Bercy affiche complet : Soderling, Monfils… et Clément

By  | 14 novembre 2010 | Filed under: Rencontres

Et l’on termine ce tournoi de Bercy sur une pirouette. En début de semaine, juste après sa victoire au premier tour sur Feliciano Lopez (6/7 7/6 6/3), Arnaud Clément se livrait à un assez long entretien, abordant divers sujets dépassant le strict cadre du tournoi parisien : la finale de Coupe Davis bien sûr, mais aussi le plaisir du jeu et, corollaire immédiat, la question de la retraite. Détendu, d’humeur blagueuse, l’Aixois se confie. En attendant la grande finale de cet après-midi…

- Arnaud, quoi qu’il arrive, vous avez fait un bon tournoi parisien, avec notamment cette victoire au premier tour sur Lopez, votre plus gros résultat depuis l’US Open… Un mot sur ce match ?

- Très content. Ouais, très content. J’avais de bonnes sensations un peu partout… même si ça ne m’a pas servi tant que ça ! Lopez a très bien servi et je n’ai quasiment eu aucune chance de le breaker. Mes quelques balles de break il sort des aces dessus à chaque fois. Par contre dans le troisième c’est un peu lui qui me donne son service… Dans ce type de match, il fallait surtout éviter les faux pas sur mes jeux de service, ce que j’ai su faire.

- Au point d’avoir servi 22 aces…

- 22 ? Whaouh ! Ca doit être un de mes records en carrière, matchs en cinq sets compris ! Le court est vraiment plus rapide que les années précédentes. Il convient bien à mon jeu : je trouve de bonnes zones, et quand on trouve de bonnes zones sur ce type de surfaces c’est point gagnant à la clé. Je suis arrivé à Bercy dès le jeudi, et j’avais été agréablement surpris par le revêtement.

- A bientôt 33 ans, vous paraissez avoir toujours le même pep’s qu’à vos débuts…

- Ça c’est parce que vous ne m’avez pas vu la semaine dernière à Valence ! (rires) C’est vrai que j’ai de l’énergie, je suis réactif, je me fais plaisir sur le court. Mais ça n’est pas comme ça toutes les semaines. J’ai peut-être un peu trop joué cette année ; c’était sans doute une erreur. Je sais maintenant qu’il faudra que je planifie autrement mes saisons pour les dix années à venir !

- C’est vrai que pour le coup vous avez été irrégulier, cette saison.

- Très irrégulier, même. J’ai fait des choses pas mal en Grand chelem, une bonne finale à Auckland en début d’année, aussi… C’est pour les grands rendez-vous que je continue à jouer : les Grands chelems ou les tournois comme Bercy, à la maison, devant tout ce monde. Bien sûr, quand je perds 2 et 2 j’aurai du mal à vous sourire ensuite, mais c’est pour se voir offrir de gros challenges sur des grands courts qu’on joue. Surtout à mon âge.

- Puisqu’on parle d’âge… La retraite, vous y songez ?

- Après les mauvaises défaites, oui (rires). Mais ça ne dure jamais très longtemps. Je ne me mets pas de limites, de barrières. J’aime toujours le tennis, moi ! Alors tant qu’il y aura l’envie et que j’aurai des occasions de jouer des matchs comme à Bercy cette semaine…

- On saura bientôt quelle équipe Guy Forget a sélectionné pour Belgrade. Vous y pensez, à cette finale de Coupe Davis ?

Pff… Dans ma situation et avec mon passé en Coupe Davis, notamment l’expérience des finales de 2001 et 2002, j’ai beaucoup de recul par rapport à la sélection. Là, j’ai la tête à Bercy. Mine de rien, c’est un tournoi important pour un Français. C’est vrai que tout le monde, pas seulement les journalistes, me parle de Belgrade. Mais moi, je pense d’abord… à ma grand-mère : elle a 83 ans et elle est montée de Marseille exprès pour me voir jouer à Bercy.  Ma priorité à moi, c’est de m’arracher pour elle. Après, on verra. De toute façon, si Guy doit m’appeler, ça sera parce que j’aurais bien joué. Donc tout est lié.

- Vous êtes surtout envisagé comme joueur de double. Vous préparez ça différemment du simple ?

- En fait, le double est comme un à-côté positif. Sur les tournois, je peux perdre en simple et rebondir en double. Ce qui est indispensable en double, c’est d’avoir du jus. Ça va vite, il faut sauter dans tous les sens… Dans mon cas, si je joue bien en simple, je joue forcément très bien en double. Mais si je joue mal en simple ça ne veut pas dire que je joue mal en double !

######

On connaît déjà les vainqueurs du tableau de double : Mahesh Bhupathi et Max Mirnyi viennent de battre en deux sets la paire Mark Knowles / Andy Ram (7/5 7/5). Bhupathi et Max « The Beast » ont donc eu raison de faire revivre un tandem qui les avait mené à un titre à l’US Open et à un nombre considérable de victoires en tournois. C’était vers les années 2002 – 2003. Depuis, Max avait connu d’autres succès avec Jonas Bjorkman, tandis que Bhupathi n’avait jamais pu retrouver d’équivalents à ses partenaires passés Paes et Mirnyi. L’un comme l’autre distancés de la course aux succès depuis deux saisons, ils ont donc décidé il y a quelques mois de remettre le couvert. Ce titre parisien est leur premier de l’année et les envoie au Masters.

######

Amoureux de Paname. Robin Soderling le voulait, celui-là. Parce  qu’au fil de titres à Lyon et autres finales à Marseille, il a toujours bien réussi dans l’Hexagone. Surtout, le Suédois drivé par Magnus Norman avait déjà perdu deux finales à Paris, les plus belles, celles des Internationaux de France. Federer, Nadal… On a vu moins coriace, même en finale majeure. Hier, suite à sa victoire sur – déjà – un Français, Michaël Llodra, il avait lâché : « J’espère que ma troisième finale à Paris aura un dénouement plus heureux ». Le cadre a changé, est moins prestigieux, mais Bercy reste un bel écrin… surtout quand, malgré deux finales en Grand chelem, on ne compte encore que cinq titres au palmarès, et aucun réellement important parmi eux. Face à Gaël Monfils, régional de l’étape fatigué par un parcours riche en baston, le Suédois était favori. Encore fallait-il le démontrer sur le terrain. Mais l’expérience est maintenant là et il n’a pas donné l’occasion à Bercy de s’enflammer : 6/1 premier set en 26 minutes. Monfils était passé sous un p… de camion lancé à pleine allure. Et s’il y eut bien un tie-break dans le second set, jamais Soderling ne sembla en danger (7/1 au jeu décisif, pas la moindre balle de break à négocier de tout le match). A 26 ans, il remporte le plus grand titre de sa carrière. De Superconnard sur la ligne de départ, Robin est devenu à l’arrivée un joueur qui compte, doublé d’un homme chaleureux dont le bonheur après la balle de match faisait plaisir à voir : « Maintenant, j’ai deux tournois favoris : Roland-Garros et Bercy ! » Au passage, il rejoint ses compatriotes Edberg et Enqvist au palmarès parisien. Et puisqu’un bonheur n’arrive jamais seul, il chipe à Andy Murray la 4e place mondiale.

Quant à Gaël Monfils, Bercy est juste morgane de lui. Bien sûr, il y a la déception d’une nouvelle défaite en finale du POPB. Mais en répétant sa performance de l’an dernier, le Français a acquis une consistance nouvelle. Lui que l’on savait aimer la bagarre contre des Fognini ou Melzer a prouvé être capable d’en faire de même contre l’élite mondiale. Verdasco, Murray, Federer, l’un des plus beaux enchaînements de la saison. Mieux, Cœur de kenyan, véritable bande de jeunes à lui tout seul, a fait étalage d’une nouvelle maturité dans l’exploitation de ses capacités. A l’heure de réfléchir avec son coach Roger Rasheed à ce que devrait être sa saison 2011, il aura tout intérêt à se rediffuser ce match de haute voltige contre Roger Federer. Et si la Porte d’Orléans a ce soir le blues, ce n’est assurément pas le dernier bal de Gaël.

######

Voici donc s’achever cette semaine parisienne vécue au cœur de l’évènement. Et puisqu’il existe une tradition bien ancrée sur 15love, on terminera par un court top/flop de la semaine.

Les tops :

  • La surface. En décidant d’installer une résine synthétique et de réaccélérer les conditions de jeu à Bercy, les organisateurs ont eu une riche inspiration. Plutôt sceptiques en début de semaine, joueurs et médias se sont au final montrés ravis de ce retour à une certaine tradition. Le bon accueil du public et le parcours d’un certain serveur-volleyeur tricolore ont été une digne récompense pour Jean-François Caujolle et son équipe.
  • Les matchs. A l’exception d’une finale assez vite expédiée, niveau de jeu et matchs accrochés ont dans l’ensemble été au rendez-vous. Robin Soderling fait un très beau vainqueur de l’épreuve.
  • Michaël Llodra. Il fallait bien que ça arrive, que le doux dingue parisien assemble un jour les pièces du puzzle et réalise un grand truc dans un grand tournoi. Ce fut à la maison, et « Micka » a rallumé la flamme du tennis d’attaque l’espace de victoires sur les N°3 et 11 mondiaux.

Les flops :

  • Le public parisien. Sifflets contre les adversaires des Français, broncas envers les arbitres demandant le silence, cris parfois pendant les échanges, le dernier week-end de compétition a montré le public français dans ce qu’il a de pire, sa dimension franchouillarde et inutilement cocardière. C’est tout au mérite de Robin Soderling d’avoir dans ces conditions passé en revue l’équipe de France de Coupe Davis sans jamais perdre ses nerfs.
  • La programmation des doubles. Bien sûr, ils n’ont pas l’habitude des sunlights. Mais dans un complexe de Bercy finalement pas idéal pour accueillir du tennis, le tournoi de double s’est quasi-exclusivement disputé en sous-sol, sur un Court N°1 indigne d’un Master 1000. Un gros point noir.

About 

Prenez ma nouvelle adresse : http://livre.fnac.com/a7085832/Marc-Gdalia-Les-monuments-du-tennis-moderne

Tags:

336 Responses to Bercy affiche complet : Soderling, Monfils… et Clément

  1. MarieJo 16 novembre 2010 at 00:28

    je pense que malgré le fait que soderling soit arrivé un peu sur le tard au niveau ou il est, il ne ferait pas tâche même s’il devenait top 2 après l’oz… possible s’il gagne londres, mais peu probable quand même.

    donc on a le duo hispano suisse en tête, pas une surprise non ?
    djoko et murray en embuscade juste derrière, et maintenant soderling qui essaye de faire partie de ce lot là.
    sur la saison 2010 : question palmarès on a Murray avec 2 MS 1FGC puis soderling avec 1MS et une FGC pui djoko avec 1FGC…
    après on a berdych, roddick et ferrer qui complètent le tableau du masters…

    @ antoine : sans doute que le scott n’a fait de pas si mauvais résultats depuis l’us, mais il semble un peu sur courant alternatif depuis, bon à shanghai, mais pas plus… à bercy il a été vraiment moyen, et cilic aurait du le sortir bien avant la monf’.
    Fed, c’est un peu la valeur sure… il fera le boulot pour être là, et il ne sera sorti que par un gars qui ne ratera pas grand chose… un peu comme l’année dernière.
    nadal se donnera à fond, l’année dernière il faisait acte de présence, il avait en tête la CD.

    • Colin 16 novembre 2010 at 09:39

      « après on a berdych, roddick et ferrer qui complètent le tableau du masters… »
      Euh, pour reprendre ta terminologie, Roddick a 1 MS et Berdych 1 FGC.
      Donc le seul à n’avoir rien fait cette année parmi les 8 qualifiés aux Masters est Ferrer.

      • Duong 16 novembre 2010 at 10:23

        Si on prend ta terminologie, Djoko a tout juste une finale de grand chelem, et même pas une finale de Masters 1000 cette année.
        Ferrer a au moins une finale de Masters 1000.
        Mais les ATP500 ça compte aussi : Djoko et Ferrer en ont gagné 2.

  2. Yaya 16 novembre 2010 at 01:32

    Puisqu’on en est au masters

    1° je souhaite à Nadal le tableau le plus pourri qui soit !

    2° je vois bien une victoire finale de FERRER, qualifié in extremis au sortir des poules, qui tape Federer en finale après avoir sauvé 9 balles de matchs sur son service. Amen.

  3. Jérôme 16 novembre 2010 at 07:12

    CK, on a vu à l’US Open que le classement ne veut pas forcément dire grand chose. Verdasco, il y est bien dans le top 8, mais comme il n’a rien entre les 2 oreilles, ça ne l’a pas empêché de se faire torcher en 3 sets.

    Antoine, là où je ne suis pas ta logique, c’est que si aujourd’hui tu estimes faibles les chances du Rafa au Masters parce qu’il manque de matches, alors à l’OA il manquera tout autant de matches. Or on a bien vu que Nadal s’est déjà imposé à l’OA.

    Certes, l’OA 2009 avait été précédé de tournois de préparation pour Raging Manacori Bull, mais je crois qu’il y a eu un grand changement à l’été 2009 chez Nadal.

    Alors que jusqu’à sa blessure post RG 2009 Nadal avait besoin de beaucoup jouer pour monter en puissance et donner son meilleur niveau. Depuis cette blessure, il ne peut plus se permettre cette approche qui lui occasionnait une blessure (aux conséquences potentielles toujours plus graves au fur et à mesure que les années passent) tous les 3 mois. Et donc, il joue désormais relativement peu en ciblant les tournois du GC. C’était tout particulièrement criant pour RG (où il a eu l’intelligence de zapper Barcelone) et l’USO (où il n’était pas forcément au mieux physiquement mais ne s’est à mon avis pas arraché à Toronto et Cinci pour donner tout ce qu’il avait à Flushing).

    • Jérôme 16 novembre 2010 at 07:18

      Sinon, sur Murray, moi aussi je suis tenté de faire le parallèle avec Lendl, mais la différence fondamentale était déjà en 1981-1983 le type qui avait le jeu le plus puissant et le meilleur coup droit du circuit. Or le coup droit est plutôt la faiblesse de Murray.

      Le problème de Murray, c’est que c’est une espèce de croisement entre Wilander et Lendl :
      - un Wilander avec une grosse 1ère balle de service (mais qui passe assez peu souvent),
      - un Lendl avec ses faiblesses mentales dans les gros événements mais sans son atout maître qu’était le coup droit.

      C’est pour cela que je pense que le parallèle avec Lendl est un non parallèle. Murray n’a pas ce qu’il faut pour exercer la domination notamment physique que Lendl a exercée sur le circuit pendant la quasi-totalité des années 80.

      • Duong 16 novembre 2010 at 09:52

        la comparaison avec Lendl porte sur l’émergence tardive, pas sur le type de jeu évidemment.
        Je ne suis pas d’accord avec ceux qui pensent que l’échec de Murray pour l’instant en grand chelem tient à un coup droit insuffisant : pour moi c’est d’abord mental.
        Et puis il est celui qui peut développer le plus de choses dans son jeu.

    • Duong 16 novembre 2010 at 09:50

      Nadal aura des semaines de préparation avant Melbourne et jouera Abu Dhabi, Doha comme chaque année.
      De plus, la surface lui convient beaucoup mieux et il aura la première semaine pour se roder, comme dit par Antoine.

  4. Mozeur Phoqueur 16 novembre 2010 at 07:41

    En termes de préférences, il va de soi que j’aimerais que le trophée de Londres revienne à murray (car c’est chez lui) ou à rafa (car il n’a jamais gagné ce tournoi).

    En termes d’anticipations, je vois fed et murray très motivés et très bons pour Londres, mais je crois très peu en rafa (pas présent à 100%) et en djoko (la tête déjà en coupe davis). En dernier lieu, je pense qu’il ne faut pas enterrer Supervicking, roddick, ferrer et berdych, vu qu’historiquement les outsiders brillent très souvent en fin de saison.

  5. Antoine 16 novembre 2010 at 09:34

    Je réponds aux arguments de Jérome et Duong:

    Sur Rafa, certes il jouera peu avant Melbourne mais il n’arrivera pas là bas sans avoir joué depuis plus d’un mois et tous les autres seront dans la même situation. Par ailleurs, en GC, c’est la première semaine qui permet de retrouver ses marques et de monter en puissance régulièrement ce d’autant plus qu’avec le système des 32 têtes de série, un vrai poids lourd ne risque pas grand chose avant les 1/8ème, voire les quarts..Là, Rafa va arriver au Master’s sans aucun repères alors qu’il comptait sans aucun doute jouer qq matchs à bercy pour ce faire..

    En ce qui concerne Djoko, il ne va certes pas au Master’s avec l’intention de perdre trois matchs et sur le court il se battra. Mais mentalement, il n’y est pas. On ne peut pas, mentalement, être totalement impliqué sur deux trucs à la fois et sans implication totale, je ne vois pas comment il pourrait gagner..

    • Sylvie 16 novembre 2010 at 09:59

      Tout dépend de la configuration de ses matchs. S’il arrive à se sortir d’un ou deux matchs accrochés, un peu longs, cela peu suffire pour le remettre dans le coup et cela va le booster mentalement. En revanche, s’il perd son premier match en deux sets et gagne le second rapidement, par ex, peut-être manquera-t-il encore de repères.

      J’avoue que, comme pour l’US open, je trouve beaucoup de gens pessimistes pour Nadal. On lisait partout, sauf exception, que c’était impossible qu’il gagne NY et il l’a fait. peut-être aidé par le tableau, mais tout de même.

      Là, je crois en ses chances. Si sa blessure l’a vraiment pénalisé et s’il a du arrêter de jouer un moment, peut-être que ce sera juste, à voir. Si son arrêt était plus de précaution et s’il hérite d’un tableau clément, tout est possible. De toutes façons, s’il arrive en demie, il sera candidat au titre. Le plus dur sera, pour moi, de passer les poules car il est en manque de compétition et de repères et qu’il aura des matchs difficiles d’entrée.

      • Antoine 16 novembre 2010 at 10:08

        Je n’ai pas le sentiment d’avoir été une exception en faisant de Rafa le favori pour l’US Open cette année; j’ai l’impression qu’il y a beaucoup de gens qui ont compris que Rafa aujourd’hui, ce n’est plus le Rafa d’il y a trois ou quatre ans et qu’il est très bon partout; enfin pas tous..

        Pour lui, plus que pour d’autres, le tirage va être important parce qu’effectivement, il aurait bien besoin de deux matchs pas trop durs pour commencer, ce d’autant plus que ce n’est pas parce qu’on gagne deux matchs sur trois qu’on est automatiquement qualifié pour les demies comme la Murène et Djoko doivent s’en souvenir…

      • Duong 16 novembre 2010 at 10:20

        Comme Antoine et Elmar : « tu lisais partout » des gens pessimistes pour Nadal à l’US Open.
        Hé bien c’est bien connu, les journalistes ont besoin d’en faire des tonnes sur les résultats des derniers tournois, pour remplir les papiers, mais ça n’est pas une bonne méthode.
        Celui qui m’a le plus étonné, c’est MCEnroe, qui avait prévu la victoire de Nadal à l’US Open dès Wimbledon, et qui a complètement retourné sa veste seulement à cause de Toronto et Cincinatti ?
        Comment un si grand champion peut-il autant perdre le recul et la vision générale ?

        [Si sa blessure l’a vraiment pénalisé et s’il a du arrêter de jouer un moment, peut-être que ce sera juste, à voir. Si son arrêt était plus de précaution et s’il hérite d’un tableau clément, tout est possible.]
        Il a été très clair : arrêt total de tennis pendant 6-7 jours, pourquoi aurait-il été aussi précis pour donenr une excuse ?

        Pour ce qui concerne son calendrier, c’est très clair : premier match contre la dernière tête de sérfie (Roddick ou Ferrer), puis, si il gagne, contre le vainqueur de l’autre match de la poule, sinon contre le perdant. C’est comme ça que ça marche au Masters.

        Donc les poules il peut les passer, oui, car Berdych et Ferrer ne jouent pas si bien dernièrement. Mais passer les poules ne suffit aps à le mettre dans le coup, non : il a déjà perdu deux fois en demie dans ce tournoi, et les autres me semblent bons.

      • Sylvie 16 novembre 2010 at 10:20

        Peut-être pas toi, mais objectivement, avant l’US, peu croyaient en Rafa victorieux à L’US. Je me souviens d’Elmar qui y croyait mais j’ai lu bien plus de commentaires sceptiques.

        • Duong 16 novembre 2010 at 10:24

          moi j’ai lu ça chez les journalistes, et peut-être sur ce site où de toute façon on voit quasiment toujours Federer vainqueur :lol: alors j’imagine comment ça devait être après la victoire à Cinci et la finale à Toronto :lol:

        • Sylvie 16 novembre 2010 at 10:37

          C’était plutôt Murray en 1 et Federer en 2

      • Sylvie 16 novembre 2010 at 10:27

        Duong, je ne parlais pas de la presse mais des internautes.

  6. karim 16 novembre 2010 at 09:54

    A William:

     » Il l’a gagné, à sa façon, mais il l’a gagné.  »

    Si j’étais un fan décérébré de Nadal je t’aurais envoyé Leon te payer une petite visite (Jean Réno d’avant la carrière pipole). Je crois que c’est la phrase la plus mesquine, rabaissante, méprisante, condescendante sur Rafa de l’année. Et comme tu as sorti ça facilement… J’aurais aimé sortir ça à ta place, ourf ourf.

    • William 16 novembre 2010 at 18:57

      Je t’autorise à cosigner, petit homme vert.

  7. alfred 16 novembre 2010 at 10:22

    « Ba le souci avec Nadal, c’est que je trouve aussi que sur dur Djokovic, Murray ou Del Potro (mode 4e ou 5e mondial hein, remarque on sait même plus, ça fait loin…) sont meilleurs en valeur pure »

    Essaie de justifier tennistiquement(désolé) cette affirmation et tu verras par toi même qu’il n’y a pas d’argument valable.

    :mrgreen:

    Pour ceux qui cherchent Franck-V je sais où il est. Il faudra prendre mon RIB si vous voulez que je vous indique l’endroit.

    :mrgreen:

    • Duong 16 novembre 2010 at 10:26

      Ah hé bien si tu veux une justification tennistique, regarde les matches. Et compare avec le gazon, où là Nadal peut être vraiment impressionnant.
      Si tu ne crois qu’aux chiffres et aux « palmarès », quelqu’un peut toujours te répondre (je ne vois pas ce que Nadal a de meilleur que Djoko), mais ça n’est pas à mes yeux une justification tennistique.

      • alfred 16 novembre 2010 at 10:50

        Non je ne me réfère pas au palmarès, je me réfère seulement aux coups du tennis, à savoir :

        Le service (Nadal l’a désormais)
        la volée
        le coup droit (Il sait aussi frapper à plat avec plus de sécurité d’ailleur)
        le déplacement
        la vision du jeu
        le mental
        le physique
        le slice (Nadal est le meilleur des 4 sur ce coup. Seul Federer fait mieux)
        le revers(un peu moins solide je le concède)

        Nadal a tout aujourd’hui(quand il est dans de bonnes dispositions mentales et physiques) pour rivaliser avec ces gars là sur le format 3 sets gagnants je veux dire. Je suppose que par « valeur pure » william voulait parler de « valeur tennistique(désolé) ».

        Le seul que je trouve intrinsèquement supérieur à Nadal sur dur est Del potro (Pour son service avec le pourcentage de premières qui va avec et son coup droit de mamouth). Il est le seul à pourvoir déborder l’espagnol à la régulière. Les deux autres doivent procéder à une construction pour y arriver.

        Je rappelle au passage que Franck-V est toujours aussi perspicace pour montrer que Nadal aura usurpé sa saison 2010 quoi qu’il arrive.

        :mrgreen:

      • Duong 16 novembre 2010 at 13:33

        OK pour ton analyse, mais je suis pas convaincu par l’analyse du jeu en « saucissonnant » en plusieurs coups ou capacités :
        pour moi ses problèmes sur dur actuellement sont :

        1. son revers, bien moins bon cette année qu’en 2008

        2. le retour sur première balle, pas formidable, notamment en revers

        3. son déplacement est moins bon sur dur

        4. en général sur dur il a un problème quand ses coups sont trop courts : par rapport à Wimbledon, sur dur, la balle rebondit plus haut quand il joue court donc là l’adversaire peut lui mettre une patate -cf Blake, Gabashvili, Söderling et autres (sur herbe, en 2e semaine de Wimbledon, le gazon étant parti en fond de court, elle rebondit plus haut, dans le carré elle rebondit plus bas, ce qui est la meilleure configuration pour lui)

      • Diana 16 novembre 2010 at 20:07

        A Alfred :

        Un peu facile de déclarer savoir où Franckie se trouve en voulant monnayer l’information, pour ensuite lui attribuer des écrits qu’il n’a jamais eus. Pas de bol, je sais (depuis peu de temps) également où il est, alors, ta délation, tu ferais bien de la garder pour d’autres. Je sais, les absents ont toujours tort, on peut leur faire dire n’importe quoi.Mais je veille, on ne touche pas à Franck.

  8. Kristian 16 novembre 2010 at 10:44

    La valeur pure en tennis ne veut rien dire. Sampras disait bien que le joueur qui l’impressionnait le + etait Julien Boutter (ou un truc du genre). Sur la valeur pure, Leconte serait le GOAT, Et Nalbandian aurait gagne 5 Grands Chelems.
    Ce qu’il faut, c’est sortir le bon match au bon moment. Et la dessus Nadal semble meilleur que Murray ou Djokovic. Et meme sur dur.

  9. Jean 16 novembre 2010 at 10:48

    Nadal : manque de compétition et bien plus intéressé par le Gros Cul Chelem, va se faire gang banguer. Pis c’est la grosse classe quand t’es n°1 avec deux fois plus de points de faire « ouais, nan mais moi, tu sais, les Masters, je m’en fous un peu. »

    Federer : attention, Londres est une ville propice aux rhumatismes. De plus en plus victime de poussées parkinsoniennes le laissant hagard sur le court, il pourrait néanmoins témoigner de qualités récemment dévoilées par le jeune espoir français Richard G. et viser haut. En forme mais un peu imprévisible.

    Djokovic : toujours prêt à grappiller quelque chose, rarement dans l’économie (jouerait autrement, sinon) et à l’aise en indoor. Mais investi ou pas, son manque d’autorité dans le jeu le fait de toute façon dépendre d’une relative méforme des autres, ce qui est possible.

    Söderling : pourrait tout péter, n’a absolument rien à perdre et dans un bon jour un jeu qui peut gêner tout le monde, il l’a montré. Pas exclu que, la confiance aidant, il prenne une nouvelle dimension. Quand ça rentre, ça rentre.

    Murray : a tellement passé son année à justifier son surnom que l’on serait étonné qu’il s’impose chez lui. Malheureusement, l’histoire nous a montré qu’il ne fallait jamais écarter l’éventualité du pire, et les blaireaux gagnent souvent les Masters en premier, comme Lendl. Et Mac, merde.

    Beurdych : en forte baisse depuis Wimbledon. Content d’être là.

    Ferrer : on en reparle s’il passe les douanes.

    Roddick : sorte de Jeanne Moreau du tennis, devient énervant.

    Favoris : Vieux Roger et Söd.

    • Colin 16 novembre 2010 at 11:22

      Waaah MDR la vision: Roddick faisant un duo avec Etienne Daho sur un texte de Genet. Le truc de ouf.

    • William 16 novembre 2010 at 19:01

      Gros Cul Slam, excellent !

  10. Ulysse 16 novembre 2010 at 10:58

    Le problème avec Nadal est qu’il échappe un peu aux prévisions depuis peu.
    Sa saison était réglée comme du papier à musique de 2004 à 2009 : gros focus sur la TB puis encore en forme en juillet voire août sur la lancée. Ensuite il était cramé et se faisait marcher dessus tout le reste de la saison avant de renaître encore plus fort de ses cendres en janvier.

    En 2010 on a vu encore un scénario conforme, avec hénaurme printemps-été puis chute libre à partir de Toronto. Tout nominal. Puis la fidélité au script se rompt avec la victoire à l’USO, qui semble témoigner d’une remontée de niveau automnale parfaitement inconnue jusqu’alors chez le Majorquain. Moi je l’avoue, ce résultat m’a mis sur le cul. D’habitude quand l’Ibère entame sa saison hivernale, il ne remonte plus de l’année et ne performe que dans des tournois très mineurs après août.

    Alors préparation différente cette année qui génère des pics de forme à la saison des feuilles mortes chez Rafa ? Ou l’USO n’était-il qu’un tournoi tombé tout cuit dans le bec dans le cas particulier 2010 (6 premiers tours fingers in the nose puis un Djoko moribond en finale) ?

    L’Ibère hiberne-t-il toujours ? Le Masters devrait apporter la réponse.

    • Yaya 16 novembre 2010 at 11:38

      Il est à noter que les seules fois où Nadal s’impose en GC sur dur, il est dans la partie de tableau d’un Murray qui se fait sortir avant lui.

      Non cet USO, fut un alignement d’étoiles invraisemblable.

    • Kristian 16 novembre 2010 at 11:43

      On parlait d’alignement d’etoiles quand Nadal a atteint la finale a Wimbledon en 2006. Et puis apres on a arrete d’en parler..

      Il y a un truc entre ce gars la et les etoiles, c’est pas possible.

      • Marque 16 novembre 2010 at 12:00

        Oui, mais on a aussi parlé d’alignement d’étoiles pour le doublé RG/Wimb de Fed. On peut donc penser qu’elles n’ont pas clairement choisi un favori, et qu’elles préférent semer la zone en favorisant tantôt l’un, tantôt l’autre
        Elles ont vraiment que ça à foutre!

  11. Antoine 16 novembre 2010 at 10:58

    Roddick en Jeanne Moreau: excellent ! et sur la Murène, c’est malheureusement vrai..la Murène peut très bien gagner ce tournoi comme cela si jamais il ne gagne jamais un GC, il aura au moins gagné cela; une sorte de Davydenko. Néanmoins, le mieux arrive parfois aussi et ce qui peut arriver de mieux, c’est que la Murène ne gagne ni ce Master’s, ni surtout à Melbourne après..Là, il sera vraiment mal..

  12. alfred 16 novembre 2010 at 11:06

    @Duong

    Toi qui est persuadé que Nadal est blessé je remets sa déclaration de forfait à Bercy. Lis bien entre les lignes et tu verras par exemple que monsieur et son staff() comprennent tout de suite qu’il a une tendinite à l’épaule sans faire d’examen. Sont trop fort ces espagnols.

    « J’ai un peu forcé à l’entrainement, j’ai ressenti une douleur au bras gauche, on a vite compris qu’il s’agissait d’une tendinite, il faut donc que j’observe une période de repos. Il n’y a vraiment rien d’inquiétant. Je serai quand même à Bercy lundi pour les médias mais aussi pour faire des opérations de communication avec mes fans, c’est la moindre des choses « 

    • Kristian 16 novembre 2010 at 11:20

      En meme temps, il en a eu tellement de tendinites Nadal a tous les membres, qu’il doit etre capable de la diagnostiquer tout seul.
      C’est comme un mal de tete apres une soiree vodka. T’as pas besoin d’aller chez le medecin pour savoir ou est le probleme.

    • Jean 16 novembre 2010 at 11:25

      Oui, il est préconisé pour remplacer Léonard Di Caprio dans une nouvelle version des « Infiltrés » aux côtés de Matt Damon.

    • Duong 16 novembre 2010 at 13:08

      non Alfred : sur son site personnel (repris notamment par Yahho à l’époque), dès le soir de son forfait, il avait été beaucoup plus précis, c’étaient les docteurs qui lui avaient préconisé 6-7 jours d’arrêt pour reposer son épaule.

      • alfred 16 novembre 2010 at 13:13

        Ok si tu le dis.

          • alfred 16 novembre 2010 at 14:19

            Tu dis que tu n’aimes pas Nadal. C’est vrai ça?

          • Duong 16 novembre 2010 at 14:29

            oui c’est la vérité, désolé, c’est sans doute un très bon gars, avec une excellente éducation, mais ses tics et son attitude sur le court m’insupportent et même m’effraient, et je ne suis pas fan de son jeu.

            Je ne suis pas abonné au site officiel de Nadal, j’ai juste eu l’info par une autre source à un moment donné ;)

            • alfred 16 novembre 2010 at 15:39

              C’est juste que je suis assez étonné qu’un gars qui déprime(suite à la défaite de Fed à Bercy) ait autant de pêche pour poster.

              Sans rancune. Hein?

            • Duong 16 novembre 2010 at 16:16

              si si ton commentaire est plein de rancune, l’expression « sans rancune » dit toujours le contraire de ce qu’elle dit.

              D’ailleurs je me souviens d’un type sur webuytshirts qui l’utilisait toujours et qui était plein de
              rancune (je ne dis pas que c’est toi, mais l’exemple était caricatural de ce que je viens de te dire)

              Sur le fond, il ne s’agit pas d’ »avoir de la pêche », je ne comprends pas les commentaires qui me parlent de ça : je tape mille fois plus de choses que ça dans la journée !!

              En revanche, il s’agit de « vagabonder », de ne pas avoir une vie bien réglée … et ça c’est propre à la déprime.

              Ceci dit, associer ma déprime uniquement à Federer est une grosse erreur : à la limite ça n’est qu’un symptôme..

              Et sur le fond, tu as raison sur un point : je sais que le fait que j’écrive autant insupporte beaucoup de monde ;)
              Beaucoup de « rancune » donc.

            • Sylvie 16 novembre 2010 at 17:07

              Effectivement, Duong, le « sans rancune » permet souvent d’appuyer une « vacherie  » dite précédemment. Et l’exemple que tu cites est parlant pour ceux qui ont connu l’individu.

              En tous les cas, moi, tu ne m’insupportes pas, je trouve que tu es sincère et ne te masque pas derrière un pseudo pour être quelqu’un d’autre que ce que tu es. Et c’est déjà, une grande qualité à mes yeux.

              • William 16 novembre 2010 at 19:03

                Tout pareil que Sylvie. Duong, ton blues m’a touché, sans doute parce que ça m’est déjà arrivé pour du tennis. Et tes commentaires sont toujours intéressants, donc…

      • Diana 16 novembre 2010 at 20:14

        Je me joins à Sylvie et William pour dénoncer une attaque à ce grand Monsieur qu’est Duong.Je ne sais pas si tu te souviens Duong, je t’avais envoyé un Mp sur Men’s Tennis, et tu m’avais gentiment répondu. J’avais apprécié.:)

        Une chance pour ce site d’avoir un tel analyste, qui manie les stats comme je manie mon plumeau :)Etre adorable s’il en fût, tant de sincérité et d’honnêteté intellectuelle, une denrée rare de nos jours.

        Je te lis avec énormément de plaisir Duong, au diable les mauvais coucheurs (qui, au passage, feraient mieux de limiter leurs pérégrinations sur les t shirts ou le nadalien, hein ? )

        • Duong 16 novembre 2010 at 20:24

          bon je suis gêné : inutile à tous mes fans (s’il en reste :lol: mais si c’est le cas mieux vaut ne pas accumuler les posts) d’en rajouter, c’est déjà beaucoup :lol:

          Oui oui je me souviens sur MTF (où j’en ai irrité d’autres :lol: ) :)

          Patricia aussi était passée un moment sur ce site.

          • Diana 16 novembre 2010 at 20:40

            Suis contente de te faire sourire :)

  13. Marina 16 novembre 2010 at 12:55

    Groupe A: Nadal, Djokovic, Berdych, Roddick
    Groupe B: Federer, Murray, Soderling, Ferrer…

    Ca promet de beaux matchs dans les poules… J’ai hâte de voir Federer/Murray et Nadal/Djokovic!
    Mais Nadal aurait pu avoir pire comme tirage…

    • Djita 16 novembre 2010 at 12:59

      C’est vrai,il aurait pu avoir pire. Mais je trouve que ce sont des poules équilibrées. Je ne sais pas ce que vous en pensez. Poule A:Djokovic et Nadal en demis. Poule B: Murray, Soderling et Federer ont leurs chances.

    • Ulysse 16 novembre 2010 at 14:05

      Poules équilibrées ? Ca dépend pour qui. Il y a une poule plus équilibrée que l’autre quand même. Par exemple celle où il y a Federer, Murray et Soderling contient tous les vainqueurs ou finalistes des quatres derniers MS sur dur en 2010.

  14. Mozeur Phoqueur 16 novembre 2010 at 12:55

    POULE A : nadal djoko berdych roddick

    POULE B : Fed supervicking murray ferrer

    pas facile pour murray

  15. Elmar 16 novembre 2010 at 12:58

    Bon, pour Nadal, tout dépendra de son entrée en matière – très probablement contre Roddick. Il aurait préféré jouer Ferrer, ça c’est clair. Pour moi, ce 1er match, c’est du 50-50: Andy a un très bon H2H contre Rafa.

    Tirage quand même difficile pour Fed, surtout du fait de la présence de Murray. Et Sod fait toujours peur.

    • Duong 16 novembre 2010 at 13:11

      oui normalement ils jouent toujours comme ça : TS1 contre TS4 le premier jour, puis les vainqueurs des matches se rencontrent au match suivant (le 2e match est programmé comme ça pour éviter que les jeux soient faits dès le 2e match).

      Donc les premiers jours Nad-Roddick Murray-Söderling
      Fed-Ferrer Djoko-Berdych

      En revanche, je ne sais pas qui joue dimanche, qui serait plutôt avantagé car éviterait de jouer le vendredi avant la demi-finale.

      Je suppute quand même que Murray jouera dimanche parce que c’est un bon jour pour le public.

    • Nath 16 novembre 2010 at 13:12

      Roddick a un bon H2H contre Nadal, mais en plus il reste sur 4 victoires de suite à la fois contre Berdych et Djoko. Il a peut-être un coup à jouer s’il n’a pas trop envie de rentrer à la maison…

      Dans la poule B, si Ferrer ne bat pas Soderling (le seul qu’il peut battre à mon avis), on pourrait se retrouver avec Soderling, Fed et Murray avec 2 victoires chacun.

    • Duong 16 novembre 2010 at 13:12

      et donc le dimanche serait Nadal-Roddick et Murray-Söderling

      • Duong 16 novembre 2010 at 13:16

        non ma supputation c’est dimanche Murray-Söd l’après-midi,
        et Fed-Ferrer le soir, je faisais comme si Nadal et Roddick étaient dans le groupe de Murray :lol:

    • Duong 16 novembre 2010 at 13:13

      l’an dernier Murray avait joué le premier match le dimanche après-midi : ça pourrait être pareil cette année.

    • Duong 16 novembre 2010 at 13:15

      non je dis des conneries j’ai inversé les groupes :

      le premier jour Murray-Söderling l’après-midi, Fed-Ferrer le soir,
      le 2e jour Nadal-Roddick et Djoko-Berdych (je parie l’après-midi pour Djoko, le soir -match phare- Nadal-Roddick)

  16. Yaya 16 novembre 2010 at 13:07

    N’en déplaise à Kristian, le nostradamus de 15-love, Roddick va finir pour la 9e année consécutive dans le top ten. Encore 2 ans et avec Federer ils égaleront les 11 années consécutives de Sampras.

  17. Ulysse 16 novembre 2010 at 13:54

    POULE A
    Nadal-Djoko 0-2
    Berdych-Roddick 1-2
    Nadal-Roddick 1-2
    Berdych-Djoko 0-2
    Nadal-Berdych 1-2
    Roddick-Djoko 0-2

    POULE B
    Federer-Soderling 2-1
    Murray-Ferrer 2-0
    Federer-Ferrer 2-0
    Murray-Soderling 2-1
    Federer-Murray 1-2
    Ferrer-Soderling 1-2

    DEMIS
    Federer-Djokovic 2-1
    Murray-Roddick 2-0

    FINALE
    Federer-Murray 1-2

    Non mais !

    • Marque 16 novembre 2010 at 14:04

      Fed arrive à perdre en finale aprés avoir perdu en 1/2, c’est trop fort de sa part, dommage que ça lui serve à rien

      • Ulysse 16 novembre 2010 at 14:08

        Typo. C’est corrigé.

  18. Marque 16 novembre 2010 at 14:32

    Poule A:
    Nad/Rod : 1-2
    Djo/Berd : 2-0
    Nad/Berd : 2-1
    Djo/Rod : 2-1
    Nad/Djo : 0-2
    Rod/Berd : 2-0

    1: Djo – 2: Rod

    Poule B :
    Fed/Fer : 2-0
    Mur/Sod : 0-2
    Fed/Sod : 2-1
    Mur/Fer : 2-0
    Fed/Mur : 1-2
    Sod/Fer : 2-0

    1: Fed – 2: Sod

    Djo/Sod : 1-2
    Fed/Rod : 2-0

    Sod/Fed : 2-1

    Grosse cote

  19. Duong 16 novembre 2010 at 14:55

    je rappelle que normalement le premier jour, TS1 rencontre TS4, et le 2e jour les deux vainqueurs des premiers matches se rencontrent (ce qui permet d’assurer du suspense pour le 3e jour, car sinon on pourrait avoir deux joueurs à 2 victoires le 2e jour).

    Par ailleurs, un Anglais connaisseur d’un autre forum pense que Murray jouera dimanche, jour férié, comme l’an dernier (il avait joué l’après-midi, qui avait l’air d’être le « big match » pour le dimanche, le « big match » étant plutôt le soir à partir de lundi).

    Mon prono :

    Poule de Murray :
    Murray-Söderling 2-1
    Federer-Ferrer 2-0
    Söderling-Ferrer 2-1
    Murray-Federer 2-1 (donc Murray est déjà qualifié)
    Murray-Ferrer 2-1
    Federer-Söderling 2-1

    1. Murray 2. Federer

    Poule de Nadal :
    Djoko-Berdych 2-0
    Roddick-Nadal 2-1
    Djoko-Roddick 2-1
    Nadal-Berdych 2-0
    Roddick-Berdych 2-1 (Djoko est qualifié même en perdant en 2 sets contre Nadal grâce au set perdu par Roddick et au % de sets, qui est ce qui départage en premier les joueurs)
    Nadal-Djoko 2-1 (Nadal qualifié grâce à sa victoire sur Djoko, qui est déjà qualifié et qui doit jouer le lendemain)
    1. Djoko 2. Nadal

    Demies :
    Djoko-Fed 2-0
    Murray-Nadal 2-1

    Finale :
    Djoko-Murray 2-1

    • Duong 16 novembre 2010 at 15:00

      ah non mon truc marche pas : Nadal est premier devant Djoko car même % de sets (qui est meilleur que celui de Roddick) mais Nadal a gagné le face-à-face direct.

      Donc demies :
      Djoko-Murray 2-1
      Fed-Nadal 2-0 (je me fais plaisir ;))

      Finale :
      Djoko-Fed 2-1

    • Duong 16 novembre 2010 at 15:05

      ce que j’aimerais dans mon truc c’est que Roddick batte Berdych 2-0.

      Dans ce cas, si Nadal bat Djoko 2-1, ça marche au % de jeux entre Nadal, Djoko et Roddick comme l’an dernier entre Fed, Murray et Del Potro !!

  20. Sylvie 16 novembre 2010 at 15:09

    Amis des tirages de plans sur la comète, bonjour !

    • Duong 16 novembre 2010 at 15:25

      c’est vrai qu’il y a pas mal de paramètres qui entrent en jeu :
      - le fait qu’un joueur soit déjà qualifié le 3e jour ou pas
      - le nb de sets gagnés … et quand on voit à quoi se joue un set parfois …
      - qui est programmé le vendredi soir (mauvais pour préparer la demie du samedi et donc potentiellement un joueur moins motivé si qualifié avant ou pendant le match)

      Même si le fait qu’il y ait toujours 200 points par match limite quand même les démotivations ou calculs.

  21. Duong 16 novembre 2010 at 15:15

    J’avais bien deviné le programme (même ce coup-ci mieux que mon correspondant anglais qui pensait que Nadal-Roddick serait lundi après-midi et non lundi soir ;) ) :

    http://www.barclaysatpworldtourfinals.com/News/Tennis/2010/Pretournament/Finals-Groups-Determined.aspx

    dimanche après-midi : Murray-Söderling
    soir : Fed-Ferrer

    lundi après-midi : Djoko-Berdych
    soir : Nadal-Roddick

  22. Ulysse 16 novembre 2010 at 15:16

    A-t-on déjà eu les quatres grosses TS dans le dernier carré aux Masters ? Pas récemment en tout cas. Il y a toujours un ou deux invités surprises. C’est pour ça que j’y ai mis A-Rod.

  23. Cochran 16 novembre 2010 at 16:16

    Personne ne mise un kopeck sur FED et tout le monde le voit perdre contre Murray ? Mwi, ça se tient si on se réfère à leurs derniers affrontements mais c’est oublier l’adage qui veut que la murène ne batte jamais le petit Suisse quand c’est important. Je le vois bien aller moi le Fedounet. Il est plus fringuant que l’an dernier et il s’était hissé en demie tout de même. Et puis Fed ne perd jamais son second match de poule…

    • Ulysse 16 novembre 2010 at 17:06

      Oui ben Fedounet m’a bien refroidit cette année. Il peut battre n’importe qui n’importe quand sur dur, j’en suis persuadé. Mais trois ou quatre cadors de suite, je le répète, il ne l’a pas fait depuis quoi ? Cincy 2009 ? les Masters 2007 ?
      Il est bon mais pas fiable (Et puis perdre contre le sprinteur au coeur de Kenyan… Même en challenger… Pff!…).

  24. Francois 16 novembre 2010 at 16:58

    Ce que j’aime bien avec les Masters, c’est que CHAQUE match vaut vraiment énormément de points, relativement au reste de l’année.

    Il est à souligner que malgré l’US, malgré les défaites etc, Fed a quand même sur les 5 derniers mois de la saison mis 800 points à RN, plus de 1000 points à la Murène et au Djoker (près de 2000 à Sod). Imaginons un scénario dans lequel Federer repart de Londres avec un sans-faute, et Djoke 0 victoire. Fed aurait 2500 points de plus que le natif de Belgrade sur les seuls 6 mois juillet-décembre. C’est énorme. Et on pourrait dire ça pour chacun des joueurs en lice. Il y a moyen de creuser plus d’écart que sur un GC entre un finaliste et un forfait.

    Par ailleurs, on oublie trop souvent je trouve que l’AO 09 agit comme un trompe l’oeil. Oui Murray n’est que 5eme avec une finale de GC à défendre dans 2 mois. Oui Fed risque fort de rétrograder en cas de contre performance à Melbourne. Mais Murray et Fed ont un réservoir de points très important à aller chercher entre février et juillet : sur 2 GC + 5 M1000 et quelques autres tournois (Dubai, Barcelone…), ils ont respectivement fait 1425 et 1615 points. Indigne. Djoke 2285, Sod 3180 et Nadal bien sûr 7720. Les scores de Fed et Murray sur cette période de… 5 mois, sont plus proches des scores des Jurgen Melzer, Ljubi et Tsonga que du score de Soderling.

    Chacun des résultats de ces Masters va être bigrement intéressant. 200 points par match RR, puis crescendo.
    Dans la saison régulière, il n’y a qu’à partir des quarts en GC et qu’à partir des demies en M1000 que les matches valent plus de 200 points. C’est ce que vaut une finale de 500.
    Ce n’est qu’en demie de GC qu’on joue pour plus de points que les demies des Masters. Une finale de M1000 a le même poids.
    Il n’y a guère que la finale d’un GC pour valoir plus que la finale des Masters. Même une victoire en demie ne rapporte pas autant.

    Tous ces points à prendre, ils vont être absolument cruciaux dans les changements de hiérarchie avant RG. Qui sera TS2 à Wim? Qui sera TS5? Bien malin qui saurait dire ça maintenant; mais mine de rien dès après ces Masters une part non négligeable sera déjà jouée. Même en comptant l’AO, les premiers 6 mois de l’année ne comptent que pour moitié dans l’écart entre Fed et Djoke. Même en comptant l’AO, Murray et Djoke ont quasiment le même nombre de points sur ces mêmes 6 premiers mois. Novak a sacrément intérêt à suer un peu pour ces Masters, s’il veut rester au contact dans la lutte à la TS2. Car je crois que sur la période fév-juin Murray et Fed ont un boulevard pour faire mieux que l’an dernier.

    Hors Top 8, vous savez qui d’autre a un boulevard ? Monfils. Je ne blague pas. Je m’aperçois qu’il n’a mine de rien que 505 points sur la période janvier-Wim, c’est 20% seulement de ses points. C’est 1490 pour Youzhny, 2485 pour Verdasco, 2720 pour Roddick, 2475 pour Ferrer, 3165 pour Berdych … Sauf erreur de ma part (experts ?) sur la deuxième moitié de la saison, compris tournée US, Monfils est tout simplement… N°6 mondial, en attendant les résultats des Masters. M’étonnerait qu’à moitié qu’il refasse un petit tour dans le top 10 en 2011…

    • Ulysse 16 novembre 2010 at 18:19

      « sur la période fév-juin Murray et Fed ont un boulevard pour faire mieux que l’an dernier. »

      Je suis bien d’accord. Le seul hic c’est que c’était déjà le cas cette année pour Fed qui avait été minable en 2009 de IW jusqu’à Rome.

      Dans ses vertes années le Suisse était intraitable en mars-avril-mai, meulant toute la concurrence accessible (c’est-à-dire gagnant sur dur et ne perdant qu’en finale contre Rafa sur TB). Depuis 2007 il sous-performe dans les masters du printemps américains et fait de la figuration à MC et Rome. Pourquoi il inverserait la tendance en 2010 ?

      A l’époque on attribuait ça à un ré-équilibrage de sa saison pour préparer RG comme objectif stratégique. Il ferait peut-être mieux de laisser RG à Rafa et soigner un peu plus sa campagne printannière. Mais je ne sais si son ego peut s’accomoder d’un tel renoncement.

      • Duong 16 novembre 2010 at 18:31

        [A l’époque on attribuait ça à un ré-équilibrage de sa saison pour préparer RG comme objectif stratégique. Il ferait peut-être mieux de laisser RG à Rafa et soigner un peu plus sa campagne printannière.]

        On pourrait penser ça, mais en fait être en forme à Roland-Garros équivaut souvent à être en forme à Wimbledon (regarde encore Berdych, Söderling cette année, et Nadal et Fed les 3 années précédentes).

        Fed lui-même l’avait d’ailleurs dit clairement une fois :
        la fin de saison de terre battue est une bonne préparation pour avoir le fond de jeu pour Wimbledon.

        Reste Indian Wells-Miami, où il est nul depuis 4 ans : à mon avis, c’est surtout l’année dernière qu’il aurait dû être bon, car c’était important pour le nombre de semaines comme numéro 1.

        Mais maintenant, je pense qu’il n’a plus d’aussi hautes ambitions à avoir en termes de classement. Donc l’essentiel est qu’il se prépare bien pour RG et surtout Wimbledon (les deux n’étant pas pour moi opposés mais au contraire corrélés).

    • Duong 16 novembre 2010 at 18:22

      Oui c’est vrai, ça compte énormément de points, surtout en demie et finale (où on a normalement les mêmes protagonistes qu’en Masters 1000), alors que les matches ne sont qu’en 2 sets gagnants comme en Masters 1000 contre 3 en grand chelem, et que les joueurs n’y sont pas toujours dans leur meilleure forme.

      Et puis le fait d’être finaliste, qui est vraiment le jackpot (aller en demie en soi ne vaut rien : seules les victoires match par match comptent en poule), dépend déjà d’avoir passé la poule, ce qui peut se jouer à un calcul … quelques jeux comme on l’a vu l’an dernier pour Del Potro notamment. Ou bien se jouer à un joueur qui relâche le dernier jour comme je l’ai imaginé dans mon exemple pour Djoko (voire l’an dernier pour Söderling contre Davydenko, Söd préférant en outre éviter Federer en demie).

      Sur Djoko, il me semble que tu oublies une chose : c’est un joueur normalement très bon sur terre battue et qui a quand même fait sa plus mauvaise saison sur terre battue et de loin. Et qui de manière générale a fait un début de saison inique pour cause notamment de geste au service modifié. Fed on sait qu’il limite maintenant sa saison de terre battue (il ne jouera pas Monte-Carlo).

      Pour Monfils, il me semble que ce que tu soulignes était aussi assez vrai l’année précédente (peut-être moins) : après c’est clair que s’il fait ENFIN une belle saison de terre battue, il peut grimper très fort.

    • Duong 16 novembre 2010 at 18:24

      Et sur le « boulevard de Fed et Murray », j’ai répondu comme Ulysse pour Fed, mais pour Murray, déjà sur terre on sait qu’il n’est pas au mieux. Donc pour lui c’est surtout à Indian Wells et Miami qu’il peut clairement mieux faire.

      Autre chose : oui ça fait beaucoup de points qui restent longtemps, mais rien de comparable quand même avec l’enchaînement RG-Wimbledon, où se joue depuis plusieurs années les 2 premières places pendant longtemps.

  25. Guillaume 16 novembre 2010 at 17:06

    Il est ouvert, ce Masters. Mieux – ou pire – entre éclopés, fatigués et hors de forme on ne sait pas trop sur qui compter.

    Au vu des poules, les membres de la A me semblent mieux lotis que la B : Berdych n’en fiche plus une depuis Wimbledon et devrait être hors du coup. Lui, c’était la bonne pioche à avoir dans son groupe. Ils ne sont donc plus que 3 en lice pour les 1/2.

    Alors qu’en B je n’écarterais personne, pas même ce bon vieux David. Biquette, Krisprolls, Murène et Capitaine Caverne, pour moi ils ont tous leur chance.

    • Marina 16 novembre 2010 at 17:56

      Capitaine Caverne? Ca vient d’où ce surnom? Et Krisprolls?

      (j’suis pas encore habituée à vos surnoms^^)

    • Guillaume 16 novembre 2010 at 18:03

      Les surnoms proviennent généralement de l’imagination débordante de Chewbacca… Tu ne connais pas Chewbacca ? Ca ne durera pas. Tu es une fille, c’est tout naturellement que la boule de poils viendra à toi.

      • Colin 16 novembre 2010 at 18:11

        Dis donc toi t’es pas censé être en vacances?

      • Guillaume 16 novembre 2010 at 18:22

        Quasiment. Je finis de vous baliser le terrain pour les prochaines semaines.

    • Colin 16 novembre 2010 at 18:09

      Si c’est Ferrer, moi je le verrais plutôt en Lord Farquaad (cf. Shrek 1)

      • William 16 novembre 2010 at 19:08

        C’est exactement ça, une sorte de grosse tête, de machoire carrée, bref…

  26. Sylvie 16 novembre 2010 at 17:13

    Moi j’ai du mal à voir un favori très net : les valeurs sûres sont Nadal, Murray, Djoko et Fed auxquels je rajouterais Soderling.

    Roddick, Berdych et Ferrer me semblent hors course. Comme le dit Guillaume, c’est ouvert. On risque d’avoir un scénario comme l’année dernière avec set average

    • Marina 16 novembre 2010 at 17:58

      Je pense tout pareil! Roddick peut-être moins hors course que les 2 autres…

  27. Cochran 16 novembre 2010 at 17:37

    N’oubliez pas Roddick, n’oubliez pas Roddick…

  28. Ulysse 16 novembre 2010 at 18:00

    Heureusement que je suis là pour recadrer toutes vos disgressions mineures !
    Il n’y a qu’une chose à retenir de cette journée : le titre de CDMO va se jouer en ouverture dimanche prochain entre Soderling et la murène.

    • Guillaume 16 novembre 2010 at 18:04

      En parlant de ça, dans ton article à paraître tu fais référence à un match Sampras / Agassi de Wim 2003 qui n’a pas pu avoir lieu pour les raisons qu’on sait… Tu voulais dire 99, c’est ça ?

      • Ulysse 16 novembre 2010 at 18:23

        L’article à paraître doit être re-réactualisé par mes soins ce soir (tard). Dans ce cadre je prendrai en considération ta remarque fort juste. Qu’est-ce qui m’a pris de trimballer ça depuis deux ans sans avoir tiqué ?

  29. Antoine 16 novembre 2010 at 18:38

    Je ne trouve pas que les deux poules soient équilibrées:

    Dans la poule A, les deux places de demies finalistes apparaissent ne pas devoir échapper à Rafa et Djoko.

    Dans l’autre poule, c’est beaucoup plus ouvert et cela risque de se jouer à rien, comme l’année dernière…

    • Duong 16 novembre 2010 at 18:45

      Effectivement si tu considères qu’il n’y a que 5 bons joueurs potentiels (écartant Roddick, Berdych et Ferrer), il était impossible d’avoir un tirage équilibré selon tes critères.
      Mais à mes yeux comme à certains autres :
      - ne pas avoir Djoko et Murray dans la même poule (avec Nadal ou Fed en 3e homme) est déjà crucial pour l’équilibre
      - dans une poule, il devait donc forcément y avoir Fed ou Nadal, Murray et Söderling … hé bien comme certains autres, je pense que Roddick est plus dangereux que Ferrer. Et puis Roddick aime mieux jouer Nadal que Federer, et Ferrer a un bon historique contre Murray et Söderling.
      Donc c’était à la base difficile de faire plus équilibré.
      Après effectivement, la poule de Fed est a priori un peu meilleure que celle de Nadal.

      • Sylvie 16 novembre 2010 at 18:48

        Meilleure ? C’est-à-dire plus facile ?

      • Duong 16 novembre 2010 at 18:49

        un peu plus forte, je veux dire … mais ça aurait pu être bien pire.

      • Ulysse 16 novembre 2010 at 19:04

        La poule de Fed rassemble les vainqueurs et finalistes présents des quatres derniers MS sur dur. Vu de Fed comme de Murray, on n’est pas loin du pire qui pouvait leur arriver. Non seulement ils se jouent mais héritent du Sod.

        La poule de Nadal rassemble les deux finalistes de l’USO. Ca fait une belle jambe à Djoko d’être opposé à Nadal dans ces conditions. Le Serbe est le demi-finaliste le plus probable de toute la bande.

        Je pense que les MS sont plus représentatifs de la vraie hiérarchie en 2010 sur la surface : la poule B contient trois prétendants sérieux à la victoire finale alors qu’il n’y en a qu’un dans la poule A.

        Bien sur tout ceci ne tient que si Nadal reste fidèle à son habitude d’être transparent aux Masters.

    • Ulysse 16 novembre 2010 at 18:51

      Antoine tu es tombé dans le panneau. Tu as oublié Roddick.

      Rafa est un insondable point d’interrogation : en 2009 il aurait perdu contre ma grand-mère, c’était à la limite du foutage de gueule. Quel Nadal va se pointer à Londres : la version Nadalounet ou celle de l’été 2010 ?

      • Sylvie 16 novembre 2010 at 18:55

        Version Nadalounet, c’est sûr que non, été 2010, je l’ignore. Entre les deux peut-être ?

  30. Duong 16 novembre 2010 at 18:39

    Pour ce qui concerne Berdych, je l’ai quand même trouvé en progrès et vraiment pas mal sur les 2 premiers sets contre Davydenko. Il s’est écroulé dans le 3e, mais sur les deux premiers, on revoyait le beau joueur vu pendant l’été.
    Il ne sera peut-être donc pas la « quiche » de cette année (l’an dernier, même Verdasco ne l’était pas, perdant de 3 matches très accrochés, la seule « quiche » de l’an dernier était convalescente et jouait mal depuis plusieurs mois – à mon avis rien à voir avec la préparation de la coupe Davis qui l’a au contraire aidé à se refaire la cerise)

    • Sylvie 16 novembre 2010 at 18:42

      Berdych a été stratosphérique contre Serra et excellent pendant deux sets contre Davydenko. Il a même eu des balles de break au 2e. En revanche, il a lâché de façon incompréhensible au 3e.

    • Duong 16 novembre 2010 at 18:49

      oui oui il aurait dû battre Davydenko, mais bémol : il n’a pas eu de chance au tirage, a priori il préfère Fed, Murray et Söderling.

  31. William 16 novembre 2010 at 19:31

    Je ne vais pas vous pondre un tableau, d’abord parce que connaissant mon amour pour les chiffres, nul doute que je me planterais quelque part !

    Je trouve les groupes assez équilibrés, bien content que Rafa ait hérité de Roddick : Andy le domine en H2H sur dur (je crois) et Ferrer franchement pour Nadal c’est du petit lait. Roddick pourrait nous surprendre : j’entends par là gagner un match. Je l’aime, mais voilà bien longtemps qu’il n’a pas livré un bon match. Je ne le vois pas sortir des poules.
    Berdych, j’y crois. Je l’annoncais comme l’empêcheur de tourner en rond de ce Master’s et je le maintiens. En chaleur contre Serra (bon, ok.) et très bon contre Davy pendant 2 sets, il va sortir de sa boîte : le Tchèque en demi !
    Djokovic et Nadal, ce sont un peu mes inconnues pour ce groupe. Je relance pas le débat sur la focalisation de Djoko sur la finale de DC, mais je l’ai trouvé peu concerné à Bercy et je ne suis pas sûr qu’il le soit plus ici. A voir.
    Nadal, je suis bien incapable de m’exprimer sur son état de forme. Certes, il lui manque certainement des matchs dans les jambes pour être affuté, mais qui sait ? Il surprend si souvent…

    Dans le groupe B, pas de folies pour Ferrer : on dit merci et on sort dès les poules. Je souligne ses prouesses malgré sa petite corpulence, mais honnêtement qu’a-t-il fait cette année ? Roddick a au moins eu la politesse de gagner un M1000.
    Murray, je ne le sens pas. C’est Ulysse je crois qui nous apprenait la pression monstre (avec le battage médiatique) qui l’accompagne quand il joue sur la perfide Albion. Et bien justement, je sens bien le gros craquage mental qui viendra conclure une saison tout de même bien morne (oui, les M1000 il en a assez mangé, faut passer à d’autres objectifs, là).
    Federer sera solide. Il l’a été au service pendant Bercy et avait les clés de la finale. Bon niveau post-USO, peut-être même le plus constant du top 8 ? En demi, et que ça saute !
    Söderling, mon favori. Impressionant mentalement en demi et en finale à Bercy, il semble avoir rangé des sautes des concentrations dans la boîte à Krissprolls. Et c’est tant mieux. Bon niveau de jeu, un mental tout neuf, n’en jetez plus, voilà le vainqueur de ce Master’s.

    Bon, y’a des chances que je concurencie Karim, là quand même…

    • William 16 novembre 2010 at 20:06

      J’ai inversé le nom des groupes… Et sinon, oui 3-2 pour Roddick contre Nadal sur dur.

    • Diana 16 novembre 2010 at 20:16

      Salut William, je ne pense pas que l’on puisse se limiter aux H2H, il faut tenir compte de l’évolution, et autant elle me semble aller dans le sens de la progression pour l’Ibère, autant A-Rod a connu une seconde moitié de saison.. délicate, on va dire. Je l’ai vu jouer à Bercy, je le trouve moins performant.

      • William 16 novembre 2010 at 20:24

        Salut Diana ! Je ne me fais pas d’illusions pour Roddick, il se fera sortir dès les poules comme je l’ai dit plus haut. Mais il semble revenir, petit à petit vers un bon niveau. Je ne me fie jamais au H2H, paradoxalement je le consulte toujours. Tout ça pour dire que je ne vends pas la peau du Rod avant de le voir tomber : il peut jouer le (petit) rôle qu’a joué Verdasco l’an dernier.

      • Nath 16 novembre 2010 at 21:05

        De toute façon ici c’est moi la fana des H2H :oops:

  32. David 16 novembre 2010 at 20:21

    Personne pour soutenir Ferrer ? Il sort pourtant d’un titre à Valence en battant au passage Soderling sur une surface similaire à celle de Londres. Il embête toujours bien Soderling, a un bon H2H contre Murray et Federer lui lâche très souvent un set. Ferrer, c’est ce pou qui ne lâche jamais rien et qui va forcément fatiguer les autres. Je le verrais bien sortir deuxième derrière Federer ou Murray. Ce qui est quasi-certain, c’est que le nombre de sets concédés va être décisif.

    • Duong 16 novembre 2010 at 20:32

      Ferrer peut effectivement embêter Murray (contre lequel il mène 3-1 mais ses 3 victoires sont sur terre, je pense cependant qu’au-delà de la terre, il a bien un jeu pour l’embêter) et Söderling … ce qui pourrait faciliter la tâche de Fed.

      Car Fed peut toujours perdre contre lui évidemment, mais Ferrer n’aime pas son jeu, notamment le slice sur son revers.

      C’est une des raisons pour lesquelles je pense que le tirage est assez équilibré … même si comme dit par certains ça aurait peut-être effectivement plus équilibré en inversant Fed et Nadal si on considère a priori que Fed est plus fiable aujourd’hui.

      Mais tout est possible, oui : tous les joueurs sont capables de sortir des poules. Même Verdasco l’an dernier dans un groupe énorme avec Fed, Murray et DelPo, leur a fait souffert le martyre à tous les 3.

      • Diana 16 novembre 2010 at 20:56

        Ce qui a contribué largement à l’intérêt du tournoi, Verdasco a obligé tout le monde à sortir la calculette :)

  33. Jérôme 16 novembre 2010 at 20:30

    S’agissant de Nadal, je suis étonné que, compte tenu de sa discussion sur sa ch’tite tendinite qui ne nécessite que 6/7 jours de repos vous n’ayez pas conclu à l’arrêt de complaisance de la part du médecin. Comme l’a dit Kristian, ce n’est rien d’autre qu’une petite gueule de bois après une bonne cuite.

    Nadal a besoin de repos pour arriver en forme au bal de la reine à Londres tout comme, pendant des années, Federer ne s’est pas arraché pour gagner à Bercy parce que 10 jours après il y avait le Masters qu’il a gagné 4 fois.

    Nadal a zappé Barcelone pour éviter l’erreur qui l’a conduit à l’échec à RG : l’expérience 2009 a payé. On est dans la même logique ici.

    Mon prono :

    Poule A:
    Nadal/Roddick: 2-0
    Djokovic/Berdych : 2-0
    Nadal/Berdych : 2-1
    Djokovic/Roddick: 2-0
    Nadal/Djokovic: 1-2
    Roddick/Berdych : 1-2

    1: Djokovic – 2: Nadal

    Poule B :
    Federer/Ferrer : 2-0
    Murray/Soderling : 2-1
    Federer/Soderling : 2-1
    Murray/Ferrer : 2-0
    Federer/Murray: 2-0
    Soderling/Ferrer : 2-1

    1: Federer – 2: Murray

    Demis :
    Federer/Nadal : 2-0
    Djokovic/Murray : 2-1

    Finale :
    Federer/Djokovic : DOUDOU par 2-0 !!!

    signé WOUARF (élevé au PAL par Pavlov :lol: )

    • Duong 16 novembre 2010 at 20:36

      non Nadal a zappé Barcelone pour se faire une injection dans le genou, aujourd’hui on le sait, ça a été dit clairement.

      Ca n’a pas été un « choix de calendrier pour lui », mais un choix dicté par le fait qu’il avait mal au genou.

      D’ailleurs j’avais lu certains de ses fans le dire à l’époque sur menstennisforums : ils avaient eu écho de ses probs au genou à Monte-Carlo.

      Quant à « l’arrêt de complaisance » il n’en a pas besoin : il pouvait tout à fait zapper Bercy sans certificat médical !! Et s’arrêter 6-7 jours c’est bien embêtant quand même quand on se prépare.

      Nadal n’est pas Fed, il a besoin de jouer on le sait : selon moi il avait tout intérêt à jouer Bercy pour se préparer, et c’était bien ce qu’il prévoyait de faire … jusqu’à ce qu’il se fasse mal.

    • Duong 16 novembre 2010 at 20:42

      et puis que son nouveau geste au service finisse par générer une douleur à l’épaule n’a pas du tout étonné des gens avertis d’après ce que j’ai lu : c’est un mouvement très en force, peu ergonomique (comme, j’allais dire, l’ensemble de son jeu est anti-ergonomique et est douloureux pour son corps), de plus son épaule gauche est moins costaud que la droite.

      Il comptait beaucoup sur ce service, il en parlait beaucoup, et notamment sur une surface qu’il juge peu adaptée à son jeu en indoor.

      Il s’est trop entraîné dessus, et patatras.

      Il sera d’ailleurs très intéressant de voir comment il va servir pendant ce tournoi.

      • Yaya 16 novembre 2010 at 23:51

        Jeu anti-ergonomique ? c’est un euphémisme !

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Commentaires récents

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis