Quizz : meilleures ‘perfs’ françaises à Roland-Garros

By  | 27 septembre 2020 | 298 Comments | Filed under: Quizz

Un quizz de première semaine par excellence : pouvez-vous citer les meilleures performances françaises à Roland-Garros dans l’ère Open ? 

About 

Prenez ma nouvelle adresse : http://livre.fnac.com/a7085832/Marc-Gdalia-Les-monuments-du-tennis-moderne

Tags:

298 Responses to Quizz : meilleures ‘perfs’ françaises à Roland-Garros

  1. Guillaume 27 septembre 2020 at 20:56

    Allez, je commence : il m’en manquait un, dans les « années noires » du tennis français à RG (quoiqu’il fait une vraie perf cette année-là en battant Becker).

  2. Sam 28 septembre 2020 at 10:30

    Moi pas comprendre comment on met le nom dedans les cases… Quoi qu’il en soit cette année, clairement :
    - Humbert au 3T, butera sur Kachanov.
    - Je ne vois pas Richie passer B.Augu, pas plus que Manna passer Ramos Vino, pas plus que Gillou…
    - Aller, un 2T pour Halys, ainsi que pour Mayot qui là, sera démantibulé par Rublev,
    - Sensation sur le Lenglen, Barrère élimine Grigor et dans la foulée grimpe jusqu’au 3T, où il s’incline in extremis contre Shapo non sans avoir sauvé 3 balles de match, pour la beauté du geste, Barrère. Pardon.
    - Ce matin Arthur Rinderkuche est dans le grand tableau, fin cet am.
    - Sorry Gael, mais au second tour, Sonego, ça sera trop.
    - Epuisé par ses 5 sets au premier tour, Corentin Moutet tombera sur le seul joueur plus petit que lui au second.
    - Ca sera H.Gaston plus que M.Janvier qui fera malheureusement connaissance avec F2A au second tour.
    - Idem PHH Vs Zverev
    - Le cas Benoit… Bon, un gars qui s’appelle Coria, sur terre, je ferais pas le malin. 2T pour Ben (de toutes manière derrière y’a Sinner…Et pas Bonzi)

    Au final, pas une grande année pour le tennis tricolore selon les Oracles, qui sont tout de même un peu pessimistes, surtout vis à vis de Gael.
    Bonne fête du tennis à tous !

    • Paulo 28 septembre 2020 at 12:46

      En fait, pour remplir le quizz, il faut cliquer sur ‘démarrer’ puis taper tous les noms qui te viennent à l’esprit. Si c’est OK, la machine remplit elle-même les trous. Bon, faut pas écrire Clément avec l’accent aigu, mais Clement sans accent. Et la machine est généreuse, qui met les noms de tous les joueurs ayant rallié un tour donné s’il y en avait plusieurs, dès lors que tu a donné un seul bon nom. À part di Pasquale, j’avais tout bon depuis en gros les années 90. Un ou deux trous dans les années 80 et beaucoup de trous avant.

      • Sam 28 septembre 2020 at 18:39

        J’aime bien ce Roland Garros. Ca caille, tout le monde est en survet’, il n’y a personne dans les tribunes. C’est simple on se croirait au club un dimanche de novembre.

        Bon, il n’y a bersonne mais le Bublik est pour Gael, ahaha.

        Et 3 doubles au moment de servir pour le set…

      • Colin 28 septembre 2020 at 20:46

        Merci Paulo pour « Clement ». Ça va me permettre d’augmenter mon score qui n’était « que » de 87% au premier tour. Et merci Guillaume pour le Quiz.

      • Colin 28 septembre 2020 at 20:56

        Aaaaaaaaah 98% au deuxième tour, c’est mieux. Mais impossible de me souvenir du nom de Thierry Tulasne, j’ai fait un blocage, sinon c’était le grand chelem.

  3. Paulo 28 septembre 2020 at 12:41

    Comment Sinner a ratiboisé Goffin…

    Et comment Tsitsipas a perdu un titre qui lui tendait les bras… il se Zverevise, le Tsitsi, on dirait.

    Et comment Murray n’est plus que l’ombre, que dis-je le fantôme de lui-même… écrabouillé sans pitié par Stan.

    Korda, fils de son père, Coria petit frère de son grand frère, Ruud fils à papa, le tennis deviendrait-il une affaire de familles ?

    • Guillaume 28 septembre 2020 at 12:55

      le fils Gomez, aussi, sorti des qualifs. Ce qui est drôle, surtout (ou pas), c’est à quel point papa Korda, papa Gomez ou grand frère Coria avaient des jeux très « spécifiques », alors que la nouvelle vague familiale est stéréotypée, tous métronomes de fond de court avec un revers à deux mains. C’est un peu le même truc avec les frangins Zverev d’ailleurs, tu te demandes comment ils peuvent sortir du même moule tennistique :)

    • Colin 28 septembre 2020 at 20:57

      Il y avait le fils Bubka aussi.
      Ah ben non ça ne marche pas, merdre.

  4. Montagne 28 septembre 2020 at 16:52

    Avez vous vu que notre ami Sock- oui notre vieille chaussette – depuis pas mal de temps sorti des radars a gagné son match de premier tour. Bon au tour suivant il se tape Thiem, ça risque d’être très dur.

  5. Sam 28 septembre 2020 at 19:08

    2 sets et un break pour Bublik…Gael tente d’improbables services-volées. L’autre est bon, tout de même, j’ai l’impression.

    • Guillaume 28 septembre 2020 at 20:22

      j’ai tout raté. Me suis dit que j’allais voir la fin de Moutet avant d’embrayer… et puis Moutet a joué le 2e plus long match de l’histoire de Roland :mrgreen:

    • Paulo 29 septembre 2020 at 17:39

      N’empêche, Bublik c’est du bon jeune tennisman (23 ans). Je l’avais vu un peu avant ce match, il frappe drôlement bien la balle, ça avance bien, et il a un joli toucher. Caractère ‘slave’ typique à savoir ‘fantasque’ (ça c’est pour parodier les journalistes), donc qui ne laisse pas indifférent. Moi je ne sais pas pourquoi – si, un peu quand même – sa tête me fait penser à celle de John Simon Richie (beaucoup plus connu sous son pseudo).

      • Guillaume 29 septembre 2020 at 17:49

        ah ah, pas faux. rien à voir avec le tennis, mais j’ai rarement vu un film sur la dope aussi remuant que le Sid and Nancy d’Alex Cox.

  6. Rubens 28 septembre 2020 at 23:41

    Merci Guillaume pour ce petit quizz. L’occasion de se replonger dans le ventre mou de l’ère open. J’avoue ne pas avoir trouvé le larron de 1979 du premier coup. Mais j’ai une excuse, je n’avais que deux ans à l’époque…

  7. Sam 29 septembre 2020 at 11:53

    Bon, j’ai l’impression que mes pronostics déjà pessimistes concernant le tennis tricolore étaient déjà trop optimistes (tiens, Humbert vient de perdre le premier 6/2…).
    Je me félicite tout de même d’avoir réussi à deviner que Moutet serait épuisé par ses 5 sets au premier tour, c’est bien le cas non ? Et que Gaston dominerait Janvier, là, il faut avoir fréquenté le challenger de Rennes pour imaginer ça. Idem Arthur Flamenkuche.
    Je vais à présent consacrer mes économies à miser sur G.Barrère (et ses grands gestes).

    • Guillaume 29 septembre 2020 at 12:28

      Janvier c’est un brin bourrin, non ? Et Gaston c’est Moutet moins le sale caractère ?
      J’aime bien Barrère, c’est pas non plus de la poésie mais il a une traversée de balle très ‘esthétique’.
      Nos Français de ‘premier plan’, ceux qui vivent sur le Tour principal à l’année, t’as l’impression que ce sont les grands dépressifs du tournoi, limite les moins contents d’être là. Ils sont tous là à tirer la gueule… Moi le Giustino m’a fait plaisir hier parce qu’il ne boudait pas son plaisir (hé, 84 000 euros d’un coup quand t’en a pris 70 depuis janvier).

      • Sam 29 septembre 2020 at 16:14

        Vrai qu’ils donnent vaguement cette impression.
        Tiens, Humbert out, Mladenovic idem. Mal parti pour ce Mayot (que je suis depuis un moment, allez savoir pourquoi…).
        Gillou et Ritchie vont entre sur le court tout à l’heure dans cette espèce d’ambiance crépusculaire…

  8. Sam 29 septembre 2020 at 18:33

    Big Sam Q est en train de connaître un effondrement des plus spectaculaires après avoir servi pour le match. Tant mieux, car cela m’aurait ennuyé que le sympathique Rublev, qui ressemble de plus en plus à Willem Dafoe, soit viré aussi vite.

    • Kristian 30 septembre 2020 at 12:24

      Oui, d’autant que Rublev semble etre l’un des rares du haut de tableau capable de faire transpirer Djokovic

  9. Kristian 30 septembre 2020 at 12:34

    Merci pour le quizz Guillaume
    Bigre, je ne connais plus rien de l’avant Noah. 2020 semble etre une annee catastrophique pour les francais mais ce n’est visblement pas la premiere : qui se souvient des performances d’Olivier Delaitre, Rodolphe Gilbert, ou Arnaud di Pasquale?

  10. Rubens 30 septembre 2020 at 13:59

    Je viens de mettre la main sur le dernier Tennis Mag. Le précédent datait de mars, et traitait l’Open d’Australie. Une tendance se dessine nettement désormais, et elle m’attriste. L’US Open, certes disputé dans des conditions particulières, est expédié en deux pages pour le tournoi masculin, en une page pour le tournoi féminin (la photo d’Osaka prenant toute la deuxième page). Pour être précis, il y a bien un troisième article, signé Grégoire Barrère qui a tenu un journal de bord pendant son séjour new-yorkais. Aussi intéressantes soient ces notes, je constate que la plus grosse partie du job sur cet US Open n’a pas été faite par un journaliste, mais par un joueur. Je pourrais soupçonner que Tennis Mag n’a pas eu d’accréditation pour se rendre sur place, mais à Melbourne en janvier ce n’était pas mieux et la pandémie n’en était qu’à ses prémices. Quoi qu’il en soit, à supposer que Tennis Mag ait bien envoyé quelqu’un à New York, je ne vois pas bien pourquoi. S’il ne s’agit que d’évoquer la finale – et seulement la finale – en deux petites pages, je ne suis pas certain que traverser l’Atlantique soit nécessaire, surtout s’il n’y a aucune ambiance puisque pas de public.

    Ils sont devenus très forts, en revanche, pour raconter en détail des événements passés. En l’occurrence Roland Garros… 1990. Belles interviews au passage de deux vieilles connaissances, Andrès Gomez et… Mats Wilander. Il faut dire qu’en tant qu’anciens champions, ils ne connaissent pas le filtre des agents et des sponsors, et la durée des interviews n’est pas limitée par un nombre de signes. Et une troisième interview, celle de Tsitsi. Intéressant sans plus, seule la personnalité du garçon relevant le niveau de l’interview.

    Misère du journalisme sportif. Guillaume, si tu me lis…

    • Guillaume 30 septembre 2020 at 20:14

      Alors non seulement je te lis, mais en plus ton commentaire m’intéresse au plus haut point. Il se trouve que je suis celui qui, entre autres choses, a commis le long entretien avec Gomez :mrgreen:

      Tu vises juste sur certains aspects (nous-mêmes n’avons pas la sensation d’avoir trouvé la formule idéale), je te trouve injuste sur d’autres (l’OA, couvert dans des conditions normales par un journaliste sur place, ‘pèse’ 20 pages sur le numéro concerné. L’US, effectivement, réduit à la portion congrue du fait du huis clos. Aucun journaliste d’aucun média n’a pu y aller… et tous ont eu recours au biais du joueur prenant la plume depuis sa bulle pour compenser l’absence de plus-value). En tous les cas, toi qui est visiblement resté un lecteur de Tennis mag, ça m’intéressait d’en parler plus en profondeur avec toi. Partant ?

      • Rubens 30 septembre 2020 at 21:31

        Là j’hallucine, de voir le monde aussi petit. Je suis mille fois partant pour aller plus loin si tu le souhaites.

        Bravo pour l’interview de Gomez, je buvais du petit lait. Super intéressant le début de son parcours. Et aussi l’anecdote de Muster qui le bat sur le fil à Rome, et qui dans la foulée s’autoproclame favori à Roland. Anecdote qui, je crois, n’était pas dans le Tennis Mag de l’époque.

        Petite parenthèse, je te préviens que sur la période 1988-1995, je suis au collège-lycée, je lis et je relis mon Tennis Mag chaque mois, je garde soigneusement les anciens numéros pour les relire encore et encore, bref je crois que je ne suis pas loin de les connaître par coeur !

        Sur le numéro de l’OA 2020, je garde surtout en mémoire l’interview monumentale de Noah. Qui recoupe beaucoup de choses que j’ai constatées par moi-même sur la FFT et les carences de son système de formation. Sur l’OA lui-même, je n’ai pas le souvenir de 20 pages, mais justement, c’est significatif. J’ai trouvé l’article sur Kyrgios/Barty metteurs de baume au coeur d’une nation en souffrance bien amené. Mais sur le tennis lui-même, je n’ai pas le souvenir d’un traitement à la hauteur. Sofia Kenin a eu droit à une page, où il était davantage question de la présenter que de détailler son parcours lors du tournoi. Idem pour Muguruza. Et je trouve qu’on est très loin, tout de même, du traitement qu’ont eu les GC, la Coupe Davis, et même Monte Carlo et Bercy, voire Miami, pendant des décennies de colonnes de ce journal.

        J’ignorais que les journalistes avaient été empêchés de venir sur place à l’US. Mais franchement, même en regardant les matchs depuis la France, il y a bien plus à dire. La disqualification de Djoko, les jeunes pousses qui poussent (Tsitsipas était le seul grand absent de la deuxième semaine), une splendide demi-finale Thiem-Medvedev, et évidemment le huis clos et sa perception par les joueurs. Vous pouviez appeler Benoît Paire dans sa chambre, ça lui aurait fait plaisir je crois d’avoir de la compagnie, même à distance ! Bref, de quoi remplir une quinzaine de pages à l’aise, sans les photos.

      • Guillaume 30 septembre 2020 at 21:52

        Y’a des choses à dire, oui, mais de l’inédit… ? C’est là l’écueil pour nous : compliqué en 2020 d’arriver après la bataille pour du compte-rendu, des récits de matchs/temps forts que le fan aura pu lire auparavant en long, en large et en travers dans L’Equipe ou sur le web. Est-ce que c’est ce que le lecteur attend, un retour « façon actu chaude » alors que le mag arrive « à froid » après tout le monde ? Et pour autant on ne minimise pas la dimension mémorielle chez le mordu qui veut garder son n° ‘en souvenir’, comme tu le fais(ais) avec tes numéros 88-95. C’est un exercice d’équilibriste. A Melbourne, on avait joué le CR sur l’Historique (les champions) et la plus-value via le sujet Barty/Kyrgios dont tu parles et, de mémoire, des bonnes itws exclusives d’Humbert (qui gagne Auckland) et Mayot (gagne en juniors). Comme je te disais, on tâtonne encore, là-dessus et sur d’autres choses. Mais le retour d’un lecteur fidèle m’intéresse au plus haut point. Je te mail pour en causer de vive voix :)

  11. Paulo 30 septembre 2020 at 16:52

    Pierre-Hugues Herbert a clairement décidé d’arborer la coiffure la plus originale de ce Roland-Garros : https://img.bfmtv.com/c/1256/708/653/ea63d03118b46673d9b8f92e6da04.jpeg

    • Sam 30 septembre 2020 at 18:27

      Safin a eu un peu la même, à une époque…
      Pendant ce temps là, Paire semble plutôt concerné par ce qu’il fait sur le court, je trouve. Pour autant, ça n’est pas une garantie de succès puisqu’il vient de perdre le troisiéme. J’ai peur que cette perte ne le fasse dégoupiller.

  12. Sam 30 septembre 2020 at 18:43

    Et voilà, double break Coria. Le Paire semble en guerre avec son double maléfique qui veut rentrer chez lui. On a l’impression que ce dernier entre sur le court, ressort, revient…Là je crois bien qu’il est définitivement entré.

  13. Sam 30 septembre 2020 at 18:57

    Et voilà. Waouh, le gars balance quand même un deuxième tour largement à sa portée en GC…

  14. Kristian 30 septembre 2020 at 22:37

    Bon finalement j’avais tord, 2020 est peut être bien la pire année du tennis français a Roland Garros de toute l’ere open. Si on reprend le quizz de Guillaume, et bien la bonne réponse pour 2020 sera Hugo Gaston, dont je n’ai appris l’existence qu’aujourd’hui et qui est actuellement 239e mondial. A moins d’un miracle face à Stan samedi, on aura donc toucher le fonds du fonds. Même Olivier Delaitre, j’ai du le voir en direct 2 ou 3 fois.

    • Guillaume 30 septembre 2020 at 22:58

      Après Gaston a 20 ans et a été un bon jeune. Peut-être que dans 10 ans on se souviendra de ce tournoi comme d’un moment fondateur pour un des meilleurs Français des années 2020 !

      Gilbert a le mérite de battre Becker cette année-là. Il m’en avait parlé, de ce match. Il avait vu Becker s’engluer dans les gros revers bombés d’un Argentin gaucher quelques jours plus tôt (Franco Davin ?) et avait décidé de copier/coller la recette. Il avait aussi vu Escudé se noyer sur le Central contre Becker au tour précédent et avait demandé à l’orga de les programmer sur du plus petit court (1 ou 2). La stratégie, toujours la stratégie :lol:

      Di Pasquale n’a pas de noms aussi ronflants au compteur. Par contre il fait 2 huitièmes à Roland (99 et 2002). Lui c’est dommage ses blessures, il avait le tennis pour faire mal.

      C’est à l’US et à l’OA qu’on a parfois des « meilleurs Français » qui piquent bien, des Jean-Philippe Fleurian, Stéphane Simian, Jean-René Lisnard (OA 2005), Grégory Carraz (US 2005)…

    • Colin 1 octobre 2020 at 00:15

      Un seul frenchie au 3ème tour donc, mais déjà 4 italiens, et un cinquième possible demain en la personne de Berettini… La roue tourne.

      • Sam 1 octobre 2020 at 12:44

        Sûr que les frenchies ne ferait pas les malins en cas de rencontre de Coupe Davis. Mais il n’y a plus de Coupe Davis.

  15. Sam 1 octobre 2020 at 13:32

    Bon, ben Shapo, à la volée, c’est pas Mac Enroe. Et il y a forcément un moment où un espagnol au nom composé le fait comprendre. C’est maintenant…

  16. Sam 1 octobre 2020 at 16:24

    Et voilà. A 6/7 30A Shapo tente un premier service volée et se retrouve à avoir à négocier un retour qui lui vient droit dessus, manifestement assez tranquille : volée de revers baduf. Pas grave, rebelote sur balle de match contre lui… Il sort sa volée de coup droit « facile » de quasi un mètre : bye.

    • Paulo 1 octobre 2020 at 16:40

      Carballes Baena, c’est quand même le prototype du limeur espagnol, du crocodile de terre battue, du joueur chiant au possible, qui ne fait rien sur un court, même pas de fautes, mais qui peut tenir une journée entière à beugler sur chaque frappe. Avant le match, je me suis dit que c’était un piège pour Shapo, et qu’il risquait de s’engluer dans la filière de l’Espagnol. Certes pour avoir vu des extraits de la fin du match il a fait une ou deux erreurs qui au final lui ont coûté très cher, puisque par deux fois il sert pour le match et se plante.
      Cela dit je trouve que le Canadien a bien progressé sur terre battue, il est bien plus patient à l’échange, et avec un peu de maturité il fera des parcours honorables à Roland à l’avenir.
      PS : à la volé c’est pas Big Mac mais il se débrouille quand même correctement, ses taux de réussite au filet avoisinant en général les 65-70%.

      • Sam 2 octobre 2020 at 11:07

        Tout à fait d’accord, il a clairement fait de gros efforts de patience et il n’y a pas de honte à s’engluer sur Carballes. Ça a d’ailleurs failli passer.
        Je ne connaissais pas ses taux de réussite au filet…Il a en tous cas caviardé ses deux derniers services volées. Choix tactique assez étonnant d’ailleurs à ce moment du match.

  17. Paulo 1 octobre 2020 at 16:43

    Un match qui peut valoir le coup, c’est le Tsitsipas-Cuevas : pour avoir vu leur match à Hambourg, c’était vraiment sympa, avec deux revers à une main et du toucher de part et d’autre (Cuevas, l’homme des hot shots : https://www.youtube.com/watch?v=EXRMZeVPLRM ).

    • Paulo 2 octobre 2020 at 12:22

      Bon ben y’a pas eu de match, Tsitsipas a expédié Cuevas en 3 petits sets.
      Pour avoir vu la fin de son match du 1er tour face à Munar, à quel point il était épuisé, tant physiquement que mentalement manifestement, on peut dire qu’il rebondit bien avec cette victoire facile sur Cuevas. Suite à ses défaites récentes, par exemple contre Rublev à Hambourg où il m’était apparu qu’il faisait du Zverev et qu’il laissait filer ds matches à sa portée, je pense que cette victoire contre Munar était essentielle : il lui fallait se battre comme un chien, ne rien lâcher même s’il jouait mal. Et c’est au tour suivant qu’il récolte le bénéfice de cette attitude.
      En parlant de Zverev, même si l’Allemand semble plus régulier, j’ai quand même l’impression qu’il n’est pas tout à fait guéri de sa tendance à subir et à se résigner. À lui de me démentir…

  18. Perse 2 octobre 2020 at 08:42

    Le bilan des Français côté masculin est famélique, chez les filles pas tellement mieux non plus. J’ai enfin pu regarder un peu hier sur FT. Il n’y avait pas Chamoulaud et ça fait une belle petite différence.

    Burel au 3ème tour est très bien pour elle même si son tableau est facile pour le moment. Ferro a réalisé une belle perf contre Rybakina avec des retours très saignants et un bon coup droit.

    Tristesse pour Serena qui malgré tous ses défauts et son attitude parfois limite est la joueuse de tennis qui m’a le plus impressionnée à voir en vrai, son ampleur et son charisme lui sont beaucoup plus consubstantiels que celui de Fed ou Djoko dont le palmarès a une plus grande part dans cette aura.

    Mais ça va permettre à Pironkova de continuer à botter des culs et ça ne déplaît pas car elle a un super jeu en angle, un revers à la Paire et un très beau service.

    Il est notable que la nouvelle génération a par ailleurs des prises de coup droit vraiment extrêmes, y compris chez les filles qui en ce sens convergent avec l’ATP. Ferro, Klavan, Gauff ne sont pas si loin d’un Kachanov ou d’un Tiafoe.

    J’ai pu également voir Tsitsipas dérouler contre Cuevas qui est manifestement impuissant contre lui. Son jeu et son allure sont esthétiquement très plaisants même s’il a du mal pour le moment à finir le travail dans la difficulté.

    Petite déception pour Shapovalov mais ça peut arriver de se faire crocodiliser par un Espagnol. Comme Tsitsipas, c’est un joueur qui est très plaisant à voir jouer et monte de façon régulière.

  19. Kristian 2 octobre 2020 at 13:12

    Thiem a vraiment un tableau d’enfer surtout par rapport a Djokovic et Nadal qui passent la semaine au club Med. Cilic, Sock, Ruud, pour ensuite vraissemblablement enchainer sur Stan, Schwartzman, Nadal et Djokovic. S’il va au bout, c’est un super-hero

    • Kristian 2 octobre 2020 at 13:27

      Cela dit, vu son niveau de jeu lors du troisieme set aujourd’hui, il en est bien capable

      • Sam 2 octobre 2020 at 14:30

        « Vraisemblablement enchaîner sur Stan »…Hmm, pas si sûr, chouette jeu ce Gaston.

    • Paulo 2 octobre 2020 at 17:48

      Que ce soit Wawrinka ou Gaston, ce ne sera sans doute qu’une formalité pour Thierminator : Wawrinka ne joue pas bien, il est mené 2 sets à 1 par Gaston. Même Schwartzy en 1/4, ça ne devrait pas poser de problème à l’Autrichien qui mène 6 victoires à 2 contre lui.

  20. Nathan 2 octobre 2020 at 17:34

    Gaston l’téléfon qui son’
    P’t-être bien qu’c’est importon !

  21. Sam 2 octobre 2020 at 18:17

    Pas possible comme Stan se fait débreaker, cette dernière boulette…Ca fait franchement coup de vieux tout ça.

  22. Nathan 2 octobre 2020 at 18:28

    Gaston pas gêné par le service de Stan, ni par son revers, ni par son coup droit. Stan obligé de jouer de plus en plus fort, de plus en plus long… et qui commet la faute de plus en plus vite. Pas de doute, Gaston y répond.

  23. Nathan 2 octobre 2020 at 18:37

    Stan s’est bien sorti de ce 4ème set, avec courage et puissance, mais qu’est-ce qu’il peut s’empaler sur les amorties de Gaston !

  24. Paulo 2 octobre 2020 at 19:28

    On a donc deux gars classés au-delà des 200 en 2ème semaine à Roland : Gaston (239) et Korda (213). Pas vu beaucoup jouer ce dernier, mais il me semble gagner ses matches de façon convaincante – seulement 8 jeux laissés au crocodile espagnol Martinez, 105ème mondial.

    Et Schwartzy en difficulté face à Gombos, 106ème mondial…
    Sinner a remporté les 2 premiers sets de son match contre Coria, et vient de débreaker dans le 3ème.

  25. Paulo 2 octobre 2020 at 19:32

    Le plus important, c’est que Thiem batte Nadal en demie, et que quelqu’un en fasse autant à Djoko dans la moitié haute du tableau : Khachanov ? Tsitsipas ? Rublev ? Un Dimitrov ressuscité ? Il ne faut surtout pas une finale Nadal-Djokovic, pour le salut de ce sport.

    • Nath 2 octobre 2020 at 19:36

      Khachanov, c’est très optimiste.
      Thiem on verra bien, son tableau se dégage effectivement jour après jour, et il doit avoir une sacrée envie de gagner contre Nadal ici.

    • Guillaume 2 octobre 2020 at 21:07

      « Il ne faut surtout pas une finale Nadal-Djokovic, pour le salut de ce sport. »

      Totally. Parce que oui pas de public, météo pourrie, terrain lourd et sangliers qui ont bouffé des cochonneries, mais côté matchs, révélations et beaux parcours, il est plutôt sympa, ce tournoi.

  26. Nath 2 octobre 2020 at 19:34

    Gaston sur ce match, c’était le roi des amorties et des lobs !
    Ce sera intéressant de voir le profil des joueurs restants à l’issue du 3T et de comparer avec d’autres années.

  27. Paulo 2 octobre 2020 at 19:42

    Et voilà, c’est fait pour Sinner, en 3 sets. Deuxième semaine à Roland à 19 ans.
    Il a une de ces frappes de balle ce garçon, il est épatant.

    • Paulo 2 octobre 2020 at 19:44

      44 coups gagnants contre 20 à son adversaire, le gamin sait faire avancer la balle.

      • Sam 2 octobre 2020 at 20:09

        Sinner est impressionnant.
        Stan a eu l’air d’avoir 54 ans.
        Mais tout le monde rame sauf Thiem et les deux autres.

  28. Coach Kevinovitch 2 octobre 2020 at 23:07

    Bonsoir tout le monde. J’ai eu 87% à ce quiz sympathique.

    Ce Roland-Garros est original et permet de découvrir certaines nouvelles têtes mais pour le moment, on attend les grands matches.

  29. Perse 2 octobre 2020 at 23:08

    Une plutôt belle journée à RG avec cette victoire surprise de Gaston qui a super bien joué, de façon fort plaisante de surcroît.

    J’ai vu Garcia faire 2 excellents sets contre une joueuse baromètre avec de très beaux coups et de l’audace récompensée au bout de 6 balles de match.

    Sinner est en train de réaliser sa première percée en GC en dynamitant un crocodile et Korda, après un tableau facile – a le mérite d’être là. Sa transition vers le circuit pro n’est pas facile mais c’est un bon signe. A Cincinnati, Korda avait été l’odeur du plus gros choke de 2020 en perdant après avoir mené 5-1 en deuxième manche contre le nouveau Nieminem Ruusa******. Sur le plan du jeu en toute honnêteté, c’est un Berdych dans le moule américain et je ne perçois pas la même magie que son père avait. Au moins dans la dynamique familiale, il pourra paraître moins insignifiant par rapport à ses 2 soeurs qui sont des monstres du golf.

    • Perse 3 octobre 2020 at 17:17

      Désolé, je suis fatigué:

      Korda a littéralement galvaudé un match contre Emil Ruusuvuori à son premier tour.

  30. Sam 3 octobre 2020 at 14:02

    Perse, j’aime beaucoup cette phrase « l’odeur du plus gros choke de 2020 en perdant après avoir mené 5-1 en deuxième manche contre le nouveau Nieminem Ruusa******. » mais je ne suis pas certain d’en comprendre tout le sens….Un éclairage ?!

    • Perse 3 octobre 2020 at 17:18

      Désolé je suis fatigué.

      Korda a littéralement galvaudé un match contre Emil Ruusuvuori.

  31. Paulo 3 octobre 2020 at 18:35

    Coup de jeune sur Roland : avant le dernier match du 3ème tour entre Djokovic et Galan, on est déjà assuré d’avoir 9 joueurs de 24 ans et moins en 2ème semaine :
    Khachanov, Altmaier, Rublev, Tsitsipas, Sonego, Gaston, Zverev, Sinner, Korda.
    En fait c’est simple, il n’y a plus que deux joueurs nés avant 91 : Nadal et Djokovic. Et si d’aventure Galan devait créer l’exploit face à Djoko, on aurait 10 jeunes de 24 ans et moins en 2ème semaine…
    Les 5 joueurs d’âge « intermédiaire » (25 à 29 ans) sont Dimitrov, Carreno Busta, Schwartzman, Fucsovicz, Thiem.
    Nadal et Djokovic sont des dinosaures, avec leurs 34 et 33 ans. Il est temps de les fossiliser.

  32. Sam 3 octobre 2020 at 23:15

    Très fort, Pioline en interviewer de fin de match…Il commence par un tranquille « I like your smile » à l’attention de Danielle Collins (oui, je suis attentivement le parcours de Danielle Collins…). Ensuite elle explique qu’elle n’a jamais joué sur terre à un niveau pro, qu’elle vient du college US où elle a joué sur dur, qu’elle n’a pas vu de terre battue pendant deux ans. Traduction du Cedric : « elle a fait des études, elle a de l’expérience sur terre battue ».

    • Kaelin 5 octobre 2020 at 06:01

      haha sacré Pioline, pas très bon mais une bonne tete, c’est un peu le Chirac des commentateurs! Un coté Jean Jacques Goldman

  33. Sam 4 octobre 2020 at 13:23

    zverev cogne comme un sourd et ça revient : une pièce sur Sinner…Pas de pièce sur Korda ni sur Gaston.

    • Paulo 4 octobre 2020 at 13:36

      Korda a fait illusion pendant… un jeu, le premier, où il s’est procuré 2 ou 3 balles de break. Depuis, ça défile… On a beau avoir un vent à décorner les bœufs, le taureau espagnol n’en est pas affecté, et charge, charge, charge.

Laisser un commentaire

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis