Cucumber fever, acte V, scène 2

By  | 25 janvier 2011 | Filed under: Actualité

RAFA : Capitaine du bateau. Viril et courageux, il a installé la terreur sur le bateau.

DAVID : Lieutenant du bateau; sous les ordres directs de RAFA.

ANDY : Capitaine en second du bateau. Fomente une mutinerie contre RAFA.

DOLGO: Simple moussaillon, rescapé des grandes eaux. Sait que sa survie jusque-là lui vaudra une promotion.

La scène se passe dans un bateau. DAVID, ANDY et DOLGO, alignés à distance respectable les uns des autres, sont accoudés, dans une posture identique, au bastingage et regardent en silence l’horizon, encore lointain. Sous leurs yeux, le ciel s’obscurcit. Le tonnerre gronde et chacun s’accroche au bastingage. Entre alors en sandales RAFA qui sifflote.

RAFA

Salut, les sous-doués. Alors, effrayés par une petite brise ?

DOLGO

C’est que je viens d’entendre un gros « CRAC ». Je crains que notre bateau ne tienne pas le choc.

RAFA

Allons, allons. Rien de grave. Nous allons donc préparer le canot de sauvetage.

DAVID, gêné

C’est que, Capitaine, il n’y a que deux places sur cette barque.

ANDY

Le grade d’abord. RAFA et moi y monterons. A part : C’est l’occasion rêvée. Une fois seul sur cette barque avec lui, il me sera facile de le jeter par-dessus bord.

DOLGO

Pas si vite, vice-capitaine. Vous ne croyez tout de même pas que nous allons nous laisser périr ici sans mot dire ?

ANDY

Diantre ? Oseriez-vous remettre en cause un ordre ?

DOLGO

Et comment !

Il le souffle.

MURRAY

Je vais laver cet affront. Ce n’est pas de la tempête mais de ma main que tu vas mourir, arriviste!

Il tire l’épée. Respectant les règles, il attend que le jeune moussaillon puisse se défendre. Ce dernier a saisi un bâton. RAFA et DAVID observent les premières passes d’arme. Le moussaillon se défend plutôt bien.

RAFA, donnant un coup de coude dans les côtes de DAVID

Ha ha, qu’est-ce qu’on rigole, hein David ? Que penses-tu de ce duel ?

DAVID

Heu. J’ai un faible pour le moussaillon. Je crains un coup tordu du vice-capitaine. Regardez : on dirait qu’il tente de l’endormir pour mieux l’embrocher.

RAFA

Allons, allons, soyons sérieux une minute ! De toutes manières, as-tu déjà vu une seule fois cette gigue écossaise ramener mon bateau au port ?

ANDY blesse à la jambe DOLGO. Il a pris le dessus dans cette première passe d’armes (7-6).

ANDY, fier de lui

Alors, petit impertinent ? Ne préférerais-tu pas tenter de sauver ta peau à la nage plutôt que de périr sous mes coups ?

DOLGO ne lui répond pas mais fonce dans le tas. Un coup de bâton atteint ANDY à la tête. (Break, 0-2).

ANDY

Aouch.

DAVID et RAFA, en coeur

Ho ho.

ANDY, en fureur, se relève. Il brandit son épée qu’il abat, d’estoc, sur DOLGO. Ce dernier est assommé à son tour. (Débreak). S’ensuit une série de coup à sens unique : ANDY a nettement pris l’avantage. Il blesse son adversaire au visage.(6-3)

ANDY

Manant. Te voilà sanguinolent. Abandonne ou je devrai te tuer !

DAVID, à RAFA

Il n’a pas aimé être chatouillé. Il a quand même l’air en forme, non ?

RAFA, à DAVID, d’un air absent

Oui oui.

Puis à ANDY

Oh, Andy, tu te magnes ? Une des cordes de la chaloupe vient de craquer !

ANDY

OK, Rafa.

Il balance un uppercut à DOLGO qui le renverse par-dessus la balustrade. ANDY court vers la chaloupe dans laquelle il s’installe.

DAVID qui a regardé toute la scène, de plus en plus inquiet, se tourne soudain vers RAFA.

Capitaine ? Alors vous n’escomptiez pas vous sauver avec moi ?

Il se met à pleurer.

RAFA

Désolé, mon brave et fidèle Lieutenant. Là où nous allons, tu ne peux pas venir. Tu es arrivé jusque-là et cela t’honore. Mais il t’est inutile de viser plus haut désormais.

DAVID

Permettez-moi, au moins, de tenter ma chance, ici, à mains nues, entre hommes !

RAFA

Je te rendrai coup pour coup, n’attends pas de moi la moindre pitié.

Le combat est âpre et silencieux. Souvent, ils se défient du regard. La première salve de coup a jeté à terre David (6-3). Mais il se relève et met ses dernières forces dans la bataille (5-7).

ANDY, à part

Fichtre, il ne va tout de même pas faire le travail à ma place ? Je veux le voir périr de mes mains !

Mais l’effort était trop violent. DAVID est essoufflé, il n’en peut plus, son adversaire est trop puissant. (6-3; 6-1).

RAFA, s’embarquant dans le canot de sauvetage au moment même où le bateau coule à pic.

Voilà, enfin entre officiers supérieurs.

ANDY

A qui le dites-vous ! Toutes ces tempêtes pour en arriver là, c’était un peu long.

RAFA

Au fait, mon second, avez-vous eu le temps de faire l’inventaire du canot ?

ANDY

Évidemment ! Il ne reste que de la nourriture pour un seul d’entre nous…

Ils se regardent. La nuit tombe. Et un nouveau combat s’apprête à s’engager…

About 

Tags:

549 Responses to Cucumber fever, acte V, scène 2

  1. Patricia 25 janvier 2011 at 20:16

    C’est la grande classe d’aligner les genres littéraires deux soirs de suite… Je crois que c’est le casting qui a fait mouche cette fois !
    Ferrer est le clou en sous fifre admirateur et trahi.

    • Elmar 25 janvier 2011 at 20:53

      Sincèrement, c’était écrit à la va-vite. Tout est venu comme ça, écrit quasi sans réflexion et vu les délais de parution, il n’y a pratiquement eu aucun travail de relecture.

      En y réfléchissant, j’aurais sans doute ajouté une réplique de Rafa pleine d’hypocrisie genre « Yé né soui pas capable d’arriver à bon port perqé yé né soui pas 100% fine; lé meilleur capitaine cé loui ».

      Et puis j’ai eu une idée qu’il aurait été marrante d’exploiter, c’est les cris de Ferrer pendant le duel.

      Bref, ma conclu de tout ça, c’est que c’est beaucoup plus facile d’écrire une farce que des alexandrins. C’est plus marrant aussi. Mais le résultat est moins gratifiant ;)

      Dsl, c’était mes 5 minutes « je cause littérature plutôt que tennis ».

  2. Arno 25 janvier 2011 at 20:17

    Apparemment, on a une petite controverse sur le complexe mental de Murray face à Nadal.

    Oui, il a battu Nadal à l’USO 08 et l’an dernier ici-même. En effet, à cette époque, aucun complexe de l’Ecossais, on est bien d’accord.

    Mais ensuite, il se prend une dérouillée en 1/2 de Wimb. Et là, je sens les rouages de son cerveau PZdien tourner à plein régime: « Ne l’ai-je donc tant battu que parce qu’il était fourbu??? ».

    Résultat aux Masters, c’est un modèle du genre: il a toutes les armes, domine, joue mieux, et paume à l’arrachée…

    Pour moi, jusqu’à preuve du contraire, il part avec un mauvais passif psychologique contre Rafa. Quand on sait ce que ce genre de handicap représente pour lui…

    Je précise bien que je souhaiterai vraiment me gourer, sur ce coup-là. Il serait temps que Murray s’achète des cojones, et c’est peut-être pour maintenant, qui sait???

    • Diana 25 janvier 2011 at 20:26

      Tout à fait d’accord Arno, Murray ne battra pas Nadal si d’aventure, leurs routes devaient se croiser. Murray admire trop Nadal, ce dernier représente à ses yeux tout ce qu’il n’est pas et qu’il rêve de devenir : n° 1 mondial. Nadal est un tueur, Murray l’est avec plus faible que lui. Et pourtant, il a largement les armes pour le battre. Le tennis, c’est une balle et une raquette, mais aussi, un mental. 50/50.

  3. David 25 janvier 2011 at 20:25

    Wilander pronostique Nadal en trois.
    Je dis donc Ferrer en cinq.

  4. David 25 janvier 2011 at 20:43

    Très bon article de Steve Tignor sur les petites manies de Nadal et le rythme qu’il impose à son adversaire (ainsi qu’à l’arbitre!).
    http://tennisworld.typepad.com/thewrap/index.html

    • Coach Kevinovitch 25 janvier 2011 at 21:32

      Le tennis est un jeu mental, je n’apprends rien à personne en disant cela. Il faut dominer l’adversaire tout en s’appropriant le lieu, l’espace et le temps. Dominer son adversaire, c’est imposer sa façon de jouer, son rythme etc pour lui montrer qu’il n’est pas chez lui mais bien chez soi et ça, Nadal le sait très bien. Ceci montre à quel point, l’espagnol est très malin et n’est pas le gamin de Manacor un peu benêt comme on le présente parfois.

      • Diana 25 janvier 2011 at 21:37

        Ah bon, il est chez lui dans les vestiaires ? Ca, c’est un scoop.

      • fieldog, vainqueur 2010 de l'odyssée (dans le cul nabot!) 25 janvier 2011 at 21:38

        C’est là où nous n’avons pas la même vision des choses; je trouve pour ma part que la fâcheuse habitude de Nadal de systématiquement dépasser le temps imparti lorsqu’il sert, est purement et simplement de l’anti-jeu.

      • Djita 25 janvier 2011 at 21:59

        C’est comme ça que tu vois les choses CK, parce que tu as envie de les interpréter comme ça. Ce n’est pas ça du tout le tennis: « c’est moi le boss, donc je fais comme je veux » et je ne pense pas aussi que ces manies systématiques de Rafa sont à analyser comme cela. C’est une déstabilisation pour l’adversaire, et ça prend souvent car il entre dans le jeu que veut instaurer Rafa.

      • Yaya 25 janvier 2011 at 22:07

        Mouai.

        Cela s’appelle surtout de l’antijeu.
        Respecter les règles et l’éthique de son sport ne fait pas de vous un looser.

        Je plains surtout l’exemple donné aux futures générations de tennismen.

      • Coach Kevinovitch 25 janvier 2011 at 22:12

        Les dépassements de temps servent à ce que la réalisation des chaînes de télévision qui retransmettent les matches puissent faire des ralentis du point précédent. Nadal pense aux téléspectateurs du monde entier.

        Sorti du monde des Bisounours, je pense que cela lui est utile pour gérer son stress, faire baisser son pouls et reprendre sa concentration. Si cela flirte avec les règles et si surtout ce n’est pas sanctionné, ce n’est pas un tort d’en profiter. Le tennis est un sport de conquêtes (du terrain, du score, des titres, des places au classement ATP etc) et toute conquête est bonne à prendre. Et quand on pense qu’un dépassement de temps de 15 secondes n’est pas si offensant pour l’adversaire.

        • Yaya 25 janvier 2011 at 22:40

          J’ai volé le sac d’une dame dans le bus. J’ai bien profité de son argent. Je n’ai pas été sanctionné car pas pris par la police. Donc ce n’est pas un tort d’en profiter.

          • Coach Kevinovitch 25 janvier 2011 at 22:52

            Voler un sac est une offense pour la dame, dépasser 15 secondes n’est pas une offense à l’adversaire.

            • Yaya 25 janvier 2011 at 23:05

              et en quoi ce n’est pas une offense de voler 15 secondes à l’adversaire ?

            • Robin 25 janvier 2011 at 23:06

              Mouais, je pense qu’à force ça doit en énerver certains (ce fut le cas pour Cilic il me semble). « Faire offense à l’adversaire » me semble fort comme terme, mais ce n’est pas vraiment respectueux…

              Cependant je te rejoins pour le fait qu’il s’en sert au moins autant pour rester dans sa bulle que pour vraiment déstabiliser l’adversaire.

            • Coach Kevinovitch 25 janvier 2011 at 23:19

              Yaya: Le sac de la dame appartenait à la dame en question et pas au voleur. La dame se fait prendre quelque chose qui lui appartient sans son consentement.

              Les 15 secondes n’ont en théorie pas de propriétaire, en tout cas, elles ne sont pas la propriété du receveur. Si on allait plus loin, on pourrait dire qu’elles sont la propriété du…SERVEUR car c’est à LUI de jouer (servir ici) et non pas au receveur.

              • Florent 25 janvier 2011 at 23:48

                C’est ilogique capitaine!

            • Coach Kevinovitch 25 janvier 2011 at 23:44

              Je ne vois pas où est la mauvaise foi. Pour tout dire, je ne vois encore moins comment on peut comparer un dépassement de temps de 15 secondes à un vol de sac!

              • Florent 25 janvier 2011 at 23:49

                Selon que vous serez puissant ou misérable,
                Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir.

        • Noel 25 janvier 2011 at 23:18

          « gérer son stress, faire baisser son pouls et reprendre sa concentration »

          Sans doute, mais si il y a des règles en matière de temps c’est justement pour que les joueurs qui ont la faculté de garder leur concentration et leur influx nerveux au fil des points, puisse mettre à profit cet avantage. Même chose pour le temps de pause d’1 »30.
          Imagine une partie d’échec (sport mental par excellence) qui se joue en temps limité : qu’est-ce que tu dirais si ton adversaire pouvait à volonté arrêter le chronomètre de manière à avoir plus de temps pour réfléchir, sans pour autant être pénalisé par rapport à toi. Cela te semblerait-il égal?

          Quant à estimer que toute conquête est bonne à prendre…oui, dans la limite des règles du jeu. Au-delà, c’est de l’antijeu, point-barre.

        • Coach Kevinovitch 25 janvier 2011 at 23:34

          Noël: Dans une partie d’échec avec temps limité, tu donnes une valeur au temps qui devient précieux.

          De plus, comme je l’ai dit précédemment dépasser du temps pour servir ne me semble pas être une atteinte à l’adversaire. Dans le temps dont on parle fait parti du temps de « non-jeu », le receveur aura son temps de jeu effectif (le temps de l’échange) puisque le temps dans un match de tennis est semblable à l’eau du robinet qui coule encore et encore.

          Dans ton exemple des échecs, le temps de la réflexion fait partie du temps de jeu.

          • Noel 25 janvier 2011 at 23:43

            Alors là, je ne suis pas d’accord du tout.

            Certes, les muscles se reposent entre les points mais, comme tu l’as justement dit plus haut, le tennis est aussi un sport mental. A ce titre, le laps de temps entre les points fait partie du jeu: les joueurs réfléchissent à leur stratégie, au placement de leur service, doivent maintenir leur concentration, etc. C’est d’ailleurs encore plus le cas en GC, où le format des 3 sets gagnants impose aux joueurs un effort de concentration qui peut s’étendre sur des heures. Il me semble donc bien désinvolte de passer ces fameuses 30 secondes par partes et profits comme « temps de non jeu ».

            Pour le reste, il est vrai que les échecs ne sont pas le tennis, et que comparaison n’est pas raison.

      • Coach Kevinovitch 25 janvier 2011 at 22:21

        « C’est une déstabilisation pour l’adversaire, et ça prend souvent car il entre dans le jeu que veut instaurer Rafa. »

        C’est comme ça que tu vois les choses Djita, parce que tu as envie de les interpréter comme ça. :mrgreen:

        Bien sûr que je ne donne que ma vision des choses, je sais qu’il s’agit d’un jugement subjectif sans grande valeur comme je ne peux pas être dans le cerveau de Nadal.
        Néanmoins, je pense que parmi les joueurs qui ont leurs « manières », la plupart d’entre eux les reproduisent pour eux-même et non pour porter atteinte à l’adversaire.

        • Djita 26 janvier 2011 at 08:53

          Eh bien tu devrais avoir une vision objective au lieu de subjective. Mais il est vrai que c’est difficile pour tous les participants du forum.
          Mais pour certains sujets, il faut être impartial ou au moins essayer de l’être. Et ne pas faire preuve de mauvaise foi. ;)

  5. Vincent 25 janvier 2011 at 20:50

    N’empêche, même si c’est improbable, imaginons que Dolgo passe le monstre du Loch Ness, Nadal aura vraiment eu un tableau inratable :
    1er : un unijambiste de 32 ans n’ayant jamais dépassé le premier tour à Melbourne…
    2eme : un amerlock 23 places en dessous de N’a – qu’une – jambe…
    3eme : Monsieur « je mène 4-0 dans la 2e manche mais tout le monde sait très bien que je vais finir par me rétamer »…
    1/8eme : le grand exploit ; Nadal élimine un Cilic qui a joué près de cinq heures.
    1/4 : Passe – muraille de Fort Boyard.
    Et en demie, le beau – gosse (voir photo en haut de page)…
    Si c’est pas triste…

  6. Pat 25 janvier 2011 at 20:58

    Mauresmo a cassé Wozniacki sur le site d’eurosport, pour son jeu mais aussi à propos de sa blague du kangourou. Je trouve ça discutable (pour la blague) d’autant que le journaliste de Reuters qui s’était fait piéger a dit qu’elle avait un bon sens de l’humour.
    Les anciens ont vraiment la dent dure !

    • inès 25 janvier 2011 at 23:23

      Euh ! j’ai entendu les propos. Mauresmo n’a pas eu la dent dure, elle a été très modérée dans sa critique, en fait.

  7. Elmar 25 janvier 2011 at 21:03

    Voilà, j’en reviens au tennis.

    Murray va désosser Dolgo, je ne vois pas comment il peut en être autrement, et ce même si je ne les ai vus jouer ni l’un ni l’autre depuis le début du tournoi.
    Murray a perdu très, très peu de jeux en 4 matchs; il affronte un type que sort de deux 5 sets. Il lui est supérieur en terme de niveau, il a plus d’expérience. Je ne vois pas comment il pourrait perdre ce match.

    Pour Nadal-Ferrer, je suis un poil moins catégorique. Mais bon, il faudrait le tout meilleur Ferrer qui rentre ses frappes, court partout, ne mouille pas et tient trois heures durant; et il faudrait également un Nadal en-deçà physiquement de ce qu’il présente habituellement.
    Les scénarii possibles pour moi:

    1° Nadal est fit, il prend le jeu à son compte, Ferrer est repoussé derrière sa ligne, il tient tant qu’il peut, il court, il court (le furet), mais finit par craquer. Et ca donnera 3 sets secs. Genre 3, 2 et 3.

    2° Ferrer est très bien dans son tennis; Nadal un poil passif. Ferrer parvient à prendre le jeu à son compte, il arme ses frappes de coup droit, se fait contrer de temps en temps, mais dans l’ensemble c’est lui qui mène les échanges, qui se terminent soit par a) une faute directe, b) un contre de Nadal, c) un point âprement gagné par Ferrer après avoir baladé Nadal dans tous les coins du court.
    Ferrer remporte un set mérité, mais à l’usure, Nadal est trop fort.

    3° Nadal a un souci physique, il ne court pas bien, est vite débordé, ne trouve pas de la longueur. Ferrer peut l’emporter en 4 sets. Ou perdre quand même en 5, parce que Nadal, ca reste Nadal.

    Désolé pour Duong qui déteste ce discours, mais sur ce match, je ne vois pas d’autres solutons pour Ferrer que d’affronter un Nadal à moins de 90% de ses capacités.

    • Cochran 25 janvier 2011 at 22:13

      Globalement d’accord avec toi, et perso, je vote pour le deuxième scénario parce que Ferrer a montré de belles choses depuis quelques mois et reste l’un des seuls Espagnols à ne pas craindre Rafa. Malgré tout, la montagne est trop haute et le boulot sera fait. Proprement ou pas, la réponse est dans la raquette de Nadal.

  8. karim 25 janvier 2011 at 21:06

    Parfois je me dis qu’il l’ont pris juste pour placer leur « jeu set et Mats » ou « game, set and Mats ». Autrement je ne vois pas…

  9. David 25 janvier 2011 at 21:50

    Je ne me souviens plus : est-ce qu’en finale de Roland Garros en 2006 et 2007, on avait parlé de grand Chelem possible pour Federer ? Parce qu’il était alors peu ou prou dans la même position que Nadal pour son « Rafaslam »…

    • Coach Kevinovitch 25 janvier 2011 at 21:54

      Oui!

      • Diana 25 janvier 2011 at 23:18

        Encore une belle invention des journalistes pour augmenter les tirages, l’intérêt du public : les Serena Slam, les Rafa Slam.

        En 2006 , on n’ a jamais parlé de Fed Slam,ni de Grand Chelem, c’est seulement à postériori, après l’US donc, que l’on a réalisé que Fed avait été à 1 victoire de ce Grand Chelem : AO, Finale RG, Wimby, Us. Sur l’année civile.
        Pareil pour Pistolpete, on n’ a jamais évoqué de Pete Slam en 93 (Wimby, US, AO)

        Il s’agit de ne pas dénaturer un évènement majeur, même si,comme le déclarait récemment Rod Laver, ces 4 tournois de Nadal seraient une belle performance.

    • Elmar 25 janvier 2011 at 21:55

      On parlait alors de faire l’équivalent du Serena Slam. J’avais lu une fois ou deux l’expression Roger’Slam.

      Mais jamais Grand Chelem. D’ailleurs, je n’ai jamais considéré ça comme un Grand Chelem. Ni pour Fed, ni pour Nadal.

      Le Grand Chelem, c’est sur une année civil. La définition est très claire.

      • Clément 25 janvier 2011 at 22:20

        À ceci près qu’en ayant commencé son périple à RG et en finissant à l’OA, Nadal ferait bien le Grand Chelem… du moins selon les critères qui ont voulu pendant longtemps que l’OA soit bien le dernier tournoi du GC de la saison, et non le dernier.
        Corroboré par le fait que les joueurs ont souvent à l’AO peu ou proue la forme qu’ils avaient en fin de saison précédente.

        Mais c’est vrai que le calendrier a changé. Cela dit, si d’aventure Nadal gagnait le tournoi, ça ne me choquerait pas plus que ça qu’on parle de Grand Chelem (pour la raison donnée plus haut).

      • Coach Kevinovitch 25 janvier 2011 at 22:32

        Si cela devait se produire, ce ne s’appellera pas un Grand Chelem car ce ne sera jamais un Grand Chelem et même si tous les médias du monde essayaient de me le faire croire, il n’y arriverait pas. Ce serait un énorme exploit donc pas besoin de l’assortir avec des qualificatifs qui ne lui reviennent pas droit.

        De plus, mon vrai rêve, ce serait qu’il fasse la boucle de GC + un autre Roland-Garros pour dépasser Borg. Après il pourra perdre à tous ses matches, je ne lui en voudrais même pas.

        • Diana 25 janvier 2011 at 22:40

          Ck, pour qu’il fasse le GC, il faut qu’il emporte AO + RG + Wimby + US 2011 : CQFD

          Et pour dépasser Borg sur RG, il faut qu’il remporte les éditions 2011 et 2012. T’aurais pas zappé 2009 par hasard ;)

          • Coach Kevinovitch 25 janvier 2011 at 23:14

            « Ck, pour qu’il fasse le GC, il faut qu’il emporte AO + RG + Wimby + US 2011 : CQFD »

            Je l’avais déjà compris d’où ma première phrase.

            « Et pour dépasser Borg sur RG, il faut qu’il remporte les éditions 2011 et 2012. T’aurais pas zappé 2009 par hasard »

            Quand je parlais de faire la boucle, je voulais dire gagne r tous les GC de RG 2010 à RG 2011 inclus donc le RG 2011 était déjà compté. Mais je comprends que tu n’aies pas saisi le sens particulier que je donnais au mot « boucle » si je n’en donnais point la signification.

            • Diana 25 janvier 2011 at 23:32

              ah, parce qu’en plus du rafa slam, il existe des boucles maintenant ? J’aurai tout lu ce soir …
              Pour en revenir à Borg, si Rafa remporte 2011 il l’égale, en aucun cas, il ne le dépasse, c’est clair ça au moins ?
              Parce que que pour ce qui est d’être dépassé, c’est moi qui le suis avec tes incohérences pour l’heure.

            • Coach Kevinovitch 25 janvier 2011 at 23:38

              Il n’y a aucune incohérence:

              -je souhaite qu’il gagne l’OA puis RG 2011 qui serait le sixième : Nadal=Borg à RG

              -et un autre RG qui serait le septième: Nadal>Borg à RG

              S’il en a déjà cinq et qu’il gagne deux de plus, cela fait sept non?

              De toute façon, d’autres scénarios peuvent se produire comme celui il se brise définitivement le genou demain ou un autre jour de cette semaine, fin de carrière et bye bye les projections folles de fan un peu fous!

  10. Nath 25 janvier 2011 at 22:00

    Narration très originale et réussie de cet acte, en deux styles différents. J’avoue une préférence pour cette dernière, les poèmes ayant l’inconvénient de me faire tout lire en rythme par la suite.
    Je vais essayer de voir un peu du Murray – Dolgo-pas-encoremûr demain matin si j’arrive à m’endormir à une heure raisonnable, ce qui n’est pas gagné… Pronos : Murray en 4, Nadal après abandon de Ferrer au 3° set (après un set partout).
    PS : Je viens de découvrir qu’il existait une chaîne TV française (ou au moins francophone) entièrement dédiée au golf. Et toujours rien pour le tennis, c’est désespérant :|

  11. Ronald 25 janvier 2011 at 22:01

    Exxxcellent !
    Bon, espérons que Ferru redonne + de fil à retordre à Rafa que Wawa ne l’a fait avec Fedex, ce qui ne sera pas très compliqué :-p

  12. Sylvie 25 janvier 2011 at 22:55

    Elmar, tu prends goût aux exercices de style. Toujours aussi brillant.

    Pour demain, je dirais Nadal en trois et Murray en trois également

  13. Chris 25 janvier 2011 at 23:49

    Si Rafa gagne ce tournoi, appelez ca comme vous voudrez, mais en terme d’exploit sportif, enchainer RG>AO ou bien AO>US, c’est exactement pareil.
    Avant l’AO, il y a des vacances, apres l’AO, il y a des vacances… Ce tournoi est isole, et que cette victoire intervienne au debut ou a la fin de la serie, ne change pas grand chose.
    Le vrai challenge reside dans l’enchainement RG/Wim/US.

    Nous savons tous que le grand chelem est le Graal ultime. Alors, si un joueur realise un exploit de la meme qualite, avec seulement un petit accroc de calendrier, est-ce vraiment fair play de ne pas lui octroyer le titre?

    Serieusement, ce serait comme donner le Saint Graal a Perceval, et lui dire: « Bravo mon coco, t’as eu tout bon, parfait! Par contre, t’as pas le droit de dire que c’est le Saint Graal que tu as trouve, ok? Tu vas rentrer a Camelot gentiment et dire que tu as trouve une Sainte Coupe. »
    Reponse de Perceval: « Vous vous foutez pas un peu de ma gueule?? »

    Non. Soyons gentleman. Dieu sait que je suis fan de Super-biquette… Dieu sait combien ca me ferait mal au fion que Moglie reussisse apres avoir empeche par deux fois Roger de realiser l’exploit…

    Mais je resterai digne, je souffrirai en silence, et je laisserai a Rafa son Saint Graal, avec toute la gloire associee a l’appelation controlee.

    PS a Dieu: SVP mon Dieu, faites pas le con…
    PS a Rog, PZ et Nole: Secouez-vous les miches bordel de merde!

    • Diana 26 janvier 2011 at 00:05

      Nadal ne respecte pas certains points du règlement, comment le lui reprocher alors que certains sont prêts à vulgariser l’appellation Grand Chelem ? Tristes tropiques :oops:

    • Clément 26 janvier 2011 at 00:14

      Tout à fait d’accord avec Chris.
      Et je ne vois pas en quoi le fait que « Nadal ne respecte pas certains points du règlement » ait un quelconque rapport.

    • Yaya 26 janvier 2011 at 00:39

      Soyons simples. Le grand chelem c’est les 4 la même année.

      En golf personne ne dit que Woods a réalisé le grand chelem alors qu’il a gagné les 4 majeurs sur deux années.

      En tennis féminin, personne ne dit que Navratilova a réalisé le grand chelem alors qu’elle fait la passe de 4 entre l’Open d’Australie 83 et l’US Open 84.

      En tennis féminin, personne ne considère que Serena Williams a réalisé le grand chelem alors qu’elle enchaîne les victoires entre RG 2002 et l’Australian Open 2003.

      Est-il utile de continuer ??

    • Clément 26 janvier 2011 at 01:14

      Simple, certes, un peu simpliste même. Si on s’en tient strictement aux termes, à l’expression Grand Chelem tu as tout à fait raison Yaya.

      Cependant ce que soulève Chris, et c’est là que je le rejoins c’est : est-ce que c’est un moins grand exploit de faire RG-Wim-US-AO que AO-RG-Wim-US ?

      Et pour moi la réponse est non. Si Nadal gagne à Melbourne, il n’aura pas fait le GC stricto sensu mais ça sera tout comme. Et c’est d’autant plus vrai pour la raison que j’ai donnée plus haut en réponse à Elmar.

      • Arno 26 janvier 2011 at 01:20

        Ben non, c’est pas pareil, comme j’essaie de l’expliquer plus bas… La pression de tout le monde tennistique (et même au-delà) serait indescriptible dès Wimbledon pour un mec ayant enchainé OA/RG/Wimb.

        Réussir à gagner l’USO dans ces conditions serait donc beaucoup plus délicat que de gagner l’OA, ou RG pour Federer 2006 et 2007…

        C’est pour ça que même sportivement, l’ordre compte.

        • Chris 26 janvier 2011 at 13:34

          C’est vrai Arno, en terme de pression..
          Cela dit, il y a le momentum aussi…
          Si un joueur enfile RG et Wim, il est probablement au meilleur de ton tennis, et il est assez probable (s’il tient physiquement) que son niveau ne baissera pas sur l’US.

          Alors qu’a l’AO, 6 mois plus tard, c’est une autre histoire…
          Y a qu’a voir Rafa ce soir.

      • Yaya 26 janvier 2011 at 01:45

        Oui c’est différent. Et comme le dit Arno la pression n’est pas la même.

        En tennis féminin le dernier grand chelem date de 1988. En tennis masculin de 1969. Arriver à l’USO dans les pas de Graff ou Laver c’est autre chose.

  14. Yaya 26 janvier 2011 at 00:17

    « Les 15 secondes n’ont en théorie pas de propriétaire, en tout cas, elles ne sont pas la propriété du receveur. Si on allait plus loin, on pourrait dire qu’elles sont la propriété du…SERVEUR car c’est à LUI de jouer (servir ici) et non pas au receveur. »

    Tout faux. Le serveur a un temps donné lui appartenant. Toute seconde supplémentaire ne lui appartient pas. Toute seconde supplémentaire ne peut être accordée qu’avec le consentement du receveur validé par l’arbitre.

    « je ne vois encore moins comment on peut comparer un dépassement de temps de 15 secondes à un vol de sac! »
    La comparaison est facile à faire. il s’agit d’appliquer à un épisode de la vie courante, les principes que tu défends en tennis. Le principe que tu défends c’est que toute chose est bonne et profitable tant que les organes de justice ne vous sanctionnent pas ou ne vous attrapent pas. Soit! Alors mettons cela en pratique. Frauder le bus c’est bien dès lors que je ne soit pas pris et en plus ça me permets de faire des économies !

    • Coach Kevinovitch 26 janvier 2011 at 00:58

      J’ai dit mot pour mot: « Le tennis est un sport de conquêtes et toute conquête est bonne à prendre » ce qui n’est pas la même chose que « toute chose est bonne et profitable tant que les organes de justice ne vous sanctionnent pas ou ne vous attrapent pas ».

      De plus, et c’est ce qui est le plus important, tu ne peux pas mettre cela en pratique dans la vie de tous les jours car le tennis est un jeu, là la vie n’est pas un jeu. Prendre 15 secondes qui ne sont pas prises au joueur cf la toute première des mes propos que tu as mis entre guillemets dans un jeu n’a rien à voir avec utiliser un bien sans le payer.

      Tu t’es centré sur ma seconde phrase (« Si on allait plus loin.. ») pour appuyer ton propos or elle ne reflète pas ce que je pense sinon je n’aurais pas mis de conditionnel. C’est la première phrase qui est valable, les 15 secondes n’appartiennent ni au relanceur ni au serveur. De plus, on ne peut parler d’anti-jeu comme d’aucuns l’ont employé car dans les sports à temps de jeu limité, l’acte d’anti-jeu enlève du temps de jeu. Au tennis, le temps de jeu, tu l’auras toujours, tu ne peux pas le perdre.

      • Yaya 26 janvier 2011 at 02:44

        « Tu ne peux pas mettre cela en pratique dans la vie de tous les jours car le tennis est un jeu, là la vie n’est pas un jeu. »

        Détrompes-toi la vie est un jeu. Un immense jeu. Le premier des jeux. C’est pour cela qu’enfant notre entourage nous entraîne à ce qui sera notre futur métier.

        D’ailleurs si on fait un comparatif de tous les sports, le plus proche de la vie est le foot : erreur d’arbitrage à rapprocher des errements de la justice, tricherie, impact de l’acte individuel sur le collectif et vice versa, etc.

        Concernant le tennis et la notion de temps, il ne s’agit pas de temps de jeu mais du rapport entre le temps et la concentration. Nadal gêne la concentration du relanceur, il lui vole du temps utile pour son rythme et sa concentration. Le tennis n’est pas un sport de conquête, nous ne sommes pas au rugby. C’est un sport d’adresse et de précision – à l’origine au moins – qui requiert donc une extrême concentration.

    • Babolat 26 janvier 2011 at 04:43

      Et Puis même sans faire de paraboles ou de jolies métaphores, le tennis est un jeu, il y a des règles, la règle stipule qu’il y a un temps imparti pour servir. Un dépassement de temps est un non-respect de la règle… point.

  15. Clément 26 janvier 2011 at 00:29

    Bel article, très original et plein de commentaires intéressants aujourd’hui mais pas le temps de vraiment réagir alors tant pis, je vais me contenter de quelques pronos foireux pour les matchs de cette nuit :

    - Murray vs Dolgo : Murray en 3 sur un score très sec. Il va lui faire péter les quelques plombs qu’il a. J’ai pas vu jouer Murray jusqu’à maintenant mais apparemment c’est au moins aussi bon que l’année dernière…

    - Ferrer vs Nadal : pas vu jouer Rafa contre Cilic, j’ai cru comprendre que c’était du même acabit que contre Tomic, autrement dit pas brillant voire vraiment craignos (malgré les scores à chaque fois). Voilà comment je vois donc la chose : Nadal qui gagner le premier set 6/1 ou 6/2 et laisse à penser que ça va être vite réglé, puis Ferrer qui se règle enfin et qui mange Rafa physiquement sur les 3 sets suivants. Comme à l’US’07. Probablement avec un tie break quelque part. Si jamais ça va en 5, Ferrer gagnera aussi. Et si jamais Nadal retrouve son niveau de jeu, ça sera plié en 3 sets. Pas impossible qu’il se passe cela d’ailleurs ; vu la façon dont il joue depuis le début du tournoi il va bien falloir qu’il finisse par perdre… ou par élever son niveau de jeu.

  16. Arno 26 janvier 2011 at 00:45

    Hé ben, on a retrouvé 2 serpents de mer d’un coup… Les dépassements de temps de Nadal et l’appellation Grand Chelem.

    D’abord, dépasser les 25 secondes entre chaque point est interdit. Donc, il s’agit là d’antijeu. Point barre.
    Maintenant, il est vrai qu’il n’est que très rarement sanctionné, ce qui l’encourage à continuer. Aux instances de faire leur boulot, les règles doivent être les mêmes pour tout le monde.
    Soit dit en passant, il n’y a pas mort d’homme. Simplement, c’est pas très classe…

    L’appellation Grand Chelem: si Nadal remporte ce tournoi, ce sera un exploit considérable. Mais le Grand Chelem, par définition, est calendaire… Du coup, ben ce sera pas un Grand Chelem.
    La performance sportive, de surcroit, n’est pas tout à fait la même: imaginons la pression sur les épaules du type qui arrive à l’USO avec les 3 premières levées en poche. Faut être très très sévèrement burné, à ce moment-là…

    Mais bon on en est pas encore là, mon lieutenant David se dresse sur son chemin… Et après il restera encore la finale (j’oublie qui?? Meuh-raie? Connais pas…).

    • Coach Kevinovitch 26 janvier 2011 at 01:01

      « Du coup, ben ce sera pas un Grand Chelem.
      La performance sportive, de surcroit, n’est pas tout à fait la même: imaginons la pression sur les épaules du type qui arrive à l’USO avec les 3 premières levées en poche. Faut être très très sévèrement burné, à ce moment-là… »

      Si cela arrive, je conseillerais à cette personne de boycotter la presse, les conférences de presse car la pression sera titanesque.

  17. Jérôme 26 janvier 2011 at 01:28

    Je ne refais en longueur pas la discussion qu’on avait eu sur ce site. En quelques mots, donc, gagner les 4 à la suite c’est un gigantesque exploit mais au bout du compte, un exploit, aussi grand fut-il, ne suffit pas à répondre à nos sempiternelles question sur qui qu’est the best ever. La saison de folie faite par Mac Enroe en 1984 (seulement 3 défaites pour 14 victoires en tournois) en est une illustration parmi d’autres.

    Les dépassements de Nadal en matière de temps de récup entre les points, c’est un sujet périmé. On l’a déjà réglé : la faute en incombe à un arbitrage complaisant, voire consanguin. Je trouve très déplacé que les arbitres donnent du « Rafa », du « Rodgeure », du « Nowak » et du « Andy » aux joueurs vedettes comme si ensuite ils créchaient dans le même dortoir alors que ça n’est pas le cas. Ca fait peser le soupçon et ça porte atteinte au crédit du tennis dont on se demande si c’est une vraie compétition ou bien s’il n’est pas en train de tourner à l’entertainment sportif, façon catch.

    Il n’en reste pas moins que cette situation de complaisance vis-à-vis des dépassements m’agace depuis toujours : c’était déjà le cas avec Lendl qui aggravait mes aigreurs naturelles avec le même comportement.

    L’article évoqué plus haut sur le comportement de Nadal au moment de l’appel des joueurs sur le terrain et pour le toss, est en revanche intéressant. Il montre à quel point les champions, pour gagner, peuvent avoir besoin de se construire une bulle psychologique. Là aussi, c’est pas top, même si avec le temps c’est devenu quasi-subconscient.

    Murray va bien sûr désosser Dolgo en 3 sets pas serrés. Il est beaucoup plus régulier, plus rigoureux, plus varié, plus puissant sur tous les coups hormis le coup droit.

    Et Nadal va gagner contre Ferrer en 4 sets pas serrés (si ce n’est pas en 3 sets serrés).

    • Jérôme 26 janvier 2011 at 01:32

      Ah oui, j’oubliais. Quand on est lancé sur de tels pronos, faut pas s’arrêter en si bon chemin.

      Demis :
      Fed bat Djokovic 3-0
      Nadal bat Murray 3-2 dans un match de la mort qui tue d’au moins 4H30 de durée (avec du genre un 6/3 au 5ème set).

      Finale : Fed bat Nadal 3-0

      Que cela soit écrit, et accompli ! :mrgreen:

  18. Babolat 26 janvier 2011 at 04:40

    Hum… qui a dit que c’était l’anarchie dans le tennis féminin ? On a les 3 premières têtes de série en 1/2 avec la numéro 8 qui se faufile dans le dernier carré. Comment ? On s’en fout ? Ah ok… ;)

    Bon… le Dolgo/Murray est sur la rampe de lancement. Les pronos sont pour une correction made in « Nessie » contre le Golgoth. les jeux sont faits…

  19. Babolat 26 janvier 2011 at 04:57

    Murray fait le break grâce à Dolgo qui frappe dans le vide mais Dolgo décoche un crochet du droit qui fait mouche et refait son break de retard.

    • Babolat 26 janvier 2011 at 05:01

      Nouveau break de Murray qui arrive à empêtrer le Dolgo dans le filet de pêche. Dolgo essaie bien de mettre une ou deux volée dans la face du Scott mais il heurte le mat à plusieurs reprises. Dolgo à terre pour la seconde fois…

      • Babolat 26 janvier 2011 at 05:16

        Les 2 protagonistes voyagent de la poupe à la proue en essayant de décocher le coup qui tue. Murray, plus souple, esquive plus souvent les coups de son adversaire tout en placant lui même de petites accélérations qui font mal.

        Dolgo un genou à terre profite d’un instant de déconcentration de Murray qui semble toiser Rafa du regard pour délivrer un uppercut qui surprend tout le monde. Un filet de sang s’échappe des commissures des lèvres du britannique. Debreak Dolgo

  20. Marina 26 janvier 2011 at 05:14

    Salut Babolat!
    Succession de break et débreak dans ce match… Ca serait bien si Dolgo pouvait tenir son service maintenant, voir ce que ça donne.

  21. Pat 26 janvier 2011 at 05:14

    Murray a commencé par un break mais si j’en juge par le septième jeu, le seul que je viens de voir, avec debreak de Dolgo, ça sera peut-être moins facile que prévu.

  22. Babolat 26 janvier 2011 at 05:17

    Tiens chuis pas tout seul… ;0

    Salut les noctambules.

  23. Julie 26 janvier 2011 at 05:22

    Non non non je ne voulais pas allumer la tel e je dois dormir… Mais j arrive 4-1 Murray, et voilà que le petit prend le jeu et debreake… Mmm…. Interessant…

  24. Pat 26 janvier 2011 at 05:22

    Dolgo abuse des amorties « jet d’eau » !

  25. Julie 26 janvier 2011 at 05:24

    Par contre oui vous aviez raison… Le style est pour le mon s discutable, voire carrément détestable pour le petit mais bien efficace!!!! Par contre il surdoué et ne tiendra pas comme ca tout le match, je donne quand meme Murray

    J ai bien aime comment Murray l a puni les deux fois qu il a fait une amortie!

    • Babolat 26 janvier 2011 at 05:27

      Dolgo, c’est un petit pois sauteur. ;)

    • Julie 26 janvier 2011 at 05:32

      C clair! Il saute APRES avoir touche la balle

      Ouuuuh quel point Murray pour sauver la balle de jeu

    • Djita 26 janvier 2011 at 05:32

      Justement j’adore ce style atypique. De quoi rendre fou. Mais je ne pensais pas qu’il tiendrait autant face à Murray.

  26. Marina 26 janvier 2011 at 05:25

    Dolgo est moins bon que contre Soderling: trop de fautes. S’il avait le même niveau, il aurait déjà gagné le set. Dommage.

  27. Pat 26 janvier 2011 at 05:40

    Dolgo peut s’en vouloir de perdre ce jeu : à 40/30 il vendange un smash d’amateur en jouant sur Murray trop lentement.

    • Marina 26 janvier 2011 at 05:41

      Oh oui frustrant ce jeu pour Dolgo… Sans compter la balle de jeu qui aurait pu faire un ace à 2 mm près… Je m’attendais à un peu mieux de la part de l’Ukrainien.

  28. Babolat 26 janvier 2011 at 05:40

    Premier round Murray dont le revers envoie Dolgo à fond de cale mais le mousaillon se défend bien.

    • Pat 26 janvier 2011 at 05:42

      Il se défend bien mais tient beaucoup avec sa première balle. Quand il ne fait pas l’ace il n’enchaîne pas.

  29. Pat 26 janvier 2011 at 05:48

    Le niveau de jeu est faible dans ce début de set, je vais redormir un peu !

  30. Babolat 26 janvier 2011 at 06:00

    je vais me promener… je reviendrai pour le derby d’Espagne. ;0

  31. Jérôme 26 janvier 2011 at 07:04

    Bon, finalement il n’est pas si ridicule que ça le petit golgoth. Il a réusssi à débreaker dans le 3ème set pour faire la course en tête.

  32. Jérôme 26 janvier 2011 at 07:13

    Je viens de me dire que le golgoth :
    - a un jeu qui ressemble assez à celui qu’avait Rios, en plus péchu,
    - a la même coupe de cheveux que Rios,
    - a un visage de femme et me fait penser à Hingis.

    Café de colombie, ce matin. ;-)

  33. Jérôme 26 janvier 2011 at 07:14

    Et hop ! La Murène qui commence à avoir peur à l’idée d’aller en demi contre raging toro.

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Commentaires récents

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis