Rafael Nadal : un nouveau Borg ?

By  | 3 mai 2010 | Filed under: Regards

La domination absolue exercée par Rafael Nadal sur terre battue (97,3% de victoires) depuis sa défaite contre Andreev à Valence en 2005 (pour rappel, quatre matchs perdus dont deux contre Federer à Hambourg 2007 et Madrid 2009, ainsi qu’un contre Ferrero à Rome 2008 pour cause d’ampoules au pied et un contre Soderling à Roland-Garros 2009) et la sévérité des défaites infligées, rappellent la période 1974-1981, durant laquelle un autre grand champion a, comme lui, dominé de la tête et des épaules le tennis sur la surface ocre : Bjorn Borg.

Tous deux ont gagné Roland-Garros sans perdre un set (2008 pour Nadal, 1978 et 1980 pour Borg). Chacun a gagné Roland-Garros quatre années consécutives (2005-2008 pour Nadal, 1978-1981 pour Borg). Tous les deux peuvent s’appuyer sur des qualités comparables :

Un physique hors normes, même si l’impression dégagée n’était pas la même : Borg était un athlète exceptionnel, avec un cœur de marathonien (35 pulsations minute au repos) et de vraies qualités de vitesse (il a battu Guy Drut sur 400 m haies, ce qui reste un exploit, même si le Français était champion olympique du 110m haies). Nadal dégage pour sa part une explosivité phénoménale, qu’il est capable de maintenir plusieurs heures durant, et ses qualités d’appuis et de reprises d’appui sont exceptionnelles, portées par des cuisses et une ceinture abdominale très musclées. Ce physique est un des éléments clés de leur domination mentale, car chacun de leurs adversaires n’imagine pas être en mesure de tenir physiquement plusieurs heures contre ces « monstres » de résistance.

Un mental exceptionnel : Borg comme Nadal, sur terre battue comme ailleurs, ont démontré leur capacité à se sortir des situations difficiles, à gagner les points importants, à ne jamais craquer ni laisser tomber. L’aura d’invincibilité qui les entoure sur terre battue et la perspective mentale de devoir jouer le match de sa vie pour simplement rivaliser avec eux, couplées à la dimension physique de leur domination, ont conduit bon nombre de futurs adversaires des deux caïds à se présenter en victime expiatoire face aux deux légendes, avec pour seul objectif de limiter les dégâts en gagnant quelques jeux : cette tactique s’est rarement révélée payante, et les victimes expiatoires n’ont jamais pu compter sur la mansuétude de ces ogres, qui, loin de s’économiser, étaient déterminés non seulement à gagner, mais aussi à laisser le moins de jeux possibles à leurs adversaires.

Un jeu taillé pour la terre battue : même si Borg et Nadal savent et ont su gagner sur d’autres surfaces que la terre battue (5 Wimbledon pour Borg, 1 Wimbledon et un Open d’Australie pour Nadal), c’est sur terre battue que leur jeu trouve toute sa quintessence, cette surface mettant en avant leurs meilleures qualités :
- La régularité
- La puissance du lift qui repousse l’adversaire loin derrière sa ligne
- La qualité des passing-shots, propre à décourager les rares téméraires qui risqueraient de s’aventurer à venir au filet
- La couverture du terrain, exceptionnelle, les rendant très difficiles à déborder
- Un gros coup, le coup droit, permettant de dicter le jeu, avec un revers de très bonne qualité (Nadal ayant au fur et à mesure des années comblé de handicap)

Nadal serait-il alors un Borg réincarné ? Tout est question d’appréciation et les fossiles de 15LT qui ont connu les deux époques peuvent avoir des opinions différentes de l’auteur de ces lignes, né au tennis en 1978, à l’âge de dix ans, pour découvrir la finale Borg/Vilas de Roland Garros 1978 (ce qui l’a amené, au regard de la médiocre qualité du spectacle proposé, à toujours soutenir les attaquants contre les défenseurs).

Au départ, en terme de style, d’engagement physique mis dans les frappes, avec son lift de gaucher, Nadal semble plus proche d’un Vilas que d’un Borg, et rappelle même furieusement un Thomas Muster, lui aussi archétype du frappeur « ahaneur », dégageant une impression de puissance écrasante. C’est sur ce point que Nadal et Borg se différencient le plus : Borg semblait jouer en apnée, en footing, sans dégager une forte impression de puissance, alors que Nadal au contraire semble marteler la balle et dégage plus une impression de puncheur qui saoule son adversaire d’uppercuts et de crochets. La balle de Nadal, même liftée à outrance, avance très vite, au contraire de celle de Vilas.

Par ailleurs, le jeu de Borg semblait légèrement plus complet, avec un service de très bonne qualité (c’est le point faible de Nadal) et la capacité à enchaîner service/volée, notamment sur gazon. Mais Nadal progresse chaque jour dans de nouveaux compartiments du jeu, avec notamment un très bon revers slicé et une bonne « main » au filet.

Difficile de départager les deux hommes d’un point de vue tennistique, en tous cas sur terre battue. Si on regarde du côté de la concurrence, on relèvera quand même l’absence de très grands joueurs de terre battue pour affronter les deux champions :

• Borg n’a eu comme vraie concurrence qu’un Vilas qu’il dominait très facilement. On ne peut pas considérer que les Dibbs, Barazutti, Solomon, crocodiles du fond de court, adeptes des « moon-balls » et sans aucun coup d’attaque majeur, constituaient une concurrence de haut niveau sur terre. Beaucoup d’Américains ne jouaient pas le French Open, Connors n’a rejoué Roland-Garros qu’en 1979, et imaginer un Gerulaitis, adapte du service/volée, finaliste en 1980, comme un Pecci en 1979, montre que les concurrents n’étaient quand même pas de très haut niveau. Dès que Lendl, pourtant tout jeune, est arrivé en finale en 1981, Borg a dû singulièrement se battre pour l’emporter en cinq sets. Finalement, seul un Panatta, avec son jeu d’attaquant complet, a su battre Borg à Roland-Garros.

Nadal a rencontré des joueurs intrinsèquement plus forts que Borg pour triompher : lui a battu à quatre reprises (dont trois fois en finale), le n°1 mondial, ce que Borg n’a pas eu à faire. Il bat facilement tous les spécialistes de la terre battue qui lui sont opposés (Ferrer, Ferrero, Almagro, Verdasco…) lesquels, sans être de très grands joueurs, sont d’un niveau qui semble plus élevé que les Dibbs et Solomon. Pourtant, on peut regretter que Rafa n’ait pas eu à rencontrer un grand champion de terre battue (en plus d’un grand champion toutes surfaces comme Federer), et notamment un Gustavo Kuerten, ou un Jim Courier, voire un Sergi Bruguera (même si on peut penser que Bruguera n’aurait pas fait le poids). Imaginer un Nadal/Kuerten au mieux de leur forme fait saliver. La concurrence semble donc plus forte pour Nadal que pour Borg, au moins sur terre battue.

Pour conclure, il est difficile de dire avec certitude qui est le meilleur joueur de tous les temps sur terre battue : Nadal a gagné quatre Roland Garros contre six à Borg, mais il reste plusieurs années à Rafa pour dépasser le Suédois. Nadal a établi un nombre de victoire sur terre battue (147 matchs depuis 2005) et une série d’invincibilité (81 matchs) sur la surface absolument hors du commun… mais n’oublions pas que le Suédois jouait beaucoup moins.

Les deux joueurs sont d’immenses champions qui ont su élargir leur pré-carré, la terre battue, pour gagner sur d’autres surfaces. Les deux champions auraient surtout réussi dans n’importe quel sport : Nadal aurait pu aussi bien être footballeur professionnel, comme Borg aurait pu être champion de hockey ou d’athlétisme.

Il s’agit certainement des deux plus grands sportifs chez les tennismen. D’autres ont su développer des qualités physiques, et notamment de déplacement, assez extraordinaires (Agassi, Federer), mais ces qualités physiques semblent être spécifiquement adaptées au tennis, à l’inverse de celles de Borg et Nadal.

Il est finalement logique que la terre battue, surface la plus exigeante, sacre les meilleurs athlètes. Nadal a les cartes en mains pour rejoindre Borg au palmarès de Roland-Garros et devenir, de manière indiscutable, le meilleur joueur de tous les temps sur terre battue.

About 

Tags:

299 Responses to Rafael Nadal : un nouveau Borg ?

  1. DIANA 4 mai 2010 at 12:51

    Qu’est ce qu’il fout là le Marcos contre le 384 eme mondial ? :evil: breaké 3 fois en 1 set ? Décidément, les tombeurs de Fed déchantent vite :mrgreen: Benneteau aussi est tombé hier à Munich.

  2. Ulysse 4 mai 2010 at 13:01

    Si on commence à rentrer dans les questions de force de la concurrence pour comparer les joueurs et les époques, on plonge dans la subjectivité et on peut montrer tout et n’importe quoi. le palmarès lui ne trompe pas.

    Le palmarès de Fed sur TB c’est 10 finales de MS sur terre dont 4 gagnées, et 4 finales de RG dont une gagnée.
    Sans mentionner le rôle du candidat GOAT de l’ocre dans ces résultats celà suffit amplement pour classer directement le Suisse dans le deuxième panier de la terre battue, juste sous Nadal et Borg.

    • Yaya 4 mai 2010 at 13:09

      Federer 2e chapeau je n’y crois pas un instant. Il n’a pas pesé lourd contre Kuerten qui lui a remporté le tournoi (RG) 3 fois. Kuerten est dans le 2e chapeau donc Federer ne peut pas y être.

    • Nath 4 mai 2010 at 13:33

      @ Yaya : Je ne vois pas comment tu peux remettre en cause un palmarès à cause d’un match. En plus, c’est pas comme si Fed n’avait jamais battu Kuerten sur terre battue.

      En plus, tu as dit toi-même qu’il avait progressé sur la surface depuis.

      Vraiment, je ne comprends pas ton raisonnement. A moins que tu ne veuilles réserver les 2 premier chapeaux aux joueurs excellents sut Tb tout au long de leur carrière, mais je ne vois pas trop ce qui justifierait ça…

      • Yaya 4 mai 2010 at 14:49

        Je ne remets pas en cause un palmares sur un match. Je compare un mec qui a gagné 3 RG à un autre qui en a gagné un seul. Et ensuite je compare également les manières, il faut quand même se souvenir de l’âge auquel Kuerten gagne RG la première fois : à 20 ans, qui il bat à cette occasion : Bruguera, Muster, Medvedev et kafelnikov et qu’au moment où il bat Federer en 2004 il n’est plus le joueur qu’il fut en 2000 – 2001. Sur l’ensemble de leur carrière, sur terre battue, Kuerten est devant.
        Kuerten c’est 3 RG, 4 équivalents M1000 et 8 autres titres sur la surface.

      • Nath 4 mai 2010 at 15:09

        Je me contenterai de l’argument sur les palmarès (et la manière) sans tenir compte de ce match finalement.

    • Colin 4 mai 2010 at 14:55

      Ulysse, en l’occurrence Fed c’est 11 finales de MS dont 5 victoires.

      • Ulysse 4 mai 2010 at 15:05

        C’est juste. J’avais omis Madrid 2009.

  3. Damien 4 mai 2010 at 13:39

    Le parrallèle entre Borg et Nadal est intéressant, surtout en ce qui concerne la domination sur TB. Pour le reste, je rejoins l’avis d’Antoine, Borg était bien complet, son palmarès est là pour l’attester.
    Je n’ai jamais vu jouer Borg hors youtube, mais grâce à vous tous, je le connais de mieux en mieux :).

    @Yaya: je trouve ton argumentation complètement subjective et fausse… Federer est clairement un excellent joueur de TB, à ranger juste derrière les Nadal et Borg justement. Certe, son palmarès sur TB ne vaut pas celui de Kuerten, mais le fait qu’il ait été un des rares à battre Nadal sur cette surface ces dernières années prouve sa grande valeur.

    Quant à Franck, je pense que tu trompe sur l’impact de sa victoire à RG. C’est beaucoup plus important à mes yeux que d’avoir re-gagné l’OA cette année. D’ailleurs, pour cette année, je lui souhaite de gagner à nouveau RG, face à son meilleur ennemi. Ça aurait pour moi un impact bien plus fort que gagner une n-ieme fois à Wimbledon. Mais bon, c’est peut-être moi qui surrestime la valeur d’une victoire à RG…

    • karim 4 mai 2010 at 13:59

      Pour moi la victoire de Fed cette année à Melbourne a plus de sens que celle de RG dans la position dans laquelle elle l’inscrivait à ce moment-là par rapport à ses rivaux. C’était « yes, I’m the boss comme avant ». La suite a été pathétique mais on attend le prochain GC. Mais à RG l’an dernier c’était plus « je l’avais bien dit que j’aurais ma chance un jour » et c’était le seul faux pas de Nadal qui a été exploité, il a saisi la chance quand elle s’est présentée et à gagner sur le court et en dehors. Mais à Melbourne il ne devait rien à personne, ni même à la chance ou la providence. Il a botté le cul de Murray, et en plus sur dur où il connaissait ses pires difficultés depuis un an 1/2 (US open 2008 mis à part). Donc vraiment personnellement je trouve que le message envoyé à Melbourne à la concurrence était nettement plus fort que celui de RG qui était envoyé à l’histoire du jeu.

    • Damien 4 mai 2010 at 14:10

      Je suis d’accord qu’une victoire en finale de RG face à Nadal aurait eu plus de gueule, c’est pour cela que je lui souhaite de gagner cette année contre ce même Nadal (même si je n’y crois pas un instant). Pour autant, au final, seul le résultat compte au moment où on compare les palmarès.
      Quant au message envoyé à la concurence, celui de l’OA 2010 était bien entendu très fort. Mais ça, ça s’oublie vite, surtout pour les spectateurs que nous sommes.

    • Franck-V 4 mai 2010 at 14:19

      Damien, personne ne cracherait sur un 2° RG, je ne le sous estime pas mais l’objectif de Federer était de le remporter au moins une fois, mission accomplie.

      A ce stade de sa carrière, vu qu’il les a tous remportés, de mon point de vue, l’objectif (si il en reste)est maintenant d’en gagner un par an sur sa lancée depuis 2003, Wimbledon reste sa meilleure chance, bien sûr, mais l’AO, c’est comme RG, ça ne se refuse pas si c’est dans la corbeille des fées :-)

      De toute façon , dans chacun des 4, il jouera avec l’Histoire, mais à présent sans véritable pression:

      - AO: 1er dans Ere Open à le gagner 5 fois, Emerson à 6, hors Open.
      - RG: Rejoindre Laver et Emerson pour gagner chaque GC au moins 2 fois, dans l’Histoire.
      - W: Rejoindre les 7 de Pete et Renshaw
      -US: Rayer les 5 de Connors et Sampras Open… pour revenir sur Tilden

      C’est des objectifs de.. nanti, ça.

      Accessoirement, en gagner un par an, c’est simplement pour battre Borg et Sampras, en étant le premier à en remporter au moins un …9 années consécutives

  4. Capri 4 mai 2010 at 14:47

    J’ai bien aimé le parallèle qui m’a rappelé des choses et apporté des infos que je ne connaissais pas.

    Je ne suis pas tout à fait d’accord pour faire de Pecci et Gerulaitis des rivaux au rabais bien qu’ils aient été rudement vaincus et qu’ils ne fussent pas des spécialistes de la surface. J’ai vu une partie de leurs matchs (surtout Pecci) et ça jouaient très bien. Très, très bien même. Le problème avec Borg comme avec Nadal c’est que contre eux ils ne faut pas très bien jouer il faut sortir le match de sa vie.

  5. Ulysse 4 mai 2010 at 15:21

    Peu d’entre vous se souviennent que Richard Gasquet paraissait bien pâlot dans les années 2004 – 2009, avant de devenir l’ogre insatiable, inaccessible à la pitié, insensible à la douleur que l’on connaît aujourd’hui. Les forums regorgeaient à l’époque de discussions sur ces joueurs de seconde zone qu’étaient Borg, Federer et Nadal, mais assez peu de Richard, l’incarnation du tennis et le symbole de l’idée même de domination. Certains se moquaient même de son mental ou critiquaient sa motivation, réaction qui paraît bien impensable aujourd’hui. Que s’est-il passé ?

    La lucidité de Richard après ses déconvenues de 2008 force le respect. Son année sabatique 2009-2010 l’a vu complètement disparaitre du circuit puis y faire quelques apparitions sporadiques et a dechainé ses détracteurs de l’époque (Il faut s’en souvenir, ou sont-ils maintenant ?). Camouflée sous la farce de la pelle à la cocaïne (plus c’est gros plus plus ça passe) puis d’un soit-disant difficile retour à la compétition, cette période d’avril 2009 à avril 2010 a été le creuset du nouveau Richard, le fossoyeur des courts.

    Son programme de préparation mentale est en passe de devenir un standard pour les jeunes de haut niveau : stage de 3 mois en mission profonde avec la légion dans la jungle guyannaise (avril à juin 2009), puis équipier de fast food la nuit et caissier hypermarché le jour en banlieue parisienne jusqu’à avril 2010, ce qui – on le comprend maintenant – laissait peu de temps au joueur pour quelques rares apparitions sur les courts du circuit.

    Le nouveau Richard écorne bien sur un peu l’image classique du tennisman. Sa grimace permanente, ses yeux fous, son crane rasé sous la perruque et ses tatouages y sont pour quelque chose, de même que ses quelques frasques bien excusables pour un joueur encore jeune et qui redécouvre la reconnaissance mondiale. Mais quel changement dans son approche du jeu !

    A sa reprise de la compétition au tournoi de Belgrade en 2010, il met immédiatement les choses au point. Olivier Rocchus est écrasé 6-0 6-1 dès le premier tour. On est loin de se douter alors qu’il va tout dévaster de la même façon, en commençant par infliger le même score à Novak Djokovic en finale, puis remportant dans la foulée tous les tournois majeurs. Seulement 2 défaites dans la saison de son premier grand chelem en 2011, et encore avec circonstances attenuantes car il était sous extasy lors de la finale perdue contre Del Potro a Toronto et sortait de 3 nuit blanches de suite lors de sa défaite surprise contre Nadal a Monte Carlo.

    Vas-y Richie !

    • joseph 4 mai 2010 at 15:35

      on se demande bien qui est sous exta…;)

    • Capri 4 mai 2010 at 15:42

      Excellent ! :-)

      Le mérite de « Ritcharde Gasquette » comme le prononce ces fans américains qui se comptent désormais par millions (a priori seule une réserve indienne du Nevada résisterait encore à la Gasquettemania ») est d’autant plus grand qu’à partir de l’été 2010 il a du compter avec les retours de Pete Sampras et André Agassi, piqués par les retours gagnants de Justine Hénin et Kim Clijters. Même si l’arrêt de la carrière de Federer, motivée par la naissance de quintuplés en 2011, puis d’octuplés en 2012 a été une compensation non négligeable il est vrai.

      Aujourd’hui les initiales RG ne font plus penser qu’à cette illustrissime joueur dont la modestie n’a d’égale que le compte en banque. We love you Ritcharde.

    • Damien 4 mai 2010 at 15:49

      excellent, mdr

    • Colin 4 mai 2010 at 16:48

      Richard Gasquet: un nouveau Krickstein?

    • Colin 4 mai 2010 at 17:02

      La domination relative exercée par Richard Gasquet sur terre battue (0.47% de victoires) depuis sa victoire contre Federer à Monte Carlo en 2005 et la sévérité des défaites subies, rappellent la période 1984-1992, durant laquelle un autre petit champion a, comme lui, failli dominer de la tête et des épaules le tennis sur la surface ocre : Aaron Krickstein.

      Tous deux ont gagné leur premier match ATP très jeune (moins de 16 ans). Chacun s’est planté à Roland-Garros plusieurs années consécutives. Tous les deux peuvent s’appuyer sur des qualités comparables:

      • Un physique dans les normes, et une propension pour les bobos divers et variés

      • Un mental en carton

      • Un jeu taillé pour… euh, pas grand’chose

      Gasquet serait-il alors un Krickstein réincarné ? Tout est question d’appréciation et les fossiles de 15LT qui ont connu les deux époques peuvent avoir des opinions différentes de l’auteur de ces lignes.

      • Ulysse 4 mai 2010 at 17:40

        Ah non Colin, Krickstein est très particulier, à nul autre comparable et surtout pas au pauvre Richie !
        C’est simplement le plus jeune joueur à arriver dans le top 10, et de très loin. Il rentre dans ce top 10 à 17 ans et 11 jours 3 mois avant Chang, 7 mois avant Becker, 10 avant Wilander, 11 avant Borg, 13 avant Agassi, 21 avant Medvedev et 22 mois avant Nadal !

        Si on continue la série des top 10 avant 20 ans on trouve ensuite dan l’ordre Arias, Ivanisevic, Sampras, Edberg, Hewitt, Cash, Carlsson, McEnroe, Djokovic, Roddick, Murray.
        C’est dire si Aaron Krickstein se trouve à la tête d’un ebelle brochette. Plus de la moitié ont été numéro un mondiaux. Ne cherchez pas : sont présents tous les plus grands depuis que le classement ATP existe. Ne manquent que deux cadors à l’appel et non des moindres. Je ne vous fait pas l’injure de les citer…

        • Quentin 4 mai 2010 at 17:45

          Sorry Ulysse, mais sur tes 2 cadors il m’en manque 1 :cry:

          • Ulysse 4 mai 2010 at 18:29

            Quentin, sans réfléchir, quels sont les deux plus riches palmarès de l’ère Open tous tournois confondus ?

            Tu n’avais pas Lendl ? Relis tes classiques !

            Ça tombe bien Colin a promis de mettre à jour prochainement sa monographie en deux volumes et un gros fichier excel qui, bien que controversée et polémique dans le poids variable accordé à l’OZ, fait foi et se trouve couronner assez nettement le clown triste d’origine tchèque.

          • Quentin 4 mai 2010 at 18:38

            J’avais oublié « the champion nobody care about » :!: Merci du rappel

        • Colin 4 mai 2010 at 18:33

          Quentin, celui qui te manque c’est Lendl.

        • Colin 4 mai 2010 at 19:00

          Mais non, la comparaison n’est pas si idiote:

          (1) Tous deux font partie des + jeunes joueurs à être entrés dans le top300: Gasquet à 15 ans et 11 mois, Krickstein sans doute aux alentours d’avril 83 donc à 15 ans et 8 mois (Chang fera pareil en octobre 87).
          Becker est loin derrière (16 ans et 4 mois).

          (2) leur palmarès est ressemblant, en tous cas, même si on n’aime pas trop Richie Boy, on peut inférer de son palmarès actuel qu’il finira grosso modo avec le m^ que Aaron.

      • Franck-V 4 mai 2010 at 18:33

        Oui, on l’attend, ça fait au moins 1 an et demi qu’il n’y a pas eu de MàJ

      • Colin 4 mai 2010 at 19:07

        En attendant, j’ai mis à jour la tennis race 2010.

  6. joseph 4 mai 2010 at 15:25

    essai
    :) :( :-)

  7. Nath 4 mai 2010 at 15:50

    @ joseph : je suis ok pour ressortir ce que j’ai dit de pire sur Gulbis en début d’année. Une semaine avant sa première victoire en tournoi :
    « Gulbis, c’est marrant, on dirait qu’il a été motivé par le refus de sortir du top 100. Il était 99° la semaine dernière, et sa demi-finale lui a permis de gagner 27 places. C’est bien, cela suffira pour entrer directement dans le tableau principal des grands chelems » :mrgreen:

    En fait, je m’attendais à pire, j’aurais pu le comparer à Bolelli 8O il me semble que l’idée m’a effleuré l’esprit, mais je ne l’ai pas écrit, alors ça ne compte pas :P

    • joseph 4 mai 2010 at 17:55

      C’était de la provoc…et puis c’était surtout par rapport à une analyse que j’avais faite de lui, aller le rechercher, c’est presque de l’obsession, tu m’inquiètes! ;-)
      Et qu’est-ce qu’il a mon poulain Bolleli? Il a des résultats merveilleux, je trouve…

    • Nath 4 mai 2010 at 19:41

      Ah si je mettais autant d’implication pour m’occuper de ma paperasse :roll: … Sinon c’est assez marrant de regarder ce qui a été dit sur un joueur qui a longtemps déçu, il y a certains intervenants qui se lâchent pas mal, sans compter les pronos foireux.

      Bolelli ? Ça avait été un de mes coups de coeur en 2008, depuis je l’ai à peine aperçu une fois ou deux. Dommage :(

  8. Colin 4 mai 2010 at 16:47

    Ça y est, c’est officiel, notre grand poulain passe sur le billard:
    http://www.lequipe.fr/Tennis/breves2010/20100504_160401_del-potro-opere.html

    L’Odyssée de quelques uns va tourner court…

    • karim 4 mai 2010 at 17:01

      Je gagnerai, même sans top player.

      • Capri 4 mai 2010 at 17:08

        Confiance en toi avoir tu dois.

      • Yaya 4 mai 2010 at 17:27

        C’est sûr que tu gagneras…la dernière place :mrgreen:

        • karim 4 mai 2010 at 17:28

          tu n’existes pas. je te nie même l’existence.

    • Ulysse 4 mai 2010 at 18:44

      Pour JMDP l’année est foutue, et peut-être plus parce qu’on doit mettre du temps à récupérer de la sécurité dans l’articulation au point de taper comme il le faisait.

      Je suis triste pour lui et pour le coup de frais qu’il amenait dans le haut niveau. J’espère qu’il prendra tout le temps qu’il faut et qu’il reviendra solidement retapé et affamé.

      Accessoirement : la légende de la petite créature verte se confirme. Tout le top 100 va envoyer des chèques à Abidjan contre la promesse de ne surtout pas être endossé. Karim si tu veux tu peux laisser ton code IBAN sur le site pour faciliter les transactions.

      • karim 4 mai 2010 at 19:07

        Toi je t’ai déjà menacé de mettre online les sex tapes de Pénélope quand tu te faisais chier à Troie. Continue à me courir sur le haricot et je m’exécuterai.

        • Ulysse 4 mai 2010 at 19:40

          « courir sur le haricot » vert ? Ça ne s’invente pas.

          Sérieusement Karim tu devrais plutôt remercier les créateurs des divers quizz-pronostics sur 15-Love qui ont établi une base rationnelle et incontestable pour ta réputation. L’Odyssée ne fait qu’enfoncer le clou.

          Pour Pénélope, tu sais bien qu’elle reformate la nuit les videos qu’elle tourne le jour justement pour repousser ce genre d’échéance. Elle s’amuse beaucoup, souvent à trois d’ailleurs mais je suis serein à Troie.

    • Francois 4 mai 2010 at 19:15

      Tout ça c’est stratégique et calculé.
      En ne revenant pas, JMDP pourra être présenté comme le vrai GOAT du tennis, au destin malheureusement inachevé. On pourra dire dans 20 ans « oui mais Gulbis n’aurait jamais pu avoir ce palmarès si JMDP avait pu avoir la carrière qu’il méritait. Regarde la finale de l’US 2009, c’eut été inéluctable ». Yoda pourra arguer avoir été l’un des premiers à le reconnaître comme ce qu’il aurait été : le meilleur joueur de sa génération, même s’il n’a pas pu le prouver. « Sans le coup de ba(gue)tte de Madame la Fée de Federer, j’aurais sans doute fini premier de la première Odyssée 15LT de l’histoire (qui sera une référence absolue à l’horizon 2030)

      Non, plus sérieusement, je suis dégoûté pour Juan Martin, que j’aime beaucoup

      • Marc 4 mai 2010 at 19:26

        Entre Acacuso, Nalbandian, Del Potro, Chiudinelli, Tursunov, j’ai une équipe d’éclopés !

        Quand en plus on prend Chardy et Sela, ça fait mal, il me reste Fed, Cilic et Soderling pour essayer de sauver ma saison !

        Il va falloir que je vire du monde et que je remplace !

        • Nath 4 mai 2010 at 19:51

          T’as pris à la fois Fed et JMDP ? Et Ulysse n’y a vu que du feu ?? Et c’était pas un bon calcul ??? 8O

          • Marc 4 mai 2010 at 20:01

            Ben oui, JMDP était lui aussi dans le TOP 5…

          • Ulysse 4 mai 2010 at 21:38

            Du calme, Marc n’a pas dit qu’il a pris JMDP et d’ailleurs il ne l’a pas pris.
            Je veille.

            • Marc 4 mai 2010 at 22:43

              Tu vois, j’étais persuadé qu’on avait le droit à 2 TOP 5 et que j’avais pris Delpo !

            • Nath 4 mai 2010 at 23:04

              Et voilà comment une blague tombe à l’eau :|

              • Marc 4 mai 2010 at 23:13

                et oui, c’est triste, même pas une blague, mais Alzheimer !

      • Franck-V 4 mai 2010 at 19:33

        Teuteuteu, Sela a battu Dimitrov au 1er tour dans le challenger de Ramat Hasharon.

  9. Marc 4 mai 2010 at 19:33

    @ Kristian : je ne vois pas en quoi la présence d’un Connors vieillissant à RG 79 change en quoi que ce soit l’aura de Borg : il ne l’a jamais rencontré à RG, et encore une fois, la concurrence Dibbs, Solomon, Barazutti, Gottfried, Ramirez, c’était quand même pas d’un grand niveau, sachant que Vilas jouait le même rôle que par rapport à Borg que Verdasco par rapport à Nadal.

    @ Antoine : Connors n’a pas gagné grand chose sur la TB européenne, seulement sur le hard tru, ce doit être quand même pour une raison.

    Je regrette vraiment (pas pour la beauté du jeu, mais par curiosité) qu’on n’ait jamais pu voir un Borg ou un Nadal contre les Wilander/Lendl des années 80… Cela aurait été un peu + compliqué d’enquiller les RG…comme d’ailleurs Fed à Wimby contre Sampras, Ivanisevic et autres…

    • Franck-V 4 mai 2010 at 19:37

      Borg-Lendl à RG et Sampras-Fed à Wimbledon, on en a eu un petit aperçu, à 20 ans d’intervalle.

      • Marc 4 mai 2010 at 20:00

        Oui, mais ils n’étaient pas encore au sommet de leur art, les jeunots…

    • Ulysse 4 mai 2010 at 19:50

      Marc,
      Connors s’est toujours RELATIVEMENT mal exporté, plus pour des raisons d’éloignement géographique et culturel (bouffe ? langue ? vie à l’hotel ? absence de proches ?) qui semblaient lui peser, que pour des pures raisons techniques de surface. Aux US il gagnait sur toutes les surfaces. En Europe, ce petit continent arriéré où il faut amener ses pastilles pour purifier l’eau, c’était plus dur…

    • Colin 4 mai 2010 at 19:53

      « Connors vieillissant à RG79  » ?
      Ben qu’est-ce que c’était alors en 1982 quand il fait le doublé Wimb/USO… un papy croulant?

      • Marc 4 mai 2010 at 19:58

        Je maintiens : Connors a justement connu une éclipse entre 79 et 82, ne gagnant aucun GC, et enchaînant quelques belles tôles, notamment contre Borg.

        @ Ulysse : tu as raison sur le palmarès de Connors en Europe, mais c’est surtout vrai sur TB…

      • Franck-V 4 mai 2010 at 20:05

        Euh Connors vieillissant en 79, il a 26 ans (jusqu’à l’US Open), il marque seulement le pas, par la domination définitive de Borg et celle débutante de Mc qui le relègue à la 3° place.

        79 pour Connors, c’est toute proportion gardée,l’année 2008 de Federer, à ceci près que pour Jimmy ça a duré 3 ans, sans aucun majeur dans son cas, et qu’il y en a un 2° après Borg qui se met à le dominer.

        • Marc 4 mai 2010 at 22:45

          Sauf que Connors ne gagne aucun GC en 79, 80, et 81…alors que Fed gagne l’USO en 2008.
          Ca fait une sacrée différence.

        • Franck-V 4 mai 2010 at 22:48

          « 79 pour Connors, c’est toute proportion gardée,l’année 2008 de Federer, à ceci près que pour Jimmy ça a duré 3 ans, sans aucun majeur dans son cas »

          ou

           » Connors ne gagne aucun GC en 79, 80, et 81…alors que Fed gagne l’USO en 2008. »

          Où trouves-tu une différence?

          • Marc 4 mai 2010 at 23:12

            dans « toutes proportions gardées » et la comparaison : Connors ne fait même pas une finale de GC en 3 ans !

    • Oliv 5 mai 2010 at 09:49

      On ne retient pas que ça, sinon on ne parlerais pas des Clijters, Williams, Kuznetsova … qui sont très loin d’être des tops models.

  10. Thomas 4 mai 2010 at 20:03

    Connors n’est-il pas détenteur d’un record sur terre battue, que personne ne pourra jamais battre?

    • Franck-V 4 mai 2010 at 20:06

      Si, vainqueur du même tournoi sur gazon, TB US et decoturf, Us Open 74-76-78.

      Le genre de record lié aux changements de surface d’un même tournoi et supposé inexpugnable.

      Connors a bien gagné 3 majeurs sur 3 surfaces différentes, même un sur 3 surfaces dans son cas.
      Wilander 3 sur 4 différentes: AO ( Gz et Rebound Ace), RG (TB) et US (Decoturf)
      Agassi 4 sur 4: AO( RA), RG (TB), WB (Gz) et US (DT)
      Federer 4 sur.. 5: AO (RA et Plexicushion), RG (TB), WB (Gz) et US (DT)

  11. Jérôme 4 mai 2010 at 21:17

    Pour le classement soumis par le camarade Colin au comité d’audit (évitons les références au plénum du comité central ou au bureau politique du parti, ça rappellerait trop d’autres sites ;-) ), je serais globalement tenté de voter « Da » … oups ! je veux dire « oui.

    Mais, chers kamarades, je ne suis pas insensible à l’objection de Nath et quelques autres. Les champions qui ont été barrés par un chapeau 1, ils ont droit à un petit redressement de leur note.

    Le Fed, sans Nadal, aurait peut-être bien égalé, voire pété le record codétenu par Borg et Nadal de 4 titres consécutifs à Roland Garros. En outre, comme certains l’ont fort justement fait remarquer (Nath notamment), il est indispensable de prendre en considération les dates d’arrivée au top de Federer. Or il en a eu 2.

    Pour les surfaces rapides, c’est 2003. Pour la terre battue, c’est effectivement 2005. Or pas de bol, 2005 est l’année où le phénomène Nadal sur terre battue se déclenche. On ne peut pas diminuer les performances 2005/2009 de Federer sur terre battue au motif qu’il n’était pas au même niveau sur la surface jusqu’en 2004 inclus. Sinon, on peut aussi reprocher à Wilander toutes ses contreperformances à compter de 1989, et je vous épargne d’autres exemples.

    J’ajoute que le suisse, c’est d’ores et déjà 9 titres sur terre battue (série en cours), contre seulement 4 (je crois) pour Courier. Les mettre tous les deux à égalité sur la surface n’est pas forcément cohérent, quand bien même Courier a-t-il 2 titres à Roland Garros : combien de grands joueurs sur TB Courier a-t-il pour ce faire affrontés ?

    • Franck-V 4 mai 2010 at 21:57

      Humm, on ne peut pas reprocher à Wilander l’après 89, quand il a été performant de 82 à 88, soit 7 saisons au top, sur terre battue, entre autres.

      Courrier ou Bruguera sont plus probants dans ce cas.

      • Jérôme 5 mai 2010 at 06:44

        Ca se discute. Pour Mats, il y a aussi eu 1986, gros trou d’air dans sa carrière. Mais effectivement, Courier et Bruguera sont au nombre des exemples que je n’ai pas cités.

  12. Oliv 4 mai 2010 at 22:46

    Je crois que le palmares de Fed sur TB est très largement sous-estimé. On le regarde par le prisme déformant de son palmares sur les autres surfaces.

    Imaginons que Ferrer en soit à 10 finales de masters 1000 dont 5 victoires et 4 finales de RG dont une victorieuse. Tout le monde dirait que c’est un killer de TB (chiant mais killer quand même !).

    De même, un large consensus accorde un statut d’excellent joueur d’herbe à Ivanisevic et pourtant son palmares à wimbledon est inférieur à celui de Fed sur RG. Objection votre honneur, Ivanisevic a eu en face de lui Sampras. Objection rejettée, super biquette a Nadal.

    • karim 4 mai 2010 at 23:05

      Ferrer est le pire exemple que tu pouvais prendre. Parce que Ferrer même avec le palmarès de Nadal il reste un nain de jardin ultravitaminé aux oligoéléments.

    • Franck-V 4 mai 2010 at 23:10

      Pas faux ce que tu dis, et évoqué de façon amusante.

      Autrement dit, Federer a acquis une telle aura globale dans l’histoire du jeu que finalement, sa place sur TB n’a pas tellement d’importance. C’est plus pour ne pas avoir à préciser dans sa bio  » Seul RG manque à son palmarès ».

      A un degré moindre, Agassi est l’autre vainqueur négligé de RG , alors qu’il fait 1 titre et 2 finales, ce qui n’est pas rien (même avec un seul MS à Rome contre 5 pour Fed).

      Cela tend à prouver que ce débat de classement TB ne les concerne pas ou plus vraiment à l’échelle de leur carrière globale.

  13. Marc 4 mai 2010 at 22:47

    Ivanovic enchaîne 2 victoires et bat un TOP 10 (Azarenka) ! Incroyable ! Se remettrait-elle à savoir jouer au tennis ?
    Rarement vu une déchéance pareille dans les 2 ans ayant suivi sa victoire à RG 08.

    • Oliv 4 mai 2010 at 22:51

      Il y a quand même Iva Majoli dans le genre !

      • karim 4 mai 2010 at 23:04

        Tu me l’arraches de la gueule. Et Myskina.

        • Marc 4 mai 2010 at 23:11

          Myskina est au top dans le genre, en effet.
          Mais Ivanovic avait plutôt bien joué avant de gagner RG et semblait bien partie pour jouer les 1ers rôles, alors que la victoire de Myskina était quand même une surprise…

        • karim 4 mai 2010 at 23:15

          Joueuses Gillette.

        • Oliv 4 mai 2010 at 23:23

          Oui mais Myskina avait un petit truc dans ses yeux qui la place dans mon panthéon des joueuses de tennis !

          • Marc 5 mai 2010 at 06:43

            Les yeux émeraudes de Myskina sont en effet magnifiques

          • Jérôme 5 mai 2010 at 06:55

            Je ne sais pas si vous vous rendez bien compte que, à l’exception de Hénin, les seules choses notables qu’on apprécie chez les joueuses actuelles, c’est leur physique.

            Ah ça oui que nos joueuses de l’est sont désormais des poster girls. Ivanovic, Sharapova, Golovin, ce sont les pépées qu’on est habitués à croiser et à reluquer sur les plages de Cannes, St Trop ou Biarritz.

            Mais niveau tennis … :-(

            Graf, elle avait le pif de Cléopatre, mais elle avait un tel talent et une personnalité qui la rendaient profondément sympathique et qui transcendaient les jugements esthétique dont moi comme vous ne devrions rien avoir à faire pour des sportifs.

            La joueuse de tennis qui a eu le plus d’influence ces 15 dernières années, c’est … Ana Kournikova ! Jamais rien gagné, mais quel phénomène médiatico-marketing, quel déhanché ! Une potiche qui a gagné 10 fois plus de fric que 100 joueuses plus talentueuses et bosseuses qu’elle sur le plan tennistique.

            Je force à peine le trait.

    • Franck-V 4 mai 2010 at 23:16

      Pas trop loin, Immaculada Concepción Martinez, terrienne si il en est, jamais titrée à RG mais qui fait sa Gomez à Wimbledon, vainqueur, je te le donne Emile, de super mammy Martina.

      • Marc 5 mai 2010 at 06:42

        son titre est en effet une surprise et elle n’avait plus rien fait après, mais la Conchita naviguait dans les eaux de la 10è place depuis un paquet d’années, alors qu’Ivanovic a é eu une ascension et un écroulement météoriques.

      • karim 5 mai 2010 at 09:20

        J’avais oublié l’existence de cette joueuse, c’est vrai. Wimbledon en plus, ben dis donc.

    • Oliv 5 mai 2010 at 09:50

      On ne retient pas que ça, sinon on ne parlerais pas des Clijters, Williams, Kuznetsova … qui sont très loin d’être des tops models

  14. karim 5 mai 2010 at 09:23

    Ceci dit on dira ce qu’on veut sur le jeu chiantissime de Nadal, mais je trouve qu’il a fait beaucoup moins de tort au jeu sur terre battue et au spectacle que Sergi Bruguera. En voilà un dont le jeu m’a plus d’une fois plongé dans la déprime. Nadal au moins est gaucher – ce qui ajoute un peu – prend parfois voire souvent (contre les faibles en tout cas le jeu à son compte) et est sympa. Bruguera? Mon dieu, rien que de repenser à lui j’en ai des frissons de terreur.

    • Sylvie 5 mai 2010 at 10:04

      J’adore la façon dont tu dis ça et je me marre parce que j’ai éprouvé la même chose. Quelques joueurs comme ça, m’ont pas mal fâchée avec l’ocre.Et, comme toi, même si Nadal n’est pas ma tasse de thé, rien à voir avec Bruguera et consorts.

  15. Antoine 5 mai 2010 at 09:47

    Marrant cela; moi j’aimais bien Brugera; je crois bien que c’était d’ailleurs le seul Espagnol que j’appréciais..Comparé aux autres lifteurs, il y avait chez lui une grande fluidité dans le déplacement et les gestes et sa balle giclait très bien des deux côtes sans qu’il ne donne l’impression de forcer ni de taper dedans comme un sourd..Très bon tactiquement, très complet, sachant servir. Il me fait un peu penser à Wilander..Un tennis très propre Bruguera je trouve..pas très marrant à voir jouer quand il n’y avait pas d’opposition de style mais c’est valable pour tous les défenseurs/contreurs…

    Sinon, dans le débat plus haut sur le niveau du Suisse sur terre battue, mon avis est qu’il est devenu bon à partir de 2005, voire 2006, et qu’il est très bon depuis l’année dernière. En 2004, il joue en tout cas encore comme sur dur et se prend une tôle contre Kuerten, probablement le dernier grand match de Kuerten d’ailleurs..Sans Nadal, il aurait gagné Roland Garros bien avant, et probablement plusieurs fois..

    Enfin, tout ce qui compte, c’est qu’il ait gagné le 7 mai 2009. Avec le recul, on se rendra compte que c’est la victoire la plus importante de sa carrière..C’est d’ailleurs ce jour là qu’il égale le record de Pete et qu’en réalité il le dépasse puisque malheureusement Pete n’a jamais gagné à Roland Garros..

    A part cela, je trouve consternantes les nouvelles concernant JMDP…

  16. Sylvie 5 mai 2010 at 10:05

    Pour JMDP, c’est vrai que c’est une vraie mauvaise nouvelle et pour lui et pour le tennis. Pourvu que ça ne mette pas un coup d’arrêt irrémédiable à sa carrière.

    • Antoine 5 mai 2010 at 10:08

      Très compliqué la main..il faut espérer que les toubibs sachent ce qu’ils font. En tout cas, il est out pour les reste de l’année au minimum..

  17. Coach Kévinovitch 5 mai 2010 at 10:24

    Comment Nadal ou même un Bruguera pourrait faire du tort au jeu sur terre battue?

    Ce n’est pas possible d’envisager cela une seule seconde. Je ne dis même pas ça pour des raisons esthétiques mais plus pour des choses presque élémentaires.

    Le jeu sur terre battue, ce n’est pas le jeu sur dur ni le jeu sur gazon, ce n’est le service-volée ni même le jeu d’attaque dans l’acception générale!

    Les grands terriens, ceux qui savent diriger le jeu avec des grands coups liftés, ceux qui sont les meilleurs défenseurs, ceux qui tiennent le mieux l’échange, ceux qui sont passés maître dans l’art de déplacement sur terre dont la fameuse glissade sont ceux qui rendent LE PLUS HONNEUR au jeu sur terre battue puisque ce sont ceux qui le pratiquent LE MIEUX.
    En aucun cas, ils pourraient lui faire du tort, bien au contraire!

    Les seuls à qui cela pourrait faire du tort, c’est à ceux qui préfèrent le jeu d’attaque, le service-volée au jeu de terre battue ni plus ni moins.

    Pas de chance, la majorité du public du tournoi avec un grand T sur terre font partie de ces personnes-là,c’est le grand paradoxe de Roland-Garros.

    • Antoine 5 mai 2010 at 10:34

      Très juste cela ! Jo co-signe Coach !

      Au fond, le regret du public de Roland Garros, c’est que l’on joue sur terre battue et pas sur herbe !

      • karim 5 mai 2010 at 10:44

        Le regret c’est plus que les attaquants n’arrivent pas à s’y exprimer. Je pense qu’ils aiment la terre battue, mais pas le tennis qui y réussit. C’est beau un court en TB! Nettement plus qu’un court en gazon la seconde semaine de Wimbledon!

    • Sylvie 5 mai 2010 at 10:40

      La réponse est simple : à partir du moment où une majorité de gens s’ennuient, ça fait du tort, même si le joueur est un maître de la terre battue. ce n’est pas le cas de Nadal, mais de nombreux joueurs de terre, en provoquant l’ennui chez un public (les Français) qui n’avaient accès en gros qu’à ce tournoi, a induit un gros a-priori sur la surface qui produit ce type de jeu.

      Oui c’est un paradoxe mais les Français, comme une grande partie des amateurs de tennis, préfèrent le jeu d’attaque. Il se trouve que le gros tournoi français se situe sur une surface qui ne favorise pas ce type de jeu. D’où l’ambiguïté du public, tenté de supporter des attaquants outsiders à Roland. Mais, ça me semble finalement plus logique que paradoxal. Les français voulaient voir gagner un attaquant parce que , justement, RG en couronne peu.

      De même que les Américains rêveraient de voir Nadal s’imposer à NY.

      « Ce n’est pas possible d’envisager cela une seule seconde »

      Ben si, c’est envisageable, c’est un point de vue comme un autre qui se discute.

      • karim 5 mai 2010 at 10:47

        « De même que les Américains rêveraient de voir Nadal s’imposer à NY »

        Je n’ai pas cette impression Sylvie, qu’est-ce qui te fait dire ça?

        • Franck-V 5 mai 2010 at 11:32

          Pareil, pas eu cette impression.

          Les Chicanos et les Hispaniques de New-York, peut-être, mais pas les Américains globalement.
          Du reste, DP les a comblé l’an passé :-) et dans son match contre Nadal justement, il ne me semblait pas le moins encouragé… :roll:

        • Sylvie 5 mai 2010 at 12:57

          Sur le site officiel de l’US, les gens peuvent mettre des encouragements pour les joueurs et il y avait énormément de soutien pour Nadal, il me semble. J’ai eu l’impression qu’il était très soutenu par le public. Après contre Del Potro, c’est sûr qu’avec tous les Sud-Américains qui vivent là-bas, ça fausse un peu la donne.

    • May 5 mai 2010 at 10:43

      Le grand regret du public de Roland Garros précisément et du public Français en général, c’est le palmares famélique des joueurs Français. Toujours bien placés mais jamais gagnants.
      Tout le monde se réjouit du nbre important de Français dans le Top 100, mais le dernier titré en GC c’était au siècle dernier et se n’est pas bcp mieux en MS1000.

      • Franck-V 5 mai 2010 at 11:27

        Rien n’est moins sûr, le français frondeur et exigeant n’a jamais été avare d’encourager l’étranger flamboyant et à panache plutôt que le compatriote maussade et limeur.

        Jean François Caujolle en sait quelque chose, Jimmy Connors aussi, et pourtant c’était en un temps où le tennis tricolore était vraiment en déshérence …

        Mais c’est encore vrai aujourd’hui, Monfils ou PHM n’ont pas été particulièrement porté par la foule contre Federer.

        Ajoutons à cela que ni Connors, ni Federer (au moment des faits)n’avaient jamais gagné le tournoi..ce qui n’empêchait pas RG d’être le tournoi préféré de Jimbo…

        Le public supposé chauvin n’est pas forcément celui que suggère la programmation et les commentaires de France Télévision…

        Comparé à d’autres « arènes », le public de RG me semble tout à fait correct.

        • Capri 5 mai 2010 at 11:46

          « Ah ah, Connors ? C’est bien ce brun exubérant incapable de renvoyer mes balles molles, n’est-ce pas ? »

          signé = le Roger-Vasselin anonyme

        • Antoine 5 mai 2010 at 12:20

          Oui, globalement le public de Roland Garros est correct. On y encourage les joueurs français mais pas de façon excessive. on n’est pas en Italie..Le jour ou il encourage le plus les français, c’est lors du mercredi de la première semaine parce que c’est le jour des enfants ou ados..De tous les joueurs français, c’est Jo qui sera le plus encouragé parce que le public croit qu’il a une chance de ramener un jour la Coupe et aimerait bien revivre une finale de 83..

          Le public a aussi ses chouchous: aujourd’hui Federer, hier Connors. Si un jour Federer se trouve mené deux sets à zéro par un français, il y aura sans doute plus de monde pour soutenir Federer que le français, sauf si c’est Jo parce que là, le public l’excusera en se disant qu’il peut aller au bout..

          Il aime les attaquants et prend le plus souvent partie pour le supposé plus faible, surtout si c’est un attaquant.

          Il aime bien voir le roi chuter aussi. Panatta avait le soutien du public contre Borg et l’a conservé ensuite. L’année dernière, il était content de voir Nadal chuter et même lorsqu’il était sur le point de perdre contre Soderling, il ne l’a pas soutenu. Il l’a complètement laissé tomber mais contrairement à ce qu’à raconté Tonton Toni, le public n’a jamais sifflé Nadal..

        • Franck-V 5 mai 2010 at 12:25

           » sauf si c’est Jo parce que là, le public l’excusera en se disant qu’il peut aller au bout.. »

          Exact, et si CRV a été encouragé contre Connors, c’est bien seulement parce que il y avait Noah au tour suivant… qui n’était jamais à la fête contre l’Américain même sur TB…

      • May 5 mai 2010 at 12:25

        Oui Franck- V(…) mais j’ai assisté en directe live à Paris Bercy à un retournement de veste hallucinant lors du FED / Beneteau. Beneteau qui n’est pas non plus un Monfils qui fait le show et qui peut soulever la foule, s’il n’est pas maussade celui-là?
        Pour le soutien et à l’applaudimètre, y’avait pas photo pour Fed jusqu’à ce que Benet’ prenne 1 set et là il n’y en avait que pour lui. A la fin du match j’ai cru que Benet’ qui s’est mit à chialer avait remporté Wim face à Roger.
        Pas sur que si il y avait eu une lueur d’espoir pour que Gaël l’emporte à RG, le publique n’aurait pas lâché Fed puis remember la ½ en 2008. En même temps Fed c’est pas Roddick non plus…

      • Franck-V 5 mai 2010 at 12:31

        Ce n’est pas un retournement de veste, ce soir-là Benett a pratiqué un excellent tennis, agressif, qui justifiait tout à fait le soutien du public de Bercy.. qui n’est du reste, pas le même que celui de RG…

        Fed c’est Fed dans le monde entier, et ce soir là, c’était à Julien de faire ses preuves, ce qu’il a fait, le public suit naturellement.

        Je rajoute que.. le « show » Monfils n’est pas forcément proportionnel au tennis proposé et que ça n’implique pas naturellement la ferveur unanime… au contraire…

        • Antoine 5 mai 2010 at 14:39

          Oui, Benetteau a fait le meilleur match de sa carrière parce que c’est lui qui gagne le match et non Federer qui le perd..Le Suisse n’a pas mal joué ce jour là; il est vraiment tombé sur un os pour son premier match à Bercy.

    • Ulysse 5 mai 2010 at 12:50

      CK,
      la terre à sa noblesse c’est OK, je pense que personne ne le met en cause.

      Dommage quand même que tu n’aies pas connu Noah, l’homme qui l’espace d’une seule saison s’est entraîné comme un stakhanoviste pour élever son niveau et qui a réalisé la quadrature du cercle. Le dernier à avoir gagné RG, écartant Lendl et Wilander et pratiquant un tennis dans lequel sa seule chance de survie était à la volée. La défense ? Il ne connaissait même pas le mot.

      Noah est populaire en France mais curieusement il semble l’être encore plus dans les pays anglo-saxons où son parcours en 1983 à RG à partir des quarts est régulièrement montré et commenté.

  18. Le concombre masqué 5 mai 2010 at 12:17

    J’arrive après la guerre et ne peut que commenter ce qui a été déjà dit, à savoir que je suis entièrement d’accord pour dire que le palmarés de Fed sur TB le place parmi les tous meilleurs sur cette surface, mais qu’ « On le regarde par le prisme déformant de son palmares sur les autres surfaces. »(Oliv).

    Sans parler palmarès, il y a aussi l’aura. Aujourd’hui on le voit tous se faire bouffer tout cru par Nadal, mais en 2006, contre un Nadal au top, les issues de leurs rencontres étaient incertaines.
    Entre 2004 et 2007, il mettait des branlées à tout le monde sauf Nadal sur TB. Nan mais regardez le site de l’ATP ca fait flipper, ferrer et ferrero ont pris une tripotée de 62 61 à cette période! Sa défaite contre Guga à RG avait été une énorme surprise.

    Enfin , pour moi, Fed, ne « naît » pas à la TB en 2005.
    En 2004, à Hambourg ça donne victoire sur :
    Gaudio en 3 sets (le futur vainqueur de Rg quand même)
    Gonzalez 758 61
    moya 64 63
    Hewitt encore bon à l’époque 60 64
    Et victoire au meilleurs des 5 sets contre la terreur de Tb de l’époque (et finaliste à RG ) Coria 46 64 62 63!!!

  19. Le concombre masqué 5 mai 2010 at 12:40

    J’ajoute que Fed gagne son premier masters 1000 et est véritablement révélé pour la première fois comme un « peut être futur bon » en 2002 sur…Terre Battue.
    Il colle quand même un 6/0 à kuerten en quarts, alors ¨°7 mondial et tenant du titre à RG, et colle 61 63 64 à Safin, N°5 mondial en finale…

    • Elmar 5 mai 2010 at 13:43

      Merci. J’ai pas eu la force de relever tout cela, donc ça m’arrange bien que tu l’aies fait.

      Roger a toujours été très bon sur TB. Son premier M1000, mais aussi son premier quart en GC, c’est sur TB. Il y colle des roustes à tous les spécialistes de la surface (hormis Nadal) depuis 2002. Mais il connait des accidents aussi (Arazi et Horna p. ex), mais ca n’est pas en rapport avec la surface, mais bien plutôt avec son irrégularité d’alors. Il connaissait le même genre d’accident sur toutes les surfaces au début de sa carrière.

    • Damien 5 mai 2010 at 13:53

      Merci pour ces précisions que je ne connaissais pas et me conforte dans l’idée que Fed fait parti des meilleurs joueurs de TB de ce sport, bien que n’étant un spécialiste.

  20. Le concombre masqué 5 mai 2010 at 14:36

    Pour ne pas se faire taxer de doreurs de veau, et surtout parce que c’est vrai, ce constat vient souligner la performance de nadal qui s’est constitué un palmarès de fou furieux sur TB, et ce, pendant la période de ‘glory’ du suisse.

    Sinon je voulais voir si les articles 15LT étaient bien référencés sur google. j’ai donc tapé (au hasard) Slam Wars dans le moteur de recherche et effectivement l’article en question est bien en premier résultat de recherche. En revanche, en deuxième résultat il s’agit d’un forum sur World of Warcraft. L’aperçu de la page google du site c’est :

    « Je rappelle qu’à l’inverse d’un fury, le war spé slam ne calle pas son cycle de dps sur ces cd de compétences, mais sur son timer d’auto attaque. … »

    Doivent bien se marrer sur ce forum, faut que je me crée un compte.

    • Humpty-Dumpty 6 mai 2010 at 22:13

      Ouch, tu es sûr que c’est un forum francophone ?

  21. joseph 5 mai 2010 at 14:41

    je change de sujet
    Le match Larcher de brito-Cirstea qui se joue en ce moment, est un opéra folklo presque gratuit donné par la petite de Brito, une voix (qui se prolonge bien après la frappe) de soprano sans égal, que Maria Callas elle-même n’aurai pas reniée. Dés l’échauffement (déjà), on sent tout le puissant potentiel sopraniste et l’utilité donc d’apporter ses boules quies car le spectacle peut être long et plus c’est long…plus c’est fort. Et en plus de ça, si l’on rajoute, un poing levé de rage, a chaque point gagné ou donné serai peut-être plus exact de l’adversaire , en voila une, qui lorsqu’elle commencera à avoir des résultats plus probants, va faire parlé….Spectacle à conseiller au malentendant…

  22. Antoine 5 mai 2010 at 14:57

    Stupéfiant, non ? :

    http://www.lequipe.fr/Tennis/breves2010/20100505_145010_les-finales-au-cine.html

    Ce sera intéressant de voir si le public suit parce que plutôt que de produire et diffuser des films plus médiocres les uns que les autres en 3D, voilà une utilisation qui pourrait s’avérer extrêmement prometteuse de cette nouvelle technique: les retransmissions en direct d’événements sportifs…

    • Franck-V 5 mai 2010 at 15:41

      Il en va du cinéma comme du sport, Antoine.

      La 3 D ne transformera jamais un navet en chef d’oeuvre… un match de renvoyeurs restera ce qu’il est mais la bande son sera souvent toujours trop forte…

      A ce sujet, Larcher vient d’être réduite au silence par Sorana, une bonne et belle chose de faite.

    • joseph 5 mai 2010 at 15:55

      Oui, je viens de voir ça, mais réveil toi Antoine, on prévoit déjà les premières TV en 3D pour l’année prochaine, avec une chaine spécial 3D relief donc, regroupant films, événement sportives…etc. Et ce procédé rendra (pour nous) les choses encore plus intense, à n’en pas douter. Mais surtout plus immersive, on aura plus besoin de bouger de la maison…Et peut-être qu’un jour, on arrivera à ce que d’écrit Ray Bradbury dans fahrenheit 451″. On arrête décidément pas le progrès.
      Va t-on vers une sacralisation du sportif?

      • joseph 5 mai 2010 at 16:00

        Cela ne changera rien ou si plutôt, celui de fausser encore plus la donne d’une pseudo réalité…toujours ce débat du réel et de l’irréel…

  23. Quentin 5 mai 2010 at 15:04

    J’ai jeté un coup d’œil au classement ATP pour voir où en étaient nos 4 mousquetaires: Tsonga 10ème, Monfils 18ème, Simon 25ème, Gasquet 86ème. C’est intéressant de voir l’effondrement des 3 derniers. OK Monfils a été blessé et Gasquet fait une cure de désintoxication :mrgreen: , mais bon quand même :!:

    • Francois 5 mai 2010 at 15:15

      Pas mal de joueurs aimeraient « s’effondrer » et se retrouver 18eme ou même 25ème.
      En fait, sans doute tous les joueurs de tennis du monde sauf les 17 meilleurs.

      Pour Simon, je pense qu’il est là bien plus à sa vraie place, que quand il était à la lutte pour le top 10.

  24. Capri 5 mai 2010 at 15:24

    Gasquet a une stratégie à long terme que visiblement personne ne saisit ici. Vous rigolerez moins en 2025 quand ça finira par porter ses fruits.

  25. Ulysse 5 mai 2010 at 15:34

    Oui Simon vaut un bon top 20-25 et sera capable de rester longtemps à ce niveau. Comme dit Karim il n’a pas grand chose à blesser dans sa morphologie.

    Monfils c’est dur à dire. Ça dépend beaucoup de l’effort qu’il mettra dans le tennis. Pas sur qu’il soit prêt à se défoncer.

    Gasquet devrait revenir vite dans le top 15. Il vient d’ailleurs de donner un bon coup de talon et entame sa remontée… top 30 en fin d’année, top 15 en 2011.

  26. Djita 5 mai 2010 at 17:08

    La seule confrontation qu’a eu Roger avec Phau en TB s’est soldée par une défaite. On verra aujourd’hui plus de 10 ans plus tard.

    • Franck-V 5 mai 2010 at 17:58

      L’ATP parle d’un match en 99 à Washington, mais sur dur.

    • Djita 5 mai 2010 at 18:07

      http://www.lequipe.fr/Tennis/AFFICHE_676_2072.html

      Le lien où il y a noté terre battue. L’équipe s’est peut-être trompé.

      • Djita 5 mai 2010 at 18:23

        Mais c’est vrai que l’ ATP dit le contraire. Et j’ai plus tendance à les croire eux. :D

    • DIANA 5 mai 2010 at 18:37

      C’était bien sur dur, avec une victoire finale d’Agassi sur Kafel

      • karim 5 mai 2010 at 19:20

        Match auquel j’ai assisté depuis les tribunes, la seule fois de ma vie où j’ai vu le kid de Vegas. J’en garde un souvenir très ému. J’étais en vacances là et suis tombé par hasard sur une affiche du tournoi. J’ai eu les tickets sur internet et en deux temps trois mouvements j’y étais. Voir ces gars en vrai est bien entendu quelque chose d’énorme pour nous qui n’avons aucun tournoi du circuit principal ATP organisé chez nous. Pendant mes études j’avais pu voir Anvers une fois. J’avais vu Courier battre Connors si ma mémoire est bonne, et Gabriele Marcus contre jen e sais plus qui. Mes deux seules expériences de « vrai » tournoi ATP.

      • Djita 5 mai 2010 at 19:30

        Oh c’est émouvant. Tu vas nous tirer une larme. :cry:

        • Lionel 5 mai 2010 at 20:22

          Gabriel Markus. Mrd.
          A propos de live, je serais peut-être pas loin de NY en Septembre. Y a-t-il quelqu’un qui sait comment on peut avoir les places? Possibilités de racheter aux gens qui sortent? Le jour même? etc. Merci.

          Je viens d’apprendre que Federer a gagné. Vu le tableau si il gagne pas, c’est vraiment la honte mondiale http://www.lequipe.fr/Tennis/TennisTableauTournoi2669.html .
          C’est vrai que c’est bien vu niveau préparation confiance, je gagne 4 matchs d’affilés contre des losers parce que ça fait 4 mois que j’ai arrêté le tennis – quoique à voir Monfils en feu en finale – J’arrive lancé à Madrid ou je vise au minimum une demie, et juste au Top à Paris.
          Il a oublié d’être con ce Roger.

          • DIANA 5 mai 2010 at 20:51

            D’autant que je crois que Ljubicic est finalement forfait (tête de série n° 2)

  27. karim 5 mai 2010 at 21:30

    Ben dites donc le Dédé c’est pas de la petite fumette qu’il s’envoyait!!! C’est en anglais mais ça glace le sang.

    http://www.timesonline.co.uk/tol/life_and_style/health/article1755178.ece

    • benja 6 mai 2010 at 07:19

      bah, c’est qu’il avait une bonne pommade hydratante alors!!! :-)

    • Antoine 6 mai 2010 at 15:48

      Quelle saloperie ! C’est réellement sinistre de penser qu’il y a des gens qui deviennent accros à cette merde ! Il n’a pas du en prendre trop, le Dédé, vu les photos « avant et après » qui font peur..

  28. hamtaro 5 mai 2010 at 23:06

    hors sujet OM est champion c’est beau :cry: :cry:

  29. Coach Kévinovitch 5 mai 2010 at 23:15

    hs mais oui, il faut honorer ce titre de l’OM!!!! Congratulations, je suis vraiment HEUREUX!!!!!!!!!!!!!!!!

    CHAMPION!!CHAMPION!!CHAMPION!!CHAMPION!!CHAMPION!!CHAMPION!!CHAMPION!!

  30. Antoine 5 mai 2010 at 23:51

    Je lis que le Suisse déclare après son match contre Phau qu »‘il est pas loin de son meilleur niveau »..

    J’espère que c’est de l’humour suisse parce que personnellement cela ne m’a guère plu
    de le voir cette après midi évoluer à ce niveau..inférieur à celui qu’il a proposé contre Gulbis assurément..

    Une première balle absente (moins d’une sur deux), trente sept fautes directes en deux sets, un déplacement lent et très peu réactif; il peut surtout remercier Phau d’avoir commis quarante cinq fautes directes.. Il était plus que prenable le Suisse aujourd’hui mais il avait en face un type qui n’avait pas le niveau pour battre un médiocre Federer, c’est tout..

    La seule chose qui fonctionnait bien chez lui, c’était sa seconde balle; c’est déjà bien mais pour le reste, c’était vraiment mauvais.

    Si c’est cela « pas loin de son meilleur niveau », il y a de quoi être inquiet parce que qu’à l’évidence, ce n’est pas un niveau suffisant pour aller en seconde semaine à Roland Garros…

    Je pense qu’il se moque gentiment du monde.

    • hamtaro 6 mai 2010 at 00:23

      il peut surtout être content du manque de puissance de phau…
      et finalement je ne sais pas si ce tournoi lui permettra d’améliorer son niveau de jeu

    • Elmar 6 mai 2010 at 13:30

      C’est ce dont je parlais il y a peu de temps.

      Nadal dit toujours qu’il a mal joué, surtout s’il a lâché plus que 3 jeux en un match sur terre battue.

      Federer dit presque toujours qu’il a bien joué ou qu’il n’est pas loin de son meilleur niveau, même lorsqu’il aligne les fautes directes comme hier.

      Sur le match, pas grand-chose à dire: c’était pas beau, mais je ne me souviens pas avoir vu un seul beau match dans ce tournoi sur les 3-4 dernières années. Apparemment, les conditions sont assez difficiles pour jouer au tennis, avec des balles qui volent énormément. D’ailleurs, si Fed arrive en finale, je pense qu’il aura de la peine à enchaîner droit derrière avec Madrid. Par exemple, il y a deux ans, il avait failli laissé sa peau contre un inconnu au premier tour de MC, juste après avoir remporté Estoril.

  31. benja 6 mai 2010 at 07:19

    Fed a gagné un match les gars!! Vamos

  32. Serge 6 mai 2010 at 12:54

    Tiens peu de commentaire sur l’Odysse…
    Je dit ca, je dit rien.

    Mais quand meme, d’avoir Nadal et Roddick dans ma team, ca m a rapportes a max durant ce printemps (Indian Wells, Miami, MC, Rome…). Et j ai bien l impression que ca va continues parce que les 2 ziguotos vont tres certainement cartonnes a RG (pour l’un) et a Wimbledon (pour l’autre) :)

    • May 6 mai 2010 at 13:53

      A l’époque ils ont dû penser que la pub resterait en Asie. Mais voir Lendl sourire et danser ça mérite d’être vu.

    • Elmar 6 mai 2010 at 14:07

      Enorme. Ils sont tous plus à mal à l’aise les uns que les autres.

    • Colin 7 mai 2010 at 13:08

      Ahurissant !
      Ce qu’on doit se faire ch… au Japon pour accepter de tourner dans des pubs pareilles. Ça me rappelle ‘Lost in Translation’, avec Bill Murray qui doit tourner une pub pour du Whisky, pitoyable.

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Commentaires récents

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis