« La relève se fait attendre » : une illusion d’optique

By  | 22 février 2018 | Filed under: Actualité

 

Federer père et fils

Faudra-t-il attendre cette relève… ?

 

 

 

Les gens qui suivent le tennis d’un peu loin, les médias plus ou moins spécialisés, mais aussi les personnes les mieux informées – j’ai nommé la communauté des 15lovers – reprennent à l’envi une antienne qui semble indiscutable : « La relève se fait attendre », laquelle se décline en couplets du type « Le Big Four truste tout : que font les jeunes ? », « Est-il normal que Federer soit numéro un à 36 ans : que font les jeunes ? », « Le public va finir par se lasser de voir toujours les mêmes : que font les jeunes ? »

A priori, le constat est difficilement réfutable, qui se trouve reprendre un des leitmotivs les plus partagés par tous les peuples du monde et depuis la nuit des temps : « Y a plus de jeunesse », « Ils sont plus bons à rien », « De notre temps, nous zôt, on aurait tout bouffé sur notre passage »… Sauf qu’à mon avis ce n’est pas si simple que cela.

Ma thèse est que la relève a déjà eu lieu, trois fois, et que deux joueurs d’exception empêchent juste la quatrième relève… et créent cette illusion que les jeunes ne foutent rien.

Les faits :  Federer est l’actuel numéro un à 36 ans. Le numéro 2 est Nadal, qui va sur ses 32… Ensuite, on a qui ? Cilic, 29, Dimitrov, 26, Zverev, 20, Thiem, 23 puis Goffin, Sock.

 

Federer a dominé le tennis jusqu’en 2008 (en gros de 23 à 26 ans), Nadal a pris la relève comme numéro un en 2008 vers 22-23 ans (un numéro 1 assez précoce, mais il avait été un vainqueur de Grand Chelem précoce en regard des canons actuels). Après quelques passages de témoin avec Fed en 2009 et 2010, c’est Djokovic qui reprend le flambeau en 2011 : il a 24 ans et est un peu plus jeune que Nadal, d’un an. Sa domination dure jusqu’en 2015, avec un intermède Nadal en 2013, puis où il cède devant quelqu’un de sa génération, Murray, du même âge, en toute fin d’année. Les deux entrent alors dans la trentaine et… dans un cycle de blessures typique des conséquences des efforts du haut niveau.

Et donc je pense que la relève de Federer a eu lieu, pour un plus jeune Nadal, qui l’a cédé à Djokovic et Murray, un an de moins… qui auraient pu/dû céder la place à Cilic (un an de moins que les deux précédents), Dimitrov (3 ans de moins que le précédent), puis Zverev et Thiem (6 ans et 3 ans de moins).

La logique voudrait que la suite de l’histoire s’écrive ainsi :

« Les deux joueurs dominants, trentenaires, cèdent donc la place à un leader plus jeune, Marin Cilic, qui a déjà remporté un tournoi majeur, l’USOpen, et qui vient de remporter Wimbledon 2017. Roland Garros n’a pas échappé à Wawrinka, déjà vainqueur de deux tournois du GC. Un leader sans doute éphémère, le Croate, car talonné par de plus jeunes qui sont en train de confirmer au plus haut niveau, le Bulgare Dimitrov, le Belge Goffin, la génération des 26 ans qui est train logiquement d’arriver au pouvoir avec un tennis complet.

Derrière, les jeunes pousses sont déjà là, qui pointent : Zverev, en chef de file, qui n’a que 20 ans, rappelons-le et un très gros potentiel. A confirmer mais il a le temps, deux ou trois ans avant d’être à l’âge auquel Federer a pris le pouvoir, c’est dire. A moins qu’il ne soit doublé sur le fil dans quelques années par de plus jeunes encore qui semblent ne douter de rien et taper dans tous les coins, Shapovalov, de Minaur à leur tête. »

Mais ça, c’est du tennis-fiction… On aurait eu, avec ce récit, une relève finalement assez régulière au plus haut niveau agrémentée de quelques passages de témoins entre les 4 poursuivants si…

… s’il n’existait pas en fait deux joueurs totalement hors norme, qui défient les statistiques et qui le font par des qualités ici maintes fois décrites : la talent naturel et la palette totale du Suisse, l’ultra-domination sur terre de l’espagnol alliée à un physique et une volonté hors norme. Qualités qui en font des joueurs au-dessus du commun, même du commun des numéros 1 mondiaux, et les a replacés aux avant-postes qu’ils avaient quittés depuis… plus de quatre ans (2013 pour Nadal).

Enlevez Federer et Nadal et vous avez des leaders ATP de 29, 26, 20 et 23 ans, suivis de Goffin et Sock. Bref, une relève régulière… Les jeunes ne sont ni plus mauvais, ni plus résignés que les générations précédentes : c’est juste que deux joueurs hors norme continuent à écraser le classement alors qu’ils auraient, « logiquement », dû disparaître progressivement des premiers rangs, une fois évincés de la première place, comme l’avaient fait bien gentiment leurs prédécesseurs nommés Hewitt, Safin, Roddick…

About 

Classé 15/4, je joue au tennis depuis 40 ans... Appris à jouer avec une prise marteau, des années à m'en débarrasser.

643 Responses to « La relève se fait attendre » : une illusion d’optique

  1. Renaud 16 mars 2018 at 16:50

    Bon j’y vais de mon petit commentaire avant que le sujet soit clos (457 commentaires déjà) pour signaler ce que personne n’a signalé ….roulement de tambour la première partie de ce sujet est parfaitement d’actualité : La relève se fait attendre puisqu’on « risque » bien d’avoir un Fed-Del Potro quasi 11 ans après leur 1ère rencontre :-)

    Sur Fed à RG le seul truc qui tient la route dans cette déclaration a été noté par Gérald à mon avis.
    Cela met mine de rien un bout de pression sur Nadal actuellement au clou, puisque ce dernier prouve depuis des années qu’il ne joue pas dans la même cours que Fed et sa gestion aux petits oignons de son calendrier !!!

    Donc il suffirait qu’il (Nadal) reprenne un peu trop tôt, un peu trop intensément (ce qui a toujours été le cas de Nadal) etc etc pour que patatras RG arrivant Nadal ne soit pas au mieux…

    Mais comme nombreux l’ont signalé cette démonstration magistrale ne rajoute aucune chance de rafler la mise pour mon ami Helvète !!! pour au moins 2 raisons

    La 1ère qui se suffit à elle même consistant à savoir à partir de combien de « Nadal pour cent en moins » il ne gagnerait pas RG…pas de panique je m’explique
    A 100% pas photo il les croque tous !!!
    A 95% il va perdre quelques sets en route et les croquer tous à la fin !!
    A 90 % il va souffrir, il va suer mais à la fin il n’en reste qu’un, le highlander de la TB !!
    A 85% il y a peut-être photo finish, des matchs couperets comme s’il en pleuvaient et tatata ????

    Démonstration terminée, la foule en délire hurle pour le 2ème point….
    Déjà signalé par d’autres héroïques posteurs ici même, la durée des échanges, depuis son messianique retour début 2017 j’ai plus la stat délirante du % de point joué par FED en moins de 4 coups de raquette, mais nous l’avons tous noté elle est sans l’ombre d’un seul doute LA CLEF unique de ce retour (notez le double sens svp) victorieux !!!
    Hors à moins que je devienne sénile, il n’est pas possible d’imaginer jouer 7 matchs sur TB à RG sans rencontrer au moins sur un match un joueur qui le fera sortir de cette zone de confort pour l’entraîner dans un match à rallonge, un 2ème ou un 3ème suffirait à l’étendre pour le compte et pas que pour RG….suivez mon regard vers la Tamise ….

    Point géographie, j’en sais rien du tout si la Tamise est à Wimbledon ce que le Rhône serait à RG, bref rien de rien, c’était pour faire whaou le mec un froggy qui connait Londres et ses alentours !!!!

    • Le concombre masqué 16 mars 2018 at 18:40

      Je vais répondre à la place d’Antoine.
      Ça a l’air fort ce que tu prends Renaud. Il t’en reste?

      • Antoine 16 mars 2018 at 19:33

        Bonne question. S’il en reste, je suis également preneur…

      • Achtungbaby 16 mars 2018 at 19:39

        les gars, la réponse est dans la question : vu son état, il n’en reste plus !

      • Nathan 16 mars 2018 at 20:09

        Du « nadal pourcent en moins », c’est une hallucination de type démembrement, un Nadal sans le bras par exemple. C’est au moins du speed, ça, c’est certain.

  2. Paulo 16 mars 2018 at 19:42

    Cette fois-ci c’est sûr, il a bien Alzheimer. Il confond 2006 et 2007 :

    « En battant Chung ce jeudi vous avez, pour la première fois depuis 2006, gagné vos seize premiers matches de la saison. Qu’est-ce que ça vous fait ?
    - Je ne me souviens même plus comment ça c’était passé à l’époque (sourire). Le seul truc dont je me souviens un peu encore c’est que la série avait commencé beaucoup plus tôt, en gagnant le Masters, Bâle, peut-être même l’US Open. Je ne sais pas combien de temps ça avait duré. Ça s’était terminé ici tôt, contre Canas. »

    https://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Indian-wells-roger-federer-engrange-beaucoup-de-confiance/884672

  3. Renaud 16 mars 2018 at 19:58

    Je vois que les tontons flingueurs et les poètes sont de sortis !!!
    Le fond le fond s’il vous plait !!!

    • Achtungbaby 16 mars 2018 at 22:26

      La psychologie y’en a qu’une : défourailler le premier !

      Il en va au tennis comme chez les tueurs à gages…

  4. Homais 17 mars 2018 at 06:45

    Del Potro impressionnant hier soir de force et de régularité. Seule l’usure physique pourrait en avoir raison quand on voit ce qu’il envoie et ce qu’il ramène. Après un premier set perdu, je ne donnais pas cher de lui, il avait l’air si fatigué. Un koala anémié.
    Au contraire, il serre le jeu, tape dans tous les sens et gagne les deux suivants. Chapeau.

    Raonic, non, c’est au-dessus de mes forces de le regarder jouer.

    • Paulo 17 mars 2018 at 09:45

      Raonic en a bavé pour battre Querrey. Si ce dernier avait mieux servi (50% de premières seulement) il aurait sans doute gagné.
      D’ailleurs Querrey remporte 1 point de plus que Raonic au total (84 vs 83).
      Mais Rahan n’est pas un ex-top 3 pour rien : il a su gagner les points importants !
      Il fallait le voir s’encourager quand il a fait le break dans le 1er et le 3ème sets… et pester aussi quand il jouait mal.
      Il est beaucoup monté au filet, trop à mon avis parce qu’il n’y est pas très bon, en tout cas sur les balles basses. D’un autre côté il n’avait peut-être pas tellement le choix, Querrey étant souvent le meilleur à l’échange.

      Curieux de voir ce que peut donner un Del Po vs Rahan, sachant que le second mène deux victoires à une, mais qu’en ce moment, c’est plutôt Del Po qui joue mieux…

      • Antoine 17 mars 2018 at 11:09

        Les nerfs de Querrey l’ont encore trahi : au premier, il sert à 5-4, il n’ a alors perdu que trois points sur son service mais Rahan le fait jouer et il perd 17 des 21 points suivants et donc le set. Querrey n’a jamais été en demie d’un M1000, c’était son premier quart… Rahan est effectivement beaucoup monté : 43 fois. C’est intelligent de le faire contre Querrey même si il n’a pas été bon au filet : 21/43…Rahan a sans doute fait quelques progrès au niveau tactique.

        • Paulo 17 mars 2018 at 11:59

          Très bon de retour de Rahan à 6-5 pour lui dans le 1er, j’ai trouvé : il a su mettre la pression sur Querrey quand il le fallait…

    • Paulo 17 mars 2018 at 09:53

      Bwin donne Del Po largement favori : 1,45 contre 2,50 à Raonic.

      Et sur le vainqueur du tournoi, les cotes sont :

      Federer : 1,08
      Del Potro : 1,45
      Raonic : 2,50
      Coric : 6,00

      • Antoine 17 mars 2018 at 10:46

        Sur Unibet, cela donne:

        Roger : 1.25
        Del Po : 3.75
        Rahan : 8.5
        Coric : 17

        Sur Betclic :

        Roger : 1.30
        Del Po : 3.50
        Rahan : 8
        Coric : 15

      • Antoine 17 mars 2018 at 10:52

        Par ailleurs, tu te trompes: ce sont les cotes Bwin des 1/2. Pour le titre, Bwin propose :

        Roger : 1.30
        Del Po : 4
        Rahan : 10
        Coric : 21

        • Paulo 17 mars 2018 at 11:57

          Ah d’accord, j’ai regardé trop vite…

  5. Antoine 17 mars 2018 at 10:43

    Quelle proposition choisisseriez vous ;

    1) Si Roger gagne le tournoi, vous gagnez 45€, si c’est Del Po, vous gagnez 40, si aucun des deux ne gagne, vous perdez 60.

    2) Si Roger gagne, vous gagnez 30, si c’ est Po vous gagnez 25, si c’est Raonic vous gagnez 25, si c’est Coric, vous gagnez 30.

    • Arno, l'homme des antipodes 17 mars 2018 at 10:57

      La seconde, je suis sûr de gagner !

      • Antoine 17 mars 2018 at 11:17

        Effectivement. J’hésite entre les deux. Pour l’instant, je suis sur la 1, ce qui résulte de mes paris pris avant que ne débute le tournoi : 50 sur Roger avec une cote de 2.1 et 10 sur Del Po avec une cote de 10. Ils sont encore en piste et tout va bien. Mais l’un comme l’autre peuvent perdre évidement. Pour me protéger je peux donc mettre 10 sur Rahan avec une cote de 10 et 5 sur Coric avec une cote de 21 et passer à la proposition 2…

        • Le concombre masqué 17 mars 2018 at 14:11

          Nan mais Antoine si ton 2 est vrai pourquoi hésites tu et pourquoi ne pas miser tout ton argent vu que tu es sur de gagner ????

          • Antoine 17 mars 2018 at 15:28

            Parce que pour pouvoir choisir la 2, il a d’abord fallu que je fasse 1 au début du tournoi…

  6. Nathan 17 mars 2018 at 17:19

    En tout cas à Indian Wells, il va falloir regarder aussi (et enfin !) du côté des femmes puisque la finale se jouera entre la jeune Osaka, 20 ans, qui vient de mettre une branlée à Halep (6/3, 6/0) après avoir enquillé 9 jeux de suite et la jeune Russe Kasatkina, 20 ans également, qui s’est défait de Vénus et qui est dotée d’une frappe de mule.

  7. Remy 17 mars 2018 at 20:14

    Pour que Federer remporte le tournoi, il va falloir un petit miracle.
    Set et break de retard.
    Fed ne joue pas franchement bien et Coric ne rate pas grand chose. Ce dernier impose et remporte très souvent la bataille des revers.

  8. Paulo 17 mars 2018 at 20:33

    Le break enfin, à la 6ème balle de break… va-t-il parvenir à retourner la situation ? Il ne joue quand même pas très bien.

    • Remy 17 mars 2018 at 20:38

      Heureusement Coric fait la faute car toutes les balles de break sont vraiment mal négociées

      • Paulo 17 mars 2018 at 20:43

        J’ai trouvé que les 3 premières balles de break (à 2-1 Coric) ont été très bien sauvées parle Croate. Par contre les 4 et 5ème ont été mal jouées par Fed.

  9. Remy 17 mars 2018 at 20:42

    Fed passe tout en slice, au moins il ne fait plus de faute en revers.
    Coric force limite trop côté revers et devient lisible.

    Roger s’engouffre dans la brèche et prend ce 2ème set !

  10. Paulo 17 mars 2018 at 20:42

    Coric craque un peu sur cette fin de set… joli retournement de situation cela dit.

    Fed a passé 61% de premières, c’est mieux que dans le 1er set où il était à 51%. Coric est passé à 53%…

  11. Paulo 17 mars 2018 at 20:46

    Et pas, break blanc d’entrée pour Coric… Fed n’est pas bon.

    • Paulo 17 mars 2018 at 20:51

      Eh bien… incapable de tenir son avantage. Une aubaine pour le Suisse, qui devrait en profiter.

  12. Remy 17 mars 2018 at 20:46

    Comment c’est possible de sortir un jeu de service aussi dégueulasse maintenant et offrir le break à Coric ?

  13. Paulo 17 mars 2018 at 21:14

    Coric se remet à remarquablement retourner, défendre, contre-attaquer. Et break ! 4-3 pour le Croate.

    • Remy 17 mars 2018 at 21:16

      Rodg’ c’est vraiment pas ça et dans tous les secteurs du jeu

      • Paulo 17 mars 2018 at 21:24

        Il faut donner un peu de crédit au jeunot quand même, qui empêche bien Roger de jouer son jeu par moments…

  14. Paulo 17 mars 2018 at 21:15

    Blitzkrieg Bop, c’est le moment de mettre le précepte des Ramones en action !

  15. Remy 17 mars 2018 at 21:22

    La double faute cadeau pour revenir à 4-4 !

  16. Paulo 17 mars 2018 at 21:23

    Coric craque encore… fin de match tendue, je pense que Roger va passer, à l’expérience, à défaut de bien jouer.

  17. Remy 17 mars 2018 at 21:30

    oh le craquage de Coric sur ce dernier jeu.
    Fed s’en sort vraiment vraiment bien et remporte un 17ème match !

  18. Paulo 17 mars 2018 at 21:30

    Joli craquage quand même sur la fin… Coric aura vu la ligne d’arrivée à deux reprises, à 4-3 dans le 2ème et à 4-3 dans le 3ème, mais n’aura pas réussi à conclure…

  19. Paulo 17 mars 2018 at 21:31

    Roger est enrhumé, non ? Il s’est mouché plusieurs fois pendant le match.

    • Remy 17 mars 2018 at 21:42

      J’ai l’impression qu’il est enrhumé toute l’année

  20. Homais 17 mars 2018 at 21:56

    Un très très bon Coric, dans la filière Djoko. Il a d’abord très très bien retourné les services de Fed, et vraiment joué très long, dominant le Suisse à l’échange. Celui-ci l’a gêné quand il s’est mis à slicer en revers au centre du court plutôt qu’en jouant son revers frappé et en donnant du rythme à Coric. Mais au final, c’est bien Coric qui donne le match en ne confirmant pas ses breaks, à part au dernier jeu du match au cours duquel Fed a été monstrueux, réalisant quatre points magnifiques… au bon moment.
    Fed est habité de l’idée qu’il ne peut pas perdre, et il s’y accroche.

    • Paulo 17 mars 2018 at 22:18

      Filière Djoko, j’y pensais pendant le match : jouant vite et long, empêchant Fed de développer son jeu. Peu de fautes, très bon en contre-attaque. Bon, pas mal de fautes sur la fin quand même, un mental pas encore à la hauteur.

  21. Ulysse 17 mars 2018 at 22:15

    Delpo massacre le pauvre Raonic, en donnant l’impression que ce serait n’importe qui en face, ce serait pareil.

  22. Paulo 17 mars 2018 at 22:19

    Raonic toujours aussi bon à la volée : 3/8… une instruction d’Ivanisevic ?

  23. Ulysse 17 mars 2018 at 23:07

    Si Delpo garde ce niveau toute l’année, ce sera dur de lui disputer la première place.

    Détail amusant: si Federer ne gagne pas la finale (ce qui paraît donc probable) et qu’il perd au premier tour de Miami, ne marquant que 10 points, il serait exactement ex-aequo au classement ATP avec Nadal.

    • Paulo 18 mars 2018 at 10:38

      Ce n’est pas possible, puisque si Federer perd ce soir, il se retrouve avec 9660 pts à l’ATP.
      Nadal quant à lui en est à 9460 pts, et il sera à 8860 pts (9460 – 600) après Miami.

      Roger s’il marque 10 pts à Miami en sera à 9660 – 1000 + 10 = 8670 pts, soit 190 pts de moins que Rafa.

      • Ulysse 18 mars 2018 at 14:24

        Je pense qu’on se trompe tous les deux. Rafa en est à 9370 si on enlève ses 90 points de IW 2017 qui lui sont encore comptabilisés. Ca fait 9370-600=8770 pour lui après Miami.
        Côté Fed, ton calcul est bon, il doit marquer 110 pts à Miami (donc 180 soit un quart de finale) pour le dépasser.

        • Paulo 18 mars 2018 at 16:24

          Exact, j’ai oublié les 90 pts de Nadal à IW 2017, il aura donc 8770 pts après Miami vs 8660 pour Roger.

          Quart obligatoire à Miami s’il perd ce soir donc… ou alors il va défier Nadal dans son jardin de Roland, comme certains ici le suggèrent :)

          • Antoine 18 mars 2018 at 16:41

            Et s’il gagne, il n’a même pas besoin de se pointer à Miami…Il peut partir direct en vacances jusqu’à la saison sur herbe. Elle n’est pas belle la vie ?

  24. Homais 18 mars 2018 at 07:48

    Le match a été très dur hier soir, mais ça ne présage pas du niveau de Fed en finale.
    Le Suisse sera moins agressé côté revers où Coric jouait vraiment fort et long quand les slices de Del Po laissent plus de temps à des décalages coup droit. L’heure du match quoi qu’on en dise ça a aussi son importance.
    La finale attendue est là ce soir et pas de favori.

  25. Ulysse 18 mars 2018 at 09:54

    Les betmachins font de Fed leur favori par rapport à DelPo. Mais les cotes des bookmakers à la veille de la finale sont biaisées par le poids des paris faits à plus long terme. La position neutre de Homais me paraît déjà plus lucide.
    De mon côté je n’arrive pas à imaginer que le Fed qui gagne à la conviction et au métier ait une quelconque chance contre la force tranquille supérieure qu’on a vue depuis quelques matchs dans le bas du tableau.
    Je ne parie pas par philosophie personnelle, mais si je pariais je mettrais bien quelque chose sur DelPo dans les trois prochains grands chelems ou sa cote est anormalement haute selon moi.

    • Antoine 18 mars 2018 at 11:00

      Je viens de regarder les cotes de Del Po pour les 3 prochains GC et je suis d’accord. Ses chances sont complètement sous estimées : chez Betclic, cela donne 25, 22, 18 (par ordre chronologique), chez Bwin : 23, 23 et 19. Chez Unibet : 23, 31 et 18…31 à Wimbledon et 19 à l’US Open, ce sont des cotes très attractives je trouve..25 à Roland, un peu moins car Del Po ne fait plus grand chose sur terre battue…Je crois que je vais m’en occuper rapidement car plus Del Po va gagner, plus ces cotes vont baisser évidement…

      On parle de quelqu’un qui sera 6eme demain, sera 2ème ou 3ème à la Race et a démontré qu’il était non seulement capable de battre n’importe qui en GC mais qui en a déjà gagné un…

  26. Antoine 18 mars 2018 at 10:28

    Il a été épatant Coric hier et il aurait dû gagner ce match bien sûr…Il n’à piqué du nez que lorsqu’il s’est fait rejoindre une nouvelle fois à 4-4 au troisième sur un double faute. Bien meilleur qu’avant, surtout au service, enfin sur première balle. Beaucoup mieux dans l’attitude aussi. Pas grand chose à se reprocher. Roger l’a obligé à aller chercher le match au troisième et ce fût un peu trop compliqué pour lui et à la fin, Roger était plus fort, gagnant les 11 derniers points du match. Une fois de plus, le Suisse s’en tire en changeant de système de jeu, grâce à un peu de bol et une défense exceptionnelle par moments. Il n’a rien lâché, pas un point et juste une manisfestation de dépit, une fois après avoir loupé un revers. Il est décidément très difficile à battre, même dans un mauvais jour. Il n’est pas numéro un pour rien.

    Del Po de son côté, dont on pouvait craindre qu’il ne soit à court de jus alors que c’est son troisième tournoi de suite -et sa 2ème finale- a mis en évidence les limites de Rahan, dans un mauvais jour par ailleurs. Rahan a le mérite d’essayer de progresser à la volée mais manifestement cela lui prendra du temps avant d’etre payant tant il part de loin. Del Po, lui sera 6ème lundi avant peut-être mieux après Miami. Une nouvelle fois, il est revenu à son meilleur niveau. On va donc avoir droit à la finale attendue entre les deux meilleurs du moment. La cote de Del Po (jusqu’à 3.40 !) ne rend pas plus justice à ses chances que celle de Coric avant la demie (jusqu’à 8.5 !). Je ne pense pas que Del Po sera fatigué, Roger peut-être surtout s’il a une petite crève (il se mouchait tout le temps hier). Je pense que leurs chances sont équilibrées, avec un petit avantage à Roger, au plus. Je donne 60% de chances à Roger, peut-être un peu moins.

    Bonne finale !

    • Paulo 18 mars 2018 at 10:48

      Une autre stat phénoménale : Roger n’a perdu que 4 sets en 2018… deux face à Cilic à Melbourne, un face à Haase à Rotterdam, et donc un hier vs Coric. En face, 39 sets gagnés !

      • Antoine 18 mars 2018 at 11:02

        40…Roger a perdu moins d’un set sur 10 et 0 match depuis le début de l’année…Cela pourrait changer assez vite mais ce qui est pris n’est plus à prendre…Depuis son retour début 2017, cela fait 69-5..Pas mauvais le Vieux..

        • Paulo 18 mars 2018 at 13:24

          Oui, 40 si tu comptes le set à 5-2 abandon de Chung à Melbourne, 39 sinon.

          • Antoine 18 mars 2018 at 13:40

            Bien sûr que je le compte !! C’est lui qui l’a gagné, pas Chung !

          • Colin 18 mars 2018 at 15:44

            D’ailleurs, il convient de ne pas oublier à ce sujet que Chung est une chochotte !

            • Antoine 18 mars 2018 at 15:59

              Chung n’airait Pas dû jouer cette demie vu son ampoule monstrueuse. Je ne sais pas comment il a pu mettre le pied par terre.On a du le shooter sévèrement avant le match..

            • Paulo 18 mars 2018 at 16:25

              doublé d’un fumier !

  27. Antoine 18 mars 2018 at 17:48

    Je me demande si Del Po n’aurait pas, par hasard pour objectif ultime de devenir numéro un…Bien sur, cela passé par au moins un GC cette saison, mais regagner à News York ou gagner à Wimbledon fait de toute façon partie de ses plans. A la Race, Cilic est devant lui pour une poignée de points et si Del Po gagne tout à l’heure il sera 2ème à la Race, avec une chance de détrôner Roger d’ici la fin de l’année…Face à un rival direct, les matchs comptent double : en gagnant ce soir, Del Po gagnerait 400 points de plus ET priverait Roger de 400 points, cela fait donc une différence de 800 points, ce qui est loin d’être négligeable…S’ ajoute à cela 700 000$ de plus pour l’un ou l’autre et le titre le plus important de la saison en séjours des GC et du Masters. Finaliste contre Djoko en 2014-15, Roger est bien placé pour savoir ce qu’une défaite peut coûter. Pour Del Po, ce serait son plus gros titre, exceptées ses victoires à l’US Open et en CD. Gros enjeu donc, surtout pour Del Po…S’il manque de gaz, Roger essaiera de lui régler son compte en 2 sets, mais leurs matchs sont généralement serrés…

  28. Homais 18 mars 2018 at 18:51

    Le niveau de Del Potro rend les cotes absurdes tant elles sont élevées et effectivement très tentantes. Sont-elles le reflet des « chances » qu’il ne participe pas, par blessure ? Autrement, je ne vois pas d’explication rationnelle…

    • Antoine 18 mars 2018 at 19:13

      Dans les GC ? Le fait qu’il puisse être absent (comme n’importe quel autre) n’a pas d’impact sur sa cote : s’il devait ne pas participer, les mises sont remboursées. S’ agissant de la finale d’ IW, les cotes lui accordent 27-28% de chances de victoire. C’est peu (je lui donne pour ma part 40-45%} mais ceci tient compte du fait que Roger n’a perdu que 25% de leurs rencontres et seulement 1 des 6 dernières. Ce n’est pas sans rationalité…

  29. Le concombre masqué 18 mars 2018 at 20:49

    faites peter vos streams je suis chaud bande de chochottes!

  30. Remy 18 mars 2018 at 21:30

    Break un peu sans surprise de Del Po.
    Fed n’était pas génial au service et force beaucoup les coups droits. Ce qui donne des grosses fautes => jeu blanc
    Del Po dégage une tranquille et une force assez impressionnante. Il donne l’impression de pouvoir boucler tous les points sur une seule accélération.

    • Achtungbaby 18 mars 2018 at 21:35

      sentiment fréquent avec Del Po
      comme d’hab, ça ne sera pas facile…

  31. Remy 18 mars 2018 at 21:47

    Premier set tranquille pour Del Po.
    Intouchable au service, il lui a suffit de prendre le break cadeau.

    • David 18 mars 2018 at 21:53

      Federer a l’air en dessous, mais gros gros niveau de Del Potro. Si il peut faire toute une saison sans se blesser…

      • Remy 18 mars 2018 at 21:59

        Vraiment costaud au service et son coup droit est totalement phénoménal.
        Ca part très très vite.

  32. Remy 18 mars 2018 at 21:53

    ouf 2 balles de break sauvées.
    Roger doit très rapidement monter de niveau.
    C’est pas Coric en face.

  33. Remy 18 mars 2018 at 22:12

    Del Po est fort mais comment un mec comme Fed se met à rater des coups droits pareil ?

    • Remy 18 mars 2018 at 22:13

      bah voila encore un !

    • Elmar 18 mars 2018 at 22:14

      Ça en fait déjà plusieurs en effet.

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Commentaires récents

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis