Roland Garros, 31 mai 2021

By  | 1 juin 2021 | 383 Comments | Filed under: Actualité, Bord de court, Top 5

Un magnifique cadeau d’anniversaire que de pouvoir aller à Roland-Garros sous un grand ciel bleu en dépit de la crise sanitaire. Après un hiatus de 10 ans des courts principaux et 3 ans tout court, force est de constater que les abords du stade n’ont rien à voir avec la cohue ante-2020 où la compression de la foule commençait 1 km avant les entrées.

WhatsApp Image 2021-05-31 at 12.23.26

Mon billet étant en loge du court Suzanne Lenglen, la porte d’entrée est la numéro 1 que je partage avec bon nombre de présidents de clubs dont un à qui je fais la conversation. Arrivés à 9h30, nous avions encore 30 min à faire passer et j’ai eu l’occasion d’apprendre son opinion sur la gestion de la Fédé: elle était critique et acerbe à l’égard des précédents présidents depuis Bîmes pour qui les mots étaient violents!

Les portes ouvrirent à 10h avec un protocole Covid-19 sans contact (fouille au magnétomètre notamment) pour un début des matchs à 11h. Profitant de l’intervalle, j’ai visité le site en long et en large notant toutes les différences: les investissements réalisés étaient bien visibles avec le toit du Chatrier tout pimpant, le verdissement du parvis du Chatrier et la rationalisation de la disposition des courts. Les courts au fond (le 13 et 14) étaient de petits chaudrons avec une ambiance réminiscente de feu le court n°1 tandis de plus larges espaces étaient alloués à la Grande Boutique et aux restaurants afin d’augmenter les revenus auxiliaires.

En terme d’agora, le ratio était très agréable avec une facilité de circulation certaine sans que le site ne paraissâsse vide. Cette jauge réduite eût l’avantage de mettre en valeur la quantité de main-d’oeuvre employée pour faire tourner un tel événement: hôtes et hôtesses, vendeurs, brigade sanitaire, sécurité, coordination, guest relations, formateurs, dame pipi, ainsi que tous les bénévoles (ou quasi) pour le ramassage de balle, les juges de ligne et entourage.

Assis au 3ème rang en bas du Suzanne Lenglen, côté Est avec ses nouveaux sièges en beau bois et coussin, c’est un grand court toujours aussi agréable: dimension à la fois humaine et statutaire, suffisamment ouvert aux éléments pour l’équité (et rafraîchir les spectateurs cuisant au soleil de mai) et une excellente visibilité.

La programmation du court était à mon sens la meilleure du jour dans l’équilibre entre Français, stars et spectacle à escompter avec le court numéro 14. Premier match entre Sinner et Herbert, suivi de Garcia contre Siegemund, puis Kenin contre Ostapenko et enfin Tsonga opposé à Nishioka.

Sinner-Herbert: 6-1 4-6 6-7 7-5 6-3

WhatsApp Image 2021-05-31 at 12.23.23Le meilleur match de la journée avec un peu de suspense, de très beaux points, un excellent public, un joueur très prometteur et un Herbert valeureux.

Après un faux départ de l’Alsacien lors du premier set bouclé en 22 minutes, la partie s’équilibra sensiblement au 2ème set où Herbert sera souvent en réussite sur les lignes. Sinner, par basculement ne l’était pas du tout et après galéré sur ses jeux de service fini par en céder un de trop. Le 3ème set continua sur la même dynamique jusqu’à 2-5 où Sinner trouva les ressources pour massacrer Herbert l’espace de 4 jeux: une démonstration d’un joueur d’un calibre supérieur (sans que ce soit péjoratif à l’égard d’Herbert). Il cala un peu durant le tie-break mais je n’étais pas plus inquiet que ça. Même s’il sauva un 0-40 qui valait quasi match puis une balle de match au 4ème, Jannik fut capable de mettre le dernier coup de collier pour garder son service puis breaker 2 fois consécutivement pour ensuite filer à la victoire.

Ayant eu les deux joueurs à 3 m de moi, je peux confirmer que Sinner ne gâche pas d’énergie, est très vif et souple dans ses déplacements. Il pratique l’ancrage positif à haute dose avec des petits « Komme an » et serrages de poings quand la situation est tendue ou favorable. Lors de la remontée du 4ème, il se permit un peu plus d’expansivité par poussé d’adréaline: il ne communique pas avec le public, mais correctement avec les ramasseurs. Lors d’un service kické de PHH, une spectactrice se prit presque la balle et il put sussurer un « Are you ok? ».

Herbert a une abominable coupe de cheveux cette saison mais est gracile, il avait besoin de chercher l’approbation de son clan lors de ses beaux points mais sinon il a eu une attitude très professionnelle: dans son match et apparemment en étant capable de gérer la frustration lié au 1er set abominable qu’il a fourni.

Dans les conditions de jeu, c’était rapide et les frappes lors de l’ensemble des matchs étaient beaucoup plus à plat que des lifts à l’espagnole: des coups de boutoirs qui rebondissent pas très haut, souvent de l’essuie-glace qui fonctionne 66% du temps, le reste étant souvent un contre lors de la montée à la volée contre-temps ou une volée pas assez tranchante qui termine par un passing.

Le public a été remarquable lors de ce match, avec jauge remplie, à fond derrière PHH (mais les quelques qui étaient derrière Sinner ne se faisaient pas huer ou insulter comme j’ai connu ça dans d’autres contextes), les beaux points applaudis, les situations favorables à PHH chaudement encouragées. Un public partisan mais amateur et respectueux du jeu.

WhatsApp Image 2021-05-31 at 12.23.24

Garcia- Siegemund: 6-1 6-3

Caroline Garcia a fait l’un de ses meilleurs matchs (parmi ceux que j’ai vu). Elle avait une division d’écart aujourd’hui par rapport à son adversaire, surtout au niveau de la puissance. Elle a réalisé des séquences serenaesques en pliant nombres d’échanges en trois coups de raquette avec des balles rapides, à bon angle et aux bonnes longueurs pour abréger les points.

Siegemund m’a paru bien inoffensive avec un service déliquescent (6 doubles fautes), une incapacité à imprimer du lift. Je n’avais pas le souvenir qu’elle avait atteint les quarts en octobre.

J’ai trouvé que les jeux de jambes des deux joueuses étaient plus bruyants que ceux des joueurs précédents mais j’ai trouvé Garcia très dynamique pour faire ses petits pas d’ajustements. Elle a chuté lors d’une glissade au début du match mais cela ne l’a pas décontenancé.

En terme physique, de toutes les filles vues, Caroline a le physique le plus proche d’une fitness/crossfit girl, très sportif mais harmonieux. Siegemund avait des bandages à l’épaule et à la cuisse, tandis qu’Ostapenko a une stature « obélixienne », ce ne sont pas les bourrelets de la jeune Kvitova mais plus une musculature de bœuf de Kobe : il y a à la fois beaucoup de muscle et de gras, et cela la gêne pour sa mobilité. Kenin a le physique de Schwartzmann: des jambes disproportionnellement grandes et épaisse par rapport au torse.

 

Kenin Ostapenko: 6-4 4-6 6-3

J’ai regardé les deux premiers sets qui étaient très décousus et où les serveurs n’ont pas régné. Ostapenko relativement égale à elle-même, Plan A, A’ ou A »’ ne sont que des nuances des cicatrices qu’elle inflige à la balle, et un peu pestouille avec l’arbitre. Elle s’exprimait de façon intermittente en russe pour se donner un peu d’allant. Malheureusement, depuis 2017 elle n’a pas retrouvé cette magie et les filles gèrent beaucoup mieux sa puissance.

Pour Kenin, elle mouline mais ses mouvements sur le terrain sont très économes: elle sait où ira la balle et elle prend tôt, c’est assez impressionnant. Sa deuxième balle de service est presque aussi rapide que sa première, qui certes n’est pas exceptionnelle. Il n’en demeure pas moins qu’elle est solide sur cet aspect du jeu. Son caractère semblait plus bouillonnant que celui de la lituanienne avec pas mal de jurons lancé dans un anglais américain parfait tandis que ces encouragements alternent des « Come on » sonores et des soliloques en russe.

J’ai quitté le match à l’orée du troisième pour essayer d’aller voir Bencic sur le 14 puis le match qui excitait une belle partie du public: Musetti-Goffin. Le court 14 est un chaudron, la queue était très importante et après 30 min sans avancer d’un mètre, j’ai réussi à trouver un spot avec une vue correcte sur le 13 (Harris-Sonego) et le 14. J’ai raté Bencic mais j’ai pu voir l’avion de chasse de copine d’Harris à côté de moi.

Pour le Musetti-Goffin, j’ai pu voir la moitié du premier set où Goffin se fit exploser. Musetti a un revers magnifique, un coup droit « moderne » à la Kachanov qui me fait craindre pour son futur tandis que Tintin avait des problèmes de centrage.

Tsonga-Nishioka

J’ai pu assister aux deux premiers sets de Tsonga (dans un look sobre et cheveux rasés) qui malheureusement s’est fait phasmer par la mobylette japonaise qui n’est pas dénuée de talent pour imprimer du rythme. Tsonga a pas mal perdu en qualité de service, de déplacement (un peu comme Ostapenko, il est devenu trop charpenté pour le meta-game où le déplacement est absolument déterminant). En terme d’attitude, c’était celui avec les soliloques de frustrations les plus audibles et communs « Flûte j’ai raté deux coups droits de décalage avec le soleil qui m’a ébloui », « J’aurais dû laisser rebondir cette balle, j’en aurai fait qu’une bouchée » etc…

Autres observations

Un petit mot sur les interviews d’après matchs et l’écart abyssal de qualité entre Pioline et Bartoli, miroir inverse de leur conservation physique. En effet, Pioline a une expression anglaise particulièrement limitée (pour quelqu’un qui a eu une carrière internationale s’entend), où il a du mal à poser des questions intéressantes et de façon conversationnelle. Déjà que Sinner avait 3h30 de matchs dans les pattes et n’a aucun problème à ouvrir le robinet d’eau tiède, l’interview post-match était un vrai embarras. Mais en revanche, il porte encore beau à 50 ans passés.

Pour Bartoli, c’était l’inverse : elle sait faire la conversation, passer les plats, et rendre le moment agréable. Son expression anglaise et sa fluidité sont très satisfaisantes et elle et Garcia ont pu parler de façon fort sympathique, avec une petite touche d’humour « En dix de carrière à RG, il était temps que je fasse un bon premier tour ». Mais c’est vrai que Bartoli a un physique ingrat (d’un autre côté, il semble que c’est celui qui lui correspond puisque son physique d’anorexique n’était pas seyant et sa détresse psychologique paraissait patente). Là en effet, elle a l’air très smart et vive avec un micro.

En termes de public, il était clair que les matchs masculins réalisaient des audiences bien plus importantes et il est également indéniable que l’écart de niveau est abyssal. Sur tous les aspects physiques, et en particulier les déplacements, les garçons réalisent des trucs que les filles ne peuvent pas. Pour autant, je suis très fier que le tennis soit un authentique sport pro mixte où les filles ont toute légitimité à s’exprimer : elles sont elles-aussi les meilleures de leur catégorie.

Naomi Osaka

J’ai beaucoup de tristesse à son égard et pas mal de tension à appréhender son cas. En effet, c’est la meilleure joueuse actuelle, qui tyrannise les grands chelems, c’est l’athlète la mieux payée de tout les temps (il me semble qu’elle gagne deux fois plus que Sharapova au faîte de sa gloire) mais il est indéniable qu’elle n’ a vraiment pas l’air à l’aise dans ses baskets.

Par ailleurs, j’ai énormément de difficulté à valoriser positivement son combat « woke » même si je sais pertinemment que c’est ce positionnement qui lui permet de tels émoluments. Pour autant, j’ai l’impression qu’elle plus qu’aucune autre est la marionnette de IMG qui est là pour faire du fric sur son dos et il est clair que l’angle victimaire et racialiste (que je trouve d’une duplicité incroyable) est extrêmement rémunérateur.

A propos de son départ de RG, j’ai deux analyses : soit à son corps défendant c’est encore une attaque culturelle de la part des US contre la France (dans la droite ligne du NYT, Washington Post quant à leur traitement des infos françaises relatives au terrorisme islamiste par exemple) soit elle est en plein burn-out et elle fait une Henin 2012. En tout cas, sa communication est pour le moins mauvaise et d’awkward puis hypocrite, elle passe à être mesquine, dupe et manipulable.

About 

383 Responses to Roland Garros, 31 mai 2021

  1. Elmar 12 juin 2021 at 02:00

    Le match a été très spectaculaire.

    Mais contrairement à vous, je n’ai pas trouvé Nadal très bon. Il jouait court, notamment en retour de service – et y compris sur deuxième balle, ce qui permettait systématiquement à Djoko de prendre le contrôle de l’échange.

    De ce fait, il s’est fait bouffer physiquement petit à petit par Djoko, c’était déjà bien visible dans le 3ème set où Nadal, parce que c’est Nadal, a quand même failli inverser la tendance. Mais il a réalisé derrière un très mauvais TB (commencé par une double faute, poursuivi par une horrible faute à la volée et conclu par une amortie cadeau).

    Dans le 4ème, il était totalement cuit. Peut-être même blessé. Je ne serai pas surpris qu’il fasse l’impasse sur Wimbledon.

    Djoko pour sa part a été très bon. Ca me paraît bien difficile pour Tsitsipas de trouver le chemin vers la victoire, surtout que son attitude à la fin de sa demi semblait indiquer qu’il avait réussi un aboutissement en se qualifiant pour la finale.

    A titre personnel, je ne vais pas m’infliger cette finale pour voire Djoko soulever un Nième trophée.

    • Elmar 12 juin 2021 at 07:44

      « Ce n’était probablement pas ma meilleure performance. Même si je me suis battu, que j’y ai mis tout mon cœur, les zones d’impact de mes frappes n’étaient pas assez bonnes ce soir (ndlr: vendredi). Contre un joueur comme lui, qui prend la balle tôt, si tu n’es pas en mesure de le sortir de ses zones de confort, c’est très difficile. Mais j’ai eu une grande opportunité avec cette balle de 3e set, à 6-5, sur une deuxième balle. Tout aurait pu arriver à ce moment-là. Ensuite j’ai fait une double faute et j’ai raté une volée facile dans le tie-break. »

      En gros, Nadal dit exactement la même chose que moi.

      • Paulo 12 juin 2021 at 10:12

        Peut-être que Nadal dit exactement la même chose que toi, mais ce n’est pas ce que disait, en creux au moins, le Djoker en fin de match : il disait que c’était « son meilleur match à Roland-Garros et sans doute l’un des trois plus grands de sa carrière » (cf son itw sur lequipe.fr). Par ailleurs, a priori Nadal n’est pas blessé ou diminué, donc c’est bien un Nadal en pleine possession de ses moyens que Djokovic a battu hier. Le Nadal qui a infligé trois 6-0 sur ce Roland (à Gasquet, à Sinner, à Schwartzy), ce qui doit être son record ; et qui n’avait perdu qu’un set en route, contre Schwartzy.
        Les fautes, certes il en commet beaucoup, mais elles peuvent être provoquées par l’adversaire ou le sentiment d’impuissance que donne l’adversaire.
        Nadal parle toujours comme ça quand il perd. Il ne m’a jamais fait l’effet d’un bon perdant. Il a été battu par plus fort que lui et c’est très difficile à admettre pour un gars qui n’avait perdu que deux matches à Roland pour plus de cent gagnés, qui a sa statue, qui est adulé par tant de gens y compris les organisateurs et les journalistes qui voient bien le profit qu’ils peuvent en tirer. Pour moi la victoire de Djoko à la régulière est une très bonne nouvelle, notamment parce que les autres ont désormais davantage leurs chances. Tsitsipas contre Nadal en finale, c’était la boucherie assurée ; contre le Serbe, il a sa chance – à condition qu’il sache gérer la pression de l’événement. Toute la question est là, car tennistiquement parlant il a ses chances.

    • Bapt 12 juin 2021 at 07:47

      Nadal n’avait plus de jus effectivement au 4e set ce qui n’est pas un très bon signe pour lui pour la suite car il n’a pas eu un RG très difficile jusqu’ici avec un seul set de perdu il me semble.
      J’ai du mal à croire à un déclin physique soudain : le RG 2020, il l’a gagné en octobre et physiquement il faisait plus que tenir la route. Et Djokovic n’a pas gagné un set en finale.
      Ce qui est sûr est que ce dernier jouait mieux cette fois. J’ai revu des extraits et il était très dur à déborder. Il a utilisé assez intelligemment les amorties aussi.

  2. Jo 12 juin 2021 at 06:51

    Il faut liquider l’héritage de juin 2011. La mythique victoire de Dieu sur Djoko était inutile puisqu’elle a débouché sur une défaite. Or, c’était le moment idéal d’ouvrir une brèche dans la forteresse de Nadal, alors le roi mais pas encore l’empereur de Roland-Garros. Federer aurait mieux fait de remporter la demi-finale de l’US Open 2010. Ou 2011. Ou la finale en 2019 vous savez où.

    A ceux qui trouvent les Nodal spectaculaires, je dis que je les comprends. La baston et l’intensité sont là. Moi aussi, j’aime les (bons) blockbusters, néanmoins, il faut nuancer. Terminator 2, c’est super. Fast & Furious 58, j’en ai marre. Et puis, je suis plus Christopher Nolan que Vin Diesel. L’intensité, oui, mais aussi le scénario, l’esthétique et la qualité sonore.

    Djokovic a fait ma journée… de dimanche, merci Nole. On passe d’une cote de 75-25 à 60-40 pour la finale, soit une affiche alléchante et indécise. Tsitsipas a battu Djokovic dès leur première rencontre, l’a sérieusement bousculé lors de leurs deux derniers affrontements sur terre battue. Fanou est dans la lignée d’un Wawrinka, d’un Thiem, une véritable opposition en puissance.

    Impossible de dire comment il réagira face à l’événement mais Tsitsipas a fait une excellente campagne sur ocre, un excellent tournoi. Certes, il a gambergé face à Zverev mais il a mené deux sets à rien et conclu avec fermeté. En fin de compte, il a su gérer la situation et en sort grandi. Du reste, il n’a rien à perdre quand Djokovic joue pour et contre l’histoire. Vivement dimanche.

    • Colin 12 juin 2021 at 07:46

      I couldn’t agree more.

    • Bapt 12 juin 2021 at 07:49

      Tout à fait d’accord Jo.
      Sinon les Nodal ce n’est pas fou mais disons que pour une fois, il y a quand même eu match avec enjeu et possibilité de défaite de Nadal qu’on pouvait entrevoir après le second set. À RG ça attire quand un peu l’attention.
      Tsitsipas a sa chance demain.

    • Guillaume 12 juin 2021 at 10:08

      Faut miser sur un gros cagnard. Ils annoncent 27° demain à Paris. Espérons sans vent, un truc bien étouffant où Nakunpoumon s’asphyxierait tandis que le lift de Fanou l’obligerait à reculer et cavaler. Au sortir en plus de 2 NS consécutives, ça peut faire un choc thermique.

    • Paulo 12 juin 2021 at 10:22

      Tsitsipas va être le Federer 2011, le Wawrinka 2015 et le Thiem 2019 de Djokovic tout à la fois. On y croit. Qu’il y croie lui-même, et il le fera. Allez Tsitsi !

      • Elmar 12 juin 2021 at 11:01

        Je trouve que sa réaction d’après-match n’est pas très encourageante. Comme s’il était déjà arrivé au bout de qqch, alors qu’il a encore une finale à jouer.

        Mon prono de raison, c’est Djoko en 3 sets.

        Le coeur, lui…

      • Elmar 12 juin 2021 at 11:05

        Pour aller plus loin :

        Il est assez logique, quand on arrive pour la 1ère fois en finale, d’avoir cette sensation d’avoir déjà accompli qqch.

        Mais quand tu es un newbie à ce stade, il faut un autre état d’esprit pour être performant en finale.

        L’exemple qui me vient spontanément en tête : Stan à l’AO, tu sens que pour lui, la finale, ce n’était pas la ligne d’arrivée.

        J’ai l’impression que Tsitsi devra perdre une ou deux finales, prendre la mesure de l’événement, apprendre à gérer ce que c’est d’être là, avant d’en gagner une.

        Puisse-t-il me donner tort demain!

  3. Kristian 12 juin 2021 at 12:09

    Sinon, il y a la finale WTA aujourd’hui. Ça n’intéresse personne? Ben, non, ça n’intéresse personne.. a tel point qu’il y a encore des places à vendre pour la finale dames. Je viens de vérifier sur le site. Malgré la jauge à 30%, ils n’arrivent pas à remplir le stade. Dans ces conditions, L’égalité des gains hommes / femmes est la plus grande aberration économique qui soit.

    • Bapt 12 juin 2021 at 12:52

      Quand même Kristian, tu prends vraiment un cas extrême : Pavlyuchenkova vs Krejcikova c’est plutôt une affiche de quart de finale.

      Je suis parisien et pourrais acheter sans doute ma place mais :
      – je ne connais pas ces joueuses que je n’ai jamais vu jouer et je n’ai absolument aucune garantie que ce sera intéressant au-delà de l’enjeu de celle qui aura la coupe.
      – je paierais pour un match qui risque d’être très court du fait du format en deux sets (je mets de côté la possibilité de voir le double femme qui m’intéresse encore moins).

      Franchement, faire une heure pour aller à Auteuil et une heure retour pour voir sans doute deux nobody (pour moi) jouer environ d’une heure… je n’ai pas le courage.

      Peut-être que la WTA, pour attirer le chaland, pourrait faire basculer les finales des grands Chelems au meilleur des 5 sets. Ça s’est fait à une époque pour les finales des masters et les joueuses n’en sont pas mortes.
      Par ailleurs, les joueuses jouant sans les hommes aujourd’hui lors des finales, il y aurait moins de contraintes horaires.

      • Guillaume 12 juin 2021 at 13:03

        Alors je sais pas si c’est de nature à te faire changer d’avis et tel n’est pas mon but de toute manière, mais pour être précis ce n’est pas le double dames que tu as en package aujourd’hui mais bien la finale du double hommes, avec Mahut Herbert. Et au vu des ambiances sur leurs 2 derniers matchs, ça vaut bcp, bcp de simples y compris messieurs.

        Avec en plus toutes les finales juniors au programme ça fait au global une offre pas si dégueue. Le dernier dimanche en comparaison est bcp plus à poil. Tu n’as à peu de choses près (le double dames donc) que la finale hommes à te mettre sous la dent. Si elle est chouette, tant mieux. Si elle fait pschitt par contre, et au vu des tarifs… Rien d’autre auquel se raccrocher.

        • Bapt 12 juin 2021 at 13:52

          Merci pour les précisions ! Effectivement avec les enfants du pays le samedi en double c’est mieux. M’est avis que c’est quand même pour rehausser un peu l’attractivité cette journée ; un choix tout sauf stupide de la part des organisateurs.
          Pour les matchs des juniors, je passe mon tour… ça ne m’a jamais trop intéressé. Il semblerait qu’il y ait des jeunes français cette année donc ça peut marcher un peu.

          Pour demain, même si le match fait pschitt, cela reste tout de même plus intéressant.
          – Déjà voir des champions en action dont l’un fait parti du Big Three et l’autre sera très vraisemblablement un des futurs patrons du circuit : ça compte pour beaucoup de monde ;
          – Un match qui risque sans doute de durer au moins deux heures et demi au moins ;
          – Une finale assez historique à RG depuis une quinzaine d’années (comme celle entre Djokovic contre Stan) car elle est plutôt ouverte avec une part d’indécision ;
          – L’alternative : le Djoko vainqueur en route vers le calendaire (même si je n’y crois pas trop) et vers le record des 20 GC ou l’arrivée d’un next Gen au sommet détrônant un des membres du Big three. Les deux issues sont intéressantes il d (à défaut d’être automatiquement plaisantes pour les amateurs de tennis).

          À mon humble avis, ça sera le plus plein possible demain pour les hommes.

        • Colin 12 juin 2021 at 15:14

          La finale du double messieurs a toujours eu lieu après celle du simple dames, en tout cas, du plus loin qu’il m’en souvienne.

          • Guillaume 12 juin 2021 at 15:28

            Toutafé, le programme prévisionnel est figé d’une année sur l’autre. L’une des rares modifs ces dernières années a été de réunir toutes les 4 finales de juniors la même journée de samedi, probablement oui pour « muscler » une affiche de finale dames souvent moins sexy que les mecs… Même si en pratique ces dernières années il y a vraiment match. Entre le pan-pan cul-cul syndical de Nadal (13, 17, 18, 20…), celle de Djoko qui était une bonne purge aussi… Les filles ont connu ça quand Justine était au dessus du lot mais depuis une décennie ça a rectifié le tir avec pas mal de finales sympa. Après bien sûr qu’elles sont pénalisées par le 2 sets gagnants. Ça défile trop vite. Le moindre retard à l’allumage les 20 premières minutes et tu es déjà sous pression, dos au mur. Perso je passerais le tournoi dames au best of 5 à partir des demies, quand hommes et femmes ne jouent plus les mêmes jours.

      • Paulo 12 juin 2021 at 13:42

        Peut-être que la WTA, pour attirer le chaland, pourrait faire basculer les finales des grands Chelems au meilleur des 5 sets.

        Normalement ce n’est pas la WTA, mais comme chez les hommes, l’ITF. OK, c’est un détail de forme.
        Sur le fond, perso je passerais l’ensemble des matches des GC dames en 3 sets gagnants, exactement comme pour les hommes. Au niveau suspense c’est beaucoup mieux déjà, au niveau physique je pense que comme les hommes, avec un jour de repos sur deux, ça irait ; et j’ai l’impression que ça éviterait d’avoir des affiches improbables comme cette année (déjà les demies étaient mémorables avec aucune joueuse du top 15), les top joueuses étant comme chez les hommes plus à même, je crois, de retourner une situation mal embarquée si c’est au meilleur des 5 sets. Et pour le public, ce serait mieux aussi : ça éviterait des matches de tout juste une heure, où tu mets plus de temps à y aller et en revenir qu’à voir le match.

        • Bapt 12 juin 2021 at 14:04

          Il me semble qu’un des arguments avancés par les organisateurs des tournois du GC pour repousser cette idée des matchs au meilleur des cinq sets chez les femmes c’est que cela complique les plannings : leurs durées seraient plus fluctuantes. Au meilleur des trois sets, on peut calibrer un match qui ne dépassera généralement pas les deux heures.
          Évidemment cela pose un problème « philosophique » que le tennis féminin soit utilisé comme « variable d’ajustement » par rapport au « noyau dur » que serait le tennis masculin.
          C’est pour cela que je suggérais d’instaurer la règle uniquement pour la finale : personne ne joue après donc on se fiche du planning.
          Et oui tu as raison : il y aurait sans doute un peu moins de surprise. Les plus expérimentées s’en tireraient mieux, ne serait-ce que parce qu’elles auraient l’expérience de ce type de match.
          Pour finir, je vois un autre avantage : cela « sanctuariserait » le format des cinq sets gagnants en Grand chelem menacé par les Moratoglou etc. On pourrait le remettre pour la finale du Masters aussi.

          • Elmar 12 juin 2021 at 14:36

            On verra des matchs masculins en GC en 2 sets gagnants avant de voir des matchs féminin en 5 sets.

            J’approuve ton idée, mais c’est un voeu pieux.

          • Bapt 12 juin 2021 at 15:15

            C’est malheureusement probable. Pourtant je pense que le strict intérêt des organisateurs devrait pencher dans cette direction : cela rendrait les finales plus attractives et, en permettant une plus grande stabilité des affiches, ferait plus facilement émerger des championnes charismatiques connues et reconnues.
            Ce qui manque beaucoup à la WTA. Et ça rapporterait sans doute plus de sous.

            D’ailleurs, si les grands chelems masculins basculent un jour aux deux set gagnants, c’est un suicide à moyen et à long terme.
            – Plus de grands matchs épiques et de « dramas » ;
            – Une plus grande instabilité des têtes d’affiches et donc moins de champions que l’on revoit souvent (que peut suivre le grand public qui ne connait en fait que 4-5 têtes).

            Je ne sais pas si ces nigauds de joueurs en sont conscients mais les Nadal, Federer, Djokovic ont construit une partie de leur réputation sur des gros matchs au meilleur des cinq sets (c’est peut-être un peu moins le cas de Federer toutefois même si son match à Wimbledon contre Sampras en relève). C’est plus prosaïquement ce qui les rend « bankables ».

  4. Colin 12 juin 2021 at 15:33

    En tous cas ça joue plutôt bien entre ‘Kova32 et ‘Kova33.

    • Colin 12 juin 2021 at 15:33

      Boum, évidemment, j’écris ça, vilaine faute directe.

    • Colin 12 juin 2021 at 15:54

      Premier set Krejci’ 6/1, qui est sur son nuage. Elle jouerait un quart de finale à Strasbourg qu’elle ne serait pas plus détendue. Je n’avais évidemment jamais vu jouer cette tchèque, je l’ai découverte à l’occasion de sa demi-finale contre le petit bouledogue grec, et elle est éminemment sympathique. Son discours d’après-match était épatant de lucidité, de modestie mais aussi de volonté. En voilà une qui semble bien dans sa tête et dans ses baskets.
      Ceci dit, début de 2ème set et Pavlyuchen’ se réveille, il serait temps.

      • Hasek 12 juin 2021 at 17:28

        Elle a d’ailleurs gagné le tournoi de Strasbourg d’ailleurs récemment.
        D’ailleurs, le fait qu’il y ait encore un gel partiel du classement WTA (même si c’est moins ridicule qu’à l’ATP) faisait que son classement était sous-estimée puisqu’elle était 12ème à la Race avant RG (avec un tournoi remportée, une Finale de Premier 5 et une défaite de peu à Rome face à Swiatek qui était pourtant très costaud sur terre cette saison). Bref, parcours qui était un peu sous-estimé quand on parlait de finale de nobody même si ça n’était pas une tête d’affiche. Bravo à elle.

        Et maintenant, allez Herbert-Mahut

  5. Paulo 12 juin 2021 at 17:29

    Krejcikova qui remporte Roland-Garros en battant Pav’kova, c’est un peu comme Lorenzo Sonego qui aurait gagné Roland l’an dernier en battant Benoît Paire en finale. À 25 ans, la fille a gagné son premier titre en simple à Strasbourg il y a 15 jours, et hop, Roland dans la foulée. Ça fait tout juste un an qu’elle est dans le top 100. À sa « décharge » il semble que ce soit une excellente joueuse de double, déjà vainqueur de 3 tournois du Grand Chelem.

  6. Colin 12 juin 2021 at 20:37

    Aaaaahhh le double quand même qu’est-ce que c’est bien. Pas de « Haaaaaaaaaan », de « AAAAAAAAAAAAAARRRRRRHHHH », de déboîtage d’épaule, de spin à 199’990 tours/minute.
    Mais des volées, des lobs, du petit jeu…
    J’aime.

    • Perse 12 juin 2021 at 20:44

      Effectivement, c’est très différent, beaucoup plus de vivacité et de placement. Ils ont bien joué.

      Bublik a payé son sa fantasquerie alors qu’il a été très bon l’essentiel du temps. Le bilan de la journée est plutôt positif avec des matchs serrés et du jeu.

  7. Paulo 13 juin 2021 at 16:23

    Wow, quel set de tennis !…

    Au moins, ceux qui ont pronostiqué une victoire de Djoko en 3 sets en seront pour leur frais. Remarquable Tsitsipas.

    • Paulo 13 juin 2021 at 16:24

      Plus que deux sets. Tiens le choc comme jusqu’ici Stefanos, et Djoko va finir par disjoncter…

    • Paulo 13 juin 2021 at 16:30

      Et break d’entrée Tsitsipas !!

      Le Djoker en a pris un coup au moral. J’aime le voir baisser les bras d’impuissance, comme quand il joue contre Waw. Allez Stefanos, enfonce-le !

  8. Kristian 13 juin 2021 at 16:32

    Très bon set, et Tsitsipas est la pour gagner. Ca s’est joué a peu de chose et le grec a gagné les 2 ou 3 points qui ont fait la différence.
    Ça va être dur maintenant pour Djokovic. Il manque clairement de fraîcheur, et il vient de perdre un set d’1h10.

    • Paulo 13 juin 2021 at 16:38

      Si Tsitsi reste dans sa bulle de détermination, il peut et doit battre ce Djoko. Il a le tennis pour.

  9. Kristian 13 juin 2021 at 16:52

    Un set, double break, je pense que c’est plié. On va avoir un nouveau vainqueur en Grand Chelem. Et il ne l’aura pas volé

  10. Paulo 13 juin 2021 at 16:53

    Youhouhou, double break Tsitsi ,c’est la fête du tennis !!!

    • Paulo 13 juin 2021 at 16:59

      C’est fait, 2 sets à 0, ça sent bon !!!

      Sur Eurosport, seul Bertrand Milliard a donné Tsitsi vainqueur, tous les autres ont donné Djoko, en se basant sur le niveau de Nole contre Nadal. Seulement voilà, chaque joueur est unique et joue un jeu différent, et Tsitsi pas a le jeu pour battre Djoko ! – et le niveau d’une demie particulière (Tsitsi-Zverev en l’occurrence) ne peut suffire à pronostiquer le résultat de la finale, la preuve…

      • Kristian 13 juin 2021 at 17:05

        Les conditions sont aussi différentes. Sous un soleil pareil Nadal aurait probablement gagné

      • Colin 13 juin 2021 at 17:48

        C’est pas encore gagné Paulo. Faut pas vendre la peau de l’ours Serbe avant de l’avoir tué.

      • Colin 13 juin 2021 at 17:49

        Quoi qu’il en soit si Djoko venait à perdre aujourd’hui ce serait l’illustration du fait qu’il est pour l’instant impossible de battre Nadal ET de gagner le tournoi. Ce serait trop pour un seul homme?
        Mais on n’en est pas encore là. Djoko peut nous faire une Lendl, et Tsitsipas une McEnroe.

  11. Kaelin 13 juin 2021 at 17:21

    la tete de Djoko haha, il me fait peur

  12. Kaelin 13 juin 2021 at 17:27

    j’ai loupé la scene mais j’ai vu qu’on disait qu’il etait encore parti au vestiaire et qu’il est revenu + fort et frais d’un coup, as usual, c’est vrai ??

  13. Paulo 13 juin 2021 at 17:58

    On a perdu Tsitsipas.

    Et Djokovic, de façon diabolique, est revenu à son meilleur niveau. Il est frais comme un gardon et d’un calme olympien. Il est parti pour refaire le coup de Musetti… pfffff

  14. Paulo 13 juin 2021 at 18:10

    Le mec en mode machine, je ne supporte pas…

  15. Kristian 13 juin 2021 at 18:10

    Djokovic semblait a la derive au bout d’1h30, et il est en pleine forme après 3h. Je ne sais même pas comment c’est possible

    • Colin 13 juin 2021 at 18:16

      Certes, cependant Tsitsi a baissé de façon abyssale.

    • Paulo 13 juin 2021 at 18:24

      C’est ce qui m’étonne le plus, cette métamorphose. On dirait que Djoko est à l’entraînement du matin.

      Nadal comme Djoko donnent régulièrement cette impression de ne pas être humains… aujourd’hui c’est le jour du Serbe.

      • Paulo 13 juin 2021 at 18:24

        En plus le cagnard ne semble pas du tout le déranger. Ce type est une machine.

      • Kristian 13 juin 2021 at 18:30

        Nadal était visiblement épuisé dans le quatrième set vendredi dernier, et en général ces dernières années on voit assez nettement ses limites physiques

        • Paulo 13 juin 2021 at 18:50

          Oui, les deux joueurs les plus impressionnants physiquement sont Djokovic et Nadal, respectivement 34 et 35 ans… pas mal, hum.

        • Sebastien 13 juin 2021 at 20:12

          No Paulo, chez Nadal tu vois des baisses physiques, pas chez Djokovic. Et ce depuis 2011.

          • Paulo 13 juin 2021 at 21:22

            Bof, pas grand différence à mes yeux – désolé pour les fans de Nadal : un gars de 35 ans qui enchaîne les matches de très haut niveau comme il le fait, sans faiblir sauf face à Djoko de temps en temps, pour moi c’est du pareil au même. Les 27 (ou je ne sais plus combien) sets de suite remportés sur terre battue par Nadal avant celui perdu vs Schwartzy, c’est quand même extra-ordinaire. À 35 ans. Face aux meilleurs et ces derniers souvent au meilleur âge pour performer au plus niveau. Du pareil au même à mes yeux.

            • Kristian 14 juin 2021 at 10:55

              Oui, mais la on parle de choses differentes. Nadal peut encore jouer a un tres haut niveau, et a 35 ans c’est certainement exceptionnel. Par contre sur les matchs longs, on le voit de plus en plus finir fatigue. La demi-finale vendredi par exemple. La finale de l’Us Open 2019 aussi. ET meme lors de son quart en Australie face a Tsitsipas cette annee. Apres 3h de jeu, on le voit clairement baisser physiquement. Ce n’etait pas le cas il y a encore 3 ou 4 ans, c’est le cas aujourd’hui. Mais voila, ca chez Djokovic, on ne le voit toujours pas. Voir au contraire.

            • Paulo 14 juin 2021 at 11:13

              Je suis bien d’accord pour dire que voir Djoko revenir du vestiaire au début du 3ème set comme transfiguré a quelque chose d’incroyable pour ne pas dire d’anormal.
              Mais à mes yeux, voir un joueur comme Nadal, à 35 ans, jouer encore à un tel niveau, des matches souvent longs, et surtout enchaîner ces matches, n’est guère plus « normal ».
              La différence entre Nadal qui paraît-il baisse physiquement mais remporte quand même l’US open 2019 après 5 sets d’un gros combat, et Djokovic peut peut-être s’expliquer par la minceur du Serbe. Il fait officiellement 77 kg soit 8 kg de moins que l’Espagnol, et à la longue, ces 8 kg en moins ça en fait des kg en moins à transporter…
              Le truc qui me choque le plus est plus généralement de voir des mecs de 34-35 ans continuer à tenir la dragée haute PHYSIQUEMENT (encore une fois dans tous les sens du terme : sur un échange, sur un match, sur un tournoi, sur une saison) à des joueurs de 23-25 ans.
              Après étant comme dit sous l’article de Guillaume favorable à la légalisation du dopage (oups, gros mot mais j’assume), je n’accuse pas les deux monstres – c’est juste aux autres, peut-être, de trouver la formule gagnante – mais comme leur style de jeu voire leur personnalité m’ennuie, j’aimerais bien que ça cesse. Point de vue tout personnel bien sûr.

  16. Paulo 13 juin 2021 at 18:11

    Djokovic va être d’une arrogance insupportable s’il remporte ce match.

  17. Kaelin 13 juin 2021 at 18:23

    Esperons qu’il lache un peu ses coups au 5e set ahah … contre ce vieux briscard de Djoko qui a connu ca une 30aine de fois, ca va etre dur …

  18. Kristian 13 juin 2021 at 18:28

    C’est aussi le quatrième match consécutif d’au moins 3h30 qu’il joue le serbe, ça non plus pas un problème..

  19. Kaelin 13 juin 2021 at 18:29

    N’empeche que ne pas entendre les ahanements de Rafa une 14eme fois en finale de RG, ca fait quand meme du bien malgré tout … ahah j’en peux plus de Rafa

    • Paulo 13 juin 2021 at 18:31

      je n’aime pas les ahanements de Nadal ni son lift de fou, mais l’arrogance de Djoko s’il gagne (et le record de GC tout ça) en plus de son jeu robotique, c’est pas mieux…

      • Kaelin 13 juin 2021 at 18:36

        oui j’ai beau essayer de le comprendre, de le defendre, j’avoue que j’ai du mal … j’ai toujours ce reflexe quand je vois qq’un s’en prendre plein la gueule mais lui, c’est profond … ca me fait meme de la peine

  20. Perse 13 juin 2021 at 18:34

    Le public a choisi son camps, les métamorphoses de Djokovic sont toujours étonnantes mais Tsitsipas est valeureux. Et puis quel parcours depuis que Patricia en parlait en 2018!

  21. Kaelin 13 juin 2021 at 18:41

    1-1, ca joue mal des 2 cotés desormais … clairement pas une belle finale de GC

  22. Paulo 13 juin 2021 at 18:48

    Bon, ite missa est, je crois. Tsitsipas a baissé au service, quand même. Et sans un bon service, battre Djokovic…

    • Colin 13 juin 2021 at 18:53

      Il n’a pas baissé qu’au service… Au retour, dans le petit jeu, dans ses courses, bref… il a baissé partout. C’est même un effondrement.

    • Colin 13 juin 2021 at 18:58

      Soit il cogite trop et s’est liquéfié psychiquement.
      Soit il est blessé (il s’est fait manipuler tout à l’heure).
      Soit il a reçu la visite de trois gros bras des Carpates qui lui ont intimé le conseil d’ami de se coucher à partir du 3ème set faute de quoi ses genoux pourraient en pâtir dans les jours qui viennent.

      • Perse 13 juin 2021 at 19:07

        Les Balkans, les Carpathes, ce sont les Hongrois et les Roumains. Les Serbos-Croates, ce sont les Balkans!

      • Paulo 13 juin 2021 at 19:09

        Soit Djoko a reçu une révélation en mode télépathie de Pepe Imaz après le 2ème set et il est passé en guru-mode injouable, qui tient sa ligne et joue à 200 à l’heure et Tsitsi est dépassé physiquement, ce qui est quand même un comble, à 22 ans vs 34 ans.

    • Colin 13 juin 2021 at 19:08

      Allez allez c’est pas fini. Maintenant c’est peut-être Djoko qui va se mettre à cogiter. Il a l’air tendu comme un string, d’ailleurs. Sa façon d’éructer contre les juges de ligne n’est pas un signe de grande sérénité.

  23. Paulo 13 juin 2021 at 19:18

    Djoko qui n’est même pas essoufflé après 4 h de match… c’est juste stupéfiant, hallucinant. Les drogues (virtuelles bien sûr) qu’il prend pour tenir sont surréalistes.

    Je mets 200 billets sur sa tête à Wimbledon : il faut absolument l’empêcher de remporter Wim.

  24. Paulo 13 juin 2021 at 19:26

    Bon, c’est bel et bien fini cette fois. Tsitsi était moins bien physiquement que Djoko, ce qui est un comble, mais bon. C’est vraiment rageant pour lui de se faire battre à chaque fois au set décisif.

    Je boycotte la cérémonie de remise du trophée : c’est au-dessus de mes forces d’entendre Djoko parler en français pour se mettre le public de RG dans la poche.

  25. Sebastien 13 juin 2021 at 20:09

    Quel dommage pour Tsitsipas qui a été vaillant, magnifique, mais humain tout simplement. La chose (désolé pour les maniaques du Serbe) qui est en face, qui épuise tour à tour Nadal et un superbe et très athlétique joueur de 22 ans, sans jamais manifester la moindre fatigue, est bien partie pour un horrible Grand Chelem calendaire.
    J’ai moi aussi coupé la connexion aussitôt la balle de match jouée.

  26. antsiran23 14 juin 2021 at 16:45

    Ça faisait bien longtemps que je n’étais pas venu ici. Le tennis désormais m’ennuie. Je pensais un renouveau avec les Titsipas, Medvedev, les jeunes italiens. Et on se tape l’étouffoir serbe. Pas un instant je l’imagine carburer à l’eau claire. Son retour après la pose du 2eme st est trop flagrante. On peut me raconter n’importe quoi. C’est son médecin qui est fort. On me rétoquera Qu Il a le sens du jeu, la technique parfaite, la « main »… A ce niveau là des meilleurs mondiaux ils l’ont tous. Le mental ? Ils sont tous là grâce à leur mental. Pour jouer à un bon niveau je sais que niveau équivalent c’est le physique qui fait la différence. Ce physique qui fait qu’on économise aucun petit pas de placement, au un de placement tout simplement pour aller chercher la balle irrécupérable, l’apporte assassine, etc… Nadal et Nome ont 10 ans de plus que la nouvelle génération. Déjà à 25 28 ans on commence à décliner en percussion pure. En vitesse. C’est ce qu’on disait de Fédérer. Les voir courir plus vite et plus longtemps que tous les autres, ça va. Basta. Pas crédible. Leurs médecins sont les meilleurs du monde. Tout le reste est littérature de journalistes sportifs.

  27. Paulo 16 juin 2021 at 16:58

    Le 21ème de Roger à Wimbledon, ça paraît bien compromis quand même. Il a été sorti à Halle sans gloire par F2A : 46 63 62. Il concède 15 balles de break au Canadien et ne s’en procure lui-même qu’une seule ! Et au total il remporte 68 points, contre 92 points à F2A… et si à 40 ans Roger faisait tout d’un coup son âge ?

    Question subsidiaire : qui pour arrêter le Djoker à Wimbledon ?

    • Perse 16 juin 2021 at 18:42

      Effectivement, il semblerait au vu des statistique que le score est même flatteur. Sinon, la saison sur gazon a commencé avec une belle surprise: une victoire de Cilic à Stuttgart et une confirmation: Benoit Paire continue à être le meilleur tirage.

      Sinon Draper au Queens (dont le nouveau sponsor décore le court d’un mauve immonde, le bleu d’Aegon ou les couleurs de Stella Artois n’avaient pas le même cachet) a gagné 4 TB consécutifs et a scalpé Sinner et Bublik.

Laisser un commentaire

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Commentaires récents

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis