France vs Espagne, comment pécho du tennisman cet été

By  | 19 juillet 2013 | Filed under: Insolite

C’est l’été. Le temps souriant donne envie de s’évader, de baguenauder, se soustraire à la chape de plomb qui pèse sur nous, petites fourmis ouvrières happées par la vanité de notre labeur. C’est l’été et son soleil rassurant, ses visages enjôleurs et ses mœurs légères. Marivaudages et gaudriole, le futile prend le pas sur l’utile et c’est très bien comme ça. Le site se vide au profit des terrasses de café et c’est très bien comme ça ; ça permet à ceux qui restent de faire et écrire incognito des conneries comme ce qui va suivre, et c’est très bien comme ça.

Cet article est un guide tennistique de la drague estivale et s’adresse aux aventurières et star fuckeuses, prêtes à bouffer du tennisman. Testicules et pommes d’Adam passez votre chemin, revenez la semaine prochaine. Je dresse le profil sexuel de quelques joueurs essentiels de l’ATP parce que oui, derrière ces services bondissants et ces glissades désespérées, se cache un être sexuel qui ne demande qu’à être rencontré et essayé cet été. Je pimente le tout sous la forme d’une étonnant confrontation transpyrénéenne, la France de Tsongaule partant à la conquête de l’Espagne de Verdascouille.

Le passage en revue des croupes d’élite se fera via des fiches signalétiques qui peut-être inspireront quelques vocations parmi vous. Le ban est ouvert.

Rafael Nadal

C’est qui ? Le mâle, la pluie de testostérone, la gonade dans sa plus belle expression. Du muscle, de la sueur, de l’effort, de cette force brute mais domptée qui vous liquéfie une adolescente acnéique et fait mouiller à nouveau la ménagère asséchée depuis cinquante ans. Nadal c’est l’animal féroce mais pas effrayant parce que totalement dressé par tonton Toni.

C’est qui en vrai ? Un adolescent traumatisé bourré de tics et de tocs qui n’a même pas idée de son pouvoir sexuel et prend pour normales ses extraordinaires performances au plumard. Parce que même si ça me troue la rate de l’écrire, Rafa est un putain de bon coup. Ne lui dites surtout pas, de toute façon il ne vous croirait pas.

Comment le ferrer ? Il faut s’introduire dans le cercle familial, passer une batterie impressionnante de tests psychologiques et moteurs, puis prier pour que votre dossier tape dans l’œil de Tonton Toni. Si vous êtes plutôt du genre patiente, attendez la fin de sa carrière et faites-lui du gringue au Monoprix du quartier. Ça le fera sans problème, il est simple Rafa.

Fétichisme ? Évitez tout ce qui peut lui rappeler sa vie. Je conseille la tenue d’instit ou de puéricultrice et d’héberger vos ébats dans une reconstitution de salle de classe. Rafa a besoin d’être dominé et il a arrêté l’école au CP. Carton plein assuré. Ne le mettez pas au coin.

Qu’est-ce que je risque ? Avec une bonne assurance médicale, pas grand-chose.

Fernando Verdasco

C’est qui ? Le mâle, la pluie de testostérone, la gonade dans sa plus belle expression. Du muscle, de la sueur, de l’effort, de la bravoure, de l’invincibilité, de cette force brute mais… indomptable parce que totalement crétine et dénuée de tout neurone fonctionnel. Fernando c’est le masculin primitif, un chromosome X de 180cm.

C’est qui en vrai ? Bah c’est le même hein, aucune tromperie sur la marchandise.

Comment le ferrer ? Si vous êtes belle, si vous êtes bonne, tentez votre chance à Ibiza cet été. Formes voluptueuses souhaitées, pas plus de 50cm2 de tissu sur votre corps de pécheresse et déhanchez-vous sur le dancefloor en vous léchant les doigts.

Fétichisme ? Fernando n’est pas compliqué, pas cérébral. Il se présente à vous tel qu’il est alors oui, c’est clair il aime la chienne, il aime la chaudasse. Dessous vulgaires, fringues de tepu et accessoires idoines, tout ce qui vous fera passer pour une marie-couche-toi-là sera bienvenu. En animal sauvage Fernando adore la nature, une plage déserte ou pas fera un nid d’amour idéal. Pas de risque d’ensablement de la raie, il ne pratique que la levrette.

Qu’est-ce que je risque ? Des genoux cagneux et un rectum endolori.

David Ferrer

C’est qui ? La teigne, l’électron plouc, le morbac survolté qui ne lâche jamais rien. Un combattant de poche qui donne tout ce qu’il a et vous comblera à l’extrême limite de ses petits moyens.

C’est qui en vrai ? Un mec attachant et charmant, cultivé, qui vous fera l’amour passionnément et avec application si vous le prenez en dehors des périodes de compétition. Après un bon repas et un excellent digestif, il vous demandera pudiquement si vous voulez bien l’accompagner dans sa chambre. Le reste dépendra de vous.

Comment le ferrer ? Faites-vous passer pour une journaliste et interrogez-le sur sa personnalité dont tout le monde se fout. Parlez-lui de lui, intéressez-vous à lui. Dites-lui que pour vous la plus belle preuve d’amour c’est de se doper pour celui qu’on aime et que vous-même seriez prête à tous aphrodisiaques pour votre chéri.

Fétichisme ? Un labo haute sécurité équipé d’un sas avec scan rétinien, une blouse blanche entrouverte sur des dessous couleur ocre, une paillasse jonchée de fioles fumantes multicolores et vous décrocherez la lune. David vous la bourrera  façon agriculture intensive.

Qu’est-ce que je risque ? Rien si vous n’avalez pas. Semence radioactive.

Feliciano Lopez

C’est qui ? Le bellâtre, l’éphèbe, l’Apollon, le dieu grec trop beau pour être honnête. D’ailleurs il n’est pas beau Feliciano il est joli carrément. Il a ce regard azur dans lequel on aimerait se perdre si lui-même ne donnait pas déjà l’impression d’y être perdu. Y’en aurait plus un pour secourir l’autre.

C’est qui en vrai ? Un narcissique pathologique qui a des posters de lui-même dans sa chambre et dort avec un masque en argile verte et des rondelles de concombre sur les yeux. Il dit d’ailleurs à qui veut l’entendre que chez les Lopez, la plus sexy c’est pas Jennifer.

Comment le ferrer ? Tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute et avec une bonne langue, même un renard pourrait se faire Feliciano. Allez-y franco, jouez-la groupie totale et hystérique, dites-lui combien il ne dépareillerait pas au milieu de Clooney ou Pitt, qu’il y a du Brosnan en lui. Extasiez-vous devant la perfection de sa plastique et évitez de lui parler de son revers. Dites-lui qu’il est votre support favori de masturbation et que le voir en vrai c’est carrément le plus beau jour de votre vie. Évanouissez-vous.

Fétichisme ? Habillez-vous en vestale et entraînez-le au spa. Dans le jacuzzi nimbé de pétales de roses, massez-lui le dos en vous pâmant devant sa perfection anatomique, quelle qu’en fut la taille. Ne lésinez pas sur les miroirs. Une exposition prolongée à lui-même pourrait le mener à un niveau d’excitation suffisant pour envisager un coït auquel vous pourriez carrément être invitée à participer.

Qu’est-ce que je risque ? Un poster dédicacé.

Jo-Wilfried Tsonga

C’est qui ? La réincarnation du grand Cassius Clay, une orgie onirique qui mêle des idées confuses et parfois contradictoires de muscle, de sang, de colonisation brisée mais également de douceur, de Kinder Bueno et de vraie gentillesse. On n’a pas juste envie de croquer dedans, on se dit qu’on pourrait carrément le ramener à la maison.

C’est qui en vrai ? Un gars attachant et affectueux qui vous cajolera dès que vous mettrez une pièce dans la fente, mais oubliera souvent de descendre les poubelles et préfèrera ses barres chocolatées au repas fins que vous lui mitonnerez. N’espérez pas non plus qu’il améliore significativement son répertoire. Le service du missionnaire et le coup droit en levrette resteront son fonds de commerce et égrainer le Kama Sutra le laissera toujours à 37°.

Comment le ferrer ? Postez-vous devant le distributeur et taxez tous les Kinder Buenos, sauf un. Quand Jo arrive rentrez-lui malencontreusement dedans et restez interdits tous trois, lui, vous et le dernier Kinder Bueno. La suite appartiendra à l’histoire si la pub n’est pas mensongère. Dites-lui que vous aussi vous êtes sucrée et fondante à l’intérieur.

Fétichisme ? Filez-lui rencard dans l’atelier d’un maître chocolatier ou d’un confiseur. Ce que le public ignore c’est que Tsonga a accepté le contrat Kinder Bueno pour bénéficier de 10% de réduction sur la friandise. Non, il n’est pas payé ! C’est un vrai fan de chocolat. Badigeonnez-vous les tétés au chocolat au lait et prenez une pose lascive, il fera le reste.

Qu’est-ce que je risque ? Le grand amour et quelques kilos en trop.

Richard Gasquet

C’est qui ? L’éternel timide apeuré du tennis, un ado de 27 ans au regard bifurquant, donc forcément attendrissant. Richard c’est de la bombe pour amatrices de psychologie insondable et sauveteuses patentées d’âmes égarées. On a envie de l’aider, le protéger. Il parle à mort à l’infirmière qui sommeille en toute femme raisonnablement constituée.

C’est qui en vrai ? Un mec un peu naze qui se serait parfaitement satisfait de son statut de mignon à la petite semaine et aurait limité son tableau de chasse à deux ou trois anglaises en goguette estivale en terre Biterroise. Par la faute d’un revers à qui il n’avait rien demandé, on lui a créé des ambitions et il en souffre encore. Il est l’antithèse de la bombe sexuelle, sans même pas la chance d’être vilain.

Comment le ferrer ? Ça ne sert à rien, il ne voudra pas. Vous aurez beau vous échiner, déployer charme et persuasion, rien n’y fera. Il faut le prendre par surprise le Richie, au bout de quelques années. Le sexe occasionnel c’est un truc à se choper un gramme de coke labiale alors merci pour lui, il a déjà donné dans ce registre. Amadouez-le, plaignez-le, réconfortez-le, rassurez-le. Ne le contrariez pas et prenez sa défense en toute occasion. Faites-vous adouber par Arnaud Lagardère aussi, ça peut aider. Soyez patiente, quand il aura fait sa mue et choisi sa voie, vous pourriez décrocher le petit lot.

Fétichisme ? Avec toute la bonne volonté du monde et malgré mon imagination galopante, souffrez que ce paragraphe reste vierge.  Patricia mon aimée, de l’aide ? Tu vous verrais où ?

Qu’est-ce que je risque ? De rester pucelle et de vous faire raser par votre petit frère si Richard s’assume au finish et opte pour la fesse nord du Mont Tonkui (si si, deuxième sommet le plus élevé de Côte d’Ivoire ça ne s’invente pas).

Gilles Simon

C’est qui ? Le cérébral de la bande, le tennisman à matière grise pris dans un violent combat interne entre ce qu’il veut et ce qu’il peut, dont le yin et le yang se disent merde. Gilles est profond, il cherche un sens à la vie, il cherche un sens au tennis. Avec lui c’est l’assurance de s’enrichir intellectuellement à défaut de le faire financièrement (il a une tête de radasse).

C’est qui en vrai ? Un criquet de 185cm avec le sexappeal du Prince Charles. A force de Verdasco, Querrey et autres Gonzalez, on oublie souvent  qu’il n’a qu’un quotient intellectuel à deux chiffres. Au pays des aveugles…  Le côté tennisman à cervelle ça le fait plus sur les pages de l’Equipe que dans la vraie vie, quand vous vous rendrez compte qu’il croit que requin marteau c’est un poisson fou.

Comment le ferrer ? Etonnamment Gilles est le plus difficile à appréhender de notre match franco-ibérique. S’il se refuse trop longtemps, la groupie peut réaliser à quel point il est finalement banal en ayant le loisir de l’observer sous toutes ses coutures, et s’il se donne trop rapidement, on le prendra pour ce qu’il est et tente de camoufler, un mec normal dans un corps tout sec. Alors il se fait évanescent. Munissez-vous d’un ouvrage philosophique quelconque et de lunettes cul-de-bouteille, compactez vos lolos dans une brassière affriolante (on joue sur le schisme Gillien là) et trainez à la sortie du vestiaire. Dès qu’il apparait, interrogez-vous, malgré vos gros seins. Bingo !

Fétichisme ? Emmenez-le la nuit dans un amphithéâtre de grande école et lisez-lui du Kant et lui faisant lécher vos botes en latex. Il vous donnera le meilleur de lui-même.

Qu’est-ce que je risque ? L’échange le plus long de l’année, c’est lui, c’est Gilles. Soyez sûre de votre condition physique avant d’aborder la question. Gilles a peu de moyens mais donne tout, et longtemps.

Gaël Monfils

C’est qui ? La bombe a(na)tomique. Grand et élancé, noueux et musculeux, souple comme une liane mais solide comme un baobab, Gaël est une sorte de couteau suisse physique qui pourrait réveiller l’animale qui sommeille en vous. Pourrait…

C’est qui en vrai ? Un pro du poker et  un killer de la Playstation, un amoureux des belles carrosseries tant qu’elles sont animées par un moteur. Gaël est un grand kid perdu dans un monde d’adultes, avec des moyens illimités pour lui. Gaël vit un rêve qu’on  a tous fait enfants, se retrouver au pays de cocagne, sans parents dans une ville en pain d’épice avec des fontaines de coca. Il a du blé et il en profite, il s’éclate. Revenez dans quelques années, quand tirant vers les 15-16 ans il commencera à s’intéresser aux filles comme tous les garçons de son âge. Pour l’instant c’est trop chaud avec la nouvelle XboxOne, sorry.

Comment le ferrer ? Devenez une pro du texas holdem et intraitable à Zelda ; juste assez pour lui donner du fil à retordre mais pas assez pour le battre. Rentrez dans son monde, nourrissez-vous de Carambars, regardez Mangas jusqu’à 04:00 du mat en buvant du Gatorade. Devenez son meilleur pote, son partner in crime. Profitez d’une douche prise en commun – comme les ados le font parfois – pour lui pomper le dard et l’éveiller brutalement aux choses du sexe ; comme un ado pénétrant le monde de Narnia, attendez-vous à un très gros volume d’activité.

Fétichisme ? Si vous avez de l’entregent et vos entrées chez Sony, une visite des chaînes de montage de la Playstation sera votre passeport pour l’extase. Vous se serez récompensée comme jamais.

Qu’est-ce que je risque ? Une quarantaine de points de QI envolée dans l’aventure.

Prochain épisode: le top 10.

Tags:

183 Responses to France vs Espagne, comment pécho du tennisman cet été

  1. JC vainqueur par KO au dernier round de Karim à G&D 2012 19 juillet 2013 at 08:26

    P’tain Karim , c’est trop bon …. encore meilleure qu’une bonne b… dans le c.. (dixit une junkie en manque dans T………. )

    A savourer sans faim jusqu’à la fin de l’été … Reste à savoir si nos chères MJ, Patricia, Julie et consoeurs vont vouloir gouter de ce fruit Karimesque.

    Bon avec ça j’ai la pêche toute la journée et vais pouvoir m’éclater à un p’tit festival musicos breizhoneg ce WE … Bon même si la prog semble avoir été faite par un non-entendant : comment c’est pas français, et ta mère elle s… des …. ( à choisir dans une liste infinie…)

  2. Remy 19 juillet 2013 at 09:24

    Le choix des photo est génial, le texte déchire.
    Je me suis bien marré.
    Merci Karim.

  3. Colin 19 juillet 2013 at 11:42

    Hé bé, pour quelqu’un qui avait perdu le goût de nous pondre des articles, on peut dire que tu fais un retour canon ! Un vrai feu d’artifesse !!!

    Tu pourrais proposer cet article à « Biba » ou « Marie-Claire ». Enfin, presque.

  4. Alex 19 juillet 2013 at 12:42

    La gonade – petite précision- n’est pas nécessairement synonyme de « couilles ». Bisous

    http://www.futura-sciences.com/magazines/sante/infos/dico/d/medecine-gonade-3434/

  5. Sam 19 juillet 2013 at 13:00

    Ah, putain, misère.

  6. Coach Kevinovitch 19 juillet 2013 at 14:14

    Loué soit Karim pour ce « feSSEtival »!

  7. May 19 juillet 2013 at 14:47

    Quelle imagination, quelle facilité pour nous sortir des descriptions métaphoriques plus vraies que nature mais surtout sado-psycho-maniaco délirantes.
    C’est drôle et pas si décalé que ça!
    Merci pour le divertissement Karim!

  8. Patricia 19 juillet 2013 at 16:53

    Purée, Marie-Jo, tu t’attendais à ça pour ta commande « racolage d’été » ?
    sexcellent bien sûr, visualiser le fétiche de Gilles était un grand moment de science-fiction. Tout sonne très juste (c’est marrant comme on arrive à se mettre d’accord sur des boîtes), même si un psychorigide//amant fabuleux, j’ai un peu du mal à concevoir. Gaël en visite avec Charlie à la chocolaterie, j’en rêve (mais j’ai droit de goûter Johnny Depp quand même) !

    Jojo, programme couette et mots croisés, Julie Lescaut à la télé, je vois très bien !

    Bon, Richard, difficile, Richard… tu penses bien qu’en tant que coach virtuel, tous les scénarios ont été envisagés pour pouvoir libérer le fauve dans l’alcôve la nuit, en espérant le lâcher dans l’arène le lendemain. Las, comme tu dis, pour l’apprivoiser, c’est pire qu’un dahu. Un été n’y suffit pas…
    Surtout que le coming-out (à lui même, s’entend) attend en embuscade au coin la rue.

    Alors pour le fétiche, l’idée est toute trouvée : soit on le ligote nuitamment au poteau du filet du Central avec son grip mauve et on charme l’anaconda, soit on propose une triplette avec Rafa.

  9. Antoine 19 juillet 2013 at 18:36

    Fini les polémiques à deux balles sur des sujets débiles, enfin un sujet consensuel qui intéresse tout le monde: voilà l’article qui nous fallait et Karim vient encore de frapper un bon coup…

    Je ne sais pas pourquoi mais il me semble que les espagnols s’en tirent mieux que nos compatriotes. Pourtant, j’ai cru lire que Richie qui a l’air puceau et qui ne serait pas homosexuel comme le veut une rumeur tirerait sur tout ce qui bouge d’après une autre rumeur propagée par une 15-loveuse dont j’ai oublié le nom. On a du mal à le croire vu ses exploits à Miami ou il s’est contenté de rouler des pelles à une fille qui semblait pourtant bien peu farouche mais ce ne seraient donc que des médisances de plus sur le compte de notre Mozart de la petite balle jaune.

    Je proteste énergiquement contre le sort réservé à Gaël. Quinconque a vu les photos de quelques une de ses conquêtes ne peut sérieusement nourrir le moinde doute que Gaël ne s’intéresse pas exclusivement à sa play sation ou au poker même si cela prend bien sur une bonne partie de son existence. D’ailleurs, rien n’est dit sur les problèmes personnels qu’il a rencontrés dernièrement, qu’il n’a pas complètement réglés et qui l’ont amené à déclarer forfait pour Wimby…Pourtant, il est bien évident de c’est une histoire de femmes, avec un s à femme….

    Comme Colin, je pense que moyennant de très légères modifications de façon que ceci apparaisse écrit par une fille et non un mec, ceci me parait parfaitement publiable dans « Marie Claire » ou « Biba »…

    • Antoine 19 juillet 2013 at 20:16

      ..Un peu d’actualité: plus cela va, plus je me dis que cette nouvelle raquette est une énorme daube ou en tout cas que Roger n’est pas capable de la manier correcetement pour l’instant…Il n’a plus aucune vitesse, ni longueur de balle en coup droit, que du lift qui ne dépasse pas le carré de service…Au service, idem, il perd beaucoup en vitesse…Cela fait vraiment bizarre comme effet…3-3 en lui et Mayer au 1er…

    • Remy 19 juillet 2013 at 20:31

      Je ne sais pas si c’est la raquette mais je suis assez dubitatif sur le jeu de Roger depuis le début du tournoi.

    • Patricia 19 juillet 2013 at 21:15

      C’est beaucoup, beaucoup (beaucoup) trop cru pour un magazine féminin, Antoine…

      Je vois que tu as tellement mordu à Gaël que tu vas jusqu’à essayer de nous faire croire qu’une femme pourrait actuellement avoir plus d’importance pour lui que ses copains de CM2 ou Mickey…. Je connais, c’est la maladie de l’avatar.

      Concernant Richard, ça peut être plus compliqué que le clivage serial baiseur> < pédé honteux. Rien n'empêche un gars qui a des fantasmes (pour lui) inavouables de plonger dans les conquêtes d'un soir : c'est plus facile que d'en mener une seule en bateau à la longue… Crypto-gay, le salut est dans la forêt qui camoufle l'arbre. Ou alors il y a l'option de l'amie d'enfance, décidée à faire avec.

      Photos documentaires pour l'article : http://medias.lepost.fr/ill/2010/09/21/h-20-2230428-1285086609.jpg

      Pour la playstation, il a même participé aux qualifs de la coupe du monde…

      • Antoine 19 juillet 2013 at 23:05

        Tu n’as pas du lire Marie Calire ou Biba depuis longtemps…Surtout lors de l’été avec des suppléments sous enveloppe à décacheter par la lectrice à l’intérieur…

        Il faudrait juste changer quelques détails comme indiqué plus haut..

        • Patricia 21 juillet 2013 at 09:48

          Ah ben j’avoue que mon ostéo et ma dentiste ont des goûts de chiotte (Madame Figaro, genre) et que ça doit bien faire 8 ans que je n’ai pas posé les yeux sur cette prose.

          Je me souviens d’une copine qui avait acheté Biba, il y avait un article sur comment choisir un caddy pour faire ses courses sans avoir l’air mémère (le pire, c’est que ma copine m’avait assuré que oui, c’était le genre de sujet métaphysique qu’elle trouvait très utile !). Je pensais même que Biba n’était plus publié !

          Heureusement il n’en est rien, une petite recherche me donne le titre du numéro de juillet : « comment réinventer le plaisir au lit sans changer d’homme? » Des suppléments cachetés ? Un extrait, un extrait !

  10. Remy 19 juillet 2013 at 20:44

    Roger a sorti la polaire, c’est moche la vieillesse :D

  11. Sam 19 juillet 2013 at 21:31

    Il gicle pas beaucoup, Roger.

  12. Remy 19 juillet 2013 at 21:42

    Se faire autant breaker par Florian Mayer, c’est un peu la loose

    • Antoine 19 juillet 2013 at 23:23

      J’ai décrit hier (à la fin du fil de l’article précédent) les effets de la raquette lors du premier match que j’ai vu, c’est à dire contre Hajek que j’ai vu presque en entier…

      Aujourd’hui, je n’ai vu que le premier set contre Mayer jusqu’à 6-5 Mayer et je viens de voir le résultat en rentrant: 7-5 Roger au troisième..Très franchement je m’attendais à lire que Mayer avait gagné ce match…

      Je n’ai pas vu Roger arriver à faire un seul coup droit gagnant, excepté sur un coup vraiment facile ou il a frappé depuis le carré de service. Sa balle n’avance absolument pas, ni au service, ni en coup droit, ni en revers..En revanche, elle est plus lourde qu’avant, avec beaucoup plus de lift…

      Il n’arrive absolument pas à lui faire dépasser le carré de service en coup droit, joue donc très court et est en conséquence prenable par n’importe qui ou presque. IL passera sans doute facilement Delbonis demain qui a battu Fernando en trois heures et vingt minutes (!) mais je m’attends à ce qu’il perde en finale contre Fognini qui a battu Haas 2 et 4, soit exactement le même score qu’il y a une semaine à Stuttgart…

      Fognini n’a aucune mal à retourner le service de Haas et je doute qu’il en ait davantage à retourner celui de Roger..Si Almagro gagne, Roger aura plus de chances…

      Cela étant dit, outre le fait qu’il n’est visiblement pas habitué à sa raquette, que celle-ci n’est peut être pas adaptée à son jeu en toute hypothèse, que l’on joue sur terre battue et que Roger y lifte beaucoup plus, il y a aussi la question des balles qui perturbe le jugement: ils jouent, comme à Stuttgart, avec des balles que l’on n’utilise quasiment plus: des Tretorn, « dures comme des pierres » disait PHM la semaine dernière en ajoutant que s’il avait pris la peine de se renseigner il ne serait pas venu…

      Tout cela fait que c’est difficile d’en tirer des conclusions mais au vu de ce que j’ai vu, non seulement le jeu de Roger est inefficace, mais de surcroît, ce n’est plus agréable à voir, de mon point de vue, excepté deux points: les amorties qui marchent très bien que ce soit dans l’échange ou à la volée, et les volées justement car il monte beaucoup…

      Mais pour moi, tout le reste de son jeu de fond de court est bon à mettre à la poubelle pour l’instant…

      Ses déclarations d’après match (Cf. le site de l’ATP) selon lesquels il a « vraiment bien commencé son match » (ce qui n’est pas ce que j’ai ressenti en le voyant) et que c’était « vraiment dur » ne sont guère rassurantes…Il est tout sauf au point…

      • JoAkim 20 juillet 2013 at 09:02

        Je n’ai pas encore vu jouer le Fédou nouvelle raquette alors je suis venu prendre des nouvelles ici. Ce que tu décris au dessus n’est pas très rassurant. Je vais essayer de regarder le prochain match pour voir ça quand même. Mais là pour l’instant, tu me fais un peu peur.

      • Patricia 20 juillet 2013 at 09:09

        Pour les balles, Paire m’a plongée dans une grande perplexité :

        « Benoit Paire s’est fait éliminer par Juan Monaco en huitièmes de finale du tournoi de Hambourg, 6-3 2-6 6-2. Au micro de lequipe.fr, il tente d’expliquer sa contre performance.

        « Ce sont des tournois un peu en trop. Est-ce que j’aurai mieux fait de rester en vacances ? Non je ne crois pas. J’ai déjà fait une coupure d’une semaine, je suis allé en Corse. Le problème est que je ne me suis pas assez entraîné, je ne suis pas à mon meilleur niveau et ça se sent. Physiquement et mentalement je n’étais plus là. Je ne suis pas le seul mais j’ai beaucoup de mal avec l’après-gazon. Les balles sont différentes à jouer ici, comme à Stuttgart. Elles sont très tendres. Mais ce n’est pas une excuse. J’ai manqué d’agressivité et d’envie de gagner. Ça s’est ressenti dans les moments importants. Il va falloir retravailler. »

        Sur le fond, ça signifie surtout que Roger n’est pas habitué à son instrument… une partie de l’énergie part dans le lift, ce qui bombe la trajectoire et raccourcit. (Il était aussi peut être gêné par les conditions froides et humides : ce qui compte, c’est là où l’adversaire va frapper et avec plus de lift, on joue plus dans le court car le rebond compense… sauf que là, non.) Il faut qu’il trouve le truc pour allonger. Ca me paraît minimal de mettre 2-3 mois pour reprendre ses marques (pour Djoko ou Tsonga, c’était même bien plus long : 5-6 mois). Il peut aussi jouer sur le cordage pour diminuer le lift, sur dur.
        Mais ça va transitionner dur !

        PS : Bodo diamétralement opposé à ton analyse : http://www.tennis.com/pro-game/2013/07/hamburg/48435/#.UeopX75OLEU ; mais je cherche les arguments… dire qu’il a mal joué à certains moments chauds me paraît léger.
        Un gars voit bien le pb de contrôle avec le CD… mais dans l’autre sens : « Uh, this one *was* about the racquet. Clearly he is exploring how best to adjust. The cross court forehands had a bit of a control problem, in that the ball would fly a little wider or little deeper (and slower) often. The backhand chip returns were decent landing deep, and his BH DTL was pretty precise. Clearly he is using this tournament for acclimatizing to the change to a larger head. »

        Bref, entre les balles tendres/dures et les CD trop courts/trop longs, à quel saint se vouer ?

  13. Rem31 20 juillet 2013 at 00:41

    Pas vraiment marrant ce texte, de la méchanceté gratuite et des caricatures sous forme d’ironie particulièrement pour G.Simon que tu n’apprécies visiblement pas.
    Et selon toi, il aurait une tete de « radasse », serait nul au tennis et bete…
    Alors, je m’en fous complètement du look des joueurs mais il ne me semble pas qu’il ait une tete de « prostituée », comme par hasard tu postes l’une de ses pires photos:
    http://citizenside-cache.citizenside.com/fr/photos/people/2010-05-30/26215/salma-hayek-et-toutes-les-stars/all_fullscreen/148597-gilles-simon.jpg
    On ne peut pas faire commentaire plus biaisé que ça.

    Enfin bref, mis à part de se moquer des joueurs, je ne vois pas l’interet d’un tel article.

    • JoAkim 20 juillet 2013 at 09:23

      Tu rigoles ! Gilles Simon est son joueur préféré !

    • Patricia 20 juillet 2013 at 09:26

      Je comprends que tu sois choqué, mais c’est le principe de la caricature… déclinée façon Hara-kiri (plutôt que Biba IMO).
      Bon Karim est bcp plus raffiné :
      http://i.ebayimg.com/00/$(KGrHqF,!h8E4pq8ovGrBOTSZkJL-!~~48_35.JPG

      encore que… http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTC4j9tCXBQ1qelbS8ae2klb35sCFNx-0sEUWUet8VoZNgdd1dkX5bufztf

      (« radasse » signifie « radin » ici. Tu réagis plus à la caricature de Simon parce que c’est ton chouchou, mais à part Tsonga, les vacheries me semblent toutes également outrancières… la palme pour Verdasco)

      • Rem31 20 juillet 2013 at 11:08

        Il n’est pas « mon chouchou » mais je réagis particulièrement à sa caricature parce qu’elle me semble grossière et que le commentaire est biaisé.
        Je ne suis pas choqué mais n’apprécie tout simplement pas ce type d’humour.

        • Patricia 20 juillet 2013 at 11:57

          Je ne trouve pas qu’il soit plus biaisé de présenter Verdasco en débile beauf du cul ou Lopez en narcissique que d’inférer sur la longueur des échanges de Gilles ou de remettre en question son statut de tennisman à grosse tête.

          Quant à ne pas être ton chouchou, permets moi d’en douter, St Pierre : ta première intervention sur le site était pour le défendre, la seconde (ou une des rares suivantes) est pour s’indigner d’un pseudo-portrait au vitriol qui l’égratigne et relativise la façon dont il est perçu dans la presse…

          Je comprends tout à fait que l’humour au kärcher ne soit pas ta tasse de thé(pour ma part je n’accroche pas du tout à Hara Kiri, mais je trouve la forme et l’inspiration bien supérieures chez Karim), mais je conteste que la satire soit plus abusive et arbitraire dans son cas que pour aucun des autres. Là, c’est toi qui est biaisé et ça affaiblit la portée de ta critique d’ensemble…

          • Rem31 20 juillet 2013 at 12:32

            Bof, ce n’est pas parce que je le défend particulièrement qu’il est automatiquement « mon chouchou ».
            Je n’en ai aucun, respecte tous les joueurs et a une tendance à défendre ceux que je considère sous-estimés.
            Sinon, l’article est en effet très bien écrit mais encore une fois, je n’accroche pas à cet humour.
            Mais, beaucoup de personnes ici semble l’apprécier donc…

  14. JoAkim 20 juillet 2013 at 09:14

    Magnifique Karim ! Le style est inimitable et quelle science de la description ! Et je ne parle pas de la propension à accoucher de formules aussi tordantes que délirantes du style : « Emmenez-le la nuit dans un amphithéâtre de grande école et lisez-lui du Kant et lui faisant lécher vos botes en latex. Il vous donnera le meilleur de lui-même. »
    Non vraiment, c’est magnifique. Le seul reproche… c’est que c’est trop rare. J’en reprendrais bien un comme ça tous les mois, toutes les semaines, tous les jours même.

  15. Elmar 20 juillet 2013 at 11:04

    Karim, tu es notre Richard Gasquet à nous.

    Avec ton génie littéraire, on attend de toi que tu remportes des tournois du Goncourt Chelem et tu te contentes de misérables ATP 250-lovetennis.

  16. Alexis 20 juillet 2013 at 11:42

    Je suis fan, mais tout spécialement de l’épisode Verdasco. Des barres.

  17. Rem31 20 juillet 2013 at 13:12

    A Hambourg, Fognini a gagné le premier set 6-3 contre Almagro.
    Bon niveau de jeu de l’Italien, qui a joué intelligemment avec des changements de rythme.

    • Rem31 20 juillet 2013 at 13:12

      6-4

      • Antoine 20 juillet 2013 at 13:25

        Fognini va gagner le tournoi…

        Pour répondre à Patricia: c’est bien simple, il suffit de regarder un set de Roger et de compter les points gagnants qu’il arrive à réaliser du fond du court…Ce sera vite fait, cela tient sur une seule main, voire le pouce…Et regarder aussi ou retombe sa balle en coup droit…Aucune longueur, aucune vitesse..(pour l’instant..)

  18. Evans 20 juillet 2013 at 14:02

    Moi je dis Fognini : WOW!!!!!!!

    • Antoine 20 juillet 2013 at 14:17

      6-4 7-6…Fongnini n’a pas perdu un set cette semaine et la semaine dernière à Stuttgart il a remporté le titre en ne perdant qu’un set, en finale contre Kohly, au premier set (7-5…)

      Il a vachement progressé l’italien et sortir Almagro comme cela alors qu’il était mené 1-3 dans leur H2H et que c’est un tournoi qui réussi très bien à Almagro (en demies tous les ans depuis cinq ans, en finale l’année dernière contre Gilou) montre bien quel est son niveau actuellement sur terre battue…Et déjà à Monte Carlo il était arrivé en demies..

  19. Karim kicks ass 20 juillet 2013 at 14:09

    Salut à tous, merci pour vos commentaires. Sujet à la con je l’avoue qui m’a été inspiré par un com qui disait qu’on n’avait rien de sexy à se mettre sous la dent. Un petit miracle personnel s’est produit et ça a giclé d’une traite jeudi matin au boulot (ne dites rien à mon employeur, il pense que je fais de la logistique). Par contre les mises en page prennent plus de temps que l’écriture j’ai galéré formidablement pour intégrer ces photos à la con, pour un résultat finalement malheureux. Je le confesse, les 3/4 de mes papiers ont été rendus présentables par Guillaume, ma petite fée de l’ombre.
    Juste un commentaire sur celui de rem31, je conçois parfaitement que mon humour te laisse de marbre – jusque là tu as bon – mais difficile d’essayer de faire passer l’idée qu’aucune affection particulière ne te lie à Simon, comme Patricia le décrit très bien. Aimer Simon, ce n’est pas sale! Je pense d’ailleurs que son portrait est nettement moins dosé en vitriol que ceux de Verdasco ou Lopez, voire Monfils. Mais bon, je respecte ta critique mais ne peux rien promettre pour la suite, j’ai encore 2-3 conneries du même acabit dans le citron pour cet été!!

    • Antoine 20 juillet 2013 at 14:20

      Farpait !

  20. Evans 20 juillet 2013 at 14:15

    Je m’adresse à tous les FFF, vous prenez mon RIB ou je fais un travail contre Federer. Vous avez jusqu’à 16 heures pour vous décider. J’ai un train à prendre, il me faut un pécule pour le billet…

    • Antoine 20 juillet 2013 at 14:18

      Il n’y a pas besoin de faire un job contre Roger pour qu’il perde ce tournoi, Evans…Il fera très bien cela tout seul avec le support actif de Fognini…

      • Antoine 20 juillet 2013 at 15:21

        En fait, Delbonis, bien qu’il ait joué trois heures et demie hier peut parfaitement faire le job…

        Il vient de remporter le premier set au tie break 9-7. Roger a mené 4-2 dans ce tie break mais avait déjà du sauver deux balles de set au jeu précédent..Roger avait fait le break très tôt dans le set mais perdu son service à 2-1..

        Il est incapable de faire un point gagnant du fond du court et ne tiens jusqu’ici que parce qu’il sert bien…

        Je pense que son niveau ne dépasse pas celui d’un 20ème mondial..

    • Conchita 20 juillet 2013 at 16:07

      barrrrrrr !!! J’ai lu ton message trop tard. En tant que super FedHateuse, je serais prête à payer plusieurs euros :lol:

  21. Conchita 20 juillet 2013 at 16:04

    Karim merci, je mets 5 étoiles ! drôle brillant et cochon et puis tu n’es pas trop méchant avec mon beau David. Donc ça me va !
    Je regarde Federer en ce moment et je le trouve hyper attentiste. Il ne fait qu’attendre les fautes de Delbo et lifter le plus possible. On dirait Nadal en beaucoup moins puissant et agressif !!

  22. Conchita 20 juillet 2013 at 16:05

    Bon suffise que je dise qu’il est attentiste pour qu’il commence à ruser et tenter un peu… C’est le bon moment et l’autre va fatiguer.

  23. Conchita 20 juillet 2013 at 16:15

    Le coup droit de Federer manque énormément de puissance et de vitesse, c’est surprenant

    • Conchita 20 juillet 2013 at 16:16

      Heureusement il utilise de gros lifts qui fonctionnent

  24. Conchita 20 juillet 2013 at 16:23

    C’est génial !!!!!!! Bravo Delbonis ! Federer en rodage, qui n’a pas passé beaucoup de première et qui fait beaucoup trop de gros ronds.

  25. Evans 20 juillet 2013 at 16:24

    No pity in business.

    :mrgreen:

    • Conchita 20 juillet 2013 at 16:26

      Super bon boulot !

      • Evans 20 juillet 2013 at 16:37

        A vos services!!!!

  26. Evans 20 juillet 2013 at 16:36

    Aller, à l’eau!!!!!!

  27. Conchita 20 juillet 2013 at 17:12

    Roland-Garros: Tsonga encouragé avec des Kinder Bueno contre Federer sur Twitter
    http://www.huffingtonpost.fr/2013/06/04/tsonga-federer-kinder-bueno-twitter_n_3384655.html

  28. MacArthur 20 juillet 2013 at 17:58

    Karim, tout ça est très très cochon. J’en redemande encore et encore.

    Tu dis donc: « Testicules et pommes d’Adam passez votre chemin, revenez la semaine prochaine » Tu prépares quelque chose sur les filles? J’ai hâte, vraiment hâte.

    Evans, tu me fais vraiment peur maintenant avec ta sorcellerie.

  29. Antoine 20 juillet 2013 at 18:24

    Quand je disais plus haut que le niveau de Roger ne dépasse pas celui d’un 20ème mondial, j’étais gentil…C’est peut être plutôt 30ème..

    Je n’ai pas regardé le deuxième set mais il n’a visiblement guère différé du premier. La conclusion de ce test avec cette nouvelle raquette me parait clair: c’est un échec et il faut qu’il l’abandonne au plus vite. IL est incapable de faire un coup gagnant du fond du court avec.

    Je n’ai pas non plus été convaincu par son explication quand en début de tournoi il a dit qu’il avait plusieurs fois envisagé de changer mais qu’à chaque fois il y a avait eu un pb, soit avec la raquette, soit avec le timing car il était toujours en quarts ou en demies en GC, ajoutant, et c’est là que je trouve que ce n’est pas crédible que puisqu’il avait été viré tôt de Wimbledon, là il avait du temps pour essayer..

    Or, le moment ou on a du temps devant soi, ce n’est pas entre Wimbledon et la saison US, c’est même le pire moment pour essayer qq chose plutôt que de prendre des vacances, c’est à l’intersaison et c’est à ce moment là que la quasi totalité des changements de raquette interviennent..

    Bref, il a saboté ses vacances, perdu à nouveau contre un type au delà de la 100ème place, lui qui ne perdait quasiment jamais contre un non top 20, en plus en deux tie break de suite, ce qui ne lui arrive jamais…..et n’a plus qu’à revenir à la case départ avec son ancienne raquette et donc avec un surcroît de doutes liés à un retour en arrière qui est un constat d’échec..Et s’il ne le fait pas, il se fera étendre à tous les tournois par n’importe qui..

    Pourquoi également un changement si important, d’un tamis de 90 à 98 alors qu’il pouvait prendre 95 ? Cela rend le truc encore plus difficile à acclimater…

  30. Karim kicks ass 20 juillet 2013 at 20:57

    L’année de rêve de Roger se poursuit. Bientôt l’aile dure des FFF fera la nouba pour fêter un second tour à Bogota. Je préfère détourner le regard lâchement, ingrat que je suis, rat quittant le bateau suisse qui se transforme en bathyscaphe tellement il prend l’eau. On était déçus de sa défaite sèche face à Murray à Melbourne, on ne se doutait pas qu’il livrait son meilleur tournoi de l’année et le tennis itou. Quel précipice… God. J’espère qu’il ne sera plus là à 36 ans…

    • Antoine 22 juillet 2013 at 16:09

      Perdre en cinq sets face à Murray en demie à Melbourne, cela s’appelle une défaite sèche maintenant ??

  31. Patricia 20 juillet 2013 at 23:17

    On fera les comptes en fin d’année mais… j’ai jeté un œil (HL des matchs contre Hajek & Brands + 10 premières minutes de del Bonis & Mayer) et j’ai une toute autre évaluation de la situation :

    Au négatif :
    - mal de dos chronique, évident, confirmé (il a skippé l’entraînement du matin et joué strappé)
    - une condition physique bcp moins affûtée qu’elle ne l’était à l’AO.
    - ce que je n’ai pas vu, mais qui n’est pas d’hier, mais lié à la confiance et au niveau de jeu général : pas bon dans les moments chauds ; mais un changement aussi monumental (surface, matériel, conditions) dans un moment délicat, on ne pouvait en attendre autre chose ! Il ne va pas faire des changements majeurs quand tout va bien et tout s’enchaîne, c’est logique. Et en période de moins bien, ces challenges sont un obstacle supplémentaire à surmonter. Qu’il se soit lancé dans le chantier en dit long de sa capacité à se remettre en cause.

    Au positif :

    - une combativité et une motivation tout aussi évidentes ; pas d’effets de manche pour moi, Federer vise une poursuite de sa carrière, et un nouvel élan, pour la saison prochaine
    - la nouvelle raquette est probablement une bonne idée, et doudou l’a déjà sacrément en main. De nombreux coups sont clairement boostés (service, slice, lift – ce qui était attendu) et d’autres, censés être les plus délicats à négocier avec ce changement de raquette (volée, amorties, lobs, smash), que Doudou a manifestement voulu tester en jouant bcp vers l’avant, sont déjà très bien maîtrisés ; incroyable pour un premier tournoi !
    - le problème de longueur en CD, je l’ai vu dans le même sens que l’internaute cité hier, et à l’inverse d’Antoine : bcp de fautes en longueur dans les phases d’attaque, ce qui est absolument normal quand on voit la différence de lift générée, et une efficacité tout à fait satisfaisante pour les CD « de rallye ». Oui, il joue plus à l’intérieur, parfois un poil trop, mais le lift giclait tellement bien (sauf contre Mayer, ce qui est normal vu le temps humide et le rebond habituellement très bas à Hambourg pour de la TB – les slices fonctionnaient aussi bien que sur herbe) que toutes les frappes étaient à hauteur d’épaules et ne facilitaient pas spécialement l’attaque de l’adversaire !

    Alors sans doute que si l’on prend les matches dans son ensemble, Roger s’est souvent fait voler l’initiative, mais il faut voir qui on a en face : Brands, très offensif, atypique, pas de rythme ; Hajeck qui joue quasi tout en revers ; Mayer qui est un cauchemar pour le rythme, très offensif aussi ; Delbonis, gaucher, très offensif, en grande confiance, joue très lifté ou attaque à plat. Et bcp de fautes directes de son côté, quand il tente l’attaque en CD.

    A mon avis, dans deux-trois mois, on verra bcp moins ces fautes de longueur en attaque. Et pour les derniers tournois de l’année, ceux où Roger aime faire son beurre, il devrait être mûr pour ce qui demande le plus de maturation et de temps de jeu : au-delà du feeling à l’impact, savoir utiliser les nouvelles possibilités de la raquette dans les « frappes de travail » de l’adversaire. Fed en était encore à chercher la zone rentable pour repousser l’adversaire avec un lift plus giclant au lieu de jouer plus profond, il ne peut pas se concentrer sur l’utilisation tactique des zones !

    Mais à mon avis, cette raquette peut lui ramener de la marge en lui permettant d’être un peu moins bien en condition en faisant plus mal par ses frappes. Gardez à l’esprit qu’il est en rodage, et qu’il est loin d’utiliser les ressources du machin, mais vous verrez quand il jouera libéré ! On arrêtera peut être de vous entendre couiner que son coup droit ne fait plus mal, comme depuis 6 mois.

    Ce qui frappe Antoine, c’est qu’il s’attend à boire du vin et qu’il a du cidre : il ne reconnaît plus la frappe et les trajectoires (et pour cause), donc il le ressent en « moins », sans percevoir le « plus » (dont le meilleur est à venir). On n’a pas eu une pluie de winners en CD, mais un quota de grosses attaques en CD qui ont fait le point (4 dans les 2 premiers jeux contre Delbonis). Et Fed a peu joué en rythme et du fond, dans ce que j’ai vu ; à mon avis, ce n’est pas seulement du fait des adversaires, mais parce qu’il voulait clairement tester et jouer un max de coups de sa palette. Des gammes, il en fera à l’entraînement.

    Par contre, il va devoir trouver une solution pour se reposer ET refaire une grosse tranche de foncier pour démarrer 2014. Ca risque d’être difficile s’il veut suffisamment jouer pour que son jeu soit au point pour la fin d’année. Il n’y aura pas d’exhibition après les masters, c’est sûr. Et peut-être une grosse coupure post-AO, soit les indoors européens qui sautent (mais je penche plutôt sur l’enchaînement Miami-IW).

    Ah, et Karim, défaite sèche, 4-6, 7-6(5), 3-6, 7-6(2), 2-6 ? Avec le meilleur match annuel (enfin c’est pas fini mais y a des chances) de la Muraille ?

    Doudou a aussi été excellent à Rome, revoir son match contre Jano : http://www.youtube.com/watch?v=yCSWpkEqgyw

    • JoAkim 21 juillet 2013 at 16:05

      Je te fais officiellement ma demande en mariage !!

    • Conchita 21 juillet 2013 at 16:33

      4-6, 7-6(5), 3-6, 7-6(2), 2-6 pas si sec, mais Murray a tout le temps dominé, et les 5 sets sont un peu trompeurs, Fed ayant survécu avec deux bons tie-breaks, il a su retarder l’échéance, mais on sentait Murray capable de le sortir en 3 manches.

      • Patricia 21 juillet 2013 at 22:58

        Sec, par définition, c’est pas serré… Et quand on réussit à gratter deux manches à un adversaire qui domine et qui est excellentissime, ça signifie qu’on a réussi à rester au contact en permanence. En plus il l’a détruit à la moindre seconde de flottement (dans le 2è TB). Mentalement, c’est un des matchs les plus impressionnants qu’il m’ait été donné de voir. Il n’a RIEN donné.

    • Antoine 22 juillet 2013 at 16:22

      Excuses moi mais ce n’est pas en regardant seulement 10 mm et quelques minutes de highligts qui ne sont jamais représentatifs que l’on peut se faire une idée pertinente…Il faut quand même regarder un peu plus que cela…

      Je meintiens donc que durant la semaine, il a été incapable de faire un point gagnant du fond du court que ce soit en revers long de ligne ou en coup droit, ce qui est beaucoup plus génant encore..Il a pafois été capable de prendre le contrôle du point et de monter à la volée, et de provoquer des fautes, mais le nombre de points gagnants du fond du court par match doit se compter sur les doigts non pas de deux mains mais d’une seule…Et j’ai quand même vu presque tout le match contre Hajek et le premier set contre Delbonis…et globalement, il a subi le match au lieu de faire le match faute de percussion en attaque…

      Je mantiens également que s’il a fait quelques fautes de longueur, le fait majeur est que 90% de ses coups droit en dépéssaient pas le carré de service et évidemment on ne peut pas gagner un match comme cela…

      Et au final, une défaite en deux tie break contre un type classé au delà de la 1007me place en terminant les trois derniers points par trois fautes directes en coups droit, je ne trouve pas cela top…

      Cette raquette lui a sans doute permis de faire moins de fautes que ce qu’il aurait fait avec l’ancienne vu son niveau de jeu actuel, mais il n’a pas été capable de faire un point gagnant avec…Au service et à la volée, c’est pas mal comme je l’avais relaté dans mon premier comm sur la question…

  32. Elmar 21 juillet 2013 at 00:37

    Les faits sont têtus et nous apprennent que depuis l’AO, Federer n’a pas battu un seul top-ten. Il a battu Haas qui était 11ème; sinon, le mieux classé battu est Simon (2 fois, 17ème puis 18ème mondial). Hors top-ten, il s’est pris des défaites contre Benneteau, Nishikori, Stakhovsky et Delbonis, ces deux derniers n’étant même pas top-100. Un seul titre remporté également… un maigre 250. Et une seule finale.

    Pas terrible, comme tableau de chasse, pour un 5ème mondial. D’ailleurs, à la Race, il n’est que 6ème (derrière Berdych), alors qu’il a bénéficié sur tout le premier semestre des tableaux favorables de sa rente de n°2. Son niveau actuel se situe donc bel et bien dans la seconde moitié du top-ten. A noter par ailleurs que les places 5 à 8 se jouent dans un mouchoir et le 9 (Stan) n’est pas loin derrière. On peut toujours parler de Big 4 d’ailleurs, parce qu’il y a un bon petit gap entre le 4 et le 5.

    Ca fait mal au sac quand même que Ferrer ait remplacé Federer dans ce fameux Big 4, mais bon, y a rien à dire, c’est mérité.

    La question est donc maintenant de savoir ce qu’on doit ou peut attendre de Fed pour la fin d’année, puis pour les 2 saisons à venir. Je ne tirerai pas trop de conclusions sur ce premier tournoi de reprise avec une nouvelle raquette, ni des la tournée US d’ailleurs, où Fed va sans doute essayer de livrer la marchandise minimum pour rester dans les TS 4 à 8. S’il n’y parvient pas, l’affaire se compliquera. S’il y parvient en revanche, la saison indoor revêtira une grande importance. Il sera alors habitué à sa raquette, il arrivera sur sa surface-fétiche à une période de l’année où les autres arrivent cramé. C’est donc à ce moment-là qu’il devrait parvenir à engranger un ou deux titres et à se relancer pour 2014.

    Se relancer oui, mais pour espérer quoi? Fed est sur la pente descendante évidemment. Je pense qu’un objectif réaliste pour lui est de rester encore dans le top-ten (ça ferait quand même 13 ans consécutifs!) en 2014 tout en espérant pouvoir frapper un grand coup si l’occasion se présente (c’est à dire si un nouvel alignement astral se produit). N’en déplaise à Karim qui a, en fait, quitté le bateau depuis belle lurette, c’est un horizon avec lequel un FFF peut vivre. Et viendra forcément le moment jouissif où les petits jeunes se partageant le gâteau ATP et se demandant pourquoi le vieux fossile joue encore le verront leur tenir la dragée haute, un peu à la Connors. J’ai toujours pensé (et dit ici-même alors que d’aucuns pensaient qu’il arrêterait sitôt ses résultats en baisse) que Fed terminerait sa carrier à la Jimbo, parce qu’il a cette même soif de compétition, cette envie de se mesurer aux meilleurs, de voir ce qu’il vaut, de voir jusqu’où il peut aller. Fed, c’est d’abord un compétiteur. Et le compétiteur, il s’en fout, finalement, d’être 1er, 100ème ou 15/4… ce qui l’intéresse, c’est le défi.

    On peut estimer que c’est une fin de carrière ratée. Mais s’il parvient, à 36 ou 38 ans, à nous faire une « Jimmy Connors », je pense que ce serait tout aussi beau que certains des GC remportés.

    • Karim kicks ass 21 juillet 2013 at 02:38

      Jimbo était un viox, un papy des courts et l’assumait, c’étzit même son fond de commerce. Tu vois Fed tenir le rôle du viox? Moi pas. Agassi par exemple n’a jamais été considéré comme un papy. Comme un veteran oui, comme papy jamais. Je ne vois pas Fed jouer les fossiles et l’assumer. On verra bien ce qu’il en sera.

      • Patricia 21 juillet 2013 at 09:07

        Tu rigoles ? Doudou a déjà acheté le sweater de Jimbo*, la ceinture de contention… J’attends avec impatience le rocking-chair customisé et la bouffarde au changement de côté !
        Et on l’aimera comme ça, comme un vieux doudou tout usé qui pue, on le défendra contre la machine à laver.

        Blague à part, si. Il va adorer. Les faire chier jusqu’au bout. Etre encore là à pomper l’air à Zverev junior et Quinzi le gaucher quand Nadal aura raccroché et que Djoko fera une dépression parce que Ferrer l’aura dépassé au classement. Il jouera le double. Le double mixte. Avec Navratilova. Les jeux paralympiques. Il fera la Coupe Davis quand Stan sera n°1 suisse. Il gagnera en plus.

        Doudou RUUUUULES !

        *http://www.changeovertennis.com/roger-federer-dons-a-sweater-vest-twitter-freaks-out/

        NB : José Vallejo (qui a vu tout le match contre Delbonis) pense comme moi que le problème de dos joue un rôle dans ce qu’on a vu. Le mouvement raide au service, la gêne en CD (apparemment le manque de longueur s’est installé dans la suite du match : « I have a feeling this racquet demo thing won’t last. The new frame just isn’t helping the FH at all. Way too many short balls ».)…

         » My guess is that it’s a chronic issue that he’ll just have to learn how to manage. In other words…welcome to Nadal’s world! » Vous savez comment il surnomme Doudou, maintenant, ce saligaud ? « the Vest ».

        Pessimisme donc de la part de José, mais je sens le biais du fan ; Daren Cahill est bcp plus zen : « Federer & his new racket. Extra power can take time to harness & playability is learned in match play. Less so in practice. Be patient » « But also, lots of evidence (serve speed/form, kinesio tape) that Fed’s back harder to manage than the new stick. »

  33. Homais 21 juillet 2013 at 07:29

    Je rentre de vacances, retrouve du net et tombe là-dessus. Heureusement, les vacances ne sont pas finies, je vais pouvoir siroter ! On attend le top 10 maintenant…

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Commentaires récents

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis