Balles perdues – 2010, dernière !

By  | 19 décembre 2010 | Filed under: Insolite

L’année se finit, les balles perdues aussi. Bienvenue au royaume des interviews honteusement truquées, des photos lamentablement légendées et des réflexions à l’emporte-pièce.

Après l'échauffement précédent le dernier match de la finale le clan français était moyennement confiant.

Capri News – Fin 2009, nous avions recueilli, en larmes, le témoignage d’ « Old Faithfull » Fabrice Santoro

CN = Fabrice Santoro, que ressentez-vous après le dernier match de votre carrière ?
Un peu comme d’habitude, des douleurs tout le long de la colonne vertébrale, des élancements au poignet, une gêne au niveau de ma hanche en plastique et aussi au niveau de ma mâchoire due au fait qu’à force des micro-tremblements engendrés par le jeu mon dentier finit par se décoller. Bon au moins la perruque n’a pas bougé, c’est déjà ça. Aujourd’hui, j’ai donné le maximum. C’était qui déjà en face ?

CN = James Blake !
Connais pas ! Il serait pas un peu noir sur les bords, non ?

CN = Mais oui, bien sûr !
Bien sûr, bien sûr !  T’es marrant toi. Quand t’auras comme moi tous les défauts qu’ont peut avoir à la vue, tout ne devient plus si évident. Tout ce que je vois en face moi c’est un grand truc flou alors je me débrouille comme je peux.

CN = On parle souvent de petite mort pour l’arrêt d’une carrière sportive. Qu’en pensez-vous ?
Oui, c’est un deuil qu’il faut faire même si j’ai planifié et décidé ce deuil. Beaucoup n’ont pas eu cette chance car ils ont dû quitter le circuit en raison de leur baisse de niveau ou de blessures, or moi j’ai jamais baissé de niveau… j’en ai jamais changé en fait. C’est un deuil, mais c’est aussi un soulagement de se dire qu’on va pouvoir bénéficier d’une vie plus standard à enfin pouvoir courir nu dans les herbes folles en souriant. Dans le sport de haut niveau, il y a des limites physiques qu’on ne peut pas dépasser même si j’aurais pu faire ce métier des années supplémentaires vu que je m’en suis toujours tenu le plus éloigné possible des limites. Je termine 50e, en bonne santé après 21 ans de carrière, c’est à mes yeux la fin idéale après une carrière d’une linéarité irréprochable.

CN = Avez-vous aussi envie de transmettre votre expérience en tant qu’entraîneur ?
J’ai très envie de transmettre, pour ça j’ai essayé de me mettre dans la peau d’un joueur de 18-20 ans mais il a pas eu l’air trop d’accord. Quand j’avais cette âge-là, je ne connaissais rien au métier. On n’est pas capable de jouer son meilleur niveau quand on ne sait pas comment utiliser ses armes. J’aimerais leur dire aux gamins que ça ne change jamais ça, j’en suis la preuve vivante. Bon, t’aurais pas vu un champ d’herbes folles pas loin ?

CN = Avez-vous déjà réfléchi à votre reconversion ?
Ouais, j’arrête pas de te le dire, gamin ! Je vais courir nu dans les herbes folles en souriant le reste de ma vie. (Il se met à rire franchement) Non, sérieux, en fait j’aimerais découvrir d’autres aspects du monde du tennis, par exemple voir enfin ce qui se passe au-delà des huitièmes de finale d’un tournoi du Grand chelem. J’ai beaucoup de propositions depuis la fin de l’été, mais je n’ai pas encore pris de décision parce que ma vue n’est pas encore assez bien corrigée pour que j’arrive à lire les contrats. D’ici Noël, je connaîtrai assez clairement mon planning pour 2010, je suis en train de répertorier tous les endroits avec des champs d’herbes folles autour de chez moi. Et depuis quelques années, je n’ai pas que le tennis dans ma vie. Je fais d’autres choses qui m’ont permis de prolonger ma carrière mais je me rappelle plus ce que c’est. Cette sacrée caboche me joue des tours parfois.

CN = Etes-vous triste de quitter la scène ?
Ben non, moi c’est c’est le court que je quitte. Tu crois interviewer un acteur ou quoi ? J’ai jamais fait semblant moi !! Je m’appelle pas Bartoli ni Agassi. Aujourd’hui, je suis content que tout cela s’arrête et que je puisse démarrer une vie nouvelle, une vie normale à courir nu dans les herbes en souriant et en cueillant des pendants d’oreille.

CN = Euh… une vie normale, c’est aussi parfois une vie banale. N’avez-vous pas peur que l’adrénaline vous manque ?
Je n’ai pas peur de ça, en fait je sais même pas ce que c’est l’adrénaline mais tous les aspects de mon métier me manqueront : la tension avant la défaite, le contact avec la presse après la défaite, le public me huant pendant la défaite et l’insécurité de ce métier, accrue après chaque défaite. Chaque semaine, un classement ATP sortait et j’y descendais tranquillement, à mon rythme. Mais bon, à chaque fois qu’on s’inscrit dans un tournoi, on perd à part une personne, le vainqueur. J’ai joué en moyenne 25 tournois par an pendant 21 ans, cela doit faire 525 tournois. Et j’ai perdu 519 fois, j’aurais pu faire mieux mais à 6 reprises ça a été moi le vainqueur (sourires). Il ne faut jamais oublier qu’il peut y avoir pire que soi. C’est ça la vraie leçon de la vie, en fait.

Mickaël Llodra vient d'apprendre que son match sera commenté par Lionel Chamoulaud

Capri poésie

le dit de Richard :

Il avait mal au dos ce très beau damoiseau

Si tant et tant et plus que ce si noble héros

Une nuit aux Amériques, tenté par une coquine

Inhala par mégarde un peu de naphtaline

La chasse qui lui fut faite fut bien démesurée

Mais tel-e le phénix renaissant du bûcher

Il reviendra solide, brillant et conquérant

Reprendre en 2010 le 34ème rang

Richard Gasquet est amer, même quand il ne joue pas il perd !

Capri News – Nous avions rencontré Roger Federer après sa défaite en quart à Roland-Garros

Capri News = Roger, que ressentez-vous après cette défaite ?

Je ne pense pas avoir joué un mauvais match, je ne joue jamais de mauvais match, l’adjectif « mauvais » ne peut cohabiter avec le nom de Roger Federer, vous ne croyez pas ? Les conditions étaient évidemment très difficiles pour celui des deux qui a un jeu magnifique et désormais légendaire. Je pense néanmoins qu’il a joué un superbe tennis, je veux dire mon adversaire, je dis « il » parce que je me rappelle plus de son nom en fait, les détails m’importent peu mais il est évident que si j’ai non-gagné c’est forcément que mon adversaire a joué superbement.

CN = Quel est votre niveau de déception après cette défaite ?

Il ne faut pas non plus exagérer. C’était un quart de finale dans un Grand chelem, cela arrive, je vais me reprendre en demi-finale, le temps de me reposer un ou deux jours, voilà tout. Je me réjouis de retrouver le gazon rapidement également, « le gazon » c’est comme ça que je surnomme ma femme.

CN= Les conditions de jeu ont-elles modifié votre jeu ?

J’ai pu faire ce que je voulais mais je n’ai pas trop voulu en fait. La pluie ne m’a pas aidé non plus et j’avais demandé qu’il ne pleuve pas, je ne comprends pas trop les organisateurs. Ce manque de respect à l’égard du plus grand champion de tennis de tous les temps me surprend un peu. Et c’est un peu frustrant de sortir du tournoi comme ça, mais il est vraiment allé chercher la victoire l’autre blaireau.

CN = Vous jouez un très bon premier set, puis le match vous échappe. A quel moment a-t-il basculé ?

J’ai raté des occasions importantes aux 2e, 3e et 4e sets car tel était mon bon plaisir de laisser une chance à l’autre. Si je concrétise une de ces opportunités ou si je joue un peu mieux dans les moments clés, je me retrouve au moins dans un 5e set, c’était facile pour moi. Tout le mérite lui revient quand même parce qu’il a continué à jouer de manière agressive en jouant près des lignes alors que je ne me préoccupais plus trop du match. Il a pris des risques et sa victoire est pas mal méritée finalement.

CN = Votre nombre de demi-finales d’affilée en Grand chelem s’achève. Quel sentiment cela vous inspire ?

A un moment ou un autre, les choses s’arrêtent ! J’ai remarqué ça quand je prenais le train étant gamin. Ca roule, ça roule et puis d’un coup ça s’arrête ! On espère toujours que cela ne se produira pas, mais cela arrive. C’était un très beau record, et maintenant j’ai encore le nombre de quarts de finale d’affilée ! AH AH AHAH ah AHAH (Rires francs). Et j’ai toujours le record du nombre de participations en quarts de finale. AH AH AHAH ah AHAH (Rires déments). Je me souviens, en 2004, j’avais accepté de perdre contre Kuerten. C’est incroyable de rester au plus haut niveau, de jouer demi-finale après demi-finale et d’avoir une chance de gagner un Grand chelem. Enfin je dis ça pour les autres, c’est pour eux que c’est incroyable, pour moi c’est dans l’ordre des choses et en même temps une lourde responsabilité. Je suis toujours contraint de jouer à 50 %, 60 % de mes moyens, quoi… Je suis très fier du record de demi-finales, comme je suis très fier un peu de tout ce qui me concerne. Pour moi, c’est un de mes plus beaux records et cela devrait être dans les livres d’histoire à partir de la prochaine rentrée !

Jo-Wilfried Tsonga vient d'essayer de remonter le moral de l'équipe en faisant des imitations

Capri poésie

Le dit d’Andy :

Andy n’est pas dandy, il se moque des on-dit

Il vi-olente la balle du lundi au lundi

Sans se soucier en rien du jeu de son ennemi

De ses titres, ses trophées ou de son gabarit

Andy n’est pas dandy, ni peut-être érudit

Il caresse-e la balle, lundi, mardi, jeudi

Sans se soucier en rien que sur lui on médit

Il sait que l’important c’est une bonne tasse de tea.

L'éventualité de la suppression du bouclier fiscal ne fait pas que des heureux.

Capri News – Rafaël Nadal nous avait répondu après sa victoire en quarts de finale contre Nicolas Almagro à Roland-Garros

Capri News = Rafael Nadal, comment analysez-vous votre match ?

J’ai très mal débuté, surtout au commencement. C’était terrible, en fait mon entourage et moi on était tellement confiant qu’on avait fêté la victoire avant le match et j’avais un peu exagéré sur la sangria. Je ne mettais pas une balle dans le court. J’ai eu de la chance que Nicolas commette quelques fautes pour me permettre de revenir à 3-3. Ensuite, c’était très compliqué c’était difficile, notamment sur un plan mental. Je voyais 2 Almagro et 3 balles à la fois, au bout d’un moment je me suis rendu compte qu’en louchant tout redevenait en un exemplaire, j’espère que ça n’est pas trop vu, je suis pas beau quand je louche ! Mais je suis très heureux de la manière dont j’ai joué. J’étais très agressif, très concentré et dans les moments importants, j’ai mieux joué que le reste du temps. Je suis très content de m’en être sorti en trois sets vu qu’on avait rendez-vous le soir en discothèque avec mon team. Je les connais, je serais arrivé un peu en retard il n’y aurait plus rien eu au bar !

CN = Vous avez été pénalisé pour dépassement de temps à 5-4 dans le premier set. Comment avez-vous vécu cette sanction ?

J’en ai parlé avec l’arbitre, il m’a dit que j’avais été un peu lent et que j’avais pris beaucoup trop de temps. Il est marrant lui ! J’aimerais bien le voir jouer quand il est carpette ! Cela m’a mis un peu de pression, pas la bière hein ! Mais il y a des règles et je comprends les règles, enfin quand elles m’avantagent surtout. Bref, je me suis donc pressé. Je ne prenais même pas le temps de m’essuyer le visage et comme je sue beaucoup, surtout quand j’ai bu, des mares commençaient à se former sur le terrain et j’ai bien vu les jardiniers de Roland-Garros qui me tiraient la gueule. J’ai donc fait de gros efforts pour aller le plus vite possible et ne pas endommager le terrain. Honnêtement, je ne pouvais pas aller plus rapidement. Je pense que je ne méritais pas mon deuxième avertissement. Mais ce n’est grave, mon team est moi on connaît bien l’arbitre, il est Espagnol, on sait où il habite et on lui rendra certainement une petite visite après un apéro histoire de lui faire tester avec nous quelques manches de raquette (rires).

CN = Si vous gagnez le tournoi, vous retrouverez la première place mondiale. Est-ce important pour vous ?

Je ne pense pas à ça tellement c’est évident. Vous pensez à respirer vous ? Mais en fait ce n’est pas mon objectif. Je veux rester concentré sur mon prochain after parce qu’y en a marre de plus rien trouver à boire une fois que tu sors de discothèque. Une bonne soirée ça se planifie et je suis aussi rigoureux pour préparer mes teufs que pour préparer mes matchs.

CN = Mardi, Roger Federer a perdu contre Robin Söderling. Etes-vous surpris par la qualité de jeu de Söderling ?

Tu parles ! Cadrer ses frappes il y arrive une fois par an et c’était hier, contre lui je vais me balader, il faut juste que je fasse gaffe à pas rentrer trop tard la veille mais c’est pas gagné parce que je participe à l’émission « On n’est pas couché ».

Jean Gachassin vient d'annoncer que le remplaçant de Guy Forget serait Arnaud Boetsch.

Capri poésie

la (mini)saga de Tsonga :

Jo-Wilfried est un cas, un plutôt drôle de gars

Quand il est en état, les autres deviennent gagas

Assommés comme après cent-vingt-milles pastagas

Ils se meuvent aussi vite que des fraises Tagadas

Mais le héros n’a pas qu’une tenue de gala

Jo, en verlan, il a un gros lonta d’Chilla

Une déconcentration à la puissance mega

Qui laisse lui et son jeu complétement flagada

Guy Forget vient d'annoncer à Mickaël Llodra que le Père Noël n'existait pas.

Une idée-cadeau pour les fêtes

L’interview de ce mois-ci :

Capri News a appris au bout d’une enquête risquée et sans compromis que certaines joueuses et certains joueurs français au plus mal cette année bénéficient, grâce à la FFT, d’un stage de fin d’année sous la forme d’une cellule psychologique d’aide. Après de longues négociations nous avons réussi à être reçus au manoir accueillant ce séminaire par l’organisateur du stage : Pat Houssalafoi de TCB consulting.

Nous avons pu nous procurer un exemplaire de la convocation au stage

Pat Houssalafoi, un grand gaillard roux et souriant  d’une trentaine d’années, nous accueille chaleureusement sur le perron du manoir. Après nous avoir serré, enfin plutôt broyé, la main il tient à nous faire une recommandation importante.

Pat Houssalafoi = Ce qui est primordial c’est d’utiliser un vocabulaire positif, cela fait partie de notre thérapie. Par exemple n’utilisez jamais le mot « défaite » ou un synonyme de « défaite ». C’est compris.

Capri News = Oui, oui. Mais euh…comment aborder justement …les…matchs perdus.

PH (affolé) = Chuut ! Enfin, je vous dis d’utiliser un vocabulaire positif. Ici si nous devons aborder ce sujet nous appelons ça une VOI.

CN = Une [voi] ?! Comme la voie “v–o-i-e” ou la voix “v-o-i-x” ?

PH = Non? C’est un sigle, V-O-I mais ici nous le prononçons “voi”.

CN = Et ça signifie quoi ?

PH = Victoire Officiellement Inversée

CN (nous nous récrions) = Wouaaa  !

PH = Très bien vous avez compris il me semble. Nous allons pouvoir entrer.

Pat pousse la porte du manoir qui grince horriblement.

CN = Dites-donc les gonds doivent être atrocement oxydés ! Il faudrait penser à les dérouiller.

Du salon jaillit soudain une plainte collective : “Boouuuuuuh !”.

PH (ennuyé) = Je vous ai dit de ne pas utiliser des synonymes de… (il baisse subitement le ton pour murmurer le dernier mot) défaite !!

CN = Désolé ! C’est à cause de la porte. Et puis c’est plus un homonphone qu’un synonyme en fait.

PH (renfrogné) = Inutile de me sortir des grands mots. Ca va pour cette fois mais n’oubliez pas la consigne !

Penaud, nous suivons notre hôte  dans le vestibule du manoir.  Avisant une superbe tête de cerfs douze cors pendue dans l’entrée nous ne pouvons nous empêcher de dire :

CN = Mazette, quel beau massacre ! (Note de l’auteur : pour ceux qui ne le sauraient pas, dont je fis partie longtemps, l’une des acceptions de « massacre » est un trophée de chasse constitué par la tête de l’animal, le plus généralement un cerf pourvu de ses bois)

(Du salon : “Boouuuuuuh !”)

PH (énervé) = Je viens de vous répéter de ne pas utiliser des synonymes de défaite !!

(Du salon : “Boouuuuuuh !”)

CN = D’accord ! Mais d’un c’est un homonyme, de deux ce n’est pas fait exprès et de trois si vous ne vouliez pas qu’on voit le massacre fallait le recouvrir d’une bâche !

(Du salon : “Boouuuuuuh !”)

PH (il rougit de plus en plus) = Mais vous allez arrêter à la fin !!

CN = Ok, calmez-vous, je ne le fais pas exprès je vous dis.  Mais avouez que comme consigne ça déroute !

(Du salon : “Boouuuuuuh !”)

PH (excédé) = Je vous préviens l’interview va s’arrêter ici !

CN = Non ! On n’a pas fait tout ce chemin pour rien quand même ? En plus il neige, on a failli finir en traîneau.  Ecoutez,  c’est compris de chez compris, vous allez voir il n’y aura plus de problème.

PH (calmé mais dubitatif) = C’est bien parce que la FFT vous recommande sinon… (Il ouvre la porte du salon et nous y pénétrons à sa suite. Assis à une table, les yeux un peu rougis,  nous reconnaissons Alizé Cornet, Paul-Henri Mathieu, Richard Gasquet, Marion Bartoli, Aravane Rezaï et quelques autres représentants du tennis français, ils sont en pleine activité ludique).

Après que nous avons salué collectivement l’assemblée Pat nous prend à part pour nous dire à voix basse : “Voyez, chacun retrouve le goût du jeu et de la victoire petit à petit. En dehors du vocabulaire positif nous avons adapté les jeux pour que chacun y retrouve du bonheur et de la confiance. Par exemple en ce moment nos stagiaires sont en train de jouer à « Sûr et certain”.

CN (après avoir jeté un bref coup d’oeil sur le jeu)= Mais c’est “Risk”, ce jeu !

PH = Non, c’est “Sûr et certain”, nous avons adapté le jeu pour que tout le monde gagne. Ça vaut pour d’autres jeux. Par exemple dans le Monopoly, que nous avons rebaptisé « Oligopoly« ,  nous n’avons conservé que les cartes “chance” qui sont vraiment chanceuses, éliminé la case « prison » et créé une banque illimitée.

CN = Et que fait Paul-Henri Mathieu seul avec ce cube rouge qu’il manipule sans cesse ?

PH = Ah, là c’est un cas à part. Paul-Henri revient de très, très loin. En ce moment il retrouve de la confiance grâce à ce Rubik’s cube à une seule couleur.

Paul-Henri Mathieu (radieux, il brandit le Rubik’s cube en s’adressant à Pat) = Pat ! Pat ! J’ai encore gagné !

PH = Bravo, Paul-Henri, continue.

CN = Enfin, vous êtes sûr qu’il part de si loin que ça ?

PH (il soupire) = Oh oui ! Et il a fait d’énormes progrès vous savez. Encore hier la seule activité qu’il réussissait était le bilboquet sans boule.

CN = Ben dis-donc, je le croyais d’une autre trempe !

Les stagiaires = Bouuuhh !

CN (Pat nous fixe avec le regard d’un meurtrier potentiel, nous tentons une diversion) = Et sinon vous n’avez pas adapté les échecs ?

Les stagiaires = Bouuuhh !

CN = Non mais là on ne peut plus rien dire ! Les ..euh… hum hum… c’est un jeu important pour la tactique, la stratégie tout de même.

Pat, tellement stupéfait que sa colère est retombé d’un coup, ainsi que toute l’assemblée nous fixent alors avec des yeux incrédules.

PH = Et ça leur servirait à quoi ? Vous les avez déjà vu jouer ? Pour certains le concept de « filière » n’est même pas assimilé alors inutile d’aller plus loin.

CN = Et le tennis ? Vous parlez un peu de tennis ?

PH = Oui, bien entendu. Nous parlons tennis et chacun essaye d’améliorer ses cas.

CN =   Euh..vous voulez dire d’améliorer “son cas”. Enfin la phrase paraît mieux ainsi.

PH = Ah, ah ! Vous ne comprenez pas.  CA, c’est un de nos sigles, il signifie Coup Améliorable

CN = Ah, et ça peut désigner n’importe quel coup alors.

PH = Oui, le service, le coup droit, l’amorti, le lift, le slice, le smash…

CN (nous tentons de continuer la liste)= …le revers, la volée

Les stagiaires = Bouuuhh !! Bouuuhh !!

PH (attéré) = Félicitations ! Coup double cette fois-ci ! Je vous préviens je vous laisse encore cinq minutes pas une de plus, vous êtes en train de gâcher tous nos efforts. Et en ce qui concerne les coups que vous avez évoqués nous nous appelons ça des « chats ».

CN = Des chats ? Oh, vous ne nous aurez pas cette fois, c’est encore un sigle, n’est-ce pas ?

PH = En effet cela signifie Coup Hautement Améliorable

CN = Franchement, ne pas appeler les choses par leur nom vous ne croyez pas que ça n’a guère de sens comme méthode ?

PH = Je vous trouve dur. Vous voyez pourtant bien que nous appelons un CHA un CHA.

Notre téléphone portable sonne. Tout en nous excusant auprès de Pat Houssalafoi nous décrochons

CN = Allo, chérie ? Oui, je t’entends mal mais je t’entends.  Parle plus fort ! Quoi ? Tu veux que je passe à la boucherie

Les stagiaires = Bouuuhh !

PH (en rage) = Allez-y maintenant, partez, ça suffit !

CN (nous raccrochons) = Oh, oui, j’y vais. Si je ne ramène pas rapidement ce qu’elle m’a demandé ce sera un vrai carnage.

Les stagiaires = Bouuuhh !

PH = Partez je vous dis ! PARTEZ IMMEDIATEMENT !!

CN (en nous rhabillant à la hâte) = Ok, Ok ! De toute façon la route va être longue. On y va tout de suite. Ne vous inquiétez pas si vous mettez du temps à entendre le moteur, on part tout de suite mais avec ce qu’il tombe en ce moment et le temps glacial il va sûrement falloir racler.

Les stagiaires = Bouuuhh !

CN = Enfin, non, je dis ça mais c’est peut-être déjà dégelé !

Les stagiaires = Bouuuhh !

CN = On y va ! On est parti, c’est fini. Pat, on vous envoie le projet d’article pour les éventuelles corrections.

Les stagiaires et Pat (tout en nous jetant divers objets tandis que nous quittons en courant le manoir) = BOUUUHHHHH !!!

Pour les fans de Nadal, la panoplie idéale !

About 

Capri est indéfini.

Tags:

236 Responses to Balles perdues – 2010, dernière !

  1. Le concombre masqué 20 décembre 2010 at 19:05

    « Et que fait Paul-Henri Mathieu seul avec ce cube rouge qu’il manipule sans cesse ? »

    Je visualise tellement la scène qu’elle a FORCEMENT existé.

    Grand.

    Très grand.

  2. William 20 décembre 2010 at 19:44

    Très bon !
    J’ai trouvé les légendes assez inégales, mais il y a vraiment des perles ! Mes préférées : la toute première, Chamoulaud et le bouclier fiscal !
    Le camp d’entrainement/maison de retraite est très bien vu ! Pauvre Paulo, avec son rubiks cube… L’idée est excellente ! Bravo.

  3. William 20 décembre 2010 at 19:52

    Je ne résiste pas à vous le faire partager : http://www.youtube.com/watch?v=t8IGw60sCO0&feature=related
    Miam.
    Le point à partir de 5:06 est fou, avec en prime un tweener-lob à la Santoro, par Nalbandian !
    Je vais aller m’entrainer en Argentine je crois, c’est pas possible il se passe quelque chose là-bas…

    • Christian 20 décembre 2010 at 21:01

      Nom de Dieu, les artistes ! Coria avait une de ces pattes, tout de même! Et Nalbide fit, ça vaut aussi le détour….
      Merci pour cette vidéo !

    • David 20 décembre 2010 at 21:10

      Coria était l’un des plus agréables spécialistes de terre battue à voir jouer. C’est sans doute lui qui représentait le principal danger pour Nadal( MC et Rome 2005). Il a fallu qu’il y ait cette malédiction de RG 2004…La face du monde aurait (ou du moins du tennis) en aurait sans doute été changée !
      Impressionnant comme Nalbandian distribue le jeu lorsqu’il sent bien la balle. Lui aussi était sans doute l’antidote contre Nadal. (sur dur)

    • William 20 décembre 2010 at 21:28

      J’aimais beaucoup Coria, notamment car sur terre-battue il utilise une arme qu’on ne voit guère plus chez les « spécialistes » de cette surface (honnêtement, y’a qui à part Nadal ?) : l’amortie. J’ai aimé qu’à RG09 Fed y revienne.
      Comme le dit David, ces deux-là auraient pu changer le visage du tennis d’aujourd’hui… Quand on voit leurs palmarès, difficile de n’être pas déçu…

      • Patricia 21 décembre 2010 at 13:02

        Gulbis adoore les amorties (il en fait de sublimes)…

  4. Marque 21 décembre 2010 at 00:13

    Je viens de constater un phénomène étrange :
    Lorsque je me utube des anciens matches, j’ai l’impression que le court est immense mais que Federer est partout à la fois et qu’il colle des pralines qui mettent l’adversaire à 10 m de la balle, alors que quand j’ai regardé ses derniers matches en direct, j’avais l’impression que le court était tellement minuscule qu’au deuxième coup de raquette il allait foutre la balle 2m dans le couloir

    Est-ce que je vieillis?

    • karim 21 décembre 2010 at 08:27

      ce n’est pas sâle.

  5. Jeanne 21 décembre 2010 at 13:06

    @ Duong oui http://bit.ly/eKGbAE

    • Duong 21 décembre 2010 at 13:10

      merci :) : il y en a pas mal qui sont passées à la postérité !

    • Jeanne 21 décembre 2010 at 13:14

      Ma préférée : « L’excès de sommeil fatigue » je confirme !

  6. Capri 21 décembre 2010 at 14:28

    Il y a pas mal de citations d’Homére figurant ailleurs dans ce site qui sont incomplétes, elles sont en entier ici :

    ‘La santé, c’est un esprit sain dans un corps sain le tout dans la même personne si possible’

    ‘Ne faire de mal à personne et n’en point dire c’est être à la fois discret et efficace’

    ‘Beauté, raison, bien dire ; on voit qu’en un même homme, les dieux presque jamais ne mettent tous les charmes. Hein ? Non, je ne parle pas de moi bien entendu ! Je suis déjà aveugle c’est déjà pas si mal !’

    ‘mauvais payeur, mauvaises garanties = krach boursier garanti.’

    ‘La persuasion repose sur les lèvres d’un ami fidèle, autant dire que la persuasion n’existe point en ce monde.’

    ‘La vengeance est plus douce que le miel d’acacia mais moins sucrée que le miel de sapin. ’

    ‘Les songes ne sont pas toujours vérifiés par l’événement. Je m’en suis rendu compte quand j’ai rêvé que j’avais un énorme …. (malheureusement le mot écrit par Homère s’est révélé illisible, nos excuses auprès des lecteurs)’

    ‘Petite aumône, grande joie. Surtout pour les mendiants qui ne savent pas compter.’

    ‘A l’hôte que doit-on ? Bon accueil s’il demeure, congé s’il veut partir. Enfin du moment qu’il paie sa note en gros il fait ce qu’il veut’

    ‘Puissent les dieux te donner un mari, un foyer et la grâce de la paix, car il n’y a rien de plus grand et de meilleur que cela. Non, j’déconne !’

    ‘Peu d’enfants sont pareils à leur père : la plupart sont pires que leurs mères.’

    • Jeanne 21 décembre 2010 at 14:48

      Bandit ! T’as aucun respect, on devrait te lâcher les Erinnyes dessus :mrgreen:

    • Patricia 21 décembre 2010 at 20:06

      trooooop bon !

  7. Duong 21 décembre 2010 at 16:51

    Des photos des deux zozos quand Fed va chercher Nadal à l’aéroport de Zurich pour l’exhibition de ce soir :
    http://www.menstennisforums.com/showthread.php?t=173522&page=3

    Nadal a l’air gentil et calme, mais toujours tellement sérieux !

    • Duong 21 décembre 2010 at 17:25

      plus de photos et la photo de Nadal dans un magazine wow :eek:

    • Duong 21 décembre 2010 at 17:25

      désolé j’ai oublié le lien, tellement impressionné :lol: :

      http://www.menstennisforums.com/showthread.php?t=167618&page=4

    • Djita 21 décembre 2010 at 18:53

      C’est sympa et marrant qu’il aille le chercher. Ils sont vraiment géniaux.
      Et j’ai lu aussi que quelques parcelles su terrain avec leurs autographes seront en vente. Tu veux la signature de Rafa en cadeau Duong? Je peux te l’offrir pour Noel?!

      • Duong 21 décembre 2010 at 19:02

        oui c’est les parcelles du terrain de Madrid qui seront en vente et seulement les autographes de Rafa ;)

        Offre-les à un autre adorateur de Nadal : certains l’aiment sincèrement car il leur donne l’impression que tout est possible quand on se bat, j’ai déjà lu ça c’est le beau message que peut apporter Nadal ;)

      • Djita 21 décembre 2010 at 19:44

        Dommage Duong, Ba j’essaierais de m’offrir à Jeanne.

        • Djita 21 décembre 2010 at 21:12

          Quelques parcelles de terrain avec les autographes de Rafa seront en vente à Madrid. Vu que je pars je t’en apporterais bien une. :)

        • Jeanne 22 décembre 2010 at 11:20

          « j’essaierais de M’offrir à Jeanne »

          C’est très gentil Djita, mais je suis obligée de décliner :mrgreen:

  8. Jean 21 décembre 2010 at 19:19

    Tomeu Salva, ami : « Un jour, alors que nous étions en France, nous avons joué contre des japonais, Rafa était très juste dans le premier set et semblait mal parti. A ce moment là, Nito Llorens, notre entraîneur, lors d’un changement lui dit que les japonais tuaient les dauphins. Nadal se révolta tellement qu’il recolla au score et le japonais ne marqua plus le moindre jeu. »

    Je me disais aussi, elle est bizarre la tenue 2011 de Djokovic : http://www.undeguisement.fr/images/articles/481-0.jpg

    • Djita 21 décembre 2010 at 19:45

      Mdr.

  9. Djita 21 décembre 2010 at 20:12
  10. Arno 21 décembre 2010 at 20:46

    Je tiens à dire qu’Ulysse est ultra mal barré. On est partis pour avoir un nombre de participants monstrueux à l’Odyssée 2011…

    Ulysse, dis au revoir à Pénélope, oublie toute vie sociale et prépare toi à passer un an à compter des points ATP.

    • Baptiste 21 décembre 2010 at 21:35

      a mon avis on depassera facilement les 100 participants

    • Ulysse 22 décembre 2010 at 23:04

      Odyssée 2011 = Piece of cake.

  11. Jeanne 21 décembre 2010 at 21:07

    Match très plaisant

    • Jeanne 21 décembre 2010 at 21:08

      J’ai jamais vu une exhib aussi sérieuse !

    • Djita 21 décembre 2010 at 21:10

      Justement c’est ce qui me fit rire. Le sérieux. A se demander si c’est une exhib.

  12. Jeanne 21 décembre 2010 at 21:15

    Break…

  13. Jeanne 21 décembre 2010 at 21:19

    Pff, même pas droit à un tie-break ??

    • Arno 21 décembre 2010 at 21:24

      Aucun lien ne fonctionne dans mon trou paumé. Quel est le score??

      • Jeanne 21 décembre 2010 at 21:25

        6/4 Nadal mais 1/0 Federer et balles de 2/0 Federer

        • Arno 21 décembre 2010 at 21:42

          Merci Jeanne!!!

      • Diana 21 décembre 2010 at 21:25

        Serais-tu dans le même trou paumé que moi par hasard ?
        Ceci expliquerait alors cela….

        • Arno 21 décembre 2010 at 21:39

          Il faudra qu’on compare nos trous paumés, à l’occasion…

      • Jeanne 21 décembre 2010 at 21:26

        2/0 break effectué grâce à plus d’agressivité

        • Diana 21 décembre 2010 at 21:30

          Bof, les matchs exhib, hein… Il devrait gagner le set, puis le super tie-break. Il rendra la politesse à Nadal en Espagne.
          Mais du peu que je peux voir, punaise, c’est d’un triste : pas rigolos les mecs.

        • Jeanne 21 décembre 2010 at 21:32

          Oui, c’est presque mortel :mrgreen:

  14. William 21 décembre 2010 at 21:33

    J’ai finalement pu voir quelques échanges, et c’était d’une mollesse ! Fed qui enchaîne les fautes, Nadal qui ne crie même pas sur chaque frappe… Ils sont loin d’être à fond. Et le break qui arrive à point nommé. Ne vous en faîtes pas, ce que vous voyez ce soir est clairement du catch !

    • Jeanne 21 décembre 2010 at 21:34

      Oui, j’ai cru à un match sérieux les deux ou trois premiers jeux, mais c’est tout mou…

      • William 21 décembre 2010 at 21:35

        Même pas une bonne exhib, je m’attendais à du micro et des commentaires par les joueurs comme pour Hit for Haiti, très déçu… Je quitte !

        • Diana 21 décembre 2010 at 21:39

          Tu vois William, on a eu raison de mettre en avant le Hit for Haiti, une autre dimension que cette misérable exhib sans intérêt autre que celui du fric pour la fondation. Je suis certaine que beaucoup auraient préféré un jeu entre entre les 2 joueurs, une franche rigolade, que ce truc coincé.

  15. Baptiste 21 décembre 2010 at 21:34

    Ce match ne veut absolument rien dire. D’autant que Federer avait l’air de preferer poster des photos sur facebook aujourd’ui que de jouer au tennis

    • Jeanne 21 décembre 2010 at 21:35

      On peut juste dire que Nadal fait bosser son revers au Suisse, mais à part ça…

    • Arno 21 décembre 2010 at 21:45

      Je m’attendais à du show, mais apparemment je loupe pas grand-chose…

      C’est pas forcément étonnant, ils doivent être tous les deux en pleine préparation foncière, et c’est franchement pas le moment de forcer.

      Mais c’est vrai que quitte à jouer tranquille, autant jouer fun, non?

  16. inès 21 décembre 2010 at 21:44

    Nadal qui fait trois smash de suite sur Féderer avant de conclure. Jamais on verrait cela dans un match avec enjeu ! Enfin, sauf sur le circuit senior…

  17. Cochran 21 décembre 2010 at 21:45

    C’est moi où il est chiant comme la pluie ce match ? :(

    • Diana 21 décembre 2010 at 21:46

      Non, non, t’es pas chiant (ça se saurait), mais le match, pour sûr que oui.

  18. Jeanne 21 décembre 2010 at 21:46

    Ce qui me chagrine surtout c’est qu’ils n’ont pas du tout l’air de s’amuser. Dommage

  19. MarieJo 21 décembre 2010 at 21:50

    moi aussi je pensais que y’aurait un peu plus de fun…

    j’ai regardé aussi le tournoi exhib de la coupe peugeot à buenos aires pour un nalbide-safin à une heure du mat samedi dernier … et bon, y’avait un peu de tout… mais surtout un nalby qui ne voulait pas coller une rouste à marat qui avait un jeu de jambes à l’ouest…
    par contre l’interview en espagnol du russe valait de l’or ;)

  20. Jeanne 21 décembre 2010 at 21:51

    6/3 Federer

  21. Djita 21 décembre 2010 at 21:57

    Faut dire à Rafa et Rodger que c’est une exhib. Qu’il n y a rien en jeu. Même pas des points ATP. Sérieux il est nul le match. J’espère que demain à Madrid ce sera une toute autre ambiance. :D

    • Jeanne 21 décembre 2010 at 21:57

      C’est sur quelle surface demain ?

      • Diana 21 décembre 2010 at 22:00

        dur

      • Jeanne 21 décembre 2010 at 22:01

        ok merci

  22. Cochran 21 décembre 2010 at 21:59

    En tt cas, même entre les deux meilleurs joueurs du moment, surtout entre ces deux cocos là, dès qu’on enlève le piment d’un match à enjeu, ben cela devient difficile de s’enflammer véritablement. Surtout que c’est toujours plus difficile à 2 de faire les pitres (pas comme au Hit for Haiti de Melbourne) à défaut de jolis coups. Il est normal que ces deux là ne vont pas courir sur toutes les balles comme des tarés. Dommage d’ailleurs que, pour rajouter un peu de sel, ce dernier set ne se joue pas au super tie-break…
    Bref, j’arrête là les frais, je retourne à mon flop 2010 que j’espère terminer avant la fin de la semaine.

    • Djita 21 décembre 2010 at 22:04

      Fallait appeler Djoko! A lui tout seul il aurait amusé la galerie.

  23. Diana 21 décembre 2010 at 22:08

    Arno, ca fonctionne dans notre trou

    http://www.fromsport.com/

  24. Diana 21 décembre 2010 at 22:18

    Je sais que ce n’est qu’une exhib, mais je note que les retours de Fed sont beaucoup plus agressifs, il prend la balle tôt, il nous a fait la même chose au Masters, cette agressivité en retour a payé largement. Lui qui depuis bien longtemps se contentait de remises. L’effet Annacone ?

    • karim 21 décembre 2010 at 22:23

      Rafa ne lui sert que des coups droits.

    • Diana 21 décembre 2010 at 22:36

      La balle de match aura été une parfaite démonstration de mon appréciation ci-dessus : putain, le retour :)

  25. Djita 21 décembre 2010 at 22:19

    Enfin le public qui de réveille avec une belle Hola. Nadal qui fait la Hola aussi. Super sympa.

  26. karim 21 décembre 2010 at 22:22

    Je ne savais même pas que ça passait, je viens de tomber par hasard dessus sur eurospor et ai vu quatre jeux là depuis. C’est vraiment nul à tout point de vue. Le public est glacial, et ce ne sont pas les joueurs crispés et peu inspirés qui vont le réveiller. La surface a l’air très rapide, Fed balance ace sur ace. Et en quatre jeux il n’a pas eu à jouer UN SEUL REVERS!! si le scénario n’est pas écrit au jeu près d’avance, je ne suis pas le pire pronostiqueur de la galaxie.

    Break Fed dans le dernier set là.

    Je ne comprends pas qu’ils aient autant pris la chose au sérieux tous les deux, sans pour autant jouer un bon tennis. Ils ont l’air de vraiment être venu chercher leurs étrennes. Le public a d’ailleurs répondu en masse. A combien le précieux sésame?

    Rafa qui sert 100% sur le coup droit de Roger? are you kidding me? come onnnnnnnnnnnnnnn

    • Baptiste 21 décembre 2010 at 22:24

      il ne veut pas faire une seance d’entrainement revers pour roger, surement

  27. Baptiste 21 décembre 2010 at 22:23

    je me demendais un truc, comment ils ont fait pour prendre l’avion pour aller a zurich? y a t-il des passe-droits? ;)

    • MarieJo 21 décembre 2010 at 22:29

      y’a un aéroport privé aussi à zurich… donc pas concernés :) tant qu’il ne neige pas :)

  28. karim 21 décembre 2010 at 22:24

    Superbe retour de revers sur la balle de match. Bon la farce est terminée. Je retourne à planète Thalassa, ce soir y’a larguez les amarres spécial Brésil, faut pas déconner.

  29. MarieJo 21 décembre 2010 at 22:26

    même dans un épisode de columbo, où tu connais le vilain dès le début, y’a plus de suspens…
    franchement, on pourra dire ce qu’on veut, mais c’était tout vu d’avance !

    balle de match fed ! beau revers gagnant !
    j’ai cru qu’il nous faisait un remake de sa balle de match de madrid où il avait fait une toile.

  30. Djita 21 décembre 2010 at 22:27

    De ce match il ne fallait voir que les 10 dernières minutes. :D

    Super balle de match.

  31. karim 21 décembre 2010 at 22:28

    Et demain chez Rafa retour d’ascenseur, mais en deux sets serrés cette fois, ils ont joué deux heures là ce soir faut pas déconner. Et les espagnols dînent tard, ils auront la dalle et faut pas les retenir trop longtemps. Demain 7-5 7-6 ou quoi.

    • MarieJo 21 décembre 2010 at 22:30

      surtout qu’après le match y’a un diner de gala avec je sais pas combien de people qui ont racké pour la bonne cause… s’agit pas d’être en retard quoi !

      • Djita 21 décembre 2010 at 22:33

        je crois qu’il y un concert prévu et le match débuterait beaucoup plutôt qu’aujourd’hui.
        Federer rendra la politesse à Nadal demain.

    • Duong 22 décembre 2010 at 09:42

      cette fois le match commence à 19.00 donc ça pourrait faire 3 sets

  32. karim 21 décembre 2010 at 22:29

    Bon je vais changer ma team sur le champ. Je prends Murray.

    • Diana 21 décembre 2010 at 22:37

      Tu as raison Karim, prend Murray, il va nous surprendre en 2011, crois-moi.

    • Ulysse 22 décembre 2010 at 23:09

      Méfie-toi Karim, je pourrais décider de te prendre au sérieux…

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Commentaires récents

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis