Mon premier souvenir de tennis

By  | 24 septembre 2012 | Filed under: Bord de court

L’actu tennis prend ses quartiers d’automne, saison adéquate pour ressortir les vieilles images sépias de leurs cartons dans le placard. Autour d’une question simple, nous vous convions à ouvrir la boîte à souvenirs :

Quel est votre premier souvenir de tennis ?

Pas le plus beau ou le plus émouvant, encore moins celui qui tel une évidence vous a fait aimer ce sport – encore que le love at first sight est toujours possible – mais simplement le premier. La plus ancienne évocation en rapport avec le tennis qui vous vient en mémoire, à la télé ou sur un court – des bébés champions parmi nous ?

Toutes les contributions sont les bienvenues, à commencer par celles des posteurs discrets, les grands timides : ce fil est taillé pour vous.

Dis-moi quel est ton plus ancien souvenir, je te dirai quel âge tu as !

Petit bonus, avant qui sait un quizz hivernal : Reconnaissez-vous ces sympathiques adolescents ? Tous ont connu une carrière professionnelle sur le circuit ATP…

About 

Tags:

240 Responses to Mon premier souvenir de tennis

  1. Antoine 27 septembre 2012 at 17 h 41 min

    En fait Patricia a répondu plus haut à Coach mais du coup on perd le fil…Mieux vaut reprendre ici.

    J’ai vérifié un point: Nadal a bien été contrôlé en 2009 à Roland Garros, comme bien d’autres, dont Federer, comme le montre le tableau ci-joint des contrôles opéré par l’AFLD, cette année là exclusivement donc…

    http://tennishasasteroidproblem.blogspot.fr/2012/06/afld-v-itf-part-2-proving-rule.html

    A propos de l’AFLD, j’ajoute un point: son patron a été poussé à la démission neuf mois avant la fin de son mandat. Amstrong a eu sa peau à la suite d’un déjeuner avec Sarkosy à qui il a d’ailleurs offert un vélo.

    Lequel Amstrong a crée un redoutable précédent puisqu’il a été déchu de ses 7 titres du tour de France par la justice américaine a postériori nonobstant le fait que l’UCI le jugeait plus clean que clean. Comme quoi on n’est à l’abri de rien en ce bas monde…Au fond, ceci renforce le propos avancé par Federer il y a quelques années selon lequel on devrait conserver les échantillons pendant vingt ans…

    Mon propre point de vue sur la question n’a pas évolué: j’ai des soupçons concernant pas mal de joueurs, dont Nadal, Djoko aussi bien entendu. Le billet de Patricia ne fait que les renforcer un peu plus. Mais Nadal, comme les autres, a droit à la présomption d’innocence et à une instruction, même virtuelle, à charge et à décharge.

    Qu’il raconte des conneries, voire qu’il tienne des propos mensongers, ne prouve pas qu’il se dope. D’ailleurs au sujet de ce « mensonge » on peut effectivement avancer plusieurs explications. Mais je ne suis pas très convaincu par celle de l’hyperbole: un jour on dit: « je m’entraine très dur pour être prêt » et peu après on dit « je n’ai pas touché une raquette depuis Wimbledon » ? C’est quand même pas terriblement convaincant…

  2. Skvorecky 27 septembre 2012 at 17 h 54 min

    Patricia, je te réponds ici à ta réponse plus haut (voir infra à 17:14).

    Arrivés à ce stade, le mieux serait que quelqu’un fasse un réel travail d’archive, à savoir compiler, avec références sérieuses, l’ensemble des déclarations et communiqués de Rafael Nadal Parera et son équipe depuis le 28 juin 2012.

    J’ai moi aussi l’impression d’une communication aussi confuse qu’un brouillard londonien. Mais il faudrait voir ça concrètement, en détails. Si réellement des incohérences lourdes apparaissent telles que tu les as pointées, je commencerai à me poser certaines questions.

    Enfin pour ce qui est de l’absence d’éléments tangibles en faveur du complot, je m’apprêtais à te faire exactement la même réponse que Mathias: dans les cas de dopage dans le cyclisme, il y a souvent eu des indices concrets soutenant le dopage de l’un ou de l’autre (performance physique inhumaine, poubelles remplies de seringues, contrôles positifs annulés pour vice de forme, etc.). Personnellement, je n’ai jamais eu besoin d’une décision de l’agence anti dopage américaine pour me forger une conviction inébranlable sur Armstrong.

    Dans le cas qui nous occupe, on pourrait imaginer des témoignages compromettants, par exemple.

  3. Fabien 27 septembre 2012 at 18 h 31 min

    Mouais, la communication du clan Nadal sur sa santé a toujours été un peu brouillonne, je ne vois pas là de quoi alimenter plus qu’avant des soupcons.

    Effectivement peut-être que ce qu’il veut dire évolue en fonction aussi de ses sponsors et contrats, qu’il doit ménager, et du public qui ne doit pas l’oublier et s’attendre à la voir bientôt revenir.

    J’avoue que j’ai vraiment du mal à croire que l’un des meilleurs joueurs, si dopé, puisse se faire prendre. Un moins bien classé oui, mais pas l’un d’entre eux. Et si cela s’avérait, je pense que la communication là-dessus serait justement plus mitonnée et qu’on n’en serait pas à mettre en doute sa blessure.

  4. Fabien 27 septembre 2012 at 18 h 33 min

    à Le voir hein, pas LA voir, inutile de lancer de nouvelles rumeurs (qui seraient pourtant nettement plus intéressantes!)

  5. Antoine 27 septembre 2012 at 18 h 44 min

    Chouette on reprend le procès Nadal ! Du moins sur ce dernier chef d’incupation.

    Voici les premiers élements qui sont sur son site (excepté l’interview à Wimbledon)

    -28 juin 2012: Nadal perd contre Rosol. Il ne dit pas un mot de ses souffrances dans son interview d’après match mais dit dans la dernière phrase de son interview un truc qui peut sous entendre qu’il n’était pas forcément au mieux:

    http://www.wimbledon.com/en_GB/news/interviews/2012-06-28/201206291340967370196.html

    Il dit à la BBC que physiquement il a besoin d’un peu de repos:

    http://www.bbc.co.uk/sport/0/tennis/18642943

    - 2 ou 3 juillet (à vérifier): Nadal déclare qu’il avait mal au genou à Wimbledon (et même avant…?)

    -19 juillet 2012: Nadal annonce renoncer aux JO. Ci joint sa déclaration:

    http://fr.wikinoticia.com/Divertissement/Gossip/121720-rafa-nadal-renonciation-des-jeux-olympiques-de-londres-2012

    Il ne mentionne pas la raison

    - 20 juillet 2012: Explication avancée: tendinite au genou.

    http://edition.cnn.com/2012/07/19/sport/tennis/nadal-olympics-withdrawal-tennis/index.html?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+rss%2Fedition_tennis+%28RSS%3A+Tennis%29

    Le truc rappelle qu’il a annulé le match de gala avec Djoko qui devait avoir lieu le 14 juillet.

    -15 aout 2012: il annonce qu’il ne participera pas à L’US Open.

    http://www.bbc.co.uk/sport/0/tennis/19275181

    -17 août 2012: Nadal annonce au cours d’une conférence de presse qu’il est atteint de la maladie de Hoffa.

    -28 septembre 2012 ? Nadal annonce que ses explications un peu confuses s’expliquent par le fait qu’il a contracté la maladie d’Altzeimer…

    …à poursuivre….

  6. Clément 27 septembre 2012 at 18 h 57 min

    PTDR, je reviens ici après 10 jours de bagne et je vois Antoine en grande discussion avec lui-même sur des dizaines de posts dans lesquels il n’est manifestement pas avare de kiffe au sujet de ce bon vieux Gaël ! Le pire c’est que ça a l’air d’être efficace, comme quoi Antoine fait peur bien plus loin que sur la seule planète 15-LT.

    J’ai lu avec intérêt le post de Patricia au sujet de la vraie/fausse raison de l’absence de Nadal, c’est vrai que ton explication est très pertinente, convaincante, à défaut d’être une démonstration implacable (enfin les démonstrations, à ce niveau-là…). Ça ne serait pas la première fois que cela arrive (Hénin et sa coupure de 2 ans plutôt très louche, sans même parler de la « blessure » post RG’09), et cela me rappelle d’ailleurs qu’AVANT le début de Wimbledon cette année, j’avais eu l’occasion de lire des commentaires sur le net comme quoi cette fois-ci les top players (ou peut-être seulement certains d’entre eux, en tout cas Nadal était concerné) devaient être contrôlés avec analyses sanguines à la clé, ce qui était une première depuis, je vous le donne en mille… RG’09 ! Suite au match contre Rosol, des observateurs ne s’étaient pas empêchés d’ironiser sur le parallèle que la défaite de Rafa créait inévitablement.
    Mais comme toujours, et malgré les éléments rapportés par Patricia, difficile d’en dire plus. On ne peut que se contenter d’être prudent et considérer que tout ça est « troublant ». L’avenir aura sans doute l’occasion de nous éclairer d’avantage… !

    A part ça, je viens de me regarder le 3ème set du Dimitrov-Gasquet, ça jouait pas mal, sympa ! Premières images de tennis que je m’offrais depuis la finale de l’US. A un moment j’ai même cru que le Bulgare s’était acheté un coup droit tellement ça partait vite, avant de me rendre compte que c’était la surface qui était super rapide… Il est encore un peu chien fou celui-là quand même, il a pété une raquette de rage lors du break fatal à 3/3 ; vivement qu’il se calme, ça ne pourra lui faire que du bien.

  7. MacArthur 27 septembre 2012 at 18 h 59 min

    Sacré Nadal! Il y a des tournois qui se jouent en ce moment en Asie et qui pourraient largement alimenter les réflexions. Mais c’est Nadal, son absence suspecte et son éventuel dopage qui font l’actualité. Les mêmes questionnements qui durent depuis des années. Aucune preuve de quoi que ce soit. Mais on ne s’en lasse pas.

    Depuis quelques années, les débats ne tournent à 80% qu’autour de Federer et de Nadal. Je ne parle pas de 15LT spécifiquement. Pour ma part, j’en suis fatigué. Vivement que ces deux-là qu’on voit depuis trop longtemps déjà se retirent du circuit pour qu’on parle d’autres choses. Un peu de fraîcheur ça serait vraiment pas mal. Je sature grave.

    Que Tsonga pète un truc comme il le dit très vite. Que Djokovic refasse une 2011 en 2013. Qu’il gagne tout en fin d’année. Que Murray gagne la coupe des Maîtres ou gagne les quatre prochains GC. Que Ferrer gagne RG. Que Tomic, Harisson, Raonic frappent un gros coup très vite. Que même Troicki arrache tout… Pitié que quelqu’un fasse quelque chose de spécial pour retenir et focaliser l’attention sur lui.

    • Skvorecky 27 septembre 2012 at 19 h 17 min

      Crois-moi, si c’est Ferrer qui vole de succès en succès et accroche un majeur, on va vite les regretter Fedou et Nadalou.

      L’autre jour j’ai pu mater Tomic en mode GOAT mettre une volée à GGL, s’il pouvait reproduire ça dans d’autres conditions… Le truc c’est que même lors de ce match, son inconstance est telle que je ne le vois pas, pas encore, avoir des performances durables.

      Non, il faut s’y faire. Au moins on va passer en douceur d’un duopole à une oligarchie.

    • Antoine 27 septembre 2012 at 19 h 19 min

      Nadal et Roger à la retraite et Ferrer qui gagne Roland Garros tandis que Trotskard gagne Wimby, un truc de rêve quoi…

      • fieldog (vainqueur Odyssée 2010 et RYSC 2012) 27 septembre 2012 at 19 h 35 min

        Quel cauchemar !

  8. Antoine 27 septembre 2012 at 19 h 10 min

    Bon, on va faire le procès de Roger également, y a pas de raison.

    Voilà ce que déclarait Roger en 2004 au sujet de Koubek qui venait de se faire toper pour avoir pris de la triamcinolon, ce pourquoi il avait ensuite été suspendu (trois mois seulement, c’est pas cher payé..il avait peut être un témoin de moralité ?)

    http://www.liberation.fr/sports/0101513773-federer-outre-par-le-dopage

    En fait, le titre est trompeur bizarrement puisque Roger se déclare simplement « étonné » que Koubek ne connaisse apparemment pas la liste des produits interdits. On ne peut pas tout connaitre c’est sûr, mais on a déjà a lu plus sévère comme propos de la part de Roger au sujet du dopage.

    Et visiblement, la fréquentation d’un dopé ne le dérange guère puisqu’en 2009 si je me souviens bien, il avait invité ce dernier à s’entrainer avec lui une semaine entière en Italie sur terre battue, peut être parce qu’il est gaucher, et pour essayer de trouver un truc contre son meilleur ennemi, le Terreminotaure.

    PAS TROP REGARDANT SUR LES MOYENS ROGER !

    Quand on a un père qui a fait toute sa carrière dans un labo pharmaceutique, on fait gaffe quand même !

    • fieldog (vainqueur Odyssée 2010 et RYSC 2012) 27 septembre 2012 at 19 h 17 min

      lol, c’est tout ce que tu as trouvé sur Rog’ ??? Un peu maigre Mr l’avocat général…

      • Antoine 28 septembre 2012 at 10 h 58 min

        Et oui c’est maigre mais en tapant Federer et le dopage sur google, c’est tout ce que j’ai trouvé contre lui…Inutile de te dire que si tu remplaces Federer par Nadal dans la recherche, là tu tombes sur une prose assez abondante qui remonte fort loin dans le temps. Nadal a toujours été soupçonné de dopage en définitive…

    • Jérôme 27 septembre 2012 at 20 h 02 min

      Pas tout à fait d’accord, Fieldog.

      Le procureur Antoine, finaud et juste, vient mine de rien de rappeler la relativité du dopage.

      Le seul bémol est que c’est un extrait et non pas la totalité de l’interview, qui est cité par un article de presse.

      Je cite donc : « Je ne comprends pas », a déclaré le Suisse. « Les joueurs professionnels devraient savoir quels produits sont autorisés ou non. Il m’est difficile de croire qu’un joueur puisse dire qu’il ne connaît pas la substance qui compose un médicament qu’il prend. »

      Un esprit étudiant toutes les significations et les implications possibles de ce propos pourrait aussi estimer que Federer est d’un légalisme rigoureux.

      Le dopage légal, c’est quand tu te fais choper en ayant franchi les seuils autorisés de tel ou tel produit.

      Les pas dopés, ce sont certes ceux qui ne prennent rien, mais ce sont aussi ceux qui prennent des produits sous les seuils d’interdiction ou ceux qui prennent des produits non encore bannis. Et ce sont bien sûr enfin aussi ceux qui, même en prenant des produits interdits au delà des seuils interdits, ne se sont pas contrôler au moment où ils se feraient gauler.

  9. Jérôme 27 septembre 2012 at 19 h 29 min

    Sur le retour de la vengeance du procès, j’ai suffisamment soulevé, en particulier mi-août à l’annonce du forfait pour l’US open, les coïncidences troublantes pour ne pas y revenir.

    Sans même donc extrapoler, je me contenterai de relever à nouveau que la communication de Nadal est désastreuse tant il se contredit au fil du temps.

    Pour résumer, comme l’a fait Antoine, on eu la séquence suivante sur le physique :

    1 – au soir de la défaite contre Rosol, « il a joué à un niveau incroyable. Ça arrive de perdre un match. Vivement les JO ! »

    2 – mi-juillet, une tendinite aux genoux l’empêchant de jouer les JO.

    3 – début août, la découverte d’un syndrome de Hoffa.

    4 – fin août, toujours le syndrome de Hoffa mais agrémenté d’une rupture partielle du tendon rotulien.

    Alors de 3 choses.
    Soit Nadal n’a voulu dévoiler que progressivement toute l’étendue ses problèmes de santé.
    Soit il est suivi par une armée de médecins spécialistes incompétents.
    Soit, en effet, comme le relève Patricia, c’est du vent et ça pose la question du pourquoi il ne joue plus depuis fin juin.

    Pour ma part, je me souviens que dès le mois d’août, une fois annoncé qu’il zapperait Flushing, j’écrivais sur ce site qu’il me paraissait probable qu’on ne le revoie pas sur les courts avant l’AO 2013, et que la perspective d’une si longue absence du circuit risquait de compromettre ses chances à RG 2013, même s’il me semblait qu’il devrait pouvoir être de retour pour RG 2013.

    À ce stade, je pense toujours que Nadal a au moins de réels problèmes physiques. Il en a toujours eu de manière récurrente depuis 2009. C’est ma théorie depuis 5 ans : le jeu de Nadal le prédestinait à de tels ennuis. L’étonnant dans tout cela est qu’il ait fallu attendre 2012 et l’âge de 26 ans pour qu’un joueur aussi précoce (au sommet depuis l’âge de 19 ans, voici 7 ans) pour que Nadal se fasse rattraper par ces gros problèmes physiques qui me paraissaient inévitables.

    Merci à Antoine et à Peter Nodo de m’en avoir donné acte. Ce n’est pas maintenant qu’elle se réalise que je vais en changer.. :mrgreen:

    Ceci dit, de réels problèmes physiques ne sont pas incompatibles avec le fait de se faire gauler à l’occasion d’une défaite prématurée en GC. Mais ce point appelle, pour finir, les rappels suivants :
    - On n’en sait rien : la FIT et l’ATP font régner l’omerta.
    - Quiconque se serait fait gauler n’est probablement pas le seul à se doper, comme pour les contrôles radars sur route.

    • Jérôme 27 septembre 2012 at 20 h 50 min

      PS : n’ayant pas vu directement cette dernière info, je n’ai pas relevé la guérison miraculeuse de la rupture partielle du tendon rotulien. Mais j’avoue que c’est s’ils ont dit qu’il n’y a plus cette rupture partielle, c’est plus encore surréaliste que comique. :lol:

    • Skvorecky 28 septembre 2012 at 12 h 36 min

      Oui, beau boulot d’Antoine sur la chronologie de l’absence et des communiqués. En prenant un peu de recul, c’est effectivement du grand n’importe quoi. Si on rajoute à ça les incohérences remarquées par Patricia…

      Mais les raisons peuvent être multiples, pour moi c’est impossible de conclure.

  10. fieldog (vainqueur Odyssée 2010 et RYSC 2012) 27 septembre 2012 at 19 h 32 min

    J’arrive un peu après la bataille, faute à un emploi du temps chargé et à un intérêt moindre pour la tournée asiatique.

    Avant toute chose, mes sincères félicitations à AxelRob pour son triptyque sur le riant tchèque que je me réserve pour les longues soirées d’hiver. Admiratif de la qualité et la quantité de boulot. Chapeau !

    Concernant mon 1er souvenir de tennis, c’est bien sûr la terre ocre de RG à la télé et quelques volées funanbulistes de Stefanou ! Je dois avoir 8-9 ans.
    Après chaque Roland, j’allais taper des balles contre le mur de la maison puis contre le mur du club du coin quand mes parents avaient marre du boucan avec une raquette en bois presque aussi lourde que moi et des balles limées jusqu’à la corde, vestiges d’une époque où le papa tapait dans la petite balle jaune avant qu’un tennis elbow ne l’éloigne d’une carrière, à coup sûr, brillante… :lol:
    Puis je me rappelle d’un match contre mon meilleur ami d’enfance sur le gazon de son jardin, avec raquettes en plastique noir et balles en mousse et des chaises de jardin accolées en guise de filet… Et un match indécis en 5 véritables sets digne des plus grandes finales de Wimby. Quelle nostalgie en y repensant…

  11. Clément 27 septembre 2012 at 19 h 33 min

    Bon et pour répondre au thème de l’article, eh bien mon premier souvenir de tennis fut, de manière diffuse et floue, la victoire de la France en CD en 91 (j’avais 4 ans). Je me souviens que tout le monde était content à la maison, et donc que quelque chose d’heureux avait dû se produire. Et c’était bien.
    Je m’en souviens surtout en contrepoint en fait, parce que ce matin de décembre 1996, quand ma mère est venu me réveiller en me disant qu’Arnaud Boetsch avait remporté le simple décisif contre Onsenfoutdersen, mon premier réflexe avait été « Hey mais attends, on l’a pas déjà gagné ce truc y a pas si longtemps ??? »

    Mon premier souvenir vraiment clair c’était la finale de RG entre Courier et Bruguera. J’étais évidemment pour Courier, il avait l’air gentil.

    Sur les terrains, c’est assez vague vu que j’ai commencé les cours très tôt (4 ou 5 ans, mais ça a pas servi à faire de moi un champion, mes parents devaient être ravagés), mais je me rappelle très bien de l’ambiance du Haras de Jardy (là où on jouait) et de son superbe domaine, des cours où on était 10 gamins à frapper successivement dans la balle pour aller ensuite s’aligner en rang d’oignons le long du grillage… Je vais toujours jouer à Jardy quand le temps le permet d’ailleurs, c’est vraiment chouette comme endroit (mais ça coûte la peau des fesses, enfin bon, faut ce qu’il faut pour être un bon bourgeois !)

    Finalement le tennis et moi ça a toujours été une évidence, mon père allait déjà à Roland Garros dans les années 70. Il me raconte d’ailleurs qu’en 1974 il avait vu un jeune Suédois au look improbable mettre une trempe à un pauvre hère qui n’avait rien demandé lors d’un obscur match des premiers tours… Par la suite mes parents sont allés régulièrement Porte d’Auteuil fin 70′s/début 80′s. Du coup j’ai toujours suivi ce sport, au moins pour RG et la CD, mais ce n’est qu’à partir de 2005, et l’envie de voir le miracle Federer à l’œuvre, que je suis devenu VRAIMENT fan. Ce qui est marrant parce que c’est la presse qui m’a donné envie de le voir jouer, en fait je l’avais déjà découvert un an plus tôt (son match -perdu- contre Guga à RG + sa demie contre Grosjean à Wimbledon) sans trouver qu’il avait quoi que ce soit de particulier. De toute façon mon cœur appartient à Marat depuis RG’98, c’était assez logique finalement.

    Et j’en profite pour dire que je fais partie de ceux qui détestaient Kuerten, sa niaiserie dégoulinante et sa domination sur terre (Magnus, snif, une petite pensée pour toi).

  12. Fabien 27 septembre 2012 at 20 h 07 min

    Avec Patricia, toi et moi, on est déjà trois! Je me sens moins seul grâce à vous. D’autres pour faire leur coming-out de Guga-haters?

    Allez-y, n’hésitez pas, ensemble nous serons plus fort!

    • Clément 27 septembre 2012 at 20 h 10 min

      Nous vaincrons. Tu sais, détester Kuerten c’est un peu comme aimer Lendl : ça paraît improbable dit comme ça, mais dès que tu ouvres la boîte de Pandore tu te rends compte que les pendus ne seront pas forcément ceux auxquels on pensait au premier abord !

    • Fabien 27 septembre 2012 at 20 h 33 min

      Moi c’est sûr, je cumule, je déteste Kuerten et j’aime effectivement Lendl. Le soir je rase les murs, de peur d’être devenu une cible prioritaire. En plus j’ai avoué avoir apprécié Muster, peut-être que je suis allé trop loin. J’ai peur, il faut qu’on s’organise pour trouver un endroit où s’abriter le cas échéant en cas de persécution. Car notre lutte sera longue.

      Mais Chut, ici les murs ont des oreilles!

    • Remy - Karim d'Or RYSC RG-UO 27 septembre 2012 at 20 h 54 min

      Mon plus gros reproche à Kuerten était celui de taper Ferrero à Roland :(

  13. Humpty-Dumpty, Karim de laiton CC 2012 27 septembre 2012 at 21 h 30 min

    Bon, je m’y mets aussi (je l’ai déjà évoqué ici d’ailleurs)…
    En direct : le tournoi du Beaujolais, oui, une telle chose a existé fin des années 70 / début des 80… Un truc totalement amateur dont le premier prix devait être au moins une jolie serviette avec le bracelet-mousse assorti, et un magnum de pif pour le deuxième… Sur des cours de propriétés privées… Mais je garde un souvenir ému des oranginas bus au bord de ces cours irréguliers au milieu de la famille et des amis quand j’avais six à neuf ans, environ.
    A la TV : ça, j’en ai déjà parlé. Mon premier souvenir très net, qui aurait dû traumatiser un gamin de 8 ans et pourtant j’ai quand même réussi à aimer le tennis après ça : la finale RG 82. J’étais pour Mats bien sûr, le petit jeune qu’on n’attendait pas contre l’emmerdeur Vilas, chiant comme un jour de pluie sans pain. Le problème c’est que le Suédois n’était pas moins emmerdant que l’autre. (Son année 88 a été – malgré la déception de la pitoyable performance d’Henri à RG – un moment de grâce suffisant pour le réhabiliter en partie ; pas tout à fait tout de même.) Bref, voilà.
    Après ça, le tennis, c’était quand même surtout RG, et un peu Wimby que la TV publique savait encore un peu diffuser à l’époque – je reste nostalgique des balles blanches.
    Pour moi-même : rien à signaler, j’ai toujours été pathétique, j’ai bien pris quelques cours, mais rien de marquant, on repassera (avec d’autres. Voyez les fascinants billets de Karim par exemple, toujours un régal à la lecture. Mais ne cherchez pas de mon côté !)

  14. Coach Kevinovitch 27 septembre 2012 at 23 h 08 min

    On réclame ma version des choses sur le cas Nadal:

    Nadal a été confronté plusieurs fois à des grandes blessures. Nadal est le joueur à tirer sur la corde jusqu’à ce qu’elle casse avec son physique. Avec tout l’arsenal pharmaceutique…….que sont les anti-inflammatoires et les infiltrations, cette stratégie peut perdurer pendant un certain moment.

    Toutefois, le carburant de cette stratégie d’un point de vue mental est tout sauf pharmaceutique, ce carburant a un nom qui est LA VICTOIRE! Quand on gagne, quand on pense qu’on peut gagner, on est amené à prendre ce genre de risque.

    Ex: A Miami, Nadal ressent des douleurs au genou. Il s’apprête à jouer Tsonga qu’il pense pouvoir vaincre en quarts de finale en tirant sur la corde donc il prend le risque et il gagnera. Quand il s’agira d’affronter Murray, il estime ne pas être capable de battre Murray en tirant sur la corde donc il déclare forfait.

    C’est là qu’intervienne Messieurs Soderling et Rosol. Ces deux évènements sont intervenuus à des moments Rafa tirait largement sur la corde.
    Dans la période Pré-Soderling, Nadal a enchainé les deux matches très longs (demi-finale plus finale), un Rotterdam avec une blessure au genou, Coupe Davis (Tipsa se souvient du 1-0-2 subit), Indian Wells, Miami, Monte-Carlo-Barcelone-Rome (en 3 semaines d’affilée), Madrid (le match long contre Djoko).
    Dans la période pré-Rosol, il y a la finale de Melbourne 2012, Indian Wells, Miami (blessure qui a causé un forfait), Monte-Carlo juste une semaine après Miami, Barcelone, Madrid, Rome, Roland-Garros, Halle.

    Ces deux périodes contiennent des matches très harassants avec déjà des alertes en termes de santé. On suppose facilement que Rafa a pris la décision de continuer à tirer sur la corde après la première alerte PARCE QU’IL PENSAIT REMPORTER DES VICTOIRES SUR LES TOURNOIS SUIVANTS, ce qui d’ailleurs est souvent le cas. Faire fi de la douleur et tirer sur la corde jusqu’à l’infini est possible quand on gagne. Or Soderling et Rosol gagnent leurs matches surprises ce qui prive le père Rafa du carburant dont il a besoin pour tirer sur la corde. Sans carburant, Rafa arrête les frais et arrête de jouer en attendant un véritable rétablissement.

    Inutile de voir une suspension cachée là où il n’y en a guère…

    • Patricia 28 septembre 2012 at 10 h 23 min

      C’est une belle hypothèse alternative, plus simple et plus crédible que la suspension discrète bien sûr. Mais j’aurais aimé voir un fervent se plonger dans les méandres tortueux des contradictions nadaliennes, et tenter de me la décrypter! ^^ Aller peut être jusqu’à analyser l’évolution dans les décisions de Nadal : c’est la première fois qu’il prend un congé pour blessure aussi long, quelles sont ses motivations, stratégies… ?

    • Coach Kevinovitch 28 septembre 2012 at 11 h 15 min

      Si c’est la première fois qu’il prend un congé aussi long, c’est pour deux choses:

      -C’est sa seconde grande blessure en omettant tous les pépins circonstanciels, il a passé 7 ans au plus haut niveau avec un jeu très usant. Sa marge de manœuvre de risque sur son physique est de plus en plus réduite. S’il veut continuer au moins 4 ans de plus, il doit prendre un véritable repos, plus long que ceux pris précédemment.

      -S’il revenait plus tôt avant, c’est parce qu’il avait des grands exploits à accomplir (battre le record de Borg à RG, revenir numéro 1 mondial). Là, il en a beaucoup moins, le record à Roland-Garros s’appelle le record de Nadal, il ne battra pas le record de Federer (à cause de 2009 et 2011). Il peut jouer un Roland-Garros de plus parce que ça restera le GC le plus simple pour lui et un Wimbledon mais plus tellement grand chose d’autre sauf surprises.

      Pour une fois, il a le temps de véritablement se guérir, ce qui n’atténuera pas sa fragilité physique.

    • Antoine 28 septembre 2012 at 11 h 50 min

      Cela me parait très crédible sur le plan psychologique ton analyse Coach..

      Je me rappelle bien de son match contre Jo à Miami au printemps. Nadal ne jouait pas bien, la cause visible étant le fait que mal placé sur la balle il commettait nettement plus de fautes que d’habitude. Il n’aurait d’ailleurs pas du gagner ce match sur Jo avait lui même joué correctement. Mais finalement, Nadal avait eu raison de jouer ce match qu’il fini par gagner. Je n’ai pas été surpris outre mesure qu’il déclare forfait contre Murray. De toute façon, je m’étais dit que vu son niveau, il allait se faire étendre à tous les coups parce que Murray, c’est quand même autre chose que Jo….

      Mais ce qui me frappe surtout dans ton propos est le fait que tu écrives que Nadal tire ainsi sur la corde…

    • Skvorecky 28 septembre 2012 at 16 h 00 min

      Ça me paraît une analyse plus qu’honnête.

      En effet la similitude entre les défaites de 2009 et 2012 me fait penser, plutôt qu’à deux contrôles positifs masqués, à un craquage mental suite à une énorme déception (en 2009 il était en train de tout ravager; cette année il aurait très bien pu réaliser un troisième doublé Roland-Wimbledon).

      Sans le carburant de la confiance née des victoires, comme tu le dis, notre terrien n’a plus la force de dépasser ses douleurs et, sachant que dans ces conditions il ne sera pas capable de gagner, ni Wimbledon 2009, ni les JO et l’USO 2012, il préfère faire une coupure pour revenir frais et comme neuf.

      Mais désormais les arrêts au stand risquent de se multiplier, sous peine de gros craquage… physique cette fois.

  15. Jeanne 28 septembre 2012 at 0 h 07 min

    Bonsoir à tous, cela fait bizarre de voir la brillante (mais effectivement parano) plaidoirie de Patricia sur ce fil tendre des premiers souvenirs. C’est une grille de lecture à mon sens un peu trop soupçonneuse ça fait un peu déni du 11 septembre, tout ça. Je n’aimerais pas être soupçonnée par toi, Patricia ^^

    Mais sait-on jamais ? Ce serait énorme ! Verra-t-on un jour Nadal destitué de ses 7 titres à Roland ? Federer aurait ainsi un double Grand Chelem à son actif.

    Pour autant, cela reste du tennis fiction. Comment savoir si le tennis est en réalité géré par des Illuminati. C’était juste la parenthèse dispensable, d’accord avec MacArthur : nous sommes de nouveau en surdosage Federer/Nadal. Parlons de choses plus… positives :lol:

    • MacArthur 28 septembre 2012 at 0 h 43 min

      Ben oui quoi Jeanne. Parlons de choses positives. Déjà que le temps est de plus en plus gris, que l’hiver frappe à nos portes, que les femmes commencent tranquillement par recouvrir tout leur corps, qu’on ne va plus jouer au tennis qu’en indoor, il ne faut pas en rajouter à la déprime :-)

    • Mathias 28 septembre 2012 at 12 h 04 min

      Je vois la jolie référence au Texan bientôt privé de ses 7 titres du TdF.
      Mais soyons juste. Amstrong paye parce qu’il a institué un véritable système de dopage (pour son équipe entière).
      Je vois mal le médecin de Rafa ou tonton Toni faire des déclarations comme quoi Rafa aurait été dopé pour toutes ses victoires à RG.

      Si on reprend l’hypothèse Patricia/Antoine, les contrôles positifs n’auraient donc eu lieu que en 2009 et 2012.
      On ne pourait lui retirer donc que son tirtre 2012.
      Cela profiterai en premier lieu à Nole qui se retrouverai avec le 1er Grand Chelem depuis Rod Laver, au nez et à la barbe de Fedou.
      Le cauchemard!

      Mais on tourne Illuminati 2.0 là…

      • Guillaume 1 octobre 2012 at 19 h 30 min

        Pour précision : Armstrong privé de ses 7 TdF, on en est encore très loin. Pour l’instant, seule l’agence antidopage américaine a émis telle décision… sans être habilitée à le faire. Seuls l’Union cycliste internationale et/ou Amaury Sport Organisation (proprio du Tour) ont autorité pour revoir les palmarès. Hors l’UCI a toujours soutenu Armstrong et ASO a un intérêt tout limité à contempler 7 années blanches sur son palmarès ou – pire – 7 années échues à d’autres coureurs contrôlés positifs (Ullrich, Basso, Zulle…). Pour mémoire, rappelons que malgré ses aveux de doping Bjarne Riis est toujours officiellement titulaire de son Tour 96…

  16. Jeanne 28 septembre 2012 at 0 h 14 min

    Antoine, je comprends pas ce qui se passe entre toi et Gaël. Tu peux expliquer ?

    • Antoine 28 septembre 2012 at 12 h 02 min

      J’avais besoin d’argent et Gaël d’un coach qui lui mette du plomb dans la tête…

  17. Jeanne 28 septembre 2012 at 0 h 18 min

    A force de voir des allusions aux jeux chiants, une interrogation me vient : qui est le COAT ? Le chiantest of all times ? Chang, Sanchez, Borg, Vilas, un papy inconnu ? Vous diriez qui, vous ?

    • MacArthur 28 septembre 2012 at 0 h 45 min

      Parmi ceux que tu cites, je dis Chang. Désolé pour ses adorateurs.

    • Jeanne 28 septembre 2012 at 1 h 23 min

      Tu as le droit de citer tout autre qui te viendrait à l’esprit

    • Jeanne 28 septembre 2012 at 1 h 26 min

      adorateurs et Chang dans la même phrase ? Impossible !

    • Bapt 28 septembre 2012 at 8 h 27 min

      Le Chang de 1989 oui, celui de 1995-96 avait beaucoup progressé. Il avait appris à servir, volleyer… il y avait bien pire à voir à ce moment… 

    • Remy - Karim d'Or RYSC RG-UO 28 septembre 2012 at 10 h 16 min

      Berlocq !

    • Colin 28 septembre 2012 at 10 h 25 min

      Conchita Martinez

  18. Marc 28 septembre 2012 at 5 h 35 min

    Dans les jeux chiants, il y a les fameux Solomon, Dibbs et Barazutti à le fin des années 70, les rois des Moonballs.

    N’oublions pas l’abominable Kent Carlsson, tiqueux hystérique.

    Globalement, un match entre joueurs ayant le même jeu attentiste est insupportable, ex : 2 Suédois des 80s ou 2 Sud Américains limant comme des boeufs sur TB. Voir un Suédois contre un Sud Am, cf Borg/Vilas, la purge.

    Brad Gilberrt ! Quel jeu de merde !

    Chang faisait ce qu’il pouvait avec sa faible puissance.

    Berasaregui / Bruguera : quelle purge aussi.

  19. William 28 septembre 2012 at 9 h 21 min

    Fini pour Monfils ! Il s’est fait phasmer 4 et 1 ! Le score le plus sec de tous leurs matchs. Vraiment, l’influence d’Antoine est énorme : dès qu’il s’absente, Monfils se relâche et ne met plus une balle dans le court !

    Un mot sur le discours « On peut pas arrêter de parler de Nadal et Federer ? ». Je comprends bien ce qu’il peut y avoir d’agaçant, mais il faut garder à l’esprit que ce sont les deux meilleurs joueurs de cette décennie et que l’un des deux est pris dans des événements troubles, sinon brumeux. Pas de quoi en faire des caisses mais on peut bien en parler un peu quand même non ? On ne va quand même pas se restreindre sous prétexte parce qu’on parle déjà beaucoup d’eux ! En ce moment il y a de l’actualité autour de Rafa, on parle de lui. Pas plus compliqué que ça. En plus le sujet est intéressant et prête à débat donc pourquoi se priver ?

    • Patricia 28 septembre 2012 at 10 h 14 min

      Ben, dans ce cas, ça fait partie des 3 grands évènements/nouveautés de l’année concernant la hiérarchie de la planète tennis : le double record de Fed N°1/Wim, le doublé JO/USO de Murray et la disparition de Nadal à mi-parcours, qui bouleverse quand même la donne au sommet !

      Ensuite, un sujet aussi sulfureux que le dopage amène des remous et prend de la place, mais en ce qui me concerne, ce n’est pas Nadal le focus : je ne pense pas que ses problèmes physiques soient inexistants, je vois l’hypothèse de la suspension provisoire silencieuse comme une pure spéculation, ouverte surtout par une communication incompréhensible. Il m’importe peu finalement que ce soit lui ou un autre qui se dope : ce qui me préoccupe, c’est le champ béant laissé aux pratiques dopantes par les instances, parce qu’il DOIT mener à une place significative de la tricherie dans les résultats sportifs de cette discipline.

      La situation de Nadal m’est venue à l’esprit quand j’ai appris la règle du « perdant contrôlé » – ce qui ne signifie pas évidemment que tous les perdants soient contrôlés (par exemple, tous tableaux confondus, hommes, femmes et doubles, l’ITF a pratiqué 78 contrôles à l’AO 2010). A quel type de joueurs pouvait-elle profiter ? Réponse : à ceux qui ont une telle marge qu’ils se sentent certains d’aller en 2ème semaine…

  20. Antoine 28 septembre 2012 at 10 h 51 min

    Et oui William, j’ai laissé Gaël se démerder tout seul comme un grand contre Gilou ! Je vous avais bien dit qu’il allait paumer ce match et ça n’a pas fait un pli. Je vois qu’il a servi un bon pourcentage de premières, trois sur quatre, mais derrière il a marqué le point moins de quatre fois sur dix, moins que sur ses secondes…Quelle pitié ! Gaël pensait qu’il était de toute façon incapable de battre Gilou contre qui il fait un gros complexe question neurones et donc après avoir perdu le premier set, il a complètement lâché. 4 et 1, voilà le résultat. Pourtant, la seule chose que je lui avait dite c’était de se dire qu’en face de lui, c’était pas Gilou, mais un prof de club pour petits vieux. C’était vrai mais il ne m’a pas cru. Je l’ai quand même engueulé en lui disant qu’il n’avait pas remis en service son Iphone 4S comme je lui avait demandé. Du coup il a explosé son nouveal Iphone5. Bon, c’était du pipo bien sûr, je dormais tranquillement pendant qu’il se faisait étendre….

  21. Patricia 28 septembre 2012 at 10 h 57 min

    Sinon, côté actualité, je pensais que les premiers tours de Bangkok n’étaient pas retransmis, j’ai donc raté le Gasquet/Dimitrov… mais il est prévu que Richard se coltine toute la jeune garde, Tomic l’attend au prochain tour, puis Raonic !

    Richard a été très menacé par dimitrov, tout comme à RG : le bulgare a magnifiquement servi (23 aces) et il est très fort en revers… un match de reprise très chaud ! Sur ce que j’ai lu, Richard a su renverser la vapeur alors que Dimitrov attaquait à fond sur le premier set, break au 2ème… il a pris des risques payants, et l’emporte à l’expérience, parce que le bulgare s’est mis à douter et à rater bcp plus. Je suis plus confiante a priori avec le proto-Murray australien, Richard est peu friable en général avec les « cuisiniers » qu’avec ceux qui lui confisquent l’initiative. Surtout que Tomic semble stagner surtout par manque de régularité.
    Enfin, c’est gentil, il donne des indications sur ses faiblesses en conférence de presse :

    Bernard Tomic a eu toutes les peines du monde à se débarrasser en trois manches de Dudi Sela, 4-6 6-3 6-4. Il explique notamment cette difficulté par le jeu de son adversaire qui ne lui convenait pas.

    « C’était difficile de jouer avec agressivité contre lui, il vous donne beaucoup de travail, comme je le fais aussi. Je pense que c’est pour ça que les gars n’aiment pas me jouer. Il donne beaucoup de balles basses que je n’aime pas. C’était serré dans les second et troisième sets, j’étais trop sur la défense dans le premier, mais son style m’a empêche développer mon agressivité. C’était dur pour moi. »
    A ton slice Riri !

    • Patricia 28 septembre 2012 at 10 h 59 min

      PS : Raonic a servi 14 aces contre karlovic, Dimitrov était vraiment en feu alors…

  22. Antoine 28 septembre 2012 at 12 h 00 min

    A TOUS:

    Je lis plus haut que Fabien a écrit détester Kuerten et aimer Muster et Lendl…Lorsqu’il nous avait rejoint il avait pourtant affirmé le contraire s’agissant de ce dernier.

    La question de savoir quoi faire de Fabien est donc posée. Une expulsion pure et simple ne me parait pas une mesure suffisante pour dissuader la répétition d’un tel comportement. Je suis donc ouvert à toute suggestion.

    • William 28 septembre 2012 at 12 h 04 min

      Faire qu’il s’engage à suivre le moindre match de GillesSimon, le tout sans voir d’autres joueurs que l’adversaire de son altesse phasmissime ?

      • Antoine 28 septembre 2012 at 12 h 07 min

        Pourquoi pas ? Ou le condamner à écrire un article qui explique pourquoi Muster est bien meilleur que Kuerten.

      • Guillaume 1 octobre 2012 at 19 h 34 min

        J’aurais bien pris la défense de Fabien dans sa croisade pro-Lendl, mais puisqu’il n’aime pas Guga…

    • Fabien 28 septembre 2012 at 13 h 03 min

      Ah bon Antoine,j’ai écris ça moi? Je n’ose pas te demander de prouver tes dires, de peur que tu ne me prouves ce que tu avances!
      La vérité est que j’ai peu à peu appris à reconnaître la vérité à propos de Lendl, et me suis enfin converti, il n’est pas trop tard même pour toi d’ailleurs, la Révélation peut survenir à tout âge.

      William, me faire suivre des les matchs de Gilles sera plutôt une récompense pour moi, tant j’apprécie à la fois le joueur et son jeu. Oui, oui, je l’ai écris noir sur blanc, j’apprécie le jeu de Gilles.

      Je commence à me demander si je ne suis pas effectivement un peu dérangé… Difficile de savoir, est-ce moi qui suis fou et vous qui êtes sains d’esprit, ou est-ce vous qui ne tournez pas rond et moi qui ai toute ma tête?

      Enfin, inutile d’expliquer en quoi Muster est supérieur à Kuerten, ça saute aux yeux, inutile d’en faire un article!

      • Antoine 28 septembre 2012 at 13 h 10 min

        Je me demande effectivement si tu es récupérable Fabien…Lendl, Muster et maintenant Gilou, plus une détestation de Kuerten..Qui est le prochain sur la liste ? Tu vas nous avouer avoir un très fort penchant pour Troïcki ou Tipsarévic ?

        En général, quand on se demande si tous les autres ne tournent pas rond, c’est que le moment est venu de consulter Fabien.

      • Fabien 28 septembre 2012 at 13 h 20 min

        J’ai eu l’occasion de voir jouer Tipsa en live Moscou, je dois dire que ça m’a fait quelque chose. Mais là j’avoue, peut-être que c’était le fait de n’avoir plus vu du tennis depuis le bord d’un court depuis un moment. Il y avait Youzhny juste après et je dois dire que j’ai préféré voir jouer Tipsarevic.

        Surtout au niveau du revers, domaine dans lequel Tipsa est incontestablement supérieur. Meuh non je ne provoque pa

        • Clément 28 septembre 2012 at 13 h 46 min

          Mes yeux ! Mes yeux ! Arrête, hérétique !
          Je demande l’équarrissage.

        • Nath 28 septembre 2012 at 14 h 12 min

          Heresie! Apprécier tipsa est une chose que je peux comprendre mais le placer devant Youzhny aggrave ton cas de mon point de vue. Voila qui va te coûter très cher, face a Raonic !

    • Skvorecky 28 septembre 2012 at 13 h 07 min

      Le faire s’allonger sur un court au milieu du carré de service tandis que de l’autre côté du filet, Milos Raonic travaille ses premières balles?

  23. Antoine 28 septembre 2012 at 12 h 15 min

    Voilà la déclaration de Gaël après sa défaite contre Gilou:

    « I was tired and it was a tough match, » said Monfils. « It’s always difficult to play Gilles; we know each other’s games so well. I was not great for me today. I tried to play a different game against him, trick him a bit. But in the end it didn’t work. »

    Inutile de dire que cela ne gêne pas le moins du monde Gilou que Gaël connaisse son jeu, au contraire. Il n’y en a qu’un qui est gêné par le jeu de l’autre et ce n’est pas Gilou. Tout seul comme un grand, et sans même m’en avoir parler, Gaël a donc essayer de jouer au plus malin avec son pote. Evidemment, cela ne marche pas.

    • Antoine 28 septembre 2012 at 12 h 33 min

      …Lequel Gilou annonce la fin de sa collaboration avec Tulasne qui durait depuis six ans.. »la fin d’un rêve » pour ce dernier..Motif invoqué par Gilou: le besoin d’être seul, de casser sa routine pour aller plus haut…

      Hier dans « l’Equipe », il y avait un article sur la décision prise par la FFT de réduire drastiquement sa prise en charge financière d’entraineurs de kiné etc..au service des joueurs pro qui en bénéficiaient, y compris lorsqu’ils avaient largement les moyens de financer eux mêmes leur team. Une des malheureuses victimes de cette réduction budgétaire était Gilou mais apparemment la victime, c’est plutôt Tulasne…

    • Fabien 28 septembre 2012 at 13 h 08 min

      je pense que Gilles n’a pas tort, il a suffisamment d’expérience et de plomb dans la tête pour faire un bout de chemin tout seul. Federer et Jo l’ont bien fait, pourquoi pas lui. Prendre un peu de recul sur son fonctionnement et changer un peu sa routine peut tout à fait lui être bénéfique si ça ne dure pas trop longtemps.

      Je me demande si les joueurs peuvent passer leurs frais d’entraîneur en frais professionnels pour obtenir des réductions d’impôt ou des déductions?

      • Ulysse 28 septembre 2012 at 23 h 26 min

        Toue les joueurs français du top 100 paient un impôt forfaitaire en Suisse, sauf Llodra qui a peut être la réputation d’être un con fini mais qui habite lui en Région parisienne et rembourse donc avec ses impôts le pognon dépensé pour sa formation par le centre de formation du haut niveau de RG. Il y aurait beaucoup à dire sur cette gabegie qui n’est même pas vraiment efficace…

  24. MacArthur 28 septembre 2012 at 17 h 11 min

    INFO: Rafa va commencer par s’entraîner dans une semaine.

    Analystes à vous la parole!

  25. William 28 septembre 2012 at 17 h 36 min

    Raonic bute sur Nieminen, comme quoi un vieux briscard sur surface rapide n’est pas un cadeau. Et ça montre, si il y en avait besoin, qu’il ne suffit pas de taper comme un sourd pour réussir sur cette surface.

    • Skvorecky 28 septembre 2012 at 17 h 44 min

      Et sinon personne n’a commenté le Gasquet-Tomic.

      Beaux échanges, quelques coups de folies, belle réussite au filet de Richard. Ça manquait évidemment de la tension des grands matches mais c’est vraiment le tennis que j’aime, que j’aimerais voir lors des demies et finales des grands tournois.

      Et Tomic a beau sembler être un connard, j’aime vraiment son jeu. Bien plus que celui de Murray, par exemple.

      • Kaelin 28 septembre 2012 at 22 h 59 min

        Je plussoie mon ami. C’est du tennis champagne quand 2 joueurs de ce type là se rencontrent. J’aime beaucoup Tomic.

  26. Skvorecky 28 septembre 2012 at 17 h 37 min

    Chiffre vu sur le twitter du journaliste sportif espagnol Rafael Plaza:

    Nombre de victoires en 2012:

    Ferrer 62

    Federer 61

    Djokovic 60

    Murray 47

    Et quelque chose me dit que le David va pas s’arrêter en si bon chemin, et qu’on va devoir se le farcir encore quelques années.

    Tant qu’il ne gagne rien d’important, et ne fait pas de finale en grand chelem, ça peut aller.

    • MacArthur 28 septembre 2012 at 17 h 55 min

      Moi ça ne me gêne pas qu’il gagne quelque chose d’important. Il est fair play, il se bat avec ses moyens. Il ne se fait pas remarquer. Il fait son bout de chemin tranquillement. En tous les cas, ce sera mérité. Et en plus, si ça permet de se débarrasser des mêmes qui gagnent depuis des années, ce ne sera pas plus mal pour le tennis.

      • Clément 28 septembre 2012 at 18 h 53 min

        Il n’a pas un niveau de jeu max qui fait penser qu’il « mériterait » un grand titre, non. Jo, ou même Berdych, voire Isner peuvent rentrer dans cette catégorie, mais alors Ferrer…

        En revanche c’est vrai qu’il a une bonne attitude, il a l’air humble (en même temps difficile de faire autrement vu la tronche du top 4), il ne la ramène pas, fair play en effet pour ce que j’en sais en tout cas. Je crois pas qu’on ait jamais rapporté ici de propos comme quoi il aurait déjà eu un comportement douteux, sur le court en tout cas.

        Je dois bien dire que, tout élément pris en compte, Ferrer m’est finalement plutôt sympathique.

  27. Robert "AxelBob" 28 septembre 2012 at 22 h 23 min

    Salut a tous, desole de ne pouvoir intervenir sur la reflexion de Patricia mais x’est mission impossible depuis le mobile. Une demande aux patrons du site: pouvez-vous mettre le lien aux blog award dans un widget en premiere page? Ca eviterait de chercher le lien dans le precedent article :-)

  28. MacArthur 28 septembre 2012 at 23 h 01 min

    Pour ceux qui pensent qu’on ne peut échapper aux éternelles discussions Federer/Nadal parce que ce sont les deux meilleurs joueurs de la decennie, il semble que Nadal lui-même pense la même chose vue ce qu’il vient de poster sur les réseaux sociaux:

    I remember all matches against Roger! Thanks for these videos!
    http://www.youtube.com/watch?v=i6p2kK6uVxE

    S’il est vraiment déprimé comme le dit l’ami Verdasco, quoi de plus normal de regarder les videos qui le mettent en scène avec celui qu’il a battu 18 fois sur 28 pour se remonter le moral…

  29. Skvorecky 29 septembre 2012 at 0 h 41 min

    En parlant de video, merci à William qui a posté hier ou avant-hier ce petit bijou de premier tour USO Haas Gulbis.

    Haas est grand, quel come-back à 34 ans! Mais que dire du Letton? Quelles fulgurances! Quand on pense qu’il ne gagnera sans doute jamais rien… (Il vient d’ailleurs de se blesser au challenger d’Orléans.)

    S’il avait un minimum de régularité, il serait directement dans mon top 3 de joueurs préférés, mais vu la carrière qu’il a, impossible de le suivre au jour le jour.

    Bon je suis obligé de reposter le lien: http://www.youtube.com/watch?v=iwIoM-nn8ss

  30. JC 29 septembre 2012 at 8 h 01 min

    Nostalgie, quand tu nous tiens…
    Mon premier souvenir de tennis, en tant que pratiquant date de la fin des années 70: je dois avoir 8 ou 9 ans, et ma cousine, qui habite Nantes, la grande ville pour moi, qui habite dans un trou de 2500 âmes mal dégrossies, fait sa maline en me disant qu’elle prend des courts de tennis. Qu’est ce que ce machin? Nous, dans notre bled de bouseux, a part le foot ,point de salut.

    Un été, comme d’habitude, ou elle vient en vacances chez moi ( faut vraiment être tarée pour aller en vacances dans un endroit ou le nombre de gorets élevés dans des cages doit faire 5000 fois le nombre d’habitants ….), elle se pointe avec sa raquette Slazenger en bois ( qui avec du recul doit peser une tonne pour une fille de 10 ans) et m’en prête une autre, une donnay… Elle me précise que c’est celle de Borg ( qui c’est celui là, il joue dans quelle équipe et à quel poste ? )
    Bref, ni une ni deux, on part dans la cour de la ferme de mes parents (eleveur bien entendu de cochons .) . Elle m’explique sommairement comment tenir la raquette et c’est parti pour mes premiers échanges de tennis….., enfin cela devait s’apparenter à un truc proche du tennis…

    Le printemps suivant, elle me dit qu’on va aller en regarder à la télé, il y a un grand tournoi machin qui se joue sur terre battue avec son idole , le grand blond suédois… Et là j’ai le souvenir d’un mec aux cheveux longs (ça c’était cool), qui court partout, ramène toujours la balle, et n’a pas l’air de transpirer beaucoup… bref un martien…

    Cette année là, on doit être en 1979, je ne regarde que quelques matchs, mais je sens que ce truc m’inspire. Je fais un gros caprice pour avoir ma première raquette ( la donnay bien évidemment)et là, je vais passer des heures à jouer, dans la cour de la ferme, contre un nouvel adversaire, qui transpire encore moins que Borg, qui renvoie tout, ne fait jamais de fautes, et ne montre aucun état d’âme: un mur de ferme en pierre….

    Depuis, le virus ne m’a jamais quitté, je regarde toujours autant de tennis (bon pas comme Antoine qui peut regarder Gael jouer, et là c’est au dessus de mes forces),je joue toujours beaucoup, à la folie, passionnément, et me fait mes 2 expéditions annuelles à Paname pour RG et Bercy depuis le milieu des années 80, plus maintenant notre petit Open de Rennes, qui monte gentiment…
    Bon sur ce, j’ai les 2 petits monstres qui vont aller prendre leur leçon hebdomadaire de tennis, et il faut aller les réveiller…..

  31. Jeanne 29 septembre 2012 at 17 h 55 min

    Kuerten ?

    J’ai seulement vu en direct un de ses derniers, ou le dernier match à Roland Garros, contre PH Mathieu, un match assez oubliable, je dois dire.

    Chamoulaud (ou équivalent) coulait littéralement de tendresse, avec ses Guga, Guga. La cérémonie qui a suivi la défaite m’a parue surdimensionnée, c’était carrément du lacrymal cathodique servi chaud.

    J’ai bien la silhouette de Kuerten, on dirait une masse de fils de fer animés par la volonté d’un esprit supérieur qui aimante la balle.

    Son cri est plaisant à l’oreille, de même que son revers très lourd, croisé ou profond. Son sourire avenant peut faire fondre. Mais il semble avoir déçu ce bon Nelson Monfort qui nous met en garde. C’est peut-être une légende urbaine.

info login

pour le login activer sur votre profil la barre d'outils

Demande d’inscription

contactez-nous à : 15-lovetennis@orange.fr

Archives

Suivez nous sur Twitter

@15lovetennis