-Kohlschreiber-Chardy-Berrer.aspx

    Après cette belle visite d’usine hier, Chardy, TS3 et 26ème, vient de se faire éliminer par un local de l’étape, vieux cheval sur le retour, 33 piges et 153ème à qui on avait donné une WC, Michael Berrer, sur le score de 6-2 6-7 6-3…

    Pour la Mercédès, il faudra revenir l’année prochaine, Jérémy…

  26. Remy 10 juillet 2013 at 17:06

    en fait, j’ai fini l’article pour le RYSC qui de toute façon ne parle pas d’actualité tennistique.
    MarieJo et Guillaume, vous l’envoyez quand vous voulez.

  27. Kaelin 10 juillet 2013 at 19:55

    Mon dieu je viens de voir que Murray avait perdu contre un des plus grands losers de tout le circuit actuel, Donald Young, en 2011 à IW, j’avais complètement zappé. Comment voulait avoir une quelconque crédibilité avec ça après, vainqueur de Wimbledon ou pas haha.

    • Skvorecky 10 juillet 2013 at 20:16

      Mais Young avait fait une bonne année 2011. Il était même entré dans le top 30 si je ne m’abuse.

    • Nath 10 juillet 2013 at 20:23

      Tu dis ça pour sa série de défaites consécutives ?

    • MacArthur 10 juillet 2013 at 21:29

      Tu en as une drôle de définition de la crédibilité au tennis.

    • Kaelin 11 juillet 2013 at 15:15

      @Mac : c’était de l’humour, j’apprécie Murray par ailleurs, c’est juste que j’étais totalement passé à côté ou du moins j’avais oublié cette défaite qui m’a surpris et fait rire car j’étais surtout resté, @Nath, sur cette incroyable série de défaite au 1er tour en effet de Young. L’article hilarant de doublefaute le rappelle dans sa rubrique Raquette de plomb, avec humour pour ceux qui ne l’auraient pas lu ^^ : http://www.doublefaute.fr/raquettedeplomb2012/
      http://www.doublefaute.fr/raquette-de-plomb-2012-le-classement/
      et oui @Skvo, il a été 38ème à son meilleur je viens de voir…

  28. Nath 10 juillet 2013 at 20:22

    Merci pour ce bilan Robin, complet voire exhaustif, tu as même réussi à parler du doublé RG-Wimby de Belinda Bencic, très jeune même pour le circuit junior ! J’avais vu ses résultats à Wimby mais son tournoi de RG m’avait échappé.

  29. Bastien 10 juillet 2013 at 21:29

    HS : salut à tous. Ma fille, cinq ans, a pleuré toutes les larmes de son petit corps quand cette saleté de roastbeef a bouté le riant serbe hors de la tour de Londres.

    Du coup, pour la consoler, je me demandais si l’un d’entre vous avait dans un coin, un poster dudit Djoker, qu’il pourrait m’envoyer gracieusement à mon adresse (contre rbsmt de timbre, cela va de soit).

    Merci pr elle !

    • Karim kicks ass 11 juillet 2013 at 00:22

      Si j’en avais un je te paierais pour te l’envoyer!!

    • Sylvie 12 juillet 2013 at 13:34

      Je viens d’éplucher tous les tennis mag qui traînent chez moi et pas de Djoker. j’ai Nadal ou Murray, Tsonga aussi mais pas le Serbe. Désolée cela aurait été avec plaisir.

    • Kaelin 12 juillet 2013 at 14:12

      ça doit se trouver sur le net facilement à pas cher je pense…

    • May 12 juillet 2013 at 16:51

      Bastien si tu me lis, j’ai trouvé un poster de Djokovic dans un de mes magazines, d’ailleurs je t’offre également le magasine avec Djoko en couverture si ça t’intéresse .. heu si ça intéresse ta fille ;)
      Je n’attends plus que ton adresse.

  30. Antoine 10 juillet 2013 at 23:13

    J’ai regardé aujourd’hui des highligts assez prolongés, une vingtaine de minutes, de la finale de Wimby, ce qui m’a suffi..

    Compte tenu du résulat, je n’attendais pas grand chose de la prestation du Djoker et je n’ai pu que constater que ce n’était effectivement pas son jour: il faisait peine à voir, un peu comme Nadal en finale contre lui en 2011. Il n’y avait pas qu’en première balle ou il était mauvais, tout était assez mauvais: faible longueur de balle, pas de punch, volée franchement très médiocre, quelques intermittences de temps à autre et un bon dernier jeu, mais c’est à peu près tout. IL avait l’air amorphe, fatigué et souffrant de la chaleur…

    Mais je n’ai pas non plus été emballé par Murray. IL a bien joué certes mais je n’ai pas trouvé qu’il jouait mieux que l’année dernière, vraiment pas…

    Ils donnaient l’impression de jouer sur terre battue ou à Melbourne, en liftant et le court n’était vraiment pas rapide. Aun fond, il n’y avait plus que de la terre d’ailleurs et le Djoker tenait mal ses appuis..Des échanges très fréquemment longs et d’ailleurs un long match pour seulement trois sets. Niveau global pas terrible. Seul Murray exploitait la surface de temps à autre avec un bon slice de revers dans le coin sur le coup droit du Djoker, là ou il y avait encore de l’herbe…..

    Devant ce truc assez décevant, je me dis que c’est vraiment con pour lui de s’être fait mettre dehors par Stak car Roger aurait gagné contre l’un ou l’autre. Le Djoker n’en parlons pas : il aurait pris trois sets mais même je ne pense pas que Murray aurait fait mieux que l’année dernière non plus…

    Bref, cela lui laisse à mon avis toutes ses chances pour l’année prochaine. S’il joue bien, il est quand même nettement meilleur que ces deux zouaves..

    • MacArthur 11 juillet 2013 at 15:26

      Cher Antoine,

      Je pense que tu tires des conclusions très hâtives quand même.

      Oui, le Djoker n’était pas un excellent jour. Mais tu ne tiens absolument pas compte de l’acpect tactique du jeu dès les premiers jeux. Contre la majorité des joueurs, il y a certains points du Djoker qui auraient été gagnants, certains très bons services qui seraient revenus. Si je me souviens bien, dès que Murray s’engageait dans de très longs échanges avec le Djoker, il perdait le point. Il a eu le mérite de ne pas le laisser s’installer dans le schéma de jeu que ce dernier préfère.

      Oui, le niveau du jeu de Murray n’était pas exceptionnel. Mais tu oublies aussi toutes les circonstances qui entouraient cette finale. Et les matchs entre ces deux-là n’ont jamais été de très haut niveau. On l’a dit et redit ici, ce sont des forces et des faiblesses similaires; et franchement à la place de l’un ou l’autre des deux, je me ferais vraiment chier à jouer mon autre. Murray a été solide. C’est une excellente nouvelle!

      Tu attendais franchement quoi comme type de jeu pratiqué par deux joueurs de ce type en deuxième semaine de Wimbledon? Le Djoker tenait pas mal ses appuis depuis la 1/2 car il ne portait plus ses chaussures avec picots visibles sur les côtés. Et face à un joueur qui le fait se déplacer et qu’il peut difficilement déborder, il se retrouve dans une situation compliquée.

      Tu n’a vu que des résumés. Pas le match. Donc, je peux te dire que le match a été long parce qu’il y a eu de nombreux échanges de break au 1er set, des égalités, deux remontés de Murray à 1-4 et 2-4 dans le 2ème. Ça prend du temps tout ça. Le tennis avec un gros service mal retourné et le coup droit pour faire le point, il faut l’oublier dans les matchs entre Djokovic et Murray. Ce ne sera jamais le cas, à moins que l’un des deux soit vraiment à la ramasse lors du match.

      Tu prends le niveau de la finale de Murray face au Djoker et tu te dis que Federer l’aurait certainement battu. Mais encore une fois, il y a de nombreux paramètres que tu occultes. À Melbourne, en début d’année, Murray fait un match calamiteux contre Chardy en 1/4 même s’il s’en sort avec un score flatteur. Et pourtant, en 1/2, le niveau qu’il propose est tout autre. Deux matchs, avec des niveaux de jeu totalement différents. De passable à très bon. Les choses peuvent changer brutalement: la qualité de l’adversaire; la concentration nécessaire pour le battre; le type de challenge à relever…

      Le Djoker a joué son meilleur Wimbledon durant 6 tours. Il aurait certainement pu passer devant un autre type d’adversaire… Mais il y a des défis que Murray lui proposent sur le court et qu’il ne peut aussi facilement résoudre.

      Tu dis que si Federer joue bien, il est nettement mieux que ces deux zouaves. Dans l’absolu, certainement. Mais là encore, le résultat ne sera pas automatique… On a vu ce qui s’est passé en finale du Masters l’année dernière. Deux sets secs pour le Djoker: 7-6 7-5. Tiens tiens…. 2 sets en 2h 15 minutes.

      • Antoine 11 juillet 2013 at 15:56

        Ben, je n’en attendais pas grand chose vu que je n’ai pas regardé le match..mais j’ai vu que la balle du Djoker n’avançait pas vu qu’il jouait bombé sur son coup droit comme sur terre battue et que comme cela rebondissait haut vu que la terre était sèche, il était rare que Murray n’ait pas le temps pour la rattraper…Cela lui a permis de tirer quelques bons coup droits croisés en bout de course d’ailleurs..Murray jouait plus long et était plus solide, nous sommes bien d’accord…

        Pour le gêner et le déborder, il aurait fallu varier davantage et frapper plus à plat et plus vite et le Djoker en était manifestement incapable ce jour là. C’est ce qu’aurait fait Roger…

        Je sais bien que rien ne dit que Roger aurait battu Murray en demie (j’avais parié l’inverse au RYSC) et le Djoker en finale. Ce que je dis, c’est que le n’ai pas été spécialement impresionné par le niveau de Murray (ne parlons pas de celui du Djoker), que je n’ai pas vu de progrès par rapport à l’année dernière durant son tournoi et que s’il s’était retrouvé contre Roger en finale et que ce dernier avait alors joué comme il l’avait fait l’année dernière, je ne vois pas pourquoi il ne l’aurait pas battu à nouveau…

        Tout cela, ce sont des suppositions mais après avoir vu Murray pas mal dans le tournoi, contre Youzhny, contre Verdasco, un peu contre JJ et un peu en finale, je n’ai pas le sentiment que son tennis soit meilleur qu’il y a un an. Mentalement plus solide comme le dit le Djoker ? Sans doute, mais je ne suis pas impresionné pour autant…

        PS: on ne peut pas comparer avec le Master’s qui est une surface qui convient bien mieux au Djoker. Je parlais exclusivement de matchs sur herbe…

  31. Karim kicks ass 11 juillet 2013 at 00:20

    Quand je le vois aussi boufffi désormais je me dis qu’il a certzinement des soucis d’alcool, et probablement de drogue. L’un comme l’autre d’ailleurs ne seraient pas étonnants.

    http://lemag.eurosport.fr/article/djokovic-tous-reunis-pour-le-gala-de-sa-fondation_a43161/9

    • Antoine 11 juillet 2013 at 10:45

      Il n’a pas toujours été drogué Boris ? Bon, c’est sûr qu’il s’est mis à boire aussi…

    • Colin 11 juillet 2013 at 11:03

      Brrr… quand je pense qu’il a le même âge que moi…
      Ceci dit dans le genre « bouffi » il y a Kafelnikov qui est pas mal non plus…
      En plus il n’a que 39 ans…

  32. Colin 11 juillet 2013 at 11:00

    Ben alors Antoine, pas de « Monfils update » ce matin????

    Pourtant la Monf’ n’a laissé que 3 jeux à Florian Mayer hier, je pensais que ça t’aurait inspiré.

    Bonne perf de Mahut également à Newport, qui se qualifie tranquillement pour les quarts contre Smyczek.

    A Bastad, Dimitrov a joué le double avec son coach Mikael Tillström, 41 ans, retraité depuis 2000. Bon, ils ont perdu, mais en 3 sets.

    • Antoine 11 juillet 2013 at 11:16

      Tu me laisses 5 minutes ? J’étais en train de rédiger cela quand tu as posté…

  33. Antoine 11 juillet 2013 at 11:12

    Les nouvelles de Gaël…(suite)

    Gaël jouait hier contre Florian Mayer pour une place en quarts, le terrible Florian Mayer, celui qui a fait des misères à Nadal à Roland Garros. J’ai regardé un peu le match: au bout de trois minutes, cela faisait 2-0 pour Mayer mais cela s’est arrêté là: il n’a plus gagné qu’un seul jeu et pris 6-3 6-0…

    Pour le fun, Gaël a fait un passage un tweeener face au filet dont « l’Equipe » explique qu’il n’atait « pas indispensable » dans le court du jeu. Modestement, Gaël a dit qu’il était en retard sur son replacement et qu’il n’a pas voulu faire l’effort..Il a fini par paumer le point quelques coups de raquette plus tard mais ce n’est pas grave: le public allemand a apprécié et ça, c’est indispensable.

    Il va sans doute moins apprécier son prochain match contre Kohly pour une place en demie parce que Gaël ne lui réussit pas trop: une seule victoire en 9 matchs pour Kohly, à Halle il y a deux anas…Après on verra: peut être une demie contre Paire si ce dernier gagne ses deux prochains matchs…

    Je le sens bien pour Gaël ce tournoi: c’est lui et pas Chardy qui va gagner le coupé Mercédès…Il est hyper motivé…

    En attendant, le match du jour à Stuttgart est Haas vs Gulbis…3-2 pour Haas jusqu’à présent. Dernier match à Halle il y a trois semaines..

    ———-

    Autre match attendu à Newport cette fois: le quart entre Karlo et Isner, Isner ayant battu Mannarino (Mannarino avait bénéficié de son abandon au bout de deux jeux à Wimby…) et Karlo étant passé en trois sets en expliquant qu’il avait du mal à s’y remettre et qu’il se fatiguait vite. Avantage Isner donc….En tout cas, ils ne vont pas mettre trois plombes pour jouer trois sets…

    Question du jour : qui va frapper le plus d’aces ?

    Voyons les stats…

    Isner au premier tour (7-6 6-2 contre Harrison): 11 aces en 10 jeux de service, au deuxième tour (6-0 7-6 contre Mannarino): 13 aces en 9 jeux de service…

    Karlovic au premier tour (7-6 6-4 contre Roger Vasselin): 22 aces en 11 jeux de service, au deuxième tour (6-4 1-6 6-3 contre Pospisil): 7 aces en 13 jeux de service (deux de moins que son adversaire..)

    Karlovic mène 2-1. Dernier match à Houston en 2011 (sur terre battue): victoire de Karlovic 7-6 6-7 7-6, 11-9 au dernier tie break. Karlovic: 24 aces, Isner: 23…

    Sinon, Mahut, sans bien jouer, a battu facilement le tombeur de Querrey et a un très bon tableau pour aller en finale, Isner et Hewitt étant dans l’autre moitié de tableau…Mahhoouu-Isner en finale ?

    • Antoine 11 juillet 2013 at 12:01

      Sinon, bonne nouvelle pour Del Po: il ne souffre que d’une légère entorse au genou et va vite reprendre:

      http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Legere-entorse-pour-del-potro/385115

      • May 11 juillet 2013 at 12:20

        Une entorse au genou même légère ça m’inquiète moi. Si sa prépartation pour la tournée US est retardée – reprendre vite? trop précipitamment – , sera t-il prêt à performer sur surface dure qui ne fait pas beaucoup de bien aux genoux, bien au contraire? Sans compter que la concurrence y est plus rude.

    • Antoine 11 juillet 2013 at 14:05

      Paire a battu Davy 6-3 6-1 en une heure. S’il bat Hanescu qui a battu Belluci 6-1 6-4 et que Gaël bat Kohly, ils joueront donc l’un contre l’autre pour la première fois…

      Encore faut il que Paire batte Hanescu. Sur le papier cela a l’air facile, mais hanescu mène 3-0 contre lui et l’a encore battu à Estoril cette année..

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Commentaires récents

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis