Cincinnati & US Open 2021 : qui pour succéder à Djokovic et à Thiem ?

By  | 16 août 2021 | 335 Comments | Filed under: Actualité

Ce lundi débute le tournoi de Cincinnati. C’est le deuxième Masters 1000 de suite où l’on note l’absence du « Big Three » historique, à savoir à la fois Federer, Nadal et Djokovic. Blessures pour les deux premiers, besoin de récupérer d’un été bien rempli pour le troisième… la voie est à nouveau libre pour les outsiders, particulièrement pour les jeunes loup de la Next Gen.

Qui de Medvedev (sacré hier à Toronto : 4ème Masters 1000 pour le Russe), Tsitsipas, Zverev, Rublev voire Berrettini ou Shapovalov, soulèvera le trophée de Cincinnati dimanche prochain ? Notons qu’hormis Carreno Busta (numéro 7, 30 ans tout juste), les 7 autres têtes de série du tournoi font partie de la fameuse Next Gen : ces joueurs ont entre 22 (Shapovalov) et 25 ans (Medvedev). Difficile donc d’imaginer que le titre échappe à l’un d’entre eux…

Shapovalov - Rublev

Compte tenu de l’absence de forme de Dominic Thiem (blessure au poignet en rémission), tenant du titre à l’US Open, la même question se pose pour le Grand Chelem américain : qui pour – probablement – succéder à l’Autrichien, dans trois semaines ?

About 

Pourtant j’ai bien débuté la partie, le premier point était extraordinaire - Tim Henman

335 Responses to Cincinnati & US Open 2021 : qui pour succéder à Djokovic et à Thiem ?

  1. Rubens 6 septembre 2021 at 18:57

    Pendant combien de temps encore Sinner va-t-il serrer le poing sur CHAQUE point gagné ?

      • Rubens 6 septembre 2021 at 19:35

        Je crois que tu connais ma réponse…

        Sérieusement, quand un gamin de 12-13 ans fait ça, tout le monde lui fait aimablement remarquer que c’est enfantin et puéril, et qu’il faut vraiment qu’il arrête.

        • Rubens 6 septembre 2021 at 19:36

          Et à partir de 15 ans on continue à lui faire remarquer, mais moins aimablement.

          Et à 20 ans ça devient à pisser de rire tellement c’est ridicule.

          • Paulo 6 septembre 2021 at 20:48

            S’il était un amateur en effet, ce serait ridicule. Sur ce match il gagne plus de 1000 $ par point gagné, si du moins il gagne le match.
            Je ne suis pas dans sa tête, mais l’enjeu non seulement financier, mais tout le reste (je pense que ce sont d’ailleurs les enjeux en termes de classement et de grands titres gagnés qui priment sur l’argent à ce niveau, sauf peut-être chez Davydenko), doit expliquer leurs célébrations qui nous paraissent parfois too much…

            • Rubens 6 septembre 2021 at 21:00

              Oui, mais il n’était pas un amateur avant d’être un pro ? Et d’ailleurs, je l’ai vu jouer l’année dernière, contre Nadal à Roland, et il ne célébrait pas les doubles-fautes adverses en serrant le poing. Je ne vois pas bien ce qu’il recherche, il a vraiment à ce point besoin de faire sentir à tout le monde qu’il veut le match ?

              On te croit Jannik, arrête maintenant. Le sort médiatique de Djoko te fait envie à ce point ?

              • Nathan 6 septembre 2021 at 23:15

                Suis d’accord, c’est horripilant, cette dramaturgie guerrière. Surtout de la part d’un mec qui ne sourit pratiquement jamais. Cela donne une sorte de profondeur à un comportement qui afflige.

          • Paulo 6 septembre 2021 at 20:52

            En attendant, Zverev a dominé Sinner sans grande difficulté, ce qui lui fait 15 victoires consécutives désormais, depuis son 1/8 perdu à Wimbledon contre F2A en 5 sets.
            Ça doit lui donner une belle confiance, ce qui ne sera pas de trop quand en 1/2 sauf imprévu il devra se farcir Djokovic.

  2. Nathan 6 septembre 2021 at 23:23

    Et si la surprise venait de Harris Llyod ? Beaucoup de qualités, beaucoup de fluidité, beaucoup de décontraction. Voilà un gars simple, avec un très beau tennis, qui ne fait pas parler de lui, qui ne ne veut pas être « une belle personne » selon la rhétorique à la con et politiquement insipide des Tsistsipas, Djokovic et autres tarés du tennis. C’est en plus un merveilleux joueur de double.

    • Colin 7 septembre 2021 at 08:50

      Oui il est très agréable à voir jouer mais le principe fondamental des « surprises » (hors WTA bien sûr) c’est qu’ils font un parcours remarquable jusqu’en demie, voire jusqu’en finale, où ils se font systématiquement et sèchement étendre par le favori.
      Donc, hélas, on peut beaucoup plus compter sur Zverev ou Medvedev pour venir à bout du robot serbe, que sur F2A, Alcaraz ou Harris.

    • Colin 7 septembre 2021 at 09:00

      Quelques exemples parmi d’autres me reviennent en tête, sans remonter trop loin dans le temps :
      - Berasategui à Roland 1994, stoppé net par le tenant du titre Bruguera
      - Pioline à l’USO 1993 et Carlos Moya à l’Oz 1997, croqués par Sampras
      - Verkerk à Roland 2003, ramené à la raison par Ferrero
      - Baghdatis et Tsonga à l’Oz
      - et, paradoxalement, Puerta à RG 2005 qui perd logiquement contre le grand favori, encore puceau en GC et âgé de seulement 19 ans (difficile d’imaginer une situation équivalente 16 ans plus tard ; il faudrait que Djoko et Nadal prennent leur retraite début 2022 et que Carlos Alcaraz gagne à Monte-Carlo, Barcelone, Rome et Madrid en explosant Tsitsipas, Zverev, Thiem et Rublev au passage, pour qu’il devienne de fait le favori à Roland).

      Les exceptions (Kuerten 1997, Delpo 2009…) restent, justement, des exceptions.

    • Paulo 7 septembre 2021 at 10:16

      Harris est capable de battre des bons joueurs, mais il est aussi capable de se faire battre par des joueurs au-delà du top 50… bref, il n’est pas régulier.
      Il a certes battu Nadal à Washington, mais il semble que l’Espagnol était blessé (le fameux pied). Il a battu Thiem en début d’année à Dubai, mais Thiem, cette année… du top 20, il a battu Shapovalov 2 fois, Dimitrov 1 fois, Monfils 1 fois, mais ces joueurs ne sont pas les plus réguliers.
      Il est mené 2 à 0 dans les confrontations avec Zverev, et je vois mal comment l’Allemand pourrait perdre contre lui… en revanche et c’est assez curieux, il n’a jamais affronté Djokovic.
      Sur cet US Open il joue bien, mais comme bons joueurs il n’a jamais battu que Khachanov, Opelka et un Shapovalov qui joue en pointillé depuis Wimbledon.
      Bref, comme Colin je pense que les deux qui peuvent éviter une victoire finale du Serbe restent Zverev et Medvedev. Ce qui est bien est qu’ils se sont plutôt économisés jusqu’ici.

      • Colin 7 septembre 2021 at 17:54

        Dans la série « Tout est bon pour empêcher le robot Serbe de faire le grand chelem calendaire et de remporter son 21ème majeur », on peut essayer de se rassurer un peu en se disant que la situation a quelque peu évolué en l’absence de Federer et Nadal.
        Jadis, pour remporter un GC quand on n’était pas membre du Big4, il fallait arriver à battre au moins 2 caïds. Or, si beaucoup sont arrivés à en battre un, presque personne n’est arrivé à en battre 2 voire 3 dans le même tournoi (de mémoire il me semble que seuls Delpo et Wawrinka ont réalisé cet exploit).
        Aujourd’hui la tâche est moindre, puisqu’il ne faut battre « que » Djoko (et Thiem n’a d’ailleurs même pas eu besoin de le faire il y a un an puisque le Serbe s’est auto-battu). A l’opposé, Djoko devra battre à la fois Zverev et Medvedev (si les deux se qualifient, évidemment, ce qui n’est pas encore fait). Bref en étant TRES optimiste on pourrait presque considérer que la proba que Djoko gagne est inférieure à la proba que ce soit un des deux autres (Zverev ou Medvedev) qui gagne. Disons 40 – 30 – 30, donc 40 – 60.

        • Paulo 8 septembre 2021 at 09:51

          Je dirais même : 40-20-40, puisque Zverev, pour l’emporter, doit battre ET Djoko ET Medvedev, quand ce dernier ne doit battre que Djoko OU Zverev. Quant au Serbe, il doit battre ET Zverev ET Medvedev pour s’imposer.
          Bon, ça fait toujours 40-60 au final.

          • Paulo 8 septembre 2021 at 09:52

            Et merci pour les autres, dont Berrettini, au passage. Heureusement qu’il ne lit pas 15-love !

          • Colin 8 septembre 2021 at 15:09

            Tu chipotes tu chipotes mais tu as relativement raison, je suis donc prêt à négocier un 40 – 25 – 35 mais c’est mon dernier mot.
            Et si vraiment tu veux insérer Berrettini dans le jeu, je veux bien aller jusqu’à 40-23-32-4(Berrettini)-1(les 2 autres réunis, à savoir Harris et FAA).

    • Nathan 7 septembre 2021 at 10:24

      Vous avez tous les deux raisons, Harris est un joueur irrégulier qui peut arroser avec son beau coup droit et qui a aussi une faiblesse en revers. Mais j’aime le voir évoluer. Je suis sensible à la fluidité de ce joueur, surtout quand elle s’accompagne de la possibilité de réaccéléer la balle (façon Zverev), de son attitude simple et non excessivement guerrière pendant le jeu.

  3. Sam 8 septembre 2021 at 09:26

    Navré de vous déranger au milieu de ces histoires d’US Open et de Grand Chelem mais, au lendemain de celui-ci débute ici l’Open de Rennes. Que l’on appellera pour cette année l’Open Murrennes…Rien que ça.

  4. Rubens 8 septembre 2021 at 10:21

    Salut à tous,

    Je suis, disons, raisonnablement pessimiste au sujet de l’issue du tournoi. L’Immonde est loin de son meilleur niveau, on est dans du bricolage total, mais son instinct de tueur est intact, et pourrait bien suffire pour l’emporter à la fin. On est dans une configuration proche du dernier AO, où il nous a fait un cinéma sur sa déchirure, mais où il a produit du très haut niveau sur la fin, face à un Medvedev décevant qui s’est écroulé au bout d’un set. C’est à Medvedev de prouver qu’il a retenu la leçon. Et c’est à Zverev de démontrer enfin qu’il peut battre le Djoker en GC.

    Il serait pour le moins paradoxal que le Serbe boucle le Grand Chelem en produisant un niveau de jeu assez moyen au regard de ce qu’il a montré pendant une décennie. Le Djokovic de 2011, ou celui de 2015-2016, me semblent nettement meilleurs à celui de 2021. Mais faute d’opposition suffisante, il pourrait bien terminer le travail. Ce qui au passage prouve bien que les palmarès et leurs statistiques ne sont que l’un des éléments du décor, et que les comparaisons sont vaines.

    Pour cette fin de tournoi, mon favori de cœur, nettement, sera Auger Aliassime. Mais en finale face à Djoko, je n’y crois pas une seconde. Je me rabattrai sans problème sur Medvedev, voire Zverev.

    • Kristian 8 septembre 2021 at 12:50

      Pour l’instant Djokovic gagne au physique. Il a eu des matchs accroches au premier, au troisieme tour et en huitieme perdant a chaque fois un set, mais il a gagne quand chacun de ses adversaires ont baisse de regime apres 2h de jeu. Pas lui. Lui, il ne baisse jamais de regime voire au contraire. Ca continue de m’interpeller qu’un gars de 34 ans soit plus resistant que des jeunes de 20 ans, mais bon. Contre Berettini ce soir, ca ne marchera pas car lui, c’est un costaud. Le tennis de l’italien est un peu limite, mais au moins Djokovic devra faire autre chose que de profiter de l’usure physique de l’adversaire

    • Sebastien 9 septembre 2021 at 02:15

      Kristian a raison, sur la domination physique de Djokovic, alliée à un mental de teigne absolue.
      Djokovic n’a pas baissé physiquement, ni en termes d’endurance, ni en vitesse ou souplesse.

      Il est même en progression depuis 2018. En 2018-2019, on voyait quelques matchs où il marquait un peu le coup, en particulier sur le format en 2 sets, s’il avait beaucoup joué la veille ou avant-veille.
      Exemple typique : Rome 2019, où il arrive éreinté en finale face à Nadal.

      On peut comparer avec cette année, justement à Rome.

      De nouveau, Djokovic passe 5 heures sur le court la veille d’affronter Nadal. Mais progrès au niveau de son endurance, il est très frais en finale et affirme qu’il aurait pu jouer 6 heures de plus à la fin du match avec Nadal.

      Djokovic va gagner cet US Open, car aucun des Next Gen ne peut rivaliser en endurance et mentalement.

      Sans compter qu’effectivement comme il a été dit un scénario australien désormais habituel depuis 2019 est tout à fait possible :
      brusque et énorme augmentation de niveau en demi et finale.

      Ca m’avait marqué à l’Australian 2019 ; jusqu’en 1/4, tournoi sérieux mais pas vraiment brillant.

      Puis soudain il devient plus que stratosphérique en 1/2 et finale, écrabouillant Pouille (pourtant dans la forme de sa vie) et Nadal (qui avait survolé le tournoi, frappant plus fort que jamais dans la balle).

      L’amélioration de l’endurance de Djokovic, sa vitesse intacte depuis 2011, voire en progression + son mental et l’augmentation brutale de son niveau en 1/2 et finale = il ne peut pas perdre.

      Zverev est solide et bien aidé par son service mais le Serbe va tout relancer, être sur toutes les balles, placer ses coups à 5 cm de la ligne, et surtout ne pas fatiguer. Idem avec Medvedev.

      Je ne suis pas certain que Djokovic 2021, plus endurant, ne battrait pas Djokovic 2015-2016, et mentalement il est meilleur, sans avoir perdu un pouce de sa couverture de terrain.

      Auger Aliassime surtout pas en finale ! déjà qu’il n’arrive toujours pas à gagner un tournoi lambda, alors l’US face au surhomme !

  5. Colin 8 septembre 2021 at 15:12

    Je note que personne n’a encore parlé dans ces pages de Botic Van de Zandschulp. Il faudrait quand même s’entraîner à écrire son nom convenablement, car il n’est pas exclu qu’on en reparle de cet escogriffe. Bon, sinon, BVdZ, ça peut marcher aussi.

    • Sebastien 9 septembre 2021 at 02:32

      On n’en parle pas car c’est un tel challenge d’écrire son nom. Même BVdZ c’est pas évident, on dirait un terme d’une formule mathématique complexe mais ça gagne des caractères sur Twitter c’est sûr : https://twitter.com/tennisnation/status/1435308329467883529?s=20
      PZ j’avais retenu, mais là…
      A moins que ce joueur devienne un client régulier en 2ème semaine.
      Ca reste aussi mystérieux que Karatsev en Australie ou Gojowczyk ici.

      Sinon on parle beaucoup de la précocité d’Alcaraz mais qui se souvient qu’il y a 10 ans, à 18 ans, Tomic était en 1/4 de finale à Wimbledon, difficilement battu par le Djoko 2011 ?

  6. Paulo 8 septembre 2021 at 19:16

    Il y a une autre sensation de 18 ans dans ce tournoi, elle est féminine et elle est issue des qualifs : Emma Raducanu, 150ème mondiale, britannique, qui est en train de dominer la 12ème mondiale Bencic, et de quelle manière… (un joli brin de fille, en plus)

    Première Britannique de cet âge en 1/4 d’un GC depuis 1975. « Radu can do » it (pour la qualification en demie), selon Brad Gilbert.

    • Paulo 8 septembre 2021 at 19:38

      C’est fait, quelle victoire, quels nerfs pour finir : une star est née !

      (1ère fois qu’un qualifié, homme ou femme, est en 1/2 de l’US selon les commentateurs – et 1ère Brit en 1/2 d’un GC depuis 1983 !)

    • Hasek 8 septembre 2021 at 20:29

      Un peu moins surprenant que d’autres noms chez les hommes quand même car elle était sur la pente ascendante (bon Wimbledon + finale à Chicago). Son faible classement est dû notamment au fait qu’elle a peu joué avant juin 2021 (d’ailleurs étonné qu’il n’y ait pas de système de Wild Card croisées entre les UK et les US pour Wimbledon et l’USO, ça aurait + de sens)

    • Sebastien 9 septembre 2021 at 02:45

      Sur ce tournoi, elle fait pour l’instant la même chose que Swiatek à Roland-Garros en 2020 : survoler tous ses matchs, ne perdre en moyenne que 4 jeux et demi par match. C’est très très fort, mais je reste prudent, Swiatek devait tout écraser et ce ne fut pas le cas.
      Voyons déjà si elle pourra balayer Sakkari, une vraie cogneuse puis Fernandez ou Sabalenka (cette dernière étant une Sharapova 2.0)

      • ConnorsFan 9 septembre 2021 at 03:05

        Leylah Fernandez, 73ième mondiale, qui a fêté ses 19 ans lundi, vient d’éliminer coup sur coup Osaka (3), Kerber (16) et Svitolina (5). C’est l’autre révélation de ce tournoi.

      • Anne 9 septembre 2021 at 09:47

        c’est fou l’absence totale de hiérarchie chez les femmes. Seule constante finalement ? les Françaises éliminées irrémédiablement avant la fin de la première semaine

      • Jo 9 septembre 2021 at 16:25

        Sabalenka est une Sharapova 7.1. Qu’est-ce qu’elle peut gueuler.

  7. Rubens 9 septembre 2021 at 09:21

    L’horreur est en vue…

    • Nathan 9 septembre 2021 at 10:00

      Courage ! Certes, je doute que Tadzio, même royal, même devenu grand et mature, puisse venir à bout de celui qu’on ne nomme pas. On peut juste espérer qu’il le fatigue physiquement et psychiquement dans un 5ème set d’enfer interminable.

      Ensuite, le Moche périra par le moche. Et ce sera moral. Medvedev l’épuisera à son propre jeu. Et tout sera bien.

    • Kristian 9 septembre 2021 at 11:00

      Epuiser Djokovic ce n’est pas possible. S’il a un coup de barre, il se prend un toilet break et ca repart plus fort que jamais. Non, il faudra le battre sur la qualite du tennis et sur le mental. Pas facile..
      Mais bon Zverev est dans la forme de sa vie, on l’attend depuis tellement d’annees, il doit y arriver maintenant

    • Paulo 9 septembre 2021 at 11:05

      Le pire, c’est que Sébastien a raison :

      - plus le tournoi avance, et mieux il joue : il a indiqué avoir joué les 3 meilleurs sets de cet US Open pour mater Berrettini

      - plus un match avance, et mieux il se sent : un article d’Eurosport le disait en toute simplicité, suite à sa victoire sur Brooksby, ce jeunot étouffé au physique par le Serbe après un début de match acharné et disputé. Bref, ce type est un mutant et je commence à croire que même Nadal, que je trouvais déjà surréaliste de ce côté-là, est un petit joueur à côté de Djokovic

      PS : le t-shirt porté par Jelena Djokovic pendant le match, quelqu’un l’a remarqué ? Le visage de son chéri entouré de la silhouette d’un loup hurlant… un sens ésotérique à cela ?
      En image : https://larrybrownsports.com/wp-content/uploads/2021/09/jelena-djokovic-wolf-shirt-541×346.jpg

      • antsiran23 10 septembre 2021 at 17:03

        S’il y en avait qui avaient des doutes sur le carburant de Djoko, désormais il n’y en a plus ! Nadal c’est fait. Djoko çà continue…

      • Perse 10 septembre 2021 at 17:56

        Sur cette photo Jelena est moche, elle fait momie du Llullaco!

    • Sebastien 9 septembre 2021 at 20:44

      Le 2 juillet dernier, en plein Wimbledon, Novak Djokovic expli­quait au micro du Center Court, après sa victoire sur Denis Kudla, que sa force mentale lui venait en partie des moment passés avec les loups : « Souvent on me demande d’où me vient cette force, cette envie de me battre, de ne pas baisser les bras. Cela est lié à ma famille, mon éduca­tion, c’est un peu géné­tique donc. C’est aussi lié à tous ces moments passés dans les montagnes avec les loups, et je ne plai­sante pas. »

      Si cette phrase est restée dans les mémoires des fans, elle a égale­ment marqué sa femme, Jelena, qui a décidé de créer un t‑shirt en hommage à « son loup ». On peut donc y voir un loup noir de profil en train de hurler avec une photo de Novak par dessus, puis une inscrip­tion stipu­lant : « I run with my wolf ».

    • Colin 9 septembre 2021 at 21:09

      Surhomme, Messie, Loup-Garou… N’en jetez plus !

  8. Achtungbaby 9 septembre 2021 at 09:45

    PLS en vue pour la plupart des contributeurs de ce forum !!

  9. Arno, l'homme des antipodes 9 septembre 2021 at 12:03

    Prions le blond Saint Zverev.

  10. Kristian 9 septembre 2021 at 14:11

    Mais non, mais non. Pas de raison de desesperer. A la vue du tableau, il etait evident que Djokovic serait en demi finale. Il n’y avait personne dans son quart de tableau qui pouvait raisonnablement esperer le battre. Berretini, ce Roddick rital est beaucoup trop limite pour esperer quoi que ce soit.
    Non, c’est maintenant que ca commence et c’est maintenant qu’il peut perdre. A la limite je suis meme plutot content car je craignais que Zverev ne soit pas au rendez vous, lui qui a fait tellement faux bond par le passe quand on l’attendait en GC. Mais il est la. Et lui, il peut gagner.

    • Sebastien 9 septembre 2021 at 20:38

      Je suis moins optimiste hélas. Zverev a beaucoup tenu et gagné par son service, mais face à des relanceurs normaux, pas face à Djoko, qui va tout remettre. Qui plus est Djoko est passé en mode 2 à 3 fautes directes par set + l’endurance. Zverev est pas mal dans le jeu de fond de court, mais il faut qu’il atteigne le sommet lors de la 1/2 des JO.
      Loin d’être évident de répéter ça.
      En cas d’horreur (de plus en plus proche) : 3 mois sur 15love sans un seul message !

  11. Sebastien 9 septembre 2021 at 20:31

    @Kristian

    Vous pensez avoir un avantage en cinq sets ? J’aime jouer en cinq sets, surtout contre les jeunes. J’ai l’expérience de cette scène. Je me sens aussi prêt que n’importe qui physiquement. Je peux tenir la distance, j’aime ça. Plus le match dure, moins j’ai de problèmes. Je suis prêt à faire cinq sets. Cinq heures. Ce qu’il faudra. Je suis là pour ça.

  12. ConnorsFan 10 septembre 2021 at 04:03

    Leylah Fernandez l’a fait encore une fois. Incroyable. Sabalenka semblait avoir trop de puissance pour elle en début de match, prenant l’avance 4-1, puis Leylah s’est ajustée, Sabalenka est devenue nerveuse, et Leylah a arraché le premier set contre toute attente. Sabalenka a bien terminé le deuxième set mais elle s’est écroulée complètement sur son jeu au service à 4-5 au dernier set. C’était un peu triste à voir. Elle doit être dévastée. Notre Canadienne paraissait fatiguée en fin de match. On peut le comprendre, après 4 longs matches où elle a battu les têtes de série 3, 16, 5 et 2.

    • Babolat 10 septembre 2021 at 04:38

      j’adore sa patte gauche… il y a du Rios dans cette gamine.

      • ConnorsFan 10 septembre 2021 at 04:52

        En effet. Elle ne recule pas, même lorsqu’on lui envoie des bombes. Et maintenant, c’est Raducanu qui est fait mal paraître une Sakkari très nerveuse.

        • Babolat 10 septembre 2021 at 04:58

          Raducanu qui n’a pas perdu un set des qualif’ à maintenant. C’est fou. Elle serait la premiere qualifiée à atteindre la finale homme et femme confondus.

        • ConnorsFan 10 septembre 2021 at 05:33

          Sakkari a presque l’air d’une débutante face à Raducanu. À moins d’un revirement improbable, on aura une finale Raducanu-Fernandez. Je ne sais pas si Leylah aura ce qu’il faut pour résister aux attaques de la jeune Britannique, qui joue vraiment bien. Malgré les 3 matches de qualification de Raducanu, c’est Fernandez qui aura passé le plus de temps sur le court, dont une bonne partie concentrée lors des derniers jours.

          • Babolat 10 septembre 2021 at 05:50

            6/1 6/4… on aura la finale la plus jeune depuis 1999 (Hingis contre Serena).

          • ConnorsFan 10 septembre 2021 at 06:10

            Mais tellement plus inattendue cette fois-ci. La 73ième contre la 150ième au classement WTA. Je ne sais pas si une finale de GC a déjà été jouée entre deux joueurs ou joueuses moins bien classés. Peut-être l’AO de 1976, que Mark Edmonson a gagné alors qu’il était classé 212ième, contre John Newcombe qui était environ 20ième (mais 2ième tête de série). L’AO n’était aussi relevé que les autres tournois du GC à cette époque…

          • Colin 10 septembre 2021 at 08:37

            Chouette et rafraîchissant.
            Et donc chez les hommes cela équivaudrait à une finale entre Alexei Popyrin et Antoine Hoang. M’enfin la comparaison s’arrête là car aucun des deux n’est un teenager (22 et 25 ans).

            La WTA, ses revirements incessants, sa jeunesse triomphante, son absence totale de hiérarchie stable, comme remède contre la routine de l’ATP et de son vieux Loup-Garou alpha hégémonique?

          • Paulo 10 septembre 2021 at 09:55

            C’est fou. Je n’ai pas vu jouer Fernandez, mais Raducanu m’a impressionné à la fois par sa qualité de frappe et sa maturité sur le terrain. Certains diront peut-être que c’est l’insouciance de la jeunesse, et qu’il lui faudra confirmer, ce qui sera une autre paire de manches.
            Raducanu en est donc à 9 victoires de suite. Bon, le fait que les matches féminins se jouent en deux sets gagnants et avec un jour de battement doit aider un peu quand même. M’enfin, elle n’a pas lâché un set en route, même contre des top joueuses, ça aide aussi.

            Je lis que Fernandez, comme Raducanu, prend la balle très tôt, scotchée à sa ligne, quitte à se mettre à genoux pour frapper la balle. La finale promet, si du moins les joueuses ne sont pas rattrapées par la pression d’une victoire en GC… celle qui semble le plus mériter la victoire est la Canadienne, qui a fait le plus gros du boulot en éliminant 3 top 5.
            Au moins, si le loup-garou serbe devait gagner dimanche, on aura de quoi causer un peu…

          • ConnorsFan 10 septembre 2021 at 18:10

            Le peu que j’ai vu de Raducanu me laisse penser qu’elle sera une vedette du circuit WTA. Elle peut tout faire, y compris rivaliser en puissance avec les filles déjà établies. Hier, après quelques jeux, on voyait qu’elle était trop forte pour Sakkari et plus intelligente sur le court. Tout ça à 18 ans et avec un petit gabarit.

            Dans le cas de Fernandez, chacune de ses victoires est une sorte de miracle. Elle ne semble pas avoir les armes pour rivaliser avec les filles plus puissantes, mais elle y arrive malgré tout. Elle me rappelle un peu Radwanska par sa capacité à rediriger les balles qu’elle reçoit et sa façon de baisser son centre de gravité lorsque la balle est basse. Elle est plus offensive que Radwanska par contre. Un autre atout : la foule l’appuie sans réserve, probablement en raison de sa façon de se battre et du plaisir de jouer qu’elle dégage. J’espère qu’il restera du carburant dans son réservoir pour la finale. Elle a livré plusieurs dures batailles cette semaine.

          • Perse 10 septembre 2021 at 18:57

            Oui ConnorsFan, Raducana est assez incroyable sur ce tournoi où elle assemble vitesse de balle et intelligence de jeu tandis qu’elle est suffisamment hargneuse pour courir après les balles.

            Elle a détruit Sakkari de façon souveraine et tapait tout aussi bien la balle malgré un physique plus poupin que la crossfitteuse grecque.

            Sinon, Raducanu, au-delà de son accent immaquablement anglais (du Kent apparemment), elle a une façon d’être et une allure bien plus remarquable que beaucoup d’autres d’autres (dont Osaka pour ne pas la nommer).

  13. Paulo 10 septembre 2021 at 21:56

    Il y a quelque chose d’inexorable avec Medvedev. Du moins quand il joue contre un joueur hors top 5. F2A est en train d’en faire les frais.

    • Paulo 10 septembre 2021 at 22:25

      Quoique. L’agressivité constante de Félix fait reculer le Russe, et ça paie, avec ce break du Canadien…

    • Babolat 11 septembre 2021 at 01:59

      Mené 5/2 dans ce deuxième set, le russe inscrit 5 jeux de rang pour remporter le set et déroule ensuite dans le troisième. 6/4 7/5 6/2.

  14. Babolat 11 septembre 2021 at 02:08

    Deuxième demie… comme c’est devenu une habitude, le loup-garou serbe a du retard à l’allumage avec un Zverev agressif en diable qui avance bien dans le terrain. Et c’est le premier break pour le teuton qui va servir pour mener un set à rien.

    • Babolat 11 septembre 2021 at 02:12

      Djoko satellise un coup droit, ce qui permet à Zverev de mener une manche à zéro mais… on sait tous comment ça va se terminer n’est-il pas ?

    • Babolat 11 septembre 2021 at 02:27

      Et devinez quoi ? Djokovic remporte les 12 points sur 14 dans ce deuxième set pour mener 3/0. Same old story buddy, same old story…

    • ConnorsFan 11 septembre 2021 at 02:53

      Quatrième match de suite où Novak perd le premier set. Il devra s’inquiéter le jour où les matches de GC se joueront en un set gagnant…

      • Babolat 11 septembre 2021 at 04:29

        5e set un peu inespéré mais bon, j’y crois moyen. Le serbe a fait des fautes étranges mais il va se remettre en mode lapin Duracell

        • Babolat 11 septembre 2021 at 04:34

          La dernière fois que Djoko a perdu un match en 5 sets c’était à Roland en 2019 contre Thiem. Il en a gagné 6/6 depuis.

      • Babolat 11 septembre 2021 at 04:38

        Sur un passing croisé de coup droit après un échange de 35 frappes, le playmobil des balkans fait le break. 2/0… fermez le ban.

        • ConnorsFan 11 septembre 2021 at 04:44

          On voit la différence avec la finale de l’an dernier, où les deux joueurs croulaient sous la pression. Djokovic, lui, ne tremble pas quand ça compte.

  15. ConnorsFan 11 septembre 2021 at 04:34

    Une nouveauté : Novak devra jouer un cinquième set. Zverev vient de gagner le quatrième. Avec les coups qu’il a, ce gars-là pourrait attaquer beaucoup plus. Voyons s’il sera courageux lors de cette dernière manche, contre un joueur qui sait gagner et qui ne lui donnera pas le match.

    • ConnorsFan 11 septembre 2021 at 04:37

      On a déjà une idée de ce qui va arriver : Zverev joue prudemment, loin derrière sa ligne, et se fait briser dès son premier jeu au service.

    • Babolat 11 septembre 2021 at 04:41

      3/0 « Die Karotten sind gekocht » comme disait Goethe.

    • ConnorsFan 11 septembre 2021 at 04:47

      Elles sont encore plus cuites après ce 4ième jeu. On a droit au Zverez des Grands Chelems.

  16. Paulo 11 septembre 2021 at 04:44

    Et il y a quelque chose d’inexorable quand Djokovic joue un Grand Chelem, et Zverev en fait actuellement les frais. L’Allemand qui pourtant semblait en maîtrise à la fin du 4ème set, se liquéfie passablement en début de 5ème set. Et 3-0 pour le Serbe, toujours aussi calme, toujours exempt de transpiration. McEnroe semble fasciné. L’Histoire est en marche. Hum.

    • Babolat 11 septembre 2021 at 04:46

      Un smash out pour donner le 4/0… auf wiedersehen mein Kind

    • Paulo 11 septembre 2021 at 04:48

      Et paf, double break Djokovic, sur deux énormes fautes de l’Allemand, décidément complètement à côté de ses pompes en ce 5ème set. Inexorable.
      Quelle inexorabilité, entre celle de Medvedev et celle de Djokovic, va-t-elle l’emporter en finale ?… J’ai mon idée.
      Restent les filles.

    • ConnorsFan 11 septembre 2021 at 04:51

      Medvedev a quand même un peu plus de chances de gagner que Zverez. Le Russe me semble plus solide mentalement lors des moments importants. Avec Zverez, peu importe son niveau du moment, on a l’impression qu’il va trouver une façon de ne pas y arriver.

    • Paulo 11 septembre 2021 at 05:10

      Quelle chochotte.

  17. ConnorsFan 11 septembre 2021 at 05:08

    Dommage que Zverez ait attendu à 0-5 pour sortir de sa torpeur. 6-2 Djokovic finalement.

  18. Babolat 11 septembre 2021 at 05:12

    46 6/2 6/4 4/6 6/2 Voilà, franchement j’ai jamais trouvé le serbe en danger dans ce match. Il s’est un peu endormi dans le 4e mais Zverev est décidément trop friable quand ça compte. Medvedev sera une proie plus difficile mais je ne le vois pas perdre.

  19. ConnorsFan 11 septembre 2021 at 05:17

    La fiche de Djokovic en 5 sets : 36-10.

  20. Jo 11 septembre 2021 at 07:55

    Djoko le Serbe face à Dany le Moche. C’était à Melbourne. Le thriller de 2021 a commencé par la scène finale, on appelle cela une structure cyclique, classique des classiques de la narration cinématographique. Dès lors, le numéro un mondial a tout gagné, 27 succès consécutifs au final. Tout cela ne vaut plus rien. Une victoire de plus lui ouvrirait les portes du paradis. Une défaite demain sonnerait le glas provisoire du 21e majeur record, définitif du Grand Chelem calendaire car personne n’échappe au vieillissement. Djoko le Serbe face à Dany le Moche. Ce sera à New York.

    • Kristian 11 septembre 2021 at 11:17

      Euh si Djokovic échappe manifestement au vieillissement. Il a d’ores et déjà annoncé qu’il participerait aux JO de Paris, et je le donne favori. Après avoir passé l’hiver au milieu des grizzlys au Canada je le vois bien tenter et reussir le double calendaire en 2022.

  21. Nathan 11 septembre 2021 at 11:12

    Après un petit coup de fatigue au pays du Soleil Levant, trois semaines de sans gluten à volonté en Serbie, et c’est reparti comme en quarante ! Et cette défense de la pause pipi présentée comme le nec plus ultra de la tactique de récupération mentale… Quelle classe, quelle intelligence, quel modèle !

    Je suis reparti méditer en Bosnie-Herzégovine, terre ancestrale des forces telluriques et des exploits calendaires.

    En extase pyramidale, j’ai entendu une voix chevrotante, lyrique et inspirée nous dire deux choses qui vont droit au coeur :

    L’avenir du tennis au XXIe siècle sera féminin, ou il ne sera pas.

    Si Napoléon avait su, il ne serait jamais allé en Russie…

    • Sebastien 11 septembre 2021 at 18:56

      En extase pyramidale, ou en exonération pyramidale, Nathan ?

      Nous sommes à 31 heures du plus grand événement universel depuis le Big Bang.

      Dans 31 heures, 21 coups de canon seront tirés à New-York, la terre sera ébranlée sur son orbite car un immense coeur/cul de lumière va jaillir du Kwisatz Haderach.

      Rod Laver choira en génuflexion gémissante, McEnroe en coma extatique épileptique, Wilander en psychose profonde, Borg deviendra le centre d’un iceberg géant, les derniers cheveux de Sampras vaporisés, une onde de choc fera 21 fois le tour de la terre, détruisant Manacor et Bâle.
      Nous connaîtrons alors le Bliss : https://youtu.be/YHTD4onNs-U

      • Nathan 11 septembre 2021 at 19:45

        Non, cela ne se fera pas, j’y veillerai.

        J’ai demandé à Zverev de commencer le boulot en 5 sets.

        J’ai demandé à Medvedev d’accéder à la finale en 3 sets.

        Le Russe sait ce qu’il a à faire. Je lui ai dit de Bosnie-Herzégovine. L’alliance franco-russe, c’est quelque chose tout de même. Ils ne peuvent pas nous faire le coup des emprunts russes tout le temps. Il est temps de mettre fin au glouton du sans gluten qui leurre les âmes naives avides d’exploits avec ses histoires à méditer debout et ses préparations douteuses.

        • Babolat 11 septembre 2021 at 20:45

          Ben non, c’est le playmobil des Balkans qui va gagner. Je me suis dis que je ne regarderai pas et surtout je ne veux pas voir sa danse (ou quoi que ce soit) pour célébrer son grand chelem calendaire. Il va aussi crier quand il aura pris le service de Medvedev au 4e set alors que ce dernier n’aura fait que des doubles fautes. Ce sera nul… ce sera affreux mais certains regarderont cette finale. Je ne les blame pas, ils diront alors qu’ils ont assisté à un truc historique. Certes mais c’est pas parce que c’est historique que c’est bien… et le Djoko qui bouffe tout, c’est pas le bien.

          • Rubens 11 septembre 2021 at 21:30

            Babolat, je ne peux pas mieux le dire…

          • Babolat 12 septembre 2021 at 06:27

            Je me suis « dit »… pfff faut pas écrire quand on a bu. ^^

          • Sebastien 12 septembre 2021 at 07:32

            Babolat, je sais que les heures sont sombres, mais boire ne t’aidera pas :mrgreen:

            • Babolat 12 septembre 2021 at 08:42

              On verra dans quelques années qu’il y a eu un pic d’inscription aux alcooliques anonymes qui coïncide avec le grand chelem calendaire d’un certain joueur de tennis serbe.

  22. Paulo 11 septembre 2021 at 22:45

    Sacré bras de fer en ce début de finale dames : plus de 20 minutes pour 3 jeux et déjà 2 breaks… ça frappe vraiment bien la balle des deux côtés.

    • Paulo 11 septembre 2021 at 23:02

      4-3 Raducanu… difficile de dire qui va prendre le dessus. Allez, je mets une piécette sur Fernandez.

    • ConnorsFan 11 septembre 2021 at 23:15

      Si Fernandez ne trouve pas son service, elle aura du mal à tenir son bout contre Raducanu. Pour le moment, elle est constamment en 2ième balle.

      • Paulo 11 septembre 2021 at 23:23

        57% de première balle pour Raducanu et 50% pour Fernandez sur le 1er set. Les deux filles peuvent servir mieux.

      • ConnorsFan 11 septembre 2021 at 23:27

        J’ai l’impression que Leylah a besoin que tous les morceaux tombent en place pour avoir une chance de gagner. Emma a plus de marge et plus d’énergie.

    • Paulo 11 septembre 2021 at 23:19

      Bravo Raducanu, qui réussit à chiper le service de la Canadienne au meilleur moment. Belle finale.

    • Paulo 11 septembre 2021 at 23:45

      Effectivement, le match est sans doute pour Raducanu, qui est allée chercher le débreak immédiatement. Elle est plus tranchante en retour de service.

  23. Nathan 11 septembre 2021 at 23:52

    Quel beau tennis, Raducanu !

  24. Paulo 12 septembre 2021 at 00:01

    Leylah a fantastiquement sauvé son jeu de service. Emma va-t-elle être capable de conclure ?…

  25. ConnorsFan 12 septembre 2021 at 00:05

    Leylah a du plaisir sur le court, de toute évidence.

  26. Paulo 12 septembre 2021 at 00:14

    Elle a eu les nerfs pour conclure, malgré ou avec le MTO, bravo Raducanu !

    Fernandez a sans doute payé sa débauche d’énergie des matches précédents.

    Quel beau jeu chez ces deux jeunes joueuses !

  27. ConnorsFan 12 septembre 2021 at 00:14

    Félicitations à Emma Raducanu, championne du US Open! Et bravo à Leylah Fernandez pour un parcours remarquable!

  28. Babolat 12 septembre 2021 at 06:43

    20/20… des qualifications à la finale. 20 sets disputés, 20 gagnés… du jamais vu. Deuxième tournoi du grand chelem joué et victoire… du jamais vu. J’avoue n’avoir jamais entendu parler de Raducanu avant Wimbledon cette année. Fernandez je la connaissais, elle avait gagné Roland Garros en 2019 puis perdu au deuxième tour de Wimbledon junior contre… Raducanu (tournoi remporté ensuite par Daria Snigur qui navigue au delà de la 200e place WTA en ce moment). J’espère que ces deux demoiselles nous offriront de beaux duels à l’avenir. Ca fait un bien fou ce rafraichissement dans le tennis féminin.

    • Sebastien 12 septembre 2021 at 07:30

      Justine Hénin disait quelque chose d’intéressant sur les coups de fond de court de Raducanu et de Fernandez : elles ont des préparations courtes, ce qui est rare ou très rare à la WTA contrairement au circuit masculin. Moi non plus je n’avais jamais entendu parler de Raducanu avant Wimbledon. J’aime beaucoup son jeu, ses fulgurances, ses angles. Gros potentiel en tout cas chez les deux joueuses.
      Chez les joueuses de cet âge ou à peu près, on a par le passé beaucoup plus entendu parler de Marta Kostyuk, Amanda Anisimova ou Anastasia Potapova.
      Quant à Gauff elle est encore un peu plus jeune et je n’arrive pas à situer son potentiel. Précoce certes, mais après ?

      Comme je le disais dans un autre post, le plus dur sera de confirmer sur la durée. On a du mal à voir une patronne vraiment émerger, quand on pensait à Osaka, celle-ci lutte alors contre la dépression. Peut-être Barty qui fait une très belle année, mais n’est pas si dominante que ça.

  29. Sebastien 12 septembre 2021 at 07:18

    Belle finale avec un vent de fraîcheur et deux championnes remarquables.
    La performance de Raducanu me fait penser à celle de Swiatek l’an dernier, en plus fort encore car elle a joué les qualifications.
    Un troisième set aurait été top, mais je pense que le MTO n’a pas vraiment changé les choses.
    Le beau jeu de Raducanu lui ouvrira-t-il les portes d’autres titres du GC ; je l’espère mais le plus dur à la WTA est de confirmer.
    Ostapenko, Stephens, Andreescu, Kenin, Swiatek et Krejčíková : on a vu que certaines n’arrivent pas à confirmer.

    Je vous souhaite une bonne fin d’US Open, je me refuse à regarder la finale demain et assister aux singeries victorieuses de Djoko. Je ne sais pas si on aura un jour le fin mot de cette histoire

  30. Nathan 12 septembre 2021 at 10:15

    @sebastien

    Courage, âmes fragiles, il faut savoir regarder la laideur sans sciller.

    La 1ère prophétie venant des Pyramides s’est réalisée : du beau jeu, de l’élégance, du charme… quand du côte du masculin le laid le dispute au moche. Oui l’avenir du tennis sera féminin.

    Reste maintenant la seconde : la Bérézina se prépare, il faut avoir confiance. « Où est le péril, croît aussi ce qui sauve » !

  31. Paulo 12 septembre 2021 at 14:26

    Raducanu s’adresse à la Chine, en chinois : https://www.youtube.com/watch?v=Ly037KNNj_0

    Et ce commentaire sous la vidéo :
    Boy – her commercial handlers must be crazy excited. She’s any marketer’s dream – and then it turns out that she also speaks the language of the fastest-growing market in the world! She’s obviously going to be huge in China. So let’s see then – she plays a smart, aggressive and attractive game, is charismatic, articulate, humble and mature. She has a heart-warming smile. And she looks like a model. If you were sitting down to specify the perfect superstar, that’s what you’d come up with. If she can carry on winning, she’s going to become the highest earner in women’s sport.

  32. Arno, l'homme des antipodes 12 septembre 2021 at 15:51

    Je venais tout juste d’avoir 20 ans.

    Pour moi le tennis c’est avant tout Roland Garros, n’ayant pas les chaînes câblées de l’époque. Mais je m’ennuie souvent devant l’ocre et me réjouis davantage des quelques rares images de gazon qui me parviennent. Pour moi, le tennis, c’est vert.

    À cette époque, le joueur favori de mon adolescence a pris sa retraite depuis quelques années, et je me suis peu à peu désintéressé de la petite balle jaune.

    Cependant, ce jour-là, ma copine de l’époque part en cours, et j’ai ma journée de libre. Il fait froid dehors, je prends ma couette, m’enfonce dans mon clic-clac, télécommande en main, et c’est parti pour une intense journée télé. Grande joie pour l’amateur de sport que je suis, depuis qu’on a emménagé, j’ai eurosport !!
    Tennis. Bon.
    Les deux joueurs sont parmi les meilleurs du monde, mais l’un des deux m’agace. Il a battu mon favori un peu avant sa retraite dans un match au couteau et je lui en veux. Mais son palmarès grandissant commence à attirer mon attention. Et puis j’ai rien de mieux de faire. On est en fin de premier set, je laisse sa chance au produit.

    C’est serré, et force est de constater que ça joue bien, voire très bien.
    L’un des deux est massif, puissant. Mais d’une fluidité incroyable pour son gabarit. Son revers part dans tous les sens, son service est splendide. Son coup droit un peu moins esthétique, mais ce jour-là redoutablement efficace.
    Un marteau piqueur manié par un artiste.

    Mais il perd ce premier set sur la fin. L’autre, l’autre à qui j’en veux, le remporte 7/5. Je suis un peu fâché, mais j’en redemande. Parce que quand même, je suis impressionné par le niveau de ce match.

    Il me faut une petite demi-heure supplémentaire pour me l’avouer. L’autre est incroyable. Ce ne sont pas ses points qui me frappent en premier, mais sa technique. Tout ce qu’il réalise est d’une élégance impeccable. Ses coups, ses déplacements, tout semble sorti d’une école de tennis où l’on n’apprendrait que la plus belle manière d’effectuer chaque geste.
    Et je m’aperçois vite que la beauté est au service de l’efficacité. Service et coup droit fabuleux, revers d’une variété incroyable, volée, amortis… Tout y passe.

    Mais l’adversaire est dans un jour de grâce. Il est plus puissant, et tactiquement d’une rare intelligence : il matraque le coup droit adverse, pourtant son point fort, pour l’achever sur son revers. Quand il le peut bien sûr, mais en ce deuxième set, ça suffit. Il le prend 6/4. Je suis encore un peu fâché, parce que j’ai pris fait et cause pour l’autre. Il aura suffi d’une heure pour que ça dure encore aujourd’hui.

    Le troisième set est fabuleux, les deux joueurs se rendent coup pour coup, et l’autre repasse devant. 7/5. J’ai déjà conscience d’assister à un très grand match, mais c’est seulement à partir du quatrième set qu’il va basculer dans l’extraordinaire.

    Ça joue terriblement bien, et personne ne veut lâcher. J’apprends par les commentateurs que l’entraîneur de l’adversaire est l’ancien entraîneur de l’autre, d’où sa tactique parfaite. Ils nous disent aussi que l’autre n’est pas forcément au top physiquement, légèrement blessé avant le tournoi. Si le match dure, cela pourrait tourner à son désavantage.
    Et en effet il me semble que l’autre entre davantage en résistance. Son adversaire le saoule de coups, il défend davantage. Mais il tient, grâce à son service et ses fulgurances à la moindre opportunité. Tie-break.
    Encore une fois, ça se rend coup pour coup. 6/5 pour l’autre. Balle de match. Échange resté dans la légende, amortie, lob, tweener, volée. Sauvée.
    L’adversaire finit par remporter ce set.

    La dernière manche ? Belle, mais inexorable. L’adversaire semble imperméable à la pression, l’autre, porté par son talent et sa confiance accumulée, résiste, mais la fin approche.
    Au bout d’une heure, il chute, au propre comme au figuré. 9/7 pour son adversaire.

    Marat Safin vient de battre Roger Federer en demi-finale de l’open d’Australie 2005. C’est probablement le match du niveau le plus élevé que j’aie pu voir en live, et surtout je viens de devenir fan.
    En un peu plus de 3h30, j’ai vu en RF l’alliance d’une efficacité et d’un esthétisme quasi miraculeuse, alliance qui me donne depuis plus de 15 ans une émotion toujours aussi intense.

    Et c’est cette émotion qui restera bien longtemps après qu’il aura pris sa retraite.

    De qui se souviendra-t-on le plus dans 50 ans ?
    De Floyd Meaweather, champion invaincu, ou de Mohamed Ali, battu cinq fois ?
    De Lewis Hamilton, sept fois champion du monde, ou d’Ayrton Senna, trois fois titré ?
    De Novak Djokovic ou de Roger Federer ?

    La réponse n’est pas que dans les résultats mais aussi et surtout dans l’émotion que les sportifs procurent. Qui vaut pour moi bien plus que tous les grands chelem calendaires.

  33. Sam 12 septembre 2021 at 22:28

    Pour la première fois j’ai claqué un abonnement à Eurosport. L’histoire est en marche.

Laisser un commentaire

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis