Qui est le vrai Nikolay Davydenko ?

By  | 18 juillet 2009 | Filed under: Insolite

Nikolay Davydenko (photo DR)Nous, Comité des nabots chauves de Severodonezk – ville natale de Nikolay Davydenko – sommes réunis pour statuer sur un ensemble de sujets concernant l’Immense champion. Il en a été de la réhabilitation de l’Enfant du pays dont le nom n’est que trop moqué et conspué par le tennis occidental, complètement à côté de ses pompes. Notre premier combat est donc de redorer le blason du Meilleur joueur de tous les temps – ou en tout cas pas loin – en levant notamment un certain nombre d’équivoques, contre-vérités et assertions fallacieuses circulant sur son compte. Voici une liste non-exhaustive de ces aberrations fondées sur une méconnaissance totale de la formidable personnalité de Nikolay Davydenko.

Nikolay Davydenko est petit

Nikolay Davydenko n’est pas petit. Il a choisi volontairement de restreindre sa taille à 178cm par esprit frondeur en allant à contre-courant du ridicule effet de mode voulant que  tous les  joueurs se laissent pousser jusqu’aux 188cm, voire plus. Pas Lui, pas Nikolay Davydenko. Nikolay Davydenko n’est pas un suiveur.

Nikolay Davydenko est chauve

Une affirmation ridicule qui se fonde sur l’absence de cheveux sur le crâne du Divin chau… du Divin chaud lapin. Nikolay Davydenko va vite, Il va très vite. Dans cette optique, tout appendice susceptible de le ralentir dans ses courses a été banni pour profiter au mieux de sa formidable aérodynamique. Nikolay Davydenko ne veut pas de cheveux, ça Le ralentirait. 

Nikolay Davydenko a un jeu stéréotypé

En voilà une qui nous fait bien rire, au Comité des nabots chauves. Nikolay Davydenko a observé les différentes stratégies de jeux possibles et Il a juste choisi la plus ardue. Il est comme ça. Et comme Nikolay Davydenko est un homme de convictions, Il a décidé de l’appliquer jusqu’au bout. A fond tout le temps, au taquet, au rupteur, et sur tous les points. Le slice, les amorties, le jeu de patte ? C’est pour les tapettes. Le service-volée ? Pareil. Nikolay Davydenko frappe vite et longtemps, qu’on se le dise. Et un homme, un vrai, ça ne quitte jamais sa ligne de fond de court. 

Nikolay Davydenko n’est pas musclé

Comment dans ce cas aurait-Il été nommé trois années de suite athlète le plus parfaitement proportionné et sculpté ? Comment ça, par qui ? Le magazine Severodonezk Sport not Illustrated, tiens !

Nikolay Davydenko a peur de Roger Federer

Ah Ah Ah Ah !!! C’est faire preuve de beaucoup de légèreté et d’une méconnaissance totale du tennis que de dire que Nikolay Davydenko fait un complexe face au Suisse, presqu’aussi divin que Lui du reste. Un head-to-head de 12 à 0 n’est pas une preuve suffisante. Pour tout vous dire, l’explication est simple. Vous vous souvenez de votre petit cousin Raoul à qui vous donniez cinq buts d’avance au baby-foot ? Federer est le Raoul de Nikolay, qui s’est amusé à se laisser distancer et va désormais renverser la tendance et rétablir l’équilibre. 12-12 avant la fin de l’année, quitte à le jouer deux fois ou trois par tournoi.

Nikolay Davydenko n’est pas une star

Nikolay Davydenko est desservi par son choix délibéré et stratégique de ne pas déclencher de liesse à chacune de ses apparitions publiques. Il est pourtant une immense star et un récent sondage Le donne comme la personnalité préférée des gens juste devant Jésus-Christ et Tony (le tigre de Kellog’s sur les Frosties, vous savez). Comment ça, où ce sondage a été fait ? Ben à Yakutsk, pourquoi ? 

Nikolay Davydenko est parrainé par la mafia russe

Dans un Occident profondément ancré dans ses préjugés et pour qui la Russie n’est que le Disneyland des trafics en tous genres et de l’économie underground, toute success story issue de l’ancien bloc communiste serait parfumée à la mafia. Ce qui évidemment est faux dans le cas de Nikolay Davydenko. D’ailleurs dès que Lui et son frère-coach Eduard auront fini de payer leur passage à l’Ouest à Igor Brutalevitch, ils seront libres d’aller où bon leur semble. Mais pas trop loin, la datcha familiale étant encore plastiquée contractuellement jusqu’en 2060.

Nikolay Davydenko parie sur ses propres matches

Cette affirmation honteuse et diffamatoire a profondément heurté notre Champion. Il a fondu en larmes devant des journalistes avides de scoops, trop heureux de voir un homme sensible touché dans sa chair. Nikolay Davydenko venait d’apprendre le montant des sommes perçues sur chacun de ses matches par les bookmakers, et réalisait qu’un seul d’entre eux rapportait plus qu’une saison entière des combats clandestins de castors qu’il organise avec son frère en parallèle des tournois ATP dans ses chambres d’hôtel.

Nikolay Davydenko n’intéresse pas les annonceurs et équipementiers

Nike, Adidas, Reebok, Levi’s, Microsoft, Coca-Cola, Red Bull, Hewlett Packard, BMW, Audi, n’en jetez plus, la coupe est pleine. Nikolay Davydenko a refusé de travailler avec toutes ces marques prestigieuses ; ou en tout cas a clairement exprimé le fait qu’Il ne serait pas favorable si elles le contactaient. Ce qui ne saurait tarder. Pour leur faire la nique Il a signé un contrat mirobolant de 1500 $  par an  avec Airness (qui tient à préciser que la panthère de son logo n’est pas malade).

Nikolay Davydenko n’a pas le sens de l’humour

Contrairement à une idée fallacieusement répandue, Nikolay Davydenko est un vrai boute-en-train. Ses imitations de Staline font un malheur sur la version Ukrainienne de National Geographic et Il ne se sépare jamais de son intégrale de Boris Eltsine quand il voyage. Ce grand enfant a d’ailleurs entièrement dilapidé les $145 de son prize money acquis lors de sa victoire de Miami au Disneyworld d’Orlando (une petite partie des gains allant effectivement à Igor Brutalevitch). Une autre fois, Il a planqué un piège à ours dans le sol du vestiaire messieurs à Dubaï, dissimulant ledit piège sous les gravas recueillis par le perçage du marbre au marteau piqueur. Aucun joueur n’a été pris, certes, mais Lui a bien rigolé.

Nikolay Davydenko n’est pas sexy

Encore une qui a manqué de nous coller tous au plafond. Anna Kournikova, Elena Dementieva, Nicole Vaidisova, Ana Ivanovic, Caroline Wozniacki ou encore Maria Sharapova. Et pour ne citer que quelques froides nordiques. Demandez-leur ce qu’elles pensent de Nikolay Davydenko et vous serez édifiés. Certes elles ne sont pas toutes sorties avec Lui, en tout cas pas les six premières, mais elles sont littéralement pétrifiées lorsqu’elles entendent son nom. Ou en tout cas devraient l’être. Ou pas. Mais bon en même temps Il les bat toutes au tennis. 

Nikolay Davydenko joue pour l’argent

-         Nikolay Davydenko: « On est payé sur les tournois, en plus de l’argent que tu me donnes ? »

-         Igor Brutalevitch: « Ne les écoute pas Nikolay, viens, ils racontent n’importe quoi… Je t’ai inscrit dans 80 tournois d’ici la fin de l’année. Tu vas pouvoir prendre l’avion ! »

-         Nikolay Davydenko: « Youpiiiiiiiiiiiiiiiii, l’avion, l’avion, l’avi-onnnn!!!! »

Ces quelques mises au point faites, nous espérons que notre bien-aimé Champion sera désormais apprécié à sa juste valeur. Ses nombreux engagements ne lui ont pas permis de figurer sur la photo dimanche dernier aux côté des autres bons joueurs que sont Laver, Borg, Sampras et Federer. Il vous donne rendez-vous au Grand Chelem de Poertschach, où Il tentera d’étendre sa série de victoires consécutives dans ce prestigieux tournoi à deux.

Signé : le Comité des nabots chauves de Severodonezk.

Tags:

72 Responses to Qui est le vrai Nikolay Davydenko ?

  1. patrice 18 juillet 2009 at 08:23

    Salut, article bien troussé, mais beaucoup plus faible que ton dernier papier sur les Williams.

    Ce qui est dommage : finalement tu ne parles pas vraiment du tennis de ce joueur, du fait de la dérision constante, avec de jolies trouvailles tout de même.

    Amicalement.

    • karim 18 juillet 2009 at 10:54

      Les Williams? C’était un article sérieux dans une période sérieuse. Là c’est un délire dans l’ennui du mois de juillet. Le prochain en cours d’écriture est nettement plus sérieux rassure-toi.

  2. Christian 18 juillet 2009 at 09:50

    Même constat que Patrice à propos de la dérision, mais pour m’en féliciter, et t’en rendre grâce ! Tu m’as une nouvelle fois fait beaucoup sourire, et comme je porte à mon bien-être et au tennis un intérêt comparable, je te suis reconnaissant de te lâcher comme tu le fais !

    Plus profondément, je pense que sous le masque de la dérision, tu ne parviens guère à cacher l’admiration que tu voues à Nicolaï. Te voilà débusqué, Karim.

  3. Antoine 18 juillet 2009 at 10:28

    C’est drôle mais cela aurait peu également l’être tout en nous parlant un peu de son jeu et de ses résultats bons ou mauvais et je voudrais en dire deux mots.

    Davydencko joue très bien au tennis, exploitant au mieux ses possibilités physiques. Mis à part son service qui est correct sans plus, et sa volée qui ne se distingue pas de celle de 95% des joueurs qui ne savent pas en faire, le reste de son jeu est généralement excellent. Un excellent jeu de contre ou il utilise à merveille le vitesse et la puissance des balles adverses pour jouer très vite, long ou court croisé. Un excellent coup d’oeil et par suite un très bon retour de service.

    Avec d’aussi grandes qualités, ce qui est surprenant est la minceur de son palmarès: seulement un titre important à Miami l’année dernière dans ce qui est avec Indian Wells un vrai tournoi qui est à mi chemin entre un Masters Series et un grand chelem; pas un seule finale de GC, seulement une finale de Master’s Cup l’année dernière..

    Le problème de Davydencko, ce n’est pas son tennis, c’est son émotivité. Il résiste mal à la pression et quand les choses se tendent, il joue nettement moins bien comme par exemple lors du match de poule du dernier Master’s contre Djokovic. C’est de là que viennent ses défaites successives en GC en quarts ou en demie qu’il perd, parfois de peu, mais systématiquement. Il n’a pas malheureusement pour lui, le plus mental qui distingue les champions des très bons joueurs.Il semble d’ailleurs s’y être résigné au fur et à mesure de sa carrière, préférant courir le cacheton en multipliant les engagements..

  4. karim 18 juillet 2009 at 10:52

    Si on calcule l’équivalent du rapport poids/puissance automobile et on le retranscrit au tennis, genre celui qui en fait le plus avec le moins, je pense que Davydenko est un des tous meilleurs ratios du circuit. C’est celui qui s’engage certainement le plus totalement dans ses frappes, sa vitesse de jeu, sa volonté de ne pas reculer, le rythme qu’il impose.

    Parmi les trois performances les plus impressionnantes qu’il m’ait été donné de voir sur un court en termes d’investissment de soi dans chaque frappe, et de cette impression de joueur à la limite de l’implosion, il y a sa perf lors de sa défaite contre Nadal l’an dernier dans un des MS de TB je ne sais plus lequel. Y’a aussi le premier set de Puerta en finale de RG contre Nadal, et la perf de PHM quand il joue 5hrs contre Nadal à RG. Mince, les trois d’ailleurs c’est contre Nadal. Demi-surprise…

  5. Guillaume 18 juillet 2009 at 11:19

    Moi j’ai pas mal rigolé, notamment quand le petit Nikolay se dit prêt à « jouer 2 ou 3 fois par tournoi » Federer pour remonter son ratio. Les « n’est pas sexy » et « n’a pas le sens de l’humour » sont pas mal non plus.

    Après, c’est évident qu’il y a un côté private joke sur ce type d’article, tant tout le monde n’est pas censé savoir que Nikolay est à la fois la mascotte et le souffre-douleur de nombre d’entre nous.

    Sur sa personnalité, donc, j’ai toujours apprécié Nikolay. Quand les 2 premiers mondiaux manient à la perfection l’art de la com’(sauf en cas de défaite), Davy, lui, est éminemment naturel : « j’emmerde Nike », « personne n’en a rien à faire du tournoi de Sydney »… C’est un type qui – au moins en itw – ne triche pas. Et qui a sans doute plus d’humour qu’on ne croit :
    http://www.rolandgarros.com/fr_FR/news/articles/2009-05-31/200905311243759849046.html

    Sur son jeu, il pratique un tennis ping-pong à la Agassi, mais son mental lui joue effectivement des tours. Ce complexe est particulièrement visible contre Roger Federer, et plus généralement dès qu’il atteint les demi-finales d’un grand tournoi. Je me souviens avoir allumé la télé lors de la finale du Masters : 4-0 Djokovic et un festival de fautes directes pour le Russe. J’ai éteint à la fin du set. J’avais compris que Davy allait passer à côté de son match.

    Du coup, on en vient à se demander comment a t-il pu gagner Miami en produisant un tel tennis en finale. Pourquoi est-ce que, cette fois-là c’est passé et que, six mois plus tard au Masters, ses démons l’ont rattrapé ?

    Drôle de personnage qui aurait mérité mieux que ses 2 TMS (dont un Bercy qui, pour les mordus comme nous, restera une vaste farce quant au plateau réuni)

    • karim 18 juillet 2009 at 11:41

      Assez paradoxalement je dirais qu’il est souvent victime de ses nerfs, mais n’a pas peur de Nadal. Je lui trouve un surcroit de motivation et de peps quand il joue l’espagnol.

    • Guillaume 18 juillet 2009 at 16:00

      Comme beaucoup. ça vaudrait d’ailleurs le coup d’écrire un article/débat là-dessus : pourquoi tant de joueurs perdent-ils leurs moyens face à Federer, alors qu’au contraire leur rage de vaincre est décuplée quand ils jouent Nadal. Les exemples sont légion : Davy, Del Po, Blake, Berdych, Soderling, Youzhny…

    • karim 18 juillet 2009 at 18:22

      Excellente idée je trouve. Je crois qu’en fait ils admirent Fed, le respectent. Ils ont quasi pour lui la même déférence qu’à l’égard des légendes genre Borg et autres. Par contre Nadal, le petit Apache qui fait des bonds et regarde mauvais, ils ont une envie et une seule, le renvoyer dans sa brousse. Tu nous écris ça quand Mister Taulier?

    • Guillaume 18 juillet 2009 at 22:02

      Je laisse ça aux auteurs qui se font rares sous ces latitudes. Je ne voudrais pas qu’on finisse par croire que je monopolise la Une du site :)

  6. Clément 18 juillet 2009 at 12:25

    (Allez hop, un p’tit poste)

    Très sympa l’article, le passage sur la mafia russe m’a bien fait marrer! Après les « articles du vendredi » vous savez où, les « articles du samedi » sur 15-LT? :)

    Davydenko je l’ai découvert lors de son premier gros résultat, à savoir lors de RG 2005 où il était arrivé jusqu’en demi. Il était étonnant le bonhomme, à courir partout en frappant très sèchement dans la balle des 2 côtés; sur terre ça faisait une belle impression.

    D’une manière générale c’est vrai qu’avec sa silhouette de coureur de demi-fond on l’imaginerait pas taper aussi fort, preuve quand même que sa technique est excellente et qu’il n’y a pas besoin d’un corps d’Hercule pour faire avancer la baballe (ce qui est en soi, je trouve, rassurant). Après je rejoins Antoine sur son manque de force mental, c’est d’ailleurs encore plus criant chez lui que chez d’autres…mais j’aurais du mal à expliquer pourquoi. Pour moi avec Blake ils représentent ces très bons joueurs qui aurait pu très bien réussir avec le p’tit truc en plus : mental pour Davy, un peu plus de variété et de régularité pour Blake. D’ailleurs c’est con à dire mais j’associe instantanément l’un à l’autre, quand je pense à Davy je pense à Blake et inversement (on s’en fout? Ok).

    Enfin Nikolaï ça reste de l’assez lourd, plusieurs demi et quarts en GC, 3 ans dans le top 10 si je me trompe pas, et aussi des gros gros matchs contre Nadal, même sur terre (3 sets hyper serrés en demi à Rome 2006 ou 2007 je crois?). Et pour en finir avec les comparaisons, il me fait aussi beaucoup penser à un autre tueur de l’est, Djokovic évidemment. Même style de jeu, sauf que le Serbe est plus solide…et quand même plus talentueux.

  7. Jean 18 juillet 2009 at 14:53

    Ah Nikolay, Nikolay, que dire de Nikolay (à part qu’il a perdu en quart à Stuttgart), pas facile quand même.

    Personnellement, j’ai longtemps confondu Davydenko et Poutine, jusqu’à ce que j’apprenne que l’un des deux était un très grand sportif.

    Ah Nikolay, Nikolay, associé à Ljubicic, ça ferait un boys band terrible, un charisme au-delà des mots, remember : http://bp1.blogger.com/_GWJatwb-WlI/SDLldEWVnhI/AAAAAAAADB4/X2dT37OJJMA/s1600-h/davydenko_blog1.jpg

    Restera en tout cas, euh…, ben…, ben cet article de Karim, qu’on lit toujours avec plaisir, avec un Special pour les combats de castors (c’est protégé, ça) et la pauvre panthère d’Airness. Mais où qu’il va chercher tout ça ?

  8. Kristian 19 juillet 2009 at 09:40

    C’est curieux cette image de Davydenko de type antipathique. J’ai vu plusieurs de ses interviews a la tele russe (et en russe donc) et il est plutot sympa, plutot detendu, et il a plutot le sens de l’humour. A croire qu’il reseve sa sale tronche aux medias capitalistes occidentaux.

    Sinon je pense que Davydenko nous fera tot ou tard un baroud d’honneur et gagnera un gros tournoi.. Une « Gomez ». Le jour ou Federer sera forfait quelque part.

  9. karim 19 juillet 2009 at 17:38

    Je viens de voir du très bon tennis, le Chardy vs Hanescu a été assez cool comme match. Je n’ai pris le train en marche qu’à partir du milieu du second set. J’ai pas loupé grand chose, au premier set on dirait qu’il se pissait dessus et a pris 6-1 l’ami J’ai remis. Mais la suite a été d’un autre tonneau. Winners à qui mieux mieux, des pétards dans tous les sens et une vraie attirance pour le filet. Du touché et quelques coups de génie chez le Roumain, et de l’explosion constant chez un Froggy en pleine bourre. ça a vraiment été un bon spectacle. ça fait des années que j’avais pas suivi autre chose qu’un GC ou M1000, pour l’occasion je ne regrette pas de n’avoir rien eu de mieux à glander cet aprem.

    En confiance comme il était ce petit gars pourrait rapidement frapper à la porte des dix. De toute façon ils sont 20 dans le top 10, y’a de la place pour lui.

  10. colin 19 juillet 2009 at 18:03

    En fait karim nous a pondu cette hilarante récréation pour tenter de faire sortir du bois le fameux (et disparu) (et regretté) Canapé_man !!!

    • karim 19 juillet 2009 at 18:55

      J’avoue que je l’espérais, sérieux!!!

  11. Antoine 19 juillet 2009 at 18:30

    Pas vu le match mais c’est bien pour Chardy..Depuis RG l’année dernière, il a progressé continuellement et va se retrouver désormais 35ème ou qq chose comme cela. Il a 22 ans, c’est son premier titre, probablement pas le dernier. En plus, il peut rentrer en France par la route avec une caisse offerte par le sponsor…

    Je vois aussi que Soderling a gagné également chez lui contre Monaco, ce qui n’était pas évident vu la trempe que Monaco avait mis à Robredo en demie. Mais bon, c’est la quatrième fois que Soderling le bat en autant d’occasions..Terre battue, herbe, terre battue: les changements de surface n’ont pas l’air de le déranger beaucoup le Suédois..Je l’ai vu jouer un peu à Wimby, contre Federer notamment, et je me demande si et quand il pourra rejouer au même niveau qu’à Roland Garros; il a l’air quand même un ton en dessous depuis..C’est assez curieux qu’il obtienne ses meilleurs résultats sur deux surfaces aussi opposées que l’indoor et la terre battue et qu’il soit moins bon sur dur extérieur, enfin pour l’instant..Ce sera intéressant de voir ce qu’il fait au cours de la tournée US avant Flushing.. En tout cas, cette victoire montre que son parcours à RG n’était pas qu’un feu de paille. Il a changé de statut aux yeux des autres aussi; maintenant, ils le craignent..

    • Antoine 19 juillet 2009 at 18:41

      Sinon, Roger a remis sa tenue de mariage pour assister à la petite cérémonie au cours de laquelle a été dévoilée une plaque en son honneur dans sa bonne vile de Bâle…Il a promis de marcher dessus souvent..

    • karim 19 juillet 2009 at 19:00

      Roger après ce break long j’espère qu’il aura la pêche pour nous faire le petit chelem. Mais la liste des vainqueurs potentiels de M1000 s’allonge, s’allonge. Un Soderling ou un Chardy comme je l’ai vu aujourd’hui sont capables de sortir n’importe qui et même s’ils ne vont pas au bout, de dégager les tableaux. Mais je me demande si JMDP ne va pas être le grand bonhomme de cette tournée US. Vraiment. L’an dernier il avait déjà très bien figuré, et cette année il a clairement changé de statut. A suivre.

  12. Marc 19 juillet 2009 at 18:57

    J’ai vu le 3e set de Chardy, du super tennis, j’adore son jeu d’attaque, il a la foudre dans son bras, et il démontre qu’on a pas besoin d’être barraqué pour faire avancer la balle vite, c’est une question de timing et de vitesse de bras.

    Il devrait rejoindre le top 20 sans trop de pbs, quand on pense que Simon a été top 10 ! Tu regardes Chardy et PHM, et tu vois un bourrin qui ahanne pour faire avancer la balle à 2 à l’heure, et un autre qui met des pralines en coup droit et revers en jouant vers l’avant, et non en appui arrière.

    Je pense que Chardy peut et va nous faire un bel été, il faut qu’il progresse un peu en régularité et mesure un peu sa prise de risque, il arrose un peu de temps en temps, mais je préfère cela aux affreux limeurs.

    • karim 19 juillet 2009 at 19:04

      Tu l’as dit!!! Il arrose mais quand ça pousse bien!!

      Gilles Simon qui le voit finir dans le top 25 en décembre? Ourf ourf.

      Pour l’instant les deux déceptions de l’année pour moi sont Verdasco et Tsonga un peu. Mais les meilleurs tournois pour eux sont à venir, on commence à jouer sur le rapide là.

      ça fera plaisir de revoir cette petite frappe de Richard Gasquet aussi. Il m’a manqué quand-même. et comme je l’écrivais, peut-être sera-ce l’électochoc au scrotum dont il avait besoin pour se sortir les dix doigts du cul et mordre la vie du tennis à pleines dents sans y laisser son sourire.

  13. Guillaume 19 juillet 2009 at 19:35

    Soderling prouve que son Roland n’était pas que du vent. Il a aligné quelques bons clients cette semaine.

    Chardy, tant mieux pour lui. De là à la voir tout péter… Ce genre de type, quand ça rentre, c’est injouable. Mais dès que quelque chose fonctionne moins bien, il sombre. Dans son registre, il est finalement assez limité.

    Del Po épouvantail de la saison US ? Pas impossible. En tout cas, j’ai acquis une certitude de sa demie à RG : la prochaine fois qu’il affronte Federer, il le bat.

  14. Marc 19 juillet 2009 at 19:49

    Je ne vois pas Chardy tout péter, mais rejoindre le top 20, pourquoi pas.

    Sur Delp, je ne suis pas certain du tout qu’il batte Fed le prochain coup : il a joué sa 1/2 sur un nuage à RG, pas sûr que ça se reproduise tous les jours.

  15. Alex 19 juillet 2009 at 20:08

    Murray avec Del Po en favoris des 1000 cet été,je salive déjà d’une revanche de l’us open en finale du Canada par ex.Tsonga va se réveiller,serais pas étonné d’un titre du côté de Cincinnati et/ou une demi à New-York,à la faveur d’un Nadal en mode rodage encore d’ici là qui pourrait bien ouvrir une place en demi entre Djoko que j’y vois bien figurer,Murray devenu incontournable placé des derniers rounds,et of course Fed pour une 22 è presque écrite.Roddick, attention s’il se remet de sa hanche,il peut viser un master ,genre Cinci où il est à l’aise mais je pense qu’à NY,il devrait plafonner de nouveau niveau quart comme avant,son Wim étant un sommet non atteint qui risque de laisser des traces,y ayant affiché un gros tennis mais aussi ses limites.Novak sur sa tournée américaine sera intéressant à suivre,il voudra y sauver sa saison par un accessit en finale au moins,mais je l’imagine bien en maudit des finales cette année et perdre du genre contre Murray enfin couronné ou un Argentin qui le prendrait de vitesse.Le Suisse pour un éventuel sixième de rang,mais statistiquement ce serait extraordinaire et le pouponning et une légère érosion de la motivation de jouer pour l’Histoire -il a déjà fait le plus gros- me fait croire qu’il n’y parviendra pas.Nadal donc,non car trop juste.

    Soderling,c’est vrai qu’il se montre bon sur sols paradoxaux,un peu comme un Borg du pauvre,pas mal déjà ! Qui raflait tout ce qui existait en terre européenne et réussissait l’impossible exploit d’étendre sa tyrannique emprise sur le royaume d’en face,la perfide Albion, »l’ile ».

    Enfin MORT DE RIRE pour l’humour de Yodrim dans son article et ses comms que l’on retrouve en forme (mais il baisse rarement) sur cet hommage au fonctionnaire Russe,moins charismatique de prime abord que Marat mais sympa quand même..

    Ps : Gasquet a arrêté son intermède ski et revient à ses premières amours…

    • Antoine 19 juillet 2009 at 20:15

      Pourquoi Nadal ne serait il pas prêt pour l’Us Open qui se joue dans un mois et demi ou presque ??? Il vient de recommencer à s’entraîner. Il a de bonnes chances d’être au contraire en pleine forme…

      • Alex 19 juillet 2009 at 20:37

        C’est un cas de figure nouveau pour lui et pour nous de l’observer ainsi : battu à Roland et assez tôt et blessé pour Londres.En effet il peut-être chaud d’ici NY,après tout il a bien réussi à s’imposer à Melbourne après un tournoi moyen de préparation + l’exhibition « A bout de fringues ».Et précisément il arrivait cuit comme un jamon à l’us les années précédentes suite à ses exploits sériels du printemps/été.Cette fois il peut être prêt et reposé,mais le dur ne va-t-il pas le tester ses genoux tout de suite ? Réponse dans les semaines à venir,mais je serais surpris d’un mieux que quart.Ce diablo nous a habitué à bien des choses,mais revenir très fort d’une blessure aussi vite et de surcroît sur sa deuxième moins bonne surface après l’indoor ? Ce sera instructif à suivre…

    • Jean 19 juillet 2009 at 21:18

      Je suis surpris qu’il ne doive retoucher une raquette que cette semaine, ça montre le sérieux de sa blessure. D’autant que Thomas Muster vendait son banc sur eBay. C’est sûr qu’il ne sera pas fatigué, mais pour un gars qui a généralement besoin d’un fort temps de jeu, ça ne laisse pas beaucoup de temps pour revenir à son pic de forme. Mais bon, on connaît le garçon et sur la base du « qui veut peut »…
      L’inconnu en fait.

  16. Antoine 19 juillet 2009 at 20:11

    Chardy joue comme Del Potro, en moins régulier; il est donc moins bon..Le truc encourageant, c’est qu’il arrive désormais à faire une volée de temps en temps sans être ridicule..Et puis mentalement, il a beaucoup progressé: il prend 6-1 et loin de s’effondrer, il gagne les deux suivants alors que la veille il a disputé deux matchs..Vraiment pas mal..

    Del Potro ? Je suis de l’avis de Marc: il a loupé le coche à RG au deuxième set en foirant totalement le tie break sinon, cela faisait deux sets à zéro et l’autre ne revenait pas…Après, il ne s’est pas effondré d’avoir perdu ce deuxième set, ce qui prouve qu’il a qq chose dans la tête, mais il n’a jamais été en position de gagner. Federer a été très bon aux quatrième et cinquième et del Potro a commencé à être fatigué d’aller chercher des amorties et des slices..Au total, Del Potro a très bien joué trois sets mais n’en a gagné que deux; ce n’est pas suffisant. Cela étant, il a changé de niveau par rapport à l’an dernier à la même époque. Depuis, il a battu Nadal et n’était pas loin contre Federer. Cela va être un client à l’US Open mais il peut très bien perdre en trois sets contre Federer lors de son prochain match…

    • Guillaume 19 juillet 2009 at 21:00

      Advienne que pourra. Mais, plus que le score de leur demie à Roland, je retiens que lors de ce match Del Potro en a terminé avec son « complexe » Federer. A l’OZ ou à Madrid c’était flagrant que l’Argentin respectait trop le Suisse, et se laissait marcher dessus. A Roland, il a enfin réussi à faire abstraction de ça. C’est ce facteur-là, et non le score ou le fil du match (choses secondaires), qui me fait penser que Del Potro pourra gagner la prochaine.

    • Marc 19 juillet 2009 at 22:14

      Antoine,

      ça fait un moment que Chardy sait faire une volée, il n’a pas attendu cet après midi pour le faire, et sur cet exercice il est bien meilleur de JMDP.

      J’espère juste que Chardy fera mieux comme carrière qu’un Boetsch, qui avait aussi de vrais dons, mais qui ne les a pas bien exploités.

  17. karim 19 juillet 2009 at 21:11

    Antoine, Chardy a réalisé quelques très jolies volées cet aprem, il fait mieux que se défendre au filet. Ou alors peut-être était-il dans un bon jour de ce côté. Je ne l’ai pas assez vu jouer pour le dire. C’est sûr c’est pas Rafter ou Henman, mais c’est pas Davydenko non plus. Je le trouve plus explosif mais moins puissant que Del Potro.

    C’est curieux aucun de vous ne voit Gilles Simon tout péter. Hommes de peu de foi. Il vous fera mordre la poussière.

    Je ne sais plus qui parlais du parallème Hénin Federer. Je ne suis pas vraiment d’accord. Fed est un pur doué qui a beaucoup bossé pour maîtriser ses pouvoirs. Hénin est plus une bosseuse, douée certes, mais un énorme bosseuse qui a réussi à pousser jusqu’au bout de son potentiel et à maîtriser tous les fondamentaux, tous les coups du tennis. Elle est une sorte de tenniswoan ultime, super guerrier genre Vegeta. Mais ce n’est pas une surdouée (je n’aime pas ce terme) comme Fed peut être considéré.

    • Guillaume 19 juillet 2009 at 21:19

      Si Hénin est Vegeta, Federer est Sangoku ? Je verrais bien Davydenko en Krilin. Simon ? Yajirobé :)

      Décidément, on en finit jamais des comparaisons !

    • Jean 19 juillet 2009 at 21:23

      Moi je trouve ça bien, ce sont les deux joueurs modernes les plus complets que j’ai vu. De toute façon, aucune fille n’a la facilité gestuelle de Federer. Evidemment, toute comparaison a ses limites et Federer a beaucoup plus de poitrine que Justine.

    • karim 19 juillet 2009 at 21:43

      Hénin a juste les plus petits seins de la galaxie. Point barre. Sa marque de soutien? Post it.

    • Guillaume 19 juillet 2009 at 21:47

      Ne les écoute pas : Justine, je t’aime !!!

      • karim 19 juillet 2009 at 22:40

        Tu devrais consulter…

    • Marc 19 juillet 2009 at 22:16

      Fed était loin d’être surdoué dans les catégories de jeunes, c’est ça qui est assez extraodinaire, il y a de l’inné, certes, mais aussi bcp d’acquis…comme Justine.

      Personne ne prédisait une telle carrière pour Fed ds les catégories de jeunes.

    • Antoine 19 juillet 2009 at 22:45

      D’après ses dires à RG, Chardy s’entraîne à la volée depuis l’hiver dernier; il a donc bien progressé…

  18. karim 19 juillet 2009 at 21:14

    JMDP Chardy c’est du fond du court évidemment. Pas au filet.

    Parlait. Parallèle. Une énorme bosseuse.

    Merde quoi…

  19. Alex 19 juillet 2009 at 22:11

    Satan petit coeur = Nadal . On risque rien ici…

    • fieldog38 19 juillet 2009 at 22:14

      L’anti-nadalisme primaire dont tu fais preuve est navrant. Descriditer Nadal est devenu…non je déconne;)(joke inside)

    • karim 19 juillet 2009 at 22:39

      Ah non, Nadal c’est Freezer. Et Djokovic c’est Boubou. Murray c’est Cell. Et Santoro c’est tortue géniale.

  20. karim 19 juillet 2009 at 22:47

    On va pas se lancer dans les analogies avec Star Wars mais Gilles Simon c’est clairement Salcious Crumb!!

    http://fr.starwars.wikia.com/wiki/Salacious_Crumb

    • fieldog38 19 juillet 2009 at 22:58

      Je sais que tu ne portes pas Simon dans ton cœur mais quand même. Là, c’est plus le vanner, c’est le tronçonner…mdr

      PS : pas eu encore le temps de tout lire sur le boucher des Carpates, je posterai mon avis demain

  21. Antoine 19 juillet 2009 at 22:48

    Karim: tu vas déchanter; Simon va gagner l’US Open haut la main…

    • Kristian 20 juillet 2009 at 07:35

      Oui. D’ailleurs d’ici 4 a 5 ans, ce debat incessant sur le GOAT n’aura plus de raison d’etre. Simon aura mis tout le monde d’accord.

  22. Jérôme 20 juillet 2009 at 07:27

    Antoine marque un point quand il fait remarquer que Nadal va être, à l’approche de Roland Garros, plus frais qu’il n’a jamais été à l’approche d’un tournoi du GC. Le paradoxe, cependant, c’est que précisément « frais » risque de devenir « trop frais », voire « froid ».

    Les tournois de Montréal et Cincinnati éclaircirons certes les choses, mais la grande question est de savoir si, pour quasiment la 1ère fois de sa carrière, Nadal va se montrer aussi performant en 2ème partie de saison qu’il l’est en 1ère partie de saison.

    Si vous regardez ses résultats l’année dernière, alors qu’il n’a quasiment pas joué après l’US Open, ça ne l’a pas empêché d’être au mieux mi-chèvre mi-chou, au pire blessé et, à part le MS indoor Madrid où il n’a rien fait.

    Je ne suis pas médecin, mais les problèmes de genoux de Nadal me semblent être récurrents. En forçant le trait, après 2 tournois joués, il est sur les rotules.

    Par ailleurs, on peut se demander si la performance de Nadal sur dur n’est pas une performance en trompe l’oeil. A Indian Wells, le score infligé à Murray en finale est trompeur tant le vent défavorisait celui qui n’avait pas le style de jeu le plus sécurisé. A l’OA, si Federer n’avait pas égaré son service, son coup droit, son cerveau, et j’ajoute ses roudoudounes, il aurait emballé en 3 sets la finale.

    Ce serait, rien que pour cette dernière raison, intéressant d’avoir une finale Fed-Nad à Flushing. Non pas pour faire plaisir à Sampras mais pour tirer au clair cette histoire de Nemesis, de domination psychologique.

    Au pur pif, je n’y crois pas.

    1 – Ne serait-ce parce que la 1ère question à laquelle on attend tous une réponse, c’est tout simplement de savoir si le physique de Nadal lui permettra de rejouer durablement avec la même intensité que celle qu’on lui avait vue pratiquer ces années passées dans les 1ères moitiés de saison.

    2 – Egalement parce qu’on oublie encore que sur dur, les grands et gros cogneurs, façon Del Popo, Tsonga et compagnie (un Youzhny ou un Berdych retrouvés) ont montré qu’en bousculant un Nadal qui a des mouvements très/trop amples, on pouvait lui otait beaucoup de solutions.

    3 – Ensuite parce qu’un Fed et un Djoko me semblent toujours rester foncièrement un peu meilleurs que Nadal sur dur : ils ont un peu plus de solutions et des points forts que n’a pas l’espagnol. Pour Murray j’hésite plus et j’ai plutôt tendance à penser que Murray est un peu moins régulier que Nadal, meilleur que Nadal au service, un chouia meilleur que Nadal en revers et nettement en deça de Nadal en coup droit.

  23. Jérôme 20 juillet 2009 at 07:28

    Toujours à l’instict, outre un Federer en route pour son 4ème petit chelem, je sens Murray et Del Potro pour cet US Open.

  24. Jérôme 20 juillet 2009 at 07:28

    … mais pas Davydenko ;-)

  25. Antoine 20 juillet 2009 at 09:45

    Nadal, des performances en trompe l’oeil sur dur, Jérome ?

    Si je me souviens bien, après Wimby l’année dernière, il a joué trois tournois sur dur avant Flushing: victoire à Montréal, demie à Cincy, victoire aux JO..avant d’arriver épuisé à Flushing ou il fait quand même demie pour la première fois. C’est peut être un trompe l’oeil, mais ce n’est pas si mal.Au passage il avait battu Djoko deux fois et perdu contre Murray, à Cincy, puis à Flushing..C’est donc plutôt Murray que Djoko qui pourrait soutenir être plutot meilleur que lui sur dur..

    Cette année, il ne fera que deux tournois avant Flushing et sera donc à la fois frais et suffisamment préparé (pas la peine d’en faire cinquante)..Bref, si ses genoux sont réparés, ce qui est un gros point d’interrogation, il devrait cette année être capable de jouer au mieux à l’US Open pour la première fois. Sous cette réserve, il fait partie des candidats au titre, ce qui serait amusant puisqu’il aurait perdu ses deux titres de 2008 sur terre et herbe, pour gagner les deux autres sur dur…Enfin, on n’en est pas là car il y a cinq ou six types, voire plus qui peuvent aller au bout..

    • karim 20 juillet 2009 at 10:03

      Je pense qu’un facteur à ne pas négliger est la surface de reprise. Quand on la met dans le même panier que la peur légitime de se blesser à nouveau, je ne pense pas qu’il va pendre tous les risques. Il y aura de l’appréhension, du moins sur les premiers tournois.

  26. karim 20 juillet 2009 at 09:52

    Pour un gars qui fait son retour en compétition avec des genoux en cristal, le dur est de loin ce qui pouvait se présenter de pire pour Rafa. Personnellement j’ai démontré à plusieurs reprises mon inattaquable propension à fournir les pronos les plus pourris (cf ce très très très mauvais jeu des pronos avant Wimbledon, commis par le tout petit, petit, petit Guillaume). Donc pronos pourrave pour pronos pourrave, je ne vois pas Nadal remporter de titre d’ici la fin de l’année. Pis, je le vois repartir en convalescence à l’automne et il ne jouera pas les masters en fin d’année. Il a déjà eu des alertes par la passé, mais jamais comme ça en court de saison (première moitié surtout). Et se remettre sur dur de genoux caillassés n’a jamais été la panacée des convalescences.

    Il sera à court de compétition face à des gars qui arrivent tous sur leur meilleure surface avec les dents longues et désireux de faire leurs emplettes de l’année dans le magasin de l’ATP.

    Pour Fed par contre je commence à douter un peu, rappelant que le dur est certainement la surface qui lui a le moins réussi depuis un an et demi. L’USO 2008 est le séquoia qui cache une forêt rachitique. Mais en Grand Slam Animal qu’il est, il saura certainement se regrouper et faire le métier du côté du Stadium Arthur Ashe. Mais pour les tournois de préparation par contre, il sera très prenable.

    L’Australian Open 2009 est le plus beau coup de Nadal en GC. Le tournoi qu’il a remporté au métier et avec les cojones, profitant et provoquant la liquéfaction dans le money time de deux joueurs qu’il n’aurait jamais dû battre, Verdasco et Federer.

    • Antoine 20 juillet 2009 at 10:31

      C’est bien possible tout cela Karim.

      Concernant Federer, il y a toutes les chances qu’il ait la têt ailleurs que sur un court de tennis et pourrait bien ne pas aller en demie si Mirka devait accoucher pendant la première semaine..

      Sur l’OA, ou as tu vu une liquéfaction de Verdasco !?! Nadal l’a eu 9-7 au cinquième en n’ayant jamais une balle de break contre lui au cinquième sauf sur son premier jeu de service. Verdasco n’a pas craqué, l’autre lui a été plus simplement supérieur au cinquième..On ne peut évidemment pas en dire autant de Federer dont la nervosité s’est traduite par le fait qu’il n’a pu passer qu’une première balle sur deux ce qui est bien sûr insuffisant contre Nadal. Nadal a également mieux joué les points importants puisque le Suisse a au total gagné un point de plus que lui dans ce match qu’il aurait effectivement du plier…

      • karim 20 juillet 2009 at 10:49

        Fed se suicide dès le début du cinquième set je suis d’accord. Mais Verdasco fait double faute sur la balle de break ou quelque chose du genre. En tout cas il commet la faute sur les derniers points de son jeu de service qu’il offre à Rafa. Même si ça intervient à 7/7 au cinquième, c’est lui qui fait cadeau à Nadal de son service. Il avait la pression. ça n’enlève rien de sa superbe perf mais tous les winners du monde sont vain si dans le money time au bout du bout de l’effort on se laisse dominer et commet la double faute, fut-ce la seule du match.

      • Kristian 20 juillet 2009 at 10:59

        Ben, c’est un peu le point fort de Nadal. Quand ca se joue a peu de chose, c’est lui qui gagne. Quand il perd, c’est qu’il n’y a pas photo.

        Le dernier match acharne que Nadal a perdu, c’est le demi de Madrid contre… Simon. Simon, encore lui…

        • Kristian 20 juillet 2009 at 11:00

          J’ajouterai quand meme que sur les 52 dernieres semaines, le numero 1 mondial sur dur, c’est… Nadal.

      • karim 20 juillet 2009 at 11:23

        Gilles Simon est le joueur le plus important du circuit. J’écrirai un article sur lui. Je cherche juste l’approche. Je suis sérieux.

  27. MarieJo 20 juillet 2009 at 11:36

    hello everybody !
    que va faire rafa cet été ? si on lit ses déclarations il a 3 objectifs : l’USO, la coupe davis et le masters, la place de numéro un… reste un objectif à demi avoué, s’il gagne l’uso, il sera en course pour la place, je ne le vois pas faire la surenchère en tournois sans rien de concret à la clé.
    mais pour le moment, mr joue au golf à majorque… et s’entraine u peu.
    perso, son objectif à court terme c’est de récupérer le rythme de compète, après 2 mois d’arrêt total, c’est plus que l’année dernière en fin de saison !
    je sais pas trop quoi penser avant de le voir jouer, s’il joue court il sera à la merci du premier bourrin venu… donc wait and see ! quoi qu’il en soit les premiers résultats ne seront pas significatifs sauf s’il perd contre phm.

    pour fed, mirka a interêt à accoucher le plus rapidement possible, mais comme fed n’a quasiment rien à défendre, il peut faire l’impasse et tout miser sur l’US et le masters en fin de saison. soit il a un petit ange qui lui donne des ailes, soit un petit chouinard qui lui réclamera plus d’énergie et de patience qu’il n’en a ! ya des papas dans le coin qui savent de quoi je parle, hein ?

    il y a une saison ou deux, on pouvait faire des pronos faciles, tellement les rôles étaient biens définis, autant cette année c’est que de l’imprévu ou presque !

  28. Jérôme 20 juillet 2009 at 11:41

    Antoine, je ne remontais pas jusqu’à l’été 2008. La césure que j’ai choisie est peut-être contestable, mais j’ai commencé après parce que j’émets l’hypothèse que les mois de mai 2008 à juillet 2008 ne sont pas représentatifs du niveau habituel de Nadal.

    Même si Nadal est de loin le plus régulier des cadors, celui dont le niveau de jeu fluctue le moins (et notamment fluctue le moins à la baisse, sauf bien sûr pépins physiques), je pense que ces 3 mois de mai, juin et juillet 2008 resteront comme une période tout à fait exceptionnelle et non représentative de la carrière de Nadal.

    Ca a été la période où il a marché sur l’eau comme Mac Enroe a marché sur l’eau en 1984. Il était véritablement survolté, en période de 1ère conquête du titre de n°1 mondial et a enfilé 5 titres d’affilée (de Hambourg à Toronto inclus) pour gravir la montagne Federer.

    Clairement, s’agissant de Federer, il y a une zone de risque lors de cet US Open : il pourrait fort bien, pur la 1ère fois depuis l’OA 2008, ne pas atteindre la finale. Je ne crois guère à une chute avant la demi-finale, mais en demi, ça peut effectivement basculer.
    En revanche, je ne crois pas que la naissance lui mette la tête ailleurs, pas plus que le mariage ne lui ont mis la tête ailleurs. Je pense que Fed est fait d’un autre bois que Mac Enroe ou Courier. A 26 ans, Mac Enroe a eu envie de connaître autre chose que le tennis. A 23 ans, Courier a commencé à trouver sa vie de plus en plus barbante.

    Mentalement, Federer est plutôt comme Sampras : il n’y a rien qu’il aime autant que jouer au tennis. Quand il nous le dit, je pense qu’on peut le croire. Sa femme est une joueuse de tennis (retraitée, certes).
    Ce n’est pas comme les personnes qui auraient un métier chiant ou qui commenceraient à se lasser un peu de leur boulot et pour lesquelles l’arrivée d’un enfant accélérerait le processus de fatigue mentale.

    Il y a ainsi un certain nombre de grands champions qui ont su concilier les exigences de concentration extrème et les contraintes inhérentes à leur sport et fonder une famille. Je pense entre autres à la F1 où un Prost, un Schumacher et d’autres ont eu des enfants tout en donnant le meilleur d’eux-mêmes sur le terrain et en étant hyper-pris par les essais, développements et autres tests.

    Prévision de Mme Irma : le petit Federer naîtra 1 à 2 semaines avant terme : c’est un grand classique, vu l’âge de sa mère et le fait que c’est la 1ère fois. On nous annonçait un terme prévu pour fin juillet ou août selon les rumeurs, et cette année, l’US Open commence le lundi 31 août. Donc, Antoine, je pense qu’il n’y a aucune chance que le moutard arrive pendant Flushing.

    Enfin, pour ce qui est des performances de Federer sur dur, Karim a raison de relever que celles-ci ont été très en dessous, depuis début 2008 (perdre contre Fish ou contre Simon !), de ce à quoi Fed nous avait habitués.

    Maintenant, il y a 2 possibilités :

    - soit ça se confirme et Federer devient alors un joueur paradoxal qui gagne plus sur TB que sur ses surfaces fétiches.

    - soit, toutes les séries ont une fin et il se remet à gagner sur dur.

    J’ai plutôt tendance à opter pour la 2ème hypothèse, même si je sens plus Murray ou Del Popo gagner cet US Open 2009. Donc une victoire de Fed au MS Cinci, ou au MS Shanghaï ? Veremos, comme dirait Rafa.

    • colin 20 juillet 2009 at 12:21

      Que Federer ne gagne pas à Montréal (s’il y va) et / ou à Cincinnati (s’il y va) ne serait pas franchement étonnant vu le niveau assez fluctuant qu’il affiche dans les tournois se jouant aux meilleurs des 3 sets depuis quelques temps (à l’exception de Madrid). Rappelons que même Roland-Garros aurait vu sa disparition prématurée si ça s’était joué en 2 sets gagnants (Haas en 1/8èmes « puis » Del Potro en demies).

      A l’US Open ses chances sont bien plus fortes. Mais s’il perd, qu’on ne vienne pas nous ressortir la complainte du « c’est parce qu’il a eu un bébé, ça l’a déconcentré ». Si tout se passe bien il jouera calme et détendu, pendant que Mirka pouponnera avec l’aide d’une armée de nounous payée par Nike et Rolex.

      Quant à Nadal le moins qu’on puisse dire c’est qu’on est dans le flou le plus total, je ne vois pas trop ce qu’on pourra en dire avant d’avoir vu ses genoux à l’oeuvre à Montréal, voire à Cinci…

      Et Gasquet le rouleur de palots aux pouffes, quand est-ce qu’il revient sur le circuit?

  29. Kristian 20 juillet 2009 at 12:11

    Le tournoi de Hambourg peut en vouloir mechamment a Ion Tiriac et sa clique Madrilene de lui avoir pris sa place de Master Series. Le tableau de cette semaine est bien triste pour un tournoi qui a une telle histoire et si beau stade. Dire qu’on nous a impose ce bunker espagnol ou il n’y a pas deux rebonds pareils.. Beurk.

    Tristesse. Le seul top 10 present a Hambourg est Gilles Simon.. encore et toujours..

    • colin 20 juillet 2009 at 12:30

      Bah, l’important c’est que « Nikolay le grand » soit là.

      Les organisateurs lui ont scandaleusement octroyé pas mieux que le rang de TS n°2, préférant mettre au sommet du tableau un obscur joueur français à la musculature de mouche arthritique. Décidément, les tentatives d’humiliation ne manquent pas pour notre admirable champion, qui, n’en doutons pas, saura montrer à tous ces aigris qui est le meilleur.

      Signé : le Comité des nabots chauves de Severodonezk

  30. Guillaume 20 juillet 2009 at 12:17

    Ce qui est sûr, c’est que la deuxième partie de saison s’annonce aussi indécise que palpitante. Au petit jeu des pronos, nous en sommes tous réduits à être aussi doués que l’ami Karim :)

    Federer : va pouponner. Dans quelle mesure cela va t-il influer sur ses résultats ?

    Nadal : revient de blessure. Le monstre de courage qu’il est va reprendre sur la pire surface pour un type aux genoux fragiles. Qu’est ce que ça va donner ?

    Djokovic : stagne, voire régresse, depuis un an. Va t-il se reprendre ou va t-il continuer à courir en chasse-patate, loin du Top3 mais avec une bonne marge sur le 5e ?

    Murray : celui qui semble présenter le plus de certitudes. Quoique va réellement découvrir la pression de défendre une montagne de points. Aimera t-il cela ?

    DelPo : fait figure d’épouvantail… mais n’a jamais joué ne serait-ce qu’une finale de MS. Doit donc franchir un cap important.

    Ajoutons à cela un Roddick dont on se sait trop s’il sera remis de sa finale de Wim.

    Enfin, ne pas oublier les snipers fous capables de taper n’importe qui dans un bon jour : Tsonga, Soderling, voire Gonzo.

    En ce qui concerne la vieille garde qui s’est réveillée ces dernières semaines (Hewitt, Haas, Ferrero), ils seront à éviter dans les 1ers tours des gros tournois, mais je ne les vois pas bouleverser grand-chose : sur surfaces extrêmes, leur science du jeu les avantage face à plus jeunes qu’eux. Sur dur, en revanche, ils auront l’âge de leurs artères.

    Donc oui, si je dois avoir une certitude, une seule, c’est qu’on va s’éclater !!!

  31. Jérôme 20 juillet 2009 at 12:44

    Pour répondre à Marie-Jo sur les affres et joies de la paternité, je dirais que tout dépend de l’approche. C’est sûr qu’un père avec une approche mystique et sacrificielle de la paternité, il va se lever au milieu de la nuit et culpabiliser sur le thème « en fais-je assez pour mon bambino » ?

    Mais bon, quand on est celui des 2 parents qui fait bouillir la marmite et qu’on a de très grosses responsabilités professionnelles, eh bien on continue d’assumer et on confie très largement à sa chère moitié les changes et biberons, surtout quand elle est en congé maternité suivi de congé pathologique, voire solde de droits à congés accumulés. S’organiser ainsi, ça ne fait pas forcément de vous un père indigne.

    Et ça n’empêche pas Federer de participer au bain de bébé après sa journée d’entraînement.

  32. karim 20 juillet 2009 at 13:07

    Ah on joue à Hambourg cette semaine? Les semaines de disette se suivent et se ressemblent, c’est vraiment l’Albanie en ce moment.

    Guillaume tu n’as pas cité Verdasco dans les dangers sur un match, tu ne crois pas en lui? Je veux bien qu’il n’ait rien réaliser depuis qu’il est devenu un nouveau joueur et n’ait battu que Murray parmi les tops cette année, mais il reste dangereux non? Ou pas.

    Quelqu’un sait si Sébastien Grosjean joue toujours au tennis?

    C’est définitif et adjugé, Gilles Simon endosse avec beaucoup de prestance le costume laissé au vestiaire par Greg. Un article sur Simon il faudrait.

  33. karim 20 juillet 2009 at 13:08

    réalisé

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Commentaires récents

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis