TRWC 2019 : Classement final (Rafa III)

By  | 18 novembre 2019 | 50 Comments | Filed under: Actualité, Tennis Race

TRWC2019Nadal champion, les trois monstres sur le podium

Au Masters GP de Londres, les trois monstres ont dû renoncer à la victoire pour la quatrième année consécutive. C’est, comme l’an passé, un jeunot qui s’impose : Stefanos Tsitsipas, 21 ans, gagne devant Dominic Thiem, et succède au palmarès à son aîné-de-peu Sacha Zverev,

Mais au classement final de la Tennis Race 2019, c’est bien le Big 3 qui truste les trois premières places, alors que ses membres ont tous dépassé allègrement la trentaine (ce qui ne les a pas empêché non plus de remporter les 4 Super GP de l’année… tout comme en 2018 et 2017 d’ailleurs). Pour changer un peu, c’est Nadal qui bat aux points Djokovic cette année, et qui s’impose Champion des TRWC pour la troisième fois (après 2010 et 2017). Mine de rien, cela faisait depuis 2014 que le Big 3 n’avait pas été au complet sur la boîte.

Un petit espoir de renouveau se fait cependant sentir. Certes, la victoire de Tsitsipas à Londres n’augure pas forcément d’une année 2020 grandiose pour le jeune prodige Grec, vues les saisons 2018 (respectivement 2019) ratées de Dimitrov (respectivement Zverev), dans la foulée de leurs titres au Masters GP en 2017 et 2018. En revanche, le fait que pas moins de 4 cogneurs de moins de 25 ans se soient qualifiés pour le Masters GP, contre un seul l’an passé, semble montrer que les jeunes prennent enfin leurs responsabilités. Bref, 2020 verra-t-elle enfin le Big 3 lâcher au moins un Super GP, voire le classement de fin d’année ? On peut rêver.

Certains jeunots révélés l’an passé ont plutôt déçu en 2019, tels Khachanov (qui passe de la 11è à la 15è place), Edmund (de la 12è à une anonyme 38è place), Chung (13èA l’an passé, non classé en 2019), et Coric (de 13èA à 25è). D’autres ont confirmé : Tsitsipas, donc (de 23è à 5è), et à un degré moindre Shapovalov (de 24è à 18è). Deux joueurs se sont révélés de façon tonitruante, en intégrant directement le top10 sans qu’on les ait vus venir : Medvedev (4è) et Berrettini (10è). Enfin deux espoirs commencent juste à confirmer les attentes placées en eux : Tiafoe (21è) et Auger-Aliassime (26èA), en attendant celui qui les mettra peut-être tous d’accord, le tout jeune italien Jannick Sinner.

Classement final après 14 courses

Avec 51 classés en 2019, le record du plus grand nombre de cogneurs classés a été battu : jamais les points TRWC attribués lors des 14 GP n’avaient été autant dilués que cette année.

Auteurs d’une saison relativement transparente, les cogneurs français forment néanmoins le contingent le plus nombreux, avec 7 représentants.

L’Europe domine de façon de plus en plus outrancière le classement mondial, puisque le premier non européen est 9è (Nishikori), et son « dauphin » (Shapovalov)… 18è.

Les « jumeaux » DelPotro et Cilic continuent de ne pas se quitter, auteurs tous deux d’une saison fort décevante et ex-aequo à une obscure 32è place. Toujours mieux que Berdych et Ferrer qui eux ont profité de cette saison pour prendre une retraite bien méritée, sans avoir jamais réussi à décrocher le Graal d’une victoire en Super-GP (mais avec quand même un Grand Prix chacun à leur palmarès).

Classement TRWC 201911 (c) Colin

Signalons que le nouveau barème imposé par la FIA depuis la saison 2010, favorise plus le vainqueur de chaque course, et permet aux 10 premiers de marquer des points: 25-18-15-12-10-8-6-4-2-1.

Rappelons que 14 Grands prix sont disputés cette année, dont 4 «super grands prix» (Melbourne, Paris-outdoor, Londres-outdoor et New-York) qui apportent deux fois plus de points qu’un GP classique, et un «masters GP» indoor qui clôture l’année (réservé aux huit meilleurs cogneurs de la saison, ce dernier rapporte environ 50% de points en plus qu’un GP classique; il a été disputé cette année, comme lors des neuf éditions précédentes, à Londres, mais déménagera à partir de 2020 à Turin).

About 

Sous d'autres cieux et en d'autres temps, je fus connu sous le sobriquet de "Colin Maillard et Tartempion".

Tags: ,

50 Responses to TRWC 2019 : Classement final (Rafa III)

  1. Nath 19 novembre 2019 at 07:48

    Merci Colin pour ce bilan. Les 6 premières places correspondent au classement ATP, même si pas forcément dans le même ordre. Et pour cause ! Dans les deux classements, les joueurs classés entre la 3° et la 6° place ont un nombre de points très proche, ça peut beaucoup bouger au cours du premier semestre 2020.

    J’ai remarqué la phrase suivante dans ton article : « Pour changer un peu, c’est Nadal qui bat aux points Djokovic cette année, et qui s’impose Champion des TRWC pour la troisième fois (après 2010 et 2017). »
    Donc Nadal a été sacré deux fois Champion des TRWC depuis qu’il a fêté ses 30 ans alors qu’il ne l’avait été qu’une seule fois avant, qui l’eut cru ?

    Point de détail : Berrettini s’écrit avec deux « r » ;)

    • Colin 19 novembre 2019 at 10:11

      - Il y a en effet un gap énorme entre les 6 premiers et les autres (mais à peu près le même qu’entre le 1er et le 2è, et qu’entre le 2è et le 3è).
      - Nadal : Vu que je n’ai commencé les TRWC qu’en 2009, il se peut que Nadal ait « déjà » été champion en 2008… Je vérifierai peut-être un jour.
      - Corrigé pour Berrrrrettini (sauf dans le tableau, là j’ai la flemme).

  2. Colin 19 novembre 2019 at 10:16

    Illustration supplémentaire du fait que la géopolitique du tennis est entrée dans une nouvelle ère : dans le top 15 mondial, on trouve plus d’italiens (2) que de non-européens (1).

    • Kristian 19 novembre 2019 at 11:06

      Right. C’est bien pour ca que la Laver Cup n’a a l’heure actuelle plus aucun sens.

      • Colin 19 novembre 2019 at 12:35

        A la limite, si on faisait une Laver Cup avec l’Italie vs. Amériques/Asie/Océanie/Afrique, les italiens auraient leur chance.
        Idem pour la Russie, l’Espagne, la Suisse…

    • Rubens 19 novembre 2019 at 11:14

      Colin, pour compléter ce que tu dis, je crois bien que ce Masters est à marquer d’une pierre blanche, puisque c’est le premier de l’histoire où ne se sont affrontés que des Européens. J’ai vérifié jusqu’en 2004, au-delà il y a Agassi et Sampras, et je crois bien que c’est la première fois. Sachant que plusieurs des éditions précédentes ont frôlé cette réalité, seuls Del Potro et Nishikori (notamment) ayant empêché le grand chelem européen.

      • Montagne 19 novembre 2019 at 12:22

        Disparition des Etats-Uniens et des Australiens, le tennis a changé de géographie et l’internationalisation de ce sport (contrairement à d’autres) est un leurre.

      • Colin 19 novembre 2019 at 12:39

        Vous allez un peu vite en besogne mes chers. La disparition n’est pas totale, c’est juste qu’ils sont désormais relégués au delà du top 20. Les blessures combinées de Del Potro, Raonic et Anderson ayant décimé les rangs déjà clairsemés des top players non européens.

        • Rubens 19 novembre 2019 at 14:50

          Colin, je te parlais seulement du récent Masters. L’édition 2018 est certes plus ouverte avec Delpo, Nishikori, Anderson et même Isner. Mais en 2017 il n’y a que Sock, en 2016 il y a Raonic et Nishilori, en 2015 il y a Nishikori, en 2014 il y a Nishikori et Raonic. En remontant un peu, un ou deux non-européens par édition, pas plus.

          Et je peux te retourner l’argument des blessures, puisque Tsonga, Berdych, Ferrer ont été des invités réguliers du Masters, on pourrait dire que ce sont leurs blessures ou leur fatigue liée à l’âge qui ont favorisé la relève des cadres.

          Del Potro est un cas à part, puisqu’en l’absence de blessures il a clairement démontré que sa présence au Masters n’est pas une usurpation, indépendamment des résultats qu’il y a obtenus. Nishikori a une présence régulière qui est à saluer, mais autrement, le dernier non-européen à s’être régulièrement invité au Masters est Andy Roddick, ce qui commence à dater un peu.

        • Colin 19 novembre 2019 at 18:46

          Il ne reste plus qu’à espérer que :
          1/ Shapovalov (et/ou FAA) va venir sauver le « Reste du Monde ». Ça j’y crois.
          2/ …et aussi que Delpo va revenir de blessure (pour la 435è fois de sa carrière). Ça j’y crois aussi, mais de là à revenir dans le top8, ce sera compliqué.
          3/ …et aussi que Roddick va sortir de sa retraite (après tout, il a un an de moins que Fed). Mmmh… assez improbable.
          4/ …et aussi que Sock va redevenir un joueur de tennis => Encore plus improbable que 3 :mrgreen:
          5/ …et aussi que Kyrgios… Euh, non, en fait.

          • Don J 19 novembre 2019 at 22:19

            côté australien il y a bien plus de reserve de joueurs qu’ailleurs dans le reste du monde je trouve. Et Kyrgios était clairement le joueur le plus dangereux à la laver cup. Et enfin si tu pense la laver cup sans le big3, ce qui va finir par arriver, ça devrait rééquilibrer les débats.

            • Don J 19 novembre 2019 at 22:20

              ouai en fait ya juste de minaur an plus de kyrgios, kokkinakis et tomic sont out depuis plusiurs années… mon mauvais

          • Rubens 20 novembre 2019 at 10:14

            Colin, tu oublies la supercherie que nous n’allons pas tarder à découvrir, à savoir que ce n’est pas Massu qui entraine Thiem, mais l’inverse. Le chilien doré prépare son retour en silence, il met des tôles à Dominik à l’entrainement et quand il va revenir ça va faire très mal. C’est lui le renouveau du tennis non-européen.

          • Colin 20 novembre 2019 at 18:42

            Ça me rappelle Thomas Enqvist. Quelques temps après avoir pris sa retraite, il est devenu capitaine de l’équipe de Suède de Coupe Davis (la vraie), et à l’entraînement il mettait des tôles monumentales aux joueurs qu’il avait sélectionné… Tiens, justement, la Suède, encore un pays (pourtant européen) où le vivier s’est tari. Après Enqvist, T.Johansson, Norman et Soderling, plus rien. Le désert. Un vague renouveau se profile à l’horizon avec les frères Ymer mais ça reste du second couteau.

  3. Paulo 19 novembre 2019 at 11:37

    Medvedev n’était donc pas dans les points l’an dernier, autrement dit au-delà de la 43ème place, alors qu’à l’ATP il était 16ème… ça me fait penser à Del Potro en 2008. De ce que je comprends Colin tu n’avais pas commencé la TRWC en 2008 donc pas moyen de vérifier, mais il me semble que cette année-là, l’Argentin n’a rien fait de spécial en GC/M1000, et s’est surtout illustré dans des tournois 500 (Washington par exemple) et 250, ce qui ne l’a pas empêché de finir l’année dans les 8 premiers. Ni, comme Medvedev, de confirmer de façon assez tonitruante l’année suivante avec sa victoire à l’US (et une demie d’anthologie contre Federer à Roland), sans oublier une finale au Masters, perdue contre Davydenko.

    Sur les « jumeaux » 1988/1m98, Del Potro revient quand même d’une grave blessure, tandis que Cilic… semble plutôt s’être éteint tout seul…

    • Colin 19 novembre 2019 at 16:35

      Toutafé, il y a des ressemblances. Del Potro n’a pas fait grand’ chose dans les tournois majeurs en 2008 mais il aurait quand même été classé aux TRWC grâce à un quart de finale à l’US Open ainsi qu’à à Madrid. M’enfin il aurait fini aux alentours de la 18è place.
      A l’ATP il a fini l’année 9ème et a dû sa qualif à la Masters Cup au forfait de Nadal.
      Bref Del Potro a tout fait en 2008 un peu mieux que Medvedev en 2018.

  4. Rubens 20 novembre 2019 at 14:22

    La Coupe Piqué a débuté, et elle est très bien partie pour rencontrer le fiasco qu’elle mérite. Hormis pour la rencontre de l’Espagne, les tribunes ont sonné creux, avec quelques dizaines de supporters par pays.

    Mais comparons ce qui est comparable, puisque tout se joue en Espagne. Qu’un France-Japon laisse le public espagnol à 37°, c’est concevable. En revanche, quand l’Espagne recevait une rencontre dans l’ancienne formule, c’est par centaines, voire par milliers, que les supporters du pays visiteur accourraient.

    On a les noms, disait Coluche. On sait qui est coupable de ce carnage historique. N’allons pas jusqu’à aiguiser la veuve. En revanche, que cette poignée de personnes demande pardon aux fans de tennis du monde entier. Qu’ils s’en aillent et qu’ils se fassent oublier. Et qu’on nous rende la Coupe Davis. Please.

    • Paulo 20 novembre 2019 at 14:50

      Pourtant, Tsonga a dit de la Coupe Piqué que c’est « Une compétition qui aura énormément de valeur »

      https://www.lequipe.fr/Tennis/Actualites/Jo-wilfried-tsonga-avant-le-debut-de-la-coupe-davis-une-competition-qui-aura-enormement-de-valeur/1081135

      (valeur pécunière pour les joueurs, voulait-il dire ?)

      En tout cas, je constate qu’elle déchaîne les foules 15-loviennes, cette Coupe Piqué :mrgreen:

      • Rubens 20 novembre 2019 at 14:55

        J’imagine mal un joueur arriver à une compétition en expliquant qu’il vient en touriste, ramasser sa garantie et se chauffer un peu les muscles en vue de la prochaine saison…

        Mais tu as raison, le mieux aurait probablement été de ne pas en parler du tout !

      • Colin 20 novembre 2019 at 18:44

        Je ne ferai qu’un seul commentaire au sujet de la Coupe Piqué : « Crève, charogne ».

      • Alex 21 novembre 2019 at 17:15

        *Pécuniaire *

    • Don J 20 novembre 2019 at 15:51

      Moi je suis bien content qu’elle ait ce qu’elle mérite et je n’ai encore regardé aucun match, néanmoins j’aime bien le format « tournoi » par équipe sur une quinzaine. Même si je l’aurais placé en début d’année quand les joueurs sont frais, pas après le master, ça fait vraiment trop.

      Et c’est interessant que chaque pays joue tous les jours, je ne connais pas les regles précisement, mais ça doit forcement favoriser les pays avec un plus gros vivier de joueurs, qui peuvent alors se permettrent de faire tourner pour reposer les quadors.

      Par contre le passage en deux set gagnant, aie aie aie, sans parler de l’ambiance CD qui a purement disparu…

  5. Patricia 21 novembre 2019 at 14:49

    Les doubles finissent après 2h du mat’ alors que les gars jouent le lendemain. Résultat : 2 forfaits/abandons en double d’équipes déjà qualifiées, qui faussent les calculs pour le 2è de poule.

    • Colin 21 novembre 2019 at 17:53

      De quoi parles-tu Patricia?

    • Rubens 21 novembre 2019 at 18:56

      Il y a quelque chose cette semaine ?

      • Patricia 21 novembre 2019 at 20:34

        ^^
        J’ai rien regardé, il paraît pourtant que quelques matches valaient le coup (Shapo/Berret, Struff/Schwartzman…)
        Les horaires tardifs (record pour USA/italie qui finit à 4 heures du mat… un comble pour des matches en 3 sets) vont sans doute ajouter un clou supplémentaire au cercueil de la Coupe Piquette.

    • Nathan 21 novembre 2019 at 21:11

      Je ne comprends plus rien. Federer joue en double avec Zverev. Mais contre qui ?

  6. Achtungbaby 21 novembre 2019 at 22:41

    Les images de Fed en Argentine sont assez impressionnantes… Ce stade bondé, le type est vraiment unique.

  7. Nathan 25 novembre 2019 at 11:15

    C’est un malin Piqué. Tu organises la coupe Piqué que tu maquilles en Coupe Davis en Espagne pour faire plaisir à Rafa et à toute l’Espagne. Bingo, Rafa joue l’enfer et conduit l’Espagne à la victoire avec une Casa Majica enfin pleine pour la victoire et un peuple en délire. 1/ Il enfonce un coin entre Nadal et Federer. 2/ Maintenant on lui sert sur un plateau l’événement unique Hommes Femmes. Bien sûr, bien sûr, pourquoi pas ? Quelle bonne idée, que voyons ! Et maintenant on va financer le déplacement des supporters (cela n’a fait hurler personne !) pour mettre un peu d’ambiance et puis parce que « le déplacement, cela coûte si cher aux supporters » ! Moi, je lui proposerai bien de recruter sur place des étudiants, des retraités et des chômeurs pour leur affecter telle ou telle équipe à applaudir. Un peu comme on fait dans les partis politiques ou dans les ex démocraties populaires quand la liesse n’était pas au rendez-vous ou comme dans les émissions télé quand on chauffe le public à applaudir quand il faut où il faut. Cela ferait du social… et cela coûterait moins cher aussi Vive la Coupe Piqué !

    • Kristian 25 novembre 2019 at 17:22

      Il a surtout eu un gros coup de bol. Si l’Espagne s’etait faite eliminer en quart (et c’est pas passe loin), il serait retrouve avec Canada – Argentine ou des trucs du genre et aurait ete oblige de distribuer des milliers de billets gratuits pour remplir son weekend avec des gens qui ne connaissent pas les regles du tennis.

    • Colin 25 novembre 2019 at 17:36

      Il peut dire un énorme merci (et verser un encore plus énorme chèque) à son ami Rafa, qui lui a sauvé partiellement sa mise.
      D’ailleurs le « pauvre » Rafa, malgré ses genoux, sa main gauche, ses abdominaux (etc.) douloureux, va devoir rempiler l’an prochain ainsi qu’en 2021, car Madrid a signé pour 3 ans.
      Ce qui est d’ailleurs une inéquité criante, comme on n’en voit nulle part ailleurs dans le sport de haut niveau, mais c’est une autre histoire (et ce n’est qu’une des multiples tares de cette parodie de compétition).
      Oups je m’étais promis de ne pas en parler… Bon, OK, j’arrête… ceci dit tant qu’il ne s’agit que de dénigrer, je peux m’autoriser un écart.

      • Paulo 25 novembre 2019 at 18:02

        « Rafa, malgré ses genoux, sa main gauche, ses abdominaux (etc.) douloureux »

        … revient du diable vauvert dans son match contre Medvedev à la Masters cup (non sans sauver une balle de match), puis se paie le futur vainqueur du tournoi à l’issue d’un match féroce où il ne concède PAS UNE balle de break, puis s’en va gagner 5 simples sur 5 (sans concéder un seul set SVP) et 3 doubles sur 3 à la «  » » » »finale de la Coupe Davis » » » », chez lui, devant une foule en délire… quel homme, mais quel homme !!! Qu’est-ce que ce serait sans toutes ces blessures qui lui pourrissent la vie ??!!…

      • Paulo 25 novembre 2019 at 18:12

        Ça date de 2014 apparemment, et pourtant, un beau cours d’anatomie déjà : https://neverlamentcasually.files.wordpress.com/2014/12/mundial.jpg

      • Colin 25 novembre 2019 at 18:16

        What a man!!!
        En fait Rafa n’a pas le choix, il est obligé de jouer la Peocu Vidas l’an prochain ainsi qu’en 2021, sinon tout le fragile château de cartes bâti par Kosmos s’effondre : non seulement la ferveur populaire madrilène sera bien moindre lorsque RBA et PCB se seront faits sortir en poules ou en quarts; mais, de plus, l’argument n°1 qui leur a servi à tuer l’épreuve centenaire, à savoir: « dès qu’ils l’ont gagnée une fois (en, fait, 4 dans le cas de Rafa) les Grands Joueurs ne la jouent plus », tomberait aussitôt, Rafa devenant le contre-exemple parfait que rien n’a changé sur ce plan.
        Bref Kosmos va devoir raquer pour s’assurer de la présence du Terreminotaure… Peut-être pas autant que les sommes indécentes que Fed a ramassé en AmSud pendant sa tournée… mais sans doute pas loin (?)

        • Nathan 25 novembre 2019 at 19:59

          « Sommes indécentes », je suis d’accord, gagner en quinze jours à peine ce que je gagne en un an est un pur scandale !

        • Kristian 26 novembre 2019 at 14:47

          Oui, bah c’est mal barre. Nadal est general HS a l’automne. Ou en tous cas 3 annees sur 4. Le voir en pleine forme en Novembre est exceptionnel, et ne devrait pas se reproduire statistiquement avant 2023.

          Plus globalement, la coupe Pique ne survivra pas au vieillissement de Nadal, tout comme la Laver Cup ne se remettra pas de la retraite de Federer. Et ces deux evenements ne devraient quand meme pas tarder a se produire.

  8. Anne 26 novembre 2019 at 18:36

    J’ai découvert que l’exhibition d’Abu Dhabi était bien plus tôt que les années précédentes puisqu’elle aura lieu entre les 19 et 21 décembre. Pour le moment, sont programmés Tsitsipas, Nadal, Djoko, Medvedev, Sharapova et Anisimova.

  9. Paulo 29 novembre 2019 at 18:11
  10. Sebastien 3 décembre 2019 at 23:24

    Pendant ce temps Roger et Djoko sont dans des hôtels sympas, aux Maldives. Prix de la chambre pour 2 personnes : à partir de 4000 francs suisses par jour (=à peu près 3600 euros par jour pour les chambres les plus simples).

Laisser un commentaire

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis