2nd Round, Flushing Meadows !

By  | 29 août 2013 | Filed under: Actualité
Ivan Dodig au service

Quasimodo(dig) s'est mis au tennis et ça marche plutôt bien

Connu depuis quelques années en tant que posteur régulier du site, je me lance cette fois dans le grand bain avec cette présentation des deuxièmes tours de l’US Open ! Je ferai cela de façon assez succincte mais concise pour commencer. 

Les premiers tours nous ont déjà offert quelques surprises sur le dur américain de Flushing Meadows au grand dam de nombreux 15lovers qui croyaient sauver les meubles dans ce dernier grand rendez-vous du RYSK.

On peut déjà noter un nombre conséquents de matchs à suspense en cinq sets.

Parmi ceux-là on peut retenir Baby Fed, qui est peut-être finalement plus un baby qu’un GOAT en puissance, puisqu’il perd d’entrée contre Joao Sousa. Chardy est également passé au couteau contre Stakhovsky  en expliquant en conférence de presse qu’il avait eu de la chance d’affronter un volleyeur car cela lui évitait des échanges éreintants du fond du court. Un autre français, Guillaume Rufin, dit « La Rufe » (il faudra qu’on m’explique un jour cette tradition des surnoms des tennismen français, on va quand même pas appeler Kenny « La Scheppe » ou Stéphane « La Robe » non ! ), est passé au forcing contre un adversaire de classement équivalent, le jeune et grand germain Jan Lennard Struff. La Rufe versus la Struff, c’est beau et ça fait 6-1 dans le cinquième set pour le français. L’israélien au beau revers à une main mais manquant de puissance Dudi Sela n’est pas en reste dans les matches à suspense puisqu’il l’emporte lui aussi en cinq sets contre le prometteur Kuznetsov qui je pense avait plus la faveur de nos pronostics. Tomic passe tout près de la correction mais s’impose tout de même contre Ramos. Gulbis s’incline contre celui qu’il voit désormais vainqueur du tournoi : l’obscur Haider-Maurer dont je serai bien incapable de donner l’âge ni quoi que ce soit d’autres d’ailleurs. Enfin, Dutra Silva s’impose dans un match au couteau contre la révélation de Montréal Vasek Pospisil qui aura eu la bagatelle de 7 balles de matchs, terminé 7-6(10) au cinquième set. Pour finir on peut rappeler l’élimination toujours en cinq sets de Verdasco contre Dodig où le croate à la posture si particulière prouve qu’il est désormais un redoutable coupeur de tête.

Les favoris du tournois sont passés tranquillement, comme on s’y attendait.

Djokovic passe en 3 sets très facile contre un adversaire pas si simple que cela pourtant, Ricardas Berankis. Score classique du serbe en début de Grand chelem : 6-1 6-2 6-2.

Federer passe Zemlja en se faisant une petite frayeur au troisième set. Il conclue cependant sans difficulté avec notamment de magnifiques volées et une bonne première balle. Son ancienne raquette lui réussit mieux. Score : 6-3 6-2 7-5.

Enfin, Nadal passe Harrison avec une rage qui m’aura marqué ainsi que Conchita. Quelle démence chez Nadal. Harrison pourtant à l’aise sur dur et chez lui n’a pas tenu longtemps et s’incline 6-4 6-2 6-2.

Murray est évidemment le dernier des favoris de cette quinzaine mais à l’heure où j’écris, il n’a toujours pas joué son premier match à cause de la pluie. Je vois cependant mal Llodra l’embêter beaucoup avec son jeu de gaucher à l’ancienne. Reste que ça peut être un match sympa.

Les autres résultats du premiers tours que l’on peut retenir sont ensuite en vrac :

Haas qui passe un PHM complètement dépassé et à côté de son tennis. Je crois de moins en moins, malgré son énorme come back de blessures en 2012, à un retour au plus haut niveau de l’alsacien.

Young qui inflige une correction qui nous aura tous surpris à Klizan, le jeune slovaque prometteur puisque déjà 40e mondial. Le score, improbable puisqu’on a plutôt l’habitude de voir Young se le faire infliger plutôt que l’inverse : 6-1 6-0 6-1. Le Slovaque est-il blessé ?

Istomin passe Almagro en 4 sets. Bon ce n’est pas une énorme surprise mais Istomin nous fait décidément une sacrée saison tout au contraire d’Almagro qui en dehors de la terre battue et malgré son classement, ne semble plus faire peur à grand monde.

C’est en effet la honte pour le sosie de Cyril Hanouna puisque même ce bon vieux Tipsarevic a gagné son match … Bon il bat Cuevas et sur abandon mais enfin, rappelons que c’est presque une perf pour lui ces derniers temps.

et quand il pète il troue son slip !

Mannarino confirme tranquillement son nouveau statut de top 60-70, lui qui a longtemps stagné plus bas dans le classement, en effectuant une petite perf, il bat Zeballos en 4 sets.

Monfils atomise Ungur qui n’était cependant pas un adversaire crédible si l’on n’en croit les stats et même Monfils qui s’est permis de chambrer le faible niveau de son adversaire en conférence de presse. Ne tirons donc pas de conclusions hâtives sur le niveau de Monfils qui, on le rappelle, est censé être blessé aux abdominaux après son abandon en finale de Winston Salem contre Melzer.

Le britannique Evans bat également Nishikori, réalisant ainsi une grosse perf mais qui laisse soupçonner un problème mental ou physique du japonais tant le résultat et le score sont surprenants.

Janowicz a aussi beaucoup déçu (défaite contre Gonzalez) mais il est blessé donc je ne m’attarde pas sur son cas.

"Who's the boss??!"

Abordons désormais les deuxièmes tours à venir. Les matchs à ne pas rater selon moi sont les suivants (je précise que j’écris mercredi soir et que de nombreux matchs étant interrompus par la pluie, il me manque plusieurs deuxièmes tours que je ne pourrai annoncer)

  • Donald Young – Florian Mayer : Young va-t-il confirmer ce résultat surprenant du premier tour où il atomise Klizan ? Ce match sera intéressant pour cela, d’autant plus que l’allemand, solide top 50 et toujours dangereux avec son jeu atypique, notamment sur dur, est un bon étalon pour se rendre compte du réel niveau de l’ex meilleur espoir du tennis américain.
  • Benneteau – Chardy : Non pas parce que c’est un match franco-français, mais parce que la fougue de Chardy sur dur alors même qu’il vient d’éliminer un adversaire solide (le serveur-volleyeur Stakhovsky) sera intéressante dans sa confrontation au jeu de Julien Benneteau, beaucoup plus contreur et sans réels points faibles (ni points forts). Attention à Benneteau qui est favori sur ce match mais qui devra se méfier d’un Chardy qui, lorsque son jeu d’attaque de fond de court est en place, ne laisse parfois pas beaucoup de marge à son adversaire. C’est pas del Potro qui dira le contraire. Avantage Benneteau tout de même.

Le doux Tursunov fait une amortie masquée

  • Rufin – Tursunov : La Rufe tombe dès le deuxième tour contre le frappeur russe en forme du moment : Dmitry Tursunov. Les connaisseurs de la petite balle jaune savent que ce joueur est tout sauf un cadeau et est sur une très bonne dynamique puisque c’est lui qui sort d’un quart de finale à Cincinnati où il élimine Klizan, Blake et surtout Ferrer pour s’incliner seulement en 3 sets contre del Potro. Le Russe au caractère difficile mais à la frappe pure, titulaires de 7 titres ATP, partira favori et ne fera probablement pas dans la dentelle. Rufin, qui a déjà fait honneur à sa wildcard en battant Struff au premier tour, n’aura cependant rien à perdre et devrait tenter le tout pour le tout. Lui qui est entré lentement mais sûrement dans le top 100 aura un coup à jouer en tant qu’outsider. Avantage tout de même Tursunov.
  • Ferrer – Bautista Agut : match intéressant car Bautista Agut fait une excellente saison (on se souvient notamment de sa finale à Chennai au mois de janvier). Il a facilement éliminé Bellucci au premier tour, et sa confrontation contre le roc, l’éternel numéro 2 national mais quel numéro 2, David Ferrer, sera en cela intéressante. Pas sûr que le plus jeune des deux prenne une raclée. Avantage Ferrer évidemment mais un match dont on pourra tirer des infos intéressantes, notamment concernant Bautista.
  • Federer – Berlocq : bon Berlocq n’est pas le plus grand adversaire qui soit mais la manière dont Roger doit gagner ce match sera intéressante. Ses grosses faiblesses en retour vont-elles être en parties corrigées ? Son coup droit va t-il retrouver de sa superbe ? Bref comme tout match de Roger, tout sera décortiqué sur ce match, espérons que le Suisse nous montre de des choses prometteuses pour la suite de la quinzaine. On en reparlera de toute façon car on est sur 15love !

On sent Roger de meilleure humeur avec son ancienne raquette.

  • Isner – Monfils : bon forcément, la Monf’ n’est pas favori sur ce match d’autant plus que le canonnier américain est très en forme. De plus, Gaël est blessé mais… avec la Monf’Mut, tout est possible, tout est réalisable, et que ces facteurs entrent finalement peu en compte avec un spécimen pareil. Gaël dit qu’il n’aime pas jouer ce type de jeu mais qu’il aime le joueur et l’ambiance. J’ai également lu que s’il se présentait sur le terrain contre Isner, c’est qu’il se sentirait à 100% ou presque. Bref, on sait très bien que tout cela c’est du vent et qu’avec la Monf’, l’impensable peut se produire, Berdych ou pas Berdych, Isner ou pas Isner, l’adversaire ne lui fait pas peur. Un match de Monfils, contre Isner, numéro un américain, qui joue devant son public et qui est en forme, ça se regarde de toute façon car l’ambiance sera au rendez-vous. En espérant que ça ne fasse pas flop avec Gaël qui abandonne très vite mais ça peut tout aussi bien faire un match de dingue avec un Monfils qui passe 16-14 au jeu décisif du cinquième set avec une foule électrisée, le Français haranguant la foule pour une standing ovation. Ah il nous manquera quand même celui-là quand il partira. Si si.

Monfils ne comprend toujours pas pourquoi il se blesse tout le temps.

  • Kohlschreiber – Roger-Vasselin : L’Allemand est toujours agréable à voir évoluer sur dur (et en général d’ailleurs). Roger-Vasselin, avec son jeu académique, propre, plutôt agréable à observer, sans folies mais sans fioritures non plus, peut nous offrir une belle résistance. L’Allemand partira favori car il reste un modèle de solidité redoutable à quasiment trente ans mais ERV pourrait bien l’embêter en lui prenant un set. Le Français va d’ailleurs lui aussi bientôt avoir 30 ans, décidément, ça va faire deux trentenaire de plus dans le Top 100.
  • Dodig – Davydenko : Dodig est sur une  très bonne dynamique et réalise notamment une bonne tournée américaine : il prend un set à Haas à Washington puis un à del Potro à Montréal. Il vient de plus d’éliminer Verdasco dans un match à suspense et ne sera donc pas un adversaire facile pour le russe stakhanoviste des courts (certains se demandent même ce qu’il fait encore là même si la réponse fait peu de doutes vu le personnage). Je serai tenté de donner Dodig favori pour ce match mais avec Davydenko rien n’est jamais joué d’avance, d’autant que les prizes moneys ont encore augmenté considérablement ce qui ne le laissera pas indifférent lui qui ne joue que pour l’amour du jeu.
  • Dolgopolov – Youzhny : Bon finalement ce match se termine à 1h du mat et j’ai le temps d’écrire quelques lignes dessus. C’est simple, Dolgopolov est un de mes joueurs favoris, The Dog est en forme et il veut le faire savoir ! Il n’a de toute façon pas le choix car j’ai parié sur lui en coupeur de tête et il fait une saison qui n’est pas du tout à l’image de son potentiel. Il bat Goffin plus facilement que je ne pensais. Il faut dire qu’il est plutôt en confiance ces derniers jours puisqu’il sort d’une demi-finale à Winston Salem (perdue contre Monfils – un cadeau en passant). Son jeu sur ressort est tout simplement génial à regarder. Contre le froid Dr Youzhny, point de salut s’il veut passer, le russe a beau n’être plus tout jeune, il faut croire que c’est désormais une vertu pour briller sur le circuit aujourd’hui. Couplé à son talent et son magnifique revers à une main, la tâche ne sera pas facile pour l’ukrainien fantasque mais je crois allez lui, allez Dolgo !! Un match à ne pas louper, ça peut être drôle. Et ca va slicer je vous préviens.

Le sosie de Snoop Dog + Dolgo : Snoop doggy Dolgopolov en concert à Umag !

  • del Potro – Hewitt : à ne pas manquer évidemment ! « Delpo » s’en est sorti contre Garcia-Lopez dans un match à l’ambiance tendue où il fut énervé par l’attitude de l’Espagnol qui appela plusieurs fois le kiné. L’Argentin est bien conscient que tomber sur Hewitt au deuxième tour ne sera pas un tour aisé (comprendre que ce sera une véritable purge) et se méfie de la teigne australienne. On ne saurait lui conseiller le contraire. Avantage La Poutre mais la teigne (ou « le roquet des antipodes », ça marche aussi) donnera tout comme toujours.

Savez-vous qu'en tapant "Hewitt" dans google image, on ne tombe pas sur ce à quoi on s'attendait ? Quel ne fut pas mon choc et si outré, j'ai décidé de vous en faire profiter

  • Wawrinka – Karlovic : Wawrinka passe finalement Stepanek  en 3 sets, preuve d’un bon niveau de jeu, et s’offre une confrontation contre le géant croate qui a envoyé Blake à la retraite. Etant donné que le Vaudois doit peut être se farcir ensuite Anderson puis Berdych, autant qu’il règle la mire au retour dés ce match. Qui de mieux que Karlovic pour ça ? Match évidemment piège car un Karlovic sur dur et de plus en confiance après un retour de grave méningite vendra cher sa peau et il faudra aller chercher les breaks. Parions tout de même qu’il y aura quelques tie breaks. Il faudra que le suisse ait les nerfs solides.

Wawrinka anticipe la joie de prendre 2 aces et 1 service gagnant en moyenne par jeu.

Désolé pour le manque d’info WTA mais je n’ai pas de temps pour ce sombre tournoi parallèle. 

Enjoy !

About 

Aficionado du tennis depuis maintenant plusieurs années, quelle ne fut pas ma joie quand je tombai sur ce site, véritable oasis de qualité, d'humour et de passionnés ! Grand admirateur des (beaux) revers à une main, je le pratique moi-même. Que vive le tennis fou, imprévisible et fantasque !

Tags:

453 Responses to 2nd Round, Flushing Meadows !

  1. Patricia 30 août 2013 at 13:01

    Maintenant je lis l’interview de Fed, marrant son intérêt pour le passé, quand il était jeune il s’est débrouillé pour taper la balle avec Borg : « Q. As a student of the game, if you can play against Borg’s backhand or Jack Kramer’s serve, is there one or two that you might enjoy in your imagination playing, going up against and seeing what it’s like?

    ROGER FEDERER: It’s hard to imagine that. Times are different. I’d love to play with a wooden racquet, to be quite honest. I missed that time, even though my very first racquet ever was a wooden racquet. Yeah, I mean, you just mentioned a few greats shots. Yeah, of course I’d love to face those. I remember practicing first time in Dubai when I played with Bahrami and Borg, because I heard they were in town. I called him and said, Do you want to just hit some? We did, and it was great fun. Still, seeing how great their shots are, particularly Borg’s backhand, it was very special. Because you never know if you’re ever going to play again together it’s very unique. »

    Je pense que dans son habitude de positiver, il y a sa curiosité qui est immense, il essaie un truc, même si ça marche pas, ça l’intéresse :  » Well, for me, the racquet testing was just fun, you know, doing something I have wanted to do for a long time. It didn’t go as planned, even though I was comfortable with the racquet, but with the back pain I had, I couldn’t feel, you know, things the way I wanted them to be, and my focus then was totally elsewhere than with the racquet and with tactics and the way I wanted to play. I put that aside. »

    le point sur sa saison : c’est surtout Wim qui l’a déçu (logique) : « I mean, for me, one match against Rafa is not going to, you know, make my season or going to make me super confident or not. It needs to be more than that. It hasn’t been actually a terrible season up until Wimbledon really, and Wimbledon was just a disappointment. I wish I could have played better, but I thought Stakhovsky overall played pretty well. Let’s be honest. Let’s give him some credit, too. » (On voit tout l’effort nécessaire pour s’affranchir du « j’ai non-gagné » cher à Capri)

    « After that, I just, you know, really hoped I could win Hamburg and Gstaad back to back to gain confidence. Never really happened. For me it was just sort of like playing matches again, enjoying myself training really hard, and I really got the matches I was looking for in Cincinnati, and I’m still sort of, you know, hopefully gaining confidence match by match. »

    Comment il se sent maintenant : « As we know, it might not just take a match but might take just a few matches, and next thing you know you’re playing really, really good tennis again and you’re close to playing some really great tennis. I think that’s kind of where I am right now, and that’s where every match is really important to me now and that’s how I play every single point right now. » Justifié à mon sens.

    • Kaelin 30 août 2013 at 13:11

      merci Patricia! décidément moi qui me croyait une énorme quiche en anglais, à force de lire les trucs publiés dans la langue de Shakespeare ici, je m’aperçois que je comprends sans trop de mal ! ce site est décidément une perle! :D

    • Sam 30 août 2013 at 13:16

      IL est super cet Evans. D’ailleurs, on l’avait vu à Rennes, c’est dire. C’est mon nouveau joueur préféré à partir de maintenant (Fed n’étant pas à proprement parler un joueur de tennis »).

    • Jérôme 30 août 2013 at 15:03

      Patricia, cette interview comme le fait, que tu cites dans un précédent post, que Federer s’intéresse aussi aux jeunes pousses illustre ce qui fait à la fois la spécificité, la force particulière, ainsi que l’aura spécifique de Federer par rapport aux autres très grands champions d’aujourd’hui tels Nadal et Djokovic.

      Nadal et Djokovic, c’est « du passé faisons table rase ». Ca donne une approche de lotophage et parfois des propos en interviews qui sont d’une cuistrerie et d’une prétention ridicules, du style « Le style de jeu actuel est bien meilleur et bien plus intéressant que celui de l’époque de Sampras » ou encore « Borg, c’est qui ? Je ne l’ai pas connu et ne l’ai jamais vu jouer. »

      Ca tient peut-être à ce que ces champions-là ont été très précoces et au fait qu’ils avaient des résultats phénoménaux dès le début de l’adolescence. Les connaisseurs nous les annonçaient comme des futurs champions. Ils se suffisaient à eux-mêmes aux yeux de leur entourage comme à leurs yeux propres.

      Federer adolescent, lui, a eu d’excellents résultats, mais il n’était pas précoce ni prometteur de manière aussi évidente qu’un Nadal, un Djoko, voire un Gasquet. La quasi-totalité des gens qui suivent le circuit du près ont l’honnêteté de reconnaître qu’ils n’imaginaient pas que le Federer ado deviendrait n°1 mondial ni qu’il aurait le plus beau palmarès de l’ère open.
      Dit rétrospectivement par Federer, ça donne « I always knew I had something in my hand. The question was : did I have it in my head ? »

      Et en même temps, Federer avait je pense, paradoxalement malgré son côté d’adolescent tête de pioche barré, un regard beaucoup plus profond et plus large sur le sens du tennis et une ambition plus forte que les autres. Il a le sens de l’histoire du jeu et de la culture du jeu.
      Et il a trouvé dans ce sens, et en particulier dans son regard sur ce que les plus grands champions avaient de particulier sur le plan tennistique, quelque chose dont lui seul a su se servir de manière aussi forte et évidente.

      Il a profondément voulu s’inscrire dans une filiation spirituelle. Il la revendique, il en est fier, il la respecte et il l’aime cette filiation, quand les autres seraient plutôt du genre à rire grassement en disant :
      - Qui c’est Gonzales ? Speedy la souris des desseins animés ?
      - Ken Rosewall ? Moi je donne 4 fois plus de rotations minutes à ma balle que lui. – Rod Laver ? Bah il a gagné que sur gazon et en plus il ne savait faire que service volée. Formulé en faux derche, ça donne Djoko qui dit lors de la remise du trophée de l’OA 2012 « désolé qu’on n’ait pas fait plus de volées, Rod. »

      Et le signe de son inscription dans cette filiation des grands anciens, c’est qu’il a refusé le tennis industriel standardisé pour se construire un jeu vraiment complet basé sur la variation des coups, sur la maîtrise et l’utilisation effective à très haut niveau de toute la palette des coups, avec en plus un souci de l’esthétique et de la fluidité qui est au tennis de Djokovic comme à celui de Nadal ce que l’artisanat de luxe est à la standardisation industrielle low cost.

      Ca explique aussi en partie, outre les faiblesses mentales du début de carrière, qu’il lui ait fallu plus longtemps pour atteindre le top (22 ans d’un côté contre plutôt 19 ou 20 ans de l’autre).

      Ca explique aussi la longévité en étant passé d’une époque où les conditions de jeu étaient ultra-rapides à une période où elles n’ont cessé de ralentir et de s’harmonise, le forçant à adapter son jeu nettement plus que ne l’ont fait les autres. Quand il s’intéresse au jeune, c’est certes vraisemblablement par sens de transmission d’un héritage et par souvenir qu’il a été de ceux-là. Mais c’est probablement au moins autant parce qu’il veut détecter avec les évolutions futures du jeu et s’éviter ainsi d’être largué plus tôt qu’il ne le souhaiterait.

      • fieldog (vainqueur Odyssée 2010 et CC 2012) 30 août 2013 at 16:11

        Tout à fait Jérôme. Et je ne te ferais pas l’offense de te conseiller le livre « La quête de la perfection » de René Stauffer à ce propos car je suis persuadé que tu l’as déjà lu en 3 langues différentes… ;)

        • fieldog (vainqueur Odyssée 2010 et CC 2012) 30 août 2013 at 16:13

          Par contre la traduction est bien pourrie…

      • Patricia 30 août 2013 at 18:37

        J’avais été épatée par certaines anecdotes collectées par ce blog http://yourvolleyssuck.wordpress.com/roger-federer-is-not-a-douche/, qui montrent à quel point il a cette ouverture vers ses collègues.

        • Conchita 30 août 2013 at 18:49

          Merci Patricia

          Ma préférée :

          Jankovic said she could not understand why Federer felt the need to hit out at women’s tennis while his great rival Rafa Nadal, who took over from the Swiss as world number one, was so “humble”.
          “Why should he even care? I don’t like putting my nose in other’s business.
          “I mean, one thing I like about Nadal is that he is such a great champion, he is so humble, always has kind words for everybody, he is a role model for everybody,” said Jankovic.
          “Federer is a great champion, I don’t want to get in a fight with him but why does he care, I really don’t understand. Why does he need to do that?”

        • Colin 30 août 2013 at 19:16

          C’est marrant car Jim Courier complimente Fed pour sa « légèreté de l’être » (« very special lightness of being »). Pour le coup elle n’a rien d’insoutenable.

  2. Patricia 30 août 2013 at 13:09

    Sinon, la jeune Vicky Duval (qui avait sorti Stosur et impressionné Juan Jose de Changeover – « un jeune Djokovic de 2006″ « sans aucune faiblesse » « jeu bien plus poli que Kyrgios ») s’est faite sortir par Hantuchova – un match où elle n’a pas trouvé le relâchement, apparemment.

    • Patricia 30 août 2013 at 13:10

      Jeff a scanné les stats « dans l’extrême détail »(selon son principe « toward atomic stats) :http://heavytopspin.com/2013/08/29/hantuchova-vs-duval-in-extreme-detail/

      • Oluive 30 août 2013 at 15:57

        Non Jeff, t’es pas tout seul…

      • Colin 30 août 2013 at 17:08

        Ce type est un fou.
        Et/ou c’est un génie de l’informatique (il a créé un logiciel de génération automatique de statistiques à partir de la vidéo du match, ou de commentaires vocaux du genre « 40/15. Service Hantuchova côté égalité. Première balle dans le court, sur le T. Retour de Duval, en revers, slicé, dans le court, côté égalité, à mi-court. » Etc.).
        Et/ou il a une armée de chinois sans papiers qui travaillent pour lui dans son garage.

        • Kaelin 30 août 2013 at 17:15

          ou alors Patricia, Antoine et Jeff sont une seule et même personne et ça expliquerait bien des choses… une sorte de Moriarty du tennis oeuvrant diaboliquement pour ridiculiser les petits commentateurs/blogueurs du tennis (que nous sommes) qui se croient bons et pointus dans leurs analyses

        • Conchita 30 août 2013 at 18:56

          Je pense comme toi Kaelin, que c’est Patricia, sous une autre identité. Elle essaie de nous le faire comprendre tout doucement afin que nos égos déjà malmenés ne s’effondrent pas lol

  3. Patricia 30 août 2013 at 13:15

    J’aurais préféré un truc sur Isner/Monfils, mais il a sorti deux twits intéressants :

    « Isner has failed to win 36% of second serve points only 14 times in his career, and only twice in the last two-plus years. » (ça c’est mon Jeff)

    « Monfils KEY TO THE MATCH: Win 64% of 2nd serve return points. That’s impossible, logically equivalent to saying, « Gael is going to lose. » Ngggh ?

  4. May 30 août 2013 at 14:04

    Tsonga quitte Rasheed… je doute un peu des raisons évoquées mais au moins il prend une bonne décision, au moins pour sa santé physique. Pour ce qui est du tirage de tronche, Rasheed n’a rien à envier à Ivan le taciturne. L’échange de coach avec Monfils n’a pas été une réussite.
    J’ai cru comprendre que Winogradsky remplaçait Arnaud Di Pasquale en tant que responsable du haut niveau masculin.

    http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Tsonga-rasheed-c-est-fini/396833

    • Kaelin 30 août 2013 at 14:37

      Je pense aussi que c’est une bonne chose. J’avoue que l’excuse de la barrière de la langue me parait un peu bizarre même s’il est de notoriété public que l’anglais de Tsonga n’est pas un modèle lol.
      On peut cependant reconnnaitre le progrès notamment en revers de Tsonga observé sous l’ »ère » Rasheed. Il n’y pas que du moins bien.

      La question est désormais : est-ce qu’il va retrouver rapidement un nouveau coach ? Ou rester de nouveau qqs tps sans coach ?

      Une idée des coachs libres qui pourrait intéresser/être intéresser par Tsonga ?

      • Oluive 30 août 2013 at 15:55

        Connors !
        Blake !
        Roddick !
        Hingis !

        Ah merde, sans barrière de langue ?

        Clément (qu’il nous la joue Federer avec entraîneur-capitaine) !
        PHM !
        Santoro !

        • Kaelin 30 août 2013 at 17:04

          haha une association Blake ou Roddick avec Tsonga pour passer à un jeu moins physique et usant pour Jo après l’ère Rasheed fou de la muscu et du foncier ? C’est une blague ? :D

          Ceci dit voir l’un ou l’autre coach ne me déplairait pas. Ils ont sûrement bcp à offrir vu leurs expériences/carrières. Je vois cpdt mal Blake revenir si vite au tennis, j’ai cru comprendre que s’il reconnaissait tout le bien que lui a offert ce sport, il voulait couper un peu avec le secteur, ce qui peut se comprendre quand on connait sa carrière/fin de carrière difficile (même s’il était encore relativement compétitif dans le top 100-80 cme il le reconnait lui même mais ne se sent plus la capacité d’enchainer les matches.).

          Roddick par contre je le verrais bien coach dans les mois à venir. Lui est resté près du tennis il me semble et commente régulièrement l’actualité, je pense que c’est un vrai amoureux de la balle jaune, un mec à la Roger, véritableent amoureux de son sport, et son palmarès et sa régularité au plus haut niveau (une trentaine de titre, un GC, plusieurs années consécutives dans le top 8-10) incroyable.
          Ceci dit je ne le vois pas entrainer Tsonga..

          Avec Hingis je crains qu’il y ait une incompatibilité hormonale avec Bobby Wilfried Tsonga.

          Par élimination… Connors ? Cette association me plairait ! Après je ne sais pas si passer après Sharapova est hormonalement compatible pour Jo Wilfried Riggs.. De plus je ne crois aps que Connors parle français… En passant c’est tout de même assez formidable de voir que Tsonga, si c’est vrai son excuse concernant la barrière de la langue, qu’il ne sache toujours pas bien parler anglais alors qui’l voyage depuis une dizaine d’années à travers le monde entier ^^.

      • Oluive 30 août 2013 at 16:02

        Et merci de ton article Kaelin.
        Un article écrit de façon pas si « succincte mais concise » que ça !
        ;)

        Des légendes légendaires… Et quelle mise en page, à une heure aussi indue…

        • Kaelin 30 août 2013 at 16:48

          Merci Oluive, j’ai écrit cet article pas trop dur à faire étant donné le thème avec plaisir et jme suis bien marré avec les photos je dois dire où jme suis lâché un peu ^^.
          Sinon concernant la mise en page, il faut dire que wordpress que je n’avais jms utilisé est extrêmement bien fait, simple et clair à la fois, je n’ai eu aucun mal à chercher les options.

          Je suis content du succès de mes légendes :D

  5. May 30 août 2013 at 14:14

    Les match Isner / Monfils devait valoir le détour. Je ne m’attendais pas à un tel score pour Monfils qui pas plus tard que samedi dernier a planté son adversaire en pleine finale.

    • Kaelin 30 août 2013 at 14:25

      à la Monf’Mut, tout est possible!

    • Don J 30 août 2013 at 15:44

      ça jouait que sur le service de Monfils pour ainsi dire, étant blessé, il s’est vraiment bien battu ce con !

      et en fait j’ai eu la réponse à ma question plus haut, c’était simplement le public américain qui scandait « Monfils » à la vue de ses prouesses défensives, mine de rien il s’est mit dans la poche le public contre le favori local, et c’est peut-être ça l’exploit !

      D’ailleurs l’accolade à la fin entre les 2 joueurs est superbes, Isner c’est vraiment un joueur de grands matchs, Monfils c’est un show-man, le mélange ne pouvait être que détonnant, et les organisateurs ne s’y sont pas trompé en le programmant en night session sur le central.

      Je suis de plus en plus séduit par le jeu de Big John, regardez ses HL !!!

      • May 30 août 2013 at 16:06

        Ok! Je vais suivre ton conseil.
        J’ai lu je ne sais plus où (site de l’atp peut-être) que John était déçu / triste que le public ait autant soutenu Monfils en ajoutant que l’inverse ne pourrait pas se produire en France.
        C’est la magie Monfils, il est attachant et est aussi spéctaculaire.

        • Don J 30 août 2013 at 16:23

          en France, la seule exception c’est Federer qui arrive encore à être plus soutenu que le français en face, surtout si le français est peu connu.

          Au dernier RG, il a enchainé Benneteau, Simon et Tsonga, et on ne peut pas dire que le public a aidé les frenchies…

          ceci dit, il doit faire exception dans bcp de pays ^^

        • Patricia 30 août 2013 at 18:26

          Monfils n’est pas seulement spectaculaire, il est fêlé, il fait des trucs de ouf. Genre, il voulait donner un de ses challenges à Isner qui n’en n’avait plus.

  6. Oluive 30 août 2013 at 15:50

    Pas vu grand-chose de cet USO, mais je me réjouis de savoir qu’il y a au moins deux HL qui m’attendent (Monflis-Inser et Del Potro-Garcia Lopez). En espérant qu’il seront longs (moins de 15′ pour un bon match, c’est trop peu)…

    Bartoli est enceinte, je ne vois pas comment il est possible d’avoir ce type de ventre juste en sortie de compétition (rond, bombé, trois mois et demi)… Non ?

    http://video.eurosport.fr/tennis/us-open/2013/bartoli-je-ne-voyais-aucune-raison-de-m-enfermer-chez-moi_vid291475/video.shtml

    Concernant les stats, je ne suis définitivement pas Jeff (pas encore été voir de prêt, mais c’est le genre de fêlé qui fait plaisir j’ai l’impression), mais j’ai été vérifier les pourcentage respectifs de matches en 3,4 et 5 sets des trois derniers USO et, après un rapide calcul, me suis aperçu que j’avais juste perdu 10′ : ce sont sensiblement les mêmes tout le temps (féru de haute précision scientifique, je me suis contenté du premier tour) : en très gros 50% de matches en trois, 30 en quatre, 20 en cinq.

    Sinon, Federer en mode touriste en itw (http://video.lequipe.fr/video/tennis-golf/tennis-us-open-federer-mannarino-je-le-connais-un-petit-peu/?sig=8f38835e860s&amp ;)
    Ce n’est pas tant ce qu’il dit que la façon dont il le dit qui m’a fait marrer. On a l’impression qu’il est en tongs.

    • Kaelin 30 août 2013 at 17:22

      si tu trouves des bons HL je veux bien que tu les publies ici, c’est pas tjrs facile d’en trouver des bons sur YT (genre impossible d’en trouver pour Roland Garros ça m’avait saoulé surtout que je voulais voir des extraits de pas mal de bons matchs genre le Waw – Gasquet).
      merci!

  7. Conchita 30 août 2013 at 18:24

    Aie ! Un de mes chouchous, Marcel Granollers, est fortement malmené par Ram. Marcel a une capacité à s’accrocher, j’y crois encore mais il est dominé pour l’instant !

  8. Conchita 30 août 2013 at 18:59

    Sympa de voir comment Aga arrive à contrer la puissance de Pavlyuchenkova !
    Pas encore assez de contrôle chez Pav, des bonnes attaques, mais quand elle avance vers le filet, elle n’accompagne pas assez ses gestes, elle doit cogner ses volées.

  9. Conchita 30 août 2013 at 19:09

    Crooooooooooootte ! Pav se relâche complètement et Aga est parfaite de maîtrise. Y aura pas de 3ème set

  10. Conchita 30 août 2013 at 19:59

    A ce stade Granollers a gagné 14 points de plus que son adversaire (il est mené 0/1) dans le 5ème, la logique voudrait qu’il gagne ! Vamos !

  11. Conchita 30 août 2013 at 20:07

    Le Djo gagne le premier set contre Becker (oeuf), mais beaucoup de fautes directes (oeuf). Becker a manqué de belles occasions quand il avait breaké.

    • May 30 août 2013 at 20:16

      Il y a les joueurs qui veulent gagner tous les points et ceux qui se rendent à l’abattoir. Becker a eu peur de gagner le set, clairement il est venu pour perdre, c’est plus la peine de regarder la suite va être une boucherie.

    • Conchita 30 août 2013 at 20:20

      Oui je ne regarde plus, le match aurait eu un intérêt si Becker avait pris le premier set. Je regarde Granollers se battre, et aussi Kudla qui tient assez bien contre Berdych, même si là Berdych a balle de premier set.

  12. Conchita 30 août 2013 at 20:22

    Oups c’est tendu la fin du premier set Kudla/Berdych, ça flirte avec les lignes

    • Conchita 30 août 2013 at 20:24

      Et Kudla debreake ! Costo !

  13. Conchita 30 août 2013 at 20:23

    Pauvre Isner qui a la nostalgie du Sud !!

    I miss the south. #godscountry— John Isner (@JohnIsner) August 30, 2013

  14. Patricia 30 août 2013 at 20:31

    J’ai raté le moment où Richard s’est fait « un bras d’honneur à lui-même » ; j’en suis fort marrie car techniquement, la pratique m’interroge.(lequipe.fr : [Ce qui n'aurait pas forcément été une bonne nouvelle pour ses nerfs si on en croit le warning pris pour un vilain bras d'honneur en fin de troisième set : «J'étais un peu énervé de prendre deux aces comme ça... Je n'étais plus moi-même.» Mais à qui était-il fait ce bras d'honneur ? «A moi-même ! (rire général) On est souvent con quand on joue au tennis. Je préfère ne pas me revoir, je devais être très laid (rire). Je n'étais plus moi-même et il vaut mieux parce que sinon ce serait grave.» ]

    Il est guéri d’une « infection à un pied » qu’il trainait depuis un moment.

      • Patricia 30 août 2013 at 21:28

        Mille mercis !
        Oh la classe, il fait un doigt en même temps ! (Baaad, baaad Richard !)
        Donc la partie « à moi-même » est entièrement réalisée avec le regard tout intérieur et la bouche entrouverte…

    • Kaelin 31 août 2013 at 12:29

      haha c’est donc cela le fameux bras d’honneur à lui-même, la classe Richard! :D C’est pas souvent qu’on le voit comme ça m’enfin c’est plus drôle qu’autre chose

  15. May 30 août 2013 at 21:23

    Quelques images du match du tournoi. Ça se passe dans le 4ème et dernier set.

    http://www.youtube.com/watch?v=ghqttsUt2nQ

    Monfils est blessé?

    • Patricia 30 août 2013 at 21:42

      Il paraît et les vitesses au service semblent le confirmer….

      L’ambiance est énorme et occulte les faiblesses des deux : Gaêl joue souvent très court et Isner n’arrive pas à le punir directement du fond.

      Sinon Isner râlait que la foule n’était pas de son côté, elle le soutenait quand même énormément ! Il lui aurait fallu qu’elle n’apprécie pas également le show Monfils pour se sentir assez « chez lui ».

      Niveau capillaire il s’est encore surpassé, Ga¨el ; et alors les chaussettes noires et orange, bravo !

      • May 30 août 2013 at 22:32

        Le public était aussi surtout heureux d’assister à un match vrai match de tennis au lieu d’une parodie.
        Quand tu vois les scores des matches en « night session » depuis lundi côté atp et wta confondus, il n’y avait pas de quoi soulever la foule. Au moins les américains ont eu ce qu’ils attendent avant tout: un show.

  16. Kaelin 31 août 2013 at 02:26

    Je rentre de soirée et qu’est ce que je vois : Dolgo s’est fait fessé par Youzhny… naaaan!!!!

  17. Elmar 31 août 2013 at 05:41

    Incroyable Lleyton! Ca, c%est le type de victoire qu’il avait plus obtenue depuis un demi-siêcle. Contre un top-player, sur un grand court, en GC, en 5 sets et en night session. Wouaou.

    J’imagine que del Po devait pas tre au top, mais quand même. Bon ca va plomber mon RYSC jsqu’au bout. Tant pis.

    • Don J 31 août 2013 at 08:03

      ça sent le record à plein nez cet USO, de tristes records au RYSC ! Mais sur qui peut-on encore compter aujourd’hui ? je vous le demande ma petite dame !

      Waw vient de se taper le mérou et Ace-man, et maintenant c’est au tour de baggy… je suis sûr qu’il aurait préféré, un pti Dimitrov ou un Tomic ! :-)

      Ave Hewitt, ceux qui vont mourir te salut !

      • Patricia 31 août 2013 at 08:37

        Mais du coup les chances de Djokovic montent en flèche…

        J’ai sacrément envie de voir comment Hewitt s’y est pris…. Il a grosso modo les forces de Tipsarevic (moins le service, plus plein de coups censément pas vitaux dans le tennis actuel), en bien moins fit aujourd’hui. La différence : il sait jouer et c’est (pour moi)le plus gros mental parmi les poids lourds de l’ère, inoxydable.

        • Don J 31 août 2013 at 11:20

          pour Djoko, c’est Jeff qui te l’a soufflé ?

          ce qui est sur c’est que delpo a fait 70 fautes directs pour 40 winners, alors je ne veux rien enlever au sens du jeu de Hewitt, et à sa façon géniale de construire ses points, mais la tour de tandil était friable, et Hewitt s’est parfaitement engouffré dans la brèche.

          • Patricia 31 août 2013 at 18:00

            sans oublier que Hewitt avait déjà sorti del Po sur herbe, juste avant Wimbledon…Mais on ne peut enlever à Hewitt sa lucidité, son sens du flux du jeu (à lire l’interview sur lequipe.fr : http://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Hewitt-extraordinaire/397120)

            En voilà aussi un qui la ramène remarquablement peu avec ses blessures sur la gravité desquelles le doute n’est pas permis….

            OUi, Jeff me parle ; selon son classement mixé au tableau, Djoko a maintenant 52.8% d’accéder en finale et 34.4% d’empocher le titre…

            Pour les autres loustics, respectivement :
            Murray : 27.8% et 15.6%
            Ferrer : 18 % et 6.7%
            Fed : 33.4% et 15.9%
            Nadal : 33.2% et 17.3%

            C’est là qu’on voit la qualité et la sensibilité de son mode de calcul du classement, quand tu vois un Ferrer à peu près à sa cote sur les sites de pari et un Nadal au même niveau que Fed pour accéder en finale mais devant pour le titre.

        • Kaelin 31 août 2013 at 12:25

          J’ai vu une partie du match, Hewitt a une science du jeu vraiment incroyable, c’est un des meilleurs tacticiens du circuit sans aucuns doutes. Techniquement il sait aussi tout faire et son manque de puissance est bien compensé par la vitesse de son jeu de jambe et sa rapidité globale ainsi que son fighting spirit juste incroyable, en effet peut-être le plus gros mental pour moi avec Nadal aujourd’hui sur le circuit. Ceci dit je suis parti à 2 sets à 1 et je pensais que Del Po concluerait car il commencer à lâcher des bonnes pralines que Hewitt luttait à remettre dans le 3ème set.

          sinon c’est incroyable comment Hewitt est speed, stressé, il a bien plus de tics que Nadal, regardez le avant de servir et surtout sur sa chaise lors du changement de côté c’est incroyable il ne tient pas en place, j’avais jms remarqué à ce point là avant hier soir en fait

        • Patricia 31 août 2013 at 18:59
    • Patricia 31 août 2013 at 18:02

      En fait, il n’avait plus sorti de top 10 ici depuis 2010…

  18. Patricia 31 août 2013 at 08:54

    Lindsay de Changeover était sur place, compil de ses tweets après le match :

    Ohmygod Delpo. Oh. My. God

    Ooohmyygoood.

    Ohmygod. Delpo. Hewitt. Did that just happen.

    Who would have thought that Isner would go farther at the US Open than Delpo? DelProphet, that’s who.

    2 heures plus tard :
    I’m home after the longest subway wait EVER. Did Delpo really lose to Hewitt or did I overdo it on the cocktails?

  19. JoAkim 31 août 2013 at 09:33

    Richard qui avait pour une fois un tableau pas trop dégueulasse se retrouve dans le seul 1/8 de finale qui a encore ses 4 têtes de séries.
    Les 1/8 de finale du haut du tableau féminin sont connus : que des têtes de séries… La Wta c’est plus ce que c’était.
    Il n’y a pas eu de miracle pour Hingis/Hantuchova : défaite en 2 sets contre les n°1 mondiales Vinci/Errani au premier tour. Cette dernière ayant été écrabouillée au 2eme tour en simple par Flavia Pennetta.

    • Patricia 31 août 2013 at 18:01

      Ca c’est Richard. Le Mozart de la mouise.

  20. Remy 31 août 2013 at 10:59

    Djokovic qui devait s’effiler Dimitrov+DelPo+Murray+Nadal voit son parcours se simplifier, et encore c’est pas fini …

  21. Don J 31 août 2013 at 11:07

    lu sur eurosport :

    « Vainqueur en Grand chelem : le club n’a jamais été si fermé

    Deux vainqueurs de Grand chelem qui s’affrontent dès le deuxième tour. La chose est devenue rare ces dernières années, et à vrai dire seulement possible à la condition que Lleyton Hewitt, privé de tête de série en Grand Chelem, en soit le protagoniste. A l’heure actuelle, et depuis la retraite d’Andy Roddick et Juan Carlos Ferrero à la fin 2012, ils ne sont plus que six vainqueurs de tournois majeurs en activité : Roger Federer, Rafael Nadal, Novak Djokovic, Andy Murray, Lleyton Hewitt et Juan Martin del Potro. Jamais ce prestigieux club n’avait été si sélect. Le doyen Lleyton Hewitt tiendra t-il jusqu’à l’irruption d’une nouvelle tête dans le cénacle, ou faut-il s’attendre à bientôt pouvoir compter les vainqueurs de Grand Chelem en activité sur une seule main ? »

    j’avais jamais réalisé ça ! Truc de fou quand même, sachant que les mecs font des carrières relativement longue.

    • JoAkim 31 août 2013 at 11:32

      Quand tu sais qu’à eux six ils ont gagné 40 GC soit 10 années entières de grand chelem dont 35 pour le trio Federer, Nadal, Djoko.

  22. May 31 août 2013 at 11:15

    Tiens c’est vrai qu’on est jamais à l’abris d’un Hewitt qui fait un bon nettoyeur de tableaux! C’est Djoko qui en bénéficie. J’ai vu Murray jouer hier et je n’ai rien vu qui m’incite à penser qu’il peut battre de nouveau Djokovic à NY. Il a intérêt à la jouer moins dilettante.
    Del Potro qui sort si tôt d’un GC ça fait quand même drôle, il est toujours le 5ème prétendant au titre. Déjà 4 ans depuis son titre en 2009, ça commence à dater.

    • Elmar 31 août 2013 at 11:25

      Djoko loin d’être génial hier non plus. Stupéfiant, comme ils semblent tous hors de forme, hormis Nadal qui est de plus en plus favori. Isner servant le feu peut éventuellement le sortir, mais bon, ca fera probablement 3 sets 0 pour le Rafa qui saura négocier les quelques points qui comptent.

    • Don J 31 août 2013 at 11:37

      Elle a durée combien de temps la finale de l’USO 2011 déjà ?
      (c’est pour planifier ma nuit du lundi)

  23. fieldog (vainqueur Odyssée 2010 et CC 2012) 31 août 2013 at 11:33

    Du super boulot cette présentation Kaelin ! Tu avais vu juste sur le danger que pouvait représenter ce 2ème tour pour Delpo… À moitié surpris seulement car l’australien a probablement le plus gros fighting spirit de cette dernière décennie. Ce mec force le respect.
    Bravo à lui !
    Mais putain Juan-Martin quand même, putain…

    • Don J 31 août 2013 at 11:41

      La morale de cette histoire : « un genou en kit vaut mieux que deux poignets tendinites »

      • fieldog (vainqueur Odyssée 2010 et CC 2012) 31 août 2013 at 17:31

        C’est con mais j’ai ri…

  24. Kaelin 31 août 2013 at 12:47

    Del Po éliminé, quand on voit qu’il a déjà eu bcp de mal contre Garcia-Lopez, 72ème mondial, ce n’est peut-être qu’une demi-surprise, même si je pensais perso qu’il passerait mais dans la douleur. Après avoir vu une bonen partie des 2 et 3ème set, Hewitt était vraiment excellent notamment tactiquement et au niveau de la précocité de prise de balle. Del Po moyen pas en mode énorme pruneaux à tout bout de champs mais qui distillait quand même des bons pains, donc fallait le sortir. J’aimerai bien voir les 2 derniers sets pour mieux me rendre compte du match tout de même pour voir si del Po a baissé de niveau.
    Deçu pour Del Po mais content pour Hewitt tout de même, qu’est ce que mec est unique sur le circuit. Quand tu vois Benoit Paire qui chouine tout le temps (même si je ne conteste pas le probable grave pb de dos qu’il a mais la façon qu’il a de ne jms se remettre en question), l’expression fighting spirit prend tout son sens à côté de ce genre de joueur.

    Mine de rien il y a un Wawrinka qui est très solide aussi sur ce tournoi… j’ai tenté qu’il sortirait Berdych dans 2 tours donc go Stan!!
    Il avait un tableau on ne peut plus poison : Stepanek au 1er tour, Karlovic au 2ème, un Baggy visiblement très en forme au 3ème (bon il y a pire mais le potentiel de Baggy sur dur est connu et sortir Anderson 3 fois 6-2 c’est non seulement surprenant mais surtout très impressionnant vu la régularité d’Anderson et ses armes).
    Wawrinka s’en sort à chaque fois en 3 sets en breakant notamment 2 fois Karlo.

    Bennet’ sans trop de surprises, finalement le match a pas du être bien fou, en tout cas le début était plutôt chiant et Chardy était dans un jour « énorme coup droit gagnant, énorme faute directe dégueulasse derrière », la constance Jérémy!!!! Bennet’ un des mecs les plus réguliers de toute façon à son niveau, ce n’etait pas un adversaire cadeau.

    Joao Sousa enfin fait un très bon tournoi puisqu’il sort Dimitrov puis Nieminen en 5 sets réalisant 2 grosses perfs. 89ème, il sort le 31 et 39ème. Contre Djoko après avor enchainé 10 sets ça va pas être facile… je ne connais pas du tout le jeu de Sousa donc je ne pourrais pas dire s’il est amène de gêner ne serait-ce qu’un peu un Djoko en forme moyenne.

    Sinon Granollers et Smyczeck qui vont se rencontrer au 3ème tour vont jouer un match où le physique prendra une place capitale puisq’ils ont tous les deux enchainer 2 matchs en 5 sets éreintants.

    • Patricia 31 août 2013 at 18:14

      J’avais pas vu pour Sousa, c’est effectivement un très gros tournoi pour lui (il n’était pas dans les 100 dans les JRanks – le classement selon Jeff, mais je pense qu’il va faire une entrée remarquée dans le Jeff – classement par Upsets* – un classement inspiré de l’Indice de surprise d’Oluive)

      D’un autre côté, aussi bien Nieminen que Dimitrov sont très bien classés dans ce Classement des Surprises : le 1er était 14è (avec 8 « upset wins » et 7 « upset loss ») et le 2nd 6è (11 de chaque) avant l’USO.

      [Qui est le 1er ? un certain polonais]

      * présentation par Jeff :
      This report compares ATP players (minimum 20 tour-level matches) over the last 52 weeks by consistency–that is, how regularly they beat the players they are supposed to beat and lose to the players who are supposed to beat them.

      « The bigger the upset, the more it contributes to a player’s score–the higher the Upset Score (uScore in the table), the more inconsistent the player. But only if the player wins matches he shouldn’t and loses matches he shouldn’t. If he is simply losing against a bunch of better players, that’s a prolonged slump (or simply life at the top), not inconsistency. »

  25. Elmar 31 août 2013 at 13:39

    Je m’engage à écrire qqch lundi, publiable dans la journée pour présenter le tour suivant.

    A+

    • Patricia 31 août 2013 at 18:38

      Yo ! j’ai entrepris de compiler ton formidable feuilleton pré Wim, mais un article officiel, ça c’est des bonnes résolutions !

  26. Conchita 31 août 2013 at 17:23

    Inquiétude ! Ferrer se fait breaker en jouant très mal. Il va falloir se battre David !

  27. Conchita 31 août 2013 at 17:26

    Come on ! Je te hearte !

  28. Conchita 31 août 2013 at 17:28

    Allez !

  29. Conchita 31 août 2013 at 17:29

    Kuku donne des coups de marteau assez barges !

  30. Conchita 31 août 2013 at 19:01

    Bon départ de Cornet qui avait le break, mais très gentille le rend. McHale accroche bien Ivanovic

  31. Conchita 31 août 2013 at 19:04

    Quelle lourdeur de balle chez Azarenka ! Ses miaulements sont plus forts que jamais !

  32. Conchita 31 août 2013 at 19:05

    Effondrement de Cornet, j’ai peur de la punition

  33. Conchita 31 août 2013 at 19:06

    Miaou désespéré d’Azarenka : elle a tenté un coup impossible

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Commentaires récents

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis