Le revenent

By  | 1 septembre 2017 | Filed under: Actualité

Chez les esthètes, Federer est le préféré (tel Edberg précédemment), tellement c’est, pêle-mêle : l’expert, l’excellent, le gendre peRFect, l’éphèbe et ses semelles de vent. Fervents, les mecs et les femmes, ensemble, le révèrent.

Le svelte Helvète s’exerce, sert (« Tenez! ») vers le T, met de l’effet, cherche des engles, et en même temps défend, serre les fesses, reste zen, se redresse, relève le nez (très replet), persévère en revers, recherche le CD de rêve, prend le net, tente le tweener et mène. « Set Federer! » yells the referee.

Même ses célèbres vertèbres (blessées en Québec, vs. Zverev) restent lestes. Dégénérescence et sénescence ? Pfff… Je le décrète : Trente et 6 étés ne sèvrent le C.H.E.V.R.E. de sève et de verve.

Stan Wawrinka pas là, Nishikori ou Raonic non plus, Andy Murray disparu, Novak Djokovic souffrant, Jo-Wil Tsonga sorti, Grigor Dimitrov out, Nick Kyrgios aussi, Mikhail Youzhny vaillant mais battu à la fin, Shapovalov toujours là mais trop gamin… quant à Rafa Nadal, Juan-Martin Potro ou Marin Cilic… mmmhh… à voir plus tard. En effet, c’est « Fed the Rex », sévèrement membré,  que les gens s’empressent d’espérer Chef, même éphémère, en New Jersey.

Perdre ? Never !

Prendre le XXème Chelem ? Yes !!!

FedererPerec


 

Notes de l’auteur :

  • Ce modeste pensum est bien entendu un micro-hommage à deux romans de Georges Pérec, « Les revenentes » et « La disparition » (ça va toujours mieux en le disant). Les Oulipiens de 15-love, menés par Elmar, s’étaient déjà entraînés à l’exercice du lipogramme (et de sa variante le monovocalisme) en septembre et novembre 2014. D’ailleurs le présent texte est une version réactualisée d’un premier jet publié ici même le 6 septembre 2014.
  • C.H.E.V.R.E. est une traduction acrobatique de G.O.A.T. (« Greatest Of All Times »). En français, cela donne : « Champion Helvète Exceptionnel, je dirais même plus, Vraiment  Remarquablement Exceptionnel ! »

About 

Sous d'autres cieux et en d'autres temps, je fus connu sous le sobriquet de "Colin Maillard et Tartempion".

655 Responses to Le revenent

  1. Montagne 1 septembre 2017 at 18:37

    Excellent exercice de style, Colin, digne de Perec ou de Queneau.

  2. Elmar 1 septembre 2017 at 20:59

    Alors là, tu m’as fait my day, mon ami Colin!
    Tu fus il y a trois ans un plumitif prompt à offrir l’opposition à « La disparition », first du nom, dont bibi fut scribouillard. Aussi on connaissait auparavant ton brio, ici mis à profit pour la glorification d’un individu au coup droit parfait.

  3. Antoine 1 septembre 2017 at 22:56

    J’aime bien le discours de réception d’Andy Roddick au Hall of Fame :

    http://www.usopen.org/en_US/news/articles/2017-09-01/2017-08-31_the_long_road_to_fame.html?promo=media_wall

    • Perse 2 septembre 2017 at 00:27

      Effectivement, très intéressant de lire la quantité de personnes qui gravitent autour d’un pro.

      J’aime bien les anecdotes à propos de son enfance de fans et de futur talent propulsé au milieu de ses idoles.

  4. Patricia 2 septembre 2017 at 08:30

    Chef d’oeuvre, cher Colin ! J’ignore s’il sera assez propitiatoire pour réparer les bobos supposés du GOAT, mais ça va toujours mieux en le disant ^^! (sinon, je me posais la question : la contrainte, c’est bien un « e » par syllabe ? Monstrueux.)

    • Colin 2 septembre 2017 at 15:08

      Merci Pat, trop aimable. La contrainte est de faire un lipogramme en « toutes voyelles sauf e » (nota : le « y » est toléré en tant que « demi-consonne » mais on essaie de ne pas en abuser car ça dénature un peu l’exercice). Je te renvoie à nos multiples échanges de septembre et novembre 2014 sur le sujet, sur les articles d’Elmar « La Disparition » et surtout « Les Revenentes » (échanges qui furent d’autant plus nécessaires que tonton Antoine n’y comprenait rien!)
      Je profite de ce post pour remercier Concombre à qui j’ai piqué « rester zen » qu’il a glissé hier dans un commentaire alors que j’étais en train de re-rédiger mon texte.

  5. Paulo 2 septembre 2017 at 09:45

    Ah, enfin j’ai l’explication de ce fameux qualificatif de CHEVRE qui lui colle à la peau depuis si longtemps, merci Colin :)

    En parlant d’exploit, son adversaire de ce soir, Feli Lopez, participe actuellement à son 63ème tournoi du Grand Chelem consécutif.

    Maître Roger détient le record avec 65 participations consécutives, entre l’Open d’Australie 2000 et l’Open d’Australie 2016 inclus.

    Autrement dit, si l’ami Feli ne fait pas défection d’ici là, il égalera le record de Roger à Roland 2018… et le battra à Wimbledon.
    S’il le fait – et j’espère pour lui qu’il le fera – quelle régularité, de la part d’un joueur dont on parle surtout pour son style élégant sur le court et son physique d’Apollon !

    • Antoine 2 septembre 2017 at 10:43

      OK, mais là dedans il y a au moins un abandon au premier tour : cette année à Wim…

      • Paulo 2 septembre 2017 at 11:16

        Certes, mais perdre au 1er tour sur abandon ou en allant au bout du match ne change rien au fait que le joueur était au premier tour, parce que son classement et/ ou son niveau (s’il est passé par les qualifs) le lui permettait… et n’est-ce pas cela l’important, cette régularité au niveau du classement ? – ainsi que, et d’ailleurs c’est lié, cette absence, ou quasi-absence, de blessure ?…

        perso, je trouve remarquable une telle longévité/régularité…

        • Gerald 2 septembre 2017 at 11:47

          Je te plussoie totalement. C’est pourquoi j’ai fait mon étude sur la régularité des joueurs (que j’avais appelé « Les meilleurs tennismen et tenniswomen de l’Ère Open »).
          Je suis en train de compiler les résultats de ce Flushing et je ressortirai celui-ci mis à jour à l’occasion du 200ème tournoi de cette Ère Open.
          Pour moi, mais ce n’est que mon avis, je peux admirer autant un joueur qui atteint à chaque fois les quarts des GC plutôt qu’un joueur ayant une ou plusieurs victoires et des défaites à la pelle lors des 2 ou 3 premiers tours.
          Et comme tu le soulignes, tenir cette régularité sur plus de 60 ou 70 tournois, c’est tout simplement hallucinant. C’est pourquoi d’ailleurs un Borg qui a arrêté après 27 tournois est certes un très grand joueur mais ne pourra jamais avoir à mes yeux (même si mon article le classe en premier sur bases des « statistiques froides ») la place de meilleur joueur de tous les temps. Federer ou même Sampras (que je n’aime pas car quand on est fan d’Agassi, Sampras beurk!) ont bien plus de mérite d’avoir tenu leur niveau si longtemps.

          • Jo 2 septembre 2017 at 12:27

            Sampras est un fucking « republican » (je n’aime pas les « republican »), mais dans mon amour du beau, je serais aujourd’hui très partagé entre lui et Agassi s’ils avaient 25 ans aujourd’hui.

            • Perse 2 septembre 2017 at 13:48

              Sampras est le plus beau! Même s’il est poilu comme un bonobo.

  6. Antoine 2 septembre 2017 at 10:37

    Pas lu Pérec, et donc dommage Colin, mais je ne suis pas à même d’apprécier ton billet à sa juste valeur.

    Dans la nuit, Gros Sam alias Querrey a fait le taf est s’est qualifié. Lui doit être content de Murray…Et au réveil je lis que Zverev-l’Ancien a éliminé la tête de série la mieux classée du bas du tableau, alias Big John, TS10.

    Et proprement s’il vous plait : 6-4 6-3 7-6(5)…Pourtant Big John est un forme cet été et chez lui. Si l’on se souvient que Zverev-l’Ancien l’avait déjà éliminé à Melbourne en début de saison mais sur le score de 6-7 6-7 7-6 6-4 9-7, il est tentant d’en déduire que Zverev-l’Ancien, qui a fait mieux que son jeune frangin sur ce tournoi (qui l’eut cru ?), joue mieux qu’à Melbourne où il avait battu Murray en 1/8èmes avant de perdre en quarts contre Roger. Cela dit le compte rendu du match montre que Big John était mauvais. Mais voilà une bonne nouvelle !

    Ne restent plus dans le bas du tableau que 3 petites TS : Gros Sam (17 qui va jouer justement contre Zverev-l’Ancien (23) ce qui en éliminera encore une, et Pouille, TS16, tout en bas. Une véritable hécatombe….

    Zvevev-l’Ancien qui a donc battu Big John va donc à nouveau devoir jouer contre un gros serveur. S’il gagne il jouera à nouveau contre un gros serveur pour aller éventuellement en demies puisqu’il n’y a guère de doute que le parcours de l’aimable Lorenzi, 35 piges et premier 1/8ème de sa carrière, va s’arrêter là -en principe…D’autant qu’Anderson n’a pas perdu un set et n’a même pas été breaké une seule fois. L’un de ces trois joueurs va aller en demie.

    Tout en bas, les deux candidats les plus sérieux me paraissent être Shapo et Pouille. Carreno-Busta n’a pas perdu un set mais n’a joué que contre des tocards.

    Une demie entre Shapo et Zverev-l’Ancien me plairait bien…

    • Jérôme 2 septembre 2017 at 10:59

      Oui. Et Shapovalov me rappelle, au style de jeu (même si lui joue le revers à une main) comme au physique, le tout jeune Hewitt de 2000.

      • Perse 2 septembre 2017 at 13:50

        En terme de physique la similitude est clair mais je trouve qu’il est plus percutant et fluide. Il a une vraie vitesse de balle.

      • Jo 2 septembre 2017 at 16:15

        Le jeune Gasquet, alors pseudo Baby Fed, a dit un jour: « Je suis plus Leconte que Nadal. » Au-delà du physique rappelant Lleyton, Shapovalov est d’un point de vue tennistique plus Leconte que Hewitt (et c’est tant mieux).

    • Paulo 2 septembre 2017 at 11:23

      Il reste d’autres TS : Carreno-Busta (12) qui est d’ailleurs désormais le mieux classé des joueurs du bas de tableau ; Anderson (28) et Schwartzy (29).

      Moi aussi j’aimerais bien une demie Shapo-Zverev… mais je me dis que la belle histoire de Shapo va bien finir par se terminer… soit à cause de la fatigue (il sort des qualifs quand même), soit par décompression mentale…

      • Antoine 2 septembre 2017 at 11:47

        J’avais effectivement oublié Carreno Busta…..Un oubli ou un lapsus ?

    • Patricia 2 septembre 2017 at 11:37

      Carreno n’a joué que contre des qualifiés, et ça continue avec Shapo…

    • Colin 2 septembre 2017 at 14:43

      Pas besoin d’avoir lu Pérec pour apprécier l’exercice, tonton Antoine. Il suffit d’apprécier les jeux littéraires, ici, en l’occurrence, celui du lipogramme.

      Je note que parmi les joueurs encore présents dans le tableau, il n’y a pas que Federer qui soit un « revenent » : il reste encore Zverev (l’êné des frères) et Qerrey (car, comme dit plus haut, on tolère le « y » en tant que demi-consonne; et l’Oulipo autorise l’oubli du « u », puisque muet, après le « q »). Et il reste encore un gros contingent de « disparus » : Nadal, Dolgopolov, Troicki, Goffin, Monfils, Dzumhur, Millman, Bautista-Agut, Mannarino, Shapovalov et Schwartzmann. De quoi alimenter encore quelques lipogrammes.

      Sinon, pour revenir au tennis, on dirait que les frères Zverev se répartissent les tournois : dans les grands chelems, c’est Mischa qui brille; en M1000, 500 et 250, c’est Sacha.

      • Antoine 2 septembre 2017 at 15:01

        Ah c’est pour cela que je n’ai rien compris..je me disais aussi…

  7. Antoine 2 septembre 2017 at 11:42

    Flushing : le point sur les cotes (2 septembre au matin-moitié des 3èmes tours joués)

    Comme on pouvait s’y attendre, Roger n’est pas le favori de cet US Open? Sa cote avant le début des machs était (au mieux) de 2,75 soit une probabilité de victoire supérieure à celle d’avant Wimbledon (3,0), ce que je trouvais ridicule. Concernant son match contre Lopez, je trouvais hier les cotes ridicules aussi : Lopez était à 4.40 chez bwin. Il y a eu une petite correction : 4,10 chez Bwin et Betclic, mais 4, 75 chez Unibet et je viens donc de mettre un ticket sur l’ami Féli qui a certainement plus d’une chance sur cinq de gagner.

    Le favori est logiquement Nadal désormais. Voici les cotes. En gras, les plus intéressantes :

    Rafa: 2.30 (Unibet), 2.50 (Bwin et Betclic). Avant le début des matchs, Nadal était entre 4 et 4.50…
    Roger : 2.85 (Unibet) et 3.25 (Bwin et Betclic).

    Shapovalov : 13 (Unibet et Betclic), 15 (Bwin)
    Querrey : 13 (Unibet), 15 (Betclic), 16 (Bwin)
    Del Po : 13 (Betclic), 15 (Unibet), 17 (Bwin)
    Thiem : 13 (Betclic), 15 (Unibet), 17 (Bwin)
    Anderson: 15 (Unibet et Betclic), 17 (Bwin)

    Pouille: 26 (Unibet et Bwin), 28 (Betclic)

    Zverev : 34 (Unibet), 40 (Betclic), 41 (Bwin)
    Monfils : 41 (Bwin), 45 (Unibet), 50 (Betclic)
    Schwartzmann:41 (Bwin), 50 (Betclic)
    Carreno-B : 41 (Bwin), 45 (Unibet), 50 (Betclic)
    BA : 50 (Betclic), 51 (Bwin et Unibet)

    Tous les autres : entre 81 (Lopez, Rublev) et 251….

    Derrière Rafa et Roger, il y a donc un trou considérable et un groupe de cinq joueurs très proches les uns des autres, dont 3 dans la partie basse du tableau et deux dans le quart de Roger….

    • Gerald 2 septembre 2017 at 11:48

      Tu as la côte de Goffin juste pour voir?

      • Antoine 2 septembre 2017 at 13:10

        75 chez Unibet, 81 chez Betclic et Bwin….

    • Elmar 2 septembre 2017 at 12:04

      Donc Shapovalov est devenu le 3ème favori? Cet US Open est dingue.

      • Paulo 2 septembre 2017 at 12:31

        Je me suis fait la même réflexion : Shapo en 3ème position (ex-aequo certes), ça montre à quel point le tennis peut vite changer… et aussi que les parieurs/sites de paris ne s’y trompent pas : la Canadien est un futur crack… voire déjà un crack.

        • Patricia 3 septembre 2017 at 09:09

          Il faut relativiser sa 3è position, Thiem et del Po sont considérés intrinsèquement nettement plus dangereux puisqu’ils ont la même cote que lui alors qu’ils doivent théoriquement se jouer entre eux, puis Fed, puis Nadal. Placés dans le bas du tableau, leur cote serait bien meilleure que celle de Denis….

      • Antoine 2 septembre 2017 at 13:49

        Shapo et les 4 autres suiveurs ont pratiquement les mêmes cotes. Dans sa moitié de tableau il a en gros la même cote que Gros Sam et Anderson. Pas absurde puisque Gros Sam et Anderson doivent théoriquement se jouer d’abord et ont chacun seulement 50% de gagner. Thiem et Del Po sont handicapés par le fait qu’il se trouvent dans la même moitié de tableau que Rafa & Roger.

    • Antoine 2 septembre 2017 at 12:06

      ..Dans le groupe des 5 suiveurs je trouve que Querrey et Anderson sont les plus attractifs :

      Querrey a été en demie à Wim, battu difficilement par Cilic. Il a ensuite gagné à Los Cabos, battu facilement par Anderson la semaine d’après en 1/8ème à Montréal, puis par Manna à Cincy.

      Anderson a été battu très difficilement en 1/8ème à Wim par Sam, puis a été en finale à Washington (battu par Zverev), puis rebattu par Zverev en quarts à Montréal, puis a perdu au premier tour à son troisième tournoi de suite par Dolgo à Cincy.

      Anderson doit aller en quarts facilement (joue Lorenzi en 1/8ème) ou il pourrait rencontrer Querrey si celui-ci bat Zverev ce qui est une tâche plus difficile. Le vainqueur de ce quarts rencontrera sans doute Shapo (alors bien entamé) ou Pouille ou Carreno-B. Bref, Anderson ou Querrey sont sans doute ceux qui ont le plus de chances d’aller en finale.

      Or ces deux joueurs sont capables sur un match de battre presque tout le monde et il n’est pas sur qu’ils aient Rafa ou Roger en face. Ce n’est pas délirant de penser qu’ils ont une chance de gagner le tournoi…Donc 16 ou 17, c’est une bonne cote…C’était celle de Cilic avant le début de Wim. Je m’en souviens car j’avais parié sur deux joueurs : lui et Roger..

      • Jo 2 septembre 2017 at 12:22

        Je dirais même plus, le futur vainqueur du tournoi figure dans la liste des joueurs encore en course.

      • Paulo 2 septembre 2017 at 12:38

        Attention à Schwartzy quand même… le garçon joue facilement top 15-20 en ce moment, et Pouille qui n’est pas un parangon de régularité peut très bien y rester.

        Sinon, Querrey-Anderson c’est 14 rencontres, et l’Américain mène 8 victoires à 6.
        Je pense que Sam sera en demie, et pourquoi pas en finale. L’inconnue c’est Mischa Zverev, il ne se sont jamais joués ; mais je serais quand même surpris de voir l’Allemand l’emporter.

        Ce que je ne veux absolument pas, c’est de Carreno Busta en demie – pareil pour Lorenzi, mais lui va se faire sortir, faut pas pousser.

        • Jo 2 septembre 2017 at 13:02

          Schwartzy… Le surnom coule de source mais, tout de même, sur un si ptit boug…

        • Antoine 2 septembre 2017 at 13:18

          Entre Querrey et Anderson, on peut hésiter…D’ailleurs sur Unibet on peut parier sur le vainqueur de chaque quart de tableau pour déterminer les demis finalistes. Dans leur troisième quart, la cote d’ Anderson est de 1.80 et celle de Sam de 2,10, ce qui est logique car en 1/8ème, Sam a un adversaire plus coriace que Anderson. An derson est donc aujourd’hui légèrement favori devant Gros Sam pour aller en demies mais si les deux gagnent leur 1/8ème, ce sera probablement l’inverse…

          Je trouve que Pouille est sous estimé. Il était en quart l’année dernière et Planque est très content de lui (Cf. L’Equipe aujourd’hui)

    • Antoine 2 septembre 2017 at 13:45

      Un mot sur la cote de Roger qui demeure délirante même si elle au augmenté un peu. Dans l’Equipe ce matin, un journaliste rapportait une conversation entre Champion et un autre dont j’ai oublié le nom. Il en ressortait le fait que tout le circuit est d’avis que Roger n’est pas à 100%, en dépit de ses déclarations très optimistes.

      J’ai lu son interview sur le site du tournoi mais ils ne rapportent visiblement que ses propos en anglais. En français, il a tenu un discours encore plus surréaliste d’optimisme qui est dans l’Equipe d’aujourd’hui. Il a cependant parlé de ses problèmes à bien servir sur les points importants. Il dit qu’il se concentre trop sur son service et qu’il a du mal à trouver les zones parfaites et que quand la balle revient il n’est pas en confiance totale pour frapper en coup droit et faire le point direct derrière. Il raconte aussi qu’au lieu d’avancer sur une balle un peu courte il la laisse venir à lui car c’était « cool »…

      L’Equipe dit que sur 200 GC depuis 68, il n’y a pas que Becker qui a réussi à gagner en ayant joué 5 sets aux deux premiers tours en 96 à Melbourne, il y a aussi Gaudio à Roland. J’ai vérifié : c’est exact. Donc 2 fois en 200 tournois…

      La cote de Roger est basse car les sites de paris veulent éviter un afflux de paris sur lui qui leur ferait perdre de l’argent au cas ou ils gagnent. Ils abaissent donc sa cote par rapport à sa cote « technique », ou objective. C’est très souvent le cas avec lui car énormément de gens parient sur lui quelles que soient ses chances. A mon avis il devrait être à 6-8…

      Sur Unibet, en face de chaque joueur on voit un pourcentage qui est apparemment le pourcentage des mises, ou celui des parieurs, ayant parié sur tel ou tel car ce n’est pas la probabilité que donne la cote. En dessous de Roger on lit ainsi 43% (contre seulement 14% pour Nadal) et 1 à 2% sur quelques autres, le total ne faisant pas 100%. dans le pari vainqueur du deuxième quart du tableau, Roger a 70%. sa cote est de 1.50 et le second est Del Po avec 5.75….

      La cote de Roger n’a donc aucune signification réelle quand à sa probabilité de victoire…Il aurait des cotes à peine plus faible s’il était à 100% et qu’il avait gagné ses deux premiers matchs en trois sets…Mais pour les FFF parieurs, cela ne change rien, ils continuent à parier sur lui….Du coup, les cotes de ses adversaires sont attractives…

    • Antoine 2 septembre 2017 at 15:54

      J’ai mis un ticket sur Anderson mais sa cote a baissé à 15 entretemps sur Bwin qui s’est aligné sur les autres. Pour Sam, je verrai après son match contre Zverev-l’Ancien..

  8. Patricia 2 septembre 2017 at 12:10

    Dans les 1/8è du bas du tableau, on s’attarde sur le choc des disparitions après celui des absents, mais à part Lorenzi les joueurs sont tous légitimes pour ce stade:

    - Shapo avec son émergence récente, victoires à l’âge le plus tendre contre Kyrgios, del Po et Nadal
    - Querrey, 2 titres et une demi en GC cette année
    - Zverev, une finale et un quart en GC cette année
    - Pouille, moyen cette année mais 2 quarts l’an passé et un titre
    - Anderson, ex top 10, ex quart à l’USO avec une victoire contre Murray, finale récente en 500
    - CB, 15è mondial, quart à RG cette année + demi à IW
    - Schwartzmann, des victoires contre des top 20 cette année (Goffin, Ramos, BA, Thiem)
    Individuellement, on ne peut être surpris de les voir en 1/8è, ce qui choque est qu’ils s’affrontent entre eux et surtout, qu’après l’ère hégémonique du Big 4 où un demi finaliste tournait à 10 titres en GC, on trouvera un finaliste et un demi-finaliste parmi eux… Pour des raisons de prestige, le fan de tennis aimerait sans doute que ce soit Querrey ou Anderson d’une part, Shapovalov ou Pouille de l’autre.
    Pour moi, seul Shapovalov a l’aura d’un finaliste mais il sera mort et enterré physiquement bien avant, Querrey serait probablement le plus fiable.

    Dans le haut du tableau, la plupart des prétendants que j’y verrais avec plaisir ne sont pas crédibles (Rublev trop vert, Dolgo, Goffin et Monfils KO physiquement, Kohli trop tard) ; Fed est mourant selon ses affiçionados, mais une résurrection présenterait un minimum d’intérêt en termes de belle histoire, dont serait dépourvu un triomphe totalement sans panache de Nadal ; ça me laisse del Po et Thiem pour espérer un peu : la beeeelle histoire pour le 1er, la concrétisation pour un next Gen (le plus « concrétiseur » à ce jour avec Zverev). Espoir bien ténu, tant ça fait longtemps que del Po n’a pas bien joué et que Thiem a peu d’accomplissements sur dur.

    • Paulo 2 septembre 2017 at 12:56

      Je suis assez d’accord :

      Je pense que Nadal sera en quart sans réel souci. Là, le plus dangereux je pense serait Rublev s’il continue à jouer comme contre Dimitrov. Mais comme tu dis, il est encore bien vert, surtout à ce niveau de la compétition (1/4 d’un GC)…

      Dans le 2ème quart de tableau, j’aimerais vraiment que la « belle histoire » se réalise pour Del Po ; parce qu’il a bien du mal cette année, après une année 2016 pourtant pleine de promesses – et de matches mémorables ; mais aussi, parce qu’il est à mon sens celui qui a le plus de chances d’empêcher Nadal d’être en finale :) du moins, s’il parvient en demie, je me dis qu’il jouera à nouveau très bien, et qu’un remake de 2009 est tout à fait possible.
      Pour cela, Juan Martin devra déjà se défaire de Bautista, ce qui n’est pas fait, quoiqu’on peut espérer que le stakhanoviste espagnol des courts va finir par payer son enchaînement Winston-Salem – US Open…
      Et ensuite, il devra battre (très probablement) Thiem en quart, ce qui n’est pas fait non plus. Une chose est sûre : l’Argentin a bien plus de chances contre Nadal que Thiem, que je ne voudrais pas voir se faire démolir par le taureau majorquin comme à Roland.

      En bas, je pronostique Querrey en finale, qui aura battu Schwartzy en demie. mais si c’est Shapo, je signe des deux mains :)

    • Antoine 2 septembre 2017 at 14:15

      Je pense aussi que Querrey est probablement le plus fiable mais autant Anderson est presque sur de passer Lorenzi, autant ce n’est pas fait pour Sam contre Zverev-l’Ancien. Je vois bien également Anderson ou Querrey contre Shapo ou Pouille en demies mais tout est possible : Zverev-l’Ancien contre Carreno Busta par exemple…Je ne crois pas en Schwartzy qui n’a pas un service supérieur à une joueuse du top 10.

      Dans le haut du tableau, Dolgo passe certes une partie de l’année à l’infirmerie mais je n’ai pas lu qu’il soit blessé en ce moment. Il a gagné son premier tour en 5 sets mais a battu Berdych de façon convaincante. Aujourd’hui, il peut sans doute battre Trotsky assez facilement (il est largement favori) et se retrouverait contre Nadal si celui-ci bat Mayer contre lequel je pense qu’il va avoir un peu de mal, voire plus. En 8 matchs, Dolgo a battu deux fois Nadal : une fois à IW en 2014, une fois au Queen’s en 2015. Dernier match à Brisbane cette année : Rafa 3 et 3…

      Del Po en demies, ce serait très bien. Malheureusement après un retour très prometteur en 2016, il stagne cette année avec peu de perfs et le problème semble structurel : il ne peut plus frapper un revers….Il n’est même pas favori de son match contre BA..Thiem n’est bon que sur terre battue au fond. Je viens de mettre un ticket sur Manna contre qui il mène pourtant 5-0. Pas de raison qu’il ne sorte pas aussi le Thiem..

      En ce qui concerne Shapo, il est lamentable qu’il n’ait pas eu une WC surtout quand on voit que son deuxième tour contre Jo a été programmé en night session sur le Ashe…Le qualifié ayant été le plus loin à l’US Open est Escudé en 99 (quart de finale). En GC, je crois que le record de Big Mc tient toujours (demie finale en 77 à Wim). Ce serait super que Shapo l’égalise, voire le batte…

      Le moins bien classés des finalistes à l’US Open depuis que le classement ATP existe est Philipoussis, 22ème lorsqu’il atteint la finale en 1998. Ce record va peut être être battu : Anderson est 32ème par exemple….

      • Guillaume 2 septembre 2017 at 16:14

        Demi-finalistes en Chelem en sortant des qualifs

        - McEnroe à Wim 77
        - Dewulf à RG 97
        - Voltchkov à Wim 2000

        Et y’a un 4e larron qui compte pas vraiment, l’Australien Bob Giltinan, dans un OA des 70′s, mais qui se jouait – outre sans les cadors – en tableau de 64, donc un tour de moins.

        • Antoine 2 septembre 2017 at 16:27

          Pour Giltinan, je vois dans mon Bud Collins (une bible vraiment indispensable pour un journaliste Guillaume..) que c’était en plus le deuxième OA de 77, joué en décembre après le premier joué en janvier. le gars a pris 4, 2 et 0 contre John Lloyd qui n’était pourtant pas une terreur et qui s’est fait ensuite battre par Gérulatis en finale…

          Donc le record sur un GC avec un tableau de 128 joueurs est toujours détenu par Big Mc qui a gagné 8 matchs lors de ce Wim du centenaire…

          • Guillaume 2 septembre 2017 at 16:29

            bah oui c’est ce que je te dis, co-détenu avec Dewulf et Voltchkov.

      • Guillaume 2 septembre 2017 at 16:21

        Du coup par curiosité j’ai été regarder le moins connu des 3, Voltchkov. Pas mal son Wimb 2000 : il gagne son 2e tour de qualifs 8/6 au 3e, gagne son tour qualificatif en 4 sets (à Wimb, le dernier tour de qualifs est en 3 sets gagnants), commence le grand tableau avec deux 5 sets contre Chela et surtout Cédric Pioline, enchaîne El Aynaoui, Ferreira et Black en 3 sets en survolant – signe ultime de confiance – tous les tiebreaks qu’il dispute (7/4, 7/4, 7/0, 7/2, 7/2 !)avant d’être ramené à la raison par Sampras en demies.

        • Antoine 2 septembre 2017 at 16:33

          Pas mal du tout ! C’est étonnant qu’il n’ait rien fait avant ou après : 25ème au mieux et 0 titre…Le gars a fait le tournoi de sa vie, comme Verkek, ou d’autres…

    • Colin 2 septembre 2017 at 14:59

      Pour reformuler ce qu’a écrit Patricia, je dirais que, pris individuellement, aucun des présents en huitièmes en bas de tableau (excepté Lorenzi) ne fait tâche : Shapo, Querrey, Zverev-l’êné, Pouille, Anderson, CB, Schwartzmann, ont tous leur place à ce stade. Ce qui fait tâche, c’est qu’il n’y ait QUE des joueurs de ce gabarit, et aucun de la classe supérieure.

      • Antoine 2 septembre 2017 at 15:04

        C’est exactement cela. On va avoir un finaliste qui a un classement presque indigent. Le mieux classé est Carreno Busta, 19ème..

      • ConnorsFan 2 septembre 2017 at 15:08

        Quel est le niveau réel de Shapovalov en ce moment? Après ce qu’on a vu lors des dernières semaines, il n’est pas loin de « la classe supérieure ». Il a été plus convaincant que Nadal depuis Wimbledon.

        • Antoine 2 septembre 2017 at 15:29

          Bonne question…Sa plus mauvaise défaite récente est contre Polansky au deuxième challenger qu’il ait joué au Canada, juste après avoir gagné un premier ou il avait justement battu Polansky en finale. Polansky était 118ème. Sinon il a perdu contre Jerzy à Wim, Berdych au Queen’s et Zverev-le-jeune à Montréal.

          Il a battu Edmund au Queen’s et encore avant hier (sur abandon alors qu’il menait 2 sets à 1), Del Po, Manna, Nadal, Medvedev et Jo…

          Ce sont des résultats comparables à un top 15, je pense, et dans un bon jour il vaut top 10 sans problème, voire mieux..

        • ConnorsFan 2 septembre 2017 at 15:45

          C’est vrai, il y a eu cette défaite contre Polansky dans un challenger. Comme si le Shapovalov de juillet était encore autour de 80ième mondial, et qu’il avait ensuite progressé assez nettement.

          • Antoine 2 septembre 2017 at 15:59

            Il a explosé d’un coup deux semaines plus tard à Montréal tu veux dire !! Un peu comme Big Mc à Wim en 77, au même âge, mais Big Mc était encore amateur…

          • ConnorsFan 2 septembre 2017 at 16:10

            Oui, quoi que Denis était déjà proche de l’exploit contre Berdych au Queen’s. Pour un joueur en progression rapide comme lui, le classement est très en retard, comme tu le soulignais il y a quelques jours. Il faut presque l’évaluer selon ses tous derniers matches. Et là, il maintient le niveau pendant que les autres qui semblaient sur un lancée se sont écroulés (Dimitrov, Kyrgios, A. Zverev).

            • Antoine 2 septembre 2017 at 16:44

              Battre Berdych cela aurait été une perf, mais battre coup sur coup Del Po et Nadal, puis battre un autre joueur après avoir battu Nadal, en l’espèce Manna, ça c’est un vraiment un exploit.

              Presque tous les types qui battent Nadal sont tellement vidés après qu’ils paument le match suivant. Pas lui..

            • ConnorsFan 2 septembre 2017 at 17:05

              Ça tient souvent à peu de chose. Une fois passé Berdych, on ne sait pas jusqu’où il se serait rendu à Queen’s. À l’inverse, Dutra Silva aurait bien pu gagner une de ses 4 balles de matches contre lui à Montréal et le sortir dès le premier tour.

              • Antoine 2 septembre 2017 at 17:11

                Yes et on n’aurait probablement toujours pas entendu parler de Shapo ou presque…

      • Patricia 2 septembre 2017 at 19:10

        Oui, c’est bien plus économique formulé comme ça !

        Nous sommes d’autant plus choqués que nous avons été habitué à un système de caste très rigide, non seulement au sommet, mais avec les mini-4 successif, où c’était déjà un évènement rare et goûté pour un top 20 de taper un quart…

    • Jo 2 septembre 2017 at 15:17

      Il s’agit là d’un problème, plus que de casting, de répartition des différents acteurs, d’un déséquilibre entre ténors et bas(ses) du tableau.

      Par ailleurs, on aurait tord de sous-estimer Pouille, à l’affût. Fort d’un tennis à l’américaine, Lucas est costaud. Costaud dans sa caboche, dans son corps, dans ses coups. Je ne vois pas en lui le potentiel du grand champion que la France attend désespérément mais il peut naviguer durablement entre la dixième et la vingtième place mondiale. Je le verrai bien réussir une carrière à l’américaine justement, une dizaine de tournois dont un ATP 500 type Acapulco ou Washington, quelques accessits en Masters 1000 et en Grand Chelem. L’occasion fait le larron.

  9. Jo 2 septembre 2017 at 14:56

    Carreño, c’est l’étalon espingouin fabriqué en série et permettant de se jauger. Je tente un pari. Si Sharapolov perd, il n’ira pas plus loin (merci La Palice); s’il gagne difficilement, il craque physiquement en quarts ou, au mieux, se couche en demi; s’il s’impose avec insolence, il vole jusqu’à la finale.

  10. Elmar 2 septembre 2017 at 15:12

    Hasard: je viens de croiser Stan dans un musée. En béquilles. Il est pas encore près de rejouer.

    • Colin 2 septembre 2017 at 15:16

      L’hasard, lève toi et marche !
      (copyright Patricia)

    • Jo 2 septembre 2017 at 15:19

      Ce qui me choque le plus dans la phrase, ce n’est pas le mot « béquilles » mais le syntagme « Stan dans un musée ».

      • Elmar 2 septembre 2017 at 15:23

        D’histoire naturelle. Avec sa fille. Faut relativiser.

        • Jo 2 septembre 2017 at 15:28

          Voilà le choc relativisé et ma pomme rassurée.

    • Antoine 2 septembre 2017 at 15:34

      J’espère que tu l’as salué, félicité, demandé de ses nouvelles et surtout de ce qu’il pense de l’état de forme de Roger ?

      • Elmar 2 septembre 2017 at 15:37

        Me suis contenté d’un « Bon rétablissement ».

        • Antoine 2 septembre 2017 at 15:40

          Dommage, on aurait eu un tuyau car il connait son Roger…Mais bon je pense que’il n’a pas non plus envie de se faire casser les pieds toutes les 5 minutes..

    • Montagne 2 septembre 2017 at 15:43

      Déjà au musée Stan, à 28 ans ??!!

      • Antoine 2 septembre 2017 at 16:02

        Un peu plus quand même : 32….

        • Montagne 2 septembre 2017 at 16:17

          Statufié à 32 ans ?

          • Antoine 2 septembre 2017 at 16:35

            Apparemment ce n’est pas au Musée Grévin qu’Elmar l’a croisé…

          • ConnorsFan 2 septembre 2017 at 17:07

            Et statufié en béquilles en plus. Ils auraient pu l’immortaliser dans son célèbre short, soulevant la Coupe des Mousquetaires.

    • Jo 2 septembre 2017 at 15:55

      Vu le résumé d’Isner-Zverev sur Eurosport commenté par Riton le rigolard. Cette scène abracadabrantesque m’a traversé l’esprit: « Vision? Je viens de croiser Leconte dans une bibliothèque. Un livre à la main. »

      • Montagne 2 septembre 2017 at 16:18

        C’était un coloriage, rassure toi

        • Guillaume 2 septembre 2017 at 16:24

          La profession de foi de Paul Bismuth ?

  11. Homais 2 septembre 2017 at 16:40

    Je viens d’avoir un flash ! Mannarino gagne l’US Open !!!

    • Antoine 2 septembre 2017 at 16:57

      C’est fort ce que tu prends Hornais..IL faut nous indiquer l’adresse…

      • Homais 2 septembre 2017 at 17:44

        Oui, faut que j’arrête. Je viens de redescendre, c’est un état assez terrible.

    • Jo 2 septembre 2017 at 18:29

      La Narine, comment dire, je ne suis ni pour ni contre, bien au contraire.

    • Gerald 2 septembre 2017 at 18:31

      Et la réalité vient de te rattraper: Manna, c’est fini, c’est pas cette année qu’il remportera l’US Open, Manna, c’est fini, une telle aubaine fallait vraiment en profiter! (Sur l’air d’Hervé Vilard)

  12. Homais 2 septembre 2017 at 16:44

    Il joue un tennis merveilleux de toucher, d’orientation de balle avec des préparations courtes en CD, des montées…

    • Antoine 2 septembre 2017 at 16:50

      J’aime beaucoup son jeu. Il utilise parfaitement son potentiel. Il manque de puissance et essaie de compenser en jouant très intelligemment, en construisant ses points et en mettant la balle là ou elle est le moins facile à jouer pour l’adversaire. Du fait de ce manque de puissance, c’est sur terre qu’il a le plus de mal et sur herbe ou il joue le mieux…IL me fait un peu penser à Gilou mais il est meilleur que lui à la volée.

      J’ai mis un ticket sur lui tout à l’heure. Pour l’instant je ne le regrette pas : 5-3 Manna. Go !

    • Patricia 2 septembre 2017 at 19:14

      Je l’ai trouvé très agréable et très bon dans ce match, ça faisait du beau spectacle avec Thiem qui aurait eu de sacrés problèmes sans un niveau de jeu déjà élevé.

    • Colin 2 septembre 2017 at 23:49

      Ouaip c’était vraiment un super match. Mannarino, c’est un peu le nouveau Santoro: quand il joue face à un super joueur, on est sûr qu’on va se régaler (et on est aussi sûr qu’il va perdre à la fin…)

  13. Homais 2 septembre 2017 at 16:45

    Pourvu que ça dure…

    • Antoine 2 septembre 2017 at 17:01

      Debreak de Thiem qui recolle à 5-5….En tout cas Manna le fait courir : 17 mètres par point en moyenne, contre 10,4 en moyenne dans le tournoi…

      • Antoine 2 septembre 2017 at 17:09

        Thiem remporte le 1er set 7-5. Il a aligné 4 jeux de suite…

  14. Paulo 2 septembre 2017 at 17:06

    C’est Dolgo qui va se retrouver en finale dans le haut du tableau ! * Il vient de coller 1 et 0 à Troicki ; les deux hommes viennent de démarrer le 3ème set, 1 jeu partout.

    * sauf s’il abandonne en cours de route, bien sûr

  15. Antoine 2 septembre 2017 at 17:07

    Dolgo est bel et bien en forme et est en train de mettre une branlée à Trotsky : 6-1 6-0 1-1 pour l’instant. S’il passe, ce sera Rafa en principe..Pas joué d’avance…

    C’est marrant, de temps en temps deux personnes écrivent la même chose en même temps, Paulo..

  16. Homais 2 septembre 2017 at 17:10

    Le lift l’emporte sur la main… Thiem prend le premier set, Mannarino a été à deux points. Dommage !
    Ce Dolgo ne serait pas un cadeau pour Nadal, une sorte de Fognini avec plus de lift.

    • Antoine 2 septembre 2017 at 17:13

      Non pas un cadeau (voir mon commentaire un peu plus haut). Il l’a déjà battu 2 fois.

      • Antoine 2 septembre 2017 at 17:16

        Et break Dolgo sur un revers gagnant : 3-2 service à suivre. Ils jouent depuis 1h03 seulement…

        • Antoine 2 septembre 2017 at 17:20

          Deux doubles et debreak 3-3…Vraiment con.

          • Antoine 2 septembre 2017 at 17:23

            Et Trotsky reprend du poil de la bête, passe deux aces (1 seul jusque là) et mène 4-3. Il y a match maintenant. C’est toujours frappant de voir comment un match peut basculer d’un instant à l’autre même quand l’un est complètement dominé. L’autre jour, Millot avait perdu les deux premiers set 1 et 0 et n’avait perdu que 6-4 au cinquième..

            • Antoine 2 septembre 2017 at 17:29

              Trotsky se fait à nouveau breaker en commettant une double à 15-40. Ce coup ci tu le liquides Dolgo !

    • ConnorsFan 2 septembre 2017 at 17:25

      À noter que Nadal n’a pas encore gagné son match contre L. Mayer… :-)

  17. Paulo 2 septembre 2017 at 17:35

    1h22 pour fesser Troicki 6-1 6-0 6-4, bien joué le Dog !

    • Paulo 2 septembre 2017 at 17:37

      Seulement la 3ème fois que Dolgo fait un 1/8ème en GC… (un 1/4 à Melbourne et un 1/8ème à l’USO en 2011).

      Les gars de l’Equipe sont hyper rapides, ils ont déjà mis sa fiche à jour !

    • Jo 2 septembre 2017 at 17:44

      C’est très bien. Pour venir à bout du taurillon, en tout cas l’affaiblir, il faut soit un canonnier, soit un fou.

  18. Antoine 2 septembre 2017 at 17:38

    6-1 6-0 6-4 en 1h21..Idéal pour Dolgo..J’ai bien cru qu’il allait se faire debreaker à nouveau car il a été mené 15-40 dans le dernier jeu mais c’est passé grâce à de nouvelles fautes directes du serbe.

    Le score est en partie un trompe l’oeil car si les stats de Dolgo sont bonnes (24 points gagnants 18 fautes directes) bien qu’il n’ait passé que moins de 50% de premières, ce sont surtout celles de Trotsky qui sont très mauvaises (15 points gagnants et 33 fautes directes). Trotsky a particulièrement mal servi et mal joué.

    • Antoine 2 septembre 2017 at 17:40

      Pendant ce temps là : un set et un break pour Thiem contre Manna et pareil pour Kohly contre Millman..

      • Gerald 2 septembre 2017 at 18:00

        C’est 2 sets et un break d’avance maintenant pour Thiem!

  19. Paulo 2 septembre 2017 at 17:42

    Pendant ce temps, Kohli fait son bonhomme de chemin discrètement : il est en train de mettre fin au beau parcours de Millman, menant d’un sert et un break…

    Dans ses confrontations avec Feli Lopez, il est mené 3-4 : sur 4 matches sur dur outdoor, Feli a gagné 3 fois ; et sur 3 matches joués sur terre, Philipp a gagné 2 fois… avantage Lopez donc si ces deux-là se retrouvent en 1/8ème.

    • Homais 2 septembre 2017 at 17:47

      Impression bizarre de lire une projection sur un match entre Feli et Kohli alors que Feli doit ce soir affronter qui on sait et qu’il n’a jamais battu. Plus personne n’y croit, en tout cas pas Paulo !

      • Paulo 2 septembre 2017 at 17:52

        Nan mais ça n’a pas d’intérêt de regarder les confrontations Fed-Lopez et Fed-Kohli, on les connaît par coeur :)

        De toute façon, si Rodge gagne vs Feli, c’est que ça ne va pas si mal, et alors pas de raison qu’il ne gagne pas non plus vs Kohli… du coup, regarder l’autre hypothèse prend son sens.

      • Antoine 2 septembre 2017 at 17:57

        C’est vrai ! Je ne l’avais pas remarqué mais entre Kohly (qui mène maintenant 2 sets à 0) et Lopez il y a Roger….Donc pour Paulo le Vieux est apparemment définitivement out of service...

        • Antoine 2 septembre 2017 at 18:00

          Ah…Peut être pas, je viens de voir ton nouveau com Paulo. Très juste.

        • Paulo 2 septembre 2017 at 18:01

          C’est juste pour voir si vous suivez :)

          • Homais 2 septembre 2017 at 18:10

            On suit…

  20. Gerald 2 septembre 2017 at 17:45

    Et pendant ce temps, la tête de série numéro 1 et archifavorite, Karolina Pliskova est en très grosse difficulté!!

    • Antoine 2 septembre 2017 at 18:12

      Elle n’est pas archifavorite mais elle est effectivement mal embarquée : 2-1 dans le troisième. Un break ce n’est pas grand chose cela dit…

      • Antoine 2 septembre 2017 at 18:21

        D’ailleurs elle vient de debreaker puis de remporter son service et mène 3-2…

        Il ne faut pas oublier qu’il y a (à vue de nez) deux fois plus de breaks chez les femmes que chez les hommes.

      • Gerald 2 septembre 2017 at 18:33

        Elle a déjà tiré sur l’élastique au tour prochain et finalement elle risque de survivre encore à ce tour ric-rac.

        Un exemple pour Roger?

        • Antoine 2 septembre 2017 at 18:40

          3-6 7-5 6-4 pour Pliskova…Les seuls points qu’il ne faut pas vraiment pas perdre sont les balles de matchs….

  21. Jo 2 septembre 2017 at 17:52

    Robert-Baptiste Agoût porte une tenue aux couleurs de la cocarde.

  22. Gerald 2 septembre 2017 at 17:59
    • Antoine 2 septembre 2017 at 18:08

      Déjà il a pris 24 000$ d’amende et il est exclu du double, mais il risque plus cher et une suspension…Il est vraiment con. A la rigueur, s’il avait insulté son adversaire et compatriote Travaglia, ce n’est pas terrible mais cela pouvait passer sans trop de casse, mais insulter une arbitre, c’est pas possible. Même Big Mc ou Nastase n’insultaient pas les arbitres, en tout cas pas aussi grossièrement…

  23. Antoine 2 septembre 2017 at 18:33

    Qualificatons presque simultanées de Thiem et Kohly pratiquement sur le même score : 7-5 6-3 6-4 pour Thiem, 7-5 6-2 6-4 pour Kohly…

    Hiéarchie respectée…Del Po mène lui 5-2 contre BA (double break) dans le premier set…

    • Jo 2 septembre 2017 at 18:50

      Il doit quand même se faire chier Juanma à faire tous ces vieux chops.

    • Guillaume 2 septembre 2017 at 19:00

      Inoubliable entrée en scène de Colinou. Et encore, il n’avait pas eu droit à l’accueil d’Antoine !!

    • Le concombre masqué 2 septembre 2017 at 20:07

      Génial! Comment fais tu pour retrouver ces machins?

      • Le concombre masqué 2 septembre 2017 at 20:08

        Le modérateur est visiblement en vacances.
        Je me bidonne sur mon canape (pas man).

        • Le concombre masqué 2 septembre 2017 at 20:08

          C’est vrai que sur SV ça chambrait sec. Ça me manque un peu…

        • Colin 2 septembre 2017 at 23:23

          PTDR ! je me marre toujours autant quand je relis tout ça (putain, 10 ans déjà !!!), merci Jo pour la madeleine.
          C’est sûr que ma relation avec Yoda, Beggar et Antsiran avait démarré plutôt mal.
          A posteriori, très intéressante aussi la réaction de Canapé_man, quand on sait qui se cachait derrière ce pseudo.
          Et Morglen qui ménage la chèvre et le chou : « mouiii, pas terrible ton quiz (mais en fait, qu’est-ce que je m’éclate avec, steuplé, refais-nous en un, on s’amuse pas souvent ici, les tauliers sont un peu coincés du cul!) ». Et déjà, l’expression « le chant du cygne » pour qualifier le Kuerten/Federer de 2004, qu’on n’arrêtera plus de reprendre par la suite…

  24. Paulo 2 septembre 2017 at 19:39

    Très bon jeu de retour de Del Po qui breake dans le 3ème set, il mène 2-1.

    Il est parti pour arriver en 1/8ème sans avoir perdu un set… c’est bon signe.

    • Paulo 2 septembre 2017 at 19:42

      Cela dit, la tenue Nike gris-bleu-mauve qu’il porte (ainsi que Shapovalov) est absolument hideuse…

    • Paulo 2 septembre 2017 at 20:08

      C’est fait, net et sans bavures : 6-3 6-3 6-4.

    • Jo 2 septembre 2017 at 20:10

      Si sa tenue fait tache(s), Del Potro a le bon goût de nous débarrasser de l’insipide Baptiste.

  25. Antoine 2 septembre 2017 at 20:10

    Victoire convaincante de Del Po contre BA en trois set 6-3 6-3 6-4 alors qu’il n’était pas favori…IL n’a eu que trois balles de break à défendre et s’est fait breaké une fois. De son côté il breake 5 fois pour 13 occasions. Très bon pourcentage de points gagnés derrière sa deuxième balle : 61%.

    • Le concombre masqué 2 septembre 2017 at 20:31

      Aaaaargh. Tue moi ou dis moi comment tu fais.

      • Jo 3 septembre 2017 at 05:50

        Quelle est la couleur du cheval blanc d’Henri IV? La réponse est dans la question mon jeune ami. Il suffit de décortiquer le lien internet.

    • Antoine 2 septembre 2017 at 21:12

      Je ne renie nullement l’article de cette époque, mais c’est assez scandaleux car quand je me suis barré de SportVox pour rejoindre 15-Love, à l’invitation des co-fondateurs du site (Guillaume & Marie Jo), j’avais demandé à SportVox de dépublier tous mes articles et mes commentaires.

      Je vois que ce n’est pas le cas ou alors tu as trouvé un moyen de les résusciter. Qu’en est il ?

    • Colin 2 septembre 2017 at 23:37

      Rien de ce qui est publié sur internet ne disparaît jamais, Antoine… Là ce n’est pas Sporvox, c’est un site qui archive tout ce qui a été publié sur des milliers d’autres sites…

  26. Remy 2 septembre 2017 at 21:12

    selon certains, Federer annoncerait son forfait sous peu.

    • Gerald 2 septembre 2017 at 21:15

      Info ou intox?

      • Remy 2 septembre 2017 at 21:28

        Luthi infirme la rumeur et il est plutôt bien placé.
        Roger est d’ailleurs à l’entrainement en live : https://www.pscp.tv/w/bHm5Tjc0MzY1fDFCZHhZV01xcnlZR1iSM-nZAwNTgiHui81uGHP3J4ivsEG7pQ3FEpJNPPz1uQ==

        • Antoine 2 septembre 2017 at 22:18

          Je trouve que la vidéo est particulièrement intéressante..

          D’abord parce que c’est rare de trouver une vidéo ou Roger s’entraîne une demie heure. Ensuite parce que l’on voit deux-trois choses intéressantes d’autant plus facilement que l’on ne voit que lui : 1) Son dos est raide 2) On voit qu’il va jouer Lopez et qu’il a manifestement l’intention de le passer en deux temps, ce qui est normal 3) Il ne va sûrement pas déclarer forfait.

  27. Gerald 2 septembre 2017 at 21:14

    La Gaufre a pris le premier set 7-5.

  28. Antoine 2 septembre 2017 at 21:15

    Premier set Goffin contre Monfils : 7-5..et 2 sets à 0 pour Rublev contre Dzumhur.

    • Gerald 2 septembre 2017 at 21:25

      Et break dans la foulée dans le 2ème: 3-0 pour Gof!

    • Gerald 2 septembre 2017 at 21:31

      Mais que se passe-t-il: 5-0 pour Goffin dans le 2ème. Pas d’images donc difficile de savoir si mon compatriote est « on fire » ou si c’est Gaël qui sombre!

    • Gerald 2 septembre 2017 at 21:41

      Voilà l’explication: Monfils abandonne mais apparemment Goffin n’était pas au mieux physiquement non plus donc cela craint pour le prochain tour!

      • Antoine 2 septembre 2017 at 21:45

        7-5 5-1 et abandon de Gaël…Goffin n’est guère en meilleur point, mais c’est lui qui pourra aller en 1/8ème et abandonner, le cas échéant. C’était annoncé comme un match d’éclopés. Ce fût bien le cas…

  29. Antoine 2 septembre 2017 at 22:36

    Rafa commence par deux doubles dans son premier jeu de service mais le remporte sans avoir à sauver une balle de break…2-1 Rafa…

  30. Jérôme 2 septembre 2017 at 22:55

    A ce stade 6 balles de break pour Nadal sont aucune convertie.

    3/3.

  31. Gerald 2 septembre 2017 at 23:03

    En tout cas sur Eurosport, ils sont clairement supporter de Rafa!

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Commentaires récents

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis