Les plus belles chevauchées solitaires de la Coupe Davis

By  | 9 juillet 2010 | Filed under: Coupe Davis

Avant les quarts de finale de la Coupe Davis qui auront lieu ce week-end, penchons-nous un peu sur l’histoire de cette épreuve, à travers ses champions les plus remarquables de ces 40 dernières années.

Le charme suranné de la Coupe Davis tient beaucoup à ses particularités :

  • compétition par équipe, ce qui rend possibles des retournements de situation jamais vus en tournoi, par exemple une défaite de notre numéro 1 peut être rattrapée par une victoire de notre valeureux numéro 2, qui devient ainsi le héros du jour  (la « jurisprudence Boetsch/Kulti ») ;
  • matchs de simple et de double participant ensemble à la décision ;
  • rencontres se disputant sur diverses surfaces, en indoor et outdoor ;
  • présence du capitaine aux côtés des joueurs ;
  • sans parler de l’exaltation de l’instinct nationaliste, pas forcément le côté le plus ragoutant de la chose.

Mettons maintenant de côté le fait que la Coupe Davis se joue en équipe, et rendons hommage à quelques individualités magnifiques qui ont marqué de façon profonde le déroulement d’une édition de la Coupe, à un point tel qu’on puisse affirmer qu’il aurait été absolument impossible que leur pays gagne le Saladier d’argent cette année là en leur absence, ne serait-ce que pour une seule rencontre.

Pour établir des comparaisons étayées, basons-nous sur un critère arithmétique simple. Pour remporter le Graal, une équipe nationale doit gagner 12 matches décisifs (nous excluons bien sûr les « dead rubbers », ces matches sans enjeu du dimanche, joués en 2 sets gagnants, et parfois après une nuit bien arrosée). Si chaque match décisif vaut 1 point, les 12 points nécessaires à la victoire finale sont forcément apportés par plusieurs joueurs de l’équipe, au minimum deux*, au maximum seize**; un même joueur pouvant apporter au plus 10 points (soit 8 simples et 4 doubles, une victoire en double rapportant 1/2 pt par joueur).

Nous allons donc commencer par vous parler des trois champions qui ont réussi un exploit selon nous digne d’une victoire en Grand chelem : apporter -au moins- 7 des 12 points de leur équipe, tout en restant invaincu en simple.

Précisons que nous nous sommes contenté de remonter jusqu’en 1972 (année qui a vu la disparition du « challenge round », c’est à dire la qualification automatique pour la finale de l’année N, du vainqueur de l’année N-1). D’autre part, par souci d’homogénéité, pour les années antérieures à l’instauration du Groupe Mondial (1981), nous n’avons tenu compte que des quatre dernières rencontres de chaque équipe pour le décompte des points.

N°1 : Bjorn Borg – 1975 – 8 points

Bjorn Borg a du se sentir souvent un peu seul lors de sa campagne de Coupe Davis 1975. Quiz: qui étaient ses adversaires ce jour-là ?

Borg n’a que 18 ans et demi lorsqu’il entame cette campagne de Coupe Davis 1975, et pourtant il est déjà un vieux routier de la compétition, puisque sa première sélection (qui verra aussi sa première victoire) remonte à mai 1972, alors qu’il n’avait pas encore fêté ses 16 ans !

1975, qui est l’année de son deuxième sacre à Roland-Garros, le voit donc participer à sa quatrième campagne de Coupe Davis !

Elle sera longue et triomphale puisque, le Groupe mondial n’ayant pas encore été instauré, ce ne sont pas moins de six rencontres que la Suède va devoir remporter pour s’adjuger le Saladier d’argent, au cours desquelles Borg alignera 12 victoires en simple (toutes décisives !) et 3 victoires en double associé au fidèle Ove Bengtson.

Parmi ses victimes, du beau linge, en tous cas presque un tableau de tournoi du Grand chelem : Wojtek Fibak le Polonais, Alex Metreveli le Soviétique, les Espagnols José Higueras et Manuel Orantès, le Chilien Jaime Fillol (tous battus sur… terre battue), et enfin, pour la première finale 100% européenne de l’histoire, les tchécoslovaques Jiri Hrebec et Jan Kodès, nettoyés sur la moquette de Stockholm.

C’est la première fois*** que la Coupe Davis échappe à l’une des 4 « grandes » nations historiques (USA, Grande-Bretagne, Australie et France) : Borg devient un héros national en Suède.

Cette Coupe Davis sera la seule remportée par l’extra-terrestre, même s’il restera invaincu en simple par la suite (soit une série de 33 victoires consécutives en simple entre 1973 et 1980, record à battre !).

[Citons pour mémoire le troisième larron de l’équipe suédoise : il s’appelait Birger Andersson et il gagna quand même quelques matches décisifs. Et rappelons que le capitaine de l’équipe, Lennart Bergelin, était aussi l’entraîneur personnel de Borg !]

N°2 ex aequo : John McEnroe – 1982 – 7 points

Quiz: Parmi ces deux célèbres new-yorkais, tous deux adeptes des raquettes Dunlop, un seul a remporté la Coupe Davis. Lequel ?

A l’opposé de Borg, Big Mac est un multi-récidiviste, la Coupe Davis 1982 étant la quatrième à tomber dans son escarcelle, puisqu’elle succédait à celles de 1978 (avec notamment Harold Solomon), 1979 (avec Vitas Gerulaitis) et 1981.

L’année précédente (1981), son rôle avait déjà été tout à fait prépondérant dans la victoire des USA (7 points apportés), mais un match perdu en quarts contre Ivan Lendl l’empêche de remplir nos critères.

En 1982, cette fois Mac va rendre « la » copie parfaite  soit 8 victoires en simple (dont 5 décisives) et 4 victoires en double avec Peter Fleming. Ce record attend toujours d’être égalé. Là encore, la liste des battus impressionne : Vijay Amritraj, Anders Jarryd, Mats Wilander, Peter McNamara et Yannick Noah (auxquels il faut ajouter Krishnan, Alexander et Leconte dans les dead rubbers).

Deux matches du « brat » resteront dans les annales.

D’abord, en quarts contre la Suède, à 2-2 entre les deux équipes, le match décisif contre un jeune Wilander tout auréolé de sa récente victoire à Roland-Garros, mais pourtant peu avantagé a priori par la moquette rapide de Saint-Louis, se transforme en un affrontement titanesque. Mac finira par arracher la victoire à l’usure, et ce match de 6 heures et 22 minutes (9-7 6-2 15-17 3-6 8-6) reste comme le plus long simple de l’histoire de la Coupe Davis.

Ensuite en finale, un autre match d’anthologie contre Noah sur la terre battue de circonstance du palais des sports de Grenoble, sous les yeux de votre serviteur. Quand Noah, courageux et magnifique, gagne le 3ème set pour passer devant (12-10 1-6 3-6), on se dit que Johnny Mac est cuit. Et puis il y a l’interruption de 10 minutes en fin de troisième set (coutume qui a disparu depuis), et au retour des vestiaires le momentum de Noah est passé, McEnroe se ressaisit, redevient scandaleusement génial et plie les deux derniers sets, 6-2 6-3. Pour la petite histoire, il y a eu un moment très drôle dans ce match, alors que Yannick changeait ostensiblement de T-shirt à la fin d’un set et que le public se régalait bruyamment de sa plastique parfaite et de sa musculature imposante, McEnroe a fait exprès de changer de T-shirt en même temps, exhibant – hilare – son torse blanc et (en comparaison) sous-musclé.

McEnroe attendra dix ans pour gagner son cinquième et dernier saladier d’argent (record de l’ère moderne), en tant que partenaire de double de luxe, aux côtés des jeunots Agassi, Sampras et Courier.

[Pour mémoire, en 1982 les acolytes de McEnroe étaient Gene Mayer, Peter Fleming et Eliott Teltscher, et leur capitaine était Arthur Ashe, ce qui donnait d’ailleurs une tonalité émouvante aux matches contre Noah.]

N°2 ex-aequo : Boris Becker – 1989 – 7,5 points

Becker s’est voué pendant plusieurs années à la Coupe Davis. Dès 1985, année de sa « révélation » à Wimbledon, il emmène son pays en finale, amassant 7 points en route et restant invaincu en simple. Mais, en finale, une défaite en double contre la paire Wilander – Nyström l’empêche de soulever son premier Saladier d’argent.

Il faudra attendre 1988 pour qu’il apporte à son pays (qui était encore la RFA) sa toute première Coupe Davis. Il rendra cette année-là une copie sans accroc en simple comme en double, mais avec « seulement » 6 points, ses partenaires Jelen et Steeb prenant une part importante dans la victoire.

Boris Becker s’apprête à servir sa balle de match face à Stefan Edberg, pour une victoire facile (6-2 6-2 6-4). Quiz: Les deux hommes s’étaient déjà rencontrés à peine un mois plus tôt en finale du Masters au Madison Square Garden; qui s’était imposé ?

C’est donc en 1989, année d’instauration du tie-break, que sa performance sera la plus remarquable, puisqu’il restera à nouveau invaincu en simple et rapportera 7,5 des 12 points de son équipe. Après un modeste Indonésien en hors d’œuvre, il lui faudra ensuite venir à bout des Tchèques Novacek et Srejber, du juvénile Andre Agassi en demies (victoire difficile en 5 sets après avoir comblé un déficit de 2 sets à zéro), et enfin de Stefan Edberg et Mats Wilander en finale.

Pour la troisième finale RFA / Suède en 5 ans, Edberg et Wilander seront humiliés en 3 sets secs et sévères, sans jamais donner l’impression de pouvoir inverser le sens du match. Après sa défaite, Wilander admettra, philosophe :  »This is the best someone’s ever played against me. (…) At least I had the best seat in the house to watch a great player at work. »

Cette Coupe Davis triomphale sera pourtant la dernière pour Boris Becker.

Conclusion

Comme on le voit, seuls de très grands champions, tous vainqueurs de multiples tournois du Grand chelem et n° 1 mondiaux en leur temps, ont réalisé cet exploit rare (seulement 3 en 38 ans), et alors qu’ils étaient à leur meilleur. Ce qui appuie quelque peu notre thèse selon laquelle de telles victoires en Coupe Davis devraient être considérées comme les égales des victoires en Grand chelem.

D’autres vainqueurs de Coupe Davis méritent des accessits pour leurs exploits individuels.

◊ Celui qui passe la barre fatidique des 7 points, mais sans être resté invaincu :

  • (4) Michael Stich en 1993 : Auteur d’une fin de saison 1993 tonitruante (vainqueur à Bâle et Stockholm, et du Masters face à Sampras !), Stich réalise un parcours en Coupe Davis certes solide (7 points, invaincu en simple décisif) mais nettement moins impressionnant que celui des joueurs précités, et qui ne peut pas décemment être comparé à celui d’un succès en Grand chelem : victoires décisives sur le Russe Olhovskiy, le Tchèque Novacek, le Suédois Gustafsson et les Australiens Stoltenberg puis Fromberg en finale. En fait, c’est son partenaire Marc-Kevin Goellner qui remportera les deux victoires décisives les plus prestigieuses, contre Petr Korda et Stefan Edberg. Dans les dead rubbers signalons pour Stich des victoires sans enjeu sur Kafelnikov et Edberg, mais une défaite face à Korda. En double, associé à Patrick Kuhnen il sera invaincu en 4 matches avec notamment une victoire décisive sur les Woodies en finale.

◊ Ceux qui passent la barre fatidique des 7 points, mais sans être restés invaincus en simple décisif :

  • (5) Ivan Ljubicic qui apporte 9 points à la Croatie en 2005, ce qui constitue le record absolu de points. Cette année là, le Croate a dominé en route Agassi et Roddick (devant leur public !), Hanescu et Trifu, Youzhny et Davydenko, puis en finale Kucera, et a gagné ses quatre matches de double associé à Mario Ancic (dont une victoire sur les N°1 Bob et Mike Bryan). Mais le géant chauve a eu la mauvaise idée de perdre son tout dernier simple contre Dominik Hrbaty. Défaite finalement sans conséquence puisque Ancic apportera le point de la victoire, mais qui nous empêche de le placer au Panthéon de la Coupe Davis en compagnie de nos trois « maîtres ».
  • (6-A) Stan Smith en 1972 : 7 points, mais une défaite contre l’espagnol Andres Gimeno en demi-finales.
  • (6-A) Marat Safin en 2002 : 7 points (dont les victoires sur Paul-Henri Mathieu et Grosjean en finale, ou encore Nalbandian en demie), mais une défaite contre Federer au premier tour. Safin gagnera un deuxième saladier d’argent en 2006 (mais avec seulement 3,5 pts).

◊ Et enfin, ceux qui s’approchent des 7 points, tout en finissant la compétition invaincus en simple décisif :

  • (8) Ivan Lendl (pour la Tchécoslovaquie) en 1980 : invaincu en simple comme en double, mais « seulement » 6,5 pts. Lendl ne mettra ensuite plus jamais la Coupe Davis dans ses priorités (sa naturalisation américaine ne venant pas changer cet état de fait).
  • (9) Pat Cash en 1986 : invaincu en simple, 6,5 pts. Sa deuxième victoire après celle de 1983.
  • (10) John Alexander en 1977 : invaincu dans les simples décisifs, 6,5 pts.
  • (11) Andy Roddick en 2007 : invaincu en simple, 6 pts.

——————————————————————————————

Notes :

(*) C’est arrivé en 2005, avec Ljubicic et Ancic pour la Croatie

(**) Ce n’est jamais arrivé ; le « record » de l’ère moderne est détenu par la Suède de 1998 avec huit contributeurs différents.

(***) Nous excluons bien sûr la pitoyable « victoire » de l’Afrique du Sud en 1974, obtenue sans combattre.

PS: Cet article est une actualisation d’un texte jadis paru sur SV sous le titre « Coupe Davis : une compétition par équipe, marquée par quelques grandes individualités« 

About 

Sous d'autres cieux et en d'autres temps, je fus connu sous le sobriquet de "Colin Maillard et Tartempion".

Tags: ,

275 Responses to Les plus belles chevauchées solitaires de la Coupe Davis

  1. Jean 10 juillet 2010 at 15:08

    Vous en pourrez pas dire que je ne vous l’avait pas dit : Ramblin’Gaël a joué son rôle de leader charismatique et mis dans le bon sens tout l’équipe.

    La faillite de l’équipe de football aura probablement été l’élément déclencheur d’un renouveau du sport français, depuis nous ne sommes rien de moins que Champions du monde de pétanque et en train d’éjecter le double/triple ? tenant du titre de la CD.

    Et pas d’excuses du genre « On a un truc à faire ce soir », les Espagnols, s’il vous plaît. On a tous des trucs à faire.

    C’est officiel, Verdasco est bien le GKOAT (Greatest Kéké Of All Time).

    • MarieJo 10 juillet 2010 at 15:23

      lol !

      je pense que ce soir les espagnols n’ont pas grand chose à faire, à part se prendre une bonne cerveza et féliciter les français !
      la défaite aujourd’hui (c’est quasiment cuit), et demain ils seront peut être rentrés à temps pour la finale.
      les français ne pouvaient pas mieux faire pour faciliter le timing pour regarder la finale dimanche ;) vraiment au top l’organisation ;)
      je suis sure qu’aucun espagnol n’aura l’idée de revenir en touriste à clermont-ferrand après ça ! faut quand même pas pousser !
      allez les bleus !

    • Jean 10 juillet 2010 at 15:38

      Je croyais même que c’était ce soir. Bah là, ils vont même être larges.

      @ Clemency : t’inquiètes, en fait, ils sont à moitié suisses.

      @ Géô : des fous-furieux, les Barjots 2.

    • MarieJo 10 juillet 2010 at 16:23

      ben, ils ont peut être laisser passer une grosse oportunité, les frenchies, comme quoi il ne faut jamais vendre la peau du taureau avant l’heure…
      verdasco a repris des couleurs, et joue bcp mieux, c’est sur que ça devient un peu plus corsé.

    • Franck-V 10 juillet 2010 at 16:31

      Moi, je dis que la France devrait laisser passer l’Espagne.

      Comme ça, Rafa pourra disputer la finale en novembre et gagner une nouvelle CD… :mrgreen:

      Mais bon, après l’US, faudrait quand même que Verdasco, Ferrer, Almagro et consort se sortent un peu plus les doigts en 1/2 , pour ne pas gâcher la fête de Nadal à la fin de l’année.

      En attendant, bougez-vous, bande de fainéants, Rafa attend son nouveau trophée… :roll:

      • MarieJo 10 juillet 2010 at 17:47

        fait comme moi ! oublie nadal 5mn ;) je t’assure même moi je peux !
        il reviendra gagner assez vite à ton goût, de toutes façons :mrgreen:

      • Franck-V 10 juillet 2010 at 17:49

        Ben l’Espagne a eu du mal à l’oublier, Nadal, là..non? :roll:

      • MarieJo 10 juillet 2010 at 17:58

        l’espagne a déjà oublié nadal depuis la fin de wimb ! faut passer à autre chose, tu sais bien !

      • Franck-V 10 juillet 2010 at 18:04

        Au vu du nombre de comm’, je crois surtout que c’est 15-LT qui a oublié la CD… sur un site francophone, avec la France en jeu, nation historique de l’épreuve avec 9 titres.. contre l’Espagne, double tenante.. faut le faire…

        Je crois que tout est dit :-)

        Même toi, comme Espagnole du site, on ne t’a pas vraiment beaucoup lu… à moins que là aussi..y’a que lorsque c’est Rafa qui joue que ça compte :-)

      • Guillaume 10 juillet 2010 at 19:04

         » à moins que là aussi..y’a que lorsque c’est Rafa qui joue que ça compte :-)  »

        Mais oui, c’est bien connu on a créé 15lt pour y chanter les louanges de Nadal.

        C’est moi où t’es vachement amer depuis quelques semaines ?

        • Franck-V 10 juillet 2010 at 19:06

          Sur le nombre de comm’ sur 15-LT?

          Je n’ai pas de raison de l’être :-)

          MarieJo n’est pas Espagnole? j’avais cru comprendre… ce n’est pas un reproche, je le suis moi aussi.. du moins, par un ancêtre, au XVI° siècle, ça doit être ça l’amertume :roll:

          Enfin, tout ça pour dire que.. non rien. :mrgreen:

      • Franck-V 10 juillet 2010 at 20:07

        Faut croire que mon humble propos dérange, et pourtant, qui va me traduire ça?

         » la eliminacion de españa tiene un nombre : RAFAEL NADAL., para jugar finales de copa davis si estas bueno , pero para defender la hegemonia de tu pais en cuartos de final te borras. y ahora haran lo mismo con mi mensaje, lo borraran cuando no he faltado el respeto a nadie. »

        Ce n’est pas de moi, je le confesse..

        Y’a une seule chose de positive en cette journée, c’est qu’on ne sera plus saoulé avec « Fed et la CD », du moins, j’espère.

        La dernière (et unique) fois qu’on a vu Nadal en CD hors TB, c’était une victoire contre Kieffer en 2008, sinon, avant, c’était en 2004 au 1er tour contre Stepanek.

        De ce fait, Nadal est invaincu en CD (en simple) depuis… ce premier tour 2004, battu par Jiri Novak.

        Alors, oui, je suis amer du cirque qu’on a joué ici ou ailleurs avec Nadal en CD., C’est tout.

        Depuis, il y est toujours invaincu aujourd’hui, d’ailleurs… et mon petit doigt me dit que ça va encore durer longtemps…

        Je dis ça au cas où Colin prévoirait une suite à son article pour y intégrer le Majorquin aux côtés de Borg, Mc ou Boris.

        Voilà, c’est dit, autre chose?

        Ceci dit, je ne lui reproche rien, il a raison de se préserver, de s’économiser et de ne pas disputer une épreuve aujourd’hui de seconde zone, mais après les palabres sur Federer qui ne pense qu’à sa gueule, ça soulage.

      • Coach Kevinovitch 11 juillet 2010 at 00:40

        Tu as l’amertume inutile mon cher Franck, tu te fais du mal pour rien.

        Les personnes qui ont créé le mythe de Nadal patriote qui va défendre son pays en CD, antithèse d’un Federer qui ne pense qu’à lui et ne va pas en Coupe Davis, sont les médias.

        On sait très bien que les médias disent la plupart du temps des bêtises quand ils ne se contentent pas de rapporter les évènements qui ont lieu. Ce mythe-là n’était qu’une bêtise de plus par conséquent tu n’as pas à être amer.

        Ne prends pas tout pour argent comptant!

        • Yaya 11 juillet 2010 at 01:58

          faux! ce ne sont pas les médias. C’est Nadal et son équipe de com.

          Ex : il aurait pu être franc et expliquer qu’il n’avait pas la motivation suffisante pour disputer cette rencontre. Au lieu de ça on a droit à un énième mélodrame sur ses genoux,utilisé pour se défiler.

          Je n’ai jamais aimé Nadal en raison du dcalage entre ce que je perçois instinctivemet de sa véritable personnalité et l’image qu’il essaie de donner.

          Déjà je trouve que c’est un manque d’éducation et de respect pour l’adversaire d’arriver sur le circuit et de crier des vamos à tout va pour tout et n’importe quoi. Un terrain de tennis, n’est pas un cirque et encore moins une corrida.

          • Coach Kevinovitch 11 juillet 2010 at 14:39

            Non, ce sont les médias puisque ce sont ces derniers qui ont sciemment oublié à quel point Roger portait à lui tout seul l’équipe suisse de 1999 à 2003.
            A ce propos, le France-Suisse de 2003 m’avait marqué, même à une époque à laquelle je ne suivais pas le tennis comme maintenant car il avait quasiment battu la France à lui tout seul.

            De plus, Rafa n’a jamais dit « moi je viens, je fais pas comme Roger » donc ce n’est pas sa com qui a créé le mythe dont j’ai parlé.

            C’est ridicule de ne pas aimer Nadal pour le décalage entre sa personnalité et l’image qu’il essaye de donner parce que ce décalage existe chez quasiment tous les sportifs dans notre époque où tout est plus ou moins formaté.

            Ton aversion pour Nadal est telle que tu cherches n’importe quelle chose pour la légitimer. C’est inutile car on ne légitime pas des goûts ou des préférences.

            • Yaya 11 juillet 2010 at 15:23

              je ne cherche aucune légitimation. J’explique les causes d’une aversion. Ensuite que cela ne te plaise pas c’est ton problème.

              « C’est ridicule de ne pas aimer Nadal pour le décalage entre sa personnalité et l’image qu’il essaye de donner  » non ce n’est pas ridicule si la franchise fait partie des valeurs qu’on défend et qu’on place cette valeur au dessus des performances d’un joueur.

        • MarieJo 11 juillet 2010 at 11:35

          il faudrait que tu lises la presse un peu mieux au lieu d’interpréter la version qui t’arrange, nadal est effectivement allé dans une clinique en espagne se faire une injection de plasma.
          que tu n’aimes pas la façon de communiquer des nadal, soit, mais arrête de poster « la vérité sur nadal selon Yaya »… ce n’est qu’une interprétation basé sur le fait que tu détestes le sportif et l’homme… question objectivité, même la com de nadal fait pas aussi bien que toi.

          • Yaya 11 juillet 2010 at 12:22

            Bof, après le match contre Petschner on n’a plus trop entendu parler de ses problèmes de genou. Ensuite s’il a pu jouer des GC avec ces problèmes, il peut bien disputer 2 matchs de plus. C’est bien ce que je pense, les problèmes de genou sont bien commodes pour zapper la CD, sans qu’on lui en fasse le reproche. Pour finir je ne suis pas journaliste, et je ne parcours pas la presse à l’affut d’infos sur ce que fait Nadal, je me contente de regarder les matchs et d’en tirer mes conclusions

          • MarieJo 11 juillet 2010 at 14:44

            ben dommage que tu ne lises pas la presse, tu verrais que nadal a été questionné sur ses genoux pendant tout wimb et après. mais j’imagines que tu filtres :mrgreen:

            • Yaya 11 juillet 2010 at 15:13

              pas de filtrage. Je ne lis pas l’espagnol.

            • Yaya 14 juillet 2010 at 00:53

              tiens un topic intéressant sur les infiltrations de plasma de nadal et tout ce que cela permet de faire en matière de dopage : http://www.facebook.com/topic.php?uid=64760994940&topic=17928&_fb_noscript=1

            • Sylvie 14 juillet 2010 at 10:45

              J’imagine que s’il le fait c’est que c’est autorisé, non ? Surtout s’il le rend public.

  2. Geô 10 juillet 2010 at 15:25

    Au-delà des considérations finalo-coupedumondesques, une autre donnée à ne pas négliger. L’équipe d’Espagne a des morts de faim en face d’elle. Benneteau, 28 ans et Llodra, 30 ans ont eu chacun leurs petits moments de gloire mais ne dépasseront à priori pas le stade de joueurs moyens et se rapprochent en outre du crépusucule des middle. Avec ce « Grand Chelem par équipes », ils tiennent leur chance d’écrire la plus belle page de leur carrière, d’entrer dans l’histoire du sport français. Leur seule et unique opportunité.

    • Robin 10 juillet 2010 at 15:28

      J’abonde dans ton sens.

    • Franck-V 10 juillet 2010 at 16:05

      Esprit d’Arnaud Boetsch, es-tu là?

    • Colin 11 juillet 2010 at 12:48

      C’est vrai que Llodra ne faisait pas partie de la dernière campagne victorieuse française (qui remonte quand même à… 2001!), il a commencé à être sélectionné en 2002 pour une campagne qui s’est terminée en finale. Donc il ne lui reste plus tellement de temps pour remporter enfin une CD (qui serait bien méritée car il a été un équipier modèle depuis tout ce temps). Benneteau c’est différent, cela fait très peu de temps qu’il a intégré la sélection, donc c’est encore -presque- un bizuth.
      Enfin il y a la bande des moustiquaires, qui, eux, ont encore quelques années devant eux.

  3. Alex 10 juillet 2010 at 17:10

    Je me permets de signaler une petite confusion sur Stich : il avait gagné le super neuf de HAMBOURG en 93.Il avait aussi triomphé à Stuttgart indoor cette année-là, mais celui-ci appartenait à la catégorie inférieure.

    • Guillaume 10 juillet 2010 at 19:06

      Il avait gagné le Queen’s, aussi, histoire de faire bonne mesure.

    • Colin 11 juillet 2010 at 12:53

      Pas d’accord Alex, il y a eu en 93, 94 et 95, bizarrement, trois Masters Series indoor (Stuttgart, Stockholm ou Essen, Paris-Bercy), donc ça ne s’appelait pas Super Nine à cette époque.

      • Guillaume 11 juillet 2010 at 13:02

        La hiérarchisation « Super9″ n’apparaît qu’en 96, je crois.

      • Colin 11 juillet 2010 at 13:27

        Sans doute. À ce sujet je viens d’aller faire un tour sur le site de l’ATP et de constater qu’ils ont sombré dans le révisionnisme: Pour 93, 94 et 95 ils ont déclassé Stuttgart indoor qui n’apparaît plus dans la liste des Masters Series. Pas chiés les mecs. Et pas sympa pour Stich, Edberg et Krajicek!

      • Guillaume 11 juillet 2010 at 13:46

        Stuttgart n’était pas un MS, à l’époque, il me semble, non ? J’ai toujours entendu dire que c’était Stockholm jusque 1994, Essen en 1995 (Muster), et Stuttgart de 96 à 2001.

        On touche là aux limites des déménagements permanents des tournois, et donc du peu de valeur du label « M1000″ en lui-même.

        Il y a une autre aberration en ce qui concerne l’avant-dernier MS de la saison : les vainqueurs antérieurs à 2002 ont été gommé. En effet, sur le site de l’ATP, le Master series de Shanghai n’a pas repris le passé de ses prédécesseurs à cet emplacement du calendrier et débute donc en 2009. Son prédécesseur justement, Madrid, a lui choisi de faire glisser son palmarès pour mixer étrangement le palmarès indoor (2002-2008) et terre battue depuis l’an dernier. Tandis que du coup les vainqueurs de ce M1000 à l’époque où il se jouait à Stuttgart disparaissent des palmarès (pour mémoire, on a Korda, Krajicek, Enqvist, Ferreira et Haas).

        Bref, c’est un beau bordel et l’ATP n’a pas l’air d’avoir pensé à clarifier tout ça. Du moins ils ne l’avaient pas fait à l’époque où je me suis rendu compte de ça.

      • Colin 11 juillet 2010 at 13:53

        Si si, Stuttgart était un MS en 93-95, et même plus médiatisé que Stockholm (et que Essen 95). Sur le site atptennis.com, pendant assez longtemps, ils avaient une page où ils faisaient apparaître le palmarès des vainqueurs en MS (à l’époque Agassi était n°1) et il y avait bien 10 MS comptabilisés pour les années 93 à 95.

      • Guillaume 11 juillet 2010 at 13:59

        Ah ok j’ignorais. Merci pour l’info.

        N’empêche que ça m’agace pour Haas, Enqvist et les autres qu’on leur sucre ainsi un Master series. Ca mériterait un courrier à l’ATP, tiens !

        (Maniaque, moi ? Meuh noooon !)

    • Colin 11 juillet 2010 at 14:09

      Euh non tout va bien pour Becker 96, Korda 97, Krajicek 98, Enqvist 99, Ferreira 2000 et Haas 2001 puisque Stuttgart est toujours considéré comme un MS entre 96 et 2001. C’est uniquement entre 93 et 95 qu’il a été déclassé a posteriori.
      D’ailleurs j’ai constaté avec tristesse que fr.wikipedia et en.wikipedia avaient entériné cette révision.
      Ce sont donc Stich 93, Edberg 94 et Krajicek 95 qui en font les frais.

      • Guillaume 11 juillet 2010 at 14:13

        Ah ? Pourtant sur la fiche « profil des tournois », je ne sais vraiment pas sur quel tournoi cliquer pour les trouver : Stuttgart renvoie au tournoi de terre battue (logique), Madrid a fait glisser son palmarès et de toute manière ne le débute qu’en 2002, et donc Shanghai fait débuter l’histoire de son avant-dernier MS qu’en 2009. Soit il y a un truc qui m’échappe soit sous certaines fenêtres le palmarès de Stuttgart est passé aux oubliettes de l’histoire.

        http://www.atpworldtour.com/Tournaments/Tournament-Landing.aspx

      • Guillaume 11 juillet 2010 at 14:17

        Et, pour avoir fait le test sur la fiche ‘career titles/finals » de Tommy Haas :

        - si je clique au hasard sur Memphis, le site m’envoie sur le profil du tournoi de Memphis. Logique.
        - si je clique sur ATP Master series Stuttgart, il ne se passe rien.

        http://www.atpworldtour.com/Tennis/Players/Top-Players/Tommy-Haas.aspx?t=tf#

        En fait ils ont « stoppé » le palmarès de ce tournoi. Là où la pompeuse étiquette « Master 1000″ laisse sous-entendre une notion de continuité, il n’y en a en fait pas plus que sur un 250 qui cesserait d’exister. « On passe à autre chose, du balai ».

      • Colin 11 juillet 2010 at 14:42

        Il faut commencer par aller sur « Results Archive »:

        http://www.atpworldtour.com/Scores/Archive-Event-Calendar.aspx

        Dans la case de gauche tu choisis ton année, e.g. 2001, puis « ATP World Tour Masters 1000″ dans la case de droite. Et là tu verras bien apparaître Stuttgart et Tommy Haas dans la liste.

      • Guillaume 11 juillet 2010 at 15:04

        Ouch, ah ouais… faut avoir envie de chercher !

        Thanks Colin !

        Au fait, et la question quizz : c’est qui le moustachu sur la photo, alors ?

      • Colin 11 juillet 2010 at 15:37

        Y a pas de moustachu, regarde mieux:

        http://www.15-lovetennis.com/wp-content/uploads/2010/07/Borg-75-DavisCup-vsChili.jpg

        J’ai mis la réponse dans un autre post, c’était le Chili (facile, la réponse était dans le nom de la photo): la paire Cornejo/Filliol

    • Alex 12 juillet 2010 at 03:26

      Ah ??! J’avais jamais eu vent de ça ! Merci pour la petite histoire !

  4. Franck-V 10 juillet 2010 at 17:21

    La Serbie mène 2-1 en Croatie
    L’Argentine mène 2-1 en Russie

  5. Nath 10 juillet 2010 at 17:31

    Tu parles d’un choc :roll: , je vais donc guetter mon 5° match décisif du côté de Moscou, Nalby – Youyou si pas de changement :P

  6. MarieJo 10 juillet 2010 at 17:32

    bravos les bleus, avec un bel esprit en plus ! pour moi, pas de déception :)
    un petit france argentine, en france, et je suis pour faire un reportage exclusif pour 15-love ! allez !
    et si en plus les serbes pouvaient passer aussi, le pied !
    vamos argentina ! plus qu’un match !
    hjade serbjia ! plus qu’un match entre cilic et djoko !

  7. Franck-V 10 juillet 2010 at 17:45

    Ne nous masquons pas la vérité, la CD n’intéresse plus grand monde depuis longtemps. Franchement, même avec la France en lice, j’avais du mal à m’intéresser.

    A la rigueur, ça peut-être un bâton de maréchal pour Llodra ou Bennetteau, Nalbandian ou Davy, voire l’occasion pour Djokovic de mettre son nom quelque part cette année.
    Ou alors Berdych et Stepanek après leur déception de l’an passé.

    Comme ça, ça n’aura pas servi à rien. Ça fera bien un heureux cette année.

  8. Franck-V 10 juillet 2010 at 18:02

    Battre Sampras, Agassi, Flach et Seguso en 91 ou aller défaire l’Australie de Hewitt en 01 sur ses terres à la rigueur, oui, ça, ça avait de la gueule..et encore Rafter était blessé.

    Mais déjà la victoire de 96 en Suède avec aussi un Edberg blessé pour sa dernière sortie, ça m’avait gâché le plaisir. Boetsch-Kulti en match décisif, c’était le commencement de la fin.

    Je ne suis vraiment pas un adepte de « seule la victoire est belle ».

    Avec un peu de chance, la France passera contre une Argentine sans DP.
    Avec un peu de chance, Jo sera de retour pour la finale face à la Serbie… et puis c’est tout.

    Je ne peux même pas dire vivement 2010 pour la CD, ça sera pareil l’année prochaine..comme ça l’est depuis des années.

    L’article de Colin arrive à point nommé pour rappeler le gouffre avec les années d’or de la CD.

    • Colin 11 juillet 2010 at 12:57

      Ce que tu peux être ronchon mon pauvre Franck-V(ois la vie en rose)

  9. Franck-V 10 juillet 2010 at 18:58

    En parlant des nations historiques il suffit de voir où en sont les autres… :roll:

    La Grande Bretagne ( 9 titres aussi) s’en sort… contre la Turquie et se maintient..dans le groupe 2..
    Colin Fleming/Ken Supski b. Ergun Zorlu/Haluk Akkoyun. Tout un programme

    Quant aux Etats-Unis 32 fois titrés, l’Australie 28 fois (se débat dans le groupe Asie-Océanie?), la Suède 7 fois… tout ce beau monde disputera les barrages pour se maintenir dans le groupe mondial…

    • Colin 11 juillet 2010 at 12:59

      Faut pas dire du mal de Colin Fleming/Ken Supski, ils ont quand même réussi à battre Mahut/Clément à Wimby dans la foulée du LOAT.
      Et en + le premier nommé a un joli prénom.

  10. Damien 10 juillet 2010 at 19:38

    Bravo à nos frenchies !
    J’ai regardé le double: La paire Llodra-Benet était au-dessus, et aurait pu gagner en 3. Verdasco a été assez pitoyable dans son jeu pendant 2 set 1/2, et son comportement était peu respectueux de ses adversaires et de son partenaire.
    Llodra a été excellent, comme souvent en double et sur surface rapide. Benet a fait le boulot, en jouant juste, sans s’embaler.
    Les Espagnols n’en avait pas grand chose à faire de cette rencontre, la France s’impose logiquement.

    Une 1/2 finale face à l’Argentine me plairait bien, en espérant que Delpo et Nalbide soit de la fête bien sûr. Ca pourrait donner une belle rencontre.

    Je conviens volontier avec Franck-V de la perte de vitesse de cette compétition, qui semble être faite désormais pour couronner ceux qui ne gagnent pas ailleurs. Dommage, car le suspens qu’une rencontre de CD peut dégager est parfois incroyable.
    A suivre..

  11. MarieJo 10 juillet 2010 at 20:03

    les dernier vainqueurs de GC et de CD de ces 10 dernières années se comptent sur le doigt d’une main et demie : Hewitt, roddick, ferrero puis Marat et nadal… c’est peu mais pas si dégueux que ça, non ? mais en comparaison avec les borg, edberg, jmac et autres c’est un peu chiche…
    en fait les fameux joueurs qui s’investissent faute de mieux, ont quand même eu un GOAT pour les empêcher de cumuler quoi que ce soit en GC, du coup la CD reste une valeur sure pour étoffer son palmarès.
    tout dépend de l’angle de vue qu’on a choisi de prendre.
    mais c’est sur que les nations phares ont mordu la poussière face aux petits pays qui ont su depuis le début avoir un maximum de tops joueurs dans les différentes équipes, comme les russes, tchèques, croates, ou espagnols, et demain les serbes ! les petits pays ont souvent été privés de titres dans l’épreuve par les USA et australiens, aujourd’hui c’est un peu la revanche y compris pour nos frenchies :)

    • Franck-V 10 juillet 2010 at 20:32

       » les petits pays ont souvent été privés de titres dans l’épreuve par les USA et australiens, aujourd’hui c’est un peu la revanche y compris pour nos frenchies »

      Ben , sans vouloir te contredire, La France a tenu la CD 6 années consécutives à l’ère de Tilden, entre 7 titres US et 4 titres GB…pro ou pas, les meilleurs étaient là, demande à Antoine ce qu’il en pense…

      Je ne m’occupe même pas de Bennetteau ou Llodra en disant cela, la Grande Bretagne reste une nation phare de la CD..avec ou sans Murray, mais avec Perry à coup sûr.

      D’un autre côté, on peut dire que la France a remporté 3 titres (dont 2 à l’extérieur) 91-96-01.. contre les USA, la Suède et l’Australie…sans aucun vainqueur de GC.mais face à quelques pointures en ce domaine.. :roll: , comme tu dis, ça dépend quel angle de vue , on choisit de prendre…

    • MarieJo 10 juillet 2010 at 21:02

      mais entre les mousquetaires et l’épopée forget, noah… y’a un sacré trou d’air ! mais je te l’accorde les français on su tirer plus que d’autres leur épingle du jeu, et aujourd’hui ils méritent une nouvelle chance.

      • Franck-V 10 juillet 2010 at 21:06

         » les français on su tirer plus que d’autres leur épingle du jeu »

        Et moi, je propose qu’on en reste là … :mrgreen:

      • Robin des bois 10 juillet 2010 at 23:26

        forget, noah, leconte, llodra, clement, monfils et tsonga me semblent être dans la continuité : capables de gagner une DC dans leur vie (et encore…), mais ça ne cache guère leur misère sur le circuit pro de l’ATP

        • Baptiste 10 juillet 2010 at 23:31

          je sortirais leconte de ta liste car si il n’avait pas ete con, il aurait gagne plusieurs GC!!!

        • Colin 11 juillet 2010 at 13:14

          Baptiste, tu crois que c’est la peine de répondre à ce genre de comm sans intérêt? La simple présence de Noah dans cette liste, décrédibilise totalement le commentaire (comme chacun sait, Noah n’a jamais rien gagné sur le circuit pro de l’ATP, ni GC, ni MS, ni rien).

  12. MarieJo 10 juillet 2010 at 20:07

    ah j’oubliais, on a pondu un petit classement post Rg en attendant Ulysse ou en se dérmerdant façon pénéloppe !

    le trio de tête : jérome, baptiste et moi et j’ai bon espoir de caresser la première place d’ici la fin de l’été :)

    • Baptiste 10 juillet 2010 at 23:28

      merci pour l’update. Je ne crois pas en Jerome, il va nous faire une belle phm ;)

  13. karim 10 juillet 2010 at 21:07

    @ Kristian: je viens d’avaler d’un trait la production de Ditch sur SV, évidemment je ne connaissais pas. C’est vraiment passionnant et… décourageant. Un vrai coup de poing!

    • Jeanne 11 juillet 2010 at 13:47

      Ca fait aussi mal qu’une droite d’une guérillera sur un FFF

    • Yaya 11 juillet 2010 at 20:03

      j’ai lu ces articles. très intéressant pour un fan d’Indurain comme moi. Cela permet de comprendre comment l’Espagne est devenue une superpuissance du sport dans les années 90.

  14. Jean 10 juillet 2010 at 21:32

    Big up à Hamtaro qui réussit à être 43ème en ayant pris Nadal ! J’espère que la guérilla, n’est pas financée par les paris en ligne, mdr !

    Franck, ne t’inquiètes pas, si la France s’impose (je ne sais même pas pourquoi je mets un « si », moi), cela sera un peu une victoire suisse, non ? « Saga Lac Léman ». Je me demande même s’il ne pourrait pas jouer la finale, un Roger en EdF, en étant discrets ça peut passer. Au pire, décoloré avec une casquette et un survet Richard Gasquet…

    Parce qu’en 2015, lorsque Nadal servira pour égaler Pete et remporter son septième Wim, cela pèsera peut-être dans la balance, faut y penser. C’est ça le truc.

    MarieJo, quant Nadal aura des locks et remportera RG au filet, on pourra causer grands pays du tennis. Et puis, le héros du dernier Wim, c’est quand même Mahut. Il y a des signes qui ne trompent pas, d’ailleurs Rezaï confirme l’inarrêtable spirale positive en gagnant quelque part.

    • Franck-V 10 juillet 2010 at 21:40

      Provocateur, va! :mrgreen:

      T’es amer? avoue :-)

      • Baptiste 10 juillet 2010 at 23:29

        avec son equipe, il (elle?) a du commencer apres tout le monde, je pense…

    • Colin 11 juillet 2010 at 13:03

      Oui je pense que Hamtaro a pris le train en marche, mais même comme ça il/elle arrive à être devant moi, qui suis là depuis le début. Désespérant!

    • Jean 11 juillet 2010 at 13:16

      Derrière Karim, mdr ! Comme quoi : – en étant discret, on n’est pas obligé de choper une réputation ; – des années d’observation du tennis, ça aide.
      J’avais beaucoup hésité aussi à prendre DP.

  15. Antoine 10 juillet 2010 at 21:50

    L’ESPAGNE EVITE L’HUMILIATION, PAS LA DEROUTE…

    3-0: défaite nette, et sans bavures. Pour le double tenant du titre, meilleure équipe de Coupe Davis depuis dix ans, c’est un score cinglant. Bien que s’étant déclarés convaincus de gagner avant le début de la rencontre, les Espagnols n’étaient en réalité pas là; ils étaient en Afrique du Sud et il faut leur souhaiter que leur équipe de foot ne subisse pas la même déconvenue parce que perdre la Coupe Davis et perdre la Coupe du monde de foot dans le même week end, cela ferait beaucoup..

    Ils ont juste évité l’humiliation à laquelle ils ont échappé de très peu et qui aurait consisté à ce qu’ils prennent 6-1 6-2 6-2..un score ridicule et pathétique dans un match de double décisif..

    Pour cela, ils peuvent remercier Llodra qui rate un retour sur une seconde balle de Verdasco alors que s’il la réussissait, il servait pour le match, et la rencontre, et n’aurait pas raté cette affaire là..C’est le seul remerciement que les Espagnols peuvent adresser à Llodra car mis à part ce point, il a tout réussi aujourd’hui, encore meilleur qu’hier…pas l’ombre d’une balle de break sur son service, un seul jeu ou les Espagnols sont parvenus à revenir à 40A, une moyenne proche de un point par jeu de service concédé à l’adversaire; les Espagnols ont été incapables de retourner correctement, non seulement sa première balle, mais également sa seconde. C’était le patron sur le court et le leader de l’équipe de France ce week end. Je ne l’ai jamais vu joué aussi bien qu’aujourd’hui.. Il les a littéralement écoeurés..

    Il a très bien secondé Bennetteau aux moments clés, au tout début du match sur son premier jeu de service ou les Espagnols ont eu une balle de debreak, puis ensuite quand Bennetteau a foiré deux balles qui ont permis aux Espagnols de revenir dans le match, puis de gagner le troisième set..

    Dans chacun des deux tie break, Llodra n’a pas perdu un seul point sur son service..Du fait de l’indigence des Espagnols, il n’y a pas eu de match dans les deux premiers sets, mais lorsque le match s’est équilibré, dans les deux suivants, c’est lui qui a fait la différence..

    J’ai été très surpris de voir que les Espagnols avaient opté pour une tactique totalement suicidaire vu la rapidité de la surface consistant à ce que le deuxième joueur reste au fond quand le premier servait en seconde balle..J’ai aussi été surpris, et inquiet, quand j’ai vu que l’équipe de France avait choisi de faire de même après avoir perdu le troisième set. A mon sens, il n’y avait pas de raison de modifier ainsi la tactique..Enfin, le résultat est là, donc rien à redire…Le match devait se gagner au filet et c’est là qu’il a été gagné..

  16. MarieJo 11 juillet 2010 at 12:59

    ou sont passés les suporters chiliens ? pas étonnant que les chiliens aient perdu, il n’y avait pratiquement personne pour les encourager, ça avait l’air tristouille pour eux.

    http://www.tenislimite.cl/index.php?option=com_joomgallery&func=detail&id=50&Itemid=65#joomimg

    • Colin 11 juillet 2010 at 13:08

      Incroyable, ça fait pitié, c’est la méga-crise au Chili ou quoi?
      En tout cas ça me fait une transition idéale vers la réponse au Quiz n°1, c’est lors d’un match de 1/2 finales face au Chili que la photo de Borg a été prise, ses adversaires sont la paire Filliol/Cornejo.

    • Nath 11 juillet 2010 at 13:16

      Impressionnant, et tristounet.

    • Jeanne 11 juillet 2010 at 13:44

      Ca manque de star et les gens viennent aussi voir des joueurs-stars (avec tout le respect que j’ai pour Capdeville ou Massu)

    • Colin 11 juillet 2010 at 13:47

      Massu est une star au Chili (double champion olympique), sans doute encore plus que Gonzo!

    • Guillaume 11 juillet 2010 at 13:50

      Je pense surtout qu’ils n’ont pas le coeur à la fête, tout simplement.

      @ Jeanne : faut pas croire, mais au Chili Massu est une immense star. Il est le premier sportif, toutes disciplines confondues, à avoir remporté une médaille d’or olympique au Chili.

      C’est d’ailleurs cette popularité acquise grâce à ses deux titres athéniens (simple et double) qui lui a ôté une certaine motivation pour la suite de sa carrière. En gros il n’imaginait pas que même une victoire en GC puisse susciter autant de retentissement dans son pays.

    • Coach Kevinovitch 11 juillet 2010 at 14:23

      Non, là vous vous trompez! Au Chili, Gonzalez is THE tennis player, much more a star than Massu.

      De plus, Gonzalez est lui aussi champion olympique (en double avec Massu).

    • MarieJo 11 juillet 2010 at 14:55

      je pense qu’en 2004 massu a été un véritable héros et que par manque de résultats, gonzo l’a largement supplanté dans le coeur du public.

    • Jeanne 11 juillet 2010 at 15:45

      Oui ce que je voulais dire pour Massu, c’est par rapport à Gonzalez, enfin bon c’est juste une supposition. Et je voulais dire qu’il fallait au moins deux joueurs de gros calibre pour enflammer des foules. Et puis il y a la dimension spectacle / spectaculaire. J’imagine qu’un Rios devait dégager beaucoup plus de charisme (vénéneux ou pas) que les deux qui ont joué pour le Chili. J’imagine pas Massu balayer des lignes avec son postérieur :mrgreen:

  17. Colin 11 juillet 2010 at 13:34

    Je pique la conclusion de ce France / Espagne à un forumeur lu sur lequipe.fr (shelkan):
    « En France on ne fait vraiment rien comme les autres. Là on a des gars pratiquant un sport individuel qui se comportent en vraie équipe. Et en Afrique du Sud on a envoyé une équipe de sport collectif composée de gars se comportant en sportifs individuels »

    • Jeanne 11 juillet 2010 at 13:41

      C’est bien vu. Mais Forget reste pour moi un mystère.

      • Baptiste 11 juillet 2010 at 15:13

        J’ai du mal a evaluer l’importance du Forget sur le resultat final en CD.

        Forget depuis deux ans je pense qu’il faut qu’il laisse la main et la sur les 2 derniers rounds il me semble completement en phase avec les joeurs. Une enigme je vous dit.

  18. MarieJo 11 juillet 2010 at 15:10

    et de 3 pour les serbes ! je suis contente pour djoko qui a remporté étonnamment facilement son duel contre cilic qui semblait amorphe…
    une célébration pleine de retenue pour les serbes au pays du frère ennemi, il parait que l’arbitre a été à un poil de coller un points de pénalité aux croates qui ont manifesté bruyamment et pas toujours avec des mots tendres…

    une france serbie en finale ? moi j’achète :D

    • Baptiste 11 juillet 2010 at 15:16

      france argentine en demi avec delpo et nalby ca aurait de la gueulle aussi. Nalby j’ai l’impression que cette annee il revient pour la CD et se reblesse juste apres, a chaque fois ;)

    • MarieJo 11 juillet 2010 at 15:50

      ça aussi j’achète, mais c’est pas encore gagné pour nalby…

    • Nath 11 juillet 2010 at 16:00

      Puisque c’est ici qu’on parle « souhaits », je préfèrerais que ce soit France – Russie (quelques revanches à prendre… et je lirai / écouterai avec attention l’interview de Tsonga avant un éventuel match vs Youyou). Pas d’avis pour la finale.

      A Moscou, on a quand même un duel de retourneurs avec zéro breaks au milieu (fin ?) du 2° set.

      • Nath 11 juillet 2010 at 16:18

        Affirmation qui aura duré un petit jeu de plus, Nalby approche…

    • Jeanne 11 juillet 2010 at 19:07

      Pas seulement Cilic qui était amorphe, mais Djoko qui a bien assuré. Il va nous faire une grosse 2ème partie d’année celui-là

  19. Jeanne 11 juillet 2010 at 15:59

    Avec tout ça j’ai oublié de féliciter Colin pour son article bien écrit et dense en infos (même si j’ai du mal à me passionner pour la CD)

  20. MarieJo 11 juillet 2010 at 16:01
    • Jeanne 11 juillet 2010 at 16:05

      Elle doit encore larguer quelques livres et même Lui, je lui trouve un peu d’estomac :mrgreen:

  21. Nath 11 juillet 2010 at 16:54

    Drôles de quarts, la France aura été le seul pays à se qualifier à domicile pour les demi-finales !
    Mine de rien, l’Argentine est en demi-finale après 2 rencontres compliquées à l’extérieur et en l’absence de Del Potro, à suivre…

    • Coach Kevinovitch 11 juillet 2010 at 17:12

      J’adorerais voir la France affronter Nalbandian et Del Potro, là ça ferait un vrai choc avec Nalbandian qui désire ardemment remporter la Coupe Davis.

  22. Colin 11 juillet 2010 at 17:08

    Ouaip, Nalbide a fait très très fort avec deux victoires en 3 sets face à Davy et Youz.
    J’ai la curieuse impression que la CD est la seule épreuve qui motive Nalbandian cette année…

    • MarieJo 11 juillet 2010 at 17:15

      nalby le mystère absolu… à croire qu’il se blesse pour être en forme et prêt que pour la CD ! un timing plus que curieux… à mon avis, il a juste zappé wimb qui n’avait pas grand chose à lui apporter même au niveau classement… heureusement pour lui que la Cd offre des points

  23. Franck-V 11 juillet 2010 at 17:36

    Pour un week-end banal, il y a des chiffres qui ne le sont pas.

    La France n’avait plus battu l’Espagne depuis 1923 (avant les Mousquetaires), en même temps, depuis il n’y avait eu que 5 rencontres, en 1963 (période Santana), mais surtout 1970,1971,1972 (période Orantès+Gimeno) et 2004.

    L’Espagne n’avait pas encaissé un 5-0 depuis 1957 contre… l’Afrique du Sud.

    Egalement en 1933 contre l’Autriche, en 1953 contre la Suède et en 1954 contre l’Italie.

    • Antoine 11 juillet 2010 at 17:57

      En 23, Lacoste, Cochet et Borotra faisaient partie de l’équipe mais je ne sais pas qui a participé à la rencontre…

      C’est une très sérieuse dérouillée pour l’Espagne..Ils n’ont même pas sauvé l’honneur et même pas gagné un set cette après midi. 5-0, c’est l’humiliation..J’espère pour eux que leur équipe de foot leur remonte le moral ce soir parce que sinon ils n’auront aucune consolation et se dirons qu’ils ont vraiment été trop c..

      France -Argentine en demie: en France et sans Del Potro, ce sera dur pour les Argentins car Nalbandian ne pourra quand même pas gagner tout seul..Au pire, le double français devrait faire la différence..

    • Franck-V 11 juillet 2010 at 18:01

      Exact Antoine:

      Lacoste remporte ses simples et Cochet-Brugnon perdent leur double.

      France defeated Spain 3-2 in France
      R1 – R.LACOSTE (FRA) def. M.DE GOMAR (ESP)
      6-3 6-4 5-7 6-4
      R2 – J.BLANCHY (FRA) def. E.FLAQUER (ESP)
      6-1 6-2 3-6 6-1
      R3 – E.FLAQUER / M.DE GOMAR (ESP) def. J.BRUGNON / H.COCHET (FRA)
      6-4 8-6 11-13 1-6 6-4
      R4 – R.LACOSTE (FRA) def. E.FLAQUER (ESP)
      6-1 6-3 6-2
      R5 – M.DE GOMAR (ESP) def. J.BLANCHY (FRA)
      6-3 2-6 6-2 6-2

      • Antoine 11 juillet 2010 at 18:50

        Impressionnant, tu as trouvé cela ou ?

        Il y en a un autre qui est impressionnant en Coupe Davis, c’est Nalby: 20 victoires en simple sur 24 matchs nous dit l’ATP et il met fin dans un cinquième match décisif à une série de 17 rencontres à domicile gagnées consécutivement par les Russes..

        J’ai beau savoir qu’il fait de la CD son objectif principal, cela demeure étonnant de le voir jouer et gagner comme cela. Quand et si Del Potro sera de retrour, ils seront vraiment redoutables les Argentins..Heureusement pour l’équipe de France, ce ne sera très probablement pas pour septembre…

      • Colin 11 juillet 2010 at 18:54

        J’aimerais bien que DP soit de retour avant septembre, sinon mon Odyssée va se terminer engloutie par Charybde ou dévorée par Scylla

        • Franck-V 11 juillet 2010 at 19:07

          Si Del Potro n’est pas de retour, tu sombreras de Chardy en Chela et DP redeviendra Di Pasquale.

      • Jeanne 11 juillet 2010 at 18:57
  24. Colin 11 juillet 2010 at 18:53

    Classement individuel par points après les quarts de finale (parmi équipes qualifiées pour les demies uniquement):

    1. Novak Djokovic (Serbie), 4 pts
    2. David Nalbandian (Argentine), 3.5 pts
    3. Gaël Monfils et Michaël Llodra (France), 2 pts
    5. Berdych, Stepanek et Hajek (RTC), 1.5 pt

    • Antoine 11 juillet 2010 at 18:56

      Et Jo, il compte pour du beurre là dedans ?

      • Nath 11 juillet 2010 at 19:11

        Bah, il n’y a que les premiers de chaque team. J’avais déjà fait le calcul pour Djoko et Nalby, 2 bons candidats pour des rôles de sauveurs, à condition que JMDP soit absent ou convalescent côté Nalby.

        La France est une équipe trop homogène à domicile et sur dur pour offrir le cas de figure « chevauchée solitaire ».

      • Colin 11 juillet 2010 at 19:12

        Tsonga 1 pt, comme Benneteau

  25. Antoine 11 juillet 2010 at 21:01

    Je trouve qu’il n’y a pas grand monde ce soir pour commenter tous ces résultats de Coupe Davis..sans même évoquer la finale de Newport entre Olivier Rocchus et Mardy Fish..Première finale sur herbe pour Rocchus et premier belge à se qualifier pour la finale de ce tournoi historique ; c’est remarquable mais apparemment cela n’intéresse pas les foules ?

    • Robin des bois 11 juillet 2010 at 21:15

      bizarre, je me disais la même chose, et j’aimerais bien voir rochus gagner
      Quant au rythme d’escargot des posts, je me demandais précisément si ça ne traduisait pas un tropisme suisse de 15LT
      Comme je suis nouveau ici, c’est là plus une question qu’une affirmation bien sûr :)

    • Yaya 11 juillet 2010 at 21:17

      il y a une finale de coupe du monde de foot et ce sont les vacances qui débutent.

  26. Robin des bois 11 juillet 2010 at 21:23

    le foot et les vacances, ok, donc c’est pas la faute de roger, je l’ai accusé à tort

    • Yaya 11 juillet 2010 at 21:29

      il y aussi la CD qui suscite moins d’intérêt qu’un grand chelem.

    • Yaya 11 juillet 2010 at 21:51

      Federer a bon dos. Il est aussi responsable du trou de la couche d’ozone.

    • Jeanne 11 juillet 2010 at 22:24

      et de la disparition des dinosaures

      • Robin des bois 11 juillet 2010 at 22:28

        d’ici peu personne ne devrait plus accuser roger de grand chose de toute façon

        • Yaya 11 juillet 2010 at 23:48

          c’est déjà ça de gagné pour sa retraite. Il faudra trouver un autre mouton noir.

      • Jeanne 11 juillet 2010 at 22:30

        je sens en toi un potentiel de guérilla, c’est dingue !

        • Robin des bois 11 juillet 2010 at 22:37

          euh… tell me more about u before I say anything :)

        • Jeanne 11 juillet 2010 at 22:39

          oui oui, pas ici

          • Robin des bois 11 juillet 2010 at 22:42

            ben je commence à me demander si je ne vais pas te retourner le compliment de 22h30 (mais pas ici, j’ai compris)

          • Jeanne 11 juillet 2010 at 22:44

            5/5

            • Robin des bois 11 juillet 2010 at 22:47

              ah ben voilà, j’étais sûr qu’une prénommée jeanne ne pouvait qu’être une personne de goût

  27. Antoine 11 juillet 2010 at 21:26

    Il y a une finale de coupe du monde de foot ?!?

    • Yaya 11 juillet 2010 at 21:30

      non c’est une énième adaptation du roi lion…

  28. Robin des bois 11 juillet 2010 at 21:29

    mdr antoine, perso je me fous total du foot et je suis reconnaissant à l’ami raymond pour la paix qu’il m’a ainsi procurée :D
    en attendant rochus sert d’entrée de 3e set !

    • Antoine 11 juillet 2010 at 21:37

      S’il gagne, il fera la une de « l’Equipe », pas de doutes là dessus !

      • Robin des bois 11 juillet 2010 at 21:43

        la force de rochus sur gazon, c qu’il est tout petit ^^

  29. Antoine 11 juillet 2010 at 21:44

    C’est quand même marrant: n’importe quel joueur de tennis, même les plus mauvais, sont capables d’envoyer une balle dans le filet mais au foot, ils éprouvent semble t il les pires difficultés à en faire autant..Il faudrait peut être leur mettre des raquettes au pied ?

    Bon 3-2 Rocchus dans ce troisième set..

  30. Robin des bois 11 juillet 2010 at 21:45

    mdr antoine, voilà qui me donne matière à méditation :)

  31. Antoine 11 juillet 2010 at 21:51

    Toujours pas de break dans ce troisième mais si cela va au tie break, je vois quand même Fish gagner: il sert nettement mieux quand même..

  32. Robin des bois 11 juillet 2010 at 21:56

    moi je vois plutôt rochus l’emporter : il est plus stable sur ses pieds :)

    • Jeanne 11 juillet 2010 at 22:00

      Centre de gravité plus bas, tu veux dire ? :mrgreen:

  33. Robin des bois 11 juillet 2010 at 22:07

    bon ben zut, c titoun qui a vu mieux que moi (break pour fish)
    @jeanne : oui, c ça que je voulais dire :)

    • Jeanne 11 juillet 2010 at 22:08

      Mais le petit Olivier mène 30-0

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Commentaires récents

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis