Valence : l’agonie d’un tournoi ?

By  | 23 octobre 2014 | Filed under: Regards

Profitez de Valence et de son stade futuriste. Profitez de la course au Masters de Ferrer et Murray, de la revanche de la Coupe Davis Bautista – Bellucci, du premier match gagné par Dolgopolov depuis des mois, de la percée de Pablo Carreño. Profitez-en bien, car on vit peut-être la toute dernière édition de ce tournoi. Explications.

On lit ces jours-ci dans les blogs espagnols des déclarations par lesquelles les responsables de l’ATP 500 de Valence semblent administrer l’extrême-onction à leur bébé.

Vous pensiez qu’une fois annoncé par l’ATP, le calendrier de la saison était immuable ? Détrompez-vous. En creux, dans les entretiens accordés aux journalistes espagnols par Antonio Martínez Cascales et Juan Carlos Ferrero, respectivement ex et actuel directeur du tournoi, on entend que rien n’était sûr jusqu’au début des matchs. « Pour l’instant, tout est confirmé pour cette année », affirmait l’ancien numéro 1 il y a quelques jours. Encore heureux, pourrait-on s’exclamer. Cela dit, les institutions ont prévu ce cas de figure. Au moment de la revente d’une licence ATP, une commission de 10% est reversée à l’association éponyme. Mais si les organisateurs n’ont pas respecté leurs obligations, selon les mots de Cascales, le pourcentage institutionnel s’élève à 25%. De quoi dissuader de tenter le coup de la panne.

La licence de Valence court jusqu’en 2018, mais tout reste ouvert pour l’année prochaine.

Né en 2009 sur les ruines du tournoi printanier disputé sur les courts de terre battue du principal club de la ville, il s’agit du deuxième tournoi espagnol de l’ère Open à se jouer sur surface dure, et en indoor, après Madrid. Les matchs se disputent dans l’Ágora, sise dans l’exubérant complexe avant-gardiste de la « Cité des arts et des sciences », stade et complexe étant tous deux œuvres de l’architecte-star Santiago Calatrava. Si l’enceinte du tournoi a coûté plus du double du budget fixé (90 millions d’euros au lieu de 40) tout en restant partiellement inachevée, ce n’est rien comparé au coût final de l’ensemble de la « cité » : un peu plus d’1,2 milliard d’euros, soit 4 fois le budget prévu. C’était l’époque où toutes les villes espagnoles (et pas seulement elles !) se sentaient obligées d’accueillir un édifice signé Calatrava. Ce temps est révolu, plusieurs plaintes étant en cours pour défauts de conception d’un certain nombre de projets calatravesques.

Le tournoi de Valence n’est au fond qu’un exemple supplémentaire de la folie des grandeurs de la fameuse triade espagnole des années 2000 : BTP, Architecture, Sport. Trois secteurs qui bénéficient souvent d’une certaine proximité avec le milieu politique. Et en la matière, la région de Valence est un cas extrême. En témoignent son aéroport vide (à Castellón), ses politiques corrompus (probablement la pire région d’Espagne de ce point de vue-là), ses clubs de foot sauvés de la banqueroute par le Conseil régional, tel le FC Valence et ses 547 millions d’euros de dettes.

Sauf qu’en Espagne, le tennis est loin du football en terme d’impact social et d’enjeu politique – à un Nadal près. A moyen terme, le robinet à subventions finit toujours par fermer. Selon Martínez Cascales, le tournoi, dont l’organisation coûte environ 8 millions d’euros, est passé de 40% d’aides publiques en 2009 à 12-13% actuellement. Résultat : on parle d’1 million de pertes pour cette année, argent qui devra sortir des poches de ses propriétaires : Ferrero, David Ferrer et Conchita Martinez. Et pourtant, le public est fidèle au rendez-vous : 175.000 personnes ont ainsi assisté à l’édition 2013. Mais ce n’est manifestement pas une condition suffisante pour un tournoi de tennis durable, d’autant que nombre de places sont des invitations qui n’affectent pas la billetterie.

Youzhny ValenciaConséquences des problèmes financiers, le tournoi affirme n’avoir offert aucune garantie aux têtes d’affiche cette année, garanties qui les années précédentes pouvaient aller jusqu’à 200.000 dollars par joueur (bien inférieure, donc, aux sommes mentionnées chez les concurrents de Bâle). Cela explique que Murray et Berdych aient dû demander une wild card, faute d’avoir confirmé leur participation à l’avance. On comprend mieux également les renoncements de dernière minute de Cilic et Nishikori, pourtant inscrits depuis septembre, le premier étant déjà qualifié pour le Masters, le deuxième y étant presque.

Car si l’argent est le nerf de la guerre, les points du classement le sont également. Une chance pour Valence que la course au Masters soit si serrée cette année, et qu’elle concerne de grands noms. Alors que le tableau aurait pu être famélique, le tournoi présente paradoxalement une des meilleures affiches de son histoire : Murray, Ferrer, Berdych, Feliciano, Bautista, Isner, Anderson, Simon, Fognini… soit trois Top 10, neuf Top 20, et douze Top 25.

Pour 2015, une vraie solution devra être trouvée. « Dimanche sera peut-être le dernier jour du tennis de haut niveau à Valence », se résigne Cascales, encore propriétaire d’1% du tournoi. On peut toujours émettre l’hypothèse que tout cet alarmisme n’est qu’une stratégie pour forcer la main des sponsors et des pouvoirs publics. Mais le plus probable à l’heure actuelle, en l’absence d’un coup de théâtre, est que la licence soit vendue au plus offrant. L’enceinte futuriste de l’Ágora, qui n’est utilisée actuellement qu’une semaine par an, devrait alors se préparer au chômage de longue durée.

Cascales conclut en prédisant que d’ici 7 à 8 ans, il n’y aura plus qu’un tournoi ATP en Espagne : celui de Barcelone. Si le sort de Valence semble joué, il est légitime de se poser également des questions sur la durabilité du Masters 1000 de Madrid au-delà de l’âge d’or incarné par Nadal, les succès en Coupe Davis et la cohorte de pensionnaires du Top 100. Y a-t-il eu une bulle spéculative du tennis espagnol ? Il nous faudra le recul de quelques années pour en être sûr.

Mise à jour du 31/10/2014

Le département de communication du tournoi de Valence a annoncé vendredi dernier, pendant les quarts de finale, que le tournoi était reconduit pour 2015 et 2016 grâce au soutien du Conseil régional. Il n’y a pas de précision sur le soutien en question, mais il ne peut s’agir que d’une nouvelle injection d’argent public. L’inquiétude exprimée par Cascales et Ferrero a donc porté ses fruits en convaincant le pouvoir valencien de revenir sur son désengagement. L’horizon 2018 est loin d’être confirmé, mais Valence a gagné deux ans de tennis.

About 

Bouffeur de gluten https://twitter.com/PavelTrianero

Tags: ,

422 Responses to Valence : l’agonie d’un tournoi ?

  1. Elmar 26 octobre 2014 at 15:14

    La Chaussette met 2 et 4 à Nanard et se qualifie pour le tableau principal de Bercy.

  2. Sam 26 octobre 2014 at 16:01

    Fed dégage une telle impression de sérénité, rien ne peut lui arriver aujourd’hui..

    • Remy 26 octobre 2014 at 16:05

      Il est bien meilleur que Goffin aujourd’hui.
      Double break.
      il mène les échanges et se balade sur son service

  3. Sam 26 octobre 2014 at 16:07

    Très bien Goffin, très bien. Mais on parierait qu’en croisant Fed dans les vestiaires, il lui dit « Bonjour Monsieur ». Manque de vice.

  4. MacArthur 26 octobre 2014 at 16:13

    Je n’ai pas réellement vu jouer Coffin. Mais après tout le tapage sur sa série incroyable, je me dis que ça vaut peut-être le coup d’oeil… Qu’est-ce qu’il est faible, dis-donc. Qui étaient ses adversaires?

    Avec un tel service, il n’ira pas loin sur le circuit… En plus, comment veut-il battre Federer en portant son teeshirt en entraînement. Bref, un premier set médiocre et un zéro pointé en retour de service.

    Quand à Federer, il est parti pour une victoire facile certainement. Il joue en marchant. Ça ressemble au match contre Nishikori en 2011 sauf que le Japonais lui n’était pas en forme. Del Potro avait quand même proposé de beaux matchs ces deux dernières années.

    • John 26 octobre 2014 at 16:29

      Disons que ce n’est sans doute pas le bon jour pour voir le meilleur Goffin. Le gars n’est pas encore sorti de sa tétanie mentale, et vu le score, il sera sans trop quand ce sera le cas.

      Cela dit, il s’agit de garder à l’esprit que Goffin sort de 46 matches en trois mois. 46. Celui-ci est sans doute, et assez logiquement, celui de trop.

      Sur le plan purement technique, il convient par ailleurs de noter que les qualités de Goffin sont totalement désarméess par le jeu de Federer. Les variations que le suisse impose à son second service empêche le Belge de se régler au retour. Le coup d’œil et le timing de celui-ci valent celui d’un top 10 – voire mieux – mais souffrent de la comparaison avec le maitre incontesté en la matière. Quand des points forts similaires rentrent en concurrence, il suffit pour le moins bon d’être un léger cran en-dessous pour pendre la pâtée. C’est ce que nous voyons aujourd’hui.

      • MacArthur 26 octobre 2014 at 16:35

        Oui, John. Et merci pour l’éclairage. Mais même techniquement, c’est très faible de son côté à lui. Il est pas bon en coup droit long de ligne et en coup droit décroisé. Deux choses importantes face à Federer. Ce qui fait que tactiquement il est limité. Il ne peut que donc jouer qu’en croisé; pas de bol ça tombe sur le coup fort de Federer.

        • John 26 octobre 2014 at 16:42

          Pas faux. Disons que Goffin est plus à l’aise en revers – qu’il choisit même parfois de prendre sûr son côté coup droit. Et c’est vrai que sur la diagonale coup droit (ou l’enchainement diagonale-long de ligne de Federer), il a sacrément dégusté.

          Ta remarque me fait par ailleurs penser au fait que c’est aussi via cette gamme que Federer parvient à conserver un H-2-H favorable vis-à-vis de Djokovic. Quelles que soient les qualités du Serbe, il ne parvient pas (ou n’est pas encore durablement parvenu) à s’imposer sur la diagonale coup droit.

          • MacArthur 26 octobre 2014 at 16:55

            Exactement… Il y a aussi chez Djokovic ce que je considère comme un sacré péché d’orgueil. Il aime battre Federer à son propre jeu en l’attaquant plus sur ses forces que sur ses faiblesses… Ce qui donne des matchs que la majorité des amateurs adorent. Dès que tactiquement, il fait preuve d’un peu plus d’humilité en exploitant les faiblesses du Suisse, il prend le contrôle.

            Quant à Goffin, il y a beaucoup de choses à améliorer à son jeu… Il a du temps mais il faut qu’il se mette davantage en position de jouer les meilleurs

    • Patricia 26 octobre 2014 at 17:21

      Goffin est un très bon joueur, très complet (très bon retour, agressif et très fort à l’échange) mais fragile mentalement. Le genre qui va tout à fait donner la réplique à des joueurs du top 10 un peu monolithiques mais saborder un point tout fait quand il n’est pas en confiance. Il peut très bien servir à ses heures. Il a mis 15 aces à Thiem et ça lui arrive disons tous les 6-7 matchs.

      La façon dont il jouait ces derniers temps, même en servant mal, il était largement au-dessus des joueurs au-delà du top 50, ce qui indique un niveau de top 20.

      On ne peut pas comparer en effet un del Potro, potentiel de top 5, tenancier du top 10, et un aspirant top 20. Del Potro est un des très rares joueurs à pouvoir mettre à l’amende assez sévèrement le Big 4…
      S’il avait le mental de Ferrer ou Simon, il prétendrait sans problème au top 10.
      Mais un Fed moyen comme il a eu des tas de matchs cette année, surtout dans un stade moins avancé, le Goffin en confiance de ces derniers temps lui aurait posé problème je pense…

      Mais il manque d’expérience au plus haut niveau, il faut qu’il en bouffe plus des matchs avec des tops 20. On verra ce que ça donne après 2015 si ça n’a pas raison de sa confiance.
      Nishikori aussi s’était fait rétamer à Bâle mais il n’en est pas resté là (pourquoi « pas en forme », il était en finale lui aussi ?)… Je pense que Goffin n’a pas son potentiel mental mais c’est le même genre de joueur, grosso modo.

  5. Sam 26 octobre 2014 at 16:24

    Agréable sensation Suisse, nous sommes en 2023, Fed remporte son 28ème tournoi de Bâle, un dimanche après-midi invariablement tranquille, les chocolats, les horloges et les sous sont bien rangés, un monde immuable où rien ne changera jamais…

    • John 26 octobre 2014 at 16:31

      Utopie, uchronie ou dystopie ?

      • Sam 26 octobre 2014 at 16:40

        Dystopie. Parce que c’est la Suisse, avec un parfum d’enfer climatisé qui plane, derrière…

        • John 26 octobre 2014 at 16:44

          Je me disais bien. Mon affection pour Federer a des limites – et j’ai justement 1984 à relire juste à côté de moi.

          Si le monde était une Suisse… Oh my God.

          • Sam 26 octobre 2014 at 16:52

            (amis lecteur de 15L, ne vous méprenez pas : j’ai quand même checké wikipédia avant de répondre à John).

  6. Remy 26 octobre 2014 at 16:25

    Goffin a retrouvé un peu son service en ce début de seconde manche.
    Mais pas assez de première balle dans ce 5ème jeu et break.
    Vu comme Roger est à l’aise au service, cette finale ne va pas s’éterniser.

  7. Remy 26 octobre 2014 at 16:31

    Double break.
    ca va faire 6-2, 6-2
    très facile pour Roger mais 82ème titre tout de même et Djoko à 490 points!

  8. Antoine 26 octobre 2014 at 16:51

    Le titre pour Roger, bravo à lui..

    Cela a été plus facile que ce que j’imaginais. Pas de bol pour Goffin, mais c’était le meilleur match de la semaine de Roger avec le premier contre Muller. Trop bon, trop fort, intouchable au service. Par ailleurs, Goffin était un peu à plat j’ai trouvé, et a mal servi durant presque tout le match. IL a une première très correcte, un peu comme Simon mais il n’a pas de seconde et cela ne pardonne pas.

    Le match le plus difficile de Roger a été hier contre Karlo qui a fait son meilleur match au service contre lui en douze rencontres.

    Très bonne fin de saison pour Roger : titré à Shangaï et maintenant à Bâle, à la suite. 5ème titre de l’année sur 10 finales, cela commence à être pas mal du tout..

    • MacArthur 26 octobre 2014 at 17:00

      La première de Coffin mérite vraiment d’être travaillée sur ce que j’ai vu. Son lancer n’est pas toujours très fiable. Il faut qu’il consacre des séances uniquement à cet exercice. Maintenant, peut-être que c’était juste le stress associé à ce match.

      • MacArthur 26 octobre 2014 at 17:01

        *Goffin

      • Patricia 26 octobre 2014 at 17:32

        C’est un problème chronique… il a fait une quinzaine de matchs sous 50% cette année, dont il a remporté la plupart (il a même gagné un match de qualifs à Casa avec moins de 30% de premières !)
        C’était d’ailleurs le cas contre Raonic – certes pas au top : battre son premier top 10 avec 46% de premières, c’est pas mal… Contre Tsonga il avait juste 52%. Mais ils sont plus prenables que Roger sur leur seconde.

  9. Nathan 26 octobre 2014 at 16:52

    51 minutes pour une lecon… la rolexitude ponctuelle du grand Horloger suisse.

    • Sebastien 26 octobre 2014 at 18:14

      Comment il a rolexé le Goffin ! Goffin a tout pour être un bon top 20, mais il n’aura jamais les armes massives d’un Del Potro dont la puissance peut lui permettre de battre tout le monde

  10. MacArthur 26 octobre 2014 at 17:05

    En parlant de deuxième balle faiblarde, je me demande s’il est déjà arrivé à Andy de se consacrer deux journées de sa vie de joueur à repenser à des améliorations sur ce coup… C’est vraiment pas possible parfois.

    • Patricia 26 octobre 2014 at 17:44

      Apparemment, d’après un journaliste qui a suivi ses entraînements, il peut servir une heure durant avec une précision bluffante, ce serait la tension des matchs qui fout tout en l’air… Un émotif aussi, Andy…

  11. William 26 octobre 2014 at 17:30

    Vous avez lu la « production » de Bouchard sur la victoire de Serena ? Incroyable.

    • William 26 octobre 2014 at 17:30

      Carole, hein, pas Eugénie.

      • Patricia 26 octobre 2014 at 17:42

        Note que Genie ne s’est pas non plus distinguée par le haut cette semaine…

    • Patricia 26 octobre 2014 at 17:36

      Quelques jolies trouvailles en effet…
      « les fusées en retour, le coup gagnant pour seule réponse, le poing calmement brandi. »

      • William 26 octobre 2014 at 17:46

        J’aime bien les volées liftées pour assommer le set.

        • Patricia 26 octobre 2014 at 18:18

          Pour avoir vu lesdites volées je ne suis pas étonnée « qu’assommer » lui soit venu à l’esprit ^^. Il y avait un côté MMA dans ces conclusions. L’arbitre a failli annoncer ippon, d’ailleurs.

  12. William 26 octobre 2014 at 17:52

    Bon, Bâle, c’est fait. Dommage pour Goffin mais Federer a un truc avec les fins de séries. Djokovic en 2011, Djokovic en Chine, Canas à Indian Wells…

    Maintenant la place de numéro 1 est à portée de main. J’ai déjà dit ce que j’en pensais, être numéro 1 sans titre en GC etc, mais le débat méritera d’être mis à nouveau sur la table si Federer MAKES HISTORY.
    D’ailleurs il n’a pas forcément besoin de cartonner partout pour atteindre ce but pas si secret. Je rappelle quand même que Djokovic est tenant du titre à Paris et à Londres, il peut donc perdre un sacré paquet de points en cas de contreperf. D’autant que son tableau à Bercy n’est pas franchement une promenade de santé… Disons que cela reste assez ouvert et que Roger n’ait même pas forcément besoin de s’arracher me fait sourire…

    • Sebastien 26 octobre 2014 at 18:10

      Ben c’est pas tant le fait que Djoko fasse une contreperf, mais que Federer aille à chaque fois un peu plus loin que lui dans les deux prochains tournois, vu qu’il n’y a que 490 points d’écart à la Race. Et c’est vrai que Roger a l’air d’être dans une dynamique 2011 il gagne tout en fin d’année

      • Ziggy 26 octobre 2014 at 19:34

        En fait sur les points qui compteront pour fin 2014, Rodg a 340 points de retards sur le Djoke.

        Les 150 points du Djoke gagnés par ses 2 simples en finales de la Coupe Davis 2013 tomberont après le 23 novembre.

        Rodg a aussi une possibilité supplémentaire de gagner 225 points que n’a pas le Djoke: 75 points par simple gagné en finale à Lille et un bonus de 75 points si la Suisse gagne la rencontre.

        Il est donc possible que ce soit Stan qui fasse gagner la Suisse dans un 5e match ET qui donnerait la place de no 1 à son co-équipier! :-D
        (Bon vu la forme de Stan et comment il tient mal la pression, c’est un scénario fort improbable :-D )

        • Ziggy 26 octobre 2014 at 20:17

          Je viens de lire le règlement des points de la Coupe Davis et c’est dommage que la Suisse ait battu la Servie 3-0.
          Car si Federer avait pu y gagner un 2e simple qui compte, il aurait pu viser un bonus de 125 précieux points pour tout joueur gagnant ses 8 simples en Coupe Davis sur l’année.

        • Patricia 26 octobre 2014 at 20:18

          Je connaissais pas le coup du bonus… Intéressant.

          Par contre, tu es sûr que des points comptabilisés à la Race peuvent être retranchés pour la place de N°1 ?

          Je ne comprends pas bien pourquoi mais les 150 pts de CD indiqués dans son décompte pour la Race ont pour date le 12.09 2014….

          • Ziggy 26 octobre 2014 at 20:25

            Oui je suis sur des bonus (je peux être un Antoine bis quand il y a des chiffres :-D ).

            En fait les 150 points gagnés par Djokovic en finale CD 2013 comptent pour la Race 2014 puisque gagnés après le Masters 2013 MAIS pour ils ne compteront plus pour les points gagnés sur les 12 derniers mois après la CD 2014, points qui détermineront le no 1 de 2014.

            http://www.daviscup.com/en/rankings/atp-ranking-points.aspx

    • Patricia 26 octobre 2014 at 18:12

      A la race, le Djoker a 490 points d’avance.
      S’il est peu concerné à Bercy et concocte une sortie précoce, Fed peut les lui mettre dans les dents presque direct, avec une demi (si on ajoute deux victoires en simple en CD, le compte est bon).
      S’il pense à ses points et fait l’effort mais sous-perfe pour cause de paternité, il ira en quarts, et c’est déjà la finale qui sera nécessaire à Roger pour combler l’écart.

      Aux Masters, ce sera plus difficile, à moins d’un coup de bol…

      Concrètement, il faut que Roger fasse bien mieux que Djoko à Bercy et aussi bien aux Masters (Nishi dans la poule serait un plus indéniable). Pas gagné mais faisable.

      • Sebastien 26 octobre 2014 at 18:26

        Un Nishi reposé et sans pépin physique va être un danger pour tout le monde aux Masters. Il a les clés pour battre Djoko mais aussi Roger

  13. MacArthur 26 octobre 2014 at 18:17

    En voyant tous les meilleurs joueurs jouer cette semaine et même s’il y a la question de la paternité pour Djokovic, il me semble plus l’avoir vu jouer de « petits » tournois hors Dubai depuis belle lurette…

    Il me semble que depuis qu’il est devenu Grand, le Serbe ne joue que les 1000 et les 2000.

    • Sebastien 26 octobre 2014 at 18:24

      pas faux et ça pourrait faire la différence au classement face à Roger qui lui n’hésite pas. Djoko a joué 60 matchs mais Roger au moins 75.

  14. Homais 26 octobre 2014 at 18:50

    Merci Rémy, je vous ai retrouvé sur ce fil… Ceci dit, sur l’autre, plus de nouveaux pronos depuis un petit moment.
    Djoko a fait deux 500 cette année, Pékin et Dubai. Federer, de mémoire 3, Halle, Dubai et Bâle : la différence c’est qu’il les a tous remportés.

    • Homais 26 octobre 2014 at 18:54

      J’ai oublié Brisbane…

      • Antoine 26 octobre 2014 at 18:56

        C’est un 250 Hornais..

        • Homais 26 octobre 2014 at 19:06

          oui, cela va encore mieux dans le sens de ce que disait Sébastien : il n’hésite pas…

    • William 26 octobre 2014 at 19:17

      Halle ne sera un 500 qu’à partir de l’année prochaine.

  15. Antoine 26 octobre 2014 at 18:52

    Si Djoko ne parvient pas à creuser l’écart cette semaine à Bercy et perd au meme tour que Roger, ce dernier sera en bonne position pour le Masters : il lui suffirait de gagner le Masters pour coiffer le Djoker au poteau, pour 10 points si ce dernier est en finale et que le Djoker n’ait pas gagné un match de poule de plus que lui. Difficile mais faisable.

    En revanche, si le Djoker est bien au niveau cette semaine -et je ne parierai pas sur le contraire-et qu’il va en finale à Bercy, Roger aurait alors besoin de le battre deux fois pour terminer numéro 1, une fois à Bercy et une autre fois en finale du Masters. Avec Shangai, cela ferait trois fois de suite et au moins une fois de trop, je pense..

    En effet, si le Djoker gagne Bercy contre Roger en finale, il porterait son avance à 890 points. Il lui suffirait ce gagner ses matchs de poule pour au pire terminer avec 290 points d’avance meme si Roger gagnait le Masters.

    C’est pourquoi je ne suis guère emballé à l’idée de voir Roger à Bercy. Alors qu’il a beaucoup joué cette année, en allant à Bercy plutot que de se reposer 3 ou 4 jours et de recharger les batteries avant l’enchaînement Masters-CD, il risque fort de le payer à un moment donné, et très probablement en finale à Lille.

    Et tout cela pour rien, sauf à penser, soit qu’il puisse battre deux fois le Djoker, à Bercy et à Londres, soit penser que le Djoker se vautre…En toute hypothèse, Roger peut pas avoir plus de 500 points d’avance sur le Djoker à la sortie de Bercy et la finale du Masters resterait de toute façon déterminante..

    Bref, à la place de Roger, je ne courerais pas tous les lievres à la fois et laisserai tomber Bercy et de facto, sauf plantade du Djoker, la place de numéro un par la meme occasion….

    • Homais 26 octobre 2014 at 19:04

      Ouais, mais tu n’es pas Roger… Je ne pense pas qu’il raisonne comme toi.

      Dans sa tête, il ne se dit pas « je dois le battre trois fois de suite ». La finale de Shanghai, c’est du passé. Il a deux tournois à jouer, point barre et si ça se trouve, il n’aura pas à rencontrer une seule fois Djoko pour finir l’année numéro 1.

      Ensuite, dans sa tête, il sait aussi que l’autre va être en retour de couche, et lui sait que ça veut dire comme gestion mentale.

      « En toute hypothèse, Roger peut pas avoir plus de 500 points d’avance sur le Djoker à la sortie de Bercy et la finale du Masters resterait de toute façon déterminante »… Certes… mais il est aussi possible que ces 500 points lui suffisent pour finir numéro 1 : qui nous dit que Djoko (et même Fed) seront en finale du masters. Il y a quelques poulets qui peuvent battre les deux dans le lot, en poule ou en demie (Nishi, Cilic en feu, même Murray). Bref, je pense que s’il peut virer en tête avant Londres, il ne va pas laisser passer l’occase de mettre la pression. Son tableau n’est pas du tout monstrueux, il n’est pas en phase de recherche foncière de physique, ses coups sont en place et les jambes aussi, il a « juste » besoin de garder les sensations de match. Cela vaut mieux que de regarder les autres à la télé et de se dire, j’aurais dû y aller, en buvant des bières. Pas le genre du bonhomme. Et s’il enquille un ou deux matches en une heure, ce n’est pas ce qui va le crever. La semaine de repose suivante suffira bien !

      • Antoine 26 octobre 2014 at 19:16

        On peut imaginer toutes sortes de scénario mais le plus probable est que les deux meilleurs se retrouvent en finale..

        Dire qu’il sorte de Bercy avec 500 points d’avance sur le Djoker perd dès son premier match et que lui gagne le tournoi. Très improbable et meme dans ce cas, il demeure condamné à gagner le Masters sauf plantade totale du Djoker à Londres, juste après une plantade à Bercy…très peu probable..

        Je pense que le Djoker sera bien là, tant à Bercy qu’au Masters, comme il était bien là en Chine…

        Je ne crois pas à la répétition du scénario post Wimby post mariage…

        Et si Roger peut terminer numéro un sans avoir à battre le Djoker une seule fois, cela veut dire que c’est la répétition du scénario post Wimby et dans ce cas, pas la peine d’aller à Bercy non plus..

        • Patricia 26 octobre 2014 at 20:32

          Il va avoir une semaine de repos après Bercy, ça lui fera 2 tournois joués depuis l’USO, pas la mort…

          Après, les deux meilleurs en finale à Bercy, on n’a pas eu beaucoup l’occasion de voir ça… L’an passé il y avait Djoko mais pas Nadal, en 2012 Ferrer et Janowicz, en 2011 Fed (3è) et Tsonga, en 2010 Soderling et Monfils…

          Fed/Djoko en finale des Masters, ça paraît plus classique, mais je pense que l’inconnue Nishikori et surtout Cilic est difficile à cerner. On voit mal Fed et Djoko ne pas au moins arriver en demi avec Ferrer, Berdych et Waw pour se dévouer, mais une poule Murray, Nishi et Cilic est possible et si ce dernier flambe à nouveau, ça serait très chaud…

    • Antoine 26 octobre 2014 at 19:07

      PS : Roger est à 66-10 cette saison et a joué 16 marchs de plus que le Djoker, ce qui énorme. Ce dernier est à 52-8..A titre de comparaison, Nadal est à 48-11, soit 17 matchs de mois.

      Qui aurait dit fin 2013 que Roger terminerait l’année devant Nadal au classement ?

    • Ziggy 26 octobre 2014 at 19:47

      Il y a 2 paramètres qui changent un peu ton analyse Antoine (cf. mon post plus haut) :-)

      • Antoine 26 octobre 2014 at 21:02

        J’ai vu : les points de la CD.

        Je n’en ai pas parlé plus haut tout en comptant sur un gain possible de 150 points pour Roger qui ne changeait pas le sens de ce que j’ai écrit.

        Mais je sousestimait le gain possible de Roger qui est de 225 points et avait oublié le retrait des 150 points du Djoker, ce qui au total fait un gain pour Roger de 150 à 375 points.

        Mais en fait, cela ne disqualifie pas ce que je dis : Roger pour terminer numéro 1 ne peux pas se contenter de gagner le Masters si Djoko est en face. Si Djoko arrive aussi en finale à Bercy, si Roger ne gagne pas Bercy , il ne peut terminer numéro 1…

        • Ziggy 26 octobre 2014 at 22:06

          Oui si Rodg gagne le Masters invaincu en battant le Djoke qui aurait perdu un match de poule. :-D
          Rodg n’aurait alors qu’à gagner un match en CD.

          Actuellement Djokovic a + 340 pts
          Djokovic bat Rodg en finale à Bercy: +400 pour Djoke
          Rodg bat Djokovic finale Masters (avec une défaite du Djoke en poule): + 200 +500 pour Rodg
          1 match CD: +75 pts

          Bilan 740 (Djoke) à 775 (Rodg)

          • Antoine 26 octobre 2014 at 22:52

            Effectivement ça marche mais c’est très peu probable : un Djoko et pleine forme gagnant Bercy malgré un tableau difficile et qui perdrait ensuite un match de poule au Masters avant de perdre la finale..

            Pas très réaliste mais possible.

            Une défaite du Djoker en poule est indispensable. Si elle n’intervient pas, meme si Roger gagne ses 2 matchs et la CD, il lui manquerait alors 15 points…

            • Ziggy 26 octobre 2014 at 23:14

              En effet.

              Il y a aussi un scénario où une simple victoire de Rodg sur Djokovic rattraperait bien plus l’écart: si Rodg termine 2e de sa poule et sort le Djoke en 1/2 des Masters pour gagner ensuite la finale. Rodg perdrait alors 200 pts du match de poule pour ensuite faire perdre au Djoke 400 + 500 pts. :-D

    • Nathan 26 octobre 2014 at 19:49

      Federer a toujours été prudent avec son physique. Il s’est toujours accordé des périodes de récupération. Il ne s’est pratiquement jamais blessé.

      S’il enquille les tournois ainsi, alors que franchement il n’a plus grand chose à prouver, j’ai tendance à penser qu’il doit se sentir particulièrement en forme à cette période de l’année qui lui convient plutôt bien et dans les conditions de jeu (l’indoor) dans lesquelles il excelle.

      A Bâle, mis à part le match contre Istomin, il m’a semblé particulièrement bien. Il a fait match énorme contre Karlovic, car ce Karlovic là, ce jour-là, il fallait se le faire.

      Sa bête noire n’est plus là. Bercy a des conditions de jeu plutôt rapides, me semble-t-il (mais à confirmer). Il y a une semaine de repos entre Bercy et l’O2. Il a visiblement envie de jouer. Banco, il y va ! la fleur au fusil. « Rien ne sert d’espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer », c’est peut-être ça, sa philosophie. A priori, jusqu’à présent, cela semble lui réussir pas mal.

  16. William 26 octobre 2014 at 19:15

    Je me suis gouré de fil. Nouvelle balle de match pour Robredo, sur le service de Murray…

    • William 26 octobre 2014 at 19:16

      Effacée d’un ace, faute de Robredo et balle de set Murray !

      • Antoine 26 octobre 2014 at 19:23

        Set Andy 9-7 au tie break…dans la douleur mais ça passe..

  17. Sylvie 26 octobre 2014 at 19:54

    C’est la première fois de ma vie que je soutiens Robredo mais il vit un calvaire, c’est un chemin de croix ce match. Une deuxième défaite de suite avec toutes ses occasions serait d’une cruauté.

  18. William 26 octobre 2014 at 19:54

    Murray ref

    • William 26 octobre 2014 at 19:55

      Murray refait son break de retard ! Allez !

  19. Colin 26 octobre 2014 at 19:58

    C’est le bal des éclopés cette fin de match. On dirait le 11ème set d’un Djokovic/Nadal. Tous les deux ne vont pas aller loin à Bercy!

  20. Colin 26 octobre 2014 at 19:59

    En fait, ça colle assez bien avec le titre de l’article.

  21. William 26 octobre 2014 at 20:03

    Petite pause au filet pour ce qui sera connu comme « l’incident de la balle qui tombe de la poche de Tommy ».

  22. William 26 octobre 2014 at 20:07

    Robredo courageux pour sauver la balle de match.

    • Colin 26 octobre 2014 at 20:09

      …et Murray attentiste.

      (pléonasme !)

  23. Homais 26 octobre 2014 at 20:14

    Bon, Antoine, on verra ce qui se passe à Paris, puis Londres. Tu as sans doute raison, Djoko sera compétitif.

    Simplement, j’essaie de me mettre dans la peau d’un compétiteur né comme Fed, je n’imagine pas un instant qu’il laisse Djoko jouer Paris en le regardant à la télé enquiller mille points.
    Peu importe le nombre de matches qu’il a joués cette année (Fed a fait une pause assez longue après USOpen et Coupe Davis), ce qui compte est la fraîcheur physique du moment et l’envie. Et sur ces deux points, il est au top. Et il doit se dire que s’il lui en a collé une bonne la dernière fois, pas de raison qu’il ne recommence pas une deuxième. Et qu’en cas de troisième match, il aura marqué des points.

    • Antoine 26 octobre 2014 at 21:12

      C’est l’idée que tu ne paie jamais…Elle s’est rarement révélée vraie…

      Il reste 3 tournois à jouer pour Roger : Bercy, le Masters et la finale de la CD.

      Les 2 pricipaux sont évidemment le Masters et la finale de la CD.

      En allant à Bercy, Roger réduit ses chances de gagner ces deux là..Il serait donc raisonable de s’en tenir là.

      Aller à Bercy ne présente qu’un seul interet pour lui: essayer d’empêcher Djoko de terminer premier. Je pense que c’est vain et qu’il compromait ses chances.

      • MacArthur 26 octobre 2014 at 21:20

        Le système de classement est ce qu’il est mais No.1 mondial sans un titre du GC et j’irais même plus loin, avec seulement 1 finale/4 dans cette compétition, ce n’est pas très beau!

      • Patricia 26 octobre 2014 at 21:39

        Comme Djoko, Fed a joué 9 matchs en deux mois.

        Malgré deux sorties d’entrée, Ferrer est à 13, Berdych 14, Nishikori 10, Cilic 9, Raonic 11, Murray 20…..

        Le plus frais – un vrai gardon – est Stan, avec ses 4 défaites au 1er tour.

  24. William 26 octobre 2014 at 20:33

    Tie break, Murray au service.

    -coup droit gagnant de Robredo qui prend le mini break d’entrée : 1-0
    -il foire sa volée : 1-1
    -le smash de Robredo est gagnant : 2-1
    -revers décroisé gagnant parfait de Murray : 2-2
    -il poursuit avec un coup droit gagnant et mène : 2-3
    -revers trop long de Murray qui challenge… Out : 3-3

    -ace de Robredo ! 4-3
    -coup droit out de Robredo : 4-4. C’est tendu !
    -cojones ! Robredo attaque et contient le passing de Murray ! 5-4 Robredo, deux services à suivre !
    -mais super revers croisé de Murray : 5-5
    -Tommy monte, Andy lobe, Tommy smashe, Tommy gagne : 6-5, balle de match…
    -pas de première, applaudissements, petite seconde, super retour… Mais Murray sauve une troisième balle de match avec une belle volée ! 6-6

    -Murray hésite à monter, pas Robredo et ça lui vaut le mini break ! Murray en tombe par terre : 7-6
    -pas de première, Murray presque dans le carré de service pour relancer… Et Robredo rate sa frappe : 7-7
    -Murray envoie sonn revers dans le filet, encore une balle de match pour Robredo mais sur le service de Murray. Interminable : 8-7
    -service-volée osé par Murray ! Robredo va devenir fou ! 8-8
    -retour dans le filet, balle de match Murray, Robredo au service…
    -REVERS GAGNANT ! Match Murray qui s’écroule sur le court !

    Et ben heureusement que c’était en deux sets gagnants…

    • Antoine 26 octobre 2014 at 22:55

      Du lourd !

  25. Patricia 26 octobre 2014 at 20:35

    Il devient un spécialiste des victoires au bleu de chauffe, Murray !
    Son automne commence à ressembler à quelque chose, niveau résultats, et il prend la 5è place à la Race à Nishi !

    • Patricia 26 octobre 2014 at 20:38

      Mauresmo va peut être commencer à gagner en crédibilité, avec ces lents massacres de Robredo et de Ferrer en série…

      • Sebastien 26 octobre 2014 at 21:43

        Maintenant si elle peut lui apprendre à les massacrer moins lentement, ça ne me dérangera pas !

    • MacArthur 26 octobre 2014 at 20:39

      Top 4 à la fin de l’année, c’est possible.

      • Patricia 26 octobre 2014 at 20:52

        Ce serait magnifique, après une opération de la colonne… surtout avec deux nouveaux vainqueurs de GC et un nouveau finaliste !

      • Sebastien 26 octobre 2014 at 21:42

        S’il redevient Big 4, c’est génial oui ! Je le lui souhaite.

  26. Colin 26 octobre 2014 at 20:36

    Le tie-break a été de toute beauté, entre deux joueurs qui étaient complètement à l’agonie…

  27. MarieJo 26 octobre 2014 at 20:41

    l’humour vache de robredo ! visiblement c’est de la déconne, mais ya de quoi lui sortir ce genre de truc à Murray qui bat deux fois de suite robredo an finale en sauvant en tout 10 balles de match !
    il va le payer cash à bercy mais il a peut être fait le plus dur l’ami andy !

    • MacArthur 26 octobre 2014 at 20:43

      Il fallait absolument gagner ce match dans la perspective de Londres. D’autant que son tableau à Paris n’est pas facile.

  28. MarieJo 26 octobre 2014 at 20:49

    Robredo au micro a ajouté : « ça fait putain de chier de perdre comme ça, mais Andy a plus de vies qu’un chat. Malgré la défaite j’ai pris mon pied »
    pour les puristes en espgnol c’est plus cash ! « como jode perder asi » !

    • Patricia 26 octobre 2014 at 20:54

      Ah, Robredo écorne son image lisse de gendre idéal-dentiste rangé. Deux fois !
      (Mais on comprend avec la posture que c’est lui qui les prend).

      • Patricia 26 octobre 2014 at 20:57

        Faut dire que 10 balles de matchs en un mois pour un seul joueur, Andy dépasse toute décence.

  29. Patricia 26 octobre 2014 at 20:50

    Je vois que le match a duré 3.20, il va être mort le pauvre Murray, moi qui voulait le voir en quarts…

    • MacArthur 26 octobre 2014 at 20:57

      Il lui suffira de prendre quelques vitamines et hop c’est reparti…

    • Sebastien 26 octobre 2014 at 21:41

      3h20 ça reste possible de récupérer s’il ne joue pas avant mardi ou idéalement mercredi.
      Je me souviens toujours de Djokovic qui enchaîne en deux jours 4h50 contre Murray et 5h53 contre Nadal après déjà plus de 10 jours brûlants d’Australie. C’est ce que j’ai vu de plus costaud physiquement en tennis.

      Mais j’ai pas vu le tableau de Murray non plus

      • Patricia 26 octobre 2014 at 21:53

        C’était en début de saison, le mois de coupure permet des préparations foncières beaucoup plus poussées….

        20è match pour Andy depuis l’USO, de quoi tirer la langue tout de même…

  30. Sebastien 26 octobre 2014 at 21:52

    C’est quand même un sacré pou le Robredo, dans le genre. Et le genre n’est pas prêt de s’éteindre avec Bautista Agut qui est un clone de Ferrer. En résumé, il y a 3 Ferrer dans le circuit en ce moment !

  31. Sebastien 26 octobre 2014 at 21:56

    Je viens seulement de voir le tableau de Bercy et c’est la Vallée de la Mort pour le Serbe, il va falloir qu’il soit très très fort tout de suite pour arriver en finale.
    Bon tirage pour Roger qui à mon sens devrait participer. S’il négocie bien, il n’a pas de gros effort avant la finale.

  32. Patricia 26 octobre 2014 at 22:01

    Haha, y a un fou qui a fait un tableau pour résumer tous les scénarios de qualifications aux Masters : https://cleaningthelines.files.wordpress.com/2014/10/race-to-london-murray-wins.png

    La première ligne est simple : pour être qualifié à 100%, Murray doit atteindre les 1/4, Nishi et Berdych les 1/2, Ferrer la finale, Raonic et Dimitrov doivent gagner.

    Mais si Murray perd au 1er tour ? Si Nishi ne gagne qu’un match ? Si berdych perd d’entrée ?
    Il a réponse à tout.

    • Antoine 26 octobre 2014 at 22:59

      C’est un grand malade et je m’y connais…!

      Je doute qu’il y ait la moindre surprise : Nishi, Murray, Berdych et Ferrer…Dimitrov et Raonic out..

      Pas de places pour les jeunes. On ne rigole plus au dernier rang..

      • Patricia 27 octobre 2014 at 09:26

        Tu penses donc que le scénario « Murray gagne un match, mais Dimitrov bat Raonic en finale tandis que Berdych va en demi et Nishi en quart »==> dehors Andy, est peu probable ?

        Je suis d’accord avec toi, mais ne doit-il pas se méfier de « haha chuis tranquille, j’ai gagné un match » et là boum, Raonic et Ferrer vont en finale, ce dernier ayant sorti Nishikori ? :D

        • Patricia 27 octobre 2014 at 09:33

          Plus sérieusement, Ferrer est un peu menacé par Raonic, qui le passe en gagnant un match de plus que lui… Or ses premiers tours sont plus faciles : Ferrer rencontre Goffin (ok, il va être vidé), puis Verdasco ou le finaliste de Shanghai, Gilou himself.
          Raonic rencontre d’abord Sock ou Andujar, puis Gasquet, Istomin ou BA.

  33. Antoine 26 octobre 2014 at 22:43

    Je vois que Murray a fait le coup à Robredo pour la 2 ème fois de suite… sauver 5 balles de match et gagner…Ca n’a pas du arriver souvent, peut etre jamais dans deux finales consécutives…Robredo doit avoir pris un serieux coup sur la tête…

    Murray passe 5ème à la Race. Il était 8ème dimanche dernier et 10ème il y a 2 semaines.

    Il sera un candidat au titre au Masters qu’il n’a jamais remporté et il sera l’un des plus frais après qq jours de repos après son élimination à Bercy, probablement du fait du Djoker.

    • Antoine 27 octobre 2014 at 01:00

      Je viens de voir quelques extraits du match qui a tout l’air d’avoir été l’un des grands matchs de l’année !

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Commentaires récents

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis