Coupe Davis : la parole aux joueurs

By  | 29 septembre 2010 | Filed under: Rencontres

On avait pourtant dit qu’on ne nous y prendrait plus. La Coupe Davis, ses forfaits au parfum de scandale, ses équipes de Groupe mondial constituées de seconds couteaux, son absence de rencontres légendaires depuis déjà quelques années… Bon pour les archives, au même titre que le Masters, le vrai, à New York, ou le gazon, le vrai, de Wimbledon. Et puis l’équipe de France a retrouvé les joies de la finale, presque dix ans après l’épopée d’une bande de potes qui avait été triompher de Patrick Rafter et Lleyton Hewitt en Australie, avant de manquer de justesse la passe de deux à Bercy l’année suivante. Alors oui, pour le coup, les Français ont replongé. A Metz, la semaine dernière, les médias  ne leur ont parlé que de ça en conférence de presse. La parole donc à l’équipe tombeuse des Argentins à Lyon : celui qui était déjà là lors des campagnes héroïques, Arnaud Clément ; celui qui avait assisté à la finale de 2002 en tant que N°5, avant de devenir un taulier de l’équipe nationale dès l’année suivante, Michaël Llodra ; et ceux qui avaient suivi leurs aînés devant leur poste de télévision, Gaël Monfils et Gilles Simon.

Michaël et Arnaud, du haut de vos neuf doubles associés (7 victoires, 2 défaites) que retenez-vous de votre demi-finale victorieuse ?

Michaël Llodra : Ç’a été un week-end fabuleux. Pour la troisième fois de l’année, on gagne 3/0, match bouclé dès le samedi soir, avec de l’ambiance et des émotions… Et pour moi le petit « plus », c’est justement de gagner le double avec Arnaud, un copain avec qui je n’avais pas joué le double depuis longtemps.

Arnaud Clément : Je suis fier d’avoir pu filer un coup de main. Après mon dernier match (quart de finale contre les Etats-Unis, en 2008, ndlr), je ne savais pas si je reviendrais un jour en équipe de France. Alors oui, je suis fier d’avoir pu aider… et d’avoir été à la hauteur.

Michaël, vous obtenez le meilleur classement de votre carrière en simple (28e). Avez-vous le sentiment que le regard des gens à votre encontre a changé ?

Michaël Llodra : Oui, assez nettement. J’ai longtemps été catalogué joueur de double. C’était normal, quelque part : je ne jouais que le double en Coupe Davis, je gagnais des Grands chelems en double… Et voilà que je pointe le bout de mon nez en simple : mon meilleur classement, les victoires sur Monaco et Verdasco en Coupe Davis… Je crois que les gens commencent à me voir différemment : j’étais un joueur de double qui joue bien en simple, je deviens un joueur de simple qui joue bien en double.

Au point que vous devenez une vraie alternative en simple en Coupe Davis, surtout sur surfaces rapides…

Michaël Llodra : C’est sûr que j’ai maintenant des ambitions en simple. Après, en carrière, je ne veux pas me définir de limites à atteindre. On verra bien… Mais je veux continuer à progresser, y compris sur terre battue. Même si on peut penser que j’y suis une truffe, j’ai malgré tout quelques références sur terre ! J’ai fait deux huitièmes de finale à Roland-Garros, battu Almagro et Berdych…

Cette finale de Coupe Davis, c’est une échéance majeure ?

Michaël Llodra : Oui. C’est d’ailleurs pour cela que je n’ai pas voulu prendre le moindre risque à Metz : j’ai une inflammation au tendon d’Achille. Rien de bien grave mais je ne veux pas hypothéquer la fin de saison. Pour moi, il y a deux rendez-vous à ne pas manquer : Bercy, d’abord, parce que je suis parisien et que j’ai envie de briller là-bas. Et ensuite la finale de Coupe Davis parce qu’on n’a pas si souvent occasion d’en jouer dans une carrière…

Le déplacement à Belgrade, ça vous inspire quoi ?

Michaël Llodra : Le public serbe a l’air sympa (rires). Ca va être chaud !

Arnaud, cette finale à Belgrade, vous y pensez ?

Arnaud Clément : Elle trottera toujours dans un petit coin de la tête d’ici décembre. J’espère avoir la chance d’y être mais tout dépendra de mes résultats. N’oubliez pas que je n’ai été qu’un intérimaire sur cette rencontre. Sans les blessures de Tsonga et Bennet’ (Julien Benneteau, ndlr), je n’étais pas là ! Alors parler de la finale à Belgrade… Je pars de loin. Et je ne pourrai jamais penser « Oui, mais si Bennet’ est encore blessé… » Je n’arriverais pas à me regarder dans une glace si j’en arrivais à compter sur le malheur d’un autre joueur. Si dois aller à Belgrade, je veux que ça soit par mes résultats, pas en raison de l’absence de quelqu’un d’autre.

Autrement dit, il vous faut remonter au classement pour songer à décembre ?

Arnaud Clément : Clairement. Je dois sauver la saison et soigner mon classement afin d’éviter de finir centième à l’ATP. Bref, revenir à des choses plus terres à terres que le week-end extraordinaire que l’on a vécu à Lyon.

Mais vous parlez de simple, là : or votre place en équipe de France s’inscrit plutôt dans le double, vous ne croyez pas ?

Arnaud Clément : Si, bien sûr. Mais je ne me fais pas souci pour ça. Quand je suis performant en simple, je le suis aussi en double. Et puis on a tellement d’automatismes avec Micka (Llodra, ndlr) que je ne m’inquiète pas : tout reviendra très vite. Comme à Lyon.

Gaël et Gilles, Belgrade sera en ce qui vous concerne votre  première finale de Coupe Davis…

Gaël Monfils : Et ça sera une superbe expérience. Je n’ai jamais vécu de finale de Coupe Davis… ni même de finale tout court, d’ailleurs. C’est un truc à vivre au moins une fois dans une carrière, je pense.

Gilles Simon : Dans le groupe, seuls Arnaud et Michaël savent ce qu’est une finale de Coupe Davis. Pour Gaël, Jo, Richard ou moi ça sera une première, et je peux vous dire qu’on est tous à fond là-dessus.

Avec le challenge que cela représente de défier les Serbes dans un contexte qui sera à coup sûr chaud-bouillant, proche de ce qu’on peut voir en basket, par exemple…

Gaël Monfils : L’accueil sera certainement un peu hostile, mais c’est le jeu. Au moins il y aura de l’ambiance, ça va jouer le feu !

Gilles Simon : En même temps, on ne peut pas jouer une finale de Coupe Davis et croire que ça va être pépère ! Notre chance, c’est notre grand réservoir de joueurs et les profils différents des uns et des autres. Peu importe la surface choisie par les Serbes, nous aurons du répondant. Certains pays, comme la République Tchèque, construisent leur réussite sur deux joueurs. Nous, on sait que peu importe la surface et même si l’on a des gars sur le carreau, on aura toujours une équipe compétitive à proposer…

La Coupe Davis, c’est quelque chose de réellement différent des autres compétitions ?

Gilles Simon : La Coupe Davis, on la joue autant pour le public que pour nous. Dans mon cas, j’ai gagné six tournois sur le circuit et le ressenti est toujours le même : tu es content de gagner, tu partages ça avec ton coach, et… voilà. C’est difficile à expliquer, mais la Coupe Davis est un plaisir différent parce que, cette fois, tu as gagné à l’intérieur d’un groupe, tu as fait gagner un groupe. C’est une victoire que tu partages, et ça change tout.

About 

Prenez ma nouvelle adresse : http://livre.fnac.com/a7085832/Marc-Gdalia-Les-monuments-du-tennis-moderne

Tags: ,

190 Responses to Coupe Davis : la parole aux joueurs

  1. Le concombre masqué 29 septembre 2010 at 11:39

    Premier post?!

    Bon ben Gilles Simon est est devenu le joueuer français le plus titré en activité.

    ca fait relativiser les résultats, alors c’est clair que gagner la coupe davis, ce serait une belle surprise!

    • Elmar C, l'homme le plus calme d'Europe 29 septembre 2010 at 11:47

      Il est même parmi les plus titrés. Devant, il doit y avoir Noah, Leconte et Forget. A voir, mais je suis pas sûr qu’il y en ait d’autres!

      Alors ok, le Gilles a pas remporé de gros tournois, mais ce qu’on constate quand même, c’est qu’arrivé en finale, il gagne. Et ça, c’est balèze.

  2. Elmar C, l'homme le plus calme d'Europe 29 septembre 2010 at 11:45

    Les interviews sont intéressantes. A part Monfils, qui n’a finalement pas grand-chose à dire, je trouve que les autres arrivent assez bien à partager, et de manière honnête, ce qu’ils pensent et ressentent.

    L’intro m’a fait rire, parce que c’est un truc qu’on retrouve très souvent: une compèt’ devient has been, voire totalement oubliée, quand notre nation n’y est pas performante. Tout à coup, ça devient « in » par la seule grâce d’un ou deux sportifs. On peut même étendre la réflexion à la cote de popularité des sports.

    En l’espace de qq années, le Handball est devenu un sport majeur en France, c’est tout à fait rigolo. Pour prendre un autre exemple, en Suisse, on a depuis deux ans un très bon fondeur (skieur de fond), Dario Cologna. Alors ce sport qui était complètement déconsidéré bénéfice maintenant de directs sur la TSR et devient, du même coup, à la mode. Le jour où un Français sera champion du monde de bowling ou de fléchettes ;), je suis persuadé qu’on aura le même type de réactions…

    Objectivement, la place de la Coupe Davis a toujours été la même en tennis. Une compèt’ très importante, en-dessous des GC évidemment. Si elle a semblé peut-être fade ces dernières années en France, c’est avant tout car les médias français l’avait un peu reléguée (passant même sur France 4…), et ce notamment à cause des résultats de l’EDF. Mais allez demander en Espagne ce qu’ils en pensent!

    • Guillaume 29 septembre 2010 at 12:20

      « L’intro m’a fait rire, parce que c’est un truc qu’on retrouve très souvent: une compèt’ devient has been, voire totalement oubliée, quand notre nation n’y est pas performante. Tout à coup, ça devient « in » par la seule grâce d’un ou deux sportifs. On peut même étendre la réflexion à la cote de popularité des sports. »

      C’est exactement ça. Même si l’exemple choisi en France – le hand – n’est pas le meilleur : d’abord parce que le hand y est sorti de nulle part pour acquérir une tradition d’excellence non stop depuis 1992 (au point qu’une 4e place y est considérée comme un échec). Ensuite parce que ce sport, malgré les médailles qui s’enchaînent comme un collier de perles, ne suscite finalement pas de réel engouement médiatique. C’est même très paradoxal, d’ailleurs. Enfin, le hand a pour lui qu’il aura toujours une assise de base très solide en tant que sport N°1 en UNSS (sport scolaire). Autrement dit, pas dit que la baisse d’intérêt serait spectaculaire en cas de l’équipe de l’EDF au top niveau : ceux qui accrochent suivront toujours, les autres…

      M’enfin… Tout ça n’est que fibre handballistique exacerbée ;), pour le reste je ne peux que cosigner ton post.

      • Elmar C, l'homme le plus calme d'Europe 29 septembre 2010 at 12:31

        Oui, j’ai pris l’exemple du hand’ parce que je trouve qu’il est bcp médiatisé en France (L’Equipe, Stade 2) par rapport à la place que moi-même je lui accorde dans ma hiérarchie des sports… laquelle est évidemment influencée elle-même par la médiatisation suisse de ces sports (et en Suisse romande, le hand’ est TOTALEMENT INEXISTANT).

  3. Colin 29 septembre 2010 at 12:07

    Sympa, merci Guillaume! Et ne comptez pas sur moi pour dénigrer la CD, il suffit de voir le remplissage des stades lors des demies et de la finale de ces dernières années pour se rendre compte que cette compétition n’est tombée en désuétude que chez les nations qui n’y réussissent pas. Dès qu’un pays passe quelques tours, la fièvre remonte.

  4. Kristian 29 septembre 2010 at 13:54

    Bravo Guillaume pour cette serie d’articles/interviews. C’est du tres bon.

  5. Antoine 29 septembre 2010 at 15:44

    Excellent tout cela Guillaume ! Dommage qu’il n’y ait pas quelques propos de Tsonga qui en a tenu qq uns, assez bien sentis de mon point de vue, sur la CD. La Coupe Davis a toujours eu pas mal d’importance en France parce que les caractéristiques de la compétition font que l’équipe de France a plus de chances de la gagner qu’un joueur français n’a de chances de gagner un GC..

    Cela étant, lorsque l’on regarde quels sont les joueurs qui y participent et quels sont ceux qui n’y participent pas, même parmi les meilleurs, on se rend compte assez vite que la majorité des meilleurs joueurs y participent et que Federer est plutôt une exception qu’une règle…

    Colin dit que le public est toujours au rendez vous et c’est vrai mais il n’y a pas que le public: les retransmissions TV n’ont rien à envier aux GC et la presse se bouscule aussi: lors de la demie France-Argentine,il y a avait 69 journalistes argentins accrédités, nettement plus que lors de n’importe quel tournoi du GC..

    En dépit de proclamations de décès, répétitives, et finalement lassantes à force de mauvaise foi, la Coupe Davis se porte en réalité assez bien. Ce constat est cependant masqué par le poids du passé: jusqu’à l’arrivée de l’ère Open, la Coupe Davis était, et de loin, la compétition la plus importante de l’année. Après venait Wimbledon. Ce n’est plus le cas aujourd’hui, mais elle n’est pas pour autant devenue quantité négligeable, loin de là…

    Son format (trois sets gagnants), le fait que ce soit une compétition par équipe, l’importance du double, l’alternance du droit de recevoir l’équipe adverse (et la part de hasard et de chance qui s’y mêle), le fait que nombre de joueurs ne jouent pas à leur niveau moyen habituel (en mieux, ou en moins bien), tout ceci fait de la Coupe Davis une compétition particulière, à nulle autre semblable…

    J’ai du mal à comprendre pourquoi certains s’évertuent, parfois de façon systématique, à dénigrer la Coupe Davis alors qu’un si grand nombre de rencontres, et de matchs qui s’y sont disputés, figurent parmi les moments les plus emblématiques de ce sport… et pour résumer un propos qui pourrait être amplement développé, j’ai du mal à considérer que l’on puisse à la fois aimer le tennis et détester la Coupe Davis..

    J’ai désormais tendance à considérer que ceux qui ont un problème avec la Coupe Davis ont en réalité un problème avec une multiplicité de choses que fait émerger la Coupe Davis, y compris, et peut être surtout, avec eux mêmes dans leur relation avec autrui…

    • Robin des bois 29 septembre 2010 at 16:22

      BREAKING NEWS : la finale de coupe davis se jouera officiellement SUR DUR

    • Elmar C, l'homme le plus calme d'Europe 29 septembre 2010 at 16:59

      Finalement, jusqu’à présent, tous les posteurs sont d’accord sur l’importance de la CD.

      Que les autres sortent du bois maintenant!

      • Clément 29 septembre 2010 at 23:55

        Eh bien j’en profite pour ma part pour en sortir et dire que je cosigne des deux mains, deux pieds et tentacules diverses le post d’Antoine, hormis le dernier paragraphe qui n’engage que son auteur. :)

        J’ai toujours beaucoup aimé la Coupe Davis, à ce titre je me souviens très bien de la finale de 1996 contre la Suède. Mon père était dégoûté parce qu’Edberg était blessé (même si ça arrangeait bien nos affaires au final), et puis Boetsch contre un inconnu notoire en 5ème match décisif, j’avais dû voir les 3-4 premiers sets avant de filer au lit parce qu’il était trop tard et qu’à 9 ans on a besoin de dormir… Bref, le lendemain ma mère vient me voir alors que j’étais encore au lit pour me dire dans le creux de l’oreille qu’on avait fini par gagner. Un de mes premiers grands souvenirs de sport (avec les J.O. d’Atlanta la même année et surtout Donovan Bailey ! ).

    • Sylvie 29 septembre 2010 at 18:53

      J’aime bien la coupe Davis car elle a une âme et possède quelque chose d’unique. Mais je comprends aussi que certains joueurs n’en fassent pas une priorité dans un sport avant tout individuel. Mais il n’est pas besoin de la dénigrer pour cela.

    • Robin des bois 30 septembre 2010 at 00:13

      Pour moi, la DC, c’est moins qu’un GC et c’est davantage qu’un MS1000.

      Il y a aussi le cas des joueurs détenteurs de GC qui ont besoin de compléter leur palmarès avec la DC (ex : djoko ou federer), et celui des joueurs qui ne gagneront jamais de GC et qui veulent la DC à la place (c’est typiquement le cas des français qui se lassent d’attendre Noah :mrgreen: )

      Et puis la DC est une compét d’équipe pour son pays, ça a un goût particulier, on ne peut juste l’ignorer.

      En dernier lieu, rien de tout cela n’est fondamentalement incompatible avec la « coupe du monde » de djoko : une DC moderne en un lieu unique (mieux pour les spectateurs qui ont un vrai tournoi, et mieux pour le calendrier des joueurs).

      Voilà. J’ai dit 8)

      • Robin 30 septembre 2010 at 01:21

        C’est surtout très différent d’un GC ou d’un MS1000, j’ai personnellement beaucoup de mal à la classer sur le même plan que des tournois individuels, c’est ce qui fait le charme de cette compétition. En fait quand Gachassin estime que les compétitions les plus importantes sont les GC et la Coupe Davis, ce n’est pas du dénigrement des MS1000, c’est juste reconnaître et l’importance des GC, et la spécificité de la Coupe Davis.

        Par ailleurs je suis formellement opposé à l’idée d’une « Coupe du Monde », d’abord parce que les différences de surfaces je trouve ça fascinant, avec toute la part de stratégie et de diversité de jeu sur un week-end que ça engendre ; ensuite parce que l’avantage de tout délocaliser, c’est que ça avantage beaucoup le public. Étant lyonnais j’aurais plus été enclin à faire le déplacement pour la finale si elle s’était jouée à domicile que si l’évènement ne s’était tenu que durant une quinzaine à Saint Petersbourg. De plus l’idée d’une compétition étalée durant l’année accentue la difficulté de la victoire finale et la nécessité d’une équipe dense (pour aligner des joueurs en forme toute l’année).

        Bien sûr je pense que le calendrier pourrait être mieux négocié, mais dans l’esprit pour moi c’est pas touche :) !

  6. DIANA 29 septembre 2010 at 16:42

    Quand le papy font de la résistance :mrgreen: Schuettler , 2 fois l’âge d’Ernest – 10 :)lui tient la dragée haute au jeuneot, 2h30 de match et il semble qu’enfin, le laiton voie le bout du tunnel :)

  7. Nath 29 septembre 2010 at 17:22

    Merci de nous faire partager ça, je n’avais, je crois, rien lu sur le sujet.

    Quelqu’un a-t-il compris la mystérieuse phrase de notre cher Gaël national, dont on se souviendra encore de certaines des déclarations dans 20 ans : « Je n’ai jamais vécu de finale de Coupe Davis… ni même de finale tout court, d’ailleurs. » ?

    • Christian 29 septembre 2010 at 17:37

      Je pense que dans le sabir crypto-monfilsien, cela doit vouloir dire: « je n’ai jamais vécu de finale d’évènement majeur ».
      Unique façon pour moi de donner du sens à cette parole énigmatique…

    • Colin 29 septembre 2010 at 18:15

      Ou alors il veut dire par là qu’il a joué des finales (Sopot, Metz, Paris-Bercy…), mais sans les « vivre » vraiment.
      C’est à dire qu’une finale, que tu la gagnes ou la perdes, il faut la vivre, tu vois, au niveau du vécu, quoi, j’veux dire, et ça, la Coupe Davis, quand tu joues avec ta team, ton squad, tes mates, ben ça le fait vachement plus, tu vois?

      • Christian 29 septembre 2010 at 18:33

        D’ailleurs, rappelez-vous, il y a encore un an, il ponctuait chacun de ses coups d’un très sonore « paumé ! ». Tsss tsss, c’est pas vraiment la winning attitude, ça…

    • Christian 29 septembre 2010 at 18:30

      Gaël, sors de ce corps !

    • Nath 29 septembre 2010 at 19:07

      Colin, « Dans la peau de GM » :lol:

      @Christian : j’en déduis que GM a bien intégré la hiérarchie des tournois selon Jean Gachassin : tournois majeurs = CD + GC

      • Christian 29 septembre 2010 at 19:18

        Et puis peut-être les Masters, mais ce n’est même pas certain…

      • Nath 29 septembre 2010 at 19:39

        Le masters de fin d’année, tu veux dire ? Pas sûr qu’il y ait pensé en effet. Moi pas en tout cas :lol: De toute façon, ce tournoi n’est même pas rattaché à un lieu en particulier, je trouve que ça nuit énormément à son prestige (ça, plus les matches en 2 sets gagnants)

      • Colin 29 septembre 2010 at 19:43

        En tous cas pas Paris-Bercy! Voilà qui va faire plaisir aux organisateurs.

  8. Sylvie 29 septembre 2010 at 18:51

    Merci Guillaume, une fois de plus, pour cette interview.

    Ces propos de Gilles Simon « Certains pays, comme la République Tchèque, construisent leur réussite sur deux joueurs. Nous, on sait que peu importe la surface et même si l’on a des gars sur le carreau, on aura toujours une équipe compétitive à proposer… » conforte mon idée qu’à part exception et tirage favorable, la coupe Davis reste l’apanage des nations denses. En ce sens la France a une belle carte à jouer de par son réservoir de joueurs et leurs profils différents. Sauf blessures multiples, Forget peut façonner l’équipe en fonction de la surface et de la forme de chacun. Et c’est un bel avantage.
    La Serbie possède une arme redoutable avec Djoko mais sans lui elle devient plus vulnérable.

    • DIANA 29 septembre 2010 at 19:11

      Je crains que cette finale ne soit un brin compliquée pour les Frenchies.
      Tsonga or not Tsonga ?
      Sur dur lent, Llodra sera plus en difficulté, je demande confirmation à Antoine.
      Et le fait que cette finale se joue en Serbie ne va rien arranger.
      Je suis la CD bien sûr, mais cette compétition n’a jamais été ma tasse de thé. Se retrouver dans l’ambiance des matchs de foot, pas mon trip. Et puis cette histoire de surface choisie par la nation hôte, je trouve injuste.

      • Nath 29 septembre 2010 at 19:30

        Pour le choix de la surface, je ne vois pas en quoi c’est injuste puisque c’est alterné. Et puis, c’est pas comme si le CD se jouait tous les quatre ans (pas encore :? ). Là, il y a pas mal de « roulement »

        • DIANA 29 septembre 2010 at 19:40

          Vachement alterné, si tu prends l’Espagne, elle a reçu toute l’année 2009, soit 4 rencontres, toutes sur terre.

        • Nath 29 septembre 2010 at 20:07

          Tu as très bien compris ce que je voulais dire.

          D’ailleurs l’Argentine a également disputé toutes ses rencontres à domicile en 2008, ce qui ne les a pas empêchés de perdre la finale. C’est aussi accessoirement le cas de la Serbie cette année, et je ne considèrerais pas leur victoire éventuelle comme un scandale.

    • Nath 29 septembre 2010 at 19:26

      C’est sûr que disposer de deux joueurs du top 20 et plein d’autres top 100, d’un certain nombre de bons joueurs de doubles, c’est un vrai luxe pour un capitaine, qui peut se permettre de se passer de joueurs qui seraient titulaires indiscutables dans d’autres pays, sur une ou plusieurs rencontres dans l’année. C’est normal que la profondeur ait une telle importance, après tout c’est une compétition par équipe.

      Ce que j’aime dans la coupe Davis, c’est la partie stratégique : le choix de la surface, celui des joueurs alignés lors de chaque match. Il faut dire que la première rencontre à laquelle j’ai assisté avait été le quart Russie-France de 2007, où les coups de poker avaient été très nombreux de part et d’autre. Tarpichev m’avait clairement impressionnée, ses 4 joueurs avaient joué un match de simple 8O et j’avais trouvé les choix de Forget audacieux :)
      Un autre rencontre qui m’avait marquée : le Croatie – République Tchèque de l’an dernier où les Croates s’étaient pris les pieds dans le tapis pour avoir choisi une surface « défavorables » à leurs adversaires plutôt que de s’appuyer sur leurs forces. Erreur que n’a pas fait la Serbie, c’est une excellente nouvelle, :P

      Par contre, j’avoue, je ne suis pas très patriote, c’est vraiment au cas par cas…

  9. DIANA 29 septembre 2010 at 19:34

    Z’avez vu, Davydenko n’a pas survécu aux coups de boutoir d’Andreev, qu’il est difficile de retrouver son meilleur niveau après blessure. Quand je pense que le Russe remportait ma Masters Cup en 2009, et qu’il n’y sera pas en 2010 (près de 2000 points du 8ème à la Race présentement)sauf miracle.

    Un match vient de se dérouler entre Brands et de Bakker : 11 points de crédit pour le hollandais, 18 aces, aucun break concédé, et il perd le match :evil:

  10. MarieJo 29 septembre 2010 at 19:46

    bonsoir, on va travailler à la maintenance du site, si vous ne pouvez pas vous connecter, c’est normal !

    • Sam 29 septembre 2010 at 21:15

      Pendant l’Openderennes ???

  11. Jean 29 septembre 2010 at 19:59

    « J’ai désormais tendance à considérer que ceux qui ont un problème avec la Coupe Davis ont en réalité un problème avec une multiplicité de choses que fait émerger la Coupe Davis, y compris, et peut être surtout, avec eux mêmes dans leur relation avec autrui… » Plié de rire. Trop lol de mdr de ptdr.

    Bon ouf, moi j’aime bien la CD, mais j’espère que cela n’implique pas d’aimer cette équipe de France là.

    Comment dire pour faire assez direct ?
    Allez : cette EDF, avec les Simon, Clément, Forget, c’est tout l’esprit petit bourgeois du tennis que je ne peux pas blairer, heureusement qu’il y a ce con de Llodra qui se réveille passé 30 ans et qui fait de belles volées, et surtout Monfils pour sortir un peu du lot (c’est très sérieux).

    • Christian 29 septembre 2010 at 21:20

      Allons bon: Jean-le-Rouge qui fait son coming-out !

      ;-)

    • Sam 29 septembre 2010 at 23:48

      Moi j’aime bien quand les équipes ont de la gueule. Genre Russie 2002. Tarpishev = Tarpishev, Safin à son top, Kafel sélectionné (?), le jeune Youz, le gros gus à lunettes noires dans leur tribune et pHM. Avec les français, on a toujours droit au préchi précha sur l’esprit d’équipe et gnagnagna, on est pas les plus forts sur le papier, mais tellement qu’on est solidaires et tout. Du Dysney.

    • Jean 30 septembre 2010 at 00:18

      Alberto Mancini en cap’ argentin, c’était bon aussi, on aurait dit un mafieux en survet’ (c’est-à-dire en taule). Je l’aurais bien vu en chef d’El Norte dans Oz.

      http://bahamaderek.files.wordpress.com/2008/11/mancini.jpg

  12. Nath 30 septembre 2010 at 10:13

    Match de folles furieuses entre Schiavone et Kanepi : 3h05 et ce n’est pas fini :lol:

    Je découvre l’Estonienne, elle m’impressionne par son calme, peu de gestes de frustration alors qu’elle joue contre une vraie teigne (dans le bon sens du terme). La différence de tempérament est saisissante! En plus elle est silencieuse :)

    L’Italienne a encore fait un tweener, qui est resté dans les limites du court mais ne lui a pas permis de gagner le point. Par contre elle n’a pas raté un seul smash, dont un de revers (intouchable, comme les autres) pour se procurer la première balle de match. Loupée, débreak sur un smash raté de peu (note pour plus tard : la fermer tant que le match n’est pas fini…), et 5 partout. Beaucoup de fautes dans ce match mais à l’issue de longs échanges, et quel suspense :lol:

    • Nath 30 septembre 2010 at 10:23

      Il a suffit que j’en parle pour que ça s’accélère. Match Francesca 7-5 au 3°, en 3h09. Dans le genre, « je ne lâche pas mon os », je ne regrette pas de l’avoir vu, celui-là.

  13. Lionel 30 septembre 2010 at 10:25

    Bel interview de premiere main.
    Je pense que Forget doit maudire le sort de jouer la finale en Serbie, entre la Serbie et le Tchequie, il y avait une chance sur quatre de pas etre favori. Et de sortir par la grande porte d’une decennie acceptable mais pas geniale de capitannat.
    Au fait pourquoi a Belgrade et pas en France? La piece?

    M etant perdu un mois de Decembre a Belgrade il y a quelques annees, je peux dire que le lieu et l’epoque n’ont rien de commun avec le Club Med de L’ATP : Paris en Juin, Dubai en Janvier, etc.
    Franchement c’est le dernier endroit ou aller en hiver. Le soleil se couche a 3 heures, moins 20 degres, du vent en veux tu en voila…
    A cela il faut ajouter la composante historique. Et Belgrade, c est le coeur de balkans, detruite une quarantaine de fois depuis sa fondation, et une population qui, par consequent, bien que tres agreable et sympathique, ne ressemble pas a des enfants de coeurs. Pas du tout meme.

    En face on a des monstres psychologiques comme Richard et Gael pour supporter la pression quand meme ca rassure toujours. Evidemment si, Jo fait une Leconte 91 ou une Escude 2001…

    La France va perdre mais ca va etre du Grand spectacle, digne de Paraguay – France 85 ou de Roumanie – Etats-Unis 72. Je vais meme me renseigner si y a moyen d assister a la chose.

    Sur ce, pragmatıquement, au chagrin.

  14. Lionel 30 septembre 2010 at 11:04
    • DIANA 30 septembre 2010 at 11:34

      Visiblement,il a oublié que les vacances étaient terminées face à Becker :oops:

  15. Antoine 30 septembre 2010 at 12:14

    Je crois que la finale qui se jouera à Belgrade se déloulera à peu près correctement. Le public soutiendra son équipe bien sûr mais l’ambiance n’est pas celle d’un match de foot. Cela s’est passé correctement contre les tchèques. Et puis, désormais le règlement est strict et généralement appliqué: si le public exagère, l’équipe qui reçoit se prend vite un point de pénalité et ça calme..

    Bref, aller à Blegrade aujourd’hui, ce n’est plus la même chose que quand les States allaient en Roumanie en 72..et puis, c’est leur tour tout simplement puisque la dernière rencontre entre la Yougoslavie et la France s’était jouée en Frace, en demies en 91..(pas de match entre la France et la Serbie depuis)

    Je me demande d’ailleurs si le fait de recevoir est, en l’espèce, un si grand avantage pour les serbes. C’est eux qui auront le plus de pression. En sens inverse, il ont choisi la surface qui présentent à leurs yeux le meilleur rapport avantage pour eux/désavantage pour l’adversaire mais compte tenu du réservoir français, cela ne devrait pas trop influer, d’autant que Tsonga et Monfils qui a priori joueront les simples sont meilleurs sur un dur pas trop rapide que sur un dur rapide. En revanche, cela élimine sans doute l’option Llodra en simple..

    Le meilleur choix pour eux aurait sans doute été la terre battue mais ils ont du y renoncer pour la raison décrite plus haut.

    On verra dans deux mois qui sera en éta de jouer mais aujourd’hui, le résulat est très ouvert..

    • Lionel 30 septembre 2010 at 12:55

      … tres ouvert si Djokovic est diminue ou absent.
      Sur les conditions les reglements font que le cirque des annees 1980 ou 1970 n’est plus possible pour le meilleur et pour le pire.
      C’est bien cette finale. Ca va faire un sujet pour arriver jusqu aux fetes en une periode bien morne de la saison. Et une selection qui se fera peut etre a Bercy. Qui sait un Benetteau ou un Simon sont bien capables de rafler la mise.

      • Patricia 30 septembre 2010 at 14:27

        Ben les points de Djoko ne sont pas « très ouverts » en effet… pour nuancer, il joue moins bien que fin 2009 pour l’instant, et il sert *beaucoup* moins bien que quand il avait eu Jo à la régulière en finale de l’AO 2008. Pour nuancer dans l’autre sens, l’interruption de Jo a quand même été très longue et ça ne fait pas des masses de temps pour être opérationnel – ceci dit il ne sera pas cramé et il a toujours été rapidement bon après ses pauses blessures !

        Par contre le point du double et ceux de Tipsa sont quand même ouverts, et ils suffisent.

        Pour la surface, y a que Llodra qui perde au ralentissement… Certes Tsonga et Monfils gagnent des points au service mais pour le reste, leur gestuelle s’accommode mieux d’un indoor lent comme Bercy. Gilles aussi est performant sur la surface. Je lui verrais plus de chances contre Djoko que Monfils d’ailleurs.

  16. Franck-V 30 septembre 2010 at 13:28
    • Lionel 30 septembre 2010 at 13:50

      Le tennis reste propre heureusement mon ami.

    • Franck-V 30 septembre 2010 at 13:53

      Oui, le tennis est bien plus évolué que le cyclisme, aucun risque d’un tel scandale dans notre sport adoré; on se sent tout de suite plus fier de défendre les vraies valeurs d’efforts et de triomphe de la volonté. :-)

      Sieg! (ou Vamos)

    • Ulysse 30 septembre 2010 at 16:03

      C’est clair que c’est pas au tennis qu’on verrait un scandale pareil. Ces gros boeufs du vélo prennent du vulgaire clembutanol, alors que les raffinés tennismen se font plutôt approvisionner en DHEA, comme les footeux des grands clubs. Le top quoi.

    • Franck-V 30 septembre 2010 at 17:14

      Ouf, beaucoup de bruit pour rien, on a eu peur, on a enfin trouvé la coupable :mrgreen:

      http://www.europe1.fr/International/Contador-accuse-la-viande-qu-il-a-mangee-279533/

      Donc RàS, show must go on

    • Jérôme 30 septembre 2010 at 18:29

      http://www.lemonde.fr/sport/article/2010/09/30/stephane-mandard-l-espagne-est-le-royaume-des-docteurs-mabuse_1418404_3242.html#ens_id=1417965

      Bah oui,le tennis c’est comme le basket US, le foot, le golf, la natation (Alain Bernard transformé en Hulk : Beeeeerrrrk !), tout est clean puisque rien n’est contrôlé.

      Agassi il était tout clean : il n’a jamais rien pris sauf en 1997 quand il déprimait. Chauve à 19/20 ans ? Pensez donc ! C’est la transpiration qui était trop acide : ça oxyde les racines.
      Les gars qui continuent à courir pendant 2 heures le soir après avoir ferraillé 4 heures sur un court de tennis, c’est juste pour ne pas arrêter trop brutalement un effort et ménager leur coeur.

      Ca me fait penser au gars qui n’a rien commis d’illégal puisqu’il a juste demandé un conseil en carrière pour sa femme au gestionnaire de fortune d’une vieille héritière de collaborationniste (Renault a été exproprié pour moins que ça à la libération). Il a un tel appétit qu’il ne s’est même pas rendu compte que la dinde aux marrons était fourrée de biftons de 500 €.
      Pas de bol, la comptable … euh, la dame pipi a virifié la cuvette des toilettes et monté le truc en épingle de manière scandaleusement malentionnée. Pure coïncidence ma bonne dame : mon client est innocent.

      • Franck-V 30 septembre 2010 at 18:31

        Je vais bien, tout va bien :siffle:

        http://www.programme-presidentiel.com/2009/01/21/1928/

      • Sylvie 30 septembre 2010 at 18:40

        Article intéressant de la part d’un gars qui a enquêté et donc ne fait pas que dénigrer. Ce qui est dommage c’est que, l’absence de volonté de s’atteler au problème en Espagne (comment les blâmer vu les résultats) rejaillit sur l’ensemble du sport espagnol. Comment éviter les raccourcis et les clichés faciles ? Si j’étais un sportif espagnol propre, je verrais d’un mauvais oeil d’être soupçonné sur ma seule nationalité. Mais tant que ce pays ne fera pas un vrai travail de lutte antidopage, quitte à écorner quelques icônes, on n’empêchera pas les gens d’être dubitatifs sur les résultats de leurs sportifs quitte à accuser des innocents.

  17. Ulysse 30 septembre 2010 at 16:07

    Guillaume, y a eu du chemin de fait depuis « Are you Viktor Hanescu ? ». Tu les prends par groupe de quatre maintenant ? Tu peux nous raconter les circonstances de cette interview ?

    • Guillaume 1 octobre 2010 at 15:38

      Tu veux que je te dise un truc ? J’adorerais recroiser Victor un de ces quatre. Lui reparler de ce petit moment très sympa à l’aéroport de Madrid, et prendre le temps de lui poser d’autres questions un peu moins… générales que ce qu’on lui avait demandé à l’époque.

      Les interviews Coupe Davis ont été réalisées durant Metz, où invariablement les conférences de presse d’après-matchs dérivaient (assez vite, d’ailleurs) sur la Coupe Davis. Colin a entièrement raison quand il dit que cette compétition n’est tombée en désuétude que pour les pays qui n’y réussissent pas.

      Le seul qui, forcément, ne s’est pas trop prêté à l’exercice c’est Gaël Monfils. Pourquoi « forcément » ? Parce qu’avec sa fuite de Varennes à l’envers il a donc fallu se contenter d’un entretien téléphonique, où il fut en plus essentiellement question de son forfait. D’où des réponses beaucoup plus « bateau » que celles des trois autres. Autant Gilles, Micka et Arnaud se sont bien prêtés au jeu, autant pour Gaël on est resté dans le superficiel. Une fois de plus, si j’en crois les confrères habitués à fréquenter le phénomène.

  18. Franck-V 30 septembre 2010 at 17:43

    sinon nadal a gagné 1 et 4, personne pour relever la performance aujourd’hui? :-)

    • DIANA 30 septembre 2010 at 18:16

      De quelle performance parles-tu donc Franckie :oops: Il était face au 195 ème mondial tout de même, pas de quoi pavoiser, hein ? Demain, Kukushkin passera à son tour à la casserole, il vient juste de battre le tombeur de Del Potro. Gros service, mais cela ne suffira pas.

    • Sylvie 30 septembre 2010 at 18:21

      Ah pourtant il y en a que ce match a inspiré. On est fan ou on ne l’est pas.
      ***

      Je n’ose imaginer l’article s’il gagne le tournoi.

      Censuré par Franck

      • Franck-V 30 septembre 2010 at 18:24

        Rien de personnel Sylvie, je suis la jurisprudence maison, pas de règlement de compte ici :-)

      • Sylvie 30 septembre 2010 at 18:32

        Quel réglement de comptes? Je parlais de l’article pas des commentaires. On n’a plus le droit de mettre un lien vers un autre article ? Il faut le dire.

        • Franck-V 30 septembre 2010 at 18:35

          Non, on n’a pas le droit, mais je te le redis, je ne fais que suivre la jurisprudence 15LT, rien de personnel.

        • Sylvie 30 septembre 2010 at 18:43

          Et l’article du monde plus haut ? Et tous vos liens ? Il faudrait me donner la liste noire. ça n’a pas gêné grand monde qu’on mette en lien l’article de carton rouge ou du vrai blog de marcrosset. Bref passons…

        • Franck-V 30 septembre 2010 at 18:49

          Bref passons, c’est juste dû à la référence à un autre site où certain(e)s d’entre vous ont un passé commun et conflictuel… à ma connaissance, il n’existe pas de contentieux avec le Monde…

          Mais si il ne faut pas censurer cela, demandons à Guillaume (c’est lui le patron avec marieJo) pour en avoir le coeur net, si il est d’accord, je n’ai rien contre.. « lâcher les chiens  » plein pot :-)

        • Sylvie 30 septembre 2010 at 18:50

          En même temps avoir un passé conflictuel avec le Monde…

          • Franck-V 30 septembre 2010 at 18:52

            Je pense que tu m’as compris ;-)

      • Sylvie 30 septembre 2010 at 18:33

        Tout le monde il est beau tout le monde il est gentil…

    • Franck-V 30 septembre 2010 at 18:22

      A vrai dire, en ce moment, en ce jour de gloire espagnole, je ne m’attendais pas forcément à ta première réaction, Diana :mrgreen:

  19. Chewbacca 30 septembre 2010 at 18:48

    Bonjour mon Nom est Chewbacca et je suis un peu bête,

    merci Guillaume ,très belle série d’article,dommage que la CD me fasse autant d’effet qu’une naine en string.

    Apparemment il n y pas qu’en Espagne que le dopage fait des ravages,les députés Français sont tout aussi chargés,la putain de sa race.

  20. Sylvie 30 septembre 2010 at 20:28

    John Mac Enroe sur Canal +. Quel mec quand même !

  21. MarieJo 30 septembre 2010 at 22:47

    bon, j’ai pas eu une minute à moi ces derniers jours…
    j’hésite à vous le dire ???? c’est trop bon, je me lâche !

    ok, demain je serai au trophée lagardère pour voir lendl, ouiiiiiiiiiiiiiii !
    le vrai, celui qui a pris des kilos, qui est vachement plus sympa aujourd’hui :)
    et en plus j’aurai droit à la mythique paire edberg/jmac… contre la paire de clowns santoro bahrami, vi vi !
    ahhhhh, je redeviens midinette mais avec appareil photo dernier cri pendu autour du cou pour l’occasion :D
    vouis zavez bien lu ! et en plus, je pense que le 9è rang sera top… oui je sais c’est une pure vacherie de vous le dire, mais comment résister, hein ???

    antoine me hait déjà, vu que j’ai parlé de lendl, sylvie va se ronger de jalousie à cause des jambes d’edberg (j’en ferai une série photos pour me faire pardonner), et jean va me maudire aussi à cause de jmac… :evil:

    si j’étais pas au top de ma popularité pour mes goûts tennistiques, je sens que je vais faire l’unanimité ce week end ;) :mrgreen:
    soyons honnêtes, je serai obligée de rater quand même le duel de l’année du dimanche entre jamc et lendl, il parait qu’ils se sont entrainés comme des forçats pour dimanche :)
    bon je vous raconterai tout très bientôt si vous êtes sages entre temps !

    • Sylvie 30 septembre 2010 at 22:55

      La veinarde ! Dis, j’aime pas que les jambes chez Edberg. Accessoirement j’aime aussi son jeu. Pour qui essaies-tu de me faire passer ? ;)
      Et j’aurais adoré voir J-Mac et même revoir Ivan le terrible. Profites-en bien, prends plein de photos et fais-nous un compte-rendu.

    • MarieJo 1 octobre 2010 at 12:00

      oui oui, c’était juste pour taquiner ;)

  22. Sam 30 septembre 2010 at 23:10

    Waouh, ça c’est grande classe MarieJo (presque autant que de voir Dimitrov à Rennes). Si tu voies Ivan, n’oublies pas de lui dire combien la France l’adore, et qu’il sera toujours le bienvenu, ainsi que ses doberman, dans son pays d’adoption, combien nous aimons, et avons compris son jeu.

  23. Jean 1 octobre 2010 at 00:41

    C’est dingue, j’ai presque l’impression que Lendl est Breton maintenant.

    J’attends le compte rendu avec impatience, MJ.

    • MarieJo 1 octobre 2010 at 12:19

      je ferai de mon mieux…
      moi qui n’ai jamais vu ni edberg, ni lendl, ni mac en live ce sera une grande première :)

  24. Le concombre masqué 1 octobre 2010 at 10:40

    Ouah!

    Kuala Lumpur! Il est aps degueu ce tournoi, au final..Youzhny Baghdha et Berdych Ferrer en quarts…

    Quelqu’un a vu des matches?

    Sod a collé 6/0 6/1 à Roger…Vasselin, oui bon ça va.
    Impressionnant quand même, j’aime bien les scores comme ça, y’en a marre des politesses.

    Le Dolgopolov/Youzhny est allé en 3 sets…j’laime bien ce petit, j’laime bien. Zallez voir en 2011…

    • Nath 1 octobre 2010 at 13:08

      Hello, je n’ai vu qu’un seul match à KL (+ le Berdych – Ferrer en direct) : Dolgo – Youzhny.
      J’avais trouvé la surface très rapide, le CD de Dolgo allait à une vitesse 80 mais tout (loin) dehors au premier set, d’autant qu’il se déplaçait assez mal. Il n’y avait que son service qui tenait à peu près la route. Il a commencé à élever un peu son niveau de jeu en fin de set (mais n’a pas pris un jeu à ce moment-là), et s’est réellement mis à jouer au 2°, mais ses amorties par exemple n’ont pas été suffisament efficaces (on n’est pas sur TB). Son revers par contre, bien que régulier, n’a jamais fait mal à Youyou, qui est resté bon tout au long du match. Faut qu’il travaille son revers pour pouvoir faire des points gagnants sur surface rapide.

      Et Berdych qui fait souffrir Ferrer. Tant mieux, il est dans ma team, j’espère une finale Youyou Berdych.

    • Patricia 1 octobre 2010 at 16:52

      Et Golubev sort Sodarling en 2 petits sets ! Super pour ce joueur en pleine progression, dont le jeu est très séduisant (il a trop progressé au classement pour que je le prenne dans ma team mais tous mes voeux l’accompagnent !)

  25. MarieJo 1 octobre 2010 at 13:56

    il parait que lendl aurait perdu 20kg rien que pour pouvoir participer au trophée lagardère !! bon je dois filer :)

    • Sam 1 octobre 2010 at 15:12

      Ah ? Il a paumé un doberman ?

  26. Nath 1 octobre 2010 at 14:05

    Et 2° set Ferrer 7-5 sur sa toute première balle de break, il a du mérite, il n’avait jamais, sauf erreur de ma part, gagné 3 points dans un jeu de service de Berdych jusque là…

  27. Nath 1 octobre 2010 at 15:04

    Match Ferrer sur une double faute, il a éteint Berdych :lol:

    • Guillaume 1 octobre 2010 at 15:46

      Ferrer qui a décidé de dévorer de la chair fraîche cette semaine en avalant tout cru Tomic et Bhambri… Youuuhouuu, Capitaine Caverne !?

      Tiens, un petit pointage jeunes :
      - Dimitrov et ses trois Challengers
      - Harrison et son bon US Open (bat Ljubi, joue 5 sets contre Stakhosky)
      - Raonic qui joue son premier quart ATP à Bangkok…

      La fin de saison s’annonce intéressante.

  28. David 1 octobre 2010 at 19:21

    Juste pour rire, Nadal a quand même déclaré qu’il n’était pas le grand favori du tournoi de Bangkok et que son match contre Garcia Lopez était un grand défi. Pour mémoire, il reste en plus des deux nommés ci dessus Becker et Niemenen. C’est vrai que ce sont des noms qui font frissoner…

    • DIANA 1 octobre 2010 at 19:31

      Ben moi, ça ne me fait pas rire :oops:
      Le mieux classé des 3 adversaires potentiels est… 53ème (Garcia-Lopez en l’occurrence), et les 2 autres, 60 et 65 èmes.

      Il doit avoir des absences, pas possible d’oublier ainsi qu’il est n° 1 mondial .

    • Robin des bois 1 octobre 2010 at 20:06

      Il faut prendre match par match ;)

    • MarieJo 1 octobre 2010 at 21:09

      le jusqu’au boutisme de ne vendre jamais la peau de l’ours avant de l’avoir tué m’agace aussi parfois… qu’est-ce qu’il a fait gulbis pour perdre contre garcia lopez, faut qu’on m’explique ???

      pour ma journée je vous raconte tout très prochainement, là je dine une bonne petite soupe façon grand mère ;)

      • Sam 1 octobre 2010 at 21:42

        Ok. On se dit 22H ?

        Couché Ivan, j’ai dit couché. Voiiiiiilà. Brave toutou. Ahhh, on avait faim hein ? Ben dis donc, t’es plein de poils de hamster. Kess t’a encore été jouer avec Johnnymac, pfff. Tu vas finir par l’achever. Ha ben tiens, il bouge plus.

    • Nath 2 octobre 2010 at 12:01

      Eh bien 1 set partout entre les 2 joueurs, avec Nadal qui a loupé (ou Garcia Lopez a sauvé, d’après les commentateurs) 16 balles de break 8O dans le 2° set, celui qu’il a perdu au tie-break…

  29. DIANA 2 octobre 2010 at 08:38

    En attendant le récit de Marie-Jo, un article d’Eurosport plutôt sympa :)

    http://www.eurosport.fr/ace_blog18/lendl-dansera-til-saga-africa_post180946/blogpostfull.shtml

    • joseph 2 octobre 2010 at 13:54

      Lis les commentaires (de squluw entres autres « plutôt sympa »…) Que ce torchon imprégné des jacasseries de ma grand-mère.

  30. Clemency 2 octobre 2010 at 12:12

    Je cherchais une blague à la con pour me moquer de Nadal alias « je suis pas favori » et puis je tombe sur son match contre Garcia-Lopez qui a breaké dans le troisième. Voyons s’il va tenir. Ca joue bien en tout cas.

    • Franck-V 2 octobre 2010 at 12:30

      Mdrrr, la blague à la con, c’est juste « prends l’oseille et tire-toi » :-)

      • Clemency 2 octobre 2010 at 12:35

        Ouaip, c’est sur ce tournoi qu’il avait une prime démentielle ? Si c’est le cas il pourrait peut-être nous faire une « Rafter », no ?

  31. Clemency 2 octobre 2010 at 12:15

    4/1 Garcia-Lopez, jeu de service immaculé. Les autres joueurs espagnols lui ont pas expliqué ou quoi ?

    • Nath 2 octobre 2010 at 12:23

      Mdr !
      Je le trouve pas très frais le Nadal dans ce 3° set. 5-2, c’est maintenant.

  32. Nath 2 octobre 2010 at 12:31

    Belle autorité de la part de Garcia Lopez pour cloturer le match sur son service. C’est les organisateurs qui doivent faire la gueule, une finale GGL-Nieminen alors qu’à KL il y aura Youzhny vs Golubev ou Ferrer.

  33. Clemency 2 octobre 2010 at 12:32

    Garcia-Lopez l’a fait. Du coup c’est pas aujourd’hui que Nadal va laisser tomber sa com foireuse. « Vous voyez je peux perdre contre n’importe qui », no ?
    Garcia-Lopez a fait un super match (évidemment me direz vous), il a notamment super bien varié, en coup droit (court croisé très efficace) comme en revers et très bien servi. Je ne sais pas si ça donne des enseignements sur le niveau de Nadal en indoor, nous verrons.

    • Nath 2 octobre 2010 at 12:51

      Vu que c’est son objectif principal de fin de saison, je pense qu’on n’aura de certitudes sur son niveau indoor qu’au Masters de Londres (sauf s’il gagne un tournoi avant). Cette semaine il n’était pas prêt. Je pense qu’il ne le sera pas davantage la semaine prochaine.

    • Franck-V 2 octobre 2010 at 13:21

      Je crois quand même, qu’égal à son opportunisme légendaire, Nadal vient d’en profiter pour piquer, l’air de rien, un des records de Fed :-(

      26/2 en balles de break, le 17/1 de RG 2006 est pulvérisé!

      • alfred 2 octobre 2010 at 14:36

        TKT le maître est toujours devant.

        2/26 —> 7.7%
        1/17 –> 5.9%

        Ce record est bien au chaud pour le maître!

      • Franck-V 2 octobre 2010 at 14:44

        Ouf, j’ai eu peur.

        Me voilà rassuré.

        Mais quand bien même, la performance est notable, car les 2/10 bb converties sont dans le 1er set qu’il gagne 6-2. Jusque là, rien à dire.

        Mais ça fait 16-0 rien que pour le 2° set, tandis que GL se contente bassement de..1/1 en tout et pour tout (dans le 3° set). Et ça , je crois que c’est unique.

        La performance ne doit pas être sous estimée :-)

        Même moi, je suis le premier à la reconnaître.

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Commentaires récents

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis