RYSC 2015 : Wimbledon

By  | 26 juin 2015 | Filed under: RYSC

wim20150626 Voila maintenant trois semaines que Stan the Man a fait l’impossible en s’imposant face à Novak Djokovic qui restait invaincu en 2015 dans les gros matchs (Grands chelems, Masters, Masters 1000), en finale de Roland-Garros. Il a mis fin à tout débat concernant le Grand Chelem (en carrière et en saison) pour cette année.

Au programme cette quinzaine, des fraises, le chauvinisme anglais, du beau gazon qui devient terre et, on l’espère, des grands moments de tennis.

La place de numéro 1 mondial de fin d’année semble promise à Djokovic tellement son avance à la Race est importante : déjà 7585 points alors qu’il reste deux Grands chelems, le Masters et 4 Masters 1000. Il part donc défendre son titre à Wimbledon dans des conditions assez particulières où il devra surmonter la déception de Roland-Garros alors qu’il est finalement assez tranquille sur son trône de n°1. Avant une possible finale, il évitera Murray, Federer et Nadal qui sont dans l’autre moitié de tableau.

Andy Murray, autre homme fort en 2015, a brillé sur terre et c’est nouveau ! Alors qu’il n’a pas remporté de Grand chelem en 2015, il est déjà tout proche des 5000 points à la Race. Ce retour en forme couplé avec ce gazon où il a gagné en 2013 en font un des très grands favoris pour le titre. Sa victoire au Queen’s (malgré l’enchainement de la demie et de la finale le même jour) la semaine dernière confirme son statut. Son parcours s’annonce relevé avec des matches contre Tsonga et Nadal avant une possible demie contre Roger.

Le Suisse vient clairement pour s’imposer. C’est sans doute l’un des derniers Wimbledon où il a ses chances. Physiquement, il est prêt. Son jeu est en place. Il vient de remporter un 8e titre à Halle et son ratio victoires / défaites sur les 12 derniers mois est sensiblement le même qu’en juin… 2012 (avec moins de titres cependant). Cette année-là, il avait battu Djoko puis Murray dans les deux derniers tours. Il devra faire l’inverse pour arriver au même résultat et au passage prendre sa revanche sur la finale de l’an dernier. Mais on est encore loin de ça, un certain Berdych devrait l’attendre en quart. De quoi rappeler de douloureux souvenirs…

Nous avons quitté le dernier Grand chelem sur une finale exceptionnelle et surprenante. Voila ce qu’il nous faut pour ce Wimbledon, du jeu, des surprises, des jeunes, du plaisir en somme !

Seeds

  1. Djokovic
  2. Federer
  3. Murray
  4. Wawrinka
  5. Nishikori
  6. Berdych
  7. Raonic
  8. Ferrer
  9. Cilic
  10. Nadal
  11. Dimitrov
  12. Simon
  13. Tsonga
  14. Anderson
  15. Lopez
  16. Goffin

Question subsidiaire : combien d’aces pour le vainqueur de l’édition 2015 de Wimbledon ?

Head reducer

En plus des 16 TS, chaque participant au RYSC peut choisir un champion qui n’est pas tête de série. C’est-à-dire en-dehors des 32 joueurs suivants : Djokovic, Federer, Murray, Wawrinka, Nishikori, Berdych, Raonic, Ferrer, Cilic, Nadal, Dimitrov, Simon, Tsonga, Anderson, Lopez, Goffin, Isner, Monfils, Robredo, Bautista-Agut, Gasquet, Troicki, Karlovic, Mayer, Seppi, Kyegios, Tomic, Cuevas, Garcia-Lopez, Fognini, Sock et Thiem.

Le joueur que vous aurez choisi vous rapportera un point supplémentaire pour tête de série qu’il battra (parmi les 32 noms précédents).

Tableau

draw_wim_top_15draw_wim_bot_15

Deadline

Merci de publier vos listes et coupeur de tête avant le début du premier match : le lundi 29 juin à 12h30 (heure française).

About 

Après de trop nombreuses années sans tennis, je retrouve enfin mon amour de jeunesse. Et le constat est lapidaire : je suis ultra nul. Je compense en regardant les matches du Federer tant qu'il en est encore temps, de jour comme de nuit.

Tags: ,

583 Responses to RYSC 2015 : Wimbledon

  1. Antoine 2 juillet 2015 at 19:25

    6-3..Nadal a breaké deux fois dans ce set…

  2. William 2 juillet 2015 at 19:26

    Double break et set Nadal. Il a enfin rentré quelques passings dont il a (avait ?) le secret. Il était temps… Brown continue de cogner comme un sourd sur ses secondes balles et de tenter énormément, avec toujours pas mal de succès. Pas assez pour éviter de se retrouver à un set partout cependant…

    Monfils élimine Mannarino en 3 manches, je voyais un match plus serré.

    Un set partout entre Dolgopolov et Tonton Ivo.

  3. Antoine 2 juillet 2015 at 19:28

    Le mieux, c’est quand même quand Nadal sert coté égalité sur le revers de Brown et se prend un revers croisé gagnant en retour qui arrive aussi vite que le service, comme là..

  4. William 2 juillet 2015 at 19:46

    Dis donc Antoine, ça a fonctionné ton petit coup de l’alarme incendie hier soir… D’abord Federer a liquidé Querrey bien comme il fallait, mais en plus tu as préparé un petit quelque chose pour Brown ? Il a le break en poche dans le troisième maintenant…

  5. William 2 juillet 2015 at 19:54

    Encore un jeu compliqué pour Nadal, Brown a eu deux occasions de double break…

  6. William 2 juillet 2015 at 20:06

    Service gagnant sur une deuxième : 30-0
    Service volée sur une deuxième, passing gagnant : 30-15
    Service volée amortie, deuxième volée gagnante : 40-15
    Deuxième balle, le retour de Nadal prend la bande et retombe du mauvais côté… Brown était dessus.

    Deux sets à 1 pour Brown ! Les choses se corsent pour Rafa… Un point raté dans un éventuel tie break et c’est la porte.

  7. Skvorecky 2 juillet 2015 at 20:08

    Rafa va devoir le faire en 5. (S’il remontait) Ça commencerait à faire beaucoup de matchs en 5 sets dans la première semaine de Wimbledon, sur sa carrière.

  8. William 2 juillet 2015 at 20:08

    Pendant ce temps-là, sur le Court numéro 18, Karlo mène deux manches à une et a le break dans le quatrième. Autrement dit, c’est plié à 99%.

  9. William 2 juillet 2015 at 20:09

    Brown est impressionnant dans le petit jeu ! Encore un point où il joue avec Nadal !

  10. Jérôme 2 juillet 2015 at 20:09

    Avant de se poser la question du tie-break, il va falloir qu’il tienne son service.

  11. William 2 juillet 2015 at 20:11

    La montée au filet, c’est même plus en chaussettes là, c’est pieds nus ! Mais comme Rafa sort son passing, ça fait le point ! 15-30.

    Il fait un match de folie.

  12. Coach Kevinovitch 2 juillet 2015 at 20:11

    Cette enflure de Brown nous fait un sale coup, c’est presque pas du jeu, on est dans la mouise. Tout cela à cause de cette maudite surface sans quoi il ne pourrait pas faire ce qu’il fait, l’herbe c’est pour le football.

    Si c’était sur terre……ah mais non, ça ne marche plus ça! On est dans la mouise, on est dans la mouise! S’il ose gagner un set de plus, je lui la couperai en personne.

  13. William 2 juillet 2015 at 20:13

    Balle de break sur un passing de revers décroisé imparable !

    Service gagnant ! Egalité.

    Enorme erreur en coup droit au deuxième coup de raquette, avantage Brown !

    Et la même erreur en coup droit décroisé ! Exactement la même !

    Break d’entrée Brown !!

  14. William 2 juillet 2015 at 20:16

    Confirmer un break ? C’est facile, man : un ace, un service gagnant, encore un, une faute en coup droit parce que pourquoi pas après tout, et encore un service gagnant.

    2-0.

  15. Jérôme 2 juillet 2015 at 20:21

    Il faut se rendre à l’évidence : depuis 4 ans, Nadal ne sait plus jouer sur gazon. N’importe qui peut le prendre et sait comment le jouer. Le contraste avec la période 2006-2011 est caricatural.

    • Coach Kevinovitch 2 juillet 2015 at 20:32

      Dans le Wimby 2006, il joue cinq sets contre Kendrick. En 2010, il joue deux matches en cinq sets aux seconds et troisième tours dont un contre Robin Haase.

      Hors période 2006-2011, il joue 3 mecs (j’enlève Darcis) pour lesquels le gazon permet de battre n’importe qui sur un match.

      Oui, il est moins fort qu’en 2006-2011 mais je ne suis pas certain que dans cette période, il ait rencontré autant de joueurs casse-bonbons sur herbe que sur 2012-2015!

      • Evans 2 juillet 2015 at 20:48

        Quatre casse-bonbons d’affilés c’est quand même une farce non?

      • Antoine 2 juillet 2015 at 20:49

        Certainement pas…C’est en gros ce que j’ai écrit un peu plus bas..

  16. William 2 juillet 2015 at 20:21

    Contre toute attente, sur le Court numéro 18, Dolgo a debreaké Karlovic !

    Et un nouveau cinquième set, entre Rosol et Andujar.

  17. William 2 juillet 2015 at 20:24

    Popopopopooooo le smash de revers de Brown…

  18. William 2 juillet 2015 at 20:34

    Service gagnant, volée gagnante, passing de Nadal, service gagnant, ace.

    Il est à un jeu, Brown. Fou !

  19. Noel 2 juillet 2015 at 20:39

    Putain Dustin, laisser filer sur une balle de match…

  20. William 2 juillet 2015 at 20:39

    Putain il mène 30-0 sur le service de Nadal. Il va quand même pas lui prendre son service deux fois, si ??

    Super revers croisé de Nadal, 15-30.

    Une glissade à la Monfils-Djoko de Brown pour récupérer un super revers de Nadal, croisé encore, et Nadal se foire au filet ! Deux balles de match !

    AAAAAAAAAH Brown monte bien, pense que la balle de Nadal va sortir mais elle touche la ligne ! 30-40

    ACE ! 40-A. Si Brown se foire il pourra se les mordre…

    Coup droit gagnant Nadal, avantage. Ca joue !

    Service gagnant !

    Bon, Brown, t’avais juste à claquer une volée et tu as laissé la balle passer, alors maintenant tu t’appliques. Sinon tu auras le droit de te pendre avec tes dreads.

  21. Antoine 2 juillet 2015 at 20:39

    J’ai du arrêter au début du troisième et vois le score…Nadal est mal barré…

    • William 2 juillet 2015 at 20:45

      Je te conseille vivement un replay ou au pire de lire nos quelques commentaires. J’ai pris mon pied ! C’était de la très bonne…

      • Antoine 2 juillet 2015 at 21:05

        Ben justement vous n’avez pas beaucoup commenté durant mon absence !

        Sinon, la brown, c’est de l’extra forte ! Dustin en prend tous les jours mais j’ai gravement halluciné pendant les deux premiers sets, enfin surtout le premier…

        Ce type est grave dingue. Dingue comme Rosol il y a trois ans d’ailleurs.

  22. William 2 juillet 2015 at 20:42

    Staaaaaaanding ovation ! Alors, voyons ce que ça donne…

    Il sert pour le match.

    Première out. Double faute ! 0-15
    Out encore… Service volée ! 15-A
    Enooooorme volée de revers sautée ! Nadal touche mais la balle sort de peu ! 30-15
    Service gagnant ! 40-15 double match point !
    ACE EXTERIEUR ! Nuts of steel !!!

  23. Antoine 2 juillet 2015 at 20:42

    Enorme…Brown sort Nadal…Bravo à lui !

  24. Remy 2 juillet 2015 at 20:42

    J’AIME WIMBLEDON !!!!!!!!!!!!!!
    C’est cool, je l’ai déjà en stock l’avatar pour le coup

  25. Noel 2 juillet 2015 at 20:44

    Il l’a fait. C’était la zone. Et son geste de victoire est de soulever son t-shirt pour montrer son tatouage de Bob.
    Hell yeah!

  26. Coach Kevinovitch 2 juillet 2015 at 20:46

    Quelle enflure, tout cela pour perdre au prochain match comme 95% des vainqueurs de Nadal hors finale!

    Bonne soirée à ceux qui ont aimé!

  27. William 2 juillet 2015 at 20:47

    Bon je suis chaud là ! Je vous vends une présentation pour demain ou ça se passe comment ?

    • Remy 2 juillet 2015 at 20:47

      go go
      je la publierai à ton go

  28. Antoine 2 juillet 2015 at 20:48

    Ayant quitté le match au début du troisième, je pensais que Nadal gagnerait car au service il m’avait avoir trouvé la bonne carburation, servant plus court croisé empêchant Brown de le matraquer au retour aussi régulièrement qu’au premier…

    Et là, il gagne les deux sets suivants…

    Vraiment impressionnant…même si Nadal manque de confiance a a loupé, du moins durant les deux premiers sets, des balles faciles pour lui…

    Je trouve que Nadal qui avait eu beaucoup de réussite à Wimbledon et a été longtemps chanceux n’a vraiment pas de bol ces dernières années..

    Rosol fait le match de sa vie, Darcis aussi mais là Nadal était vraiment mauvais, Kyrgios c’était pas un cadeau, il aurait pu battre n’importe qui ce jour là, il bat Nadal qui était loin d’être mauvais, et maintenant Brown à son top alors que Nadal n’était pas mauvais sur les deux premiers sets en tout cas mais fébrile….

    Qu’est ce qui se passe ensuite ?

    • Noel 2 juillet 2015 at 20:51

      Brown était en réussite mais c’est bel et bien Nadal qui lui a filé le break d’entrée de jeu dans le 4e. 2 CD décroisés qui sortent largement alors que Nadal menait l’échange, et il se retrouve à courir après tout le set.

      • Antoine 2 juillet 2015 at 20:58

        IL flippait…Et le troisième ?

        Quand on voit les stats on voit que Nadal a gagné peu de points derrière sa première (69%) et peu derrière sa seconde (46%). IL a pris cher au retour au retour..Déjà au premier tour, ce n’était pas terrible…Il a un problème de service qui remonte à longtemps et n’arrive pas à le régler.

        • Noel 2 juillet 2015 at 21:14

          Tout à fait. Le 3e, c’était sensiblement pareil… 2e service faible, des coups droits faciles dans le filet spécialement quand il a le temps de bien se placer, des retours trop neutres, et surtout un 2e coup de raquette devenu le plus souvent inoffensif.
          En fait il m’a donné à exactement la même impression qu’à RG, c’est pour ça que je n’adhère pas trop aux explications « Nadal ne sait plus jouer » sur herbe ou « il s’est farci un type en feu », même si clairement tirer Brown n’était pas de chance. Il y a 5 ans, Nadal aurait gagné ce match quelque soit la réussite de Brown.

          Ce qui est inquiétant pour Nadal, c’est que si ce problème est bien structurel dans son jeu et que ce problème est physique (cf les coups droits qui partent n’importe où, problème d’appui?), ça ne risque pas de s’arranger sur le ciment qui est une surface très exigeante pour le corps. Quant à l’indoor, même à son meilleur Nadal n »‘a jamais fait de fin de saison de feu à la Djokovic. Il va falloir un paquet de temps pour qu’il revoie le top 5, à mon avis…

      • Coach Kevinovitch 2 juillet 2015 at 21:10

        Ben Brown jouait de manière très agressive sur chaque service que ce soit une première ou une seconde. Il a eu beaucoup de réussite, ce qui lui a permis de rentrer dans la tête de Nadal et de lui faire jouer son match. Le piège s’est ainsi refermé.

    • Coach Kevinovitch 2 juillet 2015 at 21:04

      Ce qui m’énerve encore plus dans les matches de leur vie c’est que dans leur manière, ils ne sont possibles que sur herbe et nulle part ailleurs. C’est une surface mineure dans le tennis d’aujourd’hui mais manque de bol, Wimbledon est un tournoi du Grand Chelem donc ces matches ont une véritable importance.

      Le Sod a RG au moins affiché une constance pendant près de deux ans, avait réalisé un autre exploit d’ailleurs, c’est un peu moins tombé du ciel que les trois autres qui facturent des prestations bien inférieures hors gazon même si Kyrgios a le potentiel pour être constant à un bon niveau de performance sur toute une saison.

      Du coup, ce ne sont plus de défaites mais des pièges. Le terme « vol » est un peu fort mais mon ressenti est le même. Je préfère ses défaites contre Stan, Djoko, Federer et même des moins glorieuses contre Michael Berrer à Doha etc….

      • Remy 2 juillet 2015 at 21:09

        4 ans de suite sans voir les quarts, moi j’y vois une certaine logique.
        loin de tout vol.

        herbe surface mineure … je me gausse.

        le seul mineur ici c’est Nadal qui n’aurait jamais atteint le dernier carré de ce tournoi avec le gazon pré-2002.

        • Ivan 3 juillet 2015 at 00:16

          Vu le nombre de tournois joués dessus l’herbe est forcement devenu une surface mineure effectivement.

          Nadal a eu le mérite d’atteindre 5 fois la finale pour 2 victoires, c’est pas un hasard.

          Aurait-il moins brillé avec une herbe plus rapide? Oui.
          N’aurait-il jamais atteint le dernier carré? Difficile à dire. Lendl avec l’herbe des années 80 a atteint par 2 fois la finale et fait 5 fois demies, sans en être un spécialiste, mais en étant un monstre de travail et d’entêtement. Des adjectifs qui conviennent aussi à Nadal non?

        • Coach Kevinovitch 3 juillet 2015 at 10:01

          J’aurais tendance à dire que le seul mineur est celui qui célèbre chaque défaite d’un joueur en revetissant comme avatar la photo de son vainqueur avec une régularité parfaite.

      • Antoine 2 juillet 2015 at 21:10

        Je vais te répondre un peu plus tard mais il y a du vrai.

      • Kenny 3 juillet 2015 at 06:40

        Dingue de lire des trucs pareil, même si je peux comprendre la déception. Mais quand même, « surface mineure », « escroc » ?
        je pense que Brown est tout sauf un escroc pour son sport, que ce soit dans son jeu, sa spontanéité ou dans sa préparation… ce mec joue son jeu, se fait plaiz’, bat Nadal une 2e fois donc je ne comprends pas que tu parles de vol.
        Quant aux matches de leurs vie qui n’auraient lieu qu’à Wimby, Cilic à l’US ça compte pas ? D’autres exemples avec des no names existent j’en suis sûr notamment à Melbourne ou Roland

      • Coach Kevinovitch 3 juillet 2015 at 10:56

        Brown bat deux fois Nadal sur herbe avec un traquenard d’herbe. L’ »escroc » n’est pas Brown mais le traquenard lui-même.

        Cilic avait déjà de belles références avant son US Open, il avait déjà fait une demi à Melbourne et avait déjà battu des joueurs côtés en GC comme Murray en 2009.

  29. William 2 juillet 2015 at 21:23

    Coach, c’est vrai que Nadal à Wimbledon depuis 2012, c’est un paratonnerre : il attire la foudre…

    Mais comment pourrait-il en être autrement ? Je me souviens d’autres défaites de Nadal où son adversaire est tout feu tout flamme, Florian Mayer et Melzer en 2010 par exemple, mais c’est le jeu de Rafa qui provoque ça. Pour le battre, il faut lui rentrer dedans comme jamais. Tout tenter. Cela marche quelques fois par an, mais pour combien de mecs qui s’épuisent ou qui ratent trop et qui finissent par perdre ? Nadal périt par là où il est devenu un surhomme…

    Moi c’est ce que j’aime sur gazon. C’est à la fois une surface très spécifique, quand on ne sait pas jouer dessus on ne gagne pas, et il n’y aucun vainqueur-escroc à Wimbledon, c’est d’ailleurs souvent le numéro 1 qui gagne, officiel ou officieux (Nadal en 2008 n’est pas encore numéro 1, Federer en 2012, même si il ne finira pas l’année numéro 1). Mais c’est également une surface qui permet à des types qu’on ne voit jamais de s’exprimer. Franchement, voir jouer ce Brown-là, c’était un kif total ! C’est sûr que c’est pas à Barcelone ou à Indian Wells qu’on verra ça… J’aime bien voir ces no names avoir leur heure de gloire, même Stakho quand il bat Federer, c’est dire…

    C’est une surface où les prolétaires du circuit ont l’occasion de briller, j’aime bien le principe…

    • Nathan 2 juillet 2015 at 21:24

      « il n’y aucun vainqueur-escroc à Wimbledon », que Dieu t’entende !

    • Coach Kevinovitch 2 juillet 2015 at 21:56

      Oui, il n’y a pas de vainqueur-escroc à Wimbledon……..mais tu as plein d’ »escrocs » qui peuvent éliminer n’importe qui en première semaine et ce nulle part ailleurs de nos jours grâce aux spécificités du gazon.

      Il y a 15-20 ans, tu avais le même type de joueurs sur terre battue. Avec les changements de surface et de style de jeu, ils n’existent plus vraiment.

      A ce propos, le parcours de Nadal à Wimbledon depuis 10 ans est assez édifiant de binarité: C’est soit tout ou presque avec le dernier jour atteint en 2006, 2007, 2008, 2010, 2011 soit rien ou presque avec premier ou second tour en 2005, 2012, 2013 et 2015.

      Muller en 2005 était un traquenard made in grass comme le fut Rosol en 2012 et Brown aujourd’hui. Kyrgios en est un même s’il a le potentiel pour faire mieux, d’ailleurs leur rencontre sort un poil du schéma puisqu’elle avait lieu au stade de huitième de finales.

      C’est cette impression de pile ou face qui est un poil chiante sur herbe avec des joueurs made in grass qui ont un bon profil d’ »escroc » dans le sens où tu sais que leur piège ont très rarement droit de cité après leur exploit. C’est frustrant, plus frustrant que sur toute autre surface, plus frustrant que les échecs d’Ivan Lendl dans sa quête de Wimbly car ce dernier s’inclinait contre du poids lourd qui était dangereux partout.

      • Alexis 2 juillet 2015 at 21:59

        Pat Cash par ex??

      • Coach Kevinovitch 2 juillet 2015 at 22:10

        Pat Cash était bon partout sauf sur terre, ses os étaient l’étaient beaucoup moins.

        Mais ce n’est pas un « one shot », il fait une demi-finale mythique contre Lendl dans le plus beau des Super Saturdays de l’USO en 1984, une autre à Wimbledon la même année ainsi que deux finales à l’Open d’Australie sur Rebound Ace.

      • David 3 juillet 2015 at 00:11

        Je trouve le terme « escroc » de mauvaise foi. L’herbe est une surface comme les autres, qui a ses spécificités et les résultats de Nadal dessus depuis 4 ans montrent simplement qu’il n’a plus le niveau suffisant pour espérer y briller. Que je sache, les victoires de ceux qui sortent Nadal depuis quatre ans ont été nettes et sans bavure, et non pas après 4 tie-breaks et une victoire au couteau sur un retour gagnant, le seul cinq sets étant Rosol.

  30. Nathan 2 juillet 2015 at 21:23

    J’ai joué Jano comme coupeur de tête
    J’ai pensé que Tsonga un peu court en préparation se foirerait au 1er tour.
    J’ai mis Rafa vainqueur parce que j’aime bien parier à contre courant.
    Résultat : je suis vernis.
    Il manquerait plus que Roger perde, ce serait le pompom !

  31. William 2 juillet 2015 at 21:34

    Pendant ce temps-là, sur le Court numéro 8 : non content d’avoir refait son break de retard dans le quatrième, Dolgomolotov a chipé le set au tie break ! Depuis ? On en est à 10-9 pour Karlovic, service Dolgo.

    Et déjà 48 aces pour Tonton.

  32. William 2 juillet 2015 at 21:51

    Et match Karlo, 13-11 au cinquième !

  33. Patricia 2 juillet 2015 at 22:12

    C’est marrant, pour le prochain tour il y a des matchs qui ont plus de gueule que d’autres : d’un côté Rao-Kyrgios, Gasquet/Dimitrov, Djoko/Tomic, Wawrinka/Verdasco, Cilic/Isner, Simon/Monfils, voire Baghda/Goffin ; de l’autre des trucs comme Kudla/Giraldo, Ward/Pospisil, Basilashvili/BA….

    En tous cas les 3 nations « fortes » en début de Wim sont encore bien là au 3è tour : Australie avec Tomic, Kyrgios et Groth ; GB avec Ward (avec une vraie chance pour les 1/8è) et Murray ; France avec les Mousquetaires au complet et un 1/8è garanti.
    La Serbie place Djoko et Troicki, sans surprise ; itou la Suisse ; la Croatie a Cilic et Karlo, les USA Kudla et Isner ; l’Espagne, Andujar, Verdasco et BA.

    • Kaelin 3 juillet 2015 at 09:09

      A noter que la Géorgie et Chypre sont encore en jeu ! ^^

      Avec Baggy et Basilashvili … J’avoue que ce dernier jlai vraiment pas vu venir ! Le Géorgien de 23 ans avait fait jusqu’alors pour meilleure perf de battre Youzhny à Doha cette saison … autant dire pas vraiment une perf puisque Youzhny a désormais le niveau top 300.

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Commentaires récents

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis