Richie, la triste fin du petit ado huître

By  | 10 octobre 2017 | Filed under: Opinion

Gasquet Monaco 2005Ce tournoi de Monte-Carlo 2005, qui vit Richard battre Federer puis bien résister à Rafael Nadal, me paraît selon les moments extrêmement proche ou appartenir à une autre ère.

En ce qui me concerne, à ses débuts, sans savoir pourquoi, je n’ai jamais attendu grand-chose de lui.

Douze ans plus tard, une vision de plus en plus morpho-psychologique du tennis de haut niveau s’est progressivement imposée à moi.

En tous cas en ce qui concerne les champions : la rage de McEnroe, le showman Connors, Borg l’obsessionnel, le regard halluciné de Djokovic ou celui de bête traquée de Lendl.

D’autres champions tels Agassi, Sampras, Federer, par leur expression, leur façon de se mouvoir, diffusent une impression de certitude, de cohérence entre le corps et la pensée et d’une détermination que rien ne vient parasiter. Une façon d’exister sur les courts inconnue de la quasi totalité des êtres humains qui ont un jour tenu en main une raquette.

Le champion constitue par définition une exception, voire une anomalie, un être à la fois merveilleusement adapté à l’exploit et un individu incroyablement spécialisé, monomaniaque, déséquilibré, complètement isolé des tribulations ordinaires du commun des mortels.

Dès ses débuts le visage encore poupin de Nadal était transfiguré par deux trous noirs d’antimatière dont le regard intense semblait capable de forer la croûte terrestre à des kilomètres de profondeur.

Les coachs de Richard ont du lui répéter depuis des lustres d’arrêter de baisser la tête, de marmonner et de montrer sa déception mais rien n’y fait, il montre à peu près le même langage du corps que n’importe quel tennisman du dimanche frustré et parfois découragé de sa partie.

L’adversaire du champion a peur : pas tellement d’être battu mais plutôt d’être ridiculisé face à un héros en état de grâce qui vous réduit au statut de tâcheron du tennis à peine capable de réciter une gamme de revers croisés.

Nadal Gasquet 2007Le visage de Richard, jamais transfiguré par on ne sait quelle névrose titanesque, demeure celui d’un adolescent, d’un gars de Béziers heureux d’avoir réussi un joli passing, dégoûté par une faute idiote, soufflant pour essayer d’évacuer sa fatigue, bref un visage qui ne fait peur à personne.

Lorsque Gasquet et son adversaire pénètrent sur le court, Richard n’a pas le visage de celui qui va gagner, et au final il perd.

Il n’a pas trouvé le truc qui le distingue pour tenter de compenser ; comme le bandeau de Zverev ou la coupe de cheveux de Kyrgios. J’allais oublier sa casquette à l’envers qu’il a heureusement remisée au vestiaire, le look idéal pour avoir l’air d’un gamin.

Le physique de Richard n’impressionne guère non plus, taille moyenne sur le circuit, musculature ni longiligne ni puissante, le corps de monsieur tout le monde.

Pour toutes ces raisons qui rapprochent Richard du commun des mortels joueurs de tennis, il s’agit sans doute du joueur professionnel dont je me sens le plus proche.

Alors quand même, avec ce jeu si créatif et inspiré des débuts, à quel moment Richard a t’il manqué le virage qui l’aurait amené à devenir meilleur qu’il n’est ?

Le refus de suivre les conseils de Tarik Benhabiles qui l’enjoignait de modifier son coup droit biscornu ?

Son acceptation du jeu sécuritaire à base de lift prôné par Eric Deblicker ?

Un entraînement qui loin de renforcer son physique, l’aurait au contraire fragilisé et contribué à ses nombreuses blessures ?

Même bien négociés, aucun de ces choix n’aurait fait de Richard un champion, car il n’a pas cela en lui.

Richard ressemble à n’importe quel jeune qui s’est retrouvé là parce que son don a été repéré dès le plus jeune âge.

Ritchie fait preuve de franchise en répétant ce que le grand public n’a aucune envie d’entendre : à quel point le haut niveau est dur, les adversaires forts et le travail harassant pour exister sur le circuit professionnel.

Gasquet Roland Garros 2016Le voici depuis longtemps maintenant présenté par ses détracteurs comme l’archétype de l’espoir déçu du sport français.

Richard a bien tenté de réagir pour sa fin de carrière : quelques contestations des décisions arbitrales, une interview dans Society où il roule des mécaniques, rien n’y fait.

Entre blessures, usure et conscience accrue de ses limites, la fin de carrière de Richard Gasquet se déroule sous nos yeux dans toute sa triste banalité, terne, morne et sans éclat.

Dommage tout de même que perdu pour perdu, il ne joue pas toute l’année le tennis qu’il pratique chaque année à Wimbledon : frappes à plat ou coupées, prise de balle tôt, montées joliment conclues par une volée tout en toucher de balle…

Encore quelques années et Richard fera partie des visages semi oubliés du tennis français, les Jauffret, Proisy, Pioline, Grosjean…

Quelque part dans le Sud Ouest, il rigolera bien avec ses copains autour de la piscine, défait de son costume d’espoir du tennis français qu’il n’a probablement jamais désiré endosser.

About 

King of the drop shot

Tags:

822 Responses to Richie, la triste fin du petit ado huître

  1. Arno, l'homme des antipodes 12 octobre 2017 at 18 h 23 min
    • Patricia 12 octobre 2017 at 18 h 57 min

      Il devrait pas, c’est pas bon pour le dos ces mouvements.

    • Colin 12 octobre 2017 at 19 h 05 min

      C’est son compatriote Elmar qui l’a formé au « lancement de controverses moisies », aptes à générer du clic. Et ça marche !
      En apparence il a raison… Sauf qu’en fait ça pourrait être vrai dans n’importe quel pays, la presse est la même partout (il me semble évident que la presse espagnole a fait tout un foin de Nadal quand il avait 15 ou 16 ans, idem pour la presse serbe avec Djoko, la presse britishe avec Murray, etc.). Quelle que soit la qualité (ou non) de nos médias, les raisons pour lesquelles les joueurs français « ne terminent pas leur développement » (pour parler comme Fed) ne peuvent pas être imputées aux médias. Ce serait leur accorder trop d’importance.

      • Nathan 12 octobre 2017 at 20 h 25 min

        Exact. C’est comme la légende du fameux article de tennis Magazine qui aurait tué dans l’oeuf le développement de l’enfant prodige. Cela m’a toujours fait marrer, cette psychologie pour mous du bulbe. Pourtant, je suis un grand fan du jeu de Gasquet (j’étais plus exactement car aujourd’hui le Mozart en short me rappelle plus un autre Richard, je veux parler de Clederman, que l’auteur de la Flûte enchantée).

        Allez Richard, bordel ! Rebelle-toi, débleckerise-toi, donne tort à tous ces yaka assis qui te traitent de Clederman, de petit ado huître, ou pire qui te trouvent toutes les excuses du monde pour tes prestations indignes de ton talent (un physique fragile, un coup droit comme ci comme ça…), assume nom de Dieu la subjectivité de ton coup droit comme Rafa a assumé la sienne qui défie les lois de la biomécanique et celles des bien-pensants du tennis, aies confiance dans ton revers, il est magique, magique, je te dis, et puis quoi, va prendre une vraie ligne de coke et saute enfin cette semi-pute qui ne méritait que ça pour te venger de n’avoir bu qu’un vodka-pomme et de t’avoir entraîné dans cette affaire minable, et puis, je t’en supplie, arrête de parler de ton plaisir à jouer le prochain match avec la conviction d’une femme anorgasmique qui serait obligée de coucher avec Rocco Siffredi…

        Oublie tout Richard, tout, les conseils de tes coaches, de ton père, les miens… Souviens-toi seulement de ce jour de 2005 quand d’un ultime revers sorti des bâches avec la précision d’une flèche de Miro tu as crucifié Celui que tu sais. Ce jour-là, Guillaume Tell était Français. Allez, Richard ! du sang, des larmes, de la souffrance ! Et demain tu renverras le vieux milliardaire aux 19 breloques à Dubaï. Faut être un peu débile, Richard, pour vivre à Dubaï, non ?

        • Montagne 12 octobre 2017 at 20 h 52 min

          Excellent le coup du Richard Clayderman

          • Nathan 13 octobre 2017 at 10 h 29 min

            Comment ai-je pu écorcher l’orthographe de ce pauvre Clayderman, moi qui l’écoute tous les jours ? En plus Clayderman, ça sent la terre battue.

        • Colin 13 octobre 2017 at 14 h 57 min

          « Faut être un peu débile, Richard, pour vivre à Dubaï, non? » C’est sûr, on est tellement mieux en Suisse : Richard peut en témoigner (tout comme Gaël et JoWil)

  2. Jo 12 octobre 2017 at 20 h 32 min

    Ce soir, je suis allé écouter un beau concert de musique classique: Mozart, de l’aube au crépuscule: http://lespas.re/member/classiks-de-lespas-2/ Tout est dit.

    • Colin 13 octobre 2017 at 8 h 17 min

      Mozart est mort à 36 ans, ça laisse encore 5 ans à Richie pour claquer une vraie perf!

  3. Nathan 13 octobre 2017 at 10 h 27 min

    Et à la fin Dimitrov craqua.

    • Jo 13 octobre 2017 at 14 h 57 min

      Nadal, c’est le mec payé pour faire chier. Il a bousillé la fin de Roland Garros en atomisant les réjouissants Stan & Thiem, bousillé la fin de l’US Open en mettant fin à la longue marche de Moïse, est en train de me bousiller la tournée asiatique en achevant ou corrigeant les joueurs que j’aime bien. Piquez-le une bonne fois pour toutes, bon sang, il en a l’habitude! (Manu Planque approve this message.)

      • Paulo 13 octobre 2017 at 15 h 36 min

        (non, c’est Noah)

  4. Achtungbaby 13 octobre 2017 at 12 h 25 min

    je viens de voir quelques images du dernier match de Fed, la surface a l’air très très rapide. Gasquet ne devrait pas voir le jour.

  5. Colin 13 octobre 2017 at 14 h 43 min

    Personne pour commenter le Fed / Mozart ? C’est plutôt sympa comme match, Fed est bien mais pas stratosphérique, du coup Richie arrive à soutenir la comparaison. Pas mal de beaux échanges.
    7/5 pour Papy dans le 1er set.

    • Patricia 13 octobre 2017 at 14 h 46 min

      Sisi, je suis ! Richard joue extrêmemetn agressif par rapport à ses standards, le tacle à la carotide de Fed a produit une réaction d’orgueil très plaisante à voir.

      On s’en fout que Fed ne soit pas stratosphérique (mais pas mal non plus), au moins il y a match…

  6. Patricia 13 octobre 2017 at 14 h 50 min

    Pff, break de Fed sur une bande chanceuse, Richard en balance sa raquette (rare chez lui).

  7. Colin 13 octobre 2017 at 15 h 02 min

    7/5 6/4, Fed a joué au petit trot, a raté juste ce qu’il fallait pour que Richie reste dans le match, et a su accélérer dans le money time. Ceci dit Gasquet a produit 2 ou 3 jeux de très haut niveau dans ce match (notamment son jeu de débreak à 0/1 dans le deuxième set).

    • Paulo 13 octobre 2017 at 15 h 41 min

      Enfin, Richard a joué offensif, tant en retour que dans l’échange, et ça aurait pu payer si Fed n’avait pas été vigilant et n’avait pas su serrer les boulons aux bons moments.
      Prise de balle très tôt, il a joué très long par rapport à ses standards, et son coup droit, bien plus à plat que d’ordinaire.
      Match très plaisant, et pour Rodge, le petit électrochoc (petit, d’accord) qu’il fallait pour qu’il se mette bien dans son tournoi avant la demie contre Delpo.

      Du reste, espérons que l’Argentin ne déclare pas forfait : il est vilainement retombé sur son poignet gauche après avoir trébuché, dans le 3ème set.

  8. Colin 13 octobre 2017 at 15 h 11 min

    Nadal / Cilic et Fed / Potro : le grand retour des fondamentaux!
    L’affiche des demies de Cincinnati, avec aucun ancien vainqueur en GC, était une anomalie, violemment corrigée à Shanghaï.

    • Paulo 13 octobre 2017 at 15 h 45 min

      Ah oui tiens, 4 vainqueurs de GC, ces demies ont belle allure.

      Delpo qui réintégrera le top 20 (18ème lundi prochain s’il perd vs Fed) pour la première fois depuis octobre 2014, soit 3 ans…

  9. Jo 13 octobre 2017 at 16 h 51 min

    L’ami Thoreau confiant pour Gasquet: https://fr.sports.yahoo.com/news/jeu-decisif-gasquet-marque-des-points-151135373.html

    Avec Couilles, qui doit bien mijoter quelque chose pour la fin de saison, Mozart est le deuxième chef de file du Big Faible. Il ne messiérait pas de les voir triompher de concert à Lille.

  10. Henri 13 octobre 2017 at 19 h 49 min

    oui, sauf que les trous noirs n’existent pas, cf Jean-Pierre Petit

    • Patricia 14 octobre 2017 at 19 h 58 min

      Faut tout de suite retirer leur Nobel tout frais aux 3 ricains qui ont mesuré les ondes gravitationnelles causé par la fusion de 2 trous noirs inexistants.
      Tiens, la page wiki de ce chercheur français mentionne son intérêt pour l’ufologie et sa caution à la théorie du complot du 11 septembre ? Cohérence, quand tu nous tiens.

  11. Paulo 14 octobre 2017 at 8 h 34 min

    5 qualifiés pour le Masters pour l’instant : Nadal, Federer, Zverev, Thiem et depuis hier, Cilic.
    Sauf accident, Dimitrov ne va pas tarder à suivre puisqu’il lui manque 20 points par rapport au cut actuel.

    Pour les 7ème et 8ème places, 4 joueurs se tiennent en un peu plus de 300 points : dans l’ordre, Goffin, Carreno Busta, Querrey et Anderson…

    Avec tant de seconds couteaux, je vois mal comment le Masters pourrait échapper à Federer ou Nadal, voire à Federer tout court s’il joue à son niveau.
    L’idéal serait que Nadal tombe en panne rapidement, que Fed se rapproche sensiblement au classement d’ici là et que les deux cannibales se disputent le trône en finale du Masters. Avec victoire du Suisse, bien sûr.

    • Jo 14 octobre 2017 at 9 h 55 min

      Les 7 et 8 sont juste là pour compléter le tableau, Dominic et (hélas) Dimitrov sont trop légers. Je n’écarterai pas totalement Cilic qui peut atteindre un très haut niveau et surtout Zverev. Le Masters est un format court sur une surface qui lui sied. Sasha a un profil comparable à celui de l’Agassi de 1990. Certes, Andre avait joué deux finales de Grand Chelem mais pour le reste, en termes d’âge, de classement et de palmarès sur l’année, les deux sont tout proches. Ce ne sera pas chose facile mais je ne vois pas pourquoi, le temps d’une semaine, Zverev ne pourrait pas de ses grands bras tout balayer sur son passage comme il l’a fait en Masters 1000 et, pourquoi pas, prendre définitivement son envol.

    • Henri 14 octobre 2017 at 12 h 36 min

      Quel imposteur ce Thiem, il n’a rien fait à part pendant la saison sur terre battue, digne héritier des crocodiles espagnols!

      Dimitrov Nadal aura été le classique de l’année.

      • Patricia 14 octobre 2017 at 19 h 53 min

        J’aime pas le terme imposteur (et aussi, pas touche à mon fils).
        Ca n’a aucun sens, Thiem gagne et perd des matchs de tennis, il ne prétend pas gagner autre chose que ça. C’est du jargon de canapiste…

        Sur le fond : la répartition des points ATP montre que sa performance est déséquilibrée, et alors ? y a une loi morale qui dit qu’il faut gagner 25% sur chaque surface ? s’il est 4è à la Race en étant 25è joueur sur dur(je dis ça au pif), c’est parce qu’il est clair N°2 sur terre – sur une période de l’année où la moitié du top 10 n’était pas au sanatorium… Il est régulier en GC, il défend largement ses points de l’an passé, c’est correct. C’est frustrant de ne pas plus progresser sur dur, ça augure peut-être une stagnation globalement, mais ça l’empêchera pas de gagner un grand titre.

        Sinon, j’ai préféré la finale de l’AO, Dimitrov était très bien mais Fed était encore mieux, et le scénar plus palpitant. Et la finale de Madrid tout comme la demi de Rome de Thiem sont au niveau de ce qu’a montré Dimitrov à l’AO.

  12. Antoine 14 octobre 2017 at 13 h 00 min

    Rigolo cet article sur Richie qui tombe pile poil avant que Roger fasse sa petite sortie sur les frenchies en général, et Richie en particulier, la veille de leur match..Curieux comme timing, non ?

    J’ai vu leur match hier et trouvé que Richie avait bien joué, voire très bien à part un jeu de service vraiment pourri à 5-5 au premier set. Il lui a balancé quelques bons coups droits d’ailleurs. Je ne trouve pas que la faiblesse technique principale de Richie soit son coup droit. Sa vraie faiblesse, c’est son service. Depuis dix ans, Richie navigue autour de la 10-15ème place, mais question service il n’est pas dans le top 30. Du coup il rame, recule et frappe sur les talons.

    Je me souviens qu’en 2006 je crois, Bimes, alors Président de la FFT, s’était démené pour trouvé un coach provisoire à Richie qui venait de perdre le sien, je ne sais plus lequel. Je lui avais demandé pourquoi le président de la FFT se mêlait de cela et Bimes m’avait répondu qu’avec Richie on tenait enfin un numéro un mondial potentiel. Il ajouta qu’on avait eu Pioline qui aurait pu gagner un GC mais en face il était tombé deux fois sur Pete, et Pete sur surface rapide était quasiment imbattable, selon ses termes. La FFT était donc convaincue de tenir une perle précieuse avec Richie. C’était absolument clair. Ils se sont trompés comme beaucoup de gens et je ne suis même pas sûr qu’ils aient vraiment rendu service à Richie en le couvant comme si le nouveau né était le Messie. Ils lui ont à la fois mis une pression pas possible, tout en le couvant. Richie lui, n’a jamais dit qu’il voulait être numéro un mondial…Il a fait une belle carrière, aurait sans doute pu faire mieux, comme tout le monde ou presque mais pour ma part, je n’ai jamais pensé qu’il puisse être un jour numéro un mondial, ni même gagner un GC…

    Puisque j’ai vu jouer Richie, j’ai également vu jouer Roger. Il joue correctement, mais ce n’est pas du grand Fed comme jusqu’à Wimbledon, loin de là, du moins sur ce match. Je l’ai même trouvé un peu lent. Il lui manquait un dizième de seconde et il jouait souvent loin de la ligne de fond.

    Celui qui, je pense, va gagner le tournoi est Rafa qui lui est excellent, comme tout à l’heure contre un très bon Cilic. Ce dernier devait envoyer trois coup droits sur la ligne à 150 pour faire le point tellement Rafa remettait tout. Et Rafa retourne et sert également très bien. Pourtant la surface est rapide (même si les balles sont lentes). Si Roger se qualifie contre Del Po tout à l’heure, à moins qu’il ne hausse subitement son niveau de jeu, je ne le vois pas résister à Nadal qui le battrait donc enfin pour la première fois cette saison.

    SI c’est bien la finale, elle sera plus importante pour Rafa que pour Roger. Une défaite de plus contre Roger, a fortiori une défaite sèche comme à IW ou Miami, ne lui ferait aucun bien et démontrerait qu’il n’a toujours pas (re)trouvé la clé contre Roger. Une victoire lui assurerait de la place de numéro un en fin d’année, les 9 M1000 en carrière pour la première fois, et remettrait les pendules à l’heure avec le Suisse.

    • Paulo 14 octobre 2017 at 13 h 41 min

      « Je l’ai même trouvé un peu lent »

      Pareil, en retard sur plusieurs coups droits en décalage notamment. Il a battu Richard à la gnaque autant qu’au tennis.

    • Paulo 14 octobre 2017 at 15 h 26 min

      Sinon, on a évoqué les médias qui portaient nos tennismen aux nues avant même qu’ils aient disputé le moindre quart de finale de Grand Chelem, mais effectivement, cela commence avec la FFT et sa propension à s’accaparer les joueurs, à les couver comme s’ils étaient et allaient rester d’éternels mineurs, en faisant des enfants gâtés ou leur mettant une pression telle qu’ils en perdent le fil de leur carrière.
      Avec un tel état d’esprit à la FFT – qui procède d’un orgueil mal placé -, je ne suis qu’à moitié étonné quand je lis et entends ce qui se dit des tensions quasi-permanentes au sein de la vénérable institution.

  13. Achtungbaby 14 octobre 2017 at 13 h 26 min

    quelqu’un aurait-il un bon stream pour le match de Fed svp ?

  14. Achtungbaby 14 octobre 2017 at 13 h 39 min

    Fed est d’humeur massacrante ! c’est mal barré. Del Po a l’air solide comme un roc

  15. Achtungbaby 14 octobre 2017 at 13 h 40 min

    le set parait difficilement rattrapable

  16. Paulo 14 octobre 2017 at 13 h 52 min

    Punaise, Delpo est chaud, gros niveau sur ce premier set… s’il bat Federer, il faut espérer qu’il terrassera le taureau de Manacor demain.

    • Achtungbaby 14 octobre 2017 at 13 h 57 min

      c’est pas fini
      Fed s’est déjà sorti de situations compliquées !

    • Achtungbaby 14 octobre 2017 at 13 h 58 min

      Fed est vraiment dans une dynamique négative
      il ne manque pas grand chose, un peu de réussite.

  17. Paulo 14 octobre 2017 at 13 h 58 min

    2 amorties loupées en 5 minutes : Roger n’est pas serein…

    Et Delpo, impressionnant au service. Il va être difficile à breaker s’il continue sur ce rythme.

    • Paulo 14 octobre 2017 at 14 h 01 min

      11 aces à 3 pour l’Argentin. Je pense que ce n’est pas souvent qu’il y a un tel écart entre les deux. Delpo sert vraiiiiment bien.

  18. Achtungbaby 14 octobre 2017 at 14 h 21 min

    abnégation…

  19. Paulo 14 octobre 2017 at 14 h 21 min

    Enfin… le break de Roger, à l’issue d’un jeu interminable.

    Au tour de Juan Martin d’être frustré et de s’énerver après l’arbitre…

    • Achtungbaby 14 octobre 2017 at 14 h 24 min

      il s’énerve à cause du public qui est content quand il rate on dirait non ?

  20. Achtungbaby 14 octobre 2017 at 14 h 25 min

    Fed doit en profiter, au minimum pour reprendre un peu confiance et faire les bons choix. Depuis le début du match il a souvent fait les mauvais.

  21. Paulo 14 octobre 2017 at 14 h 47 min

    Delpo rate bien plus qu’en début de match. Il sert moins bien aussi j’ai l’impression. Était-il en surrégime ou a-t-il un problème ?

    Fed quant à lui continue pied au plancher, il breake et prend une option pour la finale.

    • Achtungbaby 14 octobre 2017 at 15 h 08 min

      et ben voilà ! il a renversé un match bien mal parti !
      par contre espérons qu’il sera un peu moins laborieux contre Nadal.

  22. Colin 14 octobre 2017 at 15 h 12 min

    Et c’est reparti pour un clasico demain. On va enfin voir comment Fed se situe par rapport à la référence Nadal.
    Quant à Delpo, il m’a rappelé sa prestation contre Nadal en demie à Flushing : un premier set de feu, et ensuite… extinction des feux.

  23. Paulo 14 octobre 2017 at 15 h 14 min

    Une bonne feuille de stats pour Roger : 72% de premières, 35 coups gagnants pour 21 fautes, 14 points gagnés sur 20 au filet.
    Il a ses chances demain face à Nadal – et il faudra bien que ce dernier soit un peu fatigué un jour, non ?

    Delpo, avec 29 fautes directes, est au-dessus de ses standards en la matière. J’aimerais connaître la raison de sa baisse de niveau assez sensible à partir de 2-2 dans le 2ème set.

    • Antoine 14 octobre 2017 at 15 h 30 min

      Je ne trouve pas qu’il ait tant baissé que cela, en tout cas pas aussi tôt, mais il a joué un match de plus que Roger et tous ses matchs, sauf un, ont été en trois sets…

  24. Antoine 14 octobre 2017 at 15 h 25 min

    Roger bat Del Thorto 3-6 6-3 6-3

    Ce n’était pas le même Roger que contre Richie… Il a très nettement élevé son niveau de jeu et se déplaçait bien. Très bon, sauf sur un jeu de service qui lui coûte très cher : un set et un match à ramer contre le score jusqu’à ce qu’il breake dans le troisième set. Bien meilleur en retour en particulier, et une fois qu’il a breaké au second au bout d’un jeu très tendu et interminable, il a pris la balle de plus en plus tôt et frappé davantage au retour. A partir de là, Del Thorto ne pouvait plus faire grand chose.

    On peut chipoter sur quelques points certes, mais c’était un très solide Roger vu qu’en face ce n’était pas Mickey ou Donald, mais un Del Thorto qui n’a plus mal aux poignets et qui joue de mieux en mieux. Très dangereux par conséquent, et impressionnant par moments, notamment du milieu du premier set au milieu du second. Il aurait tenu jusqu’au tie break, il avait évidement sa chance. Il faut quand même le breaker et c’était d’autant moins facile qu’il servait très bien.

    Une très bonne demie, comme le première d’ailleurs, de même durée mais avec un set de plus. Bien que Roger ait un peu moins de temps pour récupérer, je ne pense pas que cela jouera après ces deux heures intenses contre Del Po.

    Du coup je suis évidement plus optimiste sur les chances de Roger demain même si je pense que Rafa est le favori logique. Cela fait un bail que Roger n’a plus joué contre un gaucher. Il a dit qu’il était venu pour gagner le titre, pas pour autre chose et que c’était l’un des objectifs de sa saison. Reste le plus dur à faire, Roger…

    Belle affiche en tout cas, et première finale de l’année entre les numéros 1 et 2 à l’ATP si l’on veut bien oublier celle de Doha entre Andy et Djoko qui parait si loin…..

    • Antoine 14 octobre 2017 at 16 h 26 min

      Les premières cotes pour la finale de Shanghaï viennent de sortir :

      Rafa : 1.58 (Betclic), 1.57 (bwin)
      Roger : 2.10 (Betclic), 2.20 (bwin)

      Probabilité de victoire de Rafa chez bwin : un peu moins de 58.4%.

      • Antoine 14 octobre 2017 at 16 h 47 min

        Betclic a modifié ses cotes :

        Rafa: 1.55 – Roger: 2.15

        Probabilité de victoire de Rafa : 58.1%. On peut donc déduire de ces cotes que Rafa est bien favori, assez nettement mais pas plus…Ces cotes me paraissent traduire assez bien leurs chances respectives. Ma propre estimation serait du 60-40 en faveur de Rafa, ce qui dit autrement signifie que Rafa a 50% de plus de chances de gagner que Roger…

    • Patricia 14 octobre 2017 at 20 h 05 min

      J’aimerais vraiment que le duopole laisse Bercy à del Po pour qu’il vienne se mêler à la fête aux Masters. Ou Kyrgios. Mais del Po est un colosse mentalement côté de coeur de cristal. Ca ferait une joli compo, Nadal Fed Zverev Thiem Cilic Goffin Dimitrov et del Po. Surtout quand on repense aux perspectives de CB, Anderson et Querrey qui se profilaient à l’USO…

      • Antoine 14 octobre 2017 at 20 h 47 min

        Dans ses déclarations d’après match, Del Po met surtout l’accent sur le fait qu’après qu’il l’eut breaké au second set, Roger jouait beaucoup mieux. C’est ce qui m’a semblé aussi :

        « He took the confidence after that game. He broke me and he started to play more aggressive. He served much better after that game

        Sur sa décision de jouer, son poignet et la suite de sa saison, il dit ceci :

        I have been playing good tennis this week, but I felt good during the warm-up before the match, and I decided to play, because against Roger always is an honour to play (…) the court was really fast, so maybe that would help my game (…)I think I did well, but Roger played much better than me some moments of the match, and he took the chances. It’s very painful now after the match. After a big effort is the worst moment for my wrist.(…)Now I have few days to take a rest. If, in these days I feel better to compete 100 per cent during the whole tournament, I will continue with my schedule.”

        Autrement dit, Del Po qui a dit n’avoir plus mal en jouant, continue à ramer, a très mal après un match et a dit à l’US Open faire trois heures d’exercices et traitements par jour pour son poignet…Ce serait vraiment bien qu’il gagne un gros truc, genre le Masters ou un GC l’année prochaine, à Melbourne ou à Flushing, voire à Roland.

        A propos de la finale de demain, Del Po dit ceci : “I think the court helps [Federer's] game a lot, and he always is in good shape (…) He looks like an unbelievable athlete. I think on this court not many players can beat him. Maybe Rafa tomorrow, but if not, he’s the only one who can play an excellent tennis on this faster surface ».

        Rafa is playing so good, but I think Roger could win if he feels the ball really, really well. Because the court is so fast, and for the game of Roger it is much better than Rafa’s game, but Rafa is a fighter and he never gives up. It will be interesting to watch.”

        Je ne pense pas que Roger ait les moyens d’en coller une bonne à Rafa comme au printemps. On a peu vu son revers bien qu’il en ait réussi deux réellement exceptionnels face à Del Po, dont un en retour sur première balle. Mais il a les moyens de rendre le match compétitif sur cette surface…

        Rafa pète la forme et est sur une excellente série de 16 victoires consécutives. Roger est celui qui peut y mettre fin et sans doute le seul à pouvoir le faire avant que Rafa ne soit mentalement ou physiquement fatigué. Ce ne serai pas la première fois qu’il mettrait fin à Shanghaï à une très bonne série en cours d’un grand rival : en 2014, il avait mis fin à une très bonne série de Djoko en lui collant 4 et 4 en demies, un de ses meilleurs matchs récents contre Djoko d’ailleurs…

        « Intresting to watch » !

  25. Colin 14 octobre 2017 at 18 h 49 min

    Le grand retour du -ovathon !!!
    3 finales demain en WTA, et 5/6 pour nos représentantes. A Linz, finale entre Stryc- et Rybarik-. A Hong Kong, Gavril- vs. Pavlyuchenk-. Et enfin à Tianjin, la grande Sharap- affrontera la seule non-membre de notre -ovaclub, l’obscure Savalenka, autant dire que le grand chelem est en vue cette semaine. Davaï !

    • Antoine 14 octobre 2017 at 20 h 55 min

      Il a raison. La déclaration de Bachelot est une diffamation caractérisée. Ses avocats n’ont pas été capables de sortir le moindre argument crédible. Elle va être condamnée à coup sûr.

      • Achtungbaby 14 octobre 2017 at 21 h 41 min

        Oui Bachelot d’une bêtise incommensurable. Pas le début d’un élément. Des « on dit », rien.
        Nadal n’aura surement pas les 100 K€, mais Bachelot va prendre une condamnation bien méritée, sans doute 1€.

        • Jo 15 octobre 2017 at 5 h 36 min

          100 000 euros. Je me demande si réclamer autant de pognon n’est pas dans cette affaire la seule preuve tangible que Nadal se dope.

    • Paulo 15 octobre 2017 at 8 h 03 min

      Question aux juristes : si Bachelot est condamnée à 100.000 euros de dommages et intérêts pour avoir dit (je cite) : « On sait à peu près que la fameuse blessure de Rafael Nadal qui a entraîné sept mois d’arrêt de compétition [en 2012-2013] est très certainement due à un contrôle positif. » et que, plus tard, on apprend que Nadal était dopé, Bachelot pourra-t-elle réclamer à Nadal le remboursement des 100.000 euros, avec dommages et intérêts en sus ?

  26. Gerald 15 octobre 2017 at 9 h 04 min

    Perso, je ne sais pas quoi penser par rapport à Nadal et le dopage.
    Son nom a été évoqué, de même que ceux de joueurs du Real et de Barcelone en foot, dans l’affaire du Docteur Fuentes qui avait éclaboussé le cyclisme il y a quelques années et qui, à la demande du juge (pourquoi???) s’est limitée uniquement au cyclisme et à 2 cas d’athlètes espagnols.
    Il faut avouer que sa musculature à la Terminator du début de sa carrière m’avaient particulièrement interpellé: comment un jeune 19 ans peut-il déjà avoir une telle carrure? A quel âge faut-il commencer le body-building pour obtenir un tel résultat?
    Bref, le Terminator s’est depuis fortement affiné et son niveau de jeu est resté donc…
    N’empêche, même si il n’y aura jamais de preuves, j’aurai toujours un doute à son sujet, mais, une autre chose est certaine, il n’est pas le seul!

  27. Gerald 15 octobre 2017 at 9 h 16 min

    Sinon, il passe sur Eurosport le Federer-Nadal d’aujourd’hui?

  28. Antoine 15 octobre 2017 at 9 h 34 min

    Je suis en train de voir cela sur une chaine espagnole ! Entrée des artistes sur le court :

    http://live.shwidget.com/static/streamvideo9/del-potro-vs-federer-atp-shanghai-live-stream-4482958.html

    • Antoine 15 octobre 2017 at 9 h 39 min

      Il y a un peu de pluie et ils sont mis le toit : ils joueront en indoor…

  29. Achtungbaby 15 octobre 2017 at 9 h 49 min

    vin diou, ça joue !!!!!!!!!

  30. Achtungbaby 15 octobre 2017 at 9 h 50 min

    Fed a l’air chaud comme la braise

  31. Antoine 15 octobre 2017 at 9 h 50 min

    Break d’entrée pour Roger qui a très bien retourné. 1-0

    • Antoine 15 octobre 2017 at 9 h 53 min

      Un peu de fautes de Rafa et Roger joue manifestement les lignes. Les conditions indoor lui sont plus favorables 2-0

      • Achtungbaby 15 octobre 2017 at 9 h 55 min

        oui Rafa est un peu pris de vitesse, logique

        • Achtungbaby 15 octobre 2017 at 9 h 56 min

          mais Fed prend un max de risque

      • Antoine 15 octobre 2017 at 9 h 57 min

        Rafa débloque son compteur 2-1…Roger est très en jambes et rate peu. Nadal est pris de vitesse assez souvent.

        • Antoine 15 octobre 2017 at 10 h 05 min

          3-2 Roger…Nadal a bien servi, deux aces au passage.

          Son problème est qu’il se fait enfermer sur son revers et ne peux pas frapper beaucoup de coup droits. La surface est trop rapide pour qu’il ait le temps de se décaler…

  32. Marc 15 octobre 2017 at 9 h 57 min

    Ca joue quand même pas mal pour un début de match

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis