RYSC 2016 : US Open

By  | 26 août 2016 | Filed under: Actualité

5051682lpw-5051703-article-2016-rio-olympic-gamessummer-olympic-gamessportseventsxxxi-o-jpg_3722601_660x281  Mine de rien, cet US Open pourrait marquer un transition arrivant plus vite que prévu. Djokovic a trébuché par fois, et pas dans des tournois mineurs, pendant que Murray commence à faire le plein. Nous n’y sommes par encore, l’avance du numéro 1 est considérable.
Mais ce qui était assez inenvisageable il y a quelques mois devient un peu plus crédible aujourd’hui.

Murray pourrait devenir le patron du tennis d’ici l’an prochain.

Ça parait fou, mais pas plus que toute l’émotion que nous a apporté Del Potro pendant ce tournoi olympique.

 

 

Wimbledon et Canada

 

Wimbledon 2016

Wimbledon 2016

Rogers cup

Rogers cup

 

 

Classement général

gen_pre_uso_16

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 US OPEN

 

Rappel des règles du RYSC

Pour chacune des 16 premières têtes de série, il vous faudra pronostiquer à quel stade du tournoi elle finira en respectant le format suivant : 1rd, 2rd, 3rd, 4rd, Quart, Demi, Finale, Victoire.
Un joueur est à choisir parmi les non têtes de série.

C’est à dire, en dehors de ces 32 joueurs : Djokovic, Murray, Wawrinka, Nadal, Raonic, Nishikori, Cilic, Thiem, Tsonga, Monfils, Ferrer, Goffin, Gasquet, Kyrgios, Bautista Agut, Lopez, Tomic, Cuevas
Johnson, Isner, Karlovic, Dimitrov, Anderson, Pouille, Kohlschreiber, Sock, Zverev, Klizan, Querrey, Simon, Ramos-Vinolas et Paire.

Il rapportera 1 point à chaque victoire contre une des 32 têtes de série.
La réponse à la question subsidiaire permettra de départager le premier en cas d’égalité au points et peut rapporter 1 point si la réponse exacte est donnée.

 Seeds

  1. Djokovic
  2. Murray
  3. Wawrinka
  4. Nadal
  5. Raonic
  6. Nishikori
  7. Čilić
  8. Thiem
  9. Tsonga
  10. Monfils
  11. Ferrer
  12. Goffin
  13. Gasquet
  14. Kyrgios
  15. Bautista-Agut
  16. López

Question subsidiaire : combien de jeux remportera le vainqueur de l’US Open 2016 ?

Draw

draw_uso_1_16draw_uso_2_16

 

Deadline

Les matchs commencent le lundi 29 aout à 11h heure locale, soit 17h en France.

 

 

 

About 

Après de trop nombreuses années sans tennis, je retrouve enfin mon amour de jeunesse. Et le constat est lapidaire : je suis ultra nul. Je compense en regardant les matches du Federer tant qu'il en est encore temps, de jour comme de nuit.

435 Responses to RYSC 2016 : US Open

  1. Patricia 16 septembre 2016 at 7:32

    Wow ! match hyper intense, franchement entre la CD et les JO, on est servis cette année ! Murray a été très bon en plus !

    Rassurée pour Richard, solide sans être brillant. Coric se déplaçait moins bien que d’habitude, essayait d’être très agressif j’imagine pour pas que ça dure, il a craqué physiquement et mentalement après que Richard lui ait repris son break dans le 2è et s’est mis à bien arroser. Même en cas de 5è, c’est tout bon pour Pouille.

  2. Hasek 16 septembre 2016 at 8:03

    Fini pour Pouille sur une double faute.
    Finalement deux matchs assez similaires même si Pouille a lui pris un set: le joueur le mieux classé et le plus expérimenté a pris facilement l’ascendant dans le jeu mais a été mis en difficulté par une qualité de service plus que douteuse.

    Points positifs pour l’équipe de France:
    - Gasquet qui a bien levé les doutes malgré une faible qualité de service. Une victoire face à Cilic n’est pas illusoire même si ça ne sera pas simple.
    - Cilic n’est pas dans le genre de semaine où il est injouable
    - Contrairement à Coric, Pouille n’a pas coulé. Mais Coric n’a probablement pas trop forcé et il a déjà prouvé qu’il pouvait mal jouer le vendredi et être excellent le dimanche en match 5.

    Points négatifs:
    - Cilic n’a pas été très usé par Pouille (même si ça aurait pu se terminer en seulement 2h sans un rebond de Pouille au milieu du 2eme set). Ça va être dur pour Herbert/Mahut face à Cilic/Dodig (qui avait fait très mal aux Bryan au tour précédent).
    - Cilic a la main désormais. S’il gagne en double et en simple, il qualifie son équipe et il en est capable. Il faudra le battre au moins une fois pour espérer passer ce tour.

    • Patricia 16 septembre 2016 at 8:42

      Je me dis que si P2H et Mahut jouent à leur niveau (c’est sans doute moins chaud pour eux que leur première sélection ensemble), Cilic sera usé pour le match contre Richard. Alors c’est sûr qu’avec la forme de Monfils, un Cilic un peu entamé (qui avait des pépins physiques, dont épaule il me semble, à l’USO), ça semblait plus jouable pour que pour que Riri, encore friable au service. Mais Cilic crevé, ça serait pas mort pour la France même s’ils gagnent le double.

      Coric a réalisé de bonnes perfs en 5è set, mais là il est encore diminué dans ses déplacements, je sais pas si ça peut radicalement s’améliorer d’ici deux jours. Par contre, Pouille a des pbs récurrents de % de premières balles, j’avais regardé ses stats annuelles après son match contre Nadal où il avait tourné à 45%, il est à 54% sur l’année, 72è.

      • Hasek 16 septembre 2016 at 10:47

        Oui pour l’instant ça reste du 50/50: les 3 matchs sont tout à fait gagnables par chacune des 2 équipes.

        Après, il faudra voir mais Cilic est habitué des longs WE donc 3h face à Pouille puis un double, ça ne l’entamera pas tant que ça sauf à ce que le double soit très long; c’est le but de Mahut-P2H, gagner ou dans le pire des cas, étirer le match au maximum ce qui ne sera déjà pas simple car les Croates ont facilement battu les Bryan au tour précédent. Car toute fatigue supplémentaire peut être décisive dans un match au long cours face à Gasquet.

        Concernant Coric, tout dépend de sa condition physique dont on ne sait pas grand chose. Mais s’il parvient à être en bonne forme dimanche, il sera très dangereux en cas de match 5 et ce sera un vrai test pour Pouille.

      • Hasek 17 septembre 2016 at 1:21

        Pour illustrer concernant Cilic, au tour précédent, il perd en 5 sets face à Sock le vendredi.
        Il gagne en 4 sets avec Dodig le samedi face aux Bryan.
        Il met 3 sets à Isner le dimanche qui avait pourtant facilement battu Coric le vendredi.

        C’est pour ça que Cilic m’inquiète pas mal quand même.

  3. Hasek 16 septembre 2016 at 11:01

    Et Pella s’offre le scalp d’Edmund. Pas totalement une surprise car Pella a battu Edmund à Indian Wells cette saison et est légèrement devant au classement (49 vs. 55) mais Edmund semblait avoir pris une autre dimension depuis cet été.

    Gros coup pour les Argentins et leur capitaine car c’était quand même sacrément osé de faire all-in avec Del Potro dès le premier jour (en cas de défaite, c’était mort) et de préférer Pella à Delbonis. Du coup, ils vont pouvoir faire jouer des joueurs frais pour le double et concentrer Del Potro sur le dernier simple.
    Les Britanniques ne sont pas encore dehors car Evans sera frais pour un éventuel match 5 et que Murray peut encore gagner ses 2 matchs mais ça sera compliqué car les Argentins ont les cartes en main tactiquement.

    • Patricia 17 septembre 2016 at 8:59

      Etonnée moi aussi, parce qu’après un bon début de saison, Pella avait eu du mal à gagner un match (le match fleuve perdu contre Maitre Gilou à mon avis). Edmund fait un excellent USO avec les scalps de Isner et Gasquet (même diminué, c’est bon pour le moral). En plus, l’indoor c’est pas à priori sa tasse de thé. Mais je comprends qu’il a pu être galvanisé !

      Malin la sélection d’Evans ! Du coup c’est vraiment un fardeau pour Murray par contre, il doit obligatoirement jouer le double, puis Pella.

      • Patricia 17 septembre 2016 at 9:03

        Ou alors les Argentins vont envoyer Delbonis (mieux classé que Pella d’ailleurs, il peut jouer les 2 matchs) en N°2 si DelPo est trop crevé ou a mal.

  4. Colin 17 septembre 2016 at 12:51

    Oui on est bien parti pour avoir un match décisif dimanche entre mon blanc-bec Edmund et mon Poulain préféré !!!

    • Hasek 17 septembre 2016 at 1:19

      Je verrais plutôt Evans personnellement. Il a fait un bon US Open et un bon été plus généralement et aura l’avantage d’être frais ce qui n’est pas négligeable face à un joueur qui aura fait 5 heures deux jours avant. Et puis, Edmund s’est raté face à Pella.

      Après, à voir déjà s’il y aura un match 5 car je pense que les Argentins ont un vrai coup à jouer sur le double (même s’ils ne peuvent pas aligner Del Potro vu son état de fatigue mais je ne suis pas sûr que Murray soit mieux physiquement) et le match 4.
      Murray a l’air assez fatigué, a souffert de crampes et vient de jouer 5 heures. Il faut voir quand même à quel point il n’a pas arrêté depuis plusieurs mois: QF à l’US Open, Finale à Cincinnati, Victoire aux JO, à Wimbledon, au Queen’s, Finale à RG, Victoire à Rome, Finale à Madrid, SF à MC.
      Bon, il est quand même au-dessus du lot hors Del Potro et Jamie peut bien l’aider mais la tâche va quand même pas être pas simple car ça laisse des traces une défaite après un match aussi long, même pour un numéro 2 mondial.

      • Patricia 17 septembre 2016 at 12:18

        Tout à fait, contre les Français, sur herbe, Murray était cuit le 3è jour et s’est dans un premier temps fait démonter par Gilou le 3è jour.

  5. Nathan 17 septembre 2016 at 7:20

    Impossible de regarder les matches de CD, j’en rage. A lire vos commentaires, il se passe pourtant des choses vachement intéressantes. J’ai juste eu le temps de regarder quelques revers croisés brillantissimes au 2ème set de l’ami Richard qui a eu la bonne idée de donner tort à mon pessimisme. On dira que Coric était un peu diminué. C’est possible, même s’il faut toujours se méfier d’un joueur comme Coric et qu’il vaut mieux lui maintenir la tête sous l’eau pour éviter qu’il ne se transforme en sparadrap. Donc bravo à Richard ! En plus, je n’ai pas pu voir le tough match entre Delpo et Andy. Et je ne verrai pas le double de tous les dangers ou de tous les espoirs. Ah la la !

  6. Hasek 17 septembre 2016 at 3:23

    Bizarre le choix d’Orsanic qui aligne Del Potro en double.
    Soit il est très en forme, soit c’est très risqué.
    Certes, il a bien enchaîné durant les JO mais c’était des matchs + courts et il a eu du mal à l’US Open (la machine commençait à grincer face à Thiem notamment).
    Autant c’était très couillu (et finalement payant) de l’aligner en simple dès le premier jour face à Murray, autant là j’ai un peu peur qu’ils ne cherchent à trop forcer le destin

    • Patricia 17 septembre 2016 at 5:10

      Ou alors ils savent qu’il n’a pas le jus pour un simple mais qu’il peut peser sur le double pour finir aujourd’hui….

      • Hasek 17 septembre 2016 at 5:31

        Effectivement, si Del Potro est cramé, c’est peut-être la meilleure solution. Mais c’est très risqué de griller une cartouche aussi importante dès le samedi.
        Delbonis a gagné des gros matchs en coupe Davis mais il en a aussi perdu, notamment l’an dernier un match 5 face à Darcis pour une place en finale.

  7. Patricia 17 septembre 2016 at 5:11

    Et sinon : boostés d’un coup par une vanne de P2H, les frenchies se relâche, breakent comme il faut dans le money time et égalisent !
    Allez France !

    • Hasek 17 septembre 2016 at 5:29

      Ouais sacré match, on est peut-être parti pour un match long.
      En tout cas, P2H/Mahut fait un bon match, avec un peu plus d’opportunisme, ils pourraient peut-être mener mais c’est déjà très bien ce qu’ils font vu ce qu’il y a en face

  8. Sam 17 septembre 2016 at 6:33

    Tsss….Mahut…

  9. Hasek 17 septembre 2016 at 6:47

    Ça va devenir compliqué maintenant. Dommage car il y a(vait) la place pour gagner ce double.
    Le point positif, c’est que Gasquet a une chance contre Cilic qui n’est pas exceptionnel non plus ce WE.

    Sinon, les Argentins ont perdu leur double. On verra demain si c’était une bonne idée ou pas de faire jouer Del Potro.
    Andy m’a quand même l’air d’être mieux physiquement que Del Potro sachant que Jamie et Mayer ont franchement fait leur match et ont bien joué tous les 2.

  10. Sam 18 septembre 2016 at 3:17

    Noah Saison 3 épisode 1, ça sent le sapin.

  11. Hasek 18 septembre 2016 at 3:32

    Bon, 6-3 6-2 en 1h20 dans les 2 matchs.
    Murray a l’air en forme tout comme Cilic.
    6-1 dans le dernier set?

  12. Hasek 18 septembre 2016 at 4:31

    Bon fini pour les Bleus.
    Pas grand chose à se reprocher pour Gasquet qui est arrivé hors de forme face à un Cilic bien meilleur que les 2 premiers jours.
    Cilic était le meilleur individuellement, il y a eu des occasions pour Pouille et le double mais ils n’ont pas su les saisir.

    Sinon, Murray n’était pas bien mais Pella n’a pas du tout était en mesure de l’inquiéter. Du coup, 5ème match decisif à venir entre l’Argentine et la GB.

    • Hasek 18 septembre 2016 at 4:39

      Ça sera Evans vs. Mayer pour le match 5.
      Del Potro était apparemment bien cuit après le match face à Murray et ne pouvait/voulait pas aligner un autre simple.
      A voir si le choix de Mayer plutôt que Delbonis sera payant sachant que Mayer est très en difficulté cette saison pour l’instant.

      Côté British, pas de surprise vu le loupé d’Edmund face à Pella et la plus grande experience d’Evans.

  13. Montagne 18 septembre 2016 at 5:17

    La défaite des Français n’appelle pas un grand flot de commentaires ici.
    En fait, il faut bien convenir que maintenant, la Coupe Davis n’est pas (plus ?) une épreuve de premier plan.
    Les médias français essaient de nous prouver le contraire, notamment France TV qui en possède les droits, mais plus grand monde n’y croit.

    Même pas les joueurs( voir les forfaits et les malaises de communication), qui nous avaient sorti le grand cinéma lors de la nomination de Noah comme capitaine.
    Noah n’a pas l’aura qu’il avait pour les joueurs de la génération précédente, et les Monfils, Tsonga, Gasquet, Simon à la fois vieillissent et se foutent du cirque nationaliste autour de la Coupe Davis.
    Manque de pot, comme ils échouent aussi régulièrement en Grand Chelem, ils arrivent à 30 ans et plus sans palmarès notable.

    Gachassin qui pique dans la caisse, la fédé qui s’attaque aux filles aux J.O., Paire qui continue son parcours caractériel, le double N°1 mondial qui ne sait pas s’imposer en Coupe Davis (manque de tripes dans l’ambiance hostile), il reste Lucas Pouille satisfaisant mais encore un peu tendre contre un Cilic présent pour la bagarre.

    Quant à Chamoulaud…..

    • Sam 18 septembre 2016 at 6:33

      Chamoulaud, oui, il était au côté d’un mec, là…

  14. Achtungbaby 18 septembre 2016 at 8:55

    On nous avait vendu un noah qui guerirait l’equipe de France de tous ses maux…

    A l’arrivée c’est des histoires à dormir debout avec monfils, la defaite as usual et des interviews du capitaine et des joueurs le dimanche soir toujours aussi rudicules.

    On dirait le pays des bisounours. C’est ça la methode gagnante ?

  15. MarieJo 18 septembre 2016 at 11:47

    pour espérer passer les tours en CD il faut toujours battre un des hommes forts de l’équipe adverse, ça s’appelle un exploit, une perf, un truc de ouf, bref c’est tursunov qui sort roddick, Dan Evans qui tape Isner, ou l’équipe C de suisse qui bat les ouzbeks avec Laaksonen bossel et Belier qui est un brave 700è mondial !

    • Hasek 19 septembre 2016 at 12:11

      À nuancer quand même pour les Suisses car le numéro 2 Ouzbek Dustov était malade. Sans lui, et même s’il y a Istomin, ça devient une équipe bien faiblarde. En gros, Laaksonen a tapé un 700eme mondial puis gagné le double avant que Bellier ne batte un jeune 800eme mondial (certes, numéro 8 mondial chez les juniors mais qui n’a encore jamais joué sur le circuit principal). Bref, pas vraiment d’exploit à proprement parler et c’est plutot heureux qu’ils aient gagné car, sinon, c’aurait ete très inquiétant pour le futur.

      Sinon, je pense que c’est plutot Ward qui avaient tapé deux années de suite un Américain en simple (Querrey en 2014, Isner en 2015 je dirais)

      Après, dans l’absolu, l’équipe de France pourrait ne pas forcément avoir à taper un gros leader en simple si le double fonctionnait. La paire Mahut-Herbert en était pas si loin et la paire Tsonga-Gasquet a plutot toujours bien marché et pourrait faire des dégâts s’ils le voulaient réellement.

      • Elmar 19 septembre 2016 at 8:39

        Clairement les Suisses ont eu du bol, enfin du bol dans la mesure où ils devaient faire sans leurs trois meilleurs joueurs. Laaksonen a fait pas mal de progrès et c’est un joueur de Coupe Davis assez crédible. Avec un peu plus de bouteille, il remportait les trois points ce week-end.
        Le point à remporter était celui du double et vu les classements respectifs, les Helvètes ne partaient pas favori. Au final, ce fut un match parfaitement maîtrisé.
        Le 5 ème match décisif entre un 500ème et un 800ème ATP, c’était franchement fun à suivre. Et le coup de théâtre du 3ème set m’a fait craindre le pire : Bellier mène 6-2 6-4 5-1. A 5-2 sur son service il obtient deux balles de match. Lui se tend et l’autre se libère. Dans le TB il mène 6-4 avec deux nouvelles balles de match pour perdre les 4 points suivants.
        Il se fait même breaker au début du 4 ème set. Bref, le match semblait avoir tourné.
        Et finalement, il reprend le dessus. Nice!
        Cela étant dit, si Roger et Stan ne jouent plus du tout la Coupe Davis, j’estime que la Suisse n’a clairement rien à foutre dans le Groupe Mondial. A la rigueur avec Chiudinelli et Laaksonen, ça pourrait faire une équipe un peu chiante à jouer sur surfaces rapides. Mais faut pas déconner, ils vont avoir à chaque fois des matchs à jouer contre des 800èmes mondiaux!

  16. Hasek 19 septembre 2016 at 12:39

    Bon, ben Mayer en perdition sur le circuit (ça doit bien faire 3 mois qu’il n’a pas battu un top 100) et qui a joué surtout sur terre battue cet été pour l’essentiel s’offre le scalp d’Evans qui a fait un match assez similaire à celui d’Edmund.
    Sacré coup collectif des Argentins avec 3 points apportés par 3 joueurs différents et face à 3 joueurs différents avec à chaque fois des paris sacrément osé (DelPo dès le premier jour face à Murray frais, Pella et Mayer plutôt que Delbonis).

    de ce qui se dit, les Argentins savaient dès le vendredi que Del Potro ne pourrait pas jouer le dimanche et ont choisi Mayer suite au double.

    Difficile de blâmer le coaching côté britannique car c’était à chaque fois les choix les plus logiques, ce sont surtout 3 gros paris côté Argentin qui réussissent (un seul des 3 foire et le match tombait du côté British).
    Au-delà de la victoire de justesse de Del Potro, c’est probablement le fait que les Argentins ont dû se débrouiller sans Del Potro pendant longtemps et qu’Orsanic a construit une équipe sans lui jusqu’à cet été qui a fait la différence (car il fallait quand même aller chercher les 2 autres points). Je pense que ni Edmund ni Evans ne s’attendaient à devoir ramener des points aussi décisifs tant Murray avait été impitoyable jusqu’à maintenant en Coupe Davis; de ce que j’ai vu de son match, Edmund s’est un peu laissé griser face à un adversaire attentiste notamment.

    Ça donne une finale assez intéressante à voir même si les Croates partiront favoris si tout restait en l’état physiquement:
    - Del Potro a montré ce WE qu’il ne pouvait pas faire 3 matchs voire même 2 de simple si le premier est long;
    - Les Croates seront à domicile;
    - Le double Croate autour de Dodig est pour l’instant très solide que ce soit avec Cilic ou Skugor alors que les Argentins n’ont pas vraiment de double stable et efficace;
    - Coric a quand même un potentiel nettement supérieur à Pella (seul Mayer et son service puissant pourrait vraiment l’inquiéter je pense) et perf rarement face à ce type d’adversaire. Éventuellement un Delbonis en forme pourrait le mettre en difficulté.

    Bref, un nouveau gros défi pour Ornasic pour trouver comment ramener au moins 1 si ce n’est 2 point(s) sans Del Potro.

  17. Elmar 19 septembre 2016 at 8:46

    Magnifique équipe d’Argentine!
    Les Croates me sont plutôt sympathiques mais je serai à 200% derrière les Argentins en finale. Putain, del Po mérite de gagner un gros truc cette année avec tout ce qu’il vient d’accomplir depuis trois mois.
    Franchement, c’est juste énorme : le sort Stan à Wimbly, Djoko et Rafa aux JO avec finale d’anthologie au bout et réussit un superbe US Open où il ne s’incline que contre le futur vainqueur, lequel ne manquera pas de préciser que c’était l’un des matchs les plus durs de sa carrière. Pour parachever son oeuvre, il bat Murray au bout du suspense, en Coupe Davis, en Ecosse.
    Je veux dire, tout cet enchaînement est complètement hallucinant. J’en serais presque à espérer qu’il arrête de jouer d’ici la finale, afin 1) qu’il ne se reblesse pas et 2) qu’il ne progresse pas trop au classement pour continuer à foutre la merde comme il fait!

    • Colin 19 septembre 2016 at 8:58

      En fait il vaudrait mieux que Delpo monte au classement ATP d’ici à la finale, afin d’être à nouveau n°1 argentin, ainsi le match Cilic/Delpo, sommet de la finale, aurait lieu le dimanche. Delpo ayant poutré Coric le vendredi en 3 sets secs, serait encore frais et dispo pour un deuxième match le dimanche.
      Le double, face à Cilic/Dodig, c’est râpé pour les argentins. Il leur reste donc à gagner les deux simples de Delpo, et celui de Pella ou Delbonis ou Mayer face à Coric.

  18. Nathan 19 septembre 2016 at 9:04

    Tout le monde connaît le dicton : « Les absents ont toujours tort ». Exception qui confirme la règle, avec Monfils, on sait maintenant qu’en Coupe Davis ce sont les présents qui ont tort.

    Monfils traverse une passe formidable. En l’espace de quelques jours, il vient de prouver que Tillström ne valait pas mieux que tous les autres qui l’avaient précédé, que le n°1 actuel n’était pas le grand joueur qu’on croyait puisqu’il pouvait s’empaler sur une 3ème série (sans toutefois totalement convaincre, il est vrai…), et maintenant que Captain Noah pouvait aller chanter ailleurs. Formidable !

    Peut-être Monfils pourrait-il maintenant s’abaisser à gagner un Grand Chelem ou à gagner une Coupe Davis ?

    • Elmar 19 septembre 2016 at 9:12

      C’est quand même plus facile de (se) faire croire qu’on en a le potentiel et que si on le fait pas, c’est qu’on en a pas vraiment envie. Non?

      • Nathan 19 septembre 2016 at 9:41

        oui, assurément, si on a une approche réaliste ; mais si son envie est ailleurs (ce qui serait un comble pour un joueur professionnel, j’en conviens ), on peut dire qu’il « réussit » en ce moment. La vérité peut-être entre les deux ?

    • Montagne 19 septembre 2016 at 9:19

      C’est Cilic, celui qui a battu le N° 1 français, que tu traites de troisième série ?

      • Nathan 19 septembre 2016 at 9:42

        mais non! je parle du match Djoko Monfils

        • Montagne 19 septembre 2016 at 3:04

          OK j’avais mal lu…

  19. Nathan 19 septembre 2016 at 8:13

    Tiens les Fancy Bears ont encore frappé. Cette fois, c’est Nadal la cible. Avec un médoc qui s’appelle corticotrophine et agit sur les glandes surrénales en favorisant leur sécrétion de cortisol, et d’androgène (hormone mâle). Sans oublier l’inévitable corticoide (célestène), à croire que tous les joueurs de tennis pro souffrent d’asthme. Voilà qui fera plaisir à Roselyne.

    • Coach Kevinovitch 19 septembre 2016 at 10:45

      Je me disais aussi que 15-love se devait de réagir…..

      Le problème de ces AUT c’est le manque de transparence, si la lutte anti-dopage volait être crédible, cela devrait être rendu public.

      Après on se doute que les sportifs d’élite prennent des trucs bien plus puissants que les corticoïdes ou la corticotrophine.

    • Nathan 20 septembre 2016 at 9:10

      Le souci de transparence justifie-t-il qu’on mette le dossier médical des personnes sur la place publique, fussent-elles des sportifs de haut niveau ? Selon moi, l’enfer étant pavé de bonnes intentions, derrière la transparence, il y a la société totalitaire qui tente de se faufiler. Par contre, faire en sorte qu’il n’y ait pas dans les instances sportives ou à l’AMA des médecins assez véreux pour couvrir des pratiques douteuses me semble relever de la plus urgente nécessité.

      Les sportifs d’élite tous mis sur le même plan, tout cela est une opinion. Le « tous sur le même plan » pour atténuer la faute m’a toujours semblé une forme bancale de raisonnement. Par contre, on ne voit pas très bien quel type de maladie chez Nadal justifierait la prise de ce type de médicament. Et ça, ce n’est pas une opinion, c’est une question, à défaut d’être une certitude puisque je ne suis pas médecin sportif. Mais enfin, cela n’empêche pas de se renseigner. Et comme je suis curieux, le résultat de mes recherches ne font que renforcer mon étonnement et mon questionnement pour l’instant.

      « bien plus puissants », sans doute. Il y a toujours mieux, si on cherche bien. Je suis asthmatique et je fais du vélo. Je suis devenu par la force des choses un utilisateur de corticoïdes (solupred, célestène, cortancyl…). A la suite d’un épisode un peu difficile qui m’obligea à être sous Cortancyl, moi qui ne suis qu’un rouleur et un grimpeur moyen, j’ai gratté tous mes camarades de sortie. Evidemment, le cortancyl n’est pas l’EPO de dernière génération et mes camarades de sortie n’étaient pas des sportifs d’élite mais, mutatis mutandis, l’essentiel n’est-il pas de faire la différence ?

    • Nathan 20 septembre 2016 at 11:13

      Sur le premier point, les AUT, il ne s’agit pas de les publier mais de les interdire tout simplement.

      La législation antidopage n’est pas faite seulement pour préserver « l’égalité des chances », comme on dit, mais aussi pour préserver la santé des athlètes qui s’en moquent à vingt ans.

      Les AUT sont un scandale médical. C’est placer le barnum, le sport business, avant la santé du joueur.

      C’est aussi un scandale éthique. D’un côté, on dresse une liste de produits interdits sous peine d’exclusion du circuit. De l’autre, on les autorise à certains qui peuvent bénéficier du coup de pouce salutaire. On marche sur la tête.

      Quand le joueurs sont blessés, ils ne jouent pas, ils se soignent et font marcher leur assurance. Point.

      • Patricia 20 septembre 2016 at 11:33

        Je suis d’accord sur l’incompatibilité entre prendre un produit interdit et jouer. La question qui se poserait quand même, c’est le droit à se soigner hors compétition. L’AUT de Nadal, certaines de Serena étaient pour des soins hors compét…

        • Nathan 20 septembre 2016 at 12:59

          Absolument, et dans ce cas, en veillant à ce que les soins hors compétition ne soient pas utilisés pour parfaire l’entrainement en s’imposant de plus en plus de charges et en prenant en compte la durée d’action des médicaments, que ce soit sur le plan physique comme au plan psychique.

          Mais là où je peux rejoindre CK, c’est que l’AUT, c’est maintenant un peu le dopage à la papa, ça date. Maintenant, ils passent quasiment tous les contrôles les doigts dans le nez. Mais bon, les remontées de Fancy Bears, c’est un bon marqueur. Qui a bu boira.

    • Coach Kevinovitch 21 septembre 2016 at 9:50

      « Sur le premier point, les AUT, il ne s’agit pas de les publier mais de les interdire tout simplement. »

      L’idéal serait de les interdire en effet. Si tu n’es pas en état de participer légalement à une compétition, eh ben tu n’y vas pas. Le problème est que tant dans les sports individuels que collectifs, il y a une tradition de participer même quand on n’est pas en état de le faire et de faire jouer des blessés, d’où l’utilisation fréquente des célèbres infiltrations. C’est cette culture qui a donné naissance aux AUT qui fonctionent comme des infiltrations sauf qu’au lieu d’antidouleurs sauf qu’il s’agit de produits dopants.

      Pour moi soit on les interdit, soit on les autorise mais cela doit être publié. Pour Nadal et Serena, il s’agissait de soin hors compétition mais on sait très bien que le dopage se passe surtout lors des périodes de préparation hors compétition.

      Mon passage sur les sportifs d’élite avait pour but de signaler que Nadal n’a pas fait son beurre sur les AUT, tout comme aucun des noms mentionnés.

      Les Fancy Bears font un bon travail en permettant de voir cités des noms qui n’auraient jamais été cités sans. Néanmoins, ce n’est pas via les AUT que le dopage dans le sport se fait.

      • Patricia 21 septembre 2016 at 12:57

        Tout de même, le dopage via les inhalateurs pour les AUT pour l’asthme est un grand classique du cyclisme… non seulement pour le produit principal, mais parce qu’il permet d’y mettre des gaz actuellement indétectables qui aident grandement à la performance.

        Je me demande aussi dans quelle mesure ces AUT souvent ponctuels ne sont pas l’occasion de justifier la présence d’autres dopants en cas de contrôle (j’ignore la spécificité des tests) : j’ai du mal à comprendre une telle épidémie de prescription d’anti inflammatoire stéroïdiens pour des problèmes de blessures banals alors qu’il y a un paquet d’alternatives non-stéroïdiennes dont pour ma part j’ai toujours été gratifiée en post op. Les effets secondaires étant carabinés à long terme, c’est pourquoi on trouve souvent dans les indications des maladies graves où le risque en vaut la chandelle.

        • Patricia 21 septembre 2016 at 1:30

          Je doute qu’on puisse absoudre les AUT d’une démarche dopante, quand on constate après un petit épluchage de la fournée du lien ci dessous la surreprésentation de hockeyeurs et de footballeurs, et le nb de prescriptions pour l’asthme : sur 44 noms et 10 nationalités, il y a 4 footballeurs et 6 joueurs de hockey sur gazon (tous les hockeyeurs pour de l’asthme…), 2 haltérophiles, 2 cyclistes, 4 athlètes, 2 nageurs, un gymnaste, un archer, un tennisman. En tout 11 asthmatiques, exactement 25% (en France elle est de 6 à 7% pour l’adulte).
          Tous les autres (sauf Mo farah où ce sont des narcotiques durant une hospitalisation) concernent la prednisolone ou même famille de corticostéroïdes anti inflammatoires.

          Une autre exception : Nadal et sa corticotrophine, dont l’insuffisance est rarissime est une hormone précurseur de cortisol, un stimulant du système sympathique qui peut être considéré comme un stimulant tout court.

          j’ai pas décortiqué les autres pages mais un survol permet de voir le même pattern exactement : anti inflammatoires stéroïdiens et asthme….

      • Nathan 21 septembre 2016 at 1:45

        Précision amusante et qui donne à réfléchir : il n’y a plus d’AUT pour les chevaux dans les courses hippiques, haut lieu du dopage comme chacun sait.

        Comme quoi la réglementation sait préserver les êtres qui comptent. Un cheval sportif vaut mieux qu’un joueur de tennis professionnel ! Les canassons ne sont pas ceux qu’on croit.

        Autre précision amusante, il n’y a pas que la ventoline pour aider les cyclistes et autres, j’avais lu un article il y a quelques années dans lequel il était mentionné que près de 30 % des jeunes cyclistes du Tour de France prenaient du Viagra. Je sais bien que le vélo, c’est pas toujours bandant, mais tout de même !

      • Coach Kevinovitch 21 septembre 2016 at 2:41

        « Tout de même, le dopage via les inhalateurs pour les AUT pour l’asthme est un grand classique du cyclisme… non seulement pour le produit principal, mais parce qu’il permet d’y mettre des gaz actuellement indétectables qui aident grandement à la performance. »

        Ah, je n’y avais pas pensé mais ces AUT sont très ponctuels, un ou deux tous les 5 ans pour la majorité des cas sauf ceux qui y ont eu plusieurs années consécutives (la cycliste sur piste britannique Laura Trott et la gymnaste américaine Simone Biles) donc c’est pas très pratique pour tricher régulièrement.

        J’aurais plutôt pensé que l’intérêt fut de tester jusqu’à quelle « taille » ou plutôt quantité de micro-doses de plein produits encore inconnus et bien plus puissants peut-on s’injecter puisque via les AUT, ces crétins de l’AMA fournissent une information clé comme la dose acceptable d’un certain produit sans qu’elle considère que ce soit de la triche.

        Nathan, un cheval sportif peut s’acheter à un prix très élevé surtout qu’il y a un commerce de chevaux de course tandis que le commerce d’êtres humains sportifs n’existe pas encore ou s’appelle le sponsoring et est organisé par parfois ceux qui organisent et financent des compétitions pour les mêmes sportifs dont la victoire leur irait à ravir ce qui justifie l’existence des AUT!

        Pour ce qui est du cyclisme, j’ai lu que la gomme à chiquer était revenue à la mode, ces derniers temps.

        • Montagne 22 septembre 2016 at 9:05

          « Le commerce d’êtres humains sportifs n’existe pas encore » écris-tu.
          Moi je trouve que les pratiques de transferts (notamment en foot) y ressemblent fort.

  20. Patricia 20 septembre 2016 at 12:47

    L’histoire des fancy bears est bien plus débattue sur les forums US, du coup j’ai appris des trucs sur les procédures que j’ai pas lu ici :

    - apparemment, les AUT sont soumises à un panel d’experts mandatés par l’ITF, de façon anonyme (même si pour les joueurs célèbres, la nature des blessures qui doivent justifier la demande sont de notoriété publique)
    - lesdites AUT peuvent être examinées ensuite par la WADA (je ne sais pas si c’est systématique) et révoquées (c’est ce qui s’est passé pour la DHEA que Bettany Mattek Sand demandait tout benoîtement) ; le joueur peut faire appel auprès du TAS.

    - c’est avec une AUT post datée que l’USADA a coincé Armstrong

    Le site des hackers avec la livraison du jour : http://fancybear.net/pages/4.html

  21. Patricia 20 septembre 2016 at 1:28

    Des nouvelles de Thiem que vous ne trouverez pas ailleurs que sur les medias autrichiens, endominés jusqu’à la garde (ils font des « en directs » sur le standards, où les gens peuvent commenter chaque nouvelle entrée, ça tourne à 500 coms par entrée… un match de Thiem, ça fait 8000 coms) : il n’a plus mal à son genou, qui ne présentait pas de lésions et dont l’inflammation s’est résorbée en 9 jours ; tout comme Tsonga, le problème résultait de mauvais appuis causés par des ampoules. Il s’avère que Thiem use une paire de chaussures par match, ce qui est propice aux ampoules vu qu’il a toujours des chaussures neuves. Sauf que la Thiem Bresnik prend ce genre de problème à bras le corps : le Domi a donc profité de ces quelques jours sans entraînement pour faire la tournée des spécialistes de la chaussure, d’abord en Allemagne ; pour trouver la semelle de ses rêves, il a poursuivi son périple en Israël, où il a recommencé à s’entraîner. C’est qu’il ne faut pas mollir, surtout que Thiem a ajouté un tournoi à son programme déjà bien chargé (il a accepté Chengdu orphelin de Tsonga)…. ce sera donc Metz, Chengdu, Shanghai, Vienne, Bercy, avant sans doute les Masters.

    Bref, on a bien jasé

  22. Elmar 21 septembre 2016 at 6:11

    Mon petit Juju a enfin retrouvé un niveau décent et me rapporter de gros points à tandem. C’est un peu tard dans l’année mais il était tellement au fond du bac que je suis sincèrement heureux pour lui.

    • Patricia 22 septembre 2016 at 10:20

      Attends, s’il avait performé plus tôt, il aurait tué tout suspense avec son coef de T-Rex. Je pense qu’il peut t’avoir le podium sans problème s’il gagne 2 matchs par tournoi jusqu’en fin de saison. Klizan (qui s’est fait piler) plus Brown (qui avait été très méchant avec PHM), pas mal !

      Pendant ce temps Nishioka paye son WE de Coupe Davis avec une défaite d’entrée en challenger… Stepanek doit encore se cogner les qualifs en 250, pfff.

  23. Hasek 22 septembre 2016 at 3:12

    Tirage du tableau 2017 de la Coupe Davis, ça va être plus que chaud pour les Français.
    Déplacement au Japon au premier tour, c’est normalement jouable si Nishikori continue à ne pas jouer les 3 jours mais attention, ça reste quand même nettement plus dangereux que ce que l’on a pu avoir dans les premiers tours dans le passé.
    En 1/4, le Canada ou la Grande-Bretagne. A voir si Raonic et/ou Murray participe(nt), à la fois au premier tour et ensuite au 1/4 qui doit normalement avoir lieu juste après Wimbledon.
    Et pour la 1/2, Serbie, Espagne, Croatie ou Russie.
    Avec beaucoup de chances, ils pourraient avoir des forfaits qui facilitent le chemin mais c’est pas gagné et au vu de qu’ils montré jusqu’à présent, le moindre affrontement face à une équipe au complet sera très risqué.

    Le haut du tableau est assez ouvert: Argentine, Italie, Belgique, Allemagne, République Tchèque, Australie, Suisse, Etats-Unis. En dehors de la Suisse (et encore, si Wawrinka revient, même sans Federer, ils peuvent faire quelque chose), tout le monde a la place pour faire un bon parcours du style une 1/2 voire une finale.

    Une coupe Davis très dense dans l’ensemble (après, il faudra voir qui y participe bien sûr). Il ne manque que l’Autriche comme nation avec un bon potentiel.

    • Hasek 22 septembre 2016 at 3:28

      Point que j’avais oublié de noter et qui va avoir son importance: il y a eu une réforme du calendrier. Le premier tour revient début février comme en 2013-2014 donc peu après l’Open d’Australie.

      Le 1/4 sera début avril donc dans une période transitoire de la saison et non pas après Wimbledon (donc effectivement, la présence de poids lourds est plus probable à ce stade que ça ne l’a ete cette année où ni Djokovic ni Murray ni Berdych n’était venu
      La 1/2 reste à la même période peu après l’us Open.

      En fait, on revient au calendrier de 2013-2014. A voir ce que cela peut donner. Ça risque probablement d’affaiblir la participation au premier tour; en revanche, ça peut renforcer la participation sur les tours suivants car le 1/4 sera mieux placé dans le calendrier et on sera déjà « plus proche » de la finale en termes de matchs à jouer ce qui peut inciter quelques cadors à venir.
      Beaucoup dépendra de ce qu’il se passera au premier tour (en termes de participation et d’équipes éliminées).

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis