Valence : l’agonie d’un tournoi ?

By  | 23 octobre 2014 | Filed under: Regards

Profitez de Valence et de son stade futuriste. Profitez de la course au Masters de Ferrer et Murray, de la revanche de la Coupe Davis Bautista – Bellucci, du premier match gagné par Dolgopolov depuis des mois, de la percée de Pablo Carreño. Profitez-en bien, car on vit peut-être la toute dernière édition de ce tournoi. Explications.

On lit ces jours-ci dans les blogs espagnols des déclarations par lesquelles les responsables de l’ATP 500 de Valence semblent administrer l’extrême-onction à leur bébé.

Vous pensiez qu’une fois annoncé par l’ATP, le calendrier de la saison était immuable ? Détrompez-vous. En creux, dans les entretiens accordés aux journalistes espagnols par Antonio Martínez Cascales et Juan Carlos Ferrero, respectivement ex et actuel directeur du tournoi, on entend que rien n’était sûr jusqu’au début des matchs. « Pour l’instant, tout est confirmé pour cette année », affirmait l’ancien numéro 1 il y a quelques jours. Encore heureux, pourrait-on s’exclamer. Cela dit, les institutions ont prévu ce cas de figure. Au moment de la revente d’une licence ATP, une commission de 10% est reversée à l’association éponyme. Mais si les organisateurs n’ont pas respecté leurs obligations, selon les mots de Cascales, le pourcentage institutionnel s’élève à 25%. De quoi dissuader de tenter le coup de la panne.

La licence de Valence court jusqu’en 2018, mais tout reste ouvert pour l’année prochaine.

Né en 2009 sur les ruines du tournoi printanier disputé sur les courts de terre battue du principal club de la ville, il s’agit du deuxième tournoi espagnol de l’ère Open à se jouer sur surface dure, et en indoor, après Madrid. Les matchs se disputent dans l’Ágora, sise dans l’exubérant complexe avant-gardiste de la « Cité des arts et des sciences », stade et complexe étant tous deux œuvres de l’architecte-star Santiago Calatrava. Si l’enceinte du tournoi a coûté plus du double du budget fixé (90 millions d’euros au lieu de 40) tout en restant partiellement inachevée, ce n’est rien comparé au coût final de l’ensemble de la « cité » : un peu plus d’1,2 milliard d’euros, soit 4 fois le budget prévu. C’était l’époque où toutes les villes espagnoles (et pas seulement elles !) se sentaient obligées d’accueillir un édifice signé Calatrava. Ce temps est révolu, plusieurs plaintes étant en cours pour défauts de conception d’un certain nombre de projets calatravesques.

Le tournoi de Valence n’est au fond qu’un exemple supplémentaire de la folie des grandeurs de la fameuse triade espagnole des années 2000 : BTP, Architecture, Sport. Trois secteurs qui bénéficient souvent d’une certaine proximité avec le milieu politique. Et en la matière, la région de Valence est un cas extrême. En témoignent son aéroport vide (à Castellón), ses politiques corrompus (probablement la pire région d’Espagne de ce point de vue-là), ses clubs de foot sauvés de la banqueroute par le Conseil régional, tel le FC Valence et ses 547 millions d’euros de dettes.

Sauf qu’en Espagne, le tennis est loin du football en terme d’impact social et d’enjeu politique – à un Nadal près. A moyen terme, le robinet à subventions finit toujours par fermer. Selon Martínez Cascales, le tournoi, dont l’organisation coûte environ 8 millions d’euros, est passé de 40% d’aides publiques en 2009 à 12-13% actuellement. Résultat : on parle d’1 million de pertes pour cette année, argent qui devra sortir des poches de ses propriétaires : Ferrero, David Ferrer et Conchita Martinez. Et pourtant, le public est fidèle au rendez-vous : 175.000 personnes ont ainsi assisté à l’édition 2013. Mais ce n’est manifestement pas une condition suffisante pour un tournoi de tennis durable, d’autant que nombre de places sont des invitations qui n’affectent pas la billetterie.

Youzhny ValenciaConséquences des problèmes financiers, le tournoi affirme n’avoir offert aucune garantie aux têtes d’affiche cette année, garanties qui les années précédentes pouvaient aller jusqu’à 200.000 dollars par joueur (bien inférieure, donc, aux sommes mentionnées chez les concurrents de Bâle). Cela explique que Murray et Berdych aient dû demander une wild card, faute d’avoir confirmé leur participation à l’avance. On comprend mieux également les renoncements de dernière minute de Cilic et Nishikori, pourtant inscrits depuis septembre, le premier étant déjà qualifié pour le Masters, le deuxième y étant presque.

Car si l’argent est le nerf de la guerre, les points du classement le sont également. Une chance pour Valence que la course au Masters soit si serrée cette année, et qu’elle concerne de grands noms. Alors que le tableau aurait pu être famélique, le tournoi présente paradoxalement une des meilleures affiches de son histoire : Murray, Ferrer, Berdych, Feliciano, Bautista, Isner, Anderson, Simon, Fognini… soit trois Top 10, neuf Top 20, et douze Top 25.

Pour 2015, une vraie solution devra être trouvée. « Dimanche sera peut-être le dernier jour du tennis de haut niveau à Valence », se résigne Cascales, encore propriétaire d’1% du tournoi. On peut toujours émettre l’hypothèse que tout cet alarmisme n’est qu’une stratégie pour forcer la main des sponsors et des pouvoirs publics. Mais le plus probable à l’heure actuelle, en l’absence d’un coup de théâtre, est que la licence soit vendue au plus offrant. L’enceinte futuriste de l’Ágora, qui n’est utilisée actuellement qu’une semaine par an, devrait alors se préparer au chômage de longue durée.

Cascales conclut en prédisant que d’ici 7 à 8 ans, il n’y aura plus qu’un tournoi ATP en Espagne : celui de Barcelone. Si le sort de Valence semble joué, il est légitime de se poser également des questions sur la durabilité du Masters 1000 de Madrid au-delà de l’âge d’or incarné par Nadal, les succès en Coupe Davis et la cohorte de pensionnaires du Top 100. Y a-t-il eu une bulle spéculative du tennis espagnol ? Il nous faudra le recul de quelques années pour en être sûr.

Mise à jour du 31/10/2014

Le département de communication du tournoi de Valence a annoncé vendredi dernier, pendant les quarts de finale, que le tournoi était reconduit pour 2015 et 2016 grâce au soutien du Conseil régional. Il n’y a pas de précision sur le soutien en question, mais il ne peut s’agir que d’une nouvelle injection d’argent public. L’inquiétude exprimée par Cascales et Ferrero a donc porté ses fruits en convaincant le pouvoir valencien de revenir sur son désengagement. L’horizon 2018 est loin d’être confirmé, mais Valence a gagné deux ans de tennis.

About 

Bouffeur de gluten https://twitter.com/PavelTrianero

Tags: ,

422 Responses to Valence : l’agonie d’un tournoi ?

  1. Patricia 24 octobre 2014 at 12:54

    3 forfaits groupés pour Bercy : Nadal, Cilic et Gulbis (seul ce dernier a des raisons 100% honorables si Nadal se pointe quand même aux Masters : blessé à l’épaule droite, une explication sans doute de sa défaite sèche contre Coric).

    Nadal va se faire pourrir s’il ne se fait pas opérer et va à Londres… A moins qu’il ait finalement décidé d’opter pour une préparation raccourcie à l’AO en se faisant opérer après les Masters. En tous cas, l’ambiguïté est toujours au menu avec lui…

  2. antsiran23 24 octobre 2014 at 13:06

    Pour info, le corps médical considère aujourd’hui que c’est une hérésie d’opérer pour une appendicite. Il ne s’agit que d’une simple inflammation qui se soigne aux anti-inflammatoires. Et les toubibs de Nadal en connaissent un rayon sur ce sujet (et d’autres). Il n’y a ablation qu’en cas de crise aigüe. Mais il est évident que çà n’est pas le cas là.

    Nadal fait sa chochotte. Il fouette à l’idée de jouer sur surfaces rapides face aux cadors. Autant redémarrer sur terre battue il a de la marge. Sur court rapide et indoor…il se donne plein de raisons de ne pas être à la hauteur.

    • Patricia 24 octobre 2014 at 15:17

      J’avais posté un lien allant en ce sens, on n’opère plus que les appendicites aiguës… mais Nadal a reparlé d’opération, l’affirmant nécessaire en début de tournoi, il n’a jamais mentionné la possibilité de s’en passer. D’où le prévisible tollé.

      Par contre, la supposée trouille de Nadal… ça c’est pas trop vu dans sa carrière jusqu’ici.

    • Skvorecky 24 octobre 2014 at 16:22

      Après Shanghaï, Toni Nadal a déclaré à la radio que Rafa serait opéré et serait forfait au Masters. Le seul doute étant s’il se présenterait à Bercy ou pas. (Bâle étant implicitement maintenu.)

      Le neveu a rectifié dans les jours suivants en affirmant qu’il maintenait son calendrier: Bâle, Bercy, Masters. L’opération était donc remise à l’après-Londres, et peut-être même écartée.

      Avec ce forfait à Bercy, c’est le scénario présenté par Toni qui semble privilégié. Mais c’est un sacré bordel quand même.

      Sinon, le manque d’affinités entre Nadal et les tournois de fin d’année est bien connu, on est d’ailleurs pas loin de la fable du renard et des raisins. Je crois vraiment que la seule et unique raison pour laquelle il joue Bâle est d’éviter une énorme pénalité financière. Mais sportivement, si en plus il a des problèmes physiques à résoudre, il est évident qu’il n’a aucun intérêt à se fatiguer à l’automne.

      Y voir de la trouille, c’est n’importe quoi.

      • antsiran23 24 octobre 2014 at 16:30

        Merci pour le n’importe quoi. Il est quand même réputé pour se dénier la position de favori pour s’ôter de la pression. Même sur TB !!! Alors en indoor rapide…Tu appelleras çà comme tu veux.

      • Skvorecky 24 octobre 2014 at 16:47

        antsiran,

        Face au comportement et aux choix de calendrier de Nadal, les commentateurs que nous sommes disposent d’une infinité de nuances d’interprétation et de formes pour les exprimer.

        En écrivant: « Nadal fait sa chochotte. Il fouette à l’idée de (etc.) », tu te places à une extrêmité de la palette, celle qui frôle (et je suis gentil) le trolling. C’est franchement évitable…

        Sinon, merci pour l’info sur le paradigme médical actuel concernant l’appendicite, qui confirme la remarque de Patricia il y a quelques jours. J’avais en tête, comme pas mal de gens ici et ailleurs, le cliché: appendicite = opération en urgence.

        • antsiran23 24 octobre 2014 at 17:04

          J’aimerais savoir comment tu interprètes l’intérêt de prétexter une appendicite autrement que… »si je perds c’est normal, en sortant du match je pars directement me faire opérer… ». A la limite, il est déjà sous perfusion et l’anesthésie a commencer à me paralyser les membres…

    • Colin 24 octobre 2014 at 16:47

      Il y a deux Nadal, celui qui vient à un tournoi pour le gagner (et qui fait tout pour, et qui préfère renoncer plutôt que de ne pas avoir sa chance) et celui qui vient juste pour faire acte de présence.

      Il y a belle lurette maintenant que c’est le deuxième Nadal qu’on voit lors des tournois indoor de fin d’année. Ses défaites, même les plus cuisantes, n’ont jamais donné l’impression de le bouleverser.

  3. Antoine 24 octobre 2014 at 14:51

    PARIS, 24 oct 2014 (AFP)

    L’Espagnol Rafael Nadal, N.3 mondial, a déclaré forfait pour le Masters 1000 de Paris-Bercy, qui commence lundi, pour « raisons personnelles », a annoncé vendredi la Fédération française de tennis (FFT).

    Le Croate Marin Cilic (N.8), blessé au bras droit, et le Letton Ernests Gulbis (N.13), blessé à l’épaule droite, sont également forfaits, a précisé la FFT.

    Nadal est remplacé dans le tableau final par son compatriote Pablo Andujar. Le Polonais Jerzy Janowicz, finaliste de l’édition 2012, et le Canadien Vasek Pospisil prennent les places de Cilic et Gulbis.

  4. Cochran 24 octobre 2014 at 14:57

    En Indoor aussi un match peut-être interrompu.
    Goffin servait pour le set à 5-4 contre Rahan. 30-40 balle de débreak et… coupure de courant. Les joueurs renvoyés aux vestiaires. Dingue, d’autant plus que c’est la deuxième fois de la semaine !

    • Elmar 24 octobre 2014 at 15:05

      Yep. J’y suis et on parle de minimum 20 minutes d’arrêt.

      2 remarques: le public de Bâle, c’est la caricature de la Suisse vue de l’étranger. Monstre guindé. J’ai horreurbde ça.
      Sinon, Goffin joue bien et parait avoir de la marge sur Rao. Il sera top ten d’ici pas longtemps. Bon, il s’est un peu flingué au moment de boucler le set avec ume grosse faute de coup droit et une double alors qu’il menait 30-0 pépère.

    • Patricia 24 octobre 2014 at 15:18

      A Singapour aussi il y a eu des problèmes de lumière, la poursuite se mettait en marche toute seule pendant les points !

  5. Patricia 24 octobre 2014 at 15:13

    Eh ben Halep a joué le jeu, elle qualifie Serena.

  6. Sam 24 octobre 2014 at 15:38

    Votre Goffin là, il a une deuxième balle de 30/2 ou quoi ?

    • Skvorecky 24 octobre 2014 at 16:07

      Oh tu sais, ces joueurs belges de poche… à part ceux qui gagnent l’Open de Rennes… je sais pas s’ils valent grand chose.

      • Sam 24 octobre 2014 at 16:31

        Hmmm…Ouais. J’ai peut-être dit une connerie. Qui va apparaître au grand jour quand on verra les stats de fin de match et que Tintin aura battu Rahan (…D’ailleurs, qu’est ce qu’il a fait Rahan, pour que son équipementier et son coiffeur s’acharnent ainsi sur lui ?)

        • Skvorecky 24 octobre 2014 at 16:59

          Allons, allons! En ton âme et conscience, tu penses vraiment que Steve Darcis aurait cédé un set aujourd’hui?

          Et la lumière, tu crois qu’elle s’éteint quand Darcis sert pour le gain d’une manche?

          Ce sont des trucs qui n’arrivent qu’aux vainqueurs du challenger de Mons, ça!

          • Sam 24 octobre 2014 at 17:12

            C’est vrai. D’ailleurs, Darcis EST la lumière, Rochus le soleil, et Goffin, l’ampoule.

          • Colin 24 octobre 2014 at 18:52

            Ah non ! l’ampoule c’est Querrey (même s’il n’est pas belge).

            Goffin, c’est le pointeur laser. Ultra-mince, mais qui va loin.

  7. John 24 octobre 2014 at 16:55

    5-4, 40-15, dernier set. C’est d’habitude le moment ou Goffin lache sa faute directe.

  8. John 24 octobre 2014 at 16:55

    Et voilà. Je le connais comme ma poche.

  9. John 24 octobre 2014 at 16:59

    Mais le bonhomme parvient tout de même à terminer son match. Premier top 10 et une demi-finale contre Nadal en prime. Je crois que la marche sera un peu trop haute pour lui, mais le Liégeois rentrera dans les 25 premiers lundi prochain. Il n’aura aucun point à défendre à POB…

    • Cochran 24 octobre 2014 at 17:30

      Oui, il n’y a que du bonus pour lui ! Il sera TDS à l’Australian Open, une première pour un belge depuis, pffff, des lustres :)
      Demain contre Rafa, il y a moyen qu’il se fasse plaisir. Il a rempli son contrat ici et de belle manière, j’espère qu’il profitera et ne sera pas focalisé sur le monstre de l’autre côté du filet !

      • Sam 24 octobre 2014 at 17:49

        John, sans indiscrétion, tu l’as joué le Goffin, pour le connaître comme ça ?

        • John 24 octobre 2014 at 18:12

          Non, je l’ai seulement (souvent) regardé jouer à la télévision.

          Mais pour la micro-anecdote, j’ai joué deux fois à côté de lui… :)

        • Colin 24 octobre 2014 at 18:45

          En double ?

          • John 24 octobre 2014 at 19:01

            En simple. Il jouait sa partie, je jouais la mienne.

  10. Sam 24 octobre 2014 at 17:42

    Becker…Comment se fait-il que le bourreau d’Agassi soit admis sur un court ?

    • John 24 octobre 2014 at 18:13

      Foin de bien-pensance: rétablissons la peine de mort.

      • Sam 24 octobre 2014 at 18:25

        Oulà…Ca se discute, ça se discute…On y pensera forcément le jour où nous aurons le nom du dernier vainqueur de Fed, aux troisième tour de Wimb 2017 par exemple.
        Je me disais que B.Becker était une sorte de Bennetteau allemand, mais en fait non, il est pire. Et Bennetteau n’a pas tué Agassi, lui. Il ne restera vraiment que ça de Becker.

        • Kaelin 25 octobre 2014 at 05:53

          Benneteau restera une légende dans l’histoire de ce sport … une légende bien plus drôle que cet horrible Becker.

  11. Colin 24 octobre 2014 at 19:20

    Alors Elmar qu’est-ce que tu dis de ce petit Coric qui est en train de bageliser Nadal?

    • Colin 24 octobre 2014 at 19:21

      PS : je ne vois personne dans le public avec une pancarte « 15-lovetennis ». Je ne te félicite pas.

  12. William 24 octobre 2014 at 19:21

    Coric sert pour un bagel. Il joue bien mais Nadal fait tellement de fautes que cela ne veut pas dire grand chose… Il s’est pris un averto pour dépassement de la limite de temps, sort beaucoup de coups droit qui d’habitude retombent sur la ligne, etc.

  13. Colin 24 octobre 2014 at 19:29

    Ça va mieux pour le Rafa qui remonte à 2/5, bien aidé par de nombreuses fautes directes de Coric, qui est en train de se PHH-iser à vitesse V.

  14. William 24 octobre 2014 at 19:33

    Il perd un de ses breaks, c’est normal vu son âge et le fait qu’il commence à gamberger…

    Il sert encore pour le set à 5-2 :

    -une faute 0-15
    -le passing de Rafa sort
    -un ace ! 30-15
    -la remise de coup droit de Rafa est out
    -le coup droit de Coric (« Tchoritche ») sort de beaucoup 40-30
    -il monte, Rafa tente une remise, je pense qu’elle sortait mais Coric la joue et se foire
    -service gagnant et encore une balle de set !
    -un de plus !

    La fin fut laborieuse mais il va, le gamin ! 6-2 avec 39% de premières contre Nadal, c’est pas mal…

  15. Colin 24 octobre 2014 at 19:33

    Le gamin se ressaisit de belle manière, et Rafa continue d’être fantomatique. 6/2.

  16. William 24 octobre 2014 at 19:34

    D’après les stats de SkySports : 3 coups gagnants à eux deux…

  17. William 24 octobre 2014 at 19:35

    Ça va peut-être nous faire une belle équipe de Coupe Davis avec Cilic !

  18. Patricia 24 octobre 2014 at 19:45

    Je regarde depuis 2 jeux mais c’est quoi ce plan ?
    Nadal fait des UE en pagaïe et le jeune ne fait que remettre la balle… En plus souvent Nadal bousille un point bien engagé… surréaliste.

    • Noel 24 octobre 2014 at 19:53

      Des moonballs presque pires que sur terr battue alors qu’on est sur une des surfaces les plus rapides du circuit…un exploit!

  19. Cochran 24 octobre 2014 at 20:42

    En tt cas pour sa première participation à Bâle, Goffin pourrait bien se retrouver en finale ! On ne l’arrête plus :)

  20. William 24 octobre 2014 at 20:43

    Pas un grand match, c’est sûr, mais sortir Nadal – même diminué, même en indoor – en deux sets et à 17 ans, c’est fort.
    Coric peut être intéressant, il a l’air très mature pour son âge. C’était la première fois que je le voyais jouer. Il a un peu balisé au moment de servir pour le bagel mais c’est normal. Il a bien géré le deuxième set en frappant toutes les zones. Il a su brouiller les cartes et Nadal avait souvent un temps de retard car les points d’impact des balles du Croate n’étaient pas faciles à anticiper. Après c’est vrai que comme le disaient les commentateurs anglais « Nadal a fait autant de fautes dans ce match que durant le reste de l’année ». Comment expliquer ce coup droit dans le filet tout mou qui donne le mini break à 4-4 ? Rafa a tout de même vendu chèrement sa peau (quelques accélérations foudroyantes en coup droit dans le deuxième) et Coric mérite sa victoire.

  21. William 24 octobre 2014 at 20:44

    Et on attend maintenant le match de Dorian Gray.

  22. Cochran 24 octobre 2014 at 20:48

    Avec un tel niveau et son forfait à Bercy, Nadal pense-t-il vraiment être prêt pour Londres ? On se demande vraiment pourquoi il maintient le suspens…
    Par contre j’étais un peu surpris de voir que Rog’ s’est malgré tout aligné à Paris. Avec un premier tour pas simple contre Chardy en prime. Prime ? En reçoit-il à Paris à ce propos ?

    • Elmar 24 octobre 2014 at 20:50

      Regarde les tableaux de Djoko et de Roger! Je commence vraiment à croire à la place de numéro 1.

      • William 24 octobre 2014 at 20:53

        Je viens de jeter un œil aux deuxièmes tours potentiels des têtes de série et c’est du lourd ! Le RYSC va être impossible !

      • Cochran 24 octobre 2014 at 20:56

        S’il va loin à Paris + Masters + Davis + n’importe nawak en Inde, dans quel forme débarquera-t-il à l’AO ? D’ailleurs je crois qu’il joue une exhib avec Stan vers la fin de l’année à Zurich. Il y a un record du plus grand nombre de match joué à 33 piges qu’il voudrait battre ? :p

  23. William 24 octobre 2014 at 21:53

    Coup droit gagnant, ace sur deuxième et deux balles de set sauvées par Federer. Un superbe retour bloqué gagnant en revers et une troisième balle de set pour Grigor, sauvée au filet par Roger. Une nouvelle bourde en coup droit, balle de set again… Ace extérieur !
    Ace sur le T ! Balle de 6 jeux partout… Mais super passing de Dimitrov !

    • William 24 octobre 2014 at 21:54

      Point conclu au filet, avantage Federer. Service volée et tie break !

  24. William 24 octobre 2014 at 22:02

    Dimitrov au service.

    Coup droit out et mini break pour Roger. 0-1
    Service gagnant. 0-2
    Ace extérieur ! 0-3
    Grigou rate son smash suite à un lob désespéré de Roger ! 0-4
    Enfin un service gagnant ! 1-4
    Un revers très limite de Roger… Son deuxième revers est plein filet ! 2-4

    Dimitrov court partout mais manque son revers : 2-5
    Grigor au service, toujours pas de première… Mais il plante un coup droit que Federer ne peut qu’effleurer. 3-5
    Retour volée sur une deuxième balle de Dimitrov mais ce dernier ajuste son passing : 4-5
    Un service gagnant signé Roger. 4-6
    Un de plus !

    4 balles de set sauvées, un tie break bien mené, c’est propre. 9ème tie break consécutif remporté par Roger d’après les commentateurs.
    Ratio w/ue : 20/14 et 11/18 au filet.

  25. William 24 octobre 2014 at 22:03

    Je suis tout seul on dirait… Pas grave, il n’y aura qu’à lire mes comm pour une séance de rattrapage.

    • Antoine 25 octobre 2014 at 00:20

      Exactement, merci William..

    • Kaelin 25 octobre 2014 at 05:49

      merci vieux, je te lis actuellement! comme tu vois, ya des gens à la bourre! ^^

    • Robin 25 octobre 2014 at 09:03

      Idem. :-)

  26. William 24 octobre 2014 at 22:04

    Je cherche du regard un type qui pourrait être Elmar mais… Ah ! Non c’est Mirka…. Et là ? Aide nous Elmar ! Tu ressembles à Chiuddinelli ?

  27. Alexis 24 octobre 2014 at 22:05

    Je suis aussi (là).

  28. Alexis 24 octobre 2014 at 22:06

    A 2 mm du 0/40…

  29. Alexis 24 octobre 2014 at 22:07

    Mais un jeu conclu avec autorité!

  30. Alexis 24 octobre 2014 at 22:11

    Mouhaha la volée amortie!
    Ps connaissez-vous le livre « Ce que j’apprends de Federer- Progresser grâce au meilleur » de Marc Aebersold? Découvert au hasard à la f..c, à mourir de rire!

  31. William 24 octobre 2014 at 22:22

    Il a frisé la correctionnelle Grigor…

  32. Alexis 24 octobre 2014 at 22:23

    Le coup droit fonctionne pas mal!

  33. William 24 octobre 2014 at 22:37

    Il est devenu top 10 mais il gagne un jeu de moins que l’année dernière…

    Du très bon Roger : 10 aces pour 1 double, 57% de premières, peut mieux faire, 84% et 64% de points gagnés derrière ses premières et secondes. 4/4 en balles de break sauvées, c’étaient d’ailleurs des balles de set.

    Next : Karlovic.

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Commentaires récents

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis