Bercy affiche complet : Roddick, Soderling, Monfils, Llodra…

By  | 13 novembre 2010 | Filed under: Rencontres

Demi-finaliste en 2003 et 2005, Andy Roddick ne retrouvera pas le dernier carré parisien cette année. Battu hier par Robin Soderling (7/5 6/4), il repart malgré tout avec en poche sa qualification pour le Masters. Huitième année consécutive que l’Américain se qualifie pour la grand-messe de fin d’année, ce qui le place en bonne compagnie, aux côtés, du haut de son seul US Open 2003, de tout ce que le tennis compte comme champions à six Grands chelems et plus. Cherchez l’erreur.

- Andy, pour des raisons d’organisation, vous avez joué à deux reprises cette semaine en ouverture de programme, à 10h du matin. Vous souvenez-vous de la dernière fois que vous avez été programmé si tôt ?

- Non.

- Ça ne vous est jamais arrivé ?

- Non. Ce qui s’en approche le plus, c’est pendant mes années de junior. Nous avions le tour de consolation. Il fallait jouer à 8 heures, rejouer à 14h et le double était à 18h. Mais j’avais 14 ans à l’époque !

- Votre opinion sur le court du POPB, qui est plus rapide que les années précédentes…

- C’est rapide, effectivement. Je trouve que, dernièrement, c’était devenu très monotone. Même le gazon était devenu lent, et les courts couverts également. Plus précisément, je trouve que puisque 9 mois sur 12 on joue sur des courts lents, c’est bien de mélanger et d’avoir ici un court plus rapide. Je veux bien qu’il y ait des courts lents mais c’est quand même bien qu’un tournoi décide de revenir à des choses un peu plus fusantes.

- Comment définiriez-vous cette surface par rapport à celle de l’US Open ?

- Elle est plus rapide ici. Tokyo aussi était assez rapide. Et puis il y a bien sûr certaines rencontres de Coupe Davis qui sont encore jouées sur des courts rapides. C’est un type de tennis différent, où l’on est récompensé si l’on chipe la balle. Il y a des coups différents à effectuer car la surface les rend efficaces. C’est une bonne chose. C’est bien d’avoir un peu de tout… même si dans mon cas ça ne me déplairait pas qu’il y ait encore plus de surfaces rapides !

- Vous pensez que ce type de surfaces permet de mieux mettre en pratique un jeu à base de service-volée ?

- Certainement. Ici, si vous arrivez à placer une volée vous en êtes immédiatement récompensé. Le ralentissement général du jeu et la disparition progressive des joueurs qui pratiquent le service-volée sont étroitement liés.

- Puisqu’on parle de vitesse du jeu… Entre vos premières expériences à Wimbledon et le gazon anglais d’aujourd’hui, voyez-vous des différences ?

- On ne peut pas dire que le gazon de Wimbledon soit rapide. La balle rebondit très bas, ça oui, mais ce n’est pas rapide. En aucun cas. C’est assez surprenant, d’ailleurs. Avant que Rafa commence à gagner des titres à Wimbledon, à part Borg et une fois Agassi, il n’y avait que des types qui jouaient vite au palmarès. Aujourd’hui, outre Rafa, même Federer dit qu’il est obligé de rester au fond du court. Pour moi il n’y a pas de coïncidence.

- On parle beaucoup de la longueur des saisons de tennis. Or, les surfaces vives, à défaut de raccourcir le calendrier, peuvent raccourcir les matchs et atténuer leur dureté physique. Pensez-vous que cela parle en faveur d’un retour à des surfaces rapides sur d’autres évènements tennis ?

- Oui, cela paraît logique. Ca me paraît même un argument très valable.

######

J’aime / j’aime pas. Les joueurs aussi sont soumis à ce questionnaire qui a animé 15love lors de la dernière trêve hivernale. Condensé des réponses de joueurs ; certaines étaient attendues, d’autres s’avèrent plus étonnantes.

« Quel est pour vous le joueur le plus antipathique du circuit ? »

Jo-Wilfried Tsonga : « Joker ! Non, on a pas le droit ? Alors… Marcos Baghdatis. »

Michaël Llodra : « Il n’est plus là mais pour moi Guillermo Coria était hors concours. On a failli en venir aux mains plus d’une fois. »

Fabrice Santoro : « Tomas Berdych. Ou un peu auparavant Marcelo Rios. »

« Votre meilleur ami sur le circuit ? »

Jo-Wilfried Tsonga : « Gaël Monfils. »

Michaël Llodra : « Arnaud Clément, of course. Le petit Arnaud. »

Fabrice Santoro : « Beaucoup de joueurs français. Sinon, Roger Federer. »

######

Tout simplement le match de la semaine : 6/7 7/5 7/6, Robin Soderling bat Michaël Llodra. Des points gagnants à la pelle, des volées venues d’ailleurs, des passings au cordeau, de gros échanges de fond de court… On a tout eu aujourd’hui lors du match opposant le gaucher parisien et le désormais amoureux de Paname, en finale à Bercy après deux plateaux de finaliste Porte d’Auteuil.

« Micka » Llodra était pourtant bien parti pour réserver le même sort au N°5 mondial qu’il n’avait fait avec les dossards N°3 et 11. Soderling, pas franchement à son affaire, loupait complètement son tie-break du premier set (7/0) et Llodra humait l’air d’une grosse finale à la maison. Mais la bagarre ne faisait que débuter. Le Suédois, branché sur courant alternatif tout au long de la partie, ne lâchait rien, ne montrait rien malgré un public déjà chaud et tout acquis à son compatriote. Quelques points de folie, un Llodra en transe contre un Soderling qui parvenait à conserver son calme… Pour la beauté de la partie, il fallait que ça se termine au troisième set. Et malgré plusieurs balles de match au cours d’un jeu de 6/5 long de 13 minutes, c’est finalement Llodra qui devait baisser pavillon, la larme à l’œil au moment de dire quelques mots au micro de Marc Maury, le speaker FFT. Il y a longtemps qu’on n’avait vu si beau match à Bercy, et dans une saison pauvre en gros chocs en Grands chelems ce match aurait sa place dans les nominés au 15love award 2010 de la plus belle rencontre.

######

Cela n’arrive pas si souvent que ça : les frères Bryan ont perdu cet après-midi, battus par la paire Mark Knowles / Andy Ram. Ces derniers disputeront la finale du double contre le binôme Mahesh Bhupathi / Max Mirnyi. Pour la petite histoire, les huit qualifiés pour le Masters de double sont connus, et s’offriront une guest star en la personne de Jurgen Melzer, vainqueur de Wimbledon associé à Philipp Petzschner et qui pourrait bien cumuler double et simple (remplaçant) à Londres. Une première depuis Evgueni Kafelnikov, qui déclarait d’ailleurs forfait pour le double en ces occasions.

######

Et si, à 24 ans, Gaël Monfils atteignait enfin l’âge de la maturité ? Depuis Montpellier, de premiers échos étaient venus faire état d’une nouvelle attitude de notre Cœur de Kenyan national. Moins tapageur, moins tape-à-l’œil, et en passe de dompter un tennis qu’il a souvent pris à l’envers. Depuis quelques semaines – on n’osera pas encore parler d’un changement profond – le Gaël nouveau semble donc arrivé. Il s’était voulu fondeur marathonien, il semble enfin intégrer le fait qu’avec un tennis comme le sien – punch, puissance, caisse physique – il a tout du sprinter jamaïcain. Ce Monfils-là, on l’avait déjà entraperçu, lors de son arrivée sur le circuit pro en 2004, ou lors d’un essorage en règle de Rafael Nadal à Doha en 2009. Mais notre coureur de fond revenait toujours à ses chères glissades loin derrière sa ligne… de fond, justement.

Ce soir, il a montré au monde du tennis ce que pouvait donner le meilleur Gaël, faisant dire à Roger Federer que « s’il reste en bonne santé, il a un grand avenir. Il est toujours très jeune. Il joue mieux qu’avant ». Et en général le Suisse a plutôt l’œil pour jauger les petits jeunes. Que s’est-il donc passé pour susciter de tels éloges chez l’Homme aux 16 Grands chelems, et même parmi la communauté 15lovetennis ?

Il s’est passé que ce soir Monfils a refusé de reculer. Par choix ? Par nécessité suite à un tournoi déjà éprouvant ? Un peu des deux ? Toujours est-il que le Français s’est planté sur sa ligne et a « envoyé du lourd ». Intouchable au premier set du haut de ses 83% de premières balles, pour une vitesse moyenne oscillant autour du 210/220 km/h. Juste fantastique, tout autant que les accélérations long de ligne décochées quand il le fallait. Premier set Monfils, complètement mérité.

Fatigué par ses matchs contre Verdasco puis Murray, Gaël baissait ensuite au service, revenant à des chiffres plus conformes aux standards ATP (57% de premières). Suffisant pour voir Federer empocher le jeu décisif du second set puis breaker d’entrée de troisième manche. Machine lancée… jusqu’au retour du syndrome del Potro : 4/2, 30/0 sur son service, et le Suisse qui s’égare. Pensait-il déjà à autre chose ? En conférence de presse d’après-match, il aura ces paroles qui permettent le doute: « Je menais 4/2 30/0 et d’un seul coup, sans savoir comment, tu te retrouves avec une balle de break contre toi. » De l’erreur d’être déjà en train de visualiser la finale contre Soderling ? Si c’est de ça qu’il s’agit, le pêché d’orgueil devait se payer. Incapable de reprendre l’avantage sur un Monfils pourtant privé de premières balles, vendangeant cinq balles de match à 6/5, le Suisse avait fait cadeau du match à Monfils. Car le Parisien ne lâchait plus sa proie, se montrait, lui, capable d’aller chercher ses points, tout en engrangeant sur un coup droit helvète qui n’avançait plus. 7/6 6/7 7/6, jeu, set et match Monfils. Pour Federer, c’est donc la quatrième fois cette année – après Indian Wells, Miami et l’US Open – qu’il quitte le court en vaincu après avoir eu balle de match. Un record sur une saison – encore un – mais le Suisse se serait sans doute bien passé de celui-là.

About 

Prenez ma nouvelle adresse : http://livre.fnac.com/a7085832/Marc-Gdalia-Les-monuments-du-tennis-moderne

Tags:

515 Responses to Bercy affiche complet : Roddick, Soderling, Monfils, Llodra…

  1. Djita 13 novembre 2010 at 11:08

    Très intéressante l’interview. C’est vrai qu’il y avait une certaine uniformisation des surfaces ces dernières années en quelque sorte. Bercy a posé la première pierre en accélérant sa surface délibérément. Plus qu’à espérer que d’autres tournois de ce genre s’en inspirent. Wimbledon est le bienvenue, bien sûr. ;)
    Comme dit Roddick, ce n’est pas une coïncidence que des joueurs comme Rafa s’imposent à Wimbledon ou d’autres surfaces dite rapides. Il y a un ralentissement de ces surfaces. Quand on voit les effets positifs du tournoi de Bercy, cela devrait encourager les changements.

  2. Duong 13 novembre 2010 at 11:10

    Roddick est toujours très intéressant en interview ;)
    Tu disais que Roddick aurait dû plus attaquer contre Söd et qu’il a « oublié de passer de la parole aux actes ».
    C’est vrai qu’avant ce match, son entraîneur Stefanki avait dit que ça serait un match pour les « winners », pour « ceux qui iraient chercher le match » … mais ça n’est clairement pas ce qu’il a fait.
    Pour moi il a trop compté sur les fautes de Söd … et ça aurait pu marcher s’il n’avait pas lui-même fait un peu trop de fautes en fin de 1er et début de 2e, et si Söd n’avait pas sorti quelques gros coups dans des périodes où il était tendu.
    Pour moi Roddick était trop tendu d’où ces mauvaises fautes.

  3. David 13 novembre 2010 at 11:11

    Je pense que l’expérience menée à Bercy cette année va avoir une grande influence dans les saisons à venir. Le bon dosage qui a été fait entre rapidité du court pour favoriser les attaquants et surface qui ne permet pas non plus de n’enchaîner que service gagnant sur ace montre que l’on peut avoir du spectacle sur une surface où les échanges sont peu nombreux. On a quand même eu de beau matches cette année et je pense que l’exemple sera repris dans d’autres tournois. De là à imaginer un retour au gazon des années 1990 à Wimbledon, je n’y crois guère : les organisateurs ont bien spécifié qu’ils ne souhaitaient pas réaccélérer les conditions de jeu…

    • Guillaume 13 novembre 2010 at 11:20

      En tout cas, et à quelques notables exceptions près (Gilles Simon à demi-mots) :

      - les joueurs apprécient. Tennis différent, matchs moins longs et moins durs physiquement…
      - Les médias apprécient. Pourtant sceptiques au début de la semaine, sur le thème « on ne voit pas de beaux matchs » (ben oui, il fallait bien laisser les joueurs s’adapter), les avis ont bien changé au fil de la semaine et les journalistes trouvent que finalement les organisateurs ont été bien inspirés.
      - Les fans apprécient, si me m’en fie à 15lt et à ce qu’expliquait Duong hier à propos des forums anglophones.

      Cela ne peut qu’encourager Bercy à poursuivre dans cette voie. Et cela devrait pousser d’autres tournois de fin de saison à en faire de même.

      • David 13 novembre 2010 at 11:24

        Oui. Pour moi l’idéal serait une période de dur lent avec l’OA et les deux masters américains, puis la tournée de terre battue, avant une saison de gazon réaccélérée, une tournée américaine assez rapide mais favorisant tous types de jeu, puis la tournée indoor vraiment rapide.

  4. Colin 13 novembre 2010 at 11:22

    Oui il semblerait qu’il y ait un semblant de consensus, maintenant, est-ce que ça va être suivi d’actes…

    • Guillaume 13 novembre 2010 at 11:25

      La clé (non, pas Arnaud), c’est que si Federer cartonne cette semaine, beaucoup de tournois vont se dire qu’une surface rapide peut présenter un gros retour sur investissement car elle offre des garanties à Biquette. Il ne brillera pas sur terre battue ou Plexicushion jusqu’à 33 ans. En revanche sur surface rapide…

      • Duong 13 novembre 2010 at 21:25

        je ne pense pas que ça soit un facteur important, car Fed ne peut pas jouer beaucoup de tournois indoor. Par exemple Rotterdam pourrait réaccélérer mais juste après l’Australie, ils savent que Fed ne pourra pas venir, Krajicek en a fait son deuil : son espoir c’est Nadal, et Djokovic.
        En dehors de Bâle et des MS1000, y a eu Stockholm, et c’est tout.
        Et puis je ne suis pas sûr qu’une surface très rapide avantage le Fed moderne : quand il sert comme cette semaine oui, mais sinon, en vieillissant, il est plus lent, ce qui est fatal sur surface rapide, il me semble aujourd’hui peut-être meilleur sur une surface un peu plus lente.

        • Coach Kevinovitch 13 novembre 2010 at 21:57

          Roger est déjà venu à Rotterdam et s’y est même déjà imposé en 2005!

        • Duong 13 novembre 2010 at 21:59

          oui mais maintenant il a décidé de faire de cette période une période de repos et de temps avec sa famille

    • Ulysse 13 novembre 2010 at 11:51

      Ça me paraît très vrai.
      La cerise sur le gateau d’une carrière pour le Suisse si à travers son énorme popularité il soit le facteur qui pousse un certain nombre de tournois à réintroduire les surfaces rapides et sauver in extremis une espèce en voie de disparition (Llodra, Stepanek, …). Henman va annoncer son retour ?

  5. Jean 13 novembre 2010 at 11:58

    Et mine de rien, la face du tennis mondiale est peut-être en train de se voir modifiée par… Cédric Pioline. Ouais, gros.

  6. Ulysse 13 novembre 2010 at 12:13

    Très propre et professionnel ta couverture Guillaume. Comme je te l’avais déjà écrit tes articles sont tout comme les vrais à ceci près que tu sais très bien de quoi tu parles et sous quel angle aborder le sujet avec quel joueur ce qui n’est pas toujours le cas même dans la presse dite sportive, et je ne parle même pas des pantins de la télé.

    Les questions que tu choisis de poser ou retranscrire (en fait on ne sait pas, comme ce n’est pas exclusif je suppose que la majorité sont posées par d’autres), la traduction que tu en fais, tout ça produit un texte particulièrement intéressant qui me fait actualiser le site plusieurs fois par jour pour profiter de ta dernière production.

    Si je puis me permettre c’est peut-être même trop lisse et professionnel. La perfection régulière, le coté propre et efficace du jeu de Nadal à Roland. Personnellement je verrais bien un peu plus d’émotion et d’impression personnelle dans tes textes d’ITW, ça serait un vrai plus à ce qui est déjà je le répète excellent… D’ailleurs je fais la même remarque à Nadal pour son jeu.

    • Colin 13 novembre 2010 at 12:22

      Tu es un peu injuste Ulysse: Guillaume a justement agrémenté son texte d’hier de petites digressions musicales, qui permettaient de joliment sortir du « carcan » journalistique habituel.
      Je crois comprendre que Guillaume s’est astreint, pendant toute la durée de ce Bercy, à un exercice de style auquel il se tient jusqu’à présent, à savoir l’alternance de comptes-rendus d’interviews, factuels et sans fioritures, et de commentaires assez personnels sur des choses vues pendant les matches.
      Certes il pourrait nous faire aussi un compte-rendu « décalé » d’une interview, avec commentaires perso et digressions à la clé (non, pas Arnaud), mais ça implique une « sortie de cadre ».

    • Guillaume 13 novembre 2010 at 12:30

      Sur les itws j’avais expliqué sur l’article consacré à Federer comment ça se passe. Après, oui je choisis la fidélité dans les retranscriptions. Par contre je mets plus d’impressions persos dans les comptes-rendus. Notamment depuis deux jours que le programme s’est allégé et que j’ai le temps de vraiment suivre les matchs.

    • Marque 13 novembre 2010 at 14:35

      C’est normal qu’il soit pro sur ce coup : il faut l’entendre aprés les conférence de presse : « Tu sais, mon chou, je suis le rédac-chef du meilleur site francophone de tennis, alors , si tu veux être reconnue d’Abidjan à Montréal, je peux lancer ta carrière au niveau internationnal. Je te laisse ma carte, bébé… »

      (Sources : Sophie Dargan, pigiste dans un journal local)

  7. Christian 13 novembre 2010 at 12:50

    D’abord, un grand bravo et un grand merci au taulier pour sa couverture sans faille. J’imagine même pas le boulot, après une journée effective au bord des courts. Thanks, Guillaume !

    Marrant, Monfils. Sans tomber dans la Gaelomania, on se doit d’admettre que le quart d’hier était assez épatant. J’avais vu sa finale à Montpellier, quelle purge ! Le winning ugly, très peu pour moi. Mais hier, il frappait en avançant, il n’a pas joué attentiste comme trop souvent, et son itw d’aujourd’hui (cf. L’équipe) montre qu’il a quand même plus d’un neurone et demi dans la caboche (ce dont je doigtais personnellement). L’est en tout cas très lucide avant sa rencontre avec Fed, même si on sent le gars qui en veut.

    Il deviendrait presque fréquentable, du coup !

    • Christian 13 novembre 2010 at 12:53

      * doutais, pas « doigtais » ! C’est même pas un lapsus, c’est ce crétin de correcteur de l’ipad qui se la joue coquinet. Mes excuses…

      • Djita 13 novembre 2010 at 13:07

        Je comprends, je fais pleins d’erreurs comme ça. Et ça se dit « clavier intelligent ». :D

      • Christian 13 novembre 2010 at 13:09

        Merci de compatir, Djita !

        ;-)

      • Jeanne 13 novembre 2010 at 13:28

        Christian, tu es un FFF ou pas ? Je suis en train de mettre à jour mon tableau et la cellule est vide en face de ton prénom. Merci.

        • Djita 13 novembre 2010 at 14:21

          mdr

        • Christian 13 novembre 2010 at 14:34

          Qui peut douter que je sois un FFF ? Mais je suis d’une espèce rare, de celle qui brûle ce qu’elle adore et vice-versa !

        • Jeanne 13 novembre 2010 at 14:46

          Noté, merci.

  8. Kristian 13 novembre 2010 at 13:04

    Interview interessante d’autant que ce brave Andy ne parle pas de lui.
    Toujours un peu de mauvaise foi autour des victoires de Nadal a Wimbledon, comme quoi ce serait ralenti la maintenant quand Nadal gagne. En attendant toutes les victoires de Federer et les finales de Roddick ont ete obtenues sur ce meme gazon ralenti. Roddick n’a d’ailleurs jamais ete aussi proche de la victoire a Wimbledon qu’entre deux succes de Nadal (2009).

    • Jeanne 13 novembre 2010 at 13:39

      Et toc !

  9. Ulysse 13 novembre 2010 at 13:04

    Colin,
    Bien sur que je suis dur avec Guillaume. Je le dois. Son potentiel est considérable. Même à 1h30 du matin.
    Il fait de l’excellent journalisme mais le concept 15-Love avec son pool de passionés et son interactivité collective genre « discussion entre potes » est plus qu’une simple maquette de journal comme l’est par exemple WLT.
    Le compte-rendu des ITW est parfait. Il manque juste parfois un paragraphe d’introduction qui précise le cadre, l’ambiance comme pour la première ITW de Fed par exemple. Ose dire que ce n’est pas un vrai plus.

    Et puis d’abord je revendique le droit de critiquer les productions de Guillaume si bonnes fussent-elles. Ça donne plus de sincérité à mes éloges que noyés au milieu d’une litanie dégoulinante de sycophanteries. Certains critiquent bien le revers de Fed dan ce même fil.

    Zut j’ai employé un imparfait du subjonctif, encore un coup à se faire traiter d’altier.

    • Alexis 13 novembre 2010 at 13:35

      La sycophanterie me paraît encore plus à même de t’enfermer dans ton altitude (chuis pas sûr à 100%)!

      • Colin 13 novembre 2010 at 13:47

        « altieritude » (c) Ségolène

    • Jeanne 13 novembre 2010 at 13:36

      C’était au bon sens de « élevé, majestueux » et non hautain, cher Ulysse, il y a quelque chose de royal et souverain dans tes phrases. Pour moi tu es l’Aragorn du site.

      • Ulysse 13 novembre 2010 at 14:19

        Jeanne, Jeanne, Jeanne !

        • Jeanne 13 novembre 2010 at 14:39

          Euh, non, non quand même pas…

    • Colin 13 novembre 2010 at 13:51

      Oui la description du cadre et des à-côtés est un vrai plus, surtout pour nous simples mortels qui n’assisterons jamais à ce genre de conférences de presse (on y a eu droit pour les deux itw de Fed, pas trop pour les autres)

  10. Jeanne 13 novembre 2010 at 13:33

    J’adore la rubrique « joueur le plus antipathique » et suis surprise de voir apparaître Marcos B. Il est si désagréable que ça ?

    • Sylvie 13 novembre 2010 at 14:00

      J’ai pris ça pour du second degré vu que Marcos est réputé comme le mec le + sympa du circuit

    • Jeanne 13 novembre 2010 at 14:08

      OK

    • Djita 13 novembre 2010 at 14:23

      Elle est où cette rubrique?

      • Jeanne 13 novembre 2010 at 14:38

        Dernière partie de l’article de Guillaume, ci-dessus.

    • Ulysse 13 novembre 2010 at 14:24

      Fine réponse du Jo mais je parie que la subtilité aura échappé à 95% de la population.
      Le second degré est d’un maniement difficile en ITW, en particulier parce qu’on ne peut pas mettre de ;), ce signe inventé pour les américains du nord qui prennent tout au premier degré sinon.

      • Jeanne 13 novembre 2010 at 14:39

        J’étais dans les 95% et je me sens tout à coup un peu nord-américaine

        • Ulysse 13 novembre 2010 at 23:54

          Jeanne, le fait que tu poses la question au départ te positionne plutôt dans les 5%, voyons.

      • Guillaume 13 novembre 2010 at 21:04

        Euh… Non. Dans la façon de le dire, il n’y avait pas de second degré.

  11. Antoine 13 novembre 2010 at 14:11

    Effectivement très intéressante cette itw de Roddick sur les conditions de jeu à Bercy, la comparaison avec Wimby, l’US Open et l’intérêt qu’il y aurait à accélérer les surfaces en indoor au moins, en particulier parce que tout le monde se plaint d’une saison trop longue et qu’il y a pas mal de blessés ..

    L’évolution du jeu depuis une bonne dizaine années a été l’uniformisation des conditions de jeu autour de surfaces devenues assez lentes à peu près partout. L’uniformisation est ce qu’il y a de plus regrettable là dedans. En indoor l’ATP a obligé les tournois à supprimer les moquettes et à les remplacer par du dur au motif aberrant qu’il y aurait moins de blessures car moins de changement de surface. En fait, c’est l’inverse: surfaces plus lentes, matchs plus longs et plus de blessures en fin de saison..

    IL faut espérer que la décision de la FFT qui à rebours de sa politique précédente a notablement accéléré la vitesse (indice de rapidité du court passé de 38 à 45) sera imitée, au moins en indoor mais rien n’est moins sûr..Cela ne suffira pas à faire renaître le service volée; il faudrait faire la même chose à Wimbledon aussi a minima parce que le ralentissement des surfaces n’est pas le seul facteur explicatif du fait que Llodra et mahut soient les deux derniers Mohicans. L’évolution du matériel a également rendu la tâche des défenseurs plus aisée et il faudrait donc une accélération assez nette sur pas mal de tournois pour qu’on en voit les résultats dans quelques années, une fois que des jeunes se seront remis à la volée..

    Contrairement à ce que j’ai pu lire, il y a notablement plus d’aces que l’année dernière bien que malheureusement, le site du tournoi ne donne pas les stats..Un indice: Federer a claqué 18 aces hier, record personnel pour un match en deux sets…

    Je ne suis donc pas très optimiste sur le sujet..

    Llodra vs Soderling: très équilibré j’ai dit hier et je n’ai pas changé d’avis.. On verra..Le Sod revient bien. Son entraîneur a dit à l’Equipe que quand il avait débarqué à Bercy, Sod avait trouvé la surface trop rapide pour lui mais son entraîneur lui a alors dit que son service ferait des dégâts et qu’il n’avait pas modifié son coup droit pour des prunes. Le Sod a en effet réduit sa boucle et ne se fait donc pas prendre de vitesse aussi facilement qu’avant..C’est sans doute la raison pour laquelle, dans un premier temps, il a eu d’assez mauvaises perfs mais cela a l’air de payer maintenant; d’ailleurs, il n’a pas perdu un set..La tâche de Llodra est donc très difficile et le Sod n’est quand même pas n°5 pour rien..

    Celle de Monfils parait encore plus difficile bien sûr: il doit vraiment être fatigué désormais et Federer, qui est en forme et n’a pas encore perdu une fois son service, sait très bien comment le gêner..

  12. Jérôme 13 novembre 2010 at 14:26

    Encore une itw tip-top. Manifestement, tout le monde ne parle que des conditions de jeu et de la vitesse de la surface. Comme beaucoup je souhaiterais qu’on trouve le mon mix pour éviter un retour au déluge d’aces et de services gagnants, mais je suis tenté de croire que l’antidote existe déjà avec des raquettes qui permettent aux joueurs de beaucoup mieux contrôler la balle en retour de service.

    Si à mon avis on est allé trop loin dans un ralentissement conduisant à ce que 90% des échanges à Wimbledon se disputent du fond de court, c’est d’abord à cause de ça : des raquettes qui t’offrent une telle surface utile dans le tamis qu’elles garantissent aux joueurs qui ont un revers à 2 mains de pouvoir tirer un passing de revers gagnant dans à peu près n’importe quelle position.

    N’en déplaise à Kristian, je crois qu’Antoine avait produit une reconstitution vidéo ou logicielle montrant qu’un service démarrant à la même vitesse pouvait être frappé 1 m ou 1,50 m plus en avant en 2008 qu’en 2003 à Wimby.

    Le changement de surface à l’AO en 2008 a aussi été dans le sens d’un ralentissement.

    Sinon, pour revenir à l’article, je trouve que Guillaume est injuste quand il dit que Roddick, avec sa 8ème participation au Masters, détonnait parmi les vainqueurs d’au moins 6 GC.

    Précisément, Roddick relève une singularité historique : ce gars aurait eu 4 ou 5 titres du GC s’il n’avait pas eu la quasi-totalité de sa carrière pourrie par Federer. Roddick, c’est un Courier pas bon sur terre battue (à cause du revers très moyen) et avec un énorme service. Pas de bol, sur surfaces rapides, de fin 2003 à fin 2007, il y a eu un monstre qui écrabouillait la concurrence sur toutes les surfaces rapides.

    • Jeanne 13 novembre 2010 at 14:35

      Ce que je ne comprends pas à propos de cette vidéo bien connue, c’est qu’en 2003 le type de gazon avait déjà été changé (ça date je crois de 2001 ou 2002). D’où vient donc la différence entre 2003 et 2008 si la surface est la même ? Les balles ?

      • Antoine 13 novembre 2010 at 15:02

        Oui, ils ont changé la composition du gazon entre 2001 et 2002; 2001 est le dernier Wimbledon d’antant..

        Mais il n’y a pas que cela; il y a les balles aussi. Les Slazenger sont très faiblement pressurisées et ce sont les moins vives du circuit parait il..

        • Jeanne 13 novembre 2010 at 15:11

          depuis quand les Slazenger ?

    • Guillaume 13 novembre 2010 at 21:09

      Jérôme : n’importe qui me connaît un peu sait que je suis le premier – ou deuxième derrière Elmar – défenseur de Roddick. Le « cherchez l’erreur » relève justement l’anomalie de voir ce brave Andy si mal loti en GC par rapport à son excellence depuis une décennie.

  13. Djita 13 novembre 2010 at 14:38

    Il n’y est pas sur les retours Llodra pour le moment. Heureusement que sur son service il est impérial.

    • Jeanne 13 novembre 2010 at 14:40

      J’ai un peu peur ; Söderling met de telles mines. Il est fou ce garçon !

    • Sylvie 13 novembre 2010 at 14:44

      C’est le clone de Verdasco. Un match entre les deux, ça doit donner

    • Djita 13 novembre 2010 at 14:51

      C’est clair. J’avoue que je sens plus ce set pour Soderling. Il est calme,réussit presque tous ses points. J’ai l’impression que Mika a moins de punch que les matches précédents. Mais le tie-break peut tout changer pour Mika.

    • Jeanne 13 novembre 2010 at 14:57

      Miracle, il est magique Mika dans les tie-breaks !!!

  14. Yaya 13 novembre 2010 at 14:40

    J’ai bien aimé le raisonnement sophiste de Kristian quant à Roddick et la surface de Wimbledon !!!

    Ce n’est pas parce que 2 événements sont concomitants qu’ils ont nécessairement un lien de cause à effet.

    Le fait que Roddick et Federer aient réalisé leurs meilleurs résultats à Wimbledon alors que l’herbe était ralentie ne veut pas dire que leurs résultats sont du à ce ralentissement.

    Au contraire je pense même que sur l’herbe des années 90 Roddick aurait arraché une victoire à Federer. Il ne faut pas oublier que Federer est un enfant des années 90, ado il a évolué et s’est imposé sur l’herbe rapide de Wimbedon en 98.

  15. David 13 novembre 2010 at 14:40

    Quelqu’un a un stream correct ?

    • Jeanne 13 novembre 2010 at 14:44
      • David 13 novembre 2010 at 14:45

        Merci mais ça ne marche pas chez moi !

      • Jeanne 13 novembre 2010 at 14:47

        Pars de là http://www.tennisform.com/ et teste ce qui marche chez toi.

        • David 13 novembre 2010 at 14:49

          Merci !

  16. Djita 13 novembre 2010 at 14:57

    Bien énervé Soderling. Il lui a donné beaucoup de points dans ce tie-break
    7/0 ai tie-break en concluant par un ace. Waw

  17. Jeanne 13 novembre 2010 at 14:58

    Söderling 41% de premières !!!

  18. Antoine 13 novembre 2010 at 14:59

    Et Llodra qui retrouve son meilleur tennis au meilleur moment. Il l’a massacré dans ce tie break !

  19. Djita 13 novembre 2010 at 15:03

    Le mari de Pierre: Gachassin, me fait trop rire.

    • Jeanne 13 novembre 2010 at 15:06

      Au fait Pierre c’était bien la nuit de noces ?

    • Sylvie 13 novembre 2010 at 15:09

      Curieuse.

    • Jeanne 13 novembre 2010 at 15:10

      Non je suis inquiète :mrgreen:

      • Djita 13 novembre 2010 at 15:14

        Vu la tête de Gachassin,ça dû être mémorable. :D

      • Jeanne 13 novembre 2010 at 15:14

        Oui il a l’air trop content, et je trouve ça suspect, d’où ma question :lol:

  20. Jeanne 13 novembre 2010 at 15:05

    Bien résisté à l’embuscade de début de set. Mika totalement bullet proof au filet !

    • Djita 13 novembre 2010 at 15:12

      Il est presque sorti du match Soderling. Je ne comprends pas son attitude, surtout pour un joueur de ce calibre. Je ne vois pas comment il peur s’en sortir. Mika devrait bientôt boucler le match.

  21. Sylvie 13 novembre 2010 at 15:09

    LLodra continue d’impressionner

    • Djita 13 novembre 2010 at 15:20

      J’avoue que je suis bluffée. Il va faire très mal en finale LLodra.

  22. Jeanne 13 novembre 2010 at 15:16

    Quel rrrrrrrrrrevers !

  23. Sylvie 13 novembre 2010 at 15:19

    Chez vous aussi ça bug par moment ?

    • Jeanne 13 novembre 2010 at 15:20

      Non

  24. Sylvie 13 novembre 2010 at 15:25

    Je n’ai plus aucun lien qui fonctionne

    • Jeanne 13 novembre 2010 at 15:28

      Tu as tout utilisé sur tennisform ?

    • David 13 novembre 2010 at 15:29
    • Sylvie 13 novembre 2010 at 15:35

      Merci David, ton lien fonctionne

      Jeanne, oui, ça ne charge plus : trop de connexions

  25. David 13 novembre 2010 at 15:44

    Llodra breaké à 5-5.

    • Sylvie 13 novembre 2010 at 15:45

      Aïe ! J’ai peur qu’il ne tienne pas la distance sur trois sets.

  26. Antoine 13 novembre 2010 at 15:45

    Ouaip ! Très très bon jeu de retour du Sod alors que Llodra était en panne de premières..Cela va faire un set partout..

  27. Alexis 13 novembre 2010 at 15:55

    Je le réécris ici pour ceux qui ne le savent pas : les abonnés free ont accès cette semaine à canal + sport (chaîne n° 42)…

    • Djita 13 novembre 2010 at 16:03

      Merci pour l’info d’ailleurs.

  28. David 13 novembre 2010 at 15:57

    Attention Llodra. Soderling retourne très bien !

  29. Sylvie 13 novembre 2010 at 15:59

    Break d’entrée de Soderling… Allez Mika !!

  30. David 13 novembre 2010 at 15:59

    Break d’entrée de Soderling. On peut presque dire que c’est fini tant Llodra a l’air d’avoir pris un coup sur la tête.

  31. Djita 13 novembre 2010 at 16:02

    Llodra avait visiblement plus de chances en 2 sets. C’est vraiment dommage s’il perd.

  32. Sylvie 13 novembre 2010 at 16:04

    Surtout que Soderling semble jouer de mieux en mieux

  33. Quentin 13 novembre 2010 at 16:06

    Un break de retard alors que Lodra n’a toujours pas réussi a prendre l’engagement de Soderling depuis le début du match, ça parait mal barré!

    Djokovic et Davydenko avaient baissés les bras au deuxième set contre Llodra, pas Soderling qui a sauvé 2 balle de break. Résultat…

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Commentaires récents

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis