Roland Garros, 31 mai 2021

By  | 1 juin 2021 | 649 Comments | Filed under: Actualité, Bord de court, Top 5

Un magnifique cadeau d’anniversaire que de pouvoir aller à Roland-Garros sous un grand ciel bleu en dépit de la crise sanitaire. Après un hiatus de 10 ans des courts principaux et 3 ans tout court, force est de constater que les abords du stade n’ont rien à voir avec la cohue ante-2020 où la compression de la foule commençait 1 km avant les entrées.

WhatsApp Image 2021-05-31 at 12.23.26

Mon billet étant en loge du court Suzanne Lenglen, la porte d’entrée est la numéro 1 que je partage avec bon nombre de présidents de clubs dont un à qui je fais la conversation. Arrivés à 9h30, nous avions encore 30 min à faire passer et j’ai eu l’occasion d’apprendre son opinion sur la gestion de la Fédé: elle était critique et acerbe à l’égard des précédents présidents depuis Bîmes pour qui les mots étaient violents!

Les portes ouvrirent à 10h avec un protocole Covid-19 sans contact (fouille au magnétomètre notamment) pour un début des matchs à 11h. Profitant de l’intervalle, j’ai visité le site en long et en large notant toutes les différences: les investissements réalisés étaient bien visibles avec le toit du Chatrier tout pimpant, le verdissement du parvis du Chatrier et la rationalisation de la disposition des courts. Les courts au fond (le 13 et 14) étaient de petits chaudrons avec une ambiance réminiscente de feu le court n°1 tandis de plus larges espaces étaient alloués à la Grande Boutique et aux restaurants afin d’augmenter les revenus auxiliaires.

En terme d’agora, le ratio était très agréable avec une facilité de circulation certaine sans que le site ne paraissâsse vide. Cette jauge réduite eût l’avantage de mettre en valeur la quantité de main-d’oeuvre employée pour faire tourner un tel événement: hôtes et hôtesses, vendeurs, brigade sanitaire, sécurité, coordination, guest relations, formateurs, dame pipi, ainsi que tous les bénévoles (ou quasi) pour le ramassage de balle, les juges de ligne et entourage.

Assis au 3ème rang en bas du Suzanne Lenglen, côté Est avec ses nouveaux sièges en beau bois et coussin, c’est un grand court toujours aussi agréable: dimension à la fois humaine et statutaire, suffisamment ouvert aux éléments pour l’équité (et rafraîchir les spectateurs cuisant au soleil de mai) et une excellente visibilité.

La programmation du court était à mon sens la meilleure du jour dans l’équilibre entre Français, stars et spectacle à escompter avec le court numéro 14. Premier match entre Sinner et Herbert, suivi de Garcia contre Siegemund, puis Kenin contre Ostapenko et enfin Tsonga opposé à Nishioka.

Sinner-Herbert: 6-1 4-6 6-7 7-5 6-3

WhatsApp Image 2021-05-31 at 12.23.23Le meilleur match de la journée avec un peu de suspense, de très beaux points, un excellent public, un joueur très prometteur et un Herbert valeureux.

Après un faux départ de l’Alsacien lors du premier set bouclé en 22 minutes, la partie s’équilibra sensiblement au 2ème set où Herbert sera souvent en réussite sur les lignes. Sinner, par basculement ne l’était pas du tout et après galéré sur ses jeux de service fini par en céder un de trop. Le 3ème set continua sur la même dynamique jusqu’à 2-5 où Sinner trouva les ressources pour massacrer Herbert l’espace de 4 jeux: une démonstration d’un joueur d’un calibre supérieur (sans que ce soit péjoratif à l’égard d’Herbert). Il cala un peu durant le tie-break mais je n’étais pas plus inquiet que ça. Même s’il sauva un 0-40 qui valait quasi match puis une balle de match au 4ème, Jannik fut capable de mettre le dernier coup de collier pour garder son service puis breaker 2 fois consécutivement pour ensuite filer à la victoire.

Ayant eu les deux joueurs à 3 m de moi, je peux confirmer que Sinner ne gâche pas d’énergie, est très vif et souple dans ses déplacements. Il pratique l’ancrage positif à haute dose avec des petits « Komme an » et serrages de poings quand la situation est tendue ou favorable. Lors de la remontée du 4ème, il se permit un peu plus d’expansivité par poussé d’adréaline: il ne communique pas avec le public, mais correctement avec les ramasseurs. Lors d’un service kické de PHH, une spectactrice se prit presque la balle et il put sussurer un « Are you ok? ».

Herbert a une abominable coupe de cheveux cette saison mais est gracile, il avait besoin de chercher l’approbation de son clan lors de ses beaux points mais sinon il a eu une attitude très professionnelle: dans son match et apparemment en étant capable de gérer la frustration lié au 1er set abominable qu’il a fourni.

Dans les conditions de jeu, c’était rapide et les frappes lors de l’ensemble des matchs étaient beaucoup plus à plat que des lifts à l’espagnole: des coups de boutoirs qui rebondissent pas très haut, souvent de l’essuie-glace qui fonctionne 66% du temps, le reste étant souvent un contre lors de la montée à la volée contre-temps ou une volée pas assez tranchante qui termine par un passing.

Le public a été remarquable lors de ce match, avec jauge remplie, à fond derrière PHH (mais les quelques qui étaient derrière Sinner ne se faisaient pas huer ou insulter comme j’ai connu ça dans d’autres contextes), les beaux points applaudis, les situations favorables à PHH chaudement encouragées. Un public partisan mais amateur et respectueux du jeu.

WhatsApp Image 2021-05-31 at 12.23.24

Garcia- Siegemund: 6-1 6-3

Caroline Garcia a fait l’un de ses meilleurs matchs (parmi ceux que j’ai vu). Elle avait une division d’écart aujourd’hui par rapport à son adversaire, surtout au niveau de la puissance. Elle a réalisé des séquences serenaesques en pliant nombres d’échanges en trois coups de raquette avec des balles rapides, à bon angle et aux bonnes longueurs pour abréger les points.

Siegemund m’a paru bien inoffensive avec un service déliquescent (6 doubles fautes), une incapacité à imprimer du lift. Je n’avais pas le souvenir qu’elle avait atteint les quarts en octobre.

J’ai trouvé que les jeux de jambes des deux joueuses étaient plus bruyants que ceux des joueurs précédents mais j’ai trouvé Garcia très dynamique pour faire ses petits pas d’ajustements. Elle a chuté lors d’une glissade au début du match mais cela ne l’a pas décontenancé.

En terme physique, de toutes les filles vues, Caroline a le physique le plus proche d’une fitness/crossfit girl, très sportif mais harmonieux. Siegemund avait des bandages à l’épaule et à la cuisse, tandis qu’Ostapenko a une stature « obélixienne », ce ne sont pas les bourrelets de la jeune Kvitova mais plus une musculature de bœuf de Kobe : il y a à la fois beaucoup de muscle et de gras, et cela la gêne pour sa mobilité. Kenin a le physique de Schwartzmann: des jambes disproportionnellement grandes et épaisse par rapport au torse.

 

Kenin Ostapenko: 6-4 4-6 6-3

J’ai regardé les deux premiers sets qui étaient très décousus et où les serveurs n’ont pas régné. Ostapenko relativement égale à elle-même, Plan A, A’ ou A »’ ne sont que des nuances des cicatrices qu’elle inflige à la balle, et un peu pestouille avec l’arbitre. Elle s’exprimait de façon intermittente en russe pour se donner un peu d’allant. Malheureusement, depuis 2017 elle n’a pas retrouvé cette magie et les filles gèrent beaucoup mieux sa puissance.

Pour Kenin, elle mouline mais ses mouvements sur le terrain sont très économes: elle sait où ira la balle et elle prend tôt, c’est assez impressionnant. Sa deuxième balle de service est presque aussi rapide que sa première, qui certes n’est pas exceptionnelle. Il n’en demeure pas moins qu’elle est solide sur cet aspect du jeu. Son caractère semblait plus bouillonnant que celui de la lituanienne avec pas mal de jurons lancé dans un anglais américain parfait tandis que ces encouragements alternent des « Come on » sonores et des soliloques en russe.

J’ai quitté le match à l’orée du troisième pour essayer d’aller voir Bencic sur le 14 puis le match qui excitait une belle partie du public: Musetti-Goffin. Le court 14 est un chaudron, la queue était très importante et après 30 min sans avancer d’un mètre, j’ai réussi à trouver un spot avec une vue correcte sur le 13 (Harris-Sonego) et le 14. J’ai raté Bencic mais j’ai pu voir l’avion de chasse de copine d’Harris à côté de moi.

Pour le Musetti-Goffin, j’ai pu voir la moitié du premier set où Goffin se fit exploser. Musetti a un revers magnifique, un coup droit « moderne » à la Kachanov qui me fait craindre pour son futur tandis que Tintin avait des problèmes de centrage.

Tsonga-Nishioka

J’ai pu assister aux deux premiers sets de Tsonga (dans un look sobre et cheveux rasés) qui malheureusement s’est fait phasmer par la mobylette japonaise qui n’est pas dénuée de talent pour imprimer du rythme. Tsonga a pas mal perdu en qualité de service, de déplacement (un peu comme Ostapenko, il est devenu trop charpenté pour le meta-game où le déplacement est absolument déterminant). En terme d’attitude, c’était celui avec les soliloques de frustrations les plus audibles et communs « Flûte j’ai raté deux coups droits de décalage avec le soleil qui m’a ébloui », « J’aurais dû laisser rebondir cette balle, j’en aurai fait qu’une bouchée » etc…

Autres observations

Un petit mot sur les interviews d’après matchs et l’écart abyssal de qualité entre Pioline et Bartoli, miroir inverse de leur conservation physique. En effet, Pioline a une expression anglaise particulièrement limitée (pour quelqu’un qui a eu une carrière internationale s’entend), où il a du mal à poser des questions intéressantes et de façon conversationnelle. Déjà que Sinner avait 3h30 de matchs dans les pattes et n’a aucun problème à ouvrir le robinet d’eau tiède, l’interview post-match était un vrai embarras. Mais en revanche, il porte encore beau à 50 ans passés.

Pour Bartoli, c’était l’inverse : elle sait faire la conversation, passer les plats, et rendre le moment agréable. Son expression anglaise et sa fluidité sont très satisfaisantes et elle et Garcia ont pu parler de façon fort sympathique, avec une petite touche d’humour « En dix de carrière à RG, il était temps que je fasse un bon premier tour ». Mais c’est vrai que Bartoli a un physique ingrat (d’un autre côté, il semble que c’est celui qui lui correspond puisque son physique d’anorexique n’était pas seyant et sa détresse psychologique paraissait patente). Là en effet, elle a l’air très smart et vive avec un micro.

En termes de public, il était clair que les matchs masculins réalisaient des audiences bien plus importantes et il est également indéniable que l’écart de niveau est abyssal. Sur tous les aspects physiques, et en particulier les déplacements, les garçons réalisent des trucs que les filles ne peuvent pas. Pour autant, je suis très fier que le tennis soit un authentique sport pro mixte où les filles ont toute légitimité à s’exprimer : elles sont elles-aussi les meilleures de leur catégorie.

Naomi Osaka

J’ai beaucoup de tristesse à son égard et pas mal de tension à appréhender son cas. En effet, c’est la meilleure joueuse actuelle, qui tyrannise les grands chelems, c’est l’athlète la mieux payée de tout les temps (il me semble qu’elle gagne deux fois plus que Sharapova au faîte de sa gloire) mais il est indéniable qu’elle n’ a vraiment pas l’air à l’aise dans ses baskets.

Par ailleurs, j’ai énormément de difficulté à valoriser positivement son combat « woke » même si je sais pertinemment que c’est ce positionnement qui lui permet de tels émoluments. Pour autant, j’ai l’impression qu’elle plus qu’aucune autre est la marionnette de IMG qui est là pour faire du fric sur son dos et il est clair que l’angle victimaire et racialiste (que je trouve d’une duplicité incroyable) est extrêmement rémunérateur.

A propos de son départ de RG, j’ai deux analyses : soit à son corps défendant c’est encore une attaque culturelle de la part des US contre la France (dans la droite ligne du NYT, Washington Post quant à leur traitement des infos françaises relatives au terrorisme islamiste par exemple) soit elle est en plein burn-out et elle fait une Henin 2012. En tout cas, sa communication est pour le moins mauvaise et d’awkward puis hypocrite, elle passe à être mesquine, dupe et manipulable.

About 

649 Responses to Roland Garros, 31 mai 2021

  1. Rubens 10 juin 2021 at 00:01

    Je n’avais pas le son, et je n’ai pas bien compris pourquoi Djoko était fou de rage après la deuxième balle de match. Je pensais que quelqu’un avait crié pour le perturber, ou un truc de ce genre, mais les tribunes étaient vides… J’ai juste vu Berrettini finir l’échange (intense) par un coup droit gagnant, sauvant magnifiquement une deuxième balle de match. Ce serait donc ça qui l’aurait mis hors de lui ? En tout cas, après sa victoire, il a continué à hurler dans la même direction. Peut-être un papillon bucéphale ? Quelqu’un peut m’expliquer ?

    Monsieur Forget, Monsieur le directeur, je sais que la question est étrange, mais avez-vous à Roland une cellule avec des murs capitonnés et une camisole de force ? Je crois qu’il faudra y songer.

  2. Jo 10 juin 2021 at 08:56

    Tentative d’interprétation (après tout, c’est une de mes activités professionnelles). Lors de ce Roland-Garros, naguère événement populaire, le cœur de cible des diffuseurs payants des matches nocturnes est le CSP+ qui se détend le soir chez lui en buvant une bière et en se… Il travaille beaucoup et gagne beaucoup d’argent, puisqu’il est déjà abonné à Canal+, beIN Sport et Netflix. Cela signifie aussi la mort de deux institutions, le tennis et la télé (publique), visiblement délaissés par ladite génération Z. Z comme Zemmour, le conteur, contemplateur et contempteur de la décadence d’une nation, d’une ère. C’est triste de vieillir.

    • Rubens 10 juin 2021 at 18:34

      De ce que j’ai lu sur ce forum, vous êtes un certain nombre à avoir des souvenirs des commentateurs de Roland des années 80. A l’époque tu avais deux chaînes (une pour le Central, une pour le n°1) et tu bouffais du tennis du matin au soir.

      Ces dernières années, entre la pub, les duplex nullissimes où ils utilisent Tatiana Golovin pour faire de l’audience et les reportages où un joueur vole un baiser à une journaliste sous les yeux hilares de notre Riton national, la place dédiée au tennis a été réduite à sa plus simple expression. Sans parler des commentateurs, dont je doute qu’ils fassent venir grand monde au tennis.

      Quand la grille des programmes m’annonce qu’il y aura du tennis de 13h00 à 19h00, je veux du tennis de 13h00 à 19h00. Ce service public-là a renoncé à toute dignité. Je ne le pleurerai pas.

      En revanche, je suis plus que demandeur d’un service public des retransmissions sportives, sans pub, et avec des gens qui te font partager leur passion et leur vision du jeu. Bref, un service public qui prenne au sérieux sa mission. Je serais même prêt à avoir à nouveau la télé et à payer une redevance si ça redevenait comme ça.

    • Colin 10 juin 2021 at 19:34

      france.tv/sport sur ton ordi, tu choisis ton court, et, cerise sur le gâteau, si tu ne choisis pas « Le direct du… », tu n’as pas de commentaires.
      https://www.france.tv/sport/tennis/roland-garros/tous-les-directs/

      • Rubens 10 juin 2021 at 20:08

        Oui mais cette année il fallait s’inscrire

        • Sam 10 juin 2021 at 21:34

          C’est vrai, et je crois que cela fait quelques mois qu’il faut dorénavant s’inscrire pour avoir accès aux programmes de France 2, c’est très pénible. Et ensuite ça fait une tonne de spams, etc. Mais pour le coup, le jeu en vaut la chandelle je trouve, mis à part qu’ils ne savent jamais où placer une caméra.

  3. Rubens 10 juin 2021 at 15:41

    Pour ceux qui n’ont pas vu le match hier soir, une petite précision est nécessaire : Berrettini a peut-être été coupé dans son élan par l’interruption pour faire sortir les spectateurs, mais pour le reste il devrait être plutôt content du score. Parce que le Djoker a nettement dominé le match. Avec un service en béton notamment, mais aussi en étant, je trouve, assez adroit au filet (une fois n’est pas coutume).

    Quand il met les doigts dans la prise à la fin du match, c’est un signe de fébrilité en effet, parce qu’hier soir il s’est compliqué la vie tout seul. Hormis au tout début du match, il n’a pas eu la moindre balle de break à sauver.

    Quoi qu’il en soit, je préfère, comme je le disais, avoir Nadal sous la main demain. Je n’imagine ni Tsitsi, ni Zverev, le dominer en finale.

    Je ne sais plus lequel d’entre vous parlait, l’année dernière, du rite initiatique consistant à se prendre une branlée contre Nadal en finale de Roland Garros. Tsitsi a le profil idéal cette année… tout comme l’année dernière d’ailleurs, au moment où le post a été écrit le Grec était encore en course.

    • Jo 10 juin 2021 at 15:56

      Il est un moment fondamental dans la construction de la carrière d’un champion. Ce n’est pas le premier ATP 250 gagné, ni le premier Masters 1000, pas même le premier titre du Grand Chelem. Non. Ce rite initiatique consiste à prendre une branlée par Nadal à Roland Garros, si possible en deuxième semaine, voire en finale. Ils y sont tous passés. Federer, Djokovic, Murray, Wawrinka, Thiem, Del Potro, Söderling, Ferrer, Nishikori, Hewitt, Moya, etc. Tsitsipas a le profil idéal du Petit Scarabée cette année.

    • Kristian 10 juin 2021 at 16:45

      Oui, Djokovic etait nettement plus fort hier soir. Il faut dire que Berretini est quand meme assez limite. Gros service, gros coup droit, gros physique, mais bon, deplacememt moyen, revers plutot faible, et des qu’il faut un peu de toucher en amortie ou a la volee, c’est une catastrophe.
      Mais le serbe a ete etonnamment maladroit dans le tie-break du 3e set, comme ca avait ete deja le cas dans les tie break contre Musetti. Je crois que c’est aussi la raison de son extreme nervosite dans le 12e jeu du quatrieme set. Il voulait absolument eviter un nouveau tie break. Donc, oui de la febrilite.

  4. Jo 11 juin 2021 at 10:17

    Nadal-Djokovic à Roland-Garros, c’est Djokovic-Federer à l’Open d’Australie. C’est joli, c’est clinquant, ça fait envie (?), ça ne fait pas un pli. Le maître des lieux peut au mieux être bousculé.

    Tsitsipas-Zverev, c’est le match que j’attends depuis le début du tournoi, peut-être le dernier que je verrai, la finale avant la lettre, la finale pour la deuxième place (hélas). Un choc réellement indécis sur le papier, entre deux joueurs à l’élégance technique et physique incontestable. Vivement qu’ils s’affrontent le dernier jour d’un Majeur. Et que mon Denis se rappelle qu’il a gagné Wimbledon chez les juniors.

  5. Paulo 11 juin 2021 at 16:03

    Pas mal de fébrilité quand même chez les deux joueurs dans ce 2ème set. Pas mal de déchet. Tsitsi étonnamment moins serein que lors des tours précédents…

    • Paulo 11 juin 2021 at 16:12

      Qu’est-ce que le niveau de jeu de Zverev a chuté en quelques minutes… Tsitsi repasse devant.

  6. Arno, l'homme des antipodes 11 juin 2021 at 16:21

    Zverev c’est désespérant…

    • Paulo 11 juin 2021 at 16:22

      J’ai beau être pour le Grec, Zverev me fait presque pitié tellement il se décompose.

    • Patricia 11 juin 2021 at 16:24

      Il était excellent contre Nishikori, là il est pathétique… Il a eu un parcours en trompe l’oeil et il flippe. Même Tsitsipas s’amuse à le faire jouer plutôt qu’à attaquer tant il est paralysé (d’ailleurs il ne devrait pas prendre ce genre d’habitudes).

  7. Alexis 11 juin 2021 at 16:23

    La série de crottes produites pas Zverev en deux jeux c’est sidérant à ce niveau.

  8. Paulo 11 juin 2021 at 16:39

    Et voilà, au tour de Tsitsipas de faire n’importe quoi…

    • Paulo 11 juin 2021 at 17:19

      Vraiment n’importe quoi… Tsitsipas est tendu comme un arc, il fait n’importe quoi.

  9. Kristian 11 juin 2021 at 17:21

    Ils sont febriles et nerveux tous les 2. Qu’est ce que ca va etre en finale quand il y aura un ogre en face.

  10. Sam 11 juin 2021 at 17:41

    Mouais…C’est quand même pas terrible terrible, non ? Ça fait un peu « Petite finale avant les grands ».

  11. Alexis 11 juin 2021 at 17:43

    Pas d’intensité. Ils ont tellement peur de se cramer avant la finale.

    • Sam 11 juin 2021 at 17:45

      Oui mais à force de ne pas mettre d’intensité personne n’ira en finale !

    • Paulo 11 juin 2021 at 17:57

      Ce n’est pas une question de physique. Tsitsipas est terriblement tendu depuis le début du match : c’est sa première finale de GC s’il gagne et ses vieux démons le reprennent.
      Quant à l’Allemand, il est sur courant alternatif, mais la dynamique est pour lui désormais.

      • Alexis 11 juin 2021 at 18:09

        Par « intensité » je pensais plus « intention » que « énergie »… ils semblent sur la réserve.

      • Paulo 11 juin 2021 at 18:14

        Finalement, la meilleure chance de la Next Gen dimanche est peut-être Zverev, qui a déjà l’expérience d’une finale de GC, et qui quand il joue relâché est quasiment injouable. Certes il vaudrait quand même mieux que ce soit Djoko en face…
        Parce que vu comme Tsitsi est nerveux rien qu’à la perspective d’une finale, gagner en finale semble mission impossible s’il gagne aujourd’hui.

        À moins que le Grec ne me démente d’ici la fin de cette demie… d’ailleurs à l’instant il fait le break, bien aidé par Zverev quand même… quelle tension dans ce match.

        • ConnorsFan 11 juin 2021 at 18:21

          Tsitsipas sera peut-être plus détendu en finale. Le rôle de négligé est souvent plus facile à endosser.

  12. Rubens 11 juin 2021 at 18:16

    Ce match de juniors est assez plaisant, mais je croyais que les demi-finales messieurs étaient cet après-midi ? Où sont Zverev et Tsitsipas ?

  13. Paulo 11 juin 2021 at 18:27

    Le vainqueur de ce match sera au pire 4ème à l’ATP lundi (et même 3ème en cas de victoire dimanche et de défaite de Nadal vs Djoko – en tout cas pour Tsitsi, pour Zverev peut-être pas).

    • Paulo 11 juin 2021 at 18:41

      D’être revenu comme ça d’une dynamique où il était dominé va lui donner de la confiance pour la suite. Espérons…

  14. Rubens 11 juin 2021 at 18:40

    Tout ceci sens quand même très fort la quatorzième rugissante de Rafa.

  15. Paulo 11 juin 2021 at 18:43

    Bartoli qui le fait chialer… vilaine fille.

  16. Sam 11 juin 2021 at 18:44

    Il fait un discours de finale, déjà, lucide.

  17. Alexis 11 juin 2021 at 20:52

    Nadal Djoko, y a pas à dire : ça joue.

  18. Kristian 11 juin 2021 at 20:52

    Je n’arrive pas a comprendre ceux qui se plaignent que Nadal et Djokovic soient toujours la. Par rapport à la demi finale next gen qu’on a eu cette après midi, ce qu’on voit en ce moment c’est un bien meilleur spectacle

    • Alexis 11 juin 2021 at 21:06

      Mais carrément, c’est monstrueux (la main de Nadal, la résilience de Djoko…) !

    • ConnorsFan 11 juin 2021 at 21:09

      Tellement vrai!

    • Rubens 11 juin 2021 at 22:14

      J »ai écrit quelque chose d’approchant l’an passé, à propos de Nadal. Je voudrais que la Next Gen le pousse vers la sortie. Mais je souhaite que ce soit le plus beau match de tennis possible, et qu’il perde en étant en pleine possession de ses moyens. Mais je ne vois personne chez les djeuns pour aller le chercher sur la distance des cinq sets. Ca semble réservé à Djoko.

      Concernant le Serbe, c’est un manipulateur de classe mondiale, mais aussi un grand champion. Je ne l’ai jamais nié.

  19. Sam 11 juin 2021 at 22:06

    Je vais surement exagérer, ok, mais à cet instant, Djoko a une tête de Grand Chelem.

  20. Kristian 11 juin 2021 at 22:18

    Je n’ose pas imaginé la tronche des spectateurs quand ils vont se faire sortir du stade dans une demi heure

    • Paulo 11 juin 2021 at 22:43

      On s’en ira pas, on s’en ira pas, on s’en on s’en on s’en ira pas !…

      On s’en ira pas, on s’en ira pas, on s’en on s’en on s’en ira pas !…

  21. Sam 11 juin 2021 at 22:31

    Allez Nole.
    Ok, j’assume.

  22. Rubens 11 juin 2021 at 23:00

    Match énorme, clairement. Mais qui me laisse un goût amer, en toute objectivité bien entendu. Quand je vois Rafa faire 15 fautes directes par set, alors qu’il en faisait 4 ou 5 il y a 15 ans contre Roger, ça me fait ultra-ch… Il n’a qu’une solution pour s’en sortir ce soir, c’est d’arrêter enfin de faire toutes ces fautes.

  23. Rubens 11 juin 2021 at 23:01

    Au fait, ils ne devaient pas faire sortir le public ?

  24. Bapt 11 juin 2021 at 23:13

    Je reviens au score et je suis très étonné de ce que je vois… Après avec Nadal, tant que le dernier point n’est pas gagné il est capable de tout.

  25. Bapt 11 juin 2021 at 23:17

    Ça joue super bien. Impressionnant franchement.

  26. Bapt 11 juin 2021 at 23:22

    et ben dis donc… Chapeau le Djoko. Et victoire à la loyale en plus.

  27. Rubens 11 juin 2021 at 23:22

    Et moi qui croyais que Nadal était un gars sérieux… Je prends quelques vacances.

  28. Arno, l'homme des antipodes 11 juin 2021 at 23:23

    Je comprends pas la position de Nadal au retour sur 2ème balle. Djoko servait à 130 !!! Il aurait pu lui rentrer dedans à chaque fois. J’espère que Tsitsi se privera pas de le faire.

    • Bapt 11 juin 2021 at 23:25

      Il me semble que ça plusieurs années que Rafa retourne de très loin.

    • Arno, l'homme des antipodes 11 juin 2021 at 23:29

      Oui oui clairement mais ça me choque d’autant plus ce soir. On sentait qu’il souffrait physiquement, il aurait pu (du??) changer quelque chose à ce moment là.

  29. Paulo 11 juin 2021 at 23:25

    3ème fois donc que Nadal perd un match à Roland, et la première « à la régulière », si on considère qu’il avait mal au genou en 2009 et qu’il revenait de blessure en 2015 (de mémoire). Bon OK, il va peut-être nous dire qu’il avait une ampoule au petit doigt de pied, mais bon, j’ai quand même vu un excellent Nadal pendant une bonne partie du match, c’est juste que Djokovic était injouable quand il avait la tête à l’endroit.

    Allez Tsitsi dimanche, je crois que c’est faisable, malgré tout.

    • Bapt 11 juin 2021 at 23:28

      Il me semble qu’il a été très bon jusqu’à 2/0 pour lui dans le quatrième set. Le troisième set, il aurait pu franchement le gagner.

      • Alexis 11 juin 2021 at 23:32

        A partir du 3e set, il a été plus menacé en moyenne sur son service que Djoko. Et au 4e, je pense que Djoko servait bcp mieux, ou alors Nadal avait moins la frite pour les retours.

    • Alexis 11 juin 2021 at 23:30

      Pourquoi pas… Dans la tête de Tsi², Djoko doit faire moins Everest que Nadal (à RG en tout cas), et Djoko sera peut-être moins en mission maintenant qu’il a battu Nadal. Et puis les derniers GC sont les plus durs…

    • Kristian 11 juin 2021 at 23:33

      Nadal aurait pu gagner le 3e set, il a d’ailleurs eu une balle de set qu’il a mal jouée. Mais Djokovic était plus frais, Nadal n’en pouvait plus dans le 4e set. Le serbe a fini sur en gagnant 6 jeux de suite. Il a été monstrueux. Nadal vieillit. Djokovic pas tellement..

      • Paulo 11 juin 2021 at 23:38

        Djoko passe 75% de premières au 4ème set, de loin son meilleur % du match (64% en moyenne). Il a clairement fait la différence avec son service dans ce 4ème set.

        • Paulo 11 juin 2021 at 23:44

          À part ça, les stats de Djoko sont vraiment très bonnes sur ce match : 50 coups gagnants vs 37 fautes (48 vs 55 pour Nadal), et 20/31 au filet vs 11/15 pour Nadal. Djoko a dit que c’était son meilleur match à Roland, et je ne suis pas loin de le croire.

          Si Tsitsi pouvait capitaliser sur une décompression du Serbe en finale (on peut rêver), ce serait le top.

  30. Bapt 11 juin 2021 at 23:28

    Il parle bien en français le Djoko. Même si c’est sans doute préparé, c’est pas mal du tout.

  31. Paulo 11 juin 2021 at 23:29

    Il parle pas mal le français, le Nole…

  32. Alex 11 juin 2021 at 23:37

    Nadal perd tous les six ans ici. Mais cette fois ça sent le début de la fin. Le record reste partagé avec Rodje. Novak peut se rapprocher dimanche, mais il a d’ores et déjà réussi son tournoi, et le risque de décompression va donner sa chance au Grec.
    Match énaurme

  33. Sebastien 11 juin 2021 at 23:57

    Whaouh ! Un Serbe monstrueux, comme en 2011 et en 2015.

    Il reste le meilleur athlète du circuit et de très loin (peut-être suivi par Tsitsipas). Nadal l’a indiqué en conférence de presse, il a ressenti plusieurs fois de la fatigue et ce n’est pas la première fois face au Serbe.

    Pour éviter le cauchemar absolu, j’aimerais bien une victoire de Tsitsipas, mais il me semble clairement un cran en dessous de ce qu’on a vu ce soir. Il me paraît trop tendre, surtout que ça sera sa première finale.

    Et nul doute que malgré les 4h11, Djoko, sera frais comme un gardon, il n’avait d’ailleurs pas du tout l’air fatigué contrairement à Nadal qui avait un masque de fatigue.

    Et finalement les conditions froides et lourdes étaient bien meilleures pour Nadal que ces conditions chaudes (avec de nouveau des balles changées ?)

Laisser un commentaire

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Commentaires récents

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis