Cucumber forever, acte III, scène 2

By  | 21 janvier 2011 | Filed under: Actualité

J’aime l’Open d’Australie… son soleil éclatant, son ambiance incomparable de tournoi de plage, son public surchauffé (cinq minutes de chaque côté à feu doux) et imbibé (laisser mariner dans la bière puis bien arroser avec le jus de cuisson), son court bleu comme l’océan et ses matches de folie ou la notion du meilleur des cinq sets est plus qu’une vue de l’esprit. Chaque année en janvier la magie opère, les images reçues de down under apportent un rayon de soleil tennistique sur l’occident glacé et morose.  Ne boudons pas notre plaisir et mordons à belles dents dans le menu gastronomique offert pour la cinquième journée de compétition.

Pour des raisons de restrictions budgétaires sur 15-LT, j’ai dû réutiliser l’introduction d’hier.

A la lecture du programme de samedi, un peu déçu je me suis demandé si je ne m’étais pas trompé de tournoi et n’assistais pas à une étape du circuit Challenger du Kazakhstan. Les affiches d’hier avaient de la gueule, celles de ce soir se foutent un peu de notre gueule. Il va falloir être sacrément motivé ou totalement insomniaque pour se farcir ce programme limite funèbre. Mauvaise langue ? Okay, suivez le guide.

Le match du jour : Jo-Wilfried Tsonga vs Alexandre Dolgopolov.

Après un premier tour inutilement dramatique, Jo a montré de bonnes choses face à Seppi ; attention malgré tout car au contraire de l’Italien qui n’avait aucune arme à faire valoir pour percer le cuir du Français, Goldorak-Go avoine sec  et envoie du lourd, du très lourd. Côté tatanes et pralines, Jo devrait trouver à qui parler et d’ici que les deux épandeurs arrivent à rester à dans les limites du court, ce match devrait valoir son pesant de fraises tagada. Le seul et unique affrontement entre eux s’étant soldé sur une victoire de Jo par 10-08 au cinquième set à Wimbledon, on peut prévoir une rude foire de gnons.

L’autre match du jour : Rafael Nadal vs Bernard Tomic.

L’occasion peut-être pour Rafa de sortir sa raquette de son emballage plastique et jouer un peu au tennis. Jusqu’ici on ne peut pas dire qu’il ait été mis à contribution et il est difficile de se faire une idée de son véritable niveau. Nadal tente désespérément de se départir de son statut de favori, comme Héraclès de se dévêtir de la tunique de Nessos et je ne serais qu’à demi-étonné s’il faisait de Tomic le favori logique de cette rencontre du fait des 8cm qu’il lui rend sous la toise. Si la probabilité de 0.23% (calcul certifié par Antoine et Duong) que Nanard l’emporte venait à se matérialiser, je me demande quelle partie de son corps Rafa incriminerait pour expliquer le drame. Après l’avoir vu tirer pendant huit ans sur son short et histoire de laisser souffles les genoux et les pieds, je serais tenté de lui suggérer une bonne crise hémorroïdaire.

Face-à-face : Ces deux joueurs ne se sont jamais affrontés, mais logiquement Rafa devrait le sanibroyer.

A suivre également

Et c’est là que ça se gâte sévèrement…

Andy Murray vs Guillermo Garcia-Lopez.

Ben oui, figurez-vous qu’il est là Andy Murray, il participe à ce tournoi dont il a atteint la finale il y a tout juste un an. Affublé de sa tenue de camouflage (un costume de poulet), discret, effacé, il vole sous le radar et fait son petit bonhomme de chemin ; pour une fois personne ne fait de lui l’officieux meilleur joueur sur dur de la planète et ne semble l’attendre en vainqueur sur la photo finish. Peut-être l’occasion pour lui de profiter d’un baromètre loin du taquet pour frapper un grand coup. Pour ça il devra déjà passer l’obstacle Garcia-Lopez, dont j’aurais beaucoup aimé pouvoir vous parler. Le Scottish a remporté leur unique face-à-face, attention toutefois au match piège.

Robin Söderling vs Jan Hernych.

Super Krisprolls carbure au méthanol ces jours-ci et ses mandales à l’amplitude d’albatros ont la funeste tendance – pour ses adversaires – à rester dans le court ; il est certainement le joueur dont le duopole hispano-helvète doit se méfier le plus sur ce tournoi. Robin est désormais régulier au plus haut niveau et a acquis suffisamment de confiance dans son jeu et d’assurance dans ses coups pour en faire (des coups) ailleurs qu’à Roland-Garros. Jan Hernych ? J’en souffre depuis une dizaine d’années, vertèbres L4 et L5, ça fait très mal. Respect. Ce sera la première opposition entre ces deux joueurs ; Robin devrait passer assez tranquillement.

John Isner vs Marin Cilic.

Il y a un an à peine j’aurais certainement été très enthousiaste à l’idée de cette opposition, du moins par la partie Croate du deal. Las, Cilic a coulé à pic, l’Australian Open 2010 a été son Titanic et depuis le pauvre Marin (pas pu m’empêcher, désolé) boit la tasse sans arriver à remonter à la surface. Contre Isner la marche pourrait être trop haute, un déluge de feu devant s’abattre sur Cilic qui n’aura pas le temps de se mettre à l’abri. Aucune rencontre préalable signalée entre les deux joueurs.

Mikhail Youzhny vs Milos Raonic.

Cette rencontre ne m’inspire rien de particulier entre un mafioso russe et un espwerrrr Keuneudien, mais… Raonic, c’est pas un peu le Rahan des Balkans ? Désolé, il fallait que je la sorte. Ceci dit encore une rencontre inédite, décidément dans cette partie de tableau ça tourne au jeu d’invisibilité.

Kim Clijsters vs Alizé Cornet.

La petite Française semble sur la bonne voie pour remonter du trou sans fond dans lequel elle se noie depuis plus d’un an ; jouer Kim à ce stade de la compétition vient peut-être trop tôt mais ça fera une jolie photo souvenir dans l’album familial à la section bicyclette. Jim Clijsters (ou Kim Courier) devrait désosser et dépecer la fragile Alizé qui pour l’occasion aurait été bien avisée de se rebaptiser Ouragan Cornet, histoire d’impressionner la Flamande (je sais c’est tout pourri, mais je fatigue).

Les matches à éviter : pfiouuuuuuuu allons-y…

Anastasia Pavlyuchenkova (RUS/n°16) – Iveta Benesova (RTC)

Flavia Pennetta (ITA/n°22) – Shahar Peer (ISR/n°10)

Simona Halep (ROU) – Agnieszka Radwanska (POL/n°12)

Nadia Petrova (RUS/n°13) – Ekaterina Makarova (RUS)

Shuai Peng (CHN) – Ayumi Morita (JPN)

Lucie Safarova (RTC/n°31) – Vera Zvonareva (RUS/n°2)

La grande révélation qui tue :

Craignant le contrôle antidopage et les sanctions qui s’en suivraient, Arno a préféré dormir la nuit dernière en suivant les conseils de son ami Lance. Quand on sait qu’Arno vit sur une caserne et est réveillé tous les matins au son du clairon, l’excuse du portable déchargé est aussi légère que celle de Dennis Mitchell voulant accroitre ses performances sexuelles.

Enjoy the game !

Tags:

359 Responses to Cucumber forever, acte III, scène 2

  1. fieldog, vainqueur 2010 de l'odyssée (dans le cul nabot!) 22 janvier 2011 at 11:16

    C’est la 1ère fois que je regarde jouer Tomic. Il a un jeu étonnant, remarquablement fluide pour sa grande taille. Et ce coup droit qui semble caresser la balle en bout de course (remarque qu’avait fait William je crois), c’est assez plaisant je trouve.

    • David 22 janvier 2011 at 11:17

      Je me faisais la même réflexion. Je le verrais bien embêter Nadal.

    • Clément 22 janvier 2011 at 11:47

      Heyyy, c’était moi la « caresse de coup droit », copyright !! :)

  2. Jeanne 22 janvier 2011 at 11:18

    Je découvre aussi Tomic. Il a une belle vitesse de jeu et pas mal d’inventivité. Ça va être intéressant à suivre

  3. Jeanne 22 janvier 2011 at 11:19

    Marrant aussi de voir Nadal être vraiment le vieux, pour une fois

  4. David 22 janvier 2011 at 11:21

    Break point !

  5. David 22 janvier 2011 at 11:24

    Tomic me rappelle beaucoup Cilic en coup droit.

  6. Cochran 22 janvier 2011 at 11:26

    Tomic va se faire manger en moins de temps qu’il n’en faut pour dire « rafa slam ». Trop tendre le Bernie.

  7. Damien 22 janvier 2011 at 11:26

    Il joue bien Tomic, mais là c’est trop court et il est immédiatement puni : break Nadal.

  8. Cochran 22 janvier 2011 at 11:37

    L’impression générale concernant Tomic est que dès que l’échange s’allonge un peu, il a l’air de ne plus trop savoir quoi faire avec la balle et commet, en général, un grosse faute baduf ou dans le couloir en tentant le coup gagnant impossible.

    • Damien 22 janvier 2011 at 11:39

      C’est exactement ça, il a l’air perdu sur la moitié des points. Le manque d’expérience certainement.

  9. Cochran 22 janvier 2011 at 11:38

    Déjà 15 UE en 4 jeux…

  10. Djita 22 janvier 2011 at 11:40

    Donc la talentueuse Kvitova, a battu Stosur, une sérieuse outsider. Je suis assez surprise tout de meme. Dommage pour l’australienne.

  11. Damien 22 janvier 2011 at 11:47

    Le coup droit de Tomic, c’est un mix entre celui de Cilic et celui de Delpo.

    • Coach Kevinovitch 22 janvier 2011 at 11:54

      Dans le geste alors, pas dans la puissance.

    • Damien 22 janvier 2011 at 11:55

      Oui dans le geste, Delpo est 3 classes au-dessus en puissance.

    • fieldog, vainqueur 2010 de l'odyssée (dans le cul nabot!) 22 janvier 2011 at 12:11

      Tout à fait, c’est la même gestuelle avec ce fouetté si caractéristique!

  12. William 22 janvier 2011 at 12:00

    En attendant Baghdatis vient d’abandonner… Foutue team ! Me reste Fed et Verdasco…

    • fieldog, vainqueur 2010 de l'odyssée (dans le cul nabot!) 22 janvier 2011 at 12:04

      Ah merde, il semblait tellement bien. Il s’est blessé au cours du match???

      • William 22 janvier 2011 at 12:08

        Pas vu, on en saura plus dans les itw.

  13. Arno 22 janvier 2011 at 12:03

    Salut les furieux qui ont été courageux cette nuit!!!!!!

    Bon, pas beaucoup de surprises, hein???
    Tsonga n’avait pas encore la caisse pour tenir 5 sets face à un bon Dolgolkeeper, mais le niveau est là: il a clairement dominé pendant 3 sets, hormis le trou d’air du 2ème…

    J’avais parié Cilic en 5 sets uniquement pour valider la thèse du tableau en mousse pour Rafa. Résultat: un zombie au tour suivant pour l’Espagnol… COMPLOOOOOOOOOOOOOOOOOOT!!!!!!!!

    Murray impressionnant, mais il va craquer quand ça comptera pour de vrai, comme d’hab.

    Sod impressionnant, et lui faudra aller le chercher… Mais comme il va jouer 5 sets contre Murray en 1/4, il sera zombifié à son tour en 1/2 contre Rafa, qui n’en demandait pas tant… COMPLOOOOOOOOOOOOOOOOOOT!!!!!!!!!

    Mon p’tit Ferrer a vite ramené Berankis à la raison, ce qui était prévu. Raonic (dont la victoire ne me surprend absolument pas) devrait craquer aussi, mais moins vite…

    Demain, du lourd… Le A-Rod/Stan, ça va saigner gravement.

  14. William 22 janvier 2011 at 12:03

    Joli contre-pied pour s’offrir le break !

  15. Arno 22 janvier 2011 at 12:04

    Et Tomic a breaké dans le 2ème… Le premier tour de Rafa vient de commencer.

  16. Clément 22 janvier 2011 at 12:05

    C’est le festival Tomic depuis deux jeux !

  17. fieldog, vainqueur 2010 de l'odyssée (dans le cul nabot!) 22 janvier 2011 at 12:10

    Nadal semble avoir un gros trou d’air et comme Tomic joue bien le coup : 3-0. Le plus dur commence pour l’australien, à savoir, tenir son service…

    • Clément 22 janvier 2011 at 12:18

      Je trouve Nadal mou depuis le début du match, de manière générale. Il fait le boulot en ramenant tout mais il ne tente rien, encore moins que d’habitude en fait. Je ne l’avais pas vu encore vu joué ce sur ce tournoi et je m’attendais à un Nadal bien plus fort que ça mais force est de constater qu’il est loin de son niveau de l’AO’09.
      Du moins pour le moment…

      Débreak pour Rafa, encore ‘one to go’.

    • Clément 22 janvier 2011 at 12:19

      Il transpire comme un bœuf l’Espagnol !! Balle de break Tomic !

  18. fieldog, vainqueur 2010 de l'odyssée (dans le cul nabot!) 22 janvier 2011 at 12:12

    Et double break, cela semble devenir intéressant, pour ce set j’entends hein…

  19. NTifi 22 janvier 2011 at 12:15

    Bon là on peut pas dire que Nadal affronte un très bon joueur, c’est vraiment son 1er adversaire sérieux dans le tournoi. Et non il n’a pas que des manchots comme adversaires comme on lit beaucoup ici…

  20. NTifi 22 janvier 2011 at 12:16

    Je veux dire on peut dire que nadal affronte un très bon joueur

  21. fieldog, vainqueur 2010 de l'odyssée (dans le cul nabot!) 22 janvier 2011 at 12:17

    C’est sidérant comme Tomic semble calme : il joue en night session dans SON tournoi face au n°1 mondial et pas une trace de stress sur son visage :shock:

  22. Julien 22 janvier 2011 at 12:18

    Il a tellement raison Tomic d’attaquer les 2ndes balles de Nadal, c’est quand même pas Pete Sampras nadalito…

  23. Yaya 22 janvier 2011 at 12:21

    Il me reste Federer, Ferrer, Melzer. Au passage vous remarquerez que leur noms finissent tous en er; je crois en la puissance de ce suffixe.

    Dans le haut du tableau je suis à sec, il ne me reste que Fed.
    Dans le bas du tableau, Melzer risque de gicler au tour suivant.

    Dans mes chouchous, Tsonga a perdu contre DolgoPolenta ou Sorgho-polov, c’est la chienlit.

  24. fieldog, vainqueur 2010 de l'odyssée (dans le cul nabot!) 22 janvier 2011 at 12:22

    Sinon quelqu’un a dit à Nadal qu’il était horrible son haut façon k-way!!!!

  25. Jeanne 22 janvier 2011 at 12:27

    Nadal ne dégage aucune puissance aujourd’hui… Des coups droits au niveau du carré de service, souvent en retard sur la balle, navigue totu au fond, le jeu de Tomic le perturbe. En tout cas Nadal n’est absolument pas impressionnant. Federer, Murray, Djokovic me font une bien meilleure impression.

    • NTifi 22 janvier 2011 at 12:34

      Nadal est meilleur en 2ème semaine ne l’oublie pas. Plus il avancera dans le tournoi et plus il sera dur à battre.

    • Jeanne 22 janvier 2011 at 12:38

      Oui mais c’est le cas de tous les tops joueurs. A tour égal pour le moment, y a pas photo.

  26. Cochran 22 janvier 2011 at 12:28

    Je pars, je reviens, je vois que Tomic a fait un double break et s’est ensuite déjà fait remonter. Dommage. Au moins il y a match, je n’aurais pas cru. Tant mieux.

  27. Jeanne 22 janvier 2011 at 12:28

    edit : totu -> tout

  28. Clément 22 janvier 2011 at 12:29

    Tomic qui se saborde tout seul en redonnant le deuxième break à un Nadal au plus mal qui joue hyper court et est très pataud… Il avait peut-être vraiment la grippe finalement…

    • Coach Kevinovitch 22 janvier 2011 at 12:43

      Peut-être pour cela qu’il transpire autant?

  29. fieldog, vainqueur 2010 de l'odyssée (dans le cul nabot!) 22 janvier 2011 at 12:30

    Comment a-t-il pu paumer son 2nd break alors qu’il menait 40/15 sur son service??!! Dommage pour lui trop tendre le Tomic mais j’aime bien son jeu et son côté nonchalant sur le cours. Assurément un joueur à suivre.

  30. Babolat 22 janvier 2011 at 12:37

    Tomic est né après que Agassi ait remporté Wimbledon… Ben ça me fout un sacré coup de vieux mine de rien.

  31. fieldog, vainqueur 2010 de l'odyssée (dans le cul nabot!) 22 janvier 2011 at 12:38

    Si même Rafa n’arrive pas à faire avancer la balle.. Heureusement qu’il reste un défenseur exceptionnel. J’ai l’impression d’être revenu quelques années en arrière avec un Nadal sur la défensive, agressé en permanence qui s’en sort sur ses qualités de déplacement et son coup d’oeil. Mais il ne fait pas mal avec son lift aujourd’hui et surtout son revers est très loin de son niveau 2008…

    • Jeanne 22 janvier 2011 at 12:41

      Je cosigne. Son revers a disparu début 2009 pour ne jamais vraiment réapparaître.

      • NTifi 22 janvier 2011 at 12:47

        Et comment il a fait face à Djoko en finale ? Son revers était là par moment.

        • Noel 22 janvier 2011 at 12:49

          Son revers est là pour défendre, mais pour attaquer c’est une autre chanson…

      • Jeanne 22 janvier 2011 at 12:48

        Par moments seulement (et au Masters aussi)

  32. Pierre 22 janvier 2011 at 12:44

    C’est une bête impression ou le jeu est vraiment lent, lent, lent ?

  33. Djita 22 janvier 2011 at 12:44

    Drôles de fautes pour Rafa.

    • Jeanne 22 janvier 2011 at 12:46

      Heureusement pour lui que Tomic lui fait des cadeaux car face à un adversaire expérimenté, il risquerait la sortie anticipée.

      • Cochran 22 janvier 2011 at 12:54

        Oui, un jour sans pour Rafa mais qui ne portera pas à conséquence face à un adversaire trop tendre. Il devra se ressaisir contre Cilic qui affirme ne pas être fatigué par son 5 sets. A voir. Mais je ne vois pas Marin stopper Rafa.

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Commentaires récents

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis