Big club et little club : comment y rentrer… et ne pas en sortir

By  | 3 mars 2014 | Filed under: Regards

Avant propos

 Usual Suspects The Usual Suspects

Enfin ! Ce début d’année 2014 voit les lignes de la hiérarchie du tennis masculin mondial bouger quelque peu, après quatre années d’immobilisme pesant.

Depuis longtemps, l’expression « Big 4 » a fait florès dans les rédactions et les blogs pour désigner les « cannibales » ou autres « cadors » ou « carré d’as » ou « Rofavakdy Fedalkovray », bref le club ultra-fermé trustant 100% des victoires en Grand Chelem et Masters Cup depuis le début 2010 (voire depuis beaucoup plus longtemps pour ses deux membres les plus anciens).

Plus récemment, est apparue l’expression « Little 4 », dont votre humble serviteur a été l’un des précurseurs (dans ce post du 27/03/2013 à 1h03 et celui-ci du 29/03/2013 à 16h26) du fait de la concentration depuis fin 2012 des miettes laissées par le Big 4 dans les mains d’un groupe de 4 joueurs : Ferrer, del Potro, Berdych et Tsonga.

A la veille du huitième de finale de l’Australian Open entre Jo-Wilfried Tsonga et Roger Federer, je me faisais la réflexion suivante : « Jo n’a plus fait grand chose de bon depuis sa demi-finale à Roland-Garros, et il est en train de dangereusement glisser au classement, ce qui lui vaut de se retrouver face à un membre du Big 4 dès les huitièmes. Y a-t-il un risque pour lui de sortir du little 4 ? Et, si oui, qui pour l’y remplacer ? Gasquet ? Non, soyons sérieux… Wawrinka ? Mmmh… Peut-être, maintenant qu’il est sérieusement accroché au top 8. Mais pour que Stan fasse un candidat sérieux, il faudrait qu’il atteigne au minimum la finale à Melbourne. »

On sait ce qu’il en est advenu par la suite.

Or, justement, maintenant que la hiérarchie a été bousculée, il est temps de quitter l’ère de l’empirisme, et de théoriser a posteriori les notions de Big 4 et de little 4.

C’est chose faite, et cet article va tout vous expliquer.

La conclusion principale de l’étude que nous avons menée, c’est que l’important, ce n’est pas le chiffre « 4 » (le contenu), c’est le Big et le little (les contenants). Ces deux clubs, que nous appellerons désormais « Big club » et « little club » (désolé pour Montagne qui hait les anglicismes), peuvent avoir un nombre variable de membres (aujourd’hui, le Big club reste encore un quatuor, mais le little est devenu un club des cinq).

Reste à savoir comment sont désignés ces membres.

1. Le BIG CLUB

Quatre Garçons dans le Vent

Quatre Garçons dans le Vent

1.1 Comment y entrer ?

Comme dans tout club particulièrement select, n’y entre pas qui veut. Les conditions d’accès sont même carrément drastiques. Les voici, en exclusivité pour 15-lovetennis.

1.1.1 Conditions suffisantes

Chacune des deux conditions ci-dessous suffit pour rentrer dans le Big club :

  • [1.1.1.1] Remporter son deuxième titre en Grand Chelem
  • ou [1.1.1.2] Avoir été n°1 mondial ATP pendant 12 semaines

1.1.2 Sinon…

Si on n’a pas la chance de remplir une des deux conditions ci-dessus, rien n’est perdu, on peut quand même avoir sa place à la droite de GodLaver. Pour cela, il faut d’abord remplir deux conditions nécessaires (mais pas suffisantes) :

  • [1.1.2.1] Avoir remporté un titre du Grand Chelem
  • et [1.1.2.2] Avoir été dans le top4 ATP pendant 52 semaines consécutives

Si vous les remplissez toutes les deux, vous devez encore, pour être admis dans le Saint des Saints, obéir à (au moins) deux des cinq critères ci-dessous :

  • [1.1.3.1] Avoir été n°1 mondial
  • [1.1.3.2] Avoir gagné (au moins) une Masters Cup
  • [1.1.3.3] Avoir gagné (au moins) deux MS1000
  • [1.1.3.4] Avoir gagné (au moins) une Coupe Davis en tant que leader
  • [1.1.3.5] Avoir remporté (au moins) une médaille d’or aux JO

1.2 Comment ne pas en sortir ?

C’est pas tout d’y rentrer, encore faut-il y rester. On n’est pas membre du Big club à vie, ce serait trop facile. Au pire, si on en sort, on bénéficie du statut (envié) de « Ex-Big », qui apporte, outre une confortable rente de 512 Neuros par semaine, le droit de pouvoir taper dans le dos des membres actuels en les appelant « mon pote », ainsi que des conditions assouplies pour y faire son retour (voir § 1.3 ci-dessous), ou plus modestement pour revenir dans le little club (voir § 2.3 ci-dessous).

Les conditions valant exclusion du Big club s’énoncent en une phrase, celle dont l’évocation fait trembler même les plus grands :
« Quitter le top5 pendant un an, ou le top10 pendant 6 mois, ou le top 20 pendant 3 mois, sans avoir remporté de Grand Chelem, Masters Cup, MS1000, Coupe Davis (en tant que leader) ou JO pendant cette période. »

1.3 Comment y re-rentrer ?

Tout Ex-Big a la possibilité de faire son retour dans le cénacle des Grands du Tennis, de façon plus facile qu’un simple quidam. Il faut, quand même, réussir un des exploits suivants :

  • [1.3.2.1] Gagner un nouveau titre du Grand Chelem
  • ou [1.3.2.2] Revenir dans le top4 pendant 52 semaines consécutives
  • ou [1.3.3.1] Atteindre la place de n°1 mondial
  • ou [1.3.3.2] Gagner une Masters Cup
  • ou [1.3.3.3] Gagner deux MS1000
  • ou [1.3.3.4] Gagner la Coupe Davis en tant que leader
  • ou [1.3.3.5] Remporter une médaille d’or aux JO

1.4 La composition du Big club au fil des années

Nous ne sommes remontés qu’à la dernière décennie, donc depuis fin 2003. Cette année là, le Big club était composé de 3 joueurs : Agassi, Safin et Hewitt (par ordre d’ancienneté). En octobre 2003, Safin en sort, tandis que Ferrero y entre.

  • de octobre à décembre 2003 (3 mois) : 3 membres (Agassi, Safin, Hewitt, +Ferrero)
  • de janvier à décembre 2004 (12 mois) : 5 membres (Agassi, Hewitt, Ferrero, +Roddick, +Federer)
  • de janvier à mars 2005 (3 mois) : 5 membres (Agassi, Hewitt, Ferrero, Roddick, Federer, +Safin)
  • de avril 2005 à avril 2006 (13 mois) : 4 membres (Agassi, Hewitt, Roddick, Federer, Safin)
  • mai 2006 :  3 membres (Hewitt, Roddick, Federer, Safin)
  • de juin à décembre 2006 (7 mois) : 4 membres (Hewitt, Roddick, Federer, +Nadal)
  • de janvier 2007 à octobre 2008 (22 mois) : 3 membres (Hewitt, Roddick, Federer, Nadal)
  • de novembre 2008 à août 2012 (46 mois) : 3 membres (Roddick, Federer, Nadal, +Djokovic)
  • de septembre 2012 à aujourd’hui (18+ mois) : 4 membres (Federer, Nadal, Djokovic, +Murray) – « Yeah, that’s what we call the Big Four » (Bud Collins)

Depuis 2003, le Big club a toujours compté 3, 4 ou 5 membres.

1.5 Les statistiques du Big club

En ne prenant en compte que les joueurs entrés dans le Big club depuis 2001, voici leurs durées de membership respectives :

  1. FEDERER 122 mois*
  2. NADAL 93 mois*
  3. DJOKOVIC 64 mois*
  4. HEWITT 59 mois
  5. Roddick 58 mois
  6. Safin 42 mois
  7. MURRAY 18 mois*
  8. Ferrero 15 mois

*série en cours
En minuscules, les joueurs retraités.

2. Le little club

Little Big Men

Little (Big) Men

2.1 Comment y entrer ?

Les conditions d’accès, plus souples, restent cependant du domaine du « pas donné à tout le monde ».

2.1.1 Conditions suffisantes

Chacune des cinq conditions ci-dessous suffit pour rentrer dans le little club :

  • [2.1.2.1] Remporter un titre du Grand Chelem
  • ou [2.1.2.2] Avoir été dans le top4 pendant 52 semaines consécutives
  • ou [2.1.3.1] Etre n°1 mondial
  • ou [2.1.3.2] Gagner une Masters Cup
  • ou [2.1.3.3] Gagner son deuxième MS1000

2.1.2 Sinon…

La porte du little club ne vous est pas forcément fermée. Mais, pour que le videur vous laisse rentrer, il vous faut d’abord remplir une condition nécessaire (mais pas suffisante) :

  • [2.1.4.1] Avoir été dans le top8 pendant 52 semaines consécutives

Ensuite, il vous faudra également obéir à (au moins) deux des six critères ci-dessous :

  • [2.1.3.4] Avoir gagné (au moins) une Coupe Davis en tant que leader
  • [2.1.3.5] Avoir remporté (au moins) une médaille d’or aux JO
  • [2.1.5.1] Avoir été n°2 ou n°3 mondial
  • [2.1.5.2] Avoir gagné un MS1000
  • [2.1.5.3] Avoir disputé (au moins) une finale de Grand Chelem
  • [2.1.5.4] Avoir disputé (au moins) une finale de Masters Cup

2.2 Comment ne pas en sortir ?

On n’est pas membre du little club à vie. Si vous en sortez, le statut de « Ex-little » vous octroie une modeste rente de 17 Zlotys par mois, un abonnement d’un an à BNP Paribas Magazine by BNP Paribas, et surtout des conditions assouplies pour faire son retour dans le club (voir § 2.3 ci-dessous).

Les conditions valant exclusion du little club s’énoncent ainsi :
« Quitter le top10 pendant un an, ou le top20 pendant 6 mois, ou le top 30 pendant 3 mois, sans avoir été en finale de Grand Chelem ou de Masters Cup, ni remporté de MS1000, de Coupe Davis (en tant que leader) ou les JO pendant cette période. »

Un cas particulier s’applique aux joueurs en sortie directe de Big club. Pour eux, le simple fait d’être sorti du top10 les empêche « d’atterrir » dans le little club et d’y adoucir leur chute.

2.3 Comment y re-rentrer ?

Tout Ex-little a la possibilité de faire son retour dans ce « second cercle », de façon plus facile que le tennisman lambda. Il faut, quand même, réussir un des exploits suivants:

  • [2.3.2.1] Remporter un titre du Grand Chelem ou [2.1.5.3] atteindre la finale
  • ou [2.3.4.1] Revenir dans le top8 pendant 52 semaines consécutives
  • ou [2.3.3.1] Atteindre la place de n°1 ou [2.1.5.1] n°2 ou n°3 mondial
  • ou [2.3.3.2] Gagner une Masters Cup ou [2.1.5.4] atteindre la finale
  • ou [2.3.3.4] Gagner une Coupe Davis en tant que leader
  • ou [2.3.3.5] Remporter une médaille d’or aux JO
  • ou [2.3.5.2] Gagner un MS1000

A noter que tout Ex-Big peut aussi revenir dans le little club s’il réussit une des performances indiquées en noir ci-dessus (dans son cas, les conditions indiquées en bleu le renvoient directement au paradis, euh pardon dans le Big club).

2.4 La composition du little club au fil des années

Compte tenu de la fréquentation légèrement supérieure de ce club, nous ne sommes remontés qu’à l’année 2005. Cette année, Moya, Coria et Gaudio sont déjà des anciens, et Agassi les y rejoint en avril (en descente du Big club). Nadal débarque en juin, puis Nalbandian en novembre. Moya quitte le club fin novembre et, à la fin 2005, ils ne sont plus que 5 membres (dont 3 argentins).

  • novembre 2005 : 6 membres (Moya, Coria, Gaudio, Agassi, Nadal, +Nalbandian)
  • de décembre 2005 à janvier 2006 (2 mois) : 5 membres (Moya, Coria, Gaudio, Agassi, Nadal, Nalbandian)
  • de février à mai 2006 (4 mois) : 4 membres (Coria, Gaudio, Agassi, Nadal, Nalbandian)
  • de juin à septembre 2006 (4 mois) : 3 membres (Coria, Agassi, Nadal, Nalbandian)
  • octobre 2006 : 2 membres (Coria, Agassi, Nalbandian)
  • novembre 2006 : 2 membres (Agassi, Nalbandian, +Davydenko)
  • décembre 2006 : 3 membres (Nalbandian, Davydenko, +Safin)
  • de janvier à mai 2007 (5 mois) : 4 membres (Nalbandian, Davydenko, Safin, +Ljubicic)
  • de juin à décembre 2007 (7 mois) : 3 membres (Nalbandian, Davydenko, Safin, Ljubicic)
  • de janvier à mai 2008 (5 mois) : 4 membres (Nalbandian, Davydenko, Ljubicic, +Djokovic)
  • de juin à septembre 2008 (4 mois) : 3 membres (Nalbandian, Davydenko, Ljubicic, Djokovic)
  • octobre 2008 : 4 membres (Nalbandian, Davydenko, Djokovic, +Murray)
  • de novembre 2008 à août 2009 (10 mois) : 4 membres (Nalbandian, Davydenko, Djokovic, Murray, +Roddick (en descente du Big club))
  • de septembre à octobre 2009 (2 mois) : 5 membres (Nalbandian, Davydenko, Murray, Roddick, +Del Potro)
  • novembre 2009 : 4 membres (Nalbandian, Davydenko, Murray, Roddick, Del Potro)
  • de décembre 2009 à février 2010 (3 mois) : 5 membres (Davydenko, Murray, Roddick, Del Potro, +Ferrer)
  • de mars à octobre 2010 (8 mois) : 6 membres (Davydenko, Murray, Roddick, Del Potro, Ferrer, +Ljubicic (réentrée))
  • novembre 2010 : 7 membres (Davydenko, Murray, Roddick, Del Potro, Ferrer, Ljubicic , +Soderling)
  • de décembre 2010 à février 2011 (3 mois) : 6 membres (Davydenko, Murray, Roddick, Del Potro, Ferrer, Ljubicic, Soderling)
  • de mars à mai 2011 (3 mois) : 5 membres (Davydenko, Murray, Roddick, Ferrer, Ljubicic , Soderling)
  • de juin 2011 à juin 2012 (13 mois) : 4 membres (Davydenko, Murray, Roddick, Ferrer, Soderling)
  • juillet 2012 : 3 membres (Murray, Roddick, Ferrer, Soderling)
  • août 2012 : 2 membres (Murray, Ferrer, Soderling)
  • septembre 2012 : 1 membre (Murray, Ferrer)
  • octobre 2012 : 2 membres (Ferrer, +Berdych)
  • de novembre 2012 à juillet 2013 (9 mois) : 3 membres (Ferrer, Berdych, +Tsonga)
  • de août à décembre 2013 (5 mois) : 4 membres aka le « little four » (Ferrer, Berdych, Tsonga, +Del Potro (réentrée))
  • Depuis janvier 2014 : 5 membres (Ferrer, Berdych, Tsonga, Del Potro, +Wawrinka)

Beijing 2008Bienvenue chez les ch’tis, Stan !

2.5 Les statistiques du little club

En ne prenant en compte que les joueurs entrés dans le little club depuis 2003, voici leurs durées de membership respectives :

1 DAVYDENKO 55 mois
2 FERRER 51 mois*
3 Nalbandian 48 mois
3 Roddick 48 mois (4+44)
5 MURRAY 47 mois
6 Coria 30 mois
7 Ljubicic 29 mois (17+12)
8 DEL POTRO 22 mois* (15+7*)
9 Soderling 21 mois
10 Gaudio 20 mois
11 Safin 17 mois (10+7)
11 BERDYCH 17 mois*
13 Ferrero 16 mois
13 TSONGA 16 mois*
15 NADAL 12 mois
16 DJOKOVIC 10 mois
17 FEDERER 6 mois
18 HEWITT 5 mois
19 WAWRINKA 2 mois*

*série en cours
En minuscules, les joueurs retraités.

3. little + BIG Men

La plupart, sinon la totalité, des joueurs membres du Big club ont commencé par intégrer le little club.

Certains d’entre eux retournent dans le little club après avoir été lourdés du Big, soit immédiatement (Agassi, Roddick), soit après une période de purgatoire (Safin).

Ainsi, les joueurs cumulent des durées de membership aux deux clubs, récapitulées dans le classement suivant :

1 FEDERER 128 mois*
2 Roddick 106 mois
3 NADAL 105 mois*
4 DJOKOVIC 74 mois*
5 MURRAY 65 mois*
6 HEWITT 64 mois
7 Safin 59 mois
8 DAVYDENKO 55 mois
9 Nalbandian 48 mois
10 FERRER 51 mois*
11 Ferrero 31 mois
12 Coria 30 mois
13 Ljubicic 29 mois
14 DEL POTRO 22 mois*
15 Soderling 21 mois
16 Gaudio 20 mois
17 BERDYCH 17 mois*
18 TSONGA 16 mois*
19 WAWRINKA 2 mois*

About 

Sous d'autres cieux et en d'autres temps, je fus connu sous le sobriquet de "Colin Maillard et Tartempion".

Tags:

163 Responses to Big club et little club : comment y rentrer… et ne pas en sortir

  1. Patricia 3 mars 2014 at 09:29

    wow ! quelle somme ! Enorme boulot de fond, Colin, tu es un vrai jef !

    Excellente iconographie, elle rend très bien en N&B la 1è !
    Amusant, l’idée m’était venue hier ou avant-hier d’écrire quelque chose sur le double concept Big Four & Petit Four…

    Il me semblait en effet qu’on a eu très vite fait de proclamer Fed, puis Murray dégradés du B4 dès lors que le classement officiel les a dégradés du premier carré du classement. Or, il s’agit d’un trust sur les grands titres (et pour le mini4, d’un statut de remplaçant pour le dernier carré), qui n’est qu’écorné par le hold-up de Stan… à moins qu’il n’annonce une tendance de sa part, à confirmer.
    Jusqu’à nouvel ordre, on constate que les convalescents Federer et Murray se pointent tout de même en demi du Master et de l’AO pour le premier, quart et demi des deux 500 pour le second, de retour après chirurgie et 6 mois d’arrêt total, ce qui laisse présager des performances type finale/dernier carré dans les prochains machins qui comptent.

    J’ajouterai à mon propos (et pour achever les lecteurs masochistes)un éclairage « JRanks » qui relativise et dédramatise les chutes au classement : par rapport au classement technique, son système accentue les effets de récence (donc, il reflète un retour en forme pour un poids lourd blessé) tout en gommant la brutalité du retrait des points à un an + un jour, qui n’est pas réaliste quant au potentiel affiché. Il inclut des bonus pour les perfs contre joueurs bien classés. Il nous dit donc quelque chose de la capacité d’un joueur à s’illustrer dans les mois à venir.
    Federer et Murray ne jamais sortis du top 5 au JRanks en 2013 – et David Ferrer n’y est jamais entré…

    Actuellement, dans le classement qui ne prend pas en compte Acapulco/Dubai, et basé sur les perfs sur toutes les surfaces, voici le top 5 des JRanks : 1. Nadal 2. Djoko 3. del Po 4. Federer 5. Murray. Les masterisables restants sont pour l’heure : 6. Stan 7. Berdych 8. Ferrer.

    A plus court terme, classement sur dur pour les masters 1000 US : 1.Nadal 2. Djoko 3. del Po 4. Wawrinka 5. Federer 6. Murray 7. Berdych 8. Ferrer. Si l’on enlève les blessés forfaits ou à peine de retour : 1.Nadal 2. Djoko 3. Wawrinka 4. Federer 5. Murray 6. Berdych 8. Cilic 9. Gulbis 10. Gasquet 11.Dimitrov (c’est avant Acapulco, en principe Fed passe 3è et Dimitrov passe 9è…).

    • Colin 3 mars 2014 at 10:20

      Sur la photo d’Abbey Road, Nadal aurait quand même pu se mettre pieds nus !
      …mais sans doute Nike n’était pas d’accord.

  2. Elmar 3 mars 2014 at 09:33

    Pour ceux qui sont trop pressés de voir ce qu’ont rapporté les résultats de la semaine à leur Team à Tennis Manager, un petit bonus en fin de la Gazette n°4.

  3. Elmar 3 mars 2014 at 09:39

    Colin, celui-là, je l’ai adoré.

    Deux raisons:

    - Le concept théorique. C’est le truc le plus inventif depuis le CDMO d’Ulysse (qui pourrait bien réapparaître de temps en temps… par exemple pour actualiser son classement). Je l’avoue, je rêverais d’avoir une idée me permettant d’inventer un nouveau type de classement, genre J-Ranks. Bref, super idée.

    - La somme de données. Gros boulot de ta part qui permet de se faire une idée assez précise des forces en présence de ces 10 dernières années. Et de casser quelques idées reçues aussi.

    • Elmar 3 mars 2014 at 09:49

      Par exemple, que Nadal ait dû attendre Roland 2006 pour faire partie du Big club, alors qu’il était numéro 2 depuis un an. Ou la rémanence de Nalbandian dans le little club.

      Et pas surpris, mais heureux de voir Roddick si bien classé. Vous me connaissez, j’adore tout ce qui peut objectivement permettre de défendre ce joueur mésestimé par la plupart. Il est tout simplement n°2 dans le dernier classement, et même s’il va rapidement passer n°3, il a une bonne marge encore sur Djoko.

      Le dernier arrivé dans le litte Club et aussi celui qui a les meilleurs chances d’entrer, à moyen terme, dans le Big Club. Les 52 semaines dans le Big 4 est à sa portée, avec les 2000 points de l’Australie dans sa besace.

      A noter aussi qu’on parlait de Big 4 bien avant l’avènement de Murray à l’US Open 2012 qui valide pourtant clairement son accession au Big Club, comme le démontre Colin.

      • Ivan 3 mars 2014 at 12:21

        Concernant Murray, il s’agissait du Poulidor du tennis jusqu’à cet USO: trois finales, toutes perdues. Sans oublier ses résultats en M1000. Il à pourtant été désigné comme « quatrième Big Four » bien avant.
        D’où l’objection qu’on peut effectuer sur les critères d’accès au Big Club:

        1) Il ne prend pas suffisamment en compte les joueurs qui finissent placés dans les GC et Masters 1000 (le classement ATP ne le reflétant que trop partiellement, cf Ferrer).

        2) Le potentiel du joueur est tout autant ignoré. Et là réside la problématique du critère Big Club: il ne peut prendre en compte que des données chiffrables et non abstraites.

      • Coach Kevinovitch 3 mars 2014 at 13:15

        Très bon article de notre ami et très grand boulot de sa part pour répertorier les effectifs de ces deux clubs depuis 10 ans.

        En revanche, comme Ivan, j’ai une objection de taille qui concerne les conditions d’entrée du club (surtout pour le Big Club) qui diffère beaucoup trop de l’idée que l’on se fait d’un Big 4 ou 5 ou 10!

        On parle d’un Big quand il y a un groupe de joueurs ou d’équipes beaucoup plus forts que les autres et de niveau à peu près équivalent à tel point qu’ils sont sortis du lot. En fait, un Big est surtout un groupe basé sur le niveau ou le classement là où les Big et Little Club de Colin sont des groupes de palmarès. C’est ici que réside l’erreur selon moi et cela explique la grande inertie dans les effectifs:

        -Federer n’a pas à attendre janvier 2004 pour être dans le Big (Il pouvait être numéro 1 en battant Roodick à Montréal 2003 et au Masters, on discutait pour savoir qui entre lui, Ferrero et Roddick était le vrai patron)
        -L’entrée de Nadal et celle de Djokovic ont lieu un an trop tard quand Murray n’y entre que quatre ans après son décollage.

        Tu nous as fait un club de prestige/palmarès or l’appelation Big se réfère au niveau.

      • Antoine 3 mars 2014 at 14:47

        Très intéressant comme boulot Colin…

        Je ferais un peu les mêmes réserves qu’Elmar et Ivan : tes critères d’entrée dans le Big club posent problème car Murray était légitimement considéré comme faisant partie du Big Club avant d’y entrer dans ton classement.

        Je ne ferais pas mienne l’objection de Coach bien qu’il arrive à la même conclusion me semble t il s’agissant de Murray. Si l’on veut faire un classement objectif abotissant à la constitution de clubs, one ne peut prendre en compte que les choses tangibles, c’est à dire les résultats et non le niveau intrasèque supposé…

  4. Elmar 3 mars 2014 at 10:01

    Puis que je parle du CDMO, d’après mes recherches, aux dernières nouvelles datant d’août 2013, c’était Nadal qui s’était réapproprié le titre en finale de Montréal (Raonic ayant récupéré la couronne contre Gulbis en quarts, lequel l’avait prise des mains de Murray en 1/8èmes…), qu’il avait conservé jusqu’à la finale de Pékin, signant une belle série de 17 conservations du titre.

    A cette occasion toutefois, Djokovic est devenu l’Officieux Champion du Monde. Il a réussi la remarquable performance de défendre 22 fois consécutivement sa couronne, avant de la céder (seulement 9-7 au 5ème!) à Stan. Qui est donc le nouveau détenteur de ce titre. Il l’a déjà défendu victorieusement 3 fois: en demi et en finale de Melbourne, puis en Coupe Davis. Il remettra donc sa couronne en jeu à Indian Wells.

  5. Patricia 3 mars 2014 at 10:09

    Evidemment, comme tu as fait des choix, tout est éminemment discutable (et tu reconnaîtras tes lecteurs attentifs au nombre d’objections pénibles qu’ils accumuleront).

    Je m’empresse donc d’énumérer les miennes :
    * Coupe Davis et JO me paraissent superflus, car pas assez restrictifs (surtout vu la longue période envisagée)

    * pour moi, les concepts de B4 et L4 comprenne un élément fondamental de persistance, d’occupation des lieux sur la durée, plutôt que d’altitude maximale(même si un minimum est bien sûr requis). Un membre de ces clubs y figure parce qu’il barre les autres. J’aurais sans doute été plus tolérante même à une absence de titre en GC pour un B4 , pour peu qu’elle soit compensée par un truc inatteignable par une tripotée de solides L4 : 8 M1000 par exemple.
    Inversement, un seul titre important, aussi prestigieux soit-il, me paraît trop laxiste pour constituer un critère suffisant pour un L4.

    * Pour établir des critères qui correspondent à ma perception, je pense que j’évacuerai toute référence au classement (qui est un critère approximatif assez bon, mais sensible aux absences pour blessures et aux grosses perfs isolées)pour considérer les performances dans les compètes où tout les meilleurs sont en principe présents, en incluant les demi finales de GC + Masters et les finales de GC. Genre (au pif), le gars qui fait 5 finales de GC, gagne 5 titres en M1000, 12 demi finales est un B4…

    J’ai l’impression que ça modifierait essentiellement la place de Murray (promu bien plus tôt), Stan (en attente) et Gaudio (barré), peut-être Roddick et Ferrero aussi…

    C’est évidemment encore infiniment plus long à établir que ta méthode… et je m’abstiendrai prudemment !

    Kudos encore une fois, j’adooore ces kiffs numériques !

    * Je suis pour un membership à vie, mais on peut passer à « honoris causa » ou un truc similaire.

    • Colin 3 mars 2014 at 10:22

      J’espère bien que cet article va susciter des tas d’objections parmi les lecteurs les plus pinailleurs (ce n’est pas péjoratif). C’est bien l’objectif de ce genre de délire numérique.

      J’y répondrai en une seule fois !

    • Elmar 3 mars 2014 at 10:29

      Le classement est un critère important dans ce type de concept, précisément parce qu’il y a l’idée fondamentale de persistance. Or, quelle meilleure jauge que le classement pour observer la persistance d’un mec?

      • Patricia 3 mars 2014 at 11:49

        Le nombre de titres, finales et demi-finales… qui n’est pas sensible à des trucs comme les absences ou les one-shots. C’est un système de points, mais cumulatif et non soustractif, qui prend en compte l’œuvre accompli dans sa totalité.

        Exemple : Murray a chuté à son plus bas classement depuis perpète l’année qui suit une finale et un titre en GC (toujours comptabilisés début 2014). Le classement ne reflète pas son accomplissement le plus sélect.

        Gaudio a gagné 8 titres en carrière : 7 fois un 250, et Roland Garros. En finales, il n’a jamais fait mieux qu’un 500. En dehors de son titre, sa meilleure perf (2 fois) en GC, c’est un huitième de finale. Pourtant au classement, il a étiré ses points de RG sur suffisamment longtemps pour figurer dans la sélection de Colin.

        Comme je l’ai dit, pour moi, le concept d’un club, c’est de barrer l’entrée à un maximum de mecs, pendant un maximum de temps, et de ne céder que devant d’autres membres. Gaudio est la putain du régiment, à cet égard… Franchement, Robredo ou Gasquet ont fait suer bien plus de monde avec leurs huitièmes en cascade. Gilles Simon aussi, limite. Le micro-club ?

        • Patricia 3 mars 2014 at 11:50

          Le classement de Jeff est plus persistant que celui de l’ATP, et reflète mieux notre perception des vrais « grandes fortunes » du tennis.

  6. Remy 3 mars 2014 at 11:42

    Oula c’est énorme Colin !
    Comment puisse-je trouver sereinement l’inspiration pour le RYSC à venir ?

  7. Le concombre masqué 3 mars 2014 at 12:07

    En vrac :

    - Article de Colin, délice du matin. C’est un alexandrin.
    - Elmar, à mon sens tu n’as pas assez fait monter la sauce de la TL2 lors de ton dernier article. Elle a déjà eu du mal à susciter l’intérêt, il ne faudrait pas la négliger, ce serait donner raison à ses détracteurs lors de la génèse.
    - Pour remporter un pari avec un pote : 1200 caramels à celui qui me trouve, source officielle à l’appui, le service le plus rapide de federer en carrière.
    - Patricia, j’exige un lien clair pour ce classement de Jeff dont tu parles tant.
    j’ai encore jamais vu ce truc là!!et classement de jeff dans Google, ça ne m’aide pas.
    - Le classement atp est quelque chose qui me hantait, et dont l’intérêt pour moi était primordial. Je le vérifiais déjà consciencieusement tous les 15 jours sur le Minitel à l’époque. Cet intérêt a faibli ces dernières années, mais grâce à cet article de Colin et à la névrose de kaelin, qui me rappelle moi dans ma jeunesse, j’y ai reporté hier un coup d’œil attentif : un mec qui se fait discret mais qui risque fort d’être top 10 jusqu’à la Rogers Cup c’est raonic. le bougre est 11ème et n’a rien à défendre jusqu’en Août. j’espère qu’il sera au point à IW/Miami et surtout sur gazon. Il pourrait détsonguer le top 10, voire demurrayiser le top8, ou mieux déberdycher le top6 pour quelques mois…
    - je suis à la ramasse : état des forfaits pour la tournée IW /Key Biscane?

    Vous avez du boulot.

    Et vous avez 3 heures.

    Adieu.

    • Remy 3 mars 2014 at 12:15

      Ferrer forfait à IW, incertain à Miami.

    • Elmar 3 mars 2014 at 12:16

      http://tennisabstract.com/jrank/atp.html

      Pour la TL2, je le reconnais, mais c’est vrai qu’avec 7 participants, c’est plus dur de faire monter la sauce aussi.

      On verra l’an prochain ce que je pourrais proposer…

      • Alexis 3 mars 2014 at 14:22

        Oui, mais quels participants!
        Blague à part c’est déjà sympa que tu aies prévu cette ligue de rattrapage…

        Quant à l’article de Colin, hébin je crois que ça me laisse dans un état de légère sidération.

    • Elmar 3 mars 2014 at 12:18
      • Patricia 3 mars 2014 at 12:34

        C’est dégueu, je n’étais pas là, j’adore les caramels !!! X(

      • Elmar 3 mars 2014 at 12:38

        Cher Concombre, tu peux me fournir les caramels via envoi postal.

        Ou alors tu mandates ta soeur.

    • Patricia 3 mars 2014 at 12:40
      • Patricia 3 mars 2014 at 12:45

        * il y a une allusion tennis à 2′ 55 du cultissime « Geeks in love » du cultissime Neil Cicierega (Severus Snape joue bien au tennis ? )

        • Patricia 3 mars 2014 at 12:48

          Quand Amy raconte qu’elle passe ses vacances à charter (le codage ultime d’un match inventé par Jeff) des vieux matchs de Söderling, tu comprends qu’ils incarnent le meilleur des geeks in love tel que chanté par Neil »
          « Nobody’s cool as we, nor quite as esoterically far out.
          We’re so far out it’s creepy!
          I don’t think they’ll ever get the groovy standards that we set for love, but they’re not smart like we be. »

          • Patricia 3 mars 2014 at 12:50

            et miiince, j’a oublié qu’il fallait pas mettre + de 3 liens, my comments is awaiting your (endless) moderation, Elmar !

    • Patricia 3 mars 2014 at 13:00

      Et Concombre, Raonic est d’autant plus discret qu’il est blessé depuis le début de l’année (c’est la justice immanente pour avoir piqué le coach de Richard), mais il est très bien placé aux JRanks, il a donc bien des chances de s’incruster…

    • Ivan 3 mars 2014 at 14:50

      Service le plus rapide de Fed en carrière : 288km/h.

      Ma parole est une source officielle en soi. Envoie les caramels.

      • Kaelin 3 mars 2014 at 21:07

        vu comment les records dans ce domaine tombent rapidement, dans 15-20 ans cette vitesse ne parait même pas improbable aussi folle qu’elle paraisse lol

  8. Elmar 3 mars 2014 at 12:22

    Sinon aujourd’hui sur Eurosport à l’occasion de la Journée Mondiale du Tennis (je viens de l’apprendre), il y a des débats intéressants sur le tennis avec des numéros spéciaux d’Avantage Leconte.

    Mouratoglou toujours aussi intéressant avec sa palette.

  9. Le concombre masqué 3 mars 2014 at 14:39

    GOAT, GOOE, GKMA.. tout a déjà été dit ici, mais les couv’ de sports illustrated sont sympa :

    http://sportsillustrated.cnn.com/multimedia/photo_gallery/1009/top.ten.tennis/content.10.html

  10. Montagne 3 mars 2014 at 14:56

    Colin d’abord une précision : je hais les anglicismes quand il existe des mots en français pour exprimer le même objet :
    par exemple je ne vois pas l’intérêt de dire « new » ou « Oui c’est un très bon rider, son ride était vraiment smooth, bien que son flip l’ai mis out » ou « fun », « dead line », « live ».

    Bien sûr je mets ma voiture au parking,j’arrive à faire des passing-shots, rarement des aces.

    Je dis rarement « fuck », je trouve qu’il y a de très beaux jurons en français.

    Mais bien sur je dis « big four  » et « little four », j’avoue que « grand quatre » c’est assez moyen.

    • Kaelin 3 mars 2014 at 15:41

      http://www.slate.fr/sports/83547/francisons-sport-france-televisions-patrick-montel-snowboard

      Patrick Montel (Patrick Montagne ?) ne sont qu’une seule et même personne !

      Ca expliquerait beaucoup de choses …

      • Montagne 4 mars 2014 at 09:28

        Sky !! je suis découvert !!

      • Ivan 4 mars 2014 at 13:47

        Mouarf!!

    • Coach Kevinovitch 3 mars 2014 at 16:23

      En français, on ne dit pas « grand quatre » mais « carré d’as », ce qui en jette beaucoup plus!

      • Colin 4 mars 2014 at 09:37

        Oui mais on dit bien « grand huit » !!!

      • Ivan 4 mars 2014 at 13:49

        En français on ne dit pas « rivières de bites » mais « Dick Rivers ».

  11. Antoine 3 mars 2014 at 15:08

    A propos de classement, je suis allé jeter un coup d’oeil sur celui de l’ATP qui, s’agissant des 10 premiers, voit cette semaine Del Po perdre 2 places et se retrouver 7ème, tandis que Berdych et Murray en gagnent chacun une.

    Ce qui est amusant est que Berdych, 5ème donc est devant Murray pour 5 malheureux points et que ce dernier n’a lui même que 15 points d’avance sur Del Po. Quand à Roger, toujours 8ème, il a refait une large partie de son retard sur les joueurs classés entre la 5ème et la 7ème place puisqu’il n’a plus que 245 points de retard sur le 7ème. Ferrer, qui était notablement devant le 5ème, a perdu pas mal de terrain et ne compte plus que 270 points d’avance sur Berdych.

    Tout ceci va fortement bouger avec Indian Wells et Miami, ce d’autant plus que le nombre de points à défendre par les uns et les autres est très différent.

    Stan n’a que 90 points à défendre sur ces deux tournois et est donc très confortablement assis à la 3ème place. En sens opposé, Murray a 1 180 points à défendre. Entre ces deux extremes, Ferrer en a 610 à défendre et est mal parti pour le faire puisqu’il est forfait à IW et incertain pour Miami. Del Po en a également 610 à défendre et c’est également mal parti pour lui avec son problème de poignet…Berdych, qui a fait un quart et une demie l’année dernière, en a 540 à défendre. Cela va être difficile pour lui d’en gagner beaucoup plus. Enfin, Roger n’en a que 180 à défendre et est donc très bien placé pour remonter rapidement au classement.

    En enlevant les points gagnés l’année dernière à IW et Miami, le classement ATP des 3ème à 8ème donne ceci:

    Stan: 5 560
    Ferrer: 4 550
    Berdych: 4 350
    Del Po: 4 260
    Roger: 4 125
    Murray: 3 705

    Cela donne donc le même classement excepté que Murray et Roger intervertissent leurs places…

    ..Mais on voit bien que Berdych et Roger sont bien placés pour prendre la 4ème place de Ferrer qui est clairement menacée. A la Race, Berdych est d’ailleurs 3ème et Roger 4ème. Quand à Murray, il a intérêt à faire mieux que ces deux là puisqu’il est, en réalité, sensiblement décroché. Or, il n’a pas encore retrouvé son niveau…

    Il n’est donc pas du tout impossible, bien au contraire, que Roger retrouve le BIG 4 dès après Miami. Les tableaux vont être importants…

    • Montagne 3 mars 2014 at 15:14

      Antoine, quelle familiarité !!!!
      Pourquoi les deux suisses sont les seuls à être cités par leur prénom ?

      • Antoine 3 mars 2014 at 15:16

        Parce que ce sont les seuls suisses à faire partie du top 8.

    • Antoine 3 mars 2014 at 15:20

      A part cela, j’ai remarqué que Nadal a inscrit son record de points ATP la semaine dernière avec 14 580 points. Il en a perdu quelques uns cette semaine et est retombé au niveau d’il y a deux semaines.

      Je ne sais pas si quelqu’un a déjà eu plus de points que lui ? Roger en 2006 ? Djoko en 2011 ou début 2012 ?

      • Paulo 3 mars 2014 at 17:21

        Sauf erreur, Federer avait environ 8500 points fin 2006, selon l’ancien système de points ATP, son second Nadal avait environ 4500 pts, le Suisse en avait donc près de 2 fois plus que l’Espagnol – si je l’ai mémorisé, c’est qu’un tel différentiel m’avait frappé.
        Il me semble que, peu ou prou, les anciens points ont été multipliés par 2 lors du changement (2007 ou 2008), ce qui signifierait que Roger aurait eu environ 17000 points ATP avec le système actuel appliqué en 2006. Ce qui n’est pas si étonnant quand on sait l’année extra-ordinaire qu’il avait réalisée (92 victoires vs 5 défaites). En 2005, je ne sais plus, mais ça devait être du même acabit.

        • Kaelin 3 mars 2014 at 21:05

          92 victoires, 5 défaites en 06 Oo

          et dire que je ne suivais pas encore vraiment le tennis ces années là

          • Antoine 4 mars 2014 at 11:19

            Effectivement, le nombre des points a été divisé par deux.

            En 2004-2006, Roger a perdu 15 matchs au total…

    • Lorio 6 mars 2014 at 14:30

      Tu as retiré trop de points à notre ami !
      Selon mes calculs, Federer passe à 4445, soit 5e à 105 points du blessé.

  12. Montagne 3 mars 2014 at 15:11

    A part cette précision sur mon goût pour la langue française, ce qui n’exclut pas mes bons rapports avec l’anglais (un pays qui a inventé le rugby et les Rolling Stones ne peut pas être foncièrement mauvais), je suis moi aussi interloqué par le travail de Colin. Assez d’accord avec ses critères.

    J’aime bien l’idée de membre « honoris causa » qu’on pourrait décerner à Rod Laver en raison de ses deux grands chelems.

  13. JoAkim 3 mars 2014 at 15:18

    Un big club avec comme membres Ferrero et Murray. C’est une blague j’espère !
    Il faudrait peut-être ajuster un peu les conditions pour rentrer dans le big club : Gagner un 2eme titre du grand chelem et atteindre au moins une semaine la place de n°1 ou 52 semaines consécutives la place de n°2 me parait plus acceptable.

    • JoAkim 3 mars 2014 at 15:36

      Ce qui exclut à vie ces deux joueurs du big club… Mouarf !

    • Le concombre masqué 3 mars 2014 at 15:41

      Ben là ce serait plus un big club, ce serait un « top 2″ club. Murray a gagné 2 Gc et l’or olympique, il est donc à sa place. ferrero a été n°1 mondial et en 2003 il était clairement un des meilleurs joueurs de l’année et un des plus réguliers. ces deux là ont leur place.

      L’expression « big four » est clairement née de l’ascension de Murray…ner pas l’y voir figurer, serait, bien au contraire, une erreur dans les paramétrages…

      C’est sympa d’avoir essayé d’étendre la notion de big four dans le temps.

      A l’époque où l’expression est née, les critères étaient quand même plutôt : gagner des M1000, et arriver à battre Federer et nadal. cela s’est ensuite étendu avec:ne jamais perdre contre des hors big four. C’est là oùatricia fait mouche : il s’agissait bien d’une idée de barrer l’entrée au(x) « restes du monde ».

      Le critère simpliste, qui à mon avis collerait avec la chronologie vis à vis de Murray et Djoko (et diminuerait le bail de Rodddick) serait simplement « ne pas concéder plus de 3 défaites contre des hors top4″ sur les 6 derniers mois ET avoir deux 1/2 en GC OU deux finales en M1000 dans les 52 dernières semaines.

      • Le concombre masqué 3 mars 2014 at 16:01

        Mea culpa :
        « ne pas l’y voir »
        « C’est là où Patricia »

        • Le concombre masqué 3 mars 2014 at 16:02

          tu comptes, hein, Elmarounet?

      • JoAkim 3 mars 2014 at 16:41

        Non ça resterait tout de même un vrai big club dont aucun des noms de membre depuis 2003 ne choquerait les yeux.
        Federer, Nadal, Djokovic, Hewitt, Safin et Agassi bien sûr (que tu as oublié dans ta liste récapitulative Colin). Tout ces gars ont au moins gagné 2 GC où ont été n°1, Pas Andy et Juan Carlos, ni Andy Roddick d’ailleurs qui me choquait aussi dans cette liste.

        • Elmar 3 mars 2014 at 16:43

          Ferrero et Roddick ont été n°1.

        • JoAkim 3 mars 2014 at 16:47

          Je voulais écrire : Tout ces gars ont au moins gagné 2 GC et Ont été n°1. Pour moi il faut les deux conditions.
          Pour laisser à Andy une petite chance, on pourrait rajouter comme critère 3GC et atteindre la place de n°2. Il ne lui reste plus qu’à gagner encore un GC. Si il n’y arrive jamais (ce que je pense) il ne méritera pas de faire partie du big club.

          • Le concombre masqué 3 mars 2014 at 16:57

            Joakim, tu vois ça comme un club qui dépend du palmarès, pour la vie. la réflexion d e Colin, c’est sur l’appelation « Big four » ce qui fait qu’on y entre et…qu’on en sort! Agassi est au Big 10 des meilleurs joueurs de tous les temps, et pas ferrero. ca c’set pour les clubs « de palmarès » en fin de carrière. La démarche intellectuelle ici est différente et cherche à voir, au fur et à mesure du temps, et pendat des périodes « courtes » données, qui étaient les « favoris » indiscutables, devant la troupe, pour chaque tournoi joué pendant ces périodes, et qui étaient les « underdogs ». rien à voir avec un nom au panthéon de tel ou tel tableau de reconnaissance pour l’œuvre accomplie. Remets toi els yeux en face des trous. Pendant 3 ans, hors Tb Murray faisait partie des 3 seuls typse dont on savait assurément qu’il serait dans le dernier carré de chaque tournoi.
            c’est ce que Colin illustre.

            • Antoine 4 mars 2014 at 11:20

              Agassi au top 10 des meilleurs joueurs de tous les temps ? Quelle blague. Il aurait énormément de mal à rentre dans les 20 premiers; sans doute entre 20 et 30, pas plus..

              • Ivan 4 mars 2014 at 13:56

                Lu et approuvé. C’est le joueur le plus surestimé à mes yeux.

              • Elmar 4 mars 2014 at 14:02

                Disons qu’il fait partie du top-10 de l’ère open.

                Et pour avoir regardé son match contre Pete hier soir, j’avoue que j’ai pris plaisir à le voir prendre la balle si tôt après le rebond, comme à la belle époque.

                Y a que Roger pour faire ça aussi bien (enfin mieux) que lui.

  14. Antoine 3 mars 2014 at 15:31

    Vu de loin, cela ressemble bien à Roger, mais pas avec le même résultat..
    http://www.changeovertennis.com/video-grigor-dimitrov-hits-awful-tweener-acapulco-final/

  15. Le concombre masqué 3 mars 2014 at 16:00

    Lundi pluvieux, lundi dur de bosser : je poste plus aujourd’hui que ces 6 dernirs moi (Elmar, tu comptes, hein, pour Luke, toussa toussa…) :

    Un lien avec Deux illustrations jugées d’intérêt par votre serviteur : primo, une illustration du best tennis court ever, le BTCE.

    (Tonton Antoine, tu remarqueras qu’il est en gzaon, ces gens sont censés).

    secundo, une video qu’elle est bien pour illustrer els différences de surfaces…depuis l’article Maths spé de chaipluki (pardon à toi) sur l’impact de la taille au service VS les multiples stats d’antoine sur les services, j’ai retenu quelquechose qui me plaît bien : sur gazon, le temps de réaction au retour de service est 17% moins important que sur TB…tout simplement…

  16. Kaelin 3 mars 2014 at 18:17

    Merci Colin pour ce travail qui m’a l’air d’être aussi monstrueux qu’instructif !

    Bon ce soir j’avoue que j’ai un peu la même première impression que lorsque j’ai lu l’article règlement de Tennis Manager d’Elmar, donc je ferais pareil que pour celui-ci, je le lirai plus tard à tête reposée !
    Et bien m’en a fallu puisque je suis premier de la compet huhu :D.

    Le sujet m’intéresse d’ores et déjà beaucoup puisque je suis très régulièrement le classement ATP (et pas que du top 500 lol) donc je commenterai plus en détails après la lecture complète de l’article.

  17. Colin 3 mars 2014 at 19:18

    Tcha’o tout le monde, pas le temps de commenter ce soir, je repasserai avec plus de temps demain soir.

    Juste une remarque, pour enfoncer le clou. L’hypothèse de base de ce travail est celle-ci :
    « Le Big 4, c’est Federer, Nadal, Djokovic et Murray (par ordre d’arrivée). Le little 4, c’est Ferrer, Delpo, Berdych et Tsonga. » (jusqu’à Melbourne 2014 évidemment).

    Après, il a fallu se creuser la tête pour trouver les critères qui permettent de construire ces deux clubs ainsi. Critères d’entrée ET de sortie bien sûr (sinon, Hewitt aurait continué de faire partie du Big 4 jusqu’à aujourd’hui et jusqu’à sa retraite).

    Il est probable que plusieurs ensembles de critères permettent d’arriver à ce résultat, mais il n’y en a sûrement pas tant que ça !!!

    Ça m’intéresserait que quelqu’un trouve un autre jeu de critères qui fonctionne. Moi j’ai mis tellement de temps pour en trouver un que je n’ai pas eu le courage d’en chercher d’autres, ce qui aurait permis de choisir le « meilleur ».

    Attention, si vous acceptez Murray trop tôt dans le Big, vous risquez fort de vous retrouver avec des critères trop lâches…

    Enfin pour répondre à remarque de JoAkim, les stats récapitulatives ne concernent (comme cela est écrit) que « les joueurs entrés dans le Big club depuis 2001 » et « les joueurs entrés dans le little club depuis 2003 », sous-entendu, « pour la première fois ». Agassi serait un gros casse-tête car il a fait au cours de sa carrière plusieurs allers-retours entre Big club, little club et « ex » des 2.

    • Colin 3 mars 2014 at 19:39

      La première entrée d’Agassi dans le Big club était en juillet 1992 à l’occasion de sa victoire à Wimbledon.

    • Le concombre masqué 4 mars 2014 at 09:47

       » ne pas concéder plus de 3 défaites contre des hors top4″ sur les 6 derniers mois ET avoir deux 1/2 en GC OU deux finales en M1000 dans les 52 dernières semaines. » me semble vraiment refléter ce qui définissait le big4 à l’origine. je crois que ça permet de faire rentrer Murray plus tôt, sans faire pour autant rentrer n’importe qui.

      En revanche, pour les périodes précédentes, ça peut faire un peu de ménage et rendre le club encore plus select. Mais c’est bien ça le principe, puisque ce big4 avait l’air inédit dans le tennis, dans le sens, où, justement, il n’y avait jamais eu 4 joueurs dominant autant et capables de remplir ces critères.

      • Colin 4 mars 2014 at 11:28

        « ne pas concéder plus de 3 défaites contre des hors top4 sur les 6 derniers mois »

        Ce critère ne peut pas être utilisé comme ça car il suffit de ne pas jouer pour ne pas perdre. Il faut y adjoindre une condition de nombre minimal de tournois ou de matches joués pendant ces 6 mois (e.g. 10 tournois ou 30 matches) et ça devient vite galère à gérer !

        Ceci dit, j’avais pensé initialement utiliser les H2H dans mes critères mais ça m’aurait emmené trop loin. Cela me semble aussi important pour le little club que pour le Big club. Pour moi, ce qui distingue un membre du little club de la piétaille, c’est qu’il est capable de battre de temps en temps plusieurs membres du Big club. Exemples:
        * Ferrer a déjà battu Nadal, Djokovic et Murray
        * Del Potro a déjà battu les 4
        * Tsonga a déjà battu les 4
        * Berdych a déjà battu les 4

        • Colin 4 mars 2014 at 11:57

          …et, bien sûr, Wawrinka a (désormais) battu les 4 (ça date de Melbourne, ça tombe bien, ça marque justement son accession au little club !)

    • Patricia 4 mars 2014 at 10:59

      C’est encore plus clair si l’on part de ton postulat de base : deux clubs à 4 sièges pile, qui montent la garde dans le dernier carré/dernier quart des tournois pour laisser des années durant le reste du circuit se repaître des miettes. Et c’est le statut de Murray, qui cale en GC pendant longtemps, mais ne le cède en rien aux autres pour refouler la plèbe, qui doit servir de base pour élaborer les critères.

      Et le nombre 4 me paraît consubstantiel au concept, de par la structure des tournois et l’avantage « on ne prête qu’aux riches » du système des TS qui pérénise l’oligarchie.

      Je me servirais donc de l’unité « demi-finales » des tournois obligatoires pour l’élite (Grands Chelems, M1000, Masters) pour définir le premier club, et « quarts de finales » des mêmes (on peut ajouter les titres en 500, obligatoires, où le L4 se taille des principautés de consolation), pour le second. Un pourcentage d’accession aux derniers échelons pourrait être ajouté, histoire de garantir le prestige, mais il ne doit pas barrer l’accès à des Davydenko ou des Ferrer qui sont le fleuron de la deuxième catégorie.

      Pour la question « qui sort du club », je resterais sur le principe ultra élitiste qui prévaut dans les oligarchies, avec une forte inertie : on n’en sort que si quelqu’un d’autre se qualifie pour le siège ET qu’on déchoit de façon rhédibitoire (sortie du top 50 ou retraite). Sinon, le siège reste vacant. Ca empêche qu’un petit parvenu arrive à la 3è place mondiale et prétende trinquer avec les aristos avec moins de 8 demis finales de GC ou moins de 4 finales.

      A la rigueur on peut prévoir des strapontins pour le mini club…

      Je vais faire une petite étude juste pour Murray et Ferrer, sur ce principe…

      • Colin 4 mars 2014 at 11:52

        Intéressant comme concept, notamment la notion de « 4 membres max » (on en sort si on est bouté dehors par un petit nouveau). Ça, je devrais arriver à l’intégrer (reste quand même à fixer le critère qui permet de choisir celui des 4 « anciens » membres qui doit céder la place au nouveau).

        Cependant, c’est très moderne. A l’époque où le circuit était plus segmenté entre joueurs de terre et joueurs de dur (voire joueurs de gazon) c’était moins net. Un Bruguera par exemple était une terreur sur terre, et inoffensif ou presque ailleurs. On pouvait donc très bien avoir simultanément plusieurs terreurs sur terre (e.g. Bruguera, Muster) et plusieurs autres sur dur (Sampras, Agassi, Edberg, Becker), sans parler des joueurs tout terrain (Chang, Stich) d’où un embouteillage potentiel dans le Big4.

      • Lorio 6 mars 2014 at 14:41

        Pas d’accord avec le concept des clubs à quatre sièges pile.
        Il pourrait très bien y avoir un Big 5 ou plus qui se partage les places dans le dernier carré des grands tournois.

  18. May 3 mars 2014 at 21:08

    Waouh ! Colin qui nous offre un papier en dehors de son cultissime TRWC. Ça fait plaisir surtout que ça a dû demander un travail de fouille dans les caves à stats de l’ATP ou d’ailleurs et peut-être un peu de mémoire aussi.

    Il y a différents angles d’attaques sur ce sujet, je n’avais pas pensé aux critères de sélection autres que les GC, M1000 et la place de numéro 1 :)
    Certains joueurs profitent d’une longue présence dans le top 10 comme Ferrer et Roddick pour faire parti du club sélect.

    Cette décennie a surtout proposé 2 groupes de joueurs ultra dominants et ce plusieurs années consécutives. Même si le deuxième groupe, le « little four » tient un certain standing, il ne fait que picorer les miettes que veut bien laisser le fameux « big four » dans lequel Murray a été admis car il battait tous les autres régulièrement mais avait quand même du mal à confirmer face aux 3 ogres.

    L’après Wawrinka peut-il déjà tout bouleverser ou est-ce qu’on va devoir attendre 24 GC avant de voir une nouvelle tête soulever une coupe de GC?

    Cette hégémonie est certainement la plus « titrovore » toute période confondue surtout concernant les titres du GC et M1000, les chiffres donnent le tournis et pis les records s’enfilent comme des perles. 2 GC lâchés depuis 2005 ou 2006 et à peine plus de M1000 alors qu’ils s’en jouent 9 par an !!!

  19. Kaelin 3 mars 2014 at 23:52

    Devinette : qui a dit ça ?

    « Le but est que, dans 10 ou 15 ans, les gens se souviennent davantage de moi comme une créatrice de mode que comme une joueuse de tennis. Un peu comme Yannick Noah que l’on voit plus comme chanteur que comme joueur. »

    • Kaelin 3 mars 2014 at 23:53

      suite : « quand les gens achètent l’un de mes produits, il ne faut pas qu’ils le voient comme un business mais comme un moyen, pour moi, de redonner aux autres. Mon but n’est pas de m’enrichir. »

    • Elmar 4 mars 2014 at 01:47

      Bartoli?

      • Kaelin 4 mars 2014 at 09:12

        haha yep. Elle a peur de rien, c’est un peu la Stepanek de la WTA en fait

      • Kaelin 4 mars 2014 at 09:13

        à quand une association des marques Radek – Bartoli ? Roger n’a qu’à bien se tenir avec sa marque RF

    • May 4 mars 2014 at 09:37
      • Kaelin 4 mars 2014 at 09:54

        il me les faut!!!!

      • Montagne 4 mars 2014 at 11:15

        Non !

  20. Kaelin 4 mars 2014 at 00:00

    Jsuis tombé sur un site de tennis pas mal que je ne connaissais pas :

    http://tennisfrancais.fr/3280-actualites-le-recap-de-la-semaine-1.html

    Sur cet article (qui donne la réponse à ma devinette précédente attention!), on apprend des ptites infos peu retransmises notamment. Jvais fouiner un peu. Donne les résultats des futures dans le fil d’info (copié sur l’Equipe) notamment, c’est cool ça.

    Apparemment ce serait Bhupati le créateur de la ridicule IPTL (qui reprend apparemment les intervilles comme dit ici).
    http://tennisfrancais.fr/3088-actualites-la-polemique-1-millions-de-dollars-pour-nadal.html

    • Kaelin 4 mars 2014 at 00:12

      Haha excellent je découvre pleins de trucs :

      le touch tennis ! http://tennisfrancais.fr/151113-tennis-decouvrez-le-touch-tennis.html regardez la vidéo avec les meiilleurs échanges, ça vaut le coup ! Déjà que quand j’ai découvert le Padel ya 2-3 ans j’en revenais pas des échanges de fous qu’il pouvait y avoir mais là c’est pas mal aussi. Une sorte de mini tennis joué par des adultes qui frappent aussi fort qu’au tennis, haha jouissif !! Ya même des terrains en terre battue. Alors là totale découverte.

    • Kaelin 4 mars 2014 at 00:17

      Oh génial ya pleins d’interviews-récits fleuves de joueurs/tournois secondaires ! Tout ce que j’adore ! Patricia tu vas kiffer, ya une grosse interview de Thiem après une défaite vs Salindres (il était malade ceci dit) avec les interclubs et son club Grenoble.

      http://tennisfrancais.fr/261113-dn1a-grenoble-salindre-recit-de-la-journee.html

      interview d’Olivier Charrouin :

      http://tennisfrancais.fr/251113-reportage-olivier-charroin-le-joueur-de-double.html

      sur une académie (Nîmes) :

      http://tennisfrancais.fr/021213-l-academie-des-hauts-de-nimes.html

      • Kaelin 4 mars 2014 at 00:24

        sur la ligue d’Auvergne de tennis et la FFT :

        http://tennisfrancais.fr/2859-reportage-cts-tennis-qu-est-ce-que-c-est.html

      • Patricia 4 mars 2014 at 11:47

        Je regarde quand j’ai un moment….!
        Là j’ai décidé de faire un truc pépère : comme avait fait Thomas pour Janowicz, traduire l’interview croisée Melzer/Thiem… J’en ai fait la moitié (je pense faire deux parties), je ferais un petit topo sur le magazine dont c’est tiré aussi – c’est Thiem qui a posté le scan sur FB, c’est lui le malandrin du droit d’auteur !^^ (j’ai mis du temps à trouver, c’est dans un gratuit produit par Red Bull qui commence juste à être diffusé en France dans un partenariat avec l’Equipe)

        • Kaelin 4 mars 2014 at 11:58

          ah génial. Pressé de lire ça.

    • Kaelin 4 mars 2014 at 00:34

      Reportage de CNN sur le tennis français :

      https://www.youtube.com/watch?v=0bmtYUoWFwU

      (encore chopé sur le même site!)

      On y voit notamment Bouin et Cognet, journalistes à l’Equipe dont on parlait récemment en positif il me semble lors de notre débat sur le journalisme sportif en France (merci CB!)

  21. Kaelin 4 mars 2014 at 00:40

    Bon j’arrête là mais ce site est une véritable perle, encore sur cette page : http://tennisfrancais.fr/690-zoom.html interview de cordeurs, zooms sur des joueurs peu connus, mecs de la FFT, etc, nom d’une pipe bizarre que je découvre ça que maintenant, yen a qui connaissait déjà ce site ??? Il est peut-être assez récent. Ils doivent avoir des moyens quand même vu la mine d’info et leur diversité. Ca fait vraiment plaisir.

    Vous allez finir par croire que c’est un pote ou un qq’un de ma famille qui a lancé le site mais pas du tout hein :D !

    • Kaelin 4 mars 2014 at 00:47

      Haha dans l’interview de Marc Gicquel, il cite dans ses meilleurs moments son match de RG contre Kiefer en 2006 qu’il perd 11-9 au 5ème ! C’est le 1er match dont je me souviens réellement et un des matchs qui m’a donné envie de me mettre au tennis (en vrai!). Enorme! Comme quoi c’est même pas l’année de dingue de Fed en 2006 dont jme souviens absolument pas (j’avais 16 ans et je m’en fichais un peu du tennis à la base!) qui m’a donné envie de suivre le tennis mais bien un match interminable de Marc Gicquel ocnte un râleur allemand. C’est quand même beau la vie!

    • Ronald 4 mars 2014 at 01:21

      Sacré Kaelin, tjrs aussi enthousiaste… :)

      Pour moi je le classe dans la catégorie des « sites parasites », comme WLT ou tennisactu. De l’info en continu et du repompage à droite à gauche pour faire du clic (regarde par exemple dans l’article avec l’itw de Thiem ça a été écrit par le blogueur servicecuillère). D’ailleurs le mec qui tient le site nous a demandé plusieurs fois si on était intéressés pour « alimenter le site », lol. Allez on va dire que la rubrique « Que sont-ils devenus » est sympa.

      Non pour l’originalité sans artifice je ne vois que 15-Love et DoubleFaute (modestement bien sûr :D).

      • MarieJo 4 mars 2014 at 12:46

        d’ailleurs sympa l’interview de notre dcher doudou dit ERV ;) les questions gulbis, stepanek ou tomic ont droit à des réponses très LOL surtout la tomic d’ailleurs :)

        http://www.doublefaute.fr/interview-edouard-roger-vasselin/

        • Ronald 4 mars 2014 at 14:38

          Ahah merci ouais je me suis dit que ce petit questionnaire donnerait lieu à une ou deux réponses croustillantes…bon il est resté sage sur la Stepanek dommage :]

  22. Ronald 4 mars 2014 at 01:43

    Y a quand même des grands malades sur ce site. On dirait du duong =)

    Je relirai le mode d’emploi demain si j’en ai le courage, mais le concept est excellent…

    • Elmar 4 mars 2014 at 01:51

      Duong, si tu nous lis…

  23. Oluive 4 mars 2014 at 09:40

    Salut Colin,
    J’adore !
    Désolé pour le débat, mais tout me semble bien pensé / pesé !

  24. Patricia 4 mars 2014 at 12:33

    Je regardais le tableau des qualifs d’IW pour voir le tirage de Thiem (et chez les filles, celui de Taylor Townsend, WC), et encore une fois, le mini-scandale des WC me saute aux yeux. Scandale financier, qui creuse grosso modo un gouffre entre les USA et le reste du monde, et scandale sportif. Car sur le circuit ATP, on gagne des points quand on perd au premier tour des tournois. Bon, c’est déjà une rente pour le gars qui mérite d’y entrer par son classement, mais pour les serial WC, c’est carrément du truandage.
    Prenons la Chaussette ; il a bénéficié dans sa carrière, pour l’heure, de 20 WC sur 25 participations dans des tournois US. Celle d’IW lui rapporte 10 points ATP rien que pour sortir sa raquette du sac, quand le qualifié doit gagner deux matchs contre des gars de niveau challenger pour en ramener 6 de plus. Ce n’est pas le cas pour les 250 et les 500, (il faut gagner un match pour ramener 20 pts), mais bien pour les M1000 et les GC…

    Et bien sûr, ça entame ses chances de gagner les matchs ultérieurs (montré par Jeff, les qualifiés sous-perfent en tournoi par rapport à leur classement, alors même qu’ils sont « en forme » puisqu’ils gagnent).

    Quand on sait qu’autour de la 100è place, un rang au classement – qui peut être synonyme d’évitement des qualifs – se joue à un ou deux points, une défaite de la Chaussette peut lui faire gagner 4 ou 5 places…

    j’ai pas poussé la lutte ouvrière jusqu’à rechercher tous les tournois où il a été WC pour mesurer ses points indûment engrangés, mais juste un coup d’œil à sa saison 2013 montre qu’il joue 19 tournois aux USA, dont 10 défaites au premier tour et 4 tournois à pts garantis (donc 40 points ATP garantis)
    Dans le même temps, il a dû passer 9 fois par les qualifs hors USA, et n’a réussi à les passer qu’une seule fois…à RG !

    • Elmar 4 mars 2014 at 12:50

      Et alors, il est où le problème?

      Figure-toi que j’ai tenu compte de la nationalité de la Chaussette pour le choisir dans ma Team car je savais qu’il ferait des points aux USA avant la saison sur TB grâce à ses WC. D’ailleurs, je pense le virer après Miami et le remplacer par Goffin qui a quand même plus de chance de performer sur terre et sur gazon. S’il s’était appelé Jacques Chaussette, Jakob Strumpf, voire Giacobbe Calzino, je ne l’aurais jamais sélectionné dans ma team, c’est une évidence.

      Franchement, si on ne pouvait plus compter sur ce genre d’astuce, à quoi servirait un Manager, hein, je te le demande?

      • Patricia 4 mars 2014 at 21:41

        Toi t’es même pas suisse, t’es italien, malfrat ! Allez, avoue, t’as une grand mère du côté de Grono, minimum !

  25. MarieJo 4 mars 2014 at 12:40

    chouette travail colin !
    le concept du big fort/4 pour moi est un concept de domination et de niveau, nadal est déjà un big dès 2005 car il domine la terre battue comme jamais on avait vu avant et qu’il fait 10 titres dont RG et 4 MS pour sa vraie premiere grosse saison, c’était déjà du jamais vu ou presque, federer en empoche 11 de son coté avec 3 chelems et 4 MS aussi… une saison presque parfaite pour le suisse qui rate de peu le masters contre nalbi…
    djoko et murray sont devenus aussi des B4 parce qu’ils ont commencé à engranger les titres MS1000 et à atteindre les derniers carrés et Finales de GC djoko dès 2007, murray un peu après mais ils commence à se partager le gateau de MS1000 très vite.

    le cas Murray est un peu plus compliqué, car si il prend une paire de MS dès 2008, il ne revient en finale de GC qu’en 2010 à l’oz… et à partir de là prend aussi moins de titres en MS… contrairement aux 3 autres. donc on lui a donné le droit d’être un big vers 2010 début 2011… quand il en est déjà à sa 3è finale perdue an GC ! mais qu’il ne dominait pas autant que les 3 autres. on peu dire que l’effet médiatique l’a emporté sur les faits de ce point de vu là.

    donc si je devais donner le mode d’emploi, je crois que gagner 2à 3 MS1000 par an est déjà un concept de domination du circuit surtout si ce gateau ne se partage qu’entre une minorité de joueurs la main mise sur les MS commence dès 2008 avec djoko et 2009 avec Murray, là les autres joueurs n’ont plus leur mot à dire seul Davydenko prend 2 titres et soderling 1… roddick ljubi et ferrer de 2010 jusqu’à aujourd’hui !
    non seulement 2009 est dominée par un des 4 mais les finalistes sont aussi en majorité des membres du big4… je pense que l’effet big 4 vient surtout de là.

    bref j’aime beaucoup l’idée et je pense le concept de little 4 est sans doute encore plus difficile à mettre en place car on voit bien que ceux qui y rentrent en faisant une grosse saison n’ont pas forcément vocation à y rester sur la durée.
    j’irai voir comment nos little4 se débrouillent mais il faudrait croiser leur capacité à faire des finales de MS et des 1/2 ou F en GC, en plus de gagner des titres en 500 ou 250…

    pour info avant doubler le nombre de points atp on avait 250 250pts anciens 500 300pts /MS 500pts / GC 1000pts… depuis on a 250 /500/1000/2000
    bref les 250 n’ont jamais doublé les points et c’est sans doute aussi pour cela que la domination du big4 a creusé l’écart des points de façon plus significative, ceux qui gagnaient petit ne pouvaient pas rattraper le différentiel de points avec les gros tournois… ont ne voulait pas de mecs qui engrangent les petits tournois et qui puissent s’installer dans la hierarchie par la grâce de tableaux déplumés à bucarest, viña del mar ou umag… une façon de faire le ménage et d’acroitre l’emprise des gros sur le reste du monde.

    ps si quelqu’un sait faire des infographies le site http://www.infogr.am est une boite à outils pas mal, enfin je ne l’ai pas essayée mais si on pouvait reprendre les données de colin pour les mettre en image, ça serait top ? colin t’as déjà essayé ?

    • Elmar 4 mars 2014 at 12:53

      Très juste, ce que tu dis sur les points.

      Et de la même manière, on a mis en avant ceux qui gagnaient les titres par rapport à ceux qui étaient réguliers, puis que le gain de points d’un finaliste est passé de 70 à 60% de celui du vainqueur. – 10%, paf, pastèque, comme ça, d’un coup.

    • Colin 4 mars 2014 at 14:46

      Oui, en gros les tournois 250 d’aujourd’hui rapportent autant (en relatif) que les gros challengers d’il y a 10 ans. Voilà pourquoi moins de top players jouent les challengers aujourd’hui, ça ne rapporte plus assez, les 250 jouent ce rôle.

      C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles tout le monde a trouvé aberrant que le Queen’s et Halle soient des 250 et pas des 500.

      Sinon, non je ne connais pas infogr.am, j’essaierai à l’occasion.

  26. Elmar 4 mars 2014 at 12:42

    Bon, pour ma part, je verrais qqch de genre:

    Pour entrer dans le Big Club, il faut :

    - avoir disputé 3 des 4 dernières demi-finales de GC

    Sinon:

    - avoir disputé 2 des 4 dernières demi-finales de GC

    et
    - avoir remporté la dernière MC
    ou
    - avoir remporté 2 des 9 derniers M1000
    ou
    - avoir remporté 1 des 9 derniers M1000 et disputé 2 finales des 9 derniers M1000

    J’ai pas trop le temps de vérifier si ça ferait entrer tout le monde dedans, mais disons que ça intégrerait l’idée de Patricia selon laquelle le Big Club barre la route aux autres de part la fréquence de la place de ses membres dans les derniers tours des tournois les plus importants.

    Après, on aurait un truc du genre:

    Sort du Big Club celui qui:

    - n’a disputé aucune des 4 dernières finales de GC
    ET
    - n’été qu’une seule fois en demi-finale des 4 derniers GC
    ET
    - a gagné moins de 2 des 9 derniers M1000.

    Réentrée possible si:

    - 2 des 4 dernières demi-finales de GC disputés.

    Bon, faudrait que je fasse des vérif, mais je verrais bien un truc du genre.

    • Colin 4 mars 2014 at 14:39

      Vas-y, fais tes vérifs ! ça m’intéresse mais je n’ai pas le courage de le faire moi.

      Le truc qui me gêne le plus dans votre concept (à toi et Patricia) c’est qu’il me semble qu’il faut avoir gagné un GC pour faire partie du Big club (condition nécessaire mais pas suffisante évidemment, sinon Gaudio Delpotro Wawrinka T.Johansson etc.)

      Rappelez-vous le surnom attribué à Andy Murray ici-même jusqu’à il n’y a encore pas si longtemps : « PZ ». Sans oublier le terme de « puceau » qui lui était souvent accolé. Tout ça ne fait pas bon ménage avec une carte de membre (oups…) du Big club.

      • Patricia 4 mars 2014 at 21:35

        Mais PZ c’est un truc de super-mini-Z spectateurs mâles de tennis qui braillent depuis leur canapé ! Les tripotées de mecs qu’il a laissé au portillon pendant des années se gardaient bien de le PZdifié, ce qui supposerait la micronisation encore plus impalpable de leur propre organe…

        • Ivan 5 mars 2014 at 00:12

          PZ comme Petit Zizi? Excellente!! Connaissait pas. Désormais elle parait plus appropriée pour un mec genre Bernie…
          Et c’est un Big-Z qui le dit!

  27. Patricia 4 mars 2014 at 12:43

    Petit point santé pour Tomic : il pourrait être de retour pour MC après sa double opération des hanches…. : http://www.smh.com.au/sport/tennis/bernard-tomic-likely-to-return-at-monte-carlo-after-hip-surgeries-20140224-33d1c.html#ixzz2uwTOfoZm
    Censément plus beau et plus fort qu’avant (apparemment il avait une sorte de défaut congénital – en dehors de son père). Son physio dit que ça a bonne allure, que delPo avait eu le même souci, et que c’était très embêtant pour un gars très grand, surtout sur dur et herbe (là où il devrait faire ses points), espère entre 20 et 30% d’amélioration de sa mobilité par rapport à l’avant-chirurgie.

    • Ivan 5 mars 2014 at 00:14

      Défaut congénital? Mais alors…? PZ?

    • Elmar 4 mars 2014 at 14:13

      Sur Eurosport, ils étaient super-contents hier.

      Sinon, y en a un qui bouffe vraiment à tous les râteliers, c’est Mouratoglou. Donc, en plus d’avoir une académie à son nom, d’être le coach et le boy-friend de Serena, d’être consultant sur Eurosport, de parler de tennis dans tous les medias existants, j’ai appris hier qu’il aidait également la fédération chinois de tennis à mettre sur pied une politique tennistique nationale.

      • MarieJo 4 mars 2014 at 15:46

        serena et moratoglou ne doivent plus être ensemble elle a posté un truc du genre me single alone sur son twitter ! c’est karim qui va être content :twisted:

    • Colin 4 mars 2014 at 14:32

      Qui trop embrasse mal étreint

  28. Elmar 4 mars 2014 at 14:26

    Aujourd’hui sur WLT:

    Nadal peut égaler Borg
    Anderson peut faire un coup
    Murray peut gagner RG
    Cilic peut faire de grandes choses
    Cilic peut entrer dans le top-ten.

    Il y a les joueurs qui peuvent faire ce qu’ils font; il y a les joueurs qui font ce qu’ils peuvent. Mais au final, si tous ces joueurs font ce qu’ils peuvent faire, il y en a beaucoup qui ne pourront pas faire ce qu’ils peuvent.
    Vous pouvez comprendre ça?

    • Remy 4 mars 2014 at 14:39

      Murray peut gagner RG ….
      Murray … gagner … RG …

      HAHAHAHAHAHAHAHAHA

      • Patricia 4 mars 2014 at 21:38

        T’avais pas le même HAHAHA pour Nadal/Wim en 2005 ? ^^
        (celui qui a jauni comme feuille d’automne, année après année, jusqu’à ce que Rosol le rosolise et Darcis le darcise ?)

  29. Djita 4 mars 2014 at 15:09

    Coucou les amis! Ca fait un moment dis donc…
    Je ne reviens pas parce que RF recommence à gagner, ah non non cela n’a aucun rapport avec lui… bon j’avoue je me repends. lol
    Nan plus sérieusement j’étais loin.
    Colin je vois que tu as gardé des bonnes attitudes avec tes articles « différents ». J’adore.

    Alors c’était bien 15 love sinon? ;)

    Sylvie? William, Patricia, Antoine,Elmar, Oluive, Kaelin …, les pionniers vous êtes toujours là?

    Au plaisir!

    • Colin 4 mars 2014 at 15:44

      Oui il ne manque que Karim mais ton retour va peut-être le stimuler

    • MarieJo 4 mars 2014 at 15:49

      cool une revenante ! c’est sur que le retour de roger va donner des envies à beaucoup de revenir s’interesser de plus prêt au tennis… 2013 c’était un peul’hibernation ! lol

    • Elmar 4 mars 2014 at 16:10

      Tiens, salut toi! Ca fait un bail.

      Bien-re-venue.

      Faut dynamiter un peu l’ambiance là!

    • Kaelin 4 mars 2014 at 16:17

      Salut !! Ah ça fait plaisir de revoir du monde et de l’activité nom d’un grip :D

    • William 4 mars 2014 at 16:59

      Heyyyy Djita ! C’est sympa de te savoir en vie !

      Colin : je lirai ton article prometteur à tête reposée, il y a matière à débat on dirait !

    • Le concombre masqué 4 mars 2014 at 18:03

      salut chérie,

      t’aurais pas oublié de saluer quelqu’un par hasard?

      Je rêve.

      • Elmar 4 mars 2014 at 18:08

        Pour te consoler…

        • Le concombre masqué 5 mars 2014 at 09:47

          Oh….My…..God. (Janis style)

    • Djita 5 mars 2014 at 09:45

      Mon chériiiiiiiii!!! Tu crois vraiment que je pouvais t’oublier? C’est même à toi que je pensais en premier je sais même pas comment j’ai pu ne pas te citer.
      Je t’aime! :)

    • Djita 5 mars 2014 at 09:49

      2014 ça va être la folie! Entre la CDM,RG,Wimbly,US cette fameuse « ITPL » (ils se foutent de nous les joueurs qui nous disent que la saison est trop longue) Vous avez déjà parlé de ce sujet? J’ai envie d’en reparler moi. :(
      Dimitrov qui sait enfin réveiller. Wawrinka va-t-il confirmer son excellent début d’année 2014? Quel sera le résultat dou duo Djoko-Becker? Edberg avec Rodger! Waoouuuh!
      C’est comme si je recommençais le tennis. C’est trop cool.
      J’ai envie de relire vos analyses invraisemblables et délirantes. :)

  30. MarieJo 4 mars 2014 at 15:53

    @remy le tableau d’indian wells sera tiré au sort aujourd’hui en fin de journée, voir soirée pour nous :) le RYSC c’est pour demain ou jeudi ?

    • Elmar 4 mars 2014 at 16:15

      Je crois que ce sera aux alentours de minuit.

      A noter que les tableaux vont être particulièrement intéressants à observer ces prochaines semaines, bien plus qu’à la fameuse époque du Big Four.

      Intéressant aussi de voir ou Gulbis, Dimitrov ou Cilic vont traîner.

      Et j’espère un tableau ouvert pour la chaussette, histoire qu’il puisse faire un petit bout de chemin.

      • Kaelin 4 mars 2014 at 16:32

        Ce serait assez ouf que Cilic nous refasse un gros tournoi après les 3 semaines qu’il a enchainé. Je kifferai ! Et pas seulement pour ma team. J’espère que Struff va jouer et cartonner du top 80 !

    • Remy 4 mars 2014 at 16:51

      si le tirage au sort pouvait avoir lieu dans la soirée (et pas trop tard), ça m’arrangerait et je pourrais essayer de finir ce soir.

      nouvelle ‘mission’ au taff demain donc je ne connais pas du tout ma marge de manœuvre pour m’occuper de ça.

  31. Elmar 4 mars 2014 at 18:10

    Rhaaaaa…. putain, je me sens mieux dans cette peau.

    • Patricia 4 mars 2014 at 21:31

      C’est les caramels de Concombre ?

  32. Elmar 4 mars 2014 at 18:13

    Almagro forfait. Putaaaaaaaaaaaaaiiiiiiinnnnnnnnnnnnnnnn! Il pouvait pas l’annoncer avant ce connard. Mais quel blaireau de merde, ce mec, qui me fout mon TM en l’air. J’arrive pas à croire que j’ai pris ce nullos dans ma team. Ca me file des envies de *%&(*%&… beeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeppp….

    • Elmar 4 mars 2014 at 18:13

      J’enrage. Mais merde quoi. Quel con.

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Commentaires récents

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis