TRWC 2014 : Dernière ligne droite à l’O2

By  | 8 novembre 2014 | Filed under: Tennis Race

TRWC2014

Shanghaï, Paris indoor : l’automne vermeil de Federer et Djokovic

A Shanghaï, Federer a confirmé son excellente forme en remportant son deuxième Grand prix de l’année, deux mois après Cincinnati, devant un surprenant Gilles Simon qui n’avait plus été à pareille fête depuis 2008. Ce GP marquait aussi, avec la 10ème place de Malek Jaziri, la première entrée dans les points TRWC d’un cogneur de nationalité tunisienne.

La victoire du Suisse le relançait alors dans la course au titre, malgré la troisième place de Djokovic. Pour cela, il lui fallait d’abord espérer une victoire au GP indoor de Paris-Bercy, couplée à une relative contre-performance du Serbe.

Las ! C’est le contraire qui s’est produit à Paris, Djokovic remportant une facile victoire devant « la jeune garde », Milos Raonic et Kei Nishikori. Federer, modeste 6ème, doit dire adieu à ses rêves d’un nouveau sacre, cinq ans après le dernier en date (2009).

Devant le public parisien, un seul français a réussi à rentrer dans les points, le local de l’étape Gaël Monfils (9ème).

Classement avant la dernière course : Djokovic irrattrapable

C’est officiel, Novak Djokovic ne pourra plus être rejoint, et sera donc sacré, pour la quatrième année consécutive, champion du monde TRWC.

Roger Federer ne pourra pas le rejoindre même en cas de victoire au Masters GP de Londres. Rafael Nadal, auteur d’un retour peu concluant à Shanghaï, puis forfait à Paris et à Londres pour cause d’appendicite, conservera quand même sa troisième place.

Le Masters GP permettra (peut-être) de rebattre les cartes pour les places hors podium, les cogneurs classés 4 à 9 se tenant dans un mouchoir.

Les qualifiés pour le Masters GP de Londres sont donc :

  • les cogneurs classés 1 à 7 dans le classement ci-dessous
  • Marin Cilic, 11ème mais qualifié d’office grâce à sa victoire en Super-GP (New York)
  • le cogneur classé 8ème (Tomas Berdych) qui bénéficie du forfait de Nadal.
  • DERNIERE MINUTE : on apprend à l’instant que David Ferrer a lui aussi déclaré forfait pour le Masters-GP de Londres. Le Valencian n’a pas donné d’explication à ce surprenant retrait, mais il se murmure qu’il serait l’objet d’une procédure disciplinaire de la FIA, car il aurait été vu en train de fumer juste à côté de son bolide en plein ravitaillement en carburant de celui-ci, ce qui aurait pu avoir des conséquences catastrophiques.  Du coup, cette absence qualifie pour Londres le 9ème au classement général, Kei Nishikori.
Cogneur
Pts
TRWC-GP01
TRWC-GP02
TRWC-GP03
TRWC-GP04
TRWC-GP05
TRWC-GP06
TRWC-GP07
TRWC-GP08
TRWC-GP09
TRWC-GP10
TRWC-GP11
TRWC-GP12
TRWC-GP13
TRWC-GP14
1 N. Djokovic 259 20 25 25 12 25 36 50 24 15 25
2
R. Federer 208 24 18 6 18 36 18 25 30 25 8
3
R. Nadal 153 36 18 6 25 18 50
4
M. Raonic 117 4 8 10 1 15 16 24 4 15 2 18
5
S. Wawrinka 111 50 25 16 4 16
6
D. Ferrer 107 12 15 12 10 20 8 18 6 6
7
A. Murray 106 8 10 8 30 12 10 10 8 10
8
T. Berdych 100 30 12 10 8 20 8 12
9
K. Nishikori 86 2 15 18 36 15
10
G. Dimitrov 74 16 1 12 30 15
11
M. Cilic 73 2 20 1 50
12
J.W. Tsonga 39 8 2 4 25
13
E. Gulbis 34 6 4 24
14
J. Benneteau 32 10 12 10
-
F. Lopez 32 8 12 12
16
G. Monfils 28 12 2 12 2
17
G. Simon 22 4 18
18
K. Anderson 18 8 6 4
- R. Bautista-Agut 18 15 2 1
20 A. Dolgopolov 16 12 4
- T. Robredo 16 4 2 2 8
22
J. Isner 22 15
23
N. Kyrgios 8 8
24
F. Fognini 7 1 6
25
J. Chardy 6 6
-
S. Giraldo 6 6
-
M. Youzhny 6 1 1 4
28 T. Haas 5 1 4
29
G. Garcia-Lopez 4 4
-
D. Lajovic 4 4
31
P. Kohlschreiber 2 2
-
J. Nieminen 2 2
-
L. Rosol 2 2
34
M. Jaziri 1 1

Signalons que le nouveau barème imposé par la FIA depuis la saison 2010, favorise plus le vainqueur de chaque course, et permet aux 10 premiers de marquer des points: 25-18-15-12-10-8-6-4-2-1.

Rappelons que 14 Grands prix sont disputés cette année, dont 4 «super grands prix» (Melbourne, Paris-outdoor, Londres-outdoor et New-York) qui apportent deux fois plus de points qu’un GP classique, et un «masters GP» indoor qui clôture l’année (réservé aux huit meilleurs cogneurs de la saison, ce dernier rapporte 50% de points en plus qu’un GP classique; il sera disputé cette année, comme lors des cinq éditions précédentes, à Londres).

About 

Sous d'autres cieux et en d'autres temps, je fus connu sous le sobriquet de "Colin Maillard et Tartempion".

Tags: , , , ,

199 Responses to TRWC 2014 : Dernière ligne droite à l’O2

  1. Patricia 9 novembre 2014 at 13:32

    Excellent, le point David Ferrer !

    Toutefois je ne peux m’empêcher de chercher des poux dans la tête d’un classement qui consacre Milos Raonic au détriment de Nishikori… ^^ Je réalise avec horreur que perdre en demi (pour peu que tu aies le bol d’échouer contre le vainqueur) te rapporte seulement 3 points de moins qu’une finale ! Mais à quoi ça sert que Ducros il se décarcasse, franchement ?!

    Si je devais mettre au point mon propre petit mode de classement pour évaluer les cadors (disons les gars encore en course pour le Masters juste avant Paris), j’aurais une faiblesse pour deux stats : les victoires contre le top 10 et le pourcentage annuel de victoires (J’avais lu que Federer était un poil au-dessus de Djoko avant Paris en % de victoires, ce qui parle en faveur de la « concurrentialité » de cette stat pour la 1è place.)

    Bon du coup j’ai été voir et oui ! Nishi est vengé, Raonic rabaissé, j’aime mon classement !

    Je préfère le nombre de victoires contre les top 10 que le % de victoires contre le top 10 (même si c’est intéressant de les indiquer) parce que beaucoup de défaites, ça veut dire beaucoup de rencontres… Je pense qu’à nombre de victoires égales, un joueur qui a plus de défaites est peut être plus costaud qu’un autre qui les a évité en perdant avant ou en jouant des tournois mal fréquentés.

    Les victoires contre le top 10 me semblent refléter une sorte de « niveau max » plus ou moins ponctuel, le % de victoires reflétant logiquement la constance.

    Pour tenir compte des deux paramètres, on peut soit calculer un rang moyen, soit utiliser un système de coefficient, plus discriminant (j’ai choisi simplement de prendre les victoires contre le top 10 en coef et je l’ai divisée par 2 pour « tasser » le poids de la stat)

    Classement des victoires contre le top 10 :

    1. Federer : 13 V, 5 D
    2. Djokovic : 10 V, 5 D
    3. Nishikori : 9 V, 5 D
    4. Nadal : 6 V, 4 D
    4. Wawrinka : 6 V, 1D
    6. Cilic : 5V, 7D
    7. Murray : 4V, 9 D
    7. Berdych : 4V, 5D
    7. Dimitrov : 4V, 9D
    7. Tsonga : 4V, 9D
    11. Raonic : 3V, 8D
    12. Ferrer : 2V, 9D

    Classement au % de victoires :

    1. Djoko : 88.1
    2. Fed : 86.1
    3. Nadal : 81.4
    4. Nishi : 81.3
    5. Murray : 76.3
    6. Cilic : 75
    7. Dimitrov : 73.5
    8. Rao : 73.1
    9. Berdych : 72.4
    10. Waw : 70.6
    11. Ferrer : 70.1
    12. Tsonga : 66.7

    Moyenne des rangs :

    1. Federer et Djokovic : 1.5
    3. Nishikori et Nadal : 3.5
    5. Cilic et Murray : 6
    7. Wawrinka et Dimitrov : 7
    9. Berdych : 8
    10. Tsonga et Raonic : 9.5
    11. Ferrer : 11.5

    (Pourcentage de victoires) x (Victoires contre le top 10/2), résultat arrondi:

    1. Federer : 560
    2. Djokovic : 441
    3. Nishikori : 366
    4. Nadal : 244
    5. Wawrinka : 212
    6. Cilic : 188
    7. Murray : 153
    8. Dimitrov : 147
    9. Berdych : 145
    10. Tsonga : 134
    11. Raonic : 110
    12. Ferrer : 70.1

    L’intérêt pour moi de ce double prisme, c’est qu’il permet je pense de filtrer l’avantage que constituent les TS initiales pour considérer la performance effectivement réalisée (le système de points avantage un joueur qui bat un top 10 un tour plus loin, même en remportant le même nombre de matchs).

    Tout comme la TRWC, la stat des victoires contre le top 10 valorise considérablement les tournois importants où l’adversité est plus rude. Dans mon système, elle valorise aussi le joueur qui « perfe », puisqu’une TS inférieure aura plus souvent l’occasion de rencontrer une TS 10 et que les défaites ne le pénaliseront pas.

    Si je considère le classement basé sur le coeff, je ressens que Djoko est un peu mal payé pour sa saison, mais c’est la prime donnée au coup de rein fourni par Fed en début de saison afin de récupérer son classement.

    La 3è place de Nishikori, qui semble pénaliser Nadal, rend bien la saison tronquée de ce dernier, et sa performance en demi-teinte sur Terre battue. Elle rend justice à l’excellence et à la constance du Japonais contre les meilleurs, alors même qu’il a lui aussi payé son tribut aux pépins physiques.

    Wawrinka, Cilic et Murray me semblent assez bien à leur place, et je trouve la 8è place de Dimitrov pas volée, pour une saison bien en perf jusqu’à Wim, et 3 titres. Berdych est un poil derrière, après un début de saison brillant puis une certaine constance.

    Tsonga enquille le top 10 grâce à son titre en M1000 très costaud, qui compense une irrégularité et des contre perfs à la Waw.

    Le classement est sévère pour Raonic, mais reflète bien sa « soumission » face aux top 10 – et l’eut été encore plus s’il n’avait accroché deux scalps à Bercy.
    Ferrer est l’ultime paillasson, et sa non qualification aux Masters est entérinée par une rude chute de sa stat contre les tops 10, à laquelle les luttes de Murray et Nishikori ont bien contribué.

    • Colin 9 novembre 2014 at 16:16

      « Ferrer : l’ultime paillasson ». Excellent. Quoique, « le paillasson ultime » sonne encore mieux.

      Très intéressant tout ceci, mais ton classement évacue un critère important que sont censés respecter les meilleurs joueurs du monde : ne jamais perdre contre la piétaille !

      Tu vas donc sur l’heure nous donner le classement 2014 des résultats face aux 11+. Allez hop, au boulot !

      Si ça se trouve, ce sera David Goffin le n°1 mondial sur cette stat.

    • Skvorecky 10 novembre 2014 at 00:16

      Patricia, je suis au regret de te dire que consacrer Raonic au détriment de Nishikori, pour un classement que ne tient compte que des « gros » tournois, c’est la moindre des choses.

      En effet, les résultats du Japonais à la TRWC ’14 se résument à 2 finales et deux demis.
      Pendant ce temps, Raonic compte 5 quarts, 3 demis, et 1 finale…

      Kei compense au classement officiel (j’ai pas dit « au vrai classement », pas taper, Colin!) par ses 4 victoires en tournoi, là où Raonic n’en compte qu’une.

      • Patricia 16 novembre 2014 at 13:10

        Kei remporte aussi une « all time stat » devant Borg et Djoko : celle des victoires au set décisif.

        Pour les perfs dans les gros tournois, on rajoute aussi la demi du Masters, et il convient de tenir compte de la différence M1000/GC.

        Ce qui nous donne :

        En GC :
        Raonic : un 1/8è, 1 quart, une demie
        Kei : deux 1/8è, une finale

        Avec la demie aux Masters, large avantage à Kei

        En M1000 :
        Raonic : 5 quarts, 2 demies, une finale
        Kei : deux demis, une finale

        Avantage quantitatif moins prestigieux de Raonic (sachant qu’il a justement disputé 5 M1000 de plus que Nishikori….)

  2. Skvorecky 10 novembre 2014 at 00:03

    Fais attention, Colin. Déjà, l’an dernier, l’ATP t’avait à l’oeil: Djokovic nº1, tout ça, tu étais de mèche avec l’ITF? Avoue!

    Là, Ferrer 6ème, et Nishikori 9ème, le complot ne fait plus de doute. Enfin, comme complot, il y a d’abord celui que tu vas te prendre sur la gueule pour avoir osé t’attaquer frontalement à l’establishment. Le classement ATP ne tolère les concurrents que s’ils font les bidouillages adéquats pour arriver au même résultat et ainsi renforcer sa légitimité.

    Déja, Jeff le blogueur fou a eu quelques problèmes, depuis il a cessé de mettre à jour son classement. Chantage, surveillance du moindre de tes faits et gestes, menaces envers ton entourage proche… Ces gens-là sont prêts à tout! Tu es vraiment prêt à courir ces risques?

  3. Colin 16 novembre 2014 at 10:39

    Salut les gens, suite des commentaires sur le Masters ici.

  4. Ivan 16 novembre 2014 at 11:03

    « L’impression globale de domination de Stan pour les observateurs se joue sans doute sur les points importants (détaillés sur cette page : http://tennisabstract.com/charting/20141115-M-London-SF-Roger_Federer-Stanislas_Wawrinka.html)

    Il s’agit des balles de breaks, balles de jeu et balles d’avantage (pour le service). »

    Chère amie des bébés-phoques, ça vient aussi et surtout du fait que Stan est un cogneur qui aime cogner. Il a mis plus de points à coups de tatanes de revers ou de coup droits que l’autre, ce qui marque durablement les esprits des spectateurs lambda que nous sommes.

  5. antsiran23 16 novembre 2014 at 12:20

    Wavrinka-Federer : « On a touché au sublime ».
    Ce n’est pas moi qui le dit, c’est Dominguez. Vous me direz, c’est un naze. Ok. Moi, ce que je me dis c’est que les stats ne disent pas tout. S’il y en a ici qui ont vu le match dans son intégralité, je serais curieux d’avoir leur avis…
    Cela dit, je me demande comment Federer qui a vraiment bien joué jusqu’à cette demi-finale serait devenu naze tout d’un coup face à un joueur qu’il a le plus souvent battu. J’ai quand même l’impression que Wavrinka a sorti l’artillerie lourde, conforté par ses dernières confrontations avec son « ami » Roger.
    Et Roger n’aime pas trop être agressé. D’habitude, c’est à lui que revient ce rôle.
    J’aimerais bien qu’il retrouve la patate ce soir…

  6. Ulysse 16 novembre 2014 at 12:22

    Cette demi est largement au-dessus des fessées sans âme qu’on avait vues jusque là cette semaine.
    Il me reste une interrogation. Stan est en tous points conforme à l’attendu mais Rodgeur qui claquait des woinners fond de court dans les round robins s’est tari hier, stats à l’appui. Montées à la volée oui, mais sinon jeu de défense quasi pouxien. Il a fait l’essui-glace sur la ligne de fond de court pour couper les trajectoires, obligé à la demi-volée sur les balles longues ce qui a amené un certain nombre d’UE malgré sa maîtrise technique. Son extraordinaire passing de volée de fond de court avec le lequel il va chercher le de-break final est dans ce registre de défense brillante. Cette stratégie de jeu de défense avancé, je la connais : c’est le seul moyen hors l’attaque pour tenter de rivaliser avec un adversaire qui a un meilleur physique. C’était du Davydenko mâtiné de lift. Où sont passées les grands coups claqués dans la diago ?
    Fed a aussi brouillé le jeu en se reculant parfois à 4 mètres de la ligne pour faire des grandes moon balls. C’est la première fois que je le vois faire ça.
    Il y a des clefs cachées dans cette rencontres, sûrement liées à l’historique de jeu entre les deux Suisses. J’espère en tous cas que ce système de jeu ne préfigure pas la finale parce qu’une filière longue contre Djoko n’a aucune chance.

  7. Sylvie 16 novembre 2014 at 12:41

    Ljobicic avait dit avant le match que Fed semblait gêné par son dos à l’échauffement. Est-ce que cela aurait une conséquence sur la qualité moindre de son tennis ? Je n’espère pas ni pour la finale ni pour la coupe Davis.

  8. Sam 16 novembre 2014 at 12:44

    Oui je suis un peu surpris par le « touché au sublime » ainsi que le CR de l’équipe. A posteriori ce que j’en retiens est effectivement un Fed sous l’éteignoir, avec un mal fou à avancer. Ce qu’il a plus fait à partir du second, cela dit. Peut-être que les stats invalident complètement mon impression. Surtout, j’ai l’impression d’avoir bouffé du revers chopé Federien pendant 3H. Et puis si c’était si « sublime » pourquoi Fed a-t-il plus maugréé hier soir que pendant ses 5 dernières années. L’avait pas l’air de se trouver sublime, lui.

    • antsiran23 16 novembre 2014 at 13:01

      Faut pas sous-estimer la pression de W qui l’a forcément mis sur la défensive. Il a dû résister…Sans mettre réussir à imposer son jeu.
      C’est quoi cette info sur son dos ? Sylvie tu as trouvé çà où ?

      • Sylvie 16 novembre 2014 at 13:26

        Sur twitter. Ljubicic a minimisé lui même ce matin. Il semblait avoir des soucis ou inquiétude à l’entraînement d’après ce qu’il a vu mais rien de dramatique ni de sûr. C’est une impression visuelle j’imagine ou une interprétation d’attitude

      • Sylvie 16 novembre 2014 at 13:27

        Ivan Ljubicic @theljubicic · 2 h il y a 2 heures
        Only thing I said last night was that RF looked stiff ab it during warm up. Now looks like I said he needs surgery #snowballeffect

    • Patricia 16 novembre 2014 at 13:49

      L’indigestion au revers chopé est validée par les stats de Jeff (postées sur l’autre article de Colin) qui en compte 101 pour Roro.

      J’ai parcouru les impressions sur wlt aussi et elles peuvent être trompeuses. J’ai lu par exemple que Roger s’était laissé entraîner dans de longs échanges, alors que 135 pts du match font moins de 3 coups, 42 entre 4 et 6, contre 27 supérieurs à 10 frappes. ce sont ces derniers qui étaient bien dominés par Stan, et c’est ce qui a marqué la spectatrice, alors que Roger domine globalement tout ce qui fait moins de 10 frappes, y compris les 7-9.

  9. Ulysse 16 novembre 2014 at 13:06

    Je ne pense pas à un pépin physique pour Fed. Son service kické était bien présent et il était bien réglé en bout de course, notamment le coup droit bout de course qui est dévastateur pour le dos et les jambes. Mais il a eu un jeu « économisant »: pas de grosse frappe, beaucoup de revers choppé avec lequel on a plus d’allonge et qui temporise pour faciliter le replacement. C’est comme si Fed avait voulu faire du Nadal avec ses moyens physiques limités.

  10. Patricia 16 novembre 2014 at 13:33

    Stan en conf de presse n’avait pas l’air trop ravagé : « L’alcool pour oublier (rires). C’est aussi un avantage de se re-concentrer sur quelque chose de nouveau avec le changement de surface. Il reste six jours, c’est un peu la course pour récupérer et changer de surface. Mon année est exceptionnelle, je n’aurais jamais rêvé aller si haut et j’ai l’énorme chance de pouvoir participer à une finale de Coupe Davis. Malgré la grosse déception de ce soir (lire samedi), il y a beaucoup de positif dans ce qui m’arrive. »

    • William 16 novembre 2014 at 13:55

      Certes, mais il dit aussi ça, plus inquiétant : « Dans l’ensemble, je n’ai pas l’impression d’avoir des bobos après ce match. Mentalement c’est différent. »
      Physiquement c’est un bœuf, on le sait. Mais je n’aime pas trop ce petit « mentalement, c’est différent »…

      • antsiran23 16 novembre 2014 at 14:11

        Le mec est en conf de presse juste après avoir perdu ! Je l’imagine forcément un peu HS mentalement. Qui ne le serait pas après 4 balles de match ratées.
        Maintenant il va réaliser ce qu’il a fait et c’était balaise. Il peut se dire qu’il va aller se refaire contre les français. Franchement, terminer l’année pour un joueur de tennis en allant se faire une finale de CD…ya quand même pas beaucoup plus rêvé. Je préfère sa gamberge à celle des français qui depuis un mois sont à donf sur un objectif qui mobilise tous les media du pays. Avec la loose nationale y de quoi flipper.
        W va déchirer à Lille. Comme Roger.
        Ils doivent commencer à fouetter grave les français.

  11. Ulysse 16 novembre 2014 at 15:13

    Stan peut s’en vouloir avec ses services-volée sur deuxième balle en balles de match. C’est pas vraiment la pratique recommandée par le brillant Brad Gilbert que je cite ici, parlant des balles de match :
    « And when the point starts I return to my basic concept of winning tennis: no mistakes, no free points, no stupid shots. I want my opponent to get his points the hard way. I want him to earn them…. Let your opponent be spectacular… Continue to use what was successful in getting you there… I want to play steadier tennis, not flashier tennis, at this time. »
    ou encore
     » at a pivotal moment, I put a premium on steadiness ».
    Autre passage bradesque à propos des « Ad points »:
    « Once the point is under way, be sensible. Don’t get fancy. Don’t get brilliant. No strupid errors. It’s amazing how often players wiull go for the miracle shot in the middle of a rally when neither player has any advantage. That may be OK with a big lead, although even then I dislike seeing it and absolutely hate doing it (ndlr: on le croit). At crucial moments a risky shot is the sign of a player who doesn’t understand the game. »
    Enfin bref, hier Gros-Pif s’est montré un fervent adepte de Brad Gilbert, tandis que Stan, sachant que la balle de match serait passée en boucle à la télé, a voulu jouer le héro romantique.

    • antsiran23 16 novembre 2014 at 15:26

      S’il avait suivi ces conseils du phénoménal Brad Gilbert je pense que Djokovic aurait perdu nombre de matchs !!! Remember Flushing Meadow 2010 (je crois) balle de match sauvée contre Federer …et match, en faisant un retour suicidaire…

      • Ulysse 16 novembre 2014 at 16:45

        Ah non ça ne compte pas parce qu’on trouve de tout dans la musette de Brad, y-compris des encouragements à Djoko:
        « Too often players will approach a tiebreak less with tha thought of winning it than with the hope that their opponent will lose it for them. That’s not conservative play (ndrl: le top de l’appréciatif dans le langage de Brad), it’s constricting play and it will hurt you. Go for your shots if they present themselves, but don’t try to jam in a winner just because you get impatient ».
        Comme le retour suicidaire est un classique dans la panoplie de Djoko, c’est donc avec l’absolution de Brad qu’il peut l’utiliser dans un moment critique.

    • Antoine 16 novembre 2014 at 21:10

      Il en avait réussi 7 sur 7 dans le 3ème set et gagné ses 13 points au filet…

  12. Antoine 16 novembre 2014 at 17:46

    J’ai vu assez peu de cette fin de Masters : qq jeux de Nishi contre le Djoker, pas les meilleurs pour Nishi (premier set), pas vu sur le moment la rouste qu’a prise Andy (vu après coup les highlights) et vu cette demie entre Roger et Stan qui était le match le plus intéressant de ce tournoi qui en a tant manqué..

    Mais je n’ai vu ce match qu’à partir de 4-5, Stan au service, dans le deuxième set.

    J’ai trouvé que Stan avait retrouvé un très bon niveau de jeu, meilleur que celui de n’importe quel frenchie, mais en manque de confiance quand cela comptait vraiment, et que Roger était bien sûr dans un mauvais jour qui contrastait avec celui, éblouissant, de deux jours plus tôt contre Andy. Roger n’a pas du gagner beaucoup de matchs contre un top 10 en ne réalisant que trois coup droits gagnants..La balle ne sortait pas de sa raquette. Que Roger ait réussi à gagner ce match sans coup droit contre un très bon Stan est une performance impressionnante à mettre à son actif.

    La chose la plus intéressante m’a semblé être la façon dont Roger a réagi après cette erreur d’arbitrage et sa propre inattention qui lui coûte indéniablement un break confirmé. Au lieu de démarrer le dernier set à 15-0, il démarre en réalité à 0-2.

    Si Roger avait compris que Mourrier avait ouverrulé à tort, il aurait demandé le challenge et démarré à 15-0. Un fois le score annoncé à 0-15, et qu’il était trop tard pour ce point là, il aurait joué les points suivants différemment et n’aurait probablement pas été breaké non plus. Et alors qu’il pensait être à 15-30, il comprend soudain qu’il est à 0-40..Trop tard, le break est alors inévitable. Presque tous auraient alors disjonctés durant deux ou trois jeux au minimum et perdu le match. Roger a serré les dents et trouvé le moyen de revenir dans le match. Mentalement, c’est exceptionnel.

    La question était ensuite de savoir si Stan tiendrait son break. Jusqu’à 4-2, pas de problème. Au jeu de service suivant, Roger a commencé à presser fort et obtenu deux balles de debreak. Stan a réussi cette fois à s’en sortir de justesse, mais il me paraissait probable que le dernier jeu allait être encore plus dur pour lui et que Roger parviendrait à ses fins, debreaker, puis gagner le match, Stan ne passant presque aucune première balle. A 5-4, Stan a servi pour le match et a eu trois balles de match.

    J’étais certain que Stan, dont les signe de nervosité étaient apparents depuis deux jeux, voudrait se débrarrasser de la balle le plus vite possible et ferait service volée. Sur la première, je n’ai pas eu d’inquiétude particulière pour Roger. Stan a fait ce qu’il fallait, mais le retour était trop bas pour qu’il ait une forte chance de conclure. La deuxième est le seul moment du match ou j’ai cru que Stan allait gagner : le retour est lent et plein sur Stan, ce qui est très bien s’il arrive en dessous du filet, mais trop haut, et Stan doit marquer le point. Il rate une volée pas très difficile. Sur la troisième, pas d’inquiétude, scénario presque identique à la première..Là dessus debreak, puis tie break après que Roger eu écarté deux balles de break à 5-5. Là, je pensais que Roger ne pouvait plus perdre.

    Une fois de plus, Roger s’en est sorti par le trou d’une souris avec ses moyens limités du bord, mais une vision du jeu et des insuffisances mentales et tennistiques de Stan hors pair. Pour qui en douterais encore, il est très très difficile à battre, et mentalement, c’est de l’acier suisse..Monfils a eu l’occasion de le constater en quarts à Flushing et ce n’est pas terminé pour lui et ses copains. Il le lâche absolument rien et il faut aller chercher le dernier point. Stan a eu tort de faire trois services volées, surtout après avoir foiré le deuxième. C’est sa seule faute et cela a suffi à Roger…

    Je n’ai jamais vu un Roger aussi peu démonstratif après avoir gagné une demie de Masters..Stan passablement dégoûté, mais regonflé assez vite semble t il au vu des ses déclarations. Il dit que cette défaite peut le détruire ou le rebsoster. Je pense qu’il aura coeur de démontrer aux français que la deuxième hypothèse est la bonne. Il faut qu’il gagne son match de vendredi, et c’est tout ce que l’on lui demande côté suisse. S’il perd vendredi, il perdra sans doute dimanche aussi et la Coupe avec..

    Sinon, il y a une finale ce soir, une finale à propos de laquelle les sites de paris donnent entre une chance sur quatre et une chance sur cinq à Roger, ce qui me parait réaliste.. Il a au moins autant de chances d’en prendre une bonne, genre 2 et 2, que de gagner..

    Il n’est pas obligé de jouer comme hier, et sera peut être plus proche de son niveau contre Andy. Ce que je constate est que de toute la semaine, son pourcentage de premières n’a pas dépassé 57%, au plus, et est même tombé à 38% contre Andy (52% hier). En indoor, il est ordinairement bien plus élevé et je me demande la raison de cette insuffisance. Pour gagner contre le Djoker il aurait besoin d’en passer minimum 2 sur 3..

    Enfin, on verra bien. Son niveau de jeu donnera aussi des indications sur sa forme physique alors qu’il a joué le veille près de trois heures en ayant terminé à minuit pour rejouer à six heures le lendemain. Dans l’optique de la semaine prochaine, c’est intéressant…

  13. Remy 16 novembre 2014 at 18:12

    Roger forfait pour la finale contre Djokovic !!

    • Remy 16 novembre 2014 at 18:15

      à cause de son dos à priori. :(

    • Skvorecky 16 novembre 2014 at 18:16

      Rumeur ou officiel????

      • Remy 16 novembre 2014 at 18:19

        vu les gens qui relayent l’info, je pense que c’est vrai

    • Antoine 16 novembre 2014 at 18:37

      Vraiment?

  14. Remy 16 novembre 2014 at 18:18

    ça aura vraiment été un Masters de merde

  15. Geo 16 novembre 2014 at 18:30

    Federer forfait. Imaginez plutôt, le gars a tellement voulu achever son propre lieutenant qu’il le tue et se suicide par la même occasion. L’Empereur doit renoncer à la finale de ce soir mais aussi à celle du week-end prochain. La France triomphe, Rogeai est impuissant devant sa télé. Un scénario de tragédie, un coup de cul à la Noah.

  16. Coach Kevinovitch 16 novembre 2014 at 18:32

    Question comptable: Va t-on donner les 500 points de la victoire dans le match appelé « finale » à Djoko ou pas?

    • William 16 novembre 2014 at 18:34

      A priori oui, évidemment.

    • Antoine 16 novembre 2014 at 18:40

      Oui, c’est la règle..

    • Coach Kevinovitch 16 novembre 2014 at 18:54

      C’est si évident que cela? Parce qu’on distribue les points au Master par matches gagnés. Si une défaite par w.o. ne compte pas comme une défaite pour le joueur qui est forfait, une victoire par w.o ne devrait pas compter comme un succès, il me semble. Je me trompe?

      • Antoine 16 novembre 2014 at 18:58

        Officiellement un forfait est une defaite par WO..En poule, le pb ne se pose pas puisque les remplaçants sont là pour palier les Wo..

  17. William 16 novembre 2014 at 18:35

    Bon… Il s’évite une branlée je pense. J’espère juste que c’est un forfait « diplomatique » et pas un véritable problème de dos, grave ou peu… Si la Coupe Davis se joue sur une blessure de Federer…

    • Geo 16 novembre 2014 at 18:39

      J’ai souvenir de finales (1996 ou 2001, par exemple) qui se sont jouées sur blessure de flamboyants attaquants. Le Veau d’Or et le Vaudois s’inclineront-ils face au Vaudou?

    • Antoine 16 novembre 2014 at 18:39

      Ce n’est surement pas un forfait diplomatique…Ses forfaits sont très rares et pas pour une finale..D’ou sort cette nouvelle ?

      • William 16 novembre 2014 at 18:42

        L’ATP, L’Equipe…

    • Sylvie 16 novembre 2014 at 18:44

      Ljubicic avait donc bien observé. Ce qui explique en partie sa baisse de niveau assez flagrante depuis le match contre Murray même si Stan était bon. En revanche, c’est dommage de ne pas l’avoir laissé gagner du coup. Aucun des deux n’en sort gagnant.

  18. Nathan 16 novembre 2014 at 18:42

    Il avait déjà annulé son échauffement cet après-midi, cela sent la fin de saison prématurée.

  19. Antoine 16 novembre 2014 at 18:42

    C’est officiel..sur le site du tournoi…brillante idée d’aller à Bercy. ..

    • Antoine 16 novembre 2014 at 18:45

      J’avais dit qu’il paierai tot ou tard et plutot tot que tard cette débauche de matchs…

    • Sylvie 16 novembre 2014 at 18:51

      Je te rejoins. Il a voulu courir trop de lièvres…

      • Antoine 16 novembre 2014 at 18:54

        Il a joué 84 matchs cette année..de loin le plus..

        • Skvorecky 16 novembre 2014 at 19:17

          Murray deuxième avec 79.

          • Antoine 16 novembre 2014 at 21:11

            Et Djoko seulement 69, soit 15 de moins..

  20. Nathan 16 novembre 2014 at 18:44

    C’est de la faute de Forget pour punir Clément…

  21. Skvorecky 16 novembre 2014 at 18:48

    Un sacré choc…

    Renoncer à une finale, même avec de faibles chances de gain, ce n’est pas anodin.

    Le seul motif d’espoir serait de jouer infiltré le week-end prochain. Mais ça + le changement de surface, ça risque d’être too much.

    • Antoine 16 novembre 2014 at 18:52

      Faut voir la gravité du truc mais a minima sa préparation va etre tronquée..

  22. Geo 16 novembre 2014 at 18:51

    Gaël Monfils va gagner le cinquième match de la finale de la Coupe Davis. Il battra Marco Chiudinelli en cinq sets, à la française.

  23. Thomas 16 novembre 2014 at 18:51

    D’un coup, Lammer et Chiudinelli se retrouvent avec potentiellement plus de boulot sur les bras…

  24. Ulysse 16 novembre 2014 at 18:54

    Premier forfait en carrière de Federer ?

    • Elmar 16 novembre 2014 at 18:55

      2eme. Avait fait WO à Bercy avant son quart. En 2008 je dirais.

      • William 16 novembre 2014 at 19:04

        Oui, avant Blake je crois. Forfait une autre fois à Doha avant un match contre Tsonga.

    • Remy 16 novembre 2014 at 18:57

      Jamais été forfait en match.
      Entre deux matches, il l’a déjà fait à Doha et surement à d’autres endroits

      • Antoine 16 novembre 2014 at 19:00

        En match’ c’est un abandon’, pas un forfait. Il n’a jamais abandonné mais a déjà été forfait, pas souvent..

  25. Elmar 16 novembre 2014 at 18:55

    Putain la victoire à la Pyrrhus de A à Z. C’est pas possible.

  26. Nathan 16 novembre 2014 at 18:55

    Federer déclare rarement forfait, il adore jouer à Londres avec un public acquis à sa cause, donc ce ne doit pas être un petit problème.

  27. Ulysse 16 novembre 2014 at 18:57

    Le plus stupide c’est que Fed s’est probablement fait mal en démontant Murray.

    • Remy 16 novembre 2014 at 18:59

      Officiellement, il dit que ça dit de la fin du match contre Stan.
      Après …

      Vu la tronche souriante qu’il a eu au micro devant le public de l’O2, il jouera la Davis.

      • Antoine 16 novembre 2014 at 19:29

        …il ne va pas raconter qu’il est au plus mal..

  28. William 16 novembre 2014 at 19:03

    Je peux pas croire au bordage de nouilles perpétuel. D’abord jouer toutes les rencontres 2014 à domicile, une équipe d’Allemagne vaillante mais décimée, et maintenant peut-être un Federer diminué ? Pas possible. Pas possible. Il jouera et il jouera bien.

    • Antoine 16 novembre 2014 at 19:40

      Il jouera sans doute, bien, c’est une autre affaire..et peut etre bien un seul match..

  29. Skvorecky 16 novembre 2014 at 19:03

    C’est une belle conclusion de merde à un Masters de merde.

  30. Colin 16 novembre 2014 at 19:28

    INFO DE DERNIERE MINUTE – FLASH INFO LONDON

    Suite au forfait de Federer, et pour ne pas avoir à rembourser les spectateurs, la finale du Masters est remplacée par un match exhibition entre Novak Djokovic et David Ferrer

    • Antoine 16 novembre 2014 at 19:33

      Hummm..il joue une exhib avec Murray puis il y a un double avec Big Mc..les spectateurs seront contactés dans les 48h..

      • Antoine 16 novembre 2014 at 19:38

        C’est son troisième WO en carrière, à Bercy en 2008 avant de jouer Blake, à Doha en 2012 avant de jouer Tsonga et aujourd’hui. ..à chaque fois à cause du dos..

  31. Sylvie 16 novembre 2014 at 19:31

    Intéressant commentaire d’Andrew Burton sur twitter hier qui pensait que Fed s’était blessé sur les deux derniers points ce qui confirmerait ses propos à savoir qu’il s’est blessé à la fin du match

    Andrew Burton @burtonad · 13 h il y a 13 heures
    Lots of chatter about Fed’s back earlier this evening. To my eyes, he’s not 100% on the last two points. Maybe I’m wrong: maybe not.

    Hate to say this. I just rewatched the Stan-Fed TB. Fed’s 6-6 1st serve has no knee bend. On 7-6 return, no forward bend. Something pinged.

  32. Elmar 16 novembre 2014 at 19:38

    Bon. Avant son quart contre Shalken lors de son premier Wimbly, Roger avait failli déclaré forfait, le dos complètement bloqué. 5 jours plus tard il remportait une finale de haute volée.

    Je sais pas si j’ose croire à un tel miracle.

    • Patricia 16 novembre 2014 at 19:45

      C’est bien, tu gardes le cap !
      Je pensais que t’étais
      soûl soûl soûl
      sous ton balcon
      comme Roméo HOho
      Marie-Christiiiiineu !

      Eh ben j’espère que c’est pas grave et j’espère qu’il va pouvoir le mettre en œuvre, son génie de l’adaptation….

      Par contre, pour Stan, le « je me suis fait pouner au TB par un type blessé », je double la dose de Johnny Walker tout de suite.

  33. Elmar 16 novembre 2014 at 19:52

    Un nouveau scénario peut se dessiner. Envoyer Chiudi au charbon le vendredi. Compter sur Stan en n°1 pour gagner ses deux simples. Et faire jouer le 5 ème match à Roger pour qu’il apporte le point décisif à la Suisse. Je vends mon scénario à hollywood.

    • Patricia 16 novembre 2014 at 20:02

      Un point de règlement l’interdit me semble-t-il. Stan peut jouer n°1 si Roger ne fait pas le simple. C’est donc sur le double qu’il faudrait tout miser pour Roger, avec un splendide Chiudi-Monfils en éventuel 5è match.

      Je confesse avoir été un poil trop lourde dans la main invisible, sorry, j’ai pas l’habitude….

      Bon, mais maintenant vous pouvez le reconnaître : qui c’est qui qu’avait raison, la compète c’est dan-ge-reux ?
      C’est Nono le petit robot et les 5 dalmatiens !

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Commentaires récents

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis