Australian Open 2012, Chapter VI – extension classico

By  | 26 janvier 2012 | Filed under: Actualité

Un classico ? Qu’est-ce à dire ?

On en a vu pas mal déjà, mais je ne m’en lasse pas…

Les données du problème sont connues : Roger essaie de prendre de vitesse Nadal et de se mettre en bonne position pour frapper ses coups droits, Nadal essaie de prendre lui aussi le contrôle des échanges avec son coup droit en insistant sur le revers du Suisse. Résultat, on voit surtout des revers dans leurs matchs…

Le déroulement en Grand chelem parait devoir obéir à un scénario écrit à l’avance : Roger essaie de prendre de l’avance le plus vite possible et de le maintenir jusqu’au bout ; Nadal essaie de tenir le choc le plus longtemps possible en laissant passer l’orage et en rendant l’opération la plus difficile possible pour le Suisse, en comptant que sur la distance, si Roger n’a pas gagné, l’horlogerie suisse se dérègle ou se fatigue et qu’il puisse finalement faire la différence à la fin en imposant son jeu… C’est pourquoi on voit souvent des pronostics Roger en 3, voire 4, presque jamais en 5…

Pourtant, c’est finalement assez rarement comme cela que les choses se passent mais toujours est-il qu’il est considéré comme crucial pour le Suisse de faire la course en tête, de gagner le premier set, sinon, c’est mort pense t-on… C’est soit le mythe du Federer qui gagne en trois sets en ne lui laissant aucune chance, ou le mythe du Nadal qui finit toujours par gagner à la fin…

L’idée que Nadal puisse gagner en trois sets ne traverse pas davantage l’esprit que celle de Federer gagnant en cinq… Pourtant, Federer a déjà gagné en cinq sets et Nadal déjà gagné en trois.

Cela doit être plus confortable de se dire que le scénario est écrit à l’avance, qu’il doit toujours être le même…

L’autre constante de ces pronostics est de refléter l’idée que Nadal devrait presque toujours gagner, sauf si Roger est brillantissime, au motif, soit que le Suisse a un mental défaillant ou ferait un complexe face à Nadal (ce qui revient au même), soit qu’il ne puisse pas y arriver parce que son revers est trop mauvais… Soit c’est un loser, soit il a un revers vraiment trop pourri… Dans ces conditions, qu’il ait réussi à gagner 16 Grands chelems doit relever du miracle ou peu s’en faut.

Pourtant, quand on regarde leurs résultats sur dur, 9 rencontres au total (tous leurs matchs en indoor se sont déroulés sur dur, aucun sur moquette) on n’a pas vraiment cette impression : 5 victoires pour Federer, 4 pour Nadal… 1 victoire chacun pour ce qui est des matchs en trois sets gagnants, qui sont tous les deux allés aux cinq sets… 1 seule en Grand chelem, gagnée par Nadal ici même il y a trois ans. En ce qui concerne les 7 matchs disputés en deux sets gagnants, Roger mène 4-3. Sur ces 7 matchs, Nadal en a gagné deux en deux sets, et Federer trois. Ils en ont chacun gagné 1 en trois sets.

Pas de quoi faire un complexe, semble t-il. Pas de quoi non plus y voir la confirmation des scénarios prétendument écrits d’avance figurant plus haut. Mais les mythes ont la vie dure…

Au total, leurs résultats sur dur sont donc très équilibrés, avec un léger avantage à Federer. Cet avantage serait nettement plus marqué si Roger n’avait pas perdu deux matchs sur dur (et un autre sur terre battue, incidemment) ou il a gagné plus de la moitié des points, mais perdu le match : lors de la finale de Melbourne il y a trois ans (un point d’écart) et à Dubaï en 2006 (7 points d’écart en sa faveur). Aux points, son avance est donc nettement plus sensible mais l’idée selon laquelle Nadal est difficile à battre n’est, elle, évidemment pas un mythe… Ce scénario atypique où le gagnant a remporté moins de points que son adversaire ne s’est pas reproduit depuis cette finale de Melbourne.

Il n’est écrit nulle part qu’il doive nécessairement se reproduire : avec 3 victoires au total gagnées tout en ayant remporté une minorité de points, Nadal a sans doute déjà largement épuisé son quota…

Demeure en revanche une réalité : 4 des 5 victoires de Federer ont été acquises en indoor, là ou le serveur n’est pas gêné par le vent. Incidemment, j’ai trouvé intéressants les propos d’Amélie Mauresmo indiquant, alors que les conditions de jeu sont plus lentes, qu’elle considérait pour sa part le fait que le match se joue en nocturne comme un avantage pour Federer car elles se rapprochent alors des conditions indoor : peu ou pas de vent…Quand on regarde le pourcentage de premières balles de Roger en indoor et sur dur outdoor, on est tenté de lui donner raison, à rebours de mon impression première… Ces victoires en indoor ont par ailleurs été acquises à une période de l’année ou son adversaire n’est généralement pas au mieux, mais cet argument apparaît sans grande valeur car, sur ce point, on peut en dire autant des victoires de Nadal sur dur face à Federer, exceptée la finale de Melbourne d’il y a trois ans…

La conclusion que je tire de ce qui précède, c’est que rien n’est jamais écrit d’avance.

Le meilleur du jour gagnera, c’est tout.

Le vainqueur gagnera probablement le tournoi.

Et puisque il faut en finir par là, je salue à la fois la présentation et le pronostic de Quentin que je fais également mien :

Roger en 5 !

About 

Né l'année ou Rod Laver réalise son premier grand chelem, suit le circuit depuis 1974, abuse parfois de statistiques, affiche rarement ses préférences personnelles, aime les fossiles et a parfois la dent un peu dure...

Tags:

419 Responses to Australian Open 2012, Chapter VI – extension classico

  1. MarieJo 27 janvier 2012 at 10:57

    j’espère que rafa ira corriger un de ces deux là en finale rien que pour avoir fait un match aussi mauvais ce matin !

  2. Antoine 27 janvier 2012 at 11:00

    Là, c’est moins con: il a fait son amortie sur le revers du Djoker et fait le point derrière..

  3. Antoine 27 janvier 2012 at 11:04

    Enfin un bon jeu de la Murène, qui debreake. cela faisait un moment qu’il n’en avait pas fait…

  4. Coach Kevinovitch 27 janvier 2012 at 11:06

    Je vous propose de jouer à un jeu: Essayer de me motiver à regarder le match!

    Vous avez…..jusqu’à la fin du match en fait!

    • Babolat 27 janvier 2012 at 11:16

      Nadal est dans les tribunes… ^^

    • Coach Kevinovitch 27 janvier 2012 at 11:17

      Peut mieux faire, Babolat!

    • Babolat 27 janvier 2012 at 11:23

      Hum… euh… il est avec Sharapova. ;0

    • Coach Kevinovitch 27 janvier 2012 at 11:27

      Intéressant!

  5. NTifi 27 janvier 2012 at 11:07

    Yesssssssss debreak Murray come on !

  6. Kristian 27 janvier 2012 at 11:08

    Ca y est: apres une grosse heure de lethargie le Scot se reveille.

  7. Antoine 27 janvier 2012 at 11:09

    Enfin un bon jeu de service derrière. La Murène passe en tête: 3-2..

    Il y a un truc que la Murène fait normalement très bien, c’est varier, notamment avec de bons slices en revers. le Djoker n’aime pas cela et fait pas des fautes dessus. mais là, la Murène joue dans sa fillière, comme s’il était Nadal..Il n’a même pas essayé..Etonnant..

  8. Noel 27 janvier 2012 at 11:09

    Un peu étonné des commentaires car j’ai pris le match il y a di minutes et je trouve Murray très bon, bien meilleur que l’an dernier.
    Il était vraiment pitoyable au premier set?

    • Mathias 27 janvier 2012 at 11:16

      Ben cela fait à peine 1/4 d’heure que Murray à enfin trouvé le frein à main pour le déserrer.
      A croire que c’est ton arrivée qui l’a inspiré. Reste! ;-)

      • Noel 27 janvier 2012 at 11:18

        Oui enfin au dernier jeu il nous a quand même gratifié d’un superbe je-monte-au-milieu-du-terrain-je-remise-et-je-recule-parce-que-le-filet-fait-peur

    • Antoine 27 janvier 2012 at 11:25

      Il a gagné un jeu de service..

  9. Antoine 27 janvier 2012 at 11:12

    Au score, le Djoker a encore l’avantage puisqu’il a gagné le premier set mais c’est du uniquement à la nullité de la Murène: le Djoker a fait 7 points gagnats depuis le début du match..

    Combien en ferait il contre Nadal avec ce niveau de jeu ? pas plus sans doute. Autrement dit, Nadal va lui régler son compte sans problème si le Djoker gagne ce match…

  10. Antoine 27 janvier 2012 at 11:16

    Et break la Murène..Le Djoker se remet dans la médiocrité et lui a filé le jeu..C’est pitoyable comme niveau..

    9 winners pour le Djoker, 14 pour Murray, sur 101 points…

    Nadal va se régaler..

  11. Babolat 27 janvier 2012 at 11:16

    Ben voila… quand Murray met la balle dans le court, c’est tout de suite une autre histoire.

    • Babolat 27 janvier 2012 at 11:24

      Et debreak de Djoke… il y a eu des points terribles dans ce jeu.

  12. Antoine 27 janvier 2012 at 11:24

    Et la Murène paume aussi sec son service derrière en faisant une double suivie d’une faute directe. 4-3 pour lui, service Djoker..

    En tout cas, ceci confirme ce que je pensais du Djoker: il n’a pas le niveau pour gagner le tournoi.

    Concernant la Murène, on ne savait pas parce que’il n’avait joué personne mais là on sait aussi: il n’a pas non plus le niveau..

    Les deux meilleurs étaient donc Rafa et Roger..

    le titre est donc pour Rafa..tant mieux !

  13. Noel 27 janvier 2012 at 11:28

    Le Djoker qui s’assaie au slice de revers, ça pique les yeux…

  14. Antoine 27 janvier 2012 at 11:28

    Enfin un long rallye gagné par le Djoker à 0-30..

    C’est lui qui se met à slicer en revers. Du coup la Murène a fait ses premiers slices aussi…

  15. Antoine 27 janvier 2012 at 11:29

    Très très bon point de la Murène là, qui a enfin varié et finit par le faire craquer physiquement: 15-40 sur le service du Djoker..

    • Antoine 27 janvier 2012 at 11:31

      et break de la Murène…

  16. Mathias 27 janvier 2012 at 11:35

    Je me demande ce qui est mieux pour Nadal.
    Au point de vue mental, je pense qu’il serait mieux qu’il mette une bonne taule au Djoker.
    Après, au niveau comptable pour récupérer la place de nunéro uno, autant que ce soit Murry qui s’y colle.

    C’est dire à quel point ce match me passionne et que je trouve que les dezux lascards tiennent leur rang.

  17. Antoine 27 janvier 2012 at 11:38

    Incroyable mais vrai: la Murène a réussi a gagner deux jeux de suite et donc le set, non sans avoir failli de reperdre son service une nouvelle fois puisqu’il a du sauver deux balles de break..

    Le Djoker se tiesn les genoux. Deux heures de jeu et il est déjà entamé..

  18. MarieJo 27 janvier 2012 at 11:39

    et ben il l’a fait le scot prendre enfin un set !
    djoko semble à la ramasse même si je le soupçonne fortement d’en garder sous le pied…
    j’espère que ce 3è set sera enfin digne de leur niveau de top player…

  19. Coach Kevinovitch 27 janvier 2012 at 11:39

    Set Murray, là ça devient intéressant. Come on!!

  20. Babolat 27 janvier 2012 at 11:39

    Djoko qui clopine comme un vieillard pour regagner sa chaise. Lors de la finale de l’Us open, il a joué un tennis bionique pendant 2 heures sans verser une goutte de sueur et là, il est à l’article de la mort. Bizarre.

  21. Antoine 27 janvier 2012 at 11:40

    Il faut quand même reconnaitre que la Murène a réduit la fréquence incroyable avec laquelle ilfaisait des fautes depuis quelques jeux et comme le Djoker est incapbale de le déborder, il prend le dessus..

    1 set partout alors que le Djoker avait une balle de double break au début de ce set…

    8 breaks et 18 jeux, c’est normal qu’il y en ait pas mal vu que le retrour est leur meilleure arme à tous les deux, mais là, c’est la WTA..

  22. Antoine 27 janvier 2012 at 11:43

    10 winners en deux sets pour le Djoker: pas de doute, il est en forme…

  23. Guillaume 27 janvier 2012 at 11:44

    One set all. It’s the Lendl effect…

    • Antoine 27 janvier 2012 at 11:58

      Le Lendl effecte c’est que la Murène a perdu tout seul le premier set en faisant 20 fautes directes…

  24. Antoine 27 janvier 2012 at 11:45

    Enfin un bon revers du Djoker…

  25. Babolat 27 janvier 2012 at 11:47

    Ou Djoko est blessé ou il mérite un oscar…

    • Noel 27 janvier 2012 at 11:52

      Il est déjà en train de préparer sa conférence de presse, où il expliquera qu’il n’était pas au top.
      Sympa pour tous ceux qu’il a étrillés aux tours précédents!

    • MarieJo 27 janvier 2012 at 12:03

      il n’a étrillé que des pauvres malheureux, et hewitt et ferrer ont bien exposé ses faiblesses

  26. Antoine 27 janvier 2012 at 11:57

    Et après 14 minutes de jeu et 5 balles de break sauvées, le Djoker évite donc dese faire breaker pour la 4ème fois de suite..

    Jeu très intéressant parce que le Djoker a fait deux coup droits gagnats et un revers gagnants, soit presque le tiers du total de ses winners dans les deux premiers sets. ne tenant pas hysiquement, il est obligé de prendre plus de risques pour essayer d’abréger..

    Il a gagné ce jeu mais cela lui a pris un qurt d’heure…

  27. Mathias 27 janvier 2012 at 12:01

    Murry est bien tout d’un coup là.
    Il est offensif (enfin)

  28. Mathias 27 janvier 2012 at 12:05

    Yeaaaahhhhhh! Break!
    Le plus méritant passe devant.
    Djoko est une ombre…

  29. Antoine 27 janvier 2012 at 12:06

    Cette fois c’est la bonne…0-40 et la troisième est la bonne.. break Murray qui a désormais gagné un point de plus que le Djoker: 77 vs 76..

  30. MarieJo 27 janvier 2012 at 12:07

    break pour murray… je vois mal djoko passer, mais il n’est pas mort pour autant…
    je pense qu’il va passer en mode « ça passe ou ça casse » tellement il a l’air vidé, et ça pourrait payer malgré tout

    • Antoine 27 janvier 2012 at 12:11

      Peu de chances contre un type qui sait défendre et qui est frais…

  31. NTifi 27 janvier 2012 at 12:08

    Djoko n’a aucun problème physique il l’a dit ya pas longtemps.

    Après il joue mal mais s’il passe il rejouera peut être beaucoup mieux en finale on sait jamais.

  32. Kristian 27 janvier 2012 at 12:08

    Incroyable de voire Djoko dans cet état après 2 heures de jeux, mais ça ne fait que confirmer ce qu’on voyait depuis le début de la semaine. Enfin bon Murray en face est encore capable de perdre..

  33. MarieJo 27 janvier 2012 at 12:09

    évidement si murray cochonne ses services avec des double ça va pas le faire non plus… sans compter des fautes gratuites…
    digne de la WTA version dementieva

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Commentaires récents

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis