Nick Kyrgios, from New Kid to New King

By  | 26 janvier 2015 | Filed under: Actualité

kyrgios kidkyrgios 2Tu es la sensation du tournoi sans en être la surprise car tu n’étais ni inconnu ni inattendu. C’était le cas quelques mois plus tôt, quand nous t’avons tous découvert… enfin, presque tous hein. J’ai vu ton nom cité lors de la rencontre France – Australie de Coupe Davis, les FFT (Fans Fous de Tennis, il n’y a qu’une seule fédération française de tennis même si en créer d’autres serait peut-être la solution pour regagner enfin des Grands chelems ?) ont regardé tes matches de Challengers, juniors, cadets et même tes plaisirs solitaires… devant le mur de ton club !

Oui, venons-en à ce fameux tournoi de Wimbledon. Tu me fais rire quand tu permets à Gasquet d’entretenir sa réputation de loser/underachiever plus ou moins magnifique en l’aidant à devenir le premier joueur de l’histoire des tournois du Grand chelem à perdre un match en ayant eu 9 balles de match. Tu me fais beaucoup moins rire quand tu commets en huitième de finale un crime impardonnable en battant celui que tu n’avais pas le droit de vaincre d’autant que tant la manière (pluie d’aces et de services gagnants) que la confiance que tu avais affichée a eu le don de m’énerver un peu. Un quart de finale à 19 ans c’est très bien tout en étant loin d’être le record même pour cette décennie, un de tes compatriotes l’avait même fait trois ans plus tôt et il n’a pas confirmé depuis.

Mais toi, c’est différent parce que tu es fait d’une autre moelle. Déjà d’un point de vue tennis, tu as des armes qui font mouche et qui siéent au tennis moderne : un fort service et un grand coup droit. Ton revers est perfectible mais pas pathétique et ton déplacement est plutôt bon malgré ta grande taille. Cependant, ce qui fait la différence entre toi et les autres jeunes notamment ton compatriote cité plus haut, c’est ce qu’il y a entre tes deux oreilles. TON MENTAL ! Tu crois en toi dès aujourd’hui contre les plus grands à une époque à laquelle il n’y a pas si longtemps, on disait que l’accession aux sommets pour les jeunes était devenue plus longue et difficile qu’auparavant. Tu ne flanches pas même quand le bateau tangue (cf aujourd’hui contre Seppi) comme le conquérant que doit être tout joueur qui désire être un grand champion. En parlant de grand champion, ton parcours dans cet Australian Open est remarquable parce qu’il symbolise le début de ton assimilation de la seconde des trois grâces des ténors de tous les sports.

Pour être un grand champion, il faut savoir faire trois choses :
1) Faire des exploits
2) Faire ce qu’on attend de toi
3) Être l’as des as

Ton Wimbledon 2014 correspondait au numéro 1 : tu étais le New Kid que tout le monde découvrait, tu as créé des surprises en battant des joueurs bien mieux classés et expérimentés tout en jouant le feu. Ici à Melbourne, tu réponds aux immenses attentes des observateurs du monde du tennis comme de celles de ton public, sans jouer à un niveau interstellaire, et après avoir soigné une blessure au dos. C’est la preuve que tu débutes avec brio l’apprentissage de la capacité numéro deux dans un contexte de pression élevée à seulement moins de vingt ans, âge où on n’avait plus vu de joueur avec deux quarts de finale en Chelem dans sa besace depuis… Roger Federer en 2001 (Oui, Federer cité dans un record de précocité !!!) ! Seras-tu le New King dans trois ans comme Superbiquette ? Devrions-nous t’appeler Baby Federer alors ? Pour la première question, on verra bien. Pour la seconde, un certain yaourt bulgare est déjà affublé de cette appellation, cependant il est déjà hors du tournoi, loin de sa demi-finale au dernier Wimbledon, alors…

…. Et c’est justement à ce stade que j’ai envie de te voir, ou plutôt que j’ai besoin de te voir, parce que vois-tu mon RYSC bien mal en point a besoin de son coupeur de tête. Ton prochain adversaire est battable, il est très fort mais il est moins positif que toi sur le plan mental surtout quand les choses ne vont pas dans son sens. Tu devras t’appuyer là-dessus tout en te servant de l’appui du public mais je te fais confiance sur ce dernier point. Je t’ai envoyé une missive par un pigeon voyageur dans lequel est inscrit le détail de ta mission de la semaine prochaine qui sera simple : mardi, tu feras le contraire de la dernière fois et jeudi, tu feras le contraire de la dernière fois également, la dernière fois étant bien sûr Wimbledon 2014 !

Bonne chance……….

……. Ah on me dit dans mon oreillette qu’il y a des matchs demain !

djoko
– Djokovic – Muller : Incroyable mais vrai, depuis le temps que ces deux joueurs sont sur le circuit, ils ne se sont jamais rencontrés ! Il paraîtrait que le Serbe aurait du mal contre les gros serveurs. Le Luxembourgeois a éliminé Isner au tour précédent donc on devra attendre pour savoir ce qu’il en est réellement. Pronostic : victoire de Nole en 3 sets !

- Ferrer – Nishikori (3-6) : Le choc de cette journée entre deux joueurs un peu similaires, petits, couvrant très bien leur terrain, avec un bon sens du timing et qui apprécient prendre la balle tôt. Nishikori a remporté leurs quatre dernières rencontres, toutes en 2014 et à chaque fois au set décisif, mais Ferrer est mieux en 2015 comme l’atteste sa victoire à Doha. Pronostic : victoire de Kei en 4 sets.

- Wawrinka – Garcia-Lopez : Sur le papier, dans un match entre le numéro 4 mondial et le matricule 37, on dirait victoire du Suisse sans sourciller. Leur face-à-face infirme cette idée car le Vaudois mène seulement par 4 victoires à 3… dont ce fameux premier tour de Roland-Garros 2014 durant lequel l’Espagnol fit chuter Stan the Man en quatre sets avec un 6-0 final en guise de crucifixion ! Pronostic : victoire de Stan en 3 sets.

raonic- Lopez – Raonic : Miraculé lors de ses deux premiers tours, Deliciano a maîtrisé avec brio la Kalash dans le bras de Janowicz au troisième tour en trois sets tandis que Rahan a tenu son rang en gagnant ses trois premiers matches sans perdre un set. Ils se sont rencontrés à 4 reprises et le score est de deux victoires partout ce qui augure d’un match serré rempli de services gagnants et avec au moins un tie-break. Pronostic : victoire de Raonic en 4 sets.

Tags:

530 Responses to Nick Kyrgios, from New Kid to New King

  1. Montagne 27 janvier 2015 at 20:59

    1 Murray (pour mon RYSC)
    2 Stan (pour son revers)
    3 Nishi (pour un noveau vainqueur en GC)

  2. Coach Kevinovitch 27 janvier 2015 at 21:18

    Je n’ai pas pu voir un traitre point du match de Kyrgios. Je suis rassure de lire qu’il s’est bien battu. Murray a l’air d’avoir eu la main chaude sur les lobs.

  3. Coach Kevinovitch 27 janvier 2015 at 21:21

    Antoine, si j’etais en desaccord par rapport au danger du classement pour Nadal, c’est parce qu’il y a des tournois sur lesquels il peut gagner des points (Indian Wells, Monte-Carlo, Barcelone)!

    • Antoine 29 janvier 2015 at 16:16

      Ah OK, vu..

  4. Alexis 27 janvier 2015 at 21:47

    1 Murray (j’aimerais que sa collaboration avec Mauresmo fonctionne, et qu’éclose enfin le joueur qu’on avait entrevu à ses débuts en 2007. Ce qu’il a montré aujourd’hui est un mix parfait entre physique, tactique et technique)
    2 Stan
    3 Nishi
    4 Berdych
    5 Raonic
    6 Djoko

  5. Sam 27 janvier 2015 at 22:07

    Très bien ce sondage !

    1. Berdych
    2. Stan
    3. Murray

    (85. Raonic)

  6. Persée 28 janvier 2015 at 02:00

    Devant la bergère et les clés de la danse américaine, Venus ne hurle plus et Keys a les mêmes vitesse de service que Nadal.

    Le premier set a été dominé de la tête et des épaules par Keys, même si les clés du match étaient favorables à Venus. Keys a un jeu à plat pénétrant et Venus a bien arrosé. Mais le deuxième set est plus serré.

    En tout cas, c’est du jeu de punchers et elles ont la décence de ne pas pousser de cris d’orfraie. Je supporte Vénus, qui est impressionnante de volonté et de motivation pour émerger d’un tunnel de 4 ans de relatif anonymat.

    En fait, au deuxième les jeux défilent pour Vénus qui profite de la fébrilité de Keys.

  7. Persée 28 janvier 2015 at 02:04

    Keys s’est blessée apparemment et se fait soigner à l’extérieur du court. Pourvu qu’il n’y ait pas abandon sinon, plus de tennis live :(.

  8. Perse 28 janvier 2015 at 02:14

    Madison est revenue et pour le moment n’a pas merdu son groove. Elle est rentrée avec un bandage à la cuisse. Voyons voir si ça tiendra le choc jusqu’au final.

  9. Bastien 28 janvier 2015 at 02:22

    C’est marrant parce que Raonic, à ses tout débuts, était assez frais, mais bon, son évolution, ç’a été le degré zéro de la créativité.

    Bref,
    1. Nishi, pour son côté Kolya, et afin que l’on célèbre la mémoire de son illustre prédécesseur dans le top3 mondial, Jirō Sato, disparu de son propre chef en mer il y a un peu plus de huit décennies maintenant.

    2. Stan parce qu’un doublé c’est beau, qu’il porte le nom du bahut oú j’étais ado, et que son mauvais caractère et sa langue de pute font plaisir dans ce milieu aseptisé, surtout venant d’un bûcheron dont la finesse des trajectoires n’a d’égal que la violence des impacts.

    3. bon, on enlève la beauté des trajectoires et le charisme sur le terrain, et on se tient par la Berdychette. Autant le descendant du riant tchèque me laisse plus pantois que pantelant – et j’eus préféré que Santa Pancho de Gonzales nous sanctifie d’un classement aussi élogieux que le sien les entre-chats d’un Radek ou d’un Miloslav plutôt que ses coups de bouttoirs monosynaptiques -, autant le personnage hors court a l’air sympathique, et sa digne progression linéaire méritant d’aboutir à un sommet, je préfèrerais que ce fusse ici plutôt qu’ailleurs.

    4. Djoko : playmoboy est un jouet en latex qui m’amuse et me lasse tel le gadget qu’on vous a ramené de Séoul et ses 40 fonctions et lasers qui ne servent à rien. Mais c’est le boss parfait pour faire entrer son adversaire dans la cour des grands, d’autant plus que contrairement à Rafa, il met souvent en valeur l’adversaire du strict point de vue du jeu, si celui-ci se montre à la hauteur.

    5. d’une perfidité toute albionesque, la Murène a pour moi tout du parfait antagoniste. J’eusse aimé qu’il choisse obstacle après obstacle jusqu’à 35 ans, pour enfin triompher agoni de tous et quand plus personne ne l’attendait, dans son antre de Wimby. Mais le bougre qui démarrait bien son œuvre a précipité son entrée dans la légende. Bref, le voir perdre en finale une fois de plus, maugréant et râlant de produire un jeu superbe à défaut d’être sublime, ne serait pas pour me déplaire.

    6. Craonic, fils des âges farouches du tennis de pierre, possède le charme des peintures rupestres. On est content de savoir que nos aïeux maniaient le pigment, le trébuchet et la raquette de tennis, mais on ne peut s’empêcher intérieurement de se foutre un peu de leur gueule. Sauf que là, l’ancêtre est parmi nous, a moins de 25 ans et la massue bien affûtée…

    Allez, un piti quizz pour la route :
    En 2007, les grands chelem ont vu se produire un évènement qui ne s’était pas produit depuis la création du jeu par ce bon vieux Major.
    Cette particularité s’est reproduite l’année dernière. Quelle est-elle ?

    PS : bon ça n’a rien à voir, mais je me demandais depuis combien de temps on a comme ça des paires de double féminin avec une chinoise et une taiwanaise dans la même équipe. Ils ne sont pas censé se haïr et ne pas se reconnaître mutuellement ?

    • Bastien 28 janvier 2015 at 02:24

      Oui j’ai mis trois plombles pour pondre ce pavé sur ma tablette de merde.

      Allez Vénus, j’adore ton jeu de panthère.

    • Perse 28 janvier 2015 at 02:38

      Génial ton pavé, après la plage est méritée!. Bien aimé la métaphore sur Rahan.

      Pour l’événement particulier, je n’en ai aucune idée malheureusement.

      Quant à la paire de double sino-taïwanaise,je ne crois pas le tennis soit si politique. Et puis dans le genre mariage de personnalités « ennemies », Mirza et son mari paki ont fait bien plus fort. En outre, les conflits politiques ont quand même peu d’impact dans les communautés cosmopolites comme l’est le cirque ATP/WTAesque. Bien que l’Iran soit isolé sur la scène internationale, est-ce quelqu’un d’entre nous a des problèmes avec Rezai, Bahrami et toute notre communauté franco-iranienne fort nombreuse parcequ’ils ont des liens avec des pays ennemies?

      • Bastien 28 janvier 2015 at 03:03

        Certes, mais j’ai du mal à imaginer une paire irano- ou palestino-israëlienne par exemple.

        Quoique, un Bahrami-Mandsdorf, ça a peut-être existé…

        Cela dit, le facétieux trublion se présente comme réfugié politique si je ne m’abuse, Rezai est « française d’origine… » (tiens d’ailleurs elle devient quoi ?). Et Mirza est une rebelle, qui a eu des problèmes avec sa « base communautaire » pour son comportement libéral et cosmopolite.

        Tiens d’ailleurs Mr et Mme Mirza ont deux enfants, comment s’appellent-ils ?

        • Bastien 28 janvier 2015 at 03:06

          Zav

          et Paavo

          ———
          Pour finir sur Taiwan/Chine, c’est juste que ça me paraissait plus tendu, étant donné les tacles qu’ils se font à chaque jeux olympiques. m’enfin, ça sent la vieille technique confucianiste du gars qui attend que le cadavre de son adversaire lui soit amené par la rivière.

          • Perse 28 janvier 2015 at 03:15

            Taiwan/Chine n’est pas figé dans le marbre mais disons que le statu-quo en a encore pour un bon bout de temps. Formose sait bien qu’elle a une souveraineté limitée et ne peux pas tout se permettre.
            N’oublions pas non plus que Taiwan fut créé dans une optique d’exil temporaire, le kuomitang et ses partisans sont partis de là pour échapper au communisme mais l’idée de la patrie ne les a jamais quitté. Le sentiment national taïwanais est encore relativement récent dans l’histoire du pays et concerne plus les jeunes générations.

            Electoralement parlant, la première défaite du Kuo a dû intervenir dans les années 90 (il me semble). Les relations d’affaires sont très importantes entre les deux pays aussi. On peut dire que la vision occidentale de Taïwan est très différente de celle du monde Chinois. Là où les Occidentaux voudraient utiliser Taïwan comme cheval de Troie, le monde Chinois considère plus Taiwan comme faisant partie de la Chine mais qui pour des raisons politiques, a un gouvernement séparé.

        • Perse 28 janvier 2015 at 03:22

          Exactement, pour synthétiser tout ça, Chine/Taïwan c’est simplement de géo/politique tandis que Israël/Palestine, Indiens et Pakistanais, Chinois contre le reste de l’Asie, c’est bien plus personnel.

          Le plus fou étant les rencontre de Fed Cup entre Israël et Emirats Arabes Unis où Shaar Peer a du joué son match à huis clos sans péquenot et la salle entouré par 5000 flics!

          • Bastien 28 janvier 2015 at 03:38

            Merci pour cette révision accélérée.

            Ils savent prendre leur temps ces bridés. C’était bien en 1949 leur baston (enfin, je veux dire la chute du bastion nationaliste des partisans de Tchang-Kei-Nishikorek face à Mao Saistoung et ses cocottes… Euh, cocos) ?

            Les relations d’affaire « officielles », ça a mis quelques décennies à émerger, non ? Nem pas perdre la face ces gars-là. Mais bon, sur que le biziness a toujours perduré.

            Fou ce match de Peer. Tu es sûr qu’elle n’a pas été acueillie par une milice de jeunes vierges en burkini à fleurs ? Ma mémoire m’aura trompé.

            N’empêche, je l’aimais bien, cette boule d’énergie, version guerrière de notre Marion nationale. Dommage qu’elle n’ai pas percé durablement dans le top.

            • Perse 28 janvier 2015 at 03:48

              Oui c’est ça. Pour les relations d’affaires, ce n’est pas le cas il y avait Hong-Kong et puis la famille.
              Elle jouait la Peer, j’aimais bien aussi mais il est temps de rejoindre les bras de Morphée.

              Boa noite

        • Patricia 29 janvier 2015 at 17:02

          Y a aussi une paire pakistano-indoue Qurashi/Bopanna qui a bien secoué leurs patries.

    • Patricia 29 janvier 2015 at 16:49

      Ouaou, j’étais passée à côté de ce bijou de réponse à mon sondage !
      C’eut été dommage.

      Ca fait longtemps, ton passage à Stan ? J’ai un protégé qui y a fait ses classes (bac il y a 2 ans) !

      • Patricia 29 janvier 2015 at 16:56

        Sinon, je pense que le subjonctif de choir est « cheye » (au présent – tombé en désuétude, on le trouve pas sur le Net) ^^

        Donc « j’eusse aimé qu’il cheye », et à l’imparfait, « j’eusse aimé qu’il chût », qui claque sa race.

        Moi j’adore le passage sur Djoko et ses fonctions high tech qui servent à rien !

        • Patricia 29 janvier 2015 at 16:59

          à cause de « playmoboy » suivi de « latex » j’avais commis un lapsus visuel sur « gadget », je vous laisse deviner.

  10. Perse 28 janvier 2015 at 02:24

    Venus est maligne et essaie de lui faire faire l’essuie-glace, fatiguant à chaque plus le muscle. Le masque est de plus en plus présent. Malgré un debreak, Venus sert pour le set. On sera parti sur du tennis quitte ou double de Keys. Voyons voir si ça peux marcher. Mais j’ai des doutes.

    PS: Lindsay Davenport fait vielle, elle ressemble à la vielle secrétaire un peu acariâtre des patrons du CAC.

    • Bastien 28 janvier 2015 at 02:37

      C’était déjà le cas sur le court. Rarement vu un physique de sportif aussi improbable, même Bartoli et Tauziat paraissent sveltes et racées en comparaison.

      M’enfin, Lindsey, c’est quand même le 7ème plus grand nombre de victoires et matchs joués en grand chelem de l’histoire du tennis féminin, et le 2ème en Australie, juste derrière Serena qui lui est passé devant l’année dernière.

      Pas mal pour une éléphante de mer croisée avec Winston Churchill.

      • Perse 28 janvier 2015 at 02:40

        Belle image encore une fois, c’est vrai qu’elle a la truffe de cet animal marin. Tu fais des nocturnes?

        • Bastien 28 janvier 2015 at 03:10

          Seulement de Chopin, et à la mandoline.

          Je suis moi-même un étrange animal au mœurs peu diurnes effectivement.
          Et toi ? Raconte-moi tout ! Do you kiffe Venus as I do ?

          • Perse 28 janvier 2015 at 03:29

            Je suis en Amérique avec trois heures de moins, ça aide pour regarder un peu le tennis.

            Quel victoire de Keyes, ça m’étonne que Vénus ait « choked » à ce point.

            J’adore les soeurs Williams qui sont des sportives d’exceptions. Elles ont un charisme et une hargne absolument incroyable malgré l’insondable bêtise du public. Pour avoir vu les deux en live à RG, elles ont quelque chose en plus, surtout Serena.
            C’est dingue comme le tennis a produit des sportives qui ont eu un impact au-delà des frontières de leurs sports. Entre BJK, et les Williams, ce sont des personnalités majeures du monde contemporains à mon sens.

            • Bastien 28 janvier 2015 at 03:50

              C’est marrant, je sentais que tu étais aux Amériques, tu m’avais l’air bien alerte !

              Fais suer pour Venus, ça aurait été tellement cool un bon vieux choc entre soeurettes à l’ancienne. J’avais vu en live un des derniers en quart à l’US, il y a bien 5 ans. Venus avait dominé de la tête et des épaules, qu’elle a fort haute, mais s’était incliné je me demande encore comment, uniquement sur la faculté proprement prodigieuse qu’a Serena de ne tout simplement pas admettre la défaite. C’est encore au-dessus de Nadal à cet égard.

              Bon après question personnalité, Billy Jean, c’était quand même un cran au-dessus en terme de message, avec Arthur et Martina… Quand sport rimait plus avec valeurs et moins avec valeur. Suis un peu nostalgique de tout cela, mais je vois ce que tu veux dire.

              • Perse 28 janvier 2015 at 10:12

                Evidemment que BJK est au-dessus dans son message et son action, puisqu’elle a beaucoup fait pour la place de la femme dans le sport et à la société. Sans oublier que c’est grâce que les joueuses sont les sportives les plus reconnues avec les athlètes et les skieuses.

                Mais je trouve que les Williams ont fait beaucoup contre le racisme et le sexisme et ce sans tomber dans victimation. Au moins, elles n’ont jamais demandé au CRAN américain de venir les défendre et je leur en suis gré.

  11. Perse 28 janvier 2015 at 02:29

    Et voilà Venus qui conclut par un ace à 176 km/h. Les stats indiquent peu de coups gagnants à tel point que Venus n’aurait fait qu’un coup gagnant en dehors des aces (6 en tout vs 25 fautes directes), Keys est à 20/25.
    Venus sert mal ce match-ci à 43% et gagne peu sur deuxième (38%) mais elle gagne les points importants.

  12. Bastien 28 janvier 2015 at 03:26

    Et pendant ce temps-là, au challenger de Bucaramanga, Victor Estrella Burgos, 77ème mondial, bat le local Ruiz Pedro Pablo, 1363ème.

    À Hong-Kong, Berankis est battu par l’indien vaut mieux que deux tuent l’aura : Myneni Saketh, rien à voir avec Bilbon.
    Yuki Bambi est lui battu par son aïeul Devvarman qui porte bien son nom car il démarre mal avec un premier set perdu 6-2 avant de mettre une raclée à cet impetrant.
    Quant à Eysseric, il existe toujours et met 6-3, 6-1 à Duckworth classé 200 places devant lui.

    • Bastien 28 janvier 2015 at 03:27

      Bref, je cherche unstream qui fonctionne sur ma vieille tablette pourrie, c’est point gagné.

    • Kaelin 28 janvier 2015 at 04:57

      Excellente perf de Eysseric!

  13. Kaelin 28 janvier 2015 at 05:00

    Sinon pour le sondage, je souhaite Stan en vainqueur!

    • Babolat 28 janvier 2015 at 05:04

      Ah oui tiens, je vote Nishi, premier asiatique à remporter un slam, ce serait quelque chose et ça me ferait plaisir de voir un type qui fait ma taille faire la nique à tous ces géants. ^^

      • Kaelin 28 janvier 2015 at 05:05

        +1 pour la taille, je tape dans le 1m78 aussi, mais comme j’ai aussi le revers de Stan j’ai hésité tu comprends!

        • Don J 28 janvier 2015 at 08:51

          c’est pour ça que j’admire Ferre malgré tout, il fait ma taille et a mon âge… ce mec est un véritable héro, vous vous rendez pas compte !

  14. Babolat 28 janvier 2015 at 05:01

    Marrant, chez les filles, en 1/2, ce sera un championnat de Russie puis un championnat des USA. Et la finale sera un remake de Rocky 4.

  15. Kaelin 28 janvier 2015 at 05:04

    un qui n’en finit plus de chuter alors qu’il visait au moins le top 50 de façon constante, c’est Matthew Ebden … inscrit au challenger de HK et pas loin de sortir du top 300

  16. Kaelin 28 janvier 2015 at 05:07

    et merci Perse et Bastien pour votre conversation très intéressante à cette heure indue(enfin pas pour moi mais en France!)!

  17. Elmar 28 janvier 2015 at 05:41

    Premier set pour Stan qui pour le moment est le patron sur le court.

  18. Babolat 28 janvier 2015 at 05:42

    Pinaise Waw joue un peu trop bien et Nishi joue un peu pas assez bien….^^ et ça donne 6/3 pour le suisse.

  19. Babolat 28 janvier 2015 at 05:54

    Joli sauvetage de Kei avec un ace sur seconde balle sur un break point. Il revient de loin. 2/1 pour le japonais.

  20. Elmar 28 janvier 2015 at 06:01

    C’est du très bon Stan. Je pensais que Nishi serait plus proche de Stan mais pour le moment, il est impuissant.

    • Babolat 28 janvier 2015 at 06:04

      Stanimal Fauvrinka ! Quelle puissance. Il ne rate rien. Kei ne peut qu’attendre une ouverture.

  21. Babolat 28 janvier 2015 at 06:02

    Les revers de waw font très, très mal. Nishi se fait breaker de nouveau.

  22. Babolat 28 janvier 2015 at 06:26

    Il s’est fait peur Stan. Nishi s’est jeté comme un mort de faim sur les secondes balles du suisse et a obtenu 3 balles de débreak mais Stan a retrouvé sa première (222km/h) au bon moment. 6/3 6/4. Le troisième set risque d’être somptueux.

  23. Babolat 28 janvier 2015 at 06:31

    Break blanc d’entrée pour le japonais dans ce 3ème set. Stan a besoin de souffler semble-t-il.

    • Babolat 28 janvier 2015 at 06:34

      Débreak blanc dans la foulée pour Wawrinka avec un Stan plus incisif et un Nishi un peu malchanceux.

  24. Nath 28 janvier 2015 at 06:34

    Un peu d’instabilité en début de 3° set puisque Stan débreake aussitôt sur un revers croisé gagnant.

    • Babolat 28 janvier 2015 at 06:38

      3ème jeu blanc de suite mais cette fois ci, Stan remporte son engagement. Les deux premiers points de ce jeu se sont joués à 1000 à l’heure.

  25. Elmar 28 janvier 2015 at 06:43

    On ne compte plus les winners monstrueux de revers de Stan.

  26. Babolat 28 janvier 2015 at 06:54

    Nishi, impérial au service, qui nous fait du Edberg à la volée. ^^

  27. Elmar 28 janvier 2015 at 06:54

    Les services-volées de Nishi sont excellents. Il est très sûr à la volée, c’est propre techniquement et toujours joué juste.

  28. Elmar 28 janvier 2015 at 06:59

    Et Nishi persiste avec ses services-volées qui lui rapportent moult points.

  29. Babolat 28 janvier 2015 at 07:02

    Et c’est le tie-break de la mort. ^^

  30. Babolat 28 janvier 2015 at 07:06

    Stan: 3 services dans ce tie break… 3 aces.

    • Babolat 28 janvier 2015 at 07:07

      Et 5 balles de match.

    • Babolat 28 janvier 2015 at 07:10

      Nishi en sauve 4 et revient à 6/5

    • Babolat 28 janvier 2015 at 07:11

      6/6 sur une faute en coup droit de Stan. Back on serve.

    • Babolat 28 janvier 2015 at 07:13

      Amortie ratée de Nishi. 6ème balle de match

    • Babolat 28 janvier 2015 at 07:14

      Et c’est un ace (4ème dans ce tie break) 8/6 Stan. Jeu, set et match. 6/3 6/4 7/6

  31. Babolat 28 janvier 2015 at 07:15

    Dommage pour Nishi qui aurait pu chaparder ce set. Apres… qui sait ce qui aurait pu se passer.

  32. Nath 28 janvier 2015 at 07:16

    Tie-break à suspense quand même, même si Nishi n’a jamais mené !
    Rien à dire, Stan se sent bien à Melbourne.

  33. Elmar 28 janvier 2015 at 07:18

    Le bison s’est de nouveau fait peur sur la fin de match, comme au tour précédent, mais enfin il passe en 3 sets, ce qui est normal vu comme il a saoulé de coups le Nippon, étourdi, assommé et finale KO.

    A la fin du set, ishi s’est mis à jouer systématiquement service volée avec une réussite insolente… jusqu’au premier point du TB où il commet la faute sur sa volée de revers. On ne peut pas sortir autant de sa filière impunément, on finit par le payer dans les moments chauds. Je ne sais pas si cette option tactique était un aveu d’impuissance du fond ou le résultat d’un pépin physique quelconque.

    • Babolat 28 janvier 2015 at 07:24

      Du fond, il était clairement surclassé en puissance, surtout dans la diagonale revers, il s’en est pris une petite vingtaine. Il fallait qu’il trouve autre chose sinon il se prenait 6/2 ou 6/3.

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Commentaires récents

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis