Bercy affiche complet : Gasquet, Cilic, Federer, Djokovic…

By  | 11 novembre 2010 | Filed under: Rencontres

Richard Gasquet était pressé d’en finir. Dix minutes à peine après sa défaite contre Roger Federer (6/4 6/4), le Biterrois était déjà en salle d’interview, survêtement passé sur les épaules. Dernière obligation avant les vacances. A moins que Guy Forget…

- Richard, comment analysez-vous votre match ?

- Par rapport à son jeu, j’ai plus de chances de le battre en extérieur, ou sur une surface un peu moins rapide. Aujourd’hui, j’ai mal retourné, je me suis trompé en position de retour. C’est lui qui a dicté le jeu, fait les points et les fautes. On sentait qu’il gérait le match.

- Avec cette surface réaccélérée, pensez-vous que Roger peut gagner ici ?

- Il a tout pour réussir ici ; s’il a envie de gagner le tournoi, il a tout pour.

- Qu’est-ce qu’il vous manque face à un joueur de ce calibre ?

- L’habitude de les jouer, déjà. Ça faisait un moment que je n’avais pas joué quelqu’un de ce niveau. On sent tout de suite la différence : sa balle est prise tôt, part vite, sa seconde balle est très forte… Il ne te laisse pas jouer. Et il est en confiance. En ce qui me concerne, il faut que je me remette en tête que je peux battre les meilleurs. Je suis remonté à une bonne place au classement, la prochaine étape c’est ça. Je vise plus haut que les 30 l’année prochaine.

- Aujourd’hui, sentez-vous encore que les attentes se cristallisent autour de vous ?

- Il y a moins d’attente qu’avant, je pense. C’est normal, je ne suis pas tout seul. Mais je ne me pose plus ce genre de questions. Avant, ce n’était pas facile de porter toutes ces attentes. Maintenant j’ai 24 ans, quelques saisons derrière moi… Je joue pour moi.

######

Il avait été l’un des hommes forts du début de saison, avec des titres à Chennai, Zagreb et surtout, entre les deux, une épique demi-finale à l’Open d’Australie marquée en chemin par des victoires en cinq sets sur Juan Martin del Potro et Andy Roddick. Depuis, Marin Cilic, à qui l’on prédisait une arrivée rapide au sommet, a un peu disparu des écrans. Et s’il a bien joué une finale à Munich ou un huitième à Roland-Garros, son actualité la plus importante depuis Melbourne fut quasiment l’annonce qu’il serait régulièrement suivi sur les tournois par son glorieux aîné Goran Ivanisevic. Pourtant, Marin Cilic n’a pas eu de gros pépin physique. Lui-même a du mal à expliquer la baisse de ses performances : des petites choses en entraînant d’autres, une confiance qui s’érode progressivement… Rien de spectaculaire, mais le constat final est sans appel. Ce qui est sûr, c’est que le fil de fer Croate n’a pas grossi : on le ferait passer entre une affiche officielle du tournoi et le mur sur lequel elle est accrochée. Dans le jeu, de ce que votre serviteur a pu observer hier contre Stakhovsky, c’est à l’échange que la fragilité se ressent le plus : au service, Cilic demeure redoutable, surtout en premières. Mais une fois la balle engagée, il commet très vite la faute, et ce des deux côtés. Il passera ce soir un test grandeur nature contre celui qui avait mis un terme à son parcours austral, Andy Murray.

######

Vous prendrez bien du rab de Roger ? Et cette fois on peut parler de conférence de presse en petit comité : le speaker n’ayant pu prévenir du passage de Roger Federer en salle d’interview (une sombre histoire de Talkie-walkie défaillant), seuls une dizaine d’heureux chanceux se sont retrouvés en face d’un maestro quelque peu étonné d’avoir si peu d’interlocuteurs, lâchant même, le sourcil froncé : « Bon, c’est tout ? Soit, ça ira plus vite ! »

- Roger, on commence à entendre que le Central de Bercy serait le court le plus rapide du circuit. Vous confirmez ?

- Effectivement, c’est peut-être la surface la plus rapide sur le Tour à l’heure actuelle. Au point qu’elle demande beaucoup d’ajustements. Le circuit est devenu assez lent et il faut se réadapter. Mais ça fait plaisir, ça permet de nous exprimer différemment : tu montes, tu bluffes en masquant une volée… c’est sympa.

- Le directeur du tournoi Jean-François Caujolle dit que « la nature du tennis en salle c’est d’être rapide ». Vous êtes d’accord ?

- Oui. J’ai grandi sur le circuit avec les Sampras, Ivanisevic, Kiefer, Pioline… et c’était ça le tennis indoor. C’est bien de revenir à des matchs qui vont vite, qui sont serrés et se jouent à pas grand-chose. Il y a tout un jeu autour des nerfs qui se recrée. Parce que le côté frustrant d’une surface rapide comme ça c’est que tu peux perdre sans faire un mauvais match : une connerie et c’est un set plié par l’autre !

- A Bâle, vos deux filles étaient venues voir le match avec leur mère. C’est une scène que l’on reverra plus souvent à l’avenir ?

Voir le match, c’est vite dit ! (rires) Elles étaient surtout là pour la cérémonie. C’était une bonne surprise pour moi. Il y avait aussi des amis qui étaient venus me voir… Un très bon moment. Vous savez, nous avons une vie de famille normale.

######

Jeudi férié pour une journée de tennis chargée, durant laquelle les spectateurs du POBP en auront eu pour leur argent. D’abord parce que dès midi, une fois Andy Roddick sobrement qualifié pour les quarts de finale aux dépens d’Ernests Gulbis, Gaël Monfils et Fernando Verdasco ont entrepris de chauffer la salle. Pas un grand match de tennis, mais de l’intensité, de la bagarre, gros bras-de-fer entre deux tennismen au mental parfois – souvent – suspect mais à la très grosse qualité de frappe. Victoire finale pour Monfils (6/7 7/6 7/5) dans une ambiance digne des grands chocs de soirées.

Il fallait bien ça pour nous préparer à la suite. Il l’avait dit depuis déjà plusieurs semaines, il voulait briller chez lui, à quelques minutes de trajet de la maison, en un lieu où il ne s’était jamais distingué. Alors aujourd’hui, Michaël Llodra a pris feu. A 6/6, 6 points à 4 et service à suivre pour Novak Djokovic, on semblait pourtant loin de l’exploit, le favori logique de la rencontre en passe de boucler le premier set sans trop de difficultés. Mais un quart d’heure plus tard, c’est  bien face au nom de Llodra que le tableau d’affichage indiquait 7/6 3/1 30/40. Que c’était-il donc passé ? Deux  revers venus d’ailleurs de la part du gaucher parisien, des stops-volées énormes… et un Novak Djokovic qui avait fini par en perdre son sang-froid. Roger Federer l’avait bien dit : sur surface rapide, « il y a tout un jeu autour des nerfs qui se recrée ». Ce jeu-là, c’est Llodra qui l’a remporté, écartant au passage magistralement trois balles de débreak à 3/2. Quelques minutes plus tard c’était fini et Bercy bouillonnait : 7/6 6/2, « Micka » s’offrait enfin son grand exploit, battre un grand joueur sur un grand court, le tout dans un contexte au fort parfum de Coupe Davis. Une seule chose à faire maintenant : mettre cet autre gaucher Français un peu fou sous verre, veiller à le préserver du moindre choc, et ne le ressortir de son cocon que dans deux semaines à Belgrade…

Forcément, après les deux premiers matchs du programme, le Davydenko – Berdych qui arrivait n’a pas passionné les foules. Dommage car le retournement de situation opéré par le Russe est à saluer : premier set perdu (6/4), deuxième set où il vacille sérieusement… mais qu’il parvient à chiper au tie-break. C’en est trop pour un Tomas Berdych qui semble décidément avoir terminé sa saison dès Wimbledon : Davydenko termine sur une roue de bicyclette. Le grand retour du petit chauve ?

Le temps d’évacuer le Central, faire entrer (ou re-rentrer) les spectateurs de la session de nuit, et place à Roger Federer. A l’heure où ces lignes sont écrites, vous avez tous le compte-rendu du match, l’avez sans doute même suivi. Vous aurez vu comment le Suisse a aujourd’hui maîtrisé son sujet, semblé prendre du plaisir à jouer un type de tennis passé aux oubliettes depuis quelques années… et finalement battre Radek Stepanek en deux petits sets (6/4 6/3), avec au passage quelques très jolis coups. Le voilà en quarts de finale, meilleure performance à Bercy égalée. Il tentera de passer ce cap demain face à l’un de ses rivaux de jeunesse, Jurgen Melzer.

Et comme l’an dernier, c’est donc Andy Murray qui eut le redoutable privilège de terminer le programme du jour à minuit passé. L’Écossais et Marin Cilic nous ont rendu un ouvrage décousu, chacun ayant tendance à travailler dans son coin sans trop se soucier de l’autre. Grosses fluctuations de jeu, grosses fluctuations de score, et victoire finale pour Murray (7/6 3/6 6/3). Murray vs Monfils, vous en rêviez ? Bercy l’a fait !

######

Trois questions à… Novak Djokovic, N°4 mondial, éliminé hier par Michaël Llodra.

- Novak, parlons un peu de la finale de Coupe Davis…

- (Il coupe et se marre) : Oh, vraiment ?

- En France, la hiérarchie des joueurs n’est pas encore définie. Est-ce le cas l’équipe Serbe ou avez-vous déjà une idée de l’équipe qui sera alignée à vos côtés ?

- Nenad (Zimonjic) en double, ça c’est évident. Ensuite on ne sait pas encore qui sera notre N°2. Viktor (Troicki) est en forme. Janko (Tipsarevic) n’a pas super bien joué ces dernières semaines mais il sera prêt. C’est un joueur de Coupe Davis. On verra. On tient entre nos mains la chance de nos vies de faire briller le tennis serbe.

- Aujourd’hui, croyez-vous que c’est vrai si l’on vous dit que vous êtes la personnalité serbe la plus célèbre ?

- Je ne peux pas répondre à ça ! (Rires) Je ne sais pas. Je ne passe pas assez de temps en Serbie pour le savoir. Mais la popularité va de pair avec le succès et ça fait partie de notre vie. Il faut l’accepter.

######

Vendredi, journée musique. Et on attaque avec du rock bien gras à l’américaine délivré par les poètes Robin Soderling et Andy Roddick. Soderling fait du Soderling, gros service, riffs de coup droit,  revers cadencé, recette éprouvé sur les scènes indoor. Roddick, lui, fait… du Roddick. Curieusement, là où la plupart des joueurs ont procédé à des ajustements au fil d’un tournoi défini comme « le plus rapide du Tour » (copyright Federer, Murray), Andy joue ici comme ailleurs : gros service, et derrière frappes bombées en essayant de pousser l’autre à la faute. Une telle surface aurait pourtant mérité de libérer l’ancien Roddick et son jeu explosif. A moins qu’il n’en ait plus les capacités… A l’arrivée, 7/5 6/4 Soderling. Il n’y a pas eu de match, au sens propre du terme.

######

Petit quizz culture musicale : entre deux matchs, des séries de questions / réponses de joueurs sont proposées sur l’écran géant. Où l’on apprend qu’Amélie Mauresmo attribue « Stayin’Alive » à Abba et ignore qui est l’interprète de « Beat it ». Pas gravé, « Amé », on t’aimait quand même !

######

Michaël Llodra, c’est plutôt un truc un peu pop, équilibre fragile à l’anglaise façon Kinks ou Pulp. Une architecture sensible, un écheveau difficile à mettre en place… mais quand tout est réuni c’est proprement planant. Et pour planer, ça Micka plane ; il survole même Bercy cette semaine. Sa victoire en huitièmes sur Djokovic était un morceau de bravoure ponctué d’éclairs de génie, son succès sur Davydenko fut la récompense d’une partition contrôlée, rendue malaisée au début par un engagement moins efficace que la veille. Mais quand le Russe rendit bêtement le break effectué à 4/2, on comprit que Davydenko, toujours sujet à des sautes de concentration brutales depuis son retour de blessure, allait souffrir. Pas manqué : le gaucher tricolore ne demandait qu’à s’enflammer, et Bercy avec lui. 7/5 6/1, Llodra vit actuellement une période très spéciale, l’alignement des planètes qui devait bien survenir un jour : forme physique, moral au beau fixe, surface à son avantage, tournoi à la maison… Tout y est, et « Micka » rayonne. Son fils Théo, 3 ans, n’a peut-être pas fini de venir échanger des balles avec papa à la fin des matchs !

######

Digression musicale aussi inutile que persistante dans l’esprit de l’auteur de ces lignes : “Got in a little hometown jam / So they put a rifle in my hand / Sent me off to a foreign land / To go and kill the yellow man…” Les programmateurs musicaux de Bercy écoutent-ils les chansons qu’ils planifient aux changements de côté ? Parce que le “Born in the USA” de  Springsteen ressassé à longueur de journée c’est, comment dire ?… un chouïa inapproprié sur un court de tennis. Et c’est un doux euphémisme.

######

Roger Federer, lui, avait décidé de jouer sa traditionnelle Marche de Radetzky. Un premier set virtuose, mené tambour battant face à un Jurgen Melzer trop timoré – à sa décharge, c’était la seconde fois seulement que l’Autrichien jouait sur le court central de Bercy : la première, c’était en… 2004. Le deuxième acte fut moins brillant, mais toujours en contrôle avec un service à la baguette (18 aces). Et quand Melzer loupa une volée facile à 4/4 dans le tie-break du second, on savait que c’était terminé (6/1 7/6).

######

Et l’on termine sans surprise avec du hip-hop, par l’entremise d’un Gaël Monfils qui sait décidément se servir des ambiances maison pour donner le meilleur de lui-même ; demi-finaliste à Roland-Garros, finaliste à Bercy, deux fois vainqueur en France (Metz et Montpellier), Gaël est toujours là, candidat à la succession de son copain Tsonga au POPB. Andy Murray, pas forcément très inspiré cette semaine – Marin Cilic avait déjà les moyens de l’éliminer hier – peut maintenant partir pour Londres y préparer son dernier rendez-vous de l’année. Londres, Gaël n’y sera pas, mais il a d’autres challenges à relever. Et avant même de penser à Belgrade, rendez-vous dès demain pour une affiche de gala contre un certain Roger Federer.

About 

Prenez ma nouvelle adresse : http://livre.fnac.com/a7085832/Marc-Gdalia-Les-monuments-du-tennis-moderne

Tags:

615 Responses to Bercy affiche complet : Gasquet, Cilic, Federer, Djokovic…

  1. Marque 12 novembre 2010 at 21:21

    §§§ Joues avec notre ami Roger et le Livre des Records à La Con §§§

    S’il gagne le match de demain, notre ami Roger établira un nouveau Record à La Con :

    Sauras-tu deviner lequel?

    • William 12 novembre 2010 at 21:24

      Record de finales consécutives en M1000 ?

      • Chris 12 novembre 2010 at 21:37

        Ca ferait 5, c’est pas impossible…

        Mais je pense plutot 11, comme le nombre de Master’s 1000 ou il sera alle en finale:
        IW, Miami, MC, Rome, Hambourg, Madrid, Canada, Cincinati, Madrid (indoor), Shangai, Paris.

        Et 12 si on separe Toronto et Montreal

        • Nath 12 novembre 2010 at 21:45

          Tu arrives à point, je me demandais justement s’il avait fait finale dans les 2 M1000 canadiens.

          Pendant que tu y es, tu pourrais me dire combien de fois il a participé à Stuttgart (dernière édition en 2001 il me semble) ?

    • Nath 12 novembre 2010 at 21:36

      Avoir joué les finales de tous les M1000 ?

      • Chris 12 novembre 2010 at 21:38

        Pas tous. Il a rate Stuttgart en debut de carriere
        :)

        Mais tout les M1000 actuels

    • Marque 12 novembre 2010 at 21:43

      Et oui, bravo. Il serait effectivement le premier joueur à atteindre la finale de tous les masters 1000

      Vous avez gagné une photo de Marat Safin dédicacée (par Olivier Marach)

      • Chris 12 novembre 2010 at 21:47

        Et apres verification, il battra aussi son propre record: finale consecutive de M1000.
        Il en avait fait 4 en 2006, il en est a 4 (Madrid, Toronto, Cincinati et Shanghai) et pourrait donc passer a 5

        :)

        Trop fort ce Doudou

        • William 12 novembre 2010 at 21:51

          Quel est donc ce fameux record de finales consécutives de M1000 ? Doit pas y en avoir beaucoup qui ont fait plus que 5. Je serais tenté de dire Nadal « grâce » aux 3 M1000 de terre battue mais je crois qu’il n’a jamais atteint la finale à IW ou à Cinci, donc ça casse la chaine.

          • Chris 12 novembre 2010 at 22:05

            Non, Federer est le seul apparemment a avoir fait 4 finales dans 4 M1000 de suite.

            Nadal a toujours foire qqpart.

            Quand il gagne a IW, il perd a Madrid, Quand il gagne a Toronto, je crois qu’il perd a Rome, et cette annee ou il enchaine les 3 sur terre, il n’a ete en finale ni a IW, ni a Toronto…

      • Nath 12 novembre 2010 at 21:53

        Je peux avoir à la place une photo de Fed dédicacée par Guillaume que tu aurais certifiée conforme ? Comme ça, je serais sûre qu’il n’est pas une légende.

  2. Cochran 12 novembre 2010 at 21:35

    il en tire une de ces tronches depuis le début du tournoi le Murray. Pire que d’habitude…

  3. Jérôme 12 novembre 2010 at 21:39

    Peu importe quel record il péterait à Bercy. Les seuls records qui comptent ce sont les tournois du GC et le nombre de semaines n°1. En revanche, ce qui fait plaisir, c’est que le Doudou Rodgeure joue vraoment bien à 29 ans. Et s’il peut continuer comme ça l’an prochain, alors il a de sérieuses chances de nous dégoter encore une poignée de titres du GC et de reprendre le n°1 un certain nombre de semaines entre le début de l’été et l’automne 2011.

    Sinon, c’est un paradoxe mais la Monf est en train d’administrer une leçon de tennis offensif de fond de court à Murray. Vive l’accélération des surfaces !

  4. Jérôme 12 novembre 2010 at 21:45

    Pour un tournoi en France, Murray tient à faire honneur à son appellation de PZ.

  5. William 12 novembre 2010 at 21:47

    Murray pas bon du tout, Monfils fait le nécessaire. Murray qui doit pas avoir beaucoup de supporters, Monfils soutenue comme une rockstar. Ca va sentir la murène grillée…

  6. Sylvie 12 novembre 2010 at 21:50

    Si Federer devait jouer Murray, il aurait le public dans la poche. Contre Monfils, ça sera autre chose. Le Français peut rêver d’une perf vu qu’il se galvanise avec la foule.

  7. Jérôme 12 novembre 2010 at 21:53

    On voit surtout à quel point il manque à Murray un coup droit digne de ce nom. Sur surfaces vraiment rapides c’est un handicap lourd.

  8. Djita 12 novembre 2010 at 21:58

    Je pars, je reviens 6/2 pour Monfils! Je suis choquée.
    Purée si demain il y a Monfils/Federer, il faut absolument que j’assiste au match, je ne vous parle pas d’une éventuelle finale de Fed!!!

    • Sylvie 12 novembre 2010 at 22:04

      Monfils commence à me faire peur, c’est un comble

      • Djita 12 novembre 2010 at 22:17

        Moi aussi pendant une seconde, après je me sis reprise. C’est Monfils voyons. Murray va le travailler et il gagnera.

  9. Chris 12 novembre 2010 at 21:59

    En ce qui me concerne, il y a autre chose en jeu.

    Apres les revers sur terre et gazon, Si Federer gagne a Paris, on pourra dire que 2010 aura ete sa meilleure saison sur dur depuis 2007…

  10. Alex 12 novembre 2010 at 22:00

    Dans la zone Monfils !! 100 % de points gagnés derrière la première balle et 13 winners à trois. Murray sous l’éteignoir, qui ne peut guère que s’encourager sur les fautes du Français. Allez la Monf !! (j’aurais jamais cru dire ça)

    • Humpty-Dumpty 12 novembre 2010 at 22:09

      Effectivement je suis carrément choqué. Lire une chose pareille sur 15LT, ça n’est même pas du blasphème, juste de l’onirie surréaliste…

  11. Jeanne 12 novembre 2010 at 22:09

    Enthousiasmée par Gaël qui enfin porte l’offensive, long, fort, vite. Je n’ose espérer que cela dure. Ce sol vert l’électrise, pourvu qu’il reste en charge. Alllllllllllllezzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz

    • Jeanne 12 novembre 2010 at 22:15

      Evidemment il suffisait que je dise ça pour qu’il me contredise.

    • Djita 12 novembre 2010 at 22:15

      Tu lui as porté malchance. Break! lol

    • Jeanne 12 novembre 2010 at 22:18

      Djita, rendez-vous immédiat à la Bastille !

      • Djita 12 novembre 2010 at 22:49

        Ok je suis déjà en place.

      • Jeanne 12 novembre 2010 at 23:02

        Vraiment ? Je ne vois personne… Je suis en pull rouge.

  12. mustapha 12 novembre 2010 at 22:11

    j’allais oublier….. je souhaite une bonne fête à l’ami Christian… !

    • Jeanne 12 novembre 2010 at 22:14

      et à Chris et Kristian…

      • Chris 12 novembre 2010 at 22:28

        Moi c’est Christophe, le 22 aout.

        Mais merci :D

        • Jeanne 12 novembre 2010 at 22:30

          :oops:

        • Djita 12 novembre 2010 at 22:57

          Et la St. Djita c’est quand? :cry:

        • Jeanne 12 novembre 2010 at 23:02

          le 12/11/2010 à 22 h 57 min

          • Djita 13 novembre 2010 at 02:04

            Mdr! Bah je ne t’ai pas vu. Tu m’as mis un plan, je rentre tardivement par ta faute. :D

    • Christian 13 novembre 2010 at 00:09

      Merci Mus !

  13. Djita 12 novembre 2010 at 22:14

    Je pense que Llodra a une très bonne chance d’attendre la finale. Son jeu ne convient absolument pas à Soderling. Et avec le public, et la confiance qu’il a accumulé ces jours-ci ça devrait passer. La seule crainte c’est que Soderling en délivrant ses coups droits les mettent tous dans le court. Et je crois que lui aussi a emmagasiné de la confiance. Mais je dirais avantage Llodra.

    Ça me fait d’ailleurs pensé à ce qu’avait dit Soderling après sa dernière défaite face au Français. Du style: »Je ne vois pas quel joueur hormis Federer, va se dire oh cool, je joue Llodra en indoor ».Ça m’avais fait marrer, donc j’espère que demain ce ne sera pas cool aussi pour lui.

    • Duong 13 novembre 2010 at 00:16

      non c’est Llodra lui-même qui avait dit ça, pas Söderling qui, lui, aurait plutôt grogné ;)

  14. Sylvie 12 novembre 2010 at 22:16

    ça y est, Murray est rentré dans le match !

    • Jeanne 12 novembre 2010 at 22:19

      Il est plutôt en mode diesel, le Scot, cette semaine. Face à Fedex, ça ne pardonnera pas.

    • Sylvie 12 novembre 2010 at 22:21

      Sauf si Fed sort du match au second set

      • Nath 12 novembre 2010 at 22:36

        Ils font la paire ! Je propose qu’ils jouent directement le 3° set.

      • Sylvie 12 novembre 2010 at 22:43

        C’est clair entre l’un qui perd systématiquement le premier set et l’autre qui offre souvent le second, on gagnerait du temps.

      • Jeanne 12 novembre 2010 at 22:53

        Ça ça sera dans 20 ans, quand ils seront vétérans, gros et chauves

      • Sylvie 12 novembre 2010 at 23:00

        Doudou gros ! Murray je ne l’imagine pas gros non plus d’ailleurs.

      • Jeanne 12 novembre 2010 at 23:05

        Je vois bien Murray le ventre distendu par une affinité trop grande pour la bière. Pour Fed, on verra le bourrelet de face. J’ai dit :mrgreen:

  15. Sylvie 12 novembre 2010 at 22:20

    Murray fait des fautes inhabituelles.

    • Jeanne 12 novembre 2010 at 22:23

      Je ne l’ai jamais vu râler autant (pas ahaner, hein)

  16. Sylvie 12 novembre 2010 at 22:22

    Il n’est clairement pas bien Murray

  17. Alex 12 novembre 2010 at 22:23

    Murray est quand même le roi des challenges….. Et des râleurs ( quelqu’un a des stats? )

    • Jeanne 12 novembre 2010 at 22:23

      Il râle tous les 3 points. Record absolu.

  18. Sylvie 12 novembre 2010 at 22:28

    Bon, ben compteurs remis à zéro.

  19. Antoine 12 novembre 2010 at 22:34

    Gaêl va perdre ce match..C’est normal; ils sont tous les deux fatigués mais la Murène est plus fort…Ou alors il a encore des ressources Coeur de Kenyan mais cela me parait vraiment difficile…

    La bonne nouvelle, c’est que demain la Murène va se prendre une sérieuse dérouillée contre Federer…je pense qu’il ne va pas voir le jour et repartir dans ses îles brumeuses la queue entre les pattes: 2 sets à 0 pour Federer, Une bonne, comme il le mérite…

  20. Sylvie 12 novembre 2010 at 22:35

    Quel lob de Murray !

  21. Alex 12 novembre 2010 at 22:39

    Bien beau match ! Murray formidable en défense (et en challenges) et la Monf sobre et offensivement lucide.

  22. Alex 12 novembre 2010 at 22:43

    Beaucoup de jeu à la volée des deux parts ! Pas désagréable … Et ils y sont bons !

  23. Antoine 12 novembre 2010 at 22:46

    Etonnant mais il a l’air d’avoir encore du jus Gaël…Cela va peut être se terminer au finsih, pour le plus grand bénéfice du Suisse..

  24. Antoine 12 novembre 2010 at 22:50

    Belle double de la Murène qui donne deux balles de break à Gaël..

  25. Jeanne 12 novembre 2010 at 22:52

    Mouiiiiiiii !!!

    • Chris 12 novembre 2010 at 22:58

      Flagrant delit!
      Emportee par l’instant, Jeanne nous montre a tous qu’elle est une fan de Gael de la premiere heure!
      Tu as bien cache ton jeu ma grande.

      Peut-etre le fait que l’adversaire soit PZ, constituera-t-il une circonstance attenuante lors de ton proces…

    • Jeanne 12 novembre 2010 at 23:00

      Cet engouement est très récent, moins d’une heure et pourrait tout aussi bien disparaître. Je refuse d’être brûlée vive pour un instant d’égarement.

  26. Antoine 12 novembre 2010 at 22:53

    ..Et break Monfils 3-2 ! Incroyable comme il court encore le lascar ! Ce n’est pas fini, loin de là mais c’est toujours ça de pris…!

    • Jean 12 novembre 2010 at 22:57

      4-2. Est-ce que tu kiffes ta race, Antoine ?

  27. Oliv 12 novembre 2010 at 22:53

    On critique les tenues de Nadal, mais dans le genre immonde, celle de Monfils se pose là !

    • Sylvie 12 novembre 2010 at 23:01

      Quand tu as vu la tenue de Radek hier, tu trouves toutes les tenues classes

      • Oliv 12 novembre 2010 at 23:03

        pas faux !

  28. Jeanne 12 novembre 2010 at 22:55

    Tiens le futur mari de Pierre est là aussi.

    • Pierre 12 novembre 2010 at 23:12

      il n’a même pas pu me trouver un billet. Pfff…

    • Jeanne 12 novembre 2010 at 23:16

      Ben ça commence mal votre union :mrgreen:

  29. Jeanne 12 novembre 2010 at 22:56

    4/2 !!

    • Djita 12 novembre 2010 at 23:03

      5/3!!!

    • Jeanne 12 novembre 2010 at 23:10

      6/3 !!!

  30. Antoine 12 novembre 2010 at 22:57

    Un revers le long de la ligne vraiment excellent et une volée basse exceptionnelle de Coeur de Kenyan: 4-2 !

  31. Oliv 12 novembre 2010 at 22:57

    Murray a souri, ça encore plus flippant que quand il fait la gueule !

    • Oliv 12 novembre 2010 at 22:58

      c’est

      • Oliv 12 novembre 2010 at 23:07

        souri, bon ben je vais me coucher. j’arrêterais d’ecrire n’importe quoi.

  32. Antoine 12 novembre 2010 at 22:59

    Belle double de la Murène..

  33. Antoine 12 novembre 2010 at 23:03

    Vu ou Gaël en est, ce serait vraiment dommage qu’il n’arrive pas à gagner ce match contre la Murène..Je suis étonné et trouve (à la TV) que le public n’encourage pas Monfils plus que cela..

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Commentaires récents

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis