Le revenent

By  | 1 septembre 2017 | Filed under: Actualité

Chez les esthètes, Federer est le préféré (tel Edberg précédemment), tellement c’est, pêle-mêle : l’expert, l’excellent, le gendre peRFect, l’éphèbe et ses semelles de vent. Fervents, les mecs et les femmes, ensemble, le révèrent.

Le svelte Helvète s’exerce, sert (« Tenez! ») vers le T, met de l’effet, cherche des engles, et en même temps défend, serre les fesses, reste zen, se redresse, relève le nez (très replet), persévère en revers, recherche le CD de rêve, prend le net, tente le tweener et mène. « Set Federer! » yells the referee.

Même ses célèbres vertèbres (blessées en Québec, vs. Zverev) restent lestes. Dégénérescence et sénescence ? Pfff… Je le décrète : Trente et 6 étés ne sèvrent le C.H.E.V.R.E. de sève et de verve.

Stan Wawrinka pas là, Nishikori ou Raonic non plus, Andy Murray disparu, Novak Djokovic souffrant, Jo-Wil Tsonga sorti, Grigor Dimitrov out, Nick Kyrgios aussi, Mikhail Youzhny vaillant mais battu à la fin, Shapovalov toujours là mais trop gamin… quant à Rafa Nadal, Juan-Martin Potro ou Marin Cilic… mmmhh… à voir plus tard. En effet, c’est « Fed the Rex », sévèrement membré,  que les gens s’empressent d’espérer Chef, même éphémère, en New Jersey.

Perdre ? Never !

Prendre le XXème Chelem ? Yes !!!

FedererPerec


 

Notes de l’auteur :

  • Ce modeste pensum est bien entendu un micro-hommage à deux romans de Georges Pérec, « Les revenentes » et « La disparition » (ça va toujours mieux en le disant). Les Oulipiens de 15-love, menés par Elmar, s’étaient déjà entraînés à l’exercice du lipogramme (et de sa variante le monovocalisme) en septembre et novembre 2014. D’ailleurs le présent texte est une version réactualisée d’un premier jet publié ici même le 6 septembre 2014.
  • C.H.E.V.R.E. est une traduction acrobatique de G.O.A.T. (« Greatest Of All Times »). En français, cela donne : « Champion Helvète Exceptionnel, je dirais même plus, Vraiment  Remarquablement Exceptionnel ! »

About 

Sous d'autres cieux et en d'autres temps, je fus connu sous le sobriquet de "Colin Maillard et Tartempion".

655 Responses to Le revenent

  1. Patricia 3 septembre 2017 at 09:24

    Bon ben le score de Roger nous dédouane de l’Apocalypse prophétisée par ses FFF à bouche d’or !
    Je ne suis pas bcp plus inquiète contre Kohli, sur foi d’un souvenir live à Bercy 2013, l’année du dos(mon 1er) : Roger avait réussi à battre Philip en frappant un seul revers lifté dans toute la rencontre, grâce en partie à la collaboration de l’aimable Kohli qui enchaîna les doubles fautes au moment opportun pour ne pas être responsable de l’outrage.

    J’imagine au résumé du match que Lopez a aussi gentiment collaboré à sa plate soumission, se faire breaker 5 fois avec son service n’est pas habituel.

    • Homais 3 septembre 2017 at 09:34

      Lopez n’a pas mal joué du tout, simplement il a été sous pression et comme d’habitude, sur quelques jeux de service avec moins de premières, Fed s’est engouffré. Après, on peut dire qu’il a raté des retours, des passings, mais les balles en face arrivaient vite, je l’ai trouvé assez solide et bien en jambe, l’Espagnol.

  2. Homais 3 septembre 2017 at 09:31

    A l’époque je n’étais qu’un fervent lecteur anonyme, ravi de vous lire, notamment les analyses nadaliennes de Kornati, qui se fait trop rare par ici !

    En partant de nadalienne, Emilie Loit a fait son coming out nadalien (enfin, elle l’avais déjà fait avant) cette nuit, avec un argumentaire peu professionnel : elle aime les Espagnols. Diantre ! ça me laisse, du côté de ma mère, une moitié d’espoir avec elle. Mais mon côté paternel est plutôt suisse allemand (véridique ! un mixte Nadal-Fed)… ce qui oblitère mes chances du côté de la triple vainqueur de tournoi WTA en carrière !

    Alors ce test ? Passé avec succès par Federer ou on fait encore la fine bouche ?

    Antoine, que ressort des stats au service de Fed cette nuit, zone, vitesse ? Les données sont tactiquement – et peut-être physiquement si on fait met de côté d’autres facteurs, tactiques – très éclairantes. Il n’a pas au final un gros pourcentage (55% de premières) mais a claqué des aces en seconde.
    Dans le jeu, il bouge pas mal, il défend assez bien et a retrouvé des coups létaux. Il peut-être pas à 100% mais tennistiquement qui y est ? Pas Nadal en tous les cas, et une rencontre entre les deux pour la 1e place mondiale aurait du piquant. Sur leur état de forme respectif, il y aurait match.
    Mais aucun des deux n’y est encore. Dolgopolov en feu peut faire du mal… Après Kohly, Del Po ou Thiem, ça reste bien solide.

    Mais bon, le test Lopez est réussi, 3 sets, ce n’est pas rien.

    • Antoine 3 septembre 2017 at 10:50

      J’ai vu les trois premiers sets de Nadal mais suis allé me coucher ensuite…

      Je pense que Lopez a été assez mauvais et c’est ce qui ressort de quelques commentaires notamment sur l’Equipe. Il a commis 28 fautes directes (16 pour Roger) pour 35 points gagnants (32 pour Roger). Surtout il a commencé le match en se disant qu’il pouvait le gagner en restant au fond : il n’est monté que 4 fois au premier set contre 8 dans les deux sets suivants. Il se fait essentiellement planter sur seconde balle ou il ne marque que 38% des points (58% pour Roger). C’est très souvent là que se fait la différence.

      Roger n’a à nouveau pas bien servi : un pourcentage de premières faible (55%) et irrégulier : 77% au 1er, 39% au second et 55% au troisième. Correct sans plus au filet : 13/22. Ses vitesses moyennes au service sont remontées au niveau de son premier tour : 184 en première, 154 en seconde. Toujours pas un seule première à 200. Ses vitesses sont légèrement faibles par rapport à ses standards dans toutes les zones (3km/h en moins environ). Rien de significatif. Il n’a pas eu de faiblesse particulière dans une zone donnée si ce n’est que coté égalité en servant extérieur il n’a marqué que 11 points sur 14 en première balle. Cela parait haut mais d’habitude il fait mieux. Dans cette zone sa vitesse est un peu faible (174).

      Son problème au service est donc surtout son pourcentage erratique de premières. Il n’a pas son niveau habituel ni en moyenne, ni surtout en régularité. Pourtant il jouait sur le Ashe. Tant qu’il ne servira pas mieux, il est en risque élevé de perdre des sets. L’Equipe dit que Lopez a été mauvais en retour en citant les deux aces qu’il prend sur seconde balle. Je les crois.

      Bref, au vu des stats, un Roger correct mais pas plus…

      • Antoine 3 septembre 2017 at 10:57

        S’agissant de Nadal (vu les 3 premiers sets), je l’ai trouvé bon, sauf sur les balles de break pendant un set et demi ou Mayer jouait très bien (super tie break en particulier). Je pensais que Mayer lui poserait des problèmes et cela a été le cas. Ma mémoire était défaillante l’autre jour : il frappe bien plus à plat en coup droit que dans mes souvenirs. Sa balle va vite et il frappait très bien en revers aussi dans la première partie du match.

        J’ai vu ce matin que Nadal avait du s’employer jusqu’au bout, Mayer connaissant un regain de forme au 4ème. 3h15 pour se débarrasser de lui, c’est beaucoup..Un bon Nadal, sans plus…

  3. Homais 3 septembre 2017 at 10:35

    Inge Nouctons… j’avais oublié cet épisode assez dingue !

  4. Gerald 3 septembre 2017 at 11:01

    Je viens de regarder le match de Roger que j’avais enregistré et je préviens d’avance que je n’ai pas lu les autres commentaires avant pour ne pas me laisser influencer.
    J’ai vu un Roger qui avait visiblement oublié ses tracas et, au vu de ce match, quelqu’un qui ne n’aurait pas entendu parler des problèmes de Roger aurait du mal à croire que Roger est encore souffrant du dos: mobilité non entravée, services percutants, revers et coups droits assurés et il n’a jamais hésité à se lancer sur les vollées difficiles.
    Bref, et n’en déplaise à Antoine, je reste persuadé que le match précédent était surtout la conséquence de problèmes dans la tête. Et, évidemment, si on est pas bien dans sa tête, les petits tracas physiques que vous pouvez avoir prennent une dimension qui vous dépassent sur le moment et vous compliquent des choses que vous réalisez d’habitude sans soucis.
    Par contre, pour avoir regardé Nadal contre Mayer, c’est sûr que l’Espagnol est (malheureusement) le favori numéro 1, même si Roger revient bien et risque de grandir dans le tournoi.
    Au tour de Kohli maintenant

    • Paulo 3 septembre 2017 at 11:24

      Le parallèle n’est peut-être pas adapté, mais la situation actuelle de Roger me fait penser à la finale de Coupe Davis gagnée par la Suisse il y a quelques années.

      Le dimanche précédent, Roger était quasi-paralysé, et avait dû déclarer forfait pour la finale des World Tour Finals.

      Il n’avait pas tapé la balle de la semaine, et tout le monde se demandait s’il serait opérationnel pour la Coupe Davis.
      Il a dû recommencer à taper la balle le jeudi, tout doucement, genre 1/2 heure.
      Le lendemain vendredi, il joue et perd en 3 sets contre Monfils. Pas très rassurant…
      Le samedi, il joue en double avec Stan et est déjà sensiblement meilleur : victoire de la paire suisse.
      Le dimanche, il étrille littéralement Gasquet lors du 4ème match.

      Confiance, douleur, douleur, confiance… les deux sont étroitement liés. Mais Roger n’étant pas, a priori, un hypocondriaque, l’enchaînement négatif débute avec la douleur.
      Donc quand il a fait ce qu’il devait faire, moins il y a de douleur, plus grande est la confiance, etc.

      Des extraits que j’ai vus du match, j’ai trouvé Roger globalement bon. Sans doute pas parfait, il a notamment fait un très mauvais jeu de service pour se faire débreaker dans le 3ème set à 3-2 (de mémoire), et son taux de premières est effectivement insuffisant, mais en progrès.
      Donc à mon avis, s’il ne se laisse pas embarquer dans un match compliqué par Kohli, il sera quasiment à 100% pour jouer son quart. Et il en aura besoin, à mon avis, parce que Del Po et Thiem jouent manifestement très bien…

      • Antoine 3 septembre 2017 at 12:23

        Son pourcentage de premières n’est pas en progrès, mais à nouveau en baisse : 54% contre Tiafoe, 62% contre Kohly (sa moyenne historique sur dur) et seulement 55% contre Lopez…

        J’ai bien sur pensé à la finale de la Coupe Davis à Lille : Roger se bloque le dos le samedi lors de sa demie du Master’s contre Stan et déclare forfait pour la finale. Il jouait alors très bien. Les choses se passent effectivement comme tu le dis mais 1) Roger s’est à nouveau fait mal au dos durant le troisième set contre Gasquet. Il a failli abandonner. Luthi a fait prévenir Stan de s’échauffer immédiatement car Roger risquait d’abandonner à tout instant 2) Etre capable de jouer un double et un match lors d’une rencontre de CD n’est pas du tout la même chose que d’être prêt à jouer 7 matchs en GC 3) Au moment ou il s’est fait mal au dos en finale de Montréal il était en phase de reprise et pas à son meilleur niveau, contrairement au Masters avant Lille.

        • Paulo 3 septembre 2017 at 12:35

          Quand je disais « en progrès », je renvoyais au début de ma phrase : « sans doute pas parfait (… mais en progrès) », autrement dit je parlais de son jeu en général, pas de son service – ma phrase est un peu longuette certes ;)

          Certes jouer un double et un simple en Coupe Davis n’est pas accumuler 7 matches en GC, mais : en GC, tu as un jour de récup’, alors qu’en Coupe Davis, tu joues 3 jours de suite. Ça peut compter pour récupérer, je trouve.

          • Paulo 3 septembre 2017 at 12:36

            un jour de récup’… entre chaque tour, of course

          • Antoine 3 septembre 2017 at 13:20

            En l’espèce à Lille, Roger n’a joué qu’un double puis un simple. Son premier match contre Monfils était juste un entrainement pour lui…

    • Antoine 3 septembre 2017 at 12:12

      C’est incroyable de continuer à chercher des « problèmes dans la tête » à propos de Roger, hypothèse indémontrable par ailleurs, alors qu’il a joué contre Youz et Tiafoe des matchs typiques de quelque’un qui reprend alors qu’il n’est pas au point et qu’il le dit d’ailleurs lui même. Ce n’est pas que le mental ne compte pas -au contraire et ses deux victoires au premier et deuxième tour montrent au contraire que son est très solide. Mais cela me fait penser à beaucoup de journalistes : dès qu’ils sont trop paresseux pour analyser les matchs, il parlent de « mental »….

      Le match contre Lopez prouve à mon sens que Roger dit vrai et qu’il n’a plus mal au dos. Mais il n’est pas encore au point. sa chance est de jouer contre des types qu’il connait par coeur, Tiafoe excepté, et qu’il a toujours battus. Ce sera encore le cas contre Kohly. On peut espérer que son niveau de jeu va continuer à progresser et qu’il battra Kohly même si ce dernier est à nouveau en forme et en confiance depuis cet été. Après il faudra qu’il joue vraiment bien pour avoir une chance de passer..

      • Homais 3 septembre 2017 at 12:25

        D’accord avec ça.
        Juste sur « problèmes dans la tête », ça ne veut pas dire peur de gagner, trac, trouille, peur de l’adversaire. Il en est loin. Cela veut dire, comme tu le suggères quelqu’un qui est en reprise, qui fait des fautes, qui a plein de mauvaises sensations sur ses coups depuis deux sets, qui doute et qui lâche moins. C’est tout. C’est à peu près la seule explication valable si on écarte qu’il n’a(vait) pas mal au dos.

        • Antoine 3 septembre 2017 at 13:27

          Tout à fait mais ce sont sont pas « des problèmes dans le tête », ce sont des problèmes de jeu. Quand à « lâcher moins ses coups », c’est pareil. Quand on fait 17 ou 20 fautes directes par set, comme dans les sets 2 et 3, on cherche normalement à réduire l’addition après les avoir perdus et on prend moins de risques ensuite, ce que Roger a fait dans les sets 4 et 5 contre Youzhny, avec succès…Cela s’appelle jouer intelligemment, pas « moins lâcher ses coups parce qu’on n’est pas en confiance ». C’est confondre la cause et la conséquence…

  5. Homais 3 septembre 2017 at 12:20

    D’accord avec Gérald et Paulo… Les fautes directes de Lopez, ce n’est pas qu’il jouait mal c’est qu’il n’avait pas vraiment de répit. Le tennis est une interaction, et dans la dernière, Federer s’était fait mettre là tête sous l’eau et n’arrivait plus à la sortir, même quand l’autre a relâché sa prise. Eh bien sur ce match, n’en déplaise aux commentateurs, il a su dicter le jeu, dominer, finir les points.
    Un Roger correct, c’est déjà pas mal vu ce qu’il avait montré. Mais surtout un Roger en progrès, et ça c’est assez indéniable. Et un Roger correct, ça en met trois direct à Lopez, pourtant convaincant au tour précédent. Kohly ne doit pas trop aimer cette dynamique.

    • Antoine 3 septembre 2017 at 12:26

      Sûr que pour Kohly ce n’est pas une bonne nouvelle. Il a d’ailleurs dit en rigolant qu’il préférait jouer Lopez..Je ne comprends pas ta 3ème phrase.

  6. Antoine 3 septembre 2017 at 13:46

    Aujourd’hui, les 4 matchs qui vont désigner les quarts de finalistes du bas du tableau sont assez équilibrés, sauf celui d’Anderson contre Lorenzi.

    Sur Bwin, cela donne cela :

    Anderson 1.09 Lorenzi 5.75
    Querrey 1.42 Zverev-l’Ancien 2.60
    Shapo 1.67 Carreno-Busta 2.05
    Pouille 1.70 Schwartzy 2.00

    Je trouve que c’est un peu sévère pour Zverev-l’Ancien qui a montré au tour précédent contre Isner qu’un gros serveur n’était pas un problème insurmontable pour lui. Il est vrai cependant que Querrey est meilleur à l’échange qu’Isner.

    Quand au mieux classé du lot, Carreno-Busta, on peut dire que cela ne se voit pas car Shapo est favori, certes légèrement. Les cotes me paraissent réalistes pour les deux autres matchs.

    Demain, deux matchs sont équilibrés et deux très déséquilibrés au vu des cotes :

    Roger 1.09 Kohly 5.75
    Rafa 1.11 Dolgo 5.25
    Goffin 1.45 Rublev 2.50
    Del Po 1.70 Thiem 1.91

    Je trouve cela sévère pour Dolgo et, à un degré moindre, pour Kohly, sans doute optimiste pour Goffin qui est blessé, et intéressant de voir que Del Po est légèrement favori contre Thiem ce qui me parait correct. Sur Bwin, le troisième favori du tournoi est d’ailleurs désormais Del Po (cote 13).

    • Paulo 3 septembre 2017 at 14:45

      Ne serait-ce pas la première fois que Shapo est favori depuis qu’il joue sur le grand circuit ? (l’était-il contre Edmund ? parce qu’avant, je pense pouvoir dire sans grand risque de me tromper qu’il était l’outsider)
      Si c’est le cas, espérons qu’il n’en ressentira aucune pression…

      Sinon, d’accord avec toi Antoine pour l’analyse des cotes. C’est celle de Dolgo que je trouve la plus sévère. Parce que s’il joue comme hier vs Troicki, il peut vraiment faire mal à Rafa… l’avantage pour ce dernier étant le format 3 sets gagnants.

      Je n’ai pas suivi les matches de Goffin : qu’est-ce qu’il a comme souci ? – pour l’avoir vu un peu contre Dimitrov, Rublev quant à lui joue vraiment bien, on dirait qu’il veut lui aussi prendre part à la fête des djeun’s avec Zverev et Shapo… il est désormais le plus jeune joueur du top 50 virtuel (43ème à 19 ans et 10 mois, et même 37ème s’il bat Goffin et que Lorenzi perd vs Anderson).

      • Guillaume 3 septembre 2017 at 15:54

        le plus jeune du Top 50 c’est Shapo, non ?

        Rublev est 2e du Top 50, et 3e du Top 100 (y’a Tiafoe qui m’immisce entre le Canadien et le Russe, en 70e position).

        • Paulo 3 septembre 2017 at 16:01

          Shapo est 51ème à la Race « live », et entrera dans le top 50 (vers les 40) s’il bat Carreno.

          • Paulo 3 septembre 2017 at 16:03

            Pas la Race, le classement ATP technique « live » pardon.

        • Patricia 3 septembre 2017 at 16:23

          Largement… Il faut aller à la 184è place pour avoir plus jeune, et c’est son pote Félix qui est précocissime. Le 2è joueur de 18 ans (mais il a quelques mois de plus) est Ruud, 135è.
          Tiafoe et Rublev ont 19 ans (un mois d’écart).

      • Antoine 3 septembre 2017 at 16:35
  7. Homais 3 septembre 2017 at 15:11

    Avec 13 aces samedi, Fed double Ivanisevic au nombre total avec 10140.

    • Guillaume 3 septembre 2017 at 15:49

      stat très incomplète concernant Goran : le décompte de l’ATP ne commence qu’en 1991, et encore il exclut la coupe Davis et les JO jusqu’aux années 2000. Autrement dit il manque les années 1988, 1989 et 1990 à son décompte, plus une quarantaine de matchs en Davis et deux olympiades.

      • Homais 3 septembre 2017 at 16:32

        Effectivement, c’est un décompte étrange ! Merci de la précision.

  8. Homais 3 septembre 2017 at 15:11

    Il ne reste « que » Karlovic devant.

  9. Homais 3 septembre 2017 at 15:22

    Quelqu’un sait quand ont lieu les quart, demi et finale ?

    • Robin 3 septembre 2017 at 15:29

      Les huitièmes se jouent aujourd’hui (dimanche) et demain (lundi), les quarts mardi et mercredi. Jeudi se jouent des demi-finales féminines, vendredi les masculines, puis finale femmes samedi et finale hommes logiquement dimanche.

  10. Homais 3 septembre 2017 at 15:47

    Merci…

    • Robin 3 septembre 2017 at 16:43

      De rien ! :-)

  11. Paulo 3 septembre 2017 at 16:14

    Les commentateurs britanniques d’Eurosport ne tarissent pas d’éloges sur Shapovalov… Greg Rusedski en particulier, qui ne se souvient pas d’un jeune de 18 ans aussi mature depuis Nadal… et qui trouve que le jeune Canadien est une sorte de Federer gaucher (ce avec quoi je suis assez d’accord).

    • ConnorsFan 3 septembre 2017 at 16:32

      Intéressant que ça vienne de Greg Rusedski, qui serait lui-même devenu une vedette canadienne s’il n’avait pas choisi de devenir britannique en approchant des premiers rangs mondiaux. Les amateurs de tennis canadiens ne se gênaient pas pour lui faire savoir ce qu’ils en pensaient quand il osait revenir jouer ici.

      Concernant Shapovalov, depuis quand y a-t-il eu un tel buzz sur un jeune joueur? Je dirais, là aussi, depuis l’arrivée de Nadal.

      • Paulo 3 septembre 2017 at 16:48

        Il parle français, ou uniquement l’anglais ? Son coach est francophone, non ? (enfin bilingue je suppose)

        Sur le buzz, je suivais moins le tennis à ce moment-là, mais il me semble que ça parlait pas mal de Federer quand il était jeune… quoique son avènement ayant pris plus de temps que Nadal, forcément ça a fait moins de buzz en peu de temps (et il y avait moins d’internet qui n’en était qu’à ses débuts).

      • ConnorsFan 3 septembre 2017 at 16:53

        Federer a surtout fait écarquiller les yeux quand il a battu Sampras à Wimbledon en 2001. Il lui a ensuite fallu un peu de temps pour vraiment arriver au sommet. Nadal s’est installé plus jeune et plus vite. Mais surtout, Nadal est arrivé après, c’est pour ça que je n’ai pas parlé de Roger en posant la question « depuis quand ».

        • Perse 3 septembre 2017 at 22:36

          A l’époque, la notion de buzz n’existait pas comme aujourd’hui. J’ai commencé à suivre le tennis pro à partir de 1999, quand je suis allé à RG la première fois en famille. Il se trouve que c’est le premier GC auquel a participé Federer (1er tour contre Rafter) et Fed était décrit dans le RG magazine (qui consacrait 50 pages aux 20 principaux joueurs de chaque tableaux) comme étant le plus grand talent jamais vu mais tête de con.

          Donc si Federer était repéré et avait une hype, toute proportion gardé similaire à celle de Lebron James dés qu’il est arrivé chez les pros.

          • ConnorsFan 3 septembre 2017 at 23:05

            On parle de choses un peu différentes. Certains joueurs ont été repérés jeunes et leur arrivée était attendue. Gasquet est un exemple. L’équivalent actuel serait peut-être Félix Auger-Aliassime.

            Le buzz dont je parle, c’est le gars qui débarque et réalise très jeune des performances qui enflamment subitement les esprits. Nadal l’a fait en 2004, Becker en 1985, et Shapovalov durant le dernier mois.

      • ConnorsFan 3 septembre 2017 at 17:01

        Martin Laurendeau est francophone, oui. Je n’ai pas entendu Shapovalov parler français à Montréal (mais je pu rater quelque chose).

        • Paulo 3 septembre 2017 at 17:02

          Merci, c’est ce que je pensais.

  12. Paulo 3 septembre 2017 at 16:26

    Shapo ne tremble pas sur son premier jeu de service : 1-0.

    • Paulo 3 septembre 2017 at 16:39

      Ce point de Shapo… un vrai modèle du genre : revers long de ligne, puis coup droit qui déporte Carreno sur sa gauche, puis coup droit long de ligne gagnant. Mais ça ne suffit pas, 2 jeux partout.

    • Paulo 3 septembre 2017 at 16:46

      Shapo se sauve d’une balle de break contre lui d’un ace extérieur… 3 jeux à 2.

  13. Antoine 3 septembre 2017 at 16:48

    Carreno Busta, c’est le joueur parfait pour évaluer le niveau de Shapo. CB est 19ème et son niveau est assez stable. Costaud et régulier. 1er du tournoi pour le pourcentage de premières (75%) et premier des survivants et deuxième du tournoi pour la fréquence de points marqués derrière sa deuxième balle.

    Ce qui me parait clair est que si Shapo ne sert pas plus de 43% de premières comme c’est le cas depuis le début du match (9/21), il a peu de chances de passer sur la distance….ou alors il est vraiment très très fort..(ou CB très nul)

  14. ConnorsFan 3 septembre 2017 at 16:49

    Coups gagnants (à 3-2 dans le premier set) : Shapovalov 9, Carreno Busta 1.

    • Patricia 3 septembre 2017 at 16:55

      un break et un jeu de service plus tard, il est à 13, CB n’a pas bougé.

      • Patricia 3 septembre 2017 at 16:56

        le 9/10 au filet est sympa aussi.

  15. Paulo 3 septembre 2017 at 16:52

    Et break Shapovalov !…

    On sent qu’il est au-dessus dès qu’il serre le jeu, vraiment enthousiasmant.

  16. Paulo 3 septembre 2017 at 16:55

    Ce qui m’impressionne est la capacité de Shapo à faire des retours de revers liftés sur première balle. Beaucoup de joueurs au revers à une main font ces retours chopés, lui il les trouve le moyen de les frapper à plat.

    • Antoine 3 septembre 2017 at 16:58

      Lifté ou à plat ? Il faut choisir Paulo..

      • Paulo 3 septembre 2017 at 17:01

        Recouvert si tu préfères. Ni chopé ni bloqué, vraiment frappé.

  17. Antoine 3 septembre 2017 at 17:01

    A 2-5, CB s’est mis à jouer et servant à 5-3 Shapo fait deux fautes directes en revers pour commencer le jeu. Debreak de CB. Fini de rire…

  18. Patricia 3 septembre 2017 at 17:01

    Le % de 1è de Shapo ne remonte pas vraiment, CB débreake…

  19. ConnorsFan 3 septembre 2017 at 17:05

    Dommage, Shapovalov avait le parallèle ouvert pour se donner balle de set. Mais il rate.

    • ConnorsFan 3 septembre 2017 at 17:06

      Puis il laisse passer la balle alors qu’il pouvait terminer au filet. Carreno Busta s’en sort. 5-5. Ce que j’aime beaucoup de Shapovalov : ses erreurs ne le découragent pas. Il revient toujours à l’attaque lors des points suivants.

  20. Arno, l'homme des antipodes 3 septembre 2017 at 17:07

    Il a un talent démesuré le gamin mais on sent qu’il a que 18 ans sur certains coups ^^ Il a du mal à choisir quand accélérer et quand assurer. Mais pfiou quel potentiel !

  21. ConnorsFan 3 septembre 2017 at 17:10

    Paulo : Shapovalov vient de sortir un retour du revers que tu as dû apprécier.

    • Paulo 3 septembre 2017 at 17:24

      Effectivement, mi-bloqué mi-frappé à plat/recouvert, pas mal du tout.

  22. ConnorsFan 3 septembre 2017 at 17:13

    Jusqu’à maintenant, c’est Shapovalov qui a eu toutes les chances d’en finir. Mais il n’arrive pas à enfoncer le dernier clou.

  23. ConnorsFan 3 septembre 2017 at 17:18

    Plusieurs erreurs bêtes de Shapovalov depuis quelques jeux et dans ce tie-break.

  24. Paulo 3 septembre 2017 at 17:22

    Il s’est déréglé là Denis… dommage.

  25. Paulo 3 septembre 2017 at 17:26

    Bon, si Shapo s’arrête là, ce qui ne sera pas honteux, j’espère que Pouille éjectera Carreno, parce que franchement, Carreno en demie d’un GC…

  26. ConnorsFan 3 septembre 2017 at 17:26

    Je serais curieux de savoir quel pourcentage des amateurs de tennis souhaitent une victoire de Carreno Busta aujourd’hui. Les organisateurs doivent prier pour un retour de Shapovalov en ce moment.

    • Guillaume 3 septembre 2017 at 17:43

      Les organisateurs ne pourront s’en prendre qu’à eux-mêmes d’avoir envoyé Shapo en qualifs. C’est ce qui va lui manquer en fraîcheur aujourd’hui pour passer Carreno.

      • ConnorsFan 3 septembre 2017 at 17:45

        Oui, je me disais un peu la même chose. Déjà rendu à son 7ième match dans ce tournoi.

      • Paulo 3 septembre 2017 at 18:05

        Je ne suis pas sûr qu’ils pouvaient lui donner une wild card pour le grand tableau, vu que sauf erreur ce sont des accords entre fédérations, avec les autres pays organisateurs de GC. C’est ainsi que le Français Blancaneaux et l’Australien de Minaur ont reçu une wild card, et parmi les non Américains je ne suis pas sûr qu’il y en ait eu d’autre…

        • Guillaume 3 septembre 2017 at 18:19

          Les accords entre Fédés ne concernent que 2 WC sur 9. Pour les 7 restantes, l’USTA avait tout loisir d’en accorder une à Shapo plutôt qu’à un US Boy si elle le désirait. Comme elle l’a très bien fait dans le tableau féminin en donnant sa WC à Sharapova…

          • Paulo 3 septembre 2017 at 18:23

            Ah, d’accord, cette nuance m’avait échappé. Je croyais que la « tradition » était que les autres wc étaient accordées à des nationaux, mais la preuve que non avec Sharapova.

            Vraiment dommage pour Shapovalov. La vieille rivalité USA-Canada ? (non je plaisante)

      • ConnorsFan 3 septembre 2017 at 18:22

        Je pense qu’ils pouvaient faire ce qu’ils voulaient avec quelques wild cards. Ils pouvaient accepter Shapovalov à la place d’un américain classé 300ième ou 700ième au monde. D’après ce que j’ai compris, les discussions sont du genre « Si on fait entrer votre gars, vous devez nous donner quelque chose en retour »; plutôt que « On va faire entrer ce gars parce que c’est lui qui devrait être dans le tableau, basé sur le mérite et les résultats récents, et que c’est mieux pour le tournoi ».

        • Antoine 3 septembre 2017 at 18:38

          L’USTA préfère filer 39 500$ à un jeune américain (prize money du premier tour) ce qui leur permettra de financer une partie de leur année…Elles font toutes pareil cela dit, exceptés les accords entre fédés pour 1 WC.

        • Guillaume 3 septembre 2017 at 18:46

          Le must étant Rome qui refuse de manière sys-té-ma-ti-que toute wild-card à un non-italien.

    • Paulo 3 septembre 2017 at 17:52

      À l’applaudimètre du Ashe en tout cas, il n’y a pas photo…

  27. Paulo 3 septembre 2017 at 17:55

    Ah, il pleut apparemment à New York ?… les autres matches n’ont pas débuté…

  28. ConnorsFan 3 septembre 2017 at 18:00

    Carreno Busta joue bien quand même. Un vrai mur.

  29. Paulo 3 septembre 2017 at 18:02

    Costaud mentalement ce qu’il fait là, Shapo… bon, maintenant il faut rendre à Carreno la monnaie de sa pièce et gagner le 2ème set !

  30. ConnorsFan 3 septembre 2017 at 18:07

    Malgré toutes ses mésaventures au filets, Shapovalov continue à avancer et à essayer. Bien des joueurs auraient renoncé après quelques échecs.

    • Antoine 3 septembre 2017 at 18:58

      Il est à 25/39 soit 64%. C’est une bonne stat vu le nombre de montées…Cela paye pour lui.

  31. Paulo 3 septembre 2017 at 18:20

    Des fautes un peu bêtes aux moments importants… dommage… c’est le manque d’expérience, ça viendra.

    Et Carreno va être le premier joueur depuis des plombes (sinon depuis toujours) à rallier les quarts d’un GC en battant 4 qualifiés…

  32. ConnorsFan 3 septembre 2017 at 18:32

    Shapovalov qui se détache rapidement à 3-0 dans le troisième set.

  33. Antoine 3 septembre 2017 at 18:34

    Valait mieux qu’il sauve ces deux balles de break Shapo parce qu’un break dès le premier jeu du set après avoir perdu les deux premiers, cela aurait été fatal. Et là, c’est lui qui a 3 balles de break…

    ..Et il breake ! Bravo Shapo !

    Dommage que son pourcentage de premières soit aussi faible (55% depuis le début). Je le vois mal s’imposer en 5 sets contre un lascard solide comme CB qui fait ce qu’il sait faire…Vraiment lamentable de ne pas lui avoir filé une WC pour ensuite le programmer sur le Ashe dès son deuxième match contre Jo. Des crétins à l’USTA…En même temps cela prouve que les télés ne font plus complètement la loi à Flushing depuis que ESPN a repris les droits de CBS…

    3-0 0-30 intéressant…

    • Antoine 3 septembre 2017 at 18:41

      ..Debreak 2-3 CB…Cela ne va pas le faire pour Shapo.

      • Antoine 3 septembre 2017 at 18:46

        A 3-3 40-0 Shapo au service : 104 points gagnés par les deux joueurs…Et il passe en tête au point suivant 4-3 sur un jeu blanc.

        • Antoine 3 septembre 2017 at 18:53

          4-4 et un point d’avance pour CB. Shapo remporte plus facilement ses jeux de service au 4ème -sauf celui ou il s’est fait breaker. Son pourcentage de premières est en nette hausse : 69% au troisième.

          • Antoine 3 septembre 2017 at 18:56

            Shapo sauve une balle de break et remporte sa mise : 5-4.

            • Antoine 3 septembre 2017 at 19:07

              A 4-5 30 A Shapo commet deux fautes directes de site..5-5 puis 6-5 Shapo. CB sert pour aller vers un troisième tie break…

              • Antoine 3 septembre 2017 at 19:11

                Une double de CB à 15A : 15-30…Shapo fait une faute directe derrière..Un revers gagnant de CB 40-30 puis il égalise à 6-6

                A ce stade du match ils ont marqué tous les deux 121 points -pas les bons pour Shapo…

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Commentaires récents

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis