Cincinnati & US Open 2021 : qui pour succéder à Djokovic et à Thiem ?

By  | 16 août 2021 | 335 Comments | Filed under: Actualité

Ce lundi débute le tournoi de Cincinnati. C’est le deuxième Masters 1000 de suite où l’on note l’absence du « Big Three » historique, à savoir à la fois Federer, Nadal et Djokovic. Blessures pour les deux premiers, besoin de récupérer d’un été bien rempli pour le troisième… la voie est à nouveau libre pour les outsiders, particulièrement pour les jeunes loup de la Next Gen.

Qui de Medvedev (sacré hier à Toronto : 4ème Masters 1000 pour le Russe), Tsitsipas, Zverev, Rublev voire Berrettini ou Shapovalov, soulèvera le trophée de Cincinnati dimanche prochain ? Notons qu’hormis Carreno Busta (numéro 7, 30 ans tout juste), les 7 autres têtes de série du tournoi font partie de la fameuse Next Gen : ces joueurs ont entre 22 (Shapovalov) et 25 ans (Medvedev). Difficile donc d’imaginer que le titre échappe à l’un d’entre eux…

Shapovalov - Rublev

Compte tenu de l’absence de forme de Dominic Thiem (blessure au poignet en rémission), tenant du titre à l’US Open, la même question se pose pour le Grand Chelem américain : qui pour – probablement – succéder à l’Autrichien, dans trois semaines ?

About 

Pourtant j’ai bien débuté la partie, le premier point était extraordinaire - Tim Henman

335 Responses to Cincinnati & US Open 2021 : qui pour succéder à Djokovic et à Thiem ?

  1. Paulo 17 août 2021 at 13:09

    Federer opéré du genou, absent pour plusieurs mois encore : le début de la fin ?

    https://www.eurosport.fr/tennis/us-open/2021/roger-federer-va-se-faire-operer-du-genou-et-sera-absent-de-nombreux-mois_sto8492525/story.shtml

    PS : pour Djokovic, je suis persuadé que pour lui comme pour tant d’autres, sa fin de carrière lui sera dictée par les blessures…

    • Sebastien 17 août 2021 at 22:40

      Djokovic n’a jamais eu de blessure sérieuse ; il est même exceptionnel car encore moins blessé que Federer dont le jeu ultra-fluide était vraiment protecteur pour son corps.

      Pour l’instant, les blessures du Serbe restent très virtuelles et dans leur virtualité, servent d’exhausteur de performance (un 9ème AO acquis dans des souffrances incommensurables, donc super-héroïque ou christique).

      Les vraies blessures pour Djokovic, peut-être un jour ? Mais celle de 2017 était en réalité un burn-out ou un arrêt Bachelot.

      Pour Federer cela fait depuis 2007 et sa double défaite contre Canas qu’on parle du début de la fin ; je pense que même à 42 ans il sera compétitif s’il est bien rétabli, et pourra être un danger sur surface plutôt rapide (Wimbledon, Shanghai, certains autres indoors)

      • Paulo 18 août 2021 at 13:49

        Je crois qu’il y a une différence entre jouer à un très haut niveau sur un match voire un tournoi, et le rester sur la durée. Federer avait dit son étonnement, quand il a affronté Sampras en exhibition, vers 2006 de mémoire, de voir qu’il jouait encore si bien. Cela signifiait-il que Pete aurait pu reprendre du service et remporter un Grand Chelem ? À mon avis, rien n’est moins sûr.
        Comme tu le dis toi-même : « s’il est bien rétabli ». Mais qu’est-ce qu’être bien rétabli, ou plutôt à quoi ça sert si tu ne peux pas enchaîner trois mois de compétition à haut niveau ? Melbourne 2017, c’est l’exception et non la règle, même pour l’extraterrestre Federer. Pour être vraiment compétitif à 41 ans, Roger devra enchaîner matches et tournois, ainsi qu’il l’a dit cette année : il lui fallait au moins 10 matches (de mémoire) avant Wimbledon pour espérer y être compétitif. Et il ne les a pas eus, parce qu’il ne suffit pas de claquer des doigts, même quand on s’appelle Federer, pour que les victoires se succèdent…
        On verra. 41 ans, ce n’est quand même pas comme 26 ans (2007). Je suis passé par les deux âges, et j’affirme qu’il y a des différences ;-)

        Quant à Djoko, sauf à être un cobaye pour le transhumanisme et l’humanité « augmentée », il baissera, lui aussi, et ce sont les blessures qui l’auront à l’usure, j’en suis persuadé.

        • Anne 18 août 2021 at 14:25

          ce qui est fou malgré tout c’est que même en phase de retour, même à nouveau blessé… Federer arrive à faire quart de finale d’un tournoi du Grand Chelem.
          Le tout est de savoir en effet s’il arrivera à un moment ou un autre être au top de sa forme (d’un joueur de 40/41 ans) et pouvoir un tant soit peu enchaîné des matchs.
          Après, ce qui est certain aussi c’est que s’il parvient à vraiment revenir, ce serait étonnant qu’il joue autant de tournois qu’en 2017/2018

      • Anne 18 août 2021 at 14:28

        L’un des problèmes de l’âge quasi canonique (pour des joueurs de tennis) du Big 3 c’est que toute blessure potentielle est susceptible de les clouer au sol définitivement. Là, ils évoluent quand même dans des sommets quasi inexplorés ou ils paieront cash la moindre erreur. Et pas sûr qu’un caisson hyperbare puisse forcément remédier à tout.

      • Sebastien 18 août 2021 at 20:26

        Paulo, les propos de Federer sur Sampras en 2007 étaient très diplomatiques, je crois.

        A part le service rendu encore plus rapide par les nouvelles raquettes, Sampras n’avait plus grand chose, à cause d’une mobilité complètement perdue, sauf à être sur la balle, un peu comme Serena qui frappe encore parfaitement dans la balle quand elle lui arrive dans la raquette sans devoir courir et s’ajuster.

        Melbourne 2017, ça n’est pas qu’un tournoi isolé mais une dynamique qui a duré jusqu’à Wimbledon 2017, avec de superbes résultats sur Indian Wells et Miami en plus.
        Rebelote ou presque début 2018, pour Roger.

        Sans faire aussi spectaculaire que les premiers mois de 2017 et 2018, un Roger reposé et vraiment entraîné peut faire de bonnes choses.
        Comme le dit Anne, sur un genou, Roger fait 1/4 de finale à Wimbledon.

        Le fait est que son genou suppose des soins très longs, bien plus longs que le repos de 2016 et on était dans l’espoir d’un 2017 réitéré alors que le mal était bien plus profond.

        Sans attendre forcément des miracles, le jeu unique du bonhomme, pas totalement décodé par tous les Next Gen peut encore briller. Donnons-nous deux ans pour voir.

        Djokovic et les blessures statistiquement forcément ça viendra, oui, mais il semble quand même complètement unique dans son immunité aux blessures. Et s’il fait le Grand Chelem cette année, il va forcément penser que le but, prouver à tous, y compris les sceptiques, qu’il est le GOAT, et de très loin, est atteint.
        Les derniers objectifs qu’il peut se fixer : dépasser Graf en nombre de semaines N°7, dépasser Sampras au nombre de N°1 en fin d’année, gagner plus d’AO que Nadal n’a gagné de RG, et gagner la médaille d’or à Paris.

        • Sebastien 18 août 2021 at 20:28

          N°1 pas N°7 :mrgreen:

          • Anne 18 août 2021 at 23:33

            Personnellement, je trouve que ça a de la gueule comme record le plus grand nombre de semaines passées en tant que numéro 7 mondial, numéro 1 c’est tellement banal finalement ;-)

  2. Montagne 17 août 2021 at 17:36

    On voit de plus en plus de photos de sportifs en train de hurler la bouche grande ouverte.

    Je me faisais déjà cette réflexion au moment des J.O. de Tokyo tous sports confondus, individuels ou collectifs.
    Phénomène de mode chez les photographes ? chez les sportifs ?

  3. Sam 18 août 2021 at 09:13

    Merci Paulo, on doit a de quoi papoter !
    Lu je sais plus où en commentaire d’un point de défense hallucinant de Med :
    « la planète est recouverte de 71% d’eau et le reste par Medvedev », ça m’a bien fait rigoler.

    • Colin 18 août 2021 at 12:47

      Il faudrait vérifier mais il me semble que déjà il y a quelques années les supporters de Chelsea avaient sorti la même blague pour louer les mérites de N’Golo Kanté.

  4. Anne 18 août 2021 at 15:23

    Au tour de Thiem d’annoncer son forfait pour l’US Open et la suite de la saison. Nadal va-t-il rallonger la liste ?

    • Sebastien 18 août 2021 at 20:11

      Je pense que oui ! Malgré la prédiction de Toni Nadal qui affirmait que le GOAT serait déterminé par le vainqueur de Wimbledon et USO 2021, il va bien falloir se résoudre à soigner ce pied qui manifestement est toujours problématique. Ou alors le Docteur Ángel Ruiz‐Cotorro donnera un feu vert moyennant traitement, mais j’y crois assez peu.

  5. Anne 20 août 2021 at 13:06

    2021 serait-elle l’année où les trentenaires (et plus) du tennis commencent à vraiment faire leur âge ? Sans surprise, Nadal est forfait pour le reste de la saison à cause de sa blessure au pied. La question est aussi pourquoi s’est-il emmerdé à aller à Washington (puis Toronto même s’il a finalement renoncé à y jouer) alors qu’il n’était visiblement pas du tout rétabli…

    • Arno, l'homme des antipodes 20 août 2021 at 14:11

      Rafa a traditionnellement besoin de pas mal de matches avant d’arriver au top. Il a voulu se laisser une chance d’être bon à l’USO, sachant qu’il aurait de toute façon mal au pied.

  6. Arno, l'homme des antipodes 20 août 2021 at 14:07

    Fed out, Thiem out, Nadal out.

    Djokovic en route pour le calendaire, Medvedev dans la roue.

    Je me demande si je préférais pas 2020 quand on jouait pas du tout, en fait.

    • Paulo 20 août 2021 at 17:36

      La logique voudrait que Medevedev soit le plus sérieux outsider de Djokovic pour le titre à New-York : le dur est sa meilleure surface, et il y a déjà fait finale (et quelle finale !) et demie.
      Zverev a fait finale en 2020, et joue bien en ce moment, donc viendrait en outsider numéro 2.

      Mais si on vise l’éjection de Djoko du trône de l’ATP, mieux vaudrait Daniil. Quoique Tsitsipas tient la corde également, étant 2ème à la Race, devant le Russe.

      Si Medevedev gagne Cincinnati et l’US dans la foulée pendant que Djoko se viande au 1er tour (très peu probable, j’avoue :mrgreen: ), alors le Russe se retrouvera à moins de 200 points du Serbe à la Race… (OK, celui qui finira n°1 à la Race ne finira pas forcément n°1 ATP vu le système de calcul actuel, mais bon)

    • Sebastien 22 août 2021 at 09:46

      Finalement ce sera https://www.welovetennis.fr/wp-content/uploads/2021/02/Zverev-1.jpg contre https://www.welovetennis.fr/wp-content/uploads/2020/11/Rublev-4950.jpg !
      Un peu étonné par la défaite de Medvedev face à Rublev, l’incident de la caméra a-t-il pu jouer sur la concentration du premier ?

      J’ai bien peur que notre héros des pyramides finisse bien n°1 pour la 7ème fois.

      • Paulo 22 août 2021 at 10:59

        J’ai vu le 2ème set du Medvedev-Rublev. C’était accroché et Rublev en voulait à mort. Le jeu où il fait le break (à 4-3 pour lui) dure plus de 15 minutes ! Et quand il gagne le point qui lui donne le 2ème set, d’un coup droit gagnant rageur, il explose comme sur les photos, le son en plus. C’était la première fois en 5 matches (compris en challenger) qu’il prenait un set à son pote ! Pas vu le 3ème set, mais apparemment Rublev était gonflé à bloc et attaquait beaucoup, et Medvedev aurait un peu été perturbé par l’incident de la caméra. Cela dit je pense que ce dernier est un peu fatigué suite à son titre à Toronto, et que Rublev, comme il le dit en itw, sait de plus en plus comment le jouer.
        Ce soir, c’est une autre montagne qui se dresse devant Rublev : il n’a jamais pris un set à Zverev en 4 matches… franchement, je vois mal le titre échapper au grand échalas germano-russe à la gueule d’ange. Comme son jeu m’ennuie, je suis pour le sympathique Andrey, sans me faire beaucoup d’illusions.

        Sinon oui, je crois très improbable que Djoko ne finisse pas l’année numéro un… dans l’indifférence quasi-générale.

        • Perse 22 août 2021 at 12:50

          Il semblerait bien que Zverev soit dans une bonne phase en ce moment avec une grosse confiance qui lui a permis de ne pas sortir de son match contre Tsitsipas qui ne lui réussit habituellement pas.

          Tsitsipas a vraiment une beauté dans le jeu que j’aime beaucoup mais il doit encore progresser pour gagner le dernier point. Il se fait souvent remonter ou perd sa concentration pour achever le travail. Par ailleurs, l’épisode du téléphone et les conneries qu’il a raconté sur la vaccination (où il est tombé dans tous les poncifs à courte vue) sont des facteurs modérateurs pour être inconditionnellement derrière lui.

          Pour ce qui est du dur, j’ai vraiment l’impression qu’en terme de niveau de jeu moyen, Medvedev est un clair numéro 2 derrière Djoko, Zverev et Tsitsipas suivant derrière (mais sur une saison entière, ils sont plus réguliers sur les autres surfaces).

          Rublev s’étoffe également et c’est très impressionnant de voir un pantin aussi fin mettre autant d’énergie dans la balle, Fernando Vicente semble faire du bon travail avec lui et sa progression est constante.

        • Colin 22 août 2021 at 19:53

          Dans les highlights proposés par Eurosport, je crois que les deux coups droits que tape Medvedev dans l’échange proposé à 2’09″ (ses n°3 et 4 de l’échange) sont les deux plus laids qu’il m’ait été donné de voir ces dernières années, ATP et WTA confondus.
          A voir ici :
          https://www.eurosport.fr/tennis/atp-cincinnati/2021/atp-cincinnati-coups-de-canon-colere-noire-et-une-victoire-inedite-le-resume-de-rublev-medvedev_vid1529950/video.shtml

          Allez, sauf peut-être ceux de Djoko quand il se désarticule (comme ça lui était arrivé par exemple plusieurs fois lors de son quart de finale perdu à Roland contre Cecchinato)

  7. Arno, l'homme des antipodes 20 août 2021 at 14:13

    En attendant, à fond derrière Sascha pour la fin de saison, le seul rescapé qui trouve grâce à mes yeux. Merci pour les JO.

    Et un peu derrière Medvedev aussi parce si l’autre finit une 7ème fois numéro 1 on va plus le tenir.

  8. Paulo 21 août 2021 at 11:04

    On a donc les 4 premières TS au rendez-vous des 1/2 finales à Cincinnati. Deux joueurs ont particulièrement impressionné en quart : Medvedev et Zverev. Les HL : https://www.youtube.com/watch?v=NHwKNp6De6A

    Souvenirs, souvenirs… quand le maestro donnait des leçons de tennis offensif à ses jeunes rivaux : When The Big 4 Meet in the Semi-Finals – Cincinnati 2009 Classic Highlights : https://www.youtube.com/watch?v=1BGvIoBy54I
    Qu’est-ce qu’il jouait bien (et vite), le bougre…

    • Sebastien 22 août 2021 at 13:53

      Roger à Cincy, un régal. Même si les chiffres (CPI) ne montrent rien de spécial sur la vitesse du court et que les balles n’avaient rien non plus d’inhabituel, ça a longtemps été décrit comme une surface ultra-rapide, et Roger se régalait. Il me semble que c’est le M1000 qu’il a le plus gagné (7 ?) et il est parvenu à y battre Djokovic 5 fois sur 6.

  9. Paulo 26 août 2021 at 20:33

    Je me suis donc planté dans mon pronostic de branlée initiatique pour Zverev en finale de l’US, normalement flanquée par Djokovic à un jeune loup aux dents longues, après celles infligées à Medevedev à Melbourne, à Tsitsipas à Paris et à Berrettini à Londres.

    Zverev est dans la moitié de tableau de Djoko, donc le choc aura lieu en demie, si les deux joueurs sont au rendez-vous.
    Dans la moitié de tableau de Medvedev, il n’y a plus guère que Rublev qui puisse éventuellement se hisser en finale et y recevoir l’onction-branlée de l’homme qui rajeunit chaque année un peu plus au point de viser le Grand Chelem calendaire à l’âge de 34 ans. (cela dit je crois très peu à une finale pour Rublev)

    Si Medvedev ne se loupe pas, il a donc des chances de défier le Serbe pour le titre le 12 septembre ; et s’il réalisait l’exploit, qui sait, peut-être pourrait-il aller chercher la place de numéro un en fin d’année, histoire de tourner une page d’histoire du tennis : aucun joueur hors Big Four « historique » n’ayant fini numéro un à l’ATP depuis Andy Roddick en… 2003.
    Mais ne vendons pas la peau de l’ours belgradois avant de l’avoir tué. D’ailleurs si Zverev pouvait le sortir en 1/2 finale comme il l’a fait aux JO, ce serait parfait. (Shapovalov, ce serait très bien aussi)

    Le tableau de l’US Open : https://www.lequipe.fr/Tennis/us-open/epreuve-simple-messieurs/annee-2021/page-tableau-tournoi

    • Paulo 27 août 2021 at 09:24

      Brad Gilbert, qui a observé Djokovic mercredi : « Son jeu est parfait. Honnêtement, j’ai le sentiment qu’il sera le favori des huit prochains Grands Chelems.
      Je ne serai pas choqué s’il remportait 5 des 8 suivants. J’ai l’impression que s’il en a 21, il voudra aller chercher le record de Margaret Court (24), et après il en voudra 27. Parce que je ne pense pas qu’il regarde 21. »

      Voilà qui va donner des cauchemars à plus d’un :mrgreen:

      https://www.welovetennis.fr/us-open/gilbert-qui-a-observe-djokovic-mercredi-son-jeu-est-parfait-honnetement-jai-le-sentiment-quil-sera-le-favori-des-huit-prochains-grands-chelems

    • Nathan 27 août 2021 at 14:24

      Gilbert sur la même longueur d’ondes que Rusedski. Hélas, ce sont des connaisseurs ! Le cauchemar pourrait en effet devenir réalité. Gilbert est un fin connaisseur du jeu moche et Rusedski de la nandrolone à l’insu de son plein gré ! De fins connaisseurs :)

      • Anne 29 août 2021 at 17:12

        Toujours surpris que d’anciens joueurs puissent à ce point être catégoriques et faire finalement comme si gagner un Grand Chelem était une simple formalité pour un joueur comme Djokovic. Et quel mépris aussi pour les autres joueurs au passage…

  10. Paulo 28 août 2021 at 09:21

    L’increvable docteur Ivo sera de la fête : Karlovic, 42 ans 1/2 aujourd’hui et désormais 223ème joueur mondial, s’est qualifié hier soir pour le grand tableau de l’US Open en battant le Japonais Sugita. Il affrontera Andrey Rublev au 1er tour.

    Le deuxième plus vieux joueur du tableau principal est, sauf erreur, Feliciano Lopez, 40 ans dans moins d’un mois et actuellement 97ème mondial…

    Imaginez Djokovic encore sur le circuit à 40 ans… pardon pour cette vision d’horreur :-)

    • Sebastien 31 août 2021 at 08:30

      A 40ans, s’il continue de progresser d’année en année Djokovic en sera à son 6ème Grand Chelem Calendaire ; oui c’est une vision cauchemardesque mais néanmoins réaliste.
      Je regrette d’avoir manqué le match entre https://www.welovetennis.fr/wp-content/uploads/2021/06/Murray-victoire-cri-wim-2021.jpg et Tsitsipas. Murray aurait pu signer un bel exploit !

      • Paulo 31 août 2021 at 10:56

        J’ai vu les deux premiers sets en partie, et je trouvais Tsitsipas pas très bon, irrégulier, pas mal de déchets. Quant à Murray, il faisait du Murray. Très bon par séquences et il a failli mener 2 sets à 0 quand il a mené 6 points à 4 dans le tie break du 2ème. Il aurait vraiment pu gagner ce match.

        Sérieuse bisbille entre les deux joueurs apparemment, Tsitsipas prenant trop de temps (MTO, WC) aux yeux de Murray, pour casser le rythme… le Grec répond qu’il respecte les règles.

  11. Sam 31 août 2021 at 10:54

    Il s’est passé des trucs cette nuit mine de rien. Déjà, le Dr Karlo a été parfaitement maîtrisé par le jeu de lapin crétin du jeune Rublev. L’inverse aurait fait un peu tâche d’ailleurs. Deux frenchies – enfin trois, pardon Ritchie – on été viré alors que…:Paire et surtout Humbert, pour ce dernier, c’est assez décevant. Par ailleurs Isner out et surtout, c’est semble-t-il une belle branlée de Kyrgios a prise contre Batistuta. Décidément, ce type est un mytère…

  12. Rubens 31 août 2021 at 11:27

    Salut à tous,

    Un petit sourire concernant la polémique du jour. Tsitsi est sur le grill, c’est de bonne guerre, et en effet il est légitime de s’interroger sur cette règle qui permet à un joueur d’aller se promener. Car en effet il est fréquent que la pause en question soit destinée à casser le rythme adverse. Connaissant la presse US, ils ne vont pas lâcher le Grec durant son tournoi. Et les autres joueurs vont aussi être questionnés sur le sujet.

    Amis journalistes du Vermont et d’ailleurs, il me semble qu’un certain Novak Djokovic a usé du même stratagème lors de la finale du dernier RG, face à… Tsitsipas. Il est évidemment impossible de savoir ce qui serait advenu sans cette pause bienvenue pour le Serbe, en revanche il est aisé de constater que cette pause a été une rupture dans le match, qui a totalement changé de configuration par la suite.

    Le Djoker aurait-il quelque chose à dire sur le sujet ?

    • Kristian 31 août 2021 at 13:13

      Mais il y a plein de sport ou la tactique du temps mort pour casser le rythme de l’adversaire est ouvertement utilisee. En Basket, en volley ou en Handball pour ne citer qu’eux. C’est admis et ca fait partie du jeu. Si la regle du temps mort existe, son utilisation tactique de facto aussi. Je ne vois pas le probleme.
      Sur Djokovic a RG, ce n’est pas tant sa sortie a la fin du deuxieme set qui a fait parler, c’est surtout sa transformation physique a son retour sur le court qui a moi en tout cas a paru extraordinaire.

      • Rubens 31 août 2021 at 14:02

        Et donc il n’y a rien non plus à reprocher à Tsitsipas, blanc comme neige.

        Sauf que la règle du tennis, c’est (je crois) 25 secondes entre deux points, 90 secondes au changement de côté et 2mn entre deux sets. Au-delà, c’est arrêt médical, et il revient à l’arbitre de porter une appréciation dessus car c’est une règle dont il ne faut pas non plus abuser. Une pause pipi doit évidemment rester tolérée, mais les toilettes sont généralement proches du terrain et les 90 secondes du changement de côté sont largement suffisantes, sans interrompre le cours du jeu.

        Parce que le problème, il est bien là : l’un des enjeux derrière le terme fumeux d’attractivité du tennis, c’est de réduire au minimum le temps entre les points, autrement dit le temps où il n’y a (normalement) aucun spectacle. Au vu de l’effort que produisent les joueurs, je suis plus que réservé sur la réduction de ce temps-là. Par contre, deux joueurs qui pénètrent sur le court doivent s’en tenir à la règle énoncée plus haut. Dès lors qu’un joueur part cueillir des fraises au vestiaire pendant plus de 5mn, le résultat inévitable sera la cassure de la dynamique adverse. Et si des coupures analogues se multiplient, ça ralentit considérablement le rythme de la partie.

        Nous qui papotons sur ce forum, sommes nombreux à pointer les inégalités du tennis, et notamment les inégalités financières qui conduisent X à être beaucoup mieux préparé et entouré que Y lorsque X et Y s’affrontent.

        Parmi les injustices que génère ce sport, il en est au moins une de simple à dégager, c’est la suppression de cette pause douche/cueillette/méditation/injection/PS4. Parce que c’est la porte ouverte à tous les abus possibles, et nous avons sous les yeux, depuis des années, les effets délétères de ces abus.

        • Anne 31 août 2021 at 22:22

          il semble que le problème est que si le nombre de pauses vestiaires est bien réglementé, leur durée, elle, ne l’est pas. Sans doute est-ce compliqué d’imposer une règle quand sur des cours annexes le vestiaire est éventuellement très éloigné du court alors qu’il est généralement situé très près des courts centraux. Après, j’ai étrangement l’impression que les joueurs qui abusent de la règle (ou plutôt de son absence) sont surtout sur… les grands courts.
          En tous les cas, je ne sais pas si le faux-penseur grec était très apprécié sur le circuit mais il semble faire l’unanimité (ou presque) contre lui. Et entre ça et sa sortie contestable et contestée sur les vaccins, ça commence à faire pas mal pour un seul homme en si peu de temps…

          • Nath 31 août 2021 at 22:54

            Quand ils sont sur les courts annexes, je crois qu’ils doivent passer dans les allées et faire du coup un bain de foule, pas évident pour la concentration. Donc ils n’y vont que quand c’est vraiment nécessaire. Sur les grands courts,… je partage ton impression en fait.

            Quant à la sortie de Tsitsipas sur le vaccin, il a juste dit ce qu’il pensait et il me semble plutôt inquiet (comme Rublev d’ailleurs), ça ne me choque pas plus que ça en fait. En plus, à ma connaissance, il ne s’est pas pointé en conférence de presse en voulant parler de ce vaccin.
            Là où il m’a choquée et déçue, c’est quand il a déclaré souhaiter que le coaching soit autorisé sur le court (s’appuyant sur l’idée qu’il existe de toute façon). Ça, c’est du même niveau que Djoko qui serait prêt à faire un trait sur le format 3 sets gagnants en GC, je rejette en bloc.

            Mais il m’intéresse, ce sujet vaccin, car, suite à quelques recherches faites la semaine dernière (sur le sujet tennis), j’ai l’impression qu’il s’y dégage une différence entre Est et Ouest. Nous avons tous vécu, en France en tout cas, des vaccinations obligatoires, ça fait partie de notre culture dès notre plus jeune âge. Pas sûr que ce soit le cas en Russie par exemple (Rublev dit qu’il n’a pas été vacciné de toute son enfance). La Grèce est plutôt occidentale, mais Tsi² a une mère russe. Ça donne une idée plus large des différences culturelles, au-delà du tennis.

            • Anne 31 août 2021 at 23:12

              Possible en effet que la vaccination en général est très différente d’un pays à l’autre. En revanche, comme les joueurs de tennis voyagent énormément, a priori, ils sont soumis à un certain nombre d’obligations vaccinales.

            • Perse 1 septembre 2021 at 19:06

              J’aime bien ton application de la charité dans les déclarations de Tsitsipas quant au vaccin mais j’ai trouvé que le porte-parole du gouvernement grec l’a très proprement séché:
              (Bien que Tsitsipas soit « un grand sportif, ce qui est en jeu, néanmoins, est sa capacité à évaluer la nécessité de la vaccination et si le vaccin a été testé pendant une période de temps suffisante, a développé le responsable. Je dirais que ceux qui, de par leurs excellentes performances dans d’autres domaines, sont aussi une référence pour de plus larges publics, devraient être doublement plus précautionneux pour exprimer ce genre de vues ».)

              Il a balancé tous les poncifs et montré qu’il prenait les choses sans aucune hauteur de vue et de façon égocentrique. C’est très bien qu’il a pu dire son opinion, et c’est très qu’il se fasse critiquer parce que oui, en l’état, son opinion est « conne ».

              Quant aux différences entre Est et Ouest avec la vaccination – hors Covid – il n’y a pas de différence: les vaccins sont obligatoires dans la prime enfance comme partout dans le monde et tu ne rencontreras pas un Russe, ou un Brésilien ou des Américains qui n’ont pas la marque du vaccin BCG (vaccin à multipuncture) sur le bras.

      • Colin 31 août 2021 at 18:48

        Kristian, puisque tu parles des temps-morts : au basket et au hand, c’est 1 minute. Au volley, c’est 30 secondes. Moins long qu’un changement de côté au tennis !
        « C’est admis et ça fait partie du jeu ». Certes mais c’est parce que dans ces sports l’entraîneur est le « Nème membre » de l’équipe: le coaching est plus qu’autorisé, il fait partie du jeu. Alors que (jusqu’à présent) le coaching n’est pas autorisé au tennis (Tsi² est suspecté d’échanger avec son père/coach par SMS durant ses pauses pipi).
        Bref pour moi, Tsi² exagère énormément (il imite à mauvais escient le sale coup que Djoko lui a fait à Roland).

      • Nath 31 août 2021 at 22:30

        Pas du tout d’accord avec l’idée qu’il ne se passe rien entre les points. Je pense que ces moments m’ont aidée à m’intéresser au tennis (avec le silence fabuleux qui précède la plupart des services). On peut voir le body langage, épaules basses ou attitude plus conquérante, agitation ou sérénité, regard concentré ou perdu, monologue signe de motivation ou de frustration, signes d’impatience. On peut également y voir comment le joueur se prépare à servir / recevoir, je trouve également le temps pris par le serveur qui doit défendre une balle de break ou qui vient simplement de faire une double faute très intéressant.

        Non, Rubens, tu ne peux pas dire qu’il ne se passe rien entre les points !

        Par contre, une pause de 10 minutes est très problématique pour le spectateur, et surtout le téléspectateur qui risque de zapper (je l’ai fait aujourd’hui)

        Donc si la multiplication des toilet breaks abusifs peut décider l’ATP et l’ITF à légiférer en déterminant une limite de temps et en faisant respecter ce règlement pour TOUS les joueurs (avec point de pénalité si dépassement, on s’en fout des avertissements), ça me va. En plus on évitera la situation de la dernière finale de RG. Comment ? Partisane, moi ? Meuh non.

        • Rubens 31 août 2021 at 23:50

          Nath, je ne parlais pas du ressenti des passionnés que nous sommes toi et moi, mais du ressenti général du grand public, auxquels de nombreuses initiatives ont tenté de s’adresser pour renforcer ce que j’appelais (et l’expression n’est pas de moi) l’attractivité du tennis. Je me souviens notamment qu’il y a eu la musique aux changements de côté, ou encore le coaching on court que le public peut entendre. Deux initiatives qui me semblaient (surtout la seconde) faire prendre un virage dangereux à notre sport préféré, mais que je comprenais aussi car un match de tennis comprend une multitude de moments où ça ne joue pas au tennis. Ce que les promoteurs de ce sport appellent des « temps morts », et qu’ils essaient de meubler au maximum, à défaut de pouvoir les réduire.

          Les mimiques des joueurs en disent long en effet, sans compter des cas psychologiques comme Paire ou Kyrgios, où l’on est à peu près certain qu’ils va se passer quelque chose de paranormal quand ils sont sur le terrain.

        • Anne 1 septembre 2021 at 13:40

          La télévision cherche non seulement à meubler les temps morts mais aussi à en tirer profit en diffusant des pubs (souvent les mêmes d’ailleurs sur des chaînes comme Eurosport), résultat, le spectacle en est souvent gâché et on manque souvent les à-côtés. Pourquoi les commentateurs se croient-ils obligés de parler autant, y compris les rares fois où les joueurs parlent ? Comme les pages pubs sont décidées par la régie, elles sont décidées indépendamment de ce qu’il peut se passer sur le court, etc…

  13. Arno, l'homme des antipodes 31 août 2021 at 19:26

    Un petit mot sur le Murray/Tsitsipas d’hier. D’abord, combien de temps sur ce site avons nous appelé Andy PZ pour petit zgueg (moi le premier) ??

    Et à combien d’entre nous ça viendrait à l’idée aujourd’hui ?? Réponse : aucun.

    Rétrospectivement, à combien de GC serait Murray si ne serait-ce qu’un seul des membres du Big 3 n’avait pas existé ?? Je dirais autour de la dizaine et on parlerait d’un des plus grands joueurs de tous les temps.

    Quant à hier, je ne sais pas si c’était un chant du cygne mais si c’était le cas c’était beau. Quel niveau ! Quel guerrier ! Respect total.

    Touuuuuuuuuuuut le contraire de l’ami grec, sorti sous des huées pour moi méritées. Il y a des limites quand on joue avec les règles. Elles ont été dépassées hier soir.

    En plus Tsitsi commence à être coutumier des petites vacheries dans le genre. Ce n’est pas lui qui tapait sa raquette contre le son exprès il y a une ou deux saisons ?
    Grand joueur, petit bonhomme. Comme l’a dit Becker hier, il lui reste à apprendre ce qui ne s’apprend pas sur les terrains d’entraînement.

    • Arno, l'homme des antipodes 31 août 2021 at 19:28

      *Contre le sol. Contre le son ça veut rien dire ou alors il pète le mur du son avec sa raquette et il est fort.

  14. Nath 31 août 2021 at 21:52

    Bon, je n’arrive pas à trouver un match qui m’accroche vraiment alors autant revenir sur la journée d’hier.
    Rublev a peut-être mis fin à la carrière de Karlovic dans un match où il a été très bon, patient, sans se frustrer (un break d’entrée, ça aide !). Beaucoup de passing dans les pattes par exemple, ça a très bien marché. C’est l’un des joueurs que j’ai le plus regardé cette dernière année (même la finale du double mixte aux JO :P ), il déçoit rarement.

    Petit passage sur le Stephens – Keys où cette dernière a foncé droit dans le mur – enfin, le filet – pour offrir un match qu’elle dominait à son adversaire.

    Puis, le Murray – Tsitsipas en intégralité. C’est peut-être pour ça que je n’ai rien envie de regarder aujourd’hui, j’ai visualisé beaucoup d’heures en une soirée…
    Le premier set m’a rappelé pourquoi Murray était mon préféré du « Big Four » (j’en ai de la chance, question palmarès, il a morflé de la présence des 3 autres, bien vu, Arno). J’aurais bien aimé que le tournoi nous montre tous les endroits du court qu’il a utilisés, parce que j’ai l’impression que sa balle a touché tous les coins et recoins du court, ce qui a grandement perturbé Tsitsipas (s’ajoutant à la tension déjà existante / pression qu’il se met) qui a beaucoup boisé.
    Le deuxième set était globalement dominé par Tsitsipas (46 points gagnés au total vs 39, beaucoup de jeux blancs, 21 coups gagnants vs 10, 12 UE vs 9) et il a tout de même bien failli le perdre.

    Troisième set après le premier toilet break du match (sans sac pour ne pas laisser planer le doute du portable), qui n’a pas du tout profité au désormais habitué des pauses de 8-10 minutes : break d’entrée pour Murray, ensuite le niveau a été très équilibré, les deux ont bien joué et ont tenu tous leurs jeux de service.

    Je commençais à fatiguer sur les deux derniers sets, je ne me souviens plus du 4°. Murray m’a quand même bien réveillée (et le public avec, qui avait dès le début tendance à soutenir le vétéran contre le favori comme souvent) avec ses accès de colère pendant et après le 2° toilet break.

    Le match dans son ensemble, c’est quand même un ratio W/UE positif pour les deux joueurs, pas loin de 27% des points où un des joueurs a terminé au filet, et pas de grandes failles au service.

    Murray a failli gagner ce match sur la gestion des points importants, n’a pas été breaké durant les 3 premiers sets, et nous a montré qu’il n’a rien perdu de son sens tactique et de son toucher (é? j’ai jamais su). Je l’ai trouvé heureux de pouvoir rivaliser avec le numéro 3. S’il anime les débuts de tournois majeurs de cette façon, je veux bien qu’il reste sur le circuit en sachant très bien qu’il ne jouera plus les premiers rôles. En fait, c’est pas plus mal, c’est suite à ses nombreux et longs matches contre Djoko que je m’en suis lassée en fait…

    • Nath 31 août 2021 at 21:53

      Je me félicite d’avoir fait un copier avant d’envoyer ce message, il avait tout simplement disparu :mrgreen:

    • Anne 31 août 2021 at 22:29

      avant que je ne m’endorme devant le 4e set, je me suis fait la réflexion que ça faisait un bien fou de revoir un joueur qui utilisait l’intégralité du court et qui lisait aussi bien le jeu que Murray. Bref, il me manque beaucoup comme premier rôle

    • Anne 31 août 2021 at 23:16

      Il semble que les joueurs ne puissent pas à l’US Open sortir du court lors d’une pause toilette avec leur sac. Plusieurs joueurs sont en effet sortis avec leurs affaires dans des sacs transparents et Opelka a dit en conférence de presse qu’on l’avait empêché de sortir avec son sac

      • Nath 31 août 2021 at 23:46

        Sage décision. Je m’étonnais qu’ils le puissent.

        Et pendant ce temps, Seppi s’est imposé face à Fucsovics 15-13 au tie-break du 5° set. Cela m’étonnerait qu’il pose problème à Hurkacz au prochain tour.

  15. Colin 1 septembre 2021 at 09:08

    Je vous conseille ce résumé :
    https://www.eurosport.fr/tennis/us-open/2021/purcell-sinner-highlights-us-open_vid1534339/video.shtml

    Il permet de répondre à la question que certains d’entre nous (les plus de 50 ans) se posent : Que se passerait-il si un joueur des années 70, cryogénisé en 1979, revenait, tel Hibernatus, disputer l’US Open d’aujourd’hui face à un joueur des années 2020?

    Bon ben on a la réponse, il lui prendrait quand même un set (le troisième en l’occurrence), profitant d’un petit relâchement du Borg v4.0 qu’il a en face de lui. C’est beaucoup et peu à la fois.

  16. Paulo 1 septembre 2021 at 10:41

    La touche Ctrl+w que l’on confond avec la touche Ctrl+v, et un message qu’on tapait depuis 5 bonnes minutes s’envole instantanément.

    Je reprends :-)

    18 matches joués en 5 sets au premier tour, dont 5 au tie-break du 5ème. Pas mal…

    12 TS éliminées au 1er tour : Carreno B. (9), de Minaur (14), Isner (19), Sonego (20), Humbert (23), Khachanov (25), Norrie (26), Goffin (27), Fognini(28), Davidovich Fokina (29), Cilic (30), Krajinovic (32).

    Se distinguent parmi les coupeurs de têtes du premier tour les jeunes Alcaraz et Nakashima, et l’Américain d’origine française Maxime Cressy (24 ans), issu des qualifs et qui sort Carreno Busta à l’issue du tie-break du 5ème set.

    À noter que Goffin n’y arrive décidément plus du tout, sorti en 3 petits sets par McDonald.

    Chez les Français, 4 rescapés joueront le 2ème tour : Moutet, Monfils, Mannarino, Rinderknech.

    5 des wild cards américaines ont fait honneur à leur invitation : Brooksby (20 ans), Svajda (18 ans), Nakashima (20 ans), Escobedo (25 ans) et… le revenant Jack Sock !

  17. Rubens 1 septembre 2021 at 14:10

    A cet instant me revient en tête un vieux post de Guillaume, expliquant que le rapport de forces en conférence de presse est désormais nettement à l’avantage des joueurs. En gros, si un journaliste pose une question un peu trop gênante, il aura peu de chances de se retrouver face au joueur ultérieurement.

    Je ne vois pas d’autre explication au silence abyssal de Djoko sur l’affaire des pauses toilettes de Tsi². Je constate que Reilly Opelka a été interrogé sur le sujet, alors que l’Américain ne me semble pas s’être particulièrement distingué sur le sujet auparavant (contrairement à Zverev par exemple). J’en déduis que cette question est posée à beaucoup de monde, et je n’imagine pas une seconde que les journalistes n’aient pas envisagé de la poser à Djoko. Seulement voila, il leur a sans doute demandé de ne pas aborder le sujet avec lui. Tsi² se prend en pleine figure une polémique sur un sujet dont il a eu lui-même à souffrir en finale de RG, mais aujourd’hui c’est son problème et seulement son problème. Rideau.

  18. Rubens 2 septembre 2021 at 10:35

    Et voila que le Grec en remet une couche sur le Toilet Break… Et il se défend de la pire des manières en plus, en se réfugiant derrière le règlement (ou plutôt l’absence de règlement) sur la durée de la pause.

    J’ai la solution. Le prochain adversaire de Tsi² est Carlos Alcaraz. La consigne pour l’Espagnol est la suivante : prendre une pause de 30mn, à un moment où le Grec aura le dessus et où il sera le prochain à servir. Accessoirement, ce sera l’occasion pour le public new-yorkais de traiter Stefanos (qui restera donc sur le terrain pour attendre son adversaire) comme il le mérite pendant 30mn.

    Et la même consigne s’applique au Néerlandais Tallon Griekspoor, qui défie Novak ce soir. Parce que je n’oublie pas que c’est bien le Serbe qui a généralisé la mode des pauses pipi judicieusement choisies pour casser la dynamique positive adverse.

    • Paulo 2 septembre 2021 at 11:22

      Personnellement je suis pour une limitation stricte des pauses en cours de match, mais encore faut-il que le règlement soit clair. S’il ne l’est pas, ce n’est pas la faute d’un Alcaraz qui prendrait 30 minutes de pause pipi-douche-sieste ou tout ce qu’on veut, mais celle de ceux qui font le règlement. Le règlement, tout le monde l’invoque à tout bout de champ concernant le temps pour servir, l’endroit où la balle atterrit, l’interdiction de toucher le filet, l’interdiction du coaching, etc. et on a raison de le faire, sinon un règlement ne sert à rien. Donc c’est la même chose pour les pauses. Si le règlement est mal fait (et j’estime qu’il est mal fait), il faut le changer, et ne pas accabler un joueur qui tout en le respectant ne se comporte pas comme on le ferait soi-même.
      Perso je suis favorable à une limitation stricte des pauses : suppression du MTO (un joueur qui ne se sent pas bien n’a qu’à décider tout seul s’il continue ou pas), des pauses limitées à une de 5 minutes chrono en fin de 2ème set, plus une identique en fin de 4ème set. (5 minutes auxquelles on peut ajouter le temps ad hoc si le court est loin des toilettes)
      Je suis même pour limiter le temps pris pour le second service, car il me semble évident que certains abusent à ce niveau.
      Sinon on n’en sort pas…
      PS : et pour le coaching dont personnellement je ne veux pas, le tennis devant rester un sport où le joueur/joueuse doit se débrouiller tout seul pour trouver des solutions, je suis carrément pour l’interdiction des coaches dans les tribunes :-D

      • Rubens 2 septembre 2021 at 13:23

        Salut Paulo,

        Le problème n’est pas si simple à règlementer car au départ, cela concerne la pause pipi. Il est exclu de la supprimer, sinon le joueur/la joueuse n’aurait d’autre choix que de pisser sur le terrain…

        Mais il est tout aussi compliqué d’en réglementer la durée. Les toilettes sont à une distance variable du terrain. Parfois quelques secondes, parfois 2mn, et encore, dans un cas comme l’US Open, il faut tenir compte de la foule qui va inévitablement ralentir le joueur quand il joue sur un court annexe. Donc fixer la durée d’une pause pipi, c’est pénaliser des joueurs qui voudraient juste aller pisser (ça prend 30 secondes) mais qui sont obligés de faire un aller-retour qui peut leur prendre plusieurs minutes. Tu peux fixer la limite à 3mn, 5mn, ce sera de toute façon injuste dans certains cas.

        La situation actuelle repose sur un accord tacite entre les joueurs, joueurs du dimanche comme professionnels, et qui leur semble tellement évident à tous qu’ils ne se rendent même pas compte que ça fait partie du règlement. Un joueur va pisser, il attend sagement le changement de côté pour cela, il part au petit trot et s’il revient au bout de 2mn il s’excuse auprès de son adversaire pour le léger retard. Ca, c’est ce qui se passe sur tous les courts du monde entier depuis les débuts du tennis. Sur le circuit pro, c’est la même chose, à ceci près que c’est un « Toilet break », distinct du changement de côté, car sinon le joueur se prend un avertissement en cas de dépassement des 90s.

        Quand on parle de Djoko à RG, ou de Tsitsi à Cincinnati ou à l’US, on parle d’un court central où les toilettes sont à 10s maxi du bord du terrain, et où une pause pipi de 8mn est absolument indéfendable et apparaît clairement comme un abus. On peut également observer que l’épisode de Djoko à Roland et celui de Tsitsi la nuit dernière ont été suivis d’un renversement de situation, et il est difficile de ne pas y voir un lien de cause à effet.

        Reste l’argumentation du Grec sur le confort de prendre une douche en plein match. C’est confortable en effet, peut-être que ça l’est encore plus pour lui que pour d’autres, mais ça doit être interdit. Personne n’apprend le tennis avec l’idée qu’on peut aller se prendre une petite douche en plein match. La pause pipi, elle est là pour faire pipi, point.

        Et donc oui, à mon avis il faut agir sur la réglementation. Non pas en fixant une durée, mais en forçant le joueur à quitter le terrain sans quoi que ce soit, et en le faisant accompagner par un officiel, dont le rôle sera de s’assurer qu’il va bien aux toilettes et pas ailleurs.

        • Paulo 2 septembre 2021 at 13:39

          A-t-on besoin d’une pause pipi à la fin de chaque set ?
          Je n’ai jamais fait de compète, juste des matches entre amis, et on n’avait même pas l’idée de faire une pause pipi en cours de match, même en 3 sets et si ça durait plus de 2 heures.

          Sinon pour ton 2ème §, j’y ai répondu par avance quand j’écrivais 5 minutes auxquelles on peut ajouter le temps ad hoc si le court est loin des toilettes. Ce ne serait pas difficile, sachant qu’à 6 km/h tu fais 100 mètres/minute et au pire, tu le fais chronométrer avant le début du tournoi, et pourquoi pas, en effet, tu fais accompagner le joueur par un officiel.

          Donc jusqu’à nouvel ordre je campe sur ma position ;-)

          • Rubens 2 septembre 2021 at 16:08

            « Je n’ai jamais fait de compète, juste des matches entre amis, et on n’avait même pas l’idée de faire une pause pipi en cours de match, même en 3 sets et si ça durait plus de 2 heures. »

            Ca arrive très rarement en fait. J’ai dû faire 500 matchs, je n’ai aucun souvenir que moi, ou mon adversaire, soyons allés aux toilettes pendant un match. Je me souviens juste d’un entrainement où mon collègue était sorti se soulager… dans l’herbe juste derrière le terrain, c’est sans doute pour ça que je m’en souviens ! Ce qui arrivait plus souvent, par contre, c’est d’aller au robinet le plus proche pour remplir notre bouteille vide, la durée du changement de côté était largement suffisante. Mais ça ne concerne pas le haut niveau.

            Il me semble que le règlement prévoit 2 pauses pipi sur un match en 3 sets gagnants, et une seule pour un match en 2 sets gagnants. Donc une fois par set, ce n’est pas non plus toléré.

            De toute façon, je n’ai pas fait médecine en première langue, mais aller aux toilettes pendant un match, n’est-ce pas le signe que l’on boit trop, ou d’un problème de santé ?

            • Paulo 2 septembre 2021 at 16:20

              Pour ton dernier §, il me semble que Reiley Opelka y a répondu : il dit que par ce temps, en plus sur des matches durant 3 heures voire plus, comme les joueurs boivent beaucoup ils peuvent être amenés à aller aux toilettes de temps en temps.
              J’ai aussi fait du vélo de type cyclotourisme, et quand il fait chaud, sur des longues distances, si tu « règles » mal ta façon de boire, ce qui est vite arrivé, tu peux soit ne pas boire assez, soit boire trop et donc aller faire pipi de temps en temps…

              • Rubens 2 septembre 2021 at 16:56

                OK à ce que dit Opelka, sauf que jouer en pleine chaleur et boire beaucoup, les anciens le faisaient aussi, et ils ne se prenaient pas une pause de 8mn pour autant.

                Je ne veux pas faire de fixation sur Djoko (tu sais à quel point il me débecte), mais j’ai du mal à retrouver des histoires de pauses pipi intempestives plus anciennes que Djoko à l’US 2005 contre Monfils. A l’heure des comptes qui approche concernant le Djoker, je ne voudrais rien oublier. S’il est bien l’inventeur de la pause pipi transformée en autre chose, il conviendra de ménager à ce trophée l’écho qu’il mérite.

                Il n’y a pas eu un problème avec Becker, à Wim 94 ? Contre Medvedev je crois ?

        • Paulo 2 septembre 2021 at 13:43

          Combien se sont plaints, joueurs ou supporteurs, quand l’idée a été émise, il y a quelques années, de chronométrer le temps pris pour servir ? Aujourd’hui, la règle est entrée dans les mœurs et à ma connaissance, personne (sauf Nadal quand il est essoufflé ;-) ) ne la conteste plus.

          Je suis plus dubitatif avec le hawk-eye qui remplace les juges de ligne. Cela déshumanise le tennis, je trouve.

          • Anne 2 septembre 2021 at 22:58

            Simon, qui a beaucoup de temps disponible en ce moment, y a été de son petit laïus dans les colonnes de L’Equipe sur la pause pipi. selon lui, en fait ce serait la nouvelle génération qui, habituée aux 25 secondes entre chaque service imposée par l’horloge visible de tous… se vengerait en utilisant la pause toilette comme seul espace de liberté dans la gestion du temps.

            Bon ma conclusion à moi est surtout que Simon devrait arrêter d’essayer de penser, sauf si c’est pour réfléchir un peu plus sur l’utilité d’un vaccin en pleine pandémie, surtout quand on est amené à beaucoup voyager soi même

  19. Nathan 2 septembre 2021 at 11:05

    Le sans gluten provoquerait-il des prostatites aigües difficiles à calmer en moins de 8 minutes ?

  20. Paulo 3 septembre 2021 at 11:13

    Aux 12 TS éliminées au premier tour s’en sont ajoutées 5 au 2ème tour : Ruud (8), Hurkacz (10), Dimitrov (8), Garin (16), Bublik (31).

    Deux wild cards sont au 3ème tour : l’espoir américain Brooksby, 20 ans, et ce bon vieux Jack Sock.

    Un phénomène qui ne doit pas être très courant, 5 qualifiés sont au 3ème tour : les Allemands O. Otte et P. Gojowczyk, le Néerlandais B. van de Zandschulp, le Slovaque A. Molcan et le Suisse H. Laaksonen.
    On est sûr d’en avoir un en 1/8ème puisque Gojowczyk et Laaksonen s’affrontent au prochain tour.

    Côté Français, seul Monfils est encore en course…

    La qualification de Djokovic pour la 2ème semaine devrait être une formalité, puisqu’il joue Nishikori au 3ème tour, sachant que le Nippon, à son habitude, a déjà joué 9 sets en 2 matches…
    Idem pour Medvedev et Zverev, qui ne devraient pas rencontrer de difficultés avec Andujar et Sock respectivement.
    Tsitsipas a (à nouveau) un vrai test au prochain tour avec Alcaraz.
    Berrettini, Rublev et Shapovalov ne devraient pas rencontrer de problème pour être au rdv des 1/8èmes.
    On a seulement deux matches entre TS au 3ème tour : Sinner-Monfils et RBA-F2A. Et on est sûr d’avoir au moins 3 non têtes de série en 2ème semaine…

    On voit mal ce qui pourrait empêcher Djokovic d’être en 1/2 finale : son adversaire le plus coriace étant Berrettini, contre qui il mène 3-0 dans le H2H.
    Pareil pour Medvedev, qui a pour adversaire le mieux classé à négocier Schwartzman.
    Ce sera moins évident pour Zverev, qui sauf accident face à Sock devra se coltiner Monfils ou Sinner en 1/8 puis Opelka ou Shapo en 1/4.
    Pareil pour Tsitsipas, qui s’il bat Alcaraz devra se farcir Rublev, F2A ou RBA en 1/4.

    NB : 15 membres de la Next Gen sont encore en course. Le joueur restant le plus vieux est Andreas Seppi, 37 ans 1/2.

  21. Paulo 3 septembre 2021 at 21:03

    Eh bien, ça commence sur les chapeaux de roue pour Alcaraz, avec un double break d’entrée… Tsitsipas complètement dépassé.

  22. Nathan 3 septembre 2021 at 21:27

    Tsitsi est bon pour les toilettes !

  23. Paulo 3 septembre 2021 at 21:39

    Quand Alcaraz a battu Ruud au printemps sur terre battue, il donnait la même impression de facilité et de domination totale, et Ruud semblait un junior…

    • Perse 4 septembre 2021 at 00:36

      Pour l’avoir vu à RG en mai, j’ai trouvé que Alcaraz avait un développement physique particulièrement incroyable avec des muscles de granit que Sinner ou Shapo n’ont toujours pas par exemple.

      C’est vrai qu’il a une sacré claque de coup droit et un gros mental, mais force est de constater que je ressens également un truc louche avec lui. Ce ne sont que des impressions que je ne peux étayer de façon solide mais je trouve son intensité physique particulièrement incroyable, alors qu’à 18 ans, on est encore en pleine puberté ou alors tout juste sorti.

    • Sebastien 4 septembre 2021 at 00:55

      Alcaraz est monstrueux de puissance et d’intensité physique, cela rivalise presque avec Nadal au même âge, chose que je ne pensais pas possible. On parle de son coup droit, mais son revers est ahurissant, ses frappes sont encore plus violentes et sèches que celles de Sinner.
      Perso, j’adore !

    • Sebastien 4 septembre 2021 at 01:09
    • Paulo 4 septembre 2021 at 04:34

      Alcaraz me fait également beaucoup penser à Nadal. Certes il frappe beaucoup plus à plat, certes il est bien plus offensif et sert bien mieux (au même âge en tout cas), mais l’impression de puissance et d’intensité physique, sans compter cette intensité mentale, c’est du Nadal-bis. À 18 ans le garçon est en 2ème semaine d’un Grand Chelem, et ce n’est pas fini. Nadal a attendu sa 6ème participation à un GC pour l’emporter, et je me dis qu’Alcaraz pourrait bien l’imiter – cet US Open est son 4ème GC, en passant.

      Perso ce type de jeu ne m’enthousiasme pas plus que ça. Il est offensif, il sait à peu près tout faire, mais un jeu basé à ce point sur la puissance… bof.
      En début de match, un commentateur anglophone disait avoir l’impression de voir un jeu vidéo. Une façon de dire que son jeu a quelque chose d’irréel, et c’était aussi mon impression.
      Tous ces jeunes qui explosent les records de vitesse de balle dans l’échange : Sinner, Zverev, même Shapovalov et maintenant Alcaraz… si demain le tennis se résume à ces records de puissance, bof. À côté, même Medvedev fait figure d’artiste !
      Tsitsipas avait un tableau difficile, et comme il était en recherche de confiance depuis sa finale perdue à Roland, il en paie le prix. Alcaraz va probablement défier Rublev en 1/4 dans un concours de poètes.

  24. Nathan 3 septembre 2021 at 22:02

    génial, ce gamin !

  25. Nathan 3 septembre 2021 at 22:23

    Tsitsipas n’est pas Ruud. Beau match !

  26. Paulo 4 septembre 2021 at 04:57

    Les stats du match Tsitsi-Alcaraz montrent une fois de plus que le Grec perd un match à sa portée, puisqu’il gagne 8 points de plus que l’Espagnol, au total. Il perd « juste » les points importants, quoi. La dernière fois que j’ai vu un joueur perdre un match tout en ayant un tel différentiel de points en sa faveur, c’était Roger à Wimbledon en 2019 lors de cette finale irréelle, mais pour d’autres raisons (là, de mémoire, c’est 14 points d’écart). Pardon pour le douloureux rappel.
    Les mauvaises langues diront que c’est parce que l’Athénien prend des pauses trop longues !
    D’autres diront que les artistes sont comme ça : ils sont tellement concentrés sur le beau jeu qu’ils en oublient qu’il faut gagner les matches.
    En tout cas, Tsitsipas a intérêt à retrouver cette confiance qu’il avait au printemps s’il veut finir l’année dans le top 3.

    Les stats du match : https://www.usopen.org/en_US/scores/stats/1312.html

    • Sebastien 4 septembre 2021 at 09:21

      Oui les 8 points d’écart s’expliquent ainsi et aussi par le fait du 4ème set, où Alcaraz, vidé physiquement et mentalement surtout, par son gros effort pour revenir dans le 3ème set, prend un 6/0 qui creuse l’écart des points entre les deux joueurs.

      Alor certes Alcaraz est stupéfiant de puissance ; Tsitsipas déclarant d’ailleurs. : »La vitesse de sa balle était incroyable. Je n’ai jamais vu quelqu’un frapper la balle aussi fort. »

      Mais il fait de très bonnes amorties également et il peut développer un jeu intéressant au filet. Il peut servir fort mais ce coup n’était pas régulier hier soir, il a une grosse marge de progression. Tsitsipas d’autre part a trop longtemps été vulnérable derrière sa 2ème balle à cause de l’agressivité d’Alcaraz.

      Même si Tsitsipas était le vieux hier soir avec 5 ans d’écart, il a tout le temps de rebondir, à 23 ans. Sans la miraculeuse pause de Djokovic à Roland-Garros, il aurait déjà 1 GC dans son escarcelle.

      Quant au phénomène de 18 ans, j’ai l’impression que Ferrero est en train de créer un nouveau Nadal reconfiguré selon les normes de l’époque (frappes plus à plat, et jeu tourné vers la prise de risque) tout en gardant l’intensité physique et mentale terrifiante du jeune Nadal.

    • Nathan 4 septembre 2021 at 11:24

      Oui les points d’écart n’ont pas grande signification dans la mesure où Alcaraz, intelligemment, à laisser « filer » le 4ème en espérant se refaire la cerise pour le 5ème set.

      Cela étant, je suis d’accord avec Paulo, Tsistsipas « aurait pu gagner » et sur le fait que le match étrait à sa portée. Mais il a perdu. Et ce n’est pas la première fois. A mon avis, tant qu’il ne sera pas adulte en réglant son banc de touche (son père et Glouglou) il ne progressera pas beaucoup mentalement. En plus, Tsistsipas s’est coulé tout seul avec ses honteuses pauses toilettes précédentes qui ont déchaîné le public contre lui. A mon avis, cela doit être une idée à la con de son clan. C’est une idée qui sied bien à notre N°1, structure de petit pervers adulé par Maman et Papa et vaguement paranoïde par moment quand les choses lui résistent. Mais n’est pas Djoko qui veut, et heureusement d’ailleurs.

      Je trouve qu’Alcaraz a beaucoup de qualités, la première étant sa rapidité assez phénoménale d’exécution et sa rapidité de déplacement. C’est un joueur qui sait tout faire : amorties, volées, coups droits, revers. Sa faiblesse relative étant son service. Il peut servir fort (ce qui est remarquable, vu sa taille) mais son service est trop lisible. Petite faiblesse aussi, il n’a pas un look très glamour mais ça…

      • Nathan 4 septembre 2021 at 11:30

        Et Alcaraz ne transpire jamais. Cela me fait penser à quelqu’un… mais à qui donc ?

      • Sebastien 4 septembre 2021 at 12:32

        Mentalement Alcaraz est terrible également. Il donne l’impression d’être plus mûr que Tsitsipas.
        Ce qui étonne avec cette Next Gen, c’est à 23-25 ans, les Medvedev, Zverev, Tsitsipas donnent parfois l’impression d’un manque de maturité.
        Sinner et Alcaraz eux semblent déjà réglés pour gagner ; même s’il est prudent d’attendre encore quelques années.
        Et leur plan grand adversaire l’homme des pyramides, progresse plus vite qu’eux !

      • Paulo 4 septembre 2021 at 13:05

        Alcaraz ne transpire jamais, comme Djoko ; il joue avec l’intensité de Rafa, et il est offensif comme Roger, j’ai trouvé : Alcaraz est une chimère des trois précédents ! Un bébé-Musk (Elon de son prénom) ! L’homme augmenté, celui qui va mettre tout le monde d’accord pour ce qui est de savoir qui est le GOAT : il remportera 60 GC, autant que ses pères tennistiques réunis ! Il fera 15 fois le Grand Chelem calendaire, puis tirera sa révérence pour partir à la conquête de l’espace (tonton Elon paiera le voyage), histoire de vérifier si un extra-terrestre peut rivaliser avec lui.
        Le surhomme de Belgrade peut déjà aller se rhabiller.

        Plus sérieusement, Alcaraz a désormais des chances raisonnables de se retrouver en 1/2 finale, Gojowczyk n’étant a priori pas insurmontable, et Rublev ayant été sorti par Tiafoe. Contre Medvedev, en revanche, ce sera complqiué.

      • Sebastien 4 septembre 2021 at 14:15

        Oui bien vu pour la chimère ! La précédente chimère était Shapovalov, qui quand il a battu Nadal en 2017 à la Coupe Rogers s’est vu qualifier de « mixte de Federer et de Nadal ».
        Si Alcaraz a la facilité de récupération du surhomme serbe en plus… Gojowczyk, c’est jouable mais piégeux quand même, Alcaraz sera ultra-favori, plein de choses nouvelles à gérer à 18 ans.
        Le scénario de cauchemar serait un parcours éreintant d’Alcaraz jusqu’en finale où le surpyramidal prévaudrait de manière cosmique avec déchirure de chemise, cris de bête, yeux exorbités…
        Un truc sympa aussi c’est que pour l’automate qui dit « out » ils ont pris le son du début du cri de la dame juge de ligne que nous adorons tous :mrgreen:

  27. Nathan 4 septembre 2021 at 21:02

    Plus que 2, Nishi ! Plus que 2 !

  28. Paulo 4 septembre 2021 at 21:18

    Souviens-toi de 2014, Kei, ah 2014… tu avais également remporté le 1er set. Tu avais lâché le 2ème, mais c’était pour mieux repartir au 3ème et boucler le match en 4 sets.

  29. Paulo 4 septembre 2021 at 21:35

    Qui connaît Oscar Otte ? Cet Allemand de 28 ans issu des qualifications vient de battre Andreas Seppi et sera en 1/8ème de finale.
    144ème mondial, jamais mieux classé que 128ème, il a gagné 265.000 $ en une semaine, soit plus qu’il n’avait gagné jusqu’ici en 2021.

    • Babolat 5 septembre 2021 at 12:35

      Otte est un peu connu. Il a notamment mené 2 sets 0 contre son copain Alex Zverev au premier tour de Roland Garros en mai dernier non s’en s’être, là aussi, extirpé des qualifications.
      On l’a revu un mois plus tard sur le center court de Wimbledon ou il mena 2 sets à un contre Murray au deuxième tour après, bien sûr, être sorti des qualif’
      Avant cela, il est vrai que c’était plutôt un grouillot de challengers et de futurs.
      A 28 ans, même âge que Thiem, il semble avoir eu LE déclic.

  30. Paulo 4 septembre 2021 at 21:36

    Et Monfils est mené 2 sets à 0 par Sinner.

    • Anne 5 septembre 2021 at 14:38

      Pour finalement perdre en 5 sets alors que Sinner avait été incapable de boucler le match plus tôt . Parmi les pires pubs des matchs au meilleur des cinq sets en tous les cas

  31. Montagne 5 septembre 2021 at 09:24

    3 qualifiés et un wild card en huitième de finale de Grand Chelem, a-t-on déjà vu ça ?

    • Paulo 5 septembre 2021 at 11:50

      Et le fiasco des revers à une main… déjà, Federer, Wawrinka et Thiem étaient absents. Ensuite, Tsitsi, Shapo, Grigou, Musetti : à la trappe. Ne reste plus qu’un seul R1M en course : Daniels Evans, qui va se faire sortir en 1/8 par Medvedev.

  32. Anne 5 septembre 2021 at 22:27

    Étonnant et exceptionnel le joueur néerlandais Van de Zandschulp qui s’est qualifié pour les quarts de finale après être sorti des qualifications où il avait dû sauver des balles de matchs d’ailleurs. Comme Sinner hier, il aurait pu (dû?) terminer bien plus tôt. La comparaison s’arrête là car le match a été, heureusement, nettement plus attrayant que celui entre l’Italien et Monfils. A la fin du 4e set, je n’aurais pas forcément parié sur lui.

    Bon le prochain tour risque d’être bien compliqué pour le marathonien des courts, surtout face à un Medvedev tout en confiance et qui surtout n’a guère eu le temps de suer sur les courts new-yorkais

  33. Paulo 6 septembre 2021 at 11:58

    Match important ce soir à 18h : Zverev contre Sinner. Le match le plus compliqué pour l’Allemand, sur le papier en tout cas, avant son rendez-vous avec Djokovic en demie. En temps normal je supporterais plutôt l’Italien, mais vu l’enjeu :-) je suis derrière Zverev, le plus à même me semble-t-il de virer le robot serbe du tournoi.

    Sinon, match très sérieux de F2A pour sortir un bon et dangereux Tiafoe, de ce que j’ai vu ; le Québécois acquiert de l’autorité et c’est tant mieux. J’espère, mais je me trompe sans doute, que son match contre Alcaraz ne sera pas en night session, parce qu’il pourrait valoir le coup d’œil…

Laisser un commentaire

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis