Quatrième robre de la Coupe Davis : Sam furieux

By  | 22 novembre 2014 | Filed under: Coupe Davis

ChamouboetschC’est toujours facile après, ok, mais je ne vais pas m’en priver : le tennis est un sport individuel et pas un sport d’équipe, point barre.

Toutes les préparations à rallonge du monde dans des bases secrètes avec une armée de types qui se serrent les coudes et la veulent tellement cette coupe, depuis qu’ils sont petits, depuis Noah, depuis Zidane, depuis Christian Bimes, et les remplaçants, les porteurs d’eau qui eux aussi sont là parce que c’est ça l’équipe, t’es mon pote et non, ça n’est pas grave que ce soit toi sur le court et moi dans les tribunes et je suis content parce qu’on m’a filé un beau maillot bleu, tous les communiqués de presse sur la bande de potes, les visites des autres sportifs qui s’y connaissent parce que eux aussi ont déjà vécu une finale, voire mieux, une finale dans « l’ambianssiparticulière de la Coupe Davis », avec le public qui « aura son rôle à jouer », parce qu’ils sont 27 878 et que « oui Lionel, c’est le record pour une finale de Coupe Davis, tous les François et les Martine, les Pierre Mauroy, que nous saluons au passage, et j’ai aussi une pensée à cet instant pour Jean Jaurès, entre ici Jean Moulin, tous les bons sentiments et les montées progressives en charge de travail physiques suivies par Perrin et Montalvan, les méthodes américaines, toutes les rediffusions du plus beau coup droit de Guy Forget comme dit Henri, car tous les vengeurs masqués on va voir qui est Henri Leconte, toutes les finales de Malmö avec ces trois, oui, oui, cher public, non pas une, non pas deux, non, trois balles de match, trois, toutes les couvertures du JDD avec Noah Français préféré des Français, tous les joueurs du PSG eux-aussi à fond derrière les bleus, tous les Footix, toutes les Laetitia Casta qui va nous chanter l’hymne national, ha, parlons-en de l’hymne national car aujourd’hui, c’est un moment tellement particulier pour ces garçons qui ont l’habitude de s’affronter tout au long de l’année mais là, ça n’est pas la même chose, c’est un bloc, soudé derrière un capitaine qui, rappelons-le, était de la dernière campagne victorieuse mais aujourd’hui c’est une autre génération arrivée à maturité qui se dit que cette année c’est la bonne et que même si parfois ça a peut-être été dur en simple car ils ont connu des blessures pour certains d’entre eux mais ils ont su se remobiliser pour cette coupe, cette coupe dont ils rêvent tous et il l’a dit « Djo » que c’était son objectif prioritaire il a même dit que c’était le jour le plus important de sa vie au moment où les joueurs entrent sur le court dans une ambiance de feu et nous allons tous vivre trois jours de folie avec cette équipe de France dont on aimerait tellement qu’elle nous fasse rêver encore une fois comme en 91, comme en 96, comme en 2001 vous y étiez Henri non pas en 2001 et un mot aussi pour les anciens Guy qui est là et qui passera nous voir tout à l’heure et nous aurons l’occasion de revoir les images de cette finale aucotédarnaud aucotédarnaud aucotédarnaud aucotédarnaud et peut-être aussi que nous aurons l’honneur et la surprise et le plaisir et encore l’honneur d’avoir la visite de notre président président Gachassin qui viendra nous voir mais il est tout petit il est tout petit on le verra pas aucotédarnaud aucotédarnaud parce qu’il est pas plus haut que le micro le micro le micro quoi qu’il advienne nous irons au bout de cette rencontre bousculer la grille des programmes bousculée bousculée aucotédarnaud aucotédarnaud bousculée basculée sur France trois aucotédarnaud bousculée basculée aucotédarnaud Nelson Nelson au côté de quelqu’un que nous connaissons bien Nelson quelqu’un qui se passionne aussi pour cette finale Nelson au côté de au côté de Jacques Brugnon, Jacques Brugnon qui est venu tout spécialement pour l’occasion et qui est un passionné de tennis que nous avons eu plaisir à retrouver aucôtédarnaud aucotédarnaud au moment où les avions de la Patrouille de France font leur entrée dans la salle pour aller saluer les arbitres sans oublier les ramasseurs qui ont fait un travail extraordinaire pour préparer cette rencontre sans qui rien n’aurait été possible grâce au travail de toutes les équipes de bénévoles qui sont aller ramasser de la brique pillée la même qu’à Roland Garros car cette rencontre se déroulera sur terre battue ce qui a été le choix des joueurs en concertation avec les joueurs car ça reste leur meilleure surface même si les Suisses ont obtenu dessus de bons résultats et qu’on se souvient que Roger Federer a quand même gagné Roland-Garros il ne faut pas l’oublier c’était en 2009 l’année ou Nadal blessé peut-être n’avait pas atteint la finale mais quand même ça prouve bien qu’il ne faut pas les sous-estimer ces Suisses avec un dispositif exceptionnel de la régie de France Télévision profite pour remercier Françoise Boulin au moment où nous voyons entrer le Clémenceau et je crois qu’on va avoir droit à la Ola dans la tribune présidentielle où oui ça faisait longtemps qu’on ne les avait pas vu réunis les Bourbons et les Valois mais aujourd’hui c’est une finale aucôtédarnaud aucôtédarnaud et même si on les aime bien ces Suisses nous aurons une pensée toute particulière pour la pression la pression sans qui rien n’aurait été possible et qui est maintenant aucôtédarnaud et qui va s’asseoir avec nous lui tendons le micro j’espère que l’oreillette marche ça y est on y est la pression est avec nous et nous sommes très heureux de la recevoir car nous savons combien la pression est une passionnée de tennis sur les épaules de Richard, la pression est maintenant sur les épaules des Suisses, la pression est maintenant sur les épaules de Jo, la pression est maintenant sur les épaules du public qui démarre une ola, la pression s’installe dans la tribune présidentielle, la pression est sur le serveur, sur le relanceur, la pression est dans les bars personne te pousse à boire, la pression me signale un début d’incendie, la pression bouscule les programmes, la pression bascule sur France 2, la pression est sur le Clémenceau et a envahi la salle et la Patrouille de France, la pression est sur Martine Aubry les Valois, la pression est sur Jacques Delors qui ne se présentera pas, la pression monte dans les gradins et submerge littéralement la salle, la pression a jeté un grand froid sur les épaules de cette rencontre au moment où la température dans le studio a brutalement baissé depuis cette après-midi je vous assure qu’il ne fait pas chaud au moment où nos invités doivent s’en aller et où la pression me fait remarquer que mon nœud de cravate est ridicule, je sais, que je ne sais pas ce que je dis, je sais, aucôtédarnaud, je sais, qu’elle ne sait pas, la pression, ce qui la retient de, je sais, que oui je suis une machine à débiter des conneries au nom du Service Public de la Patrouille de France, je sais, que la pression me demande d’épeler correctement Balázs Taróczy avec le micro enfoncé dans la gorge, que la pression fait des choses avec ma carte de presse que la morale réprouve sur le Clémenceau, que la pression menace de faire venir le vrai faux vrai faux blog de Marc Rosset pour raconter où j’étais hier soir, que la pression me tient fermement la tête et les yeux devant un écran géant pour mater des pubs Rolex au moment où Djembé Man sous acide et ses huit frères jumeaux font leur entrée dans le studio accompagnés d’une centaine de coqs auxquels ils ont appris à chanter Cry baby cry, que la pression m’a suspendu par la cravate à ce magnifique toit rétractable et qu’elle menace d’enlever mon plaid, le plus grand plaid de l’histoire, et que la pression en a clairement après moi à vous les studios, et que la pression me nargue là ça rigole plus côté suisse, que la pression a clairement envie de me montrer qui est le patron, la pression est autoritaire aucôtédarnaud, non, plus aucôtédarnaud, et la pression me dit de fermer ma gueule une bonne fois pour toutes, me dit de partir, loin, loin, avec ma cravate, mon service des sports, Lionel, bousculé basculé tout ça c’est fini ok ok, la pression me dit de fermer mon micro et qu’elle va le faire fondre à un endroit que la morale réprouve sur le Clémenceau, la pression m’emmerde, la pression craque complètement, ca fait vingt-cinq ans qu’elle m’entend débiter mes conneries et elle n’en peut plus, la pression veut ma peau et à la limite je la comprends, la pression me demande de lire un communiqué pour me laisser la vie sauve, un dernier communiqué avant d’être envoyé en Syrie, les yeux bandés avec l’Équipe du jour dans une main, je vous confirme donc, que, tout ce qui a précédé est faux, est un tissu de conneries, je renie tout, tout, tout : « le tennis est un sport individuel ».

About 

A dormi dans le même lit que Jérôme Potier à Poitiers, à quelques années d'intervalle

Tags:

308 Responses to Quatrième robre de la Coupe Davis : Sam furieux

  1. Sebastien 23 novembre 2014 at 14:11

    Ce Rodge sur terre battue, à part Nadal et Djoko, je ne vois pas qui peut le battre

    • Remy 23 novembre 2014 at 14:24

      Certains coup droits rappellent la demi contre Djoko à RG 2011

  2. Julie 23 novembre 2014 at 14:11

    ahah pauvre richard. C est mignon il continue à faire des efforts sur son service (et c est beau). Richard joue déjà un jeu sur 2 vous ne pouvez pas trop lui en demander.

    Roger essaie juste de faire un truc de dingue et de finir le point immediatement ou sinon va à la faute, on dirait qu il s en fiche completement maintenant du service de richard, tellement il est à l aise blaise sur son service

  3. Pat 23 novembre 2014 at 14:13

    C’est évidemment facile de le dire maintenant mais le seul avec Monfils qui pouvait gêner un bon Federer était Simon.
    Je ne sais pas ce qui s’est effectivement passé avec Tsonga mais le choix des joueurs s’est avéré mauvais : si on veut mettre Gasquet-Tsonga en double, pourquoi retenir Benetteau ?
    Enfin, le match n’est pas fini, Federer peut s’écrouler (de rire si on lui fait lire l’article de Sam).

    • Julie 23 novembre 2014 at 14:14

      s’écrouler (de rire). ah ah ah

    • Antoine 23 novembre 2014 at 16:53

      On l’avais dit avant..

  4. Ivan 23 novembre 2014 at 14:13

    Au fait Sam, si la Suisse gagne, bon, quand la Suisse aura gagnée, utilises tes relations je ne sais pas, mais ton article se doit d’être lu à France TV en direct. Et par Chamoulaud.

    • John 23 novembre 2014 at 16:04

      Je suggère à l’ensemble des 15-lovers d’appuyer la proposition.

  5. Julie 23 novembre 2014 at 14:13

    comme ils s escitent tous à 15-30 alors que c est roger qui l a laissé faire et peut revenir quand il veut.

    Et richard de faire un pauvre retour dans le filet derriere…

  6. Geo 23 novembre 2014 at 14:15

    Aaah la la la la! Il n’a jamais connu ça, Rodgeur!

  7. Colin 23 novembre 2014 at 14:17

    Roger est en mode « firing all cylinders ». Je disais hier soir qu’on aurait la réponse en cours de deuxième set : hé ben on l’a et elle est très très claire.

  8. Julie 23 novembre 2014 at 14:19

    put… richard part du bon coté et pourtant ne peut pas la toucher tellement ca va vite…

  9. Geo 23 novembre 2014 at 14:19

    Bon, on parie sur le score du troisième set. La bulle?

    • Antoine 23 novembre 2014 at 14:22

      Possible..Je n’espère pas mais Roger fait ce qu’il veut et cela tourne à la démontration..

      • Antoine 23 novembre 2014 at 14:29

        Bien sauvé de la part de Richie..4 balles de break déjà..

    • Julie 23 novembre 2014 at 14:23

      ah ah maybe… il semble un peu trop laisser passer le service de richard une fosi qu il a le break cependant. Oh ce smatch encore!!! Il vole!

    • Colin 23 novembre 2014 at 14:24

      ou plutôt le breadstick

  10. Remy 23 novembre 2014 at 14:22

    Pouah c’est grand Roger !
    Quel bonheur.
    Richie et ses balles courtes le font briller.

    Ça sent la branlée !

  11. Capri 23 novembre 2014 at 14:24

    Félicitations à Sam pour ce délire aucotédarno.

    Sinon si Gasquet veut entrer dans la légende c’est à partir de maintenant

    • Julie 23 novembre 2014 at 14:25

      j apprécie l’effort!

    • Capri 23 novembre 2014 at 14:30

      Où sont les solutions ? Ben oui, une longueur de balle correcte au moins. En espérant que Roger descende de son nuage. Vas-y à fond Richard, qu’est-ce qu’il reste à perdre ?

  12. Julie 23 novembre 2014 at 14:24

    Allez on prend fedou là tout de suite, nadal maintenant sans genou, on le met sur le central de Roland garros, et on les fait jouer, juste pour le plaisir de voir roger le gagner à roland (meme en trichant, c est deja bien)

  13. Thomas 23 novembre 2014 at 14:24

    10/12 au filet pour Federer et deux balles de break déjà. Ça sent le troisième set expéditif.

  14. Julie 23 novembre 2014 at 14:26

    Vous avez vu vous avez vu? fed a fait un retour chargé d intensité, en REVERS!!! Ca fait combien de temps qu il avait pas fait ca?

    Bel ace Richard, au moins il essaie de tenir

  15. Colin 23 novembre 2014 at 14:28

    Hé bé qu’est-ce qu’il doit pas faire le Richie pour gagner un jeu…

  16. Julie 23 novembre 2014 at 14:29

    ben put… je le sentais pas gagner son service là. Bravo richard (tres mauvais choix de roger sur la BB il a le court tout ouvert mais il veut fignoler, faire du contre pied de la balle courte…)

  17. Julie 23 novembre 2014 at 14:32

    vous croyez que roger fait expres de laisser richard arriver à 15-30 sur son service pour donner un peu de faux espoir et puis, non non, que croyais tu jeune padawan? C est cruel

    Tiens, un come on, il essaie de se remotiver

  18. Colin 23 novembre 2014 at 14:33

    Richie est vraiment trop faible en retour de service.
    Rappelez-moi comment il a pu battre Roddick sur gazon?

    • William 23 novembre 2014 at 14:35

      En ayant été mené 2 sets 0 ! Oui monsieur !

    • Capri 23 novembre 2014 at 14:37

      Fed se la joue un peu trop cool là tout de même. Ca pourrait lui causer des ennuis à la fin.

      • Capri 23 novembre 2014 at 14:40

        Clément est stupide sur ce coup. Laisse ton gars jouer ! A quoi ça sert de contester ?

  19. Julie 23 novembre 2014 at 14:38

    les fautes directes pleuvent sur ce set Roger, attention!

    Evidemment c est pas evident (?) de rester concentré quand on survole de cette maniere

  20. Skvorecky 23 novembre 2014 at 14:38

    C’est le set le plus serré pour l’instant vu que le break n’est pas encore fait… J’espère au moins que Gasquet va vendre chèrement sa peau. Il se bat en tout cas.

  21. William 23 novembre 2014 at 14:40

    Federer commence à faire des fautes.

    Clément qui monte au créneau et conteste les décisions arbitrales… C’est nul putain.

  22. Remy 23 novembre 2014 at 14:40

    Petite baisse pour Roger avec plus de fautes.
    Richard sert beaucoup mieux aussi.

  23. Julie 23 novembre 2014 at 14:40

    mais il veut quoi clement la? la balle est bonne et deja ils ont volé l ace à roger, il veut quoi encore?

    • Colin 23 novembre 2014 at 14:43

      C’est juste de l’intox pour couper la dynamique de Fed au service

    • Julie 23 novembre 2014 at 14:44

      ca a failli marcher! mais bon, l avantage, c est que fed a tellement de marge aujourd hui que quand il se refocus il gagne les 3 points derriere

  24. William 23 novembre 2014 at 14:42

    Arnaud di Pasquale « On a dit qu’on serait chauvins hein ! Pas mauvais joueurs, maus chauvins. Je ne sais pas où est la frontière… » La première remarque sensée des commentateurs depuis vendredi.

    • Ivan 23 novembre 2014 at 14:44

      J’me suis fait la même remarque… S’appelle comment la tête de con qui commente avec lui?

  25. Colin 23 novembre 2014 at 14:43

    Ça c’t’un beau service-volée !

  26. Julie 23 novembre 2014 at 14:43

    tiens, la ils disent pas « le filet est francais ». T as oublié ca sam, hier ils insistaient « ahhhh, il n est pas francais ce filet, non non non, ah ca, pas francais »

    • Sam 23 novembre 2014 at 14:53

      Vrai. Et quand le filet est au bord du gouffre, c’est le moment d’envoyer la pub. Olalalala Olalalala, qu’est ce qu’il fait ? Qu’est ce qu’il fait Roger !

  27. Ulysse 23 novembre 2014 at 14:44

    Je ne comprends pas pourquoi les techniciens qui conseillent Richie le laissent jouer 4 mètres derrière la ligne de fond. Il est évident que jouer avancé est indispensable dans le tennis moderne. Même Nadal joue avancé maintenant. Non seulement Richie se positionne loin au retour mais la première chose qu’il fait dans son petit jeu de jambe, c’est de reculer. C’est incroyable qu’il soit si bien classé avec un système de jeu aussi éculé et peu dynamique.

    • Colin 23 novembre 2014 at 14:48

      Chassez le naturel, il revient au galop.
      Sa raison lui dit d’avancer, son cerveau reptilien commande à ses jambes de reculer.

    • Julie 23 novembre 2014 at 14:49

      c est aussi courant de jouer pres de sa ligne? L autre jour chais plus quel commentateur disait que fed et djoko etaient les seuls (il oubliait peut etre nadal qui n etait pas au master) à prendre la balle en remontant et non pas en descendant. Et ils montraient wawrinka (sur un point, chais pas si representatif) qui aussi prenait la balle assez loin

    • Antoine 23 novembre 2014 at 16:56

      Ben, il n’est plus tellement bien classé justement..26ème, une place derrière Julien…

  28. Julie 23 novembre 2014 at 14:47

    les fautes de rodge sont plutot en coup droit il me semble non? Son revers est solide aujourd hui? J ai juste vu la fin de fed monfils et il ne pouvait PAS passer un revers. Ca me surprend tjs ces gros changements de niveau chez fed du jour au lendemain (contre murray puis wawrinka au master), je sais que c est tout en precision et placementn millimétrique est capital, mais tt de meme…
    Brreak point!

    • Remy 23 novembre 2014 at 14:50

      Vendredi il galerait en revers et en seconde balle.
      Pas aujourd’hui

    • Julie 23 novembre 2014 at 14:52

      oui, c est fascinant

    • Ulysse 23 novembre 2014 at 15:03

      Ben la réponse est évidente. Roger ne marche que sur les lignes de la même couleur que ses chausettes. C’est ce qui lui donne ce style de danseur aérien et au passage accèlère le jeu en coupant les trajectoires.

  29. William 23 novembre 2014 at 14:47

    ALLEZ !

  30. Ivan 23 novembre 2014 at 14:48

    Break.

  31. Remy 23 novembre 2014 at 14:49

    Roger baisse mais arrive a en remettre une couche.
    La victoire est la.
    Il n’a pas encore eu a défendre une seule balle de break !

  32. Ivan 23 novembre 2014 at 14:49

    Comment se fait-il que les chaussettes de Richard soient toutes crottées de terre battue alors que celles de Fed restent d’un blanc immaculé?

    • Julie 23 novembre 2014 at 14:51

      ah ah c etait ce que je ne sais plus quel joueur argentin ou chilien disait en itnerview à RG, « moi je voudrais lui demander à roger comment fait il pour ne JAMAIS avoir les chaussettes sales sur terre »?

      je pense qu ils ont developpé lui et Nike des chaussettes repousse-terre.

  33. William 23 novembre 2014 at 14:51

    Les mandales que colle Fed…

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Commentaires récents

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis