Flushing : Les Bêtes de Foire

By  | 2 septembre 2013 | Filed under: Actualité
Approchez, Mesdames et Messieurs, approchez, vous ne le regretterez pas !

Approchez, venez voir un spectacle comme jamais vous n’en avez encore vu. 

Oui, car ce qui se cache ici est unique, Mesdames et Messieurs, j’ai bien dit unique. Entrez et vous verrez des créatures démoniaques effrayantes, terrifiantes. Entrez et vous éprouverez pour la première fois la véritable épouvante. Mais… entrez et vous verrez également des miracles s’accomplir. Car ici, les lois de la physique ne s’appliquent pas. Entrez et vous verrez un monde qui n’est pas régi par les mêmes règles que le vôtre.

Nos bêtes de foire sont là, derrière ce rideau, prêts à vous faire vivre une expérience exceptionnelle.

Voyez plutôt, Mesdames et Messieurs. Voyez plutôt la première partie du programme qui vous attend !

Pour vous mettre l’eau à la bouche, vous verrez deux bêtes sauvages venues des contrées les plus reculées de l’Europe s’étriper jusqu’à la mort : d’un côté un pou géant que nos hommes ont repéré à son urine fluo avant de parvenir à la ferrer après une âpre lutte suante et sanguinaire ; de l’autre côté, un animal hirsute découvert dans une sombre forêt slave, et je peux vous promettre qu’une bête de ce type, ça révise vos notions d’inesthétique à jamais. Qui l’emportera du pou ou de l’ours ? Le pou, sans doute, à l’usure, mais après un âpre combat de plusieurs heures, à n’en pas douter !

Raonic, le chaînon manquant

Mais cela n’était qu’un amuse-bouche car nous avons dans notre réserve un homme que l’on pensait disparu depuis longtemps. Oui, Mesdames et Messieurs, un Homme de Néandertal, un vrai, venu du fin fond des âges ! Mais faites attention, Mesdames et Messieurs, car, fort de sa masse, il cherchera à vous estourbir. Il a en outre la capacité d’éparpiller un dangereux gaz qu’espèrent certains compatriotes depuis longtemps ! Cet homme de Neandertal, lorsqu’il sera au nicol réfléchi, je n’en connais pas beaucoup parmi vous qui ne prendront leur jambe à leur cou. Aurez-vous simplement le courage de le regarder ?

Vous pensez peut-être qu’il s’agit là du comble de l’effroi ? C’est donc que vous êtes naïfs ! Oui, Mesdames et Messieurs, croyez-le ou ne le croyez pas, vous serez bien obligés de le constater par vous-mêmes… nous avons avec nous le terr -hiiiii!!- ble Minotaure ! Ce monstre assoiffé de sang, jamais rassasié par les cadavres de ses ennemis, n’aime rien tant que l’odeur du sang provenant des carnages qu’il effectue. Croyez-vous qu’il n’a d’altier que le port de tête ? Vous vous ferez votre propre opinion car aujourd’hui, spécialement pour vous, nous lui donnerons en pâture, échappé des dédales de notre chapiteau, un superbe colly dont les pattes revers ne devraient représenter qu’une défense de moustique face à la force monstrueuse du terr -hiiiii!!- fiant Minotaure.

Le coq allemand parviendra-t-il à enfourner le taureau ibère?

Mais reprenez confiance, Mesdames et Messieurs, car tout ne sera pas que tourmente. La suite du programme vous permettra d’assister à des miracles en pagaille. Car un Être exceptionnel a décidé de choisir notre modeste établissement pour prodiguer Ses soins à tous ceux qui se présentent à Lui. Et je peux vous assurer que la fluette demoiselle en robe « raies d’eau » qui s’est portée volontaire aujourd’hui n’a pas fait d’erreur en venant Le rencontrer, car – ô j’ai moi-même tant mis de temps à l’admettre – c’est bien une incarnation de Dieu lui-même qui lui portera toute son attention deux heures durant. Et il n’est pas exclu, durant ces deux heures, d’assister à quelques prodiges que Lui seul peur réaliser. Alors croyez-moi, Lui seul en vaut le détour car dès que vous L’aurez vu, à jamais votre vie sera changée.

Oui, Mesdames et Messieurs, en entrant, vous assisterez à tout cela. Et je sais que vous vous interrogez. « Tout cela est-il bien réel ? Cela est-il bien possible ? Ne voilà pas un bonimenteur cherchant à nous escroquer notre argent ? » Alors pour vous prouvez ma bonne foi, vous pourrez assister à cette première partie du programme gratuitement. Oui, Mesdames et Messieurs : gratuitement. Et vous pourrez ensuite décider en votre âme et conscience si la seconde partie vaut la peine ou non de vous délester de quelques deniers.

Dans cette deuxième partie, mes bonnes gens, vous assisterez tout d’abord à un improbable combat de véritables fossiles vivants. Allez ! You ! Vite, courez voir d’un côté la momie ambulante plusieurs fois centenaire et revenue bien des fois d’entre les morts, mais toujours prête à partir au combat et à ne jamais lâcher prise lorsqu’elle a pris sa proie dans sa mâchoire carrée. Allez ! You ! Z’allez voir ce que vous allez voir, de l’autre côté, avec un martial et bipolaire loup-garou russe venu des steppes de la Sibérie : avec lui, vous ne savez jamais quel visage il vous présentera : celui du bon Dr Youz, distribuant pains, pêches, beignes et châtaignes alentours ou celui de Mr Mischa, se réservant à lui-seul les pains, pêches, beignes et châtaignes ? Le Dr Youz devrait toutefois ramener dans sa tombe la momie vociférante.

Dans cette seconde partie de programme, vous verrez aussi, Mesdames et Messieurs, une lutte étrange, mystérieuse et fascinante. Oui, Mesdames et Messieurs, je vous l’annonce : le Comte Dracula lui-même est là, venu de contrées orientales lointaines, et il tentera de planter ses crocs acérés sur un adversaire de choix, j’ai nommé l’Homme Invisible. Non, vous ne rêvez pas! Il est là, tapi dans l’ombre, l’Homme Invisible, qu’on ne voit jamais, pourtant bien souvent présent. Avec eux, de vos applaudissements, serez-vous ingrats ? No ! Les rixes qu’ils vous promettent valent le détour, surtout lorsque le Comte Dracula décidera de jouer son Joker en évidant l’Homme Invisible de son sang. Alors, après un début de bataille acharné, vous découvrirez la colère d’un vampire que l’on dérange.

Nous n'osons nommer cet affreux jojo qu'aux vices innommables qu'il commet.

Après ces frissons d’angoisse, vos nerfs ayant été mis à rude épreuve, nous vous proposerons une petite respiration. Car après tant de barbaries sauvages, il nous faudra faire place nette. Nos deux croque-morts auront du pain sur la planche pour ramasser les morts avant le magnifique final que nous vous préparons. Croyez-vous que pleins de sang, un mur et un plafond à laver les effraient? Que nenni. Venu d’Ostrava,  le plus âgé des deux sait travailler avec efficacité pour le nettoyage à sec. Servant de mentor, il apprend le métier à son jeune apprenti Écossais dont il est très fier. Car celui qu’il considère comme son fils, te mine le moral en moins de temps qu’il ne faut pour le dire.  Lorsqu’ils auront nettoyer la place des rebuts pourra débuter le clou du spectacle!

Oui, Mesdames et Messieurs, car le clou du spectacle est encore à venir. Nous avons bien évidemment gardé le meilleur pour la fin, croyez-le bien. Et vous ne serez pas déçus, oh non, vous ne le serez pas, en assistant au spectacle final. Car, c’t année, nous avons décidé de franchir le seuil ultime de la barbarie. C’est d’une mise à mort qu’il s’agit. La mort par… décapitation! En effet, nous avons dans nos rangs un repris de justice, un  Berbère dishgracieux, informe de naissance, en témoignent ses cuisses difformes. Pourtant repoussant, vous éprouverez peut-être un peu de pitié pour lui, lorsque vous verrez le sort que lui réserve notre bûcheron fou, un bourrin barbu des montagnes, un sociopathe ayant grandi dans l’éloignement profond de toute civilisation est déjà en train d’aiguiser sa hache. Vous l’entendez grogner, là derrière, n’est-ce pas? Il est prêt, de son revers de hache, à décapiter le Berbère dishgracieux. Oh, ça ne sera pas joli, ça non, car notre bûcheron n’a pas l’habitude de travailler de manière chirurgicale. Que non! Il aime les bains de sang qui se prolongent. Croyez-moi, il vous faudra avoir le cœur bien accroché pour assister à ce spectacle, car lorsqu’il en aura terminé, il y en aura partout, éparpillé, émietté que sera sa malheureuse victime.

Alors Mesdames et Messieurs, êtes-vous prêts à éprouver le grand frisson? Êtes-vous prêts à surpasser vos peurs animales et à traverser le rideau?

Attention, car le spectacle commence!

About 

Tags:

581 Responses to Flushing : Les Bêtes de Foire

  1. Conchita 3 septembre 2013 at 02:59

    Ouffffffffff David a gagné ce match au couteau !

    Trop tard pour regarder Nadal snif !

    Bon match à ceux qui regardent !

  2. Elmar 3 septembre 2013 at 03:00

    Quand même, quand on y pense, se prendre 3 sets contre Robredo sur dur… lui qui n’avait remporté que 3 sets en 10 rencontres…

    L’US Opeb est le meilleur révélateur de la lente déréliction de Fed. On sait que c’est le tournoi qui reflète le mieux les forces en présence et qu’il couronne très souvent le meilleur joueur de l’année.

    Donc Fed le remporte 5 fois, puis joue une finale, s’arrête ensuite deux fois en demi avec des balles de match, joue un quart l’an dernier et…. perd en 1/8ème cette année… Dans 3 ans donc, il perdra au 1er tour et n’apparaitra pas dans le tableau en2017.

  3. Elmar 3 septembre 2013 at 03:05

    Kohli est vraiment l)un des plus beaux joueurs du circuit. Bizarre que ce mec n’ait jamais été top 10.

    • Skvorecky 3 septembre 2013 at 03:10

      Like!

  4. Elmar 3 septembre 2013 at 03:26

    Enorme!

  5. Patricia 3 septembre 2013 at 04:09

    Bon les gars, le sommeil m’a eue, j’ai émergé in extremis pour manquer la crise cardiaque avec Rao qui sert 2-3

    • Patricia 3 septembre 2013 at 04:13

      aces (y compris sur 2è) par jeu, Richard qui sauve 2 BB, le TB, 2 balles de match sauvées, 4è set remporté à la 4è balle de set.
      Là, je respire un coup, je viens chez vous et je vois ce que la Robe raies d’eau a réalisé. Ah ouais.
      Bon ben je sens que si exploit (parce que Raonic est dans un bon jour au service 36 aces), ça va pas vous transcender, le quart-Graal de Richard…

  6. Patricia 3 septembre 2013 at 04:18

    Richard met la très grosse pression d’entrée, 2 BB sur le service de Rao, ce dernier les joue très très bien (et à l’échange s’il vous plaît).
    Cet emmerdeur n’a pas l’intention de mal jouer, quoi. Attends mon bonhomme, tu vas prendre une aiguille dans l’œil dans pas longtemps, toi.

  7. Patricia 3 septembre 2013 at 04:25

    Bon ben Richard vient d’en sauver une.
    Et une deuxième, énorme.
    Et une double faute à cause d’une faute de pied. je les hais.
    3è BB.
    Sauvée.
    Rhaa putain la double sur balle de jeu !
    fiuuuuu ! ts bon service et très bon retour, mais faute de Rao (j’ai pris l’aiguille à tricoter)
    et toujours en vie sur un revers fizzzzzzzzzz ! Jeu Richard.

  8. Patricia 3 septembre 2013 at 04:29

    Oui Rao, c’est ça, tu as trouvé le moment pour faire n’importe quoi : 0-30.
    Et that is glorious : 3 BB sur un revers monstrueux de Richard.
    DANS – TA – FACE !
    Long de ligne, je suis la voix qui crie YES dans le désert !

  9. Patricia 3 septembre 2013 at 04:35

    rhaa, pas de bol avec le filet ! 2è double qui rebondit dessus puis dehors !

    Deuce, balle de jeu chipée par Rao, qui retourne vraiment très bien par moment.

    Bon BB, le filet vient de refaire une couille.

    Ah m****** ! rien à dire, Rao a bien joué. Il ne veut pas y mettre du sien.

  10. Evans 3 septembre 2013 at 04:39

    Nadal continue de duper ses petits camarades du circuit ATP, Kohlschreiber a juste explosé en vol. Robredo arrêtera son tournoi en quart de finale.

  11. Patricia 3 septembre 2013 at 04:42

    ah, c’est gentil. 3 BB pour Richard.

    Bon, il a oublié la boite à aces, mais il sert toujour s bien, hein.

    AhRichar, celle là c’est toi qui la foire un peu ! Ce passing tu pouvais le faire !

    ah par contre ça c’est du retour mironton, mon richou ! 4è BB

    Bon, celui là était un peu plus dur, je te pardonne.

    C’est chauuuuud ! 5è challengée à raison par Rao.
    Ace.
    Balle de jeu. Ace. Rhallalala.

  12. Patricia 3 septembre 2013 at 04:56

    Heuu; on peut m’expliquer pourquoi je vois Fed et Robredo, là ? On me montre le début du match. Ils ont coupé. Votre humour, les gars, c’est rance.
    change de Stream.
    ouh le petit retour génial slicé long de ligne ! 2 BB pour Popaul !

    Sauvées par la grenouille.

    Un très très bon retour de Richard, mais ne suffit pas, très très bien joué la Grenouille ! Av Rao.

    2 deuce, une nouvelle BB. Le public est à fond pour Richard maintenant, avant c’était plein de canadiens enragés.
    Bon ça n’empêche pas la grenouille d’acer. Jeu.
    Eh ben, on en a des BB…. 11 dans ce set pour une seule convertie, on peut peaufiner le rendement, là, Richard.

  13. Patricia 3 septembre 2013 at 05:02

    ho bordel non ! BB Rao.
    Sauvée.
    Jeu richou.
    On sent comme une volonté se dessiner d’aller au TB malgré 46 BB dans ce set.

  14. Patricia 3 septembre 2013 at 05:09

    On me coupe mon streaming, là. Y a du Robredo partout.
    Je sens le foutage de gueule ultime, je le sens.
    Ca se confirme…. ils veulent me finir au scoreboard, c’est manifeste. Mire, Robredo, mire, Robredo.

  15. Patricia 3 septembre 2013 at 05:13

    Les ssssssalauuuuuuuds !
    Et mélancolique, au scoreboard, je vois 3 nouvelles BB pour Richard.
    QUI BREAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAKE ! Blanc !
    Et je vois rien ! Mais c’est pas grave ! Tue le par pitié, à mort !

  16. Patricia 3 septembre 2013 at 05:16

    jésumariejoseph balles de match !

  17. Patricia 3 septembre 2013 at 05:24

    oui, oui, oui ouiuouioui, ça y esssssssssssssssssssssssssssst !
    Ils étaient archi cuits les gars, je voyais les vitesses de service, l’avant dernière à 130 pour Richard, j’ai vu une 140 pour Rao.
    147 winners à eux deux, tout de même.
    Ma pensée va aux groupies de la crypte à NY qui n’avaient pas eu de places aujourd’hui et envoyaient des ondes devant leur télé à l’hôtel de Manhattan.
    C’est Paris ! Paris outragé ! Paris brisé ! Paris martyrisé ! Mais Paris libéré !

    ah, je vais faire la totale :
    « Nous sommes ici. Nous sommes ici chez nous dans Paris levé, debout pour se libérer et qui a su le faire de ses mains. Non, nous ne dissimulerons pas cette émotion profonde et sacrée. Il y a là des minutes, nous le sentons tous, qui dépassent chacune de nos pauvres vies. Paris, Paris outragé, Paris brisé, Paris martyrisé mais Paris libéré ! Libéré par lui-même, libéré par son peuple avec le concours des armées de la France, avec l’appui et le concours de la France tout entière : c’est-à-dire de la France qui se bat. C’est-à-dire de la seule France, de la vraie France, de la France éternelle. » Na.
    C’est Paris au lit, là, maintenant.
    Remarque il est 5 heures 20, et http://www.youtube.com/watch?v=woTcLJvf7fw
    lalaalllaaaalllaa lllaa ! Bizzzzv !

  18. Patricia 3 septembre 2013 at 05:42

    Hmm, petit bonus, mais si vous allez rire malgré la gueule de bois : http://www.youtube.com/watch?v=MJQHTAPV5k8#t=43

    Richard pas content balance ses chaussettes sur le court!

  19. MarieJo 3 septembre 2013 at 06:17

    Oh my god ! Robredo a battu Roger ? Quand j’ai vu le résultat j’ai cru qu’ils avaient inversé les noms !
    FED n’a vraiment pas la frite cette année…
    J’avoue que c’était quand même sympa de vivre le match d’après vos comm’ !
    Elmar à chaque fois que tu dis du mal de rafa, Federer perd un peu plus de forces vitales…
    Pas bon ça ;-)
    Damned, Moi qui voulais voir un classico à NY j’en suis pour ma pomme :(

    Bon demain sera un autre jour, et Federer restera le GOAT même avec toutes ces défaites récentes….
    Pour ceux qui n’auront pas vu ce match ce soir le réveil va être dur demain !
    Je me demande si Roger avait envie de passer un tour de plus en jouant à un niveau trop moyen ? À dit qu’il pensait à trop de choses en cours de match ?
    Enfin si ont m’avait dit qu’en 2013 Hewitt pourrai mieux faire ou du moins faire un parcours identique à celui de FED a l’US je lui aurai demandé quelle est sa came !
    Antoine us baaaaaaaaaackkkkkkkk !
    Ça c’est cool :)

  20. benja 3 septembre 2013 at 07:15

    Le plus déçu ce matin doit être rafa! Il allait pouvoir mettre sa raclée habituelle à Roger -:) plus sérieusement , ce n est évidemment pas une surprise mais c est vrai que face à robredo, je n aurais pas mis une pièce pour l’ibere…

    Objectif masters maintenant pour rodge

  21. Elmar 3 septembre 2013 at 08:43

    Le Rafa va se taper ses potes Robredo et Ferrer pour atteindre la finale tout ranquillement. Je vois pas très bien ce qui peut l’empêcher de gagner le titre, hormis éventuellement Murray qui hausserait considérablement son niveau de jeu. Pas totalemenz impossible tant il n(a pas besoin de forcer pour le moment.mais rien de garanti non plus vu qu’on ne sait pas où il en est vraiment.

  22. Elmar 3 septembre 2013 at 08:48

    Y a 2 ou 3 ans, le même match avec un Fed à un niveau correct se serait soldé par un 7-5 6-2 6-3, pas en jouant mieux, juste en étant un peu meilleur sur les points importants que son adversaire, càd le contraire de cette nuit. Voilà comment une victoire en 3 petits sets se transforme en défaite sèche.

  23. Elmar 3 septembre 2013 at 08:55

    Je suis alllé me coucher quand Rafa a breaké dans le 3ème car l’issue ne faisait plus de doute. Kohlschreiber a retardé l’échéance tant qu’il a pu et a été héroïque dans la défense des balles de break, mais comme il ne parvenait jamais à prendre l’ascendant dans l’échange sur ses jeux de retour, la pression était trop forte.
    Je n’ai pas trouvé que Nadal servait tellement bien (en comparaison avec 2010 par exemple), mais y a visiblement qqch qui gêne énormément ses adversaires, car il a tjrs le contrôle du point, que ce soit derrière sa première ou derrière sa seconde.

  24. Remy 3 septembre 2013 at 09:45

    Oh la nuit de merde.
    Couché à 2h, impossible de trouver le sommeil après ce suicide en direct.

    Robredo est plus costaud que Zemlja, Berlocq et Mannarino mais cette nuit Roger s’est planté tout seul.
    2 breaks pour 16 tentatives et souvent des fautes directes.
    On note même des coups droits penalty et un smash dans le lot.

    Dire que l’AO a été son meilleur tournoi de l’année.
    Putain dur :(

  25. Remy 3 septembre 2013 at 09:48

    Beaucoup de vrai dans sa conf post match.

    « Roger Federer, on ne vous a pas vraiment reconnu sur le court aujourd’hui. Un simple jour sans timing ?  »
    Oui, j’ai mal commencé et c’est vrai que j’ai été à la peine pendant toute la rencontre. Tommy a fait du bon boulot pour garder la balle en jeu et me compliquer la tâche. J’ai manqué trop d’opportunités, je n’avais pas mon timing et quand ça se produit je sais que ça va être difficile. Au début quand je n’avais pas de résultats les gens disaient  »pourquoi est-il si mauvais alors qu’il peut si bien jouer ? » Aujourd’hui j’ai les résultats derrière moi mais les gens sont toujours horrifiés de me voir jouer comme ça. Mais j’ai tout tenté sur ce court pour m’en sortir. Parfois ça ne fonctionne juste pas.

    « Le changement de court a-t-il été difficile à gérer ? »
    Non, ça ne devrait pas être un problème parce que j’ai attendu tellement de fois dans ma carrière avant de jouer des matches. Ce serait vraiment la dernière excuse à trouver. Je me suis en plus déjà entraîné sur ce court Armstrong. J’étais prêt, j’étais heureux d’être là, je savais que l’ambiance serait bonne. Mais je n’ai pas montré aux gens le type de jeu qui peut les faire se passionner pour le match. Je pensais que je pouvais faire tourner le truc mais après le break au 3e, là, tu commences à te poser les premières questions. Mais jusque-là je pensais que j’avais le jeu en moi pour y arriver, si je saisissais mes occasions. C’est clairement décevant car c’est un match que j’avais dans la raquette. C’était nul quoi.

    « Le manque de confiance que vous traînez depuis quelques mois est-il aussi une explication ? »
    Oui, probablement. La confiance, généralement, s’occupe de toutes ces choses qui pourraient vous perturber. Je sors de trois mois difficiles et du coup ma régularité n’est pas au niveau. Peut-être que de garder cette intensité jour après jour, set après set ou point après point a été dur à trouver pour moi. J’ai eu trop de hauts et de bas. Sur les balles de break je fais trop de fautes en coup droit, j’ai rejoué trop souvent sur lui en attaquant et puis, à la fin, tout tourne mal.

    « Quel est le sentiment qui domine ? »
    J’ai l’impression que je me suis battu moi-même, sans vouloir retirer quoi que ce soit à la performance de Tommy. Mais c’était à moi de faire la différence et je n’ai pas réussi. Je me suis autodétruit, ce qui est très décevant et encore plus sur un court rapide. Le service doit aider et il y a un moment où tu dois faire la différence. Je n’y arrivais pas, donc c’est frustrant. L’humidité a joué, mais c’était pareil pour nous deux. On se connaît très bien, il n’y avait aucune surpise aujourd’hui dans le jeu, il n’a pas eu à faire quelque chose d’extraordinaire pour me battre. Mais bravo à lui pour son match.

    « Comment voyez-vous la suite ? Allez-vous tenter de changer des choses en vue du Masters ? »
    Je vais définitivement retourner au travail et revenir encore plus fort. Il faut évacuer cette défaite aussi vite que possible parce que ce n’est pas comme ça que je veux jouer à partir de maintenant. Je sais que je peux mieux jouer que ça, je l’ai prouvé ces dernières semaines. Je ne pense pas vraiment au Masters et je ne pense pas que je vais changer mon programme pour ça. Je crois que si je joue bien, j’aurai des résultats. On verra bien si je me qualifie. La priorité pour moi c’est de mieux jouer.»

  26. Karim kicks ass 3 septembre 2013 at 10:06

    Tout mais pas ça…
    Je croyais être revenu de tout et avoir vu le pire du déclin de Roger cet été avec sa valse-hésitation sur l’adoption d’une nouvelle raquette pour faire comme les jeunes et les défaites infamantes qui sont allées avec, mais là c’est carrément la fin des haricots. US Open, Robredo… Dans la vie normale ça ne fait pas tinter les couilles d’une mouche, mais dans le cauchemar de 2013 ça fait trois sets secs. J’ai regardé la moitié du premier set d’un œil distrait, ce que je voyais ne m’inspirait rien de bon. Je me suis dit et si….
    Le réveil n’est pas dur ce matin, il est drôle. Je suis pris d’une sorte d’hilarité incrédule et je me demande s’il ne faut pas kidnapper Roger et lui interdire l’accès aux tournois désormais. Robredo en trois sets à New York… c’est comme si Michael Phelps se noyait dans un bassin olympique ou que Johnny n’arrivait pas à faire salle comble au gymnase municipal d’Aulnay-Sous-Bois.
    How low can you go ?…
    Mais comme l’a dit très justement Elmar quand il a est redescendu de son trip au crack pour écrire l’article, le tournoi ne sera réussi que si Nadal ne le gagne pas. Mon seul but dans le tennis ces temps-ci, le seul, c’est que Nadal ne gagne pas ou plus. Vous comprendrez pourquoi je me fais si rare, ce con ne perd plus. Trois défaites depuis le début de l’année, non mais on va où là ? Merde quoi…
    Bon je retourne où j’étais, c’est plus safe. Ah oui, bravo Richard, je suis très très content pour toi. Ta seconde plus belle victoire en GC après celle contre Roddick. Retiens ceci, si Robredo a battu Fed, tu peux battre Ferrer. C’est le tournoi des possibles.

    Robredo ? Robredo ? Si j’étais Mirka I would file for divorce.

  27. May 3 septembre 2013 at 10:10

    J’ai aussi eu un choc en regardant les résultats ce matin. J’ai laissé le match de Fed quand il est revenu à 2 partout au 1er set. Vu la manière je me suis dis, qu’il allait le faire tranquillou. WTF?!!!
    Ça ne réussit pas trop à Fed de jouer 3 matches qui ressemblent plus à des entraînements sur lesquels il ne peut pas monter en puissance au fil du tournoi.
    Il doit se refaire cet automne sur sa surface, la dernière, en indoor pour se qualifier au Master. A bien y penser, est-ce une si bonne idée.

    Kholy a donc gagné le 1er set vs Nadal mais vu les stats, Nadal a largement récupéré son retard au fil du match. Du double de pts gagnants, à la fin, le résultat n’est pas dégueu : 49 pour Kholy et 48 pour Rafa. 47 fautes vs 29. Et surtout Nadal qui était à 41 % de 1ère passe à 78 – 76 et 77% sur les 3 sets suivants. Je pense que le match devait être bon, à voir… Kholy joue souvent très bien contre Nadal, les matches sont souvent accrochés et agréables.

    Nadal / Robredo ça ne fait pas rêver comme affiche pour un ¼ de finale d’un GC…

    Bravo Richard, il s’est fâché tout rouge sur ce tournoi maintenant est-ce qu’il peut aller plus loin ? Je le pense, je le lui souhaite. 5 sets accrochés, la revanche du chef d’œuvre de RG vs Waw.

    RAS sur le Ferrer / Tipsa à part que Conchita qui a fait son « match calling » bien seule mais elle mérite au moins une satisfaction.

    • Patricia 3 septembre 2013 at 10:18

      Hé, tu as vu plus de monde pour le match/calling de Richard ?

      En tous cas pour le prochain, on sera au moins deux….

      Ca va saigner.

      • May 3 septembre 2013 at 10:38

        Non mais c’est juste parce que Richie ne fait pas le poids contre Federer mais je suis assurée qu’il a bien plus de supporteurs que le petit David. Je n’ai pas misée sur lui au Rysc mais Milos ne va pas me manquer… bien au contraire.

    • Coach Kevinovitch 3 septembre 2013 at 10:37

      Gasquet vient de jouer plus de 4 heures et cela risque de lui peser sur les jambes pour son match contre Ferrer. De plus, même en étant frais physiquement, il a un H2H très négatif contre le Valencian.

      Un peu hors sujet mais la plus célèbre retraitée de France aurait confirmé sa présence aux côtés de Tsonga pour la prochaine Hopman Cup. Ca a l’air dur de décrocher du tennis dis donc…

      • May 3 septembre 2013 at 10:55

        Gasquet a joué 30 min de + que Ferrer qui a sans doute couru plus que lui et qui a déjà laché 5 sets en 3 matches. Ferrer n’est pas au top de sa forme contrairement à Richard. J’y crois… Sauf si son objectif était d’atteindre enfin son 2ème 1/4 de finale après 15 échecs en 1/8ème.

        • Patricia 3 septembre 2013 at 12:47

          S’ils étaient physiquement égaux, je dirais oui…
          Ferrer gagne un nombre stupéfiant de matchs disputés parce qu’il tue physiquement ses adversaires, en plus d’être quasi indestructible de son côté.
          Regarde le match contre Haas à Miami : Haas jouait comme un super héros depuis plusieurs matchs, défendait comme un dieu, Ferrer tentait de jouer très agressivement et ratait bcp… au bout de plusieurs échanges qui ont abrasé en un set son explosivité et sa lucidité.

          C’est avec un jeu très agressif que Ferrer plombe Richard, il prend la balle tôt, tape très fort, dès le départ Richard doit puiser rien que pour ne pas être impuissant.

          Et en fait, Richard court souvent plus que pas mal de joueurs du fait de sa position reculée. C’est exceptionnel un 5 sets comme hier (surtout avec 3 TB) où Richard n’a pas des jambes en feu au bout de 3.30 de jeu. Bon nombre de points avec Raonic étaient des points courts.

          Ferrer n’est peut être pas terrible jusque-là contre les autres, mais il y a l’effet Richard « je fais briller mon adversaire » ; ce sagouin va en profiter pour retrouver son tennis, j’en suis sûre.
          S’il a du courant alternatif et que Richard fait un grand match, il grappillera un set ou deux, et Ferrer tirera tout ça au 5è. Là, il faudra un miracle. Ou un match exceptionnel au service, et encore. J’ai remarqué que Richard servait mieux (comme Fed) contre les gros serveurs.

          • Patricia 3 septembre 2013 at 13:18

            Ah, et Richard n’est pas au top de sa forme tennistiquement : il était mauvais contre Robert, moyen contre Russel, bon au service et en retour mais moyen dans le jeu contre Tursunov, le contraire contre Rao (moyen + en service/retour sur ce que j’ai vu, càd le dernier set.
            Il est au top mentalement et physiquement (enfin il était), c’est déjà bien.
            Contre quelqu’un qui peut à ce point appuyer sur ses faiblesses, il lui faut le niveau de retour contre Tursunov et le service montré contre Tomic par exemple. Juste pour se protéger.

            • Patricia 3 septembre 2013 at 13:35

              Si Ferrer démarre bien !
              S’il erre et que Richard prend le 1er set, ça va être serré !

  28. Patricia 3 septembre 2013 at 10:12

    Je vois que comme supposé, aucune mesure de la portée historique de la nuit passée ici. Hé les gens, une victoire pour la 17è, ça ne vous parle donc point ?

    Quelques mots sur Robredo alors : la télé avait collé son match contre Evans pendant la pause pluie, et je me faisais la réflexion qu’il jouait vraiment très bien, tactiquement, physiquement (et malgré une cuisse touchée à la fin), agressif, avec un coup droit qui partait très bien, un beau toucher à la volée… assez hewittien en fait !… et que les gargarismes sur oh ben pensez ! 10-0, on les avait entendu avec d’autres, pour un résultat similaire.
    Ben c’est clair que des joueurs pas très puissants, sans arme dévastatrice, qui figurent longtemps dans le top 10, sont généralement très bons physiquement, mentalement, tactiquement et techniquement.
    Ah, et Serena peut égaler Roger en remportant le tournoi.

    Richard sur ses chaussettes :
    Pouvez-vous nous parler de vos chaussettes ?(ndlr: il les a lancées au milieu du court après la perte du 1er set)

    « J’étais trempé de sueur, je ne pouvais même plus courir tellement j’avais les chaussettes trempées : j’ai même changé les chaussures avant le tie-break… Je n’ai pas eu une réaction très classe après la perte du tie-break (rire). Jeter les chaussettes au milieu du court ça n’arrive pas souvent. Après une victoire c’est plus facile d’en rire. L’arbitre m’a dit  »ce ne sont pas les ramasseurs qui vont aller les chercher alors à toi de le faire ».

    C’est bon, il n’a pas rétorqué « you ore note maï fazer », il sait se remettre en cause le canaillou !

    C’est vrai que l’humidité était terrible, Richard qui sue déjà comme une piscine d’ordinaire passe son temps à s’essuyer les jambes maintenant… En 2 jeux le beau Tshirt rouge des sets décisifs était entièrement collé à son torse étrange. Milos aussi en avait clairement bavé, et il est à noter qu’il sert alors bcp moins bien – contrairement à Isner qui peut servir même zombie. (Enfin, il sert globalement très bien, mais il n’a fait que 3 aces dans le 5è alors que c’était la ration sur un jeu dans la fin du 4è)

    Mais Milos m’a surprise dans le bon sens, dans le jeu c’était souvent excellent, ses volées étaient bien meilleures que dans mon souvenir. C’est l’effet Richard : avec lui, l’adversaire a tendance à se révéler.
    Souvent, quand on venait au décisif dans cette configuration, Richard faisait face à des gars qui tenaient bien mieux le coup physiquement. Wawrinka m’a vraiment choquée sur ce plan (et pas dans le bon sens je dois dire… un mec aussi lourd et puissant qui a une telle endurance… il est plus petit que Berdych, soit… Paganini est son préparateur physique, en passant).

    Donc Milos est un poil moins fort physiquement que Richard, ce qui est rassurant pour un type bcp plus grand et plus lourd. Et il a capitalisé là dessus comme les autres le faisaient sur son dos précédemment.

    Stats intéressantes :

    9 points de moins gagnés par Richard dans le match, malgré les 12 BB et les presque 1 pt sur 2 remportés sur le service de Milos dans le 5è (49%, oui madame!)

    Service le plus rapide du match pour Richard : 125 Mph (201 km/h); vitesse moyenne en 1è balle de Raonic : 124 mph

    21 balles de break pour Richard contre Rao ; doit pas souvent arriver, ça…
    16 sauvées par Rao… autant que Richard. Mais avec plus d’aces.
    Dans la même veine, 3 TB dans le match, 2 remportés par Richard (11 /9 pour l’archi décisif du 4è, s’il vous plait !)

    12 winners à la volée pour Richard (/44), 13 pour Rao (/69) : il court il court le Richard.

    Winners : 45 à 102, ce qui laisse tout de même 39 sans les 6 aces pour Richard et, si l’on enlève les 39 aces de Rao, 61 winners à la Grenouille. Dont le coup droit était énorme (22 winners du fond).

    Envisageons la suite : la pluie serait bienvenue parce qu’avec juste un jour de repos contre Ferrer, c’est même pas la peine !

    • Patricia 3 septembre 2013 at 10:14

      Interview de Richard dans l’Equipe d’hier :

      Dans une interview très intéressante parue dans L’Equipe ce lundi, Richard Gasquet a accepté de répondre à des questions assez inhabituelles. Voici l’une d’entre elles :

      Si vous deviez jouer le dernier match de votre carrière, ce serait où et contre qui ?
      « Ce serait une finale de Coupe Davis. On la jouerait en France. N’importe où, ça m’est égal. Et je m’en fous aussi de qui il y aurait en face. Je jouerais le match décisif à 2-2. Ca doit laisser un sacré souvenir. Et je terminerais sur une victoire bien sûr ! Et là, je partirais content. Cela peut arriver un jour où l’autre. Aujourd’hui, c’est ma plus grande motivation. L’année prochaine, la Coupe Davis sera le plus important pour moi, surtout que cette année, je l’ai un peu ratée. »

  29. Jérôme 3 septembre 2013 at 10:16

    L’interview de Fed montre qu’on est bien d’accord sur le diagnostic. Robredo a joué comme d’habitude.
    C’est lui, Fed, qui a joué comme une bouse : inexistant tactiquement et à la ramasse sur les points importants.

    Le diagnostic était évident pour les amateurs que nous sommes. Son boulot, maintenant, ce n’est pas de diagnostiquer l’évidence mais de comprendre pourquoi et d’apporter les solutions s’il en a envie, car de toute évidence le problème était dans la tête.

    Il a toujours tout ce qu’il faut dans sa besace, contrairement au Mac Enroe post 1985 qui était obsolète en puissance ou au Sampras de 2001/2002.
    A-t-il encore assez faiim pour être constant sur un tournoi ? J’aimerais bien.

    • Skvorecky 3 septembre 2013 at 10:56

      Ça fait mal au coeur de le voir se traîner comme ça, l’âme en peine, après tout ce qu’il a accompli. Mais un jour il reviendra, sera constant tout au long du tournoi, et mettra des gifles à tout le monde: à Djokovic, Nadal, mais aussi à Moya, Pat Cash, Krickstein, Wilander…

      Ce sera sur le circuit senior. En 2021. Mais ce sera bon quand même.

  30. Karim kicks ass 3 septembre 2013 at 10:33

    Tout le monde parle du manque de confiance de Fed en passant sous silence un fait au moins aussi important, l’effet miroir, les autres en l’affrontant désormais n’ont plus peur du tout et au contraire, sont ultra motivés pour lui trouer la peau. C’est comme quand on est ado et y’a la pute du quartier que tout le monde a pu tringler sauf toi, ça te donne la niake à mort et le courage de tenter des trucs que tu n’aurais jamais tenté normalement. Tu es transcendé. Et désormais les joueurs simples mortels ne se font plus dessus.

    Quand il tirait des bords contre Zmelja et je ne sais plus qui, je me suis fait la réflexion « fort contre les faibles » mais j’aurais jamais pensé que « fort » désormais ce serait contre Robredo. Robre-fucking-do.

    • Coach Kevinovitch 3 septembre 2013 at 10:41

      « C’est comme quand on est ado et y’a la pute du quartier que tout le monde a pu tringler sauf toi, ça te donne la niake à mort et le courage de tenter des trucs que tu n’aurais jamais tenté normalement. Tu es transcendé. »

      Soit tu en as trop dit, soit tu en as pas assez dit. Je pense que tu as un article à écrire.

      PS: Pour éviter la censure, utilise des images tennistiques comme pilonner son c….oup droit! :mrgreen:

    • Fawaz 3 septembre 2013 at 19:23

      Karim arrêtes tes conneries!

      Fort parmi les faibles! Tu parles de Federer là ou quoi?

      Les autres auraient le droit de perdre et pas lui?

      Quand on est sur un blog comme celui-là, on essaie au moins de faire un peu d’analyse!

      Évidemment que Federer a souffert sur ce match d’un problème de manque de confiance et surtout de fébrilité.

      Si tu as vu tout le match, tu vois bien comme quelqu’un l’a dit qu’il domine 2/3 des échanges et manque de lucidité sur la conclusion, à un niveau inacceptable même pour un joueur classé au-delà de la 200ème place.

      La réalité est que Robredo bien qu’étant un joueur ô combien solide (Pour ma part, je ne vois pas ce qu’il à envier à Ferrer si ce n’est d’avoir connu sa période de succès 2003-2007 à une période où les forces sur terre battue étaient plus diversifiées; il a déjà été Top 5 et redeviendra certainement Top 15 d’ici l’année prochaine) ne lui a posé aucun problème technique, tactique ou physique.

      Sur ce match, Federer était encore largement Top 10 sur les plans technique, tactique et physique, seul a péché ce qui parachève tout le reste, le mental (je le répète, indigne d’un top 200)!

      Simplement ça arrive dans la vie d’être parfois en-dessous de tout, comme inversement on peut devenir euphorique et tout réussir pendant une période.

      De façon objective Federer est encore au Top sur les plans techniques, tactiques et physiques. Actuellement c’est le mental qui fluctue. Mais il nous a tous déjà prouvé ) maintes reprises qu’il savait redresser la barque sur ce plan.

      Je ne serais nullement surpris de le voir évoluer à un excellent niveau d’ici 2 mois.

      Fort parmi les faibles! A défaut d’être hilarant sur ce coup, tu as frisé le ridicule, cher Karim!

      • Karim kicks ass 3 septembre 2013 at 21:23

        Je dis et je répète, fort avec les faibles. Sur les trois premiers matches il distribue des raclées à des no names, et au premier joueur dont le nom évoque autre chose qu’un bâillement, il prend la porte en trois sets. Alors oui, fort contre les faibles. Je pense être loin de me couvrir de ridicule sur ce coup, sauf dans l’oeil d’une groupie enamourée pour qui le simple fait peut-être de commenter un gadin du maestro serait passible d’écartèlement. Je ne pense pas que ce soit ton cas, non?
        Les branlées qu’il a collées à ces inconnus, dans une autr vie il les administrait à Hewitt, Safin, Blake, Roddick ou d’autres vainqueurs de GC en très bonne forme. Après avoir vu ça, comment ne pas noter l’indigence du tableau de chasse actuel?

        Remets-toi de ce match mais ne me cloue pas au pilori pour ce que j’ai dit. Il a été fort contre trois faiblards, vrai ou faux?

      • Karim kicks ass 3 septembre 2013 at 21:27

        Et dire qu’il est au top partout « sauf »… Voilà au contraire un argument à la gomme. J’en connais des tas de joueurs moi hyper forts sauf sur leurs points faibles, à commencer par moi même. C’est des conneries par paquets de douze là!!

        • Elmar 3 septembre 2013 at 21:33

          Quand Karim fâché, lui toujours faire ainsi.

        • Fawaz 4 septembre 2013 at 09:38

          Ah bon! Le mental c’est le point faible de Federer?

  31. Skvorecky 3 septembre 2013 at 10:49

    On nous répète depuis quelques mois qu’à l’ATP les lignes bougent.

    Les lignes bougent, les lignes bougent, moi je veux bien. Mais Robredo qui tape Federer en trois sets à l’US Open + une moyenne d’âge probable de 29 ans pour les quart-de-finalistes du même tournoi, elles ont fumé quoi les lignes?

    • Karim kicks ass 3 septembre 2013 at 10:55

      on parlait de lignes de coke.

  32. Skvorecky 3 septembre 2013 at 11:00

    Sinon bonne nouvelle ce matin au réveil: Richard en quarts! Yes! Bon j’aurais été content aussi pour Raonic, mais le Français le méritait vraiment après tant d’efforts!

    Maintenant il doit montrer la porte à Ferrer. C’est plus possible, là.

  33. Kaelin 3 septembre 2013 at 11:02

    Pfiou quel réveil … très content pour Richard en tout cas. le coup des chaussettes m’a fait marrer Patricia ^^. et quelle consécration de ton article de la part de Jeff! énorme !

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Commentaires récents

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis