Le Baboquizz (part.I)

By  | 9 mai 2011 | Filed under: Quizz

Eh oui… parce qu’il risque bien d’y en avoir d’autres.

Voici donc venir avec les beaux jours un quizz printanier dont vous me direz des nouvelles. Douze questions, douze épreuves dont vous devrez sortir vainqueur (seul ou de façon collégiale) pour toucher de vos petits doigts boudinés le saint Graal. Le ou les vainqueurs recevront leur poids en Airbus A380 (de quoi faire rêver tout le monde, du cariste chez Auchan au PDG de multinationale). Les épreuves sont de mon point de vue classées dans un ordre croissant de difficultés mais rien ne vous empêche de sauter des questions si vous pensez avoir la bonne réponse.

Laissez moi le temps de revêtir ma cape et mon loup, de laisser les fumigènes envahir les lieux pour créer une atmosphère aussi oppressante que mystérieuse et je m’en vais vous poser la première des douze énigmes.

1. J’ai atteint trois fois les demies à Roland-Garros et j’ai disputé trois finales à Monte-Carlo, pourtant je n’ai jamais gagné un tournoi sur terre battue.  Qui suis-je ?

Actualité ocre oblige, bon nombre de questions auront pour cadre le tournoi de Roland-Garros. C’est plus ou moins le cas avec cette première banderille.

2. Quelle joueuse de tennis s’est mariée trois fois avec trois sportifs de haut niveau dans trois disciplines différentes ?

Le chiffre 3… encore.

3. Quel est le premier tournoi du Grand chelem disputé par Andre Agassi avec le crâne rasé ?

Pour les fans de Dédé et je sais qu’il y en a ici.

4. En 1998, lors du match Pioline/Safin en huitièmes de finale de Roland-Garros, un célèbre joueur de football fait son apparition. De qui s’agit-il ?

Y-a-t-il des footeux parmi nous ?

5. Malgré 17 matches joués en Grand chelem, je n’en ai remporté aucun mais j’ai quand même poussé le grand Pete Sampras aux cinq sets.  Qui suis-je ?

Pour cette question, il faut être, comme moi, fan de Pete ou aller sur le site de l’ATP.

6. Dans quel film primé à Cannes, peut-on voir une partie de tennis « mimée » ?

La réponse à cette question se trouve sur le site.

7. Dans quel film de Eric Rohmer peut-on voir Ivan Lendl ?

Encore une petite question dans le même goût pour les cinéphiles.

8. Depuis l’ère open, à Roland-Garros, quelle joueuse a perdu deux années de suite contre la future championne en ayant eu une balle de match ?

Une question moins difficile qu’elle n’en a l’air.

9. Le quart de finale de Roland-Garros entre Andre Agassi et Guillermo Perez Roldan en 1988 a établi un record. Quel est-il ?

Souvenez-vous, vous n’étiez peut-être pas nés…

10. Maintenant entraineurs renommés, ils ont coaché un ex-numéro un mondial pour l’un et une ex-numéro un mondiale pour l’autre et se sont affrontés pour un titre à Roland-Garros. Qui sont-ils ?

Va falloir remuer les archives de Roland…

11. Tsonga a atteint la finale de l’Open d’Australie après seulement son 40e match sur le circuit ATP. Un seul joueur a fait mieux en atteignant une finale de Grand chelem après 38 matchs… cékidon ?

Là, ça devient pointu… pour les fans de stats…ça concerne l’ère Open bien entendu.

12. Femme politique française née au Viet-Nam, j’ai remis la coupe Suzanne-Lenglen à Steffi Graf. Qui suis-je ?

Il faut ressortir les vieux tennis mag’ ou être un grand googleur devant l’éternel ou alors être de sa famille.

Et je rajoute une question bonus pour en faire un vrai bon quizz.

13. Quel joueur de tennis a participé à l’émission de télé réalité Outre-Manche intitulée « Dancing On Ice » ?

Voili, voilou… bonne chance et que la force soit avec vous…

About 

Tags:

430 Responses to Le Baboquizz (part.I)

  1. Yaya 11 mai 2011 at 21:22

    Rome est une hécatombe pour ma team. Ferrer est fiévreux. Il ne peut pas prendre un doliprane ?

    • Djita 11 mai 2011 at 21:24

      Je n’ose même plus consulter ma team, tellement je crois que je suis larguée. N’ayant pas pu effectuer les changements quand cela était possible, je suis définitivement larguée. :cry:

      • Yaya 11 mai 2011 at 21:40

        Non au contraire avec les nouvelles règles les choses seront indécises jusqu’au bout.
        C’est pourquoi je surveille plus Ferrer que Federer. Une victoire de Ferrer en GC c’est 4000 puntos dans ma besace. Hélas ce n’est par pour demain et encore moins après-demain.
        Tu peux te rattraper en choisissant bien les leader des catégories 2, 3 et 4 lors de la prochaine fenêtre de tir.

  2. Djita 11 mai 2011 at 21:23

    Quelques mots de Tsonga sur Djokovic sur son site officiel.: » C’est sympa pour le tennis que ce soit un autre que Roger ou Rafa qui soulève les trophées. Ca donne du renouveau. Depuis des mois, « Djoko » parvient à les déstabiliser. Selon moi, il est clairement passé au dessus. Maintenant, la saison est encore longue. S’il veut aller chercher une petite cerise, il devra tenir. mais s’il continue comme ça, il aura la place de numéro un. Les doigts dans le nez même! »

    Eh mais je ne savais pas qu’il se livrait autant sur son site le bougre! Mais il a raison pour Djoko. Mais « doigts dans le nez » je valide pas. ;)

    • Robin 11 mai 2011 at 21:25

      Bof, il y a quand même de très bonnes chances, ne serait-ce qu’un petit mois cet été, à moins d’un cavalier seul de Nadal ou Federer (mais pas des deux) dès maintenant. Et très franchement ce serait mérité :-).

  3. Nath 11 mai 2011 at 21:25

    Ça peut être un mal pour un bien ce forfait pour Ferrer, si ce n’est pas trop grave bien sûr(il n’est pas blessé mais malade). Lui qui joue beaucoup chaque année dans les tournois préparatoires européens arrive toujours grillé à RG, perdant au 3° ou 4° tour. Cette semaine de coupure pourrait lui faire le plus grand bien.
    Par contre il est inscrit à Nice, où il y a du monde je trouve : Ferrer, Berdych, Almagro, Roddick, Dolgopolov, Baghdatis, Stakhovsky, Davydenko. Ni Soderling, ni Verdasco n’y reviennent :mrgreen:
    Attention à Stakhovsky sur ce tournoi : c’est le spécialiste des tournois pré-GC : New Haven et s-Hertogenbosch l’an dernier. Et il a l’air d’avoir trouvé sa voie sur terre battue.

  4. Nath 11 mai 2011 at 21:31

    J’ai le Berlocq-Cilic en fond, Pioline appelle Cilic Mario depuis le début :roll:

  5. Jérôme 11 mai 2011 at 22:45

    Petite précision par rapport à mon message de 18H24 ce jour.

    Je pense que Nadal reste le grandissime favori de Roland Garros. Mais ce 6ème titre, il va falloir qu’il aille le chercher loin, vraiment au plus profond de lui-même, à moins bien entendu qu’il ait un tableau aussi facile que lors de l’US Open 2010.

    Je suis frappé du parallèle aussi bien avec Borg qu’avec Federer.

    Pour Fed, en 2009, il a eu le plus grand mal à décrocher son 6ème titre à Wimbledon sur sa surface fétiche. Certes, Roddick servait comme un dieu, mais quand même, l’appréhension était telle face à l’enjeu d’un 15ème titre du GC que Fed n’a pas été grand ce jour-là. Il a juste tenu au mental, à l’expérience.

    Pour Borg, ceux qui se souviennent de 1981 pourront confirmer à quel point ce 6ème titre à Roland Garros a été difficile à aller chercher pour lui. 5 sets en finale contre un Lendl qui n’avait alors pas de revers et qui avait un mental de poule mouillée. Borg avait déjà commencé à décrocher, au point qu’il avait carrément joué à mi-temps avant RG, où il n’était même pas certain à l’époque qu’il ramène son museau.

    Eh bien j’ai l’impression que le Nadal du printemps 2011 n’est pas très loin du Borg de 1981 ou du Federer de 2009. Le coût marginal d’une victoire supplémentaire en GC pour les champions hors normes est toujours plus élevé, à compter du moment où il s’agit d’égaler ou battre un record.
    Dit autrement, les dernières victoires en GC sont vraiment difficiles.
    Encore autrement, version Sisyphe ou roche Tarpéienne, c’est quand on est au sommet qu’on est le plus proche de la fin, de la chute.

  6. karim 11 mai 2011 at 23:16

    C’est vrai qu’on a tendance à voir des goats partout et des crépuscules encore plus. Mais la thèse du Nadal au borde de la rupture est tellement tentante, tous les ingrédients sont là. Il n’a jamais craqué mentalement, s’il doit le faire, ce sera au prix du gros, pas de détail. Burnout pure et dure. Séduisant comme thèse. S’il explose à RG je pense que ce ne sera plus jamais le même.

    • Jérôme 11 mai 2011 at 23:23

      Je pense qu’il a explosé 2 fois : négativement en 2009 avec le traumatisme de la défaite contre Soderling dans son jardin ocre, et positivement en 2010 avec un bien improbable alignement stellaire qui lui a permis de faire un petit chelem.

      Ajoutes-y la défaite à l’OA 2011 qui lui rappelle qu’il n’est qu’un mortel, et globalement ça fait vraiment beaucoup de choses pour que le bonhomme commence à se dire qu’il a été comblé au delà de toutes ses espérances d’adolescent.
      Tu mixes ça avec un style de jeu que je considère « minant », encore plus pour lui que pour ses adversaires, et ça te fait le cocktail qui fait qu’à la fin de l’Histoire, même Hercule est mortel et finit sur le bucher qu’il s’est lui-même construit, souffrant mille tourments de la tunique empoisonnée de Nessus qu’il a offerte à Déjanire (qui n’est pas forcément Xixa ou Mama ou Tio Toni avec une perruque).

      • karim 11 mai 2011 at 23:26

        Si l’analogie va aussi loin, Nadal tuera femme et enfant puis remportera douze GC en signe de pénitence.

        • Jérôme 11 mai 2011 at 23:36

          Il a déjà remporté/tué 9 GC/enfants.

  7. Antoine 12 mai 2011 at 00:17

    Federer va gagner ce tournoi de Rome, ce qui est une bonne chose.

    • William 12 mai 2011 at 00:24

      Antoine, ce post est trop court ! Je veux ma dose d’Antoine !

    • Jeanne 12 mai 2011 at 08:32

      Il manque entre 50 et 100 lignes ! Complot !!

    • Jeanne 13 mai 2011 at 01:59

      Allez Karim ça va ! On t’a reconnu !

  8. inès 12 mai 2011 at 01:16

    Qui sait si nous n’allons pas assister à la victoire de Gasquet, demain contre Federer ! La dernière fois qu’ils se sont rencontrés, c’était sur dur rapide (Bercy) et cela a fait 4 et 4. Alors, sur terre, on peut avoir une petite surprise, bonne ou mauvaise, c’est selon les supporters !

    • Julie 12 mai 2011 at 06:02

      Arrête, gasquette est ds ma team.

      À cause d’arno, rappelons-le ;-)

  9. Kristian 12 mai 2011 at 07:59

    Je ne suis pas convaincu du parallele entre Borg 81 et Nadal 2011.
    Borg en 81 avait carrement fait l’impasse sur la saison sur terre battue et avait tres peu joue globalement sur les premiers mois de l’annee. Mais il avait massacre tout le monde a RG. Lendl en finale avait bien resiste, mais justement il n’etait pas encore « chicken », c’etait le jeune qui monte qui jouait cranement sa chance sans pression face a l’immense favori.
    Nadal joue et joue encore. Et sur les 5 premiers mois de l’annee il est le numero 2 et nettement devant le numero 3. Mais il a clairement pris un coup au moral. 3 defaites consecutives face au meme joueur, ca fait mal. Surtout 3 defaites concedees sur le money time, sur les 2, 3 points qui font la difference, la ou en general il est le meilleur. Bref, je suis pessimiste pour Nadal, il risque de mettre plusieurs semaines a s’en remettre, et les semaines qui viennent pesent tres lourd.

  10. Jeanne 12 mai 2011 at 09:09

    Nadal est très clairement sous le choc, et je pense qu’il est moralement fragile dès lors qu’il est battu sur la terre du même nom. En plus il a été balayé à Madrid et Djokovic semble plus fort que lui y compris sur la surface où il a pourtant accumulé tant de records.

    Son arrêt-maladie en 2009 par Soderling était révélateur pas tant d’une blessure physique que morale et c’est la même chose qui se produit ici. Avec le côté encore plus inquiétant que ce n’est pas un joueur en feu sur 15 jours, mais sur 5 mois et qui a déjà fait ses preuves et qui est plus jeune.

    A la limite se faire battre par le vieux Fed qui est étiqueté meilleur joueur de tous les temps est plus aisé à avaler, mais là ?

    Il perd manifestement (et rapidement) toute confiance s’il est vaincu sur terre, puisque c’est cette terre qui d’ordinaire le revitalise et lui sert de grenier à points. Jérôme le comparait justement à Antée, mais si même la terre ne lui est plus d’aucun secours ?

    L’image du guerrier qui est une fabrication médiatico-tennistique, n’est pas le vrai Nadal. C’est comme s’il revêtait un costume ou mettait une cape, sur le terrain, pour un maquillage télévisuel. Il est accrocheur, mais quand il est persuadé qu’il a une chance et s’il n’y croit pas, c’est une autre histoire.

    Rien à voir avec Roddick qui peut se faire battre 20 fois et continuer à y croire. Ce gars est plus fragile qu’on ne le croit et plus proche du personnage doux et timide qu’il est en dehors du court. Il ne faut pas oublier qu’à plus de 10 ans il pensait que son oncle avait le pouvoir de faire pleuvoir. C’est dire qu’il fut un enfant d’une grande innocence, enfant qui selon moi joue au guerrier méchant sur le court, mais n’en est pas vraiment un au fond.

    Ses tics et toc sont bien l’attestation de ce décalage et de ce stress permanent auquel il se soumet. Je rappelle que pour réaliser le Rafa Slam, il n’a pratiquement pris aucune vacance, en dehors des coups médiatiques avec Fed.

    Un joueur de ce niveau a besoin de se relâcher pour mieux repartir, or là ce ne fut pas le cas. Nadal est l’objet d’une pression trop élevée, car on veut en faire un joueur au palmarès équivalent voire supérieur à celui de Federer.

    Or, pour moi, ce n’est pas possible. Nadal n’a pas les armes, le relâchement, l’évolutivité, le type de jeu qui lui permettront de dépasser Federer, ni même de l’égaler. Les efforts consentis sont pourtant gigantesques, et même inhumain. La souffrance qui est derrière et fait partie de son ordinaire finira par se rappeler au bon souvenir de son porteur.

    C’est le côté pervers du business tennis, que de vouloir à chaque fois goatiser qui performe bien et partant, lui appliquer une pression de folie. La goatisation n’ayant jamais pris une telle proportion que dans les années 2000, il est vrai avec Fed comme « support » idéal. Nos années sont un bon contexte pour la fabrique de telles icônes fantasmées, Fed l’a très bien dit, de monstres.

    Mais les monstres ne restent pas que sur le court et le tourment qui en découle est difficile à endiguer, si quelques vannes sautent.

    A Madrid, Nadal avait le visage de quelqu’un qui dort mal. Dit comme cela c’est idiot mais pourtant si on est observateur, il avait une mine affreuse, assez révélatrice de l’inconfort mental dans lequel il se trouve.

    Personnellement, je trouve ce qui se passe assez triste, pas sur le fait qu’il se fait dépasser, ce qui est normal et logique, mais dans ce qu’il s’inflige. C’est un tourmenté et je lui souhaite d’évoluer sur quelque chose de plus sain.

    Djokovic est dans la position du chasseur qui est prêt à atteindre sa proie. Cette année est la sienne, quoi qu’il arrive. C’est quand même fabuleux : seul McEnroe en 1984 a fait un meilleur début de saison, et on ne peut même plus parler de début, mais de première moitié de saison. L’exploit est formidable, surtout à notre époque, où le niveau général moyen s’est rehaussé. Même Federer 2006 n’a pas réussi un tel début de saison !

    Djokovic est, dans le jeu, du calibre de ses deux prédécesseurs, voire au-dessus, en ce qu’il est un prototype du joueur sans faille du futur. Son physique (en lien avec son état moral) était sa toute dernière faille. Elle n’existe plus. Il est le plus fort physiquement et moralement de tout le circuit. Le processus de lendlisation 85 s’est opéré.

    Il faudra voir quelle gestion mentale sera la sienne quand, il deviendra vraiment chassé. Son 2012 promet d’être dur, car rééditer cette série lui sera quasiment impossible et pourrait être à l’origine d’une pression inédite sur ses épaules. Ce sera un bon révélateur.

    Comme Kristian, je pense que Nadal sera out pendant un certain temps, le temps de panser ses blessures à l’âme, son genou mental est largement érodé par les morsures du Serbe et ses propres excès.

    En plus il passe son temps en conférence de presse à dire le contraire de ce qu’il pense, ce qui est profondément stressant et malsain. En 2009, il avait fallu un an pour cicatriser le bleu à la psyché. Là ?

    A moins d’une victoire sur son actuel Nemesis, ou d’un Roland-Garros un peu stellaire qui le replace sur orbite et lui redonne de l’air. Pour moi Fed est autrement plus solide, enterré 10 fois il surnage 20 fois et ce n’est pas prêt de s’arrêter. Il n’a plus rien à prouver et ses 16+ GC ne seront pas rejoints de sitôt.

    Les errances mentales de Murray, la fragilité physique de Del Po, toutes les conditions sont réunies pour une domination tyrannique en 2011 pour Djoko. Sauf peut-être à Wimbledon (et encore).

    • William 12 mai 2011 at 09:27

      Très joli comm Jeanne. Et je suis d’accord avec presque tout ce que tu dis, ce qui ne gâche rien à l’affaire. Je maintiens que Roland Garros sera le juge de paix de cette situation. Si Nadal l’emporte, comme je continue à le penser, mentalement tout restera possible pour lui. En revanche s’il s’incline…

    • Djita 12 mai 2011 at 09:35

      Ma foi, il y a de la concurrence pour le post de l’année! ;)
      Sinon moi aussi je suis assez d’accord avec ton post Jeanne.
      Encore que le profil que tu fais de Nadal est un peu trop psychologique. Ce qui est clair c’est qu’il dit le contraire de ce qu’il pense en conf’ de presse et c’est vrai que c’est usant mentalement à force. Mais il suffit seulement qu’il gagne RG ou Rome pour que son mental revienne au top!
      J’ai envie de dire que tout cela ne tient qu’à un fil. Ce mois de mai est décisif!

    • Sylvie 12 mai 2011 at 10:16

      Super comm Jeanne que j’approuve entièrement. Voir jouer Nadal, regarder Nadal m’a toujours évoqué une souffrance, quelque chose d’anti naturel. Entre son jeu de droitier contrarié pour le tennis, son visage déformé dans l’effort, ses tics compulsifs, son besoin d’aller à l’extrémité de la souffrance… rien ne m’évoque le plaisir de jouer, la spontanéité. Je ne sais plus qui à parlé d’une machine programmée pour gagner mais c’est vraiment ça.

      Le fait que, beaucoup préfèrent des joueurs un peu fous, hors cadres, plus fluides et instinctifs comme Fed mais aussi Mac Enroe, Edberg, Et plus récemment cette attirance pour les Gulbis, Dimitrov et Dolgopolov, découle aussi de cet aspect.

      Nadal m’agace souvent quand il domine tout en donnant une impression de bulldozer mais il me fait presque pitié quand il perd tant il semble miné au-delà du raisonnable, comme si tout faux pas lui était interdit.

      L’interprétation de la somatisation en cas de défaite me semble vraiment justifiée tant elle est récurrente chez lui.

      Quant au discours, je ne peux qu’approuver. Là dessus c’est construit le mythe du fair play de Nadal. Ce besoin maladif de s’enlever de la pression en propulsant les autres favoris, cette auto persuasion constante comme quoi peu importe le classement, ce leit motiv du « toujours m’améliorer » en cas de victoire, ne s’autorisant jamais à être content de lui.

      A côté un Federer passe forcément pour un gros prétentieux en assumant son statut et en s’auto congratulant en cas de victoire. Mais, pourtant, quoi de plus naturel ?

      Je m’interroge de plus en plus sur les bienfaits de Toni Nadal dont tout le monde chante les louanges. Certes, d’un point de vue tennistique et palmarès c’est une réussite mais mentalement et physiquement ? N’est-il pas trop dur, trop exigeant ?

      Ce que tu pointes sur le mental de Federer est tellement vrai. A force de lire partout que le roi du mental c’est Nadal parce qu’il se bat sur tous les points comme un mort de faim on oublie que le Suisse est reparti au combat à chaque défaite cinglante alors qu’il n’a jamais été épargné par les critiques. Aujourd’hui encore, il assume le fait de ne plus être le meilleur et d’alourdir son score face aux plus jeunes, notamment Nadal tout simplement parce qu’il aime ce sport, plus que tout. Pour un mec à l’égo démesuré , il fait tout de même preuve d’une sacrée humilité.

      Quand Mac Enroe a dit qu’il n’avait jamais rencontré un joueur qui aimait autant le tennis que Federer, je pense qu’il a parfaitement raison.

      Quant à Nadal, je vous rejoins. S’il gagne Roland et pour moi, il reste le favori, aucun souci pour lui ensuite. S’il perd, j’ai peur d’un traumatisme égal à celui de 2009.

  11. Kristian 12 mai 2011 at 09:36

    Arriver invaincu a RG, seul Mcenroe en 84 y etait parvenu. Et encore, a l’epoque l’Australian Open se jouait en fin d’annee. Si Djokovic arrivait invaincu a RG cette annee, ce serait donc encore bien plus fort que Mcenroe 84. Il vraiment en train de realiser un truc historique le Djoker. Ce qui relativise aussi le « declin » de Nadal. Il a en face de lui un gars qui reussit le plus gros debut de saison de l’ere open.

  12. Cochran 12 mai 2011 at 10:03

    La tentation est grande de voir dans les défaites de Nadal cette saison les prémices d’un déclin futur. Personnellement, je n’y crois pas trop. Le garçon n’a pas encore 25 ans et a démontré qu’il avait toujours faim de victoires. Il accumule une pression intense ces derniers mois car il doit défendre son incroyable parcours 2010, tout en sentant le souffle du Djoker en feu derrière lui. Je trouve que compte tenu de tous ces facteurs, il gère pas mal le Rafa ! Certes, il perd 3 finales de MS, mais il les atteints, ces finales et ne perd que contre le n°1 depuis janvier, il y a pire comme pression (cf début d’année 2009 de Fed). Là où je te rejoins Jeanne, c’est sûr le double visage qu’il affiche, sur ses déclarations en conf’ de presse et sa mine sur les courts. A Madrid, c’était patent.
    Même à RG contre Soderling, il n’affichait pas un visage aussi fermé qui cachait mal une anxiété et la tempête qui devait s’agiter dans son crâne. Hier, face au qualifié-dont-j’ai-déjà-oublié-le-nom, même visage fermé, même expressions que les quelques « vamos » rageur n’ont pas altérés.
    On peut gloser à l’infini, mais il semble en effet que la muraille de confiance se soit quelque peu érodée et que cela se manifeste au plus mauvais moment, à savoir sur terre, SA terre. Une nouvelle défaite à Rome contre Djokovic serait assez terrible pour lui. Une défaite en demie contre Fed alimenterait la polémique mais serait, paradoxalement, plus facile à digérer, comme tu le soulignes. Comme pour Fed, les défaites contre Nadal sur terre ne voulant désormais plus signifier grand chose dans leurs duels, tant il a intégré qu’y battre l’Espagnol relevait presque de l’impossible (par contre sur herbe, ce serait autre chose…).

    Assurément, RG apparaîtra en juge de paix de sa saison. S’il se vautre, il entamera sans doute une deuxième partie de carrière moins dominatrice, non sans exclure de nouvelles périodes, plus courtes, de domination. Mais comme pour Fed, le signal sera donné que l’ogre n’est plus invincible, et ses adversaires d’à nouveau y croire.

    Je conclurai en espérant vivement que Djoko ne remporte pas Rome, j’ai déjà supporté Michaël Chang et son jeu chiantissime parce qu’il avait le mérite ne pas en faire des caisses et que son clan savait se tenir. Avec Novak, c’est un peu trop pour moi !

    Et je peste de louper le match entre deux des plus beaux revers à 1 main du circuit.

    • Sylvie 12 mai 2011 at 10:21

      Je pense que, même en cas de défaite à Roland, Nadal s’en remettra parce qu’il a été programmé pour ça : se remettre en cause encore et toujours, travailler dur, ne s’accorder jamais de répit… Mais il a forcément des limites, physiques on l’a vu et mentales, on le voit de plus en plus. La question est plus quand va-t-il atteindre ses limites et peut-être imploser ?

  13. karim 12 mai 2011 at 11:09

    Personnellement je suis tenté d’étoffer le comparatif Borg-Nadal avec l’élément Courier, qui en bien des points me fait penser à ces deux-là. Il a dominé moins longtemps que les deux premiers, mais en réfléchissant un peu on se rend compte qu’il y a de nombreux points communs dans le côté très cérébral de leur approche. Ça semble paradoxal pour trois gars au tennis tellement physique et peu poétique, pourtant c’est un jeu qui part d’abord de l’esprit, en se fondant sur une volonté, une abnégation, une dureté au mal et au labeur, et surtout une CONCENTRATION extrêmes.
    Jim était plus cool sur un court que les deux autres et Nadal plus expressif que Borg, mais qu’on ne s’y trompe, ces terminators ont besoin de quantités impressionnantes d’énergie mentale pour rester à flot, et leur domination était pour beaucoup basée sur ce côté implacable, destructeur, infaillible que leur tennis et leur état d’esprit encore plus devaient insuffler à leurs adversaires.
    Aucun des trois n’avait (Nadal m’excuse de parler de lui à l’imparfait) un tennis réellement à couper le souffle mais l’usage qui en était fait était plus juste que celui de tout le reste du circuit.
    Cette façon de dominer mentalement, d’écraser moralement, d’inspirer la peur consomme de l’influx. C’est une sorte de machine folle qu’il ne faut surtout pas arrêter; le nez dans le guidon le joueur ne sait plus, ne sent plus l’effort, mais une fois qu’il le relâche c’est fini.
    Borg s’est cramé tout seul, bien aidé par la pression grandissante de Mc.
    Courier a été emporté par le talent de Sampras mais s’est aussi cramé tout seul, il aurait pu rester numéro deux en maintenant son effort.
    Nadal se crame tout seul, mais semble aussi avoir du mal à gérer le nouveau Djoko. L’équation proposée fait plus de mal que celle de Fed pour de nombreuses raisons que je ne vais pas évoquer ici.
    Nadal a déjà duré au-delà de tout ce qu’on pouvait craindre (chaque mot est pesé) sa recette est donc un franc succès au niveau du palmarès. Mais après la décompression mentale, il y a un prix à payer. Quand la sienne interviendra on verra.
    Borg s’était éloigné instantanément du tennis, et on a vu ce que ça a donné comme errance avec une tentative de suicide comme apogée. Courier a eu la chance de continuer à jouer longtemps, il avait donc des garde-fous et son côté américain moyen cool et sans histoire, loin des flashes a aussi aidé.
    Pour Nadal je suis plus circonspect, j’en ai déjà parlé ici. On ne risque peut-être pas de le voir dans un reality show brésilien mais il va forcément morfler aussi. N’ayons pas peur des soupçons, si son corps a été soumis aux charges qui ont été les siennes et a eu recours pour ça aux doses qu’on pourrait craindre, le sevrage serait terrible. Et le prix à payer lourd physiquement. Entre complications diverses, séquelles et traumatismes de l’organisme, il y a aussi le risque de développement d’autres appétences par besoin même physique, mais également favorisé par le vide psychologique et la déprime post-carrière. En un mot comme en cent, pour moi Nadal est un futur junky en puissance. Pas un junky de la teuf comme Borg, mais un ex cobaye de labo dont le corps et l’esprit vides ont besoin de quelque chose. Son côté Terminator, bébé Frankenstein, monstre physique probablement sacrifié par la science, bébé éprouvette perdu dans un corps surdimensionné me rappelle Jona Lomu. On a vu ce que le All Black a eu à endurer comme pépins physiques. Les besoins du corps et le vide de l’esprit l’ont poussé à vouloir se reconvertir dans une carrière de body builder, je ne sais pas s’il a renoncé depuis d’ailleurs.

    Je ne sais évidemment pas où Nadal en est, mais à l’image de son jeu, je vois plus de la violence dans son processus de déconstruction quand il sera entamé, qu’un atterrissage en douceur avec baisse progressive des résultats.

  14. May 12 mai 2011 at 12:23

    Edifiant, ça pourrait faire un bon scénario de science fiction mais cette fois-ci plus vraie que nature.
    Nadal EST le concepteur du « reality science court ».
    Vous croyez que c’est du sang qui coule dans ses veines qui sont en réalité des fils électriques connectés à un ordinateur binaire à la place du cerveau & télécommandés par télépathie à partir des pensées de Tonton-le-plus-grand-et-efficace-manipulateur de l’ère open?
    Ça expliquerait beaucoup d’anomalies.

    J’ai lu avec attention tous les comms de ce matin et le bilan fait froid dans l’dos. J’avais préparé quelques lignes pour « lisser » un peu l’atmosphère mais je renonce. On ne doit pas avoir les mêmes codes de décryptages. Bienvenus dans l’ère « TenniX ».

    • William 12 mai 2011 at 12:35

      Je ne comprends pas May : tu es en désaccord avec tout ce qui a été écrit ce matin ? Le tout me semble au contraire très juste, très objectif. Le portrait psychologique est assez fin et fait taire ceux qui ne considère Nadal que comme un bucheron sans cervelle.

      • May 12 mai 2011 at 13:41

        Pas avec tout William.

    • Sylvie 12 mai 2011 at 14:18

      May, je comprends tout à fait que, si tu apprécies Nadal, tu sois en désaccord avec le portrait qui en est fait. C’est logique car si tu y voyais la même chose que certains d’entre nous, tu ne l’apprécierais pas.

      Mais, le Nadal décrit ci-dessus n’est que la perception que certains d’entre nous en ont. Et forcément une part est totalement subjective, une part relève de l’imaginaire ( son avenir), et une part de faits avérés.

      En ce qui me concerne, je trouve néanmoins que Nadal a amené le tennis dans une forme extrême et, quand je le vois jouer ou quand je pense à son tennis, ce n’est pas la notion de plaisir ou de jeu qui me vient à l’esprit. Duong disait souvent que Nadal, le joueur, lui faisait peur. Je sais que cela peut paraître choquant pour un fan de l’Espagnol mais c’est une sensation que j’ai déjà eue.

      Ce don de soi ultime, cette volonté, cette dureté au mal sont des choses qui, soit provoquent l’admiration (Nadal ayant beaucoup de fans, je pense que cela fascine un grand nombre) soit provoque une forme de répulsion. Il laisse rarement indifférent. Pour moi c’est parce qu’il y a quelque chose d’extrême chez lui, en dehors de toute histoire de rivalité ou autre.

    • May 12 mai 2011 at 15:20

      Sylvie, cette vision très (trop) caricaturale et même parfois grossière lui enlève toute humanité, je conçois qu’il ait porté le fighting spirit à des hauteurs dentesques mais ce n’est pas un cyborg, c’est ausi une personne.
      Pour te rassurer ou plutôt pour préciser un point, je ne pense pas du tout que Nadal est un joueur ultime, son style, son jeu, son attitude, ses choix… je sais y voir le + et le -, il n’est pas parfait, c’est le moins que l’on puisse dire mais voilà mon scanner interne à détecter un petit quelque chose que je ne saurais décrire.
      Cependant, ce dont je suis sure c’est qu’il n’y aura pas de Nadal bis, le tennis sera sauf ;)

    • Sylvie 12 mai 2011 at 15:56

      Ben si May, il est humain, sinon personne ne parlerait d’un éventuel burn out mental et il n’aurait pas de tics, par exemple qui sont typiquement humains.

      Je pense que, là où on se comprend mal, c’est que je n’ai jamais douté qu’il soit humain mais sur le court, parfois, entre son fighting spirit et sa résistance au mal dont il avait parlé en 2009, il donne cette impression.

      En ce qui me concerne, on est sur des ressentis, des impressions pas sur une vérité. Les gens qui apprécient Nadal , et j’en connais plusieurs, l’apprécient souvent sur des qualités qui les transportent là, où moi elles me procurent une sensation différente. On voit la même chose mais on ne la décode pas pareil. C’est pour cela que j’insiste souvent sur la subjectivité.

      Le jeu de Nadal me procure souvent une impression de malaise que j’ai du mal à expliquer autrement que par ce sentiment d’extrême. Je ne dis pas que c’est LA vérité juste que c’est comme cela que je le ressens et, visiblement, je ne suis pas la seule.

      Après, il y a un tel décalage entre le Nadal hors court et le guerrier des courts qu’on ne peut s’empêcher de penser qu’il y a quelque chose de non naturel chez lui, impression confirmée par sa propre mère, je crois, qui avait dit qu’elle avait du mal à le reconnaître quand il jouait. Comme si, pour réussir, il avait besoin de mettre un costume, de ritualiser tous ses faits et gestes comme un guerrier avant le combat, superstitions incluses.

      Mais, encore une fois, c’est une interprétation personnelle et l’intérêt d’un forum à mon avis c’est d’échanger et que chacun propose la sienne.

      C’est vrai qu’on est souvent dans une vision un peu caricaturale,j’en conviens mais je pense que c’est son style de jeu qui veut ça. Et puis, perso, je ne fais pas l’amalgame entre l’homme et le joueur

  15. Sylvie 12 mai 2011 at 13:56

    En tous les cas, Nadal n’en a cure de ce qu’on raconte et vient de remettre les pendules à l’heure en corrigeant Lopez, le même Lopez qui avait poussé Federer dans ses derniers retranchements. S’il gagne Rome et RG, cela montrera bien que les élucubrations de forum ne sont que des élucubrations. Mais c’est aussi à cela que sert un forum.

  16. Oluive 12 mai 2011 at 14:06

    Tout le monde connaît le sort final du taureau dans l’arène…
    Et je crois que la métaphore taurine de Nadal se justifie là aussi : il ne pourra pas décliner gentiment. Quand il perdra de son influx / de sa grinta, il chutera bel et bien.
    D’abord parce que, on l’a vu par ex au masters 2009, dès qu’il est un peu en-dessous, il joue 10/20e mondial. Nadal n’est pas un Fed qui peut faire un jeu fantastique, se sauver avec trois points magistraux, ou encore assurer son service. Il a besoin d’être au top constamment.
    Mais, rien ne dit encore que cette heure soit bel et bien venue.
    Je trouve juste, comme beaucoup, que depuis un moment il montre des signes d’usure mentale, ce qui est nouveau (on avait jusque-là surtout vu craquer le physique, même si les deux sont bien sûr très liés chez lui).
    Je dirais que 2011 pour Nadal c’est 2007 pour Fed. Sauf, encore une fois, qu’avec lui tout va être plus rapide. A quoi bon de tels sacrifices si ce n’est pas pour être n°1, pour avoir quelque chose qu’il n’a pas eu ? Or, que lui reste-t’il ? Les records. Je pense, contrairement à ce qu’il dit, que ce sont les records qui tiennent Nadal sur le long terme. Le fait d’accomplir ce qu’il n’a jamais fait, se surpasser.
    J’imagine les deux frères ennemis à 60 ans : Fed en papy poule, avec un petit ventre replet et un air de père Noël suisse; Nadal, torturé par l’artrite, le cheveux rare, l’oeil absent, sur sa chaise roulante…

  17. Yaya 12 mai 2011 at 14:13

    Je ne porte pas Nadal dans mon coeur… loin s’en faut, mais je trouve que vous y allez un peu fort et un peu trop tôt.

    Nous sommes entré dans le money time : encore 4 tournois (Rome – RG – Halle/Queens et Wimbley) et nous connaîtrons la vérité de cette saison 2011. Beaucoup de choses peuvent encore survenir. Djokovic peut tuer définitivement le suspense, Nadal peut le relancer, des trouble-fêtes comme Federer peuvent se rappeler à notre bon souvenir.

    • Kaelin 12 mai 2011 at 14:22

      Tout à fait d’accord avec toi, certes il y a eu des la vague Djoko, mais qui finalement s’est appliquée à tous, il a pas détruit que Nadal sur son passage, c’est juste que Nadal était toujours en finale, donc forcément ça marque plus. Et on est qu’au début de la saison sur terre. Il reste le grandissime favori sur tous les tournois sur terre et RG avant tout.
      Personnellement, j’attend de voir et je parlerai jamais de déclin ni de quoi que ce soit.

    • Yaya 12 mai 2011 at 14:27

      Nadal a perdu, est certes sonné mais Djokovic qui a remporté une bataille est loin d’avoir gagné la guerre.

      Une victoire de Djokovic à Paris me plairait bien mais arriver à Roland en étant invaincu et avec le dossard N°1 c’est une sacré pression ! Et Nadal parallèlement se retrouverait dans la position du chasseur !

      • Djita 12 mai 2011 at 14:33

         » retrouverait dans la position du chasseur ! » Une position qu’il affecte particulièrement et qui lui a apporté ses plus grands succès.

  18. Kaelin 12 mai 2011 at 14:20

    En passant : Mayer nous fait quand même un sacré début de saison. Ca fait plusieurs mois qu’il perfe pas mal sans faire trop de bruit. Un joueur au jeu agréable en plus. Progression intéressante à suivre.

  19. Djita 12 mai 2011 at 14:30

    Je ne sais pas ce que vous avez mangé depuis hier ici pour sortir tout ça, mais vous exagérez légèremement sur la situation future de Nadal je trouve.
    Ok, il est pas au niveau de l’année dernière mais encore rien d’alarmant. Il perd à chaque fois contre le meilleur joueur actuel, rien de mal à ça. On pourra sortir toutes nos théories si Rafael perd à RG. C’est encore trop tôt. ;)

  20. Coach Kevinovitch 12 mai 2011 at 15:33

    Je viens de lire vos commentaires pantagruéliques, eh ben même avec la lumière scintillante d’un soleil d’après-midi éclatant, ils font vraiment très peur.

    C’est déjà la fin de Nadal depuis dimanche et sa vie après le tennis ne sera qu’un long chemin de croix entre diverses maux comme une addiction aux médicaments, une arthrose, des genoux en cloque, une calvitie, une chaine roulante comme moyen de locomotion et une déprime post-tennistique.

    Quelle est la cause de sa fin? Une défaite sur terre battue (il a déja perdu dessus depuis 2005) contre Djokovic (ben comme tout le monde depuis le début de saison) en deux sets à Madrid (Federer l’avait déjà fait il y a 2 ans).

    Nadal a déjà perdu pendant ses campagnes terriennes en 2007, 2008 et 2009, il a gagné Roland-Garros dans deux de des trois années citées.

    Même s’il n’est plus invincible sur terre, il peut espérer gagner Porte d’Auteuil car il me semble qu’il l’a déjà fait dans des temps anciens et que son classement actuel n’est pas trop mauvais.

    Bien qu’il ait souvent accompagné ses triomphes à RG de séries de titres remportés dans les autres grands tournois de la plus belle des surfaces, on peut encore gagner Roland-Garros sans gagner tous voire un des tournois préparatoires.

    Pourquoi je parle de Roland-Garros? Parce que « c’est ça qu’est la vérité » de la saison sur terre. Le gagnant de Roland-Garros sera le véritable gagnant de la saison sur terre donc je ne vois pas en quoi une défaite contre celui contre qui tout le monde perd et dont la série est proche de la fin (c’est le jeu de la loi des séries) ferait sonner le glas d’une carrière dont on joue les requiems à tort depuis si longtemps.

    Un jour, il faudra cesser les parallèles tentants avec Borg notamment par rapport aux burn out mentaux ou même de la gestion de carrière. Oui Nadal va avoir 25 ans cette année comme Borg en 1981, oui ils sont nés en juin, oui ils sont les extra-terriens de l’ère open, oui ils sont les deux joueurs les plus titrés à Roland-Garros de l’ère open et ils seront co-recordman dès juin (c’est une annonce!), mais ÇA S’ARRÊTE LA!

    Un jour, il faudra cesser de croire à l’image du garçon tout timide et discret qui met un habit de superman dès qu’il est sur un court. Peut-être que de ses premières balles jouées jusqu’au début de sa carrière pro, ça a pu être le cas, c’est terminé désormais.
    Nadal est un homme qui gère sa carrière comme de main de maître en se mettant dans toutes les dispositions nécessaires pour gagner, cela va de l’interview où l’adversaire est quasi-favori systématique jusqu’au dépassement de temps avant de servir en passant par des sauts de cabri au toss.
    Tout cela car pour bien jouer, Nadal a besoin d’être sous une certaine tension élevée mais pas maximale qu’il faut entretenir en ne sous-estimant pas même dans les déclarations l’adversaire parce qu’il n’a pas le tennis pour gagner des jeux facilement ou en sifflant grâce à des fulgurances.
    Cette tension doit être domestiquée, dominée pour ne pas qu’elle l’inhibe. Pour cela, il y a les bouteilles bien mises en place pour maintenir un niveau de concentration, le dépassement de temps pour ne pas jouer trop vite et sous le coup de l’émotion des points perdus ou gagnés.

    Un jour, il faudra arrêter de « réclamer » le niveau de Nadal RG 2008 sous peine de signaler une baisse voire un déclin. Rappelez-vous qu’il fut un temps pas si lointain dans lequel Nadal, bien qu’invaincu sur terre, gagnait RG en cédant un set à trois adversaires différents répondant au nom de Grosjean, Mathieu, Hewitt, Puerta.

    Bref, Nadal gagnera Rome et Roland-Garros, ce qui mettra un terme à toutes les supputations de déclin. Je l’ai dit donc ça ce fera! :mrgreen:

    Adjugé, vendu!

  21. Sam 12 mai 2011 at 15:37

    Bigre, impressionnants tous ces comm’s sur Nadal, tous les scénarios se tiennent.
    Ca me fait pense que quand Purple Rain est sorti, ça a mis un sérieux coup derrière la casquette à Mickaeul. Qui pourtant était l’incontestable Roi de la Pop avec 35 millions de Thriller , un jeu de jambe unique et un physique hors-normes qu’il avait su faire évoluer au fil du temps de manière tout à fait naturelle et avec la bénédiction de son papa. Né pour gagner. Et voilà que ce type qui danse en slip lui vole la vedette. Après ? on connait l’History. Plus rien n’a jamais été vraiment pareil pour notre Mickaeul. Et sans aller jusqu’au excès de Borg mentionnés par Karim (qui, rappelons le, dans un geste de mimetisme quasi-post mortem, s’est mis à vendre des slips), les choses se sont quand même mal terminées.

  22. Djita 12 mai 2011 at 16:20

    Ah Sylvie tu ne vas pas être contente et d’autres aussi. ;)
    Nadal:«J’ai eu de la fièvre cette nuit et un réveil difficile ce matin (jeudi). Je ne me sentais pas en pleine forme. J’ai décidé de jouer au dernier moment, a expliqué le Majorquin. J’ai vu le docteur, qui m’a dit : « prenez ça et relaxez-vous pendant une heure et demie ». Puis ç’a été, même mieux qu’hier (mercredi). Me retrouver à ce stade de la compétition dans ces conditions, c’est positif. Contre Paolo Lorenzi (au 2e tour), je n’avais pas compris pourquoi je m’étais senti si lent et sans énergie.»
    De quoi alimenter la légende que Nadal ne perd pas s’il est en pleine possession de ses moyens. Hahaha ils sont trop forts.

    • Sylvie 12 mai 2011 at 16:29

      J’avoue que ça me laisse sans voix. En tous les cas, s’il perd on saura déjà pourquoi.

    • Quentin 12 mai 2011 at 16:30

      Soit comme le dit Karim, Nadal est psychosomatique, soit c’est un ***. Parce que là c’est un peu too much!!!
      Personnellement je n’en sais rien, mais par esprit positif je vais choisir la première solution.

    • Le concombre masqué 12 mai 2011 at 16:39

      Avec une petiet (énorme) pensée pour Capri:

      Nadal:«J’ai eu de la fièvre cette nuit et un réveil difficile ce matin (jeudi). Pourtant quand on avait fait l’injection test sur le cheval, il n’était mort qu’après 12h, ce qui veut dire que pour moi, normalement, après une demi heure de nausée je me sens en pleine forme. Mais là, Je ne me sentais pas en pleine forme.J’ai décidé de jouer au dernier moment, a expliqué le Majorquin. J’ai vu le docteur, qui m’a dit : Je me suis gourré, je vous ai injecté du kérosène, c’était pour Contador, vous n’êtes pas encore prêt pour ce produit. « prenez plutôt ça et relaxez-vous pendant une heure et demie. le deuxième coeur que je vous ai greffé en 2004 va se remmetre à fonctionner. Puis ç’a été, même mieux qu’hier (mercredi).
      Me retrouver à ce stade de la compétition dans ces conditions, c’est positif. Contre Paolo Lorenzi (au 2e tour), je n’avais pas compris pourquoi je m’étais senti si lent et sans énergie. Maintenant, je sais. Vous avez déjaà joué au tennis avec un coeur en moins?

  23. Quentin 12 mai 2011 at 16:58

    Je viens de lire ça sur le direct de lequipe

    « Le numéro 3 mondial, qui est totalement passé à côté de son début de saison, verrait d’un bon oeil faire un résultat à Roma juste avant Roland-Garros… »

    • Sylvie 12 mai 2011 at 17:04

      Djokovic vient de changer les normes. Désormais, faire un bon début de saison c’est ne plus perdre un match ;)

  24. John 12 mai 2011 at 17:37

    Bonjour à tous,

    Je reviens vous saluer après une interruption de quelques mois. Histoire de vous signaler la jolie révolte de Gasquet contre le Veau d’Or. 3-2 la Gasse, 15-30 sur le service de Federer. Miam.

    • Quentin 12 mai 2011 at 17:48

      5-3 Fed :|

      • John 12 mai 2011 at 17:52

        La vie est parfois chaotique. Et le monde semble parfois si vaste et cruel pour Richard :)

    • Julie 12 mai 2011 at 17:50

      oui, je n’ai aps trop compris, j’arrive, je vois 9 points sur 9 pour Fed! Je reviens plus tard, y avait 12 pour chacun, donc 12 pour gasquet contre 3 pour fed…

      Et la un boulet du travail vient me poser des questions de travail (quelle idee!) et rebreak de fed, qqn voit-il le match? Que se passe-t-il?

  25. Julie 12 mai 2011 at 17:51

    gasquet: 90% de 1ere balle mais… 50 d’efficacité derriere… Ca vaut bien le coup

  26. Djita 12 mai 2011 at 17:53

    20% derrière sa deuxième balle pour Fed. Hallucinant.

    • Julie 12 mai 2011 at 17:56

      oui mais l’échantillon n’est pas tres representatif, slmt 5 balles, il n’en met qu’1 sur 5 mais bon 4 fautes directes betes par exemple ca peut arriver

      par contre 15/17 en premiere c est consistant

    • Djita 12 mai 2011 at 17:58

      Nan mais en première balle ça va, il est constant.
      On a le droit à un festival de revers c’est génial.

      • Julie 12 mai 2011 at 18:15

        ouhhhh je veux voir ca

        mais mettez vous d accord, festival ou dans les baches? ;-)

      • Djita 12 mai 2011 at 18:42

        Cela a commencé par un festival et ça finit dans les bâches

      • Djita 12 mai 2011 at 18:42

        Gasquet joue super bien!

  27. John 12 mai 2011 at 18:02

    Ca part un peu en quenouille, cette affaire. trois revers dans les baches, ça fait un peu désordre.

  28. Djita 12 mai 2011 at 18:09

    Une fuite d’eau dans le centrale en plein match c’est pas commun ça. J’espère que ça ne va pas trop déconcentrer Fed vu que c’est lui qui sert.

    • Quentin 12 mai 2011 at 18:16

      Il a tout vu tout vécu, le Fed, t’inquiète pas ;)

      Tu vois, il vient de breaker.

    • Julie 12 mai 2011 at 18:23

      il a meme survécu à l’attaque d’un pseudo-torrero en pleine finale de RG09…

  29. John 12 mai 2011 at 18:14

    Quatre fautes directes de Gasquet. Break. Avec Roger, c’est comme au jeu de dames: quand il peut prendre, il prend.

  30. Arno 12 mai 2011 at 18:17

    Eh bien, que de comms sur la possible déchéance de Nadal… Avec mes prophéties de déclin, je pensais être pessimiste, mais là, certains font très fort dans les projections alarmistes!!!!

    Quelqu’un disait que le 2011 de Nadal était le 2007 de Fed. Pour moi, c’était 2010. Certes, il a fait le petit Chelem, mais personnellement je pense que son jeu n’a jamais vraiment été parfaitement en place l’an dernier.
    Il a avant tout profité de la faiblesse du top 5 (notamment de Fed et Djoko en même temps) et de sa marge monumentale sur le reste du monde pour construire cette fabuleuse saison.

    L’an dernier, JAMAIS Nadal ne m’a véritablement impressionné, sauf peut-être en finale de l’USO où il a sorti le match qu’il fallait au meilleur moment…

    Du coup, cette année, ce serait le 2008 de Fed: après le déclin dans le jeu, vient le déclin dans la confiance, et enfin dans les résultats. Une défaite à RG, son royaume, constituerait le parallèle ultime avec Fed et son échec à Wimb’ en 2008.

    On est encore loin de tout ça, mais le niveau moyen de Djoko est incontestablement supérieur pour le moment, et si Fed n’était pas le pigeon idéal pour son jeu, je pense qu’il lui serait passé devant également tant il est régulier.

    Bref, Rafa est encore numéro 1 mondial et détenteur de 3 titres du GC. Y’a pas le feu au lac. Mais son niveau de jeu, comme son attitude et ses paroles, sont des facteurs inquiétants quant à la suite de sa saison, et peut-être même de sa carrière.

    Rome, maintenant: Rafa est passé tranquillement face à son copain Lopez, qui n’a apparemment pas fait le match de sa vie… Mais c’est toujours ça de pris à l’heure actuelle pour Nadalou.

    Sinon, Mayer (que j’aurai dû prendre à l’Odyssée), Cilic et Berdych sont passés. Si les deux derniers cités ne devraient pas poser trop de difficultés à leurs adversaires en 1/4 (Nadal, et logiquement Doudou), l’Allemand pourrait très bien se taper Murray, je le sens bien… Si toutefois l’Ecossais passe Starace, on sait jamais à quoi s’attendre avec lui!!

    A part ça, Djoko devrait sanibroyer Wawa, tandis que Sod/Almagro remplira de joie les amateurs de poésie et de toucher… Peut-être enfin une perf’ pour l’Espagnol???

    PS: Doudou vient de breaker dans le 2ème, ça sent bon.

    PS2: l’excuse de la fièvre de Nadal hier matin, j’adore!!!! Il en rate pas une!

  31. Clément 12 mai 2011 at 18:20

    Le match est sympa en tout cas, même si un peu trop d’erreurs dans ce 2ème set (surtout chez Gasquet). Mais le 1er set était vraiment top à partir du débreak de Gasquet, on a eu quelques gros points.

    De manière générale ça joue vite et les points sont régulièrement terminés en 4-5 coups de raquette. D’ailleurs je trouve que la terre battue est vraiment rapide depuis le début de la semaine. Les balles fusent bien après rebond, mais c’est peut-être l’angle sous lequel les courts sont filmés qui me donne cette impression, plus près des joueurs qu’à Madrid.

    • Clément 12 mai 2011 at 18:53

      Quel tie break de Gasquet !! Le match est relancé !
      16W/12UE pour Fed et 17W/8UE pour Richard, ça joue vraiment très bien.

      Si le Français continue sur sa lancée il va falloir que biquette s’accroche pour gagner ! Je sens la 3ème manche de folie… avec le bémol que la dernière fois que j’aie dit ça ça a fini en eau de boudin, mais bon au Diable le passé, allez Rog’ !!

  32. David 12 mai 2011 at 18:35

    Ca joue très bien le Federer Gasquet ! Que de beaux échanges en revers !

    • Julie 12 mai 2011 at 19:14

      tu veux dire que le coup faible de Federer tient contre le coup fort de Gasquet? ;-)

    • Sylvie 12 mai 2011 at 19:21

      Il a mis un revers long de ligne gagnant après un échange en revers de toute beauté.

  33. Djita 12 mai 2011 at 18:50

    Bon 2ème set Gasquet. Que d’occasions ratées par Federer!

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Commentaires récents

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis