Dans la légende

By  | 8 juin 2009 | Filed under: Regards

Roger Federer et Andre Agassi, Roland-Garros 2009 (photo DR)De son premier titre du Grand Chelem, décroché à Wimbledon, Andre Agassi dit : « C’était tellement beau que je pouvais arrêter de jouer au tennis. » A propos de son triomphe à Roland-Garros, sept ans plus tard, il lâche au contraire : « C’était tellement beau que je pouvais continuer à jouer au tennis. »

Roger Federer peut maintenant saisir toutes les nuances sous-entendues par les paroles de l’Américain. D’ailleurs, quoi de plus normal finalement que ce soit Andre qui remette la Coupe des Mousquetaires à celui qui le rejoint aujourd’hui dans le club très fermé des vainqueurs des quatre tournois du Grand Chelem ? Entre deux hommes qui s’estiment et se sont souvent affrontés en tant que joueurs, la joie et l’émotion étaient palpables ce dimanche…

On ne pourra évidemment que remarquer ce que leurs parcours ont pu avoir de similaires, à dix ans d’intervalle. Pour l’Américain comme pour le Suisse, on n’y croyait plus trop. Trop d’occasions envolées par le passé. D’autant que l’un comme l’autre avaient été loin d’impressionner lors de leurs premiers matchs. Pourtant, tour après tour, ils ont franchi les obstacles. Laborieusement. Pour Federer, jamais même on ne l’avait autant vu à la peine en Grand Chelem : on lui reprochait auparavant de ne gagner que sur son seul talent ? Il aura prouvé que, quand son tennis est en berne, il sait se sortir les tripes.

Cette semaine, le plus dur fut peut-être fait quand il survécut aux Trois glorieuses de la Porte d’Auteuil. Trois journées complètement folles : alors que Novak Djokovic puis Rafael Nadal disparaissaient à la surprise générale, Roger Federer s’en sortait de justesse face à Tommy Haas. Fallait-il y voir un signe ? En tout cas, la route vers la finale s’ouvrait : Gaël Monfils maîtrisé en douceur, Juan Martin Del Potro devenu soudain trop tendre à l’entame du cinquième set, le Suisse n’avait plus qu’à battre le tombeur de Rafael Nadal : Robin Soderling.

Gourmand et gourmet conviés à la table

Chose qu’il s’acharna à faire comme à ses plus belles heures, le maître récitant une leçon qu’il affectionne : prendre d’entrée son adversaire à la gorge, lui coller un set dans la vue en 23 minutes, et toujours mettre la pression en étant intransigeant sur sa propre mise en jeu. Pour cela, une arme fatale chez ce Federer-là : le service. Seize aces, autant de services gagnants, et une faculté retrouvée à serrer le jeu dans les moments-clés. A titre d’exemple, le tie-break du second set ne fut pas sans évoquer certains numéros de soliste effectués par le Suisse contre Lleyton Hewitt (US Open 2004) ou contre un certain… André Agassi (US Open 2005). Quatre aces sur ses quatre points de service, et quelques éclairs sortis de sa raquette en relance. Le plus dur était fait.

Le bras trembla pourtant au moment de conclure. Un peu. Mirka priait, les spectateurs avaient le doigt crispé sur leurs appareils photos et Federer servait pour le match, déjà prêt à pleurer. Quand le retour de Soderling échoua dans le filet, il tomba à genoux et laissa les larmes couler. Puis, devant les micros des journalistes, il expliqua que, après cette victoire, il pouvait maintenant « recommencer à jouer au tennis sans pression ».

Et en effet, qu’a-t-il encore à prouver ? Avec ce titre parisien, il égale le nombre de victoires en Grand Chelem de Pete Sampras, y adjoignant la diversité du palmarès d’Andre Agassi. Le gourmand et le gourmet se trouvent ainsi réunis dans la raquette du Suisse. Ses devanciers (Sampras, Agassi, McEnroe, Becker) l’ont tous adoubé depuis longtemps comme le meilleur d’entre eux. Objectivement, quel joueur de l’époque moderne peut encore lui contester ce titre ?

Alors maintenant, Roger Federer, qui s’était sans doute trop égaré dans sa quête aux records depuis 2007, va pouvoir retrouver le simple plaisir de jouer. Et là, à l’image de la dernière partie de carrière d’Andre Agassi, s’il met de côté la pression pour ne conserver que l’ambition, il n’en sera que plus redoutable…

About 

Prenez ma nouvelle adresse : http://livre.fnac.com/a7085832/Marc-Gdalia-Les-monuments-du-tennis-moderne

Tags:

67 Responses to Dans la légende

  1. Fabien 8 juin 2009 at 09:37

    Alors là par contre je m’incline, je suis tout à fait d’accord avec l’article.

    Et j’ai hâte de voir Federer jouer sans pression, ça n’en sera que plus interessant, au niveau du jeu j’entends, au delà des résultats éventuels qu’il pourrait obtenir. A présent tout n’est que bonus pour lui et il pourra jouer « pour le plaisir » au sens premier du terme.

    J’adore la phrase d’Agassi citée au début de l’article, elle s’applique je trouve bien au delà du tennis, et prouve à quel point il est passionnant d’observer les sportifs de haut-niveau, qui ont la chance de vivre en quelques années les victoires et les défaites que la plupart mettent des années à compiler. Je trouve qu’observer le passage de la jeunesse à l’accomplissement et à la compréhension et la maturité qui s’ensuit est vraiment passionnant, surtout appliqué à un domaine cristallisant comme le sport de haut-niveau, tellement en dehors de la réalité telle que nous la vivons tous.

    je ne suis pas clair? Désolé c’est lundi matin!

  2. Antoine 8 juin 2009 at 09:55

    Oui, désormais, tout le reste sont des cerises qu’il va ajouter sur son gros gâteau..Enfin, une fois qu’il aura gagné un GC de plus, peut être dans un mois ou deux..Que lui reste t il à faire en effet, sinon en gagner un quinzième, c’est à dire soit récupérer Wimby, soit gagner un 6ème US OPen, ce que personne n’a fait avant lui..Une victoire à Wimbledon me parait plus probable mais on verra..

    Quelle sera sa motivation une fois ceci accompli ? Alors qu’il fonde une famille ? Certes, il jouera sans pression mais avec quelle motivation ?

    Jusqu’ici, je pensais qu’il jouerait jusqu’au jour ou il se convaincra qu’il ne peut plus gagner un GC, mais aura t il réellement envie de continuer à faire les sacrifices nécessaires pour pouvoir gagner ? Peut être jouera t il beaucoup moins…

    • Guillaume 8 juin 2009 at 10:00

      Tout à fait d’accord, Antoine. Perso, je le vois bien, survolté par ce titre parisien, aller chercher Wimby dans la foulée. Parce que les deux s’enchaînent et qu’il ne va pas trop avoir le temps de souffler. Et que je suis sûr qu’il veut à tout prix reconquérir son trophée de Wimbledon, celui auquel il tient le plus.

      En revanche, le creux séparant Wimby et l’US pourrait bien le faire redescendre de son nuage et le voir rattrapé par la fatigue. En y ajoutant qu’il devrait être papa durant cette période, cela laisse pas mal d’interrogations sur sa fin de saison.

  3. Franck-V 8 juin 2009 at 10:14

    Quelques propos d’Agassi dans « Le Temps », article de Christian Despont:

     »

    «Cette aptitude à la souffrance est un lien invisible, presque mystique, qui relie tous les champions de tous les sports. En un regard, nous savons que l’autre a vécu «ça», nous nous reconnaissons entre mille», s’enflamme Andre Agassi.

    «Roger gagnera, comme j’ai gagné moi-même en 1999. C’est notre destinée», avait annoncé le Kid, dans une sentence prophétique.

     »

    Pour compléter le parallèle vers leur Olympe laborieux (4° travail d’Hercule) mais Ô combien éternel, c’est lors de leur 11° participation aux Internationaux de France que « le Kid » et « le Maître » ont embrassé la Coupe de nectar et d’ambroisie.

    Le Gourmand, le Gourmet.. et « le Banquet  » de Platon.

  4. karim 8 juin 2009 at 10:15

    Pour Wimbledon je ne suis pas aussi sûr que vous. Il est trop loin dans les étoiles pour penser tennis. Il disait hier qu’il lui faudrait beaucoup plus de temps pour réaliser et digérer cette victoire que les autres. Arriver à se reconcentrer et aller jouer sur herbe, je ne sais pas. Il va jouer pour se faire plaisir désormais, je suis d’accord, mais je ne sais pas s’il aura la concentration et l’envie nécessaires pour aligner une seconde victoire en GC déjà. Mais je le lui souhaite évidemment. Le bouchon de la pression a sauté trop loin pour qu’il puisse se regrouper comme on dit en anglais, et repartir au taquet tout de suite.

  5. Fabien 8 juin 2009 at 10:18

    Moi je pense que le suisse est orgueilleux et avide, ceci dit sans connotation péjorative. A mon sens, il va chercher à reprendre son titre non seulement à Wimbledon, mais aussi à l’Open d’Australie.

    je crois qu’au fond de lui, il se verrait bien prendre sa retrait l’année prochain après un RG remporté face à Nadal, à présent qu’il s’est prouvé qu’il était capable de remporter le titre. Victoire qui m’apparaîtrait miraculeuse mais qui clorait assez savoureusement sa carrière.

    voilà que je me perds dans des pronostics insensés!

  6. Franck-V 8 juin 2009 at 10:25

    Ce triomphe est magique, car la souffrance de Roger pour y parvenir réhabilite à la fois Agassi et Sampras, et re-situe leurs exploits réciproques, il les grandit, les re-actualise pour les jeunes générations friandes de l’immédiat… mais aussi Nadal d’avoir su si longtemps retarder cet accomplissement.

    Ces trois-là peuvent légitimement se féliciter de la victoire de Federer, car rarement son nom sera cité sans y associer Agassi, Sampras et Nadal.

  7. Martin 8 juin 2009 at 10:46

    Salut tout le monde,

    Journée historique hier, nous sommes tous d’accord (comment pourrait-il en être autrement ?). La victoire de Fed était ineluctable. Jamais soderling n’a été en mesure de l’inquiéter. Fed n’a pas puisé dans ses réserves, c’est de bon augure pour la suite de la saison. Il reste le favori n°1 à Wimby, ça me parait clair, tout comme Nadal devrait être le favori n°1 à RG2010.

    On ne parle que de Fed, et c’est bien normal, mais je voudrais attirer votre attention sur deux choses :

    1) Si Fed est devenu hier le deuxième à gagner les 4 GC sur 4 surfaces différentes, il a dû attendre ses presque 27 pour cela. Nadal, lui, pourrait y parvenir à 22 ans, cet été à NY. D’un point de vue purement tennistique, il n’y a pas de raison qu’il ne triomphe pas un jour à l’USO. Et ce dès cette année, c’est objectivement tout-à-fait possible. Je ne pense pas que sa défaite en 1/8 le touchera plus que ça. Sa reste une défaite. Fed s’est bien remis de celle de Wimby (autrement plus difficile à avaler, pourtant)… Se remmettre d’une défaite, c’est une question de mental. Et question mental, Nadal se pose là, quand même.

    2) Je n’aime pas la position ouvertement exprimée par la FFT. En tant qu’organisatrice du tournoi, j’estime qu’elle a un devoir de réserve à obesrver. En exprimant tant de satisfaction devant la victoire du suisse, elle manquye à ce devoir. J’estime que c’est faute grave, et un manque de rsepect envers Soderling. Le suédois a réalisé un tournoi magistral, et sa performance mérite d’être saluée à sa juste valeur. La météo ne l’ai pas aidée en finale. Par temps sec, il aurait eu nettement plus de chances de « matcher » le suisse. Pendant le second, il jouait juste, très intelligemment. Mentalement, il était dans le match. Il se battait bien. Alors si la météo lui avait été plus favorable, il aurait été un outsider plus crédible. Il ne faut pas oublier comment il a mitraillé Nadal et Davydenko, ni comment il a réussi à revenir, au mental, dans son 5ème set contre Gonzo. Chapeau bas, monsieur. Le discours de notre DTN Patrice Dominguez me gène profondément. Lui n’est pas spectateur, ni supporter. il est DTN, il a un devoir de réserve à obersver. Il manque à ce devoir.

    Pour finir sur le match de Fed, je retiendrais deux moments :

    - juste après la balle de match, quand il s’écroule, ses larmes ensuite.
    - Son fabuleux tie-braek, au second set. Un pur chef d’oeuvre. Le pauvre Soderling, il avait très bien joué au second, et il a vu son adversaire appuyer gravement sur le turbo à 6 partout. Il a dû se dire, « mais alors, depuis le début, il ne joue qu’à 60%…, il m’avait pas dit qu’il pouvait jouer comme cela ! comment puis-je gagner, alors ??? Ca sert à rien que je me batte comme un fou pour arriver à 6-6, puisque de toute façon, il me plantera 4 aces à la fin. A quoi bon ? »

  8. Kristian 8 juin 2009 at 10:52

    Bravo a Roger et bel article. Il est dans la legende et il est le plus grand des joueurs que j’ai vu jouer, certainement. Victoire des plus meritees.

    Maintenant remettons les choses a leur place. Federer etait le plus frais physiquement, c’est une evidence. POurquoi? POur toute un succession d’evenements. Il etait blesse en Fevrier, et a peu joue en Mars-Avril, essentiellement car ses performances etaient mediocres. Il avait la tete ailleurs. Alors oui, resultat au moi de mai, il est le plus frais et va au bout, malgre un tournoi parmi les plus usants qui soit. Sens des priorites, certainement. Conjoncture favorable, aussi.

    D’autre part, pour Wimbledon, il ne faut pas s’attendre a ce que le trio Nadal-Djokovic-Murray contre lequel il a perdu 4 fois sur 5 cette annee s’effondre avant les demi finales.

    Bravo a Federer, les circonstances etaient favorables et il a su en profiter. Mais a Wimbledon puis a l’US Open, la fraicheur physique ne sera plus le meme, et ses bourreaux habituels auxquel Del Potro va bientot se joindre auront soif de revanche. Le suisse ne redeviendra vraissemblablement pas l’ogre qu’il a ete.

  9. colin 8 juin 2009 at 11:10

    100% d’accord avec B… euh Kristian.

    La victoire de Fed à Roland est, en un sens, phénoménale, mais elle est aussi le résultat de la conjonction de plusieurs circonstances favorables (tant mieux pour lui, il a su en tirer parti, c’est le propre des grands champions, et cela n’a pas toujours été le cas pour lui, cf. AO’2009). Et la réunion, cette année, de ces multi-circonstances favorables, efface pour Federer 4 occurrences (2005-2008) d’une circonstance défavorable majeure: la rencontre en 1/2 ou en finale de l’ogre de la terre battue alias le taureau de Manacor. Il mérite donc bien sa victoire. Quant à Nadal, je brûle de voir un Nadal / Del Potro sur TB l’an prochain, ça devrait être explosif.

  10. Alexis 8 juin 2009 at 11:19

    Il n’empêche…
    J’attends avec impatience une finale F/N à l’US Open, où les rôles que nous leur connaissions seraient inversés :
    1) N en voie de remporter le titre qu’il lui manque
    2) F en défenseur de son bastion

    Et surtout, je crois qu’à l’avenir je pourrai regarder leurs matches sans cette appréhension permanente du moment où F baisse la tête et ne sait plus quoi faire. Le combat psychologique s’équilibre, place au jeu!

  11. Alexis 8 juin 2009 at 11:24

    Si F est frais, physiquement, cela tient à la fois à son style de jeu et à sa gestion des saisons. Il joue en souplesse et en rythme (cf « la danseuse »?) et ne se carbonise pas dans des tournois « mineurs » (pour lui).

    Quant à Del Potro, il a plein de qualités mais son jeu est d’un stéréotypé! Dans son match contre F, je crois qu’il n’a pas fait un seul slice par exemple.

  12. Jean 8 juin 2009 at 11:37

    Roger akbar !

    Si on ne peut qu’être admiratif devant les performances tennistiques du Suisse depuis six ans, je n’en retiendrais ici que l’aspect physique et mental :

    Vingt demi finales de GC consécutives, cet exploit efface presque pour moi celui du nombre de victoires finales. Parvenir cinq années durant à conserver un niveau physique de cette qualité me semble à vrai dire irréel, et implique une organisation et une gestion de carrière sans faille. S’économiser en MS, c’est bien, encore faut-il conserver la confiance et la capacité à hausser son niveau au moment opportun. Plus encore que dans le nombre, l’exploit est pour moi dans la constance.

    Mentalement, alors que cet aspect avait fait beaucoup jazzer, sa capacité à résister à la pression s’avère énorme, surhumaine presque, et je pense que nous pouvons tous jeter aux orties nos critiques de son entourage. Plus de cinq ans que Federer est une cible permanente et assume le statut d’homme à abattre tout en restant par ailleurs disponible, seuls ceux qui ont connu cette situation peuvent probablement réaliser. Il semblait avoir la tête sous l’eau après ses défaites contre Nadal (RG, W, AO), il est parvenu à ne pas couler, à conserver de la fraîcheur, et semble aujourd’hui encore posséder l’envie. Ce qui ressort aujourd’hui, c’est que Federer est un amoureux du jeu, qui le lui rend bien. Hier, c’était le cantique des cantiques.

  13. Alexis 8 juin 2009 at 11:54

    Au risque d’insister un peu lourdement, je pense que c’est sa technique qui lui permet de s’économiser physiquement sur la durée, ainsi que son coup d’oeil. On dit de lui que c’est un des joueurs qui regarde le mieux la balle, cela lui permet d’avoir un petit temps d’avance dans ses déplacements et une fois de plus de s’économiser.

    Sur son service, on le voit rarement forcer, et en plus la variété des trajectoires qu’il obtient est sidérante. Que ce secteur de son jeu fonctionne, et tout s’enchaîne.

    Sur le court terme, je ne l’ai jamais vu dépassé physiquement, même contre Nadal, au cours d’un match.

    • Jean 8 juin 2009 at 12:18

      Il est certain que sa technique se révèle peu traumatisante (à la différence de celle des lifteurs de l’extrême comme… Sabatini, ou de celle d’un Stefan Edberg au service), mais tout est bien sûr lié, cette fluidité étant fortement appuyée par une détente musculaire d’origine autant mentale que physique. C’est ce qui m’avait le plus impressionné lorsque je suis tombé sur ce gars, la capacité à ne pas transmettre les tensions mentales à son corps (d’où une meilleure oxygénation, récupération, lucidité,…), qui a d’ailleurs probablement manqué un peu dans ses rencontres contre Nadal. Solidifier le corps sans en augmenter les tensions est un exercice très difficile.

      Je suis entièrement d’accord avec toi, mais même avec une technique très propre, il faut frapper fort et courir pendant sept matchs en cinq sets (et ce pendant cinq ans et sans aucune interruption). Pour toutes ces raisons, il est incontestablement le meilleur physiquement depuis 2003.

  14. Franck-V 8 juin 2009 at 13:07

    Voilà, ça c’est fait, maintenant Fed va enfin pouvoir …

    http://www.youtube.com/watch?v=KCt1ww_SzTw

    ^^

    PS: effacez mon message si c’est déplacé ;-)

    • colin 8 juin 2009 at 13:11

      C’est sûr qu’hier il ne manquait qu’une chose: Stefan Eicher chantant l’hymne suisse en ouverture du match :-(

      • Franck-V 8 juin 2009 at 13:19

        en ouverture de match peut-être pas, mais tout à fait indiqué en fin de match.. du moins, cette version ..

    • Jean 8 juin 2009 at 15:59

      On t’a r’connu, Francky Vincent !

  15. Alexis 8 juin 2009 at 13:17

    La parfaite synthèse en somme.

  16. MarieJo 8 juin 2009 at 13:54

    Roger l’a fait, pour lui surtout, pour son immense palmarès, mais aussi pour l’histoire du tennis, il ne voulait pas être ce champion maudit que se ferait refuser les portes de l’olympe tennistique, par manque de Roland Garros…

    il y a des moments dans une vie, où vous voyez s’aligner tous les facteurs qui font que oui, c’est votre tour… pour roger c’était un peut ça, avec les sorties de nadal et djoko, un joueur à sa portée pour la finale, agassi pour la remise des trophées, lui le dernier à réaliser le chelem sur toutes les surfaces.

    J’ai toujours pensé que roger joueait toujours son meilleur tennis quand il savait qu’il avait une longeur d’avance sur le plan tactique comme tennistique sur son adversaire, il adore savoir qu’il est dominateur à tous points de vue, cela lui permet de jouer bcp plus relaché que quand on arrive a le mettre sous pression au score, ou dans l’échange comme l’on si bien fait quelques adversaires admirables de cette quinzaine, mention très bien à Haas ou Del potro.
    Fed n’a pas joué le tennis le plus parfait, mais il a à chaque fois eu les ressources mentales et physiques d’aller chercher une victoire. il faut lui tirer notre chapeau ! ne pas céder à la pression la plus totale, car qui voulait d’un autre champion ce dimanche 7 juin ?

    Ce n’est pas une faute de gout et de sportivité que de vouloir sans l’ombre d’un doute la victoire de Fed pour la fédé comme pour tous ceux qui aiment le tennis, c’est juste naturel qu’un champion comme fed puisse avoir tout gagné dans sa carrière.

    Pour la suite, je pense qu’il ne peut que se servir de ce retour de flamme positive pour aller gagner wimbledon dès cette année, après rien ne dit que les choses vont restées figées pour lui avec la future naissance de son enfant, et des changements de routine que cela risque de modfifier pour le suisse, les récents papas du site en savent sans doute qque chose ;)

    • martin 8 juin 2009 at 15:07

      Si, moi je crois que c’est une grosse faute de la part de la fédé.

      Plusieurs choses :

      Inviter Agassi… Pour nous les fans, c’est très sympa. On a pu assister à une scène très forte symboliquement, lors de la remise du trophée. Agassi, himself, qui remet la coupe à celui qui l’a écoeuré chez lui, en finale, à l’USO 2005… On connait tous l’histoire, je ne vais pas la rappeler. 10 ans après RG 1999, tant de similitudes ehtre les parcours etc…

      Mais là, c’est l’organisateur du tournoi qui a décidé de l’inviter. Et là, je ne suis pas d’accord. Ce dernier se doit de conserver une neutralité sans faille. C’est bien l’une de ses missions les plus importantes. La fédé a fait tout l’inverse. Jean Gachassin qui applaudit à tout rompre dès que Fed marque un point, ça me hérisse le poil. C’est comme ce connard de Jim McInvale qui, vétu d’une chemise en forme de bannière étoilée, applaudissait des mains et des pieds dès que Roddick gagnait un point contre Fed, en 1/2 finale du masters 2004, il me semble. Rappelons que cet homme d’affaires qui a fait fortune dans le matelas, et qui heureusement a disparu depuis du paysage tennistique, avait acheté pour 2 ans en 2003 et 2004 l’organisation du mastrers masculin, à Houston. J’estime que tout organisateur de tournoi se doit d’être de la plus grande neutralité.

      C’est la base même de tout évenement sportif. Je veux parler d’équité. Sans elle, le sport n’a plus aucun sens. Moi, quand je participe à un tournoi de ping-pong, pas plus tard qu’hier…, j’attend de l’organisation qu’elle respecte cette parfaite neutralité. Cela me parait tellement évident…

      Le simple d’inviter Agassi me gène car c’est fait dans le but de donner une grande valeur symbolique à l’évenement, mais cela perd tout son sens si c’est l’autre qui gagne. En l’occurence Soderling… Ils auraient eu l’air de quoi, si Soderling avait gagné ? Tellement cons… « Ok, je te remets la coupe mais bon, j’étais venu pour la remettre à Roger, vois-tu… » Ce cérémonial est un grand manque de respect envers Soderling. Désolé, mais sur un terrain, il y a deux joueurs, et jusqu’à preuve du contraire, l’outsider a toujours une chance de gagner, si infime soit-elle, parfois. Tous les fans, et même les médias, mais là pour le coup dans un certaine mesure tout de mème, ont le droit d’être partiaux. Pas les organisateurs de tournois. J’estime même que les médias ont dépassé les bornes, mais bon, on peut les comprendre aussi.

      Bien sûr, Soderling avait le très mauvais rôle dans ce film. Personne, et encore moins les organisateurs du tournoi, n’avait envie qu’il gagne. Ils ont TOUT FAIT pour que Federer gagne. Ils ont espéré, et ils ont tellement affiché leurs espérances, que Federer gagne…

      Cette attitude me donne envie, à moi, de décerner le FLOP D’OR DE L’ANNEE à la FFT. Et ce d’autant plus que ce n’est pas la seule raison : l’irruption de cet allumé, à 2-1 au second set… Cet incident me fait bien sûr penser à l’attentat dont a été victime Seles (devant Graf, tiens, c’est à noter). Le service de sécurité a été lamentable.

      On peut aussi parler du match Monfils-Roddick, qui aurait dû être arrété avant son terme. Si Roddick avait eu en face de lui de simples Almagro ou Verdasco (par exemple… situation par ailleurs tout-à-fait possible), le match aurait surement été interrompu. Mais là, c’est un français, c’est Monfils… Il mène, alors on continue.

      Non, décidément, RG n’est pas le plus grand tournoi du monde. Les organisateurs ont été antisportifs, au sens propre du terme, sur de nombreux points que je viens d’aborder. Et ils ont grandement fauté question sécurité.

      FFT flop d’or de l’année, on en reparle début décembre, après la finale de la coupe Davis ?

      • karim 8 juin 2009 at 19:41

        + 1000 Led Martin.

  17. MarieJo 8 juin 2009 at 15:27

    martin, en 2006 ils avaient invité edberg pour la remise des trophées, sans doute en pensant qu’il l’a remettrait à fed qui avait presque battu nadal à rome dans leur match épique cette année là.
    en 2007 c’était guga, fallait-il y voir un grand champion qui vient juste adouber Rafa pour son triplé ? non.

    ils ont invité agassi ET graf pour l’anniversaire commun de leur victoire, et c’était prévu depuis longue date cette année.
    si en plus ils avaient le bonus du clin d’oeil de l’histoire avec fed, c’était tout bon.

    le public français, y compris dans les hautes instances de la fédé, comme ailleurs avec d’autres publics ou fédés voulaient un fed au palmarès. Est-ce une faute de goût ? l’avoir affiché sans montrer la moindre compassion pour un soderling qui a fait un grand tournoi, c’est presque du même ton, que ce public qui a laissé sortir nadal du court sans un moindre appplaudissement, dans la plus grande indifférence, c’est peu être ça qui est plus choquant, soderling ou un autre qu’importe puisque la coupe des mousquetaires était pour roger, c’était écrit qque part.

    par contre la prog du tournoi a été comme d’hab d’un chauvinisme affligeant, non seulement sur le choix des courts, roger n’a joué que sur le central, alors que d’autres ont du s’exhiler sur des courts annexes pour avoir un simon contre odesnik sur un des courts principaux ??? sans parler des choix de retransmissions ! bref, de ce côté là zéro amélioration depuis que je vais à roland !

  18. Franck-V 8 juin 2009 at 15:58

    http://www.gerryweber-open.de/db_mediapool/20090606151935_tableau_einzel_2009.pdf

    Bon bien sûr, ce n’est qu’un 250 donc peu de points à l’appui(Fed n’est pas forfait à priori) mais Djoko qui déserte le Queen’s où Nadal est forfait pour aller à Halle où on retrouve .. Fed, Tsonga, Verdasco.

    ça laisse un peu plus les coudées franches à Murray au Queen’s mais ça, il ne pouvait pas le savoir… y’a quand même Roddick, Monfils, Cilic, Karlovic…et Mardy Fish pour ennuyer l’Ecossais.

    http://www.atpworldtour.atponline.net/tennis/en/common/TrackIt.asp?file=/1/posting/2009/311/mds.pdf

  19. Franck-V 8 juin 2009 at 17:05

    Une info qui vaut ce qu’elle vaut puisque la Race n’existe plus, intéressant de voir les fluctuations … et le nombre de tournois disputés..

    1 Nadal 6885 0 11

    2 Federer 5460 +1 8

    3 Djokovic 3630 -1 13

    4 Murray 3530 0 10

    5 Del Potro 2580 +1 11

    6 Roddick 2360 -1 10

    7 Verdasco 2040 -1 9

    8 Gonzalez 1825 +4 8

    9 Soderling 1625 +34 12

    10 Robredo 1580 0 13

    11 Tsonga 1410 -2 13

    Le Sod n’a pas fait le voyage pour rien..

    • Kristian 8 juin 2009 at 17:13

      Donc, comme tous les ans depuis 2005 Nadal est devant Federer au lendemain de RG. D’un banal cette saison 2009…

  20. martin 8 juin 2009 at 17:08

    Je vois que nous sommes sur de nombreux points mais, dis-moi, c’étrait écrit où, que Roger DEVAIT gagner à RG ? Ecrit quelque part… dis-moi où !!

    Que le public soutienne un joueur, c’est tout à fait normal, de la part des médias, c’est aussi normal, même si j’estime qu’ils se doivent de rester mesurés dans leur fanatisme… ET ils ne le sont pas, bien sûr. Mais je persiste et signe, si un organisateur de tournoi a le droit de préférer que tel joueur plutot que tel autre gagne son propre tournoi (c’est même son droit le plus strict, nous devons tous jouir de la plus grande liberté de pensée, n’est-ce pas ?), il n’a pas le droit d’afficher sa préférence. C’est blessant, choquant, insultant même, pour l’adversaire. Un orgnasiateur de tournoi se doit d’afficher la plus grande impartialité, je répète.

    Oui, la venue du couple agassi était organisée depuis longtemps, mais là, ils ont tous prié haut et fort, de manière indécente, que Fed gagne bel et bien le tournoi… Si Soderling avait gagné, ben merde alors, on se serait retrouvés bien ridicules… Moi j’ai prié hauit et fort qu’il gagnele tournoi, et j’ai été très heureux hier soir. Les Dominguez, Gachassin and co aussi, avaient le droit d’être amplement satsfaits, mais eux, n’ont pas le droit de le montrer.

    Depuis quand est-ce qu’un organisateur de tournois peut décider que tel joueur DOIT gagner son épreuve ??? D’ailleurs, il semble que le même style de cérémonie soit envisagée à Wimby : si Fed est en finale, Sampras sera là pour lui remettre le trophée… Le battu (14 GC) qui remet la coupe à celui qui vient de le détroner… Oui, mais si c’est Stepanek ou Fish qui gagne, ils auraient l’air fins…

    Pour le reste, je suis bien d’accord avec toi. Sur de nombreux points, l’organisation de RG ni faite ni à refaire. Je demande donc l’attribution, au moins temporaire jusqu’à la fin de l’année, du titre de FLOPS d’OR de l’année à la FFT. Et Gachassin et Dominguez en sont les dignes représentants. Et m…. dire qu’avec l’éviction de Bîmes, on pouvait se réjouir de voir disparaître une vraie plaie pour le tennis… son successeur, qui n’a pas l’air de connaitre grand chose au tennis, commence mal.

    • Guillaume 8 juin 2009 at 17:58

      Gachassin tient à tout prix à montrer qu’il est différent de son prédécesseur. Tous les prétextes sont bons pour marquer ce changement, et le bord de court en fait partie. Dans ce but, il a même instauré une petite manie : quand un Français gagne un match, les officiels lui font faire un petit passage devant la loge du président, où une opportune caméra immortalise la poignée de main entre le joueur et son président.

    • colin 8 juin 2009 at 18:44

      Bon, pour que Stepanek gagne Wimby ça va être coton vu qu’il devrait être forfait, mais je note ton pronostic pour Fish!

      • martin 8 juin 2009 at 22:13

        Ce sont des exemples, bien sûr… Pas des pronos. J’aurais aussi pu citer Karlovic, Llodra ou… Mathieu Montcourt !!!

      • colin 9 juin 2009 at 09:49

        En tous cas ça aurait eu de la gueule (c’est le cas de le dire), Sampras remettant la coupe de Wimbledon à Stepanek:

        La plus fameuse langue de l’ère open, remettant la coupe aux plus grosses babines.

  21. Christian 8 juin 2009 at 18:55

    Superbe article, très complet et très bien écrit. Roger peut désormais s’atteler à l’écriture de ses Mémoires. Et il pourra piquer son titre à Ali, « Le plus grand » ! (tu permets, Mustapha, dis ?)

  22. karim 8 juin 2009 at 19:54

    Il était clair que Soderling n’avait absolument pas le droit de remporter ce tournoi. Tout et tous étaient réunis (nous avec) pour voir « ça ». Du coup le finaliste a même été un underdog total dont le seul fait d’être là et de palper le plus gros chèque de sa carrière serait suffisant au bonheur. La fête ne devait en aucun cas être gâchée. Quand on voit la conjonction d’événements favorables, je ne suis pas loin de penser que c’est Dieu (en qui je ne crois pas du tout du reste, mais c’est un autre débat) qui a orchestré tout ça.

    Alors même si je suis d’accord à 97% avec la gueulante de Martin, on peut comprendre les uns et les autres (les 3% que je retiens). Par contre ce qui m’a embarrassé parfois c’est le dévorage de rectum (désolé à ce niveau on a dépassé le lèche-cul) auquel les journalistes français se sont livrés vis-à-vis de Fed, commentateurs de matches en premier. Même moi qui avais envie plus que tout autre de le voir brandir le trophée, j’ai été gêné par tant de bave au fion. Mais bon…

    A ceux qui ne croient pas que cette défaite serait de nature à briser momentanément Rafa je dis ne soyez pas si sûrs. Je me demande si les sirènes qui ont pourri un peu Fed en lui chantant des hymnes à sa gloire historique un peu trop tôt n’avaient pas susuré à Nadal qu’il gagnerait 7 RG de suite et ferait certainement le GC calendaire. Si haut si vite, mais si bas encore plus vite. C’est ce qui pourrait arriver. A commencer par une défaite prématurée à Wimbledon et la perte de son trône. Parce sur dur il va falloir se les taper les Murray, Djoko, Tsonga, JMDP voire… Fed!

    • Christian 8 juin 2009 at 20:09

      Salut Karim, puisque tu parles de chèque, peux-tu me dire combien ont touché le vainqueur et le finaliste ?

      Je sais, au moment où Fed entre dans l’Histoire, la question peut paraître un peu rase-bitume, ou simplement déplacée, mais ça me taraude et les médias français sont d’une pudibonderie extravagante sur le sujet !

      • karim 8 juin 2009 at 22:59

        Aucune idée. Mais comme tous les GC désormais on doit flirter avec le million de dollars pour le vainqueur.

  23. rony 8 juin 2009 at 20:16

    Article très bien ecrit, rien à rajouter.
    Fed à réussi ce qu’il n’osait espérer (bien qu’il disait le contraire), Nadal puis ensuite davydenko et Gonzales écarter, alors ce RG lui tendait les mains et même les bras.

    Pour la journée Benny Berthet qui c’est dérouler la veille de RG, j’avais pu assisté à la Non officiel 1er défaite de Nadal contre l’argentin Dabul,il s’était incliner 5-7, ses difficultés de déplacement étais visible et certains semblaient surpris ,on pressentait déjà un RG très difficile pour Nadal, cela c’est confirmer par la suite.

  24. martin 8 juin 2009 at 22:14

    KARIM, ça veut dire quoi, le +1000 en réponse à mon post ?

    • karim 8 juin 2009 at 22:59

      ça veut dire que j’abonde dans ton sens assez férocement.

  25. martin 8 juin 2009 at 22:18

    Ah et… désolé pour la longueur de mes posts, un défaut que j’ai… Mais des fois, j’ai tellement de choses à dire, et il faut que j’argumente etc… Faut me comprendre, quoi… Quand j’ai rien à dire sur le moment, je ne dis rien, c’est pour ça que vous pouvez régulièrement constater des absences de ma part, plus ou moins longes (ajoutées au boulot, la vie de famille et…). Mais quand la machine à posts se met en marche, ça rigole plus !!! Ceux qui m’ont lu en 2006 sur un site dont je ne préciserais pas ici le nom doivent s’en souvenir.

    • karim 8 juin 2009 at 22:58

      Oh que oui!!!!!!!!!!

  26. Franck-V 9 juin 2009 at 14:53

    Lu dans l’Equipe de ce jour:

    Sur sa table de chevet, la coupe des Mousquetaires, la vraie. Pour la première fois, un vainqueur de Roland Garros a en effet eu le privilège de l’emporter pour la nuit.

    « Moi, ce que je voulais, c’était prendre des photos avec mes copains. Mais, pour le symbole ce qui compte, c’est la taille de la coupe. Je voulais la grande. J’ai d’ailleurs demandé à Roland Garros de me faire une copie grandeur nature du trophée*. Wimbledon m’en a bien fait une à 75 % de la vraie taille. j’ai dû payer, mais no problem , je paye! » :-)

    « Hier soir, (le trophée) était posé près de mon lit, comme une lampe de chevet. A un moment donné, un petit reflet de lumière a brillé sur la Coupe ».

    Dieu qu’il la voulait celle-là, comme un enfant qui regarde son cadeau le soir de Noël, mais c’est lui seul le père Noël.

    *Contactée hier la direction du tournoi ne s’est pas déclarée opposée à cette demande, qu’elle a d’ailleurs mise à l’étude.

    ça me fait penser à Chris-Evert Lloyd au soir de sa victoire US Open 82 : « je le voulais… désespérément »…

  27. benja 9 juin 2009 at 15:20

    il nous bien bluffé chaque année en disant que ses objectifs était wimbledon et l’usopen (+les jo l’an passé).

    • Franck-V 9 juin 2009 at 15:30

      Je pense que surtout Wimbledon mais aussi l’US Open restent devant.

      Il voulait un RG pour qu’on ne l’ennuie plus avec ça, pour lui, la coupe des Mousquetaires, c’est se dire, « ça, c’est fait », ça reste le tournoi de Borg et de Nadal.

      Sinon tant mieux que Nadal soit d’attaque, comme ça , on ne parlera pas d’un Wimbledon « au rabais ».. le cas échéant…

  28. benja 9 juin 2009 at 15:21

    bonne nouvelle: cfr LEQUIPE.fr

    Nadal veut y être

    Rafael Nadal, tenant du titre, a annoncé qu’il comptait tout faire pour défendre son titre à Wimbledon.(EQ)
    Rafael Nadal, tenant du titre à Wimbledon, n’a pas l’intention de perdre son titre sans combattre. Le n°1 mondial, qui a subi tout une batterie d’examens ces deux derniers jours suite à de nouvelles douleurs aux genoux, a annoncé mardi qu’il entamait une course contre-la-
    montre pour arriver à 100% de sa forme lors du prochain tournoi du Grand Chelem.

    «Je vais me donner à 200% lors des deux prochaines semaines afin d’arriver à 100% pour un des plus grands rendez-vous du circuit.» L’Espagnol, éliminé en huitièmes de fiinale à Roland-Garros, se rendra à Londres le 16 juin prochain pour tenter de ne pas laisser filer une deuxième couronne.

  29. Antoine 9 juin 2009 at 16:50

    Ce que Nadal a également dit, c’est qu’il avait mal depuis longtemps, au point que cela affecte son mental..Maintenant, il dit qu’il va essayer d’être prêt à 100% pour Wimbledon en ajoutant que cela ne signifiait pas s’entraîner sur un court malheureusement.

    Nadal s’alignera sans doute à Wimbledon, et même s’il précise qu’il ne le fera pas s’il n’est pas à 100%, je crois le contraire: il s’alignera tout en sachant très bien qu’il n’est pas à 100%. De toute façon, sa préparation est déjà foutue en l’air..Ses chances de conserver son titre me paraissent de plus en plus minces comme le montre d’ailleurs l’évolution de sa côte chez les bookmakers:

    Au moment du tirage au sort de RG, la côte de Federer et de Nadal pour une victoire à Wimbledon était peu ou prou la même: 2,75 pour un. Après la défaite de Nadal à RG, sa côte a baissé à 3 tandis que celle de Federer ne bougeait pas. Hier soir, la côte de Nadal s’est effondrée: il est à 4,5 et celle de Federer, que je voyait progresser jusqu’à 2,5 voire un peu moins dans la foulée de sa victoire à RG est désormais à 2,1…

    Sinon, dans son mini entretien accordé à l’Equipe paru dans l’édition de ce matin, Federer confirme ce que je me suis plu à dire depuis Madrid: il a retrouvé son service et ses variations ajoutant que son service sans ses variations, ce n’est plus lui.. Le motif est que son dos le laisse en paix la plupart du temps. QQ commentaires assez intéressants à ce sujet que je vous recommande..

    Cela ne veut pas dire qu’il ne peut pas perdre à Wimbledon bien sûr, mais cela veut dire qu’il a, de tous les joueurs présents les plus fortes chances de gagner..et cela me parait très normal..la question que je me pose est plutôt de savoir quand il va récupérer sa place de numéro un mondial..

  30. Guillaume 9 juin 2009 at 17:17

    Pour cette blessure, je ne sais trop quoi en penser : premier coup d’arrêt dans la trajectoire du surdoué espagnol ou simple contretemps façon fin 2005 ?

    En tout cas, je serais tio Toni, je commençerais à me poser des questions sur ce que je professe : comment peut-on ainsi laisser son neveu se massacrer la santé ? Perso, j’imagine que si mon neveu de 23 ans finissait des matchs sous infiltration, devait poser des poches de glaces sous les genoux à la fin de chaque rencontre… bref, ça me rendrait malade.

    Il serait vraiment temps que la family Nadal le pousse à réellement changer son jeu, et pas simplement à effectuer un coup droit à plat par Master Series US. Pourquoi ne pas muer son jeu en étudiant le tennis d’un Verdasco, qui présente bcp de similitudes avec Nadal ?

    Il y perdrait peut-être sur terre battue, mais ça n’en serait que plus bénéfique sur surfaces rapides… et pour sa santé, surtout !

  31. Guillaume 9 juin 2009 at 18:11

    Tiens, autre chose : je viens de jeter un oeil sur le site de l’ATP, et il s’avère que Federer, non content de gagner Roland, a pris plus de points sur terre battue cette année que Nadal himself.

    Là où Nadal fait W Monaco – Barcelone – Rome, F Madrid et 8e à Roland (soit 3280 pts), le Suisse, avec 1/2 à Rome, W Madrid et W Roland est donc, mathématiquement, le N°1 de la saison de terre (3450).

    Ca valait une côte au lendemain d’Indian Wells, tout ça -)

    • Antoine 9 juin 2009 at 19:51

      Amusant !

      Sinon, les news c’est que Nadal a une tendinite aux deux genoux plus un oedème osseux et qu’il ne reprendra pas l’entraînement avant 48h au mieux..pas terrible..

      De son côté Federer renonce logiquement à Halle..il a bien raison..Après deux ou trois jours de repos, il aura dix jours pour préparer Wimby, ce qui est bien assez pour lui..

  32. Alexis 9 juin 2009 at 21:38

    Où sont tous les posteurs? On ne peut pas dire que la débat fasse rage…

  33. Franck-V 9 juin 2009 at 21:47

    les posteurs… savourent :-)

    Forfaits comme Fed à Halle.

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Commentaires récents

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis