Seize duels – Open d’Australie, Acte III

By  | 16 janvier 2014 | Filed under: Actualité

Ils ne sont plus que 32 alors que débute la troisième ronde de l’Open d’Australie 2014. Dix têtes de série manquent à l’appel, fauchées avant l’heure au champ des déshonneurs.

Cameron Spencer/Getty Images

Parmi elles, Isner, Youzhny, Haas… et surtout del Potro, principal candidat au titre derrière les habitués du dernier dimanche. L’Argentin a toujours autant de mal à réclamer en Grand chelem la place qui semble être la sienne le reste de l’année. Demi-finaliste en majeur une seule fois depuis son retour de blessure, parfois battu en quarts par le Top 4, il a connu trop d’éliminations précoces – face à Simon, Chardy, Hewitt, et maintenant Bautista Agut.

Mais cela est du passé. Intéressons-nous à l’avenir proche.

Les blockbusters

Ben Solomon/Tennis Australia

 

Jason Lockett/Tennis Australia

 

 

 

 

 

Nadal-Monfils (samedi vers 11h sur le Central Rod Laver)

Sur le papier, le meilleur match de cette ronde, l’étoffe d’un quart de finale. Pour le nº1 mondial, c’est le seul match « piégeux » de la quinzaine, le vrai obstacle sur la route du dernier carré maintenant que del Potro n’est plus là, Monfils étant à la fois plus brillant que Nishikori et plus aguerri que Raonic/Dimitrov. Le hic ? On connaît Gaël : il peut aussi bien se lever du bon pied et faire de ce match un enfer pour Nadal, que chercher le show avant de penser à son jeu.

Nadal en 3

Raonic-Dimitrov (samedi vers 6h00 sur le court Margaret Court)

Le match au sommet de la génération montante. Les deux joueurs balkaniques n’ont guère que 4 ans de moins que Djokovic-Murray, mais en attendant mieux, ils sont le sang frais de l’ATP. L’intérêt du match réside aussi dans l’opposition de style, entre un service géant secondé d’un grand coup droit et un jeu complet de fond de court doué pour la contre-attaque. Le vainqueur aura de grandes chances de se voir récompensé d’un quart de gala contre Nadal.

Dimitrov en 4

Les matchs à suivre pour l’amour de l’art

 

Mayer-Janowicz (vendredi à 1h00 du matin sur le court nº3)

Un affrontement entre deux personnalités du jeu: l’oiseau rare Mayer, sa créativité et sa gestuelle hors des normes existantes; et le dostoïevskien Janowicz, au tennis sadico-sentimental, chez qui les pulsions de hache laissent parfois place aux soupirs amortis du violon. Ça se laisse voir.

Janowicz en 5

Nishikori-Young (samedi, 9h00 sur le Margaret Court)

Deux anciens espoirs du même âge: l’un a confirmé et est maintenant un solide Top 20 au palmarès honorable; le deuxième s’est perdu en chemin en décrochant notamment la raquette de plomb 2012. Mais il semble s’être retrouvé après quelques victoires océaniennes et pourrait faire son match.

Nishikori en 4

Paire-Bautista Agut (samedi, 5h00 sur le court nº2)

A ma droite, Jérémy Chardy Roberto Bautista, héros du deuxième tour après ses 72 coups gagnants contre del Potro; à ma gauche, Benoît Paire, qui malgré une folle progression en 2013, semble toujours au bord de la rechute psychologique. Contre un joueur plus mature que Kyrgios, son tournoi aurait probablement pris fin au deuxième tour. S’il remet son jeu en place, un quart de finale est à sa portée, mais sinon, on peut compter sur Bautista pour continuer son chemin sans se poser plus de questions que face à del Potro.

Bautista en 4

Getty Images

Le grand gagnant des 1/16èmes

D’ores et déjà Stan Wawrinka, qualifié pour les huitièmes de finale en ayant joué 5 sets et demi (forfait de Pospisil et abandon de Golubev). Son prochain rendez-vous est à sa portée et un possible gros match l’attend en quarts. Son défi? Faire chuter le triple tenant du titre.

Les tests

Murray-Lopez (samedi vers 6h00 sur le Central bis)

Il faut toujours compter sur Feliciano pour donner du fil à retordre aux favoris. Il donne son meilleur lors des grands matchs et il sait jouer de sa variété tactique, usant aussi bien de son jeu au filet que de sa puissance en fond de court. Murray avait eu du mal à s’en débarrasser sur la route de son premier titre du Grand chelem.

Murray en 4

Djokovic-Istomin (vendredi vers 12h00, dernier match du Central Rod Laver)

Sans représenter un grand danger, l’Ouzbek a les armes pour faire courir Djokovic, ce qui l’incitera à peaufiner les derniers réglages avant les choses sérieuses.

Djokovic en 3

Tsonga-Simon (samedi, 9h00 sur le Central bis)

Tsonga, l’éternel ex-futur-espoir-français-de-victoire-en-Grand-chelem, passe au révélateur du phasme. Attention, Simon est en mission depuis qu’il a rangé ses béquilles et n’aurait rien contre un nouveau match en 5 sets et 137 retournements de situation.

Tsonga en 4

Gasquet-Robredo (vendredi 9h00 sur le Central bis)

Robredo est revenu et c’est encore lui le baromètre le plus efficace du top 20. Vous êtes bon, vous le battez ; vous n’êtes pas au top, il s’impose. Si Gasquet se ressent de ses problèmes physiques, la marche risque d’être trop haute. S’il est à son niveau moyen des derniers mois, il devrait l’emporter.

Gasquet en 4

Ferrer-Chardy (vendredi vers 3h00 sur le Central Rod Laver)

Ferrer le trentenaire n’est plus le même depuis sa finale à Roland-Garros – hormis une bonne série cet automne avant un Masters catastrophique – mais il continue à être présent en Grand chelem par la grâce de tableaux complaisants dont il s’extrait avec difficultés. Après deux premiers tours guère convaincants, jouer Chardy nous montrera s’il a des chances d’atteindre les quarts voire la demi. Si la tendance récente se confirme (défaites contre Brands et Lu pour commencer 2014), une surprise n’est pas à exclure.

Ferrer en 5

La curiosité

Robert-Klizan (samedi, vers 3h00 sur le court nº3)

Deux repêchés des qualifs qui s’affrontent pour une place au quatrième tour, une belle histoire quand on pense que Robert a même dû annuler son vol prévu ce jeudi soir. Sur le plan comptable, notons que leur prime est passée de 14.400 dollars australiens (9.000€) à 75.000 (49.000€), et grimpera à 135.000 (88.000€) pour le vainqueur. Le perdant du match aura gagné 104 points ATP, le vainqueur au moins 194. Les deux entreront dans le Top 100 au prochain classement, Robert gagnant 20 ou 40 places selon le résultat, Klizan 15 ou 35.

Klizan en 5

Les formalités

Federer-Gabashvili (samedi, vers 3h00 sur le Central Rod Laver)

Gabashvili a certes surpris son monde en éliminant Verdasco, mais il n’a guère les arguments pour aller plus loin, sauf auto-implosion fédéreresque bien sûr. Un troisième tour encore assez tranquille pour Federer qui n’aura aucun test avant d’arriver en huitièmes. Du coup, le choc de niveau pourrait être douloureux face à Tsonga si ce dernier est en forme.

Federer en 3

Berdych-Dzumhur (vendredi vers 6h00 sur le Central bis)

Voir un joueur bosnien à ce niveau est une agréable surprise. La chance n’y est pas étrangère: au deuxième tour, Dodig menait au score avant de subir un coup de chaleur. Mais il a le mérite d’être arrivé jusque là en passant par les qualifications. Son aventure prendra fin dans la nuit de jeudi à vendredi face à un top 8.

Berdych en 3

Et pour finir…

Fognini-Querrey (vendredi, 9h00 sur le court Margaret Court)

Je compte sur les fans du fantasque italien pour nous présenter ce match et nous le faire vivre passionnément en direct.

Fognini en 5

Anderson-Roger-Vasselin (vendredi, avant-dernier match sur le Margaret Court)

Non, rien.

Anderson en 3

Bons matchs !

About 

Bouffeur de gluten https://twitter.com/PavelTrianero

Tags:

174 Responses to Seize duels – Open d’Australie, Acte III

  1. Nath 16 janvier 2014 at 21:50

    Merci Skvo, je partage la plupart de tes pronos, à l’exception de :
    Nishikori-Young : Nishikori en 3, il a l’air en forme et a déjà eu de bons résultats ici comme cette victoire contre Tsonga un jour de canicule.
    Gasquet-Robredo : je tente la grosse côte avec Robredo en 4. Il a eu des adversaires plus coriaces et est donc plus dans le rythme.
    Fognini-Querrey : Fognini en 4. Ce match m’intéresse mais il y a de la concurrence à 9h avec le Gasquet-Robredo mais aussi un Stosur-Ivanovic qui me paraît pas mal vu que l’Australienne semble enfin bien jouer chez elle. Par contre je pronostique quand même Ivanovic, en 3.

  2. Elmar 16 janvier 2014 at 23:50

    Merci, Skvo.

    Bon, je crois que ce sera mon premier forfait personnel cette nuit. Y a rien qui me donne envie de me relever. Ca sera peut-être un peu mieux demain.

  3. Kaelin 17 janvier 2014 at 00:58

    Merci Skvo. Du coup je met le début de l’article que j’avais commencé à écrire hier soir :

    Les 1/16ème de finale … :

    Djokovic – Istomin : Premier test correct pour le serbe. Istomin élimine coup sur coup Baggy puis Tursunov, le premier en 3 sets, le second en 4. Si le premier n’est plus trop dans le coup malgré sa colonie chypriote toujours aussi fun, sortir Tursunov, de retour au top depuis 2013, comme il l’a fait est signe qu’il est bien dans son tennis qui combine bonne patte et grosses pralines. Istomin est 49ème mais on peut dire qu’il joue top 30 en ce moment. Djoko en 4.

    Querrey – Fognini : L’américain parait avoir retrouvé des couleurs sur cet OA.
    Gulbis que je donnais favori n’aura finalement pas pesé bien lourd face au service et au coup droit de l’oncle Sam. Fognini est tennistiquement au dessus mais plus inconstant. Malheureusement pour Querrey, l’italien une arme plutôt utile au tennis que n’a pas Gulbis : un coup droit. Fognini en 5 sets avec plusieurs tie break.

    Gasquet – Robredo : Gasquet fait finalement son tournoi dans son coin lui dont la participation n’était même pas certaine il y a encore peu. Il l’a dit, s’il doit rester trop longtemps sur le terrain, il ne se voit pas tenir physiquement. Contre Robredo dont c’est justement la force, ça risque d’être compliqué. Robredo en 5 sets dont le dernier remporté facilement par l’espagnol car le français n’y sera plus.

    Wawrinka – Pospisil : Pospisil fait le job pour l’instant, on en attendait pas moins de lui qui nous avait bluffé en 2013. Son tableau n’était pas forcément le plus facile puisqu’il se tape d’entrée un gros serveur, local qui plus est, sous le cagnard australien. Groth n’avait cependant pas d’autres armes pour embêter le canadien et Ebden fut le premier test … réussi par Pospisil mais ce ne fut pas si simple. Wawrinka n’a pour l’instant fait qu’un réel match puisque le premier fut gagné par abandon de Golubev. Contre Falla, il lâcha un set un route mais on ne l’a jamais senti menacé pour réellement pour autant. Le vainqueur de Chennai devrait passer en 4 sets encore une fois.

    Ferrer – Chardy : Chardy applique pour l’instant sa tactique à la perfection : il joue son jeu, frappe très fort et pour l’instant ça rentre. Contre Ferrer faudra continuer, encore mieux et potentiellement plus longtemps que contre Huta-Galung puis Dolgopolov. Ferrer n’est plus le monstre qu’il était depuis plusieurs mois donc pourquoi pas une grosse perf de Chardy ? Ca ne parait pas infaisable, lui qui a sorti Del Potro au même stade l’année dernière … Chardy en 5 sets.

    Janowicz – Mayer : Match entre 2 jeux atypiques, ça doit valoir le coup d’œil théoriquement. Ca devrait amortir pas mal. Préparez vos courses vers l’avant les gars ! Janowicz en 4 sets.

    ERV – Anderson : Un bon contreur dans la meilleure forme de sa carrière contre un Anderson, gros serveur, mais dans une forme un peu poussive peut donner une bonne joute. Anderson en 4 sets.

    Dzumhur – Berdych : Dzumhur, en provenance des qualifs, enchaine déjà son 5ème match et a eu chaud sur le 2ème tour où il sort vainqueur suite à l’abandon de Dodig qui menait. Berdych devrait l’emporter sans soucis en 3 sets.

    • Skvorecky 17 janvier 2014 at 01:56

      Merci de compléter la présentation! J’ai vu tes messages après avoir publié le premier jet, et ça m’a paru plus simple de m’en tenir là. D’autant que j’ai dû passer les quelques instants disponibles de ma soirée pour améliorer une mise en page défectueuse!

      Je vois que toi et Nath penchez pour une victoire de Robredo. Bon… Je choisis de croire en Richard, au moins sur ce match-là.

    • Remy 17 janvier 2014 at 09:58

      Pospisil est WO, Stan est déjà qualifié

  4. Kaelin 17 janvier 2014 at 01:24

    Haha Janowicz qui sert comme un fou furieux, 60 KM/H au dessus du dernier service de Mayer direct (160-220) hahaa

    • Babolat 17 janvier 2014 at 01:32

      Pourtant Mayer, c’est pas un nain.

      • Babolat 17 janvier 2014 at 01:48

        Serait-il trop court Mayer ? (Argh, faut pas que je commence) ^^

        • Lorio 17 janvier 2014 at 02:42

          J’ai rzygolé.

  5. Kaelin 17 janvier 2014 at 01:30

    les supporters polonais sont juste énormes

  6. Babolat 17 janvier 2014 at 01:49

    Merci Skvo.
    En vitesse, je dirai que je suis d’acc’ avec kaelin. Istomin va donner plus de fil à retordre à Djoko que prévu.

  7. Lorio 17 janvier 2014 at 02:16

    Merci pour la présentation !
    Ta prédiction concernant Janowicz-Mayer se porte bien : un set et un break d’avance pour l’allemand. Dans le premier set, ce dernier n’a commis aucune faute directe.

    • Lorio 17 janvier 2014 at 02:25

      Je viens de mettre le match, c’est du n’importe quoi. JJ est manifestement blessé et tente l’amorti dès que se présente l’occasion, voire avant. Double break maintenant.

  8. Lorio 17 janvier 2014 at 02:58

    C’est fait, 7-5 6-2 6-2.
    38W dont 17 aces et 7UE pour Mayer… Il va nous biaiser les stats d’Antoine !

  9. Babolat 17 janvier 2014 at 06:35

    La surprise du moment, c’est ERV alias Edouard Roger-Vasselin qui mène 2 sets 0 contre Anderson.
    Berdych, lui, fait le job contre Ben-hur euh Dzumhur. 6/4 in ze pocket.

    • Babolat 17 janvier 2014 at 06:41

      A noter que Chardy n’a pas pesé bien lourd face à Ferrer. 6/2 7/6 6/2. Il est là et bien là le pou.

      • Lorio 17 janvier 2014 at 15:00

        Chardy est vraiment trop limité en revers… Contre un joueur bon ET intelligent comme Ferrer, cela ne pardonne pas. Il aurait fallu qu’il soit dans un très bon jour ou que le pou s’affole (donc que Chardy soit top 4).

  10. Nath 17 janvier 2014 at 08:56

    Un seul match serré pour l’instant qui se joue d’ailleurs actuellement : 6-5 au 5° set pour Anderson contre ERV qui avait eu une balle de match quelques minutes plus tôt à 5-3, puis s’est fait débreaker à 5-4.

  11. Pat 17 janvier 2014 at 08:58

    ERV a eu plusieurs occasions de finir : 4/0 dans le jeu décisif du 4ème, 5/3 dans le 5 ème, 15/40 à 5/5 service Anderson. Ca risque de ne pas le faire !

  12. Nath 17 janvier 2014 at 09:02

    Match Anderson à sa 2° occasion, 7-5 au 5° set. Il veut jouer son match syndical contre Berdych !

  13. JoAkim 17 janvier 2014 at 09:13

    ERV va avoir du mal à la digérer celle là. Il mène quand même 2 sets à rien et fait un malaise dans le troisième. Puis il fait double mini break dans le tb du 4eme, puis break dans le cinquième et balle de match à 5/3. Ca fait beaucoup d’occasions ratées. ERV est énervé. Bon maintenant Richard va étriller Tommy parce que faut pas déconner quand même.

  14. JoAkim 17 janvier 2014 at 09:23

    Début de match très convaincant pour Richie. Break confirmé d’entrée. Si Emilie Loit pouvait se faire une entorse de la langue ça serait parfait.

  15. JoAkim 17 janvier 2014 at 09:33

    Forget et Clément en grande discussion dans les tribunes. Et la pluie commence à tomber. 4/1 pour Richie.

  16. Nath 17 janvier 2014 at 09:34

    Dans les trois premiers matches de night session, le seul où il n’y a pas eu un seul break est le match féminin entre Stosur et Ivanovic. Rare, non ?

    Ah ben il pleut, ça continue de jouer sur la RLA, mais les deux autres matches sont suspendus.

  17. JoAkim 17 janvier 2014 at 09:37

    Le match reprend… Richard est très très détendu. Sur de sa supériorité.

  18. Nath 17 janvier 2014 at 09:39

    Et premier break du match pour Stosur dans le 7° jeu !
    Sur les autres courts, le jeu a repris après quelques minutes.

  19. JoAkim 17 janvier 2014 at 09:44

    Volée liftée de revers à mi court et Emilie qui dit très sérieusement : « j’ai l’impression que le revers de Richard est meilleur que celui de Federer »
    Sacré commentatrice !
    5/2 pour Richie qui déroule.

  20. JoAkim 17 janvier 2014 at 09:46

    Et Richie qui conclue en prenant à nouveau le service de Robredo. 6/2 facile.

  21. Nath 17 janvier 2014 at 09:57

    Débreak de Fognini à 5-3 contre lui, et d’Ivanovic à 4-5, chacun sur un CD gagnant.

  22. Nath 17 janvier 2014 at 10:16

    Bon ben il flotte vraiment, match arrêté à 8-7 Stosur dans le tie-break, ça va être la loterie à la reprise.
    Sur la MCA, Fabio a gagné 5 jeux de suite pour terminer le premier set 7-5.

  23. Babolat 17 janvier 2014 at 10:20

    Pétard de moine ! Voilà qui risque de casser le rythme de notre Gasquou le croquant. Il joue tellement bien là. Ce serait dommage.

    • Patricia 17 janvier 2014 at 10:29

      Double rhhha ! Superbes stats de Richard en effet, qui marchait sur Robredo.

  24. Patricia 17 janvier 2014 at 10:25

    Rahhh, frustration ! J’ai une petite demi-heure pour regarder Richard et on m’indique « rain delay » et on voit un court luisant… il pleut vraiment ou ils balancent de la flotte pour rafraîchir ?

    • Babolat 17 janvier 2014 at 10:49

      Ça y est, les joueurs reviennent. D’après le speaker, il ne devrait plus y avoir d’averse de la soirée.

  25. Remy 17 janvier 2014 at 11:10

    La coupure a profité à Tommy qui empoche la seconde manche 7-5

  26. Elmar 17 janvier 2014 at 11:27

    Je sens bien le match en 5 sets, avec peut-être bien victoire de Robredo à la clé qui arrivera rincé contre Stan.

  27. Remy 17 janvier 2014 at 11:33

    Fognini sert pour mener 2 sets à rien et enfonce un peu plus le RYSC de tout le monde.

  28. Nath 17 janvier 2014 at 11:38

    2° SET Fognini qui a fait 4 fautes directes pour 14 points gagnants dans le set.
    Ivanovic a 1 break d’avance dans le 3° set.

  29. Colin 17 janvier 2014 at 11:51

    Seize duels… Seize the day… Carpe Diem !!! Merci Skvo.

  30. Remy 17 janvier 2014 at 11:54

    Richard avait un break d’avance, maintenant c’est Tommy qui va servir pour le gain du set.

    • Remy 17 janvier 2014 at 11:59

      Voila, si Gasquet gagne, ça sera en 5 sets.
      6-2, 5-7, 4-6 …

    • Nath 17 janvier 2014 at 11:59

      … et set, il revient de loin si l’on en croit les commentaires du 1° set.

  31. Remy 17 janvier 2014 at 12:07

    N’est pas pou qui le veut : http://www.youtube.com/watch?v=MYiIIq4Ax8M

  32. Babolat 17 janvier 2014 at 13:16

    Snif, maudit Robredo. Mais Gasquet a fait quelques mauvais choix notamment quelques montées en socquettes. Tant pis, comme dit Skvo « Robredo, Vous êtes bon, vous le battez; vous n’êtes pas au top, il s’impose. » Tout est dit Mitchell.

    Bon finalement, je le voyais trop beau istomin. Il est en train de se manger un mur en pleine face. Je dois devenir fou, j’ai l’impression que Istomin ressemble à Jean-Paul Rouve. ^^

    • Babolat 17 janvier 2014 at 14:01

      6/3 6/3 5/4 Djoko sert pour le match, fait deux fautes directes, une double faute et remet Istomin en selle. Pas bien Djoko, pas bien.

    • Babolat 17 janvier 2014 at 14:07

      Le serbe se fâche tout rouge et refait le break dans la foulée. Il va servir une deuxième fois pour boucler ce match et retrouver Fognini en 1/8. Fognini a complètement éteint le pauvre Querrey.

    • Babolat 17 janvier 2014 at 14:12

      C’est fait. Belle résistance d’Istomin dans ce troisième set qui sauve une balle de match de fort belle manière mais c’est le serbe qui sort vainqueur. 6/3 6/3 7/5. Djoko n’a pas perdu un set depuis le début du tournoi.

    • Skvorecky 17 janvier 2014 at 18:09

      Istomin

      Rouve

      :shock:

      Y’a de ça…

  33. Geô 17 janvier 2014 at 14:39

    Edouard Roger-Vasselin, Pierre-Hugues Herbert, Paul-Henri Mathieu. C’est des noms d’aristocrates, ça, pas de champions de tennis ! Deux fils à papa et un propriétaire terrien. Des types qui jouent au tennis avec des gants blancs, en col de polo amidonné. Pour faire un jour retentir la Marseillaise dans les chaumières, il faut du sang (rouge, pas bleu), de la sueur et des larmes, de la bite et du couteau, du prédateur mort de faim.

    Bravo Robredo ! Merci Tommy ! Premier point marqué ! Du reste, je lis çà et là que le Catalan est « moche », « affreux ». Non, tennis ou physique, Robredo est élégant, esthétique. On peut le trouver ennuyeux, ça oui, insipide, inutile (quoique…)

    Vivement le match Djokovic-Fognini, la fin surtout : http://www.youtube.com/watch?v=PnogKGEdb6A

    • Babolat 17 janvier 2014 at 14:57

      Et c’est rigolo tous ces français qui ont un prénom en nom de famille. Outre les trois sus-cités, on a aussi Gilles Simon, Arnaud Clément, Rodolphe Gilbert, Julien Jeanpierre, Francois Jauffret, Stéphane Robert et Marcel Bernard. ^^

    • Geô 17 janvier 2014 at 16:25

      Tous ces Français qui n’arrivent pas à se faire un nom. Oui, je sais, Bernard a gagné Roland sous Napoléon III, Clément est reparti Grosjean comme devant de sa finale à l’Australian et Simon fut top ten pendant neuf semaines et demi.

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Commentaires récents

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis