Balles perdues – 2ème édition

By  | 26 mars 2010 | Filed under: Insolite

Encore et toujours des photos détournées, des propos irresponsables additionnés de définitions douteuses ainsi que d’interviews peu plausibles. La honte de ce blog en quelque sorte !

amortie = coup d’une lâcheté insigne effectué par des faibles qui ne veulent pas admettre qu’un bon adversaire est un adversaire mort dans les bâches.

effet rétro = vêtement vintage comme par exemple le short court moulant pour les hommes ou les jupes dissimulant la culotte pour les filles. Exemple = « Anna Kurnikova n’a jamais eu recours à un effet rétro ».

attaquant de fond de court = personne qui pense que les lignes dessinant le court délimitent un endroit tabou où il est formellement interdit de mettre les pieds.

bye = faveur octroyée, dans certains tournois, aux têtes de série les mieux classées qui se voient dispensées de disputer le premier tour.

bye bye = faveur exceptionnelle octroyée en 2010, dans tous les tournois, à Richard Gasquet qui se voit dispensé de disputer le second tour.

bris = proposition officielle pour traduire « break ». Connait peu de succès, il est vrai que les éventuelles expressions telles que « le bris est fait » , « vu comme tourne le jeu ça sent le bris » ou encore « X bénéficie désormais d’un double bris » ne paraissent guère heureuses, à moins que l’on soit fromagero-dépendant. De plus je vous laisse envisager le côté vexatoire que pourrait entraîner l’expression « Ah, une balle de débris ! »

bris d’égalité = proposition officielle pour traduire « tie-break ». Outre que la proposition apparaît quelque peu antinomique sa précision laisse à désirer. Le Capri institute propose quant à lui « jeu de départage » ou carrément « départage« .

serveur-volleyeur = grosse farce de « tennisseux » pour leurrer les novices. C’est en quelques sorte le dahut du tennis. Il s’agirait d’un type de joueur qui suivrait son service au filet pour faire des volées. C’est ça, oui ! Et ils jouent sur des courts penchés ces joueurs-là, non ? Vraiment grotesque.

passing-shot (voir aussi le mot précédent) = pratique douteuse et très probablement légendaire qui aurait consisté à faire en sorte que la balle passe au loin d’un joueur qui serait monté au filet.

En 2009 notre illustre consultant avait bien voulu nous accorder par deux fois l’honneur de le questionner au sujet de la Coupe Davis. Voici ces moments inoubliables :

4 mars 2009 – C’est non sans une certaine émotion que nous vous annonçons que Capri news a en exclusivité les services de l’ancien vainqueur de la Coupe Davis, le grandissime Henri Lecontre. Nous ferons un point quotidien avec lui sous forme d’échange.

Capri news = Bonjour et merci Henri.

Henri Lecontre = Vous pouvez m’appelez Henri, vous savez. Il est vachement bon le café, dis-donc !

CN = Euh… merci. En fait la cafetière le fait tout seul.

HL = Ouais, ben tu la féliciteras de ma part. Fais voir les toasts à ta gauche, y fait faim !

CN = Euh, voilà. Donc Henri nous allons faire un premier point sur le match de Coupe Davis qui s’annonce.

HL = No problemo ! File voir le beurre et la confiture à ta droite.

CN = Voici. Donc Henri la France affronte les Tchèques pour ce tour de Coupe Davis.

HL = Ah, di diou ! Je serai malheureux avec eux.

CN = Pourquoi ça ?

HL = Parce que chez eux il n’y a rien à bouffer, tu connais pas la fameuse expression « Tchèques sans provisions » ??!!! AHH AHH ahh AHHA !! ! AH ah kof KOf KOF..Raah Kof kof raah !! Oh purée, j’ai failli m’étouffer, faut que j’arrête la déconne un peu moi !

CN = Excellente idée. L’équipe française est notamment constituée de Gaël Monfils, Richard Gasquet, Gilles Simon…

HL = Alors lui je comprends pas !

CN = Vous estimez qu’il n’a pas sa place ?

HL = Non !! C’est pas ça. Je comprends pas pourquoi il a pas de nom, il a que des prénoms, c’est bizarre, non ?

CN = Mais si Simon c’est son nom, comme par exemple le chanteur Yves Simon.

HL= Me prenez pas pour un abruti ! Les trucs à deux prénoms c’est des noms d’artistes,des… des… des psychopates, je crois.

CN = Pseudonymes, peut-être ?

HL = Ah ouais c’est ça !! J’savais que c’était un nom d’animal. Bref, les trucs à deux prénoms c’est des pseudonymes, pour les artistes qui veulent pas être reconnus dans la rue. Là, Gilles Simon, j’y comprends rien. C’est pas un croissant juste devant toi, là ?

CN = Oui, tenez ! Peut-on avoir votre avis sur l’équipe française quelques jours avant l’épreuve ?

HL = Bien sûr ! T’as qu’à me dire quel jour ça t’arrange que je donne mon avis !

CN = Ben, on va dire aujourd’hui ! Maintenant !

HL = Ok, cool !! Tu m’as l’air nerveux petit, c’est pas bon ça ! Bon, ben l’équipe sélectionnée par Yannick Noah elle m’épate pas du tout. Mettre Guy Forget dans l’équipe ça fait un peu réchauffé, pour pas dire surgelé !

CN = Mais ce n’est plus Noah le capitaine, c’est Guy Forget !!

HL = AAHH, d’accord !! C’est sûr qu’en étant capitaine, c’est plus facile pour se sélectionner soi-même. L’enflure, il aurait pu penser à moi quand même. Tiens, je vais le voir tout de suite, on va causer du pays !! Attends, file voir le reste de brioche pour la route, gamin !

CN = Merci Henri, et à demain pour un nouveau point.

5 mars 2009 – Nous retrouvons notre consultant l’air ronchon au country-club de Roland-Garros.

Capri news = Bonjour Henri.

Henri Lecontre = Ouais, bonjour !! Bon, j’ai compris : table vide , ce matin on graille rien. On peut avoir un kawa quand même ?

CN = Bien sûr. Ca n’a pas l’air d’aller fort.

HL = Oh, c’est l’aut’ buse de Forget qui a refusé de me prendre dans l’équipe. Quand tu vois la bande de péquenots qui l’accompagne !! (Il lève les yeux au ciel) De toute façon j’ai jamais pu le blairer celui-ci !

CN = Quand même, vous vous entendiez bien quand vous avez battu les Américains, non ?

HL (stupéfait) = Hein ?!

CN = En 1991, à Lyon.

HL = Ah, ça !! C’est les USA qu’on avait battu, pas les Américains. Les Américains c’est des gars avec des chapeaux qui montent à cheval, qui crachent par terre et qu’ont des pistolets des fois.

CN = Mais USA, Américains, Henri, c’est pareil !!

HL = Mais ouais. Et Agassi et Sampras ils jouaient montés sur des chevaux et ils crachaient partout, c’est ça ? Arrêtez votre char, les gars. Je suis pas bien malin mais quand même, j’ai la télé depuis tout petit et des Américains j’en ai déjà vu plein. Si j’avais joué contre l’un d’entre eux je pense que je m’en rappellerais !!

CN = Bon, parlons du match. L’équipe Tchèque vous en pensez quoi ?

HL = Je leur accorde un grand crédit, surtout s’il joue en blanc !

CN = Pourquoi ?

HL = Ben, tu sais pas qu’il faut toujours se méfier des « Tchèques en blanc » !! AHH AHH AHAH hah RAAHH KOF KOF RAHH KOF rahh.. Mince, j’ai encore failli m’étouffer !

CN = Un peu de sérieux, Henri ! Tout de même !

HL= Ok, ok ! Bon, pour moi les Tchèques sont favoris à partir du moment où ils s’appuient sur Lendl.

CN = Euh… mais Lendl il joue plus depuis longtemps.

HL = Non ! ?! (il réfléchit) Pas grave, faut le rappeler, je pense qu’il assure un max encore.

CN = C’est pas possible, Henri ! De toutes manières Lendl est devenu Américain.

HL (abasaourdi) = QUOI ! ?! ? Je savais même pas qu’il savait monter à cheval !! Il cachait bien son jeu l’animal. Je sais pas comment ils se sont débrouillés pour trouver un cheval cubique pour lui.

CN = Nous n’en savons rien non plus. Autre chose à propos du match ?

HL = Ouais, faudra faire gaffe au deuxième remplaçant Tchèque, il est amphibie.

CN = Euh… amphibie ?!

HL = Ouais, ou bisexuelle ! C’est comment qu’on dit quand un gars peut jouer à une main des deux mains ?

CN = Ambidextre ? ?

HL = Oui, c’est ça. Je savais que c’était un nom de bateau mais je me rappelais plus lequel. Mais bon, amphibie, bisexuelle, ambidextre c’est quasiment des synopsis, non ?

CN = Certes, Henri, certes. A demain pour un nouveau point (et un tube d’aspirine, pitié !)

About 

Capri est indéfini.

Tags:

437 Responses to Balles perdues – 2ème édition

  1. David 27 mars 2010 at 21:17

    Sur IW et Miami, Murray aura perdu la bagatelle de 1400 points. Sachant qu’il ne compte pas défendre sa demi de Monte Carlo, la note est un peu salée pour l’écossais. D’autant que la saison ocre n’est guère sa période favorite. Les temps s’annoncent rudes pour l’écossais.
    Content par contre pour Fish qui revient de blessure et qui a une tête sympa.

    • Cochran 27 mars 2010 at 21:21

      A voir si sa dégringolade se poursuit, il pourrait se retrouver dans de mauvaises parties de tableau à RG ou Wimbly.
      En tout cas, contre toute attente il y a encore un mois, Nadal a maintenant pas mal de chances de se retrouver TS2 à RG malgré tout.

      • Nath 27 mars 2010 at 21:42

        En fait, s’il garde le même niveau de jeu qu’actuellement, je crois que, top 4 ou non, il sera en danger rapidement sur des surfaces qui lui conviennent moins bien que le dur. Je ne suis pas sûre d’être claire là :? : je veux dire qu’il n’arrivera pas jusqu’aux top 4 avec un niveau de jeu pareil.

        • Cochran 27 mars 2010 at 21:49

          Djoko et Andy, même combat ! Tous les deux en délicatesse avec leur service, tous les deux en panne de confiance depuis l’AO, tous les deux incapables d’assumer leur rang.
          Je ne sais pas si le duo Fed/Nadal les a totalement asphyxié, mais ce qui est certain c’est qu’ils ne peuvent tenir la comparaison avec la paire d’As qui domine le classement depuis 5 ans.
          Ceci dit pour Murray, la terre étant sa moins bonne surface, celle où on l’attend le moins et donc où les attentes sont les moins grandes, il pourrait en profiter pour se refaire une petite santé mentale. Il gagne, c’est bonus, il perd, pas grave, on s’y attendait. A l’inverse de Djoko qui est un bon joueur de terre et a, encore, une kyrielle de points à défendre…

          Tout ceci fait bien les affaires du duo en tout cas !

    • MarieJo 27 mars 2010 at 21:25

      fish est peut être sympa, mais il a le look le plus beaufish du monde… fish ne porte pas de chaussettes mais des soquettes au ras des basquettes !!! en plus il flotte dans ses shorts de plagistes… at après on critique nadal pour ses shorts de fashion plagistes ! :P

      • Sylvie 27 mars 2010 at 21:51

        Entièrement d’accord. Les soquettes ça tue. La première fois que je l’ai vu ainsi (mauvais souvenir d’ailleurs) j’ai eu effectivement l’impression qu’il arrivait direct de la plage.

      • Alex 27 mars 2010 at 22:19

        Fish est un plagiste,péché au large de Delray Beach

      • Pierre 27 mars 2010 at 23:00

        Alors là, sur la socquette, il y aurait beaucoup à dire, c’est très décrié mais, au fond, avez-vous essayé de jouer avec ? Tenez, aujourd’hui encore, j’ai joué avec des socquettes, j’ai perdu, certes, mais des dizaines de filles, agglutinées au grillage, criaient après ma défaite : « Pierre, Pierre, jette-nous tes socquettes !!! ». Évidemment, je me suis abstenu. Non mais.

        • Sylvie 27 mars 2010 at 23:15

          Moi je joue avec des socquettes mais je suis une fille.

          Faute d’avoir des bracelets éponge trempés de sueur à lancer au public féminin en délire, Pierre nous invente le concept de la socquette jetée aux groupies en pâmoison. A développer.

  2. MarieJo 27 mars 2010 at 21:21

    quel genre de fish croque des murènes déjà ?
    sur le dernier jeu que j’ai pu voir, murray a retourné particulièrement mal…

    qui sera le 3è upsetable à miami ?

    ahh grand moment en perspective : feliciano lopez/fish au menu du prochain rd !

  3. Sylvie 27 mars 2010 at 21:53

    En tous les cas, la concurrence redoutable représentée par le duo Murray/Djoko prend l’eau. Etrange tout de même cette symbiose entre les deux.

  4. Elmar 27 mars 2010 at 22:18

    Mon poulain Fish a réussi une bien belle prise. Je l’ai pris en espérant une percée de sa part dans un gros tournoi. Pourquoi pas ce Miami? Je n’espère pas une Ivan non plus. Mais pourquoi pas une petite demi de derrière les fagots?

  5. Jérôme 28 mars 2010 at 00:04

    Murray, c’est un stratège de génie. Il a décidé d’appliquer quasiment la même tactique que Fed : balancer les matches dans les MS. Mais pour se distinguer de Fed, il perd en GC. :-p

    • Djita 28 mars 2010 at 13:01

      Exactement!^^
      Il a oublié la composante la plus importante du succès de Federer: gagner en GC!

  6. Jérôme 28 mars 2010 at 00:09

    Je sais bien que je risque un colis piégé du ‘Yo, mais il semble en bien que se mette en place la conjonction plus que parfaite sur laquelle Antoine et moi avons glosé.

    Même dans mes élucubrations les plus folles, je n’avais misé que sur la probabilité que Nadal ne soit pas en grande forme à l’approche de Roland Garros. Je n’imaginais pas que Djoko comme Murray seraient en pleine déconfiture ni que Delpo serait en proie à des problèmes persistants à l’épaule et au bras.

    Il y a bien la jeune garde, mais Cilic et je ne vois pas qui d’autre risquent d’être bien tendre sur les top 2 à 5 sont aux abonnés absents.

  7. fieldog 28 mars 2010 at 02:18

    Match assez moyen de Fed dans l’ensemble malgré quelques fulgurances mais il fait le boulot en 2 sets et entre enfin dans le tournoi.

  8. Serge 28 mars 2010 at 07:01

    Murray, Djokovic, Ljubicic (a notes que Karim avait pronostiqué une défaite au 1er tour de ce dernier!)out dès le premier tour, voila pour les surprises. Je ne vois pas Federer aller au bout, peu d’ intérêt de gagner pour lui Miami avant la saison sur terre battue, je pense qu’ au premier match un peu accroché, il perdra par manque de motivation, et je pense qu’ une rencontre contre Nadal (au hasard) ne l ‘arrangera pas avant la saison sur terre battue.
    Reste Nadal, mais là aussi je le vois difficilement « s’arracher » pour aller au bout.
    Je vois bien une nouvelle surprise du genre Cilic, voir même Verdasco!

  9. Antoine 28 mars 2010 at 09:38

    Fait pas bon de croiser la route de Fish à Miami ! Après Federer il y a deux ans, la Murène hier..

    Pour ce dernier, c’est évidemment un peu plus gênant que pour le Suisse il y a deux ans. Histoire de lui mettre gentiment la pression, lors du dernier OA, Federer avait dit s’agissant de Murray que s’il s’était planté à l’US Open (en faisant un match nul contre Cilic), c’était parce qu’il avait la pression de défendre sa place en finale de l’année d’avant, les points correspondants s’entend..Ce n’était pas très sympa pour la Murène mais c’était bien vu et c’est ce à quoi me fait penser sa défaite au premier tour à Miami alors qu’il était tenant du titre et avait donc tout à perdre et rien à gagner..

    C’est un indice supplémentaire de l’hypothèse selon laquelle, sur le plan mental, le Scot est friable…

    Avec les défaites de Djoko et Murray qui disparaissent tous les deux de façon assez misérable, la voie est dégagée pour ceux qui était de leur côté du tableau : Roddick et Soderling et en regardant un peu plus loin, pour Federer et Nadal, avace donc de bonnes chances de les retrouver en finale..Tout ceci fait d’ailleurs leurs affaires au classement et Nadal retrouvera certainement sa place de numéro deux d’ici à RG et Federer conservera sa place de numéro un encore plus facilement que prévu..En ce qui concerne ce dernier, la question du record de Sampras ne se pose plus à mes yeux depuis l’OA: le Suisse a largement les moyens de demeurer numéro mondial jusqu’à la fin de l’année et probablement largement au dela également..Faudra s’y faire ou plutôt qu’ils s’y fassent !

    Federer n’a pas grand chose à perdre ni à gagner sur ce tournoi; l’enjeu est plus important pour Nadal. S’il gagne, ce sera très bien pour lui; s’il se prend encore une tôle contre quelqu’un d’autre que Federer, ce sera une défaite de plus contre un type supposé être moins fort que lui. Je les vois bien tous les deux en finale..

    Je constate aussi que l’état de forme de Djoko et Murray est tout à fait conforme au scénario que j’esquissais dans mon articile sur le GC du Suisse: ces deux là sont au fond du trou, Del Po est aux abonnés absents et la seule incertitude pour les deux mois à venir est celle concernant la forme de Nadal sur terre..Tout cela pourrait donc devenir très intéressant pour le Suisse…

    • Benoît 28 mars 2010 at 10:33

      Fish avait battu Federer en demi il y a 2 ans avant de perdre en finale face à Djokovic, mais c’était à Indian Wells !

      Vivement la terre battue, tout le monde en a ras le bol du dur !

    • Jérôme 28 mars 2010 at 10:42

      Yes. Je la sens aussi venir cette finale de Miami entre Roger et Rafa.

      Et apparemment, le suisse s’est remis à très bien servir, ce qui pourrait signifier qu’il a fait tout le nécessaire pour nous en remettre une couche sur la recette qui lui avait si bien réussi entre mai et septembre 2009 : un service ultra-performant est pour lui une quasi-assurance tous risques.

  10. Sylvie 28 mars 2010 at 11:08

    la conférence de presse de Federer en anglais

    http://www.sonyericssonopen.com/News/Tennis/2010/Interview-Transcripts/Interview-Transcripts/Extra-Column/Roger-Federer-Second-Round.aspx

    En résumé, sur les parties les plus intéressantes :

    Il a eu du mal en début de partie, notamment en coup droit, en raisons des conditions très différentes par rapport aux entraînements, notamment le rebond de la balle était différent Il a du prendre plus de sécurité pour éviter les fautes.

    En ce qui concerne sa préparation sur terre : il a décidé de zapper MC pour se reposer, prendre des vacances et arriver frais sur la période Rome-Wimbledon. Il a choisi de jouer Estoril car il n’y a que 28 joueurs dans le tableau. (à mon avis Estoril pourrait sauter en cas de méforme). Il reparle de la gestion méticuleuse de son calendrier;

    Il dit qu’il arrivera sans pression à RG car il a déjà gagné le titre à la différence des années précédentes où il y pensait depuis le début d’année et axait sa préparation sur ce titre. Il sait qu’il aura 2000 points à défendre mais dit aimer ce challenge;

    En ce qui concerne le transfert de RG, il dit ne pas savoir grand chose du dossier et pense qu’il ne connaîtra pas de déménagement en tant que joueur. Il pense que le tournoi peut améliorer des choses, notamment en terme d’espace dans la zone des joueurs et sur le Lenglen. il dit qu’il n’est pas trop concerné car il joue surtout sur le Chatrier. Il est très conscient des difficultés et du manque d’espace et souligne que c’est très difficile pour les organisateurs qui doivent plaire aux joueurs, aux spectateur set aux médias. Il pense que les organisateurs sont soucieux de l’avis des joueurs car ce sont eux qui parlent à la presse et font l’écho, bon ou mauvais du tournoi.

    Voilà, à la louche et pour les non anglophones la transcription générale des propos du Suisse . n’hésitez pas à rectifier les erreurs, j’ai un peu lu en diagonale.

    Pour ceux que cela intéresse, je peux faire Murray.

    • Antoine 28 mars 2010 at 11:23

      C’est sympa mais je crois que tout le monde parle anglais ici..

      • Sylvie 28 mars 2010 at 11:27

        OK, pas de problème c’était au cas où… Je me contenterais de mettre le lien. ;)

    • Franck-V 28 mars 2010 at 12:51

      Non non, c’est très bien, Sylvie, merci. N’hésite pas à traduire, moi, je ne parle pas l’anglais. Du moins, pas le dimanche.

      • Sylvie 28 mars 2010 at 12:58

        Euh, concrètement je fais quoi ? Je n’ai pas voulu commettre un impair en sous-entendant que vous ne maîtrisiez pas la langue de Shakespeare.

        • Jean 28 mars 2010 at 13:04

          N’hésite pas, on est des gros flemmards !

        • Oliv 28 mars 2010 at 13:05

          Je ne parle pas anglais non plus alors si tu as le courage de traduire ;-)

        • Nath 28 mars 2010 at 13:25

          Tiens, Jean m’a piqué ma réplique au mot près… Merci Sylvie :D

          • Sylvie 28 mars 2010 at 13:58

            De rien. Dites-moi si vous voulez un résumé pour Murray ou si c’est bon.

          • Nath 28 mars 2010 at 14:03

            Fais comme tu le sens, de toute façon je lis tout sur ce site ;)

  11. Sylvie 28 mars 2010 at 11:33

    Donc interview de Murray

    http://www.sonyericssonopen.com/News/Tennis/2010/Interview-Transcripts/Interview-Transcripts/Extra-Column/Andy-Murray-Second-Round.aspx

    Qui confirme que son problème est bien mental et que depuis Melbourne, il joue mal et n’y est plus mentalement. D’ailleurs, il dit qu’il a bien joué TOUS les matchs à Melbourne , ce qui confirme bien le fait que c’est Federer qui a fait un grand match en Australie et pas forcément Murray un mauvais.

    • Antoine 28 mars 2010 at 11:51

      Oui, c’est la déprime..On croirait presque entendre Gasquet, enfin j’exagère un peu..

      • Djita 28 mars 2010 at 13:06

        Oui Gasquet c’est tout de même un cas à part. Murray lui au moins a deux finales à son actif.
        Sinon Murray m’inquiète, ces défaites ne vont pas l’aider surtout que la terre battue arrive et l’on sait que ce n’est pas sa surface favorite.

  12. Marc 28 mars 2010 at 12:26

    J’ai vu le match de Murray ce matin : outre le fait qu’il joue mal, son attitude sur le court est tout simplement odieuse et insupportable, toujours à hurler, pleurer, lever les bras au ciel…

    Je ne sais pas comment Fish a fait pour rester sur son jeu et ne pas passer de l’autre côté mettre une tête au carré à ce lamentable petit con prétentieux.

    Djoko et Murray semblent être exactement dans la même configuration : frustrés de ne pas gagner, et voulant pour y arriver l’un changer son jeu (Djokovic) l’autre se doter d’un physique de body builder (Murray), ils se fragilisent et ne supportent pas de voir leurs efforts pas récompensés. Ils ont le mental à zéro, déjà qu’il n’était pas bien élevé…

    J’ai regardé le 1er set de Fed, grand arrosage des bâches, ce n’est pas du grand Fed…

    Si ça se trouve, comme à Indian Wells, on aura un outsider pour gagner le tournoi.

    • Serge 28 mars 2010 at 12:51

      Pareil je vois un outsider gagner Miami.

    • Nath 28 mars 2010 at 13:24

      « J’ai vu le match de Murray ce matin : outre le fait qu’il joue mal, son attitude sur le court est tout simplement odieuse et insupportable, toujours à hurler, pleurer, lever les bras au ciel… »

      Il n’y a pas longtemps (à Rotterdam je crois), Djoko a déclaré qu’il allait essayer de moins montrer ses émotions, au moins négatives.
      Comme il y a un quota minimum à respecter, les joueurs du top 10 ont tiré à la courte paille pour désigner celui qui prendrait le relai.

      C’est Murray qui a perdu, pas de chance pour lui :roll:

  13. Sylvie 28 mars 2010 at 12:45

    Contrairement à ce que je lis depuis ce matin, je ne vois aucun sujet d’inquiétude dans le match de Federer. C’est du Federer classique premier tour : des fautes, des problèmes de réglage mais jamais on ne sent le Suisse en danger. Il a eu le contrôle du match de bout en bout.

    Certes, s’il joue comme cela contre un top player à son meilleur, il perdra mais il ne jouera pas forcément comme cela. Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai lu ce type de commentaires sur des tournois qu’il a finalement gagné en faisant une démo en finale, donc désormais je ne m’avance plus trop dans les pronostics. Tant qu’il est dans le tournoi tout est possible : le meilleur comme le pire.

    • Djita 28 mars 2010 at 13:09

      Exactement Sylvie, ce genre de match de Federer semble être une configuration normale ces dernières années. Il se règle et déroule souvent le reste du tournoi, on en oublie ses matches d’entrée un peu catastrophiques. Du coup j’attends son prochain match pour pouvoir juger. Mais je ne m’inquiète pas outre mesure.

      • alfred 28 mars 2010 at 13:28

        C’est pour cela qu’il se fera sortir par Serra au prochain tour.

  14. Jérôme 28 mars 2010 at 12:54

    Je trouve qu’un des problèmes de Murray c’est qu’il a un un moral quasiment antithétique avec son style de jeu. Il la joue hyper extraverti, arrogant, capricieux, alors que son jeu est celui d’un gestionnaire terne, méthodique, patient.

    Pour ceux qui ont vécu ça en direct dans les années 80, c’est comme si Wilander avait eu le comportement de Mac Enroe sur le court (je ne parle pas des injures de Mac), avec le mental de Lendl dans les grandes occasions.

    Djokovic c’est un peu différent. Pour moi, ce type est un mystère. Il avait un excellent niveau de jeu jusqu’à la mi-2008. Il a raté de très peu le n°2 fin 2008/début 2009. Et puis, contrairement à Murray, il s’est mis pour des raisons qui m’échappent totalement à déconstruire son jeu. Il est moins percutant. Il sert incroyablement moins bien. Quand je vois l’évolution de son service, je me dis que c’est comme si Lendl s’était soudain mis à changer son service pour avoir le niveau de Jay Berger (pour ceux qui l’ont oublié, c’est le gars dont le mouvement consistait à d’abord fléchir le bras tenant sa raquette dans le dos puis à lancer la balle et à faire une mise en jeu).

  15. Jean 28 mars 2010 at 13:03

    Ca fait un moment que je pense que jouer à 12 mètres de la ligne est le signe d’un attentisme psychologique, les Dupont et Dupond des bâches commencent à craquer, aucun plan de rechange, aucun espoir d’imposer son jeu, les types s’emmerdent visiblement autant que nous et se fatiguent tout seuls avec leurs préparations physiques de légionnaires et leur styles. Bien fait !

    Précisément, quelqu’un peut-il me dire ce qu’a changé Djokovic dans son service (rythme, lancer, nbre de rebonds, …), j’en entends parler mais je n’ai perso rien constaté de flagrant (à part qu’il n’en mettait pas une).

    Federer diesel, il chauffe la machine, a bien servi et tué quelques pigeons. Il fait l’impasse sur Monte Carlo et devrait donc daigner se bouger, surtout qu’il doit être mort de rire s’il a vu les matchs.

  16. Jérôme 28 mars 2010 at 13:11

    Comme toi, je ne sais pas ce que Djoko a changé de précis sur son service, mis à part les résultats flagrants.

    Murray, je ne pense pas que son jeu le fasse chier. Ce style de jeu lui correspond profondément. Il a du mal à en changer et il lui manque d’ailleurs les armes pour devenir un joueur profondément offensif. A mon avis, c’est plus un problème d’ego. Il n’imaginait pas que ce serait si difficile. Et à sa décharge (comme à celle de Djoko), je dirais comme le serbe l’a d’ailleurs dit que ces jeunes joueurs ont véritablement eu la poisse de tomber à la même époque que Federer.

    Au final, il est fort vraisemblable que quand on fera dans quelques années la synthèse de la décennie 2003/2012, on dira qu’un seul a réussi à faire de grandes choses au tennis pendant la décennie de l’empereur Federer : Nadal le roi de la terre battue qui aura su bousculer le grand suisse y compris sur surfaces rapides au prix du sacrifice prématuré de son physique.

    Federer ne leur a pas laissé la place parce que contrairement à la plupart des autres grands champions, il n’a pas de passage à vide en GC : une performance moyenne pour lui, c’est de faire finaliste, une demi-finale n’étant que le minimum syndical.

    • Franck-V 28 mars 2010 at 13:17

      Selon Ivanisevic dans l’Equipe d’hier, Djokovic changerait de service sinon avec son ancien geste, c’était l’opération assurée dans 2 ans.

  17. alfred 28 mars 2010 at 13:25

     » Pour moi, ce type est un mystère. Il avait un excellent niveau de jeu jusqu’à la mi-2008. Il a raté de très peu le n°2 fin 2008/début 2009. Et puis, contrairement à Murray, il s’est mis pour des raisons qui m’échappent totalement à déconstruire son jeu »

    C’est simple Nadal l’a cassé. Il n’y a pas de mystère à chercher. Jusqu’à mi-2008 le serbe était habité par une grande confiance. Cette confiance s’est dissipée comme une fumée de pipe suite à ses différentes défaites successives face au taureau le tout sur les trois surface que propose le tennis (terre gazon dur(JO)). Il s’est alors dit mince il faut que je change quelque chose. Il a donc logiquement regardé du côté de son boureau pour trouver la réponse à sa quête, à savoir le jeu de sécurité. Ce qu’il oublie c’est que Nadal est l’un des rares specimen du tennis étant capable de faire avancer la balle à une vitesse descente en liftant.

    • Quentin 28 mars 2010 at 13:40

      Tout a fait d’accord.

      C’est ce que je disais plus haut, je pense que le duo Federer/Nadal a brisé moralement le duo Murrat (oups!Murray:))/Djokovic.
      Pour Murray, ce sont les deux finales de GC perdues face a Federer, tout particulierement celle de cette année qui lui ont fait tres, tres mal (voir le lien post 17488).
      Pour Djokovic, ce sont surtout ses échecs contre Nadal sur terre battue (Hambourg et Roland-Garros 2008, Madrid 2009)qui lui ont été fatal. Je n’ai pas vraiment l’impression que ses trois défaites consécutives contre Federer a l’US open (2007 en finale, 2008 et 2009 en demi) lui aient fait si mal que cela.
      Je note aussi que Murray et Djokovic ont (ou avaient) un coté « grande gueule ». Ca a plut au média qui accusaient les Roddick/Hewitt/Safin de se coucher devant Federer car trop respectueux, mais ca leur a aussi occasionné beaucoup de pression supplémentaire.
      Au contraire, Nadal et Del Potro ont plutot fait « profil bas », avec un peu plus de réussite en GC contre le suisse.

      • Sylvie 28 mars 2010 at 13:56

        Exactement, Quentin. J’arrive à la même analyse que toi sur l’approche psychologique de Murray et Djokovic par rapport à Federer et Del Potro.

        J’avoue que j’ai détesté l’attitude irrespectueuse de Djokovic et son clan envers Federer à son arrivée sur le circuit. Que le Serbe ait eu pour ambition de battre le Suisse et de devenir numéro 1 : quoi de plus naturel ? Mais la façon arrogante de le faire était déplaisante et limite envers Federer. Les « le roi et mort vive le roi » et autres gentillesses du type  » ce type là, je vais l’exploser » relaté par Appoline de WLT étaient superflues.

        J’ai préféré mille fois l’attitude d’un Nadal qui respecte ce qu’a accompli Federer et sa place dans le tennis ce qui ne l’empêche pas de le battre voire de lui mettre une taule sur le terrain.

        Aujourd’hui Novak et Andy semblent payer cet excès de confiance et d’arrogance; Federer sous ses airs placides est un killer comme Nadal qui n’est gentil qu’en dehors du court.

        Je constate d’ailleurs une différence de communication inverse désormais entre Murray et Djokovic d’une part et Nadal et Federer d’autre part.

        D’un côté, Serbe et Ecossais semblent désormais s’auto-flageller en conférence de presse et étaler leurs problèmes, notamment de confiance, là où Suisse et Espagnol se camouflent derrière un discours toujours ultra positif même feint.

        On a appris récemment que Federer avait commencé à douter en 2008 et 2009 face aux critiques récurrentes de la presse. Nadal doute-t-il ? On l’ignore. Officiellement non.

        Alors, certes, certains épingleront la langue de bois des uns et vanteront l’honnêteté des autres mais dans ce monde de tueurs du circuit, n’est-ce pas dangereux d’avouer ses faiblesses et de s’annoncer vulnérable ?

        • DIANA 28 mars 2010 at 14:19

          J’ai toujours à l’esprit la déclaration de Fed à propos de Nadal, sur le fait que Nadal est son « successeur » à la tête. Et les evenements actuels ne font que lui donner raison. Nadal et Federer sont effectivement dans une tout autre dimension, tant tennistiquement que psychologiquement. Ils sont faits du même bois on va dire.

          Federer voit dans le long run, la Presse voit dans le sensationnel e tle day-to-day. Et je crois que nous tenons, avec le n°1 mondial, l’un des meilleurs analystes de son sport.

          Rappelez-vous ses déclas sur Nole :certains l’avaient trouvé méprisant, je crois qu’il n’a été que réaliste. Et idem pour Murray (en 2008 ou 2009) qui avait fait bondir la môman : aujourd’hui, tout le monde s’accorde pour relever l’attentisme de Murray, et ces mêmes personnes ont qualifié Fed d’arrogant et méprisant.

          Le point commun entre Nole et Murray? môman :)

          Avez-vous remarqué comme les femmes du clan Federer sont différentes des 2 mégères?

          • Sylvie 28 mars 2010 at 14:25

            Tu peux dire pareil chez Nadal. pas d’hystérie ni de tranfert. On se contente de se réjouir des résultats du fils sans pour autant chercher à piétiner l’adversaire.

            • DIANA 28 mars 2010 at 14:27

              Je n’ai pas mentionné Nadal, car si la môman est ok, je n’aime pas l’attitude du padre.

          • MarieJo 28 mars 2010 at 15:00

            pour éviter de trouver des cases réponses qui se réduisent et où le dernier qui a dit… devienne un quasi inconnu ; merci, de répondre au premier com’ c’est plus lisible, mesdemoiselles :)

            • Sylvie 28 mars 2010 at 15:06

              Promis, on fera attention.

    • Franck-V 28 mars 2010 at 14:00

      Pour ajouter à cette thèse, il faut se souvenir qu’après l’AO 08, Djokovic voit comme conséquence logique à court terme, la place de n°1 de Federer.. faisant abstraction de Nadal et de sa constance comme si celui-ci n’existait pas.

      Le triple champ de mines (Hambourg-RG-Queen’s) sur lequel il est venu alors exploser lui a rappelé qu’il existait d’abord un n°2…

      ça sera plus difficile et plus long que prévu mais la 2° place du désormais vieux Roi déchu semblait tout de même vacante.

      Et là, vient se (re)poser la 1/2 de l’US 08 , néanmoins après une Masters Cup victorieuse, le n°2 est à 10 pts….

      Il faudra pourtant encore plus d’un an pour l’atteindre dans des conditions qui n’ont rien de glorieuses et qui sont d’abord le fruit de la défaillance de Nadal…

      N°2 par défaut… loin de ses rêves de conquête, Djoko doit traîner ça maintenant, et ses prestations sur le court ne font rien pour l’infirmer. Maintenant, il sait…

      Murray manifestement plombé par cette finale (encore) perdue en GC sait comme Djokovic qu’il n’a plus le statut de dauphin légitime, le temps presse pour se faire « sa » place.

      De jeunes prétendants arrivent comme d’anciens chevaux de retour, les DP, Cilic, Sod, Davy, Rod; il faudra aussi leur passer dessus avant de prétendre de nouveau relever le… « challenge-round » des temps modernes ….. réinventé par Federer :-)

      Pour l’instant, 2 seuls y sont parvenus, Nadal et DP.

    • MarieJo 28 mars 2010 at 15:26

      d’accord avec franck… après avoir battu fed et gagné son 1er GC, djoko s’est vu trop beau… l’ascension de nadal en faisant qques matchs de légende en GC contre Fed, a complètement eclipsé ce que les autres ont réalisé en 2008, y compris le GC de djoko, c’est dur à encaisser quand on avait les aspirations légitemes du serbe.
      djoko a surement pensé que pour fed en 2008, c’était le début de la fin… et que contre nadal il avait le dernier mot sur dur.
      la défaite à melbourne, n’a fait que conforter le serbe dans le fait que peut être fed était proche de la fin, du coup, djoko est parti à l’assaut de nadal sur terre en perdant de très peu à madrid… en pensant sans doute que fed n’y était plus.
      on connait la suite avec le retour de fed depuis RG, et je pense que c’est encore plus dur de voir revenir fed que de voir nadal accéder sur une periode limitée à la place de numéro un.
      je pense que pour djoko c’est une réelle démotivation de voir que rien ne peut atteindre la cuirasse de fed, ni les défaites, ni le changement de vie en devenant papa, bref l’envie de lutter prend un coup de plomb dans l’aile. mais, ça va surement revenir, il est juste dans une mauvaise passe.

      murray lui devrait prendre exemple sur nadal, qui après avoir encaissé 2 défaites à wimb a travaillé dur pour devenir plus agressif, et dicter le jeu, ça a mis une grosse année pour se mettre en place, et il a pris des grosses défaites dans la tête contre des joueurs plus doués sur surfaces rapides, comme nalbide, davy ou djoko. personne fin 2007, début 2008 après sa tôle contre jowi, n’aurait misé sur lui pour autre chose que RG.
      l’arrogance ce n’est pas d’afficher ses ambitions comme djoko ou murray, c’est de croire que cela sera facile, parce l’adversaire faiblit un peu.
      nadal, comme delpo ont toujours cette humilité et respect de l’adversaire bcp plus naturelle et assumée ; et je pense que c’est parce qu’ils respectent énormément fed (tonton toni est fan du suisse) qu’ils travaillent avec le suisse en ligne de mire.

      • MarieJo 28 mars 2010 at 15:37

        un autre exemple d’abnégation dans la défaite reviens à andy roddick, toujours fair play, mais toujours là au cas où une opportunité se présenterait, malgré les défaites cuisantes et douloureuses encaissées contre fed, lui ne chouine pas, il se remet au taff. vraiment dommage pour lui, que cela n’ai jamais payé.

      • Sylvie 28 mars 2010 at 16:21

        Je ne sais pas si tu fais allusion mes propos mais je n’ai jamais reproché à Murray ou Djokovic d’afficher leurs ambitions. Quoi de plus légitime. Ils ne sont pas là pour arriver en victimes expiatoires sur les matchs et les tournois.

        En revanche, le « le roi est mort vive le roi  » de Madame Djokovic était présomptueux et irrespectueux. Enterrer prématurément le Suisse était , comme tu le soulignes, une erreur à ne pas commettre. Erreur que n’a jamais commise Nadal et que Federer ne commet pas plus avec lui.

        Finalement,comme le dit Diana, beaucoup de propos du Suisse, critiqués lorsqu’il les formule se révèlent souvent exacts. A IW, il a dit que son principal rival restait Nadal. Cela a fait bondir certains, le taxant de mépris de Djokovic ou Murray.

        je pense qu’il ne les méprise pas du tout mais qu’il sait parfaitement que le seul adversaire de son calibre c’est Nadal. et c’est encore en train de se vérifier.

  18. Arno 28 mars 2010 at 14:18

    Les problèmes actuels de Murray et Djokovic sont en effet essentiellement psychologiques, mais je pense qu’ils ont une racine profondément tennistique.

    Je m’explique: Murray (depuis le début de sa carrière) et Djokovic (depuis ses fameuses défaites contre Nadal en 2008) essayent avant tout de s’adapter aux jeux adverses, et plus particulièrement à celui de Federer.
    Le problème est qu’un joueur de tennis devrait d’abord s’appuyer sur ses coups forts, avant de penser au jeu de celui d’en face.

    L’évoulution technique de Fed à travers les années est d’ailleurs un excellent exemple: autour de son coup droit et de son service, il s’est ensuite brodé un jeu ultra complet et multi surface.

    Je crois que Djokovic doit simplement retrouver son « vrai » jeu, celui d’un créateur, d’un attaquant de fond de court, plutôt que se demander comment il va battre Federer et Nadal.
    Pour Murray, c’est plus complexe; il semble que son naturel soit celui d’un pur contreur, c’est pourquoi je ne le vois pas se construire un palmarès conséquent en Grand Chelem, sauf changement radical de mentalité…

  19. Antoine 28 mars 2010 at 16:02

    Un type qui ne se remettrait pas de trois défaites contre Nadal dans un parcours dont l’objectif serait de devenir numéro 1; cela ne prouve qu’une chose: que le type n’est pas fait pour être numéro un..! Trois défaites, ce n’est rien du tout sauf si on n’est pas capable d’aller au delà..A partir de 74, Borg en avait pris 6 contre Connors avant de le supplanter..

    Si Murray et Djoko ne sont pas fichus d’encaisser ce qu’ils prennent en ce moment, c’est qu’ils lls ne sont pas fait pour le job, c’est tout !

    En ce qui concerne Djoko, je ne l’ai d’ailleurs jamais vu comme un numéro un potentiel vu qu’en dehors de Federer, il y avait Nadal..Djoko a l’air d’être content de faire partie des meilleurs, être le meilleur, je ne suis pas sûr que cela ait été une obsession de tous les instants pour lui..et si on n’a pas cela comme objectif constant, on n’a pas la moindre chance d’y arriver..

    Je ne parle pas de numéro un de pacotille, un mois au classement bien entendu..

    Federer a toujours eu envie de gagner Wimbledon et d’être numéro un et il est heureux de l’être. Nadal avait pour objectif de gagner Roland Garros et il y est arrivé aussi. Puis l’apétit venant en mangeant, il a voulu être le numéro un; il y est parvenu aussi en faisant ce qu’il faut pour ..

    Les autres, tous les autres, sont très loin derrière..Ils peuvent gagner un GC parce qu’ils ont un bon niveau comme Djoko, Del Potro ou Murray mais ils n’ont rien à voir avec des types de la trempe de Federer ou Nadal qui sont tous les deux des super champions, parmi le top. Nadal a 23 ans et 6 GC déjà, et le Suisse, ce n’est même pas la peine d’épiloguer…

    Djoko et Del Potro peuvent s’estimer heureux d’en avoir déjà gagné un compte tenu de la présence des deux autres…Roddick, d’en avoir gagné un avant que les choses ne se gâtent…Murray, pas de bol pour l’instant mais il aura droit à sa sucette aussi un de ces jours, probablement…Le seul qui a fait mieux, c’est Safin, mais c’est un autre niveau de jeu..dans les bonnes périodes tout du moins..

  20. Franck-V 28 mars 2010 at 16:05

    Bientôt sur votre écran (15LT), votre programme préféré.

    276…. « 9 semaines 1/2″ ; Un strip tease qui se termine en effeuillage intégral.. des feuilles stats de l’ATP 8)

  21. Lionel 28 mars 2010 at 17:58

    C’est sympa les tournois à surprise mais on bouffe du Almagro Chardy pendant 3 heures. Encore, y a du suspens je dis pas. Vamos Nicolas!!! Venge Richard. Deviens toi aussi un Mousquetaire.

  22. David 28 mars 2010 at 18:16

    Ah revoir Nalbandian, quel plaisir ! Vraiment c’est navrant qu’il n’ait jamais remporté de GC

  23. Zic 28 mars 2010 at 18:20

    Jean: « Précisément, quelqu’un peut-il me dire ce qu’a changé Djokovic dans son service (rythme, lancer, nbre de rebonds, …), j’en entends parler mais je n’ai perso rien constaté de flagrant (à part qu’il n’en mettait pas une). »

    Un topic intéressant sur le sujet: http://tt.tennis-warehouse.com/showthread.php?t=318902

    En somme l’idée serait de se rapprocher du service takeback de Todd Martin à la fois simple et l’un des plus performants de son époque: http://www.hi-techtennis.com/serve/martin_serve_open.php

    Ca passe par de la pratique à en agenouiller un Djoker: http://s301.photobucket.com/albums/nn51/dscotus/?action=view&current=DSCF7063.flv

    « The point of the drill is to show that legs are there just to generate extra pace, but the actual service movement is due to upper body mechanics only. It makes you focus on pronation, and dropping your rear shoulder, and rotating your shoulders around instead of relying on your legs to generate pace. They are there to generate extra pace. The mechanics of the motion are 80% of the serve, the legs the final 20%. You can stand at the line and just toss and pronate a serve in with incredible pace if your upper body mechanics are sound. »

    Manifestement, à voir son port de tête, djoko n’y est pas encore tout à fait: ^^ http://i301.photobucket.com/albums/nn51/dscotus/DSCF7075.jpg

    • MarieJo 28 mars 2010 at 20:00

      zic, désolée que ton comm soit resté en att de modération mais il ne faut pas poster plus de 2 liens à la fois !
      j’ai pas eu accès à internet donc voilà, tu es remis en circulation, merci de faire gaffe, je ne suis pas toujours dans le coin ;)

  24. Sylvie 28 mars 2010 at 18:27

    Je pense que Nalbandian n’a pas encore assez de matchs au compteur pour pouvoir inquiéter Nadal.

    • Franck-V 28 mars 2010 at 19:27

      gagner peut-être pas, mais inquiéter sûrement.. Je rentre juste après le TB :-)

      Le gros est on fire?

  25. Damien 28 mars 2010 at 18:36

    En tout cas, sur ce début de match, Nadal est vraiment bon. Bien en jambes, longueur de balle impressionante, lucidité, du tout bon. Nalbandian est certes peut-être actuellement un peut tendre.
    Quoique, on dirait qu’il a maigri l’Argentin, mais je ne sais pas si c’est bon signe pour lui :)

  26. David 28 mars 2010 at 18:41

    Et débreak de l’argentin. Je le trouve plutôt affuté

    • Damien 28 mars 2010 at 18:44

      Et Nadal qui fait une double sur balle de break contre lui !
      Son mojo n’est pas encore à son top.

  27. David 28 mars 2010 at 18:49

    Je trouve surtout que Nadal retourne très mal en premières. Je ne compte plus le nombre de bas du filet.

  28. David 28 mars 2010 at 18:55

    Quelle amortie !

  29. David 28 mars 2010 at 19:06

    Tie break

  30. Valentin 28 mars 2010 at 19:24

    Il l’a fait, et c’est mérité! Allez david!!

    • Valentin 28 mars 2010 at 19:25

      Allez prono, 6-2 Nalbandian dans le deuxième

  31. David 28 mars 2010 at 19:25

    bien joué

  32. David 28 mars 2010 at 19:25

    3ième Top4 à sortir en trois jours ? A voir…mais le chemin est encore long

  33. Lionel 28 mars 2010 at 19:29

    C’est pas de chance quand même de rencontrer Nalbandian en 16ème. Nadal est plutôt bon malgré quelques inconstances coupables. A ce rythme Federer n’a qu’à jouer les GC pour assurer sa place de N 1.
    Evidemment Nalbandian ne fait pas sa 161ème place.

    Je ne sais pas s’il se fait des cheveux blancs, mais on dirait un début de calvitie pour l’ibère majorquais. La rencontre avec Shakira?

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Commentaires récents

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis