Les Maîtres du Masters

By  | 18 novembre 2011 | Filed under: Regards

Ils ont été les patrons du Masters. De Nastase à Federer, focus sur ces quelques joueurs qui ont fait du tournoi des Maîtres leur résidence secondaire.

***** Cinq victoires

Ivan Lendl. Décidément, le riant Ivan adore New York. Non content d’atteindre 8 finales consécutives à l’US Open de 1982 à 1989, Antoine-Ivan fait même mieux en atteignant 9 finales du Masters consécutivement de 1980 à 1988… soit lors de ses 9 premières participations – un record, tout comme le nombre de matchs gagnés : 40 ! Après son échec face à Borg pour sa première finale, l’ami Lendl empoche 2 titres consécutifs face à Vitas Gerulaitis (en sauvant une balle de match) et John McEnroe. Ce dernier se venge du Tchèque en remportant les finales de 1983 et 1984 avant que Lendl n’impose à nouveau sa domination de 1985 à 1987. Comme à l’US Open, sa belle série de finales se soldera par une défaite face à Boris Becker. Les finales en détail :
1980: Bjorn Borg b. Ivan Lendl 6-4 6-2 6-2
1981: Ivan Lendl b. Vitas Gerulaitis 6-7 2-6 7-6 6-2 6-4
1982: Ivan Lendl b. John McEnroe 6-4 6-4 6-2
1983: John McEnroe b. Ivan Lendl 6-3 6-4 6-4
1984: John McEnroe b. Ivan Lendl 7-5 6-0 6-4
1985: Ivan Lendl b. Boris Becker 6-2 7-6 6-3
1986: Ivan Lendl b. Boris Becker 6-4 6-4 6-4
1987: Ivan Lendl b. Mats Wilander 6-2 6-2 6-3
1988: Boris Becker b. Ivan Lendl 5-7 7-6 3-6 6-2 7-6

Le match. La finale du Masters 1981 voit opposés deux joueurs ayant faim de titres : le fantasque Vitas Gerulaitis, souvent barré en Grand chelem par la triade Borg/Connors/McEnroe, face à Ivan Lendl, le jeune loup aux dents longues. Le match semble basculer du côté du joueur expérimenté, Gerulaitis menant 2 sets à 0 et balle de match dans le tie-break du troisième. Mais Lendl, pas encore chicken pour le coup, renversera la vapeur pour s’adjuger son premier grand titre.

Pete Sampras. Si Lendl a dominé le Masters dans les années 80, les années 90 virent la mainmise de « Pistol Pete », 5 fois vainqueur du tournoi en 1991, 1994, 1996, 1997 et 1999. Il étrenne son palmarès en 1991 en battant son compatriote Jim Courier, avant de récidiver en 1994 et 1996 (b. Becker à chaque fois), 1997 (b. Kafelnikov) et 1999 (b. Agassi). Il est à ce jour le troisième joueur à avoir remporté le plus de matches au Masters (35). Les finales en détail :
1991: Pete Sampras b. Jim Courier 3-6 7-6 6-3 6-4
1993: Michael Stich b. Pete Sampras 7-6 2-6 7-6 6-2
1994: Pete Sampras b. Boris Becker 4-6 6-3 7-5 6-4
1996: Pete Sampras b. Boris Becker 3-6 7-6 7-6 6-7 6-4
1997: Pete Sampras b. Yevgeny Kafelnikov 6-3 6-2 6-2
1999: Pete Sampras b. Andre Agassi 6-1 7-5 6-4

Le match. La finale du Masters 1996 qui oppose « Pistol » Pete à « Boum-Boum » Becker, les deux joueurs les plus complets de l’époque, atteint des sommets d’intensité. Cinq sets d’un festival offensif et flamboyant : aces, volées gagnantes, plongeons, passings shots millimétrés, échanges de fond du court, balles de matchs sauvées au tiebreak du quatrième set… En bref, le meilleur match de tennis indoor qu’il m’ait été donné de voir, avec au final la victoire de Sampras tout au bout suspens. Epique !

Roger Federer. Place maintenant au dominateur des années 2000, Roger Federer (Doudou pour les intimes). Comme en Grand chelem, Superbiquette n’a laissé que des miettes à la concurrence. Il ouvre son compteur en 2003 contre Agassi avant de récidiver en 2004 face à Hewitt. Défait par Nalbandian en 2005, il reprend son bien en 2006 et 2007 en écrabouillant en finale James Blake et David Ferrer. En retrait en 2008 et 2009, il remporte pour la cinquième fois l’épreuve en 2010 face à Nadal. Actuellement quatrième au nombre des victoires (34) il a la possibilité d’égaler Lendl cette année en cas de sans-fautes. Les finales en détail :
2003: Roger Federer b. Andre Agassi 6-3 6-0 6-4
2004: Roger Federer b. Lleyton Hewitt 6-3 6-2
2005: David Nalbandian b. Roger Federer 6-7 6-7 6-2 6-1 7-6
2006: Roger Federer b. James Blake 6-0 6-3 6-4
2007: Roger Federer b. David Ferrer 6-2 6-3 6-2
2010: Roger Federer b. Rafael Nadal 6-3 3-6 6-1

Le match. Bien qu’il s’agisse d’une défaite, la finale du Masters 2005 est le match le plus beau et intense disputé par Roger Federer. Légèrement diminué, Federer remporte malgré tout les 2 premiers sets au forcing, mais Nalbandian s’accroche mentalement et renverse la vapeur en recollant à 2 sets partout et menant 4 jeux à 0 dans le dernier. Refusant la défaite, Federer parvient à son tour à retourner la situation et se retrouve à 2 points du match à 6-5, 30-0 sur son service ! Epuisé, il ne parviendra pas à conclure face à un Nalbandian étincelant qui finit par l’emporter au tiebreak.

****Quatre victoires

Ilie Nastase. Le fantasque Roumain s’est toujours senti à son aise dans cette compétition, remportant quatre titres – plus une finale – en 5 ans, de 1971 à 1975. Les finales en détail :
1971: Il n’y a pas de finale mais une seule poule de sept joueurs. Nastase gagne tous ses matchs et remporte donc le tournoi.
1972: Ilie Nastase b. Stan Smith 6-3 6-2 3-6 2-6 6-3
1973: Ilie Nastase b. Tom Okker 6-3 7-5 4-6 6-3
1974: Guillermo Vilas b. Ilie Nastase 7-6 6-2 3-6 3-6 6-4
1975: Ilie Nastase b. Bjorn Borg 6-2 6-2 6-1

Le match. Battu par Stan Smith en cinq sets lors de la finale de Wimbledon et en trois en finale de Coupe Davis, Nastase a une revanche à prendre face à l’Américain. Le Roumain commence le match tambour battant, remportant aisément les 2 premiers sets, mais Smith parvient à refaire son retard. Cependant, au lieu de céder à la frustration, comme cela lui arrive parfois, Nastase parvient à rester concentré pour remporter le match 6/3 au cinquième.

***Trois victoires

Boris Becker. Roi de l’indoor, Becker a toujours brillé lors du tournoi des Maîtres en y atteignant huit finales et une demie en onze participations. Il détient le deuxième plus grand nombre de victoires derrière Ivan (36). Double finaliste face à Lendl lors de ses deux premières participations en 1985 et 1986, il remporte finalement le tournoi face au Tchèque en 1988. Finaliste en 1989, il s’impose à nouveau en 1992 et 1995. Il jouera sa dernière finale en 1996 lors d’un match époustouflant face à Sampras. Les finales en détail :
1985: Ivan Lendl b. Boris Becker 6-2 7-6 6-3
1986: Ivan Lendl b. Boris Becker 6-4 6-4 6-4
1988: Boris Becker b. Ivan Lendl 5-7 7-6 3-6 6-2 7-6
1989: Stefan Edberg b. Boris Becker 4-6 7-6 6-3 6-1
1992: Boris Becker b. Jim Courier 6-4 6-3 7-5
1994: Pete Sampras b. Boris Becker 4-6 6-3 7-5 6-4
1995: Boris Becker b. Michael Chang 7-6 6-0 7-6
1996: Pete Sampras b. Boris Becker 3-6 7-6 7-6 6-7 6-4

Le match. Battu par Lendl en 1985, 1986 et 1987 (en poules), Becker a bien l’intention de briser le signe indien dans la finale de 1988. Le match sera magnifique, un mano à mano entre les deux meilleurs joueurs indoor de l’histoire. 164 points à 162, 28 jeux à 27, les chiffres témoignent du combat serré et indécis que se livrèrent les deux hommes. Une partie éblouissante à l’image de la balle de match, gagnée par Becker après un interminable échange de 37 coups qui finira sur un revers de l’Allemand, qui touche la bande du filet avant de mourir du côté de Lendl.

John McEnroe. Révélation de l’année 1977, Johnny Mac remporte son premier grand titre au Masters en 1978 face à Arthur Ashe (en sauvant deux balles de match). Il récidivera en 1983 et 1984, en battant à chaque fois Ivan Lendl. Les finales en détail :
1978: John McEnroe b. Arthur Ashe 6-7 6-3 7-5
1982: Ivan Lendl b. John McEnroe 6-4 6-4 6-2
1983: John McEnroe b. Ivan Lendl 6-3 6-4 6-4
1984: John McEnroe b. Ivan Lendl 7-5 6-0 6-4

Le match. Pour sa première finale majeure, l’Américain affronte le vétéran Arthur Ashe, 35 ans. Grand favori, « Big Mac » dut cependant batailler pendant 3 sets accrochés, se retrouvant même au bord du gouffe à 4/5 15-40 sur son service lors de la troisième manche. Sur la deuxième balle de match, Ashe réussit un splendide retour gagnant quand l’arbitre annonce soudainement que le service était faute… Déconcentré par cette décision, Ashe perd de sa verve et finit par s’incliner 7/5.

Tags:

555 Responses to Les Maîtres du Masters

  1. William 27 novembre 2011 at 21 h 59 min

    J’ai trouvé que Jo a bien emmerdé Federer avec son slice de revers, en le prenant un peu à son propre jeu. Malheureusement pour lui, il ne l’a pas assez fait.

  2. Bapt 27 novembre 2011 at 22 h 01 min

    Bon, j’ai vu des postes trouvant le match très moyen, ce n’est pas mon cas. J’ai même trouvé qu’il y avait quand même pas mal d’éléments pour faire une finale très réussie.

    – D’abord le niveau de jeu loin d’être ridicule avec un nombre d’aces raisonnable pour ne pas faire oublier qu’on est sur indoor, mais pas trop élevés non plus histoire de ne pas rater un set lorsqu’on part s’ouvrir un bière.
    Les deux joueurs ont fait un nombre importants de points gagnants (une quarantaine pour Jo, plus de trente pour Roger) sans trop enquiller les fautes directes (en partie inévitables quand il y a deux attaquants et pas deux « pousse baballe » qui font des ronds au-dessus du filet).
    J’ai vu Colin se plaindre des statistiques de premier service moyenne des deux (50 % pour Jo et 54 % pour Roger), mais ces pannes de première me semblent surtout concentrées en quelques jeux (ce n’était pas la WTA) et vu la qualité des services en présence, avec 80 % de première balle, on aurait pas vu beaucoup d’échanges.
    – Un tennis qui ressemblait à ce qu’on attendait sur de l’indoor avec un jeu porté vers l’avant et beaucoup de volées (24 montées pour Jo, un tout petit moins pour Roger je crois) et quelques services volées sur des balles de break histoire de faire monter la tension.
    – De l’émotion et du retournement de situation avec ce improbable renversement de situation dans le second set. Franchement, un Federer gagnant 6/3 6/4 cela aurait eu beaucoup moins d’allure. À triompher sans péril…

    Au final, même si je suis un peu déçu pour Jo vu la volonté et les efforts affichés, il n’aura pas eu à rougir de sa prestation. Et les amateurs du Suisse auront remarqué que l’adversité lui réussit car il a fait franchement un très bon set une fois mis au pied du mur.
    Si Jo pouvait déloger Ferrer de sa cinquième place et bousculer ce qu’on appelle de manière impropre les « Quatre fantastiques » (à moins d’incarner Rafa en la « Chose » et Djokovic en « L’homme élastique » ce qui peut se concevoir), ça ferait du bien !

    • William 27 novembre 2011 at 22 h 05 min

      Federer c’est la Torche alors ? Et Murray la Femme invisible ? Pas mal !

      • Arno 27 novembre 2011 at 22 h 06 min

        Nan mais faut qu’on arrête nous deux…

        • William 27 novembre 2011 at 22 h 11 min

          Nous sommes donc deux dans ma tête !

    • Arno 27 novembre 2011 at 22 h 06 min

      Nan mais c’est exactement ça: Murray est superbe en femme invisible!! ;)

      • Bapt 27 novembre 2011 at 22 h 06 min

        Je n’osais pas aller aussi loin !

    • Colin 27 novembre 2011 at 22 h 22 min

      Ah non Bapt ce n’est pas moi qui ai fait de remarque sur le pourcentage de première balle

      • Bapt 27 novembre 2011 at 22 h 27 min

        Ah oui c’est Clément ! Excuse-moi… ça doit être la bière… 

      • Clément 27 novembre 2011 at 22 h 55 min

        Oui Bapt, c’est bien moi !
        Je reconnais que la finale a été bonne au niveau suspens et émotions, mais en termes de niveau de jeu on est resté assez loin du compte je trouve. Ok pour le 1er set où Jo a été bon voire très bon, même s’il finit par le perdre. Et il le perd sur UN SEUL jeu de retour parfait de Federer, qui jusque là était tout sauf impressionnant.
        Au 2ème set, Jo baisse d’intensité sans que Fed ne monte son niveau de jeu.
        Au 3ème, comme au premier, un excellent jeu de retour du Suisse et ce fut plié…

        Dans l’intervalle le Français a pas mal fait le jeu et les fautes, des bâches suivies de gros coups droit… pas transcendant quand même. Roger était lent… Et je crois que quelqu’un a dit que le ratio W/UE de Federer s’était rééquilibré (et même tombé dans le positif) uniquement grâce aux 2 derniers jeux du match ! Et peu de beaux points à se mettre sous la dent, il faut bien l’admettre !

        En ce qui concerne ta remarque sur les % de premières, c’est possible que les erreurs se soient concentrées sur quelques jeux de service, même si honnêtement ça n’a pas été mon impression.

  3. Alex 27 novembre 2011 at 22 h 04 min

    « Le chocolat suisse reste meilleur que le kinder bueno … »

  4. fieldog, vainqueur 2010 de l'odyssée (la seule, l'unique!) 27 novembre 2011 at 23 h 00 min

    J’ai rarement été aussi stressé pendant un match de Fed. Le plus beau dans tout ça, c’est que demain, je vais pouvoir aller acheter L’Equipe avec une banane grande comme ça!… :)
    C’est certainement l’un des ses plus grands records et il n’est pas prêt de tomber quand on voit que Djoko n’a qu’un seul Masters et Nadal zéro. Le suisse a une sacrée marge à ce niveau.

  5. Cochran 27 novembre 2011 at 23 h 03 min
  6. Antoine 27 novembre 2011 at 23 h 08 min

    Il y a pas mal de posts qui comparent Jo à Del Po et le match m’a fait penser à celui entre Federer et Del Po à Roland Garros que Federer finit par gagner après avoir été mené deux sets à un et surtout avoir donné l’impression d’être complètement dominé le plus clair du temps..

    En fait, c’est rare que quelqu’un marque plus de points gagnants que Federer. L’impression est largement due à cela. D’habitude, il marque toujours plus de points gagnants que l’autre et quand il perd, c’est parce qu’il fait trop de fautes; Du coup, cela donne l’impression que le match dépend surtout de lui..Mais quand un type frappe plus fort que lui et fait davantage de points gagnants, cela donne ce que l’on a vu ce soir ou contre Del Potro: on a l’impression que le résultat dépend surtout de la performance de l’autre qui fait le jeu, les points et les fautes..Federer dit qu’avec Jo, il ne peut contrôler le match..Je crois qu’il a horreur d’être dans cette situation..

    A un set partout, je ne donnais vraiment pas cher de sa peau. Il a été grand sur ce troisième set car il n’y a pas grand chose à reprocher à Jo, contrairement au premier qu’il perd en étant co-responsable de son jeu de service perdu…Pas exceptionnel, mais grand, avec un très bon jeu de retour à la fin alors que Jo servait comme une bête..

    Federer est donc le premier joueur à avoir remporté 6 Master’s…

    L’ex détenteur du record doit normalement subir le sort qui lui est réservé..

    JE RECLAME DONC A NOUVEAU QUE L’ON PENDE IVAN LENDL AU PLUS VITE !!

    Très forte récompense à tous ceux qui permettront que justice soit faite.

  7. Oluive 27 novembre 2011 at 23 h 29 min

    Bordel,
    Moi non plus je crois que j’ai rarement autant stressé pendant un match… Alors que, paradoxe, JWT et Fed sont deux joueurs que j’apprécie. Que Jo aie surclassé Fed ne m’aurait pas trop chagriné (même si le record est beau, les chiffres ronds), mais voir Fed perdre comme L’USO 2009/2011, l’AO09 et j’en passe, non !
    Un chiffre marrant : si Fed avait commencé son année à Bâle, il serait aujourd’hui 8e mondial ! (bon certes non, il aurait pas été qualifié pour le masters).
    Rendez-vous en 2012 !

    • Cochran 27 novembre 2011 at 23 h 43 min

      C’est clair que les points gagnés en cette fin de saison vont compter l’an prochain. D’autant que Fed a un boulevard devant lui pendant que les 2 autres ont pas mal de points à défendre. Nul doute que Rafa thésaurisera encore pendant la saison sur terre, mais je me demande combien de points Djoko perdra par rapport à l’an dernier. Il me parait fort peu probable qu’il nous refasse une série de victoire aussi impressionnante et Roger pourrait en profiter. Sauf que, sauf que depuis… déjà 2007, la période février-avril/mai de Fed est loin d’être bonne et qu’il n’y a pas de raison pour que cela change, lui qui calibre son programme pour atteindre son pic de forme pour le triptyque RG-Halle-Wimbly. Sans compter que cette année, les J-O s’invitent dans la programmation en juillet, habituelle plage de repos plus que bienvenue.
      Je pense que la gestion du calendrier sera encore plus déterminante que les années précédentes pour élire le n°1 en fin d’année 2012. Avec 4 sérieux candidats au poste (oui, je n’exclurai jamais PZ).

  8. Ulysse 27 novembre 2011 at 23 h 52 min

    Je ne vois vraiment pas ce qu’on peut reprocher à Jo sur ce match (il n’a pas eu l’occasion de faire la thumbs-dance). Il a eu un jeu d’attaque assez enthousiasmant, avec une bonne attitude. Si Fed a fait pas mal d’erreurs, y-compris un pourcentage de premières pas top, c’est aussi qu’il a été forcé d’envoyer du lourd le premier. Jo a fait quelques retours injouables et si l’échange durait, c’était Tsonga qui le gagnait la plupart du temps.

    Tsonga est maintenant devant Pioline et Grosjean en palmarès global. Sauf blessure, il est quasi-assuré de dépasser Ferrer rapidement (qui a un matelas de points à sauver en janvier-février). Personne ne peut se réjouir de le voir dans sa partie de tableau – sauf sur terre. Son année 2012 s’annonce bien : il va venir taquiner Murray et ça tombe bien il en a marre d’être quatrième.

    Je lis des chiffres futiles sur le Suisse : nième finale, victoire, Masters et que sais-je encore. Qui les compte encore ? C’est surtout la réaffirmation d’une suprématie sur surface rapide du jeu relaché à une main, un titre de CDMO confisqué pour les fêtes de fin d’année et des promesses renouvellées pour les quelques années à venir. Les tiendra-t-il ? Combien de temps ?

    • Antoine 28 novembre 2011 at 0 h 27 min

      Sûr qu’il n’y a rien à reprocher à Jo sur ce match..Il n’était vraiment pas loin, a tout donné et a donné l’impression de dominer aux points alors que le Suisse marque plus de points que lui dans le premier et le troisième set, mais également autant que lui dans le second. Etonement, Jo a un pourcentage de points gagnés très légèrement plus faible que lors de leur premier match..

      Il finit l’année 5ème avec cette finale ou est il encore juste derrière Ferrer ? en tout cas, probablement 5ème sous peu alors qu’il a manqué une bonne partie de l’année, une fois de plus. Cela montre qu’il a progressé et je trouve cela évident dans deux domaines: le retour de service et le revers et cette semaine, à la volée, il a été globalement excellent..

      Son jeu demande beaucoup de jus et la question toujours pendante est de savoir combien de gros matchs il peut enchaîner. A Wimbledon, c’est plus facile pour lui car c’est moins physique et son service est vraiment un gros plus. C’est peut être là qu’il gagnera un jour un GC plutôt que sur dur ou la concurrence est globalement plus forte..Il parait qu’il a ‘intention de bosser sa résistance..

      Plus que jamais, je trouve qu’il a le niveau de jeu lui permettant de gagner un GC et contrairement à la Murène, il a un mental et une attitude positifs. Ce serait bien qu’il y parvienne..Il considère être arrivé à maturité et estime que la saison 2012 sera cruciale. Je lui souhaite donc d’en gagner un l’année prochaine. Ce ne sera pas à Roland Garros mais cela peut arriver dans n’importe quel des trois autres..Ce format de poule au Master’s lui convient également très bien car on a le droit à un jour sans. Il n’y aurait rein d’étonnant à ce qu’il gagne à l’O2 l’année prochaine..

      D’un autre côté, l’année prochaine, il y aura de nouveau le Sod, Del Po et quelques jeunes aussi..Bref, rien ne sera simple bien sûr..

      En tout cas, ce match me conforte dans l’idée que j’avais; les chances de Federer étaient très surestimé et ne dépassaient guère 50%..IL y ait parvenu. Tant mieux pour lui. Ce record là n’est pas près d’être battu, sauf par lui même éventuellement. Il parait qu’il est le joueur le plus vieux à avoir remporté le Master’s. Not bad !!

    • Colin 28 novembre 2011 at 0 h 46 min

      Au classement ATP, JWT reste derrière Ferrer. Par contre, aux TRWC, il passe cinquième pour un tout petit point. A noter également que Tsonga a marqué 100% de ses points TRWC dans la deuxième moitié de la saison. Il termine ainsi quatrième du second semestre, derrière Djoko, Fed et PZ, mais devant Nadal. Publication demain soir.

      Voilà déjà pour le classement ATP (Nadal et Ferrer peuvent encore marquer des points grâce à la finale de CD):

      1 Novak Djokovic SRB 13675
      2 Rafael Nadal ESP 9575
      3 Roger Federer SUI 8170
      4 Andy Murray GBR 7380
      5 David Ferrer ESP 4880
      6 Jo Wilfried Tsonga FRA 4335
      7 Tomas Berdych CZE 3700
      8 Mardy Fish USA 2965

  9. Jeanne 28 novembre 2011 at 0 h 23 min

    Géant Federer. Il finit l’année avec un quasi-grand Chelem et sur une très belle série. Bâle est un super tremplin. Espérons qu’il gardera cette dynamique mieux que début 2011.

    Très beau tournoi de Jo qui confirme sa place d’exception dans le tennis français. Je lui souhaite une année sans blessure, son tennis est agréable à regarder.

    C’est moins fluide que Delpo et légèrement moins puissant mais malgré tout féroce. Delpo est meilleur en revers, mais Jo le surpasse en volée.

    Federer a un palmarès qui est hors de portée des Nadal/NG. Ce soir il surplombe Sampras et Antoine. C’est vertigineux !

    Sinon tournoi bizarre avec les 3 premiers mondiaux fantômatiques. J’avoue que j’attendais mieux de NG, qui ne m’a pas toujours paru très concerné.
    Nadal en proie à de nouveaux démons, et PZ toujours évanescent dans les grandes occasions.

    • Antoine 28 novembre 2011 at 0 h 29 min

      Peux tu cesser d’appeler Lendl par mon prénom ? Je trouve cela vraiment insultant. Ce d’autant plus que je le répète encore IL FAUT PENDRE IVAN LENDL SANS DELAI !

    • Jeanne 28 novembre 2011 at 0 h 33 min

      Soit. Mis je peine à comprendre ton raisonnement pour la pendaison :wink:
      Pourquoi Sampras échappe-t-il à la sentence, Votre Honneur ?

      • Antoine 28 novembre 2011 at 0 h 40 min

        Pete n’était pas le détenteur du record; c’était Ivan. Pete n’avait fait qu’égaler son record. Le vrai titulaire était Ivan..

        La sentence doit donc s’appliquer exclusivement à Ivan..

        Ce n’est pas logique ? Ce n’est pas grave. Pendons quand même Ivan..De toute façon, en cas de doute, il faut pendre Ivan..

  10. William 28 novembre 2011 at 0 h 38 min

    Antoine, je crois bien que Tsonga n’a rien manqué cette année, pas de blessures, rien. Son début d’année n’est pas très bon et il n’aura que les points d’une finale à Rotterdam à défendre.
    On a vu ce que donnait un très bon Tsonga sur une année pleine : 6e mondial. Il a bien mieux joué à partir de Roland Garros, où il fait l’erreur un peu bête de se prendre les pieds dans le tapis face à Wawrinka, qui n’est tout de même pas le premier touriste venu sur terre battue. Ensuite, il montre crescendo : Queen’s, Wimbledon, Montréal, US Open,… Mis à part une sortie de route à Cincinnati, tout lui réussit jusqu’à globalement aujourd’hui.
    Si l’année prochaine à la même date il est toujours 6e mondial, ce sera un très bon résultat et on ne pourra pas lui en vouloir de ne pas être 5e ou mieux : un Del Potro ou un Soderling peuvent faire aussi bien que lui mais avec de meilleurs dispositions sur terre battue.
    En bref, ce qu’a fait Jo cette année est excellent et, mis à part quelques petites retouches possibles, je crois qu’il a atteint ses limites. A ses vainqueurs d’hier d’être au moins aussi bon demain pour le battre à nouveau, car lui semble bel et bien déterminé à continuer sur sa lancée…

    • Antoine 28 novembre 2011 at 0 h 50 min

      Ah bon, il ne s’est pas blessé cette année ? Autant pour moi..une grande première donc..En tout cas il est pus régulier qu’avant et paume désormais rarement contre des tocards. Son niveau ne baisse plus en deça d’une certain seuil ce qui devrait lui permettre de préserver de l’énergie dans les jours sans et de continuer sa route..En GC aussi il est devenu régulier et vu son classement, aller en quarts, c’est désormais le tarif syndical..Après ? Il lui faudrait un peu de pôt: ne pas tomber à la suite sur 3 top 4, que l’un d’entre eux se casse la gueule avant et que sur les trois derniers matchs il y en ait un qui soit « facile »..Là, cela pourrait marcher s’il est à son top..

      Et puisque tu cites le Sod et Del Po, s’il est moins bon qu’eux sur terre battue, je pense qu’il est meilleur qu’eux sur herbe. C’est sans doute à Wimbledon que ses chances sont les plus élevées..

      • Bapt 28 novembre 2011 at 1 h 02 min

        Il n’était pas blessé au début de l’année mais était en manque clair de compétition du fait d’une longue pause. Il est plutôt monté en puissance au cours de l’année quand même.
        Pour que Tsonga puisse lorgner sur un majeur il faudrait que Bic et Bac qui squattent les deux premières places et les finales en grand chelem piquent un peu du nez. Et que Federer n’en profite pas pour faire une année à la Connors manière 1982 ! Les chances sont basses mais c’est possible.
        Je fais remarquer au passage puisqu’on compare Jo à Del Potro, qu’il ne profite pas du contexte de ralentissement généralisé des surfaces. Sur un gazon super rapide il aurait plus de chance, notamment par exemple cette année d’envoyer à l’issue de sa demi Djokovic en mission apostolique dans les montagnes de Bucovine.

        • Antoine 28 novembre 2011 at 1 h 09 min

          Je ne pense pas..Les courts trop rapides ne lui conviennent guère. Il n’a pas assez de temps pour préparer ses frappes et ne peut pas se décaler en coup droit. Il a besoin d’un rebond pas trop bas aussi encore que là dessus il s’améliore…

          • Bapt 28 novembre 2011 at 1 h 32 min

            On n’a pas vu ça au Queen’s où il a failli sortir Murray en finale. Pourtant c’est le gazon le plus rapide qui existe (aussi rapide que celui de Wimbledon avant 2002). On ne peut pas faire plus rapide sans doute actuellement (avec Bercy l’an dernier).
            Joe a gagné pas mal de titres sur des indoors rapides (dont Metz cette année et Marseille). Je suis sûr que si on avait mis une surface aussi rapide que celle des années 90 au Masters de Londres, il filait toujours en finale (avec les opposants de cette année pas ceux des années 90 évidemment).

            Effectivement, je reconnais qu’il est un peu lourd (comme l’était Becker d’ailleurs en son temps), mais ça n’empêche pas de briller sur un gazon rapide : il suffit d’écourter l’échange au plus vite.
            Franchement dans le top 10 actuellement, avec Fish et évidemment Doudou, c’est un des rares à pouvoir avoir ce plan de jeu sans problème (et encore Federer ne le fait plus trop mais je suis sûr que si nécessaire il pourrait faire des chip and charge et tutti quanti).

    • William 28 novembre 2011 at 0 h 58 min

      Je suis d’accord, il est meilleur qu’eux sur gazon, mais je parlais d’un point de vue comptable : sur l’année cela rapporte plus de points d’être bon sur terre battue que d’être bon sur gazon.
      Honnêtement, sur ce qu’on voit depuis presque 6 mois, je me dis que le voir gagner un titre en Grand chelem est possible. Il lui faudrait un petit coup de pouce du tirage ou une défaite prématurée dans sa partie et qui sait… Cette année à Melbourne il avait déjà une belle ouverture.

      • Antoine 28 novembre 2011 at 1 h 04 min

        A Melbourne ?? Il était mauvais et avait de toute façon un tableau d’enfer..

      • William 28 novembre 2011 at 1 h 06 min

        Il était mauvais mais son tableau était au final très dégagé. Soderling sorti pour Dolgo, un Murray bon sans plus et Ferrer en demi : il y avait de quoi faire ! En théorie sa partie était compliquée, dans les faits s’il n’avait pas perdu contre Dolgo il y avait une ouverture.

        • Antoine 28 novembre 2011 at 1 h 12 min

          Soit ! De toute façon, c’est Melbourne qui est toujours le tournoi le plus ouvert car il y a toujours beaucoup de joueurs qui ne sont pas prêts et il y a plus de surprises qu’ailleurs..Pour un outsider en forme, c’est peut être le plus facile à gagner..

  11. Antoine 28 novembre 2011 at 1 h 01 min

    A part Djoko dont la saison 2011 ne vaut en définitive pas mieux que l’une de celle de Roger en 2004-07 et même plutôt moins puisqu’il n’ pas gagné le Master’s , je remarque que Nadal n’a gagné que 3 tournois et subi 15 défaites, que la Murène a gagné 5 tournois et perdu 13 matchs et que Roger est 2ème au nombre de match perdus (12) et 3ème au nombre de titres (4)..Il y a pire..

    Nadal a sauvé sa saison en remportant Roland Garros et c’est d’ailleurs son dernier titre..

  12. Ulysse 28 novembre 2011 at 1 h 15 min

    Meuh non Antoine ! Nadal continuera à sanibroyer tout le monde sur terre battue et sera dangereux sur herbe. Par contre je veux bien croire qu’il mettra la sourdine sur sa stratégie de diversification sur dur et perdra sa vocation hégémonique pour mieux se focaliser sur le milieu d’année. La préservation de ses genoux est sans doute à ce prix.

    La grosse inconnue 2012 est le niveau respectif de Fed et Djoko. C’est passé tout près en 2011 : Deux demi-finales basculant de l’autre coté et Fed finissait probablement l’année premier. Ça va peut-être se jouer encore à peu de choses.

    • Antoine 28 novembre 2011 at 1 h 22 min

      Je voulais dire que c’est son dernier titre de la saison 2011. Depuis, rien à se mettre sous la dent pour Rafa..

      • Ulysse 28 novembre 2011 at 12 h 18 min

        Ah bon ! Milles excuses. Je croyais que tu donnais soudainement dans le pronostic visionnaire risqué façon Karim.

        • Le concombre masqué 28 novembre 2011 at 15 h 41 min

          Je vbous fiche mon billet que Rafa ne gagne rien avant la TB e, 2012./

  13. William 28 novembre 2011 at 1 h 18 min

    Puisqu’on en vient à parler des tournois du GC les plus accessibles pour Jo – pour ma part je dirais l’Open d’Australie ou Wimbledon -, je me dis que là où Federer a le plus de chances de s’imposer à nouveau, c’est à Roland Garros. Je pense que c’est la surface où il a le plus de marge (Nadal mis à part bien sûr) car peu de joueurs savent vraiment y jouer. A part un Soderling en orbite, il faut s’appeler Nadal pour sortir Roger à Roland. A Wimbledon, il sera toujours menacé par la brute en feu du moment (Berdych et Tsonga hier, Soderling et del Potro demain ?), et sur dur la concurence est assez dense. Je pense aussi que le Super Saturday, s’il est maintenu, lui sera fatale en cas de finale à Flushing.

    • Antoine 28 novembre 2011 at 1 h 23 min

      Apparemment le super saturday est désormais mort et bien enterré espérons le..

  14. benja 28 novembre 2011 at 10 h 19 min

    Bon après avoir savouré le titre d’hier, il faut tout de même remettre un peu les pendules à l’heure.

    Superbe fin de saison de Fed, en fait environ du même cru que l’an passé avec un petit plus pour le palmares. Stockholm en moins (car pas joué) et Bercy en plus (passé très près l’an passé).

    Pour le masters, contrairment à l’an passé, il n’a pas eu d’opposition de la part de ses copains de Big 4 qui ont a eux 3 gagnés 2 matches sur 7 et encore au tie-break du 3° les 2 fois.

    En fait en demi, l’intrus, c’était… Fed, normalement il y aurait du y avoir Fish pour 5,6,7 et 8°. Je plaisante, bien entendu.

    Néanmoins sa fin de saison ..fédérienne le replace logiquement et fort heureusement à sa place la troisième.

    J’ai lu plus haut qu’il avait fait une plus belle saison que Nadal.
    C’est bien evidemment totalement faux, même si Nadal n’avait gagné que Roland Garros, sa saison serait meilleure que celle de Fed.
    Car, à leur niveau de Palmares, seuls les majeurs comptent, et ça on le sait tous très bien.
    Outre son RG, Nadal s’est offert 2 finales de GC,1 titre et 6 finales de M1000.
    Il est bien l’incontestable numéro 2 mais il s’en moque, tout comme Fed d’être 3° (sauf pour les tirages de GC).

    Neanmoins, la statisque de l’année concernant Fed: c’est que pour la première fois depuis 2004, il n’a pas gagné de GC. Pire, son dernier titre date d’il y a presque deux ans.

    A plus de trente ans Fed semble toujours aussi fringant sur toutes les surfaces mais ses « trous d’air » en GC ne lui permettent plus de gagner les seuls tournois qui l’intéresse vraiment.

    Ses adversaires, qui basent leur jeu, entre autre, sur le duel physique de chaque instant sont au-dessus de lui quand le physique et le mental sont au beau fixe.

    Je pense que Fed gagnera encore au moins un GC car les parametres plus favorables pour Fed comme à Bercy ou aux Masters pourront se produire en GC, mais il faudra qu’il saisisse sa chance car ça n’arrivera plus très souvent.

    • Sylvie 28 novembre 2011 at 11 h 24 min

      Je pense, du moins je l’espère, que personne ne conteste à Nadal sa deuxième place mondiale tant il est évident qu’il est supérieur à Federer sur l’ensemble de la saison.

      Le nombre de titres de Federer est supérieur mais la qualité de la saison de l’Espagnol est un cran au-dessus.

      Reste qu’il ne faudrait pas minimiser non plus la performance de fin de saison du Suisse. A 30 ans et alors qu’on l’enterre régulièrement, il nous montre,une fois de plus, une capacité à rebondir exceptionnelle. Il su prendre du recul et faire les choix nécessaires bien que risqués : impasse de la tournée asiatique et de Stockholm. Résultat : un retour sans faute, ponctué de trois titres allant crescendo et en battant les joueurs en forme de cette fin de saison.

      A mon avis, sur ce masters, il était plus difficile de battre Tsonga que Djokovic. Et ce qu’il faut retenir de ce masters, c’est que Federer a été le chercher avec les tripes et sans forcément jouer son meilleur tennis. Il a su ne pas se frustrer lors de la finale et gommer les démons d’un passé proche pour aller chercher, malgré la fatigue visible, un 6e masters qui reste beau, non pas peut-être par le niveau de jeu ou l’opposition un peu éteinte mais par la volonté et le courage qu’il a mis à aller le chercher, se refusant à finir l’année sur une énième frustration.

      Quant à Nadal, même si il n’était pas à son meilleur, la démonstration fut exemplaire. Il ne faut pas oublier que Nadal a tout de même battu un Fish très combatif et poussé Tsonga dans ses retranchements. Minimiser la performance de Federer est un peu trop simple à mon goût. Nadal était prenable comme il l’est souvent en indoor mais un Fed moins transcendant aurait ouvert des brèches.

      Reste qu’il est vain de tirer des plans sur la comète pour 2012. On l’a fait en 2011, on a vu le résultat. Cette fin de saison n’augure en rien de la suivante. Federer vieillit et n’a plus ni la constance ni le physique de ses adversaires. Mais il a envoyé un signal fort en cette fin d’année : je suis toujours vivant !

      En 2011, il a fait une assez bonne saison mais, comme il l’a dit et redit, il a perdu des matches clés qu’il aurait pu ou dû gagner et qui auraient fait d’une saison bonne une saison exceptionnelle .

      Je suis persuadée que, sans Bâle, Federer n’aurait peut-être pas gagné Bercy et sans Bercy, il s’inclinait à Londres en finale. Il a joué en sachant qu’il pouvait à nouveau gagner et dans sa tête, certains verrous ont sauté. On sait tous l’impact qu’à eu une médaille d’or du double sur son titre à l’US open en 2008.

      Je trouve aussi un peu dommage qu’on prenne un peu le problème à l’envers en blâmant presque un joueur de gagner parce que ses adversaires sont fatigués alors qu’il a su lui-même clôturer ses saisons djokoviennes par un titre au masters. On ferait mieux de s’interroger sur cette domination de plus en plus grande du physique dans le tennis qui ne permet plus aux deux premiers de finir dans un état décent.

      Et n’oublions pas que Federer venait d’enchaîner deux titres ce qui n’est pas rien, mentalement et physiquement non plus. On a dit que Murray s’était crâmé sur la tournée asiatique mais personne ne semble voir que l’enchaînement de trois titres n’est pas anodin non plus et même s’il est légitime de mettre des bémols à la performance de Federer et de ne surtout pas y voir obligatoirement les signes d’un retour en force en 2012 tant Nadal et Djoko ont été transparents, il ne faudrait pas non plus banaliser l’exploit.

      Une dernière remarque : alors qu’il a vécu une année frustrante et rencontré de nombreux doutes, Federer a, une fois de plus, en conférence de presse,clamé son amour immense de ce sport comme il l’a fait toute la saison. Nadal a, inversement, exprimé une grande lassitude et un début de démotivation. La clé de la longévité du Suisse, elle est tout simplement là.

      • Patricia 28 novembre 2011 at 13 h 07 min

        Franchement Sylvie, synthèse pronostique parfaitement nuancée, qui remet tout le monde à sa juste place ! Excellent!

      • Cochran 28 novembre 2011 at 14 h 04 min

        Tu as tout dit, et bien dit ! Pourrais pas être plus d’accord que toi !
        Je trouve aussi qu’on enterre un peu rapidement Rafa qui a signé une très bonne saison, même si elle duré 6 mois et qu’il est tombé sur l’os Djokovic. Tout de même, 3 finales en GC (il ne l’avait qu’une seule fois auparavant), 6 finales en MS1000, 7eme MC de rang… Alors certes, il est désormais atteint du fédérien complexe « putain il m’énerve ce mec » mais je ne pense pas que le burn out annoncé sera rédhibitoire pour sa saison 2012. On parle du guerrier Nadal. Même s’il ne démontre pas la même envie et passion que Roger, j’ai du mal à souscrire à la fin de carrière à la Borg. A moins qu’il paume tous ses repères sur terre battue cette saison, mais j’en doute fort.

        • Sylvie 28 novembre 2011 at 14 h 30 min

          Je suis entièrement d’accord avec toi pour Nadal qui peut très bien rebondir avec force en 2012. Maintenant, j’attends de voir comment va s’orienter sa saison et comment il va réagir.

          Autant le moteur de Federer a toujours été la passion couplée avec un jeu non traumatisant( Ses entraînements, même s’ils sont durs, restent toujours « fun »), autant celui de Nadal me semble (je peux me tromper) la volonté de réussir même s’il faut en passer par la souffrance axée sur un travail au-delà de la norme.

          Tant que Nadal gagnait ou savait qu’il pouvait revenir (blessure), il endurait. Aujourd’hui, sa dureté au mal n’est plus récompensée, il bute sur un os et son moral commence à être touché. S’il gagne très tôt en 2012, la machine sera relancée. Sinon, il faudra attendre le verdict de la terre. S’il échoue, je m’interroge. Le corps continuera-t-il à endurer si la tête ne suit plus et si le principe de plaisir est réduit à néant ? Peut-il ne jouer que dans la souffrance et l’abnégation ?

          Pour moi la limite de son jeu et de la méthode Tony est là. je pense néanmoins qu’il a des ressources élevées et qu’il est encore loin d’abdiquer.

      • Quentin 28 novembre 2011 at 14 h 23 min

        Très bon post Sylvie, un plaisir à lire, et entièrement d’accord avec toi.

      • Djita 28 novembre 2011 at 15 h 31 min

        Absolument, totalement d’accord avec ton post Sylvie. Tu exprimes totalement mon ressenti sur cette saison là.
        Nadal reviendra et en force. Djokovic sera sans doute moins dominateur. Je pense et j’espère que Federer arrachera un GC. Et puis Murray, pour lui je vois rien dans ma boule de cristal.

  15. Guillaume 28 novembre 2011 at 10 h 22 min

    La tentation est bien sûr grande de faire des prévisions euphoriques pour Federer en 2012. Maintenant, il ne faut pas oublier que mathématiquement le Suisse était déjà en embuscade pour la place de N°1 il y a un an jour pour jour. Il était même largement mieux placé qu’aujourd’hui puisque c’est toute sa deuxième partie de saison, depuis Montréal, qui avait été excellente, et pas seulement sa tournée indoor. Et pourtant il a encore perdu un rang au classement en fin d’année 2011. Il faut s’y résoudre : en ce qui concerne la place de N°1, Federer n’a plus toutes les cartes en main et doit compter sur les défaillances de ses adversaires. Sa seule chance réside dans un éparpillement des titres majeurs qui lui sourirait l’espace de quelques semaines.

    D’autant que la saison prochaine, tellement garnie avec les Jeux au programme, va nécessiter d’affiner encore plus le calendrier pour les meilleurs. Roland-Wimb-JO-US, l’enchaînement s’annonce dantesque. D’ailleurs, ç’a été peu repris dans les médias mais Federer est déjà prêt à alléger son calendrier : à Bercy, répondant à une question sur son programme de début d’année, il avait répondu que tout allait s’articuler autour « de l’Open d’Australie et de la Coupe Davis. Je jouerai aussi à Doha et à Rotterdam, Dubaï est encore en négociations. Pour le reste, on verra selon ma forme ». Le reste… vous avez dit Indian Wells et Miami ? Je ne crois pas que ça lui ferait très mal de zapper les 2000 points alloués aux States en février-mars.

    • Le concombre masqué 28 novembre 2011 at 10 h 43 min

      Claro.
      Je pense que s’il gagne l’OA, il n’ira pas aux states…ce qui est en fait un peu con.
      A sa place, je zapperai Indian Wells, oui, mais j’irai à Miami, histoire de ne pas faire l’impasse sur 2000 points, pour éventuellement chopper ceux qui se seront un peu cramés à IW, et parce que Miami a toujours été l’un de mes tournois favoris, Dédé y a toujours tellement bien joué…

    • Ulysse 28 novembre 2011 at 12 h 41 min

      Je n’ai jamais compris pourquoi les Masters américains sur dur du printemps qui étaient un point fort de Federer jusqu’en 2006 (3 victoires d’affilée, dont deux doublées avec Miami), se sont transformés en point bas de sa saison depuis 5 ans (pas mieux que quelques demi-finales ce qui est vraiment le service minimum).

      C’est clairement une stratégie de gestion de calendrier pour privilégier la terre battue, mais maintenant qu’il a gagné RG et butte de toute façon sur Nadal qui est imprenable sur terre, pourquoi ne pas refocaliser sur le mois de mars où il y a 2000 points assez faciles à prendre pour lui ? Finalement son désinvestissement du mois de mars coïncide avec la fin de sa période goatique endémique. Cause ou conséquence ?

      En 2011, il lui a manqué deux matchs sur le fil – Wimbledon et surtout la demi de l’USO – pour faire vraiment jeu égal avec les deux premiers : il aurait pu relativement facilement faire au moins un titre et une finale de GC en plus, piqués à Djoko. Sa saison est loupée à cause de quelques balles foirées (sans compter le premier set saboté en finale de RG), mais il rend finalement une copie 2011 plus réussie que la 2010 en termes statistiques, plus prometteuse.

      Il est vrai que le succès de 2012 va se jouer dès le début d’année et dépendra d’une baisse de niveau des deux premiers. Federer est encore vert mais pas au point de gagner plusieurs titres majeurs en 2012 alors qu’il devra se coltiner les deux autres à la suite en demi et finale.

  16. Antoine 28 novembre 2011 at 10 h 44 min

    Le Master’s relégué en pages 12 et 13 dans l’Equipe avec la Une sur une défaite piteuse du PSG..Quelle honte ! Roger met lui cette victoire sur le même plan que son 15ème GC quand il avait battu le record de Pete à Wimby en 2009..

    Pour 2012, inutile de faire des plans sur la comète: c’est écrit, je vous dis. C’est l’année du grand chelemn de Roger.

    Facile: le Djoker va exploser dès l’OA et jouera de plus en plus mal le reste de sa saison tout en rapellant après chaque match qu’il a fait une saison 2011 incroyable, Nadal paumera à Roland Garros et ne fera pas le poids ailleurs, la Murène aura une crampe à la fesse gauche, puis à la fesse droite dans deux GC, et perdra contre Jo dans les deux autres, Jo gagnera Montréal, Bercy et le Master’s en fin d’année. Le Sod fera deux finales de GC, c’est un habitué. Pour les JO, j’ai un doute mais je m’en fous même si c’est Notrefils…

    • benja 28 novembre 2011 at 10 h 53 min

      Le GC, les JO et La CD, c’est l’année Roger qui arrive :-)

      • Antoine 28 novembre 2011 at 11 h 02 min

        Un seul changement au classement ATP ce matin parmi les 92 premiers: la rétrogradation de la Murène qui échoue donc à terminer 3ème après avoir fait de cela son objectif de fin d’année.

        Comme chacun sait, ilavait fini par dévoiler le pôt au roses: il s’agissait de terminer devant Roger car ce n’est pas arrivé à beaucoup de joueurs depuis 6 ou 7 ans. En ayant gagné trois tournois depuis l’US Open et avec encore 710 points d’avance sur lui en arrivant au Master’s, ce n’était pas évident d’échouer…

        Il fallait le faire et la Murène l’a fait ! Vivement un bonne défaite à Melbourne dont il ne se remettra pas avant décembre cette fois..!

        • Ulysse 28 novembre 2011 at 12 h 45 min

          « Il fallait le faire et la Murène l’a fait !  »
          Une phrase qui fait un drôle d’effet surréaliste. Fais gaffe quand même Antoine ! Il y a des précautions d’emploi avec le second degré, j’ai failli avoir une attaque en lisant la ligne hors contexte.

    • Guillaume 28 novembre 2011 at 10 h 57 min

      Du gazon mais en deux sets gagnants, pas un Grand chelem mais une grande épreuve, et bien sûr le décorum olympique tant aimé des Frenchies : les Jeux à Londres, c’est typiquement LE tournoi où je verrais bien Tsonga s’imposer…

      • Antoine 28 novembre 2011 at 11 h 04 min

        Je n’y avais pas pensé mais c’est très bien vu. il a plus de chances dans un format en deux sets. Jo aux JO, cela sonne bien. Pourquoi pas ?

      • Patricia 28 novembre 2011 at 13 h 16 min

        C’est juste, mais tant qu’à faire, j’aimerais mieux qu’il gagne l’OA, théâtre de son meilleur tennis, en battant cette fois Djokovic (Fed pourrait sortir Nadal) et ils échangent la finale au JO, ça va quand même très bien à papi Fed de gagner en 2 sets sur gazon, et ça lui ferait teeeellement plaisir ! Vous pouvez lui refuser quelque chose à cet homme là ? ;-)

        Quant aux MS ricain, non, que Fed laisse Djoko s’épuiser à défendre son escarcelle et cible RG où ses chances sont plus grandes tout en soignant son pic de forme !

  17. Kristian 28 novembre 2011 at 11 h 18 min

    Bah.. je sais pas. Sur le format en 2 sets et a condition que la surface soit un peu rapide, c’est quand meme Fed le meilleur, non?

    Federer a un probleme quand ca se ralentit et/ou quand ca s’allonge. D’ailleurs on peut constater que ses deux dernieres defaites en GC sont des matchs ou il a mene 2 sets 0, avant de coincer. Le format 5 sets c’est de plus en plus dur pour doudou, meme Gilles Simon a failli lui faire le coup. C’est pourquoi son avenir en GC me parait compromis.

    Par contre les JOs il est le seul a vraiment se les fixer comme obectif principal (il en parle depuis au moins deux ans). Et en 2 sets gaganants, je le vois bien au bout.

  18. Antoine 28 novembre 2011 at 11 h 21 min

    L’avenir de Roger est compromis en GC Kristian ? C’est une blague ? Si Roger ne gagne pas à nouveau en GC avant d’arrêter sa carrière, je me rase la tête et rentre dans les ordres; c’est aussi simple que cela…

    ..et à mon humble avis, il ne se contentera pas d’un seul 17ème GC..

    • Le concombre masqué 28 novembre 2011 at 11 h 43 min

      Bon, il a quand même paumé les 7 derniers…je le vois bien en rajouter mais combien t’en vois, toi qui écrit « il ne se contentera pas d’un seul 17ème GC »?

      • Antoine 28 novembre 2011 at 12 h 22 min

        Normalement concombre, il devrait en gagner 4, rien qu’en 2012…

        Mais si cette hypothèse optimiste devait se révéler infondée, je le verrais bien en gagner encore 3 ou 4.

        4 serait mieux, cela ferait un chiffre rond. 19, cela me rapellerait le nombre de finales de GC d’Ivan. Remarque, d’un autre côté, ce serait assez bien de pouvoir écrire:

        « Federer a gagné autant de GC que Lendl a réussi à faire de finales »..

        Cela situerait bien l’écart entre les deux, n’en déplaise à Kristian qui, quand il boit, dit que Lendl est une sorte de GOOE…

        Allez, je me contenterais de 19..

        La question que je me pose surtout est de savoir comment il arrêtera. Il ne faut pas louper sa sortie. Comme Pete, sur la 19ème ? ou arrêter sur une dernière défaite, en finale d’un GC comme Agassi aurait du le faire après avoir paumé la finale de l’US Open 2005 contre Roger. Cela a également de la gueule….A mon avis, il arrêtera soit à Bâle, mais cela fait un peu provincial, soit à Wimbledon..Oui, c’est là qu’il doit arrêter, sur un dernier match à Wimbledon, gagné ou perdu, peu importe…

    • Kristian 28 novembre 2011 at 12 h 18 min

      Commence par changer ton avatar.. J’ai quelques belles photos d’Ivan qui pourraient rendre ton personnage plus sympathique.

      • Antoine 28 novembre 2011 at 12 h 24 min

        Décidemment tout le monde veut que je change mon avatar: Karim hier, toi aujourd’hui..Qu’est ce que vous avez tous contre le co-Goat Nicolas Mahut ? Il n’a pas encore gagné Wimbledon ? Et alors ? C’est pour 2013..!

      • Djita 28 novembre 2011 at 15 h 35 min

        Honnêtement j’hésitais à te le dire. Mais ce serait bien que tu vires cet avatar. ;)
        J’aime bien Mahut mais bon je commnce à saturer. Si tu changes pas on va passer à l’etape supérieure:la menace, on va tous mettre une jolie photo de Lendl en avatar avec comme sous-titre « the best ever ». :lol:

  19. Antoine 28 novembre 2011 at 14 h 49 min

    Pourquoi Federer se moque t il des tournois d’Indian Wells et de Miami, Ulysse ?

    La réponse est simple :

    Parce que Federer n’en a rien à a faire de ces tournois de daube, comme nous tous…Ces deux tournois auraient un intérêt s’ils se situaient avant Melbourne..Comme il sont après, cela ne compte que pour du beurre, des points au classement, un peu de pognon, et rien d’autre..Cela n’amuse que les américains qui s’intéressent encore au tennis, c’est à dire pas grand monde…Ils ont du mal à vendre les droits TV. Indian Wells a fait faillite il y a deux ans. C’est normal, le spectacle est en général sans le moindre intérêt que ce soit en demies finales, ou en finale..Au moins, Montréal et Cincy présentent un intérêt parce qu’ils se situent avant l’US Open..et non après..après, c’est Shangaï..

    A sa place, je ne m’y serais même pas pointé ces dernières années…Désormais, il n’a vraiment plus aucune raison d’y aller et il n’y est même plus obligé. Bref, après Melbourne, j’espère bien qu’il va zapper ces deux tournois sans aucun intérêt, ni histoire, ni prestige, ni rien…..sauf peut être s’il gagne en Australie (comme l’avance le concombre) et se fixe comme objectif principal de l’année d’obtenir une bonne fenêtre de tir pour redevenir numéro un, même pour deux semaines, ce en quoi il aurait vraiment tort à mon sens mais c’est une autre histoire…

    Indian Wells, Miami, c’est comme Dubaï, Shangaï, Kuala Lumpur et Cie…C’est bon pour la piétaille: des Djokovic, Murray, des comptables à la petite semaine, des types comme cela; en bref, pas grand chose…Mais sinon, cela ne compte pour absolument rien, et ne signifie rien…Des tournois zéro +, pas davantage… C’est bien de les gagner quand on est jeune pour se faire connaitre mais chacun d’entre eux vaut certainement moins aux yeux de Federer que le tournoi de Bâle, ou aux yeux de Nadal le tournoi de Monte Carlo…à juste titre…je crois ne pas avoir regardé plus de deux ou trois matches depuis quatre ans, c’est dire si cela m’intéresse..

    • karim 28 novembre 2011 at 17 h 02 min

      « Indian Wells, Miami, c’est comme Dubaï, Shangaï, Kuala Lumpur et Cie… »

      tu te drogues Antoine?
      Jusqu’à preuve du contraire Miami est le plus grand M1000 du monde. Maitenant on peut cracher sur ce type de tournois tout court – au rythme où tu y vas d’ailleurs depuis des années je me demande s’il t’en reste, de la salive – mais on ne peut pas dire que ces deux-là ne comptent pas alors que ce sont les plus importants. Mal situés dans le calendrier? Certainement.

      En fait dans ton walhalla perso les M1000 viennent juste après Ivan Lendl!!!

      • Chris 28 novembre 2011 at 17 h 38 min

        Mouais, le calendrier est vraiment mal foutu…

        Rien de cela n’arrivera, mais il faudrait decaler Miami et Indian Wells en Janvier et jouer en australie en Fevrier, puis avoir une vrai coupure avant la terre battue.

        Ce serait bien aussi d’avoir un Masters 1000 sur Gazon avant Wimbledon, soit comme 10e M1000 (mais ca ferait un peu charge) soit en remplacant le Canad ou Shanghai.

        4 sur dur, 3 sur terre battue, 1 sur Gazon et 1 Indoor, ce serait plus equilibre :)

    • Ulysse 28 novembre 2011 at 17 h 02 min

      Ma question est peut-être mal posée. Je conçois qu’il n’accorde plus une grosse importance à ces tournois de mars dans son palmarès, bien que IW ait été dans le passé le vrai quatrième GC en lieu et place de l’OZ. Mais il est obligé d’y participer :
      - d’une part parce que le circuit MS1000 est imposé pour les top 30 et il ne peut pas se pointer avec un certificat médical de complisance trop souvent, ça casserait son image,
      - d’autre part parce qu’au-delà des contraintes ATP il a des contraintes sponsors qui doivent être encore plus draconiennes, surtout sur le marché américain.

      Dans ce cas, puisqu’il fait l’effort de s’y déplacer, de s’y entraîner, pourquoi ne pas y participer vraiment comme à l’époque où il gagnait tout ? Est-ce que cette parenthèse faite dans son année est une bonne chose au regard du fait que depuis qu’il ne s’investit plus dans ces deux tournois, il n’est plus aussi hégémonique. C’est l’objet de ma question : cause ou conséquence ?
      - Cause (il a baissé de niveau donc doit se focaliser sur l’important)
      - Conséquence (il ne maintient pas l’effort mental au long de l’année et s’est « habitué à la défaite » dans ces tournois et a habitué ses adversaires à le dominer, d’où sa baisse de niveau)

      • karim 28 novembre 2011 at 17 h 34 min

        c’est Miamai ex Key Biskane qui était le cinquième GC.

        • Ulysse 28 novembre 2011 at 20 h 49 min

          Exact, lapsus de ma part. J’y ai pensé en rentrant en vélo ce soir.

      • Patricia 28 novembre 2011 at 19 h 24 min

        Je pense que c’est l’aménagement du pic de forme qui fait que Fed ne peut pas être fit pour cette période. Il fait d’énormes sessions de travail avec Paganini et il y a des moments où ça enlève les 5% de tonus nécessaires pour battre les membres du top 20 en forme à ce moment là…

        Il lui faut absolument une période d’entraînement où les résultats sont « sacrifiés » entre l’AO et RG. En remettant ça après l’USO, il peut s’offrir un rattrapage de points plus prestigieux et plus facile en fin de saison…

        Il pouvait encaisser plus il y a quelques années, là il ne peut plus.

        • Ulysse 28 novembre 2011 at 21 h 03 min

          Ce qui m’étonne c’est l’aspect très soudain du phénomène et pourquoi il l’a mis en place au sortir de 2006 à l’apogée de sa domination.
          ………2004.. 2005.. 2006.. 2007.. 2008.. 2009.. 2010.. 2011
          IW….. V…… V…… V… 2T…… DF…. DF….. 3T….. DF
          Miami. 3T….. V….. V….. HF….. QF….. DF….. HF….. DF

  20. William (pour qu'Antoine change d'avatar) 28 novembre 2011 at 15 h 41 min

    J’abonde dans le sens de Karim et Djita : Mahut a fait son temps, il est temps pour lui de laisser sa place à un autre co-co-Goat… Jusqu’à Wimbledon 2013 si j’ai bien suivi.

  21. Chris 28 novembre 2011 at 17 h 20 min

    Moi, je vois une saison 2012 tres ouverte egalement.

    Je sais que je suis le seul sur ce site a le penser, mais je n’ai pas ete impressione outre mesure par Djokovic.
    Son palmares 2011 est beaucoup plus impressionant que la maniere. Les deux points positifs, c’est qu’il a retrouve un bon service (2010 etait un desastre) et progresse au niveau de l’endurance. Pour le reste, je trouve son jeu a peu pret identique au saisons passe.

    Bien sur, avec un bon service et plus d’endurance, il etait normal qu’il passe une nouvelle etape, et gagne un nouveau GC et quelques titres en plus… Mais tout rafler???

    Je vois plusieurs raisons qui ont change une saison qui devait etre bonne en saison excptionelle.

    1. Federer inconstant
    Que ce soit temporaire ou definitif, le niveau de jeu de Roger a ete tres inconstant cette annee, Pas seulement d’un tournoi sur l’autre, mais aussi d’un match a l’autre, et meme d’un set a l’autre.
    Du coup, il a souvent laisse Djokovic et Nadal en mano a mano.

    2. Nadal aux fraises
    J’exagere un peu bien sur. Le palmares de Nadal cette annee est toujours tres bon. Mais plus qu’une mesure de son niveau de jeu, le nombre incroyable de finales qu’il a dispute consacre la marge physique et mental incroyable que Rafa a sur 98% du circuit (incluant PZ of course).
    Mais son niveau de jeu maximal a ete inferieur a 2010, et tres inferieur a sa periode doree 2008/2009. Son service a regresse, son revers est tres moyen (remember AO2009) et son coup droit a perdu beaucoup de profondeur. Il a peine toute l’annee a lui faire depasser le carre de service. Face a Novak, c’est fatal.

    3. Le juge de paix
    Cette demi-finale a l’US open, qu’il n’aurait jamais du gagner. C’etait l’occasion pour Roger de scorer un 2-1 en GC contre Djokovic, et de relativiser ainsi les succes du serbe. Occasion ratee…
    Outre le fait que Federer a bien merde sur ce coup, Novak a aussi reussi quelques coups formidables, consequense direct de la confiance accumulee tout au long de l’annee.

    Et la confiance, n’en deplaise a Yannick, c’est la vrai « potion magique »… Et c’est extremement volatile; Et ca peut disparaitre aussi vite que c’est apparu…
    Federer a maintenu cette toute confiance pendant 3 ans sans trous d’air (et sans blessures!!)… Et c’est tout a fait exceptionnel.
    Novak pourra-t-il faire de meme? J’en doute.

    Mais sur le plan du niveau de jeu, je ne crois pas que Djokovic soit au dessus du lot. Durant ses annees fast, Federer n’aurait pas vendenge un Masters comme Djokovic vient de le faire.

    Du coup, je me pose beaucoup de question pour 2012…
    Djokovic peut-il conserver ce sentiment d’invincibilite? Doubtful
    Nadal peut-il durablement retrouver son « vrai » niveau de jeu? Doubtful
    Federer peut-il retrouver plus de confiance et de constance? Doubtful
    Murray peut-il arracher une victoire reference et prendre confiance? Doubtful

    • Guillaume 28 novembre 2011 at 17 h 44 min

      Moi aussi je vois une saison 2012 très ouverte… Mais bon c’est déjà ce que je voyais pour 2010 et 2011 alors je ne suis pas sûr que ça soit une bonne nouvelle ! :lol:

  22. Baptiste 28 novembre 2011 at 17 h 41 min

    Je me dois de réagir aux allegations faites plus haut sur le soit disant manque d’interet des tournois de Miami et d’Indian Wells.

    Miami c’est quand même le 6ème tournoi le plus important de la saison, loin devant tous les autres master. Bercy a coté de Miami on rigole. Bercy ca vaut Shangai.

    Miami c’est le 5 eme Grand Chelem, d’ailleurs c’etait le surnom du tournoi il y a quelques années.

    Non avoir Miami dans le palmares ca en jette. Il suffit de jeter un coup d’oeil au palmares d’ailleurs. Que du tres tres lourd. Le moins bon a l’avoir gagné c’est Rios. Le mec le plus talentueux du circuit atp des 20 dernières années.

    • David 28 novembre 2011 at 17 h 55 min

      Euh Davydenko l’a aussi emporté. Et je le mets derrière Rios, bien que je l’aime bien :)

  23. Djita 28 novembre 2011 at 17 h 51 min

    J’ai lu dur quelques sites que Mirka pourrait être enceinte. La rumeur ne m’intéresse pas, surtout que cela se saurait rapidement sio c’est vrai. Ce qui m’a fait rire c’est l’argument utilisé à savoir: son ventre a grossit depuis quelque temps. Comment peut-on remarquer vu la « physionomie » de Mirka que son ventre à grossit? En tous cas chapeau. :lol:

    • Sylvie 28 novembre 2011 at 20 h 00 min

      Moi ce qui m’a fait rire c’est cette phrase : « Le journal suisse Der Sonntag annonce dans son édition de dimanche que Mirka Federer serait enceinte d’un mois ».
      S’il y en a qui voient à l’oeil nu une grossesse d’un mois, je dis chapeau !

    • Jeanne 28 novembre 2011 at 20 h 07 min

      Pour voir à l’oeil nu une grossesse d’un mois, il faudrait que ce soit des décuplées, non ? Je n’y crois pas !

  24. MarieJo 28 novembre 2011 at 17 h 55 min

    http://bit.ly/u5BhFk
    Pour qu’on arrête de médire sur les tchèques et leur humour lendlesque, j’ai dit !

    Pour se poiler davantage la traduction très folklo de mon appli iphone :D

    Aujourd’hui | 12:55, le pari est un pari, dit Tomáš Berdych et résignation est assis sur une chaise, autour de laquelle se Tomáš Krupa avec un rasoir à raser. Semifinalista tournoi Champions est venu en raison de leurs excellentes performances et jalonner son koučem des cheveux.\u000a« Nous à Wimbledon avec Tomáš (Krupou) parier que si je joue dans le Masters, j’obtiens au moins un titre et gagnez 50 matchs, ils vous come down, » écrit Tomas Berdych sur son profil sur Facebook.\u000aLà, il rejoint les images, sur laquelle son couvre-chef vient. « Merci encore une fois, » oublié après une autre excellente saison avec gratitude à donner de leur équipe, mais aussi les fans.\u000aBerdych, à en juger par les photos de rasage trop souffrir, au contraire, sourire allègrement. Moins joie avait certains de ses admirateurs femelles.\u000aImage « Neeeeeeee, vos cheveux! » pour effrayer Cecy Alejandro. « Mon Dieu, ces Paris, please » invite son idole, un autre fan Lorena Gonzáles Castilla.\u000aEt Amber Vin vous gonna coassez quelque temps: \pourquoi, pourquoi vous fait avec ses belles pas les cheveux. »

    • Cochran 28 novembre 2011 at 18 h 10 min

      kamoulox !

    • Antoine 28 novembre 2011 at 18 h 44 min

      Moi pas comprendre…

    • Jeanne 28 novembre 2011 at 20 h 00 min

      Magnifico ! Les « line feeds » sont aussi très décoratifs.

  25. Antoine 28 novembre 2011 at 19 h 00 min

    Federer n’a plus aucune obligation statutaire de participer à des M1000..C’est fini cette corvée débile..Peut être qu’il a signé une clause dans des contrats avec Wilson et Nike selon laquelle il devait mettre les pieds aux States un certain nombre de jours par an, ou participer à un certain nombre de tournois mais personne n’en sait rien, en tout cas pas moi, et cela doit pouvoir s’aménager pour une saison..2011 était sa dernière année ou il devait assumer ces corvées..

    La vie est belle et il devrait en profiter pour se reposer, faire de longues périodes d’entraînement et se pointer trois semaines avant les GC qu’il peut gagner, et puis c’est tout..!

    Bref à sa place en 2012 :

    - Je zapperais IW et Miami
    - Je zapperais aussi les tournois sur terre battue, y compris RG
    - Je concentrerais tout sur la période commencant quinze jours avant Wimby et terminant avec l’US Open
    - Je remettrai un bon coup en fin d’année, comme en 2011, si et seulement si j’en ai envie…

    Et c’est tout !!

    Cela veut dire faire des choix et renoncer à deux choses: 1) Roland Garros 2)très probablement, mais pas certainement, la place de numéro un…

    Mais cela laisse une possibilité de gagner aux 3 autres GC, de gagner les Jo et le Master’s…

    Cela me parait plus intéressant que de perdre son temps à Miami et IW et de s’épuiser sur terre battue pour n’avoir qu’une faible chance de gagner à Roland Garros et une forte chance d’être cramé ensuite au cours de l’enchainement qui va être infernal Wimby-JO-Us Open…

    Or, c’est là qu’il a ses meilleurs chances et c’est là qu’il doit être au top et faire la différence. Il y parviendra d’autant plus facilement que les autres se seront déjà bien crammés sur terre battue et pas lui…

    That’s ze plan !!!

    Désormais, les apparitions du Maître doient être rares, de plus en plus rares et que l’on n’arrive jamais à deviner quand il sera parti pour de bon..

    • Colin 28 novembre 2011 at 20 h 13 min

      Antoine, je ne comprends pas, avec ton programme, pas de Grand Chelem en 2012 pour Roger! Alors quoi???

      • Jérôme 28 novembre 2011 at 20 h 28 min

        Surtout qu’enchainer suffisamment de matches est une condition essentielle de la montée en régime.

        Ce qu’il faut, c’est que Roger ne joue que 2 tournois de préparation sur TB avant Roland Garros.

        Il doit cibler 3 périodes de forme :
        - janvier pour être au top en 2ème semaine de l’OA. Et ensuite entraînement et repos.
        - de début mai à début juillet pour monter en puissance et arriver à son pic absolu de la 2ème semaine de RG à la fin de Wimb. Puis 2 semaines de repos.
        - Et là, en route pour l’ultime étape du GC calendaire.

  26. Cochran 28 novembre 2011 at 19 h 26 min

    La finale du Masters au meilleur des 5 manches ? Roger est pour :

    Seriez-vous favorable à un retour à la finale du Masters au meilleur des cinq sets ?

    Oui. Je veux dire, si la finale ressemble à un match comme celui d’aujourd’hui, ça va. C’était un match excitant avec des retournements de situation. Mais si j’avais conclu le match à 6-3 5-4, ça se serait terminé très rapidement. Les spectateurs n’avaient pas envie que ça se termine si vite, ils voulaient voir plus de tennis, je le sentais bien. Je me souviens d’une discussion entre joueurs à Shanghai où on discutait justement du format de la finale du Masters. Tout le monde voulait que ce soit au meilleur des trois manches. J’étais le seul à vouloir une finale au meilleur des cinq manches. Je trouve qu’en 5 sets, c’est un beau finish de la saison.

    • Jeanne 28 novembre 2011 at 19 h 55 min

      Il a tout à fait raison. Le format 3 sets maxi est un peu court. Hier j’avais très peur d’un 6/3 6/3 qui m’aurait laissée famélique. Et même en trois sets, j’ai trouvé ça court. Le 5-sets donne une dimension dramatique (à condition d’aller jusqu’au 5ème).

      Pour autant le format 5-sets n’est pas forcément si avantageux pour Fed lui-même et favorise le physique le plus costaud peut-être au détriment du tennis-champagne.

      Mais quand on voit les ombres que sont les trois premiers mondiaux à cette époque de l’année, on peut aussi se poser la question d’abréger leurs souffrances au plus vite.

    • Ulysse 28 novembre 2011 at 21 h 17 min

      C’est vrai que terminer l’année par 5 sets, suivis de 5 semaines de vacances c’est peut-être pas trop dur dans le calendrier, tout ça pour gagner des millions je le rappelle, et ça ne concerne que deux types. Quelle bande de petites natures ces tennismen !

  27. Clément 28 novembre 2011 at 23 h 19 min

    Tout « fanboy-isme » mis à part, il faut bien admettre que la perspective d’un Federer dominateur en 2012 n’est pas délirante.

    Je l’ai déjà dit, mais je ne vois certainement pas Djoko réitérer ce qu’il a fait cette année. Des 3 premiers c’est celui qui résiste le moins à la pression, il l’a déjà prouvé par le passé. Et à mon avis la défaite à Bâle lui a remis les pieds sur terre après son run extraordinaire, blessure ou pas. NG méga confiance : c’est terminé.

    Nadal ? J’ai jamais fait parti de ceux qui prévoient sa mort tennistique prochaine à chaque fin de saison. Fin 2007, début 2008 alors qu’il n’a rien gagné depuis des mois, il se remet à exploser tout le monde de MC à Montréal. Fin 2009 il est dans les choux, il enchaine avec un OA’10 moyen ; et puis boum, petit Chelem.
    Néanmoins le contexte me semble un poil différent cette année. Il a montré plus de signes de lassitude en 2011 que lors de toute sa carrière réunie, en particulier depuis la fin de Wimbledon. Il a surtout perdu toutes ses finales moins une malgré un niveau de jeu moyen malgré tout très élevé (cf. son Wim surtout, durant lequel il a été au moins aussi bon qu’en 2010). Cet élément là me semble être l’aspect déterminant de sa saison. Et de ses bleus à l’âme. Tout comme la chimère du Federer « imbattable à son meilleur niveau » n’a pas résisté à l’épreuve de Wimbledon 2008, l’identique fantasme nadalien n’a pas survécu au test « Djoko 2011″.
    Enfin bon, il a sauvé RG, c’est déjà ça. En 2012 il va devoir la jouer humble pour se remettre dans le bon sens. On peut lui faire confiance à ce niveau ; d’autres l’ont déjà dit mais sa saison de terre battue sera plus que jamais déterminante. S’il la réussit il peut nous refaire le coup de 2010. Après il faut aussi qu’il arrive à se remotiver, ce qui rétrospectivement me paraissait être plus simple en 2010 que cela ne le sera l’année prochaine (car il a déjà le career Grand Slam, il n’y a pas d’affront RG à laver, etc.). J’ai hâte de voir sa réaction.

    PZ… Il nous prouve un peu plus à chaque tournoi qui passe qu’il ne sera jamais un grand champion. Il a 24 ans, il est très doué, il est censé avoir atteint à cet âge la plénitude de son tennis, et, et… eh ben voilà. Il se plaint, il perd sur toutes les surfaces face à Rafa, il gémit, fait le clown, il raconte n’importe quoi en itw, n’en finit plus de geindre… En dépit de ce qui est sa meilleure saison en tournois du GC, ses résultats restent en demi-teinte pour un prétendant à la place de numéro 1. Sa seule chance de gagner un GC serait que les Rafa et Roger arrêtent le tennis, que Djoko retombe à son niveau 2009-2010 et qu’aucun petit jeune ou outsider en feu ne viennent lui mettre des bâtons dans les roues. Autant dire que ça n’arrivera pas avant un sacré moment. Je l’affirme, Andy Murray ne gagnera aucun tournoi du GC avant 2014. Et peut-être même jamais tout court.

    Du coup il nous reste Fed. Qui a prouvé qu’il pouvait toujours atteindre un énorme niveau de jeu à 30 ans passés. Qui a les crocs après presque 2 ans de diète en GC. Et qui en cette fin de saison vient juste de se faire ce qu’il faut en points et en confiance pour aborder sereinement 2012. Niveau de jeu + motivation + confiance = 1 ou 2 GC ? Sérieusement, il va avoir une super carte à jouer dès l’Australie en tout cas. C’est pas du tout exclu qu’il nous fasse une Connors 82 comme le disait quelqu’un, d’autant que c’est fou de voir à quel point l’histoire bégaie :

    - 1974/2004 : un petit jeune fait le petit Chelem
    - 1977/2007 : un troisième larron vient mettre son grain de sel dans le duopole établi
    - 1978-1979-1980/2008-2009-2010 : trois doublés RG/Wim consécutifs
    - 1981/2011 : l’immense champion de terre battue des 7 dernières années s’arrache pour gagner un 6ème RG

    Faire le parallèle Fed = Connors, Nadal = Borg et Djoko = McEnroe est quand même sacrément tentant… Alors bien sûr, l’histoire ne fait que bégayer : Federer est plus fort que ne l’était Connors, Nadal ne va pas arrêter sa carrière l’année prochaine et BigMac était plus jeune que le Serbe à époque équivalente, mais ça peut coller quand même. Alors pourquoi pas un « retour du roi » comme il y a 30 ans ?

    Après il y a la menace des Del Po, Jo… Surtout l’Argentin. Qui nous dit qu’une victoire en coupe Davis lui ferait pas un effet djokovicien ? Le raisonnement s’applique aussi pour Nadal du reste !
    Derrière, j’espère qu’un (ou plusieurs) jeunes vont vraiment exploser, mais de là à briguer les titres majeurs… Je n’en vois aucun qui pourrait avoir la carrure dans l’immédiat, pour des raisons déjà évoquées (difficulté à confirmer les bons résultats, niveau incroyable du top 100, etc.).

    • Cochran 28 novembre 2011 at 23 h 58 min

      Analyse pertinente et qui a le mérite de remettre les choses à plat. Tu le soulignes, j’en ai parlé aussi avec Sylvie, Rafa est loin d’être mort et enterré et la saison sur terre s’imposera comme véritable juge de paix pour lui. Je ne le vois pas perdre les pédales et repartir blanc après le passage sur ocre. Même s’il arrive à Monte Carlo vierge de tout titre, comme en 2010 où il avait ensuite tout raflé. Cependant, un peu moins conquérant n’est pas inimaginable car, même sur terre, il est désormais victime lui aussi des « jours sans » et peut tomber contre un adversaire en feu. Il n’aura pas tous les jours un Djoko 2011 en face de lui, mais même sur terre, il n’est plus à l’abri. Un Fed des grands jours, qui n’oublie pas de bien conserver son avance, peut le battre (il l’a déjà fait), et pas uniquement à Madrid. Cette année, ce n’est quand même pas passé loin à Roland et je ne désespère pas d’un nouvel affrontement qui, cette fois enfin, tournerait à l’avantage du Suisse.

      Pour PZ, c’est encore différent. Depuis 2008, il est présenté comme le légitime héritier, celui qui fera enfin oublier Fred Perry et toute la clique, celui qui rivalise régulièrement avec le top 3 (même s’il a un petit complexe Nadal) mais voilà, depuis 2008, il cale quand on l’attend et on se demande effectivement quel alignement astral lui conviendrait pour enfin s’imposer. Je ne l’écarterai cependant pas au palmarès potentiel 2012. Il peut gagner partout, lui aussi, et profiter d’un trou d’air de ses principaux rivaux pour avancer sereinement vers son premier titre majeur. A voir donc.

    • Patricia 29 novembre 2011 at 1 h 39 min

      « Il nous prouve un peu plus à chaque tournoi qui passe qu’il ne sera jamais un grand champion. Il a 24 ans, il est très doué, il est censé avoir atteint à cet âge la plénitude de son tennis, et, et… eh ben voilà. Il se plaint, il perd sur toutes les surfaces face à Rafa, il gémit, fait le clown, il raconte n’importe quoi en itw, n’en finit plus de geindre. »

      Non, alors là, c’est vraiment gonflé ! Il n’est pas un grand champion parce qu’il est blessé au masters et hésite pour le forfait ? Qu’il ne le dit pas en interview pour ne pas booster son adversaire ? Que ce soit le commentaire de sa finale à l’AO, passe mais là… c’est de la discrimination antiPZ pure et simple !
      Quand à « la plénitude tennistique », on n’entends pas le même son de cloche sur Tsonga qui a 3 ans de plus… L’attitude tennistique de mec comme Soderling ou Berdych était bien raillée en son temps, sans les empêcher de passer un pallier décisif – à leur niveau.
      Murray n’est pas de la trempe psychologique des 3 du podium, mais il fait une belle année et a le meilleur potentiel et palmarès de tous les poursuivants…

      Pour Del po, la différence entre lui et Djoko, c’est la faille des blessures… il n’est pas en retrait pour manque de « déclic mental » et je crains qu’un tel déclic ne lui consolide pas la carcasse. Il peut redevenir le plus dangereux des « autres », mais ça le bloquera pour devenir un dominator à la Djoko.

      Sans méga confiance, avec son niveau de jeu moyen élevé et son mental carabiné (avec lequel il s’est fait Wim et l’USO quand même), Djoko peut assez facilement se faire 2 GC l’an prochain. C’est celui de la bande qui a le plus de chance d’y arriver à mon avis. Pas besoin de tout gagner pour ça (il vaut même mieux éviter), ça suffit pour être N°1 en fin d’année et conférer une certaine confiance…
      Je pense par ailleurs que sa confiance de début 2012, après un petit Chelem et son run incroyable, vaudra bien le boost du « déclic coupe Davis »… Quant à dire qu’il ne fera pas 3 ans à la Fed, tout à fait d’accord. Ce n’est pas un génie, il n’a pas un jeu assez économe physiquement, et mentalement ça devient monstrueux après Wim. Federer est un monstre à tous les niveaux, sa capacité à se ressourcer mentalement est inouïe – comme il l’a montré même après la fin de sa domination impériale.

    • Oluive 29 novembre 2011 at 9 h 05 min

      Au jeu des pronostics, je souscris complètement au parallèle Connors, ce serait parfait pour quelqu’un qui aime l’histoire (Federer se réfère souvent à Agassi en termes de longévité, pourtant Jimbo -d’où vient ce surnom d’ailleurs ?) est LA référence… depuis Rosewall et Gonzalez en tous cas.

      Je vois bien Fed gagner encore 3 GC, les mêmes que Connors 30 ans plus tôt (putain, 30 ans, la moyenne d’âge de ce site me fait peur) : Wim’ 2012 (et médaille de bronze aux JO après un âpre combat) / USO 2012 et 2013 (si le super saturday est bel et bien enterré -à ce propos, pas de news de ce côté ?-), finissant ainsi sa carrière avec 81 tournois, 296 semaines de n°1 (de fin USO à fin masters 2012… place récupérée in extremis par Djokobitch à l’issue de sa victoire au tournoi des maîtres), 7 Wim’, 7 USO (!), soit 19 GC au compteur… Sans oublier 8 masters cup (masters 2013 et 2014, ben oui, toujours par paire).

      Il finit 5e mondial en 2014, en se concentrant sans succès sur les titres majeurs -deux demis, deux quarts, mais victoire à Bâle et au masters-, avant une année 2015 plus difficile (défaite en demi de l’OA, victoire inespérée à Rome… Puis fin de la série de 43 (!) 1/4 consécutifs à Roland et défaite au 3e tour de Wimb, avant une fin d’année à Montréal -douleurs au dos de plus en plus fortes et fréquentes-).

      Sa carrière pro s’achève par une année 2016 de tournée d’adieu un peu partout, tournée pauvre en victoires (sauf Cincy!) mais riche en émotions, et se finissant à Bâle par une honorable défaite en finale contre un petit jeune qu’on a pas encore vu venir (enfin moi pas, quelqu’un ici sûrement).
      Pour les JO en simple, Monte Carlo et la coupe Davis (défaite en demi en 2013 et 2014), ce sera donc dans une autre vie…
      Comment ça on se contente de parler de 2012 ?
      Oups.
      Bon, faut que j’arrête de venir ici… Comment vous faites pour bosser en même temps ???
      Toxicomanes !
      Raaaaww, encore !

  28. Coach Kevinovitch 28 novembre 2011 at 23 h 38 min

    « Après il faut aussi qu’il arrive à se remotiver, ce qui rétrospectivement me paraissait être plus simple en 2010 que cela ne le sera l’année prochaine (car il a déjà le career Grand Slam, il n’y a pas d’affront RG à laver, etc.). J’ai hâte de voir sa réaction »

    La perspective de remporter un 7eme Roland-Garros, dépasser Borg et être le seul maître des lieux a Roland-Garros est une raison suffisante pour se remotiver. Ce que je viens d’énoncer, c’est l’équivalent du record des victoires en Grand Chelem pour les espagnols et tous les spécialistes de terre battue.

    S’il est en forme et en confiance, il peut même tenter quelque chose a Melbourne et cette année, il a des points a gagner sur terre battue. Vous me direz, il n’en gagnera qu’en améliorant ses performances soit uniquement par des triomphes a Rome et a Madrid. Mais on parle de Nadal sur terre battue. Moi, je crois beaucoup a un Nadal numéro un mondial en 2012 d’une courte tête grâce a la terre battue et au gazon.

    Programme que je conseillerais a Rafa:

    Brisbane(il ne gagne ni a Chennai, ni a Doha autant essayez la troisième solution)-OA-Dubai-Indian Wells-Miami-Monte-Carlo-Madrid-Rome-Roland-Garros-Halle-Wimbledon- Wimbledon II-Cincinnati-US Open-Bercy-Masters

    Programme qu’il va malheureusement nous pondre:

    Abu Dhabi-Doha-OA-Rotterdam-Dubai-Exhibition-IW-Miami-Monte-Carlo-Barcelone-Madrid-Rome-RG-Halle-Wimbledon-JO-Toronto-Cincy-US Open-Tokyo-Shanghai-Blessure-Masters en envoyant son jumeau.

    • Cochran 29 novembre 2011 at 0 h 02 min

      La seule année où Rafa a mieux géré son calendrier, c’est l’année du petit Chelem (je mets de côté 2008 où il avait été totalement monstrueux pendant 5 mois avant de faire pschiit). Cette année, il s’est encore aligné un peu partout, perdant de l’influx et perdant tout court. Tu as raison, il alourdit son programme un peu bêtement alors qu’il a aussi besoin de repos.
      Mais tu as raison, il faudrait être idiot pour l’enterrer aussi vite, ce que Roger ne fait pas d’ailleurs. Ah si, y a Rudseski qui l’enterre, mais bon, avec Greg, on a l’habitude…

    • Jeanne 29 novembre 2011 at 0 h 07 min

      Enterrer Nadal ? Encimenter, enmoquetter, enrésiner, OK, mais l’enterrer est une folie. N’est-il pas Antée ? C’est comme vouloir noyer Obélix dans un tonneau de potion magique.
      RusedsQI = 0 :lol:

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis